Sermons

Sujet 15: Galates

[PARTIE 5-4] Les désirs du Saint-Esprit et ceux de la chair (Galates 5:13-26)

Les désirs du Saint-Esprit et ceux de la chair
(Galates 5:13-26)
«Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair ; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres. Je dis donc: Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. Si vous êtes conduits par l’Esprit, vous n’êtes point sous la loi. Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n’est pas contre ces choses. Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres.»
 


Que signifie vivre selon les désirs du Saint-Esprit pour nous?


Dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, l’apôtre Paul dit, «marchez selon l’esprit.» Qu’est-ce que cela signifie pour nous nés de nouveau, de suivre vraiment les désirs de l’esprit devant Dieu? C’est de vivre le genre de vie qui est agréable à dieu – c’est à dire, de prêcher l’évangile de l’eau et de l’esprit à d’autres âmes de sorte qu’ils puissent également recevoir la rémission de leurs péchés. Ce qui réveille les désirs de l’esprit en nous et nous fait vivre selon ses désirs c’est la foi placée dans l’évangile de l’eau et de l’esprit. 
Pour avoir cette foi, chacun doit écouter l’évangile de l’eau et de l’esprit. Si nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’esprit dans nos cœurs, nous serons réveillés aux désirs de l’Esprit-Saint. Une fois que l’Esprit-Saint demeure dans nos cœurs, il réveille Ses désirs en nous de sorte que nous puissions suivre la volonté de Dieu.
Cependant, il semble que nous, nés de nouveau, soyons plus enclins à détecter les désirs de la chair que les désirs de l’Esprit. Trop souvent, nous ne sommes pas assez sensibles pour détecter ces désirs de l’Esprit-Saint, et nous les laissons glisser sur nous. Ainsi vous et moi devons nous rendre compte des désirs de l’Esprit-Saint révélés à nos cœurs, et une fois que nous les sentons, nous ne devrions pas les laisser passer mais les suivre de la foi.
En fait, vivre une vie de foi c’est vivre selon les désirs de l’Esprit-Saint. Chaque jour, nous considérons comment nous pourrions répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit à chaque âme. C’est une joie de voir chaque voisin qui est sauvé en raison de notre prédication de l’évangile, mais une fois que nous prenons goût à cette joie, nous considérons comment nous pourrions prêcher l’évangile non seulement aux âmes autour de nous, mais à chaque nation dans le monde, et nous pensons à ce qui est nécessaire pour prêcher l’évangile à toutes les âmes dans tout le monde entier. Ainsi nous considérons soigneusement si nous avons besoin de brochures ou de livres, et comment nous pourrions lever des collègues dans chaque nation. Ainsi, nous tenons souvent des réunions de nouvelle naissance pour sauver les âmes de la région spécifique. Toutes ces pensées proviennent des désirs de l’Esprit.
Ainsi, ceux qui suivent les désirs de l’Esprit-Saint désirent faire n’importe quoi pour la propagation de l’évangile. Le juste devrait vivre diligemment selon les désirs de l’Esprit, prêchant la Parole par le ministère de la littérature ou les réunions de nouvelle naissance. Si nous suivons les désirs de la chair au lieu des désirs de l’Esprit, nous nous transformerons en personnes de la chair, mais si nous nous tenons aux désirs de l’Esprit et les suivons, nous deviendrons les serviteurs de l’évangile qui mène d’autres âmes au salut.
Les désirs de l’Esprit-Saint sont-ils révélés à vos cœurs? Vous tenez-vous à ces désirs de l’Esprit quand ils surgissent? Vous et moi devons obéir à la volonté de l’Esprit-Saint. «À qui devrais-je prêcher l’évangile de l’eau et de l’esprit aujourd’hui et le mener au salut?» De tels désirs de l’Esprit-Saint sont indispensables, et il nous est réellement nécessaire d’être en phase avec ces désirs de l’Esprit. La raison pour laquelle nous dirigeons cette Ecole de Mission est également de suivre le désir de l’Esprit-Saint de sauver des âmes. Notre Ecole de Mission n’est pas un endroit pour apprendre des qualifications d’éloquence parce que les qualifications de prédication ou d’enseignement donnent simplement la connaissance. C’est pour suivre et servir les désirs de l’Esprit-Saint, de marcher par eux, et d’obéir au souhait de l’Esprit pour prêcher l’évangile et sauver des âmes, que nous dirigeons maintenant l’Ecole de Mission.
L’apôtre Paul dit que le juste qui a reçu la rémission de ses péchés ne devrait pas prendre la liberté de Dieu comme occasion d’accomplir les désirs de la chair, mais pour servir les autres par la foi. C’est pourquoi il dit, «Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même» (Galates 5:14). Obéissant à cette parole qui nous commande d’aimer notre prochain comme nous-mêmes, nous nés de nouveau devrions en effet vivre nos vies pour prêcher l’évangile de l’eau et l’Esprit à toutes les âmes qui n’ont toujours pas entendu cet évangile véritable. C’est cela, suivre les désirs de l’Esprit-Saint.
Si nous nous envions les uns les autres selon nos désirs charnels, alors nous finirons dans de la concurrence les uns contre les autres en vain et finirons par périr. Ainsi Paul nous avertit: «Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres» (Galates 5:15) et il continue disant: «Je dis donc: Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair» (Galates 5:16). Si nous servons l’évangile de Dieu de l’eau et de l’Esprit comme première priorité, alors la convoitise de la chair ne sera jamais accomplie. Cependant, si nous suivons les désirs de la chair plutôt que les désirs de l’Esprit, nous finirons par accomplir la convoitise de la chair. C’est pourquoi vous et moi devons vivre nos vies selon les désirs de l’Esprit, plaçant notre foi dans l’évangile de l’eau et de l’esprit.
Si nous donnons la priorité aux œuvres spirituelles, alors les désirs de la chair sont liés pour disparaître naturellement. Par contre, si nous ne marchons pas par les désirs de l’Esprit, alors nous finirons par marcher par les désirs de la chair. L’apôtre Paul explique dans ce livre de Galates que marcher par les désirs de l’Esprit n’est autre que marcher par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Les désirs de l’Esprit-Saint pour nous sont de suivre l’évangile de l’eau et de l’Esprit et de nous unir à l’Eglise de Dieu. Si nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit suivons les désirs de la chair, alors nous finirons par abandonner tout ce qui est spirituel. Il n’y a aucune autre raison pour laquelle certains ne s’unissent pas à l’Eglise de Dieu même après être nés de nouveau: c’est parce qu’ils suivent leurs désirs charnels, plutôt que les désirs de l’Esprit-Saint.
Par conséquent, même si quelqu’un est né de nouveau, à moins qu’il suive les désirs de l’Esprit-Saint, il ne peut pas mener sa vie de foi correctement, et sa foi sera en faillite. Nous avons toujours deux types de désirs, l’un de l’Esprit et l’autre de la chair ; ils sont mutuellement contradictoires, et si nous suivons les désirs de l’Esprit d’abord, nous pouvons naturellement éviter d’accomplir les désirs de la chair. En d’autres termes, si nous marchons par les désirs de l’Esprit, nous prêcherons l’évangile à d’autres âmes encore plus, et plus nous prêchons l’évangile de l’eau et l’Esprit, moins les occasions seront là de suivre les désirs de la chair. Nous allons donc mener une vie bien plus spirituelle. C’est précisément la raison pour laquelle Dieu nous dit de marcher par l’Esprit-Saint.
Que signifie marcher par l’Esprit pour nous? Pensons à ce que nous faisons maintenant. Nous servons maintenant l’évangile de l’eau et de l’Esprit, travaillant inlassablement pour répandre cet évangile et priant pour sa proclamation. Bien que nous soyons épuisés de consacrer toutes nos vies à la propagation de l’évangile, nos esprits demeurent toujours alertes et nous vivons selon les désirs de l’Esprit-Saint. Même au moment d’écouter le sermon, il est possible que nous suivions les désirs de la chair. Nous pouvons nous endormir pendant cette heure de culte. Mais si ceci se produit, nous ne pourrions pas écouter la Parole, et ainsi nous maintenons nos esprits éveillés pour entendre la Parole. C’est parce que vous et moi avons les désirs de l’Esprit-Saint. Et c’est parce que nous voulons obéir à la Parole de Dieu qui nous commande de vivre selon les désirs de l’Esprit, et nous voulons trouver la vraie satisfaction en accomplissant ces désirs de l’Esprit.
Mes chers croyants, il y a des périodes où vos cœurs désirent servir le Seigneur et prêcher l’évangile. Mais n’y a-t-il pas d’autres fois également où de tels désirs disparaissent complètement de vos cœurs, vous laissant avec rien de plus que les désirs de la chair aspirant à effectuer des œuvres charnelles? En périodes comme cela, cherchez les désirs de l’Esprit. Alors vos désirs charnels ne pourront pas obtenir gain de cause.
Nos cœurs en tant que nés de nouveau sont comme un morceau d’éponge, limités à s’imbiber de ce à quoi ils sont exposés. Si nous suivons les désirs de la chair, nous serons imbibés de ces désirs charnels. Mais si nous suivons les désirs de l’Esprit, nos cœurs seront saturés avec les désirs de l’Esprit. Quand nous prêchons l’évangile selon les souhaits de l’Esprit-Saint, servons l’évangile, soutenons sa propagation, et sortons et prêchons nous-mêmes, nos cœurs seront immergés dans ces œuvres justes, ne laissant aucune place pour que les désirs de la chair s’y introduisent. Si, par contre, nous faisons l’œuvre de la chair, alors nos cœurs seront imbibés des désirs de la chair, tout comme un morceau d’éponge absorbe l’eau. Nous avons besoin de réaliser qu’en fonction de nos intérêts et des désirs que nous suivons, nos cœurs y sont complètement immergés, et nous devons donc suivre les désirs de l’Esprit.
Jésus nous dit, «tu aimeras ton prochain comme toi-même» (Matthieu 19:19). Par conséquent, nous devons consacrer tous nos cœurs au salut des âmes et marcher par les désirs de l’Esprit-Saint, de sorte que chaque âme puisse entendre l’évangile de l’eau et de l’esprit. Quand nous sortons pour témoigner de cet évangile véritable, nous voyons qu’il y a en effet tant de nécessités. Il y a tellement à faire que nous devons nous disposer à servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit. De nos voix à nos possessions, notre temps, et notre dévotion et prières, tout cela est tellement nécessaire pour sauver juste une âme.
C’est pourquoi j’exhorte nos nouveaux étudiants à l’Ecole de Mission à suivre d’abord les désirs de l’Esprit dans leur vie. Et à tous nos frères et sœurs nés de nouveau dispersés dans le monde entier, je donne la même exhortation avec les mêmes mots.
Nous devons suivre les désirs de l’Esprit-Saint jusqu’au bout, mais pouvons-nous vraiment réaliser ceci? Si nous marchons par les désirs de l’Esprit, alors nous pourrons vivre dans la foi jusqu’à la fin. Nous devons vivre selon les désirs de l’Esprit-Saint qui sont révélés à nos cœurs. Nous devons vivre selon les désirs saints que Dieu nous a donnés. Je voudrais tout vous expliquer, de nos étudiants de l’Ecole de Mission à nos ouvriers et nos frères et sœurs, qu’il est absolument indispensable d’être d’abord en phase avec les désirs de l’Esprit. C’est alors seulement que vous pouvez mener une vie de foi appropriée.
 


Comment pouvez-vous bien discerner les désirs de l’Esprit?


Nous devons réaliser ce que sont les désirs de l’Esprit. C’est seulement avec cette réalisation que nous pouvons écarter tous les autres désirs et suivre seulement les désirs l’Esprit. Le désir en soi n’est pas le problème ici ; dépouillées de tous les désirs, nos vies seraient mornes et désolées. Ainsi nous devons avoir au moins un type de désir, et ce désir devrait être de l’Esprit. Si quelqu’un a les désirs de l’Esprit-Saint, il est une personne parfaite.
Avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Dieu a lavé chaque âme de tous ses péchés. Le problème, cependant, est que beaucoup de gens n’ont pas entendu ces bonnes nouvelles, et se dirigent de ce fait vers l’enfer.
L’autre jour, j’ai vu une belle image avec une fontaine sortant des colonnes d’eau et éclaboussant d’un flot blanc. La vue de la fontaine reflétée à la lumière du soleil était vraiment belle. Les flots de l’eau ont débordé tout autour de la fontaine. Quand l’eau de la fontaine augmentait rapidement, elle tombait, ce n’était pas simplement une colonne simple. Les différents niveaux se sont succédés lorsque la première colonne d’eau est descendue, et se heurterait la colonne suivante, éclaboussant les uns contre les autres et dansant autour, le tout orchestré en même temps. Voici ce que je pensais: «Oh c’est si beau, comme je souhaite que l’évangile du baptême de Jésus et de sa croix couvre le monde entier admirablement comme ceci!» Et j’ai considéré, «que devrais je faire pour prêcher l’évangile de l’eau et l’esprit à chacun partout dans le monde et couvrir le monde entier de cet évangile?»
L’humanité a deux types de désirs : Les désirs de l’Esprit-Saint et les désirs de la chair. Selon le désir que l’on suive, l’on devient un serviteur de Dieu ou un serviteur du monde. Comme l’apôtre Paul a réalisé cela, il dit: «marchez selon l’Esprit et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair», et nous tous qui sommes nés de nouveau devrions comprendre la signification de ce passage et y croire. Ce passage est un passage crucial que chacun de nous, de nos étudiants à l’Ecole de Mission à tous nos frères et sœurs, nos serviteurs de Dieu, et moi-même, devrait réaliser et lier à son cœur.
Nous devons avoir les désirs de l’Esprit. À moins que nous ayons les désirs de l’Esprit-Saint, nous finirons par mener nos vies de foi en vain. Si on n’a aucun désir de l’Esprit même après être né de nouveau par la foi en l’évangile de l’eau et de l’esprit, alors on est un homme de la chair. En effet, le juste n’est autre que celui en qui vivent les désirs de l’Esprit. Nous devons avoir les désirs de l’Esprit. Quiconque n’a pas les désirs de l’Esprit est un serviteur du diable.
 

Que sont, alors, les désirs de l’Esprit?

Les désirs de l’Esprit-Saint ne sont autres que prêcher l’évangile de l’eau et l’esprit aux âmes qui ne sont pas encore nées de nouveau et les sauver. Et c’est ce qui accomplit le commandement de notre Seigneur, «aimez votre prochain comme vous même.» C’est un digne désir que d’aspirer à mener chaque âme dans le monde entier à recevoir la rémission du péché. C’est en raison des désirs de l’Esprit-Saint que nous considérons: «comment aider la propagation de l’évangile?» Et c’est pour cette raison que nous sommes impatients de prêcher l’évangile, et de travailler pour répandre l’évangile.
Mais qu’en est-il de ceux qui n’ont aucun désir de l’Esprit-Saint? Ils se vantent de la grandeur de leur assemblée et de la somme des offrandes hebdomadaires. Ils sont satisfaits par ces choses. C’est parce que leur but dans la vie n’est pas le salut des âmes, mais ils vivent selon la fierté de la chair et de ses désirs. Tout ceux qui ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’esprit et ne sont pas encore nés de nouveau marchent selon leur avarice de la chair, qu’ils soient des pasteurs ou des laïques. De telles personnes se nourrissent de la convoitise de la chair, et non des désirs de l’Esprit.
Ils ne peuvent pas suivre les désirs de l’Esprit même s’ils essayent de le faire. C’est parce qu’ils n’ont pas reçu la rémission de leurs péchés, et donc l’Esprit-Saint ne demeure même pas dans leurs cœurs. Quand leurs cœurs ne sont pas habités par l’Esprit-Saint, comment pourrait-il révéler ses désirs à leurs cœurs?
Cependant, ceux qui ont les désirs de l’Esprit prêchent l’évangile de l’eau et de l’esprit. En faisant cela, ils sauvent des âmes, les menant sous les conseils de l’Esprit-Saint, et enseignant aux âmes nées de nouveau comment mener leur vie de foi. Ils vivent selon les désirs de l’Esprit, ils portent de tels fruits de l’esprit comme l’amour, la bonté, de paix, la tempérance, et ils consacrent toute leur vie au salut des âmes, supportant et persévérant dans la patience.
Chacun qui est né de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit doit avoir les désirs de l’Esprit. La bible déclare: «la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort» (Jacques 1:15). Tandis que les désirs de la chair donnent naissance au péché une fois conçus, et le péché apporte la mort quand il est adulte, quand les désirs de l’Esprit sont conçus, des âmes sont sauvées pour recevoir la vie éternelle. Les désirs de l’Esprit-Saint sont absolument indispensables à ceux qui sont nés de nouveau.
Je pensais pendant un moment que chaque désir était mauvais. Il y a un vieux proverbe coréen qui indique, «traiter l’or comme une pierre». Depuis mon enfance, j’avais particulièrement adhéré à ce proverbe avec mon cœur. À maintes reprises, j’ai gravé mon cœur avec ce proverbe pour considérer l’or comme une pierre ordinaire, toujours déterminé à ne jamais être pris par les attraits du matérialisme. J’ai essayé de ne pas avoir une avarice quelconque, comme je pensais que mon cœur serait déçu et que je deviendrais un homme mauvais si je devais tomber dans le matérialisme.
Cependant, une fois que je recevais la rémission de mes péchés et lisais la bible, j’ai découvert qu’il y avait un type de désir que je devrais avoir. C’était le désir de l’Esprit-Saint. En d’autres termes, Dieu m’a donné le désir de l’Esprit et m’a dit de vivre selon ce désir.
Les saints nouvellement nés de nouveau tendent à suivre l’église plutôt bien, car ils en savent très peu au sujet de la vie de foi au début. Même alors qu’ils ne pourraient avoir aucun désir de l’Esprit, ils suivent l’église où elle les mène. Cependant, s’ils veulent vivre vraiment comme ouvriers de Dieu, alors ils doivent aller plus loin, identifiant le désir de l’Esprit et le suivre par leur propre volonté. C’est alors qu’ils embrassent les désirs de l’Esprit et les suivent, pensant, «je veux que d’autres âmes soient sauvées. Je devrais les sauver. Je devrais préparer ce qui sera nécessaire à sauver d’autres âmes.» Je suis vraiment reconnaissant de ce que nous avons maintenant de tels désirs de l’Esprit dans nos cœurs.
Quand tant de désir spirituel est révélé à nos cœurs, nous ne devrions pas éteindre ceci en l’ignorant. Nous ne devrions pas éteindre le désir de l’Esprit. Si nous enlevons le désir de l’Esprit-Saint dès qu’il est réveillé, nous n’avons plus rien. C’est pourquoi nous les justes ne devrions jamais suffoquer ni perdre le désir de l’Esprit. Dès lorsque le désir de l’Esprit est réveillé en nous, nous devrions réaliser que loin de nous blesser, c’est immensément salutaire à nos âmes ; et toutes les fois que le désir salutaire de l’Esprit est réveillé, nous devrions le suivre immédiatement. Quand nous sommes réveillés à notre désir de prêcher l’évangile, nous devrions simplement prêcher l’évangile, et quand nous sommes réveillés pour servir l’évangile avec toute notre force, nous devrions servir l’évangile avec tous nos efforts.
Nous servons l’évangile sous beaucoup de formes, et il y a des périodes où nous offrons notre argent à l’église pour la propagation de l’évangile. Parfois, le désir de l’Esprit surgissant en nous nous contraint à vouloir donner plus. En périodes comme ceci, supprimer ce désir, ou dire non et le rejeter, c’est éteindre le désir de l’Esprit-Saint.
Nous devrions suivre le désir de l’Esprit-Saint en termes simples. Si nous sommes réveillés dans le désir de servir le Seigneur dans quelque manière, nous devrions servir au Seigneur d’enfant innocent. C’est alors seulement que nous pouvons porter beaucoup de fruits de l’esprit. Quand nos cœurs désirent répandre l’évangile, nous devrions sortir et prêcher l’évangile ; quand nous désirons consacrer entièrement nos vies à l’évangile en tant que ses ouvriers, nous devrions devenir des ouvriers et offrir toutes nos vies à Dieu ; et quand nous voulons servir le Seigneur complètement de là où nous pourrions être, nous devrions servir le Seigneur entièrement comme ceci. C’est cela, suivre le désir de l’Esprit.
Il y a tant de fois où nous ignorons le désir de l’Esprit. Nous sommes trop peu sensibles pour sentir et saisir le désir de l’Esprit-Saint et le suivre. Quoique Dieu réveille certains désirs spirituels, nous sommes trop peu disposés à les suivre. Quand il s’agit de suivre le désir de l’Esprit, n’avez-vous pas déjà repoussé, traînant vos pieds pour maintenir à peine le pas? Même lorsque l’Esprit-Saint réveille un désir, n’hésitez-vous pas trop longtemps avant de le suivre?
Quand l’Esprit-Saint réveille un désir en nous, nous pouvons l’accomplir en un rien de temps si nous le suivons de près, et quand nous répétons ceci pour accomplir un autre désir de l’Esprit suivi de plus de désir, nous pourrons avancer sans aucun empêchement. Est-ce qu’en dépit de ceci, si nous traînons nos pieds et ne suivons pas les conseils de l’Esprit-Saint quand il essaye de nous inspirer et de réaliser quelque chose, n’est-ce pas frustrant pour notre Seigneur? Le Seigneur a dit qu’il vomirait quiconque ne serait ni chaud ni froid, mais seulement tiède. Il déteste ceux qui sont tièdes.
Nous pouvons réaliser les désirs de l’esprit seulement si nos cœurs sont habités par l’Esprit-Saint. C’est l’Esprit-Saint qui réveille ses désirs en nous. En d’autres termes, l’Esprit-Saint descend seulement sur ceux qui sont nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’esprit, et Dieu réveille le désir de l’esprit seulement en ceux qui sont habités par l’Esprit-Saint. Par conséquent, seuls ceux qui sont nés de nouveau par la foi en l’évangile de l’eau et de l’esprit ont le désir de servir Dieu, de prêcher son évangile, et de suivre avec obéissance les désirs de l’Esprit-Saint.
Quand quelqu’un qui suit le désir de l’esprit essaye de travailler avec quelqu’un qui ne le fait pas, il finit très frustré, fâché, et fou. Puisque ceux qui devraient être en phase avec la volonté de Dieu ne suivent pas même l’Esprit-Saint, comment serait-il possible de faire même un pas en avant avec de telles personnes? Pourtant en même temps, les dirigeants de l’Eglise ne peuvent pas simplement les abandonner à leur propre destin, et ainsi ceci est lié à une frustration immense. Moïse, qui a mené le peuple d’Israël, ne pouvait pas simplement suivre le désir de l’esprit tout seul et laisser le reste derrière, disant : «que vous suiviez ou pas, faites ce que vous voulez faire.» En tant que dirigeant, Moïse a dû les conduire.
Quand Moïse a dit, «Yahvé nous a donné la terre de Canaan. Allons!» quelques israélites ont continué à se plaindre derrière son dos, et ces personnes avaient l’habitude de traîner derrière. En attendant, elles ont continué à se plaindre harcelant: «pourquoi nous avez-vous poussés à mourir de faim dans le désert? N’y avait-il aucune terre en Egypte que vous nous ayez amenés à la mer rouge pour être enterrés dans l’eau?» Ceux qui ont suivi Moïse de près ont goûté aux miracles, l’ont suivi sans hésitation, et ont adoré Dieu. Mais ceux qui ont traîné loin derrière Moïse n’ont suivi que parce qu’ils n’ont eu aucun autre choix, blasphémaient Dieu à tout moment, le blâmant et le montrant du doigt. Et vous? Quel genre de personnes êtes-vous? Comme ceux qui ont suivi le serviteur de Dieu Moïse de près et ont apprécié toute chose, vous devez vous unir à l’Eglise du Seigneur et suivre votre dirigeant étroitement dans la direction où il vous mène.
S’il n’en tenait qu’à moi, j’aurais tout fait moi même. En fait, il y a beaucoup d’aspects autoritaires dans l’œuvre de Dieu. Dieu est, après tout, un dictateur. Dieu a dit que Lui seul doit être adoré, parce qu’Il est seul Dieu, le seul objet de notre culte, notre seul sauveur, et le seul omnipotent. Tout comme il nous a sauvés parce qu’Il a voulu nous sauver, et tout comme il nous a créés parce qu’Il a voulu nous créer, Dieu fait tout selon Sa volonté, et Il montre ceci sans réserve à Ses serviteurs. Ainsi, quand quelqu’un dit «cette église se réclame de l’église de Dieu, mais elle fonctionne comme une dictature», je lui dis «vous avez pris si longtemps à réaliser cela? L’église est par nature autoritaire. Quelqu’un qui est sous un dictateur est un autre dictateur, un dictateur qui suit le désir de l’esprit. Un vrai dirigeant est quelqu’un qui ne tolère rien d’autre que le désir de l’esprit.»
Maintenant, chers croyants, suivons tous le désir de l’esprit. Dieu réveille certains désirs spirituels dans vos cœurs, et quand il fait ceci, vous devriez vous permettre de les suivre. Loin d’éteindre ces désirs de l’esprit, vous devez les suivre. Dieu nous a avertis de ne pas mordre et nous dévorer l’un à l’autre, mais de suivre plutôt le désir de l’esprit, de peur que nous soyons détruits l’un par l’autre.
Plutôt que d’être ardent à répandre l’évangile de l’eau et de l’esprit, et intéressé à l’œuvre du salut des âmes, si nous sommes occupés à n’exalter que nous-mêmes, discuter de qui est meilleur, empêcher la diffusion de l’évangile, ou ternir la réputation des autres avec des rumeurs sans fondement, nous ne faisons rien d’autre que nous opposer à l’Esprit-Saint. Cela appelle notre propre destruction et suit les désirs de la chair. Les nombreuses religions du monde et les valeurs séculaires qui provoquent les désirs de la chair ne nous laissent pas seuls, nous qui croyons en la vérité de l’évangile de l’eau et de l’esprit. Puisque nous ne suivons pas les désirs de la chair, nous sommes faibles en termes charnels. Ainsi nous devrions nous rendre compte combien le monde essaye constamment de nous attaquer sur ces points faibles. Je vous avertis pour que vous ne tolériez plus tout ce qui vous trompe.
La Bible appelle les religieux du monde chasseurs puissants (Genèse 10:9). Un chasseur chasse un gibier, mais un chasseur puissant vise des âmes. Ces chasseurs puissants ne sont autres que les serviteurs du diable. Leur ministère principal est de s’opposer à ceux qui prêchent l’évangile de l’eau et de l’esprit et de les empêcher de répandre cet évangile. Ils sont les disciples des désirs de la chair, qui considèrent le fait de construire un grand bâtiment d’église et de rassembler beaucoup de membres d’église comme la réussite d’un ministère.
Si quelqu’un prêche l’évangile de Dieu de l’eau et de l’esprit, nous devrions le respecter. Il n’y a aucun autre travail en ce monde qui soit aussi beau et digne que répandre l’évangile de l’eau et de l’esprit. Bien qu’il y ait beaucoup de gens en ce monde qui citent la Parole de Dieu dans leur prédication, peu prêchent réellement la vérité de la rémission du péché par l’évangile de l’eau et de l’esprit. Peu importe combien un prédicateur pourrait exceller dans ses sermons, s’il ne prêche pas l’évangile de l’eau et l’esprit, alors il ne peut pas être considéré comme un vrai prédicateur.
Indépendamment de l’excellence que peut avoir un prédicateur, il n’est pas aussi précieux que les prédicateurs de l’évangile de l’eau et de l’esprit. Tant de personnes propagent des erreurs simplement parce qu’elles ne réalisent pas ce qui est vraiment précieux, et ce qui est la volonté précise du Seigneur. Marcher par l’Esprit-Saint et suivre Son désir sont la volonté de Dieu, mais ces personnes ne réalisent pas ceci, et elles se disputent encore chaque jour sur des questions insignifiantes, s’opposent à Dieu jour après jour, et essayent de nuire à ceux qui répandent l’évangile de l’eau et de l’esprit. Ce n’est pas ce qu’ils devraient faire, et vous ne devez pas être comme ces personnes. Plutôt que de blesser ceux qui prêchent l’évangile de l’eau et de l’esprit, vous devriez leur donner le respect qu’ils méritent.
Pour que nous ne suivions pas les désirs de la chair ni ne les accomplissions, nous devons suivre le désir de l’esprit. Si nous suivons le désir de l’Esprit-Saint, il devient naturellement impossible d’accomplir les désirs de la chair, puisque personne ne peut suivre deux désirs complètement opposés simultanément. Quand vous sortez pour témoigner pendant le déjeuner, pouvez-vous faire un somme en même temps? Non, vous ne pouvez pas faire les deux. Si vous suivez le désir de l’esprit, il va sans dire que vous ne pourrez pas suivre les désirs de la chair. En d’autres termes, si on suit le désir de l’esprit, les désirs de la chair disparaissent naturellement, tout comme personne ne peut prêcher la Parole et commettre le péché en même temps.
Nous surmontons les désirs de la chair non par la résolution et luttant nous-mêmes disant: «je combattrai et vaincrai les désirs de la chair.» Plutôt, c’est quand nous suivons le désir de l’esprit que nous ne marchons plus par nos désirs charnels. Quand nous suivons le désir de l’esprit, les désirs de la chair ne peuvent pas même agir, et ainsi les désirs de l’Esprit-Saint sont victorieux par forfait. Si vous disputez un match de boxe, et que votre adversaire ne vient pas au match, vous avez la victoire par forfait et la médaille du champion est à vous. De même, si nous faisons l’œuvre de Dieu diligemment, suivons le désir de l’esprit diligemment, et servons l’évangile diligemment, il n’y aura plus de temps pour accomplir nos désirs charnels, et donc le désir de l’esprit régnera sur nous par défaut.
Quand nous sortons pour témoigner, comment pourrions-nous nous reposer devant un café dans un centre commercial? Quand nous travaillons dur pour trouver les ressources financières pour servir l’évangile, comment pourrions-nous jamais trouver le temps d’aller au cinéma regarder un film chaque week-end? Puisqu’il n’y a plus de temps pour cela, nous abandonnons naturellement les désirs de la chair. C’est ainsi que nous pouvons facilement nous défaire des désirs de la chair. C’est pourquoi nous devrions suivre le désir de l’esprit et le favoriser. «Bien que ce soit tout ce je peux faire pour servir le Seigneur maintenant, je veux le servir davantage.» Nous devons consolider un tel désir.
J’ai tant de pulsions du désir de l’esprit. Le jour où le Seigneur reviendra sur terre est de plus en plus proche. Ainsi c’est frustrant de ne pas pouvoir accomplir toutes les pulsions reçues par le désir de l’esprit. Éditer autant de livres d’évangile que possible est également une incitation reçue du désir de l’esprit. Avec quelles ressources financières pouvons-nous alors éditer différents types de littérature d’évangile, et nos livres des séries de croissance spirituelle? Si nous encourageons et consolidons les pulsions données par le désir de l’Esprit-Saint, il n’y a aucune raison de ne pas pouvoir trouver ces ressources financières, ni aucune raison de ne pas pouvoir éditer nos livres partout dans le monde dans toutes les langues.
Jusqu’ici, nous avons édité environ 200 titres dans une douzaine de langues. Beaucoup d’argent est entré dans ce ministère. C’est le produit de l’incitation donnée par le désir de l’esprit. L’implantation des églises est également un résultat des pulsions données par le désir de l’esprit. Nous nous sommes demandés comment nous pourrions établir des églises dans l’ensemble de la Corée, mais parce que nos cœurs ont eu le désir de l’esprit, nous avons réalisé ceci selon une incitation donnée. Résolus à accomplir ce travail, nous avons établi de nouvelles églises par la foi, parce que nous avons désiré sauver les âmes là. C’est également par l’incitation du désir de l’esprit que nous avons envoyé des missionnaires en Chine afin de sauver les âmes des chinois du péché.
Le fait que nous essayons de prêcher l’évangile partout dans le monde est également le résultat d’une incitation donnée par le désir de l’Esprit-Saint. Comme notre Seigneur a dit, «vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous ; et vous serez mes témoins à moi à Jérusalem, en Samarie, et dans toute la Judée, et jusqu’aux extrémités de la terre» (Actes 1:8), notre Dieu veut que chacun soit sauvé du péché. Apprécier et obéir à la volonté de Dieu c’est suivre le désir de l’esprit. Ainsi, nous ne devrions avoir aucun désir pour des affaires charnelles, mais nous devrions avoir un désir fort par les pulsions données lorsqu’il s’agit d’affaires spirituelles.
Notre mission a commencé son ministère mondial très tard. Pourtant, elle est devenue plus grande que n’importe quelle autre organisation missionnaire. Je ne me vante pas de ce que notre assemblée est plus grande que n’importe quelle autre communauté chrétienne, mais je dis qu’elle l’est parce que nous avons suivi le désir de l’esprit qui a permis que nous prêchions en effet l’évangile véritable partout dans le monde. Dans l’assemblée des chrétiens mondains, il n’y a pas l’évangile de l’eau et de l’esprit, et donc aucun progrès spirituel n’est visible, même à long terme.
Si nous travaillons dur pendant trois années supplémentaires, nous couvrirons le monde entier de l’évangile de l’eau et de l’esprit. Ceci sera accompli sans faute, parce que c’est le désir de l’Esprit-Saint. À la différence des églises mondaines qui ne sont ni menées par l’Esprit-Saint ni n’ont de dirigeants spirituels, nous avons le désir clair de l’Esprit-Saint, parce que nous croyons en vérité de l’évangile de l’eau et de l’esprit. Par conséquent, nous accomplirons la volonté de Dieu selon ce désir de l’esprit.
En effet, nous désirons prêcher cette vérité de l’évangile de l’eau et l’esprit partout dans le monde, et nous le faisons effectivement. Et nous voulons également prêcher vigoureusement cet évangile en Corée, de sorte que chacun puisse entendre cet évangile de l’eau et l’esprit sans exception. Tout comme la pluie tombe du ciel pour humidifier la terre entière, et toutes les formes de vie sont régénérées de la pluie, nous prêcherons l’évangile de l’eau et de l’esprit partout dans le monde, de sorte que chacun puisse entendre cet évangile véritable au moins une fois. Nous voulons vraiment que chacun aspire à naître de nouveau pour obtenir la rémission du péché. Notre désir est que toute personne du monde entier soit sauvée du péché. Nous ne voulons perdre aucune âme, même pas une. Nous voulons que tous entendent l’évangile de l’eau et de l’esprit. Tel est le désir que l’Esprit-Saint réveille dans nos cœurs.
Nous devons tous vivre selon le désir de l’esprit. C’est parce que les gens ne vivent pas selon ce désir de l’esprit mais selon leurs propres désirs de la chair qu’ils périssent.
Si nous suivons le désir de l’esprit, nous pouvons faire toute chose par Christ qui nous fortifie (Philippiens 4:13). Quand nous avons établi notre centre de retraite, notre situation financière était si périlleuse que nous avons dû arrêter la construction parce qu’il manquait quelques milliers de dollars. À ce moment-là, j’ai prié Dieu de nous donner 30 millions pour prêcher l’évangile dans le monde entier. Mes collègues m’ont dit que quand ils ont entendu ma prière, ils se sont demandés, «où trouverons-nous autant d’argent?» Cependant, ce jour même Dieu nous a fourni des ressources financières énormes de manière étonnante, et il nous a permis d’effectuer beaucoup plus de travail. Maintenant, quand je pense à cela, je suis réellement désolé de ne pas avoir demandé plus d’argent à Dieu.
Nous devons avoir un désir spirituel. Nous devons vivre avec le désir de l’esprit. Plutôt que de nous envier ou nous disputer entre nous sur nos mérites et démérites de la chair, nous devrions vivre selon le désir de l’esprit, par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’esprit. Nous devons vraiment marcher par le désir de l’esprit. Vivre selon les désirs de l’Esprit-Saint est quelque chose de très beau. Nous avons trouvé une telle grâce de Dieu. C’est pourquoi l’apôtre Paul nous a avertis pour que nous vivions selon le désir de l’Esprit-Saint de Dieu.
En ce moment, nous étudions à l’Ecole de Mission, et la raison pour laquelle nous dirigeons l’Ecole de Mission est afin que vous viviez selon le désir de l’esprit. Et nous vivons maintenant selon le désir de l’esprit. Si nous n’avions pas compté sur notre mission de fabrication de tentes pour notre ministère, et avions compté seulement sur les offrandes de l’assemblée, pourrions-nous avoir établi l’église de Dieu partout ou édité et distribué tant de livres d’évangile? Non, nous ne pourrions pas avoir effectué de tels ministères. De nos jours, nos saints ont déjà du mal à s’en sortir comme cela, et ne peuvent donc pas apporter beaucoup à l’église. À moins qu’ils aient consacré leurs vies entières pour servir le Seigneur, ils doivent prendre soin de leurs familles d’abord et ensuite prendre de ce qui reste pour leurs offrandes, et cela les limite donc. Puisqu’ils ne peuvent pas apporter des offrandes sans prendre soin de leurs familles, les offrandes de l’église sont limitées. Ainsi si nous plaçons nos espérances seulement dans les offrandes des saints, nous ne pouvons rien faire, et c’est pourquoi nous, les ouvriers, générons les ressources financières nous-mêmes par notre propre travail.
Comme nos ouvriers consacrent leurs vies entières pour servir l’évangile, travaillent ensemble à l’unisson pour générer les ressources financières, et les offrent pour soutenir notre ministère, il y a toujours un flux de fonds stationnaires. Mais les finances de notre Mission semblent constamment fonctionner bas. La raison à cela est simple : c’est parce que nous sommes si remplis du désir de l’esprit que nous dépensons toutes nos ressources pour le salut des âmes. Quand le désir de l’esprit abonde dans nos cœurs, les ressources financières augmentent réellement. Puisque nous ne travaillons pas pour recueillir le plus de personnes possible et construire une église géante, mais notre seul but est de prêcher l’évangile de la vérité à d’autres âmes pour les mener au salut et pour les amener à vivre pour la justice, Dieu est satisfait et il nous fournit des ressources financières abondantes. Etant donné le fait que nous devons répandre l’évangile en Corée par l’implantation des églises, et prêcher l’évangile aux gens outre-mer par notre littérature et sauver aussi leurs âmes, nos vies de justes consistent à implanter des églises et éditer et envoyer de la littérature et des livres d’évangile pour la croissance spirituelle de chacun.
Il y a un proverbe oriental qui dit «si un homme sage ne lit pas de livre ne serait-ce qu’un jour, il a une blessure dans la bouche.» De même, si nous ne travaillons pas pour Dieu même pendant un seul jour, nous n’avons plus aucune joie à vivre dans ce monde. Quoi que nous fassions, nous devons mener à bien l’œuvre de Dieu, et nous serons dans la joie. Si nous éditons nos livres ensemble ou travaillons pour générer les ressources financières, nous devons tout faire pour la propagation de l’évangile de Dieu. C’est alors seulement que nous vivons dans la joie ; si nous vivons seulement pour notre chair, nous n’aurons aucun appétit. C’est parce que l’Esprit-Saint à l’intérieur de nous n’est pas heureux si le juste vit seulement pour la chair.
Tous ceux qui sont nés de nouveau d’eau et d’esprit doivent infailliblement vivre selon le désir de l’esprit.