শিক্ষা

Sujet 15: Galates

[PARTIE 5-6] Le fruit du Saint-Esprit (Galates 5:15-26)

Le fruit du Saint-Esprit
(Galates 5:15-26)
«Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres. Je dis donc : Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. Si vous êtes conduits par l’Esprit, vous n’êtes point sous la loi. Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n’est pas contre ces choses. Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit. Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres.»
 

Dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, l’apôtre Paul parle au sujet de la vie de celui qui suit l’esprit-saint, et de la vie de celui qui suit la chair. Nous avons ces deux tendances, n’est-ce pas? Cependant, en tant que juste, ce à quoi nous aspirons et désirons c’est de porter le fruit de l’Esprit-Saint dans nos vies. Il est écrit: «le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. La loi n’est pas contre ces choses» (Galates 5:22-23). Il y a neuf fruits de l’esprit énumérés ici, et le Seigneur nous a dit de toujours porter ces fruits de l’esprit dans nos vies.
Tandis que l’apôtre Paul désignait ce qui est de la chair de l’humanité comme les «œuvres de la chair», concernant l’Esprit-Saint dans nos cœurs, il décrit cela comme «le fruit de l’esprit» plutôt que «les œuvres de l’esprit.» Paul dit que les œuvres de la chair sont: «l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables» (Galates 5:19-21). Ces œuvres sont de la chair. En revanche, le fruit de l’Esprit-Saint est porté par Dieu, et donc ce n’est pas une œuvre. Car notre Seigneur est le Dieu qui demeure dans nos cœurs par l’Esprit-Saint, il nous incite à porter le fruit de l’esprit.
Ce que je devrais préciser clairement ici c’est que quiconque n’a pas été sauvé de tous ses péchés ne peut pas porter le fruit de l’Esprit-Saint. Si un pécheur, non une personne juste, essaie de porter le fruit de l’esprit, il échouera inévitablement, tout comme n’importe quel arbre autre qu’un pommier ne porterait pas de pommes même s’il essayait. Pensez à cela. Aucun arbre ne peut porter des pommes à moins que ce ne soit un pommier. Quand un pécheur qui n’a pas reçu l’Esprit-Saint essaye de porter le fruit de l’esprit, il est comme un buisson d’épines essayant de porter des pommes.
En revanche, le juste qui a reçu la rémission de ses péchés peut porter le fruit de l’esprit, car l’Esprit-Saint demeure maintenant dans son cœur. Pourtant il est encore possible que même le juste vive selon sa chair. Quoique nous ayons reçu la rémission de nos péchés, parce que nous avons toujours notre chair, il est vrai que nous suivons parfois les œuvres de la chair. Néanmoins, les pécheurs ne peuvent pas porter quelque fruit de l’esprit que ce soit.
 


Qu’est-ce que Dieu attend de nous?


Dieu veut que nous portions le fruit de l’Esprit-Saint, et une fois que nous commençons à porter le fruit de l’esprit, il nous renforce davantage de sorte que nous puissions porter bien plus de fruits.
D’abord, Dieu dit que le fruit de l’esprit est amour, joie, et paix. Par nature, l’amour, la joie, et la paix ne se trouvent pas dans l’humanité. L’amour vrai ne se trouve pas dans l’humanité, mais en Dieu seul. Cependant, une fois que nous avons éprouvé l’amour de Dieu par l’évangile de l’eau et de l’esprit, nous pouvons pratiquer cet amour de Dieu et porter le fruit de l’esprit. Cet amour vrai que Dieu nous a donné est le fruit de l’Esprit-Saint que Dieu a répandu sur nous.
Cet amour de Dieu a permis que nous soyons sauvés des péchés du monde. Je vous encourage à réfléchir à l’amour de Dieu au fond de vos cœurs. En d’autres termes, plutôt que de se demander ce que nous devrions faire tous seuls, pensons d’abord à l’amour de Dieu. Si ce n’était à cause de l’amour de Dieu et l’évangile de l’eau et de l’esprit, aurions-nous reçu la rémission de nos péchés? Pourrions-nous avoir été sauvés de nos péchés autrement que par l’amour de Dieu?
C’est cet amour de Dieu qui nous a sauvés vous et moi de tous nos péchés. C’est parce que Dieu nous a aimés qu’il nous a sauvés du péché, il est venu sur cette terre en chair, a pris tous nos péchés sur Lui en étant baptisé par Jean-Baptiste, est mort sur la croix pour nous, et est ressuscité des morts après trois jours. Maintenant Jésus-Christ repose à la droite du trône de Dieu le père, et il a également promis de revenir dans ce monde. L’évangile de l’eau et de l’esprit est le plus grand cadeau du salut qu’il a accordé librement à tous ceux qui aiment Dieu.
C’est parce que l’amour de Dieu demeure dans nos cœurs que la rémission du péché et l’Esprit-Saint demeurent dans nos cœurs. À ceux qui sont nés de nouveau par la foi en notre Seigneur et l’évangile de l’eau et de l’esprit, Dieu leur a donné le cadeau de l’Esprit-Saint pour faire d’eux Son peuple (Actes 2:38). Dieu veut que chacun soit sauvé et se sente bien parmi Son peuple par la foi en l’évangile de l’eau et de l’esprit.
Le premier fruit de l’Esprit-Saint est l’amour. L’amour mentionné ici est l’amour de la vérité qui nous a sauvés vous et moi des péchés du monde (2 Thessaloniciens 2:10). C’est pourquoi l’amour de Dieu est désigné comme fruit de l’esprit. L’évangile de l’eau et de l’esprit n’est autre que l’amour de Dieu. En nous couvrant de son amour par l’évangile de l’eau et de l’esprit, Dieu nous a sauvés de tous péchés du monde ; et par nous, Dieu veut sauver les pécheurs du monde ; et ceux qui sont sauvés doivent maintenant porter le fruit de l’Esprit-Saint.
 

La joie dans nos cœurs

Le deuxième fruit de l’Esprit-Saint est la joie. La joie se rapporte au bonheur du cœur. C’est à cause de l’amour que Dieu nous a donné que nos cœurs sont heureux et réjouis. Nous sommes sans péché maintenant, parce que notre Dieu a enlevé tous nos péchés une fois pour toutes par l’évangile de l’eau et de l’esprit. Quelle joie! C’est parce que Dieu nous a aimés d’abord qu’Il nous a sauvés, et c’est également parce que Dieu nous a donné la joie que nos cœurs peuvent se réjouir. Maintenant que nous avons trouvé la vraie joie, nous pouvons partager cette joie avec les autres.
Nous ne devrions pas essayer de réussir dans nos vies de foi par une sorte d’accomplissements charnels. Ceci ne peut pas être décrit comme une vie de foi réussie. C’est seulement par la foi en l’évangile de l’eau et de l’esprit que nous pouvons mener nos vies de foi avec succès. La vraie vie de foi porte le fruit de l’Esprit-Saint en suivant l’évangile de l’eau et de l’esprit. La réalité de la foi c’est de partager la joie de croire en la vérité selon laquelle Dieu nous aime, nous a sauvés de nos péchés, et nous a donné la joie et la paix ; ce Jésus, Dieu lui-même, a détruit le mur du péché qui s’élevait entre Dieu et nous ; et désormais nous ne sommes plus ses ennemis mais plutôt ses propres enfants. Quand nous vivons avec un cœur qui médite et a foi dans le fait que Dieu nous a donné la paix, la joie, et le salut, alors le fruit de l’Esprit-Saint est porté de lui-même. Nos cœurs déborderont de joie si nous apprécions l’amour de Dieu dans nos vies.
Nous devons apprécier le cadeau que Dieu nous a donné. Ce n’est autre qu’un fruit de l’Esprit-Saint. Le Seigneur a dit, «L'œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé.» (Jean 6:29). Mener à bien l’œuvre de Dieu n’est autre que partager sur ce que Dieu a fait pour nous par Jésus-Christ, être reconnaissant, et croire en lui dans nos vies. Quand nous faisons confiance à la grâce donnée par Dieu et l’apprécions de tout cœur, nous pouvons réconcilier les ennemis de Dieu avec lui, et nous pouvons également vivre avec joie dans ce monde désolé, tout cela à cause de l’évangile de Dieu. Quoiqu’il n’y ait aucune joie en ce monde par nature, à cause de la joie que nous avons reçue de Dieu, nous pouvons partager cette joie avec d’autres durant le reste de nos vies. C’est précisément parce que nous sommes aimés de Dieu que nous pouvons partager cet amour.
Comme je l’ai déjà mentionné, ceux qui n’ont pas reçu la rémission de leurs péchés n’ont absolument rien à faire avec le fruit de l’Esprit-Saint. Même pour ceux qui ont reçu la rémission de leurs péchés, ils peuvent encore s’occuper spirituellement et charnellement, et ainsi il est encore possible qu’ils suivent les œuvres de la chair. Quelles sont les œuvres de la chair? C’est ce qui satisfait le corps, tel que la fornication, l’impureté, et l’obscénité. Nous, les justes, pouvons également suivre de telles œuvres de la chair. Cependant, nous savons ce que sont les œuvres de notre chair, et nous ne cherchons pas ces choses charnelles à toute heure.
C’est le fruit de l’Esprit-Saint que nous soyons nés de nouveau et marchions selon le plaisir de Dieu en vivant dans ce monde, et ceci est un cadeau précieux que Dieu a donné particulièrement au juste. Nous, qui sommes nés de nouveau d’eau et d’esprit, Dieu nous a couverts de son amour, et nous a accordés la joie, le bonheur, et la paix. Par son fils, Dieu nous a donné la bonté, la qualité, la fidélité, la gentillesse, et la maîtrise de soi. Nous devons nous rappeler que Dieu nous a aimés et nous a accordés sa grâce de sorte que la race humaine entière puisse être sauvée par l’évangile de l’eau et de l’esprit, et que Dieu a donné tous ces fruits de l’Esprit-Saint à ceux qui ont été sauvés par la foi.
Nous nous rappelons clairement que Dieu nous a en effet sauvés en nous donnant l’évangile de l’eau et de l’esprit. C’est précisément à cause de l’amour de Dieu pour nous que nous sommes dans la joie. Nous croyons qu’il nous a sauvés de tous nos péchés et que nous avons reçu chaque bénédiction à cause de son amour. Ceux dont le cœur aime et croit en ce que Dieu a fait pour tous les êtres humains, Dieu les a aimés depuis longtemps et les a tous sauvés.
 


La grâce de Dieu dans nos cœurs


Les fruits de l’esprit suivants sont la bonté, la bénignité, et la fidélité. Cette bonté se rapporte à la pitié de Dieu pour nous. Dans des rapports humains, certains méritent notre pitié, alors que d’autres qui ne méritent pas notre compassion du tout. Cependant, la pitié de Dieu est telle qu’il a de la compassion même pour le pire de tous, sur ceux envers qui aucun être d’humain ne pourrait jamais avoir de pitié.
Que signifie alors cette grande pitié de Dieu? Elle se rapporte au fait que Dieu a de la compassion pour ceux qui ne méritent absolument aucune compassion du tout, les ingrats qui se sont opposés à lui. C’est la pitié de Dieu. Quand nous nous sommes transformés en ennemis de Dieu, Dieu nous a toujours aimés et a abandonné son fils pour nous, afin de tous nous sauver du péché (Romains 5:10).
Les croyants en l’évangile de l’eau et de l’esprit ont maintenant reçu cet amour, et c’est pourquoi ils aspirent à ce que cette pitié de Dieu descende sur les autres pécheurs aussi. Ce que les chrétiens nés de nouveau devraient faire est de prêcher à chacun l’évangile de l’eau et de l’esprit, de sorte que même les personnes les plus misérables avec des esprits tordus puissent être remises de tous leurs péchés. Mener même ses propres ennemis et persécuteurs à être sauvés du péché est la bonté de Dieu accordée par le juste. Nous prêchons aux pécheurs le salut par l’évangile de l’eau et de l’esprit précisément parce qu’ils finiront inévitablement en enfer s’ils continuent à rester pécheurs comme cela. C’est un désir que l’Esprit-Saint nous inspire à tous.
La bonté est un autre fruit de l’esprit que Dieu nous a donné par l’évangile de l’eau et de l’esprit en lequel nous croyons. Dieu a eu de la compassion pour nous et nous a traités avec bonté. C’est pourquoi nous portons maintenant le fruit de l’Esprit-Saint dans nos vies. Puisque nous avons reçu toute bonté de Dieu, nous pouvons porter le fruit de la bonté par l’amour de Dieu. C’est de Dieu que nous avons reçu les neuf fruits de l’Esprit-Saint. Nous pouvons porter ces fruits par la méditation sur ces cadeaux dans nos cœurs. Une vache a quatre estomacs, et elle régurgite ce qu’elle a ruminé pour le mâcher encore une fois. Ainsi, c’est une vie bénie que nous aimions également les neuf fruits de l’Esprit-Saint, continuions à les méditer, et soyons reconnaissants. C’est la vie même qui porte le fruit de l’esprit avec abondance.
Ainsi, vivre dans l’amour et toutes les bénédictions de Dieu c’est vivre en portant le fruit de l’esprit. Nous sommes également fidèles à Dieu parce qu’avant nous, Jésus lui-même était fidèle à Dieu le père jusqu’à sa mort afin de nous sauver du péché. Puisque nous avons reçu un si grand amour, il est approprié que nous soyons fidèles à Dieu.
Le fait que nous, les justes, ayons maintenant un esprit doux est également l’action de Dieu. Quoique notre caractère normal soit simplement méchant, nous demeurons toujours dans l’église de Dieu d’un même cœur, quelque chose qui n’aurait pas été possible si nous n’avions pas les cœurs doux que Dieu nous a donnés. Pour nous nés de nouveau, il y a des périodes où nous montrons une gentillesse véritablement étonnante qui ne peut pas être prévue par aucun être humain. Il y a des périodes où nous nous émerveillons, «comment se fait-il que cet homme soit devenu si doux? Il est si différent!» Mais, rétrospectivement, nous nous rendons compte que c’est parce que l’esprit du Seigneur demeure maintenant dans nos cœurs que nous sommes devenus si doux.
Par nature, chaque être humain aime seulement les plaisirs de sa propre chair, et donc il ne peut faire autrement qu’aspirer à de tels désirs charnels. Fondamentalement parlant, il n’y a aucune bonté dans l’humanité par nature. Pour ceux qui ne sont pas encore nés de nouveau et vivent seulement selon leur chair, leur nature de base est telle qu’ils sont satisfaits seulement lorsqu’ils peuvent obtenir deux fois la vengeance toutes les fois que quelqu’un les blesse. En regardant la seule chair de l’humanité, les êtres humains sont une couvée des malfaiteurs par leur nature, et donc fondamentalement parlant, ils n’ont aucune maîtrise d’eux mêmes, ni aucune bonté, ni aucune qualité. Que recherchent toutes les religions de ce monde? Elles cherchent l’idolâtrie et l’hypocrisie. C’est parce que les gens n’ont aucune bonté eux-mêmes qu’ils ont fabriqué des idoles et des religions, essayant de chercher des vertus supposées.
La bonté se rapporte aux bienfaits de Dieu. Selon cette bonté, Dieu nous a déjà sauvés du péché il y a 2000 ans par l’eau, le sang, et l’esprit. Pour ceux qui croient en l’évangile de l’eau, du sang, et de l’esprit, l’esprit de Dieu réside dans leurs cœurs, les mène à porter le fruit de l’esprit, et les pousse à effectuer l’œuvre de Dieu. En d’autres termes, quoiqu’ils puissent être tout à fait impitoyables et mal par leur nature humaine, s’ils ont l’Esprit-Saint en eux, le Saint-Esprit agit dans leurs cœurs et les amène à porter le fruit de la bonté. Quand on reçoit la rémission de ses péchés par la foi en l’évangile de l’eau et de l’esprit, l’Esprit-Saint vient au même moment habiter le cœur, il y fait le bien, le discipline, et l’adoucit, et l’emploie comme instrument pour l’œuvre de Dieu.
Bien que nous indiquions souvent la dureté de nos attributs charnels, ceux qui sont nés de nouveau par la foi en l’évangile de l’eau et de l’esprit ont des esprits doux. Nous sommes incapables de blesser ou de ruiner les autres. Au contraire, nous pensons toujours à ce dont d’autres pourraient avoir besoin et à la façon dont nous pourrions les aider. Tout comme le dit la Bible: «Le méchant emprunte, et il ne rend pas ; Le juste est compatissant, et il donne» (Psaume 37:21), nous qui sommes nés de nouveau sommes des gens qui partageons. Quand nous n’avons pas les moyens matériels, nous partageons nos cœurs, et quand ce n’est pas possible, nous prions dans la foi, et nous partageons la vérité avec amour.
Nous essayons d’aider les autres avec les divers cadeaux que nous avons reçus de Dieu. Quand Pierre a trouvé un homme paralysé, il l’a remis sur ses pieds par la foi, disant: «je n’ai ni argent ni or, mais ce que j’ai-je te le donne : Au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève toi et marche» (Actes 3:6). «Je n’ai aucun argent. Je n’ai aucun honneur que vous recherchez, ni rien d’autre. Mais ce que j’ai est plus précieux, et c’est l’amour même du salut que Dieu m’a donné. Si vous acceptez cet amour, vous pouvez également être purifié de vos péchés et vous lever pour marcher sur le chemin de la justice comme moi.» Avec ce genre de foi, Pierre a relevé l’homme boiteux en lui donnant ce qu’il avait reçu de Dieu.
Nous nés de nouveau sommes également mauvais dans notre chair. Cependant, une fois que Jésus-Christ demeure dans nos cœurs, l’Esprit-Saint nous incite à porter le fruit de l’esprit. L’Esprit-Saint nous incite à porter ses neuf fruits. Nous portons ces neuf fruits de l’esprit parce qu’Il nous les a donnés. En Son temps, Il nous rend doux, nous apporte la joie et le bonheur, et nous a donné Son Esprit, nous manifestant ainsi Son amour. C’est par cet amour que nous pouvons vivre.
Que signifie mener nos vies de foi correctement? C’est méditer sur ce que Dieu nous a donné dans nos cœurs, et porter le fruit de l’esprit dans nos vies. Tout comme il est écrit: «la loi n’est pas contre ces choses» nous n’avons d’autre choix que de partager avec d’autres l’amour de Dieu que nous avons reçu. Puisque la vie du juste demeure dans la confiance et fait l’œuvre de Dieu de tout cœur, il est davantage incliné vers l’esprit. Certaines de nos œuvres ne peuvent être terminées à la perfection, mais, néanmoins, si nous demeurons toujours dans l’amour de Christ, cela doit nous suffire. Même si certaines œuvres de Dieu ne sont pas terminées selon notre propre satisfaction comme nous l’avions espéré, si notre amour se trouve vraiment dans cette œuvre, alors c’est quelque chose de bon.
Nous devons mener nos vies de foi en croyant et suivant la grâce du salut dont Dieu nous a couverts. Si nous vivons méditant sur l’amour de Dieu dans nos cœurs, si nous vivons pour partager cet amour de Dieu avec notre prochain, et si nous aimons nos frères et sœurs, alors nous pouvons vivre une vie de foi spirituelle, une vie qui porte le fruit de l’esprit avec abondance. Nous avons tous besoin de vivre selon l’Esprit-Saint et de demeurer dans l’évangile de l’eau et de l’esprit.