Sermons

Sujet 15: Galates

[PARTIE 6-1] Prenez part aux œuvres bonnes de Dieu (Galates 6:1-10)

Prenez part aux œuvres bonnes de Dieu
(Galates 6:1-10)
«Frères, si un homme vient à être surpris en quelque faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le avec un Esprit de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté. Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ. Si quelqu’un pense être quelque chose, quoiqu’il ne soit rien, il s’abuse lui-même. Que chacun examine ses propres œuvres, et alors il aura sujet de se glorifier pour lui seul, et non par rapport à autrui ; car chacun portera son propre fardeau. Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l’enseigne. Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle. Ne nous lassons pas de faire le bien ; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi.»
 

Avez-vous bien mangé? C’est la première fois que nous n’avons tenu aucun événement sportif pendant nos réunions de réveil. Nos ministres et moi étions si fatigués et épuisés que dès que nous sommes rentrés dans nos chambres, nous nous sommes effondrés et nous sommes endormi. Peut-être nous sommes nous trop soumis au stress et nous sentons très fatigués dans nos corps et Esprit ces jours-ci pour avoir travaillé dur pour servir l’évangile.
 


La raison pour laquelle nous devons prendre part aux œuvres bonnes de Dieu est très claire


Galates 6:6-7 dit: «Que celui à qui l’on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l’enseigne. Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi.» L’apôtre Paul nous dit ici que celui à qui l’on enseigne la Parole devrait partager tous ses biens avec celui qui enseigne. Je crois que si nous menons nos vies de foi avec une compréhension claire de la signification de ce passage, nos vies de foi seront à merveilleuses, comme un bateau naviguant sous une brise paisible. 
Nous devons partager tous nos biens avec l’église de Dieu. D’abord, nous devons partager la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il est très important que nous partagions notre foi au Seigneur et ses œuvres ainsi que l’église. Si les serviteurs ou les saints de Dieu qui ont reçu la rémission de leurs péchés ne partagent pas toutes les bonnes choses avec l’église, ils peuvent rencontrer beaucoup de difficultés inutiles. Puisque Dieu nous a demandé de partager les bonnes choses avec son église, nous devons nous unir à Dieu plaçant notre foi dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui nous sauve de tous nos péchés. Les saints de Galatie n’ont pas fait ceci, et c’est pourquoi l’apôtre Paul les a avertis comme cela.
 

Ceux qui ont essayé de faire partie du peuple de Dieu au moyen de la circoncision physique

L’apôtre Paul dit, «Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi.» (Galates 6:7). En d’autres termes, si quelqu’un croit pouvoir devenir un descendant d’Abraham seulement par la circoncision physique sans l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors sa foi elle-même est extrêmement erronée. Dieu nous a sauvés de tous nos péchés par la vérité d’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais en dépit de ceci, si nous devions créer notre propre évangile étrange et y croire, nous commettrions une injustice grave devant Dieu. La foi des saints de Galatie ne pouvait pas être plus erronée, parce qu’ils ont essayé de renforcer leur foi et de faire partie du peuple de Dieu en imitant la foi des circoncisionistes.
Les croyants dans les églises de Galatie n’ont pas été sauvés de leurs péchés en recevant la circoncision de la chair. Par conséquent, la foi des circoncisionistes était une foi incorrecte qui a tout à fait ignoré la grâce de Dieu. Dieu nous a sauvés de tous nos péchés une fois pour toutes par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Par conséquent, nous devrions de tout cœur croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit contenu dans la Parole de Dieu, et nous devrions venir devant Dieu par cette foi. Le problème dans les églises de Galatie, cependant, était que certains ont cru qu’ils étaient sauvés du péché par une foi fausse de leur propre fabrication, au lieu de la foi en cet évangile véritable de l’eau et de l’Esprit.
Le mot «moquerie» dans le passage d’aujourd’hui de l’Ecriture signifie «rire, dédaigner ou négliger.» En d’autres termes, Dieu dit ici que ceux qui essayent de devenir des chrétiens en recevant la circoncision physique sont en fait moqueurs et dédaignent Dieu avec leur foi fausse. Puisque leur foi est placée dans le salut de leur propre fabrication, ils réclament qu’il n’y a rien que Dieu ait fait pour eux.
Toutes les fois que j’ai le temps, je pense à la mission du monde et à d’autres œuvres diverses de Dieu. Tout mon cœur est complètement consacré à la propagation de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Même aujourd’hui, j’ai eu une discussion avec des ministres sur la façon dont nous pourrions améliorer le service de ce bel évangile. Il y a plusieurs projets que j’ai préparés et mis en application afin que l’église de Dieu puisse servir cet évangile de Dieu. Le fait que vous participiez à ces projets, ainsi que moi, revient à participer à la grande Commission et suivre le Seigneur. Plutôt que de décider de faire quelque chose vous même, il est indispensable que vous réfléchissiez sur ce que vous pouvez faire pour aider l’église de Dieu à servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et participer à son œuvre par la foi. Quand nos cœurs prendront part à la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et œuvreront à le répandre, l’évangile avancera rapidement.
Comme l’apôtre Paul le dit, «faire part de tout ses biens à celui qui enseigne» est un principe pour servir l’évangile que contient ce passage. Paul a également dit, «soyez mes imitateurs, tout comme je suis imitateur de Christ» (1 Corinthiens 11:1). Puisque Paul nous a dit de ne pas le suivre dans le péché, mais dans toutes les bonnes choses, il est juste que nous le fassions tous. Puisque la foi de Paul est droite, il est juste que nous servions le Seigneur comme lui, œuvrant pour Dieu, et servant avec nos cœurs unis à l’apôtre Paul: c’est œuvrer avec Dieu. C’est pourquoi l’apôtre Paul nous a dit, faites part de tous vos biens à celui qui vous enseigne.» Si nous comprenons cette Parole et la suivons, nous recevrons des bénédictions spirituelles. 
L’apôtre Paul a indiqué clairement que le juste devrait croire en évangile de l’eau et de l’Esprit et le prêcher, rejetant la foi fallacieuse de ceux qui préconisaient la circoncision physique à ce moment-là. Si l’apôtre Paul nous disait de partager toutes les bonnes choses, alors dans ces temps, que devrions nous faire, vous et moi? Notre responsabilité est simple : vous et moi devrions venir devant Dieu avec nos cœurs croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et méditant sur cet évangile véritable chaque jour, nous devrions nous unir aux œuvres de l’église de Dieu. Si nous décidons sur une certaine question après la consultation de chacun, alors tout ce qu’il nous reste à faire est de mettre toutes nos ressources à part pour notre œuvre. 
Il y a certaines entreprises que nous faisons fonctionner en plus de la foi afin de trouver les moyens financiers nécessaires à répandre l’évangile. Par certains côtés, ils peuvent sembler comme des projets insouciants, mais ces œuvres ne sont pour la réalisation de l’ambition d’aucun individu, mais nous les faisons pour répandre l’évangile. Ainsi si tout fonctionne, nous goûterons sûrement les bénédictions de Dieu ensemble. Quand nous partageons dans de œuvres bonnes, nous venons pour servir le Seigneur et pour avoir une foi plus forte, et nous recevrons ses bénédictions abondamment. Si vous ne participez pas aux œuvres menées à bien par l’église de Dieu, et qu’au lieu de cela votre Esprit pense à autre chose que ce que Dieu vous a confié, alors vous ne pourrez pas servir le Seigneur. 
Ces dernières années, des gens sont retournés dans le monde après avoir servi l’évangile de l’eau et l’Esprit avec nous. En réalité, ils sont partis de l’église de Dieu parce qu’ils n’ont pas complètement cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit avec nous. Mis différemment, des gens dénoncent l’église de Dieu précisément parce qu’ils ne pourraient pas unir leurs cœurs au juste à cause de leur incrédulité en cet évangile véritable. 
En fait, si les serviteurs de Dieu servent l’évangile de l’eau et l’Esprit, alors les saints doivent suivre leurs dirigeants par la foi. Néanmoins, les serviteurs dirigeants insistent-ils pour que les saints fassent des offrandes? Non, mais certains ont toujours du mal à demeurer dans l’église de Dieu. Il y a seulement une raison de ceci : ils n’ont pas sincèrement cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Tout ce dont l’église les a avertis était de défendre et répandre leur foi dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Ils ont souhaité que l’église de Dieu offre quelques revenus financiers pour satisfaire leurs besoins charnels, mais nous avons été singulièrement consacrés à la mission du monde, tenant des réunions de réveil chaque mois, prêchant l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et vivant pour la justice de Dieu à chaque moment. Ils nous ont laissés parce qu’ils étaient fatigués de ceci. Naturellement, c’était en partie parce qu’ils ont été menés à la tentation, mais fondamentalement, ceux qui quittent l’église de Dieu ainsi ont suivi leur propre avarice et refusent d’être avec l’église de Dieu. C’est parce que leur foi dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’était pas assez établie dans leurs cœurs pour s’associer à l’église de Dieu. Ils devraient avoir partagé toutes les bonnes choses avec l’église, écoutant l’évangile de l’eau et l’Esprit avec leurs oreilles et croyant avec leurs cœurs, mais ils ne l’ont pas fait, et c’est pourquoi ils sont partis. 
Pendant que nous sommes réunis à cette heure, est-ce que je devrais prêcher citant les mots de tels philosophes non pertinents comme Socrate, Platon, Nietzsche, et Hegel? Quelle utilité y a t il à entendre les arguments d’une telle personne pour nos vies de foi? Nous ne discutons pas les tendances culturelles les plus récentes ou ne présentons pas leurs observations sur les événements courants. Tout ce que nous devons faire est juste prêcher en détail ce que la Parole de Dieu indique réellement, et prendre part aux œuvres bonnes de Dieu. Le problème, cependant, est que trop de personnes échouent, et vivent plutôt leurs vies de foi dans quelque manière qu’ils considèrent adaptée – cela les amènera à faire face à leur mort spirituelle. 
Les saints des églises de Galatie menaient leurs vies de foi selon eux-mêmes. Quoique l’apôtre Paul ne les ait jamais enseignés ainsi, les chrétiens de Galatie avaient pris leur foi et leur évangile propres, et ils ont cru en quelque manière de leur choix. C’est pourquoi l’apôtre Paul a dit, «si quelqu’un vous prêche un autre évangile que celui que vous avez entendu de moi, qu’il soit maudit» (Galates 1:9).
 

Quel est l’évangile prêché par l’apôtre Paul? 

Il y a un temps où je n’ai eu aucune idée de ce qu’était l’évangile prêché par l’apôtre Paul. J’ai pensé, «dans la Bible, il y a un évangile comme celui de l’évangile de Matthieu, mais quel évangile Paul a-t-il prêché? C’est étrange. Paul a dit, «si n’importe qui prêche n’importe quel évangile autre que l’évangile que j’ai prêché, qu’il soit maudit,» mais cela signifie-t-il qu’il y ait un autre évangile indépendant de l’évangile du sang de la Croix? L’évangile que Paul annonçait et croyait était-il différent?» 
Avant que je ne sois né de nouveau par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, je n’ai pas connu cet évangile vrai, et j’ai seulement cru en le sang de la croix. Cependant, après être né de nouveau, j’ai finalement compris que l’évangile prêché par Paul n’était autre que l’évangile contenant le baptême de Jésus et son sang sur la croix. 
Toutes les fois que l’apôtre Paul a mentionné l’évangile, il était clairement parlé de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dieu était heureux quand les saints ont cru en l’évangile prêché par Paul et ont uni leurs cœurs à l’effort de Paul de répandre cet évangile, priant, croyant, et servant avec Paul. Si nous avons cette foi, il n’y a aucun problème. 
Cependant, les personnes des églises de Galatie suivaient un évangile différent de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Elles menaient leurs vies de foi basées sur un évangile de leur propre fabrication. C’est pourquoi elles ont fini par s’égarer quand les circoncisionistes ont hérité des églises de Galatie, en dépit du fait que l’apôtre Paul avait prêché l’évangile de l’eau et l’Esprit de nombreuses fois dans son effort de les corriger. 
Maintenant, nous devons écouter étroitement les paroles de l’apôtre Paul, partager les œuvres bonnes, et mener nos vies de foi en ayant la même foi que celle de Paul. Puisque Dieu nous a dit de prendre part aux œuvres bonnes, si nous voulons servir l’évangile de l’eau et l’Esprit, alors tout ce que nous devons faire est de partager nos efforts pour l’œuvre de Dieu, quoi que nous fassions. 
Je suis si heureux que nos ministres ne s’asseyent pas pour copier seulement des sermons quand l’heure du sermon vient. Nos ministres œuvrent davantage que les saints. Combien est-il merveilleux que nos ministres servent le Seigneur et partagent avec les saints, qu’ils désirent prêcher l’évangile partout dans le monde plutôt que de chercher à consolider leurs différentes églises, qu’ils veulent obéir au commandement de Dieu et accepter Sa volonté, qu’ils suivent la volonté du Seigneur, et qu’ils répandent l’évangile selon cette volonté de Dieu, non pour leurs propres buts privés? C’est si merveilleux qu’il n’y a rien à disputer ici, ni n’importe quelle raison de s’exalter. C’est si bon que nous soyons fidèles à la charge à laquelle nous avons été placés, servant le Seigneur unis à l’église. Combien de telles vies sont-elles merveilleuses devant Dieu? 
Mes chers croyants, nous faisons l’œuvre de Dieu ensemble. Quand les prédécesseurs dans la foi obéissent et servent la volonté de Dieu d’abord, alors vous devriez également prier pour ces œuvres et œuvrer ensemble. Pour faire ainsi, vous devez participer de tout cœur et prendre part directement à l’œuvre de Dieu aussi. C’est parce que Dieu nous a dit de prendre part aux œuvres bonnes. N’effectuons-nous pas chaque œuvre pour la propagation de l’évangile, plutôt que pour accomplir nos désirs individuels? Au lieu de dire juste avec nos mots, «je vivrai pour le Seigneur! Seigneur, je crois en toi!» et vivre seulement pour nous-mêmes en réalité, nous devrions vraiment croire avec nos cœurs et réellement nous offrir pour mener à bien les œuvres de Dieu. L’apôtre Paul encourageait tous les saints à faire l’œuvre de Dieu ensemble. 
Que peuvent réaliser les pasteurs qui ne naissent pas de nouveau même s’ils servent avec zèle, criant chaque jour, martelant sur le pupitre, et exaltant leur rassemblement pour avoir seulement plus d’offrandes? Qu’importe le succès avec lequel ils peuvent se servir eux-mêmes, tout ce qu’ils peuvent réaliser dans leur vie c’est construire une chapelle. 
Dans l’église de Dieu, en revanche, ceux qui sont nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit œuvrent ensemble pour répandre l’évangile partout dans le monde. C’est parce que cette œuvre est l’œuvre bonne de Dieu que tous y participent ensemble. Quand nous partageons des œuvres bonnes, toutes les choses œuvrent ensemble pour les accomplir avec qualité et l’évangile est répandu. C’est pourquoi nous devons mener nos vies de foi ainsi avec l’église.
 


S’unir à l’œuvre bonne de Dieu c’est vivre une vie de foi appropriée


Tandis que chacun de nous doit considérer l’évangile de l’eau et de l’Esprit individuellement et recevoir la rémission du péché, nous devons nous unir à l’église de Dieu si nous voulons servir le Seigneur, obéir à Sa volonté, et mener une vie de foi appropriée. Une fois que nous recevons la rémission de nos péchés, nous devons être avec l’église de Dieu. En d’autres termes, quand nous voyons comment nos prédécesseurs de la foi et de l’église prennent une certaine décision et prennent la direction, nous devrions marcher en avant ensemble en union avec elles. Les saints nouvellement nés de nouveau doivent seulement suivre ceux qui sont devant eux. La bonne vie de foi est vécue en suivant ce que l’église de Dieu détermine être exact, et en participant à ses décisions. Nous devons participer à l’œuvre bonne de Dieu de tout cœur par la foi. C’est le secret pour suivre la volonté de Dieu. Nous serons alors approuvés par Dieu. Participer aux œuvres bonnes n’est autre que mener une vie de foi appropriée.
Une vie de foi appropriée exige-t-elle de nous de prier beaucoup individuellement, d’avoir des visions individuellement, de comprendre la Parole individuellement, et de témoigner à d’autres individuellement? Non. Si l’église de Dieu fixe son objectif pour prêcher l’évangile partout dans le monde selon sa volonté, alors nous devrions également participer à l’œuvre de Dieu ensemble, unissant nos cœurs pour prêcher l’évangile dans tout le monde entier. Ceux qui ont reçu l’Esprit-Saint ne servent pas le Seigneur selon eux, mais plutôt, comme ils croient en Dieu et font confiance à l’église, ils participent aux œuvres de l’église comme quelque chose qui va sans dire. Ainsi quand je discute des œuvres de l’évangile avec mes ouvriers, j’exprime mon avis fortement, mais quand mes collègues ont raison, je suis d’accord avec eux également. Je crois surtout qu’il est extrêmement important que nous soyons unis aux œuvres de Dieu.
Nous sommes maintenant engagés dans l’évangélisation du monde. Notre fonctionnement mènera à bien ces œuvres avec succès et accélère le ministère de répandre l’évangile. Le but de tout ce que nous faisons est la propagation de l’évangile. C’est seulement si nous oeuvrons pour augmenter les ressources financières que nous pouvons partager le pain de vie avec chacun partout dans le monde gratuitement ; autrement, ce ne sera pas possible. Participer aux bonnes œuvres de Dieu qui est de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à d’autres c’est mener nos vies de foi avec succès. Il est très simple de mener une vie de foi appropriée. Quand l’église de Dieu prie pour son ministère, nous devrions prier ensemble, et si nous pouvons physiquement participer à son œuvre, nous devrions œuvrer ensemble. C’est ainsi que l’on partage les œuvres bonnes. Il convient que nous prenions part à toutes les œuvres bonnes que l’église de Dieu entreprend. 
Dieu nous a commandé de partager de bonnes choses avec ceux qui nous enseignent sa Parole, et c’est mener une vie de foi appropriée. Il ne faut rien d’autre pour mener une vie droite de la foi devant Dieu. Nous ne pouvons pas mener une vie appropriée, même si nous nous consacrons loyalement aux œuvres de Dieu et prions ardemment individuellement. Si nous participons aux œuvres de l’église de Dieu pour répandre l’évangile- c’est à dire, si nous partageons les œuvres bonnes qui plaisent à Dieu -alors notre foi se développera ensemble.
 

Le secret de la croissance spirituelle

Nos cœurs sont heureux quand nous participons aux œuvres de l’église de Dieu. Si nous agissons ainsi, quoique nous puissions nous fatiguer dans la chair, nous nous réjouissons toujours. Au chapitre un de Luc, il est écrit que le bébé dans le ventre d’Elizabeth a sauté de joie quand elle a entendu la salutation de Marie qui est venue pour porter les bonnes nouvelles. 
Comme ceci, quand nous participons aux œuvres pour répandre l’évangile, l’Esprit-Saint se réjouit également dans nos cœurs. Mes chers croyants, vous n’avez peut être pas aimé au début quand on vous a dit de sortir pour témoigner, mais une fois que vous faisiez réellement ceci, vous avez vu pour vous-mêmes comment l’Esprit-Saint se réjouissait, et ainsi vos cœurs étaient également joyeux. C’est quand nous participons aux œuvres bonnes de Dieu que notre foi en Dieu se développe. En fait, ceux qui partagent les œuvres bonnes que Dieu aime mènent une vie de foi bien meilleure que ceux qui lisent seulement la Parole de Dieu en jeûnant et priant pendant trois jours. 
L’apôtre Paul dit ici, «Faites part de tous vos biens à celui qui vous enseigne.» Alors tout ce que nous devons faire c’est également prendre part à l’œuvre de Dieu. Quelle est la devise pour notre église? Qu’est-ce qui est écrit dans notre bulletin d’église? Notre devise principale est ceci: «Prêcher l’évangile partout dans le monde.» Le but de notre ministère est la propagation de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et les deux prochaines devises sont: «se glorifier de l’évangile du Seigneur» et «persévérer dans l’espoir.» Le Seigneur nous a dit de ne pas avoir honte ou de ne pas être attristé par notre propre foi, mais de se glorifier au sujet de l’évangile du Seigneur. Est-ce qu’il y a seulement une chose qui fasse dire que nous devrions proclamer l’évangile partout dans le monde, sans tout supporter avec patience et espoir? Ainsi la vie de foi appropriée est menée quand nous prêchons l’évangile dans le monde entier ainsi que l’église de Dieu, supportant tout dans la patience, et dans l’espoir. 
Est-ce que vous vous demandez: «comment devrais-je mener ma vie de foi? Pourquoi est-il si difficile de suivre le Seigneur? Pourquoi suis-je si insuffisant, alors que j’essaie de toutes mes forces?» Si vous faites face à de telles difficultés, c’est parce que vous avez essayé de mener votre vie de foi par vous-même sans vous unir à l’église de Dieu. Nous devons participer à l’œuvre de Dieu de tout cœur. Le Seigneur sera alors réjoui et il agira pour accomplir Son plan. 
Psaume 133:1-2 dit: «Voici, oh! Qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble! C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, qui descend sur le bord de ses vêtements». 
Les bénédictions de Dieu sont accordées à ceux qui demeurent dans son église et participent à ses œuvres bonnes. Si Dieu a parlé au serviteur dirigeant et l’a béni, alors ses bénédictions coulent de toute manière sur ceux qui partagent avec lui. C’est pourquoi Dieu dit: «Qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble». Il dit que de telles bénédictions attendent ceux qui partagent ensemble. 
Par conséquent, tout ce que nous devons faire est prendre part à l’église de Dieu. Si l’église de Dieu se consacre jour et nuit à la proclamation de l’évangile de l’eau et l’Esprit, alors nous devrions également nous consacrer à l’évangile avec l’église. Dieu serait-il heureux si nous cessons de prêcher l’évangile partout dans le monde et l’annonçons seulement en Corée? Non. Le Seigneur serait-il réjoui si nous ne participions pas à ce que l’église fait? Non. 
Je bénis chaque ouvrier de Dieu. Je crois que ceux parmi les saints qui s’unissent à l’église de Dieu de tout cœur sont également ses ouvriers. Je les aime tous. Cependant, je n’aime pas ceux qui ne s’unissent pas à l’église de Dieu. Si quelqu’un vient à cette réunion et m’entend prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et pense: «je suis si fatigué d’entendre l’expression évangile de l’eau et de l’Esprit si fréquemment,» alors je lui demande d’aller dans une autre église qui est plus appropriée à son goût. Chaque fois que j’ouvre ma bouche, je prêche seulement l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ceux parmi nous qui recherchent autre chose autre que l’évangile de l’eau et de l’Esprit devraient aller quelque part d’autre. Pourquoi? Parce qu’ils ne sont pas unis pour participer à l’œuvre bonne de Dieu. 
Nous sommes serviteurs de Dieu. Le Seigneur nous a sauvés du péché par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ainsi nous sommes les gens de Dieu qui ont reçu la rémission du péché par la foi en sa Parole, et qui participent à son œuvre. Nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, partageons de œuvres bonnes avec ceux qui prêchent la Parole de Dieu, et respectons la Parole de Dieu ensemble. C’est parce que le Seigneur a dit qu’il est réjoui par notre œuvre de répandre l’évangile partout dans le monde que nous avons consacré nos cœurs à cette mission. Ce n’est pas nos accomplissements que demande le Seigneur, mais le Seigneur est réjoui de nous voir fixer notre objectif et marcher vers lui selon les conseils de l’Esprit-Saint. 
Cependant, quelques pasteurs peuvent dire, «ce n’est pas mon modèle du ministère. J’ai décidé d’abord d’augmenter mon assemblée à 30.000 personnes, et puis je commencerai à répandre l’évangile dans le monde entier.» Un certain pasteur a dit qu’il n’implanterait jamais une nouvelle église avant que sa propre assemblée ait atteint le nombre des 10.000. Mais cette volonté est-elle de Dieu? Non, c’est juste la poursuite d’un rêve avide. Ce qui satisfait le Seigneur c’est prêcher l’évangile. Ceux qui sont unis à l’église ayant fixé leur objectif sur la prédication de l’évangile sont ceux qui sont en union avec la volonté du Seigneur. Que la foi individuelle soit forte ou faible, chacun doit d’abord croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et être sauvé. C’est la chose la plus pressante pour chacun. Puis, il faut participer aux œuvres de l’église de Dieu. C’est tout ce que l’on doit faire ; si n’importe qui le fait, il réussira sa vie de foi.
 

Il n’est jamais trop difficile pour nous de prendre part aux œuvres bonnes

Est-ce que j’insiste sur autre chose que l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Je suis très occupé en ce moment parce que j’ai lancé un nouveau projet d’affaires. Je passe presque tout mon temps sur cette entreprise. C’est parce que nous devons soutenir la propagation de l’évangile que nous continuons à ouvrir de nouvelles entreprises pour œuvrer ensemble, et c’est pour cette raison que vous et moi de même participons aux œuvres bonnes de Dieu. 
N’est-ce pas? Ce n’est pas parce que nous sommes de façon ou d’autre des experts dans un domaine que nous oeuvrons pour l’évangile, mais c’est parce que nous voulons participer à de œuvres bonnes. Nous évaluons le bon et le mauvais selon que quelque chose est propre à la propagation de l’évangile. Nous décidons également toute chose selon cette norme. Vous devez croire que l’église de Dieu cherche seulement à servir l’évangile, et suivre les serviteurs dirigeants. Nos esprits seront alors tous dans la paix. Puisque nous ne nous demandons pas des choses les uns aux autres, nous sommes libres de nous approcher. 
Il y a juste une chose que j’attends de vous. Je vous exhorte à croire qu’il n’y a aucun autre évangile que l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Chacun doit recevoir la rémission du péché en croyant de tout cœur en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Une fois que nous sommes nés de nouveau, nous devons servir l’évangile par la foi. Dieu est heureux quand nous répandons l’évangile de l’eau et de l’Esprit partout dans le monde. C’est pourquoi je vous demande de participer aux œuvres de l’église pour servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est tout que j’attends de vous. Puisque je suis également un membre de l’église, je prends part à ses ministères, et ainsi vous y participez pour cette raison. De toute notre vie, il n’y a aucun autre but que la propagation de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
 

Notre but est immuable

Dès le début et jusqu’ici, après plus d’une décennie, nous n’avons jamais changé le but de notre église, et nous ne le changerons jamais, même si les cieux tombaient. Ainsi je dis à chacun en toute honnêteté: «L’effort de notre église est de répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Celui qui partage ce but avec nous est notre ami et notre collègue.» Il n’y a aucun autre but pendant nos vies que proclamer l’évangile. Pour nous, nous vivons pour la gloire de Dieu, menant une vie qui est rendue juste selon la Parole de Dieu, et demeurant dans l’église selon le but qui nous a été assigné. 
Vous joindre au serviteur de Dieu dirigeant est très simple. Tout ce que vous devez faire est de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, prier pour l’œuvre de l’évangile, et prendre part à cette œuvre selon la capacité et la sagesse que Dieu vous a donnée. Voici comment vous unir à vos prédécesseurs de la foi. 
Récemment, l’église de Dieu a acheté un bâtiment. Nous avons fait cet achat parce qu’il était bénéfique à l’évangile, pas en raison de n’importe quel autre but. Tous nos ministres ont consenti à cet achat par la foi. Ils étaient tous d’accord sur le plan d’achat parce qu’il vise à servir l’évangile plus efficacement. Dieu nous a dit de partager toutes bonnes choses, et ainsi ce que nous faisons, nous le faisons au profit de l’évangile. 
Bien qu’une vie de foi appropriée puisse sembler difficile et compliquée, elle est réellement très simple. Nous devons participer à l’évangile. C’est simple. C’est tout ce que le Seigneur attend de nous. Puisque le Seigneur nous a dit de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la seule chose que nous devons faire est vraiment de croire avec nos cœurs. Dieu recommande ceux qui sont sauvés par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit en tant que bons et fidèles serviteurs. Comme Dieu cherche à prêcher l’évangile partout dans le monde, il nous appelle à participer à cet effort, et si nous partageons en effet cette œuvre, il nous trouvera fidèles et bons. 
Il n’y a rien de compliqué à considérer ici, ni aucune raison d’être attentif à ce que d’autres pourraient indiquer. Puisque Dieu a commandé de partager de bonnes choses, il est seulement approprié que nous obéissions à nos prédécesseurs de la foi et les suivions, nous unissant à eux par la foi. Voilà comment mener une vie de foi droite. Est-il approprié que nous ignorions nos prédécesseurs de la foi? Non. Si nous ignorons ceux qui sont devant nous, nous serons également ignorés. Et ce précisément parce que Dieu nous a commandé de partager de bonnes choses, et parce que la prédication de l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier est une bonne chose, et quand nous voyons nos prédécesseurs dans la foi consacrés à cette œuvre, nous participons également à cet effort. 
Mes chers croyants, avez-vous du mal à continuer avec vos vies de foi? Vous faites face probablement à beaucoup de difficultés. Pourtant, plutôt que de penser à vos ennuis, vous devriez prendre votre croix et regarder au le Seigneur pour le suivre. Êtes-vous seul à faire face à un moment difficile, ou est-ce que les autres passent également par un moment difficile? Les difficultés tombent sur chacun. Quand vous pensez vraiment cela, vous verrez que personne n’est réellement épargné. Quand vous passez par un moment difficile, il est facile pour vous de penser, «je suis le seul à passer par de telles difficultés,» mais si vous regardez autour de vous, vous verrez que chacun passe également par quelques moments difficiles. 
Etant donné le fait que nous trouvons le repos seulement par la foi, et qu’il n’y a personne qui soit parfaitement sans défaut dans la chair, chacun a des inquiétudes. C’est pourquoi Dieu nous a dit de porter les fardeaux (Galates 6:2). Il n’y a aucune raison de se montrer du doigt. Tandis que chacun de nous devrait prendre son propre fardeau, il y a des périodes où nous devons nous supporter, nous soutenir, et tendre une main pour nous aider. Que nous soyons meilleurs ou plus mauvais que n’importe qui, nous avons tous besoin de mener nos vies de foi de cette façon.
 

Il y a un temps où moi aussi je vacillais, corps et esprit

Même pour moi, ce n’est pas parce que je trouve cela facile que j’œuvre hardiment devant Dieu. Il n’y a personne qui marche hardiment parce que c’est facile. J’ai également eu trop d’ennuis et de problèmes qui m’ont amarré. Il y avait tant d’obstacles qui m’ont bloqué et j’ai établi mon esprit pour les ignorer délibérément tous et courir à toute vitesse vers l’évangile. 
Dieu a permis des difficultés à chacun. En d’autres termes, Dieu permet des épreuves, de peur que n’importe qui devienne arrogant s’il sert l’évangile seulement avec sa propre force. Quand l’apôtre Paul souffrait d’une maladie et a prié sincèrement Dieu de le guérir trois fois, le Seigneur lui dit: «Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse» (2 Corinthiens 12:9). En d’autres termes, le Seigneur a permis des épreuves dans nos vies de sorte que nous puissions nous humilier en réalisant nos insuffisances. 
C’est pourquoi quand les saints passent par un temps difficile, leurs prédécesseurs de la foi devraient les accompagner, les corrigeant s’il le faut, mais montrant de la compassion si elles doivent être consolées. Nous ne devrions pas nous condamner ou nous mépriser, disant: «cette personne est désespérée!» Celui qui montre un autre du doigt a dix fois plus de défauts. 
Et peu importe que quelques ouvriers aient des imperfections, s’ils prennent part à nos œuvres bonnes, alors ils sont précieux. Ce qui est un problème bien plus sérieux c’est de ne pas prendre part aux œuvres bonnes dans l’église de Dieu. Si quelques saints sont trop fiers pour demeurer dans l’église de Dieu et essayent de mener leurs vies de foi de leur propre manière, alors nous avons besoin de les reprendre avec force de sorte qu’ils puissent se corriger. Si, par contre, ils demeurent dans l’église de Dieu, alors nous devrions les aimer même s’ils sont insuffisants. Ce sont de bons conseils. 
Quand Dieu nous a-t-il dit que pour partager de bonnes choses, nous pourrions ignorer l’ordre spirituel dans son église? Quand l’ordre spirituel est miné, l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne peut pas être répandu. C’est pourquoi si vous voulez participer à de œuvres bonnes, vous devez accepter l’ordre spirituel établi par Dieu. Vous ne devriez pas simplement abandonner parce que c’est trop dur, ni ne devriez être trop arrogant pour dire: «regardez, je suis meilleur que vous» parce que c’est facile. Plutôt, que vous soyez insuffisant ou doué dans l’église de Dieu, vous devez participer aux œuvres que Dieu vous a confiées et servir l’évangile ainsi que vos prédécesseurs. C’est la volonté du Seigneur que nous partagions de bonnes choses et cherchions l’avantage de l’évangile ; ainsi, il n’y a aucune raison pour laquelle nous devrions abandonner l’œuvre du Seigneur quand nous sentons que nous ne sommes pas assez bons, ni aucune raison pour laquelle nous devrions nous sentir supérieurs. Bien que chacun de nous ait une personnalité différente, ce que le Seigneur attend de tous c’est que nous partagions ses œuvres bonnes selon son ordre. 
En fait, si l’évangile est servi et la volonté du Seigneur accomplie, nous nous réjouissons toujours même si notre fierté est démolie. Que nous soyons heureux ou tristes, dans la joie ou la souffrance, nous devons faire confiance au Seigneur, regarder à lui, et courir notre course. Nous devons espérer que le Seigneur résoudra tous nos problèmes, fixer nos yeux sur lui, prier, et courir notre course par la foi. 
La Bible dit: «deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en être convenus?» (Amos 3:3). Si nous sommes unis dans les œuvres bonnes de Dieu, alors même lorsque nous sommes réunis ou oeuvrons au loin pendant longtemps, nous restons proches et sommes heureux de faire ce qui contribue à la volonté de Dieu. Quoique notre œuvre soit dure, nous sommes encore heureux si nous sommes unis dans notre effort. Quand nous ne sommes pas unis, par contre, nos cœurs sont mal à l’aise. 
Je me sens mal à l’aise pour faire face à quelqu’un qui ne partage pas les œuvres bonnes de Dieu. Dieu se sent également mal à l’aise avec une telle personne. Dieu pourrait demander : «vous occupez-vous vraiment de moi? Voulez-vous vivre selon ma volonté, ou la vôtre?» Le Seigneur sait tout. Il sait que nous sommes insuffisants. Donc il n’y a rien que nous pouvons dire sinon: «Seigneur, je suis en effet insuffisant. Tu m’as sauvé de mes péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, a fais de moi ton enfant, et m’as dit de mener à bien les œuvres qui te plaisent. Je ferai ma part dans ces œuvres.» Nous n’avons rien que ces mots à dire. Mener une vie de foi appropriée n’est pas compliqué ou difficile ; tout ce que nous devons faire est simple. 
Une fois que nous participons à de œuvres bonnes, nous voyons notre croissance spirituelle aussi bien que des améliorations de nos vies physiques. La connaissance et la sagesse jailliront également de nos cœurs, et nous aurons la plénitude de l’Esprit-Saint. C’est parce que nous partageons des œuvres bonnes que nous voyons des améliorations spirituelles ; mais si nous n’oeuvrons pas ensemble, il n’y a aucune bénédiction. 
Le fait que vous vous déterminiez «je serai plus spirituel», lisiez la Bible et priiez toute la journée vous rend-il vraiment plus spirituel? Vous devriez participer aux œuvres qui satisfont le Seigneur, prier ensemble pour l’œuvre de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, œuvrer ensemble quand vous êtes invité à œuvrer, et combattre ensemble quand un combat doit être mené. C’est cela, partager de bonnes choses. Un homme de foi veut sincèrement partager toutes les bonnes choses. Sa foi se développera rapidement, et il sera également béni dans la chair. Vous avez probablement été témoin de cela et l’avez éprouvé vous-même. 
Dieu bénit ceux qui, après être nés de nouveau par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, participent à de œuvres bonnes et vivent dans la foi. Si on croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et participe à de œuvres bonnes devant Dieu, cela honore Dieu. Si, par contre, quelqu’un prétend servir le Seigneur loyalement mais ne croit pas même en l’évangile de l’eau et l’Esprit ni ne participe à de œuvres bonnes, alors il se moque Dieu. Dieu a clairement dit que personne ne devait se moquer de lui, mais il y a toujours de telles personnes. Se moquer de Dieu c’est le ridiculiser et le mépriser. Si quelqu’un qui n’a pas même uni son cœur aux œuvres de Dieu dit : « j’ai vécu pour toi » alors il ne fait que se moquer de Dieu et essaye de le tromper. 
Dieu dédaigne également de telles personnes. Puisque le Seigneur nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ne pas croire est une atteinte à Dieu. Il est écrit: «ne vous y trompez pas, on ne se moque pas de Dieu ; ce qu’un homme aura semé, il le récoltera aussi» (Galates 6:7). Si nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous serons sauvés. Et si nous faisons confiance à Dieu et participons aux œuvres bonnes pour répandre l’évangile, nous recevrons les bénédictions par la foi, et nous serons bénis corps et esprit. Vous avez probablement éprouvé vous-même comment Dieu vous a béni quand vous avez participé à ses œuvres bonnes. Quand quelqu’un participe de tout cœur aux œuvres du Seigneur par la foi, Dieu remplit toutes ses insuffisances de diverses manières et l’aide. Nous devons réellement partager de bonnes œuvres. Nous ne devrions pas simplement feindre de participer. Il est difficile de vivre entièrement pour l’évangile s’il y a toujours trop de souillure de la chair dans nos cœurs. Cependant, une fois que nous nous unissons à l’église, et que la souillure s’enlève, nous pouvons vraiment goûter la joie et vivre dans la foi selon la volonté du Seigneur. 
Un certain ministre une fois m’a dit: «j’ai eu tels et tels problèmes, et je suis lassé de continuer mon ministère.» Mais ce n’est pas quelque chose qui devrait être dit par celui qui participe aux œuvres de Dieu. Comme Jésus dit: «si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive.» (Luc 9:23), chacun est chargé. Où est celui qui n’a aucun fardeau? Celui qui n’a aucun fardeau n’est pas avec le Seigneur. Chacun a son propre fardeau. 
C’est également parce que nous participons ensemble aux œuvres bonnes que nous nous aimons les uns les autres. Bien que nous soyons tous différents dans nos personnalités, nous avons un désir dans nos cœurs de servir l’évangile, et donc nous pouvons nous harmoniser et maîtriser notre amour-propre et notre personnalité. Comme Dieu dit: «la charité [l’amour] couvre une multitude de péchés» (1 Pierre 4:8), si nous sommes associés dans notre effort de servir l’évangile, tous nos défauts seront couverts. 
Mes chers croyants, votre vie de foi est-elle facile ou difficile à mener? Une fois que vous établissez vos cœurs pour participer aux œuvres bonnes de Dieu mettant votre foi dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit, c’est facile. Cependant, si vous ne disposez pas vos esprits et n’essayez pas de mener vos vies de foi hors de vos propres préférences, vous aurez beaucoup de mal à continuer vos vies de foi. Est-ce que vous mèneriez plutôt ce genre de vie, une vie de foi qui lutte constamment avec des difficultés, où chaque problème résolu est suivi d’encore un autre problème? Si non, vous devez établir vos cœurs fermement et courir votre course par la foi. 
Est-ce que vous pensez que vous êtes le seul à passer par un moment difficile, et que personne d’autre ne fait face à des difficultés telles que les vôtres? Non. Moi aussi je fais face à beaucoup de difficultés. Mais d’un autre côté, je n’ai aucune difficulté. C’est parce que j’ai confié toutes mes difficultés à Dieu. Qu’est-ce que je peux faire quand il n’y a rien parmi mes difficultés que je puisse résoudre moi-même? Je fais face à beaucoup de difficultés précisément parce que je suis impuissant pour les résoudre, mais je regarde vers le Seigneur et laisse toujours mes problèmes à ses pieds. Je prends alors part à l’œuvre qui satisfait le Seigneur. 
C’est ainsi que nous devrions tous avancer. Être piétiné ne résout aucun problème, et plutôt que de succomber à la pitié, nous devrions regarder vers le Seigneur et participer aux œuvres qui satisfont le Seigneur. Si nous participons aux œuvres de Dieu par la foi, nous pouvons vivre par la force qui vient du Seigneur, et il nous donne la capacité et nous bénit pour porter des fruits abondants pour son œuvre juste. Vivre dans la foi c’est être béni dans le corps et l’Esprit. C’est pourquoi nous sommes si heureux de vivre dans son église. 
Quel bonheur peut-il y avoir dans nos cœurs si nous ne sommes pas nés de nouveau? Qu’est-ce qui peut vous rendre si heureux et content dans ces temps? À moins que vous ne receviez la rémission de vos péchés, tout ce qui vous attend c’est des rides sur vos visages. Même si vous avez reçu la rémission du péché, la vie manque également de joie à moins que vous n’ayez assez de foi pour participer à proclamer l’évangile. Comment pouvons-nous être joyeux quand il n’y a plus aucun espoir? Quelle joie y a t il si vous ne servez pas l’évangile? Il n’y a absolument aucune joie. C’est parce que les gens ne peuvent trouver aucune joie qu’ils passent leur vie entière hantée par quelque chose, essayant d’échapper à leurs vies sèches et insignifiantes. Nous nés de nouveau, en revanche, sommes heureux et réjouis dans nos cœurs, précisément parce que nous servons l’évangile. 
Mes chers croyants, êtes-vous las? Moi aussi, je suis las. Mais, croyez néanmoins en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Je crois comme vous. Mon espoir est que vous soyez fortifiés dans la foi et preniez part aux œuvres bonnes qui proclament l’évangile de l’eau et de l’Esprit partout dans le monde. Partagez-vous cette mission précieuse? Si oui, alors vous êtes des personnes bénies. Une vie de foi appropriée n’est pas constituée d’expressions vides. C’est une vie réelle avec de la vraie substance. Pour que vos inquiétudes disparaissent, vous devez les confier au Seigneur. Quand vous déposez vos inquiétudes aux pieds du Seigneur, il vous dira qu’il les ôte. Si nous faisons ce qui satisfait le Seigneur, il fera prospérer toutes nos vies, et il nous gardera. 
Plus nous menons nos vies de foi longtemps, plus nos côtés insuffisants se voient. Je vous dis encore que vous devez méditer sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit toutes les fois que vos insuffisances sont manifestes. Méditez sur cet évangile dans vos cœurs, et participez aux œuvres bonnes de Dieu. Alors Dieu effacera toutes vos imperfections. Il les prendra pour qu’elles soient transférées sur Lui, et les ôtera. 
Quand une femme met des haricots secs dans un mortier, quelques haricots tomberont inévitablement du mortier. Elle prendra d’abord les haricots qui sont toujours dans le mortier, puis recueillera tous les haricots qui sont tombés, les mettra dans le mortier, et les martèlera encore. Puis, d’autres pourraient tomber de nouveau. Dans ce cas, la femme les remettrait dans le mortier et cette fois, au lieu du broyage, elle les écraserait et veillerait, de sorte qu’ils ne tombent pas encore une fois. Combien cela les blesse d’être écrasés? 
Comme ceci, Dieu veut marteler nos «moi» pour les transformer en poudre fine et pour nous transformer en une nouvelle créature, et ainsi si nous continuons à tomber en faisant à notre manière, nous serons finalement écrasés avec douleur. En effet, le Seigneur est vivant, et il corrigera tous ceux qui refusent obstinément d’être changés en de bons instruments pour l’évangile de Dieu. Dieu n’abandonne jamais jusqu’à ce qu’il accomplisse tout ce qu’il a prévu. 
Y a-t-il quelqu’un, parmi vous qui souffre maintenant? Vous devez identifier que Dieu vous change en un nouvel instrument. Si ceci n’est pas réalisé au début, notre Seigneur continuera à vous raffiner jusqu’à ce que vous soyez finalement transformés en son instrument. Pourquoi? Parce qu’il vous aime. Moi aussi, j’ai eu beaucoup d’insuffisances en tant que serviteur de Dieu, mais j’ai été formé en qui je suis maintenant après avoir été battu, cassé, et écrasé par Dieu. Il peut sembler que mon cœur a été endurci si j’ai été meurtri impitoyablement, mais Dieu m’a réveillé pour réaliser: «Dieu fait ceci parce qu’il m’aime, pour m’encourager à participer à son œuvre.» Ainsi, loin de l’endurcissement, plus je faisais face épreuves, plus mon cœur était humilié. Par la suite, j’ai établi mon esprit pour conclure: «Je préfère être un portier au temple de Dieu que demeurer dans n’importe quel palais.» Et j’ai cru qu’il valait mieux vivre un jour dans le royaume de Dieu que mille ans en ce monde. 
Une fois que mon cœur acceptait que c’était une bénédiction de servir le Seigneur, je me suis senti si paisible que depuis, l’œuvre du Seigneur est devenue mon œuvre, et ce qui est bon pour le Seigneur est bon pour moi également. Je suis maintenant si heureux d’avoir une foi audacieuse après beaucoup d’épreuves et difficultés. Mais jusqu’à ce que j’aie atteint ce point, j’ai vu tant de pensées charnelles surgir en moi, me demandant: «que vais-je manger? Que vais-je boire? L’évangile de l’eau et de l’Esprit est la vérité. Ainsi je dois prêcher cet évangile. Mais comment faire beaucoup d’argent pour acheter un grand bâtiment d’église et prêcher l’évangile en même temps?» Cependant, le Seigneur m’a dépassé et par la suite, mon cœur a fini par admettre, «Seigneur, même si tu ne me bénis pas, et même si tu ne me donnes pas un grand bâtiment, je serai reconnaissant si tu me permets juste de te servir.» Mon cœur était alors en paix. Mais jusqu’à ce que cela arrive, mon bonheur et mon malheur dépendaient de mes propres circonstances.
Je crois que le Seigneur agira en vous de la même manière aussi, et ainsi je vous laisse seul. Si vous croyez vraiment en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors je vous laisse dans la volonté de Dieu. Ceux qui ne sont pas cassés bientôt seront cassés plus tard. Même si vous devenez un pasteur, Dieu cassera tout que vous avez. Si vous êtes discipliné maintenant ou plus tard, vous serez discipliné, et c’est pourquoi je vous laisse seul sous son soin. Il est plus difficile d’être discipliné quand vous avez plus de responsabilité que d’avoir été déjà assez discipliné. Ainsi il vaut mieux être formé aux moments appropriés. 
Il est écrit, «que celui à qui l’on enseigne la parole fasse part de tous ses biens à celui qui l’enseigne» (Galates 6:6). Bien que l’apôtre Paul dise ceci très simplement ici, ce passage est extrêmement important. Nous faisons des projets dans nos têtes pour servir l’évangile de Dieu, mais nous n’avons pas la force pour accomplir notre plan. Cependant, parce que notre Seigneur nous a dit de partager de bonnes choses, et parce que nous croyons que le Seigneur sera avec nous, nous trouvons de nouveau la force de servir l’évangile de Dieu. Le ministère pour répandre l’évangile est également le vôtre. Si Dieu est avec vous, il n’y a rien à craindre. Je prendrai part à ses œuvres bonnes. Je vous exhorte à prendre part également à ces œuvres. 
La vie de foi est simple. Il n’y a rien à craindre. Au lieu d’essayer de mener à bien les œuvres de Dieu de votre propre manière, œuvrez comme vos prédécesseurs étant instruits par l’église de Dieu. C’est bien plus efficace que d’œuvrer à votre propre manière. 
Si vous continuez d’œuvrer pour Dieu indépendamment et individuellement, alors vous travaillerez encore plus, mais l’œuvre elle-même sera à peine accomplie. Pendant combien de temps pouvez-vous avec succès mener à bien les œuvres de Dieu comme ceci, en comptant sur votre propre force? N’œuvrerez-vous pas beaucoup tout seul, pour finalement vous effondrer et périr? 
Nous sommes fortifiés seulement si nous participons aux œuvres bonnes de Dieu ensemble. Peu importe que quelqu’un soit fort ou déterminé, s’il essaye de faire l’œuvre de Dieu tout seul, il finira en un homme cassé avant d’avoir réalisé quoi que ce soit. Si, cependant, nous nous unissons dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et nous oeuvrons ensemble pour les œuvres bonnes de Dieu, nous trouverons la force d’accomplir toute son œuvre. À moins que nous n’œuvrions ensemble, nous sommes impuissants.
Je vous exhorte à prendre part aux œuvres bonnes du Seigneur. Je crois que vous le ferez. Je prie le Seigneur de bénir tous ceux qui prennent part à ses œuvres bonnes.