Sermons

Sujet 16: L’Evangile de Jean

[PARTIE 3-11] Notre Dieu est le Seigneur qui nous a donné la véritable vie éternelle (Jean 3:35-36)

Notre Dieu est le Seigneur qui nous a donné la véritable vie éternelle
(Jean 3:35-36)
«Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.»
 


Par amour pour nous, Dieu nous a donné la vie éternelle


Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous le message que Dieu nous a donné la vie éternelle. Jean 3:35-36 dit: «Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.» Il est dit ici que Dieu le Père a donné la vie éternelle à ceux qui croient en Son Fils. Cette vie éternelle dont Dieu parle ici signifie exactement ce qu’elle signifie littéralement, vivre éternellement. Quelle grande bénédiction est-ce pour vous de recevoir la vie éternelle et de vivre éternellement?
Depuis combien de temps les gens demandent-ils la grâce de Dieu, afin qu’ils puissent recevoir la vie éternelle? L’empereur chinois Qin Shi Huangdi, languissant d’avoir la vie éternelle, avait envoyé d’innombrables sujets partout dans le monde, pour trouver l’élixir de longue vie, mais en vain. Il n’y a tout simplement pas d’élixir de vie dans ce monde qui pourrait effectivement apporter la vie éternelle. De nombreuses personnes n’ont pas réussi à découvrir la vraie façon de recevoir la vraie vie éternelle. Le seul moyen pour l’humanité de recevoir réellement la vie éternelle consiste à croire en Jésus-Christ le Fils de Dieu comme Sauveur. En d’autres termes, la seule façon pour nous de recevoir la vie éternelle consiste à croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, que le Fils de Dieu nous a donné. Nous pouvons gagner la vie éternelle en mettant notre foi en la Vérité qu’Il nous a sauvés des péchés du monde. Lorsque nous examinons à ce que le Seigneur nous a donné l’Evangile de vérité de l’eau et de l’Esprit qui nous permet de vivre à jamais, nous ne pouvons que donner tous nos remerciements.
Avez-vous pensé à vivre éternellement? Et savez-vous à quel point c’est triste et tragique de mourir? Lorsqu’une personne décède et laisse derrière elle ses bien-aimés, les chagrinés se lamentent de son départ, attristés par le fait que le défunt ne pourra plus jamais revenir dans ce monde. C’est simplement un fait que, lorsque quelqu’un meurt, il ne pourra plus jamais revenir dans ce monde. C’est pour cela que même les vivants sont attristés, chacun, par sa mort à venir, cherchant un moyen d’y échapper. Mais, pour tout le monde, une fois qu’il quitte ce monde, il ne pourra jamais y retourner. La mort est également tragique pour tout le monde. C’est parce que les gens ne peuvent pas revenir une fois qu’ils partent de ce monde qu’ils languissent tous d’avoir la grâce de Dieu, la vie éternelle. C’est une tragédie pour nous d’être séparés par la mort des gens avec qui nous avons vécu dans ce monde, parce que la mort, c’est la séparation qui nous retranche à jamais de nos bien-aimés, et la vie et la mort font tant de différence.
Tout le monde perd tout, et s’abandonne finalement à la mort. Notre mort affaiblit et attriste nos pensées. Une fois que nous nous rendons compte que nous devons mourir, nous sommes tous attristés par cela et nous souhaitons tous tellement de vivre. C’est parce que le cœur de tout le monde languit d’avoir la vie éternelle. Donc, quand nous faisons effectivement face à notre mort, nous nous rendons une fois de plus compte à quel point la vie est précieuse. On dit que, lorsque les condamnés à la peine capitale, allant vers leur exécution, voient une flaque d’eau de la dernière pluie, ils passent autour d’elle plutôt que d’entrer dans la flaque. Ils le font parce qu’ils veulent prolonger leur séjour dans ce monde, même un tant soit peu. Pour tous les êtres humains, il est bon de vivre. La vie est belle. La vie n’est dure que parce que nous vivons dans la souffrance étant dans ce monde, s’il n’y avait pas de souffrance, mais seulement de bonnes choses, vivre serait tout à fait bon et beau. Avez-vous déjà été aux portes de la mort? Si oui, alors vous savez à quel point il est bon de vivre.
 

A un moment donné, j’ai réalisé la valeur de ma vie
 
L’histoire qui suit est quelque chose qui m’est arrivé il y a longtemps. Une fois, j’étais tombé dans le trou de ventilation de la toiture d’un immeuble de cinq étages et j’ai failli mourir de cette chute. Les constructeurs ont travaillé sur le système de ventilation de cet immeuble de cinq étages, et ils ont placé une mince planche pour couvrir le trou d’aération sur lequel ils avaient travaillé. Ne sachant pas cela, j’ai placé mon pied sur cette mince planche, et je suis tombé dans le trou. Mais heureusement, mes deux coudes ont été retenus par les coins du trou, et donc, je n’ai pas chuté vers le bas. En tout cas, à ce moment, tout ce que je pouvais penser était que j’allais mourir. Alors j’ai paniqué à ce moment-là.
Mais très vite je me suis ressaisi, et j’ai réalisé que j’étais encore en vie, et que mes coudes étaient retenus par les coins du trou et que mes pieds se débattaient en vain dans le vide. En regardant attentivement vers le bas, je pouvais voir des gens marchant dans les rues en dessous. Mais ils n’étaient pas en état de m’aider même s’ils me voyaient clairement me battre, et je n’étais pas moi-même en état de demander leur aide. Si mon corps bougeait légèrement, je tombais des cinq étages. Si seulement l’un de mes pieds avait pu trouver quelque chose de ferme sur lequel m’appuyer, j’aurais pu sortir du trou, mais il n’y avait rien que je pouvais faire. Ce bref instant m’a semblé si long.
C’est à partir de ce moment que je me suis rendu compte à quel point il est bon d’être en vie. Même étant dans les circonstances de l’accident, j’étais tellement heureux de me retrouver encore en vie. Bien que j’ai été suspendu par un fil à la porte de la mort, et même si je devais finir par perdre toutes mes forces et tomber par le trou, en ce moment même, j’étais tellement heureux d’être encore en vie et respirant. Heureusement, mon corps était en excellente forme physique à l’époque, et j’ai finalement réussi à me balancer, me déportant du trou vers une position sécurisée. Mais à cause de ce qui s’est passé ce jour là, même maintenant, je suis très reconnaissant d’être en vie.
A un autre moment, j’ai eu la tuberculose à un jeune âge. Le médecin qui m’avait diagnostiqué la tuberculose à l’époque, m’avait dit à quel point il était désolé de voir un jeune homme faire une maladie aussi dévastatrice. À ce moment-là, quand je pensais que j’allais mourir, j’ai réellement apprécié le mystère de la vie plutôt que de me sentir abattu. Quand j’étais en bonne santé, j’appréciais peu la beauté de la nature. Quand le printemps venait et que le monde naturel revivait avec de nouvelles pousses, je remarquais juste que des herbes étaient en train de pousser; quand les arbres qui avaient survécu à l’hiver bourgeonnaient, fleurissaient et portaient des fruits, je ne voyais rien de spécial en cela, et lorsque le soleil se levait et se couchait, je ne voyais en cela qu’une journée qui s’en allait. Mais une fois que j’ai commencé mon hospitalisation, toutes ces choses, de la verdeur même des pins au lever et au coucher du soleil, ne me semblaient plus aussi ordinaires que cela. Et j’ai commencé à avoir un fort attachement à ma vie, et pas une seule forme de vie, aussi petite fut-elle, ne semblait plus si petite. Alors pendant que je faisais ma marche, j’étais émerveillé même par les pissenlits qui fleurissaient entre les rochers, et les fourmis qui s’alignaient pour transporter leur nourriture me semblaient si merveilleuses. Chaque matin, quand je me réveillais à la lumière du soleil pour m’étirer, je pouvais sentir la vie battre en moi. Ma vie semblait tout à fait merveilleuse et étonnante ces jours-là.
Un jour, après avoir été hospitalisé pendant environ un mois pour la tuberculose, j’ai pris mon dîner très tôt et regardais une colline par la fenêtre, pendant que le soleil se couchait lentement et que le soir approchait. Tout à coup, j’ai voulu aller faire une marche, et j’ai donc mis mes vêtements et ai commencé à gravir la colline. Dans la colline, les pins balançaient dans le vent. Comme je voyais les pins balancer lentement dans le vent, j’ai senti dans mon cœur, «Ah! La création entière est en train de glorifier Dieu!» Maintenant, quand les pins s’agitaient à cause des vents, ils ne s’agitaient plus que pour moi, mais je pouvais voir qu’ils louaient en réalité Dieu, et j’ai été tellement impressionné, reconnaissant, et mystifié par cette nouvelle reconnaissance.
Jusqu’à ce que cela se produise, je n’avais pas pu apprécier le mystère de la vie donnée par Dieu, mais quand ma propre vie est devenue précaire, comme une bougie dans le vent, j’ai pu apprécier profondément la préciosité de ma vie. Quand j’étais en bonne santé, j’avais peu de respect pour ma vie. Je n’avais pas fait beaucoup attention à ma santé, à tel point que, avec mon énergie de jeunesse, je sautais dans la mer, même en plein hiver et flânais avec des vêtements mouillés après avoir nagé sans précaution. Mais une fois que j’ai vraiment perdu ma santé, j’ai pu me rendre compte à quel point elle était précieuse. Grâce à cette expérience, j’ai pu apprécier la véritable valeur de ma vie.
Ici, j’ai une fois de plus pensé à la précieuse valeur de la vie. J’ai pu réaliser que le simple fait que j’ai la vie donnée par Dieu, en soi, est une chose merveilleuse. Si être en vie sur cette terre est très précieux et d’une grande valeur, je peux apprécier à quel point la vie dans le Royaume de Dieu serait merveilleuse, là où il n’y a pas de souffrance. Pendant que je pense au fait que je vivrai pour toujours lorsque je quitterai cette terre pour l’autre monde, mon cœur est submergé de joie. C’est une si grande bénédiction de recevoir la vie éternelle de Dieu, et de vivre avec Lui pour toujours dans la béatitude éternelle et la gloire perpétuelle, et plus j’y pense, plus mon cœur est reconnaissant. Ceux qui n’ont pas eu ce genre d’expérience, ceux qui sont en bonne santé et ne font pas face à leur mort imminente, ceux qui n’ont jamais pensé à leur mort ou n’ont jamais eu d’expérience de mort imminente, et ceux qui n’ont jamais pensé au royaume de Dieu où il y a la vie éternelle, ces gens doivent tous comprendre la précieuse valeur de la vie que Dieu nous a donnée.
Dieu a donné la vie éternelle à ceux qui ont effacé tous les péchés de leurs cœurs en acceptant l’évangile de propitiation à travers le Fils de Dieu. Quelle bénédiction de savoir que Dieu a donné la vie éternelle à tous ceux qui croient en Son Fils? Dans ce monde, les riches, en particulier, ont un plus grand attachement à leur vie. Les bien portants, les puissants et les riches de ce monde languissent tellement d’avoir une longue vie que certains d’entre eux sont même prêts à abandonner la moitié de leur richesse, si seulement ils pouvaient vivre un jour de plus. C’est parce que la mort parle de la fin de toutes les bénédictions que Dieu a données à l’humanité.
Dans l’Évangile de Jean, Dieu dit que ceux qui croient en Son Fils ont la vie éternelle, et ceux qui ne croient pas en Son Fils ne peuvent pas voir la vie, mais la colère de Dieu demeure sur eux (Jean 3:36). Mes chers croyants, vous devez comprendre que pour tous ceux qui ne connaissent pas le Fils de Dieu, en d’autres termes, pour tous ceux qui ne connaissent pas et ne croient pas en la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par le Fils de Dieu, tout leur bonheur prendra fin. Si nous ne sommes pas nés de nouveau de nos péchés dans cette vie, et que serons coupés de ce monde par notre mort dans un tel état de péché, tout ce qui nous attend dans le prochain monde est la souffrance éternelle. Pour tous ceux qui ne sont pas nés de nouveau d’eau et d’Esprit, leur punition éternelle venant de la colère de Dieu, les attend. Vous devez comprendre que quiconque meurt sans croire en Jésus-Christ pendant qu’il est dans ce monde, c’est la fin de tout son bonheur et le début de ses malédictions.
La mort est une chose si terrible pour tous, mais en revanche, la vie éternelle est une joie si grande. Seuls ceux qui ont reçu la rémission de leurs péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent recevoir la vie éternelle, et quand la mort viendra, seuls ces gens verront la fin de leur souffrance et le début de leur bonheur. Dans Jean 3:15, Dieu dit: «Afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.» Croyez-vous au Fils de Dieu comme votre Sauveur et Seigneur? Et croyez-vous en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, que le Fils de Dieu nous a donné? Pour ceux qui croient, il y a la rémission des péchés et la vie éternelle, mais pour ceux qui ne croient pas, il n’y a que des malédictions qui les attendent.
 

 
Quiconque croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu recevra la vie éternelle
 

À partir de rien, Dieu a créé l’univers et toutes les choses qu’il contient, y compris nous les humains. Dieu est le Tout puissant qui a créé toute une existence à partir d’aucune existence. Pour l’humanité qu’Il a créée, notre Dieu a permis la vie éternelle en Jésus-Christ. Pour tous les êtres humains, Sa propre création, notre Dieu a accordé la possibilité d’être remis de tous leurs péchés, et pour ceux qui croient, Il a accordé la vie éternelle. En Jean 3:14-15, Jésus-Christ a dit: «Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle.» Ici, Jésus-Christ citait un passage du Livre des Nombres, dans l’Ancien Testament.
Le Livre des Nombres décrit ce que le peuple d’Israël a connu quand ils ont réussi à quitter l’Égypte et à traverser la Mer Rouge pour se diriger vers la terre de Canaan. Pendant 40 ans, le peuple d’Israël a erré dans le désert, tournant en rond. Cela parce qu’ils avaient commis le péché d’incrédulité, car ils n’avaient pas fait confiance à Dieu. Alors ils ont erré dans le désert pendant 40 ans à cause de leur péché d’incrédulité, à quel point cela a été difficile pour eux? Les Israélites avaient blâmés Dieu et Ses serviteurs pour leurs difficultés. Ils parlèrent durement contre Dieu en disant: «Nous as-Tu fait sortir d’Égypte seulement pour nous laisser mourir dans le désert?» Alors Dieu a envoyé des serpents brûlants dans leurs tentes pour les mordre, et ceux qui étaient mordus par les serpents enflaient sous l’effet du poison et mouraient.
Les Israélites dirent à Moïse, «Prie Dieu d’enlever ces serpents brûlants et de nous délivrer de la souffrance que nous avons suite à leurs morsures venimeuses.» Ayant eu de la compassion pour les enfants d’Israël, Moïse a prié Dieu pour eux. Alors Dieu dit à Moïse: «Mets un serpent de bronze sur une perche et hisse-le très haut. Celui qui regardera le serpent de bronze hissé sur la perche sera guéri.» Moïse fit exactement ce que Dieu avait dit, et il relaya ce message au peuple d’Israël. Ceux qui regardaient réellement le serpent de bronze hissé sur la perche étaient tous guéris de leurs blessures, pendant que le poison des serpents brûlants était enlevé. C’est l’histoire qui est mentionnée dans Jean 3:14-15, où Jésus a dit: «Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle.»
Dieu a donné la vie éternelle à l’humanité, mais qui a effectivement reçu cette vie éternelle de Lui? Dans l’Ancien Testament, lorsque le peuple d’Israël avait péché contre Dieu, et qu’ils étaient mordus par des serpents brûlants et mouraient pour leurs péchés, et que Moïse a prié Dieu en leur faveur pour les sauver, Dieu lui avait dit: «Mets un serpent de bronze sur une perche et élève-le très haut. Celui qui le regarde sera sauvé.» Juste comme cela, Jésus-Christ a pris sur Lui-même et a assumé tous les péchés de ce monde, en se faisant baptiser par Jean-Baptiste et en se faisant crucifier, et a ainsi donné la vie éternelle à tous ceux qui regardent et croient en ce salut, qui nous a délivrés de tous les péchés du monde et des souffrances de nos malédictions.
Dieu nous a créés, nous les humains, et quand nous sommes tombés dans la tentation de Satan et avons péché contre Lui, Il nous a envoyé Jésus-Christ, et en faisant que Son Fils soit baptisé par Jean-Baptiste et meurt sur la Croix, Dieu nous a sauvés de tous nos péchés et de la destruction, une fois pour toutes. C’est à ceux qui croient en cette Vérité que Dieu a donné le salut éternel et la vie éternelle. En d’autres termes, Dieu a donné la vie éternelle à quiconque croit en cette vérité. C’est le but même pour lequel Dieu nous a crées, nous les hommes, et c’est aussi le but pour lequel il nous a sauvés de tous nos péchés.
Dieu a voulu donner la vie éternelle à nous les humains par Jésus-Christ. Et selon Sa volonté, Il a en effet donné cette vie éternelle à tous ceux qui croient en Jésus-Christ comme leur Sauveur et en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. L’histoire des serpents brûlants dans l’Ancien Testament signifie que la grâce de Dieu a guéri tous ceux qui ont regardé le serpent de bronze sur la perche. Le serpent ici symbolise Satan, et le bronze symbolise le jugement. Les péchés de l’humanité entraînent la mort. Le salaire du péché, c’est la mort. Si une créature pèche devant le Créateur, cela la mène inévitablement à la mort éternelle. Puisque nous ne pouvons pas nous arrêter de pécher, trompés par le serpent de bronze - Satan, cela signifie que nous méritons tous d’être condamnés.
Toutefois, ce péché et la condamnation du péché, qui nous ont été imputés par Satan ont été portés par notre Seigneur, une fois pour toutes. Pour nous donner la vie éternelle, à vous et à moi, qui étions tombés dans le péché, notre Dieu, le Père, nous a envoyé Son Fils Jésus-Christ, et Il a fait que le Fils accepte nos péchés par Son baptême, soit crucifié, meurt, et ressuscite des morts. Maintenant, tous ceux qui croient en ce Jésus-Christ ont reçu une nouvelle vie pour ne plus jamais mourir, parce que Dieu Lui-même nous a donné la vie éternelle.
En fait, c’est précisément pour nous donner la vie éternelle que Dieu a envoyé Jésus-Christ sur cette terre. C’est la raison pour laquelle Jésus-Christ a dit: «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui» (Jean 3:16-17). ‘Dieu a aimé le monde’ signifie que Dieu nous a aimés vous et moi qui vivons dans ce monde. C’est la raison pour laquelle Dieu a envoyé Son Fils Jésus-Christ, pour nous sauver, vous et moi, de tous les péchés du monde. Dieu nous a chéris au point d’envoyer Son Fils unique sur cette terre pour nous donner la vie éternelle, et à ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Il a en effet permis de ne pas périr, mais de recevoir la rémission éternelle du péché et la vraie vie.
Personne sur cette terre ne peut naître à cause de son propre ardent désir de naître. Cela s’est produit entièrement par la volonté de Dieu. En d’autres termes, pour nous donner la vie éternelle, Dieu a tout prévu en Jésus-Christ. Et lorsque le moment est venu, Il a fait que Jésus-Christ se manifeste à nous, nous a permis d’entendre l’évangile de Vérité et de croire en cet évangile, et par là, nous a permis de recevoir la vie éternelle. Tout comme nous étions tous nés sur cette terre à cause de Dieu, notre avenir est aussi entre les mains de Dieu. Nous ne pouvons recevoir la vie éternelle, en d’autres termes, que si Dieu nous sauve. Dieu nous aime effectivement. C’est pourquoi, Il a envoyé Jésus-Christ sur cette terre pour accomplir l’évangile de Vérité, l’évangile de l’eau et de l’Esprit à travers Lui, et à ceux qui croient en cet évangile, Dieu a donné la vie éternelle, tandis qu’à ceux qui ne croient pas, Il a apporté la destruction éternelle. C’est ce que Dieu a fait pour nous. Peu importe qui ou ce que nous sommes, Dieu nous a sauvés vous et moi, et l’ensemble de l’humanité, à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
 
 

Nous devons tous connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit et y croire.

 
Dieu nous dit que, pour que nous recevions la rémission de nos péchés et la vie éternelle, nous devons naître de nouveau d’eau et d’Esprit. Si nous voulons être lavés de nos péchés et recevoir la vie éternelle de Dieu, nous devons alors accepter ce salut où nous naissons de nouveau, de nos anciens êtres, pour devenir de nouvelles créatures. Ceux qui peuvent recevoir la vie éternelle ne sont pas ceux qui retiennent toujours cette chair héritée de leurs parents et les âmes qui sont tachetées de péché, mais ce sont ceux qui sont transformés en de nouveaux êtres, dont les âmes et les corps ont été libérés de tous leurs péchés, qui sont une fois morts et sont revenus à la vie par Dieu à travers leur foi.
Dans Jean au chapitre trois, d’où le passage de ce jour est tiré, il y a un homme du nom de Nicodème. Nicodème était un Pharisien. Les Pharisiens étaient des gens profondément religieux qui gardaient la loi de l’Ancien Testament, y croyaient et y obéissaient avec diligence. Mais cet homme ne savait rien de la vie éternelle, ou Jésus-Christ, ou comment naître de nouveau d’eau et d’Esprit. Tout ce qu’il savait c’était juste ce que la Loi de l’Ancien Testament disait. Il n’avait connu et observé que les enseignements de la Torah. Mais un jour, comme Jésus-Christ était né dans cette nation et que le temps était venu de prêcher Sa parole dans tout Israël, Nicodème a finalement entendu ce que Jésus-Christ prêchait. Juif de naissance, de la secte des Pharisiens, lorsque Nicodème regardait Jésus-Christ, il se disait, «Ce Jésus-Christ n’est pas un homme ordinaire.» Alors il vint à Jésus-Christ de nuit, et Lui fit des éloges en disant: «A moins que Tu ne viennes de Dieu, Tu ne peux pas faire ce que Tu fais. Clairement, Tu es de Dieu.» Mais Jésus lui dit fermement et sans détour, «Si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu» Jésus-Christ parlait à Nicodème de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Il est écrit: «Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne t’étonne pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit» (Jean 3:5-8).
Alors, comment peut-on exactement naître de nouveau? Nous devons naître de nouveau d’eau et d’Esprit. Une fois au tout début, tout le monde naît de la chair par le corps de ses parents. Nous héritons des gènes de nos parents lorsque nous naissons, et nous leur ressemblons dans nos pensées, notre intelligence, nos personnalités, et même dans notre nature pécheresse. Et maintenant, chacun d’entre nous, qui sommes nés avec notre nature pécheresse héritée de nos parents, devons naître de nouveau spirituellement. Puisque ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit, il est absolument indispensable pour nous de comprendre ce que Jésus-Christ voulait dire, quand Il disait que nous devions recevoir la rémission de nos péchés et naître de nouveau à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons chercher l’évangile qui nous permet de naître de nouveau d’eau et d’Esprit, car, ce sont les nés de nouveau qui deviennent les enfants de Dieu et reçoivent la vie éternelle.
Ce que notre Seigneur voulait dire ici, c’est que, c’est en connaissant et en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, c’est-à-dire, exactement la façon dont Jésus-Christ a effectivement effacé tous nos péchés, que nous pouvons entrer dans le Royaume de Dieu. Pourtant, Nicodème ne pouvait pas comprendre ce que Jésus-Christ disait. Alors Jésus-Christ lui dit, «Ne t’étonne pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit» (Jean 3:7-8).
Connaissez-vous l’évangile de l’eau et de l’Esprit, au-delà du simple fait de naître des entrailles de votre mère, de vivre dans la chair et de mourir dans la chair? En général, les gens de ce monde ne connaissent que l’apparente évidence selon laquelle il leur est réservé de naître une fois et de mourir une fois. Mais tout le monde peut naître deux fois, alors qu’il est encore en vie. Les cigales, les mouches, les papillons nocturnes et diurnes, les papillons naissent tous deux fois. La larve ne se transforme-t-elle pas en cigale pour voler dans le ciel? Pour qu’une chenille se transforme en papillon de nuit ou en papillon diurne, ou alors pour qu’une larve se transforme en cigale, il faut naître deux fois. Nous les humains, ne devrions-nous pas aussi naître de nouveau en croyant en l’évangile d’eau et d’Esprit?
Jésus-Christ a dit à Nicodème que l’on ne peut voir le Royaume de Dieu que si l’on naît de nouveau. Nicodème, n’a cependant pas compris cela, et il a trouvé étrange de devoir naître de nouveau. Alors Jésus-Christ lui a dit: «Le vent souffle où il veut, et tu entends le son qu’il produit, mais tu ne peux pas dire d’où il vient et où il va. Ainsi est quiconque est né de l’Esprit. On naît de la chair une fois, et ensuite, on naît de nouveau de l’Esprit, il y a clairement ceux qui sont nés de nouveau. C’est parce que tu n’es pas encore né de nouveau toi-même que cela te surprend, et tu ne peux pas reconnaître ceux qui sont nés de nouveau quand tu les vois. Tu ne connais pas la vérité.»
En fait, ce sont les chefs religieux de ce monde qui ne peuvent pas saisir la vérité qui apporte le véritable lavage des péchés et la liberté de la condamnation du péché. Pour votre âme et pour mon âme, Dieu a donné la bénédiction éternelle. En fait, c’était pour nous donner la vie éternelle que Dieu nous a fait naître sur cette terre, ainsi que pour découvrir et entendre l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Une fois que l’on est né du ventre de sa mère, c’est quand on rencontre l’évangile de l’eau et de l’Esprit qu’on naît de nouveau. Quand on naît ainsi de nouveau, on reçoit la vie éternelle. Dieu ne nous a pas seulement fait vivre dans la chair, mais Il nous a fait croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour naître de nouveau, recevoir la vie éternelle et devenir enfants de Dieu.
Toutefois, les religieux sur cette terre ne réalisent pas cela. C’est pourquoi, lorsque Jésus-Christ parlait à Nicodème, Nicodème ne pouvait pas comprendre ce que Jésus-Christ disait. En effet, de nombreux religieux de ce monde ne savent rien. Ils ne savent rien de la nouvelle naissance d’eau et d’Esprit, ni comment recevoir la vie éternelle, ou entrer dans le Royaume de Dieu et vivre éternellement, et même pire, ils n’ont aucune idée de la façon dont ils peuvent devenir sans péché.
C’est par notre foi que nous recevons la vie éternelle, et c’est aussi par la croyance en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous naissons de nouveau. Ces religieux ne réalisent pas cela. C’est pourquoi ils demandent, tout comme Nicodème, «Devrais-je rentrer dans le sein de ma mère afin de naître de nouveau?» C’est ce que certains affirment. En fait, ce ne sont pas seulement quelques gens qui disent cela, mais même les meilleurs pasteurs de réveil en Corée sont comme ça. J’ai effectivement entendu certains d’entre eux prêcher, et ce que j’ai entendu a clairement démontré qu’ils ne savaient rien de la nouvelle naissance.
L’un d’eux a dit quelque chose de semblable à cela: «Nul ne sait s’il est lui-même né de nouveau ou non. Donc, la Bible dit: ‘Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit.’ Jésus-Christ a dit qu’il faut naître de nouveau d’eau et d’Esprit. L’eau ici, c’est le liquide amniotique, ce que les femmes enceintes ont. Autant pour les hommes que pour les femmes, pour qu’une vie humaine naisse, un spermatozoïde doit rencontrer un ovule. Parmi tous les spermatozoïdes, la probabilité qu’un spermatozoïde spécifique pénètre l’ovule est de un sur deux cent millions. Chaque spermatozoïde doit désespérément courir pour atteindre l’ovule le premier. Un seul spermatozoïde peut devenir une vie par son effort désespéré. C’est de cette façon que vous et moi sommes nés, et comment les gens naissent dans la chair. Naître de nouveau d’eau et d’Esprit est aussi comme cela. Bien qu’il y ait des millions et des milliards de chrétiens sur cette planète, ceux d’entre eux qui sont réellement nés de nouveau sont extrêmement rares, et donc nous devons être fidèles à Dieu jusqu’à notre mort, Le servir jusqu’à notre mort, et courir jusqu’à notre mort. Mais nous ne savons pas exactement qui d’entre nous est vraiment né de nouveau. Nous essayons juste d’être diligents.» Mais quelle interprétation absurde? Effectivement ce pasteur était comme Nicodème. En d’autres termes, il n’avait aucune idée de la façon de naître de nouveau.
Mes chers croyants, naître de nouveau d’eau et d’Esprit, c’est croire que Jésus-Christ est venu sur la terre, incarné dans la chair de l’homme, a été baptisé, a versé Son sang sur la Croix, et est ressuscité des morts, tout cela pour nous sauver, vous et moi. La raison pour laquelle Dieu Lui-même est venu sur la terre, incarné dans la chair de l’homme et a été baptisé dans le Jourdain, était d’accepter tous nos péchés sur Lui-même et des les effacer, afin de nous permettre de naître de nouveau, de nous rendre sans péché, et de nous donner la vie éternelle. C’est pour nous donner la vie éternelle que Dieu Lui-même a été baptisé, a versé Son sang et est mort sur la Croix. En d’autres termes, c’est Jésus-Christ qui nous a sauvés de nos péchés à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dieu ne nous a rien demandé à ce sujet, mais Il l’a fait de Lui-même pour nous donner la vie éternelle. Et nous pouvons recevoir la vie éternelle en croyant en cette Vérité.
«Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit.» (Jean 3:6). De notre point de vue charnel, il est impossible pour quiconque de naître de nouveau. Comment un homme adulte pourrait rentrer dans le ventre de sa mère, et naître de nouveau? Comme presque tous les adolescents d’aujourd’hui sont plus grands que leurs mères, il est impossible de penser même à cela. C’est pourquoi certaines personnes, dans leurs pensées charnelles, ne peuvent tout simplement pas comprendre comment elles peuvent naître de nouveau et recevoir la vie éternelle. Comment pouvons-nous alors vivre éternellement? Le concept même de la vie éternelle, lorsqu’il est examiné dans une perspective charnelle, n’est rien de plus qu’un souhait. Cependant, notre Seigneur nous a dit clairement que nous devons naître de nouveau, et que, naître de nouveau c’est naître par l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
En fait, notre Seigneur est venu sur la terre, chez les Siens, sans rien nous demander, et pour nous rendre vous et moi sans péché, pour nous a donné la vie éternelle, Il a accepté tous les péchés du monde en se faisant baptiser par Jean-Baptiste. Ayant donc porté les péchés du monde par Son baptême, Il est mort sur la Croix, est ressuscité des morts, et nous a ainsi tous sauvés. Si Dieu Lui-même nous dit qu’Il a fait toutes ces choses pour nous donner la vie éternelle, alors nous devons croire en cela. Celui qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit accompli par Jésus-Christ naîtra de nouveau et recevra la vie éternelle, mais celui qui ne croit pas ne naîtra pas de nouveau et périra.
C’est par la foi que nous recevons la vie éternelle. Cela ne signifie pas que vous et moi vivrons, en quelque sorte, éternellement sur cette terre, mais cela signifie que nous allons vivre éternellement dans le Royaume éternel de Dieu. C’est pourquoi le Seigneur dit que l’on ne peut voir Son Royaume que si l’on naît de nouveau. Cette terre a été créée par Dieu, mais Il a aussi fait le Ciel. En d’autres termes, pendant que Dieu créait les royaumes visibles de l’univers tout entier, Il a également créé Son royaume qui ne peut être perçu par nos yeux. C’est pour nous laisser y entrer et y vivre éternellement que Dieu nous a donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour nous donner la vie éternelle que Dieu a planifié notre nouvelle naissance, a offert Son corps en sacrifice, et par là nous a permis de naître de nouveau, nous accordant notre vraie nouvelle naissance et la vie éternelle. Par conséquent, c’est entièrement en croyant en ce que Dieu a fait pour nous, que nous naissons de nouveau et que nous recevons la vie éternelle.
À Nicodème, un maître d’Israël, notre Seigneur a dit: «Tu es le docteur d’Israël, et tu ne sais pas ces choses!» (Jean 3:10), et a ensuite déclaré: «En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage» (Jean 3:11). Ici, le Seigneur a utilisé le mot «Nous». Ceci manifeste essentiellement le fait que notre Seigneur ne travaille pas ici de Lui-même. Le Dieu trinitaire travaille ensemble, en accord. Jésus-Christ est venu sur la terre, parce que Dieu le Père L’a envoyé. Dieu le Créateur, en d’autres termes, a envoyé Son Fils sur la terre, incarné dans la chair de l’homme. Notre Seigneur a accompli notre salut, sur cette terre, et le Saint-Esprit a témoigné de cela. C’est pourquoi notre Seigneur a dit ici: «En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage» (Jean 3:11). Jésus-Christ ne nous a pas sauvés par Lui-même, mais notre salut a été réalisé par Son Père, Jésus Lui-même, et le Saint-Esprit. C’est la raison pour laquelle Jésus-Christ a utilisé l’expression «Nous» ici.
C’était pour permettre à Ses créatures de naître de nouveau, pour leur donner la vie éternelle, et pour en faire des enfants de Dieu, que notre Seigneur dit cela ici. Il a poursuivi en disant: «Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes? Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel» (Jean 3:12-13). Jésus-Christ s’appelle Lui-même Fils de l’homme, parce que Dieu Lui-même est venu sur la terre, incarné dans la chair. Ce Jésus-Christ, Dieu Lui-même qui est venu sur la terre, incarné en un homme, est le Fils de l’Homme. Il n’y a personne qui ne soit jamais monté au ciel, si ce n’est le Fils de l’homme.
En fait, avant que Jésus-Christ ne vienne sur cette terre, il n’y avait pas eu de parfaite rémission des péchés. Et puisque Jésus-Christ est le vrai Dieu, il pouvait monter vers Dieu le Père. Il n’y a personne d’autre que Jésus-Christ, qui soit monté vers le Royaume des cieux. C’est par ce Jésus-Christ que Dieu a donné la vie éternelle à ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Il a permis, en d’autres termes, que Ses croyants entrent dans le Royaume où ils peuvent vivre pour toujours. C’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons recevoir la vie éternelle, et vous et moi avons connu et cru en cet évangile même. C’est précisément cela la façon dont nous avons trouvé la vie éternelle, rencontré la vie éternelle, et reçu la vie éternelle. Nous avons été bénis par Dieu pour recevoir cette vie éternelle, tel qu’il est écrit, «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’ait la vie éternelle» (Jean 3:16). Notre Seigneur Lui-même a dit cela.
Or, malgré cela, il y a encore beaucoup de gens qui ne veulent pas l’accepter. Malheureusement, ces personnes ont déjà été condamnées. Ne pas croire en ce que Dieu a fait pour nous c’est demander la condamnation. Ceux qui sont nés sur cette terre dans la chair, mais qui ne croient pas en cette vérité dans leurs cœurs, sont tous condamnés à jamais aussi bien dans ce monde que dans le monde à venir. Ils seront condamnés à jamais à la fois dans ce monde et dans la fosse éternelle de feu préparée pour eux.
Cependant, pour ceux qui croient en cette vérité, la vie éternelle est venue. Notre Seigneur a donné le bonheur éternel à tous ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. La vie sur cette terre, où vous et moi luttons avec notre chair, avec nos circonstances et nos situations, n’est pas tout ce qu’il y a. Cela, en fait, n’est rien de plus qu’une illusion et une ombre. Pour nous qui sommes nés de nouveau d’eau et d’Esprit, la véritable vie viendra, celle de la vie éternelle. Ainsi, nous les croyants, avons reçu la vie éternelle. Dieu a donné la vie éternelle à nous qui sommes nés de nouveau. Il nous a donné la vie éternelle, afin que nos âmes ne meurent jamais, mais vivent éternellement. C’est cela même l’amour de Dieu, rien d’autre, l’incroyable amour illimité que Dieu nous a donné en abondance. Et par la foi, nous avons reçu cet amour et notre véritable vie éternelle.
 
 
Notre Seigneur vint sur cette terre une seule fois
 
Bien que notre Seigneur soit venu sur la terre, les gens ne L’ont pas reçu, car leurs œuvres étaient mauvaises. En d’autres termes, il y a ceux qui n’ont pas cru en Lui, et comme conséquence de leur incrédulité, ils n’ont pas été en mesure de recevoir la vie éternelle, mais sont demeurés des pécheurs se dirigeant vers l’enfer. Quelles sortes de personnes sont incapables de naître de nouveau d’eau et d’Esprit? Jean 3:19 dit, «Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.» Que l’on puisse naître de nouveau ou non, en d’autres termes, est déterminé par le fait qu’on aime la lumière plus que la méchanceté.
Vous et moi, et tout le monde sur cette planète, pratiquons tous le mal. Et nos actes sont toujours méchants et faillibles. Bien que nous soyons tous méchants et faillibles, il y a toujours ceux qui veulent vivre vertueusement dans leurs cœurs. D’une part, il y a ceux qui languissent de recevoir la lumière dans leurs cœurs afin de vraiment pratiquer la vertu, mais d’autre part, il y a ceux qui aiment la méchanceté plus que la lumière, même dans leurs cœurs. Ces gens, ces derniers, doivent se repentir. Ils doivent faire demi-tour.
Dieu a accompli l’évangile de l’eau et de l’Esprit, afin que toutes les âmes qui languissent d’avoir le salut et la vie éternelle les reçoivent en effet par la foi. Par conséquent, vos cœurs sont plus importants que vos actes. Alors que nous sommes vraiment incapables de pratiquer le bien, nous devons avoir des cœurs vertueux qui désirent et aiment le bien. L’Apôtre Paul était aussi comme cela, de façon qu’il a confessé, «Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas» (Romains 7:19). Ce que l’Apôtre Paul voulait dire ici est que, même s’il souhaitait sincèrement faire le bien, il se retrouvait plutôt en train de faire la méchanceté, car dans sa chair, il était incapable de pratiquer la vertu, cela ne signifie pas que l’Apôtre Paul aimait plus le mal que le bien. Peu importe à quel point quelqu’un pourrait être faillible, si dans son cœur il admet cela, veut chercher le bien, et languit d’être sauvé, alors il peut en effet naître de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu. Ce n’est qu’après cela que les esprits nés de nouveau peuvent véritablement faire les saintes œuvres de Dieu.
Ne finissons pas comme des gens pitoyables qui n’arrivent pas à naître de nouveau et à recevoir la vie éternelle quoique Dieu nous l’ait déjà donnée. Ça me fait tellement mal au cœur de voir que, même si Dieu nous a déjà montré la façon de recevoir la vie éternelle, en nous donnant l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il y a toujours beaucoup trop de personnes qui préfèrent la méchanceté à la bonté, et elles ont par conséquent rejeté ce évangile authentique donné par Jésus-Christ. Malheureusement, de telles personnes ont déjà été condamnées et jugées. À la fois dans ce monde et dans le prochain, elles sont éternellement en enfer.
Le contraire de la vie éternelle est le châtiment éternel. Ce châtiment éternel, c’est de vivre éternellement en enfer, dans la fosse de feu éternel. La vie éternelle, en revanche, est le bonheur perpétuel. Lequel souhaitez-vous recevoir, la vie éternelle, ou le châtiment éternel? Vous souhaiteriez tous recevoir la vie éternelle, et non le châtiment éternel. Par conséquent, comme Dieu nous a donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et comme Il nous a sauvés grâce à Sa lumière, Son amour et la Vérité, nous devons croire en cela avec nos cœurs. Croyez-vous en cela, mes chers croyants?
Ceux qui détestent la lumière ne viennent pas à la lumière. Pourquoi sont-ils incapables de venir à la lumière? Ils ne viennent pas parce qu’ils craignent que leurs ténèbres puissent être révélées. Même si nous sommes imparfaits dans nos actes, nos cœurs doivent encore désirer la Vérité et languir d’avoir la bonté, car, ce qui doit être gardé c’est le cœur. La Bible dit: «Garde ton coeur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie» (Proverbe 4:23). Si nos cœurs s’égarent, alors tout le reste s’égarera aussi. 
«Mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu» (Jean 3:21). Mes chers croyants, avons-nous vraiment envie d’agir selon la Vérité? Ceux qui veulent agir selon la Vérité continuent à venir à la lumière. Quand ils viennent à la lumière, toutes ténèbres sont exposées. Tout ce qui est exposé est transformé en lumière (Éphésiens 5:13). Parce que nous sommes toujours faillibles, nous continuons à faire des erreurs, à commettre des péchés, et à pratiquer la méchanceté. Le péché c’est le péché. Nous devons admettre que notre Seigneur a enlevé même cela, et ce faisant, nous a fait devenir les gens de foi dont les cœurs sont nés de nouveau d’eau et d’Esprit. Ceux qui reconnaissent leurs imperfections, dont les cœurs désirent sincèrement vivre selon la volonté du Seigneur, et qui veulent vivre pour ce Seigneur qui leur a donné la vie éternelle, ce sont ces gens qui sont véritablement nés de nouveau. Lorsque le Seigneur seul a la Parole de la vie éternelle, pourquoi devrions-nous aller à quelqu’un d’autre? (Jean 6:68) Nous ne pouvons jamais trahir notre fidèle Jésus-Christ.
Dieu nous a donné la vie éternelle. Nos vies sur cette terre ne sont que momentanées. Très bientôt, nous irons à l’endroit où nous jouirons de la bénédiction et de la joie de la vie éternelle. Mais il y a une condition: Seuls ceux qui sont nés de nouveau d’eau et d’Esprit peuvent recevoir cette vie éternelle. Dans le Royaume de Dieu, il y a la béatitude éternelle. A Ses croyants, Dieu a donné cette bénédiction qui leur donne le droit de vivre heureux pour toujours. Parce que la vie sur cette terre est comme le vent qui passe brièvement pour un moment, nous ne nous y accrochons pas, mais nous avançons vers la Lumière de la Vérité, louons et remercions Dieu de nous avoir donné la vie éternelle, et nous nous consacrons à la diffusion de cette Lumière à travers la terre entière.
En nous donnant la vie éternelle, Dieu nous a permis de vivre heureux pour toujours. Nous qui avons reçu cette bénédiction de la vie éternelle ne pouvons nous empêcher de louer Dieu. En raison de l’évangile de l’eau et de l’Esprit qu’Il nous a donné, nous avons reçu la vie éternelle, et nous sommes maintenant parvenus à exalter notre Dieu tous les jours et nous glorifier en Lui. Comment pourrions-nous, maintenant que nous avons reçu la vie éternelle, être satisfaits par les choses de ce monde, et comment de telles choses terrestres pourraient dicter notre bonheur et notre malheur? Rien sur cette terre ne pourra jamais mouvoir les nés de nouveau qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ces personnes qui ont reçu la vie éternelle de Dieu font l’œuvre bénie de Dieu qui conduit également d’autres âmes à recevoir la vie éternelle, répandent la Lumière de la Vérité, et servent le Seigneur. Et le jour où le Royaume des Cieux leur sera octroyé, ils laisseront derrière eux leur vie terrestre et entreront dans ce Royaume de Dieu. Nous, les nés de nouveau vivons notre foi ainsi. C’est la vie des nés de nouveau.
Mes chers croyants, croyez-vous que Dieu, en effet, nous a donné la vie éternelle? Nous devons avoir foi en Son Royaume et fixer correctement nos priorités. Même si nous sommes parfois sujets à nous battre selon cette terre, nous devons vivre notre foi dans la Lumière de la Vérité, jusqu’au jour où le Seigneur reviendra, croyant que nous sommes ceux qui ont effectivement reçu de Lui la vie éternelle. Nous ne devrions pas avoir une foi superficielle ou des pensées corrompues. Bien que cette vie puisse être un combat constant pour vous, ne soyez pas triste ou en colère, tout comme un grand poète a dit: «Ne me dites pas en nombres plaintifs, la vie n’est qu’un rêve vide.» Vous savez mieux que quiconque, que ceci n’est absolument pas nécessaire.
Vous et moi avons été merveilleusement bénis. Nous sommes des témoins répandant la Lumière de la Vérité sur cette terre, les messagers de la Lumière. Dieu a dit au prophète Isaïe, «Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, Et la gloire de l’Éternel se lève sur toi» (Esaïe 60:1). Je vous supplie, mes chers croyants, de vous assurer que vous gardiez la foi que vous avez maintenant, de ne pas être satisfaits par les choses de cette terre, de placer votre cœur en votre Dieu, qui vous a donné la vie éternelle, et de trouver votre satisfaction en Dieu. Votre vie ne sera alors remplie que de grandes bénédictions, de bonheur et de lumière brillante. Je loue Dieu et Le remercier de tout cœur de nous avoir donné satisfaction éternelle.


Nous devons croire au pain de l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui nous permet de recevoir la vie éternelle
 
Dans Jean 6:27, Jésus a dit: «Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle.» Mes chers croyants, tous les aliments ne sont pas les mêmes: il y a des aliments périssables et des aliments impérissables. Notre Seigneur avait fait des miracles et des signes dans le vaste désert. En bénissant une simple boîte à sandwichs n’ayant que deux poissons et cinq pains, il a nourri plus de 5000 personnes à satiété et, à la fin, il y avait douze paniers de restes à conserver. Donc, en ces jours là, le peuple d’Israël suivait Jésus chaque fois qu’il avait faim. Mais le Seigneur a dit: «Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l’homme vous donnera.» Alors les gens lui demandèrent, «Que devons-nous faire, pour faire les oeuvres de Dieu?»
En effet, les gens travaillent pour gagner leur vie. De même, ils mangent pour se maintenir en vie. Mais, parfois, il est difficile de savoir s’ils mangent pour vivre ou s’ils vivent pour manger. Peu de gens ont la réponse exacte. Chercher à savoir si nous mangeons pour vivre devant Dieu, ou si nous vivons pour manger, s’apparente à demander, entre la poule et l’œuf, ce qui est venu en premier. En fait, c’est pour prospérer et bien vivre que les gens du monde travaillent. C’est pour vivre que nous mangeons, dans la mesure où nous ne pouvons vivre que si nous mangeons.
La raison pour laquelle les gens en Israël suivaient Jésus partout était qu’ils recherchaient le pain de la chair. Ils Le cherchaient aussi parce que, la dernière fois qu’ils mouraient de faim au désert, Jésus a prêché la Parole de vérité et ensuite, Il a fait des miracles et des signes pour les nourrir. Jésus était de l’autre côté de la mer cette fois-là, mais les gens L’avaient suivi même jusque là. Bien entendu, ils avaient tous très faim. Jésus leur dit alors: «Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle» (Jean 6:27). Ce que Jésus a voulu dire, est qu’Il leur avait déjà donné la vie éternelle.
Ces gens demandèrent alors à Jésus: «Que devons-nous faire, pour faire les oeuvres de Dieu?» Ils croyaient qu’ils pouvaient recevoir la vie éternelle en faisant les œuvres de Dieu. Les chrétiens d’aujourd’hui ne sont-ils pas aussi comme ça? Ils pensent qu’ils peuvent être bénis et sauvés s’ils font les œuvres de Dieu. C’est la raison pour laquelle de nombreux chrétiens sont consacrées à leurs églises, implantent de nombreuses nouvelles églises et posent de nombreux actes vertueux tout au long de leurs vies. En revanche, Jésus a dit: «L’oeuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé» (Jean 6:29). En d’autres termes, Dieu Lui-même a expliqué spécifiquement comment l’on pouvait recevoir la vie éternelle; Il a précisé que cette vie éternelle se trouve dans ceux qui croient en Son Fils.
Quand Jésus a dit: «L’oeuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé» (Jean 6:29), la foule lui a encore demandé: «Quel miracle fais-tu donc, lui dirent-ils, afin que nous le voyions, et que nous croyions en toi?» (Jean 6:30) Jésus leur dit alors: «En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel; car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde» (Jean 6:32-33). Ensuite, ils Lui dirent: «Seigneur, donne-nous toujours ce pain» (Jean 6:34), à cela, Jésus répondit en disant qu’Il était Lui-même ce pain de vie, Il dit : «Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif... Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi» (Jean 6:35, 37). Notre Seigneur S’est décrit Lui-même comme le pain du ciel.
Jésus a ensuite continué en disant: «Car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour» (Jean 6:38-40); «En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. Je suis le pain de vie» (Jean 6:47-48), et «Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement» (Jean 6:51). Se référant à Lui-même, notre Seigneur a fait ressortir très clairement qu’Il est descendu du Ciel. Et Il a aussi dit qu’Il est descendu du ciel non pas pour faire sa propre volonté, mais la volonté du Père. Il a dit qu’Il faisait les œuvres du Père, exactement comme le Père le Lui avait commandé; Il suivait la volonté de Celui qui L’avait envoyé.
Quelle est donc la volonté du Père? C’est de croire au Fils. Alors, le Père nous a dit, «Voulez-vous recevoir la vie éternelle? Comment recevrez-vous cette vie éternelle? Quiconque voit le Fils et croit en Lui recevra la vie éternelle.» En d’autres termes, s’expliquant Lui-même, Jésus a dit: «Je suis le pain qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il recevra la vie éternelle.» De même que notre Seigneur a dit ici, quiconque voit le Fils et croit en Lui recevra en effet la vie éternelle. Autrement dit, ceux qui mangent notre Seigneur en croyant en Lui sont ceux qui, par leur foi, mangent ce salut apporté par notre Seigneur, et ils recevront la vie éternelle. C’est ce qu’a dit notre Seigneur.
Pourtant, malgré cela, beaucoup dans la foule n’ont pas su reconnaître que Jésus avait été envoyé par Dieu le Père. La vie éternelle est fréquemment évoquée dans cet Évangile de Jean. Il nous dit chaque fois que Dieu a donné la vie éternelle à ceux qui croient en Son Fils. Pourtant, la foule a continué à Lui demander le pain de la chair. Mais c’est le pain de la vie éternelle que Jésus a voulu leur donner, et Il leur a aussi dit qu’Il était Lui-même ce pain de vie. C’est pourquoi notre Seigneur leur a dit, en effet, «Mangez-Moi, et vous recevrez la vie éternelle.» Cependant, tout comme Nicodème, les foules étaient si ignorantes de la vie éternelle qu’elles étaient toutes étonnées, se demandant, «Comment cet homme peut-il nous donner sa chair à manger?»
Alors, notre Seigneur leur dit: «En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement» (Jean 6:53-58). En bref, si quelqu’un mange Jésus par la foi, il recevra la vie éternelle. Jésus est le pain qui apporte la vie éternelle à tous ceux qui croient en Lui. Celui qui croit au Fils de Dieu a la vie éternelle. C’était l’essentiel du message que Jésus essayait de passer aux Juifs dans son dialogue avec eux.
Pourtant, les Juifs qui étaient là ne pouvaient pas le comprendre, alors ils Lui demandèrent, «Es-tu alors le pain qui est venu de Dieu? Tu nous as dit de Te manger, comment pouvons-nous exactement te manger? Devrions-nous simplement découper ta chair et la manger? Nous prends-tu pour des cannibales? Comment pourrions-nous te manger?» Notre Seigneur leur a donc expliqué en détail en disant: «Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi» (Jean 6:55-57).
Au fond, quand Jésus disais que quiconque croit au Fils a reçu la vie éternelle, Il voulait dire que : ceux qui croient que notre Seigneur est venu sur cette terre, a effacé tous nos péchés, et est devenu notre véritable Sauveur, qui croient que Jésus est le Fils de Dieu et notre Sauveur, qui croient également qu’Il a accepté tous nos péchés sur Son propre corps à travers Son baptême, a porté ces péchés du monde jusqu’à la Croix, a été crucifié et est mort, est ressuscité des morts en trois jours, et a ainsi effacé tous nos péchés, et qui croient que notre Seigneur est ce Sauveur, ceux-là sont ceux qui croient en son Fils, ceux-là mêmes qui ont reçu la vie éternelle en mangeant, par l’intermédiaire de leur foi, la chair et le sang du Fils.
Ceux qui croient au Fils de Dieu ont reçu la vie éternelle. Ils sont devenus ceux qui ont désormais la vie éternelle en leur possession. Bref, c’est en croyant au Fils de Dieu que nous pouvons recevoir la vie éternelle. Ceci n’est rien d’autre que le message même que j’ai essayé de vous expliquer jusqu’à présent. Le Fils de Dieu a pris nos péchés sur Son propre corps à travers Son baptême, a été condamné pour nos péchés, en offrant Son corps, est ressuscité des morts, et en faisant toutes ces choses, Il a apporté le salut et a donné la vie éternelle à tous ceux qui croient en Jésus-Christ le Fils de Dieu, comme leur Sauveur. C’est précisément la raison pour laquelle celui qui croit au Fils a la vie éternelle.
Jésus a dit: «Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage» (Jean 6:55). C’est en croyant en Jésus que vous recevez la vie éternelle. Vous pouvez être sauvé et recevoir la rémission des péchés en croyant en Jésus-Christ. C’est en mangeant et en buvant la chair et le sang de ce Jésus que vous pouvez recevoir la vie éternelle. Quand Jésus a dit que la méthode permettant de recevoir la vie éternelle consiste à croire au Fils de Dieu, Il voulait dire que vous ne pouvez avoir cette vie éternelle que lorsque vous croyez que le Fils de Dieu a effacé tous les péchés du monde par Sa propre chair et Son propre sang. En effet, pour nous donner vraiment la vie éternelle, notre Seigneur nous a donné Sa véritable chair et Son véritable sang, et ainsi, Il nous a tous sauvés.
La chair de notre Seigneur est véritablement la nourriture, n’est-ce pas? Cela ne signifie pas que nous allons en quelque sorte mordre Ses bras et Ses jambes afin de les manger, comme si nous étions une bande de cannibales. Non, cela signifie que c’est en croyant au Fils de Dieu que nous recevons la vie éternelle. C’est ce que l’on entend par «manger le Fils de Dieu par la foi.» C’est lorsque nous croyons ainsi en Jésus de tout notre cœur que nous recevons la vie éternelle. Jésus nous a dit: «Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle» (Jean 6:54). Ceux qui ont vraiment mangé la chair du Seigneur et bu Son sang ont maintenant la vie éternelle. C’est parce que Dieu le Père a décidé de nous sauver à travers Son Fils et de donner la vie éternelle à tous ceux qui croient en ce Fils, par conséquent, à ceux qui ont mangé la chair du Fils et bu Son sang, Dieu a en effet donné la vie éternelle.
Comment pouvons-nous manger la chair du Fils de Dieu? Nous la mangeons grâce à notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Pour nous sauver, vous et moi, de tous nos péchés, Dieu a envoyé Son Fils sur la terre, et a permis à ce Fils d’accepter tous les péchés de l’humanité à travers Son baptême. À ce moment-là, non seulement nos péchés ont été transférés sur Jésus, mais toutes nos insuffisances, nos faiblesses et nos défauts ont également été transférés sur Lui. Et après avoir passé nos péchés sur Son Fils, Dieu L’a livré pour être crucifié. Et à ceux qui croient que Son Fils les a ainsi sauvés et les a rendus sans péché à travers le baptême et la Croix, Dieu a donné la vie éternelle, avec la rémission des péchés. C’est la méthode par laquelle Dieu a donné la vie éternelle à tous ceux qui croient en Son Fils, et c’est cela la volonté de Dieu.
Dieu a voulu donner la vraie rémission des péchés et la vie éternelle à l’humanité tout entière. Donc, Il a donné la vie éternelle à travers Son Fils. Jésus le Fils de Dieu est venu sur cette terre, a accepté tous les péchés de l’humanité en se faisant baptiser par Jean-Baptiste, et après avoir mis tous nos péchés sur Son propre corps, Il a été crucifié, Il est mort et Il est ressuscité des morts. En faisant ces choses, Jésus est devenu le Sauveur qui a accompli notre salut à la perfection. Et Dieu a permis que quiconque croit en Son Fils reçoive la vie éternelle. Lorsque l’humanité, en raison de Satan le Diable qui s’est élevé contre Dieu, est parvenu à la mort, Dieu a envoyé Son Fils pour nous, et Il a donné ainsi la rémission des péchés à ceux qui ont mangé et bu la chair et le sang de Son Fils par l’intermédiaire de leur foi, les a délivrés de la mort et leur a accordé la vie éternelle. En d’autres termes, Dieu a donné la vie éternelle à vous et à moi qui croyons en Jésus-Christ et Sa Vérité. Croyez-vous au fait que Dieu a donné la vie éternelle à nos âmes? C’est pourquoi celui qui croit au Fils a la vie éternelle.
La Bible dit, «Les jours de nos années s’élèvent à soixante-dix ans, Et, pour les plus robustes, à quatre-vingts ans» (Psaume 90:10). Mais ce n’est pas tout ce qu’il y a pour notre vie. Dieu nous a donné la vie éternelle. Cette éternelle vie, cette vie sans fin vous a été accordée. Ceux qui ont, grâce à leur foi spirituelle, mangé la chair et bu le sang de Jésus-Christ, le Fils de Dieu ont tous été lavés de leurs péchés, et ils vivront à jamais dans le Royaume de Dieu. Cette vie est différente de la vie de toute autre créature vivant maintenant dans ce monde. Dieu a permis à l’humanité de vivre éternellement, mais seulement si elle naît de nouveau du péché en croyant en l’évangile de l’eau et d’Esprit.
Je suis si reconnaissant que Dieu nous ait donné la vie éternelle. En vivant sur cette terre pendant les quelques 70 à 80 ans, nous passons par toutes sortes d’émotions, de la joie à la colère, de la tristesse au bonheur. Pourtant, combien elles sont courtes nos vies sur cette terre, elles ne durent que 70 à 80 ans? A quel point nos vies passent négligemment à côté de nous? Elles passent à côté de nous en un clin d’œil.
Mes chers croyants, il fut un temps où, moi aussi, j’étais jeune, tout comme les jeunes parmi vous. Mais je suis déjà dans la cinquantaine maintenant. Je pensais que je ne serai jamais vieux. Je pensais qu’il n’y avait pas de place dans mon dictionnaire pour le mot «cinquantaine», que je serais éternellement jeune, mais ma jeunesse a passé instantanément, et ayant vieilli en un rien de temps, je suis maintenant dans la cinquantaine, un moment où je dois rendre compte de toutes mes affaires et où je suis accablé par les responsabilités de la vie. Mes chers croyants, la vie passe en un instant. Même si nous devions vivre 70 à 80 ans, ceux d’entre nous qui sont dans leur vingtaine ont déjà vécu 1/3 de la totalité de leur vie. Quand ils auront vécu les autres 2/3 de leur vie, ils redeviendront tous une poignée de poussière, et rien ne restera d’eux.
Nos vies ne sont-elles alors que des rêves vides? Certains d’entre vous pourraient le croire. Notre Dieu le Père, cependant, nous a tant aimés qu’Il nous a envoyé Son Fils, Il lui a fait accepter tous nos péchés en recevant le baptême sur Son corps et donné ce corps sur la Croix pour être crucifié, Lui faisant ainsi porter la condamnation de nos péchés. En agissant ainsi, Dieu a donné la rémission des péchés et la vie éternelle à tous ceux qui croient en ce Fils. Croyez-vous en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Est-ce que vous avez la vie éternelle? J’implore chacune et chacun d’entre vous de croire au fait que vous avez en effet la vie éternelle. Votre vie ne sera alors jamais gaspillée en vain.
Cette vie éternelle consiste à vivre heureux pour toujours. Elle est totalement parfaite, exempte de toutes imperfections fatigantes. Elle est parfaite, parce que nous serons transformés en des corps et des caractères divins afin de vivre éternellement. Ce n’est personne d’autre que vous et moi, qui croyons au salut par le baptême et la Croix de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, qui avons reçu cette vie éternelle. Croyez-vous en cela?
Parfois, il est même possible que vous, qui êtes un croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, soyez déprimé par votre sentiment d’infériorité ou par votre handicap, au point de vous demander: «Pourquoi suis-je comme cela?» Mais il faut reconnaître ceci: Les enfants de la malédiction qui n’ont pas reçu la rémission du péché pourraient bien demeurer dans cette dépression, mais vous, qui êtes nés de nouveau en croyant au Fils de Dieu, ne devez pas être déprimé par une telle dépression. Loin de là, vous êtes celui qui possède à présent la vie éternelle, quelque chose de si merveilleux que vous devriez vraiment être fier de vous. Vous pouvez vivre éternellement, puisque étant quelqu’un qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous avez déjà été lavés et purifiés de tous vos péchés. En outre, étant quelqu’un qui est en possession de la vie éternelle, vous pouvez également répandre cette vie éternelle –étant donné que votre existence est en effet merveilleuse. Pour nous, vivre dans ce monde 70 à 80 ans, en effet, revient aussi à servir le Seigneur. En d’autres termes, Dieu nous a sauvés afin que nous fassions Ses œuvres qui consistent à partager la vie éternelle avec les autres. Pouvez-vous ressentir cela, mes chers croyants? Pouvez-vous croire cela? Ce n’est personne d’autre que vous-même, qui avez désormais la vie éternelle en votre possession.
Qui d’autre et quoi d’autre dans ce monde pourra jamais nous donner le pain spirituel? Seul notre Seigneur peut nous donner le pain spirituel à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pourquoi il est une telle bénédiction de croire en cet évangile de l’eau et de l’Esprit donné par notre Seigneur. Et c’est pourquoi ce qui est sur cette terre semble si trivial pour nous. Parce que nous vivons sur cette terre en tant que voyageurs, passant un bref séjour, et parce que tout le monde sur cette terre doit naître de nouveau par la foi que nous prêchons, rien au monde ne peut nous captiver, nous les nés de nouveau. Le fait que la joie de cette terre, son bonheur, et tout le monde nous semblent si insignifiants résulte précisément du fait que nous avons maintenant la vie éternelle. Avec la vie éternelle en notre possession, nous ne regardons pas en direction de ce monde en languissant de l’avoir, un monde qui passera si vite. Puisque nous vivons sur cette terre comme des pèlerins, et que nous avons maintenant reçu véritablement la vie éternelle, nos vies sont vécues pour louer notre Dieu. Par conséquent, alors même que nous sommes confrontés à la souffrance, la tristesse et la détresse en vivant sur cette terre, nos cœurs sont toujours joyeux.
La chair du Seigneur est vraiment une nourriture, et le sang du Seigneur est vraiment une boisson. En croyant en ce Seigneur, nous sommes devenus ceux dont le cœur n’a plus soif. Parce que le Seigneur Lui-même est devenu la source de la vie, notre âme n’a pas soif. Nous pouvons avoir soif si nous nous tournons vers le monde, mais lorsque nous nous tournons vers le Seigneur, nous n’avons jamais soif.
Mes chers croyants, Dieu vous a donné Son incroyable grâce du salut. Si vous regardez vers le Seigneur en l’évangile de l’eau et de l’Esprit en mettant votre foi en l’Évangile, vous serez tous bénis au point de plus jamais avoir soif.