佈道

Sujet 16: L’Evangile de Jean

[PARTIE 4-8] Jésus Christ qui nous a donné la vie éternelle (Jean 4:13-42)

Jésus Christ qui nous a donné la vie éternelle
( Jean 4:13-42 )
“ Jésus lui répondit: Quiconque boit de cette eau aura encore soif; mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. La femme lui dit: Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n'aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici.  Va, lui dit Jésus, appelle ton mari, et viens ici. La femme répondit: Je n'ai point de mari. Jésus lui dit: Tu as eu raison de dire: Je n'ai point de mari. Car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari. En cela tu as dit vrai. Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète. Nos pères ont adoré sur cette montagne; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem.  Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité. La femme lui dit: Je sais que le Messie doit venir (celui qu'on appelle Christ); quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. Jésus lui dit: Je le suis, moi qui te parle.  Là-dessus arrivèrent ses disciples, qui furent étonnés de ce qu'il parlait avec une femme. Toutefois aucun ne dit: Que demandes-tu? Ou: De quoi parles-tu avec elle? Alors la femme, ayant laissé sa cruche, s'en alla dans la ville, et dit aux gens: Venez voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait; ne serait-ce point le Christ? Ils sortirent de la ville, et ils vinrent vers lui. Pendant ce temps, les disciples le pressaient de manger, disant: Rabbi, mange. Mais il leur dit: J'ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas. Les disciples se disaient donc les uns aux autres: Quelqu'un lui aurait-il apporté à manger? Jésus leur dit: Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé, et d'accomplir son oeuvre. Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. Celui qui moissonne reçoit un salaire, et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble. Car en ceci ce qu'on dit est vrai: Autre est celui qui sème, et autre celui qui moissonne. Je vous ai envoyés moissonner ce que vous n'avez pas travaillé; d'autres ont travaillé, et vous êtes entrés dans leur travail. Plusieurs Samaritains de cette ville crurent en Jésus à cause de cette déclaration formelle de la femme: Il m'a dit tout ce que j'ai fait. Aussi, quand les Samaritains vinrent le trouver, ils le prièrent de rester auprès d'eux. Et il resta là deux jours. Un beaucoup plus grand nombre crurent à cause de sa parole; et ils disaient à la femme: Ce n'est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons; car nous l'avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu'il est vraiment le Sauveur du monde.”


Je vous félicite pour le dur labeur de la semaine dernière. Je ne peux même pas imaginer comme la semaine est passée. Elle est passé si vite que je ne sais même pas ce que j’ai fait. C’était fatiguant de faire les réunions de réveil donc je suis épuisé entre autres choses et je voudrais que le Seigneur revienne vite. Je souhaite que le Seigneur vienne vite quand je pense à moi-même, mais par contre, je veux qu’Il vienne un peu plus tard quand je pense aux gens qui ne sont pas encore nés de nouveau. C’est vraiment fatiguant, comme c’est écrit: “ Toutes choses sont en travail au delà de ce qu'on peut dire” (Ecclésiaste 1:8). Le monde est fatiguant et nos coeurs de justes sont aussi fatigués du surmenage. Il y a eu tant de travail cette semaine que j’ai l’impression d’avoir vécu toute une année en une semaine. Je veux vraiment que notre Seigneur vienne dans ce monde dès que possible et je veux vivre dans le lieu merveilleux sans manque et vivre dans le confort et la relaxation. C’est ainsi que je me sens vraiment. Donc je veux partager l’évangile plus rapidement, pour que notre Seigneur vienne plus vite. Nous devons prêcher l’évangile plus vite pour que notre Seigneur vienne vite.
Êtes-vous aussi fatigués? Quand vous êtes fatigués, il faut le dire. Nous sommes vraiment fatigués, mais nous vivons avec la justice du Seigneur parce que notre Seigneur a sauvé chacun de nous. Comment pourrions-nous vivre si ce n’est par la justice du Seigneur? Quel bien y a-t-il dans ce monde sans la justice du Seigneur? Comme le dit une chanson populaire Coréenne “♫Bois tout, chante et danse, ♪ mais le coeur est plein de tristesse. Hey! ♫ Quittons la Mer de l’Est, ♪ pour attraper une baleine~”, il n’y a pas de satisfaction hors du Seigneur même si nous buvons, mangeons, dansons, et faisons toutes sortes de choses.
Je pense que c’est vraiment étonnant que les gens qui ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit vivent jusqu’à ce qu’ils aient les cheveux gris comme cela. Je me demande comment ils peuvent vivre comme cela, si bien que je me demande s’ils ont une méthode secrète que je ne connais pas. Je veux dire, pour quelle joie, quel bonheur, et avec quel sens vivent-ils dans ce monde? Nos coeurs ne seraient remplis que de tristesse et de souffrance même si nous buvions de l’alcool, jouissions des plaisirs de la vie, et dansions. Il n’y a rien en dehors du Seigneur qui puisse satisfaire nos coeurs. Seul le Seigneur peut satisfaire nos coeurs et seul le Seigneur peut nous rendre heureux; Lui seul peut nous donner toutes les bénédictions, une cause digne de vivre, et toutes bonnes choses.
Toutes choses en dehors de l’évangile de la justice et du salut que le Seigneur a donné sont sans valeur et sans signification. Je me demande comment j’aurais vécu si je n’avais pas cru en la justice du Seigneur. Je serais mort dans ma jeunesse si je n’avais pas cru au Seigneur. Mais je vis une vie digne ainsi maintenant parce que j’ai rencontré la justice du Seigneur même si ce monde est fatiguant. Puisque j’ai rencontré le Seigneur et que le Seigneur vit en moi, je suis si heureux avec ce nouvel espoir d’entrer au Ciel. Nous pouvons endurer les difficultés et les obstacles dans ce monde désespéré parce que nous avons au moins le Seigneur qui demeure en nous. Personne ne serait plus pitoyable que nous les justes si nous n’avions pas le Seigneur.


Concernant la femme Samaritaine 


Aujourd’hui, je voudrais parler de la femme Samaritaine dans l’Évangile de Jean chapitre 4. Et je partagerai cette Parole sous le titre “Notre Seigneur a donné la Vie”. Il y a longtemps, il y avait une femme dans un petit village appelé Sychar en Samarie. Un jour, la femme est venue puiser l’eau d’un puits qui était là depuis le temps de son ancêtre Jacob. Midi était le temps de repos pour les autres parce qu’il faisait trop chaud, mais cette femme avait pris son vase pour venir puiser de l’eau dans ce puits à un moment où les gens faisaient la sieste du midi.
Jésus était assis au puits de Jacob quand la femme est venue. Jésus dit à la femme: “Donne-moi à boire.” Puis la femme Lui dit: “Comment toi qui es Juif me demandes-tu à boire, à moi qui suis Samaritaine?” Et notre Seigneur lui dit: “Si tu connaissais le don de Dieu, et celui qui te dit donne-moi à boire, tu lui aurais toi-même demandé à boire, et Il t’aurait donné de l’eau vive.” La femme Lui dit: “Comment peux-tu dire que tu me donnerais de l’eau alors que tu n’as rien pour puiser? Cela a-t-il du sens que tu me demandes de l’eau?” Alors Jésus lui dit: “Quiconque boit de cette eau aura encore soif, mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.” La femme et Jésus avaient ce genre de conversation près du puits.
En réalité tous les organismes vivants meurent sans eau. La raison pour laquelle les scientifiques cherchent à découvrir s’il y a de l’eau sur Mars ou des corps astronomiques est que s’il y a de l’eau, il y aura aussi de l’air, et les organismes vivants pourront alors y vivre. C’est pour cela qu’ils cherchent des corps astronomiques avec de l’eau. Mais, en réalité, il n’y a pas d’eau en dehors de la terre même s’il peut y avoir des traces d’eau quelque part. L’eau est l’élément essentiel de la vie pour tout ce qui est vivant, non seulement pour les humains.
Jésus dit: “Mais celui qui boira l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif. Et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source qui jaillira jusque dans la vie éternelle.” Nous obtenons réellement la vie éternelle quand nous buvons l’eau que le Seigneur nous donne. Notre Seigneur est réellement venu pour nous donner la vie et Il nous a réellement donné la vie. Notre Seigneur nous a fait vivre en nous donnant la vie et notre Seigneur nous a réellement rencontrés.
Cette femme Samaritaine est venue puiser de l’eau pendant l’heure où tous les autres faisaient la sieste. Mais, pour résoudre le problème de la soif, elle ne pouvait que puiser à répétition chaque fois qu’elle avait soif. La femme devait venir et puiser de l’eau le midi, et combien elle devait être fatiguée de répéter un tel mode de vie. Cette femme était honteuse devant les autres, honteuse devant Dieu, et elle ne pouvait pas aller et être à l’aise dans les endroits où des gens se réunissaient. À travers Jésus, cependant, la femme a pu boire l’eau qui fera qu’elle n’ait plus jamais soif.
Vous pouvez aussi recevoir la vie éternelle si vous rencontrez le Seigneur en reconnaissant que notre Seigneur est le Sauveur et en croyant en la Parole du Seigneur qu’Il nous donne. Nous buvons l’eau qui étanche la soif pour toujours, l’eau que le Seigneur nous donne. Franchement, nous étions aussi des gens qui souffraient d’une soif continuelle parce que nous ne pouvions pas recevoir la vie comme cette femme Samaritaine. Nous avons essayé d’étancher la soif par les religions, mais la soif a continué. Nous sommes aussi des gens honteux à cause de nos péchés comme la femme qui devait puiser de l’eau pendant que les autres faisaient la sieste à cause de sa honte. Nous étions assoiffés à cause du péché et nous n’avions pas de choix que de mourir à cause du péché. Mais le Seigneur nous a donné la vie tout comme Il l’a fait pour la femme.
Quand Jésus a dit à la femme qu’Il lui donnerait de l’eau pour qu’elle n’ait plus jamais soif, la femme lui a dit avec intérêt: “Donne-moi de cette eau, afin que je ne vienne plus puiser ici”. C’était une si bonne nouvelle pour elle qui était fatiguée de puiser de l’eau. Jésus lui dit: “Va, appelle ton mari, et viens ici” et elle a dit qu’elle n’avait pas de mari. Puisque Jésus savait tout de sa situation, Il a dit: “tu as eu cinq maris, et celui avec qui tu es maintenant n’est pas ton mari; en cela tu as dit vrai.” Comme Jésus le dit, elle avait eu cinq maris, mais elle vivait avec un autre homme parce qu’elle ne trouvait pas de satisfaction. Mais même l’homme avec qui elle vivait ne pouvait pas lui donner satisfaction. Ainsi, il n’y a pas de satisfaction dans toutes les choses que quelqu’un croit ou dont il dépend. L’âme est toujours vide même si l’on étudie dur, se marie, gagne de l’argent, et jouit des plaisirs de la vie. Il n’y a qu’une soif continuelle.
Il n’y a rien dans ce monde qui puisse nous satisfaire. Y a-t-il une satisfaction en vivant dans ce monde? Y a-t-il une satisfaction dans les choses de ce monde? Y a-t-il de la satisfaction à gagner de l’argent? Y a-t-il de la satisfaction dans les choses de ce monde? Y a-t-il de la satisfaction à boire de l’alcool et manger de la nourriture délicieuse? Y a-t-il de la satisfaction dans nos activités de loisirs? Il n’y a pas de satisfaction en quoi que ce soit. Rien dans ce monde ne peut nous satisfaire vous et moi.
Les gens tombent dans les choses mondaines et les suivent en pensant qu’ils trouveront la satisfaction, mais ils ne trouvent qu’absence de sens à la fin. Il n’y a pas de vraie satisfaction dans quoi que ce soit dans ce monde. Y a-t-il une satisfaction dans le travail lui-même juste parce que nous faisons le travail dans l’Eglise née de nouveau? Non. Nous avons seulement satisfaction dans le Seigneur, et il n’y a pas de satisfaction dans le travail lui-même. Il n’y a rien qui puisse combler votre coeur, votre âme, de satisfaction. C’est l’enseignement essentiel de cette Parole.
La femme Samaritaine réalisa que Jésus n’était pas un homme ordinaire après avoir vu qu’Il pénétrait entièrement son coeur. Au début elle pensait que Jésus était un prophète. Mais ses yeux se sont ouverts alors qu’elle était en conversation avec le Seigneur et a réalisé le fait que “Ouah! C’est le Messie! Le Sauveur!” La femme qui a but de l’eau vive du salut que Jésus a donné a su qui était Jésus. Et elle a immédiatement laissé son vase pour se rendre au village et témoigner de Jésus.
Si son mari l’avait entendu dire “je n’ai pas de mari”, sa fierté aurait été touchée. Il aurait certainement dit quelque chose comme “Quoi! Tu dis que tu n’as pas de mari alors que tu en as un juste là? J’ai l’impression d’être sec. Je suis dépassé.” Pourquoi disait-elle que l’homme qui vivait avec elle à ce moment là n’était pas son mari? C’est parce qu’elle n’avait pas de réelle satisfaction dans son coeur même si elle dépendait de son mari et L’aimait. Nous sommes tous comme cela. Avons-nous aussi une vraie satisfaction dans les choses du monde? Nous n’avons pas de satisfaction dans les choses du monde. Comme la femme Samaritaine a dit que même son mari actuel n’était pas son mari, mari, femme, argent, pouvoir, prestige, ou autre bon environnement ne peut pas donner de vraie satisfaction à nos coeurs. Seriez-vous satisfait si vous aviez l’une ou toutes ces choses? Vous pouvez penser: “Je veux être telle personne. Je veux être une personne qui est débordée de satisfaction quand j’ai un peu de ces choses du monde. Je veux vivre comme une personne qui est satisfaite et heureuse avec juste un peu.”
L’on dit qu’un simplet est toujours heureux. Et je veux parfois être aussi un simplet qui n’a pas de pensée ou de souci. Vous ne savez pas combien un simplet est heureux! Un simplet montre ses dents sales et est heureux quand vous lui donnez un petit quelque chose à manger; il n’est pas juste heureux dans son coeur, mais il déborde de bonheur de la tête aux pieds. Donc je veux parfois être une telle personne parce qu’il n’y a pas de satisfaction dans le monde. Mais je ne veux pas devenir une personne qui vit à un tel niveau pour toujours. Cela signifie que mon coeur veut juste vivre avec une telle satisfaction.
Êtes-vous vraiment satisfait? Seriez-vous satisfait si vous aviez du pouvoir? Seriez-vous satisfait si vous aviez argent et richesse? Seriez-vous satisfait par la famille? La femme Samaritaine ne pouvait pas être satisfaite. Vous non plus ne seriez pas satisfait. Moi non plus. C’est la même chose avec femme, mari, enfants, argent, honneur, richesse, pouvoir, et toutes ces choses qui ne peuvent pas donner de vraie satisfaction.
Mais je ne dis pas que vous devez tomber dans le nihilisme et abandonner votre vie parce qu’il n’y a pas de satisfaction dans ce monde. Je dis seulement la vérité telle qu’elle est. Vraiment, y aurait-il une vraie satisfaction sinon par le Seigneur? Non. Quelle satisfaction y a-t-il? Seul Jésus peut donner la vraie satisfaction.
La femme Samaritaine dans le passage puisait de l’eau du puits avec un linge sur sa tête comme le soleil brillait fort à midi quand tout le monde en ville faisait une sieste parce qu’elle avait honte. Elle faisait descendre le seau dans le puits et le faisait monter avec de l’eau et prenait une passoire pour la verser dans le vase. Quand elle rentrait chez elle, elle lavait la vaisselle avec l’eau, faisait du pain, la lessive, et d’autres choses. Elle utilisait toute l’eau qu’elle avait puisée chaque jour, donc elle devait toujours puiser de l’eau chaque jour à la même heure. Cette femme vivait chaque jour comme cela. La vie de la femme était dure et il n’y avait pas de satisfaction dans son coeur. Nous n’avons pas non plus de satisfaction comme cette femme si ce n’est par le Seigneur.
Alors que je fais ceci et cela pour promouvoir les missions mondiales avec vous, je suis satisfait quand les choses vont bien, mais je suis stressé quand les choses ne vont pas bien. Mais quoi qu’il arrive, je suis heureux parce que je travaille pour le Seigneur. C’est parce que beaucoup d’âmes reçoivent le salut quand nous faisons ce travail. Mais tout ce travail ne peut pas donner de satisfaction, de sentiment de stabilité, de paix, et de gratification comme le Seigneur. Vous et moi devons penser de nouveau à travers cette Parole à ce avec quoi nous essayons de recevoir la vraie satisfaction.
Nous devons repenser si nous pouvons être satisfaits par les choses de ce monde. Les gens qui n’ont pas pensé à ces choses se méprennent à croire que les choses du monde donneront de la satisfaction et suivent donc le monde. Nous devons penser aux choses spirituelles. Et nous devons aussi suivre ce dans quoi il y a la vraie satisfaction.
Mais c’est le Seigneur qui rafraîchit toujours nos coeurs, nous satisfait toujours, fait que l’oeuvre de vie soit manifeste, et donne des bénédictions célestes. Y a-t-il quelqu’un ou quelque chose qui rafraîchisse vos coeurs, donne la satisfaction, et donne la bénédiction céleste? Non. Seul Jésus peut vous amener à la vie éternelle, sur le sentier béni, et vous donner le salut du péché. Seul Jésus nous donne et à tous les gens de ce monde la vraie satisfaction corps et esprit. Les gens qui ont rencontré Jésus sont contents de penser à Jésus. Pensez à Jésus et comprenez que toutes les choses du monde ne peuvent pas donner de satisfaction. Puis, mettez de côté les autres pensées un moment et pensez seulement à Jésus. Vous êtes content de penser à la grâce du salut et à la bénédiction que le Seigneur vous a données. Vous avez la satisfaction quand vous pensez au salut et à la bénédiction du Seigneur. Vous recevez la satisfaction quand vous pensez à la grâce et à la bénédiction du salut.
Le Seigneur a expié tous nos péchés une fois pour toutes par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le Seigneur a expié tous nos péchés, blancs comme neige, et a fait de vous le peuple de Dieu. Comment pouvons-nous nous reposer sans croire au Seigneur, sans boire cette eau qui fait qu’on ait plus soif, l’eau que le Seigneur nous a donnée par Son baptême, par Son sang, et par Sa vie? Quand vous pensez au Seigneur qui vous a donné le salut par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous pouvez avoir la paix et le repos dans votre coeur et les choses dont vous étiez insatisfait deviennent satisfaction. Peu importe combien la situation est mauvaise, vous êtes qualifié quand vous pensez au Seigneur. Le Seigneur est vraiment la source de bénédiction.


Nous devons comprendre le fait que nous ne pouvons pas jouir de satisfaction par les choses de ce monde


Nous avons réalisé qu’il n’y a définitivement pas de satisfaction dans les choses du monde même si nous essayons de trouver satisfaction dans les choses du monde. Donc, je veux que vous croyiez au Seigneur alors que vous savez que les choses de ce monde sont nécessaires temporairement alors que nous vivons dans ce monde et que le Seigneur est Dieu dont nous avons absolument besoin pour l’éternité. Notre relation avec le Seigneur est-elle inversée? Ne sommes-nous pas assis sur le siège du Maître? Je me demande si les positions de Maître et serviteur ont été inversées. Le Seigneur est réellement éternellement notre Maître qui nous donne le repos éternel. Mais n’essayons-nous pas de repousser le Seigneur et de trouver la satisfaction par les choses de ce monde? Ne sommes-nous pas satisfaits ainsi? Ne nous trouvons-nous pas dans une zone de confort de ce monde comme si toutes ces choses nous donnaient la satisfaction à la place du Seigneur? Alors, nous devons-nous détourner d’une telle pensée. Peu importe combien nous sommes manquants et faibles, le Seigneur est devenu notre Maître en nous sauvant. Et notre Seigneur nous donne la vraie satisfaction et toutes les bénédictions.
Vous arrive-t-il de penser au Seigneur juste comme un accessoire que vous prenez quand vous en avez besoin et jetez quand vous n’en avez pas besoin? Je ne veux pas que vous pensiez au Seigneur comme un tel sujet. Ce monde est l’accessoire, pas le Seigneur. Ce sont les choses du monde que nous utilisons temporairement quand nous en avons besoin et que nous écartons autrement. Le Seigneur nous a donné le salut éternel à vous et moi. Il nous a donné l’eau vive qui fait que nous n’ayons plus soif.
Le Seigneur a expié tous nos péchés. Notre Seigneur est venu dans ce monde et a pris tous nos péchés sur Lui en recevant le baptême au Jourdain. Puis Il a reçu le jugement à la Croix à notre place. Il est ressuscité des morts et vit toujours assis à la droite du Trône de Dieu le Père. Ainsi, pour ceux qui croient réellement en Lui, Il est devenu le vrai Dieu, le vrai Sauveur, et la garantie de notre salut. Et notre Seigneur veut demeurer dans votre coeur comme le Maître maintenant après vous avoir sauvé. Cela signifie que le Seigneur veut demeurer dans votre coeur comme le Maître, non comme un invité. Maintenant, reconnaître le Seigneur comme le Maître ou non dépend de votre pensée et de votre coeur. Il est mauvais de ne pas traiter son propre Maître comme le Maître.
Nous obtenons la vraie satisfaction quand nous traitons le Seigneur comme le Maître. N’essayez pas de recevoir la satisfaction par les choses de ce monde. Ne vous épuisez pas pour les choses de ce monde. N’essayez pas d’étancher votre soif avec les choses du monde comme la femme qui venait puiser le faisait toujours. Je veux que vous croyiez que c’est le Seigneur qui nous donne la satisfaction éternelle et rafraîchit notre gorge; et je veux que vous sachiez que le Seigneur demeure dans le coeur de ceux qui sont sauvés.
Nous devons penser attentivement si ce sont les choses du monde ou le Seigneur qui nous permettent d’être satisfaits. Nous devons discerner cela correctement et vivre notre foi correctement. Et vous devez réaliser, reconnaître, et confesser une fois encore que le Seigneur vous a donné la vraie satisfaction. Et vous devez confesser avec foi que le Seigneur est celui qui vous donnera la satisfaction à l’avenir aussi. Comme Pierre l’apôtre a confessé que “le Seigneur est le Christ, le Fils du Dieu vivant”, nous devons aussi confesser “le Seigneur est mon maître qui nous donne la vraie satisfaction.”
Ceux qui ont rencontré le Seigneur obtiennent la satisfaction comme trouvant de l’eau dans le désert. Nous sommes insatisfaits chaque jour parce que nous essayons de recevoir la satisfaction par les choses terrestres. Mais ceux qui ont rencontré le Seigneur vivent une vie heureuse dans leur pensée et leur coeur même dans ce monde semblable à un désert. Vous êtes insatisfait parce que vous ne connaissez pas le Seigneur qui est venu vers vous. C’est parce que vous ne reconnaissez pas et ne réalisez pas que le Seigneur est précieux et parce que vous ne croyez pas au Seigneur qui vous a sauvé. Chaque jour est irritant et vous êtes dépassé par un rien et il n’y a pas de satisfaction si vous mettez le Seigneur de côté et essayez de trouver la satisfaction et la dignité par les choses du monde quand un Seigneur si précieux est venu et vous a rencontré. C’est pour cela que vous errez en cherchant quelque chose de nouveau pour trouver la satisfaction. Devrions-nous être comme cela? Devrions-nous chercher les choses de ce monde et essayer de trouver la satisfaction en elles alors que le Seigneur est venu dans nos coeurs, que le Seigneur nous a donné l’eau vive qui fait que nous n’ayons plus soif éternellement, et demeure déjà dans nos coeurs comme notre Seigneur? Nous ne devons pas être comme cela. Nous deviendrions méchants corps et esprit si nous devenions comme cela.
Vous êtes les gens qui ont reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous prenons ceci et cela dans ce monde quand le Seigneur le permet. Mais ce ne sont que des choses passagères. Celui qui donne la satisfaction éternelle c’est le Seigneur. Le Seigneur vous donne la vraie satisfaction et demeure dans vos coeurs. Je veux vraiment que vous croyiez au Seigneur et viviez avec foi en Lui. Je veux que vous jouissiez de la satisfaction dans le Seigneur seulement.
Après avoir reconnu que le Seigneur n’était pas un homme ordinaire, la femme Samaritaine Lui a demandé: “Nos pères ont adoré sur cette montagne, et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem.” Le Seigneur lui a dit: “Femme, crois-moi, l'heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.” Par là, Jésus disait: “L’endroit où adorer n’est pas important pour un vrai adorateur. Où que ce soit, cela ne change rien. Vous devez adorer Dieu en esprit et en vérité. La vraie adoration est possible quand vous adorez Dieu en ayant le Saint Esprit dans votre coeur sans péché après avoir reçu la rémission des péchés. Si nous adorons le Père en croyant au Seigneur dans notre coeur et nous confiant en la Parole qui dit que Dieu existe pour toujours, cela constitue la vraie adoration. Cette heure est venue.” Alors la femme a laissé sa jarre et tout le reste pour partir au village et dire: “Venez voir un Homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. Ne serait-ce point le Christ?” Elle a témoigné du Seigneur qu’elle avait rencontré et de la Parole de Dieu qu’elle avait entendue.
Notre Seigneur sait tout. Il sait toutes les choses que vous et moi avons faites. Dieu nous connaissait même quand nous étions dans le ventre de notre mère. Il nous connaissait avant même que nous ne soyons nés dans ce monde. Nous ne pouvons rien cacher devant Dieu. Je veux dire que Dieu sait tout.
La femme Samaritaine a rencontré le Seigneur. Elle a reconnu le fait que le Seigneur est le Fils de Dieu et le Sauveur et a cru en Lui. Vous et moi maintenant dans l’Eglise à l’ère du Nouveau Testament devons juste croire que nous avons été sauvés par l’acte juste de Jésus Christ qui a été baptisé au Jourdain, est mort sur la Croix à notre place, et est ressuscité trois jours après Sa mort.
Cette femme a rencontré le Seigneur ouvertement, qui savait tout et elle a reconnu le Sauveur et a cru en Lui de tout coeur. Puis, elle a laissé le seau d’eau pour aller vers les gens de sa ville et témoigner à tout le monde. Donc, beaucoup de gens ont entendu le témoignage de cette femme et cru en Jésus et sont venus devant Jésus. Beaucoup de gens ont entendu la Parole de Jésus personnellement par cette femme et ont cru. Ainsi, beaucoup de gens reçoivent la rémission des péchés par la prédication de l’évangile de l’eau et de l’Esprit des évangélistes de ce temps. Les gens qui ont reçu la rémission des péchés lisent cette Parole et leur foi devient vraiment ferme et forte par la Parole de Dieu. Jésus est le Sauveur de ce monde et le Dieu du salut.
Nous avons vécu la même vie que cette femme. Nous sommes vraiment occupés dans ce monde, mais nous vivons actuellement grâce au Seigneur. Et nous sommes satisfaits à cause du Seigneur. Nous ne pouvons pas jouir de satisfaction si ce n’est par le Seigneur. Il n’y a rien d’autre qui puisse donner satisfaction. Je veux que vous regardiez de nouveau au Seigneur qui vous a sauvé. Et je vous exhorte à réaliser une fois de plus que toutes ces choses dont nous étions occupés dans ce monde n’ont pas pu nous donner satisfaction. Et jouissez de la satisfaction en regardant au Seigneur une fois de plus.
La vie de quelqu’un peut jouir de satisfaction quand cette personne rencontre le Seigneur. Nous devons absolument nous rappeler que le Seigneur donne la satisfaction à quiconque rencontre le Seigneur. Nous devons croire cela. Que quelqu’un soit manquant ou prévalant, tous reçoivent la satisfaction du Seigneur. Tout le monde reçoit la satisfaction par le Seigneur. Qui peut vous donner la satisfaction en dehors du Seigneur? Qui à part le Seigneur peut vous donner la grâce et les bénédictions? Y a-t-il quelqu’un? Non. Je n’ai pas non plus de satisfaction sans le Seigneur. Peu importe ce que je fais, comment aurais-je la satisfaction sans le Seigneur même si j’ai reçu le salut? Peu importe ce que je fais, la vraie satisfaction viendra-t-elle? Qui donne la vraie satisfaction? Jésus la donne.
Donc, nous devons vivre avec satisfaction en Jésus. Vous et moi devons garder à l’esprit que nous avons vécu jusqu’à maintenant grâce à Jésus et que même ce monde est maintenu jusqu’à maintenant grâce à Jésus. Non seulement les chrétiens ont besoin de Jésus, mais cet univers a besoin de Jésus aussi. Quand le Seigneur dira “Stop”, alors la terre, et tous les corps célestes dans l’univers tomberont. Cet univers tout entier tomberait si Jésus ne donnait Sa puissance et en retirait plutôt Sa puissance parce que Jésus a tout créé. Ainsi, nos vies aussi dépendent du Seigneur. Vous devez penser à combien de satisfaction vous avez dans votre vie à travers le Seigneur parce que le Seigneur vous a sauvé.
Je veux résumer et finir mon sermon maintenant. Le Seigneur nous a réellement donné la vraie satisfaction à vous et moi. Est-ce vrai? Oui, le Seigneur nous a vraiment donné la satisfaction éternelle. Vous vous abandonnerez au Seigneur quand vous réaliserez que Jésus vous a donné la vraie satisfaction. Nous revenons toujours au Seigneur même si nous sommes parfois indulgents envers ce monde. Le Seigneur nous a donné la vraie satisfaction à vous et moi.
Cette femme a probablement mené une bonne vie en témoignant de l’évangile et en honorant Dieu avec une satisfaction éternelle dans sa vie après avoir trouvé la vraie satisfaction dans sa rencontre avec le Seigneur. Le Seigneur nous bénit pour que nous puissions aussi mener une vie comme la femme Samaritaine. Je veux que vous réalisiez ceci dans votre coeur et viviez une vie satisfaisante pour le restant de votre vie en servant l’évangile.
Je suis certain que le Seigneur nous a donné ces bénédictions à vous et moi. Je veux rendre grâces au Seigneur.