דרשות

Sujet 18: Genèse

[PARTIE 2-1] Les bénédictions que Dieu nous a données (Genèse 2:1-3)

Les bénédictions que Dieu nous a données
(Genèse 2:1-3)
“Ainsi furent achevés les cieux, la terre et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu'il avait faite. Dieu bénit le septième jour et le sanctifia, parce qu’en ce jour Dieu se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant.”


Aujourd’hui le passage des Écritures nous raconte que Dieu a créé l’univers tout entier, c’est à travers la planète terre en particulier, où vit l’humanité, que Dieu nous a donné Ses bénédictions. Les scientifiques sont sans cesse en recherche pour savoir s’il y a la vie en dehors de la planète terre dans cet univers, se demandant si les humains peuvent vivre sur une autre planète. Toutefois ce qui est le plus important pour nous, c’est de savoir et de croire que c’est Dieu en effet, qui a fait cette planète.
Il y a une différence fondamentale entre ceux qui croient en Dieu et ceux qui n’y croient pas. Ceux qui disent: “Où est Dieu? Tout a été crée spontanément”, sont pris au piège de la théorie de l’évolution, et finissent par vivre leur vie dépourvue de tout espoir. Dieu nous a-t-il vraiment créés, ainsi que cet univers? Si Dieu n’a pas fait cet univers et toutes choses, alors comment cette planète terre est venue à l’existence?” Plus nous examinons la création de Dieu, plus nous réalisons que Dieu a fait l’univers et toutes choses. Il est écrit dans la Bible, “car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, car Dieu le leur a manifesté. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient fort bien depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages” (Romains 1:19-20).
Quand nous regardons tous les animaux et les plantes de cette terre, et quand nous regardons les merveilles de la nature, nous pouvons voir comment la puissance et la divinité de Dieu sont imbriquées en elles. Par exemple avec l’arrivée de l’automne, beaucoup de libellules volent dans le ciel. Savez-vous combien de différentes sortes de libellules, il y a dans le monde? Nous en connaissons quelques sortes, tel que les “darners”, les “emeralds” et les “skimmers”, mais on estime qu’il y a plus de 6000 espèces différentes de libellules dans le monde. Lorsque nous regardons cela, nous nous rappelons ici, que Dieu dit qu’Il a fait chaque animal et chaque plante en accord avec sa nature. Dieu dit qu’Il a créé toutes les créatures vivantes en fonction de chaque espèce. Nous pouvons voir cela, si nous retournons à Sa Parole.
Parce que Dieu a créé chaque créature en fonction de son espèce, nous savons qu’aucune créature sur cette planète n’est la même. Certaines créatures peuvent sembler être les mêmes à l’œil nu, mais lorsque nous regardons de plus prés, nous voyons qu’elles sont tout à fait différentes. L’homme a été fait comme un homme et les animaux ont été faits selon leur espèce. Parce que les humains et les chimpanzés partagent certaines similarités, cela ne signifie pas que les deux sont les mêmes. Chaque chose dans la nature montre qu’elles ont été créées par Dieu selon son dessein. Toutes les étoiles dans cet univers ont aussi été créées par Dieu.
Comment l’humanité a-t-elle été faite? Qu’est-ce que l’humanité? Sommes-nous réellement créés par Dieu? La terre a-t-elle réellement été faite par Dieu? Lorsque nous examinons ces questions, nous pouvons voir que toutes ces choses ont vraiment été créées par Dieu. Bien qu’il ne soit pas facile d’expliquer comment la terre a été faite, une chose est claire, cela a été fait par Dieu. Nous n’avons rien, mais la foi en cela, comme nous l’avons vu, la Parole de Dieu proclame que c’est Dieu qui a créé les cieux et la terre, nous savons que c’est la vérité et nous y croyons.
Permettez-moi de présenter, ici une histoire au sujet d’Isaac Newton, un scientifique qui croyait en Dieu, et comment il a fait qu’un de ces amis scientifique athée en vienne à réaliser l’existence de Dieu et à reconnaître que Dieu a bien créé tout l’univers. Un jour, pendant que Newton observait l’espace avec son télescope, il était visité par un ami. Inspiré par la beauté des étoiles, Newton tendit le télescope à son ami et lui dit: “Jette un coup d’œil à ces étoiles. Ne vois-tu pas la main de Dieu?” L’ami de Newton, lui-même un scientifique, alors se moqua de lui pendant qu’il regardait les étoiles à travers le télescope.
“Vous me faites rire! Où est Dieu? Je regarde avec ce télescope, mais je ne vois pas la main de Dieu, même pas sa robe!” Comme d’autres scientifiques, les deux hommes étaient de bons amis l’un avec l’autre. Aussi Newton voulait que son proche ami croie en Jésus et reçoive la vie éternelle, mais il ne pouvait pas faire grand-chose, car chaque fois que Newton parlait au sujet de Jésus, son ami ne cessait pas de préconiser la théorie de l’évolution et de l’athéisme. 
Newton vint ensuite avec une idée géniale. Il réalisa une réplique très élaboré du globe. Après être resté debout toute la nuit et pendant plusieurs jours, Newton acheva le globe, il le mit sur la table et invita son ami. A cette époque un globe était extrêmement difficile à trouver, même si aujourd’hui c’est facilement disponible. A cette époque même les scientifiques ne pouvaient pas en faire un aussi facilement. Donc, quand l’ami de Newton est venu dîner chez lui, il était curieux de voir le globe sur la table. Lançant un regard, il dit à Newton: 
“Où as-tu eu ce globe? Où l’as-tu acheté?” 
Newton répondit: “Je l’ai de longue date. Il semble être venu spontanément de lui-même, avant que mon père même soit né, il est là depuis toujours.” 
Son ami dit alors: “De quoi parles-tu? Tu sais ce n’est pas la première fois que je dîne sur cette table. Je ne l’ai jamais vu avant. Où l’as-tu acheté?” 
“Je ne l’ai pas acheté. Il est juste apparu de lui-même.”
“Tu plaisantes? Comment ce globe a pu se construire par lui-même. Essaye d’être un peu sensé. Comment ce monde peut exister sans que personne ne l’ai construit. Ne te laisse pas berner!”
“Oui, tu as raison. J’ai fabriqué ce monde pendant plusieurs jours, pour te le donner. Mais ici, je veux te montrer quelque chose: tu t’es moqué de moi, quand j’ai dit que ce globe était apparu de lui-même, mais alors pourquoi as-tu insisté tout ce temps sur le fait que le monde réel est venu à l’existence par lui-même. Permets-moi de te demander une chose. La Bible dit que Dieu a créé tous les royaumes à la fois, la terre et les cieux. Ainsi quelqu’un doit avoir fait cette planète. Se pourrait-il qu’elle soit apparue par hasard?”
“Non.”
“Si Dieu n’a pas fait la planète terre, comment peut-elle exister?”
“Bien, je suppose qu’elle n’existerait pas, si quelqu’un ne l’avait pas faite.”
“Peux-tu maintenant croire que Dieu a fabriqué cette planète?”
Quand l’ami de Newton réfléchit sur cette question, il en est venu à penser: “Cette réplique du globe existe, parce qu’il y a quelqu’un qui l’a faite, et comment cette planète pourrait exister sans son auteur?”
Newton dit alors à son ami: “Maintenant vois-tu que Dieu est là? Dieu a fait cette planète et l’univers, mais peux-tu croire cela?”
“Oui, je pense que je peux. Maintenant je suis d’accord avec toi, que certains êtres suprêmes ont créé l’univers et tout ce qu’il y a dedans.”
“C’est OK, Dieu a créé cette planète terre, cet univers. Il t’a fait également. Les oiseaux et les bêtes aussi, Dieu a tout créé. Le crois-tu?”
“Oui, je le crois maintenant”.
Newton ensuite ouvra la Bible et lut un passage à son ami: “Car toute maison est construite par quelqu’un, mais celui qui a construit toutes choses, c’est Dieu” (Hébreux 3:4). Aussi l’ami de Newton en vint à réaliser l’existence de Dieu. Maintenant, je ne suis pas sur que cette histoire soit vraie ou juste une fiction. Mais je l’ai présenté ici, parce que j’ai pensé que cela serait vraiment profitable à tous ceux qui ne croient pas en l’existence de Dieu, refusant de croire en la Parole de Vérité que Dieu a créé les cieux et la terre.


Quel genre de créature est l’homme?


Quel genre de créature est l’homme? Même si nous sommes tous des êtres humains, nous sommes si ignorants du genre de créature qu’est l’homme. Par la Parole de Dieu, nous avons besoin de réaliser premièrement qui nous sommes réellement.
Comment est l’humanité? Nous ne devons pas regarder aux apparences et au corps. Mais nous devons regarder à ce qui est à l’intérieur. Voici un verre avec de l’eau dedans. Ce verre est un verre d’eau. Si ce verre a de la limonade, alors c’est un verre de limonade et s’il avait du lait ce serait un verre de lait. Nous savons que c’est toujours un verre, mais en fonction de ce qui se trouve à l’intérieur, il peut être un différent type de verre.
L’humanité est-elle bonne par nature ou est-elle mauvaise? La Bible dit que l’humanité est sale et mauvaise par sa nature même. Il est écrit en Marc 7:20:22: “Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui le rend impur. Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie.” A ce titre, la Bible déclare que l’humanité est remplie de toutes sortes d’iniquités.
Les êtres humains sont nés pécheurs. Par conséquent, ils ne peuvent que commettre des péchés, pendant toute la durée de leur vie. Ils sont sales et méchants dès leur naissance. En d’autres termes, c’est l’humanité qui est pécheresse. Les êtres humains, parce qu’ils sont tous nés comme les descendants d’Adam, ne peuvent jamais pratiquer le bien, être vertueux. L’homme est mauvais par nature. Permettez-moi de vous donner quelques exemples.
Quel pays donne le coup d’envoi, pratiquement de toutes les modes? Presque toutes les modes commencent à Paris en France. La France est le pays qui est le plus sensible aux modes, plus que la Grande Bretagne et même que les États-Unis. On dit que les françaises ont tendance à s’adonner à des extravagances, et surtout qu’elles aiment leurs animaux de compagnie. 
Une jeune femme française élevait un cochon blanc comme un animal de compagnie. Étant quelqu’un qui n’a pas d’animaux de compagnie, je trouve cela difficile à comprendre, mais en tous cas, la femme a élevé un cochon blanc comme un animal de compagnie, suite à la dernière mode du moment. Elle aimait juste son cochon blanc. Il était si mignon et câlin qu’elle ne pouvait le quitter des yeux. Sa minuscule queue en tire bouchon était si mignonne, ses pattes courtes étaient si ravissantes et son corps était si adorable. Elle baigna son cochon avec du lait, de sorte que ses poils devinrent tout brillants. Non seulement cela, elle l’aspergea même avec Mont blanc, un célèbre parfum français, et nomma son cochon Mont blanc, ainsi. Comme cela, elle éleva son cochon blanc lui prodiguant tous les soins et mit un point d’honneur à cela.
Un jour la femme devait faire un voyage d’affaire pendant une semaine. Cependant, le problème était le cochon blanc. Elle n’était pas sure de pouvoir prendre son animal de compagnie ou bien de le laisser à la maison. Si elle prenait le cochon avec elle, elle ne pouvait pas s’attendre à faire son travail, mais si elle le laissait à la maison, elle s’inquiéterait de ce qu’elle ne pourrait pas le baigner, jouer avec lui et prendre soin de lui. Alors, après une longue et difficile réflexion, elle décida finalement de laisser le cochon à la maison. Elle verrouilla la porte de devant, mais elle laissa toutes les portes dans sa maison ouvertes pour que le cochon puisse se déplacer, elle prépara assez de nourriture et d’eau pour une semaine, et avant son départ elle lui donna un bain. Elle dit ensuite au cochon: “Mon petit bébé, prends bien soin de toi, jusqu’à ce que je sois de retour de mon voyage. J’ai mis à manger pour toi ici. Tu peux te promener dans toute la maison et dormir sur ce tapis propre que j’ai mis spécialement pour toi.”
Même après tout cela, elle n’arrivait toujours pas à se séparer de son cochon, elle l’embrassa une dernière fois et finalement partit. Mais alors même que sur la route, toutes ses pensées étaient pour son cochon bien-aimé. Elle avait toutes sortes de préoccupation, se demandant: “Mon petit bébé cochon va-t-il être bien pendant que je ne serai pas là? Il ne risque pas de tomber dans l’eau, n’est-ce pas?” Finalement après qu’elle en ait fini avec son travail, elle est retournée chez elle la semaine d’après.
Dès qu’elle a ouvert la porte, elle a appelé le cochon par son nom Mont blanc, mais il n’y avait pas de réponse. Elle a regardé tout autour de la maison, de la chambre à coucher au salon, jusqu’à la cuisine mais son bien-aimé Mont blanc était nulle part. Tout comme elle s’inquiétait en pensant que quelqu’un aurait pu voler son cochon, elle entendit “oink” quelque part. Elle s’est donc dirigée vers le son, et quand elle a appelé Mont blanc, il y avait plus de “oink”. Où pensez-vous que le cochon était?
Mont blanc était assis sur un tas d’ordure dans le fond du jardin, il s’était tellement régalé d’ordure et d’eau sale toute la semaine que son estomac était dodu et il se trouvait là les quatre pattes collantes dans la saleté, si bien que quand il a entendu la voix de sa maîtresse l’appelant, il était heureux de répondre par un “oink”. La femme dit: “Viens ici tout de suite, Mont blanc”. Mais le cochon ne se déplaça pas, Mont blanc ne changea pas d’avis, prenant un air comme pour dire: “Mais Madame, je suis bien où je suis.” La femme n’avait jamais vu Mont blanc avec un air aussi heureux que cela.
C’était la première fois que la femme vit une telle expression de satisfaction sur la tête de Mont blanc, et cela seulement quand il était couché dans les eaux sales. Cela la troubla profondément. Elle dit au cochon Mont blanc: “Tu ne dois pas dormir dans un tel lieu et ne pas manger cette nourriture, tu dois manger le pain que je te donne, boire le lait que je te donne, jouer dans l’eau propre dans le bain que je te prépare et dormir dans le lit propre où je te mets d’habitude. Tu ne devrais pas être là. Viens ici!” Néanmoins à part cela, le cochon blanc regarda la femme avec un tel air heureux. Il n’est pas étonnant, dès lors, que la femme était si troublée par tout cela.
L’homme est comme le cochon dans l’histoire. Par nature, l’humanité est née avec de tels péchés sales comme l’obscénité, les meurtres, la fierté, l’adultère, les vols, la bêtise, les mauvaises pensées, et ainsi de suite et c’est la raison pour laquelle les êtres humains ne peuvent que commettre le péché tout au long de leur vie. Parce que les êtres humains sont nés avec le péché dans leur cœur par nature (Psaume 51:5), ils ne peuvent rien mais pratiquent la méchanceté toute leur vie et tombent dans le désespoir, c’est la nature de l’humanité. 
Un cochon préfère-t-il vivre dans une maison? Depuis le jour où il est né, le cochon aime les eaux usées et la saleté par nature. Il peut, bien sûr, boire du lait si on lui en donne, mais ce que le cochon aime naturellement c’est les eaux usées. C’est pourquoi nous nous moquons de quelqu’un disant: sale comme un cochon. Telle est la nature du cochon. De même, c’est parce que les êtres humains naissent avec le péché qu’ils pratiquent la méchanceté. C’est ce que sont les êtres humains.
Par nature l’homme est-il bon ou méchant, cruel ou doux, propre ou sale? L’humanité est sale parce qu’il y a le péché dans son cœur. Sale, rien d’autre n'est l’humanité. Ainsi la Bible déclare: “Le cœur de l’homme est trompeur par-dessus tout, et désespérément méchant: qui peut le savoir?” (Jérémie 17:9). Lorsque nous regardons quelqu’un, nous ne devons pas seulement regarder son apparence extérieure et le juger propre et vertueux. La Bible déclare que l’humanité est sale et mauvaise, précisément parce qu’Elle voit la saleté qui est à l’intérieur de chaque être humain, et toutes les choses sordides et mauvaises qu’il y a en lui. Dès la naissance, tout le monde est né avec toutes sortes de saleté et de péché dans son cœur.
Au cours de sa longue histoire, l’humanité s’est embellie elle-même pour les êtres humains qui ne se connaissent pas eux-mêmes. L’homme a embelli son aspect extérieur pendant des milliers d’années. Mais les êtres humains sont fondamentalement mauvais. Permettez-moi ici de vous donner un exemple, pour expliquer comment l’âme humaine a des désirs meurtriers.
Il y a un certain chef en Afrique. Un jour, lors d’une chasse, son fils trouva un petit léopard et le ramena au village. Le léopard était si mignon que tout le village pris cause pour lui, de sorte que tous les villageois soulevèrent la question de savoir s’il mangeait la même alimentation qu’eux. Après quelques années, ce bébé devint un léopard adulte. Les habitants du village ont commencé à avoir peur du léopard, et ils ont fini par demander au chef, soit qu’il soit tué ou soit qu’il soit conduit loin du village, parce qu’ils savaient que le léopard leur ferait du mal tôt ou tard. Ils savaient qu’il ferait des ravages dans le village, au chef lui-même, à son fils ou aux villageois, c’est pourquoi ils cherchèrent soit à le conduire à l’écart du village, soit à le tuer.
Ainsi, le chef dit à son fils: “Les gens dans le village sont préoccupés par le léopard, et je suis également convaincu que ce léopard nous causera des dommages tôt ou tard. Donc, nous devrions, maintenant soit le renvoyer, soit le tuer.” “Comment pouvez-vous dire ça, Père? J’ai nourri et élevé ce léopard toutes ces années, de sorte qu’il ne puisse jamais nuire à qui que ce soit. Il suffit de regarder.” Le fils mit alors sa main dans la gueule du léopard, mais le léopard ne le mordit pas. Même lorsque le fils mit sa tête entre les mâchoires du léopard, le léopard ne serra toujours pas les mâchoires, mais il ouvrit une large bouche et lécha le fils. “Père, comme tu le vois le léopard est tellement habitué à moi et il me connaît si bien, oui, comment pourrait-il me faire du tort? Après tout, il n’a jamais fait de mal à personne tout ce temps? Ce léopard n’est pas comme les autres léopards. Depuis qu’il est né, il a grandi avec les gens et il n’est pas vicieux du tout. Il suffit de voir comme il est doux.” Avec le fils du chef, les villageois farouchement opposés ne pouvaient tuer le léopard.
Le chef dit alors au fils: “Bon alors, permets-moi de te proposer autre chose. A partir de maintenant, on ne le nourrit pas de viande mais on le nourrit de grains. Essayons de faire que son caractère soit aussi docile que possible, comme une vache de pâturage.” Ainsi avec l’accord des villageois, le léopard a été alimenté uniquement avec du grain par la suite.
Lorsque le fils du chef allait à la chasse, parfois il montait à cheval sur le léopard. Un jour, qu’il fit une telle sortie avec ses amis, le fils tomba accidentellement d’une falaise. Il n’y avait pas beaucoup de chose que ses amis pouvaient faire immédiatement, car ils ne pouvaient pas descendre de la falaise assez vite et ils leur fallait donc beaucoup de temps pour faire le chemin jusqu’en bas de la falaise où le fils du chef gisait blessé. Alors, lorsque le fidèle léopard vit cela, il sauta rapidement en bas. Le léopard fut le premier à arriver au près de son maître blessé et saignant, et instinctivement, il commença à lécher son corps.
En général, c’est une expression d’affection, lorsque les animaux lèchent avec leurs langues. Toutefois, comme le léopard continua à lécher le sang de son maître, ses yeux commencèrent à changer. Avec un regard sauvage et sanguinaire, le léopard lança un grognement. Comme l’instinct carnivore du léopard se réveilla, il finit par déchirer son propre maître au cou avec ses griffes et il commença à manger sa chair et son sang. 
Les amis du fils du chef virent tout cela, alors qu’ils étaient en train d’escalader la falaise. Après avoir léché le sang, le léopard n’eut plus le même regard doux comme avant. Alors les amis accoururent au village et signalèrent au chef, disant: “Le léopard s’est retourné contre son propre maître et a tué ton fils.” Les gens autour de lui, dirent: “Nous te l’avons dit aussi. Un léopard est un léopard. Il ne deviendra jamais docile juste parce qu’il est nourri de céréales. Pourquoi n’avez-vous pas écouté quand nous avons dit que le léopard est un sanguinaire, ce sont des animaux carnivores par nature, et qu’il se laissera conduire par son instinct tôt ou tard?” Le chef et tous les habitants du village regrettèrent, mais il était trop tard.
Les gens croient que s’ils sont enseignés correctement, leurs enfants peuvent vivre vertueusement, les pensant pour l’essentiel, bons par nature, et ceci est, comment ils éduquent leurs enfants. Ils disent aussi que chacun devrait être éduqué, parce qu’un homme sans éducation n’est pas différent d’une bête. Toutefois l’éducation ne rend pas vertueux. Indépendamment de la façon dont on peut tout apprendre sur la morale et l’éthique, et comment ils peuvent être élevés avec des parents responsables, cela ne les rend pas vertueux.
Parce que par nature les humains sont mauvais, car ils sont tous fondamentalement nés mauvais et parce qu’ils sont tous des êtres méchants, ils ne peuvent éviter de faire de mauvaises actions durant leur vie. C’est pourquoi la Bible dit que les êtres humains sont une “couvées de malfaiteurs” (Esaïe 1:4). L’humanité est mauvaise par sa nature même. La Bible dit que l’homme est méchant, tout à fait pervers, adultère et débauché. Et c’est l’homme qui commet les vols et les meurtres. En d’autres termes la semence de l’humanité est mauvaise.
Les êtres humains ne sont pas vertueux. Ils sont tous mauvais. Chaque être humain est méchant. Lorsque les circonstances ne se prêtent pas à commettre le péché, les gens ont la prétention d’être exceptionnellement vertueux. Mais une fois que les circonstances s’y prêtent, ils révèlent leur nature fondamentale, tout comme le léopard dans notre histoire a brusquement révélé sa nature instinctive. C’est pourquoi la Bible dit que tous les êtres humains sont pécheurs. En raison de la transgression d’un homme, tout le monde est devenu pécheur. (Romains 5:12-15). En d’autres termes, c’est parce que nous descendons d’Adam que nous sommes nés pécheurs. Nous sommes fondamentalement nés comme pécheurs et sommes des êtres humains mauvais. C’est la raison pour la quelle l’humanité est appelé une couvée de malfaiteurs.
Nous devons comprendre que nous ne sommes que des êtres humains. Notre existence est telle que nous ne pouvons tout simplement pas éviter le péché. Les êtres humains ne peuvent pas s’arrêter de pécher jusqu’au jour où ils meurent. Donc, ils sont tous dans le désespoir. Dans son essai “Confession” Tolstoï a comparé la vie à s’accrocher à une branche sur une falaise. Comme raconte Tolstoï, un voyageur se retrouve dans un endroit à l’abri, essayant d’échapper à une bête sauvage qui le poursuit. Étant descendu dans un puits, il voit un dragon au fond avec ses mâchoires ouvertes, symbolisant la mort. Il ne peut ni remonter par peur de la bête, ni descendre au fond par peur du dragon, donc il se tient sur une branche poussant sur le coté du puits.
Puis voyant deux souris, une blanche et une noire, symbolisant le jour et la nuit, courant tout autour et sur la branche et la rongeant. Sachant que la branche se cassera tôt ou tard et qu’il sera inévitable qu’elles périssent, elles voient encore quelques gouttes de miel sur les feuilles de la branche et, même dans cette situation désespérée, elles sont heureuses de les atteindre avec leur langue et de lécher. Voilà, qui est l’homme, comme décrit par Tolstoï. L’homme est emprisonné dans une telle situation désespérée, où la mort est inévitable et y échapper est impossible. Pourtant, malgré cela, il ne peut même pas réaliser sa situation désespérée.
Certaines personnes affirment avec confiance qu’elles peuvent vivre sans commettre de péchés, si seulement les circonstances sont idéales. Elles disent: “Eh bien, la seule raison pour laquelle je pèche, c’est quand les circonstances sont mauvaises.” Mais est-ce qu’un être humain peut réellement ne pas commettre de péchés? Non, c’est impossible de ne pas commettre de péchés. Comme tous les êtres humains sont nés avec un cœur pécheur par nature, il est impossible de ne pas pécher. C’est pourquoi personne ne peut éviter de mourir et être maudit. C’est la nature de l’humanité. L’homme lui-même ne peut qu’être maudit, et est complètement désespéré.
Alors que nous poursuivons nos vies, pourrions-nous réellement ne pas commettre aucun péché du tout? Bien sûr que non. Aucun être humain n’est capable de s’abstenir du péché. Comme tout le monde est né avec le péché, tout le monde est pécheur. Et la mort et l’enfer sont inévitables pour l’homme. C’est pourquoi Dieu dit à tous les êtres humains, qui sont tous des pécheurs: “Le salaire du péché c’est la mort.” Pouvez-vous comprendre maintenant? Ainsi, compte tenu de cette situation désespérée, quelqu’un doit nous aider. Nul ne peut nager jusqu’à la rive de l’océan Pacifique. Comme cela, nous, les êtres humains sommes inévitablement noyés dans un océan de péché, et nous ne pouvons y survivre que si quelqu’un nous en sauve. C’est pourquoi nous avons besoin d’un Sauveur.
Pour des personnes comme nous, qui est le Sauveur? C’est Jésus Christ. Nous sommes tous, humains incapables d’éviter de pécher et destinés à l’enfer. Selon la Loi de Dieu nous ne pouvons pas éviter d'être jeté en enfer, mais notre Seigneur est venu pour nous sauver. Notre Seigneur est venu pour sauver des êtres humains pécheurs et liés à l’enfer. Notre Sauveur est Jésus Christ. Le nom de Jésus signifie Sauveur et le nom de Christ signifie le Roi oint (Matthieu 1:21 et Daniel 9:25). Dieu le Créateur, lui-même, le Seigneur qui nous a crée, est venu pour nous sauver quand nous sommes tombés dans le désespoir. Donc, Dieu est notre Sauveur. Lui seul peut nous sauver.
Genèse 1:1, déclare: “Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.” Jésus Christ est aussi le Créateur Dieu qui a fait tout l’univers et tout ce qu’il contient. Et quand ce Dieu a dit: “Que la lumière soit” la lumière est venue à l’existence. Ce Dieu qui commande à la lumière d’être, n’est autre que notre Sauveur Jésus qui est venu pour nous sauver. Il est devenu notre Sauveur, notre Dieu et notre Seigneur, Jésus Christ. C’est Jésus qui est venu pour nous sauver du péché. Et quand il est venu pour nous sauver, Il a effacé tous nos péchés. Lorsqu’il est dit ici, dans le principal passage d’aujourd’hui, que Dieu bénit le septième jour, cela signifie que Dieu nous a sauvé du péché et nous a donné la vie éternelle.
La Bible dit: “Comme il est donné aux hommes de mourir une fois, après quoi vient le jugement” (Hébreux 9:27). Tout le monde doit mourir une fois. Après la mort, où quelqu’un peut- il aller s’il est pécheur? Il va en enfer. Mais s’il meurt après avoir reçu la rémission de ses péchés. Où ira-t-il? Il ira au paradis. Tout le monde doit mourir une fois. Ainsi parce que chacun meurt une fois, dans le service funèbre, nous chantons: “♪Dans la douceur d’à coté, ♪nous nous rencontrerons sur ce beau rivage.” Si nous traversons une fois spirituellement le fleuve du Jourdain, nous atteindrons la belle rive spirituelle de la terre de Canaan, le Royaume des Cieux. Ce que le Seigneur a fait pour nous dans le fleuve du Jourdain, ce fleuve de la mort, est la chose suivante: Il a souffert notre mort et a porté nos malédictions à notre place.


Jésus est-Il vraiment le Sauveur de l’humanité?


Permettez-nous de nouveau d’examiner notre salut avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et permettez-nous aussi d’examiner si ce Jésus en qui nous croyons tous, est, en effet devenu le Sauveur qui nous a permis de nous sauver du péché du monde. Retournons en Matthieu 3:13-15, il est écrit: “Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean s’y opposait en disant: c’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi et c’est toi qui viens à moi! Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi toute justice. Alors Jean le laissa faire.”
De tous les lieux, pourquoi notre Seigneur est venu au fleuve du Jourdain pour être baptisé? Le fleuve du Jourdain est le fleuve de la mort. Dans ce fleuve de la mort, Jésus est venu là pour assumer notre mort à notre place, la mort que l’humanité devait subir. Pour nous sauver et expier tous nos péchés, la raison des malédictions de l’humanité, Dieu lui-même a du venir sur cette terre incarné à notre ressemblance et accepter tous nos péchés par son baptême.
Ce n’est qu’à la condition que Jésus accepte nos péchés en étant baptisé et meure à notre place, que nous pouvons alors recevoir la rémission de nos péchés. Pourquoi? Parce que Dieu ne peut pas nous considérer sans péché, si nous avons encore du péché, car Il est juste. Pour effacer réellement nos péchés, Il est mort à notre place, Il nous a donné la vie au prix de sa propre mort, ce qui nous a délivré de nos péchés est le juste amour de Dieu.
Permettez-nous ici d’examiner pourquoi Jésus a du être baptisé par Jean Baptiste pour nous sauver du péché.
Pour accomplir Son salut, Dieu lui-même a conçu un plan. Son plan était si parfait qu’il a été accompli en Christ dans sa dispense de la plénitude des temps (Éphésiens 1:9-10). Parce que le Seigneur a accompli tout selon Sa volonté en accord avec Son plan, Il a pu se reposer le septième jour, le sanctifier et bénir ce jour.
Dans Son plan, pour sauver l’humanité Dieu a d’abord envoyé un homme comme son représentant. Qui est cet homme? C’est Jean Baptiste. Pourquoi Dieu a-t-il envoyé un représentant de l’humanité? Parce qu’au travers de ce représentant de l’humanité Dieu a du passer tous les péchés de l’humanité sur Lui-même par la méthode du baptême, parce que la sagesse de Dieu est différente de la notre. Alors c’est seulement, quand Dieu est mort à notre place que nos péchés ont été effacés et c’est seulement alors que nous pouvons éviter la mort et vivre éternellement. C’est la raison pour laquelle Dieu a envoyé un homme, Jean Baptiste, comme représentant de l’humanité.
Et le Seigneur lui-même est venu comme le Sauveur incarné dans la chair d’un homme. Tous les péchés de l’humanité pouvaient être effacés, que si le Sauveur Jésus les acceptait en recevant le baptême sous la forme de l’imposition des mains, par le représentant de l’humanité. Nous pouvons nous tenir dans la présence de Dieu et éviter la mort que si nous sommes sans péchés, et c’est la raison pour laquelle Dieu a placé Jean Baptiste au fleuve du Jourdain. C’est la sagesse de Dieu. La sagesse de Dieu est beaucoup plus sage que la sagesse de l’homme. La Bible dit que même la folie de Dieu est plus sage que la sagesse de l’homme.
Jean Baptiste est le représentant de toute l’humanité. Il est écrit: “Assurément, je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en est pas de plus grand que Jean Baptiste, mais celui qui est le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis les jours de Jean Baptiste, jusqu’à présent, le royaume des cieux est soumis à la violence, et ce sont les violents qui le ravissent. Car tous les prophètes et la Loi ont prophétisés;” (Matthieu 11:11-13). Comme Dieu l’a dit, Il a indiqué clairement que le plus grand de tous ceux qui sont nés de femmes, est Jean Baptiste le représentant de l’humanité.
Dans Malachie, Dieu dit qu’Il enverrait Élie (Malachie 4:5), et cet homme que Dieu a promis d’envoyer comme représentant de l’humanité n’est autre que Jean Baptiste. Dieu a d’abord envoyé le représentant de l’humanité, puis six mois après Dieu lui-même est venu sur cette terre incarné dans un corps d’homme. Ensuite, par l’intermédiaire de ce représentant de l’humanité, Jean Baptiste, Dieu en personne a pris tous les péchés de l’humanité sur son propre corps en étant baptisé. Ayant ainsi accepté tous les péchés de l’humanité, les prenant sur lui-même, Dieu a porté les péchés du monde sur la Croix. C’est par la sagesse de Dieu que tous les péchés du monde ont été transférés sur Jésus Christ.
Comme le dit le passage des Écritures, d’aujourd’hui: “Dieu bénit le septième jour et le sanctifia.” en effet, Dieu a béni l’humanité. Jésus a pris tous les péchés du monde, en d’autres mots. C’est pourquoi, la Bible dit: “Voici! L’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!” (Jean 1:29). Quand Jésus fut baptisé par Jean Baptiste dans le Jourdain, tous les péchés du monde ont été transférés sur Lui. Mais qu’en est-il de vos péchés? Tous vos péchés ont-ils aussi été transférés sur Jésus? En effet, tous vos péchés ont également été transférés sur Jésus.
Le mot baptême signifie: “être enterré, être emporté, être transmis ou être transféré.” Notre Seigneur a du mourir sur la Croix à la place des pécheurs, précisément, parce qu’Il a accepté les péchés de l’humanité d’une manière appropriée en étant baptisé. Par sa nature, il n’avait aucun péché, mais parce qu’Il avait accepté les péchés de l’humanité, Il a du subir la mort pour les pécheurs. Comme Il a été baptisé à notre place et a accepté nos péchés, nos cœurs ont été lavés de ces péchés. Tous les péchés de la race humaine entière ont été éradiqués quand Jésus Christ a été baptisé.
Jésus a dit dans Matthieu 3:15: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.” Il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste signifie que : parce que tous les êtres humains sont pécheurs et doivent donc mourir, Dieu est venu sur cette terre comme Sauveur pour nous sauver de tous nos péchés, car le Seigneur a fait ce qui est bon pour nous les êtres humains, pour les envoyer au ciel à la place de l’enfer. Il a du nous rendre sans péché et pour nous rendre sans péché, il a du Lui-même prendre tous les péchés de l’humanité. Par conséquent, ce travail, où Jésus a été baptisé pour laver tous les péchés du monde, est le travail le plus juste. Quand Jésus a baissé sa tête devant Jean Baptiste, Jean, le représentant de l’humanité posa ses mains sur sa tête, ce qui a transféré tous les péchés de l’humanité sur Jésus. C’est ce que l’on entend par “toute justice.” Et tout comme Jésus a dit: “il est convenable que nous accomplissions toute justice.” toute justice a été effectivement accomplie en conséquence. 
Ce que Dieu a accompli en étant baptisé pour nous, est ce qui a accompli toute justice. En d’autres termes, “toute justice” se réfère au fait que Dieu a rendu toute l’humanité sans péché, en prenant tous les péchés sur Lui. C’est ainsi que Dieu nous a sauvé. Maintenant, quand Jésus Christ est venu au fleuve du Jourdain, après avoir été baptisé, Dieu a ouvert les portes du ciel et a dit: “Celui-ci est Mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection” (Matthieu 3:17).
Lorsque les êtres créés par Dieu sont tombés dans la tentation de Satan et le péché, le Fils de Dieu qui est Dieu Lui-même lava ce péché, pour cela le Créateur des cieux et de la terre, est venu sur cette terre incarné dans la chair de l’homme. Et pour donner à l’homme la bénédiction de devenir son propre peuple, Dieu nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si nous devions rester comme de simples créatures, nous ne pourrions rien, mais Dieu nous renouvelle et nous bénit, de sorte que nous ne soyons pas de simples créatures, mais que nous recevions des bénédictions éternelles comme enfants de Dieu, régnant sur l’ensemble de Sa création et jouissant de la vie éternelle. Notre Seigneur a pris sur Lui tous nos péchés. Il a enlevé tous les péchés du monde.
Que le Seigneur ait enlevé tous les péchés du monde signifie précisément ceci: Jésus a enlevé tous les péchés que nous avions à compter du jour où nous sommes nés, et tous les péchés que nous avons commis et que nous commettrons jusqu’à notre mort. Les désirs pécheurs qui sont inhérents à notre naissance et les péchés que nous commettons dans nos actes, sont autant de péchés, sans exception. Que ce soit commis dans nos cœurs ou en actes, le péché est tout simplement le péché. Cependant, notre Seigneur a pris tous ces péchés par Son baptême. Notre Seigneur a enlevé tous les péchés du monde. Notre Seigneur a pris tous les péchés du monde par Son baptême et les a portés à la Croix.
A cause du péché, dès le ventre de nos mères nous sommes nés avec du péché, les péchés que nous avons commis jusqu’à l’âge de 10 ans, chacun d’entre eux ont été transférés sur Jésus. Jésus a pris tous les péchés du monde. Les péchés que nous avons commis, de l’âge de 11 ans à 25 ans, ont également été transférés sur Jésus. Si nous devions vivre jusqu’à l’âge de 100 ans, tous les péchés commis de l’âge de 26 ans à 100 ans ont été transférés sur Jésus. Croyez-vous en cela, mes amis? Tous les péchés du monde ont été, en effet, transférés sur Jésus. Comment? Parce que Dieu vit éternellement, Il a réussi à enlever tous les péchés de tout le monde, dans ce monde, du début à sa fin. Vu de la dimension éternelle de Dieu, qui est l’Alpha et l’Oméga, le problème du péché de l’humanité n’est en rien limité et subordonné au temps. Dans la dimension du temps, du Dieu Éternel, cette chose appelé “le péché du monde” peut être tout à la fois, effacé une fois pour toute.
Notre Seigneur Jésus est l’Être éternel. Celui qui vit éternellement, a créé ce monde et Il existera jusqu’à la fin de ce monde et au-delà. Cette planète disparaîtra dans l’avenir. Les péchés du monde se réfèrent à tous les péchés que les êtres humains ont commis et qu’ils commettront sur cette planète terre à partir du jour où ils ont été créés jusqu’au jour où ils disparaîtront. Jésus a été en mesure de prendre tous ces péchés du monde une fois pour toutes, et Il a réussi à sauver la race humaine toute entière de tous ces péchés une fois pour toutes.
Et au sujet des péchés de vos parents? Est-ce que ces péchés aussi font partie des péchés du monde. Oui, ces péchés aussi font partie de tous les péchés du monde. Tous ces péchés ont également été transmis à Jésus. Ceux d’entre vous qui sont célibataires, finiront par se marier et par avoir leurs propres enfants, et les péchés de ces enfants appartiennent aussi aux péchés du monde. Tous les péchés qu’ils commettront, ont été transmis à Jésus. Il n’y a, donc, pas de péché en ce monde.
Notre Dieu est un Dieu d’amour. Il aime chaque être humain, et Il a effacé les péchés de tous. Donc, quand il est dit ici que Dieu bénit le septième jour, cela signifie que Dieu bénit tout le monde, qu’Il a fait. Dieu nous a donné la Parole de la vie éternelle. En d’autres termes, Dieu nous a donné la bénédiction de la rémission de nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a permis d’être sauvés de tous nos péchés.
Pourquoi Jésus a-t-il été crucifié tout en assumant les péchés du monde? C’est parce que Jésus a été baptisé que justement Il est mort à notre place. Il a porté les souffrances dont nous devions avoir la charge. Tout en mourant sur la Croix, Jésus a dit: “Tout est accompli.” En cela, Il voulait dire: “J’ai achevé mon travail de salut, pour vous sauver de tous les péchés.”
Après Sa mort sur la Croix, Jésus est ressuscité des morts, le troisième jour. Pourquoi? Parce que Jésus est venu pour nous sauver, Il a du prendre tous nos péchés et mourir, et ensuite Dieu le Père a du le ramener à la vie afin que nous puissions être sauvés de tous nos péchés en croyant dans le Seigneur vivant. S’Il était mort sur la Croix et n’était pas ressuscité, alors nous n’aurions jamais été sauvés. C’est parce que notre Seigneur a effacé nos péchés et qu’Il est ressuscité, en croyant en ce Seigneur vivant de tout notre cœur, nous recevons la rémission de tous nos péchés par la grâce de Dieu. Recevoir cette rémission des péchés, c’est recevoir le cadeau de Dieu et être béni par Lui. Dieu nous bénit par la nouvelle naissance au travers de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Il est écrit: “Dieu bénit le septième jour et le sanctifia.” (Genèse 2:3). Puisque Dieu lui-même a effacé tous les péchés du monde, tout le monde a été sanctifié. Même si tout le monde semble encore imparfait dans son aspect extérieur, Dieu nous a tous bénis pour être rendus parfaits et sanctifiés par la foi. C’est la raison pour laquelle notre Seigneur a dit dans Hébreux 10:18: “Or là, où il y a le pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché.” Notre Dieu est devenu le vrai sauveur de l’homme. Il nous a donné de formidables bénédictions.
Maintenant, même si les êtres humains sont toujours mauvais et pécheurs, ils peuvent recevoir la rémission de leurs péché, s’ils croient en l’existence de Dieu et en ce qu’Il a fait pour notre salut. Nous pouvons réaliser que pour faire de nous les enfants de Dieu le plan de Dieu en premier était de prendre tous nos péchés et toutes nos faiblesses. Par nature, nous sommes tous des créatures fragiles, mais pour faire de nous ses enfants selon Son plan, Dieu nous a donné de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et d’être nés de nouveau.
Dès le début, Dieu a voulu nous donner la bénédiction de devenir ses propres enfants. C’est pourquoi Dieu bénit le septième jour après qu’Il ait tout créé du premier jour au sixième jour. Dieu a béni l’homme. Il a béni l’univers entier et toutes choses. Notre Dieu nous a sauvés de tous nos péchés.


Une fois que nous sommes remis de nos péchés et que nous sommes justes, péchons-nous plus ou moins?


Certaines personnes pensent que: “Une fois que nous recevons la rémission de nos péchés, nous pouvons en commettre autant que nous voulons, car nous sommes sensés être sans péché, pas vrai ?” Ce n’est pas le cas. Au contraire, lorsque nous sommes sans péché, nous nous en éloignons encore plus. Avant, nous étions esclaves du péché et entraînés par lui, mais maintenant, comme nous avons été sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous ne sommes plus esclaves du péché. Et ceux qui ont reçu la bénédiction de la rémission de leurs péchés, c’est-à-dire ceux qui croient que le Seigneur est venu sur cette terre et les a sauvés, vivent leur vie pratiquant la justice de Dieu.
Les justes peuvent se renier eux-mêmes et suivre la volonté du Seigneur en raison de l’aide et de l’orientation du Saint Esprit qui habite en eux. Peu importe combien mauvais ce monde peut être, ils continuent de se renier et pratiquent la justice de Dieu dans leur vie selon la volonté du Seigneur. Ils prient Dieu et sont aidés par Lui en toutes choses, car ils ont reçu le droit de devenir ses propres enfants. Ainsi que la Bible le dit: “Le juste vivra par la foi” (Romains 1:17), en effet le juste vivra par la foi.
Les nés de nouveau qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont justes. Dieu dit: “Ainsi furent achevés les cieux, la terre et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu'il avait faite. Dieu bénit le septième jour et le sanctifia, parce qu’en ce jour Dieu se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant.” En d’autres termes, Dieu s’est reposé précisément parce qu’il avait achevé et béni lui-même ses créatures. 
Le Seigneur est notre Sauveur. C’est le Seigneur qui nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons tous vivre selon cette foi. Pourtant, d’innombrables personnes n’ont toujours pas cette foi et vivent leur vie spirituelle sans elle.
Par exemple, les adeptes de l’Église adventiste du Septième Jour ne travaillent pas le samedi. Ils le font pour garder le sabbat, mais ce n’est pas ce que l’on entend quand la Bible dit que nous devrions garder le sabbat du septième jour. Dieu ne nous a pas dit de garder le sabbat seulement pour consacrer une journée. Pourtant, à ce jour, les adventistes continuent de prendre un jour par semaine comme le sabbat et de le sanctifier. Pour eux, le sabbat commence du coucher du soleil le vendredi, au coucher du soleil le samedi. Voici comment cela fonctionne, si l’on place le sabbat de l’Ancien Testament un certain jour de la semaine.
Toutefois, lorsque Dieu nous a dit de garder le sabbat, Il voulait dire par là que nous devons le garder dans nos cœurs. En d’autres termes Dieu a donné le sabbat, afin que nous gardions notre foi en Son salut, croyant que Notre Seigneur nous a bénis et que Dieu nous a sauvés. Notre Seigneur nous a bénis. Il nous a sauvés. C’est notre foi en cela que Dieu nous a demandé de garder, nous donnant le sabbat.
Le monde entier ne fonctionne pas sur la même horloge. Il existe des différences dans le temps selon l’endroit où vous êtes. Quant il fait jour ici, il fait nuit là-bas, quand il est dimanche ici, là il est encore samedi. Alors comment pouvons-nous garder exactement le jour du sabbat? Lorsque vous voyagez par lignes internationales soit vous perdez un jour, ou vous en gagnez un. Ainsi, compte tenu des décalages horaires, il est impossible de garder le sabbat le même jour. Nous devons réaliser que lorsque le Seigneur nous a dit: “De garder le sabbat saint” Il nous disait de garder notre foi en la vérité, que le Seigneur a fait de nous des saints et a effacé tous nos péchés.
De nombreuses personnes ont encore du péché dans leur cœur. Toutefois, celui qui croit en la vérité n’a pas de péché à cause de la grâce de Dieu. Dieu a dit: “ Or, la loi est intervenue pour que l'offense abondât; mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé” (Romains 5:20). Tout comme Dieu l’a dit, les êtres humains, qui avaient tant de péché, n’ont plus aucun péché. C’est pourquoi nous sommes d’autant plus reconnaissants. Tel est le mystère de l’évangile.
Comme le dit la Bible, lorsque Dieu a terminé tout son travail de création et de fabrication, Il se reposa le septième jour. Ne réalisant pas cela, de nombreuses personnes demandent encore à Dieu de pardonner leurs péchés. Il y a ceux qui, alors même qu’ils croient en Jésus, font toujours des prières de repentance tous les jours, demandant à Dieu de pardonner leurs péchés personnels, parce qu’ils croient que seul leur péché originel a été remis. Tous ces gens ne savent pas ce que Dieu a fait pour eux.
Le livre de la Genèse, en particulier sa première partie, est le modèle de toute la Bible. En d’autres termes, tout le dessein de Dieu est contenu dans la Parole de la Genèse. Si l’on a foi en la Parole du début de la Genèse, fondé sur la bonne connaissance de ce sujet, nous pouvons avoir le discernement pour comprendre toute la Bible. C’est pourquoi, j’enseigne cette partie en détail, aux étudiants de l’école de notre mission.
Dieu a dit qu’Il bénit le septième jour, mais avez-vous réellement reçu ces bénédictions du septième jour? Y a-t-il quelques péchés restant dans votre cœur que Dieu n’a pas effacé? Non, même si nous sommes insuffisants, nous n’avons plus aucun péché qui doit être effacé par Dieu. Dieu nous a bénis. Rien que le fait de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit est une bénédiction.
Il y a plus de 2000 ans Jésus est venu sur cette terre et a effacé tous nos péchés en étant baptisé. Il a éliminé tous les péchés de l’humanité. Il a effacé tous les péchés du monde. C’est parce que Notre Seigneur avait déjà réduit à néant tous nos péchés, qu’Il est maintenant au repos dans la paix. C’est pourquoi, il est dit: “Dieu bénit le septième jour… parce qu’Il se reposa.” Le sabbat est un jour de repos. Dieu se reposa parce qu’Il n’avait plus rien à faire.
Dans Son amour pour nous, Notre Seigneur a sauvé des êtres humains qui étaient tombés dans le péché. C’est parce que Notre Seigneur a parfaitement sauvé des êtres humains mauvais et désespérés, qu’Il peut maintenant se reposer. S’Il n’avait pas achevé ce travail à la perfection, Il ne serait pas en mesure de se reposer, mais Il continuerait à travailler encore maintenant. 
La seule chose que nous devons faire c’est croire en cet évangile de l’eau et de l’Esprit, à travers lequel le Seigneur nous a rendus juste, et répandre son message. Notre devoir est de proclamer la résurrection du Seigneur, Sa victoire, son triomphe sur Satan et l’élimination de tous les démons menteurs, la mort et les malédictions. Notre Seigneur nous a confié une seule tâche, c’est de prêcher l’évangile. Il nous a confié ce travail, pour répandre la bonne nouvelle que le Seigneur nous a béni et qu’Il nous a sauvés.
En effet, Dieu a béni chacun de nous en servant l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Alléluia!