Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 9-2] Jésus qui vint nous sauver, nous, paralytiques spirituels (Matthieu 9:1-13)

Jésus qui vint nous sauver, nous, paralytiques spirituels
(Matthieu 9:1-13)
“Jésus, étant monté dans une barque, traversa la mer, et alla dans sa ville. Et voici, on lui amena un paralytique couché sur un lit. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Prends courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. Sur quoi, quelques scribes dirent au dedans d’eux: Cet homme blasphème. Et Jésus, connaissant leurs pensées, dit: Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos coeurs? Car, lequel est le plus aisé, de dire: Tes péchés sont pardonnés, ou de dire: Lève-toi, et marche? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés: Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison. Et il se leva, et s’en alla dans sa maison. Quand la foule vit cela, elle fut saisie de crainte, et elle glorifia Dieu, qui a donné aux hommes un tel pouvoir. De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au lieu des péages, et qui s’appelait Matthieu. Il lui dit: Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit. Comme Jésus était à table dans la maison, voici, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie vinrent se mettre à table avec lui et avec ses disciples. Les pharisiens virent cela, et ils dirent à ses disciples: Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie? Ce que Jésus ayant entendu, il dit: Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Allez, et apprenez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.”
 
 
Dans le passage d’aujourd’hui, de Matthieu 9, il est question d’un paralytique qui fut guéri par Jésus. Par ce passage, je voudrais partager avec vous sur les bénédictions de notre Seigneur, réfléchissant sur le cas de cette paralysie et expliquant comment le Seigneur nous a sauvés.
Tous dans ce monde sont des paralytiques spirituels devant Dieu. Un paralytique est quelqu’un qui, en gardant ses facultés mentales, est physiquement handicapé parce que ses membres sont paralysés. Cette paralysie le rend incapable de bouger certaines parties du corps. Donc quand quelqu’un est paralysé, il ne peut bouger les parties de son corps librement comme son intelligence le voudrait.
Un tel paralytique fut amené couché à Jésus par ses amis, et Jésus, voyant la foi de ce paralytique et celle de ceux qui l’amenèrent, remit tous ces péchés et le guérit de son handicap aussi. Notre Seigneur lui dit alors de se lever de son lit et de rentrer chez lui.
Quand la Bible parle de guérison, il est question en fait de la rémission des péchés de l’âme. Donc quand la Bible décrit tous ces gens malades qui furent guéris par Jésus, elle parle de la rémission de nos péchés.
Premièrement, pensons à qui nous sommes devant Dieu. Considérons ici si nous avons été sauvés de nos péchés même si nous n’étions pas des paralytiques spirituelles, ou si nous avons reçu la rémission de nos péchés en étant sérieusement paralysés – si, en d’autres termes, nous avons été sauvés de nos péchés en ayant la même foi dans le Seigneur qu’avait le paralytique du passage d’aujourd’hui. Tout d’abord, nous devons nous demander si nous étions des paralytiques spirituels. Et nous devons ensuite considérer si tout le monde est un paralytique spirituel.
Il n’y a aucun doute sur le fait que vous et moi ayons été des paralytiques spirituels. Il y a certaines choses dans lesquelles nos corps ne suivent pas nos pensées, et cela vient de notre nature pécheresse. Mais combien avons-nous tous désiré vivre selon la volonté de Dieu? Alors que nous avons sincèrement voulu le faire dans nos pensées, quel a été le résultat? Dans notre chair, avons-nous vraiment suivi le Seigneur avec des actes parfaits et vécu nos vies comme Il voulait que nous vivions? Non, nous avons tous manqué de le faire. C’est pour cela que vous et moi avons en effet souffert de sérieux cas de paralysie spirituelle. Alors que nous avons été des paralytiques spirituels, nous avons été sauvés de nos péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Je me connais bien. Puis-je vraiment faire tout ce que mon cœur désire? Je peux honnêtement vous confesser que je ne suis pas capable de le faire. Mon cœur désire vraiment suivre la volonté du Seigneur à 100%, et vivre selon ce qu’Il veut que je vive. Mais le plus souvent, je manque à cet effort. Il y a beaucoup de fois où mes actes ne suivent pas le désir de mon cœur. Mais je crois encore: “même si je suis un paralysé spirituel, que le Seigneur m’a sauvé de tous mes péchés.”
Je crois que vous êtes comme cela aussi. Vous aussi avez été des paralytiques spirituels qui ne pouvaient faire ce que vous vouliez faire à cause de votre incapacité, mais je crois que notre Seigneur a sauvé des gens comme nous de tous nos péchés par la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Etes-vous parfaits dans le corps et l’esprit? Votre chair, vos pensées, votre cœur, et vos actes sont-ils parfaits et complets? Non, bien sûr qu’ils ne sont pas parfaits! Vous et moi sommes insuffisants, tout comme ce paralytique.
Combien de limites avons-nous? Parce que nous sommes insuffisants, le Seigneur ne pouvait que venir vers nous. Et en le faisant, Il dut nous sauver de tous nos péchés. Par le baptême de Jésus Christ et Son sang versé, nous avons pu être sauvés de tous nos péchés. Quand nous réalisons que nous sommes vraiment insuffisants, nous pouvons recevoir le salut et toutes les bénédictions de Dieu, et vivre dans Sa grâce avec reconnaissance.
Quand reconnaissez-vous vos insuffisances? C’est quand nous manquons de vivre selon la volonté du Seigneur, et quand nous manquons de faire les œuvres justes qu’Il veut que nous fassions, que nous nous admettons comme êtres insuffisants. Nous découvrons ce fait en réalité, non en théorie. Et nos cœurs sont humbles et deviennent doux.
Mes chers croyants, nous sommes insuffisants et paralytiques, et le Seigneur a quand même sauvé des gens comme nous. Nous ne devons donc jamais oublier les bénédictions de Dieu, le fait qu’Il nous a sauvés de tous nos péchés à cause de notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quand nous reconnaissons nos insuffisances fondamentales, nous ne pouvons qu’être reconnaissants pour Son salut d’une telle condition spirituelle fatale. C’est alors seulement que nous pouvons garder humblement et avec reconnaissance la Vérité selon laquelle le Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés par la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Cependant, alors que nous vivons nos vies de foi devant Dieu, nous oublions souvent nos insuffisances, pensant que tout est en ordre maintenant que nous avons reçu la rémission des péchés. Et il y a bien des fois où nous voyons très bien les limites des autres personnes, mais nous ne reconnaissons pas nos propres insuffisances.
Quand une femme attrapée en flagrant délit d’adultère fut amenée à Jésus, Il dit à ceux qui étaient autour d’elle qui voulaient la lapider: “Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre.” Quand Jésus dit cela, personne n’a jeté une seule pierre.
Evidemment, nous aussi sommes comme cette femme qui fut prise en flagrant délit d’adultère, car nous tous avons péché, tout comme cette femme. Nous ne sommes pas en position de commenter les défauts des autres. Chacun de nous est un paralytique spirituel, et nous sommes tous insuffisants. C’est parce que nous sommes ainsi que le Seigneur nous a sauvés de nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et tout ce que nous avons fait est d’avoir accepté ce salut de nos péchés en croyant en cette Vérité.
Parmi les justes, personne n’est meilleur ou pire qu’un autre. Il vaut beaucoup mieux que nous ayons peu de capacités et donc pas de quoi nous vanter ou penser avec arrogance que nous sommes meilleurs que les autres Alors que ceux qui connaissent leurs propres insuffisances trouveront et croiront en la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu, ceux qui ne reconnaissent pas leurs propres insuffisances finiront par rejeter le vrai évangile qui peut effacer tous leurs péchés. Donc, nous connaître nous-mêmes est important, car si nous ne connaissons pas nos insuffisances fondamentales, il nous est impossible de nous appuyer sur la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Notre Seigneur dit aussi dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui: “Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.” Il n’est pas juste pour nous de ne pas réaliser combien nous sommes faibles et insuffisants, et d’assigner nos fautes aux autres et de les juger. C’est une tendance humaine que d’avancer toutes sortes d’excuses, clamant que ce n’est pas parce que nous sommes mauvais, mais parce que les autres sont méchants que nous aussi le sommes. Par conséquent, nous manquons de réaliser que le problème n’est pas chez les autres, mais chez nous, et que ce sont nos propres insuffisances qui expliquent le problème.
Même après avoir reçu la rémission de nos péchés, nous restons insuffisants. Nous pouvons avoir travaillé toute la journée faisant l’œuvre de Dieu, mais y a-t-il quelque chose dont nous pouvons vraiment nous glorifier? Non. Seules quelques heures sont vraiment productives pour l’œuvre de Dieu, et le reste est souvent perdu. Ceux qui croient que Dieu a sauvé des gens insuffisants de tous leurs péchés par la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit – alors personne d’autre que ceux-ci sont bénis. 
Mes chers croyants, ne vous prévalez pas de votre propre justice devant Dieu ou les hommes. Vous pouvez penser “Je ne suis pas comme cela. Je suis différent de lui. Je suis vraiment bon. Je ne suis pas insuffisant. Les jours passent et je suis de plus en plus parfait.” C’est parce que vous pensez cela que vous vous trompez vous-mêmes. C’est pour cela que vous ne pouvez pas venir au salut du Seigneur. C’est pour cela, même si vous êtes sauvé, que vous êtes incapable d’amener d’autres âmes vers le salut par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
En tout temps, nous devons confesser au Seigneur: “Je suis comme le paralytique, Seigneur”. Cette vérité n’est pas hypothétique, mais réelle. Alors que nous vivons nos vies de foi, nous devons réaliser devant Dieu que nous sommes toujours insuffisants dans nos actes. C’est alors seulement que nous pouvons tolérer nos propres insuffisances et les insuffisances des autres aussi.
Que se passe-t-il si nous disons que nous ne sommes pas insuffisants mais que les autres le sont? Nos cœurs deviennent arrogants comme si nous étions leurs juges. Mais qui peut tenir devant la Loi de Dieu? Regardez-vous la télévision? Que voyez-vous aux informations? Nous voyons que même les puissants qui ont une grande influence et une grande autorité sont marqués comme criminels quand ils enfreignent la loi. Quand un criminel est amené au commissariat, il doit se tenir débout à la place réservée aux criminels. Les inspecteurs prennent des photos de lui, et il doit s’assujettir aux investigations. Puis il doit se présenter à la cour comme accusé et avoir la sentence de sa punition.
Donc peu importe combien quelqu’un ait pu être puissant dans ce monde, s’il a commis un crime et enfreint la loi, non seulement sa fierté est ruinée, mais aussi sa réputation et son statut sont détruits. Tout le pouvoir que cette personne avait n’est qu’un rêve qui s’écroule et disparaît – c’est le portait d’un criminel. Même devant la loi de ce monde, quiconque commet un crime est changé en cette figure pathétique.
Nous ne pouvons pas non plus éviter de devenir une telle figure pathétique, si nous appliquons strictement la Loi à nous-mêmes. Mais, par la Loi nous devons voir notre état pécheur, et en plaçant notre foi en le baptême que Jésus Christ reçut de Jean et en Son sang versé comme notre propre rémission du péché, nous devons être remis de tous nos péchés. Nous pouvons donc être forts et confiants par cette foi qui connaît et croit en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Jésus Christ nous a sauvés de tous nos péchés comme le juste Sauveur. Nous devons avoir confiance en plaçant notre foi en ce Seigneur.
Si ce n’était par cette foi en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qui pourrait se tenir devant la Loi de Dieu? Mes chers croyants, les hypocrites qui voulaient lapider la femme adultère n’étaient justifiés que parce que leurs péchés n’étaient pas encore révélés, mais en se tenant devant la Loi de Dieu honnêtement, ont-ils osé lever une seule pierre?
Comme vous et moi nous tenons devant Dieu, c’est seulement en croyant en l’évangile qui contient Sa justice que nous pouvons entrer aux Cieux. Tous sont pécheurs et resteront ainsi éternellement s’ils ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Les pécheurs ne sont rien du tout devant Dieu. Si ce n’était par notre foi en l’évangile qui contient la justice de Dieu, nous n’aurions pas pu vivre par la foi comme cela jusqu’à ce jour. Même si quelqu’un avait dit: “Je suis complètement innocent et n’ai rien à cacher”, sans la grâce puissante de Dieu, il ne peut être sauvé de ses péchés.
Le paralytique ici fut amené devant Jésus par ses amis. Jésus dit alors à ce paralytique: “Fils, tes péchés te sont pardonnés”.
Mes chers saints, combien de péchés un paralytique peut-il avoir commis? Aurait-il commis plus de péchés que ceux qui sont en bonne santé et normaux? Pourquoi, alors, Jésus a-t-Il dit: “Fils, tes péchés te sont pardonnés”? Cela signifie que vous et moi sommes devenus pécheurs à cause de nos parents de chair, comme ce paralytique avait hérité sa nature pécheresse de ses parents, et qu'il devait aussi être pardonné de ces péchés. Comme il est écrit en Matthieu 26:41: “L’esprit est bien disposé, mais la chair est faible”, notre cœur et nos actes ne sont pas parfaits.
Depuis le moment où nous sommes nés du ventre de notre mère dans ce monde, nous avons hérité tous les péchés de ce monde, et les douze genres de faiblesse, et nous sommes donc nés pécheurs depuis le commencement. Donc, depuis ce jour nous étions paralysés spirituellement. C’est parce que nous sommes venus dans ce monde avec un cœur pécheur depuis le jour de notre naissance que nous sommes incapables de faire ce que notre cœur désire. Et parce que nous avons manqué de vivre selon la volonté du Seigneur, comme nos cœurs le désiraient, nous avons réalisé que fondamentalement, il y a du péché dans nos cœurs.
L’apôtre Paul confessa aussi sa nature pécheresse: “Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi. Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi” (Romains 7:14-20).
Vous devez réaliser que Jésus ne parle pas parce que le paralytique aurait commis plus de péchés contre Dieu que nous. Le vrai paralytique c’est vous et moi qui devons être pardonnés de tous nos péchés. Donc, ceux qui n’ont pas encore reçu la rémission des péchés doivent d’abord admettre la vérité selon laquelle ils sont des pécheurs mortels devant Dieu, et doivent chercher à être sauvés de tous leurs péchés. Ils doivent d’abord se plaindre de leur état comme Paul qui s’écria: “Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?” (Romains 7:24).
Qui nous a délivrés vous et moi du corps de cette mort? C’est Jésus Christ. Le fait que nous soyons remis de nos péchés et que nous allons entrer dans le Royaume céleste de Dieu dépend du baptême que Jésus Christ reçut, de Son sang versé, et de Sa puissance. Si nous réalisons que Jésus Christ a effacé tous les péchés que nous allons commettre pendant toute notre vie à cause de nos insuffisances, et si nous croyons en cette Vérité d’évangile de tout cœur, nous pouvons être sauvés de tous nos péchés. La Bible nous dit que nul ne peut entrer au Royaume de Dieu sans naître de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit (Jean 3:5).
Mes chers saints, notre rémission du péché aussi a été rendu possible par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Suivre le Seigneur et faire Son œuvre n’est possible que si nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que notre Seigneur nous a donné. Le fait que nous répandions cet évangile de l’eau et de l’Esprit n’est aussi possible que par la puissance de notre Dieu.
Dans le dernier chapitre d’Osée, il est écrit: “Que celui qui est sage prenne garde à ces choses! Que celui qui est intelligent les comprenne! Car les voies de l’Éternel sont droites; Les justes y marcheront, Mais les rebelles y tomberont” (Osée 14:9).
Mes chers croyants, comment pouvons-nous tenir debout si ce n’est par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Comment pouvons-nous vaincre les plans de Satan si ce n’est pas notre foi en cet évangile de puissance? C’est absolument impossible sans placer toute notre foi en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela que le passage d’Osée déclare que seuls les justes peuvent suivre les voies du Seigneur.
Chaque dimanche, vous allez à l’église et vous tenez devant Dieu pour L’adorer, mais pouvez-vous venir dans Sa présence et L’adorer seulement par vos actes, sans la puissance de votre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Non, c’est impossible! Répandre ce vrai évangile est impossible sans placer notre foi en le Seigneur.
Quelqu’un dont les actes sont justes et qui n’a pas commis de péché dans ce monde peut-il vraiment répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Les gens qui pensent que leurs actes sont droits ne peuvent croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ni ne peuvent prêcher la justice de Dieu. Nous ne pourrons jamais faire les œuvres justes dans notre chair.
Pouvez-vous vivre un seul jour sans commettre de péché? Réalisez-vous que vous êtes insuffisant devant Dieu, et qu’Il a sauvé des gens comme nous, qui étions paralytiques? Reconnaissez-vous la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit?
Bien que nous soyons insuffisants, Dieu nous a sauvés des péchés du monde. Donc, nous ne pouvons que confesser ceci: “Seigneur, Tu es le Christ et le Fils du Dieu vivant. Tu es le vrai Dieu. Tu es le Roi des rois. Tu es le Seigneur de la création qui fit l’univers et tout ce qu’il contient. Seigneur, Tu es vraiment le Fils de Dieu, et tu vins à moi comme mon Sauveur.” Dans Romains chapitres 7 et 8, nous pouvons voir que l’apôtre Paul croyait en Jésus comme son Dieu et son Sauveur. Et nous aussi croyons en Jésus comme Paul croyait.
Mes chers saints, dans des temps comme ceux-là où le monde s’assombrit, le péché est répandu, et l’individualisme abonde, nous devons marcher sur la voir juste du Seigneur en plaçant notre foi en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En ces temps, si nous voulons vivre dans l’Eglise de Dieu jusqu’à la fin du monde en croyant en la puissance de cet évangile qui contient la justice de Dieu, nous devons réaliser que nous sommes insuffisants, et nous devons vivre devant Dieu par la foi, en croyant en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Plaçant notre foi en cette puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons adorer Dieu et courir vers Lui.
Mes chers croyants, quelqu’un peut-il se tenir dans la présence de Dieu par ses propres mérites? Ne clamez jamais une telle erreur! Si certains de vos frères et sœurs sont insuffisants à vos yeux, n’essayez pas de les juger. Qui peut juger qui, et qui condamner qui? Pour être honnête, les pasteurs pourraient-ils connaître toutes les difficultés que les juristes connaissent? Quelqu’un qui n’a pas travaillé peut-il connaître la difficulté que les travailleurs connaissent? Les pasteurs juniors peuvent-ils comprendre toutes les difficultés dont les pasteurs seniors s’occupent? Tout ce que nous connaissons est superficiel, des miettes de ce qui apparaît extérieurement, et nous ne connaissons pas vraiment toutes les difficultés qu’ont les autres. Donc, vous devez vous tenir devant Dieu en plaçant votre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et vous devez faire Son œuvre avec humilité, plutôt que de juger les autres.
N’est-il pas fatiguant de vivre à cette époque? Les mots ne peuvent décrire tout le stress que nous avons chaque jour. Le monde entier marche contre la volonté de Dieu, et nous, la minorité, allons contre ce courant. Ainsi, le stress et la difficulté qui s’accroissent sont très palpables pour nous. Pensez-vous que nous marchons sur la voie du Seigneur parce que nous ne savons pas comment aller avec le courant de ce monde? Non, c’est parce que nous vivons dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous avons laissé le monde derrière nous, et que nous obéissons seulement à la volonté de Dieu en marchant vers Lui.
Mes chers saints, si quelqu’un autour de vous passe par un moment difficile, vous devriez essayer de le comprendre, plutôt que de le juger. “C’est pour cela qu’il a des difficultés”. C’est ainsi que vous devriez penser. Nous avons tous besoin de sympathiser avec les saints. En servant l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il y a beaucoup de choses heureuses qui nous arrivent aussi. Ce que je dis ici c’est de vivre en plaçant notre foi en la puissance de l’évangile devant Dieu.
En toute honnêteté, moi aussi j’ai été un paralytique spirituel, mais le Seigneur m’a sauvé de mes péchés. Et franchement, vous étiez aussi des paralytiques, mais le Seigneur vous a sauvé des péchés du monde. Il n’y a personne parmi vous que le Seigneur n’ait sauvé de ses péchés même s’il était fondamentalement parfait. Si le Seigneur ne nous avait pas sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ne pensez-vous pas que vous et moi serions comme le paralytique?
Ce n’est pas seulement par nos paroles que nous admettons que nous sommes paralytiques, et insuffisants. Ne sommes-nous pas insuffisants dans la chair? Bien sûr que oui. Avez-vous une idée du temps qu’il faut à une personne pour vraiment se connaître elle-même? Ce n’est pas facile du tout. Donc quiconque connaît bien sa nature fondamentale est une personne assez remarquable.
Si nous admettons que nous sommes des paralytiques, nous devons marcher par la foi désormais: nous devons vivre par la foi, répandre l’évangile par la foi, garder notre cœur par la foi, nous tenir devant Dieu par la foi, vaincre le monde par la foi, et nous traiter les uns les autres dans la foi. Qu’avons-nous d’autre que notre foi? Il ne vous reste rien s’il n’y a plus la foi.
Les facultés humaines ne reviennent à rien du tout. Nous ne sommes personne sans la puissance de l’évangile. Quelle grandeur y-a-t-il dans l’humanité? Nous sommes aussi éphémères que la rosée du matin et fragiles que l’herbe. Il est écrit: “Car Toute chair est comme l’herbe, Et toute sa gloire comme la fleur de l’herbe. L’herbe sèche, et la fleur tombe; Mais la parole du Seigneur demeure éternellement” (1 Pierre 1:24-25).
Il faut beaucoup de temps aux plantes pour grandir, mais le temps où elles fleurissent et la vie de ces fleurs est très courte. Regardez un vase de fleurs chez vous. La verdure qui entoure les fleurs peut être ferme maintenant, mais laissez la quelques semaines et voyez ce qui arrive. Elle tombera. La même chose arrive aux fleurs, dont la beauté n’est qu’éphémère car elles tombent aussi. Nous, humains, sommes comme ces fleurs qui fanent. La vie est comme cela. Tout comme des fleurs sèchent en un rien de temps, notre vraie réflexion humaine est telle que nous aussi sècherons comme elles.
Même si nous sommes des êtres éphémères, nous avons maintenant la Parole éternelle de Dieu qui a fait de nous des gens de foi et les enfants de Dieu qui ne périront pas. Bien sûr, c’est parce que nous avons foi en la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous sommes devenus justes par cette foi, et que nous pouvons vivre pour la justice de Dieu sur cette foi. C’est parce que nous avons placé notre foi en Christ comme notre Sauveur, et parce que nous prêchons l’évangile, que nous restons dans ce monde, et il n’y a pas d’autre raison.
Dieu a ainsi fait de nous Son peuple de la foi. Mais il y a encore trop d’âmes dans ce monde qui meurent par leur ignorance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Comme il y a encore beaucoup d’âmes dans ce monde qui seront sauvées de leurs péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, je voudrais vous exhorter à leur prêcher cet évangile. Je ne vous demande pas de devenir des saints parfaits. Je veux juste vous encourager à passer le reste de votre vie pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il n’y a rien d’autre que j’attende de vous.
Je m’énerve facilement pour rien quand je suis très fatigué. Je suis si insuffisant. Mais nous avons quand même la responsabilité de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit de par le monde entier, jusqu’au dernier jour. C’est à cause de ce devoir que vous et moi vivons. Il n’y a pas d’autre raison à notre vie. Bien que nous soyons tous insuffisants, nous savons que c’est parce que nous avons des choses à faire pendant que nous sommes sur terre, à savoir prêcher cet évangile de par le monde entier, c’est la raison pour laquelle nous menons nos vies.
Ne demandez rien d’autre – un bon tempérament ou une manière vertueuse, par exemple – les uns aux autres. Prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit et être en communion de foi les uns avec les autres est tout ce que nous devons faire à tout moment. Si nous ne répandons pas la puissance de l’évangile, qui le fera?
Combien de gens dans ce monde souffrent sans l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Nous pouvons voir beaucoup de chrétiens misérables qui essaient de vivre selon la volonté de Dieu par leurs prières de repentance et leur propre détermination. En fait, ils font cela parce qu’ils sont possédés de démons. Ne sentez-vous pas de la compassion pour eux? Effectivement, il y a tant de gens dans ce monde qui n’ont même pas entendu l’évangile de l’eau et de l’Esprit que si j’étais capable de le répandre jusqu’à eux, je ne voudrais plus rien. C’est à cause de l’évangile que mes yeux sont rouges; c’est à cause de l’évangile que je verse des larmes, et c’est à cause de l’évangile que je fais toutes ces œuvres. Je ne me serais jamais chargé de ces choses si ce n’était pas pour l’évangile. Si je n’avais pas dédié ma vie à répandre l’évangile, je travaillerai dur chaque jour à mes propres fins. Mais comme ce n’est pas ainsi que nous vivons, mais que nous vivons pour l’évangile, chacun de nous fait effectivement des œuvres vraiment précieuses. Dieu nous a confié des œuvres précieuses.
Il y a des fois où nos frères sont ordonnés comme ouvriers de Dieu et envoyés à l’endroit de leur ministère. A ces moments là, je vois certains d’entre eux avoir des doutes et penser: “Pourquoi suis-je envoyé ici, au lieu d’être envoyé là?” Je leur dis alors: “Pourquoi t’occupes-tu de savoir où et comment tu vis, alors que tu vis pour répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Quel travail est plus précieux que celui-là dans ce monde? Tu pourrais aller là et passer la journée à ne pas faire grand chose, mais si tu prêche l’évangile de l’eau et de l’Esprit à une seule personne, le Seigneur t’approuvera! Comment ferais-tu cette œuvre précieuse dans le monde? Si ce n’était pour l’Eglise de Dieu, où ferais-tu un travail si précieux?” Je crois que chacun de nous, qui servons l’évangile, de nos ministères à vous et moi, sommes extrêmement précieux pour Dieu. En croyant en la puissance de cet évangile, nous sommes devenus le peuple de Dieu.
Parce que Satan a semé ses mensonges de par le monde entier, les gens tombent dans ces mensonges sans réaliser le vrai évangile de l’eau et de l’Esprit. Tout ce que nous devons faire c’est répandre la Vérité de l’eau et de l’Esprit sur toute la terre qui est pleine de mensonges, et aller au Seigneur quand Il reviendra pour nous. Si le Seigneur ne revient pas tant que nous vivons, alors continuons à prêcher l’évangile.
Il y a des fois où nous devons faire des travaux difficiles pour cet évangile. Mais il y a aussi beaucoup de moments de joie que nous expérimentons en servant l’évangile par la foi. Dieu nous donne des consolations et une nouvelle force à chaque fois que nous demandons Son aide.
Mes chers croyants, je veux prêcher la puissance de cet évangile jusqu’au jour où notre Seigneur reviendra. Si je ne peux prêcher l’évangile moi-même à cause de mon corps faible, je veux au moins remplir mon rôle de supporter de l’évangile. Moi aussi je dois servir l’évangile par mes prières jusqu’au retour du Seigneur, et vous devez aussi le faire.
Supportons-nous les uns les autres, aidons-nous les uns les autres, faisons-nous confiance, pour que chacun de nous y arrive. Je crois que même si nous ne nous édifions pas nous-mêmes à un degré particulier de sanctification dans ce monde, si nous répandons l’évangile de puissance de par le monde, nous plairons au Seigneur. Vivons pour répandre l’évangile, et allons au Seigneur après avoir prêché cet évangile jusqu’à notre fin. Si les gens n’acceptent pas l’évangile après l’avoir entendu, laissez-les et prêchez l’évangile aux autres. Et si personne ne l’accepte bien que nous le prêchions énormément, alors arrêtons de le prêcher et attendons Son retour.
Le paralytique dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui reçut la rémission de ses péchés en rencontrant le Seigneur et en croyant en Sa puissance. C’est parce qu’il était insuffisant qu’il reçut la rémission du péché par la foi – en croyant, en d’autres termes, en la puissance du Seigneur. Si ces œuvres avaient été sans défaut, il ne serait pas venu demander Son salut à Jésus, et il n’aurait pas été remis de tous ses péchés en croyant en la puissance du Seigneur.
Mes chers croyants, devant Dieu, seuls ceux qui savent qu’ils sont extrêmement déficients dans leurs actes peuvent recevoir la rémission des péchés en croyant en la puissance de l’évangile du Seigneur. Pensez-vous que c’est en pratiquant l’ascétisme, comme si nous étions Bouddha, que nous pouvons être remis de nos péchés? Ce sont ceux qui se connaissent eux-mêmes comme pécheurs qui peuvent être remis de leurs péchés en croyant en l’évangile de puissance selon lequel Jésus vint sur cette terre et ôta tous leurs péchés par l’eau et le sang.
Je remercie notre Seigneur de nous avoir sauvés de tous nos péchés. Amen.