Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 10-1] La puissance de guérir toute maladie se trouve dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit (Matthieu 10:1-16)

La puissance de guérir toute maladie se trouve dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit
(Matthieu 10:1-16)
“Puis, ayant appelé ses douze disciples, il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs, et de guérir toute maladie et toute infirmité. Voici les noms des douze apôtres. Le premier, Simon appelé Pierre, et André, son frère; Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère; Philippe, et Barthélemy; Thomas, et Matthieu, le publicain; Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée; Simon le Cananite, et Judas l’Iscariot, celui qui livra Jésus. Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes: N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie, dans vos ceintures; ni sac pour le voyage, ni deux tuniques, ni souliers, ni bâton; car l’ouvrier mérite sa nourriture. Dans quelque ville ou village que vous entriez, informez-vous s’il s’y trouve quelque homme digne de vous recevoir; et demeurez chez lui jusqu’à ce que vous partiez. En entrant dans la maison, saluez-la; et, si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle; mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne à vous. Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. Je vous le dis en vérité: au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins rigoureusement que cette ville-là. Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes.”
 
 

Notre Seigneur qui nous a donné la puissance de guérir toute maladie

 
Notre Seigneur donna la puissance de guérir toutes sortes de maladies à Ses disciples. Cela nous conduit à nous demander comment il se fait que les serviteurs fidèles de Dieu aujourd’hui ne pratiquent pas ces miracles. Ce n’est pas seulement aux disciples de l’Eglise Primitive que le Seigneur donna ces capacités. Si notre Dieu est le Dieu de vérité, alors ces capacités doivent être manifestées par Ses serviteurs aujourd’hui aussi. Il est entièrement vrai, bien sûr, qu’au temps apostolique, ces dons étaient avec tous ceux qui étaient disciples de Jésus. Ce qui est curieux ici c’est de savoir pourquoi cela ne semble pas être le cas aujourd’hui, c’est-à-dire, comment se fait-il que nous, qui croyons après tout en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ne semblions pas avoir cette puissance aujourd’hui? Avec la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, amenons des éclairages sur cette question.
Permettez-moi de citer d’abord quelques questions clé qui motivent notre exploration. Comment se fait-il que les disciples de Jésus d’aujourd’hui ne semblent pas avoir la puissance de guérison que nos ancêtres dans la foi avaient au temps apostolique? Est-ce parce que les disciples d’aujourd’hui n’ont pas reçu la puissance de guérison? Ou est-ce parce qu’ils ne prient pas assez? Y-a-t-il une différence entre la puissance des anciens serviteurs de Dieu et celle des serviteurs d’aujourd’hui? Si oui, quelle est-elle? Pourquoi, en bref, sommes-nous incapables d’exercer la puissance de Dieu qui été si clairement manifestée dans l’Eglise Primitive? Regardant à ces sujets à la lumière de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, examinons maintenant ces questions en détail et trouvons des réponses claires. Toutes ces questions trouvent une réponse très claire si nous les abordons avec la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Avant de nous lancer dans la discussion, il y a une chose que nous devons faire – c’est-à-dire chasser d’abord nos pensées confuses en appliquant notre foi en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
La première chose que nous devons réaliser c’est que si Jésus Christ le Fils de Dieu n’était pas venu sur cette terre et n’avait fait Ses miracles et Ses signes, personne n’aurait pu Le reconnaître comme Fils de Dieu, ni comme Sauveur. Les miracles et les signes accomplis par Jésus devaient montrer Sa divinité, de sorte que les gens de Son temps, inclus Ses disciples et ceux qui le suivaient, puissent Le reconnaître comme Dieu Lui-même (Jean 2:11). C’est un point impératif que nous devons comprendre clairement. Si Jésus n’avait pas fait ces miracles et ces signes, même Ses propres disciples au temps apostolique auraient eu du mal à croire en Lui comme Fils de Dieu et Sauveur.
Qu’en est-il de la puissance des disciples? La même logique s’applique à leur cas – c’est-à-dire qu’il devait y avoir des signes miraculeux et des miracles que les gens voient dans l’Eglise Primitive parce que sans ces signes et ces miracles, les gens de l’époque auraient difficilement reconnu Jésus comme le Fils de Dieu.
Vous pourriez vous étonner: puisque les apôtres avaient la puissance de guérir les malades, les chrétiens aujourd’hui ne devraient-ils pas avoir cette puissance de guérir les maladies de la chair? Ce que nous devons réaliser c’est que la puissance de Dieu était manifestée différemment dans l’Eglise Primitive qu’aujourd’hui. Elle était donnée, en d’autres termes, d’une autre façon aux disciples de Jésus qu’elle nous est donnée à nous aujourd’hui. Comme dit, les miracles étaient accomplis dans l’Eglise Primitive comme signe pour que les gens voient la puissance de l’évangile et croient.
Mais ce n’est plus nécessaire aujourd’hui, parce que les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, par leur foi en cette puissance, peuvent amener la révélation de la Vérité de salut sans cette aide. Autrement dit, même si nous ne marchons pas sur l’eau ni ne levons un paralysé comme le fit Pierre, nous guérissons la maladie spirituelle des gens aujourd’hui, ce qui, après tout, était le but premier de ces démonstrations de puissance miraculeuse. Donc, il n’y a rien d’étrange au fait que ces signes et ces miracles de l’Eglise Primitive ne soient plus accomplis dans l’Eglise aujourd’hui.
La clé pour répondre à nos questions, en d’autres termes, c’est de réaliser que c’est par la puissance des croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Dieu guérit les maladies aujourd’hui. Aux gens de foi qui croient en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Dieu a donné le pouvoir de guérir la maladie du péché. En nous donnant la foi qui croit en ce vrai évangile, le Seigneur nous a permis aussi de guérir la maladie du péché. Nous devons réaliser que la puissance de la guérison physique n’était que la façon dont les disciples de Jésus exerçaient leur foi pendant la période de l’Eglise Primitive. Plutôt, nous devrions savoir que les miracles de guérison des apôtres avaient pour but de prêcher l’évangile de la rémission du péché (Actes 2:6, 38; 3:19). Nous devons réaliser que maintenant, dans ces temps aussi, notre Seigneur nous a donné le pouvoir de guérir les autres de la maladie du péché, de faire Ses miracles et d’exercer Sa puissance, le tout par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est notre Seigneur qui nous a donné ces capacités, et c’est en la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Sa puissance demeure.
En Matthieu 10:7, notre Seigneur dit: “Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche.” Ce que nous devons réaliser ici c’est que le Royaume des cieux est déjà venu dans le cœur de ceux qui croient en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et que par cette foi nous devons tous prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le Royaume de Dieu est réalisé dans ce monde quand la maladie du péché de tous est guérie par la puissance de la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Donc, nous, les évangélistes d’aujourd’hui, devons aussi prêcher que le Royaume de Dieu est proche, amenant cette puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux âmes perdues. Tout comme les disciples de Jésus guérissaient les maladies de la chair, et prêchaient l’évangile du Royaume pendant l’Eglise Primitive, aujourd’hui, nous devons guérir ceux qui souffrent de la maladie spirituelle du péché par notre foi en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
  
 

La vérité que nous devons connaître clairement en faisant l’oeuvre de Dieu

 
Comme notre Seigneur a rassemblé Ses douze disciples et leur donna la puissance de guérir les maladies, Il a permis aux croyants d’aujourd’hui d’exercer tout pouvoir en leur donnant la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ce que nous devons réaliser ici c’est qu’alors qu’il y avait un plus grand besoin de guérison de la chair au temps de l’Eglise Primitive, la situation aujourd’hui est très différente: Pour le cœur des gens aujourd’hui, la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui peut guérir la maladie du cœur est plus urgente que la puissance de guérir leurs maladies physiques.
Aujourd’hui, en d’autres termes, est un temps où tous peuvent être guéris de la maladie des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Effectivement, c’est ce que les croyants en ce vrai évangile ont pratiqué en prêchant sa puissance de par le monde entier. En fait, il y a un plus grand besoin encore de nos jours que tous aient cette foi qui guérit tous ceux qui veulent entendre l’évangile et y croire.
Si nous nous consacrions seulement au ministère de guérison, nous ne pourrions obéir au Grand Mandat que le Seigneur a donné à Son Eglise, car on nous demanderait seulement de guérir les maladies physiques. Un tel ministère de guérison n’est cependant pas dans la volonté de Dieu le Père dans les Cieux. Comme dit le proverbe: “Le danger passé, Dieu est oublié”, si nous guérissions seulement les maladies de la chair, les gens se rassembleraient autour de Jésus. Mais comme le dicton précédent l’illustre, une fois guéris, ils finiraient tous par L’abandonner. Ils accordent peu d’attention à ce qui compte vraiment, ayant peu d’intérêt pour l’œuvre de notre Seigneur qui a guéri la maladie de leur âme. En fait, parmi ceux qui cherchent à résoudre le problème de leur chair en croyant en Jésus comme le Sauveur, peu essaient de régler le problème plus urgent de leur âme, c’est-à-dire le problème du péché et de la rémission des péchés.
Beaucoup de gens trouvent étrange que nous, qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne guérissions pas les maladies de la chair. Mais ce que vous et moi devons réaliser c’est qu’en nous donnant la foi en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, le Seigneur nous a permis d’effacer tous les péchés de l’humanité. Pourquoi les gens croient-ils en Jésus comme leur Sauveur? Pour être seulement guéris physiquement? Non! La première raison pour laquelle ils doivent croire en Lui est de résoudre le problème des péchés, et pour ce faire, ils doivent croire en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit absolument. Ils doivent accorder plus d’importance à cette tâche de résoudre le problème de leur âme qu’à résoudre le problème des maladies de la chair.
Notre Seigneur nous dit de nous réjouir toujours. Quand Il dit cela, cela signifie de nous réjouir de la rémission du péché qu’ont reçu nos âmes. Nous devons reconnaître que dans ces temps, Dieu a permis à ceux qui croient en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit d’effacer encore plus d’iniquités des pécheurs et de faire Sa volonté. Dieu a donné cet appel à tous ceux d’entre nous qui croient en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Alors que la puissance de guérison des apôtres était manifestée dans le corps des malades pendant l’Eglise Primitive, aujourd’hui, cette puissance est manifestée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui guérit la maladie du péché de toutes les âmes. Donc la différence entre l’Eglise Primitive et aujourd’hui c’est que maintenant, ce n’est pas tellement la maladie du corps qui est guérie, mais la maladie de l’âme. Toutefois, nous parlons de la même puissance ici. En ces jours, la puissance de Dieu était manifestée dans le corps des gens, mais aujourd’hui, pour ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, elle est manifestée par la rémission des péchés. Dans l’Eglise Primitive, pour démontrer que Jésus Christ était le Fils de Dieu, il fallait que les apôtres démontrent cette puissance pour que les gens voient de leurs yeux. Mais aujourd’hui, la puissance de Dieu est révélée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui efface les péchés de tous, et dans la prédication et l’annonce de cet évangile. En d’autres termes, c’est à ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Dieu a donné la puissance d’effacer les péchés de l’humanité.
Parce que Jésus prit les péchés du monde en étant baptisé par Jean Baptiste, mourut sur la Croix, ressuscita des morts, et donna ainsi la rémission du péché à chacun de nous qui croyons, aujourd’hui, la puissance de Dieu est révélée spirituellement. Nous sommes encore plus reconnaissants. Vous et moi qui sommes nés de nouveau d’eau et d’Esprit pouvons guérir, par notre foi en la puissance de l’évangile, l’âme de tous les pécheurs qui de par le monde entier meurent de leurs péchés. En d’autres termes, Dieu nous a donné à nous, croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la puissance de guérir la maladie du péché de tous.
 
 

L’évangile de vie de Dieu

 
Permettez-moi de vous donner ici un court témoignage d’une femme qui fut guérie du tourment de sa maladie cardiaque, par la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Cela se produisit quand nos étudiants de l’Ecole de Mission se rendirent dans un hôpital pour témoigner de Jésus. Là, dans une chambre du troisième étage, ils rencontrèrent une femme hospitalisée. Partageant la chambre avec quelques autres patients, elle pleurait jour et nuit. Donc nos étudiants lui demandèrent pourquoi elle pleurait autant, et tout à coup elle les supplia de ne pas la renvoyer au quatrième étage, où se trouvait le service psychiatrique. Et ils écoutèrent son histoire.
Cette femme avait été hospitalisée en psychiatrie au quatrième étage, et apparemment le fait d’être placée en service psychiatrique l’amenait à la dépression, et elle pleurait donc jour et nuit. Son docteur lui promit alors de tout faire pour elle si seulement elle arrêtait de pleurer, donc elle lui demanda de la faire descendre au troisième étage avec des patients généraux. Mais cette femme, même après avoir été envoyée au troisième étage, pleurait toujours. Entendant cela, l’un de nos étudiants pria pour elle, et avant de revenir, lui laissa un livre de sermons intitulé: “Recevez la rémission de vos péchés”
Mais alors, quelque chose d’inattendu se produisit: dès lors que la femme commença à lire ce livre, elle arrêta de pleurer. En croyant en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, cette femme fut purifiée de tous ses péchés, et il n’y eut plus désormais de péché dans son cœur. Elle fut remise de ses péchés, en d’autres termes. Et ayant ainsi reçu la rémission de ses péchés, elle fut capable de vivre une vie saine et productive, remerciant Dieu pour Sa grâce abondante qui la sauva et la guérit de tous ses péchés d’abord et de sa maladie.
C’était vraiment l’accomplissement du Psaume 103:2-3 pour elle.
“Bénis l’Eternel, mon âme,
Et n’oublie aucun de Ses bienfaits:
C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités,
Qui guérit toutes tes maladies.”
Comme cette histoire l’illustre, nous sommes aujourd’hui dans le temps de la grâce où tous peuvent être purifiés de leurs péchés en entendant et en croyant en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons réaliser ici que si nous étions incapables d’effacer nos péchés en ne reconnaissant pas cette puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit et n’y croyant pas, nous aurions perdu notre unique et importante opportunité d’être remis de tous nos péchés. Parmi les chrétiens d’aujourd’hui, il y a encore quelques croyants qui essaient de guérir la maladie de la chair – ils doivent réaliser que ce qu’ils font est vraiment contraire à la volonté de Dieu.
Notre Seigneur nous a donné le pouvoir d’effacer les péchés des gens par la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il serait bon, bien sûr, que nous puissions guérir à la fois la maladie du corps et de l’âme, mais puisqu’il n’est pas de notre capacité de faire les choses du passé dans ce temps, c’est la dernière chose à faire – c’est-à-dire que nous devons nous concentrer sur notre capacité à guérir la maladie du péché. C’est ainsi que nous devons faire la volonté de Dieu. Si nous étions capables de montrer la puissance spirituelle de Dieu et de guérir les gens de leurs maladies de la chair, nous aurions sans doute entraîné des foules derrière nous, mais nous devons comprendre que cela ne sert à rien quant à l’obéissance à la volonté de Dieu, qui, maintenant comme avant, a toujours été d’effacer les péchés des gens.
La raison pour laquelle notre Seigneur donna la puissance de faire des signes et des miracles à Ses disciples et aux saints de l’Eglise Primitive était qu’en voyant ces signes et ces miracles, beaucoup viennent à la foi en Jésus comme Fils de Dieu et Sauveur. Le vrai but, arrière plan de tous ces miracles pour ainsi dire, était que les pécheurs croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et soient ainsi purifiés de leurs péchés et deviennent enfants de Dieu.
Aujourd’hui, les techniques médicales sont très développées et avancées. Comme Dieu a donné à l’humanité de telles facilités pour qu’ils traitent leurs maladies de la chair, nous devons laisser les experts médicaux et les professionnels s’occuper de ces maladies de la chair. Donc, notre devoir en tant que Chrétiens en ces temps n’est pas de guérir les maladies de la chair, mais c’est de guérir les maladies de l’âme, et c’est à cela que nous devons consacrer nos efforts. Autrement dit, nous devons prêcher la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui contient la justice de Dieu. S’il y a des pauvres en esprit en ces temps, qui ont soif de la vraie rémission du péché, et qui cherchent Dieu pour être couverts de la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Dieu permettra certainement à ces âmes de connaître cette puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, d’y croire, et d’être ainsi guéris de leurs péchés.
Mais si les gens veulent seulement être guéris de leurs maladies de la chair, à la fin, la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit sera hors de leur portée. Si vous et moi refusons de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit jusqu’à la fin, nous ne serons jamais capables d’effacer les péchés de notre âme. Quiconque agit ainsi commet un péché de blasphème.
Même si beaucoup de chrétiens proclament haut et fort qu’ils croient en Jésus comme leur Sauveur, beaucoup ne suivent pas l’évangile qui efface les péchés, mais leurs propres désirs charnels, et trompés par Satan, ils sont en fait dévorés par lui. En dépit de leur profession de foi en Jésus comme leur Sauveur, leur foi est en vain, car ils se sont complètement mépris sur la volonté de Dieu (Matthieu 7:21-23). C’est pour cela que tant de chrétiens d’aujourd’hui, se méprenant sur la volonté de Dieu, poursuivent avec obsession la puissance de guérison, cherchant des signes et des miracles. Mais devant Dieu, une telle foi est vaine et inutile. Ce genre de foi se trouve dans n’importe quelle religion du monde.
Ceux dont la foi est vraiment juste devant Dieu peuvent déjouer les œuvres de Satan en croyant en la puissance de la Vérité, l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et effacer les péchés des gens par la Parole de vérité. Mais s’ils consacrent leurs efforts seulement à guérir les maladies de la chair, quel bénéfice cela amènerait-il à leur âme et celle des autres? Cela n’aurait aucun bénéfice du tout. Plutôt, ce qui est vraiment important c’est qu’ils guérissent la maladie du péché de leur cœur, et aident les autres pour qu’eux aussi acceptent l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans leur cœur et soient délivrés par Dieu de tous leurs péchés.
Plus souvent que nous ne le pensons, le diable trompe beaucoup de gens en donnant la puissance de guérir les maladies de la chair à ceux qui ne connaissent pas la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 2 Thessaloniciens 2:9-10 démontre que Satan trompe les gens avec de faux signes et miracles. Vous pourriez aussi aller vers l’un de ces faux prophètes disant être capable de guérir les maladies de la chair, et tester sa puissance. Puis, vous pourriez voir vous-mêmes si c’est vrai ou non. Seriez-vous réellement guéri de vos maladies? Vous pourriez vous sentir un moment guéri, mais vous réaliseriez en un rien de temps que vous n’étiez pas vraiment entièrement guéri.
Vous ne seriez pas non plus purifié de vos péchés de la sorte, car en ces temps, comme cela a toujours été depuis le début de l’Eglise, c’est seulement par la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit qu’on peut effacer tous les péchés de son cœur. Dieu s’est assuré de ce que personne ne soit purifié de ses péchés sans avoir la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Donc, pour ceux qui ne croient pas en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il ne peut y avoir de vraie rémission du péché.
Cependant, même quand nous parlons maintenant, ceux qui clament être capables de guérir les maladies de la chair accomplissent de nombreux faux miracles et des signes mensongers de par le monde. Ces gens sont devenus des serviteurs de Satan, et tout ce qu’ils essayent de faire c’est de voler beaucoup d’âmes et leurs possessions matérielles. Ils posent leurs mains sur leurs pauvres disciples éconduits et prétendent prier pour eux, mais en réalité ils recherchent un but ultérieur, qui est de voler leurs âmes et vider leurs poches. Combien de gens ont ainsi été trompés autour du monde? Ce dont nous devons nous rappeler c’est que non seulement les trompeurs seront jugés par Dieu, mais les trompés aussi, car Dieu traitera les deux également. Trompé ou trompeur, ils finiront tous en enfer.
  
 

Les serviteurs de Satan

 
Comme Jésus Lui-même dit en Matthieu 7:21-23, quand viendra le Jour du Jugement, beaucoup de chrétiens diront avoir chassé des démons et fait des miracles en Son nom, mais notre Seigneur n’approuvera ni ne reconnaîtra les œuvres de ces gens. Au contraire, Il dit qu’Il les repoussera pour avoir pratiqué l’iniquité. Ceux qui cherchent à guérir leurs maladies de la chair au nom du Seigneur, tout comme ceux qui essaient d’exercer une telle puissance, n’ont aucun intérêt pour la vraie foi – c’est-à-dire la foi qui croit en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Chacun d’entre eux ne fait rien que pratiquer l’iniquité devant Dieu.
Qu’est ce que l’iniquité devant Dieu? C’est l’acte d’ignorer l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et de ne pas y croire. Ces gens qui pratiquent l’iniquité vivent leur vie de foi en vain, essayant seulement de guérir les maladies de la chair au nom de Jésus Christ. Mais quiconque manque d’effacer ses péchés en ne croyant pas en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit commet le plus grand péché de tous contre Dieu, le péché de blasphème qui rejette Son amour.
Ce que nous devons faire, par contre, c’est glorifier Dieu, et nous ne pouvons le faire qu’en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et être ainsi purifié pour toujours de tous nos péchés et devenir enfants de Dieu. La bonne chose à faire pour nous c’est de consacrer le reste de notre vie à Dieu et de vivre nos vies pour répandre l’évangile. Guérir les maladies de la chair, parler en langues, avoir des visions, ou toute autre sorte de puissance surnaturelle que les apôtres de l’Eglise Primitive montraient – sont des indicateurs de la fausse foi qui est fatalement mauvaise devant Dieu. Avoir et s’accorder à ce genre de foi, en d’autres termes, c’est être trompé par les mauvais plans de Satan, et finalement devenir ses serviteurs.
Nous avons beaucoup de partenaires en Christ de par le monde. L’un d’entre eux nous a dit récemment que le pasteur de son église proposa d’enseigner son église sur comment parler en langues, leur disant de suivre ses instructions et répéter après lui. Donc, il ne put pas rester dans une telle église, et ne put que partir, parce qu’il avait déjà lu nos livres et savait que ce genre de foi qui ne cherche qu’à parler en des langues artificielles et guérir les maladies de la chair était fausse. Il fit la bonne chose, car il est grave et mauvais pour un chrétien de rechercher ce genre de puissance surnaturelle seulement. Le but de notre foi chrétienne n’est pas de parler en langues, ni de guérir nos maladies de la chair, ni d’avoir des visions ou entendre la voix de Dieu en rêve, mais d’effacer tous nos péchés et arriver au salut.
Quand nous rendons témoignage de la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux gens, nous rencontrons souvent ceux dont les pensées sont possédées par des démons. Ces gens rejettent toujours la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit et refusent d’y croire. Quand font-ils cela? Le plus souvent, ils refusent d’écouter la Parole de l’évangile quand on leur parle du passage de Matthieu 3, au sujet du baptême que Jésus reçut de Jean Baptiste. Nous pouvons voir que le diable confond leurs pensées et les incite à s’opposer à l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Pour ces gens, c’est comme s’il leur était impossible de recevoir la Parole de l’évangile de puissance dans leur cœur, peu importe combien nous leur prêchons. Cependant, peu importe avec quelle obstination ils s’opposent au vrai évangile, nous ne devrions pas arrêter de leur témoigner de Jésus. Plutôt, nous devrions prêcher l’évangile avec plus de puissance en croyant en la puissance invincible de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si nous persistons dans la patience, au moins quelques uns en viendront à croire en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Notre première attente n’est pas assez souvent de susciter leur réponse. Mais si nous manquons la première fois, nous devons essayer une deuxième fois, et si nous manquons la deuxième fois, nous devons essayer encore une troisième fois, et encore et encore jusqu’à ce qu’ils finissent par croire en le vrai évangile. Une fois que quelqu’un comprend cet évangile de puissance, Satan ne peut plus régner sur lui, aussitôt qu’il est né de nouveau. Le diable est contraint de le laisser, car il ne peut pas être avec quelqu’un qui croit en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Donc quand les prédicateurs de l’évangile de l’eau et de l’Esprit s’opposent à Satan au nom de Jésus Christ et continuent de répandre l’évangile, Satan doit fuir et les âmes sont purifiées de leurs péchés. Aussitôt que les gens comprennent et croient en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, à partir de ce moment, Satan perd toute sa force. Mais s’ils n’acceptent pas l’évangile de Dieu jusqu’à la fin, alors finalement, ils ne pourront jamais échapper à Satan. Aussi, ceux qui ne s’intéressent pas du tout à la rémission des péchés finiront par rejeter la rémission du péché que le Seigneur leur a donnée gratuitement.
Parfois, ils semblent guéris de leurs maladies par leur foi charismatique, mais ils se retrouvent dans une situation plus sérieuse ensuite. La Bible dit: “Lorsque l’esprit impur est sorti d’un homme, il va dans des lieux arides, pour chercher du repos. N’en trouvant point, il dit: Je retournerai dans ma maison d’où je suis sorti; et, quand il arrive, il la trouve balayée et ornée. Alors il s’en va, et il prend sept autres esprits plus méchants que lui; ils entrent dans la maison, s’y établissent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première” (Luc 11:24-26).
Ces gens sont des âmes pitoyables placées sous le joug de Satan, et en dépit de cela, ils se moquent de ceux qui entendent la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit et y croient. Ils nous disent: “Tu rêves! Crois-tu que je vais écouter ce que tu me dis? Vous êtes des bouffons orgueilleux!” C’est parce que dans le cœur de ces gens qui n’ont pas reçu la rémission des péchés, il y a de mauvais esprits qui règnent sur eux.
Mes chers chrétiens, si vous voulez être purifiés de tous vos péchés par Dieu, vous devez croire en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et si vous voulez croire en la puissance de cet évangile de l’eau et de l’Esprit et devenir enfant de Dieu, vous devez d’abord lutter contre les mauvaises pensées qui s’élèvent en vous, les vaincre, et vous soumettre à Dieu. Vous devez mener votre propre combat spirituel; ce combat n’est la part de personne d’autre que vous. Combattez les mauvais esprits en vous. C’est alors seulement que vous pouvez éviter de finir comme serviteurs de Satan, être libérés, et devenir le peuple de Dieu. Mais ceux qui sont tenus par Satan ne combattent pas leurs mauvaises pensées ni ne se soumettent à Dieu. Donc, ils finissent par se tourner contre Dieu. Ils peuvent ne pas vouloir s’opposer à Dieu, mais influencés par le plan de Satan, leurs cœurs sont endurcis contre Dieu, rejetant Sa Parole et se tenant contre Lui. Raisonnablement, nous devons vaincre les mauvaises pensées générées par Satan, et obéir à la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qui n’est autre que la volonté de Dieu.
Dans le cœur de ceux qui ont reçu la rémission des péchés se trouve le Saint Esprit, mais dans le cœur des autres, il n’y a que leur péché de rébellion contre Dieu. Donc le fait que quelqu’un soit dominé par Satan ou non dépend entièrement du fait qu’il croie ou non en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
C’est pour cela que lorsque notre Seigneur a parlé des huit bienheureux, il parlait de ceux qui pleurent: “Heureux sont-ils, car ils seront consolés.” Nous devons être tristes de notre désobéissance à la volonté de Dieu et de notre manque de soumission. Notre Seigneur dit aussi: “Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux.” Nos cœurs doivent avoir soif de la Parole de Dieu et vouloir connaître Sa vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et si nous voulons vraiment cela, alors nous devons nous lever contre le règne de Satan. Parce que Satan rejette la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, les gens devraient avoir une foi forte en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quand ils ont l’opportunité d’entendre la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ils doivent y croire.
Nous devons nous lever contre Satan. C’est alors que nous pouvons croire en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit devant Dieu. Mais quand quelqu’un ne rejette pas les mauvais esprits, peu importe qu’un homme spirituel vienne lui prêcher la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ces efforts sont en vain. C’est parce qu’il obéit plus aux paroles de Satan qu’à la Parole de Dieu. Cela explique pourquoi le cœur de certaines personnes réagit violemment contre l’évangile de l’eau et de l’Esprit et le rejette, alors que d’autres l’acceptent volontiers. Donc, on doit rejeter les mauvais esprits soi-même et préparer son cœur à recevoir la Parole de Dieu comme vérité absolue. Pour tous les hommes, c’est à son libre arbitre que Dieu laisse le choix de recevoir ou non la Parole de Dieu, nous donnant le droit de prendre cette décision.
Ce que nous devons faire alors c’est recevoir la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, croire en cet évangile de puissance, et donc recevoir la rémission de nos péchés. Cette rémission du péché par Dieu est active par la volonté de croire en la Vérité de l’évangile. Mais si quelqu’un rejette la Parole de Dieu et accepte plutôt les pensées de Satan, il ne peut recevoir la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ni ne peut y obéir.
Il y a beaucoup de gens dans ce monde qui sont possédés par des mauvais esprits. Même parmi les ministères, beaucoup sont possédés de démons. La même situation se retrouve parmi les autres dirigeants d’églises tels que les anciens et les diacres.
Mais aux vrais disciples de Jésus, notre Seigneur a donné la puissance de chasser les démons. En quoi a-t-Il donné cette puissance? Il nous a couverts de cette puissance dans la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si nous continuons à prêcher cet évangile de l’eau et de l’Esprit, et si ceux qui nous entendent essaient de comprendre et nous écoutent régulièrement, même si cela leur est difficile, les esprits mauvais qui sont en eux partent. Donc si quelqu’un reçoit l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il est couvert des bénédictions de Dieu pour le salut, et reçoit le don du Saint Esprit.
A ceux d’entre nous qui croyons en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Dieu a donné la puissance de guérir toute sorte de maladie et toute sorte de mal. Nous qui croyons en la puissance de cet évangile avons reçu la puissance de sauver les âmes qui meurent dans leurs péchés et leurs maladies spirituelles, et de guérir tous les maux de leur cœur. Quand nous prêchons la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux gens, ils peuvent être sauvés de toutes les ruses des mauvais esprits. Pour nous avoir permis de faire cela, je donne ma reconnaissance infinie et toute la gloire à Dieu.
 
 

Le commandement que Jésus donna à Ses douze disciples

 
Matthieu 10:2-4 répertorie les noms des douze disciples. Comme il est écrit: “Voici les noms des douze apôtres. Le premier, Simon appelé Pierre, et André, son frère; Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère; Philippe, et Barthélemy; Thomas, et Matthieu, le publicain; Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée; Simon le Cananite, et Judas l’Iscariot, celui qui livra Jésus.”
Quel est le disciple qui nous est le plus familier? C’est probablement Pierre. Le deuxième disciple mentionné dans ce passage, André, était le frère de Pierre dans la chair. Les deux disciples mentionnés ensuite, Jacques le fils de Zébédée et Jean étaient aussi frères. Et la liste continue: Philippe, Barthélémy, Thomas, Matthieu qui écrivit l’Evangile de Matthieu, Jacques le fils d’Alphée, Thadée, Simon le Cananite, et Judas Iscariot. Remarquez que Pierre était aussi connu sous le nom de Simon, et qu’il y avait aussi un autre disciple nommé Simon. Simon était le nom d’origine de Pierre, et le nom Pierre, qui signifie “roc”, lui fut donné par Jésus. Certainement que la raison pour laquelle Jésus précisa “Simon le fils de Jonas” en le nommant est qu’il y avait un autre Simon, Simon le Cananite, parmi Ses disciples. Il en est de même pour Jacques; deux disciples portaient le nom de Jacques, et eux aussi furent nommés en attachant leur nom à celui de leur père pour les différencier l’un de l’autre.
Nous ne savons pas tout des douze disciples de Jésus. Nous connaissons bien certains disciples, mais pour d’autres, notre connaissance est limitée. Tout le monde, bien sûr, connaît Pierre, puisqu’il est populaire et souvent mentionné dans la Bible. Son frère André apparaît dans le passage biblique qui décrit le miracle des cinq pains et des deux poissons que Jésus accomplit. Celui qui apporta le goûter de l’enfant est André. Et c’est André qui conduisit premièrement Pierre à Jésus.
Nous pouvons en apprendre plus sur Jean en lisant, bien sûr, l’Evangile de Jean qu’il écrivit. Thomas nous est aussi familier, puisqu’il est devenu synonyme du doute – il ne pouvait croire que Jésus était ressuscité des morts jusqu’à ce qu’il ait touché les mains de Jésus et vu les marques de Sa crucifixion. Le nom Matthieu est un autre nom qui nous est assez familier; il était collecteur d’impôts avant de naître de nouveau comme disciple de Jésus. Cependant, notre connaissance des autres disciples tels que Barthélémy et Thadée est limitée. Nous savons qu’ils étaient aussi disciples de Jésus, mais nous savons peu de ce qu’ils ont fait, puisque peu de choses sont écrites à leur sujet dans la Bible.
En tous cas, dans le passage d’aujourd’hui, nous voyons que Jésus avait appelé Ses douze disciples à Lui, et les envoya tous prêcher en Israël. Il leur commanda: “N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël” (Matthieu 10:5-6).
Que signifie “vers les païens” ici? Cela signifie de ne pas aller vers ceux qui adorent des idoles et croient en d’autres fausses religions. C’est inutile, en d’autres termes, de prêcher à ceux qui sont absorbés dans leur idolâtrie.
Jésus dit aussi à Ses disciples de ne pas “entrer dans les villes des Samaritains.” Pourquoi dit-Il cela? Les Samaritains étaient une race métissée, descendants de mariages entre les Israélites et les tribus païennes qui les entouraient. Quand Jésus dit à Ses disciples d’éviter la Samarie, Il ne l’a pas dit à cause de ce métissage des Samaritains, car ce n’est pas un point de jugement, mais parce que leur religion était un mélange de différentes religions de l’époque. Spirituellement parlant, en d’autres termes, les Samaritains ici se réfèrent à ceux dont les croyances religieuses sont mélangées avec toutes sortes de religions différentes, et en qui, par conséquent, la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne peut pas entrer. Comme les païens que Jésus mentionne premièrement, les Samaritains étaient aussi ancrés dans l’idolâtrie. Et comme les païens, il est difficile que l’évangile de l’eau et de l’Esprit pénètre le cœur de ces gens.
Vers qui, alors, notre Seigneur a-t-Il dit à Ses disciples d’aller? Il leur dit d’aller plutôt “vers les brebis perdues de la maison d’Israël.” Qui sont les brebis perdues ici? Ce sont ceux qui ne connaissent pas le vrai évangile de l’eau et de l’Esprit. On peut les trouver parmi les païens, les samaritains, et les Israélites. Les brebis perdues d’aujourd’hui ne sont autres que les chrétiens qui, bien qu’ils professent croire en Dieu, ont perdu leur cœur et sont désespérés de n’avoir pas reçu l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et qui, en dépit de cela, essaient toujours de trouver la vérité. C’est vers ces gens que Dieu nous a dit d’aller. C’est à ces gens qu’Il nous a dit de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Si nous prêchions la Parole de Dieu à quelqu’un qui est déjà un croyant consacré et fidèle à une religion du monde différente de la vraie foi en Dieu, nos lèvres se fatigueraient et nos cœurs seraient frustrés. Ce ne sont pas des âmes qui cherchent Dieu, car si c’étaient des âmes qui cherchaient vraiment Dieu, elles ne trouveraient pas de réponses dans ces religions fausses. C’est pour cela que nous devons prêcher cet évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile du salut, à ceux qui cherchent la vérité. Et quand nous le faisons, ils sont remis de leurs péchés par leur foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, guéris de toutes leurs maladies spirituelles, et bénis abondamment par Dieu.
Au travers du passage des Ecritures d’aujourd’hui, notre Seigneur nous enseigne à ne pas prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à n’importe qui. En effet, les Samaritains, qui croient aveuglement et arbitrairement les enseignements de religions dans lesquels ils veulent se confier, ne croiront pas quand la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit leur sera prêchée. Pour eux, nous devons les aider à réaliser combien leurs vies sont vides, la réalité de leurs péchés, et les conséquences de ces péchés. Autrement dit, avant de semer la semence du vrai évangile, nous devons préparer suffisamment le champ de leur cœur. L’évangile devrait leur être prêché quand ils demandent qu’on les aide à être délivrés de leurs péchés, ou au moins quand il y a une quelconque indication du fait qu’ils sont prêts à recevoir l’évangile. Leur prêcher aveuglement n’a pas de grande utilité.
Au contraire, une telle stratégie amène l’effet contraire, les éloignant encore plus de la vérité. Les Samaritains d’aujourd’hui diront simplement: “Je vois ce que tu veux dire. Peut-être que je devrais croire. Après tout, je crois en pas moins de cinq religions, y inclus le bouddhisme et l’hindouisme, donc je suppose que ça ne me fera pas de mal d’ajouter une autre religion.” Ce n’est pas à ces gens, en d’autres termes, que nous devons prêcher l’évangile. Tout ce qu’ils feront après avoir entendu l’évangile c’est de le juger comme n’étant pas important.
A qui, alors, devons-nous prêcher l’évangile? C’est vers les brebis perdues de la maison d’Israël que nous devons aller. Et quand nous allons vers elles, nous devons leur prêcher: “Le royaume des cieux est proche.” Nous devons leur prêcher que ce monde n’est pas tout, car le Royaume de Dieu viendra sur terre aussi, leur disant: “Si vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous serez remis de tous vos péchés et entrerez dans le Royaume de Dieu. Combien de temps vivrez-vous sur cette terre? N’est-ce pas environ 70 ou 80 ans, au plus 100 ans? Cela ne finira-t-il pas bientôt? Ne devez-vous donc pas vous préparer pour le monde à venir?”
Jésus continua à dire à Ses disciples: “Guérissez les malades.” Mes chers croyants, combien de gens souffre de maladies de l’âme? Combien de gens sont bloqués dans leurs péchés vivant leur vie comme serviteurs de Satan? Ces gens dont le cœur est alourdi par le péché ne sont autres que les malades dont Jésus parle ici, ceux qui sont malades spirituellement. Nous devons leur prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit et les délivrer de tous leurs péchés. Comment pouvons-nous les délivrer de leurs péchés? Nous pouvons les délivrer par la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Notre Seigneur dit aussi à Ses disciples de “purifier les lépreux.” Parce que les gens sont destinés à continuer de pécher, ils sont constamment tourmentés par leurs œuvres pécheresses, qu’ils ne sont pas capables de contrôler eux-mêmes. Nous devons les aider à être purifiés de cette lèpre du péché une fois pour toutes en les couvrant de la justice de Dieu, qui est la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. La puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit change les pécheurs en personnes sans péché. Nombreux souffrent de la lèpre spirituelle, la maladie du péché qui ne peut être guérie par eux-mêmes, et notre appel pour ceux d’entre eux qui veulent être guéris de cette maladie est de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
“Chassez les démons.” Quand nous prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit, les démons sont chassés du cœur des gens.
Jésus dit aussi: “Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.” En croyant en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous avons été délivrés de nos péchés, gratuitement. Comme nous avons reçu cette puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit gratuitement de nos prédécesseurs dans la foi, nous aussi devons le donner gratuitement aux autres. Nos propres intérêts égoïstes ne devraient pas nous motiver à prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
On m’a dit que, en particulier dans les églises Evangéliques, beaucoup de conducteurs d’églises cherchent leurs propres intérêts et gains quand ils prêchent “leur évangile”. En fait, leur évangile est différent du vrai évangile. De même, pour certains d’entre eux, la première chose qui les intéresse au sujet d’un nouveau membre de leurs assemblées c’est de savoir la richesse – ou la pauvreté, et c’est important – de ce nouveau membre. S’il est pauvre, ils laissent quelqu’un d’autre lui prêcher l’évangile, mais s’il est riche ou puissant, alors ils le veulent pour eux, disant qu’ils lui expliqueront eux-mêmes l’évangile et que personne ne doit interférer. Pourquoi font-ils cela? Parce qu’ils veulent garder le contrôle sur lui et l’exploiter pour son argent. Plus simplement, ils prêchent leur évangile pour leurs propres gains.
Mais qu’a dit notre Seigneur à ce genre de personnes? Il leur dit: “Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.” Par notre Seigneur, nous avons entendu l’évangile de l’eau et de l’Esprit gratuitement, et en y croyant, nous avons reçu la rémission de nos péchés et les dons de Dieu, le tout gratuitement. Le Seigneur nous a enseigné la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit gratuitement, et quand nous avons cru en cette puissance de l’évangile, Il nous a couverts gratuitement de Sa grâce et a fait de nous des enfants de Dieu.
Maintenant que nous avons reçu cet évangile puissant de l’eau et de l’Esprit gratuitement, notre Seigneur nous dit de le donner aux autres gratuitement. A ceux qui ont vraiment besoin de cet évangile, nous devons apporter cette puissance de l’évangile gratuitement. Après l’avoir fait, parfois, ils peuvent vouloir nous donner quelque chose en retour ou faire quelque chose pour nous remercier de leur avoir parlé du vrai évangile. Ce peut être une simple invitation à dîner, un cadeau, une faveur, ou un autre geste de remerciement. Mais nous devons faire attention à notre façon d’y répondre. Ils pourraient le faire pensant: “Puisque j’ai entendu cette vérité par vous, je ferai quelque chose de bien en retour.” Ce pourrait être une autre façon de dire de ne plus s’occuper de leur cas, puisqu’ils ont payé en retour. “Tu m’as donné quelque chose de bon, mais ne t’ais-je pas aussi donné quelque chose de bon en retour? Donc ne regarde pas à mes affaires et ne t’occupe plus de moi.” Si c’est ce qu’ils pensent, cela signifie qu’ils ne veulent pas être nourris dans la foi.
Cependant, même si quelqu’un a entendu et cru en l’évangile, s’il n’est pas nourri par les prédécesseurs dans la foi, sa foi risque de disparaître. Ce qui est important c’est que nous devons nourrir ces gens gratuitement, comme Jésus nous a dit de donner gratuitement, comme nous avons reçu gratuitement de Dieu. Tout ce que nous avons à faire c’est obéir – une fois que nous le faisons, nous pouvons réaliser pourquoi c’est ainsi. Donc si quelqu’un nous remercie de l’avoir aidé à comprendre le vrai évangile, ce que nous devrions lui dire c’est: “A bientôt; nous partagerons l’évangile avec toi et t’enseignerons plus au sujet du vrai évangile”, car nous devons effectivement le rencontrer de nouveau et le nourrir dans la foi. En d’autres termes, nous devons les conduire continuellement en sorte que leurs racines soient plantées dans l’Eglise de Dieu et qu’ils soient nourris par les prédécesseurs dans la foi, c’est alors seulement que l’âme peut vivre.
Et nous devons faire tout cela gratuitement, sans rien attendre en retour. Si nous acceptons quelque chose sans y faire attention, ils peuvent vouloir quitter l’Eglise, sans grande hésitation, nous disant: “Puisque j’ai reçu quelque chose de bon de votre part mais j’ai aussi donné quelque chose en retour, j’ai rempli mon devoir moral de vous rembourser.” Nous ne devons pas permettre que cela n’arrive. C’est pourquoi nous devons donner gratuitement, car nous avons reçu gratuitement.
Nous répandons l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier. Parce que nous avons reçu la puissance de cet évangile du Seigneur gratuitement, nous remplissons notre devoir comme Ses serviteurs et partageons la puissance du Saint Esprit avec les autres comme un don gratuit pour eux. Donner gratuitement est la bonne chose à faire. Même si notre Seigneur dit qu’on reconnaît un arbre à son fruit, il est effrayant de voir que certains des partenaires de notre mission nous ont demandé trop d’argent pour leurs services. Certainement qu’ils peuvent difficilement imaginer avec quelle fidélité nous, les responsables de la Mission de la Nouvelle Vie, nous consacrons à l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mais nous sommes différents d’eux. Comme nous avons reçu gratuitement du Seigneur, nous ne demandons pas d’argent, ni quoi que ce soit en retour, mais nous donnons gratuitement, servant l’évangile jour après jour en obéissance à l’ordre du Seigneur.
Au verset 9, Jésus dit: “Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie, dans vos ceintures; ni sac pour le voyage, ni deux tuniques, ni souliers, ni bâton; car l’ouvrier mérite sa nourriture.” Les ceintures pour la monnaie sont les portes monnaie d’aujourd’hui, et l’or et l’argent signifient l’argent liquide. Dans le temps, il n’y avait pas de billets; ce n’est qu’assez récemment que l’argent a été imprimé sur du papier? Dans l’ancien temps, des objets étaient utilisés comme devises, et ensuite, au temps de Jésus aussi, des pièces faites de métaux précieux étaient en circulation. Donc, au verset 9 ici, Jésus dit à Ses disciples de ne pas prendre d’argent avec eux. Il leur dit aussi de ne pas prendre de sac pour leur voyage, ni deux tuniques, ni de souliers, ni de bâton. Ce que nous considérons comme essentiel pour un voyage, en d’autres termes, n’a pas été emporté par les disciples.
Comment, alors, devons-nous comprendre ce passage? Cela signifie-t-il qu’aujourd’hui, en prêchant l’évangile de Dieu de par le monde, nous ne devrions prendre ni argent ni minimum pour notre voyage? Ce n’est pas ce que Jésus dit. Plutôt, ce qu’Il dit c’est que si nous sommes vraiment ouvriers de Dieu, et entièrement consacrés à Le servir, il est clair que nous devons prêcher la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit gratuitement sans rien attendre en retour, car c’est Dieu Lui-même qui pourvoit à nos besoins. Il est naturel, en d’autres termes, que les serviteurs de Dieu soient nourris et vêtus par Dieu Lui-même, et que tous leurs besoins soient comblés par Lui. Nous ne devons pas chercher ces choses et les prendre aux autres, mais c’est à Dieu de nourrir et vêtir Ses ouvriers. C’est ce que signifie le verset 9.
Ceux qui veulent consacrer leur vie entièrement à répandre l’évangile peuvent prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit de par le monde par leurs propres ressources, tout comme Paul – Paul, fabriquant de tentes, finança son ministère par son propre travail. Ce que Jésus dit au verset 9 c’est que si nous nous consacrons entièrement à faire l’œuvre de Dieu et vivre pour Sa justice, alors il est juste que Dieu Lui-même nous nourrisse, nous habille, et pourvoie pour un toit au-dessus de nos têtes. Nous pouvons vivre entièrement pour Dieu, car le Seigneur pourvoira Lui-même à tous nos besoins. Il ne nous dit pas de ne pas prendre de vêtement de rechange quand nous prêchons l’évangile, mais de consacrer nos vies et nous donner totalement à Lui, car Il comblera alors tous nos besoins. Autrement dit, Il nous dit: “Si vous vous consacrez entièrement à Mon œuvre, je vous nourrirai et vous habillerai, et tous vos besoins seront pourvus par Moi. Alors vivez ainsi – pour servir Dieu, prêcher l’évangile, et consacrer-vous à l’annonce du Royaume des Cieux.”
 
 
Découvrez qui est digne d’entendre la prédication de l’évangile de l’eau et de l’Esprit
 
Au verset 11, Jésus dit: “Dans quelque ville ou village que vous entriez, informez-vous s’il s’y trouve quelque homme digne de vous recevoir; et demeurez chez lui jusqu’à ce que vous partiez.” Dans le passé, beaucoup allaient en tournée d’évangélisation sans argent en s’appuyant sur ce passage. Bien sûr, ce n’était pas mauvais comme formation pour serviteurs de Dieu, parce qu’ils traversaient des situations et avaient besoin d’expérimenter Son aide.
Dans le contexte d’aujourd’hui, ce passage nous dit que nous devons trouver ceux qui sont dignes de recevoir l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous ne devrions pas approcher n’importe qui et lui prêcher l’évangile. Effectivement, celui qui prêche l’évangile doit être capable de discerner les gens, avant toutes autres choses. La première question que nous devrions nous poser c’est: “Cet homme est-il vraiment quelqu’un qui pourrait recevoir l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Ou finira-t-il par gaspiller mon temps?” L’évangile doit être prêché, en d’autres termes, à ceux qui sont dignes de l’entendre.
Les besoins des disciples étaient aussi comblés par ces gens dignes. Parce que les disciples avaient été envoyés les mains vides, ils seraient morts de faim si personne ne leur avait donné le toit et le couvert. Mais Dieu promit qu’Il nourrirait tous ceux qui font Son œuvre. C’est pour cela qu’Il leur a dit de trouver ceux qui étaient dignes de recevoir la prédication de l’évangile, parce que c’était aussi ceux par qui leurs besoins étaient comblés.
Jésus continua à dire: “En entrant dans la maison, saluez-la.” Le Seigneur nous dit de prier pour la paix sur la maison que nous visitons pour partager l’évangile. Si nos salutations de paix sont rejetées, alors cette paix que nous avons souhaitée aux autres reviendra à nous. Si la maison est digne de la recevoir, Dieu bénira cette maison et la protègera. Ce passage est la Parole de promesse selon laquelle si les gens et les serviteurs de Dieu entrent dans une maison, prient pour elle et sa paix, et que ses membres le reçoivent par la foi, Dieu amènera effectivement la paix sur la maison.
Jésus dit aussi: “Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds.” Si vous parlez à quelqu’un de la Parole de vérité de Dieu et qu’il ne l’accepte pas, alors notre Seigneur dit de secouer la poussière de vos pieds et de partir. Vous n’avez pas besoin d’ajouter d’autres paroles pour ces gens qui refusent de recevoir la Parole de Dieu dans leur cœur. Pour eux viendront des plaies qui seront si terrifiantes que le jour du dernier jugement de Sodome et Gomorrhe serait préférable. Ces gens seront inévitablement condamnés pour chacun de leurs péchés.
Envoyant Ses disciples rendre témoignage de l’évangile, notre Seigneur dit aussi: “Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups”. Notre Seigneur dit cela parce qu’Il envoya Ses disciples dans un monde tellement mauvais. C’est pour cela qu’Il ajouta: “Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes.” Nous pouvons maintenant comprendre ce que notre Seigneur voulait dire en déclarant ces choses. Les gens de Dieu sont vraiment purs et innocents, mais ce monde est plein de méchants, de voleurs, de menteurs et de gens mauvais. Nous devons donc prier en tout temps. Vous aussi devez prier, et les anciens dans la foi doivent aussi faire des prières de foi pour les nouveaux. C’est le principe de base de la nourriture de la foi, et la direction que nous devons donner aux nouveaux croyants.
Avez-vous beaucoup d’inquiétudes et de soucis? Vos cœurs en sont-ils chargés? Alors priez Dieu. Prier Dieu c’est demander à notre Seigneur d’enlever nos inquiétudes, et être libéré de tous ces soucis en croyant que le Seigneur s’occupera effectivement de tous nos soucis. La Bible nous promet que si nous prions Dieu sans cesse et en tout temps, Sa paix, qui dépasse toute intelligence, gardera nos cœurs et nos pensées en Jésus-Christ (Philippiens 4:7).
 
 

Si nous faisons confiance au Seigneur et Le prions, nous pouvons surmonter tous les problèmes

 
Si nous sommes inquiets, nous devons prier Dieu en Lui faisant confiance. Le Seigneur répondra à nos prières, nous donnera la paix, et résoudra les problèmes que nous avons. C’est pour cela que nous devons prier sans cesse (1 Thessaloniciens 5:17).
Prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’est pas si facile. La capacité d’exprimer l’évangile seule ne suffit pas, mais nous devons vivre sagement et par la foi, et nous consacrer comme un bouton ornemental de l’évangile, ce qui rend plus difficile la tâche d’accomplir notre devoir de répandre l’évangile. Si nous, les justes, ne prions pas Dieu, il est certain que nous perdrons nos forces, notre puissance reçue de Dieu s’en ira, et tout ira en décadence. Nous devons veiller les uns sur les autres, nous aider, et prier les uns pour les autres, de sorte que nous servions l’évangile fidèlement. Quand nous vivons confiants en Dieu et remplissons notre rôle de boutons ornementaux de l’évangile, nos prières doivent toujours nous accompagner.
Mes chers chrétiens, maintenant que vous avez été remis de tous vos péchés en croyant en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous inquiétez-vous encore de comment vous vivrez et de comment joindre les deux bouts? Alors je voudrais vous dire de penser à Lazare le mendiant. Lazare était un mendiant qui vivait à la porte d’un homme riche, afin de manger ce qui tombait de la table du riche. Bien que ce mendiant ait cru en le Seigneur, sur terre, il vécut comme mendiant, survivant des miettes du riche. Mais alors qu’il vécut une telle vie misérable dans ce monde, quand il mourut, il fut accueilli dans les bras d’Abraham et reçu aux Cieux, à cause de sa foi. En revanche, tout ce qui attendait l’homme riche qui avait vécu dans le luxe alors qu’il vivait dans ce monde était une souffrance éternelle, ayant une soif si terrifiante qu’il aspirait après ne serait-ce qu’une goutte d’eau.
Mes chers frères et sœurs, il est naturel de s’inquiéter de ce que nous allons manger et de notre vêtement même quand nous avons reçu la rémission des péchés. La Bible nous dit: “Si nous avons la nourriture et le vêtement, nous en sommes contents” (1 Timothée 6:8). Si vous décidez de vivre pour le Seigneur, et Lui faites confiance pour pourvoir à tous vos besoins de base, vous n’avez pas de quoi vous inquiéter. Cependant, si vous cherchez à vivre votre vie par vous-mêmes, vous aurez des inquiétudes. C’est à cause de notre nature humaine que nous nous inquiétons beaucoup.
Mais une fois que nous abandonnons notre nature, que nous décidons d’être satisfaits de ce que le Seigneur nous donne pour servir l’évangile, que nous consacrons nos vies à servir l’œuvre de Dieu sans être distraits par le matérialisme de ce monde, et que nous décidons de ne pas faire de compromis avec le monde pour des gains insensés, alors nous pouvons vivre nos vies libres de toute inquiétude. Alors, que se passera-t-il si nous continuons à nous inquiéter pour notre nourriture, notre vêtement, et nos besoins? Nos inquiétudes vont grandir de plus en plus jusqu’à briser notre foi, et nous finirons par quitter l’Eglise.
Mes chers chrétiens, je ne peux insister suffisamment sur l’importance pour nous de prier en tout temps. Il y a tant de choses pour lesquelles prier, et il y a tant de choses à faire pour Dieu. N’est-ce pas? Il peut sembler qu’une fois que quelque chose est fait, c’est terminé, mais il y a toujours d’autres choses à faire et plus de tâches à accomplir. Accompagnés par nos prières constantes et incessantes, chacun de nous doit accomplir fidèlement toutes ces œuvres.
Par exemple, la publication de nos livres est un processus continuel de travail qui requiert l’engagement non seulement de moi-même mais de beaucoup d’autres. L’évangile de l’eau et de l’Esprit n’est pas prêché par seulement une personne, mais par tous ceux qui y croient et sont fidèles à l’ordre du Seigneur de le répandre jusqu’aux extrémités de la terre. Pour que j’écrive ces paroles et les mette dans des livres, il doit y avoir des gens derrière qui prient pour ce ministère, des ressources financières pour les dépenses requises, et l’engagement d’un grand nombre de personnes. Nous devons prier pour chacun d’eux, pour leur santé, leur bien être, leur foi, que Dieu les garde et les protège tous, pour que l’évangile de l’eau et de l’Esprit continue d’aller de par le monde et atteigne tout lieu. Nous devons prier pour nos partenaires, nos frères et sœurs, nos ouvriers, les autres âmes, nos circonstances – il y a tant de choses pour lesquelles prier et beaucoup de besoins à combler par la foi que nous ne pouvons tout énumérer ici. Ce qui est clair c’est que tous ces besoins doivent être comblés en Dieu par nos prières et la puissance de notre foi.
Si seulement nous pouvons prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit et le servir sur la terre, et si seulement nos besoins de base sont comblés, il n’y a rien de plus que nous puissions demander. C’est avec un cœur content et une foi ferme que nous devons vivre. Le fait que nous ayons reçu la rémission de tous nos péchés, et que tous nos besoins soient comblés – c’est une raison suffisante de remercier Dieu encore et encore. Si nous ne convoitons pas les choses du monde, et si nous sommes contents d’avoir la nourriture et le vêtement, alors nous vivrons bien dans ce monde comme ouvriers de Dieu.
Ce dont nous devons nous rappeler ici, en plus, c’est que notre Seigneur dit: “l’ouvrier mérite sa nourriture.” Cela signifie que si nous consacrons nos vies à l’œuvre de Dieu, Dieu Lui-même nous nourrira et nous habillera, et Il comblera tous nos besoins. C’est juste que nous recevions et nous nourrissions de la provision de Dieu. C’est ce que veut dire ce passage ici.
Si vous avez des inquiétudes pour les choses de ce monde, comment l’expliquer? Pourquoi vous inquiétez-vous des choses du monde? Parce que vous ne voulez pas qu’on se moque de vous. Mais ce n’est qu’une réflexion de votre chair. En d’autres termes, c’est à cause des convoitises de votre chair que vos âmes sont chargées de ces inquiétudes du monde. Vous vous inquiétez parce que vous voulez plus que ce qui est nécessaire pour vivre alors qu’en fait, tout ce que vous avez à faire c’est combler vos besoins de base, vivre votre vie de foi et servir l’évangile. La convoitise de la chair est la racine de vos inquiétudes. Si vous insistez sur le fait que devez être mieux que vos amis, que vous devez être plus haut qu’un autre, et si vous vous comparez constamment aux autres, n’est-ce pas logique que tant d’inquiétudes s’élèvent? On tombe dans ce genre d’inquiétudes, se demandant quoi manger, quoi porter, et comment joindre les deux bouts, parce qu’on entretient sa convoitise pour les choses du monde.
Franchement, je n’ai pas ce genre d’inquiétude sur quoi manger et boire. Mais je n’étais pas comme cela avant. Avant, moi aussi j’étais quelqu’un qui avais beaucoup d’inquiétudes sur les choses du monde, mais maintenant, ma pensée a été complètement transformée. Mes soucis ont changé. Avant, je m’inquiétais pour moi-même, mais maintenant, c’est de quelqu’un d’autre dont je me soucie. Je suis devenu un homme si heureux grâce à l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Les ouvriers de la foi qui servent l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne s’inquiètent pas des choses insensées du monde. Ceux qui ont vécu leur vie de foi en Dieu ont vécu pour Sa justice seule.
Et quand nous prêchons l’évangile à quelqu’un, nous devons voir si cette personne cherche vraiment la vérité, et si oui, alors nous devrions lui dire que tout ce dont elle doit s’inquiéter c’est de ne pas être préparé pour la vie future. Et quand nous expliquons le jugement éternel, ceux qui cherchent la vérité écouteront avec attention notre témoignage. Puis, si nous prêchons la Vérité de l’évangile à ces âmes préparées, ils l’accepteront par la foi et deviendront les enfants de Dieu.
Quand vous prêchez l’évangile à une personne, ne donnez pas tout d’un coup. Bien sûr, parfois, nous ne pouvons pas faire autrement, mais le faire n’est pas bon communément pour le salut des gens. La sagesse est essentielle dans la prédication de l’évangile.
Le passage des Ecritures d’aujourd’hui en Matthieu 10:1-16, qui fut adressé aux disciples quand Jésus les envoya rendre témoignage à l’évangile est maintenant accompli pour nous par la foi.
Avez-vous des inquiétudes et êtes-vous anxieux? Alors priez Dieu avec la foi qui croit en Sa Parole. Les inquiétudes et l’anxiété apparaissent quand nous ne prions pas Dieu pour Son aide. Croyez en Lui en priant avec foi. Alors, Il répondra à vos prières.
Nous devons vivre par la foi en la Vérité de Dieu, l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et je ne peux pas assez remercier Dieu de ce qu’Il nous permet de guérir les maladies spirituelles des gens en nous donnant la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Alléluia!