Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 10-2] Vivons comme ouvriers de Dieu (Matthieu 10:1-8)

Vivons comme ouvriers de Dieu
(Matthieu 10:1-8)
“Puis, ayant appelé ses douze disciples, il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs, et de guérir toute maladie et toute infirmité. Voici les noms des douze apôtres. Le premier, Simon appelé Pierre, et André, son frère; Jacques, fils de Zébédée, et Jean, son frère; Philippe, et Barthélemy; Thomas, et Matthieu, le publicain; Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée; Simon le Cananite, et Judas l’Iscariot, celui qui livra Jésus. Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes: N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.”
 
 
Jésus appela Ses douze disciples, et Il décida de répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit de par le monde entier par ces disciples. Mais l’un de ces disciples, Judas, finit par trahir son propre Maître, car il ne croyait pas que Jésus était le Fils de Dieu et le Messie qui était venu sur cette terre comme Sauveur de l’humanité. Judas vendit Jésus pour de l’argent. Mais plus tard, il le regretta quand il reconnut qu’il avait vraiment trahi le Fils de Dieu. Nous devons nous rappeler ici que lorsque nous suivons Jésus, si nous trahissons l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné, nous finirons aussi comme ce Judas. Malheureusement, il y a beaucoup trop de Chrétiens du genre de Judas sur cette terre.
Si aucun de nous ne veut la mort spirituelle, nous devons croire et répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu de tout cœur. Pour marcher sur cette voie juste, nous devons avoir foi en la divinité de Jésus et Ses ministères de l’eau, du sang et de l’Esprit.
Ce monde est un champ de bataille spirituel pour les Chrétiens. Il y a beaucoup de mauvais esprits dans le monde. Ces esprits cherchent toute opportunité pour dévorer même ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Même si quelqu’un croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, s’il tombe dans la convoitise de sa chair, il finira par la mort spirituelle.
Nous ne devrions pas permettre aux trompeurs de faire ce qui leur plait. Plutôt, nous, les vrais Chrétiens, devons nous lever contre eux en exposant la vanité de la foi de ces menteurs. Ils nous laisseront alors seuls. Autrement, si nous manquons de nous lever, nous finirons par être dévorés par eux. C’est pour cela que nous devons vivre nos vies de soldats de Dieu après avoir cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quiconque a reçu la rémission du péché en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit doit devenir un vrai chrétien qui prêche l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Dis-je alors que tout croyant doit devenir un ministre? Non, ce n’est pas ce que je dis. Ce serait encore mieux si tout croyant exerçait un ministère, mais ce que je dis ici c’est que chacun de nous doit faire l’œuvre du Royaume de Dieu selon le don que Dieu a donné à chacun de nous.
Vous devez réaliser que si vous ne devenez pas l’armée de Dieu qui sert Son évangile, vous finirez dévoré par l’armée de Satan. Il y en a parmi nous qui pensent “Bon, puisque je ne suis pas un ministre, je pense que ma foi en le Seigneur est bien comme elle est.” Mais mes chers croyants, vous ne devez pas penser ainsi. Vous devez réaliser que Satan ne discrimine pas dans ses attaques, et qu’il est prompt à lier tous ceux qui ne travaillent pas pour le Royaume de Dieu et sont plutôt attachés aux convoitises de leur chair, peu importe qu’ils soient laïcs ou ministres.
Donc, tout chrétien doit rejeter les trois convoitises de la chair (1 Jean 2:16). La première convoitise que nous devons rejeter et celle du plaisir; nous devons rejeter nos désirs qui vont au-delà de ce que Dieu nous a permis. Deuxièmement, nous devons rejeter les désirs des yeux. Troisièmement, nous devons rejeter les désirs de l’orgueil de la vie. Vous devriez graver dans vos cœurs le fait que c’est alors seulement que vous pouvez aimer le Seigneur et Le suivre.
Si, par hasard, vous suivez les désirs de votre chair, pensant “C’est bon, puisque j’ai reçu la rémission de mes péchés”, vous finirez par mourir. Parce que vous avez reçu la rémission de vos péchés, il est normal que Satan ne vous laisse pas seul, mais cherche encore plus à vous abaisser, cherchant l’opportunité d’atteindre son objectif. Donc, pour ne pas être détruits par Satan, nous devons être sur nos gardes, et combattre le combat spirituel de la foi contre lui. Seuls ceux qui gagnent ce combat peuvent survivre. Et pour ce faire, nous devons croire en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Pour augmenter notre force spirituelle, nous devons combattre les mensonges dans cette bataille. C’est quand les chrétiens s’engagent dans le combat spirituel qu’ils réalisent la grandeur de leur foi, et c’est quand ils se battent contre leurs ennemis par la puissance de la Parole de Dieu qu’ils peuvent gagner des âmes.
Si nous ne continuons pas à croire en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs, nous, aussi, perdrons non seulement notre force mais aussi nos possessions et même notre vie. Comment perdrons-nous les bénédictions de Dieu? En manquant de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, car ce monde est un champ de bataille spirituel, et donc Satan ne laisse pas les incrédules seuls.
 
 

Notre Seigneur nous commanda de chercher la brebis perdue de Dieu et de lui prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit

 
Les ouvriers de Dieu doivent toujours faire Ses œuvres. Les ouvriers de Dieu doivent aller à la recherche de Sa brebis perdue. Notre Seigneur prit douze hommes pour disciples en étant sur terre. Et par ces disciples de Jésus, beaucoup de gens reçurent la rémission des péchés, et furent capables de vivre comme l’armée bénie de Dieu et venir en Sa présence.
Il est écrit dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui: “N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Allez, prêchez, et dites: Le royaume des cieux est proche.” Nous devons chercher des âmes innocentes, non des Samaritains spirituels.
Les Samaritains étaient liés en partie aux Israélites, mais ils n’étaient pas de pur sang. C’étaient les descendants de sang mixte, venant de mariages entre Israélites et Assyriens pendant la captivité babylonienne. Donc, les Israélites ne les acceptaient pas comme étant de leur peuple dès lors.
Spirituellement parlant, c’est vers les brebis perdues d’Israël que nous devons aller. Nous devrions examiner chaque âme, nous demandant: “cette personne est-elle vraiment une brebis perdue pour Dieu?” Il y a des gens sur cette terre qui ont désespérément soif de la Parole de Dieu.
C’est quand nous faisons vraiment l’œuvre de Dieu que nous sommes modelés comme bons disciples de Jésus que Dieu peut utiliser. Dieu nous change en soldats entraînés de Jésus et nous utilise comme Ses instruments. Alors que nous faisons l’œuvre de Dieu comme ouvriers, il y a des moments où nous devons laisser notre amour propre de coté. Ainsi, nos pensées seront transformées devant Dieu, et nous serons modelés et transformés en vases que Dieu peut utiliser comme instruments. Si nous voulons vivre la vie de disciple de Jésus, d’ouvriers de Dieu, notre Seigneur nous changera en bons serviteurs. Ceux qui sont trop faibles et timides deviennent courageux et forts, et ceux qui manquent de foi en la Parole de Dieu deviennent des gens de foi qui ont une foi forte en la Parole de Dieu. Une foi forte est absolument essentielle pour les ouvriers de Dieu, parce que nous ne pouvons faire Son œuvre qu’avec la foi en Sa puissance. Ce n’est pas par notre propre force que l’œuvre de Dieu est accomplie, mais c’est par la puissance de Dieu.
Les pécheurs sont prompts à persécuter les disciples de Jésus qui vivent sur cette terre en faisant l’œuvre de Dieu. Jésus dit: “Le disciple n’est pas plus grand que son maître, ni le serviteur plus que son seigneur. Il suffit au disciple d’être traité comme son maître et au serviteur comme son seigneur” (Matthieu 10:24-25). Il dit qu’il suffit au disciple d’être comme son maître.
Jésus est notre enseignant, à nous qui croyons en Lui. Quand notre Seigneur vint sur cette terre, il fut méprisé et abaissé par beaucoup de gens. Comme notre Seigneur Lui-même fut persécuté, nous devrions accepter comme naturel que nous, qui sommes devenus Ses disciples, soyons persécutés. A ceux qui sont devenus Ses disciples, il suffit d’être capable d’endurer la persécution, tout comme notre Seigneur l’a fait. Comme notre Seigneur suivit la volonté de Dieu en souffrant des persécutions, nous devrions, comme Ses disciples, suivre la volonté de notre Seigneur aussi, et endurer la persécution comme si de rien n’était. Les disciples de Jésus doivent effectivement savoir comment se réjouir de la persécution des menteurs. Et même au milieu de leur persécution, ils doivent savoir comment suivre le Seigneur pleinement. En plus, les soldats du Seigneur doivent savoir comment mener le combat spirituel.
Tout sera révélé selon la Vérité de Dieu. Donc nous devons réaliser que toute iniquité que les gens commettent en secret sera révélée, car notre Seigneur dit: “Il n’y a rien de couvert qui ne soit révélé, ni rien de caché qui ne soit connu” (Matthieu 10:26).
 
 

Dieu nous a rendus vaillants

 
Je crois que Dieu est vivant. Notre Seigneur dit aux ouvriers de Dieu: “ne craignez pas ceux qui tuent le corps mais ne peuvent tuer l’âme. Mais craignez plutôt Celui qui est capable de détruire l’âme et le corps en enfer” (Matthieu 10:28). Ce que nous devons réaliser ici c’est que Celui qui a l’autorité de jeter les pécheurs en enfer c’est Dieu, Celui qui nous a sauvés de nos péchés est aussi le même Dieu, et Celui qui nous a donné la vie éternelle est le même Dieu. La mort ne signifie pas la fin de notre existence. Tous sont nés une fois, et meurt une fois, et seront ramené à la vie éternelle un jour. C’est ce que nous devons savoir et croire. Ceux qui, par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, croient que Jésus est devenu leur Sauveur ont effectivement été sauvés de tous leurs péchés, mais ceux qui ne croient pas en ce vrai évangile seront jetés en enfer par Dieu.
Il y a d’énormes différences entre la réincarnation et la résurrection. La réincarnation est la notion selon laquelle lorsqu’une vie se termine, elle est réincarnée dans une autre forme de vie, et que ce cycle continue. Simplement, une âme née comme un ver de terre naîtra comme lapin demain, et puis comme un poulet la fois suivante. Mais c’est un non sens.
Mes chers croyants, nous les vrais Chrétiens ne devons pas avoir peur des antichrétiens. Si ceux qui ne sont pas nés de nouveau ne veulent pas être en communion avec nous nés de nouveau, alors tout ce que nous avons à faire c’est ne pas être en communion avec eux. Vous pourriez vous demander si nous ne sommes pas trop seuls. Mais peut-on se sentir seul quand il y a tant de justes de Dieu? Le juste évite d’être avec les pécheurs. Il y a, après tout, beaucoup de gens de Dieu avec qui les justes peuvent travailler. C’est avec le peuple de Dieu que je veux vivre, et c’est avec l’Eglise de Dieu que je veux œuvrer.
Nous devons réaliser que personne ne mourra sans que Dieu ne le permette. Jésus dit “Deux hirondelles ne se vendent-elles pas pour une pièce?” Si une hirondelle est vendue, nous dirions qu’elle est vendue et achetée par des gens, mais même cela n’est possible que si Dieu le permet. Si tel est le cas, combien Dieu prendra-t-Il soin du juste? Notre propre mort aussi ne viendra pas sans que Dieu ne le permette. Si Dieu ne le permet pas, nous ne mourrons pas parce que quelqu’un essaie de nous tuer. Nous ne mourrons que lorsque Dieu le permettra, et rien ne peut y changer sans la permission de Dieu. Notre vie, en d’autres termes, est dans la main de Dieu. Nous sommes beaucoup plus précieux que les oiseaux du ciel.
Notre Seigneur dit: “Quiconque me confesse devant les hommes, je le confesserai devant mon Père qui est dans les cieux. Mais quiconque me renie devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux” (Matthieu 10:32-33).
Mes chers croyants, si nous croyons en le baptême que Jésus reçut et en Son sang versé à la Croix comme notre salut, Il nous acceptera. Par contre, si nous manquons de croire ainsi, Jésus nous reniera aussi. A cause de nos péchés, Il fut baptisé par Jean le Baptiste et condamné, et nous a donc sauvés de nos péchés. Si nous renions cette Vérité, alors nous renions Jésus.
Notre Seigneur dit: “Si quelqu’un n’est pas né d’eau et d’Esprit, il ne peut voir le royaume de Dieu” (Jean 3:5). “Etre né de nouveau d’eau et d’Esprit” c’est recevoir la rémission du péché en croyant en la Vérité selon laquelle Jésus nous a sauvés de tous nos péchés une fois pour toutes par Son baptême et Sa mort à la Croix. Mes chers croyants, parmi les chrétiens, ceux qui sont vraiment nés de nouveau sont ceux qui ont reçu la rémission de tous leurs péchés en étant né de nouveau d’eau, de sang, et d’Esprit. Nul ne peut naître de nouveau sans la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Pensez-vous encore que Jésus a manqué d’ôter tous vos péchés? Quand la grand-mère d’une sœur de mon église fut hospitalisée, le pasteur de l’église de cette grand-mère vint la voir et dit: “Essaie de dire encore des prières de repentance. Jésus a pris ton péché originel, mais Il n’a pas ôté tes péchés personnels.” Croyez-vous qu’Il prit seulement votre péché originel, et que vos propres péchés soient restés? Si quelqu’un croit cela, alors il renie Jésus le Sauveur. Ce que nous devons savoir c’est que Jésus a sauvé parfaitement chacun de nous de tous nos péchés en recevant Son baptême et en versant Son sang.
Mais si quelqu’un renie cette Vérité de l’eau et de l’Esprit, Jésus le reniera aussi. Jésus dira: “Tu as dis que tu ne me connaissais pas. Tu as dit que je n’avais pas ôté tous tes péchés. Je ne te connais pas. Va-t-en. Je t’enverrai à l’endroit le plus chaud!” Si nous ne croyons pas en le baptême et le sang versé de Jésus, Jésus nous reniera aussi, et si nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pourrons entrer aux Cieux selon notre foi.
Notre Dieu est le Dieu de justice et d’équité. Jésus est le Dieu de Vérité. L’évangile de Dieu de l’eau et de l’Esprit est sa justice, non un mensonge. Si notre Seigneur ne faisait qu’approuver quiconque essaie de croire en Lui n’importe comment, pourquoi aurait-Il donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit en se sacrifiant à ce point? C’est précisément pour nous sauver de nos péchés qu’Il s’est sacrifié et nous a donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais seulement si nous croyons en cet évangile. Il ne dit pas: “Bon, puisqu’ils disent croire en moi et essaient de vivre en chrétiens, comment dire que je ne les connais pas? Ils n’ont pas la bonne réponse mais je devrais les approuver par compassion”. Donc, si quelqu’un ne connaît pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il n’a pas été sauvé de tous ses péchés.
Notre Seigneur dit: “Ne pensez-pas que je sois venu apporter la paix sur terre. Je ne suis pas venu apporter la paix mais l’épée” (Matthieu 10:34). Nos ouvriers ne doivent pas se méprendre. Il n’est pas bon que les justes soit ami des pécheurs et vivent en paix à n’importe quel prix, mais ils doivent prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui réconcilie les pécheurs avec Dieu. Notre Seigneur nous dit: “Croiras-tu en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ou non? J’ai ôté tous tes péchés. Le croiras-tu ou non?” Si nous croyons, Il nous sauvera, mais si nous ne croyons pas, Il nous détruira.
Le Seigneur dit qu’Il n’est pas venu apporter la paix, mais le conflit. Il vint sur terre pour lever les belles filles contre leurs belles mères, les pères contre les fils, et les grands parents contre les petits enfants. Jésus est à la fois un guerrier spirituel et le Prince de paix.
Bien que Jésus ait effacé tous les péchés du monde, Il ne peut sauver ceux qui ne croient pas en la Vérité malgré tout. Chers chrétiens, si vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous serez réconcilié avec Dieu, mais si vous ne croyez pas en cet évangile, vous resterez ennemis de Dieu. Ceux qui sont nés de nouveau peuvent facilement trouver des ennemis dans leur propre maison – c’est-à-dire que les membres de nos propres familles qui ne sont pas nés de nouveau peuvent devenir nos ennemis.
De temps en temps, nous visitons les hôpitaux pour prêcher l’évangile, et certaines histoires que nous y avons entendues des patients sont plutôt effrayantes.
“Bonjour, comment allez-vous? Tiens, où est l’autre patient? Est-il quelque part?”
“En fait, il est mort hier.”
Les gens parlent si facilement de la mort humaine. Bien sûr, ce n’est pas eux mais d’autres qui sont morts, mais ils en parlent parfois trop légèrement, comme si ce n’était qu’une banalité. Sans tristesse, ils disent simplement “Il est mort”.
Les gens qui n’ont pas reçu la rémission du péché n’ont pas de cœur, ni d’amour, ni de grâce (Romains 1:31). Ils restent indifférents même quand leurs frères et sœurs meurent. Ils sont tristes mais juste un peu. Ils ont l’air brisé à la cérémonie funéraire, mais ils oublient tout aussitôt qu’ils retournent chez eux dans leur voiture.
Mes chers chrétiens, ceux qui sont nés de nouveau ont du cœur. Ils serrent le faible dans leur cœur. Cela brise leur cœur de ne pas pouvoir aider par incapacité. Nous avons peut être dit certaines bonnes choses à quelqu’un, mais dans le cœur du juste, la compassion pour les autre demeure. Nous sommes concernés et prenons soin de nos frères et sœurs croyants, voulant qu’ils prospèrent dans leur corps et leur esprit.
Cela brise nos cœurs de voir ceux qui n’ont pas encore reçu la rémission de leurs péchés, parce que nous avons des cœurs compatissants pour eux fondamentalement. Nous avons réellement des cœurs compatissants et pleins de grâce pour eux, espérant qu’ils prospèrent. C’est notre désir d’où qu’ils soient, qu’ils aillent à l’Eglise de Dieu qui prêche l’évangile de l’eau et de l’Esprit, reçoivent la rémission de leurs péchés, fréquentent fidèlement l’Eglise de Dieu, et soient bénis. Cela m’attriste beaucoup de voir qu’il n’y a pas la grâce de Dieu dans le cœur de beaucoup de gens.
Si quelqu’un part dans le monde et ne vit plus comme ouvrier de Dieu dans Son Eglise, il lui est très facile de perdre son cœur né de nouveau, peu importe avec quelle fermeté il est déterminé à vivre l’évangile.
 
 

Celui qui aime Dieu plus que tout

 
Les vrais chrétiens aiment Dieu et font Son oeuvre. Notre Seigneur dit: “Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi. Et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi” (Matthieu 10:37).
Mes chers chrétiens, pensez-y de nouveau. Si vous voulez vivre votre vie comme ouvriers de Dieu, vous devriez avoir un cœur qui aime Dieu avant tout. C’est seulement quand vous aimez Dieu avant tout autre chose ou personne dans ce monde que vous pouvez devenir Ses bons ouvriers.
Nous ne pouvons pas vraiment aimer Dieu par nos efforts, en essayant de l’aimer davantage. Au contraire, c’est en abandonnant notre confiance en notre chair et en mettant de côté la convoitise de la chair, en plaçant notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et donc en laissant l’amour de Dieu régner sur nos cœurs, que nous pouvons vivre comme vrais disciples de Jésus-Christ. Tout comme nos cœurs reçoivent la rémission de nos péchés, Dieu devient en même temps Celui que nous aimons plus que tout.
Notre Seigneur dit: “Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi.” Ce passage ne signifie pas que nous ne devons pas aimer nos parents, mais que nous devons réaliser que Dieu est plus digne de notre amour et respect que nos parents. C’est ce que notre Seigneur nous dit. En d’autres termes, parce que Dieu est bien plus honorable que nos parents de chair, et parce qu’Il nous a donné des choses bien meilleures que nos parents, nous devrions aimer Dieu plus que tout, et dans cet amour de Dieu nous devrions aussi honorer et aimer nos parents de chair. Notre Seigneur est bien plus aimable que nos propres femmes, enfants, pays, santé, argent, réputation, plaisir, nous-mêmes, ou quoi que ce soit dans ce monde. Il n’y a rien dans ce monde de plus aimable que notre Seigneur.
Mes chers chrétiens, bien que nous nous aimions nous-mêmes, quand nous nous comparons au Seigneur, nous ne pouvons que confesser que le Seigneur est bien plus aimable et précieux que nous. Tout comme Pierre confessa sa foi en disant: “Oui, Seigneur, Tu sais que je T’aime”, nous aussi ne pouvons éviter de faire la même confession de foi. Notre Seigneur est vraiment majestueux et aimable. Il n’y a personne dans ce monde, dans l’univers entier et pour l’éternité qui soit meilleur que notre Seigneur. Rien de matériel ne peut être meilleur que notre Seigneur. Ni aucun plaisir ne peut être meilleur que le Seigneur.
Les ouvriers de Dieu aiment le Seigneur plus que tout et Le servent. En effet, ce ne sont que ceux là qui peuvent devenir les ouvriers de Dieu. Et Dieu aime aussi premièrement les ouvriers qui pensent toujours à Lui. Précisons ici que vous et moi devons effectivement vivre comme de tels ouvriers.
Parfois, étant parents, nous pouvons faire plus attention à nos enfants qu’au Seigneur, mais nous croyons dans nos cœurs que même nos propres enfants ne seront jamais plus précieux que le Seigneur Lui-même. Comprenez-vous ce que j’essaie de dire ici? Si nous devions comparer nos propres enfants au Seigneur et estimer leur valeur, notre Seigneur est bien plus précieux que nos propres enfants. Ce n’est pas parce que nous n’aimons pas nos enfants que nous aimons le Seigneur davantage, mais nous le faisons parce que notre Seigneur en est digne plus que nos enfants. Et prendre soin et chérir nos enfants dans l’amour de notre Seigneur est l’amour vrai. Quand je dis que nous aimons Dieu plus que nos parents et nos enfants, certains pourraient penser que je dis de ne pas aimer les enfants ni les parents et de les abandonner, mais ce n’est pas ce que je dis. Je ne vous dis pas d’abandonner vos enfants et vos parents, mais d’aimer Dieu plus que tout.
Souvenez-vous de ce que le Seigneur dit: “Celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit n’est pas digne de moi” (Matthieu 10:38). Un vrai ouvrier de Dieu est quelqu’un qui suit le Seigneur même dans la difficulté. Vous et moi devons être capables de suivre le Seigneur même dans la difficulté et quand c’est dur.
C’est quelque chose de très difficile à mettre en pratique. Ayant dit: “Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi. Et celui qui aime son fils ou sa fille n’est pas digne de moi”, notre Seigneur ajouta: “Et celui qui ne prend sa croix et ne me suit n’est pas digne de moi.” Ce qu’Il nous dit c’est que nous devons aimer le Seigneur plus que nous-mêmes.
Tout ouvrier qui suit Dieu doit avoir sa propre croix. En d’autres termes, ceux qui croient en Jésus et veulent Le suivre feront face à des difficultés et des souffrances. Et ce sont ceux qui, même s’ils se trouvent au milieu de souffrances, font toujours confiance au Seigneur qui sont les vrais ouvriers de Jésus. En d’autres termes, ceux qui suivent le Seigneur non seulement quand c’est confortable mais aussi quand c’est dur sont les vrais ouvriers de Dieu.
C’est par ces ouvriers de Dieu que Jésus accomplit Sa volonté. Mes chers chrétiens, si c’est vrai, vous et moi devons devenir des ouvriers de Dieu. Nous ne devrions pas être satisfaits d’être seulement Ses saints. Nous devons devenir Ses ouvriers fidèles. Nous devons vivre notre vie comme Ses ouvriers. Alors la volonté de Dieu s’accomplira. C’est seulement quand nous vivons comme Ses ouvriers que nous pouvons éviter la mort spirituelle et recevoir et jouir de toutes les bénédictions que Dieu répand sur nous.
Mes chers chrétiens, regardez aux frères et sœurs qui ont reçu récemment la rémission de leurs péchés. Nous voyons que parce qu’ils n’ont pas été amenés à devenir des ouvriers de Dieu, trop d’entre eux vivent sans but, bien qu’ils soient devenus de nouvelles créatures. Quand tant de gens meurent, et quand tant d’âmes vont droit en enfer, celui qui ne croit que pour lui et ne répand pas la bonne nouvelle aux autres est méchant. Ces gens sont comme le serviteur à qui on a donné un talent, qui sera rejeté à la fin (Matthieu 25:28-30).
 
 

Le vin

 
Dieu dit à ceux qui ont reçu la rémission des péchés de devenir Ses ouvriers, peu importe leur faiblesse. Il nous dit de vivre comme des ouvriers qui répandent l’évangile et dont les vies y sont consacrées. Si nous vivons comme ces ouvriers qui servent l’évangile, Dieu nous aidera de bien des façons. Pourquoi nous aiderait-Il? Parce qu’il convient que le Père nous donne de la nourriture, en sorte que nous, comme les branches de la vigne de Jésus, portions beaucoup de fruits.
Mais qu’arrivera-t-il si des branches poussent dans la vigne et sont là sans porter aucun fruit? Dieu coupera de la vigne toutes ces branches qui sont sans fruits peu importe combien de nourriture elles reçoivent. Quand les branches sans fruit seront coupées, de nouveaux bulbes viendront à leur place. Les vieilles branches fourniront alors à ces bulbes la nourriture depuis le tronc, pour qu’ils fleurissent et portent du raisin. Quand les prédécesseurs dans la foi nourrissent les nouveaux avec la Parole de Dieu, les nouvelles branches porteront rapidement des fruits.
Ceux qui ont reçu la rémission des péchés d’abord doivent se déplacer pour répandre l’évangile, pendant que les prédécesseurs dans la foi continuent de fournir ces nouveaux nés de nouveau en nourriture. Ainsi, plus de gens reçoivent la rémission du péché. C’est par ces vieilles branches, et par les frères et sœurs qui viennent de recevoir la rémission des péchés, que l’évangile continue de se répandre. Alors que vous répandez l’évangile, vous devez enseigner aux gens comment vivre après avoir reçu la rémission des péchés.
Si vous et moi ne servons pas l’évangile après avoir reçu la rémission des péchés, nous tomberons hors de l’Eglise de Dieu. Quiconque est devenu une nouvelle branche doit porter du fruit et multiplier; s’il ne le fait pas, le Seigneur le coupera. Donc, si vous avez réellement reçu la rémission des péchés, vous devez prier Dieu de vous donner une foi forte. Et vous devez écouter la Parole de Dieu diligemment, et agir selon la Parole même si vous avez du mal à pratiquer la Parole. Alors que nous prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit selon la Parole écrite de Dieu, si nous ne trouvons pas les mots, tout ce que nous devons faire c’est prier et recevoir une force renouvelée.
Mes chers croyants, c’est quand vous devenez ouvrier de Dieu que vous recevez Ses bénédictions. Si vous êtes devenu juste, c’est seulement quand vous vivez comme ouvrier de Dieu qu’Il continuera de vous fournir la nourriture sans fin. De cette nourriture, vous tirerez de quoi porter davantage de fruit, Dieu continuera à vous fournir suffisamment pour ces besoins. Les branches qui sont ainsi nourries par la foi grandissent et deviennent des branches larges et épaisses, et quand ces branches portent plus de bourgeons et que de nouvelles branches en sortent, elles deviennent encore plus grandes et fortes. C’est la vie désirable du juste.
Une vigne est vide à l’intérieur. Nul autre que nous sommes les sarments de vigne. Nous qui avons décidé de vivre comme les ouvriers de notre Dieu devons vider nos cœurs. Et nous devons remplir ces pièces vides de nos cœurs de la Parole de Dieu en y croyant. Ce serait bien si vider son cœur était aussi facile que vider un coffre, mais ce n’est pas le cas: vider nos cœurs est une tâche difficile de renoncement à soi. Toutefois, les ouvriers de Dieu savent très bien que plus leur souffrance et difficulté sont, plus ils auront d’occasions d’utiliser leur foi, et plus épaisses et fortes seront leurs branches.
Je voudrais encourager chacun de vous, qui avez reçu la rémission des péchés, à devenir les ouvriers de Dieu, pour Dieu Lui-même, pour les âmes du monde entier, pour vos familles et relations, voisins et amis, et pour votre propre destin aussi. Devenez les ouvriers qui servent l’évangile, les ouvriers qui prêchent l’évangile; devenez ces ouvriers de Dieu. Et Dieu vous bénira tous.
C’est mon espoir le plus ardent et ma prière que vous deveniez tous des ouvriers de Dieu avant toute autre chose, de peur que vous ne soyez la proie du Diable. Quand vous positionnez votre cœur envers Dieu et vivez comme Ses ouvriers, vous verrez vous-mêmes que Dieu vous donne effectivement plus de foi et vous aide.
Que Dieu vous bénisse et vous garde tous!