Predigten

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 12-1] Jésus dit qu’Il prend plaisir à la grâce et non aux sacrifices (Matthieu 12:1-8)

Jésus dit qu’Il prend plaisir à la grâce et non aux sacrifices
(Matthieu 12:1-8)
“En ce temps-là, Jésus traversa des champs de blé un jour de sabbat. Ses disciples, qui avaient faim, se mirent à arracher des épis et à manger. Les pharisiens, voyant cela, lui dirent: Voici, tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat. Mais Jésus leur répondit: N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui; comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu’il ne lui était pas permis de manger, non plus qu’à ceux qui étaient avec lui, et qui étaient réservés aux sacrificateurs seuls? Ou, n’avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de sabbat, les sacrificateurs violent le sabbat dans le temple, sans se rendre coupables? Or, je vous le dis, il y a ici quelque chose de plus grand que le temple. Si vous saviez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n’auriez pas condamné des innocents. Car le Fils de l’homme est maître du sabbat.”
 
 

Le sabbat est-il un jour si important pour les religieux?

 
Les disciples de Jésus eurent faim en chemin, et arrachèrent donc des épis et les mangèrent le jour du sabbat. Voyant cela, les pharisiens dénoncèrent Jésus et Ses disciples. Leur accusation disait que Jésus et Ses disciples avaient enfreint leur règlement au sujet du sabbat. Mais le Seigneur leur dit: “N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui; comment il entra dans la maison de Dieu, et mangea les pains de proposition, qu’il ne lui était pas permis de manger, non plus qu’à ceux qui étaient avec lui, et qui étaient réservés aux sacrificateurs seuls?” Et Il continua à répondre à leurs mauvaises pensées disant: “Ou, n’avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de sabbat, les sacrificateurs violent le sabbat dans le temple, sans se rendre coupables?”
Les pharisiens devaient écouter la réponse du Seigneur et se détourner de leur genre de foi pour suivre ce qu’Il leur disait. Le Seigneur leur dit: “Si vous saviez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices, vous n’auriez pas condamné des innocents.” Ce que notre Seigneur dit ici c’est qu’Il préfère que nous cherchions la grâce de Dieu et la foi juste plutôt que d’être zélés pour des rituels religieux.
Pour les Juifs, le sabbat était un jour religieux extrêmement important. Tout comme les chrétiens observent le Jour du Seigneur, les Juifs observaient le sabbat du lever du soleil à son coucher le samedi. Il importait beaucoup pour eux d’observer ce jour, car le faire c’était obéir à la volonté de Dieu et à Ses commandements. Donc comme ils pensaient que Jésus et Ses disciples prenaient le sabbat à la légère, auquel ils attachaient tant d’importance, ils les accusèrent d’être hors la loi. Mais le Seigneur leur dit: “Je prends plaisir à la miséricorde et non aux sacrifices.” Il dit: “Si vous connaissiez Ma volonté, vous n’auriez pas dénoncé Mes disciples.”
Indépendamment de l’importance du sabbat pour les Juifs, comment le fait de prendre quelques épis et les manger parce qu’ils avaient faim aurait-il pu être un grand péché des disciples du Seigneur? Bien que les règlements sur le sabbat aient été stricts, comment peut-il être mauvais que quelqu’un travaille pour éviter la mort le jour du sabbat? Nous pouvons considérer que cela ne pose pas de problème, car si nous regardons du point de vue de Dieu, Sa grâce est plus grande que Sa Loi. N’est-ce pas?
Quand David fuyait et se cachait du Roi Saül, il y a un temps où il eut si faim qu’il mangea les pains du Tabernacle, que seuls les sacrificateurs avaient le droit de manger. Les sacrificateurs qui servaient au Tabernacle en ce temps là donnèrent ces pains à manger à David. Ainsi, les pharisiens auraient du savoir que selon Dieu, Sa grâce prévaut sur les commandements de la loi. Ils n’auraient pas du oublier que les sacrificateurs avaient travaillé pour la rémission des péchés de leur peuple même lors du sabbat. Ils auraient aussi du savoir, donc, que lorsque les sacrificateurs travaillaient dans le Tabernacle pendant le sabbat, ils ne le profanaient pas. Jésus dit à Ses accusateurs que même si les sacrificateurs ne gardaient pas le sabbat dans le Tabernacle, ils étaient innocents. Ceci étant, Jésus se demanda comment ils pouvaient condamner Ses disciples comme des pécheurs pour avoir arraché du grain pour en manger le jour du sabbat. Ils ne pouvaient pas le faire. La volonté de notre Seigneur est de répandre la grâce de Dieu sur tous. En d’autres termes, il n’y a aucun sacrifice que Dieu attende de nous.
Bien sur, le fait que le Seigneur ne prenne pas plaisir aux sacrifices ne signifie pas qu’Il ne veut pas que nous L’adorions. Dans l’Ancien Testament, il convenait de faire des sacrifices, mais dans le Nouveau Testament maintenant, le Seigneur nous dit: “au lieu d’être zélé pour les rituels et les commandements religieux, vous devez croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour vous tenir en ma présence. Je vous ai sauvés de tous vos péchés par Ma grâce au travers de cet évangile.” La foi que le Seigneur attend de nous consiste à croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qu’Il a donné, et donc être remis de tous nos péchés et recevoir la vie éternelle.
Notre Seigneur n’a jamais voulu que nous ayons une foi légaliste, car Il veut répandre l’amour miséricordieux de Dieu sur nous. Nous devons comprendre correctement le sens de ce que notre Seigneur dit, du fait qu’Il ne prend pas plaisir aux sacrifices mais à la miséricorde, et croire en Sa Parole. Ce que le Seigneur nous dit ici est qu’Il prend plaisir à la foi qui désire l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile de grâce de Dieu, plus qu’à une louange liée à des obligations religieuses, rituelles, et dogmatiques. Le Seigneur ne veut pas, en d’autres termes, que nous fassions des sacrifices religieux et rituels, mais Il veut que nous recevions la rémission de nos péchés en entendant et en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et c’est ce en quoi le Seigneur trouve Son plaisir. Donc, en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons recevoir la rémission de nos péchés, devenir justes, et vivre le genre de vie qui glorifie Dieu.
Le cœur de la volonté de Dieu pour nous c’est de nous donner Son salut par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le Seigneur ne veut rien recevoir de nous, mais Il veut répandre Sa grâce sur nous. Ce dont le Seigneur nous parle ce n’est pas d’une foi légaliste, mais de l’évangile de l’eau et de l’Esprit; Il prend plaisir à la foi qui croit en cette Vérité d’évangile; et c’est la volonté fondamentale de Dieu. Notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la Vérité du salut que le Seigneur nous a donné, est ce qu’Il attend de nous et qui Le réjouit plus que d’observer le Jour du Seigneur. Cela signifie que nous devons accepter l’amour de Dieu, y croire davantage, et être encore plus reconnaissant. La volonté de Dieu n’est pas que nous ayons du zèle pour une foi légaliste, mais que nous ayons la foi qui croit en le grand amour que Dieu a répandu sur nous. Nous devons réaliser que notre Seigneur prend plaisir à cette foi.
Le but de notre vie de foi n’est pas de garder la loi de Dieu. Notre Seigneur est honoré quand nous accordons plus d’importance à la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit par lequel Il effaça tous nos péchés. Le Seigneur s’intéresse, en d’autres termes, à notre rémission du péché, et au fait que tous deviennent des enfants de Dieu. Autrement dit, le Seigneur nous dit de croire en l’amour et en la grâce de Dieu qui ont effacé nos péchés par la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il dit que ce genre de foi est la foi bénie qui croit en l’amour miséricordieux de Dieu. C’est la foi qui plait à Dieu. Le Seigneur veut répandre l’amour et la grâce de Dieu sur nous, et Il veut que nous ayons la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la foi qui nous remet de tous nos péchés et nous donne la vie éternelle à tous.
 
 

Le Seigneur prendrait-Il plaisir à ce que nous observions fidèlement le Jour du Seigneur?

 
Non. Si nous étions capables d’observer la Loi de Dieu à la perfection ne serait ce qu’un jour, le Seigneur l’aurait dit. Mais nous ne sommes pas ainsi; aucun de nous ne peut le faire. Pouvons-nous être certains d’observer la Loi de Dieu fidèlement? Aucun de nous n’en a la certitude.
Comment comprenez-vous le but de la Loi? Nous a-t-Il donné la Loi pour que nous l’observions fidèlement? Ou nous l’a-t-Il donnée pour que par la Parole de Sa Loi, nous reconnaissions nos péchés et réalisions que nous sommes pécheurs et en sorte qu’en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui nous sauve de nos péchés nous soyons remis de tout péché? Que vous a-t-on enseigné?
Fondamentalement, nous ne sommes rien de plus qu’un tas de péché né avec les ingrédients du péché reçus de nos parents dans la chair, et qui commettons sans arrêt des péchés personnels (Marc 7:21-23). Dieu nous a donné Sa Loi par Moïse pour que nous reconnaissions nos péchés (Romains 3:21-23), et Il nous a ainsi conduits à Jésus Christ (Galates 3:24).
En bref, le but dans lequel le Seigneur nous a donné la Loi de Dieu est que nous croyions en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la manifestation de la miséricorde de Dieu, et donc que nous recevions la rémission des péchés dans nos cœurs. Nous conduire à l’évangile de l’eau et de l’Esprit est le cœur du but de la Loi. Notre Seigneur eut pitié de nous au point qu’Il vint sur terre pour ôter nos péchés, fut baptisé par Jean Baptiste, versa Son sang à la Croix, et accomplit ainsi tout ce qui est juste. C’est en nous donnant la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit en ces temps que le Seigneur a effacé tous nos péchés une fois pour toutes. Dieu prend plaisir, en d’autres termes, en ceux qui ont reçu la rémission des péchés par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
 
 

Notre Seigneur dit qu’Il prend plaisir à la miséricorde et non aux sacrifices

 
Jésus dit: “Je prends plaisir à la miséricorde, non aux sacrifices.” Nous devons comprendre et croire correctement au regard de la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Avons-nous, vous et moi, foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné? Nous devons croire en ce vrai évangile, et nous devons L’aimer sincèrement de tout cœur. Nous devons réaliser: “Le Seigneur a vraiment ôté tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit!” et Le remercier. Et nous devons croire en cela pour toujours.
Nous étions tous le genre de personne qui n’aurait jamais pu observer la Loi de Dieu quelle qu’ait été la volonté de le faire. Donc nous étions insuffisants devant Dieu, mais pour des gens comme nous, le Seigneur a donné la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et Il nous a introduits dans Son amour de grâce. Ceci étant, comment pourrions-nous vouloir garder une foi légaliste? Méditant constamment l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devrions remercier le Seigneur toujours plus. Notre foi doit toujours se réjouir dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le fait que le Seigneur nous ait délivrés de nos péchés c’est l’amour et la grâce de Dieu. En disant: “Je prends plaisir à la miséricorde, non aux sacrifices”, le Seigneur nous dit que Dieu se plait en ceux qui ont foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais n’aime pas ceux qui n’ont que du zèle pour leur légalisme. Maintenant, parce que nous avons été remis de nos péchés grâce à l’amour de notre Seigneur, nous sommes profondément reconnaissants du fond de nos cœurs. C’est pour cela que ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont aussi heureux de servir cet évangile.
Cela signifie-t-il alors que Jésus nous dit de négliger la Loi de Dieu? Pas du tout! Plutôt, cela signifie que Jésus nous dit de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quand nous étions dans nos péchés et ne pouvions éviter d’aller en enfer, notre Seigneur eut tant de compassion pour nous qu’Il porta Lui-même nos péchés en étant baptisé par Jean, en versant Son sang à la Croix, et nous sauva ainsi éternellement de tous nos péchés. C’est pour cela que vous et moi devons avoir le genre de foi qui réalise le grand amour de Dieu et Le remercier. C’est la foi qui s’inscrit dans la miséricorde de Dieu. Et avoir cette foi est ce qui plaît à Dieu.
Cependant, la foi de beaucoup de gens est comme celle des pharisiens, croyant en Jésus ni comme Fils de Dieu, ni comme le Sauveur qui vint par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ainsi, comme les pharisiens armés de légalisme, ils se tiennent contre ceux qui croient en la grâce de Dieu, et ils vivent leur vie de foi sans réaliser que leur foi est vaine. Ils ne savent pas non plus ce que Jésus Christ attend réellement d’eux, mais pensent que tout ce qu’ils ont à faire c’est garder la Loi de Dieu littéralement, restant inconscients du fait qu’ils vivent leur vie de foi totalement en vain.
Mais Jésus n’a pas dit que tout serait en ordre si l’on observait les Dix Commandement, pas plus que garder le sabbat et honorer ses parents, ni les 613 règles de la Loi. Plutôt, en nous donnant la Loi, notre Seigneur nous a permis de reconnaître nos péchés et le résultat de notre état de péché. Et pour effacer les péchés de tous pour de bon, le Seigneur nous a donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et Il nous a introduits dans l’amour de Dieu, car à Ses yeux, personne ne peut garder Sa Loi, et personne n’est fondamentalement capable de le faire.
Donc, chacun de nous doit réaliser et croire que Dieu voulait répandre Son grand amour sur nous, et en répandant effectivement cet amour sur nous, Il nous a sauvés. Le Seigneur voulait, en d’autres termes, que nous soyons remis de tous nos péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est ainsi que ceux qui croient en l’amour de l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont devenus ceux qui croient en l’immense amour de Dieu et en Sa grâce. Et notre Seigneur agrée ceux qui ont cette foi en Son amour et fait d’eux des enfants de Dieu. C’est en ceux qui viennent devant Dieu avec cette foi que notre Seigneur trouve Son plaisir, et ce sont eux dont Il a fait Son propre peuple.
Pour nous donner le salut, le Seigneur nous a donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Je remercie notre Seigneur pour Sa puissance: Il a remis tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et nous a permis de servir notre Dieu Saint. Il nous fait répandre cet évangile de par le monde entier. Nous devons donc nous souvenir de ce merveilleux évangile qui nous permet de venir devant Dieu, de L’adorer, de Le louer, et de Le glorifier avec joie et avec un cœur pur.
  
 

Nous ne devons pas venir devant Dieu avec nos Oeuvres seules

 
Si l’un d’entre nous allait devant Dieu avec ses œuvres seules, il ne serait qu’un hypocrite comme les pharisiens, devenant un pécheur qui périra à la fin. Nous devons venir devant Dieu avec notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et avec notre confiance en le fait qu’Il nous a donné la rémission éternelle du péché. En croyant en l’amour de Dieu et en Sa grâce, nous devons accepter la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs, et en croyant ainsi, nous devons retourner notre amour éternel à Dieu.
Nous devons toujours nous réjouir de croire en le salut de la rémission du péché que Dieu nous a amené. Ce n’est pas garder la Loi de Dieu qui doit nous réjouir. Et vous et moi devons nous rappeler que fondamentalement, nous ne pouvons pas garder la Loi de Dieu, et nous devons nous appuyer sur la Parole de l’eau et de l’Esprit comme évangile de notre salut.
Vous devez réaliser qu’il y a beaucoup de légalistes comme les pharisiens parmi les chrétiens d’aujourd’hui. Ces chrétiens, même en croyant en Jésus, essaient d’établir leur propre justice continuellement en pratiquant une foi légaliste, et en sont fiers, comme les pharisiens. Mais la foi que le Seigneur attend vraiment de chacun de nous n’est pas ainsi. Il prend plaisir, en d’autres termes, à ce que nous venions dans la présence de Dieu en croyant en le grand amour et la grâce que le Seigneur a répandus sur nous par l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Tout ce que Dieu attend de nous c’est que nous acceptions Sa grâce en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, recevions la rémission de nos péchés, Le louions et Le glorifions pour l’amour qu’Il nous a donné. Nous devons nous souvenir de cette vérité et croire en elle.
La justice et l’amour de Dieu révélés dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit c’est la grâce qu’Il a répandue sur nous. Si tel est le cas, le Seigneur préfèrerait-Il que vous gardiez la Loi plutôt que de croire en cette Vérité? Bien sûr que non. Nous devons comprendre la grâce de Dieu et en y croyant, nous devons plaire au Seigneur. Nous devons discerner entre la foi légaliste et la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit celle qui plait réellement à Dieu. Avoir une foi légaliste ou croire en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit – qui est, en d’autres termes, croire en la grâce de Dieu?
Dieu nous dit que croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit c’est croire en Sa grâce. Il se plait en ceux qui croient en Sa grâce. Parce que la grâce de Dieu est contenue dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit, quand nous croyons en cette Vérité d’évangile, nous avons la foi qui croit en la grâce du Seigneur.
Chaque chrétien dans ce monde doit atteindre la juste compréhension de ce passage des Ecritures et croire comme il faut. Chaque dénomination peut poursuivre ses propres buts et sa foi, mais la grâce de Dieu doit être reçue de tous. Les Pentecôtistes recherchent les signes et les miracles manifestés dans l’Eglise Primitive, mais c’est en vain, si ce n’est pas par leur foi en la grâce de Dieu. Une telle foi disparaît quand l’émotion baisse. Dieu attend une foi spirituelle de notre part, non une foi humaine basée sur nos pensées et nos émotions charnelles. Il nous dit qu’au lieu d’être liés à une foi charnelle, nous devons nous consacrer à croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qui est l’incarnation de Sa grâce. Vous devez réaliser le genre de foi que notre Seigneur Dieu attend de nous et vous devez connaître et croire en Sa grâce. Nous devons croire en l’amour que le Seigneur a répandu sur nous, réaliser que Dieu aime que nous venions vers Lui par cette foi, et croire en Sa justice de tout cœur.
Donc, vous et moi devons garder la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit au fond de nos cœurs. Le Seigneur dit que le sabbat est Son jour, et qu’Il en est le Seigneur. En nous donnant la vraie rémission du péché dans nos cœurs, le Seigneur nous a donné le vrai repos. C’est par la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné le repos. Notre Seigneur a donné le repos à ceux qui croient, car Il a remis tous nos péchés en venant sur cette terre, prenant les péchés du monde en étant baptisé par Jean Baptiste, mourant à la Croix, ressuscitant des morts, et effaçant ainsi tous nos péchés prenant la condamnation de tous ces péchés. C’est par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons recevoir la vraie paix du cœur.
Nous devons tous nous consacrer non à ce que recherchent nos dénominations, mais à la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile de Dieu. Vous devez croire en cette Vérité d’évangile de tout cœur, car la foi est toujours personnelle.
Nous ne devrions pas ignorer la Loi de Dieu parce que le Seigneur a dit qu’Il ne veut pas de sacrifice, car la Loi de Dieu est aussi Sa Parole. Alors que la Loi elle-même ne peut pas être l’objet de notre foi, c’est le standard de Dieu qui nous permet de discerner ce qui est bon ou mauvais devant Lui. Donc, nous pouvons reconnaître nos péchés quand nous nous tenons devant Sa Loi, et devons nous souvenir de la rémission de tous nos péchés pour réaliser la grâce de Dieu qui est incarnée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ainsi, quand nous reconnaissons la vérité selon laquelle nous ne pouvons pas garder la Loi parfaitement, et quand nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons être sauvés de nos péchés.
Nous étions tous destinés à l’enfer pour nos péchés, mais le Seigneur eut compassion de nous et Il nous sauva de tous nos péchés par la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En venant sur cette terre, étant baptisé, mourant sur la Croix, et ressuscitant des morts, le Seigneur effaça tous nos péchés et nous délivra entièrement. Donc, c’est en croyant en l’amour de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la grâce de notre Seigneur, que nous pouvons venir devant Dieu.
Si vous avez encore du péché dans vos cœurs, vous devez confesser vos péchés devant Lui et proclamer votre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, disant: “Seigneur, je suis un pécheur destiné à l’enfer. Mais je crois que Tu veux répandre Ta grâce sur moi dans Ton amour miséricordieux. En me donnant l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Tu m’as lavé de tous mes péchés, et moi, à mon tour, je désire aussi Ta grâce.” C’est la seule façon de recevoir la grâce de Dieu, et de vivre une vie bénie par la foi.
Notre Seigneur est devenu notre propitiation en venant sur cette terre dans la chair d’un homme, prenant tous nos péchés en étant baptisé, mourant sur la Croix, et ressuscitant des morts, et Il nous a ainsi sauvés de tous nos péchés. C’est l’amour et la grâce que notre Seigneur a répandus sur nous. Par cet amour, le Seigneur nous a rendus purs. En étant baptisé par Jean Baptiste et en versant Son sang, notre Seigneur nous a sauvés parfaitement de la malédiction de Sa Loi et de la destruction. Nous devons désirer l’amour de Dieu en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le Seigneur Lui-même veut répandre Son amour et Sa grâce sur nous et nous sauver de nos péchés, et c’est seulement quand nous croyons en cet amour de tout cœur que nous pouvons nous unir à Lui pleinement.
C’est mon désir sincère que vous en veniez tous à connaître la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit et à y croire de tout cœur. Le Seigneur nous dit: “Je prends plaisir à la miséricorde, non aux sacrifices.” Comprenez-vous maintenant ce qu’Il voulait dire par là, et y croyez-vous? Vous devez savoir et croire. Dieu veut répandre Sa grâce sur nous, incarnée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En nous donnant la foi qui nous sauve de nos péchés, et en nous faisant croire en la justice éternelle de Dieu, notre Seigneur a fait de nous des enfants de Dieu. Dieu veut que nous prospérions en toute chose et soyons en bonne santé, tout comme prospère notre âme (3 Jean 1:2). C’est quand vous croyez que le Seigneur nous a sauvés de nos péchés par la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que vous pouvez être vraiment sauvés. Et ainsi, nous pouvons devenir ceux dont la foi est juste devant Dieu.
En quel genre d’évangile croyez-vous? La plupart des chrétiens ne réalisent même pas que l’évangile qu’ils ont est différent de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ils ne peuvent donc pas imaginer ce qu’est la grâce de Dieu.
Que pensez-vous de l’amour miséricordieux de Dieu? Le fait que Dieu ait répandu Son amour miséricordieux sur nous consiste en ce qui suit: Selon la Loi de Dieu, nous devons tous aller en enfer à cause de nos péchés et souffrir dans le feu éternel, mais en dépit de cela, Dieu eut compassion de nous au travers de l’évangile de l’eau et de l’Esprit si bien qu’Il nous a couverts de Sa grâce du salut, qui est de loin plus grande que le châtiment de nos péchés. C’est l’amour miséricordieux de Dieu. Ce n’est pas à cause de nos propres mérites que nous avons été sauvés de nos péchés, mais parce que Dieu nous a couverts de Sa grâce du salut. Dieu nous a couverts du vrai salut par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, car Il eut pitié de nous. Croire en cette Vérité est la foi qui nous permet de recevoir l’amour miséricordieux de Dieu. Croire en cette grâce de Dieu n’est possible que lorsque nous avons la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et croire en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit c’est croire en la vraie grâce de Dieu. Dans le monde d’aujourd’hui, il y a tant de gens qui ne croient pas ainsi. Il y a beaucoup trop de chrétiens, en d’autres termes, qui ne comprennent pas le passage des Ecritures d’aujourd’hui même après l’avoir lu, et qui sont toujours englués dans leur foi légaliste.
 
 
Sans la foi en la puissance de l’eau et de l’Esprit, on ne peut pas reconnaître l’amour miséricordieux de Dieu et la vraie rémission du péché
 
Si nous ne connaissons pas la puissance de cet évangile de l’eau et de l’Esprit, nous ne pouvons connaître l’amour miséricordieux de Dieu. Si nous ne croyons pas en l’amour miséricordieux de Dieu, nous ne pourrons jamais être purifiés de nos péchés. Cependant, nous voyons que beaucoup de chrétiens aujourd’hui vont encore à Jésus Christ seulement pour satisfaire leurs désirs charnels. Nous voyons qu’ils deviennent de pires pécheurs devant Dieu à mesure que les jours passent. Et nous voyons que leurs cœurs n’ont jamais été purifiés, pas même un jour, et qu’en venant devant le Seigneur tout en restant des pécheurs dans leur cœur, ils blessent le cœur de Dieu. Donc, nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit premièrement, et ne jamais oublier la grâce de Dieu incarnée dans ce vrai évangile, pas même une seconde.
C’est mon désir que tous de par le monde entier arrive à la juste compréhension du passage des Ecritures d’aujourd’hui, de ce que Jésus voulait dire en déclarant: “Je prends plaisir à la miséricorde, non aux sacrifices.” Donc je vous dis ici que pour comprendre cette vérité comme il faut, vous devez croire en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Nous devons venir devant Dieu en croyant toujours en Son amour miséricordieux. Parce que vous et moi sommes toujours insuffisants, nous devons venir devant Dieu par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’amour et la grâce qu’Il a répandus sur nous, et nous devons Le louer, Le remercier, et Le servir. Nous devons donc réaliser que c’est en croyant en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous devons venir devant Dieu.
“Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres” (Jean 8:32). Ce n’est pas parce que nous avons fait quelque chose que le Seigneur a ôté nos péchés. C’est seulement parce que nous avons accepté l’évangile de Dieu de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs que nous sommes devenus Ses enfants par notre foi en Son œuvre. Nous ne devons jamais nous tromper en pensant que nous pouvons prétendre être justes en gardant fidèlement la Loi. Nous n’avons aucune assurance dans notre chair (Philippiens 3:3). Nous ne devons jamais nous confier en notre propre chair ni confronter notre propre justice à Dieu. Cependant, ceux qui ne sont pas nés de nouveau confrontent leur propre justice à Dieu, à 100% du temps.
Permettez-moi d’illustrer ce point par une histoire. Il était un homme dans un pays d’Afrique. C’était un chrétien. Sa femme tomba enceinte, mais sa joie ne dura que peu de temps, car on lui apprit qu’il y avait de sérieuses complications avec la grossesse, et que sa femme et son enfant pourraient mourir en conséquence. Quand le docteur commença à opérer, l’homme s’assit près de sa femme et pria Dieu: “Dieu, si Tu pouvais sauver ma femme et ma fille, je me fouetterai chaque année, tout comme le Seigneur a été frappé sur Son chemin vers Golgotha.” Il promit alors de le faire pour pas moins de 20 ans. Il fit un vœu devant Dieu, en d’autres termes, si Dieu sauvait seulement sa femme et sa fille.
Miraculeusement, Sa femme et sa fille survécurent. La femme a accouché sans problème. Et comme il l’avait promis, chaque fois que la Semaine Sainte s’écoulait, il enlevait son habit et se fouettait le dos avec une ceinture sur laquelle étaient fixées des pièces de métal. Des morceaux de chair se décollaient quand il frappait son dos, le sang coulait, jusqu’à ce qu’il atteigne le point culminant mémorial des souffrances du Seigneur. Il avait promis de le faire chaque année pendant 20 ans, mais une année, il trouva cela trop dur, car il saigna tant qu’il ne pouvait supporter la douleur, et il abandonna en cours de route pour rentrer chez lui, manquant de tenir sa promesse.
Alors il dit à Dieu que puisqu’il avait manqué de tenir son vœu, il voudrait rattraper cette faute en étant crucifié comme Jésus à la prochaine Semaine Sainte, et qu’il accomplirait ainsi sa promesse. Et à la Semaine Sainte suivante, il se crucifia avec des clous, bien qu’ils ne fussent pas très gros, et supporta la souffrance, tenant sa promesse cette fois-ci. Il croyait que sa femme et sa fille étaient sauvées à cause de ce qu’il avait fait, et que s’il tenait son vœu encore quelques fois, il serait capable de tenir la promesse qu’il avait faite à Dieu.
Une telle foi, cependant, est celle de ceux qui ne connaissent pas la grâce de Dieu. Ils essaient de passer un marché avec Dieu, disant: “Dieu, si Tu fais ceci pour moi, je fera cela pour Toi.” Ce genre de foi est mauvais. Dieu prend-Il plaisir en ce genre de foi? Non, bien sûr que non. Dieu prend-Il plaisir en quelque chose que nous faisons pour Lui? Non plus. Dieu prend-Il plaisir alors en la foi de ceux qui croient qu’Il les a purifiés de leurs péchés Lui-même, ou en ce que nous faisons pour Lui? Nous plaisons davantage à Dieu en croyant qu’Il a effacé tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit Lui-même, que lorsque nous faisons quelque chose pour Lui. Nous plaisons à Dieu, en d’autres termes, quand nous acceptons Sa grâce avec reconnaissance et gratitude par la foi qui croit en la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Bien sûr, nos œuvres vertueuses plairont davantage à Dieu que de ne rien faire. Mais nous devons croire que Dieu prend plaisir en la foi qui aspire après l’amour et la grâce qu’Il donne en croyant en l’évangile du salut. Essayer de faire quelque chose par nous-mêmes sans cela, sans même croire en la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, est de l’arrogance et de l’orgueil venant de notre chair.
Nous devons toujours croire en la grâce de Dieu, qui est incarnée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous appuyer sur elle, et louer Dieu de nous l’avoir donnée à tous. Bien que nous ayons reçu la rémission de nos péchés, nous devons toujours vivre nos vies de foi dans la grâce de Dieu, dans la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Notre Seigneur dit qu’Il prend davantage plaisir en notre foi en la grâce du salut qu’Il a répandue sur nous qu’au fait que nous gardions la Loi. C’est pour nous dire cela qu’Il dit aux Pharisiens qui critiquaient Ses disciples pour n’avoir pas gardé le sabbat: “Ce n’est pas en gardant la Loi que vous pouvez plaire à Dieu, mais c’est en croyant en l’amour miséricordieux que Dieu a répandu sur vous que vous pouvez plaire à Dieu.” Nous devons comprendre ce que notre Seigneur dit en Matthieu 12:1-8, qu’Il attend la miséricorde, non des rituels religieux. Nous devons clairement nous abandonner à cette Vérité de l’évangile et y croire. Mais les religieux pharisiens sont prompts à mettre l’accent sur la Loi de Dieu dans leurs enseignements sans arrêt.
La Bible n’est pas comme un autre livre, donc personne ne peut la comprendre sans que l’Esprit de Dieu ne soit dans son cœur. Il y a des gens qui ont lu la Bible des centaines de fois et qui l’ont même mémorisée en entier, mais peut d’entre eux comprennent vraiment son sens et ont foi en Sa Parole. Bien qu’ils mémorisent des passages des Ecritures, ils n’ont aucune idée de ce que disent vraiment ces passages, et ne sont pas conscients du genre de foi que Dieu approuve. Mais s’ils croient en le vrai évangile de l’eau et de l’Esprit, ils peuvent avoir une juste compréhension de chaque passage de la Bible.
Mes chers chrétiens, souvenons-nous de la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donnée à tous, et ayons foi en Sa grâce libérée dans ce bel évangile. En répandant le bel évangile de l’eau et de l’Esprit de par le monde, nous devons faire connaître à tous la grâce de Dieu.
Alléluia! Je loue Dieu qui nous a donné Sa grâce infinie au travers de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.