उपदेश

Sujet 16: L’Evangile de Jean

[PARTIE 6-13] Comment pouvons-nous manger la chair de Jésus? (Jean 6:41-59)

Comment pouvons-nous manger la chair de Jésus?
( Jean 6:41-59 )
«Les Juifs murmuraient à son sujet, parce qu’il avait dit: Je suis le pain qui est descendu du ciel. Et ils disaient: N’est-ce pas là Jésus, le fils de Joseph, celui dont nous connaissons le père et la mère? Comment donc dit-il: Je suis descendu du ciel? Jésus leur répondit: Ne murmurez pas entre vous. Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire; et je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi. C’est que nul n’a vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu; celui-là a vu le Père. En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. Je suis le pain de vie. Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: Comment peut-il nous donner sa chair à manger? Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement. Jésus dit ces choses dans la synagogue, enseignant à Capernaüm.»
 

Que devons-nous vraiment faire pour aider notre prochain et l’aimer? Serait-il bénéfique d’apporter une aide financière? Mon conseil, mes frères et sœurs dans la foi, n’est pas de donner des choses gratuites à votre prochain. Cela ne l’aide pas du tout. Aider quelqu’un à se mettre sur ses pieds est une aide réelle. Bien sûr, nous ne pouvons pas ignorer quand quelqu’un tend la main pour avoir de l’aide, et nous devrions aider comme nous le pouvons, mais avant de le faire, nous devons considérer si notre aide sera vraiment utile. Et, nous devons prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit et libérer la personne de tous ses péchés. C’est l’aide et l’amour réels.
Jean chapitre six parle du pain de vie. Jésus dit: «Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement» (Jean 6:51). Pourquoi Jésus dit-Il aux juifs qu’Il était le pain descendu du ciel? Et pourquoi les juifs ont-ils murmuré contre cette Parole?
Quand Jésus vint sur terre, Israël était un état tributaire de Rome. C’était un combat constant pour les Israélite de survivre et répondre à leurs besoins de nourriture, vêtement, logement. Parce que beaucoup de juifs mouraient de faim, quand le Seigneur leur a parlé de pain, il était inévitable d’attirer leur attention. Ils pensaient que c’était dans leur intérêt de se rassembler autour de Jésus, puisqu’ils pensaient qu’Il leur donnerait du pain à manger.
Dans Jean chapitre six, Jésus dit d’abord qu’Il est le pain descendu du ciel. Puis il dit: «Je suis le pain de vie». Au verset 51, Jésus dit aussi: «Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je lui donnerai c’est ma chair, que je donne pour la vie du monde.» Ainsi, Jésus explique progressivement comment Il donne la vie éternelle.
Faisant un pas de plus, en Jean 6:53-57, Jésus dit: «En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.» En d’autres termes, Jésus explique en détail comment Il nous a sauvés, et comment Il nous a donné la vie éternelle.
Pourquoi Jésus dit-Il qu’Il est le pain de vie descendu du ciel, et que quiconque Le mange reçoit la vie éternelle? Jésus dit que Sa chair est une nourriture et que Son sang est un breuvage. Pourquoi dit-Il cela?
Comme l’a dit notre Seigneur, nous devons manger la chair de Jésus et boire Son sang. Les gens qui ont entendu Jésus devaient penser qu’Il disait quelque chose de terrible, se disant: «Nous prend-Il pour des cannibales?» Mais il n’y avait rien de tel dans ce qu’Il disait. Nous devons vraiment manger la chair de Jésus par la foi. Et nous devons aussi boire Son sang par la foi. C’est alors que nous pouvons vivre corps et esprit. Sinon, nous ne pouvons pas vivre.
Regardons en Jean 6:53-54: «En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.»
Nous devons manger la chair de Jésus et boire Son sang absolument. Le Seigneur montre que si nous ne mangeons Sa chair ni ne buvons Son sang, nous n’avons pas la vie. Puisque Jésus a dit que nous devons manger Sa chair et boire Son sang pour avoir la vie, nous devons vraiment manger Sa chair et boire Son sang.
 


Pourquoi devons-nous manger la chair de Jésus?


Manger la chair de Jésus signifie que nous devons croire que Jésus a pris nos péchés sur Lui en étant baptisé sur la terre. En d’autres termes, c’est seulement quand nous croyons que nos péchés ont été transférés sur le corps de Jésus que nous pouvons avoir la vie éternelle. Si nous ne croyons pas que nos péchés ont été transférés sur le corps de Jésus à Son baptême, même si nous disons croire en Jésus, nous irons vers la mort spirituelle. Tout comme nos corps mourraient de malnutrition si nous ne mangions pas chaque jour, nos âmes vont vers la mort spirituelle si nous ne mangeons pas Sa chair aussi souvent que possible. 
Manger la chair de Jésus c’est croire qu’Il a pris tous nos péchés sur Lui. C’est seulement quand nous croyons que nos péchés ont été transférés sur Jésus que notre âme est comblée et prospère. Si vous ne croyez pas que vos péchés ont été transférés sur le corps de Jésus, même si vous croyez en Lui, vous mourrez spirituellement et disparaîtrez.
Est-ce à cause de nos propres mérites que nous sommes sauvés? Non, bien sûr. C’est parce que Dieu nous aime qu’Il nous a sauvés par Sa puissance. C’est par la grâce de Dieu que nous avons été sauvés de tous nos péchés. Si nous étions sauvés par notre propre bonté, nous n’aurions pas besoin de manger la chair de Jésus. Cependant, nous humains n’avons pas de vertu réelle. Il n’y a rien de bon dans l’humanité. Donc, il est impossible que nous soyons sauvés si le Seigneur Lui-même ne nous sauve pas. Si Dieu n’avait pas mis sa Parole de salut dans la Bible, personne ne pourrait être sauvé. 
Mes chers croyants, regardez-vous et voyez comment vous avez été remis de vos péchés. Avons-nous des vertus? C’est parce que le Seigneur nous a sauvés que nous avons connu le salut et sommes devenus enfants de Dieu; si notre salut dépendait ne serait-ce qu’un peu de nos actes, nous n’aurions pas pu être sauvés. Nous sommes méchants. Vous-même êtes une personne fondamentalement méchante. Si vous pensez que ce n’est pas le cas, c’est parce que les circonstances n’ont pas encore exposé vos faiblesses. L’humanité est telle que lorsque les circonstances sont propres à exposer les faiblesses, un parent pourrait même dévorer son propre enfant. 
Pensez-vous qu’il soit impossible à une mère de manger son propre fils? Dans 2 Rois chapitre six, quand le roi de Syrie Ben-Hada rassembla son armée et fit un siège en Samarie, une grande famine s’ensuivit et les gens de la ville mourraient de faim. Parmi ceux qui étaient en Samarie, deux femmes se parlèrent et se mirent d’accord: «Nous mourrons si nous ne faisons rien. J’ai une idée: aujourd’hui, nous mangerons ton fils, et demain le mien. Qu’en penses-tu?» «D’accord, ça me semble bien.»
Elles ont donc mangé le premier des enfants, et le lendemain, c’était à l’autre femme d’abandonner son fils. Mais elle cacha son fils et refusa de le donner. La femme qui avait donné son fils en premier chercha la justice du roi: «Majesté, cette femme a dit que nous mangerions nos enfants, et hier nous avons mangé mon fils, puis aujourd’hui nous devions manger son fils, mais elle refuse de le donner.» Quand le roi entendit ces paroles, il déchira ses vêtements en agonie. 
Mes chers croyants, cet événement de la Bible est une histoire vraie. Dieu l’inscrit pour que nous voyions combien l’humanité est capable de commettre des atrocités dans des conditions extrêmes. L’humanité est méchante. Il y a des parents qui tuent leurs propres enfants s’ils les dérangent, et il y a aussi des enfants qui tuent leurs parents pour leurs biens. Mais pour sauver des gens comme nous, notre Seigneur est venu sur la terre dans la chair d’un homme, Sa créature, et prit tous les péchés sur Son corps. 
Vous devez croire que tous vos péchés ont été transférés sur le Seigneur Jésus à Son baptême. Ne pas croire c’est mourir. Comme vous mourrez si vous ne mangez pas, si vous ne croyez pas, vous mourrez spirituellement. C’est pour cela que Jésus dit que nous devons manger Sa chair. Il est écrit: «Le pain que je donne c’est ma chair, que je donne pour la vie du monde» (Jean 6:51). Le seul moyen de Dieu pour nous donner la vie éternelle était de prendre nos péchés sur Lui. En croyant cela, nous devons manger la chair de Jésus. Quand Jésus dit: «Ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage», il voulait dire: «Mangez ma chair et buvez mon sang, sinon vous mourrez. Quiconque mange ma chair et boit mon sang reçoit la vie éternelle.» Avez-vous mangé la chair de Jésus?
Le Seigneur nous a donné Sa chair. Cependant, quand Il dit aux juifs: «Mangez ma chair, car c’est votre nourriture», ils ont rétorqué: «Quoi? N’es-tu pas le fils de Joseph? Comment un homme peut-il être du pain?» Les juifs ne comprenaient pas ce que Jésus leur disait: «Mangez ma chair et buvez mon sang.»
Maintenant même, beaucoup de gens ne savent pas ce que Jésus voulait dire quand Il dit de manger Sa chair, et croient donc en une hypothèse fabriquée appelée «transsubstantiation», qui dit que le pain et le vin de la Sainte Cène se transforment vraiment en la chair et le sang de Jésus par la bénédiction du prêtre officiant. Ces gens croient cela et mangent l’hostie pieusement, disant que Jésus leur a dit de manger Sa chair.
Cependant, ce n’est pas ce que disait Jésus. Quand Jésus nous dit de manger Sa chair, Il dit de croire ce qui suit: en prenant tous nos péchés et leur condamnation sur Son corps à notre place, Jésus nous a vraiment permis d’éviter la condamnation et la destruction. Même après être sauvés, nous ne pouvons que pécher, car nous sommes faibles dans la chair. Cependant, pour nous assurer que nos âmes ne mourront jamais pour ces péchés, Jésus a pris nos péchés sur Son corps en étant baptisé. C’est ce que Jésus nous a dit de croire quand Il dit que nous devons manger Sa chair. En d’autres termes, Jésus nous a sauvés parfaitement en prenant tous nos péchés sur Son corps. 
 

Les chrétiens d’aujourd’hui mangent-ils vraiment la chair de Jésus?

Parmi les chrétiens d’aujourd’hui, peu connaissent vraiment et croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela que Jésus nous dit de manger Sa chair et boire Son sang. En buvant seulement le sang de Jésus, nous ne pouvons pas vivre. C’est quand nous mangeons la chair de Jésus qu’elle devient notre nourriture, nous permettant de vivre pour toujours. Cette Parole de Dieu est la Vérité. Toute Parole de Dieu est la Vérité. Nous devons croire en cette Parole de la chair et du sang de Jésus de tout cœur. 
Nous commettons constamment des péchés. Comme nous sommes faibles, nous pensons mal et faisons des erreurs. Néanmoins, Jésus a pris tous les péchés que nous commettons en vivant dans ce monde, et c’est pour cela que nous pouvons vivre. Il a pris tous les péchés de ceux qui ont reçu la rémission des péchés et des autres aussi. Si Jésus n’avait pas pris nos péchés sur Lui, nous qui avons reçu la rémission des péchés ne pourrions pas vivre non plus. Si c’était le cas, nos coeurs n’auraient ni force ni foi aujourd’hui, même si nous avons cru hier. En d’autres termes, comme nous commettons encore des péchés dans notre vie à cause de nos faiblesses, nous pourrions mourir etouffés par le poids du péché si le Seigneur n’avait pas pris tous nos péchés par Son baptême.
C’est pour cela que le Seigneur nous dit: «Ma chair est une vraie nourriture». Quand nous sommes faibles, nous croyons que le Seigneur a sauvé tous les hommes du péché en ôtant les péchés du monde, et c’est ainsi que le Seigneur devient notre nourriture.
Nous devons toujours croire dans nos cœurs que le Seigneur est notre Sauveur. En d’autres termes, même si nous sommes faibles, nous devons croire en nous basant sur la Parole selon laquelle le Seigneur est notre Sauveur. Quand nous avons cette foi, nous pouvons vivre sans honte dans ce monde corrompu, car nous avons la justice de Dieu et la vie éternelle dans nos cœurs. Parce que le Seigneur nous a donné Sa chair, en en faisant notre nourriture, nous menons nos vies aujourd’hui et demain.
 


Nous mourrons si nous ne mangeons pas la chair de Jésus et buvons seulement Son sang chaque jour


Chacun doit avoir à manger et à boire pour son métabolisme. Vous avez besoin des deux; s’il n’y en a qu’un vous mourrez. Il en est de même pour la vie spirituelle. Vous et moi mangeons la chair de Jésus et buvons Son sang chaque jour. Nous devons le faire aujourd’hui, demain, et toute notre vie. Dès que nous sommes faibles, nous croyons: «Le Seigneur a pris mes péchés. Il a pris tous mes péchés» et c’est ainsi que nous prenons le pain de vie. Quand nous sommes faibles, nous devons nous rappeler que Jésus a pris nos péchés en étant baptisé au Jourdain, et manger ce pain. C’est ainsi que nous vivons sans avoir faim, mais comblés. La chair de Jésus constitue notre nourriture. En dépit de cela, la plupart des chrétiens meurent, parce qu’ils ne mangent pas la chair de Jésus. 
Quand nous mangeons la chair de Jésus, nous sommes remplis et fortifiés. Jésus décrit Son corps comme du pain. Jésus est né à Bethlehem, et le mot Bethlehem signifie «maison du pain.» Jésus dit qu’Il est le pain pour nous, descendu du ciel. C’est ainsi qu’il permet à chacun de vivre en mangeant Sa chair. Nous vivons du vrai pain de vie. 
Les versets 49-50 du passage des Ecritures aujourd’hui disent: «Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point.» Les gens de l’Ancien Testament sont morts bien qu’ils aient mangé la manne. La manne, qui était comme de la coriandre et ressemblait au goût du miel (Exode 16:31), était la nourriture envoyée de Dieu. La manne se réfère à la Parole de Dieu, Jésus. En d’autres termes, les Israélites sont morts après avoir cru la Parole de Dieu. Cependant, si vous mangez la chair de Jésus et buvez Son sang, vous recevrez la vie éternelle. Ce passage signifie que lorsque nous croyons la Parole de Dieu, nous devons manger la chair de Jésus et boire Son sang avec foi. 
La vie de la chair est dans le sang (Lévitique 17:11). Cela signifie qu’en offrant Sa vie pour nous et en portant la condamnation à notre place, le Seigneur nous a donné la vie, car Son sang est Sa vie. En d’autres termes, même si nous devions mourir pour nos péchés, nous sommes sauvés parce que Jésus nous a donné Sa vie. 
Le Seigneur dit: «Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi en lui» (Jean 6:56). Beaucoup de gens disent qu’ils peuvent être sauvés en buvant le sang de Jésus qui est mort sur la Croix. Vous ne pouvez vivre que si vous mangez la chair de Jésus. Aujourd’hui, je vis en mangeant la chair de Jésus. Je mangerai Sa chair demain aussi. Bien sûr, cela ne signifie pas que je mange la chair de Jésus comme un cannibale, mais je crois que Jésus a pris tous mes péchés sur Son corps en étant baptisé. Croire c’est manger. Je dois manger Sa chair chaque jour tant que je vis sur terre. Personne ne peut vivre sans manger la chair de Jésus. 
Cependant, presque tous les croyants chrétiens boivent seulement. Pourquoi ne mangent-ils pas la chair de Jésus, quand la Bible dit clairement qu’ils devraient le faire? En étant baptisé par Jean-Baptiste, le représentant de l’humanité, Jésus a pris les péchés du monde une fois pour toutes, et en étant crucifié à la place de la race humaine, Il a pris sa condamnation. C’est en croyant que nous avons obtenu le salut et reçu la nourriture éternelle. L’on est sauvé seulement en croyant que Jésus a pris tous les péchés par Son baptême, et qu’Il a été condamné. C’est la Vérité dont Jésus parle en Jean chapitre six. 
Au verset 57 du passage des Ecritures aujourd’hui, Jésus dit: «Celui qui me mange vivra par moi» et au verset 58, Il dit: «Celui qui mange ce pain vivra éternellement.» Ceux qui ont reçu Jésus par la foi ont mangé ce pain. Ceux qui croient en ce que Jésus a fait pour eux vivront pour toujours. Au jour du retour du Seigneur, Il ressuscitera les croyants et les fera vivre pour toujours. 
Notre Seigneur est devenu le vrai pain. La raison pour laquelle je prêche l’évangile de l’eau et de l’Esprit est que c’est notre nourriture éternelle. Parce que le Seigneur a expié tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous avons reçu le salut en croyant simplement cette Vérité. C’est parce que le Seigneur nous a sauvés que nous avons reçu le salut. S’il ne nous avait pas vraiment sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il n’y aurait aucun moyen de salut. Si le Seigneur n’avait pas pris tous nos péchés, nous n’aurions pas été sauvés. Donc, seul le fait que Jésus nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit est le vrai pain qui nous fait vivre pour toujours. 
Avons-nous quelque mérite ou quelque vertu? Non, aucun. Nous étions complètement insuffisants, rien de plus que des tas de péché, qui ne pouvaient recevoir la rémission des péchés que si le Seigneur venait nous sauver. C’est seulement parce que Jésus nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous avons reçu le salut. Notre salut est complètement indépendant de nos propres efforts ou mérites, même pas à 0.001 pour cent. Il s’obtient à 100 pour cent par la grâce de Dieu. 
Nous avons reçu le salut du Seigneur. Je bénis le Seigneur. Même si nous étions inévitablement liés à la condamnation, notre Seigneur nous a sauvés. Si ce n’était grâce au Seigneur, nous serions allés en enfer. Nous perdrions la vie. Si le Seigneur ne nous avait pas donné Sa chair et Son sang, comment aurions-nous pu vivre? C’est parce que le Seigneur nous a sauvés que nous avons le salut. Il est devenu notre pain de vie. Puisque nous avons mangé le pain donné par le Seigneur, nous vivons pour Lui aujourd’hui et demain, et pour l’éternité. 
Puisque le Seigneur nous a donné Sa chair et Son sang, nous avons reçu la nourriture éternelle, et puisque le Seigneur est devenu notre nourriture éternelle, nous vivrons avec Lui pour toujours. Je rends grâces à notre Seigneur.