Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 13-1] La parabole des quatre terrains (Matthieu 13:1-9)

La parabole des quatre terrains
(Matthieu 13:1-9)
“Ce même jour, Jésus sortit de la maison, et s’assit au bord de la mer. Une grande foule s’étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque, et il s’assit. Toute la foule se tenait sur le rivage. Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit: Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: les oiseaux vinrent, et la mangèrent. Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre: elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond; mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. Une autre partie tomba parmi les épines: les épines montèrent, et l’étouffèrent. Une autre partie tomba dans la bonne terre: elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.”
 
 
 La Parole de Dieu aujourd’hui vient de la parabole du semeur de Jésus. Je voudrais expliquer ce passage en orientant son message vers les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Il y a une série de paraboles en Matthieu 13. Les paraboles que notre Seigneur donna expliquaient le domaine spirituel en l’illustrant par des points pratiques physiques, de sorte qu’il soit plus facile aux gens de comprendre. Avec Ses paraboles, notre Seigneur, en d’autres termes, expliqua principalement les mystères de Son Royaume en rapport avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Dans le passage d’aujourd’hui, quatre terrains sont mentionnés: le bord du chemin, les endroits pierreux, le sol épineux, et la bonne terre. La parabole dit qu’un semeur sortit pour semer, et que les semences tombèrent dans ces quatre genres de terre.
 
 

La première chose à considérer est la semence qui  tomba au bord du chemin

 
Que veut-on dire ici par le fait que quelques semences tombèrent au bord du chemin? Cela signifie que la Parole de Dieu tomba sur le cœur des religieux, et que la Parole de l’évangile de Dieu de l’eau et de l’Esprit est devenue insignifiante pour les religieux du monde.
Les gens adorent les dieux de leur fabrication. Ils ont fait des dieux, mais ils sont devenus sujets de ces dieux ensuite. Beaucoup de gens dans ce monde adorent les objets de leur idolâtrie qu’ils ont faits eux-mêmes. Nous appelons cela dans le domaine de la culture humaine la “religion”.
Spécialement dans l’ancienne culture occidentale, le panthéisme est la religion la plus institutionnalisée. Ceux qui ont cette croyance adorent toute sorte de choses, et toute créature peut donc être une divinité pour eux. En fait, ce phénomène se trouve dans la plupart des cultures primitives.
Friedrich Nietzsche soutenait que l’origine de la religion était “la peur de la mort”. Dans le domaine de la religion, son assertion semble juste. Les humains ont fait de tout ce qu’ils craignent leur dieu. Tout ce qui est grand, fort, mystique, ou qui dure longtemps pouvait être un dieu pour les mortels. En d’autres termes, ils prennent quelque chose qui a l’air grand ou mystérieux comme objet de leur adoration. Parfois, des animaux ou des plantes ont des significations, et sont considérés comme dignes d’adoration. Donc toute grande chose peut devenir objet d’adoration, tel que de grands arbres, le soleil, l’océan, ou toute autre chose que Dieu a créé.
C’est parce que les humains ont été créés pour adorer Dieu, leur Créateur. Mais après la chute d’Adam, ils furent séparés de Dieu et perdirent la connaissance de Sa juste adoration. Parce que tous les humains ont été séparés de Dieu, ils désirent tous s’appuyer sur quelque chose de surnaturel, et retourner à Dieu. C’est pour cela que lorsqu’ils voient le soleil, ils y croient comme objet de leur adoration, et font des vœux. Et certains croient aussi en l’océan comme un objet divin. Quand des vagues et des tempêtes font ravage dans la mer, les gens pensent que le dieu de l’océan est fâché, et le prennent comme objet d’adulation et l’adorent.
Toutes choses dans l’univers entier ne sont autres que la création de Dieu. En dépit de cela, les gens n’ont pas cessé de prendre toute créature pour objet d’adoration et de la servir, quelle que soit l’époque. Nous pouvons réaliser ici la faiblesse et la corruption des pensées de l’homme. Il est écrit en Romains 1:21-23: “puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous; et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.”
Parce que les pensées des gens sont confuses par la religion, ils sont incapables de tirer bénéfice pour leurs âmes de la Parole de Vérité de Dieu. La Parole de vie qui tomba au bord du chemin n’amena aucun bénéfice. Avant de rencontrer Jésus Christ, nous aussi prenions tout comme objet de notre idolâtrie et pratiquions cela. Les gens peuvent tout prendre comme objet de leur adoration et y placer leur foi, quoi que ce soit, tant qu’ils pensent que cela bénéficiera à leur chair. C’est parce que ces gens superstitieux se sont engagés profondément dans leurs croyances religieuses qu’ils considèrent tout comme objet d’adoration.
Aujourd’hui même, il y a des nations pleines de ces religions superstitieuses, et l’une d’elles est la Mongolie. J’ai fait un voyage de mission dans ce pays. Pendant mon voyage, j’ai visité la maison d’un professeur, et j’y ai vu un portrait de Jésus crucifié sur le mur, et sur l’autre mur il y avait un portrait de Bouddha méditant. En d’autres termes, la même maison avait à la fois un portrait de Jésus et un portrait de Bouddha sur ses murs. Cet homme n’était pas sans éducation; au contraire, il était un intellectuel qui enseignait à l’université. Mais en dépit de cela, il croyait à la fois au christianisme et au bouddhisme. Cet épisode illustre combien tant de gens aujourd’hui sont profondément ancrés dans la culture de l’idolâtrie.
 
 

La semence qui tomba dans les endroits pierreux

 
Poursuivant Sa parabole, notre Seigneur dit que la seconde lancée de semence tomba dans les endroits pierreux. Notre Seigneur dit: “Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre: elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond; mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines.”
Un champ doit avoir un sol riche. Les semences tombées dans des endroits pierreux ne peuvent prendre racine profondément en terre à cause des pierres, et sècheront en un rien de temps car elles ne peuvent être nourries. Donc, ce qui était problématique pour notre Seigneur dans ce second champ sont les pierres. Les pierres dans ce champ étaient un grand obstacle pour la croissance des semences.
Ceux d’entre nous qui ne reconnaissent pas qu’ils étaient des semences de mal finiront comme cela. Quand la semence de vie est jetée dans nos cœurs, nous devons recevoir la Parole de Dieu, reconnaître la véracité de cette Parole, et donc être sauvés de tous nos péchés. Cependant, le fait que les semences tombent dans des endroits pierreux signifie que l’évangile de l’eau et de l’Esprit tomba dans le cœur de ceux qui sont pleins de leurs propres pensées charnelles. Ce passage nous dit que ce qui conduit nos âmes à la mort ce sont nos pensées charnelles qui empêchent à la Parole de Dieu de prendre racine dans nos cœurs. Donc, comme il n’y a pas de profondeur de terre, on finit par sécher.
Il nous est difficile à vous et moi d’avoir une bonne compréhension de notre nature fondamentale. Nous sommes prompts à être ignorants de qui nous sommes. Il nous est difficile de reconnaître que nous sommes “une race de méchants” (Esaïe 1:4). Le Seigneur dit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre, et que toutes les intentions des pensées de son cœur étaient toujours mauvaises (Genèse 6:5). Autrement dit, rien de nos pensées n’est bon du tout. Les semences qui tombent dans les endroits pierreux nous montre que ceux qui n’admettent pas qui ils sont ne peuvent pas être délivrés de leurs péchés, car ils ne peuvent recevoir ces semences au fond de leur cœur à cause de leur ignorance d’eux-mêmes.
Les gens font facilement confiance et s’appuient sur leurs propres pensées (raison) plutôt qu’en la Parole de Dieu, plutôt que de placer leur foi fondamentale et leur confiance en la Parole de Dieu. Ils donnent plus de poids à leurs propres expériences religieuses et personnelles qu’à croire en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Devant Dieu, s’appuyer sur nos propres pensées c’est le péché de rébellion contre Lui. Si les gens veulent que la semence de l’évangile de l’eau et de l’Esprit soit semée dans leur cœur, ils doivent admettre leur nature méchante et cachée devant la Parole et recevoir la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans leurs cœurs.
Même parmi nous, nés de nouveau, beaucoup ne renient pas leurs propres pensées qui s’opposent à la Parole de Dieu. Nous devons reconnaître la réalité de nos pensées. Nous pouvons alors les briser et les chasser de nos cœurs et placer notre foi davantage en la Parole de Dieu.
Ce passage nous rappelle aussi ce qu’était notre condition spirituelle au temps où nous avons entendu la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour la première fois. A ce moment là, beaucoup d’entre nous avions des cœurs du genre pierreux. Nous ne savions pas combien nous étions méchants. Et nous avions nos propres justice et standards à la place. Mais, une fois que nous avons admis notre nature pécheresse et confessé notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous avons vu progressivement notre méchanceté. Cependant, la condition de nos cœurs peut toujours être de pierre même après que nous ayons reçu du Seigneur l’évangile de l’eau et de l’Esprit, si nous n’avons pas brisé la justice de nos cœurs.
Maintenant, afin que vous et moi vivions, nous devons pleinement reconnaître notre état de péché et recevoir la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs en y croyant. Cependant, si nous n’admettons pas que nous sommes fondamentalement une race méchante, il est inutile que l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’arrive vers nous. En d’autres termes, nous devons réaliser que nous ne sommes que péché, et que nous sommes destinés à l’enfer; et nous devons nous attacher à l’évangile de l’eau et de l’Esprit par la foi pour être sauvés de tous nos péchés.
Nous devons réfléchir une fois encore à l’état de nos cœurs quand nous avons cru en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Comme je l’ai dit, beaucoup d’entre nous ne savaient pas quels êtres méchants nous étions quand nous avons connu l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Parmi les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, beaucoup se considèrent comme ayant des cœurs innocents et bons, et pourtant, ils finissent par s’étonner de leurs aspects pervers et tombent dans le désespoir dès qu’ils les découvrent. Même là, ils seraient saufs s’ils gardaient l’évangile de l’eau et de l’Esprit par la foi.
Mais parce qu’ils ne réalisent pas leur propre méchanceté et n’ont pas pleinement reconnu la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit dès le commencement, ils n’ont pu recevoir la rémission du péché. Parce qu’ils pensaient que leur propre justice était meilleure que la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit donnée par le Seigneur, ils ne se sont pas soumis à la justice de cet évangile. Ceux qui ne connaissent pas leur propre méchanceté se croient plus justes que le Seigneur, et ne peuvent donc pas Le suivre. C’est pour cela qu’ils deviennent des chrétiens de nom dont la foi ne peut être approuvée de Dieu.
Quand un fermier retourne son champ profondément, les pierres s’exposent d’elles-mêmes sur la terre? Ainsi, un prédicateur de l’évangile doit d’abord retourner le champ du cœur des gens en profondeur avec la Parole de Dieu pour leur faire connaître leur méchanceté. Tous peuvent se reconnaître comme une semence de méchanceté uniquement lorsqu’on leur enseigne ce que la Bible dit de cette nature fondamentale. Si les prédicateurs ne font pas connaître leur état aux gens, il est inutile de leur prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si tel est le cas, alors ils ne peuvent pas admettre que le salut du Seigneur est plus puissant que leur propre méchanceté. C’est pour cela qu’ils ne peuvent pas découvrir leur propre méchanceté et finissent avec une foi morte.
Donc, un semeur doit d’abord retourner la terre du cœur suffisamment, puis semer la semence de l’évangile du salut dans ces cœurs. Paul dit: “Où le péché à abondé, la grâce à surabondé” (Romains 5:20). Que signifie ce passage? Cela signifie que celui qui réalise la grâce de Dieu est celui qui connait sa méchanceté. Donc, si les gens reconnaissent cet évangile sans connaître leur méchanceté ni l’admettre, le vrai évangile ne servira à rien du tout dans leurs cœurs.
Donc, chacun de nous doit admettre que nous ne pouvons éviter de pécher depuis notre naissance et jusqu’à notre mort. N’est-ce pas vrai? Depuis que nous sommes nés dans ce monde, nous avons hérité le péché et avons péché dès lors.
En dépit de cela, grâce à l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons encore dire devant Dieu que nous n’avons pas de péché par la foi. C’est parce que nous avons réalisé clairement nos propres faiblesses premièrement, et suite à cela, nous avons reconnu que la puissance de l’évangile de notre Seigneur est bien plus grande que notre méchanceté. Maintenant même, ceux qui connaissent leur propre méchanceté peuvent être couverts par la rémission du péché par Dieu en plaçant leur foi en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ainsi, quiconque croit en Jésus comme son Sauveur doit d’abord admettre qu’il est fondamentalement faible, insuffisant, impur, puis reconnaître la puissance de la vérité de l’évangile.
Nous ne devons jamais oublier que le plus méchant de tous est celui qui n’admet pas sa méchanceté devant Dieu, pratique sa propre justice et donc ne croit pas en la vérité de l’évangile du salut. Tous doivent d’abord admettre leur méchanceté et se reconnaître comme pécheurs et semences de méchants au moment de croire en Jésus.
Avant d’avoir entendu la vérité de l’expiation qui nous a permis d’être remis de tous nos manques et péchés, nous avons du admettre qui nous étions et notre péché. Mais, parce que beaucoup de gens ne le font pas, et ne placent pas leur foi en l’amour et le salut de Dieu, ils ne peuvent arriver au salut. En d’autres termes, quiconque n’admet pas devant Dieu qu’il est pécheur et rejette son salut, se tient sur sa propre bonté, et manque finalement de se confier en la justice de notre Seigneur et de la suivre.
Si nous voulons vraiment avoir foi en la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons d’abord admettre devant Dieu que nous sommes pécheurs, et placer notre foi en ce puissant évangile qui déclare que tous nos péchés ont été pardonnés par le baptême et le sang versé du Seigneur.
Cependant, il y a beaucoup de gens qui, en dépit de leur profession de foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, sont déçus quand ils voient leur état de pécheur alors qu’ils sont en Jésus. En fait, nous devrions être reconnaissants à chaque fois que nous voyons nos faiblesses pour la puissance de l’évangile qui a pardonné tous ces péchés.
Ceux qui ne reconnaissent pas que leur méchanceté a été remise par l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par le Seigneur ne peuvent pas remercier Dieu pour Sa justice et finissent plutôt par se détourner de Lui. Cela signifie qu’ils ne peuvent pas être libérés de leurs péchés, car ils n’admettent pas leur mauvaise nature, ni ne croient vraiment en la Parole puissante de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela que beaucoup de gens doutent de leur propre salut, pensant: “je ne peux pas être saint. Bien sûr, je crois en Jésus, mais cela ne signifie pas que j’aie été sauvé de mes péchés.” Chargés par le poids de leurs péchés, ils finissent par s’étouffer.
Ces gens pratiquent l’iniquité devant Dieu en ne croyant pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le pire acte avant tout devant Dieu c’est ne pas admettre sa propre méchanceté et refuser de croire de tout cœur en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par le Seigneur. Cela constitue le plus grand péché devant Dieu.
Ces gens placent plus de foi en la supériorité de leurs propres pensées qu’en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons réaliser que tous ceux dans ce monde, qui manquent de reconnaître ce vrai évangile jusqu’à la fin et donc l’abandonnent, s’opposent à la bonté de Dieu avec la bonté de leur propre cœur. Par conséquent, il n’y a aucun moyen pour eux d’être pardonnés de tous leurs péchés.
C’est pour cela que nous devons toujours admettre la faiblesse de notre chair en plaçant notre foi en la Parole écrite de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est alors seulement que la justice de Dieu est révélée dans une mesure plus grande, et c’est alors seulement que nous pouvons révéler Sa gloire.
Si vous n’avez pas bien compris votre propre méchanceté depuis le début quand vous avez entendu l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous devez avoir cette compréhension maintenant et croire en la puissance de l’évangile de Dieu à ce sujet. Autrement dit, vous devez retourner le champ de votre cœur dès maintenant, et recevoir la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit d’un cœur humble qui reconnaît sa propre méchanceté entièrement.
Connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit seulement superficiellement et comprendre la vérité du salut seulement théoriquement ne peut que vouloir dire que vous n’avez pas encore admis votre propre état. Mais il n’est pas trop tard maintenant même. Maintenant, en reconnaissant vraiment votre méchanceté et en croyant en la vraie Parole de l’eau et de l’Esprit, vous devez être délivré de tous vos péchés. Ayant ainsi atteint votre délivrance, à chaque fois que votre méchanceté se révèle, en plaçant votre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous pouvez remercier davantage et rendre encore plus la gloire à Dieu.
A chaque fois que nous reconnaissons avoir péché, nous devons confesser notre méchanceté devant Dieu et Le remercier en réaffirmant la vérité de l’évangile dans nos cœurs. Tout comme la confession de David, nous devons confesser: “J’ai été fait dans l’iniquité, et ma mère m’a conçu dans le péché. C’est contre Toi, et Toi seul que j’ai péché. Mais Tu as expié même ce péché par l’évangile de l’eau et de l’Esprit.” Confessant nos péchés ainsi, nous devons venir devant Dieu avec notre foi en le bel évangile. Si nous croyons en la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons avoir la foi qui peut nous sauver parfaitement de tous nos péchés.
Nous devons toujours reconnaître la Parole de l’évangile de Dieu de l’eau et de l’Esprit dans nos vies. Nous devons réaliser que cette vie est le genre de vie qui glorifie Dieu. Nous devons aussi savoir que c’est quand nous admettons notre nature et acceptons la Parole de salut de Dieu dans nos cœurs, que nous pouvons être sauvés de tous nos péchés.
Comment est-on sauvé de toute sa méchanceté ? C’est en réaffirmant notre foi en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons être sauvés de tous nos péchés et faiblesses. Tous doivent d’abord retourner le champ de leur cœur, connaître leur propre méchanceté en l’amenant en haut, puis croire en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est parce que les gens n’ont pas la foi qui reconnaît la Parole de Dieu, bien qu’ils soient méchants, qu’ils finissent par s’opposer à Dieu et s’éloigner de Lui.
Ceux qui sont chargés par leurs propres péchés sont ceux dont le cœur n’a pas foi en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons tous réellement examiner ce que la Parole de Dieu nous dit, et nous devons reconnaître la vérité de cette Parole de Dieu telle qu’elle est écrite.
Quel genre de semence le Seigneur a-t-Il semé dans nos cœurs? Il sema la semence de Sa Parole, l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qui a effacé les faiblesses et les péchés de nos cœurs. Par cette vérité de l’évangile, le Seigneur nous a appris comment le péché est venu dans nos cœurs, quels graves pécheurs nous sommes, et à quel point Il a expiré tous nos péchés par cet évangile.
A chaque fois que nous réalisons notre méchanceté dans nos vies, nous devons méditer la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit en profondeur, et devons y croire. Quand nous croyons vraiment que Dieu a effacé tous les péchés que nous avons commis par les faiblesses de nos cœurs et de nos actes, nous sommes sauvés.
Notre Seigneur nous dit clairement ici que lorsque le semeur sema ses semences, certaines tombèrent dans les endroits pierreux. “Des endroits pierreux” ici implique le cœur de ceux qui ne reconnaissent pas leur méchanceté et leur état de péché. Nous sommes une race méchante, mais peu reconnaissent cette vérité. Comme le Seigneur dit: “Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu pour appeler des justes, mais des pécheurs ” (Marc 2:17), ce sont seulement ceux qui admettent leur péché et leur méchanceté qui peuvent recevoir la rémission du péché. Quiconque reconnaît sa méchanceté et reçoit l’évangile de l’eau et de l’Esprit comme son salut peut recevoir la rémission de tous ses péchés.
Cependant, beaucoup d’entre vous ne se sont peut être pas encore reconnus eux-mêmes en entendant l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela que la puissance de ce vrai évangile n’agit pas fortement dans vos cœurs, même si vous y croyez d’une certaine façon. C’est pour cela que l’évangile puissant finit en une simple connaissance dans vos cœurs. Si tel est votre état spirituel, maintenant, vous devez admettre votre méchanceté et croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de nouveau. Si vous avez réalisé votre propre méchanceté dans votre vie même longtemps après avoir entendu parler pour la première fois de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, tout ce que vous avez à faire c’est réaffirmer votre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sur la base de votre vraie reconnaissance de votre propre situation.
 
Le troisième terrain d’épines
 
Le troisième terrain est un terrain d’épines. Quelle est la signification spirituelle de ce champ d’épines? Il se réfère aux cœurs méchants qui convoitent ce monde. Jésus nous dit qu’alors que ceux qui ont ce cœur reconnaissent que l’évangile de l’eau et de l’Esprit est vrai, leur foi est si faible qu’ils risquent de rejeter le vrai évangile s’il semble être un obstacle à leur succès dans le monde. La foi de ceux qui ont ces convoitises est telle qu’ils finissent par renoncer à leurs efforts pour suivre le Seigneur à cause de leur désir de posséder les choses de ce monde. Ils sont ceux qui servent deux maîtres. Leur foi est placée dans des animaux impurs (Lévitique 11:2-8). Le cœur de ces gens désire plus vivre pour leur convoitise qu’il n’a de foi en la Parole de Dieu, et par conséquent, ils finissent par renoncer à leur foi en la justice de Dieu.
Les semences qui tombent dans les épines germent, au moins au début. Mais les épines les recouvrent, les cachant du soleil et les tuant. Cela se réfère à ceux qui, à cause de leur convoitise pour ce monde, finissent par renoncer à leur foi en la Parole de Dieu et Le quittent.
Même si nous sommes devenus justes, comment notre cœur peut-il ne pas aimer ce monde? C’est possible pour chacun de nous. Mais, si nous avons cette foi qui nous a permis d’être baptisés en Jésus Christ, mourir avec Lui et être ressuscités avec Lui, et seulement si nous avons cette foi, nous pouvons réaliser que ces convoitises de la chair sont finalement futiles, et par cette foi, nous pouvons demeurer et vivre dans la vérité. En d’autres termes, bien que nous ne puissions pas éviter de vivre dans la chair, nous devons vivre par notre foi spirituelle.
Cependant, ceux qui n’ont pas cette vraie foi qui leur permet de mourir avec Jésus Christ et vivre avec Lui finiront par mourir sous le poids de leurs convoitises de la chair. Leur cœur qui aime ce monde, en d’autres termes, bloquera leur amour pour le Seigneur, et fera mourir leur cœur. C’est pour cela que vous devez avoir la foi qui vous permet de mourir avec Jésus Christ et vivre avec Lui. Et vous ne pouvez avoir une telle foi que lorsque vous vous attachez à l’évangile de l’eau et de l’Esprit de tout cœur.
Finalement, ces trois terrains parmi les quatre dont le Seigneur a parlé nous disent que ceux dont le cœur est comme ces terrains sont destinés à échouer, car ils ne regardent qu’à leur propre justice, pensées, et convoitises. Mais, ce que nous devons réaliser ici c’est qu’il y a un autre terrain qui peut donner du fruit, un grain cent, l’autre soixante, l’autre trente.
 
 
Le quatrième terrain de bonne terre
 
Quel genre de terrain pensez-vous que soit le bon terrain dont le passage d’aujourd’hui parle? Jésus dit que lorsque les semences de vie tombent dans une bonne terre, elles donnent du fruit, un grain cent, l’autre soixante, l’autre trente.
Cela signifie-t-il qu’être une bonne terre ou une mauvaise terre était déjà déterminé à la naissance de quelqu’un? Non. Il n’est pas vrai que quelqu’un soit né comme bonne terre, alors qu’un autre soit né comme terrain pierreux ou d’épines.
La bonne terre dont la Bible parle se réfère aux cœurs de ceux qui ont foi en Sa Parole. Ils ne pouvaient avoir cette foi par leur naissance. Plutôt, ils ont eu une foi forte en le vrai évangile en reconnaissant qu’ils étaient fondamentalement des terrains du bord du chemin, des endroits pierreux, ou d’épines. Ils ont purifié leurs cœurs de toute souillure en plaçant leur foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Ce que nous devons réaliser c’est que tous sont morts dans ce monde pécheurs et meurent pécheurs. Bien sûr, il peut y avoir des différences marginales entre les comportements individuels, mais en ce qui concerne la nature fondamentale, les humains sont tous les mêmes, et personne ne peut éviter de naître comme terrain du bord du chemin, pierreux, ou épineux. Donc, tous sont nés pécheurs, et donc, tous doivent naître de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Il est absolument indispensable que vous réalisiez que seuls ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent devenir de bonnes terres. Autrement dit, c’est quand nous plaçons notre foi en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons devenir de bons terrains. Un bon terrain est un cœur qui désire suivre Dieu en faisant confiance à Sa Parole.
Le Seigneur a expié tous nos péchés une fois pour toutes, et nous sommes devenus enfants de Dieu en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cependant, des gens parmi nous doutent parfois de leur salut, pensant qu’ils n’ont pas été sauvés de tous leurs péchés. Ils professent leur foi en le vrai évangile, l’Eglise de Dieu, et en le fait qu’ils sont Ses enfants, mais une fois que des vagues de doutent s’abattent sur leur foi faible, ils pensent qu’ils ne sont pas réellement de Dieu, ni justes.
Parmi ceux qui sont venus dans l’Eglise de Dieu, si quelqu’un pense ainsi et doute de son salut du péché, même s’il a entendu la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit prêchée par l’Eglise de Dieu, cela signifie qu’il a encore beaucoup de problèmes avec sa foi. Il n’est pas exagéré de dire que cette personne doit encore devenir une bonne terre, et qu’elle est toujours un terrain pierreux ou d’épines. C’est parce qu’elle n’a pas accepté sa méchanceté avant de placer sa foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Le salut des péchés de quelqu’un dépend de la reconnaissance de sa méchanceté et de sa foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Sa rémission du péché dépend de cela. Mais si quelqu’un pense: “Je ne peux le dire à personne, mais je pense que quelque chose ne va pas concernant mon salut”, cette personne est certainement restée un terrain pierreux. C’est pour cela qu’elle doit d’abord reconnaître sa propre méchanceté entièrement.
Savez-vous quand nous pouvons être sauvés de tous nos péchés? C’est quand nous reconnaissons notre méchanceté et nous appuyons de tout notre cœur sur la Parole de Dieu de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous pouvons être délivrés de tous nos péchés. Quand nous croyons en la Parole de Dieu de tout cœur et la confessons de nos lèvres, nous pouvons être justes et recevoir le salut. Si quelqu’un croit en la Parole de Dieu de tout son cœur, il reconnaîtra ses faiblesses et saisira l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et sera donc sauvé de tous ses péchés.
Avant, nous vivions des vies religieuses, et n’avions même pas réalisé qui nous étions, que nous étions méchants. Nous n’avions pas réalisé que nous allions droit en enfer selon la Loi de Dieu. Donc, nous devions d’abord reconnaître, vraiment, cette Loi de Dieu qui déclare que le salaire du péché c’est la mort, et placer notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour être sauvés de tous nos péchés.
Nous devons tous confesser notre méchanceté devant Dieu:
“Seigneur, j’étais vraiment méchant et un indescriptible corrompu. Avant, je vivais une vie religieuse, croyant en une chose comme mon dieu. J’avais de la convoitise pour ce monde; ma chair était si mauvaise que je ne pouvais pas Te suivre, et mon cœur était plein de piles de péchés cachés. J’étais si méchant que je ne tolérais pas ma méchanceté. Mais en dépit de cela, Seigneur, Tu vins sur cette terre dans la chair pour me sauver de mes péchés, et pour ce faire, tu as pris tous les péchés de l’humanité en étant baptisé par Jean. Non seulement cela, mais tu as aussi porté les péchés du monde à la Croix, y mourus, et ressuscitas des morts. En faisant toutes ces choses pour moi, Tu m’as sauvé éternellement de tous mes péchés.”
“Seigneur, bien que je sois insuffisant devant Toi, je crois que Tu m’as sauvé de tous mes péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cher Dieu, je n’étais qu’un de ces trois lieux: le bord du chemin, pierreux, et d’épines, quelqu’un qui ne pouvait qu’être condamné. Je pensais que je n’étais pas si mauvais, mais j’ai connu ma méchanceté. Maintenant, je reconnais devant Toi que je suis juste un ver insignifiant. Mais, Seigneur, Tu vins sur cette terre pour moi, effaças mes péchés, et fis de moi un enfant de Dieu. Je place toute ma foi en cela, et Te donne ma reconnaissance. Tu m’as sauvé de tous mes péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Seigneur, je crois en ce salut que Tu m’as donné.”
Notre foi doit être telle. C’est ainsi que nous pouvons devenir de bonnes terres. Personne n’est né bonne terre. Nous sommes tous nés comme terrains pierreux, d’épines et de bord du chemin, comme semences de méchants. Personne parmi nous, pas un seul, n’est né comme bonne terre. C’est seulement parce que Dieu nous a changés en bonne terre par la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit après avoir retourné le terrain de nos cœurs par la Parole de Sa Loi que nous sommes devenus cette bonne terre pour le Seigneur.
Notre Seigneur dit que lorsqu’Il sortit pour semer Ses semences, il y avait quatre terrains, mais Il n’a pas dit qu’il y ait un terrain à la bonté inhérente. Pour devenir de bonnes terres devant Dieu, nous devons reconnaître que dans nos cœurs il y a les trois éléments des mauvais terrains, et devons recevoir l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs. Quiconque reconnaît qu’il a été lui-même un mauvais terrain deviendra une bonne terre et portera les fruits du salut devant Dieu.
Un bon terrain peut simplement recevoir la semence de la Parole de Dieu comme un enfant, disant: “Seigneur, dis-Tu que Tu as pris mes péchés en étant baptisé? Merci Seigneur! As-Tu porté mes péchés en étant baptisé? Merci Seigneur! As-Tu pris les péchés du monde et es-Tu mort à la Croix pour moi? Merci! Es-Tu ressuscité des morts pour moi? Merci Seigneur!” Quand Dieu Lui-même nous dit qu’Il nous a sauvés ainsi, tout ce que nous devons faire c’est Le remercier encore et encore, et croire en ce qu’Il nous dit. C’est ainsi que nous pouvons devenir de bons terrains. Pouvez-vous comprendre cela maintenant?
Quand nous vivions nos vies religieuses, nous étions parfois comme le bord du chemin, ou des terrains pierreux et d’épines. Mais en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes devenus une bonne terre. Quand nous étions ces mauvais terrains, Dieu sema la semence de l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs. C’est à partir de là que nous avons pu comprendre et trouver du sens dans la Parole de Dieu à chaque fois que nous l’avons entendue. La voix du salut qui efface nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit demeura dans nos cœurs.
Les cœurs au terrain pierreux et d’épines sont ainsi: “J’ai trop de convoitise pour ce monde pour continuer ma vie de foi!” Avoir ce genre de foi c’est s’opposer à Dieu. Donc, nous devrions plutôt faire la confession de foi suivante: “Seigneur, même si je suis méchant, Tu m’as sauvé de ma méchanceté. La Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Tu m’as donnée est correcte est vraie. Maintenant, je suis une nouvelle créature: les choses anciennes sont passées, et toutes choses sont devenues nouvelles (2 Corinthiens 5:17). Même si je suis insuffisant, toutes ces bénédictions sont venues de Toi, parce que Tu es devenu mon Sauveur.”
C’est seulement quand nous avons ce genre de foi que nous pouvons dire que nous sommes entièrement délivrés de nos péchés. Ce sont ceux qui ont cette foi qui sont de bonnes terres qui croient en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Seuls ceux qui croient vraiment en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent vivre leur vie consacrée par la foi et suivre le Seigneur aussi. Pourquoi? Parce qu’ils reconnaissent qu’eux-mêmes sont insuffisants. En croyant que Jésus les a sauvés de leur méchanceté par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ils ont été rendus parfaits par cette foi.
Avant, notre foi n’était ni du côté de Dieu, ni du côté du monde, mais entre les deux. Cependant, quand nous nous sommes connus nous-mêmes et avons reconnu notre péché, nous ne pouvions que remercier le Seigneur pour nous avoir sauvés de tout péché par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et nos cœurs se sont alors tournés de Son côté. Même quand nous suivions les convoitises de ce monde, quand nous avons réalisé que nous allions à la destruction, nous avons cru en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et nous avons ainsi été sauvés de tous nos péchés. Et nous reconnaissons maintenant qu’il est bon de nous unir à l’Eglise de Dieu et de servir l’évangile pour le reste de notre vie.
 
 
Nous devons nous détourner de nos vies religieuses et croire en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit
 
Quand votre cœur était comme le bord du chemin, vous avez pris conscience de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et parce que cet évangile vous semblait juste, vous avez dit y croire. Mais que s’est-il passé? Le temps passant, les oiseaux n’ont-ils pas dévoré les semences de cet évangile semées en vous? Même s’il semble que vous ayez la connaissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous n’avez pas foi en lui, ni le Saint Esprit. En d’autres termes, même ceux qui n’ont pas le Saint Esprit sont devenus des chrétiens qui professent croire en Jésus comme leur Sauveur, au moins extérieurement.
C’est pour cela que notre Seigneur nous a donné cette parabole. Au début, nous étions comme le bord du chemin, de pierres ou d’épines, et c’est seulement quand nous sommes devenus de bonnes terres que nous avons pu porter du fruit, un grain pour trente, soixante, et cent. Une bonne terre c’est un cœur qui a reçu la Parole de Dieu en acceptant d’abord l’état de ces trois terrains. C’est quand nous acceptons que telle était la condition de nos cœurs, et croyons que Dieu a parfaitement sauvé des gens comme nous par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, que nos cœurs peuvent devenir un bon terrain. Seuls ces bons terrains appartiennent à Dieu, et portent des fruits spirituels pour Lui un grain pour cent, soixante, et trente au moins.
Si vous avez cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit en gardant vos cœurs dans l’état d’un bord de chemin, vous êtes devenu un religieux. C’est parce que vous n’avez pas eu la Parole de Dieu de l’eau et de l’Esprit dans votre cœur. Que devez-vous faire alors? Vous devez écouter la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit encore, et devez admettre devant Dieu que vous êtes un grave pécheur.
Si certains d’entre nous ont accepté l’évangile en n’ayant pas renoncé à sa précédente religion, ils doivent croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit tout à nouveau. Ils doivent d’abord réaliser que la foi religieuse qu’ils avaient jusqu’ici était fausse. Par exemple, le bouddhisme enseigne à ses disciples de faire des œuvres vertueuses, et cela semble raisonnable. Le confucianisme, par ailleurs, a une façon de traiter les relations humaines. Donc vous pouvez avoir cru en cela. Mais comme Dieu vous dit que ce n’est pas votre salut, vous devez réaliser que vous devez croire en Jésus pour être sauvés de tous vos péchés. Si vous abandonnez votre ancienne religion, et commencez à croire en Jésus, vous devenez ceux dont le cœur est passé de terrain du bord du chemin à terrain pierreux.
Une fois que votre cœur devient pierreux, vous devez le retourner avec la Loi de Dieu pour en faire un bon terrain. C’est avec la Loi que Dieu révèle tous les péchés de l’humanité clairement. Cependant, les gens ne reconnaissent pas à quel point ils sont pécheurs même devant la Loi. Ils peuvent admettre qu’ils sont pécheurs, mais ils ne reconnaissent ni ne croient qu’ils vont en enfer pour leurs péchés. Autrement dit, ils ont seulement une compréhension superficielle de leurs péchés et ont acceptés Dieu avec une compréhension aussi superficielle.
Mais au fil de leur vie, ils savent qu’ils commettent toujours d’affreux péchés. Et comme ils sont incapables de le tolérer, ils se transforment en religieux hypocrites. Ces religieux peuvent dire des lèvres: “Je suis quelqu’un qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans mon cœur. Et je veux suivre le Seigneur. Et je Le suis effectivement.”
Mais quelle est la réalité? C’est parce que leur cœur ne reconnaît pas réellement la Parole de Dieu qu’ils disent qu’ils croient et s’arrêtent là. Mais à la fin, ils finissent en religieux hypocrites. C’est parce que leur cœur rejette la direction de la Parole de Dieu et s’y oppose qu’ils finissent religieux. Les religieux prétendent croire en le Seigneur et Le suivre juste dans la forme, mais parce que leur cœur ne peut s’accorder à Sa Parole, ils ne peuvent Le suivre par la foi. C’est parce que les gens ne croient pas en la Parole de l’eau et de l’Esprit de tout cœur qu’ils ne sont pas remis de leurs péchés et périssent.
Mes chers croyants, au fil de votre vie de foi, il y a des moments où votre cœur s’endurci. N’êtes-vous pas alors, par hasard, ce champ pierreux? Ou y a-t-il des champs d’épines? Ne pourriez-vous pas être le bord du chemin? Le bord du chemin est pire que le sol pierreux. Le sol pierreux reçoit au moins la Parole de Dieu, alors que les semences ne sont même pas plantées sur le bord du chemin, mais sont dévorées par les oiseaux.
Si votre cœur est encore comme le bord du chemin, vous devez vous repentir et croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Au moins, le sol pierreux a un peu de terre, et les semences peuvent y aller. Dans ce sol pierreux, comme il y a de la terre parmi les pierres, quand les semences tombent, la pluie vient et le soleil brille, les semences germent. Cela signifie que le sol pierreux croit au moins. Cela signifie que des chrétiens ont cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, bien qu’ils n’aient pas réalisé leur propre état.
Autrement dit, parce que leurs cœurs ne pouvant accepter le fait qu’ils sont mauvais, l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’a pu entrer au fond de leur cœur. Le sol pierreux implique l’état du cœur de ceux qui n’acceptent pas le fait qu’ils sont pleins de péchés. Par conséquent, ils ne peuvent obéir à la Parole de Dieu et Sa direction, et finissent par abandonner Dieu. Mais là encore, ils ont de mauvaises pensées disant: “Qui nous condamne pour ne pas être gens de Dieu? Nous croyons aussi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.”
Cependant, ils n’ont pas été sauvés. Mes chers croyants, vous devez reconnaître votre méchanceté devant Dieu très vite. Vous devez reconnaître devant Lui que vous êtes mauvais, des semences de méchanceté. C’est alors que cet évangile de l’eau et de l’Eprit peut être planté au fond de vos cœurs.
Sur le sol d’épines aussi, l’évangile de l’eau et de l’Esprit a été planté et les bourgeons sont apparus. Mais les épines les ont recouverts, cachés du soleil, et les ont fait sécher.
Cela nous montre que si nous avons trop de convoitise pour ce monde, nous ne pouvons nous joindre à l’Eglise de Dieu, ni à nos frères et sœurs et serviteurs de Dieu. Leur convoitise du monde, leurs désirs, couvrent leurs âmes et ont tué leur jeune foi. Quand ces gens meurent spirituellement, ils se demandent: “je ne comprends pas pourquoi ma foi a séché quand j’ai cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.”
Si vos cœurs commencent à douter du salut, vous devez surmonter ces doutes en réaffirmant et vous appuyant sur la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ceux qui sont vraiment sauvés de leurs péchés sont les gens de foi qui croient que le Seigneur prit tous nos péchés en étant baptisé par Jean Baptiste. Cette foi peut être accomplie par notre confession de foi qui dit: “Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant” (Matthieu 16:16). Quand l’apôtre Pierre confessa cela, il voulait dire: “Seigneur, même si je suis un tas de péché, je crois que Tu m’as sauvé du péché par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dès maintenant, Tu es mon Maître. Tu es le Dieu qui m’as fait, le Sauveur qui m’a sauvé du péché, et mon Dieu.”
Ceux qui ont été sauvés du péché reconnaissent complètement et de tout cœur leur faiblesse et la bonté de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En plus d’admettre leur méchanceté, ils croient que Dieu a sauvé tous les êtres humains comme eux de leurs péchés et leur a donné une vie nouvelle. Quand nous reconnaissons que le Seigneur nous a vraiment sauvés de nos péchés en les prenant par Son baptême et prenant la condamnation pour nous à la Croix, nous recevons la rémission du péché par la foi. C’est quand nous reconnaissons que le Seigneur est devenu le vrai Sauveur de gens comme nous et nous sauva de nos péchés que nous pouvons accepter ce Seigneur comme le nôtre et devenir un avec Lui. Comme notre Seigneur nous a donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes un avec le Seigneur. Bien que notre chair soit toujours faible, le Seigneur nous a délivrés de tout péché. Cette foi nous permet de Le servir, de Le suivre, de vivre avec Lui et de mourir avec Lui.
En Luc 15 apparaissent trois paraboles qui sont la brebis perdue, la pièce perdue, et le fils perdu. Ces paraboles impliquent que nous avions perdu notre Maître. Mais vous et moi avons trouvé notre Maître maintenant. Bien plus, ce Maître est vraiment un bon Maître. Il est le Seigneur qui nous a faits; qui vint à nous quand nous étions dans le péché, trompés par le diable et devenions indignes et inutiles; et qui effaça tous nos péchés Lui-même, nous donna le salut, nous prit dans Ses bras, et nous bénit pour vivre avec Lui éternellement. C’est ce Maître que vous et moi avons rencontré.
Mes chers croyants, en vivant nos vies de foi, il y a des moments où nous avons du mal à nous unir au Seigneur et à Son Eglise bien que nos cœurs veuillent le faire. Dans ces moments aussi, nous devons reconnaître vraiment l’évangile de l’eau et de l’Esprit et toute la Parole de Dieu: nous devons reconnaître tous nos péchés quand la Loi les qualifie de péché; nous devons reconnaître que nous sommes des tas de péchés nés avec le péché; nous devons consentir à la déclaration de la loi qui dit “le salaire du péché c’est la mort”; nous devons reconnaître que Jésus Christ prit nos péchés une fois pour toutes en étant baptisé; nous devons reconnaître qu’Il porta tous les péchés du monde à la Croix, y mourut, et ressuscita des morts; et nous devons reconnaître que Jésus Christ est notre Sauveur. Si nous reconnaissons tout cela, nous sommes sauvés.
Cependant, ce qui est important c’est l’état de nos cœurs quand nous avons entendu la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, si c’était un bord de chemin, un sol pierreux, ou un sol d’épines. Votre foi ne tiendra pas longtemps si vous n’avez pas retourné un tel champ avec la Parole de Dieu avant de croire au vrai évangile. Même si certains d’entre nous ont entendu l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans ces conditions, il y a aussi, bien sûr, beaucoup de cas où les gens se perfectionnent après en entendant la Parole encore et encore. C’est pour cela que beaucoup de gens sont sauvés après une période de temps considérable depuis qu’ils ont entendu l’évangile pour la première fois. Si tel est votre cas, alors vous êtes chanceux.
Si quelqu’un a reçu l’évangile de l’eau et de l’Esprit sans retourner la mauvaise condition de son cœur, son salut ne peut pas être complet en réalité, mais a été réalisé seulement dans le domaine des pensées. Autrement dit, si quelqu’un ne reçoit pas l’évangile au fond de son cœur, mais ne le comprend qu’au niveau intellectuel et théorique, il n’a pas encore été sauvé, même s’il professe sa foi en l’évangile de ses lèvres. Si, par conséquent, cette personne a gardé sa condition spirituelle, c’est en examinant ses fruits que nous pouvons réaliser la mauvaise condition de sa foi.
Ceux qui n’ont pas encore été sauvés complètement ne peuvent porter de bon fruit. En dehors de la bonne terre, les trois autres terrains ne peuvent s’unir au Seigneur ni Lui obéir. Ces gens détestent obéir à la volonté de Dieu et de Son Eglise, et ils trouvent cela difficile.
Si cela vous arrive, vous pouvez être étonné de votre désobéissance et dire: “Oh mon Dieu! Cela veut-il dire que je n’ai pas été sauvé?” Mais, je vous encourage sur le fait de ne pas vous apitoyer sur vous-même. A chaque fois que nous faisons cela, nous devons réaffirmer et accepter la Parole de Dieu: nous devons reconnaître que c’est notre nature fondamentale de ne pas accepter la Parole de Dieu mais de Lui désobéir, d’être faible, et un tas de péché. Nous devons reconnaître que nous avons péché, mais en même temps, nous devons nous rappeler que le Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Nous ne devons pas juste comprendre cette vérité selon laquelle notre Seigneur nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit au niveau théorique, mais nous devons la recevoir et y croire de tout notre cœur. Il est utile que nous visitions par la foi le lieu où le Seigneur fut baptisé par Jean Baptiste. Il pourrait être très utile que vous ouvriez votre Bible et lisiez le passage de Matthieu 3:13-17 mot à mot. En le faisant, vous pouvez réaffirmer la vérité selon laquelle c’est parce que Jésus fut baptisé que nos péchés furent transférés sur Lui.
Vous devriez aussi affirmer le fait que Jésus a effectivement porté nos péchés en réaffirmant le témoignage de Jean qui dit: “Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde” (Jean 1:29). Et vous réaffirmez aussi la vérité selon laquelle Jésus porta les péchés du monde à la Croix et fut mis à mort, tout comme ce qu’Il dit à ce moment là: “Tout est accompli” (Jean 19:30). En réaffirmant la Vérité en détail encore et encore vous aurez une foi plus forte en la Vérité selon laquelle Il a accompli toute justice.
Si nous réaffirmons la vérité en détail autant que nous pouvons, nous devenons enfants de Dieu par la foi. C’est ce cœur qui s’unit à Jésus Christ.
Ainsi, lorsque nous examinons nos cœurs pour voir si nous croyons réellement en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ou non, nous pourrons alors nous rendre compte de la nature des champs qui composent notre cœur. Si nous nous trouvons incapables de porter de bons fruits spirituels même si nous le voulons, nous devons à nouveau placer notre foi en la Parole de Dieu. Nous devons nous saisir de la Parole de Dieu dans nos cœurs, y croire et La reconnaitre: nous devons d’abord reconnaître les péchés de nos cœurs et nos péchés personnels, et reconnaître aussi que nous sommes des semences de péché allant en enfer pour cela. En plus, nous devons reconnaître que le Seigneur vint à nous et nous sauva de nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quand nous reconnaissons ainsi toute la Parole de Dieu, notre foi a des racines saines, et nous avons la foi qui nous sauve vraiment de nos péchés.
Y a-t-il quelqu’un parmi vous qui a vécu sa vie de foi longtemps, et doute progressivement de sa foi à mesure que le temps passe? Si c’est votre cas vous devez reconnaître toute la Parole de Dieu dès que possible disant: “j’ai reçu cet évangile quand mon cœur était comme le bord du chemin, un sol pierreux, et d’épines, mais le Seigneur m’a quand même sauvé”. Si vous reconnaissez de tout cœur devant Dieu que vous êtes un grave pécheur qui mérite d’aller en enfer, et placez votre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de nouveau, le Seigneur vous accueillera comme enfant de Dieu.
Il est écrit dans la Bible: “Mais à ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu” (Jean 1:12). Si vous croyez en la Parole de Dieu, votre âme sera sauvée de tous vos péchés. Même si vous êtes insuffisant dans vos actes, si vous reconnaissez votre méchanceté et croyez en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Dieu vous donnera la capacité de vivre par la foi.
Fondamentalement, nous étions des êtres indignes comme les trois mauvais terrains, mais le Seigneur nous a donné la Parole spirituelle des Cieux, une nouvelle puissance et la foi sainte. En nous donnant ces pensées et ce cœur qui nous permettent de faire Son œuvre, le Seigneur nous a permis de vivre selon la volonté de Dieu. Chaque fois que nous entendons la Parole de Dieu, Il nous donne la foi d’y obéir, et comme le Saint Esprit demeure dans nos cœurs et agit dans nos vies, Il nous conduit dans la voie de la justice. C’est ainsi que notre Dieu nous bénit et agit en nous.
Mes chers croyants, qui est notre semeur? C’est le Seigneur. Quand notre Seigneur vint sur cette terre nous sauver de nos péchés par l’eau et par l’Esprit, n’a-t-Il pas tout accompli? Il a tout accompli effectivement.
Quand notre Seigneur a accompli notre salut ainsi, y avons-nous cru, vous et moi, dès le commencement de notre foi en Lui? Nos cœurs étaient religieux à cette époque. Moi même passais souvent d’une religion à l’autre. Tout le monde a eu plus d’une religion durant sa vie.
Chaque ethnie a sa propre religion. Bien plus, dans la tendance culturelle actuelle de devenir une société multi-ethnique, beaucoup de gens s’identifient à deux ou trois religions en même temps. Par exemple dans mon pays la Corée, pas mal de chrétiens visitent encore des shamans ou les temples bouddhistes pour qu’on leur dise leur future à chaque fois qu’ils ont des crises dans leur vie. Les gens mettent ordinairement une religion sur l’autre. Des gens finissent parfois avec plus de 10 religions.
Nous devons reconnaître aussi que bien que nous ayons été comme ces gens le Seigneur nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Malheureusement, cependant, des gens clament être chrétiens, même s’ils ont les vestiges d’autres religions séculières dans leur cœur. En d’autres termes, il y a un genre de personnes qui pensent croire en Dieu, même si la Parole de Dieu n’est pas en eux, car ils ne se sont pas appuyé sur cette Parole ni n’y ont cru dans leur cœur. C’est une vraie tragédie. C’est parce qu’ils essaient de suivre le Seigneur tout en restant comme cela qu’ils trouvent difficile d’y arriver.
Cependant, tout le monde passe par ce processus, jusqu’à ce qu’il soit pleinement sauvé par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est parce que les bons terrains se sont aussi reconnus comme bord du chemin, pierreux, et épineux que lorsque le semeur vint et planta des semences, ils reçurent les semences et c’est à cause de cela, et par la Parole de Dieu, qu’ils sont devenus de bonnes terres et des enfants de Dieu. Sans reconnaître notre méchanceté et recevoir les semences, tout est inutile. Peu importe que le terrain soit bon, s’il n’y a pas de semence, il n’y a pas d’œuvre de vie.
Nous devons reconnaître aussi souvent que nous pouvons: “J’étais méchant comme cela, mais le Seigneur m’a sauvé de tous mes péchés.” Maintenant, quiconque reconnaît sa mauvaise nature et reçoit les semences de vie dans son cœur peut devenir un bon terrain et un enfant de Dieu. Peu importe que le champ de votre cœur soit bon, si vous n’acceptez pas la semence de vie, votre foi est vaine. Nous devons prendre la Parole de Dieu comme la Vérité. Nous devons aussi accueillir la Parole de la Loi, la condamnation du péché, et la justice de Dieu. Si nous recevons ainsi dans nos cœurs l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné, nous serons sans péché devant Lui. C’est par la foi que nous devenons enfants de Dieu, le peuple de Son Royaume, et les ouvriers de Sa justice qui portent les fruits de la justice.
Avant que je n’en vienne à connaître cet évangile de l’eau et de l’Esprit, je vivais une vie religieuse. Même après être né de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, je m’inquiétais de mon avenir et de mon identité religieuse, c’est-à-dire de savoir si je devais quitter le christianisme du monde ou pas. Autrement dit, il y a eu des temps où, moi aussi, j’avais des pensées orgueilleuses, pensant que j’aurais eu du succès dans ce monde si j’étais resté dans la dénomination où j’étais. Mon cœur n’était-il pas un terrain d’épines?
Mais le Seigneur m’a soutenu par l’évangile puissant de l’eau et de l’Esprit, pour que je ne quitte pas Sa voie juste ni ne meure. Je confirmais ma foi encore et encore: “Seigneur, Tu es mon Dieu et mon Maître. Pour me sauver, mon Seigneur vint sur cette terre, prit mes péchés en étant baptisé, mourut pour moi, et ressuscita des morts. Toi, mon Seigneur qui m’a sauvé, Tu es vraiment mon Maître. Tu es mon Sauveur.” En croyant ainsi, mon cœur grandit dans la foi et devint accompli, et la Parole de Dieu me tenait de sorte que je ne sois ni ébranlé ni ne m’écroule lorsque quelqu’un venait à moi et prêchait un évangile similaire mais faux.
Mes chers croyants, en continuant dans notre vie de foi, il y a des moments où nous n’avions pas de bonne terre, mais des terrains indignes d’approbation. Que nous ayons été des enfants de Dieu malgré cela est dû à la Parole de Dieu qui nous a été donnée. C’est parce que nous avons reçu la parole de l’évangile de Dieu tout comme Sa Parole sur la Loi. Parce que nous avons reconnu Sa Parole comme cela, Dieu put agir dans nos vies, faire de nous Ses enfants, et nous utiliser comme Ses instruments de justice, et bâtir Son Royaume éternel par nous.
En menant ma vie de foi, quand je vois nos ministres et frères et sœurs qui pensent tenir ferme, les pensées suivantes me viennent à l’esprit: “Pourquoi pensent-ils tout savoir sur la Parole de Dieu? Pourquoi pensent-ils que la Parole de Dieu est toute accomplie en eux? Je ne peux comprendre pourquoi ils pensent cela, alors qu’il y a tant de choses qu’ils ne savent pas sur eux-mêmes. Quant à mon propre cas, j’ai vu beaucoup de limites que je ne peux toujours pas admettre du fond de mon cœur. Bien sûr, ils ont été sauvés une fois pour toutes en croyant en le vrai évangile. C’est clair, mais pourquoi ne savent-ils pas qu’il leur faut du temps pour véritablement porter d’abondant fruits spirituels par la foi?”
Pour que nos cœurs puissent donner naissance à une nouvelle vie en tant que fruit, nous devons grandir, porter du fruit et ces fruits doivent mûrir. Ceci est comment nous devons être, et pourtant beaucoup de nos chers croyant pensent pour diverses raisons qu’ils sont déjà entièrement mâtures et donc vivent leur vie de foi à un niveau théorique seulement. Cela me brise le cœur.
Mes chers croyants, votre salut est acquis une fois pour toutes quand vous entendez et croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais nourrir vos âmes n’est pas fini d’un coup. C’est pour cela que j’ai commencé à écrire des livres de nourriture, c’est-à-dire la série de croissance spirituelle, juste après avoir fini de publier 10 titres sur l’évangile. Je finissais d’écrire le deuxième volume sur le Tabernacle, et je me suis dit: “J’ai finalement posé le fondement de base de la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, même si ce n’est pas encore suffisant”. Je vous encourage, saints récemment nés de nouveau, à humilier vos cœurs et être nourris sans cesse par la Parole de Dieu, sans quoi vous périrez avec le temps.
Cependant, il y a des gens qui osent clamer que la Parole de Dieu est pleinement accomplie en eux. Ils osent dirent qu’ils n’ont aucune limite devant les autres. Est-ce possible? Absolument pas!
Après avoir reçu la rémission du péché, nous avons encore plus honte devant les autres. Nous pensions ne pas commettre d’actes honteux, mais n’étant que des humains, nous avons fini par en commettre beaucoup. Avant d’être nés de nouveau, nous ne savions pas comment nous étions, mais maintenant que nous sommes révélés tels que nous sommes, nous réalisons notre méchanceté, et il y a beaucoup de choses dont nous avons honte. Nous espérons que notre être ne sera pas révélé, mais tout ce que nous expérimentons c’est la désillusion. N’est-ce pas le cas? Bien sûr que si.
Quand nous allons avec nos ministres quelque part ensemble, nous chantons parfois des chansons ensemble ou jouons au football pour nous détendre de tout le stress que nous avons subi. Quand nous le faisons, nous sommes si excités que nous ne pouvons nous contrôler. Parfois, nous nous disputons avec les autres pour de petites choses en jouant au football. Nous aussi avons un côté charnel et pécheur, un manque de reconnaissance de la Parole de Dieu, ou une poursuite du monde, ou autre chose. Mais, par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, notre Seigneur prit nos péchés, fut condamné pour eux, ressuscita des morts, et nous sauva ainsi. En unissant nos cœurs à la vérité de l’évangile, nous sommes sauvés par la foi.
Mes chers croyants, quand vous entendez la Parole de Dieu, reconnaissez vos propres faiblesses et péché, et qu’il y aura un jugement de Dieu. Quand les ministres prêchent la Parole de Dieu, quel pourcentage en reconnaissez-vous et acceptez-vous par la foi? Vous pouvez bien le comprendre, mais ma question n’est pas d’ordre intellectuel, mais de votre reconnaissance dans vos cœurs.
Grosso Modo, beaucoup de gens ne reconnaissent même pas 5 pour cent de ce qu’ils entendent. Pour ceux qui sont matures spirituellement par leur vie de foi fidèle, leur foi s’est approfondie, et ils reconnaissent 10 pour cent, parfois même 20 pour cent. Mais je pense qu’il leur est difficile de dépasser 50 pour cent. Si quelqu’un peut dépasser les 50 pour cent, il n’a pas besoin d’enseignant. Généralement les gens réussissent à reconnaître la Parole de Dieu à 5 pour cent. Ils en reconnaissent autant quand le sermon est très long. S’il est court, ils en reconnaissent moins de 1 pour cent, ou même aussi peu que 0,00001 pour cent. Quand le sermon est long, ils trouvent difficile de rester concentrés, mais ils entendent toujours la Parole, et continuent à se reconnaitre eux-mêmes, même si ce n’est qu’à petite dose. Quand ces petites quantités s’accumulent, elles deviennent des fruits, et là apparait l’œuvre de vie dans le cœur des saints.
C’est pourquoi vous ne devriez pas manquer les assemblées à l’église, et pourquoi nous devons nous assembler et avoir de la communion. Ne pensez pas: “Je ne veux pas de communion avec ces gens. Je suis différent d’eux.” Ce sont des gens ordinaires qui ont beaucoup de qualités humaines. Si chacun de nous est seul, nous ne pouvons réaliser qui nous sommes, mais si nous sommes ensemble, cela est plus facile. Et c’est une joie pour nous d’entendre les témoignages les uns des autres dans notre communion.
Par la parabole du semeur, notre Seigneur nous dit qu’Il sauva des gens mauvais comme nous du péché. Le saisissez-vous maintenant? Au lieu de nous accorder une confiance trop élevée, nous devrions nous examiner nous-mêmes. Ne tombez pas dans la complaisance, mais saisissez cette occasion de vous examiner vous-même.
Si je vous disais: “Vous devez réentendre l’évangile en détail”, certains d’entre vous seraient offensés, pensant: “Que pense-t-il de moi? J’ai vécu dans la foi depuis 10 ans, et il me voit si petit?” Si vous êtes comme cela, votre cœur est une mauvaise terre. Quand un prédicateur de l’évangile prêche l’évangile, il enseigne d’abord les auditeurs sur la méchanceté et le péché des cœurs selon la Bible. Ainsi vous pouvez mieux vous voir en écoutant la vérité de l’évangile. Pour que votre âme en bénéficie, vous devez vous voir tel que vous êtes, et vous devez entendre l’évangile de l’eau et de l’Esprit autant que possible. Votre amour propre a-t-il été blessé dans l’Eglise de Dieu? Pensez-vous que vous êtes une personne très respectueuse de vous-même et êtes-vous tourmenté lorsque votre fierté est blessée? Si oui, votre cœur n’est pas encore une bonne terre, et vous devez retourner votre cœur en profondeur pour reconnaître votre vraie nature.
Quand je prêche, c’est quand je parle de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que je suis à la fois le plus enthousiaste et le plus fatigué. Il est plus facile de prêcher les autres sujets de la Bible que de prêcher l’évangile. Je peux le faire prétendant être spirituel avec une gentille voix. Mais quand je prêche l’évangile de l’eau et de l’Esprit, je dois révéler mes insuffisances. Si je dis que vous seuls êtes méchants, vous ne l’accepterez pas, mais si je dis que je le suis aussi, vous trouverez mes enseignements plus acceptables. C’est pour cela que les ministres s’exposent en détail quand ils prêchent l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Des gens pourraient me dire: “Révérend, j’apprécierai que tu ne sois pas comme ça”, mais il y a un but pour lequel je suis exposé comme cela. Même sans objectif à cela, c’est ce que je suis réellement. Notre Dieu qui sème Ses semences est vrai, donc s’Il sème, nous devons accepter Sa semence. Si la Parole de Dieu dit: “Voici comment tu es”, alors tout ce que nous avons à faire c’est le reconnaître et l’accepter.
Notre Seigneur nous dit: “Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber!” (1 Corinthiens 10:12). Il y a beaucoup de gens qui ont été sauvés de leurs péchés, mais en même temps, il y en a tant qui ne reconnaissent pas leurs insuffisances dans l’Eglise. Ils sont étonnés dès que leurs insuffisances sont révélées, et essaient de se justifier pour leurs erreurs. Si vous êtes comme cela, n’essayez pas de cacher vos insuffisances à l’Eglise de Dieu, ni de les regarder comme des fautes que vous n’auriez pas dû faire. A chaque fois que vos insuffisances sont révélées, vous devriez croire que Dieu l’a permis pour que vous reconnaissiez la bonté de Sa Parole. Il aurait pu vous rendre parfait dès votre nouvelle naissance, mais Il vous a laissé avec vos insuffisances, pour que vous reconnaissiez la Parole de Dieu par vos expériences concrètes, car autrement vous n’auriez pas pu.
Je peux avoir l’air pieux et spirituel en prêchant la Parole de Dieu. Mais quand je descends de la scène, je suis comme vous. Dans certaines choses, je suis pire que vous. Après ne pas avoir été assez fort, et c’était pire, j’ai eu plusieurs problèmes de santé. Comme j’ai déjà dit, cela m’a rendu trop sensible. Mais, strictement parlant, mon tempérament impulsif est dans mon caractère, et pas entièrement dû aux conditions.
Mes chers croyants, ayez foi en la Parole de Dieu. Reconnaissez-vous, et quand la semence de la Parole de Dieu tombe sur vous, reconnaissez-la et recevez-la. Bien que nous ayons été sauvés de tous nos péchés, il y a encore beaucoup de choses à accepter dans la Parole de Dieu. Cela s’applique à nous tous, à moi, à vous, à vos parents et à vos jeunes aussi. Nous avons beaucoup à accepter au sujet de notre insuffisance. Bien sur. Bien que nous soyons insuffisants, le Seigneur nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Donc, tout ce que nous avons à faire c’est nous reconnaître nous-mêmes, reconnaître nos insuffisances, et réaffirmer l’évangile chaque jour.
Je rends grâces à notre Seigneur. Il dit que les semences qui tombent dans la bonne terre portent pour un grain cent, l’autre soixante, l’autre trente. Il nous dit que celui qui a des oreilles entende.