Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 13-5] Le Royaume des Cieux est comme un trésor caché dans un champ ( Matthieu 13:44-46 )

Le Royaume des Cieux est comme un trésor caché dans un champ
( Matthieu 13:44-46 )
“Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ. Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. Il a trouvé une perle de grand prix; et il est allé vendre tout ce qu’il avait, et l’a achetée.”
 

Dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, notre Seigneur Jésus continue d’expliquer les mystères du Royaume des Cieux en donnant deux paraboles: La parabole du trésor caché dans un champ et la parabole de la perle de grand prix. La signification de la première parabole suit.
Le Royaume des cieux se réfère au Royaume de Dieu, et le trésor caché se réfère à Son évangile. En d’autres termes, Jésus dit que l’évangile de l’eau et de l’Esprit est le trésor le plus précieux sur cette terre. Découvrir l’évangile de l’eau et de l’Esprit c’est découvrir le trésor du Royaume de Dieu. En vivant dans ce monde, trouver le plus précieux évangile c’est trouver le chemin pour entrer au Royaume des Cieux. Le Royaume des Cieux c’est comme trouver un trésor caché. C’est ce que Jésus dit: “L’homme qui l’a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ.”
 


Seuls ceux qui connaissent la valeur de ce trésor peuvent le posséder

 
Le point principal du passage des Ecritures d’aujourd’hui c’est que celui qui veut faire sien le Royaume des Cieux doit payer le prix. Quiconque veut faire sien le Ciel doit payer un prix qui est digne de vivre là-bas.
Quand nous découvrons le trésor, c’est-à-dire l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui nous permet d’entrer au Royaume de Dieu, il est naturel que nous essayions de le faire nôtre. Mais pour ce faire, nous devons payer le prix approprié. C’est parce que l’évangile de l’eau et de l’Esprit est si précieux que l’on peut le faire sien seulement en vendant toutes ses possessions pour l’acheter. Parce que vous et moi avons découvert l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et avons vendu tout ce que nous avions pour acheter cet évangile, nous sommes maintenant en mesure d’entrer dans le Royaume de Dieu par la foi. Ce qui nous permet d’entrer au Royaume de Dieu c’est la puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. La puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit a parfaitement effacé tous nos péchés une fois pour toutes. Donc, par cet évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes sans péchés et maintenant capables d’entrer dans le Royaume de Dieu.
Si quelqu’un trouve la Parole de vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit et s’arrête seulement là, alors cela ne sert à rien du tout. Pourquoi? Parce que ce trésor pourrait bien être pris par quelqu’un d’autre. En d’autres termes, pour que nous entrions dans le Royaume de Dieu en trouvant et en croyant en cet évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons le faire nôtre de toute urgence en payant le prix qui y correspond. Autrement dit, pour payer le prix ou le mériter, nous devons perdre et abandonner beaucoup de choses de ce monde.
Bien sûr, le Royaume des Cieux n’est pas un endroit où l’on peut entrer par ses propres sacrifices. C’est un endroit où nous ne pouvons entrer qu’en plaçant notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Quelle est, alors, le sens du passage des Ecritures d’aujourd’hui où Jésus parle? C’est que ceux qui ont réellement trouvé l’évangile de l’eau et de l’Esprit, le trésor qui permet d’entrer au Royaume des Cieux, ont vendu leurs possessions et l’ont fait leur.
Jésus dit: “Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ.” Quand nous découvrons l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous ne devrions pas hésiter, mais l’accepter dans nos cœurs immédiatement. C’est seulement par notre foi en la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile de Dieu, que nous pouvons recevoir la rémission de nos péchés.
Mais, si nous voulons recevoir la rémission de nos péchés en croyant en l’évangile, et vivre des vies bénies pour servir cette vérité, nous devons payer un prix. Tout comme il est dit ici que l’homme vendit tout ce qu’il avait, nous aussi devons vendre toutes nos possessions pour faire nôtre l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il n’y a personne parmi nous qui puisse croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sans faire aucun sacrifice. Quand l’évangile de l’eau et de l’Esprit est si précieux, comment quelqu’un pourrait-il y croire sans en payer le prix? Nous pouvons devoir payer ce prix en étant persécutés pour suivre l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Il n’est pas exagéré de dire que vous avez vendu toutes vos possessions pour avoir cet évangile de l’eau et de l’Esprit après l’avoir découvert. Vous aviez sûrement la conviction suivante quand vous avez changé vos pensées pour vous en tenir au vrai évangile: “L’évangile de l’eau et de l’Esprit est si précieux. Peu importe ce que je peux perdre dans ce monde, cet évangile le mérite. Je vais faire mien l’évangile de l’eau et de l’Esprit, même si je perds tout ce que j’ai, car cette vérité de l’évangile est plus précieuse même que ma vie.”
Si nous pouvons avoir l’évangile de l’eau et de l’Esprit, peu importe que nous perdions tout ce que nous avons dans ce monde. Celui qui a ce vrai évangile est le plus riche. Même si avoir cet évangile comprend des sacrifices, et peu importe comment nous pouvons être tentés par les choses futiles de ce monde, rien de cela ne peut se comparer à l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons avoir le trésor le plus précieux et inestimable dans ce monde.
Si vous saviez combien l’évangile de l’eau et de l’Esprit est précieux, vous essaieriez de payer n’importe quel prix pour l’avoir. C’est parce qu’en ayant cet évangile de l’eau et de l’Esprit nous pouvons entrer dans le Royaume des Cieux. Voilà la vraie signification de ce que le passage d’aujourd’hui éclaire pour nous.
“Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ.”
Un homme trouva un trésor dans une malle pleine de diamants, d’or et d’argent, qui était caché dans un champ. Il sortit immédiatement et vendit tout ce qu’il avait pour acheter le champ. Pourquoi devait-il vendre tout ce qu’il avait? Parce que s’il avait gardé ses possessions, il n’aurait jamais pu acheter le champ, ni faire sien ce trésor.
Alors que je médite sur ce passage de l’Ecriture, j’examine si j’ai cette conviction ou non. Et je vous encourage à réfléchir sur ce passage aussi. Pour faire cet évangile de l’eau et de l’Esprit entièrement nôtre, nous avons perdu des choses précieuses. Pour mériter quelque chose de précieux, nous avons sacrifié beaucoup aussi. Peut être que vous vous demandez si vous devez acheter cet évangile de vérité en vendant tout ce que vous avez, ou si cet évangile est vraiment si précieux. Alors aujourd’hui, je veux vous parler de la valeur de cet évangile de l’eau et de l’Esprit. Je voudrais vous expliquer combien cet évangile de l’eau et de l’Esprit que nous connaissons est précieux. L’évangile est-il seulement une doctrine religieuse du monde? Ou est-il digne d’être acheté, même si cela signifie perdre tout ce que j’ai, de ma maison à ma santé, mes parents, ma femme, mes enfants, et même ma vie? C’est ce dont j’aimerais parler pour moi-même et pour vous.
Cet évangile de l’eau et de l’Esprit est l’évangile de vérité qui nous permet d’entrer dans le Royaume des Cieux. L’évangile de l’eau et de l’Esprit est la vérité du salut pour tous les pécheurs. C’est la vérité qui nous permet d’être sauvés de tous nos péchés. En plaçant notre foi en autre chose qu’en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous ne pourrons jamais recevoir la rémission de nos péchés, et donc ne pourrons pas non plus entrer au Royaume des Cieux.
Comme notre Seigneur dit qu’Il est la porte, et que quiconque entre par ailleurs que par cette porte est un voleur, si quelqu’un clame qu’il peut entrer au Royaume de Dieu sans croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors c’est un escroc. Et sa foi est la foi de l’ivraie. Le fait que seul l’évangile de l’eau et de l’Esprit peut nous permettre d’entrer au Royaume de Dieu est la seule vérité qui ne requiert aucun autre commentaire. Ainsi, cet évangile de l’eau et de l’Esprit est le trésor sans prix qui est plus que digne d’être acquis même si cela requiert de vendre tout ce que nous possédons.
Sur terre et dans les cieux aussi, qu’est-ce qui est le plus précieux pour vous? Quel est le trésor le plus précieux pour vous et moi? C’est l’évangile de l’eau et de l’Esprit. L’évangile de l’eau et de l’Esprit est le trésor le plus précieux pour chacun de nous. Celui qui nous a donné ce précieux évangile c’est notre Seigneur Jésus Christ.
Réalisez-vous maintenant cet évangile que le Seigneur donna à Ses disciples par Sa parabole? Si vous connaissiez réellement la valeur de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous vendriez toutes vos possessions pour acheter ce trésor. Si, par contre, vous ne connaissez pas la valeur du trésor, vous penserez que c’est une perte de vendre tout ce que vous avez pour avoir ce trésor. En d’autres termes, quand quelqu’un ne connaît pas la valeur de l’évangile, il est contrôlé par ses circonstances. Si quelqu’un pense que ses propres possessions ont plus de valeur que l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors c’est quelqu’un qui ne connaît pas la vraie valeur de ce trésor. Si nous ne connaissons pas la valeur de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons facilement le rejeter.
Mes chers croyants, nous, comme croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ne pouvons pas recevoir la rémission du péché seulement sans coût. Pour nous, l’évangile de l’eau et de l’Esprit est notre trésor, et la vérité. Cet évangile est un trésor immense pour nous. C’est un trésor si inestimable que nous ne pourrions même pas l’acheter en vendant tout ce qui est sur la terre. Cet évangile est un trésor fabuleux, mais ceux qui ne connaissent pas sa valeur n’en veulent pas. La réalité c’est qu’ils devraient être reconnaissants s’ils ne peuvent l’avoir qu’en vendant tout ce qu’ils possèdent.
Beaucoup de gens, même s’ils connaissent l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et le regardent, ne le font pas leur. Ces gens connaissent seulement l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et n’ont pas été sauvés de leurs péchés. Si nous pouvons au moins avoir cet évangile de l’eau et de l’Esprit, même s’il faut vendre tout ce que nous avons, c’est toujours une aubaine pour nous. Il n’y a rien dans ce monde qui ait autant de valeur que l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Je vous exhorte de tout mon cœur: croyez en cet évangile de l’eau et de l’Esprit qui vous permet d’entrer dans le Royaume des Cieux; croyez quel que soit le prix du sacrifice à payer; et tenez-vous sur cet évangile. Je vous encourage à croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, le faire vôtre, et le garder en vous, quel que soit le sacrifice. Je vous enjoins de garder cette foi, de la suivre, et de faire un avec elle. C’est le même encouragement que le Seigneur donna à Ses disciples.
Notre Seigneur nous dit: “Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ.” Même si nous consacrions notre jeunesse à croire en cet évangile de l’eau et de l’Esprit et perdions tout en chemin, ce n’est pas une perte pour nous. C’est cet évangile qui est la vie en soi, c’est cet évangile qui a effacé tous nos péchés et nous a permis de recevoir la rémission de nos péchés; c’est cet évangile qui permet à chacun de nous qui croyons d’entrer au Royaume de Dieu. C’est pourquoi je veux vous dire de vendre tout ce que vous avez pour avoir cet évangile de l’eau et de l’Esprit, car il est si précieux. Je vous dis cela parce que je connais la valeur éternelle de cet évangile.
Si vous connaissez la valeur de cet évangile de l’eau et de l’Esprit, vous serez capable d’y croire et de le suivre, même si cela suppose de vendre toutes vos possessions. Mais si vous ne reconnaissez pas sa valeur, vous ne vendrez rien de ce que vous avez pour l’avoir. A la fin, vous ne serez pas sauvés, mais perdrez ce qui est le plus précieux. Même dans l’Eglise, vu de cet angle, il y a ceux qui suivent ce précieux évangile avec résistance. Ils sont ceux qui gardent tout ce qu’ils possèdent, et prennent seulement part à l’évangile de loin. Je ne dis pas ici que vous devez effectivement vendre tout ce que vous possédez – non, absolument pas! Y en aurait-il pour un million de dollars si nous vendions tout ce que vous possédez? Y en aurait-il pour 10 millions $? En comparaison au Royaume de Dieu, nos possessions sont une goutte dans la mer. Ne soyez pas alarmé par ce que je dis ici, inquiets que je vous demande de vendre toutes vos possessions pour m’apporter l’argent. Je n’ai absolument aucune motivation comme telle ici, comme si je convoitais vos possessions.
Ce que vous avez est précieux pour vous, bien sûr, mais dans un plus grand ordre des choses, je considère que c’est petit pour payer ne serait-ce qu’un repas pour tous les justes du monde. Si nous rassemblions tous les justes de par le monde et faisions une fête pour eux dans un restaurant classe, rien que pour la réservation il nous faudrait un million de dollars, sinon plus. Ainsi, nos possessions matérielles n’ont pas tant de valeur.
Mais l’évangile est différent. La valeur de l’évangile n’a pas de prix, mais ceux qui ne connaissent pas cette valeur n’en veulent pas. Ces gens considèrent autre chose qu’ils ont comme plus précieux que la vérité de l’évangile, et ne peuvent donc pas abandonner leurs propres possessions mais les suivent. Parler de ces choses à cette heure est honteux, et cela ne me réjouit certainement pas. Comme notre Seigneur dit: “Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens; et ne jetez pas les perles aux pourceaux” (Matthieu 7:6). Si je pouvais faire comme je veux, je ne parlerais pas de ceux là. J’aimerais pouvoir expliquer seulement ce passage, parler seulement de ceux qui suivent l’évangile, puis finir mon sermon ici.
Mais il y a ceux qui, même après avoir connu cet évangile de l’eau et de l’Esprit, se demandent encore: “Devrais-je le suivre ou non? Devrais-je y croire ou non? Devrais-je m’unir à lui ou non?” Ils calculent constamment les prix et bénéfices qui cela suppose, et continuent à hésiter, pesant sans cesse le pour et le contre. Quand je vois ces gens, je regrette que cet évangile leur ait été donné. J’aimerais mieux leur reprendre cet évangile et leur dire de partir.
En Corée, il y a beaucoup de gens qui ne connaissent pas la valeur de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela que nous avons décidé d’arrêter de prêcher l’évangile en Corée temporairement. Comme les gens pensaient à de l’argent, comme s’ils nous faisaient une faveur en croyant, nous avons décidé d’arrêter. Si quelqu’un ne vend pas ses possessions pour consacrer sa vie entière à avoir ce vrai évangile de l’eau et de l’Esprit, il ne peut jamais le faire sien.
Mais je crois que de par le monde, beaucoup donneront leur vie pour cet évangile. C’est pour cela que nous essayons d’évangéliser le monde entier. Je suis sûr qu’il y a encore beaucoup d’âmes qui adopteront le vrai évangile même s’il faut vendre ce qu’ils ont et payer le prix, si seulement ils peuvent croire et entrer dans le Royaume de Dieu, et si seulement ils peuvent avoir la rémission du péché, si seulement ils peuvent vivre une vie de juste, et si seulement ils peuvent s’unir au Seigneur et vivre avec Lui. Bien sûr, nous prêchons positivement l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier à cause du Grand Mandat, mais il est vrai aussi que nous sommes motivés à le faire parce que nous avons cru qu’il y aurait plus d’âmes innocentes dans le monde entier. Nous n’avons pas besoin de contraindre quelqu’un qui ne connaît pas la valeur de l’évangile d’y croire, mais il vaut bien mieux que nous donnions cet évangile à ceux qui le cherchent.
Quelle valeur a cet évangile de l’eau et de l’Esprit? C’est comme un trésor dans le Royaume des Cieux. Supposons ici qu’il y ait un coffre contenant une couronne faite de diamants, brillant d’une lumière mystérieuse, et ornée de toutes sortes de pierres précieuses. La couronne et tous les éléments sont si précieux que l’on ne peut même pas en fixer le prix. Si vous pouviez acheter ce coffre en vendant tout ce que vous avez, l’échangeriez-vous contre vos possessions ou non? Bien sûr que vous le feriez.
Ça n’est pas pareil, mais comme chacun a une pensée différente, quelqu’un pourrait dire: “Je ne veux pas. Je n’aime pas les diamants.” Mais si vous connaissiez la vraie valeur de ce coffre, vous n’hésiteriez pas à vendre tout ce que vous avez pour l’acheter. Je le sais. Je connais la valeur de cette puissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Je crois que vous aussi connaissez cette valeur. Je crois que c’est parce que vous connaissez la valeur de l’évangile que vous vous appuyez sur l’évangile jusque là.
Cependant, il y a peut-être aussi des gens qui, réalisant cette valeur, ne connaissent toutefois qu’un tiers de sa pleine vérité. Aucun diamant, même s’il est de la taille d’une tête, n’a d’utilité pour ceux qui ne connaissent pas sa valeur. Peut-être qu’il y a autre chose de plus précieux que du diamant, ne seriez-vous pas heureux si vous pouviez l’avoir? Si vous saviez que c’est plus précieux que ce que vous avez maintenant, l’échangeriez-vous contre vos possessions ou non? L’achèteriez-vous ou non? Bien sûr que vous l’achèteriez! L’évangile de l’eau et de l’Esprit est comme ce diamant. Le Royaume des Cieux est comme un trésor caché dans un champ.
Permettez-moi de développer la parabole du trésor caché ici. Supposons qu’un homme vienne dans un champ, et pour quelque raison il se mette à creuser dans un coin et trouve un coffre en bois. Il s’étonne alors: “est-ce une cassette?” Mais cela n’en a pas l’air parce qu’il y a un verrou. Alors il ouvre le verrou et soulève le couvercle, et tout d’un coup il est obligé de fermer les yeux à cause de la lumière brillante sortant du coffre. L’homme referme alors la boite et couvre le coffre de terre. Il appelle alors son agent immobilier, lui dit qu’il veut vendre tout ce qu’il a, sa maison, son usine et son terrain, laisse ses bijoux et même ses vêtements aux enchères, et vend tout ce qu’il possède. Il en tire environ 3 millions $ en espèces. Il prend tout cet argent et va voir le propriétaire du champ. Et la discussion commence:
“Êtes-vous le propriétaire du champ?”
“Oui, c’est moi.”
“Je voudrais acheter ce terrain; pensez-vous me vendre ce champ? Je vous ferai bien sûr une offre correspondant à son prix. J’apprécierais beaucoup que vous me vendiez ce champ.”
“Combien payerez-vous?”
Ce champ, en fait, ne valait que 30,000 $. Mais l’homme était si mauvais en affaire qu’il offrit 1 million $ dès le début, alors qu’il aurait pu commencer par 30,000 $ ou 25,000 $ pour le champ. Le propriétaire du champ ne sera-t-il pas choqué par cette offre soudaine et énorme? Il y réfléchit alors attentivement, et quelque chose ne lui sembla pas normal. “Il doit y avoir quelque chose de précieux dans ce champ. Une mine d’or peut être?”
“Je ne veux pas vendre. Ce terrain me vient de mes ancêtres, et devrait être l’héritage de mes descendants.”
“Bon, alors je paierai 1.5 million $.”
Puis le propriétaire se dit: “Mais ce champ a une valeur de 30,000 $ seulement; pourquoi cet homme m’offre-t-il 1.5 million $? Il doit être fou! Dois-je vendre? Non, attends. Il veut absolument acheter le champ. Je vais essayer de faire monter encore un peu le prix.”
“Avez-vous vraiment autant d’argent pour commencer?”
L’homme se rendit à sa voiture, amena une valise, et la déposa devant le propriétaire. Voyant la valise d’un million de dollars en espèces, le propriétaire se dit: “je pense qu’il a l’argent. Il m’offre 1.5 million $. Mais je devrais essayer encore de voir comment cela se présente.”
“Non merci. Je ne vends pas.”
“Je paierai 1.7 million $.”
“Non. Je ne vendrai pas le terrain même si vous m’offrez 10 millions $. Pourquoi, vous demandez-vous? Parce que ce terrain m’a été donné de mes ancêtres, et je m’assurerai qu’il revienne de génération en génération. Mes ancêtres m’ont dit de ne jamais le vendre, je ne le vendrai jamais. Un homme devrait être de confiance. Je dois honorer les dernières paroles de mes ancêtres.” Voyant que l’homme n’hésitait pas à offrir plus pour le champ, le propriétaire pensait arriver jusqu’à un prix plus élevé.
“Que diriez-vous de 2 millions $ alors?”
“Non, rien à faire.”
“Combien voulez-vous pour me vendre ce champ alors?”
“Je vous le vendrai si vous m’offrez 3 millions $”
“Vous êtes comme un diseur de bonne aventure! Comment savez-vous que j’ai 3 millions $? Mon budget total est exactement de 3 millions $, pas plus, pas moins. Ok, c’est conclu! Je vous paierai 3 millions $ avec deux valises de plus en espèces.”
Donc il paya et eut le champ le jour même. En échange de tout ce qu’il avait possédé, il avait obtenu seulement le champ. Mais il était si heureux, car le champ le valait bien. Il valait bien de vendre toutes ses possessions pour l’acheter.
L’évangile de l’eau et de l’Esprit est d’une valeur indescriptible. Il vaut la peine même si nous perdions notre vie. Il en vaut la peine même si nous devions nous mettre en esclavage. Vous avez probablement entendu parler du martyr de l’Eglise Primitive. Beaucoup des croyants de l’Eglise Primitive voulaient être martyrs pour garder leur foi en le vrai évangile. Certains d’entre eux abandonnèrent avec joie leur statut noble et devinrent même esclaves pour avoir soutenu leur foi précieuse. C’est la valeur de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Quelle valeur a cet évangile de l’eau et de l’Esprit que nous avons entendu? Cet évangile de l’eau et de l’Esprit est le précieux évangile qui nous permet de tout posséder au Royaume des Cieux. Cette vérité d’évangile est si précieuse que nous avons du la faire nôtre, même si nous avons vendu ce que nous avions pour cela. Tout comme l’homme vendit tout pour avoir le trésor caché dans le champ, nous devons avoir l’évangile de l’eau et de l’Esprit en nous en acquittant par nos possessions, si c’est ce qu’il faut. Etre sauvé de la sorte et la chose la plus joyeuse à faire. N’est-ce pas, mes chers croyants?
Beaucoup, cependant, essaient de posséder la vérité de l’évangile sans vendre leurs biens. Ces gens peuvent le perdre à tout instant. Ils risquent d’abandonner dès lors qu’ils ne sont pas heureux même un peu. Comme ils n’ont pas eu l’évangile en offrant leurs biens, ils abandonneront l’évangile à un moment, et reprendrons ce qui est à eux pour partir.
Mais ceux qui ont eu cet évangile en vendant toutes leurs possessions ne peuvent pas le perdre. Pourquoi? Parce qu’ils y ont mis leur vie. Quiconque n’acquiert pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit en vendant tout ce qu’il a n’y croit pas. La puissance et la vérité de cet évangile de l’eau et de l’Esprit sont dignes d’intérêt même si cela requiert la vie. C’est par cet évangile que nous pouvons recevoir une nouvelle vie, et c’est par la puissance de cet évangile que nous pouvons avoir les trésors qui sont dans le Royaume de Dieu.
C’est pour cela que lorsque je vois des gens hésiter devant le précieux évangile, incapables de se décider, se demandant s’ils devraient croire ou non, et s’ils peuvent le suivre ou non, je suis désolé pour eux et les plains. Pourquoi? Parce que quiconque ne connaît pas la vraie valeur de l’évangile a une vie insignifiante. Il vit une vie indigne, vide qui ne vaut pas un sou. Quand notre âme est si précieuse qu’on ne peut l’échanger contre quoi que ce soit dans ce monde, comment pouvons-nous abaisser notre vie à ce point?
Parce que nous, les êtres humains, avons été créés à la ressemblance de Dieu, notre existence est telle que nous vivrons éternellement. Nous devons devenir enfants de Dieu et vivre pour toujours pour jouir de la splendeur et de la gloire avec Dieu. Nous sommes ainsi faits. Notre Seigneur dit: “L’homme qui est en honneur, et qui n’a pas d’intelligence, Est semblable aux bêtes que l’on égorge” (Psaume 49:20). Donc ceux qui ne connaissent pas leur propre valeur sont comme les bêtes que l’on égorge. Nous devons reconnaître que Dieu nous a rendus précieux en Jésus Christ.
Il y a des gens qui, ne connaissant pas la valeur de cet évangile, sont indécis, se demandant s’ils devraient croire en cet évangile ou non. J’ai expliqué tous les bénéfices et le prestige qui accompagnent le vrai évangile. Cependant, il y a beaucoup de gens qui ne peuvent se décider et hésitent, et il y en a beaucoup d’autres qui s’inquiètent d’être trompés. En d’autres termes, beaucoup de gens ne voient pas la valeur de l’évangile lui-même. Quand je vois ces gens, je les trouve pitoyables et me sens si frustré.
Ceux qui ne connaissent pas la valeur de l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne peuvent pas laisser leurs possessions pour l’avoir, et donc, ne peuvent pas naître de nouveau. Combien ont-ils, et combien s’exaltent-ils se vantant d’eux-mêmes, sans même réaliser combien leur vie est misérable, n’étant pas nés de nouveau? Ils se placent eux-mêmes en position de moquerie. La vie de ceux qui ne sont pas nés de nouveau est comme celle d’un chien qui mange son propre vomi et avale ses propres déchets (2 Pierre 2:22).
Ils peuvent dire: “Acheter ce terrain serait une perte pour moi.” C’est comme s’ils ne voyaient que la terre qui recouvre le coffre au trésor. Ils semblent ne pas voir la lumière qui vient de la boite. Ces gens semblent ne pas avoir idée de combien précieux est l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Par contre, il y a ceux qui savent très bien combien ce trésor est précieux, et qui s’y tiennent fermement. Celui qui achète le champ au trésor en abandonnant tout, ouvre ce coffre chaque jour et s’appuie dessus.
Il y en a d’autres qui n’ont pas encore acheté le champ, mais sont encore en train de marchander avec le propriétaire sans arrêt: “J’achèterai ce champ tôt ou tard. Ne le vends pas à quelqu’un d’autre! Pourquoi essaierais-tu de le vendre à quelqu’un d’autre alors que tu sais que je vais l’acheter?” Et le propriétaire dit: “Si tu vends tout ce que tu as et m’offres la recette, je te le vendrai.” Mais ils répondent: “Bon, mais je te dis que je vais l’acheter. Ce n’est pas que je ne vais pas l’acheter, c’est juste une question de temps. Je ne peux l’acheter maintenant, pas maintenant.”
C’est si frustrant. Ils me rendent fou. Il n’y a pas de pareille comédie. Je trouve cela absurde quand je vois ces gens.
Notre Seigneur dit que le Royaume des Cieux est comme un trésor caché dans un champ. Un homme le trouve, vend tout ce qu’il a et achète le champ. Pour faire nôtre quelque chose de précieux, nous devons payer le prix. De tout cœur, toute notre force, toute notre vie, nous devons apprécier la valeur de ce qui est vraiment précieux et croire. Nous devons réaliser que l’évangile de l’eau et de l’Esprit nous a amené une vie nouvelle, et nous devons croire en cela. Nous devons savoir et croire que c’est cet évangile qui a expié tous nos péchés et a fait de nous les enfants de Dieu.
Cependant, même dans l’Eglise de Dieu, il y a ceux qui ne croient pas en cet évangile. Mes chers croyants, l’évangile de l’eau et de l’Esprit est-il comme n’importe quel autre évangile? Chaque fois que les prédicateurs de pseudo évangiles ouvrent la bouche, ils mettent l’accent sur le mouvement de l’évangélisation régionale. Ils engagent à l’activisme, disant que nous devons aller faire des gens des chrétiens, mais ils le font sans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela qu’ils ne produisent que l’ivraie, les religieux, au lieu de vrais chrétiens nés de nouveau. Seul l’évangile de l’eau et de l’Esprit est le vrai évangile. Si les gens ne croient qu’en le sang de Jésus à la Croix quand ils professent croire en Lui, leur foi est la foi des religieux.
Même si vous perdiez tout, quand vous croyez en ce précieux évangile, vous gagnez bien plus. Et vous recevez plus de bénédictions. Vous devez réaliser ce fait et apprécier la valeur de l’évangile quand vous y croyez dans votre cœur. Croyez-vous? Les mots ne peuvent mieux l’exprimer.
  
 
Le Royaume des Cieux est comme un marchand cherchant de belles perles
 
Les versets 45 et 46 disent: “Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. Il a trouvé une perle de grand prix; et il est allé vendre tout ce qu’il avait, et l’a achetée.” Notre Seigneur dit ici que le Royaume des Cieux est comme un marchand qui cherche de belles perles. Il dit que lorsque le marchand a trouvé une perle de grand prix, il est allé vendre tout ce qu’il avait et l’a achetée.
Par la parabole du trésor caché dans un champ, notre Seigneur nous dit que nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit quel que soit le sacrifice. Et maintenant, avec cette parabole de la perle de grand prix, Il nous dit que nous devons soutenir notre foi en le vrai évangile même si cela peut être difficile.
La perle ici se réfère à la persévérance de la foi. Pensez à la façon dont sont faites les perles dans les coquillages. Ce processus est difficile, et requiert de la patience. Quand l’animal est blessé, il sécrète une substance pour se guérir de la blessure, et cette sécrétion devient une perle.
Jésus dit que le Royaume des Cieux est comme un marchand qui cherche de belles perles, signifiant que si nous avons trouvé l’évangile de l’eau et de l’Esprit et y avons cru, si nous avons vendu nos possessions pour y croire, nous devrions consacrer notre vie à garder cet évangile, quel que soit le prix du sacrifice. Même si nous perdions tout, en d’autres termes, nous aurions toujours ce précieux évangile et ne le perdrions pas. Nous voulons payer n’importe quel prix pour le garder.
Mes chers croyants, alors qu’il est important d’avoir le trésor précieux, une fois que nous l’avons, il est important aussi de la garder et de bien s’en occuper, pour que nous jouissions des bénéfices qui s’y attachent. Pour ce faire, nous devons payer un grand prix, le prix du sacrifice.
Des gens gardent un coffre fort dans leur maison. Ils placent leurs valeurs, leurs bijoux, dans ce coffre, et malgré cela ils s’inquiètent de risquer de les perdre. Ils fixent le coffre de façon permanente dans le mur pour qu’il soit plus difficile à un voleur d’y parvenir. Du moment qu’ils construisent leur maison, ils placent déjà le coffre dans un mur. Il y a des gens comme cela qui construisent leur maison avec cette pensée, s’assurant que personne ne puisse jamais ouvrir ce coffre sans casser le mur de la maison ou sans la clé du coffre. Ils le font parce qu’ils veulent placer leurs trésors à l’abri, et veulent les protéger. Ceux qui ne sont pas tellement riches, bien sûr, placeront leur argent dans une bourse et sous leur matelas. En bref, ceux qui pensent que leurs possessions sont précieuses essaient de les protéger du vol. Si quelqu’un pense qu’il n’a rien à perdre, il ne fermera même pas la porte d’entrée en quittant sa maison.
Une fois que nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons réaliser sa valeur, et nous devons le garder. Comme il y a ceux qui essaient de l’éloigner de nous, pour protéger notre trésor nous devons payer le prix du sacrifice. C’est ce que la parabole de la perle de grand prix dit.
Nous nous consacrons au Grand Mandat, qui nous dit d’aller prêcher le précieux évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier. Si cet évangile est précieux pour nous, nous devons le protéger, pour qu’il ne soit pas corrompu. C’est pour cela que je parle parfois comme cela, pour qu’il soit planté fermement dans vos cœurs, afin que vous en ayez une bonne compréhension, et que vous le gardiez bien.
Mes chers croyants, il y a ceux qui essaient de corrompre cet évangile de l’eau et de l’Esprit. Il y a aussi des gens qui sont ignorants de la valeur de cet évangile de vérité. Ils le font parce qu’ils ne le connaissent pas bien; s’ils connaissaient sa vraie valeur, pourquoi feraient-ils cela? C’est pour cela que nous devons apprécier la valeur de l’évangile.
C’est un trésor qui ne peut être changé contre aucun autre. Dans ce coffre sont tous les autres trésors. Il y a toutes sortes de pierres précieuses, des perles aux broches de saphir, des bracelets en or, des bagues de bronze, des bagues de diamant, des bagues de jade, etc. Ce coffre ne peut être échangé contre quelque chose de ce monde, car il vient de Dieu. Si seulement nous croyions en cela et l’amenions au Seigneur, nous aurions des récompenses encore plus grandes, et nous avons toutes les raisons de ne pas l’échanger contre autre chose.
Comme le marchant, quand il réalisa la valeur de la perle, vendit tout ce qu’il avait et acheta la pierre, une fois que nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et apprécions sa valeur, nous devons consacrer nos efforts à le protéger et le répandre. Ce n’est pas à faire une seule fois, mais notre vie doit y être consacrée. Nous devons tout investir et y mettre nos vies.
En marchant dans mon voisinage, j’ai croisé une nouvelle pizzeria qui venait d’ouvrir, avec une grande bannière sur la façade. Il était marqué: “J’ai consacré ma vie à la pizza!” Au moment où j’ai vu cette bannière, je n’ai pu que goûter à sa pizza. Comment quelqu’un peut-il passer à côté d’une pizza à laquelle quelqu’un a consacré sa vie? Et comment quelqu’un peut-il dire que la pizza n’était pas bonne?
Alors j’ai dis à mes collègues: “Nous devrions aller là bas pour déjeuner. Comment ne pas le faire si le propriétaire y a consacré sa vie? Nous devrions essayer. Allons à cette pizzeria à laquelle une vie est consacrée.”
Donc nous y sommes tous allés et avons essayé ses pizzas. Le verdict? Elle n’était pas bonne au point d’y consacrer une vie, mais c’était meilleur que d’autres pizzas. Ayant terminé, nous sommes restés un moment, ne sachant que dire au propriétaire qui attendait nos remarques, et j’ai fini par dire: “C’était très bon! C’était aussi bon que consacrer votre vie! C’était délicieux!” Même si cette pizza n’était pas la meilleure que j’ai jamais mangée, je ne pouvais qu’apprécier sa consécration à son restaurant. J’aime ces gens consacrés. Quiconque travaille diligemment en consacrant sa vie à sa tâche mérite mon respect.
Peu importe que la pizza puisse être affreuse ici, parce que le propriétaire consacrait sa vie à son affaire, j’avais confiance en ce restaurant et voulais y retourner. Aussi, quand nous servons l’évangile de l’eau et de l’Esprit, je veux que nous consacrions nos vies à cet évangile, que nous consacrions nos vies à prêcher cet évangile. Et gardons cet évangile. Ce travail qui amène une nouvelle vie aux âmes des gens et les sauve de la destruction est effectivement digne de nos efforts. Cela vaut la peine pour nous, même de donner notre vie. Alors que nous travaillons, même si Dieu nous enlève soudainement et que nous mourons un jour, ce travail mérite de parier notre vie pour ça. Nous ne quitterons jamais ce travail à un moment donné en raison de changements de circonstances. Ce ministère de la prédication de l’évangile est digne de notre consécration, celle de notre vie, et de tout ce que nous avons.
Et nous devons être patients en nous consacrant à ce ministère. Nous devons l’endurer jusqu’à la fin, car il n’est pas facile de suivre le Seigneur. Parce qu’il n’est pas si facile de servir l’évangile, nous devons persévérer sans le perdre, nous devons apprécier sa valeur et ne jamais changer nos cœurs qui ont tout laissé pour l’avoir. Jusqu’au jour où nous entreront au Royaume du Seigneur, nous devons servir l’évangile avec endurance et persévérance. Nous devons déposer notre vie pour l’œuvre de l’évangile – c’est, en essence, ce que le Seigneur nous dit. Si ce n’était qu’une question légère, je l’aurai expliqué en parlant de ma vie passée, mais parce que c’est une œuvre précieuse qu’on ne peut pas comparer à autre chose, je ne peux que vous encourager à connaître la valeur de ce précieux évangile, y croire, persévérer, le prêcher, tenir jusqu’à la fin, et recevoir les bénédictions immenses qui vous attendent. C’est ce que nous dit le Seigneur.
Je suis si heureux et fier de servir le Seigneur avec vous. Notre assemblée n’a que 300 membres, mais nous prêchons l’évangile au monde entier. Nous ferons encore davantage à l’avenir, 100 fois plus que jusqu’à maintenant. Comment ferons-nous cela, vous demandez-vous, alors qu’il y a déjà des limites à nos capacités et cela semble peu possible? Nous pouvons le faire en travaillant par la foi. Travaillons-nous seulement avec nos corps? Si c’était le cas, aujourd’hui suffirait à nous faire craquer. Nous devons nous appuyer sur notre foi et faire davantage. Celui qui nous permet d’accomplir ces choses c’est le Seigneur.
Je suis si heureux. Je suis si heureux de pouvoir faire cette œuvre avec vous. Depuis que j’ai trouvé cet évangile de l’eau et de l’Esprit, je suis un homme heureux. Et vous? Êtes-vous heureux depuis que vous avez découvert l’évangile de l’eau et de l’Esprit?
Quand nous avons eu cet évangile précieux la première fois, vous avez pu penser que ce n’était qu’un accident. Cela semblait une coïncidence, mais en fait, c’était planifié d’avance. Et c’est dans ce plan que nous trouvons le trésor précieux, et le faisons nôtre. C’est pour cela que je suis si heureux. Bien qu’il ne soit pas facile de garder cet évangile, le fait que je puisse faire cette œuvre suffit à me rendre heureux.
A chaque fois que les gens de ce monde disent des non sens, au lieu de parler de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, je leur réponds tout de suite ainsi: “De quoi parlez-vous? Vous dites des bêtises. Arrêtez de vider vos poubelles. Pensez-vous que cet évangile de l’eau et de l’Esprit que nous avons, l’évangile révélé dans la Bible, sa puissance, et Celui qui nous l’a donné est comme vous? Pensez-vous que les pensées indignes de votre intelligence peuvent se comparer à la Parole de Dieu? Votre QI est au meilleur niveau, et pourtant vous dites des choses si folles!”
Mes chers croyants, quand les gens ne parlent pas de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais d’autres évangiles, nous font-ils du tort? Non. Seuls des fous disent ce genre de choses. Quand je parle aux gens, je parle toujours de la Parole de Dieu sans faute, et je ne parle jamais de mes propres pensées.
Dans ce monde il y a beaucoup de pasteurs et de chrétiens qui professent croire en Jésus. Mais peut-on les comparer à nous? Nos ouvriers peuvent-ils se comparer à ces faux pasteurs? Non. Pouvez-vous être comparés aux religieux du monde? Non. Le fait que quiconque essaie de nous comparer à ces faux chrétiens, qui ne sont que des bâtards religieux, est une insulte pour nous. Le mot “bâtard” se réfère à quelqu’un qui est né de parents ne se correspondant pas, et ce mot correspond bien aux religieux de ce monde. Quand nous lisons Genèse 6, il y avait des bâtards géants qui étaient nés de parents qui ne se correspondaient pas: “Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants” (Genèse 6:4). Les bâtards devraient être appelés bâtards, et ce qui est précieux doit être appelé trésor.
Nous sommes le peuple de Dieu. Nous sommes les ouvriers de Dieu, de ceux qui ont le trésor le plus précieux dans ce monde, et de ceux qui ont une foi précieuse. Je remercie Dieu pour cela. Avoir de la dignité et de la fierté de nous-mêmes, en comparaison à cette foi et cette vérité que Dieu nous a donnée, est si trivial. Nous sommes, en fait, plus que capable de nous vanter de notre fierté auprès de tous. Mais il est question bien sûr de devoir laisser notre fierté et courber nos têtes devant ce précieux évangile.
Ceci étant, qui peut oser nous comparer à ceux qui n’ont pas reçu la rémission de leurs péchés et croient en de faux évangiles? Qui pourrait faire cela? Quelle popularité, tentation, ou trésor pourrait nous éloigner de cet amour qui se trouve en Christ?
Je rends grâces à Dieu.