Sermons

Sujet 24: SERMONS POUR CEUX QUI SONT DEVENUS NOS PARTENAIRES

[24-44] Seuls ceux qui sont nés de la Parole de promesse sont les enfants de Dieu (Genèse 17:1-22)

(Genèse 17:1-22)
«Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l'Eternel apparut à Abram, et lui dit : Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. J'établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai à l'infini. Abram tomba sur sa face; et Dieu lui parla, en disant : Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d'une multitude de nations. On ne t'appellera plus Abram; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d'une multitude de nations. Je te rendrai fécond à l'infini, je ferai de toi des nations; et des rois sortiront de toi. J'établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi. Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu. Dieu dit à Abraham : Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, selon leurs générations. C'est ici mon alliance, que vous garderez entre moi et vous, et ta postérité après toi : tout mâle parmi vous sera circoncis. Vous vous circoncirez; et ce sera un signe d'alliance entre moi et vous. A l'âge de huit jours, tout mâle parmi vous sera circoncis, selon vos générations, qu'il soit né dans la maison, ou qu'il soit acquis à prix d'argent de tout fils d'étranger, sans appartenir à ta race. On devra circoncire celui qui est né dans la maison et celui qui est acquis à prix d'argent; et mon alliance sera dans votre chair une alliance perpétuelle. Un mâle incirconcis, qui n'aura pas été circoncis dans sa chair, sera exterminé du milieu de son peuple : il aura violé mon alliance. Dieu dit à Abraham : Tu ne donneras plus à Saraï, ta femme, le nom de Saraï; mais son nom sera Sara. Je la bénirai, et je te donnerai d'elle un fils; je la bénirai, et elle deviendra des nations; des rois de peuples sortiront d'elle. Abraham tomba sur sa face; il rit, et dit en son coeur : Naîtrait-il un fils à un homme de cent ans? et Sara, âgée de quatre-vingt-dix ans, enfanterait-elle? Et Abraham dit à Dieu : Oh! qu'Ismaël vive devant ta face! Dieu dit : Certainement Sara, ta femme, t'enfantera un fils; et tu l'appelleras du nom d'Isaac. J'établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui. A l'égard d'Ismaël, je t'ai exaucé. Voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l'infini; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation. J'établirai mon alliance avec Isaac, que Sara t'enfantera à cette époque-ci de l'année prochaine. Lorsqu'il eut achevé de lui parler, Dieu s'éleva au-dessus d'Abraham.»
 

Qui était Abraham et comment Dieu a-t-Il agi envers Abraham?
 
Aujourd'hui, je vais parler d'Abraham, j'ai nommé le père de la foi ; je veux observer le sujet de savoir qui il était et comment Dieu a agi à envers lui. Dieu est apparu à Abraham assez souvent après qu'il ait quitté sa patrie, à savoir Ur de Chaldée. La première fois que Dieu est apparu à Abraham était quand il est arrivé à un endroit entre Ai et Béthel. Quand Dieu a donné Sa Parole à Abraham, il a alors invoqué le nom du Seigneur, bâti un autel, et donné une offrande en sacrifice à Dieu. 
En Genèse chapitre 14, Dieu a aidé Abraham pendant une guerre, et au chapitre 15, Dieu est apparu à nouveau à Abraham dans une vision et a dit : «Ne crains point Abram. Je suis ton bouclier, ta très grande récompense» (Genèse 15:1). Mais Abraham a dit à Dieu : «Éternel Dieu, que me donneras-tu, sachant que je suis sans enfant, et que l'héritier de ma maison est Eliezer de Damas?» (Genèse 15:2). Ce qu'Abraham disait réellement ici c'était : «Éternel Dieu, Tu ne m'as pas donné de descendance. Donc, je n'ai pas d'autre choix que de faire d'Eliezer mon héritier!» Le Seigneur répondit alors : «Celui-ci ne sera pas ton héritier, mais celui qui sortira de ton propre corps sera ton héritier.» Puis Il l'amena dehors et dit : «Regarde le ciel, et compte les étoiles si tu peux les dénombrer. Tels seront tes descendants.» Et Abraham crut en l’Éternel, et Il le lui imputa à justice. Il lui dit ensuite : «Je suis l’Éternel qui t'ai fait sortir d'Ur en Chaldée, pour te donner ce pays en héritage.»
Alors Abraham demanda : «Éternel Dieu, comment saurais-je que j'en aurai hérité?» Et Dieu lui dit : «Amène-moi une génisse de trois ans, et une chèvre de trois ans, et un bélier de trois ans, et une tourterelle, et un jeune pigeon.» Et il Lui apporta tout cela (Genèse 15:8-9). Qu'a dit Dieu finalement quand Il a vu la foi authentique d'Abraham? Il a donné à Abraham une promesse de bénédiction et dit que ses descendants seraient esclaves en Égypte pendant quatre cent ans mais qu'ensuite ils sortiraient en grand nombre avec beaucoup de possessions et formeraient une grande nation.
Abraham était un homme spirituel. Nous pouvons dire cela à partir de ce qu'il a dit : «Si tu vas à droite, j'irai à gauche» quand son neveu Lot et lui ont eu une querelle au sujet de leurs possessions. Abraham croyait que Dieu était son Dieu et croyait dans toutes Ses Paroles parce qu'il se confiait en Lui pleinement. Il a vécu avec cette foi authentique en Dieu, et avec cette foi il a obéi à tout ce que Dieu lui disait de faire. Dieu dit alors à Abraham, fidèle : «Je suis ton bouclier et ta très grande récompense.» Quand Abraham a entendu cela il a dit : «Éternel Dieu, qu'essaies-tu de me donner? Je n'ai rien à espérer. Même si tu me donnes tout, mon héritier n'est pas mon vrai fils. Donc tout est inutile.» Alors Dieu répondit : «Il ne sera pas ton héritier, mais ton propre fils le sera. Regarde les étoiles du ciel. Je te donnerai autant de descendance que ces étoiles.»
En Genèse 16, nous voyons qu'Abraham, même s'il a cru dans la promesse de Dieu, a couché avec la servante de Sarah et a eu un fils nommé Ismaël. Abraham était âgé de 75 ans quand il a quitté Ur en Chaldée et Ismaël est né quand il avait l'âge de 86 ans. Il a attendu 11 ans d'avoir un enfant depuis son départ. Néanmoins, Dieu lui avait promis que celui qui viendrait de son propre corps serait son héritier, et que cette descendance serait aussi nombreuse que les étoiles du ciel, mais 11 ans plus tard, un enfant lui est né quand il a eu 86 ans. Bien sûr, il ne pouvait pas éviter les complications après avoir eu Ismaël. Des conflits sérieux ont résulté entre sa femme Sarah et sa servante Hagar qui avait donné naissance à Ismaël, et à la fin il a dû faire partir Hagar.
Quand Abraham fut âgé de 99 ans, Dieu lui est apparu de nouveau. Et Il lui a fait la même promesse :
«Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l'Eternel apparut à Abram, et lui dit : Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. J'établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai à l'infini. Abram tomba sur sa face; et Dieu lui parla, en disant : Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d'une multitude de nations. On ne t'appellera plus Abram; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d'une multitude de nations. Je te rendrai fécond à l'infini, je ferai de toi des nations; et des rois sortiront de toi. J'établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi. Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu.» (Genèse 17:1-8).
Chers croyants, que signifie cette Parole de promesse? L’Éternel Dieu qui est apparu auparavant dans Genèse 15, est apparu de nouveau à Abraham en Genèse 17 et l'a assuré qu'Il tiendrait cette promesse. Cette fois cependant, Il donna a Abraham une promesse plus détaillée, qu'Il serait le Dieu des descendants d'Abraham. Dieu dit alors : «tout mâle parmi vous sera circoncis. Vous vous circoncirez; et ce sera un signe d'alliance entre moi et vous» (Genèse 17:10-11). Dieu dit que tout enfant mâle qui est âgé de 8 ans devrait être circoncis peu importe que cet enfant soit né d'un Israélite ou non, c'est à dire tout enfant garçon qui est né dans une maison d'un étranger acheté à prix d'argent. Il a averti que ceux qui ne seraient pas circoncis seraient retranchés de Son peuple, car ils auraient enfreint l'alliance. 
C'est correct. Dieu avait promis de donner un fils à Abraham en Genèse 15, lui a assuré de nouveau en Genèse 17 qu'Il lui donnerait non seulement une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel, mais aussi qu'Il serait le Dieu de ses descendants. En plus, Dieu a donné à Abraham une Parole spécifique de bénédiction, qu'il serait le père de beaucoup de nations, que des rois sortiraient de ses descendants, et que Dieu ferait des nations parmi la descendance d'Abraham.
S'il en est ainsi, comment la Parole de Dieu devient-elle réalité à la fin? C'est par la circoncision. «J'établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi» (Genèse 17:7). Qu'est-ce que cela signifie? Cela signifie que la circoncision est la preuve de l'alliance de Dieu avec Abraham. Cela signifie aussi que quiconque croit dans l'alliance doit être circoncis sans faute. Dieu nous dit ici qu'Il ne serait pas Dieu pour ceux qui refuseraient d'être circoncis, car la circoncision était la preuve réelle de la promesse de Dieu. Sans la circoncision, la promesse de Dieu ne pourrait pas s'accomplir. Mais s'ils étaient circoncis par la foi, alors seul Dieu serait leur Dieu tout comme Il l'était pour Abraham.
Dieu a dit à Abraham en Genèse 17:15 qu'Il donnerait un fils à sa femme Sarah et que son nom serait Isaac. Dieu lui a assuré par une promesse qu'Il donnerait à Abraham un enfant à travers sa femme Sarah. Il dit : «J'établirai mon alliance avec Isaac, que Sara t'enfantera à cette époque-ci de l'année prochaine» (Genèse 17:21). C'est ce que Dieu lui a promis. 
 


L'alliance avec Abraham était centrée sur la circoncision

 
À partir de Genèse 17 et ensuite, nous voyons la promesse de Dieu sur la façon dont Il serait le Dieu d'Abraham et de ses descendants sur la base de la circoncision. Dieu n'est pas devenu le Dieu de quiconque pour une autre raison. De même, tout comme le Seigneur est devenu Dieu pour ceux qui ont cru dans l'évangile de l'eau et de l'Esprit dans ce temps du Nouveau Testament ; au temps de l'Ancien Testament, Dieu est devenu le Dieu de ceux seuls qui étaient circoncis. Dieu dans l'ère de l'Ancien Testament est aussi devenu le Dieu d'Abraham tout comme le Dieu d'Isaac et de Jacob et de tous leurs descendants, et cela était entièrement basé sur l'alliance de la circoncision qu'Il avait faite avec ces gens de foi. Dieu a ordonné à Abraham et ses descendants d'être circoncis sans faute, leur promettant que s'ils faisaient cela Il serait leur Dieu. Dieu a tenu Sa promesse et est devenu le Dieu d'Israël, c'est à dire des descendants d'Abraham qui étaient circoncis par la foi. Et jusqu'à ce jour, Dieu reste toujours notre Dieu, à nous qui sommes circoncis dans nos cœurs. De cette façon, Dieu a fait l'alliance du salut à travers la circoncision. Je crois qu'Il est devenu Dieu pour vous et moi, qui avons reçu notre salut par l'évangile de l'eau et de l'Esprit.
La signification de la circoncision est rapportée dans beaucoup d'endroits tout au long de la Bible. Par exemple, ici en Romains 9:6-8 nous lisons ceci.
«Ce n’est pas cependant comme si la parole de Dieu avait été sans effet, car tous ceux qui sont [issus] d’Israël ne sont pas Israël ; aussi, pour être [la] semence d’Abraham, ils ne sont pas tous enfants ; mais «en Isaac te sera appelée [une] semence»; c’est-à-dire, ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu ; mais les enfants de la promesse sont comptés pour semence.» Puisque Dieu a promis qu'Il sauverait les Israélites par l'alliance de la circoncision et qu'Il serait le Dieu de ceux qui auraient été circoncis, Il n'a pas dit que tous les descendants de Jacob étaient à lui, ni que toute la semence d'Abraham Lui appartenait. Qu'est-ce que cela signifie? Cela signifie que ce ne sont pas tous les descendants biologiques d'Abraham qui ont pu devenir les vrais enfants de Dieu, mais seuls ceux qui ont observé le commandement de la circoncision établi par Dieu ont pu devenir Ses enfants. 
 

Spirituellement, qui sont les vrais enfants d'Abraham?
 
Abraham a reçu la promesse de Dieu à l'âge de 75 ans, et il a eu son fils à travers la servante de sa femme à l'âge de 86 ans. Mais cet enfant n'a jamais pu devenir son fils légitime, parce que Dieu avait dit précédemment à Abraham qu'il aurait un fils avec Sarah, mais dans son impatience il a eu un fils intentionnellement avec la servante de Sarah. En dépit de cela, Dieu a tenu Sa promesse et lui a permis d'avoir un fils, qui a été appelé Isaac. A l'époque, il avait cent ans, et il avait un vrai fils que Dieu lui avait promis 14 ans après qu'il n'ait eu son premier fils. C'est ainsi qu'il a eu deux fils, le premier fils, Ismaël, et le second fils, Isaac.
Ici se trouve une chose importante à mémoriser. Spirituellement parlant, Ismaël n'était pas le fils d'Abraham. Dans un sens biologique cependant il l'était, mais dans un sens spirituel, il n'était pas le vrai enfant d'Abraham. Dieu lui avait dit précédemment qu'Il lui donnerait un fils avec Sarah, sa femme légale. Même si Abraham avait eu un fils avec Hagar, cela n'était pas reconnu par Dieu comme étant le fils de la promesse qu'Il avait faite.
Qu'est-ce que Dieu nous dit à travers cela? Seuls ceux qui ont reçu la rémission des péchés en croyant la Parole de Dieu deviennent les vrais enfants de Dieu. En d'autres termes, ceux qui sont nés de la Parole de promesse de Dieu sont Ses enfants spirituels authentiques. Il est écrit : «Car tous ceux qui sont [issus] d’Israël ne sont pas Israël ; aussi, pour être [la] semence d’Abraham, ils ne sont pas tous enfants ; mais «en Isaac te sera appelée [une] semence.» Donc, les vrais enfants de Dieu sont ceux qui sont nés de nouveau en croyant en la Parole de Dieu telle qu'elle est.
Cette circoncision s'applique toujours à nous en ce jour présent. Réfléchissez-y. Il y a un grand nombre de gens qui croient en Jésus, mais la plupart d'entre eux n'ont jamais reçu la rémission des péchés parce qu'ils ne croient pas en l'évangile de l'eau et de l'Esprit. Et par conséquent, ils ne peuvent pas devenir les vrais enfants de Dieu? Cette promesse que Dieu sauverait ceux qui croient en l'évangile de l'eau et de l'Esprit a aussi été mentionnée dans l'ère de l'Ancien Testament. Dieu a dit à Abraham les mêmes choses. Il a dit : «C'est seulement si tu es circoncis que je serai Dieu pour tes descendants. Les gens qui n'obéissent pas ne seront pas Mon peuple. Seuls ceux qui sont circoncis sont Mon peuple.» Donc, quiconque reçoit la rémission des péchés en croyant la promesse de Dieu devient enfant de Dieu indépendamment de l'époque dans laquelle il ou elle vit maintenant.
«En Isaac sera appelée ta semence», signifie que les enfants nés de la chair humaine ne peuvent pas devenir automatiquement enfants de Dieu. Les gens nés de parents qui ont reçu la rémission des péchés par leur foi que Jésus a porté tous les péchés du monde ne peuvent pas devenir enfants de Dieu automatiquement à moins qu'ils ne croient eux-mêmes en cette Parole de promesse pour eux-mêmes. C'est pour cela que les descendants physiques d'Abraham devaient être circoncis par la foi. Les descendants d'Abraham semblaient être les enfants de Dieu, mais ils ne pouvaient pas devenir le peuple de Dieu dans un sens spirituel sans avoir le signe de leur foi authentique, qui était la circoncision. Même après environ 4000 ans, cette circoncision s'applique toujours à vous et moi.
Romains 9:11-13 dit : «(car avant que les enfants fussent nés et qu’ils eussent rien fait de bon ou de mauvais, afin que le propos de Dieu selon l’élection demeurât, non point sur le principe des œuvres, mais de celui qui appelle,) il lui fut dit : «Le plus grand sera asservi au plus petit» ; ainsi qu’il est écrit : «J’ai aimé Jacob, et j’ai haï Ésaü.» Ce passage des Écritures nous dit clairement qui Dieu adopte comme Ses enfants dans cette génération. Dieu adopte ceux qui sont honnêtes devant Dieu et comprennent leurs limites et état pécheur, reconnaissent la Parole de Dieu de tout cœur, et croient au fait qu'ils ont été correctement sauvés par l'évangile de l'eau et de l'Esprit. 
 


Qui Dieu a-t-Il choisi?

 
Dieu dit : «L'aîné allait servir le plus jeune quand ils étaient encore dans le sein de leur mère.» Certaines personnes dans leur ignorance interprètent mal ce verset, disant : «Comme vous le voyez ici, Dieu avait Ses favoris même quand il étaient encore dans le sein. Ce n'est pas par la conviction reçue de Dieu, mais par Sa sélection arbitraire hasardeuse que les gens deviennent Ses enfants.» Certaines personnes peuvent avoir ces pensées erronées, mais la vérité est la vérité. Une telle notion est souvent appelée «la doctrine de l'élection inconditionnelle». L'élection inconditionnelle est un enseignement Calviniste, qui enseigne qu'avant que Dieu n'ait créé le monde, Il avait choisi de sauver certaines personnes au hasard selon Son propre but, indépendamment de toute condition liée à ces personnes malchanceuses.
Bien sûr, il est important de savoir qui Dieu a choisi. Quand Jacob et Ésaü étaient dans le sein de Rebecca, Dieu savait déjà comment allait tourner leur avenir. Donc Il a dit : «L'aîné servira le plus jeune.» Autrement dit, le Dieu omniscient savait à l'avance qu'Ésaü serait un homme charnel alors que Jacob serait un homme spirituel. Dans un tel contexte, Dieu a dit : «J’ai aimé Jacob, et j’ai haï Ésaü.» Jacob était celui que Dieu a aimé et appelé. Mais comment était Jacob? Bien sûr, alors qu'Ésaü était incrédule, égoïste, et rebelle contre Dieu, Jacob n'était pas sans limitations non plus. Même s'il se confiait pleinement dans la Parole de Dieu et désirait Ses bénédictions, il était néanmoins trompeur et plein de manquements. Donc qu'a dit Dieu? Dieu a dit qu'Il n'était pas venu appeler les parfaits ou les justes, mais appeler les pécheurs. Il a dit qu'Il appellerait les pécheurs et en ferait des justes. Le Seigneur a dit aussi : «Ceux qui sont en bonne santé n'ont pas besoin de médecin, mais ceux qui sont malades. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs à la repentance» (Luc 5:31-32). De même, Dieu ne choisit pas ceux qui sont sains. Dieu appelle ceux qui ont un cœur malade du péché, ce sont eux qui peuvent recevoir la rémission des péchés et naître vraiment de nouveau en croyant dans l'évangile de l'eau et de l'Esprit.
Qui alors, parmi les nombreuses personnes de ce monde, peut devenir enfant de Dieu? Qui parmi les deux fils, Ismaël et Isaac, était le vrai enfant de Dieu? Dieu a donné Sa Parole à Abraham, et a permis à Abraham de devenir le père d'une grande nation en lui donnant Isaac quand il n'avait pas la possibilité de devenir père dans un sens physique. 24 ans après que Dieu n'ait donné Sa première promesse, Il a permis à Abraham d'avoir un fils. Et il est devenu le père d'une nation. Donc, les vrais enfants de Dieu sont ceux d'Isaac, qui sont nés de la Parole de promesse de Dieu. Donc, nous qui croyons dans l'évangile de l'eau et de l'Esprit sommes nés de la Parole de promesse de Dieu. 
 


Dieu a appelé des gens comme Jacob

 
Sur cette terre, il y a beaucoup de gens qui clament être chrétiens. Alors, deviennent-ils tous enfants de Dieu? Non, ce n'est pas le cas. Comme vous le savez, Dieu a envoyé Jésus-Christ sur cette terre et a accompli l'évangile de l'eau et de l'Esprit, qui nous permet de naître vraiment de nouveau. Il a enlevé tous nos péchés une fois pour toutes par Son baptême, et nous a sauvés pleinement en portant ces péchés à la Croix où Il a été crucifié à notre place. Le Seigneur a alors clarifié cette vérité, que seuls ceux qui sont nés de nouveau en croyant dans cet évangile céleste de l'eau et de l'Esprit peuvent devenir les vrais enfants Dieu. C'est seulement de cette façon que Dieu appellera quelqu'un Son enfant. Il appelle des gens comme Jacob. Il invite ceux dont les vies sont pleines de limitations et faiblesses, et qui reconnaissent honnêtement Sa Parole, et Il lave complètement leurs péchés par l'eau et le sang, et les adopte alors seulement comme Ses enfants. Dieu choisit toujours ceux qui sont pécheurs et qui reconnaissent Sa sainte Parole. C'est la volonté de Dieu d'appeler des gens si insuffisants et marqués par le péché pour les adopter comme Ses enfants. Il fait cela même en ce moment précis, puisque cela a été toujours le but évident et immuable de Dieu.
Malheureusement, les gens ne comprennent pas très bien Son but. Beaucoup d'Israélites dans l'ère de l'Ancien Testament ne sont pas devenus le peuple de Dieu parce qu'ils étaient seulement circoncis dans un sens physique mais pas spirituellement. C'est la même chose aujourd'hui. Pour devenir les vrais enfants de Dieu, vous devez croire en Dieu de tout votre cœur par la foi, pas seulement avec des mots vides ou des sentiments. N'oubliez jamais cela. Pour obtenir la filiation de Dieu, il faut avoir foi en Son alliance selon laquelle Il nous a purifiés par Son baptême et Son sang à la Croix.
Notre Dieu miséricordieux a eu pitié de nous, et est descendu dans ce monde pour prendre tous nos péchés par le baptême, puis a porté nos péchés et est mort sur la Croix pour tous nous sauver. Dieu a promis qu'Il viendrait sur cette terre dans la chair humaine. 700 ans après qu'Il ait promis cela par le prophète Esaïe, Jésus-Christ est arrivé sur terre et a accompli cette promesse. Et quand Il a eu 30 ans, Il a été baptisé pour porter tous ces péchés sur Lui-même, et a versé Son sang sur la Croix, comme les boucs émissaires étaient utilisés pour enlever les péchés des gens dans l'ère de l'Ancien Testament. D'une telle façon, Il a pris tous nos péchés, est mort pour nous, puis ressuscité des morts pour devenir notre Sauveur. Je suis certain que seuls ceux qui croient en cette œuvre complète du Seigneur sont vraiment circoncis spirituellement et sont devenus les enfants de Dieu. 
Donc, nous devons comprendre la justice de Dieu plus profondément. C'est alors seulement que nous serons capables de distinguer entre les chrétiens charnels et les chrétiens spirituels. Une telle foi vient du cœur. Devenons les gens d'une telle foi. Devenons circoncis spirituellement ; commençons à comprendre pleinement la justice de Dieu ; et ayons la connaissance qui nous permet de discerner si quelqu'un est un vrai chrétien ou non. Faisons-nous connaître à Dieu comme les vrais chrétiens.