Sermons

Sujet 24: SERMONS POUR CEUX QUI SONT DEVENUS NOS PARTENAIRES

[24-51] Nous sommes les gens spirituels qui sont mariés au Seigneur (Genèse 24:47-67)

(Genèse 24:47-67)
«Je l'ai interrogée, et j'ai dit : De qui es-tu fille? Elle a répondu : Je suis fille de Bethuel, fils de Nachor et de Milca. J'ai mis l'anneau à son nez, et les bracelets à ses mains. Puis je me suis incliné et prosterné devant l’Éternel, et j'ai béni l’Éternel, le Dieu de mon seigneur Abraham, qui m'a conduit fidèlement, afin que je prisse la fille du frère de mon seigneur pour son fils. Maintenant, si vous voulez user de bienveillance et de fidélité envers mon seigneur, déclarez-le-moi; sinon, déclarez-le-moi, et je me tournerai à droite ou à gauche. Laban et Bethuel répondirent, et dirent : C'est de l’Éternel que la chose vient; nous ne pouvons te parler ni en mal ni en bien. Voici Rebecca devant toi; prends et va, et qu'elle soit la femme du fils de ton seigneur, comme l’Éternel l'a dit. Lorsque le serviteur d'Abraham eut entendu leurs paroles, il se prosterna en terre devant l’Éternel. Et le serviteur sortit des objets d'argent, des objets d'or, et des vêtements, qu'il donna à Rebecca; il fit aussi de riches présents à son frère et à sa mère. Après quoi, ils mangèrent et burent, lui et les gens qui étaient avec lui, et ils passèrent la nuit. Le matin, quand ils furent levés, le serviteur dit : Laissez-moi retourner vers mon seigneur. Le frère et la mère dirent : Que la jeune fille reste avec nous quelque temps encore, une dizaine de jours; ensuite, tu partiras. Il leur répondit : Ne me retardez pas, puisque l’Éternel a fait réussir mon voyage; laissez-moi partir, et que j'aille vers mon seigneur. Alors ils répondirent : Appelons la jeune fille et consultons-la. Ils appelèrent donc Rebecca, et lui dirent : Veux-tu aller avec cet homme? Elle répondit : J'irai. Et ils laissèrent partir Rebecca, leur sœur, et sa nourrice, avec le serviteur d'Abraham et ses gens. Ils bénirent Rebecca, et lui dirent : O notre sœur, puisses-tu devenir 
des milliers de myriades, 
et que ta postérité possède
la porte de ses ennemis! 
Rebecca se leva, avec ses servantes; elles montèrent sur les chameaux, et suivirent l'homme. Et le serviteur emmena Rebecca, et partit. Cependant Isaac était revenu du puits de Lachaï-roï, et il habitait dans le pays du midi. Un soir qu'Isaac était sorti pour méditer dans les champs, il leva les yeux, et regarda; et voici, des chameaux arrivaient. Rebecca leva aussi les yeux, vit Isaac, et descendit de son chameau. Elle dit au serviteur : Qui est cet homme, qui vient dans les champs à notre rencontre? Et le serviteur répondit : C'est mon seigneur. Alors elle prit son voile, et se couvrit. Le serviteur raconta à Isaac toutes les choses qu'il avait faites. Isaac conduisit Rebecca dans la tente de Sara, sa mère; il prit Rebecca, qui devint sa femme, et il l'aima. Ainsi fut consolé Isaac, après avoir perdu sa mère.»
 

Aujourd'hui, nous avons lu une partie du passage des Écritures du Livre de Genèse chapitre 24. Bien que le passage des Écritures d'aujourd'hui soit seulement une partie du chapitre, nous pouvons connaître le récit entier de ce passage.
 


Le serviteur d'Abraham est allé trouver la femme d'Isaac 


Isaac est arrivé en âge du mariage et Abraham a essayé de marier son fils. Et donc il ordonna à son vieux serviteur ces mots : «Je vis maintenant dans le pays de Canaan, donc va dans l'endroit où je vivais et ramène une femme pour mon fils Isaac.» Abraham appela son serviteur le plus de confiance qui était le plus âgé et le plus fidèle parmi tous ses serviteurs, et l'a fait jurer et prêter serment au nom de Dieu. Abraham ordonna alors à ce serviteur de ramener une épouse pour son fils Isaac. Cette épouse ne pouvait pas être des filles des Canaanites, mais seulement parmi les descendants directs de la maison qu'il avait quittée il y a longtemps.
Ce fidèle serviteur a suivi les ordres d'Abraham. Il a placé beaucoup de cadeaux sur les chameaux de son maître et s'est rendu dans le pays natal de son maître. Honnêtement, il n'y avait rien que le serviteur ait su au sujet du pays natal d'Abraham. Puisque son maître lui a ordonné d'aller là, il a cru que Dieu accomplirait certainement ce que son maître lui demandait. Ainsi, il croyait en Dieu.
Après un long voyage, il est enfin arrivé dans le pays natal d'Abraham, mais ce n'était pas une tâche facile de trouver une femme pour Isaac dans ce grand pays étranger. Étant arrivé près d'un puits, il a essayé de boire un peu d'eau pour étancher sa soif. Mais il n'avait pas de moyen de puiser de cette eau. Alors, une jeune femme est arrivée près de lui et il lui demanda de puiser de l'eau pour lui. Mais cette jeune femme, alors qu'il regardait, après qu'elle lui ait donné de l'eau à lui, a fourni de l'eau à ses chameaux aussi. Ayant observé cela, ce vieux serviteur s'est rappelé qu'Il venait juste de prier Dieu disant : «Je crois qu'une femme qui m'a offert de l'eau pour étancher ma soif et aussi de l'eau à mes animaux sera la partenaire de vie que Tu as choisie pour Isaac.» C'est une chose normale que lorsque quelqu'un qui a soif demande de l'eau, on lui donne de l'eau. Il n'y a pas de raison qu'une telle générosité soit étendue aux animaux aussi. Néanmoins, cette jeune femme a donné de l'eau non seulement à ce serviteur mais aussi à ses animaux qu'il avait amenés avec lui. Cela est arrivé exactement à la manière dont il avait prié Dieu. 
Et ainsi, ce serviteur d'Abraham a rendu grâces à Dieu dans son cœur disant : «Dieu m'a permis de rencontrer cette jeune femme,» puis il a demandé à la jeune femme : «De qui es-tu la fille?» La jeune femme a répondu : «Je suis Rebecca, la fille de Bethuel, fils de Nachor, que Milca lui a engendré.» Nachor était le frère d'Abraham. Ils étaient de la même maison. Ainsi, Dieu a permis à ce serviteur de rencontrer une descendante de la même maison qu'Abraham, et a fait que le fils d'Abraham se marie à une descendante directe du père d'Abraham. Dans la Bible, nous pouvons trouver beaucoup de cas de mariages consanguins. Le mariage entre Abraham et Sarah était un exemple typique. Pourquoi Dieu a-t-Il fait alors que les gens de foi épousent quelqu'un de leur propre maison? C'était pour défendre leur foi. S'ils se mariaient à des épouses Gentilles, leur foi aurait instantanément péri. De cette manière, il y a une signification plus profonde en présence dans les choses que Dieu fait. Bien sûr, les Israélites de nos jours ne font plus cela, mais pendant le temps de l'Ancien Testament, ils se mariaient entre eux au sein de leur famille directe.
Le serviteur d'Abraham était si excité d'avoir rencontré une femme potentiellement correspondante pour Isaac qu'il a donné un anneau en or et deux bracelets en or à Rebecca. Rebecca a alors demandé à ce serviteur de venir avec elle dans sa maison puisqu'il y avait largement de quoi nourrir ses animaux chez elle. Et quand il est arrivé dans la maison de Rebecca, sa famille a accueilli le serviteur d'Abraham comme elle avait dit que cela se passerait. Le vieux serviteur a alors parlé devant cette famille, disant : «Je ne mangerai pas avant de vous avoir parlé de ma commission. Honnêtement, la raison pour laquelle j'ai fait tout ce chemin est de satisfaire la requête de mon maître.» Et il s'est exécuté à expliquer les circonstances amenant jusqu'à ce point. Bethuel, le fils de Nachor, a écouté attentivement et a remarqué que ce serviteur parlait de son oncle Abraham, un frère de son père Nachor. Et ainsi, il se préparait à servir un bon repas quand ce serviteur à demandé de nouveau : «Veuille me donner une réponse absolue. Je veux prendre ta fille comme belle-fille pour mon maître. Veuille me donner une réponse absolue à ce sujet.» Quand il a entendu cela, Bethuel a dit : «Comment pouvons-nous répondre pour elle?» et il a suggéré qu'ils amènent sa fille Rebecca et lui demandent directement. Et donc ils ont demandé directement à Rebecca et elle a dit qu'elle irait avec ce serviteur. Aussitôt que Rebecca a donné son consentement, le serviteur d'Abraham a dit «Alors, partons tout de suite.»
Quand nous regardons la Bible, il y a beaucoup de récits qui sont impossibles à comprendre avec la pensée humaine. Le passage des Écritures d'aujourd'hui est comme cela. Ici, un étranger complet s'est approché de la fille de quelqu'un et a demandé de la prendre pour qu'elle devienne la belle-fille de son maître. Et quand cette fille a donné son consentement, l'étranger a dit qu'il voulait l'emmener immédiatement. Naturellement, Bethuel a été pris de cours et a dit «Non» d'abord. Il a dit qu'il la laisserait partir après qu'il ait passé environ dix jours de plus avec sa famille. Mais alors le serviteur d'Abraham a suggéré de questionner Rebecca à ce propos. Quelle était la réponse de Rebecca? Elle a dit qu'elle partirait avec le serviteur immédiatement. Et donc la famille ne pouvait rien faire à ce propos sinon donner sa bénédiction et envoyer Rebecca. Par ce processus, le fils d'Abraham, Isaac, a rencontré sa femme Rebecca. C'est le synopsis du passage des Écritures d'aujourd'hui. 
 


Nous devrions croire dans la justice de Dieu et Le suivre 


Que découvrons-nous dans le passage des Écritures d'aujourd'hui? Rebecca qui croit un étranger et le suit peut être vue comme l'histoire de nos vies spirituelles. Ce n'est pas une histoire dans l'Histoire, mais cela nous parle de la vie spirituelle de nos ancêtres dans la foi et en même temps cela parle de la Providence de Dieu.
Ici, une femme nommée Rebecca a dit qu'elle suivrait le serviteur d'Abraham. Mais comment Rebecca a-t-elle été en mesure de faire cela? Bien sûr, humainement parlant ce n'est peut-être pas facile de comprendre, mais nous pouvons réaliser à travers la lecture des Écritures d'aujourd'hui que ce récit parle de la question de la foi au Seigneur et de Le suivre.
Alors, pourquoi cette jeune femme Rebecca a-t-elle suivi ce serviteur inconnu? Le serviteur d'Abraham a donné à Rebecca une paire de bracelets d'or et un anneau d'or pour avoir puisé de l'eau pour lui et ses chameaux. Et il est allé dans sa maison et ils se sont mis d'accord sur son mariage avec Isaac. Il ouvrit ensuite ses trésors et donna des bijoux d'argent, des bijoux d'or, et des vêtements à Rebecca. Il donna aussi des choses précieuses à son frère et à sa mère. Rebecca pensait probablement en elle-même : «Une personne aussi riche – c'est plutôt bien.»
Il y a longtemps en Israël, si un homme voulait prendre une femme, il devait avoir accumulé au moins autant de richesse. Une personne ne pouvait pas se marier juste à cause de son apparence physique. Quand un homme voulait prendre une femme d'une certaine famille, il devait payer une dot à la maison de la femme. Il devait payer une dot et la parer impeccablement de la tête aux pieds. Et par-dessus cela, il devait fournir une maison où ils pourraient vivre ensemble et il devait avoir une certaine somme de richesses.
Aux yeux de la chair, on peut supposer que Rebecca ait suivi ce serviteur d'Abraham à cause de ces possessions. Alors, qu'en est-il de vous et moi? Nous avons vécu sur cette terre assez longtemps maintenant. Alors, à un moment donné, nous avons rencontré le Seigneur. Notre Seigneur nous a rencontrés, et Il nous a fait don de l'eau du baptême, du sang de la Croix, et du Saint-Esprit, ce qui a porté tous nos péchés. Il nous a ensuite demandé de Le suivre.
Chers croyants, que signifie tout cela? Cela signifie que comme Rebecca a suivi le vieux serviteur d'Abraham à cause de ce trésor, nous aussi, après que nous ayons rencontré le Seigneur, L'avons suivi à cause du don qu'Il a fait. Vraiment, notre Seigneur qui nous a rencontrés nous a donné la bénédiction de la rémission des péchés par l'évangile de l'eau et de l'Esprit. Il a expié tous nos péchés, et Il nous a aussi donné l'honneur de devenir enfants de Dieu. Aussi, Il nous a donné le Saint-Esprit pour qu'Il vive dans nos cœurs. Il nous a donné Sa protection et les bénédictions, et Il a aussi préparé le Ciel pour nous. Quand notre Seigneur nous dit : «Suivez-moi,» nous quittons aussi le lieu où nous avions vécu jusqu'alors sans regarder en arrière, et suivons le Seigneur comme l'a fait Rebecca. A cause du Seigneur qui est notre fiancé et des trésors spirituels que le Seigneur nous a donnés, nous suivons résolument sans y réfléchir à deux fois notre Seigneur. 
Alors que je regardais ce passage des Écritures, je ne pouvais que penser à la façon dont sa famille devait être surprise et prise de court quand Rebecca a dit qu'elle suivrait le serviteur d'Abraham immédiatement. Et que sa famille l'ait laissé partir est assez étonnant. Réfléchissez-y. Comment pouvez-vous dire que vous suivrez quelqu'un immédiatement juste après l'avoir rencontré? Le serviteur d'Abraham est resté seulement ce soir-là dans la maison de Rebecca, et le matin suivant il est parti avec Rebecca. En tous cas, Rebecca a suivi ce serviteur pour se marier sans même avoir vu le visage de son futur mari. Néanmoins, elle a écouté le vieux serviteur qui a dit : «Notre seigneur a beaucoup de choses comme celles-ci» et a observé le bon caractère des autres serviteurs qui étaient venus avec ce vieux serviteur. 
 


Par la foi dans la justice du Seigneur, nous pouvons rejeter tout ce qui est dans ce monde et Le suivre

 
C'est pareil pour nous qui vivons en ce temps présent. Pouvons-nous tout rejeter un matin après nous être réveillés et suivre le Seigneur? Il y a beaucoup plus de gens parmi nous qui ne sont pas capables de faire cela que ceux qui en sont capables. Néanmoins, après que j'aie rencontré le Seigneur, je suis immédiatement parti et je L'ai suivi. Le Seigneur a expié tous mes péchés. Il m'a sauvé en me donnant la rémission des péchés et Il m'a donné la gloire du ciel. En plus de cela, Il m'a donné la justice de Dieu et le privilège de devenir Son enfant. Il m'a aussi donné une vie par laquelle je peux être Son serviteur qui peut faire l’œuvre juste pour Lui. Y a-t-Il une raison pour que je ne Le suive pas?
Pour être honnête, avant que je ne rencontre le Seigneur, je n'avais rien à faire d'autre que manger trois repas par jour. Je ne pouvais rien faire de digne parce que je ne connaissais pas la justice de Dieu à l'époque. Néanmoins, le Seigneur est venu sur cette terre pour une personne telle que moi, et Il a été baptisé au Jourdain pour moi et Il a porté tous mes péchés et les a tous éradiqués. Il a été cloué à la Croix et a reçu le jugement pour mes péchés. Pourquoi alors devrais-je y réfléchir à deux fois quant à ma vie mondaine ici? Je suis certain que vous êtes comme moi. Veuillez faire attention au fait que de pouvoir tout rejeter et suivre le Seigneur et Son évangile de tout cœur est la vraie spiritualité et la vraie foi.
Qu'arrive-t-il quand un homme et une femme se marient? La famille de l'épouse dit que leur fille est meilleure, et la famille du mari dit que c'est à leur perte. Il y a toujours un débat à ce sujet.
Alors, qu'en est-il de nous? Ne pensons-nous pas parfois comme ceci en suivant le Seigneur : «Même si nous suivons le Seigneur, le Seigneur est un peu insuffisant pour nous et nous sommes meilleurs que Lui»? Réfléchissons réellement à ce propos. Entre le Seigneur et nous, qui est supérieur? La balance pointe lourdement en Sa faveur, n'est-ce pas? Cependant, Dieu qui est l'Époux nous a donné à nous qui sommes des épouses insuffisantes tout ce que nous voulons ou qu'il nous faut. Il nous a couverts d'or, d'argent, et de tout cadeau de mariage et Il nous a complètement ornés de toutes ces choses précieuses. Vraiment, notre Seigneur a expié tous nos péchés. Il a reçu tout le jugement à notre place. Aussi, Il nous a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Il nous a donné le Saint-Esprit et le Royaume du Ciel. Il nous a oints de grâce pour que nous puissions vivre une vie de justice sur cette terre. Il est devenu notre Berger pour pouvoir nous guider dans sa voie droite. Nous ne manquons et ne sommes en quête de rien du tout. Le Seigneur a pris la responsabilité de tout et Il a tout fait pour nous. Ainsi, nous n'avons rien à propos de quoi être hésitants. Comme Rebecca a suivi résolument le serviteur d'Abraham, nous devons aussi suivre le Seigneur avec confiance de même.
Dans le passage des Écritures d'aujourd'hui, Rebecca a vraiment suivi le serviteur d'Abraham. Elle peut être vue comme enfantine ou imprudente dans un sens, mais quand nous voyons son acte résolu ici, il doit y avoir eu de la foi dans son cœur. Elle doit avoir pensé : «Ce serviteur me traite honorablement, et si ce serviteur est comme cela, alors combien le maître doit être bon?» Elle pensait que si le serviteur était aussi fidèle ; son maître allait certainement être plus grand que le serviteur. Effectivement, Abraham était l'un des hommes les plus riches de son temps. Son fils, Isaac, était aussi un homme très riche. Il pouvait tout faire et pourvoir à tout ce qu'on lui demandait. Isaac, en obtenant sa femme, a envoyé beaucoup de serviteurs et des cadeaux précieux et a tout pris en charge. Donc, Rebecca a cru en ce mari à venir sans même poser les yeux sur lui.
C'est pareil avec notre Seigneur. Notre Seigneur nous a fourni à vous et moi tout ce dont nous avons besoin, et Il nous a oints d'une grâce infinie. Notre Seigneur est né sur cette terre, a été baptisé, est mort à la Croix ; ressuscité des morts, monté au Ciel, nous a envoyé le Saint-Esprit et veille continuellement sur nous. Il nous a bénis de cette manière. Vraiment, notre Seigneur nous a fait un cadeau de mariage qui ne périt pas. C'est la Vérité de l'eau, du sang, et du Saint-Esprit. Et ainsi, nous suivons le Seigneur sans hésitation. Il n'y a pas de raison du tout que nous soyons récalcitrants à Le suivre.
 

Nous ne devrions pas être indécis à suivre le Seigneur

En suivant le Seigneur, nous pouvons souvent penser que nous sommes les seuls qui Le servons et que nous sommes du mauvais côté de la barre. Mais ce n'est pas vrai. Si nous comprenons correctement la grâce dont notre Seigneur nous a oints, nous sommes en mesure de comprendre que c'est de loin plus grand que n'importe laquelle de nos pertes, et nous n'agirons pas avec orgueil mais rendrons grâces au Seigneur. Et nous penserons que le Seigneur est indiqué et digne de nous diriger. Vraiment, le Seigneur est Celui seul qui est qualifié pour le faire. Quiconque pense qu'il subit une grande perte en suivant le Seigneur ne connaît pas Jésus Christ assez bien. Il est vraiment notre Sauveur, et Celui qui nous a parfaitement purifiés de tous nos péchés. Il est l'Époux qui nous a couverts du don précieux pour que nous ne manquions de rien en tant que peuple de Dieu.
Ainsi, il n'y a pas besoin que nous pensions être désavantagés d'aucune manière. Il n'y a pas de réserve dans mon cœur du tout pour suivre le Seigneur. Si nous connaissons réellement l'amour du Seigneur correctement, il n'y a pas d'hésitation si nous sommes des gens qui connaissons et croyons la Vérité de l'eau et de l'Esprit. Si on nous dit de suivre le Seigneur, nous Le suivons avec assurance. Vraiment, notre Seigneur nous donne tout ce dont nous avons besoin, et Il procure la grâce pour nous et veille constamment sur nous. Il nous donne toujours plus qu'Il ne reçoit de notre part. Il n'y a pas d'obstacle du tout pour que nous suivions notre Époux, Jésus Christ. Le passage des Écritures d'aujourd'hui nous enseigne cela. 
 


Un serviteur de Dieu doit faire ce que Dieu ordonne


Le serviteur d'Abraham qui était parti pour trouver une femme appropriée pour Isaac était vraiment un homme très vieux. Néanmoins, il a complètement suivi les paroles d'Abraham. Et il a prié que les choses se passent comme son maître le lui avait ordonné, et Dieu a envoyé la femme qui devait être la future belle-fille d'Abraham, et leur a permis de se rencontrer sans aucun problème particulier. Cela s'est passé si facilement parce que c'était la volonté de Dieu. Donc, un serviteur fidèle devrait faire les œuvres telles que le maître les lui ordonne, peu importe combien cette tâche puisse sembler difficile et impossible. La pleine obéissance au maître est le devoir et l'obligation des serviteurs. Ce vieux serviteur a fidèlement accompli sa tâche en tant que serviteur, et donc Dieu l'a béni et a accompli les choses de la façon dont le serviteur le désirait. C'était la foi de ce vieux serviteur et l’œuvre qu'il a accomplie.
C'est pareil pour vous et moi. Si nous sommes les serviteurs de Dieu, nous devons complètement faire tout ce que notre Maître nous ordonne de faire. En ce temps, nous proclamons les bénédictions du Seigneur, selon la volonté de Dieu, au monde entier. Qu'arrive-t-il si les gens ne sont pas réceptifs à l'évangile que nous prêchons? Si nous le leur avons proclamé, mais qu'ils ne l'ont pas reçu, alors il n'y a rien de plus que nous puissions faire pour eux. Juste parce qu'ils ne l'acceptent pas, devrions-nous alors essayer de tordre l'évangile du Seigneur en utilisant des voies et moyens humains? Nous ne pouvons pas faire cela. Nous préférerions ne rien faire du tout si cela signifiait que nous devions tordre l'évangile et faire ce que le Seigneur ne nous a pas ordonné.
Un vrai serviteur est une personne qui fait simplement ce que son maître lui ordonne de faire. Un serviteur vraiment fidèle fait exactement comme son maître le lui ordonne. Il y a longtemps, les serviteurs fidèles dans la maison d'un noble auraient vraiment mis toute leur vie en jeu pour le service. Cela signifie qu'ils faisaient tout ce que leur maître leur ordonnait de faire. Vous et moi sommes le peuple de Dieu et nous sommes Ses serviteurs. Donc, nous devons obéir au Seigneur comme Il nous a commandé de le faire, et nous ne pouvons pas changer certaines parties de l'évangile juste parce que les gens de ce monde ne reçoivent pas l'évangile de l'eau et de l'Esprit que nous avons prêché. Si nous devions prêcher un tel évangile tordu, qui y croirait? Ils pourraient croire en ce faux évangile temporairement, mais ils tomberaient rapidement. Cependant, comme nous sommes ceux qui proclament l'évangile du Seigneur exactement tel qu'il est, beaucoup de gens entendent cet évangile authentique et viennent à y croire. Bien que le nombre de gens qui peuvent être vus de nos yeux puisse ne pas sembler élevé, d'un point de vue spirituel, il y a un nombre incroyable de croyants en cet évangile authentique. Il y a vraiment beaucoup de gens qui ont reçu nos livres de mission. Ils ont cru dans l'évangile de l'eau et de l'Esprit. Dieu a dit à notre ancêtre dans la foi, Abraham, qu'Il rendrait ses descendants nombreux comme les étoiles du ciel, et je crois qu'Il fera absolument cela.
Certaines personnes demandent : «Il y a tant de gens qui n'ont jamais entendu l'évangile de l'eau et de l'Esprit depuis si longtemps. Si cet évangile est vrai, alors qu'arrivera-t-il à ces gens qui n'ont jamais entendu cet évangile?» C'est entre eux et Dieu, et nous sommes responsables de nous-mêmes.
Nos cœurs sont en paix. Ceux qui nous quitteront nous quitteront et ceux qui seront unis à nous et travailleront avec nous seront avec nous pour toujours. Je veux dire qu'il ne sert à rien que nous retenions ou dissuadions ceux qui veulent nous quitter en disant : «Ne partez pas, s'il-vous-plaît, ne partez pas.» Ceux qui doivent partir doivent partir. Quelqu'un qui ne croit pas en l'évangile de la justice de Dieu doit repartir dans le monde.
Chers croyants, disons que parmi les saints avec qui vous travaillez, il y ait quelqu'un qui ne croit pas en l'évangile de justice et qui sorte de ses gonds pour exposer vos tares. Judas Iscariot était comme cela. Il suivait Jésus mais essayait de détecter les fautes de Jésus. Demandons-nous qui parmi vos amis ou votre famille sont ceux qui essaient juste de vous prendre en défaut. Serait-il mieux qu'ils restent avec vous ou qu'ils vous quittent? Rien que d'y penser, cela me rend malade. Il n'y a pas besoin d'être en compagnie de quelqu'un comme cela. 
 


Dieu désire seulement que l'évangile de l'eau et de l'Esprit soit proclamé


Je suis un serviteur de Dieu. Je ne veux pas être autre chose. Je veux seulement proclamer l'évangile de l'eau et de l'Esprit au monde entier. Nous prêchons l'évangile du Seigneur par Internet et par le ministère de la littérature, c'est-à-dire par les médias imprimés et électroniques. Plus de quinze mille personnes chaque jour rencontrent ce vrai évangile. C'est vraiment incroyable. Je souhaite que le nombre de visites sur notre site web augmente un peu plus, mais même cela est déjà plutôt énorme. Je crois que ces livres seront mis entre les mains de ceux qui en ont réellement besoin et qu'ils recevront tous la rémission de leurs péchés.
Récemment, un Brésilien qui faisait partie d'une Église Pentecôtiste a envoyé son témoignage de salut, disant qu'il avait compris la Vérité de l'évangile et reçu la rémission des péchés. Le pasteur de son ancienne église approuvait seulement ceux qui parlaient en langues comme ayant reçu le Saint-Esprit, mais à ses yeux son ancienne église est apparue comme un groupe de sorciers avec de mauvais esprits. Mais après avoir lu nos livres, ils contenaient des choses qui étaient totalement différentes de ce en quoi il croyait auparavant. Il a lu les livres deux fois et il a reçu la rémission des péchés en croyant cette Vérité authentique. Alléluia!
Vous et moi ne vivons pas une existence sans importance dans laquelle nos âmes deviennent malades et meurent, mais nous pouvons vivre une vie significative, précieuse, et bénie en expérimentant la gloire éternelle par notre Seigneur. Vous et moi pouvons être confiants devant Dieu. Bien sûr, il y a cette crainte dans mon cœur que cet évangile ne soit pas proclamé à chacun, mais je crois que l'évangile du Seigneur continuera d'être proclamé vigoureusement.
Si un serviteur considère ce que son maître lui a confié comme étant sa propre propriété, alors il est un voleur. Même si quelque chose n'est pas à lui, il croit qu'il a le droit de l'utiliser. Si quelqu'un prend quelque chose qui n'est pas à lui et décide d'en prendre la propriété, alors cette personne est voleuse? Un vrai serviteur est quelqu'un qui vit pour son maître. Un serviteur fidèle prend bon soin de ce que son maître lui a confié brièvement. De la même façon, notre site web de la Mission de la Nouvelle Vie est tout pour nous. Notre Seigneur empêchera ceux qui veulent le prendre pour eux de le faire.
Spirituellement parlant, vous et moi sommes tous «Rebecca». Dieu le Père a envoyé Jésus Christ sur cette terre et nous a offert l'évangile de l'eau et de l'Esprit. Il nous a glorifiés et nous a ordonné de Le suivre. En réponse à cette voix du Seigneur, nous devons dire immédiatement : «Je Te suivrai.» Rebecca a tourné le dos à sa famille qu'elle aimait et s'en est allé pour rencontrer son mari Isaac. Et elle est allée vers sont futur mari, a donné naissance à ses enfants, a servi son mari et a aussi agi en maîtresse envers les serviteurs. A-t-elle soupiré après un retour dans la maison de son père? Non. Si nous vivons notre foi comme Rebecca, alors nous ne désirerons pas retourner à notre vie passée. Nous désirons suivre le Seigneur qui nous a glorifiés sans manquer de rien. Je rends grâces à notre Seigneur.