خطبات

Sujet 24: SERMONS POUR CEUX QUI SONT DEVENUS NOS PARTENAIRES

[24-56] Prenez les bénédictions données à Jacob (Genèse 27:1-29)

(Genèse 27:1-29)
«Isaac devenait vieux, et ses yeux s'étaient affaiblis au point qu'il ne voyait plus. Alors il appela Esaü, son fils aîné, et lui dit : Mon fils! Et il lui répondit : Me voici! Isaac dit : Voici donc, je suis vieux, je ne connais pas le jour de ma mort. Maintenant donc, je te prie, prends tes armes, ton carquois et ton arc, va dans les champs, et chasse-moi du gibier. Fais-moi un mets comme j'aime, et apporte-le-moi à manger, afin que mon âme te bénisse avant que je meure. Rebecca écouta ce qu'Isaac disait à Esaü, son fils. Et Esaü s'en alla dans les champs, pour chasser du gibier et pour le rapporter. Puis Rebecca dit à Jacob, son fils : Voici, j'ai entendu ton père qui parlait ainsi à Esaü, ton frère : Apporte-moi du gibier et fais-moi un mets que je mangerai; et je te bénirai devant l’Éternel avant ma mort. Maintenant, mon fils, écoute ma voix à l'égard de ce que je te commande. Va me prendre au troupeau deux bons chevreaux; j'en ferai pour ton père un mets comme il aime; et tu le porteras à manger à ton père, afin qu'il te bénisse avant sa mort. Jacob répondit à sa mère : Voici, Esaü, mon frère, est velu, et je n'ai point de poil. Peut-être mon père me touchera-t-il, et je passerai à ses yeux pour un menteur, et je ferai venir sur moi la malédiction, et non la bénédiction. Sa mère lui dit : Que cette malédiction, mon fils, retombe sur moi! Écoute seulement ma voix, et va me les prendre. Jacob alla les prendre, et les apporta à sa mère, qui fit un mets comme son père aimait. Ensuite, Rebecca prit les vêtements d'Esaü, son fils aîné, les plus beaux qui se trouvaient à la maison, et elle les fit mettre à Jacob, son fils cadet. Elle couvrit ses mains de la peau des chevreaux, et son cou qui était sans poil. Et elle plaça dans la main de Jacob, son fils, le mets et le pain qu'elle avait préparés. Il vint vers son père, et dit : Mon père! Et Isaac dit : Me voici! qui es-tu, mon fils? Jacob répondit à son père : Je suis Esaü, ton fils aîné; j'ai fait ce que tu m'as dit. Lève-toi, je te prie, assieds-toi, et mange de mon gibier, afin que ton âme me bénisse. Isaac dit à son fils : Eh quoi! tu en as déjà trouvé, mon fils! Et Jacob répondit : C'est que l’Éternel, ton Dieu, l'a fait venir devant moi. Isaac dit à Jacob : Approche donc, et que je te touche, mon fils, pour savoir si tu es mon fils Esaü, ou non. Jacob s'approcha d'Isaac, son père, qui le toucha, et dit : La voix est la voix de Jacob, mais les mains sont les mains d'Esaü. Il ne le reconnut pas, parce que ses mains étaient velues, comme les mains d'Esaü, son frère; et il le bénit. Il dit : C'est toi qui es mon fils Esaü? Et Jacob répondit : C'est moi. Isaac dit : Sers-moi, et que je mange du gibier de mon fils, afin que mon âme te bénisse. Jacob le servit, et il mangea; il lui apporta aussi du vin, et il but. Alors Isaac, son père, lui dit : Approche donc, et baise-moi, mon fils. Jacob s'approcha, et le baisa. Isaac sentit l'odeur de ses vêtements; puis il le bénit, et dit : 
Voici, l'odeur de mon fils 
est comme l'odeur d'un champ 
que l’Éternel a béni. 
Que Dieu te donne de la rosée du ciel 
Et de la graisse de la terre, 
Du blé et du vin en abondance! 
Que des peuples te soient soumis, 
Et que des nations se prosternent devant toi! 
Sois le maître de tes frères, 
Et que les fils de ta mère se prosternent devant toi! 
Maudit soit quiconque te maudira, 
Et béni soit quiconque te bénira.»
 

Chers saints, avez-vous pris un bon repas?
L'on dit que les Écritures sont comme une image de puzzle qui contient la justice de Dieu. Même pour moi, plus je lis la Bible, plus j'en viens à réaliser cela. Le passage des Écritures que je viens de vous lire aujourd'hui m'inspire aussi la même compréhension.
Ici, Isaac et sa femme Rebecca apparaissent, ainsi que les deux fils d'Isaac, Esaü et Jacob. Isaac a vieilli, donc il a appelé son fils aîné Esaü et lui a dit de lui préparer une nourriture savoureuse. Isaac avait l’intention de manger cette nourriture savoureuse et de bénir Esaü pour la dernière fois. Mais Isaac était très vieux et frêle, et aussi il avait une faible vue. Ainsi, sa femme Rebecca et son second fils Jacob ont trompé le père, et Jacob a reçu cette bénédiction que le fils aîné Esaü aurait dû recevoir à sa place. C'est exactement le résumé du passage des Écritures d'aujourd'hui. 
 

Isaac a appelé son fils aîné Esaü

Je pense qu'Isaac a pu perdre sa vue à cause de son vieil âge, mais en dépit de cela il devait pouvoir pleinement distinguer la voix des gens et les sons avec l'ouïe. Donc, il est difficile de comprendre pourquoi Isaac n'a pas pu reconnaître Jacob qui s'est déguisé en son frère. Néanmoins, la Bible est la Parole qui met davantage l'accent sur la révélation de la justice cachée de Dieu que le rapport de certains faits historiques. Donc, à travers la lecture des Écritures d'aujourd'hui, nous devons regarder attentivement à la façon dont cette justice cachée de Dieu est révélée.
Quand Isaac est devenu vieux et que ses yeux l'ont lâché, il a appelé son fils aîné Esaü.
«Cher papa, me voici.» Il dit ensuite à Esaü : «Fils, je suis très âgé maintenant. Je suis à l'article de la mort. Donc, prends tes armes et va dans le champ, et chasse pour moi. Et prépare mon plat favori puis apporte-le-moi. Quand tu feras cela, je le mangerai, et mon âme te bénira à volonté avant que je ne meure.» Juste quand Isaac a dit cela, Esaü a répondu : «Oui, papa. Je vais le faire,» puis il a pris son arc et carquois pour sortir dans le champ et s'est mis à chasser. Après qu'Il soit rentré avec la proie, il a préparé le plat le plus savoureux de tous les plats savoureux que son père aimait. Mais c'était trop tard.
La Bible rapporte des choses à propos de Dieu et à propos de Ses serviteurs ; et Son peuple apparaît aussi dans la Bible. De plus, elle rapporte la providence que Dieu va transmettre Ses bénédictions à Son peuple à travers Ses serviteurs. Et c'est effectivement comme cela. Bien sûr, il y a des situations où Dieu agit directement Lui-même, mais Dieu agit encore davantage à travers les serviteurs qu'Il établit sur cette terre. 
Dans la lecture des Écritures d'aujourd'hui, la femme d'Isaac, Rebecca, a écouté cette discussion entre Isaac et son fils aîné Esaü. Ainsi, elle a voulu que Jacob reçoive cette bénédiction qui était prévue pour Esaü. Dans une perspective mondaine, le préjugé de Rebecca pourrait être vu comme une mère qui a montré du favoritisme vis-à-vis de ses enfants. 
 

Rebecca a entendu et a permis à Jacob de subtiliser la bénédiction d'Esaü

Ayant entendu les paroles que son mari disait à son fils aîné, Rebecca a parlé à Jacob en disant : «Tu n'as pas besoin d'aller bien loin. Va dans la cour et apporte-moi deux jeunes chèvres de choix. Ne penses-tu pas que je sais très bien ce que ton père apprécie? Je sais ce que ton père appréciait quand il était jeune ; je sais ce que ton père appréciait quand il était d'âge moyen ; et je sais aussi ce que ton père apprécie maintenant dans son vieil âge. Je sais tout cela. Je le sais très clairement, qu'il aime beaucoup de poivre noir ou juste un peu. Je vais préparer la nourriture savoureuse pour ton père, donc toi va et amène-moi deux jeunes chèvres de choix. Ton père a décidé dans son cœur de manger de la nourriture savoureuse que ton frère apporte et de donner à ton frère une prière de bénédiction avant qu'il ne meure. Mais je pense qu'il ne devrait pas en être ainsi. Je voudrais que tu reçoives cette bénédiction. Donc fais ce que je te dis. Et alors tu recevras cette bénédiction.»
Jacob répondit alors : «Chère maman, comment puis-je agir comme mon frère? Mon frère est poilu, mais j'ai la peau douce sans beaucoup de poil. Même si mon père ne peut pas bien voir, une fois qu'il touchera mon corps, je serai comme un trompeur à ses yeux, et je sens que cela amènera une malédiction sur moi et non une bénédiction.» En dépit des paroles de peur de Jacob, sa mère lui a dit : «Fais-moi confiance. Même si quelque chose se passe mal et que ton père te maudit, je prendrai tout sur moi à ta place.»
Ainsi, Jacob est allé dans la cour et a apporté deux jeunes chèvres de choix selon les instructions de sa mère, et ensuite après les avoir tuées, Jacob et sa mère ont commencé à cuisiner leur viande tout de suite. Esaü était encore au loin des alentours, vers les collines, mais dans la maison, la cuisine était déjà remplie de sons de hachage et découpage. Un seul bébé chèvre aurait largement assez de nourriture pour toute une fête. Préparé juste à la façon dont son mari l'aimait, Rebecca a préparé la nourriture la plus savoureuse et délicieuse qu'elle ait jamais faite. Et puis, elle a mis les peaux des jeunes chèvres sur les bras et mains de Jacob et sur la partie douce de sa nuque, et l'a vêtu des habits de son frère aîné. Les gens qui ont beaucoup de poils sur le corps en ont jusque sur le visage, en commençant par les pattes et en laissant seulement les yeux, le nez et la bouche. C'est comme s'ils étaient poilus comme des singes. Esaü était probablement poilu comme cela. C'est pour cela que Jacob devait cacher sa peau douce et s'envelopper des peaux des jeunes chèvres, sur les mains, bras, et la nuque afin de se déguiser en Esaü. Sa mère parla à Jacob, alors qu'elle finissait de préparer la nourriture savoureuse pour Isaac. 
«Offre ceci à ton père et demande-lui une bénédiction.»
«Que se passera-t-il se me démasque?» dit-il. Sa mère répondit : «Si tu es détecté et découvert comme fraudeur et sur le point d'être maudit, alors je ferai retomber cette malédiction sur moi. Donc ne t'inquiète pas. Fais juste ce que je te dis.» Qu'est-il arrivé ensuite? Jacob a fait ce que sa mère Rebecca lui a dit de faire, et à la fin, il a reçu la prière de bénédiction de son père.
Dans notre perspective humaine, le passage d'aujourd'hui peut sembler effectivement quelque chose de très mal. C'est parce que cette mère aimait seulement un fils et l'a forcé à utiliser l'un de ses tours trompeurs pour tromper son père. S'il en est ainsi, alors pourquoi Dieu a-t-il permis qu'une telle chose soit rapportée? Le Dieu Tout-puissant est-il un Dieu qui peut être trouvé en faute dans une perspective éthique, et avec des tares dans une perspective théologique? Absolument pas! Je crois que Dieu a rapporté ce récit pour nous enseigner à nous en tant qu'humanité la vérité sur «Comment nous en tant qu'humanité pouvons recevoir Sa bénédiction.»
Comme le lui a dit sa mère, Jacob s'est couvert de peaux de chèvres, a apporté la nourriture savoureuse préparée et du pain à son père, et a menti en disant : «je suis Esaü.» Sa mère Rebecca l'a amené à faire cela, non parce qu'elle voulait qu'il reçoive une telle bénédiction par des moyens justes, mais immondes, même si cela signifiait mentir. Ainsi, quel genre de foi nous faut-il pour aller devant Dieu afin de recevoir Ses bénédictions? C'est précisément ce que notre Dieu veut nous dire. En conclusion, Jacob a reçu la bénédiction de son père. Et les descendants de Jacob vivent toujours bien, recevant cette bénédiction même maintenant. Pour votre référence, les Israélites sont tous descendants de Jacob et les Palestiniens sont tous descendants d'Esaü.
Isaac a mangé toute la nourriture et a béni Jacob qui était déguisé en Esaü.
«Isaac sentit l'odeur de ses vêtements; puis il le bénit, et dit : 
Voici, l'odeur de mon fils 
est comme l'odeur d'un champ 
que l’Éternel a béni. 
Que Dieu te donne de la rosée du ciel 
Et de la graisse de la terre, 
Du blé et du vin en abondance! 
Que des peuples te soient soumis, 
Et que des nations se prosternent devant toi! 
Sois le maître de tes frères, 
Et que les fils de ta mère se prosternent devant toi!
Maudit soit quiconque te maudira, 
Et béni soit quiconque te bénira» (Genèse 27:27-29).
Cette prière que Jacob a reçue de son père s'est vraiment réalisée aujourd'hui. Et cette prière continuera d'être active dans l'avenir aussi.
Ayant senti l'odeur des vêtements de Jacob, Isaac a dit :
«Voici, l'odeur de mon fils 
est comme l'odeur d'un champ 
que l’Éternel a béni. 
Que Dieu te donne de la rosée du ciel 
Et de la graisse de la terre, 
Du blé et du vin en abondance!»
Chers croyants, que pensez-vous que ces paroles signifient réellement? Cela signifie que le cœur du juste qui s'attache au Seigneur est essentiellement le même que la bénédiction de Dieu qui est montrée à travers eux. Effectivement, Dieu nous a permis à nous les justes de recevoir cette rosée du ciel ainsi que la graisse de la terre. Dieu a revêtu Ses serviteurs et tous les saints du monde d'une abondance de blé et de vin. Aussi, Il a fait que tous les peuples de ce monde les servent en les exaltant au-dessus de ces gens mondains. Les pécheurs sont liés à venir s'agenouiller devant les saints qui ont authentiquement reçu la rémission des péchés dans leurs cœurs. Ce n'est pas une imagination ; cela deviendra certainement une réalité en substance. Quiconque maudit les justes qui croient dans l'évangile de l'eau et de l'Esprit sera maudit, et quiconque bénit les justes qui sont nés de nouveau recevra toutes les bénédictions. De telles bénédictions descendront sur nul autre que les justes. Cela sera comme ces bénédictions qui étaient descendues sur Jacob comme dans le passage des Écritures d'aujourd'hui. 
 


Quand nous croyons et suivons la Parole de Dieu, nous recevons les bénédictions de Dieu


Alors, comment vous et moi pouvons-nous recevoir ces bénédictions précieuses? En ayant foi dans la justice de Dieu, nous pouvons le recevoir. Même si Isaac était aveugle à cause de son âge, il avait toujours le sens de l'odorat, l'ouïe, et le toucher. Il savait qui était quelqu'un juste en touchant et sentant. Même si Jacob était déguisé en peaux de chèvres, c'était très difficile de s'attendre à ce qu'Isaac ne distingue pas le poil humain du poil de la chèvre. Même si Esaü était un homme poilu, tout couvert comme une chèvre, les poils humains seraient-ils comme ceux d'une chèvre? Pensez-vous qu'Isaac ne connaissait pas la sensation d'un poil de corps humain et la sensation du poil de chèvre? Ne connaîtrait-il pas l'odeur du poil de la chèvre et l'odeur venant du corps de son fils?
Mais la Parole de Dieu ne parle pas comme cela. Cette histoire, que nous ne pouvons pas avoir la possibilité de comprendre dans notre pensée humaine, est une Parole sur la façon dont nous pouvons recevoir les bénédictions de Dieu. Tout comme sa mère le lui a dit, Jacob a porté les vêtements de son frère aîné, a caché les parties douces de son corps avec le poil de chèvre, puis est allé devant son père. En conséquence, son père a reconnu que Jacob était Esaü et lui a donné la bénédiction.
Qu'est-ce que cela signifie? Cela signifie que si nous allons devant Dieu sans avoir foi dans la justice de Dieu, nous ne serons jamais en mesure de recevoir cette bénédiction. Réfléchissez juste à cela. Si nous ne croyons pas au salut et l'amour par lequel Dieu nous a sauvés, comment serons-nous en mesure de recevoir ces bénédictions? Loin de la bénédiction, ne recevrons-nous pas une malédiction à la place? Jacob a été béni par son père parce qu'il a cru les paroles de sa mère et a été en mesure de se présenter devant son père.
Vous et moi sommes pareils. Si nous devions aller devant Dieu sans avoir foi dans la justice de Dieu, alors nous recevrions seulement une malédiction. Jésus Christ est descendu sur cette terre et nous a sauvés complètement. Ce Fils de Dieu qui nous aime est descendu sur cette terre sous la forme de la chair humaine. Et Lui en tant que notre Agneau sans défaut a pris tous nos péchés en étant baptisé. Il est ensuite mort à la Croix en portant tous les péchés du monde, puis il est ressuscité d'entre les morts. Nous devons aller devant Dieu avec cette foi dans le Dieu qui nous a sauvés par Son amour infini pour nous.
Si nous allons devant Dieu sans ce genre de foi, en demandant : «O Seigneur, veuille m'accepter comme je suis,» que pensez-vous que nous recevrons réellement de Sa part? Qu'arrivera-t-il si nous allions devant Dieu dans notre état de manque du matin au soir sans avoir foi dans la justice de Dieu? Nous recevrions beaucoup de malédictions. Dieu nous écraserait à mort un jour. Il dirait aux anges qui portent des bâtons de fer dans leurs mains : «Frappez-les qu'ils descendent.»
S'il en est ainsi, comment devrions-nous aller devant Dieu? Nous devons aller devant Lui en tant que saints sans péché, justes, et enfants de Dieu qui peuvent satisfaire Son cœur en croyant dans la justice de Dieu de tout cœur. Nous devons aller devant Dieu avec une telle foi, ayant rendu nos cœurs justes en revêtant la justice de Dieu. Autrement, loin de recevoir ces bénédictions, nous recevrions une malédiction à la place. Le passage des Écritures d'aujourd'hui nous dit cela clairement. Il nous enseigne que bien que nous puissions avoir des manques et être faibles, si nous nous avançons avec cette foi pure qui croit en Dieu, nous recevrons sûrement ces bénédictions. Pouvez-vous maintenant comprendre ce que dit ce passage?
C'est réellement ainsi. Jacob a pu recevoir une telle bénédiction de son père parce qu'il est allé devant son père au nom de son frère aîné, a mis les vêtements de son frère, et a simulé les poils qu'avait son frère aîné. Puisque les vêtements d'Esaü avaient son odeur particulière, son père a senti Jacob mais ne doutait pas que c'était Esaü, et ainsi, le père était certain que celui qui était venu devant lui était en effet Esaü et l'a donc béni au nom d'Esaü. Cependant, qui était celui qui a réellement reçu cette bénédiction? C'était Jacob, non Esaü. Jacob a ainsi reçu cette prière de bénédiction. C'est seulement par cette foi forte qu'il a été en mesure de la recevoir effectivement.
Chers croyants, nous sommes pareils. C'est seulement quand nous avançons au nom de Jésus Christ, comme Jacob l'a fait au nom d'Esaü, et c'est seulement quand nous avançons par la foi qui croit dans la justice de Jésus Christ, que nous pouvons recevoir les bénédictions de Dieu. Il est dit que le père connaissait l'odeur des vêtements de son fils. En Israël, c'est habituellement le fils premier-né, c'est-à-dire le fils aîné, qui reçoit le plus de bénédictions. Peu importe combien l'aîné peut être turbulent, la plupart des parents préfèrent le fils aîné. Je ne sais pas pourquoi il en est ainsi, mais je pense qu'ils montrent plus d'attachement au fils aîné parce qu'il est le tout premier enfant qu'ils ont eu dans leur union du mariage. C'est parce que les premières choses apportent plus de joie, quoi que ce soit. C'est peut-être pour cette raison que les parents aiment tellement le premier-né, même s'il est terrible. Cependant, ils ne semblent pas mettre leur affection sur ceux qui sont nés ensuite au même point. Avec environ dix enfants, les parents ne se soucieraient pas des enfants suivant l'aîné, disant quelque chose comme cela : «Si tu veux vivre, vis. Si tu ne le veux pas, alors ne le fais pas.» Dans le passé, il était commun que des parents aient plus de dix enfants, et dans certains cas, près de la moitié mourraient. Pourtant, les parents considéraient toujours le fils premier-né comme le plus précieux parmi les nombreux enfants qu'ils avaient.
Ici, Isaac a senti l'odeur des vêtements de son fils aîné et lui a donné la bénédiction :
«Voici, l'odeur de mon fils 
est comme l'odeur d'un champ 
que l’Éternel a béni. 
Que Dieu te donne de la rosée du ciel 
Et de la graisse de la terre, 
Du blé et du vin en abondance! 
Que des peuples te soient soumis, 
Et que des nations se prosternent devant toi! 
Sois le maître de tes frères, 
Et que les fils de ta mère se prosternent devant toi! 
Maudit soit quiconque te maudira, 
Et béni soit quiconque te bénira» (Genèse 27:27-29).
 


Sachez que les bénédictions de Dieu sont tombées sur les croyants dans la justice de Dieu 


Si les serviteurs de Dieu souhaitent accomplir quelque chose dans leur cœur, notre Dieu le réalisera sans faute. Quand le culte du Jour du Seigneur est sur le point de se terminer, les pasteurs disent une bénédiction comme ceci : «Je prie que Dieu le Père qui nous a sauvés de tous nos péchés bénisse tous les saints et serviteurs qui font Son œuvre.» Nous faisons cela parce que Dieu a promis qu'Il nous donnerait tout ce que nous souhaitons, et aussi, j'ai foi que si nous croyons fermement dans Ses bénédictions de tout notre cœur, nous recevrons vraiment ces grandes bénédictions. Après avoir senti l'odeur de nos vêtements de justice, Dieu déversera sur nous ces grandes bénédiction. Tout ce que nous devons faire c'est recevoir notre salut par la foi et défendre cette foi céleste qui est dans nos cœurs. C'est parce que Dieu regarde à cette foi dans nos cœurs plus que quoi que ce soit. Si nous avons un cœur qui a reçu la rémission des péchés, Dieu verra cette foi en nous et nous bénira. Parmi les bénédictions d'Isaac, il y a un passage qui dit : «Ce champ a l'odeur du champ que l'Éternel a béni.» Et cela signifie que Dieu répand les bénédictions sur nous les justes qui avons veillé au champ de nos cœurs, c'est-à-dire les pensées qui montent du fond de nos cœurs. 
Dieu a donné à Jacob Ses bénédictions dans le passage des Écritures d'aujourd'hui, et Il nous a aussi donné les mêmes bénédictions aussi. Il n'y a aucune différence. Dieu a déjà promis ces mêmes bénédictions là dans ce temps du Nouveau Testament. Tout comme Isaac a béni son fils après avoir mangé ce plat savoureux, Dieu nous bénira vous et moi aussi si nous vivons pour la justice de Dieu. Vraiment, Dieu a répandu sur vous et moi ces mêmes bénédictions que celles qu'Il a répandues sur Jacob. La foi qui croit en ce fait est extrêmement importante. Si vous vivez par la foi en disant : «Dieu m'a béni. Puis Dieu me bénira toujours,» les bénédictions de Dieu tomberont sur vous qui croyez réellement.
Réfléchissez au moment juste après que nous ayons reçu la rémission des péchés. Nous étions vraiment anxieux et inquiets, pensant : «Comment vais-je pouvoir continuer de vivre dans ce monde troublé?» J'avais aussi des pensées telles que : «Je ne peux pas bien vivre même si je travaille tous les jours. Mais si je commence à fréquenter les cultes à l'église plusieurs fois par semaine, comment pourrais-je vivre en travaillant?» Mais quelle est la réalité? Puisque Dieu a déjà béni Son peuple, et à travers cette bénédiction, nous pouvons être bien de la sorte. Les choses iront bien parce que Dieu a regardé toute l’œuvre que nous faisons, et aussi toute l’œuvre que les autres personnes justes font. Cette bénédiction dit : «Que Dieu te donne de la rosée du ciel Et de la graisse de la terre, Du blé et du vin en abondance!» (Genèse 27:28). En d'autres termes, Dieu nous donnera toutes les bénédictions du Ciel et de la terre. Nous devons avoir ce genre de foi sans faute. Toutes les bénédictions de Dieu tomberont vraiment sur nous si nous vivons pour le Seigneur avec cette foi correcte.
Mais qu'arrivera-t-il si nous ne croyons pas en Dieu et continuons de vivre sans avoir foi en ces bénédictions données par Dieu? Nous essaierons de vivre chaque jour par des moyens humains et nos propres voies. Oui, nous essaierons de vivre en utilisant nos propres moyens et voies humains, ne vivant pas avec la foi correcte en unissant nos cœurs à Dieu. Mais nous savons très bien qu'une telle vie n'est jamais juste. Donc, vous et moi devrions mener nos vies en cherchant l'aide du Père seulement par la foi et dans cette foi.
La bénédiction que Dieu a répandue sur Jacob est vraiment la même bénédiction qu'Il répand sur vous et moi aujourd'hui. Donc, par notre foi qui croit en Dieu, vous et moi devons faire nôtre cette bénédiction. Vraiment, chers croyants, nous devons croire en cela authentiquement. Il y a une seule raison pour laquelle Dieu nous bénit. Il nous bénit comme Jacob au nom d'Esaü, le fils aîné. 
 


Il est extrêmement important de croire dans la justice de Dieu


Quelle raison y avait-il pour que nous recevions la bénédiction de Dieu? La raison est que vous et moi sommes pleinement devenus les enfants de Dieu en ayant foi dans la justice de Dieu. Il n'y a pas d'autre raison que cela. Dans le passage des Écritures d'aujourd'hui, Isaac a trouvé de la joie dans la nourriture savoureuse qui a été préparée par son second fils qui la lui a apportée sous le nom de son premier fils, et après avoir mangé cette nourriture savoureuse, il a béni ce fils.
Alors qu'en est-il de nous? Vous et moi avons reçu de Dieu la bénédiction de naître de nouveau en croyant en Jésus Christ. Nous avons reçu la bénédiction de devenir enfants de Dieu par notre foi dans notre Seigneur qui nous a sauvés en étant né sur cette terre, prenant tous nos péchés sur Sa chair en étant baptisé, mourant pour nous à la croix par la crucifixion, et ressuscitant d'entre les morts. Oui, cela est correct. Quand nous allons devant Dieu le Père avec cette foi correcte, Dieu le Père accepte avec bonheur cette foi et nous donne toutes ces bénédictions. Veuillez garder à l'esprit que c'est le seul moyen pour recevoir vraiment ces bénédictions. 
C'est pour cela qu'avoir foi dans la justice de Dieu est quelque chose d'extrêmement important pour vous et moi aussi. Si vous croyez dans la justice de Dieu, alors vous devez vivre par cette foi, puis vous appuyer sur Dieu par cette foi. Avez-vous une telle foi? C'est d'une importance critique pour vous et moi. Si vous avez cette foi, vous vivrez par la foi et recevrez la bénédiction aussi. Mais si vous n'avez pas cette foi, alors vous ne pouvez pas recevoir de bénédiction de Dieu, mais plutôt vous recevrez des malédictions dans votre vie.
Bien sûr, vous ne pouvez pas devenir béni comme cela quand venez tout juste de recevoir la rémission de vos péchés. Si vous avez commencé à suivre le Seigneur après être vraiment né de nouveau, les difficultés vont certainement suivre, et vous aurez aussi beaucoup de persécutions et expérimenterez beaucoup de douleur. Et c'est seulement après avoir traversé tous ces processus que vous deviendrez quelqu'un en qui Dieu trouve vraiment de la joie. Tout comme Isaac dans le passage des Écritures d'aujourd'hui a donné la bénédiction après avoir senti les vêtements de son fils, Dieu vous bénira en reconnaissant l'authenticité de votre foi. Il vous approuve ensuite seulement en disant : «La foi a vraiment été affermie dans ton cœur. Tu es aussi un homme de foi. Tu as réellement mis ta confiance en Moi.» Chers croyants, comprenez-vous cela? Plutôt que d'avoir des pensées impertinentes et instables, vous devez comprendre qu'il est absolument impératif pour vous d'avoir foi dans la justice de Dieu seulement, si vous voulez réellement être béni. 
La plupart des jours nous partageons des paroles sur la justice de Dieu. Les gens mondains ne connaissent pas très bien cette justice de Dieu. Comment alors quelqu'un peut-il obtenir cette justice de Dieu? Nous sommes incapables d'être éclairés sur la justice de Dieu par nous-mêmes seuls. Si nous voulons connaître la justice de Dieu correctement plus que quoi que ce soit, nous devons authentiquement fréquenter l'Église de Dieu.
Regardez la vie de Jacob. A-t-il été capable de recevoir la bénédiction de son père parce qu'il était exceptionnellement sage? Non, ce n'était pas le cas. Si Jacob était allé devant son père en prétendant être son grand frère par lui-même, il aurait été facilement démasqué et aurait été repris non seulement par son père mais aussi par sa mère. Cependant, Jacob a obéi exactement à ce que sa mère lui a dit de faire. Puisque sa mère s'est chargée de cette œuvre et lui a ordonné quoi faire en détail, Jacob a été en mesure de recevoir la bénédiction de son père sans aucune malédiction. La mère de Jacob, Rebecca, a dit à Jacob : «Va dans la cour et apporte-moi deux enfants de chèvres de choix. Je ferai cette nourriture savoureuse que ton père aime réellement.» Et comme Jacob a obéi aux paroles de sa mère, il a reçu les bénédictions de son père. Je dis ici que Jacob a été en mesure de recevoir ces bénédictions parce que sa mère l'a guidé dans cette voie bénie. 
Oui, c'est vrai. Pour que vous et moi recevions ces bénédictions, nous sommes dans un besoin absolu d'un guide maternel. Que signifie la mère mentionnée ici pour nous? Cela ne représente autre que l'Église. Presque toutes les femmes mariées mentionnées dans la Bible symbolisent l'Église de Dieu. Oui, c'est vrai. Sans le rôle de la mère, personne ne peut recevoir de bénédictions. Même après avoir reçu la rémission des péchés, l'on ne sera capable de recevoir aucune bénédiction sans le rôle de la mère. Quand la mère nous dirige et guide, nous devons continuer de vivre en croyant dans les choses que dit la mère de tout cœur.
Réfléchissons à ce récit de nouveau. Si Jacob qui prétendait être Esaü avait été démasqué par son père, il aurait reçu une malédiction, mais il n'a pas été démasqué, et le résultat est qu'il a reçu la bénédiction. Selon sa pensée, les deux possibilités étaient égales à 50/50. Mais selon la pensée de sa mère, c'est 100/0. La mère de Jacob a dit à Jacob : «Si tu échoues, j'en prends la pleine responsabilité, et je recevrai toutes tes malédictions.» Réfléchissons à cela un moment. Si son père donne ces bénédictions, il sera celui qui les recevra toutes, et même si son père faisait tomber des malédictions, ce serait la mère qui les recevrait. Ainsi, dans de telles circonstances, qui serait incapable d'accomplir cette tâche? Considérons un moment que Jacob ait été démasqué par son père. Il aurait pu dire : «Je suis aveugle, mais penses-tu que je n'aurais pas su cela?» Les chances que cela n'arrive étaient extrêmement élevées, mais malgré cela, c'est sa mère qui allait prendre la pleine responsabilité d'une telle issue. Ainsi, aussi longtemps qu'il a fait exactement selon ses instructions, et en y croyant lui-même, il allait recevoir toutes ces bénédictions.
De la même manière, tous les gens dans ce monde doivent rencontrer la justice de Dieu, puis ils doivent être dirigés par l'Église de Dieu, recevoir ses instructions, faire selon les ordres, obéir selon les paroles, et croire et faire ce qu'on leur enseigne. C'est seulement en faisant cela qu'ils peuvent rencontrer Dieu correctement et aussi posséder cette précieuse justice de Dieu. C'est la source même de la capacité à recevoir ces bénédictions divines du Ciel et toutes les bénédictions de la graisse de la terre. Toute personne de foi, y inclus Abraham, Isaac et Jacob, vivaient selon leur foi dans la Parole de Dieu.
Dieu dit à Abraham :
«Je bénirai ceux qui te béniront,
Et je maudirai ceux qui te maudiront ;
Et toutes les familles de la terre seront bénies en toi» (Genèse 12:3).
Que signifient ces Paroles? Cela signifie que Dieu se tient comme le Garant pour son peuple juste. Ainsi, ceux qui persécutent les justes amèneront seulement la destruction sur eux-mêmes. Pour ceux qui nous tourmentent, nous les justes ; si nous fixons nos pensées et leur disons : «Vous êtes méchants incurables. Donc, vous devez apprendre une leçon,» nous ferons alors face à d'énormes problèmes. Mais si nous devions répliquer par d'autres moyens physiques, nous serions arrêtés par la police. Dieu s'occupera de cela à notre place. Soit il les frappera, soit il leur infligera de sérieuses blessures. Il leur brisera peut-être les jambes. Il fera certainement cela. Mais la chose est que si nous devions faire cela à tous ceux qui nous tourmentent, beaucoup de gens mourraient. S'il vous plaît, ne vous inquiétez pas trop. Dieu s'en chargera pleinement, et Il le fera à notre place. Dieu les punira à notre place en les ayant examinés entièrement, disant : «Cet homme le mérite. Mais je vais avoir pitié de cet homme là.»
 

L'Église de Dieu joue un rôle important 

Dans le passage des Écritures d'aujourd'hui, le rôle de la mère était extrêmement important. La mère devait même préparer cette nourriture savoureuse que le père aimait tant. Si la mère avait préparé n'importe quelle nourriture, cela aurait seulement suscité la colère du père. Que serait-il arrivé si elle avait préparé des nouilles caoutchouteuses à la place? Quand le père aurait mangé, il aurait dit : «Comment cela se fait-il que ce soit si difficile de mâcher cela?» Sa vision n'était pas très bonne à cause de son âge, donc en aurait-il été autrement de ses dents? Peu importe combien il pourrait mastiquer et mâcher avec ses dents de devant, les nouilles n'auraient pas meilleur goût. Ainsi, ne se serait-il pas juste énervé et n'aurait-il pas dit : «Je t'ai dit de m'apporter mon repas favori, mais qu'est-ce que ceci? Mange tout toi-même,» et n'aurait-il pas retenu la bénédiction?
Si vous voulez recevoir une bénédiction de votre père, vous devez amener quelque chose qui apporte de la joie à votre père et qu'il aime manger. Alors comme ceci, quelle sorte de nourriture pensez-vous que Dieu aimerait le plus? La nourriture favorite de Dieu n'est autre que notre foi qui croit en Sa justice telle qu'elle est. Il apprécie énormément notre foi qui croit en Son Fils qui nous a sauvés de tous nos péchés en étant venu sur cette terre. Dieu se sent très satisfait après avoir mangé cette nourriture savoureuse qu'est notre foi. Tout comme les anciens de Corée se sentaient satisfaits après avoir mangé notre nourriture traditionnelle à satiété, Dieu ressent une telle joie d'avoir mangé la foi que nous avons offerte. Il n'y a rien d'autre que nous puissions offrir pour satisfaire le cœur de Dieu. 
 


Le seul moyen de recevoir les bénédictions de Dieu est de croire en l'évangile de l'eau et de l'Esprit


Notre Dieu le Père a envoyé Son Fils unique sur cette terre pour vous et moi. Il est écrit : «Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle» (Jean 3:16). Dieu a envoyé Son Fils unique dans ce monde et Lui a fait expier tous nos péchés quand Il les a pris sur Lui en étant baptisé. Il a été ensuite crucifié à la Croix où Il est mort en recevant le plein jugement. Il a été enseveli puis est ressuscité des morts. Dieu le Père nous bénit après avoir accepté et consommé cette nourriture savoureuse de notre foi quand nous allons devant Lui avec cette vraie foi là, c'est-à-dire la foi qui croit en Son fils qui a expié tous les péchés de l'humanité entière. Cette foi est celle qui croit qu'Il a expié tous vos péchés et les miens, et cette foi qui croit en Son Fils qui nous a sauvés de tous nos péchés par le baptême qu'Il a reçu et Son sang versé à la Croix en ayant reçu tout ce jugement sévèrement. C'est la seule Vérité absolue pour notre salut. Il n'y a pas d'autre moyen en dehors de cela pour que nous recevions les bénédictions de Dieu. Nous ne pouvons pas recevoir ces bénédictions en donnant beaucoup d'argent, faisant beaucoup de bonnes œuvres, ou abandonnant sa vie pour Jésus. 
Qu'en est-il des gens engagés dans les guerres religieuses maintenant même? Ils meurent ou tuent les autres pour leurs dieux terrestres. Leurs dieux peuvent accepter un tel dévouement, mais notre Dieu le Père n'acceptera jamais un tel comportement. Veuillez garder cela à l'esprit. Dieu acceptera avec joie seulement la foi de ceux qui croient en l'évangile de l'eau et de l'Esprit. Le seul moyen possible pour que nous recevions les bénédictions de Dieu est de croire dans l'évangile de l'eau et de l'Esprit puis d'offrir cette foi en retour à Dieu. Les gens dans la Bible qui ont cru dans l'évangile de l'eau et de l'Esprit ont vraiment reçu les bénédictions abondantes de Dieu. Et nous continuons aussi de bien nous en sortir sur cette terre avec ces bénédictions que nous avons reçues de Dieu. Il est dit : «Que Dieu te donne de la rosée du ciel Et de la graisse de la terre, Du blé et du vin en abondance!» (Genèse 27:28). Les gens du monde disent qu'il est difficile de vivre de nos jours, mais Dieu bénira certainement les justes. C'est précisément ce que Dieu nous dit aujourd'hui. 
 

Recevons les bénédictions par la foi

Je suis certain que vous avez très bien compris la Parole de Dieu d'aujourd'hui. Vous ne savez pas combien de fois j'ai prêché à propos de cela. En tous cas, j'espère que ce sermon vous a rappelé la vérité sur la façon dont nous pouvons recevoir la bénédiction de Dieu. Je veux que vous croyiez que Dieu nous a donné la même bénédiction que celle qu'Il a répandue sur Jacob. Croyez que Dieu vous a donné ces bénédictions là. Et alors que vous vivez votre vie sur cette terre, et alors que vous vivez pour le Seigneur avec cette foi, vous serez capable d'expérimenter ces bénédictions abondantes de Dieu dans vos vies. Oui, c'est vrai. Nous devons posséder cette foi sans faute.
Chers croyants, n'avez-vous pas encore reçu la rémission des péchés? Dieu répand les bénédictions seulement sur ceux qui ont reçu la rémission des péchés. Après avoir reçu la rémission des péchés, avez-vous vécu pour la justice de Dieu en y croyant? Si vous faites cela devant Dieu, alors vous recevrez ces bénédictions mêmes que Dieu a répandues sur Jacob. Nous devons avoir une telle foi. S'il n'y a pas de foi correcte, vous commencerez à garder rancune, deviendrez capricieux, et tout deviendra un échec. Pour les gens qui vivent authentiquement pour le Seigneur, ils ont au moins sécurisé leurs bénédictions par cette foi. Et quand ils font quelque chose, Dieu leur donne effectivement ces bénédictions qui sont appropriées pour ce travail. Oui, c'est ainsi. Si nous croyons en Dieu et vivons pour Lui et Sa justice, nous recevrons sûrement Ses bénédictions. Ce que je dis c'est que si Dieu nous a déjà donné ces bénédictions, nous expérimenterons sûrement ces bénédictions. Nous continuerons progressivement d'expérimenter ce qu'Il nous a déjà donné. C'est ainsi que nous sommes bénis. 
Chers croyants, je veux que vous sachiez et croyiez que tous les gens reçoivent ces bénédictions de Dieu, s'ils croient en cette Parole et dans la justice de Dieu. Beaucoup de gens vivant dans ce monde espèrent recevoir la bénédiction de Dieu en déversant toute leur propre sincérité, mais avec de telles choses, nous ne pouvons jamais recevoir la bénédiction de Dieu. La bénédiction donnée par Dieu est une bénédiction que nous recevons en ayant foi dans la justice de Dieu qui nous a sauvés complètement à travers Son Fils unique. Nous recevons ces bénédictions de Dieu en croyant dans cet amour dont Dieu nous aime.
Grâce au Seigneur, beaucoup d'entre vous qui êtes assis ici avez déjà reçu ces bénédictions. Mais en dépit d'avoir reçu ces bénédictions, il y a beaucoup de gens qui continuent leur vie dans ce monde en vain et dans beaucoup de misère, inconscients d'avoir reçu ces bénédictions. Les gens qui ont reçu la rémission des péchés doivent vivre pour le Seigneur sans faute. Bien qu'il y ait des difficultés et beaucoup de persécution quand les justes vivent pour le Seigneur, ils seront en mesure d'endurer toutes ces choses avec leur vraie foi, et aussi, ils seront réellement capables d'enlever les scories de leurs cœurs en s'unissant à Dieu. Quand vous vous unissez à Dieu de tout cœur, Il vous donnera de telles bénédictions. Il vous donnera de telles bénédictions pour sûr. Chers croyants, croyez-vous cela? Je rends grâces à Dieu de nous avoir donné ces bénédictions d'avoir la foi dans la justice de Dieu.