Sermons

Sujet 24: SERMONS POUR CEUX QUI SONT DEVENUS NOS PARTENAIRES

[24-65] Discerner correctement entre un vrai berger et un faux (Genèse 29:1-14)

(Genèse 29:1-14)
«Jacob se mit en marche, et s'en alla au pays des fils de l'Orient. Il regarda. Et voici, il y avait un puits dans les champs ; et voici, il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui se reposaient, car c'était à ce puits qu'on abreuvait les troupeaux. Et la pierre sur l'ouverture du puits était grande. Tous les troupeaux se rassemblaient là ; on roulait la pierre de dessus l'ouverture du puits, on abreuvait les troupeaux, et l'on remettait la pierre à sa place sur l'ouverture du puits. Jacob dit aux bergers : Mes frères, d'où êtes-vous? Ils répondirent : Nous sommes de Charan. Il leur dit : Connaissez-vous Laban, fils de Nachor? Ils répondirent : Nous le connaissons. Il leur dit : Est-il en bonne santé? Ils répondirent : Il est en bonne santé ; et voici Rachel, sa fille, qui vient avec le troupeau. Il dit : Voici, il est encore grand jour, et il n'est pas temps de rassembler les troupeaux ; abreuvez les brebis, puis allez, et faites-les paître. Ils répondirent : Nous ne le pouvons pas, jusqu'à ce que tous les troupeaux soient rassemblés ; c'est alors qu'on roule la pierre de dessus l'ouverture du puits, et qu'on abreuve les brebis. Comme il leur parlait encore, survint Rachel avec le troupeau de son père ; car elle était bergère. Lorsque Jacob vit Rachel, fille de Laban, frère de sa mère, et le troupeau de Laban, frère de sa mère, il s'approcha, roula la pierre de dessus l'ouverture du puits, et abreuva le troupeau de Laban, frère de sa mère. Et Jacob baisa Rachel, il éleva la voix et pleura. Jacob apprit à Rachel qu'il était parent de son père, qu'il était fils de Rebecca. Et elle courut l'annoncer à son père. Dès que Laban eut entendu parler de Jacob, fils de sa sœur, il courut au-devant de lui, il l'embrassa et le baisa, et il le fit venir dans sa maison. Jacob raconta à Laban toutes ces choses. Et Laban lui dit : Certainement, tu es mon os et ma chair. Jacob demeura un mois chez Laban.»
 

Jacob s’enfuit à Charan

Genèse 29:1-2 dit : «Jacob se mit en marche, et s'en alla au pays des fils de l'Orient. Il regarda. Et voici, il y avait un puits dans les champs ; et voici, il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui se reposaient, car c'était à ce puits qu'on abreuvait les troupeaux.»
Comme mentionné ici, Jacob était en route pour la maison de son oncle fuyant la colère de son frère aîné Ésaü. C’était parce qu’il avait utilisé le nom de son frère aîné et avait porté les vêtements d'Ésaü et était passé devant son père. Et il a reçu les bénédictions qu’Esaü aurait dû recevoir. Quand les yeux d ' Isaac s’estompèrent et ne put plus rien voir correctement, il demanda à Jacob qui se tenait devant lui : «Es-vous vraiment Ésaü», Jacob répondit : «Oui, je suis ton fils aîné Ésaü.» Il a en fait dit cela à son père. Avant cet événement, Jacob a acheté son droit d’aînesse avec un bol de ragoût de lentilles, et maintenant il a reçu la prière de bénédiction de son père au lieu d’Esaü. Et quand son frère a découvert comment il a manipulé cela, il a tenté de tuer son jeune frère. Quand cela se produisit, Rebecca dit à Jacob : «Si je ne fais pas quelque chose, je perdrai mes deux fils en une journée. Va chez votre oncle Laban et restes-y pendant un certain temps, puis reviens plus tard.» Jacob a fait comme sa mère a dit parce qu’il était dans une situation désastreuse où il a dû fuir pour sa vie. Sur le chemin de Charan, Jacob a été béni par Dieu à travers un rêve alors qu’il dormait à Béthel.
Quand Jacob arriva à Charan, où vivait son oncle, il remarqua un puits. Genèse 29:2-3 dit : «Et voici, il y avait un puits dans les champs ; et voici, il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui se reposaient, car c'était à ce puits qu'on abreuvait les troupeaux. Et la pierre sur l'ouverture du puits était grande. Tous les troupeaux se rassemblaient là ; on roulait la pierre de dessus l'ouverture du puits, on abreuvait les troupeaux, et l'on remettait la pierre à sa place sur l'ouverture du puits.»
Qu’a fait Jacob après son arrivée chez son oncle Laban? Il s’occupa des moutons pendant quatorze ans. Ainsi, le passage des Écritures d’aujourd’hui traite du berger spirituel. Qui est un vrai berger devant Dieu? Qui est un bon berger? Et quel genre de berger est un faux berger? Dieu nous en parle à vous et à moi à travers le passage des Écritures d’aujourd'hui.
 

Relation entre le mouton et le berger

Tout d’abord, nous examinerons à quoi devrait ressembler la relation entre les moutons et le berger. Les moutons lorsqu’ils se nourrissent au pâturage deviennent assoiffés, ils retournent donc dans un puits pour boire de l’eau. C’est pourquoi les bergers ont des puits dans les champs pour leurs moutons. La Bible dit qu’il y avait une grande pierre qui couvrait l’embouchure de chaque puits. Et donc, lorsque les moutons viennent au puits, c’était le travail du berger de rouler la grosse pierre loin de l’embouchure du puits pour permettre aux moutons de boire. Il était de la responsabilité du berger de rouler ces grandes pierres pour permettre aux moutons de boire autant d’eau qu’ils le souhaitent. C’est ce que font les vrais bergers. C’est une évidence. Mais malheureusement, il y a beaucoup de «soi-disant» bergers qui ne sont pas comme ça.
Comment fonctionnent ces faux bergers? Ils ne roulent pas la pierre qui recouvre le puits pour leurs moutons. Ils disent à leurs brebis : «Si vous voulez boire cette eau, alors vous allez déplacer vous-mêmes la pierre lourde et boire.» Ces types de bergers ne sont pas de bons bergers. Pensez-y. Même si les moutons étaient très forts, comment pourraient-ils rouler une pierre qui a été posée sur le puits? Même si les brebis étaient pieuses, comment pourraient-elles garder la Parole de la Loi? Les brebis peuvent essayer de vivre selon la Parole de Dieu, mais comment devraient-elles garder toute la Loi juste?
Regardez tous les bergers de ce monde qui sont dans le ministère. Lorsque les brebis s’approchent d’eux et essaient de recevoir la grâce du salut, ces bergers leur prêchent plutôt, en disant : «Gardez la Loi et vivez selon la Loi. Vous devez vivre selon la Loi pour recevoir des bénédictions de Dieu. Vous ne recevrez pas les bénédictions de Dieu si vous ne vivez pas selon la Parole de la Loi.» Chers croyants, prenez-en bien note. Vous devez savoir et reconnaître que quiconque dit quelque chose comme ça est en effet un faux berger.
 

Un faux berger dit juste à ses brebis de respecter la loi

Après le culte du matin, j’étais un peu fatigué et j’ai donc fait une sieste. Puis il m’est arrivé de regarder une chaîne chrétienne. Un sermon était prêché dans la plus grande église de notre pays. Le texte scripturaire de ce sermon a été tiré d’Exode 15 où l’eau amère a été changée en eau douce, et alors ce pasteur a dit : «Comment l’eau amère devient-elle douce? Nous devons garder la Loi de Dieu dans nos vies pour que cela se produise.» Il prêcha à sa congrégation qu’ils devaient respecter la Loi, ou les Dix Commandements. Il continua : «N’ayez pas d’autres dieux devant Moi ; ne prenez pas le nom du Seigneur en vain ; ne servez pas les idoles ; sanctifiez le sabbat ; honorez vos parents ; ne commettez pas de meurtre ; ne commettez pas d’adultère et ne volez pas. Vous devez respecter tous ces commandements et aussi respecter le Nouveau Commandement que Dieu vous a donné à l’ère du Nouveau Testament. Ainsi, vous devez aimer votre prochain comme vous-même, selon le commandement de l’amour. Puisque Dieu nous a dit d’aimer le Seigneur, votre Dieu et votre prochain de toutes vos forces et de toute votre puissance et de toute votre volonté. Puisque Dieu nous a dit d’aimer notre prochain, nous devons accomplir cela. Ce n’est qu’alors que l’eau amère deviendra de l’eau douce.» Ce pasteur a donné un sermon éloquent, mais son message n’était autre qu’un sermon qui a complètement mal interprété la Parole de Dieu.
Le passage qui dit : «Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta force» est la Parole de Dieu qui apparaît dans le Deutéronome. Et ce passage apparaît aussi dans le Nouveau Testament. Mais comment les faux enseignants prêchent-ils sur ce passage? Ils disent : «Si vous respectez la Loi de Dieu, alors toutes les difficultés de votre vie seront résolues et éliminées.»
Arrêtons-nous un instant et réfléchissons-y. Pouvons-nous vous et moi bien respecter la Loi de Dieu? Avons-nous vous et moi reçu la rémission des péchés parce que nous avons respecté la Loi de Dieu? Je parlerai un peu plus tard de la Loi, mais je vous le dis à l’avance - il est absolument impossible pour nous, les humains, de respecter la Loi.
 


Un vrai berger aide les membres de son Église à réaliser d’abord qu’ils sont pécheurs devant la loi


Dans le passage des Écritures que nous lisons aujourd’hui, Jacob a aidé les brebis de son oncle à boire de l’eau du puits. Alors, qui est un vrai berger parmi les bergers de ce monde? Qui est vraiment un bon berger? Un vrai berger est quelqu’un qui proclame l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux autres.
La grande pierre qui apparaît dans le passage des Écritures d’aujourd’hui fait spirituellement référence à la Loi de Dieu. Dieu a fait grimper Moïse sur le mont Sinaï et Il a écrit les Dix Commandements sur deux tablettes de pierre et les lui a donnés. Un vrai berger enseigne fidèlement à travers la Loi des Dix Commandements telle qu’elle est écrite sur des tablettes de pierre, sur le péché de l’humanité et sa gravité. L’apôtre Paul dit dans le Livre des Romains chapitre 7 qu’il avait l’habitude de penser dans le passé qu’il devenait plus saint par la Loi, mais au lieu de cela, il s’est rendu compte qu’il est devenu un pire pécheur par la Loi. Qu’est-ce que cela signifie? Paul confesse ici qu’il est devenu un pécheur encore pire à cause de la Loi de Dieu. Il admet que la Loi et les Commandements de Dieu l’ont amené à se tromper et l’ont fait devenir un pécheur plus terrible.
L’apôtre Paul, alors qu’il était encore Saul et qu’il ne savait pas exactement ce que disait la Loi de Dieu, était une personne qui a fait un immense effort pour respecter toute la Loi de Dieu. Il pensait qu’il était une personne qui avait bien gardé la Loi de Dieu. Mais quand il a appris à connaître son vrai moi, il s’est rendu compte qu’il était en fait une personne qui ne pouvait pas respecter la Parole de la Loi de Dieu. La Loi de Dieu faisait en fait remarquer à Paul qu’il était en effet un adultère, un voleur et un meurtrier. Au début, il pensait que la Loi de Dieu existait pour que l’homme la garde, mais ce n’était vraiment pas le cas. Il s’est rendu compte que la Loi existait pour souligner qu’il était incapable de respecter la Loi, et qu’il était donc un pécheur destiné à l’enfer. De cette manière, l’apôtre Paul en est venu à comprendre la raison pour laquelle Dieu nous a donné la Loi. L’exclamation qu’il était un grand pécheur est venue à la suite du fait de reconnaître correctement le but de Dieu donnant la Loi à l’humanité.
 


Discerner les vrais pasteurs des faux


Parmi les nombreux pasteurs aujourd’hui, nous devons être en mesure de discerner correctement les vrais pasteurs des faux bergers. Dieu nous en parle aujourd'hui dans la lecture des Écritures d’aujourd'hui. Parmi la multitude de ministres, il y a beaucoup de pasteurs qui ne permettent pas aux membres de leur église d’aller devant Dieu à cause de la Parole de la Loi, qui est, spirituellement parlant, la grande pierre. Ils ne résolvent pas le problème du péché pour leurs ouailles, mais leur disent plutôt de «s’occuper du problème du péché vous-mêmes en offrant des prières de repentance.» Ils mettent l’accent sur la Loi, et prêchent, en disant : «Vous devez garder la Loi de Dieu.» Un tel berger qui prêche sur la Loi de cette manière tous les dimanches aux membres de son église est vraiment un faux Berger. Les fidèles ont-ils la capacité de respecter la Loi de Dieu? Non. Alors, pourquoi donnent-ils des sermons aussi légalistes à leurs ouailles? Les membres de l’église en mourront.
Regardons Jacob. Jacob était un homme de Dieu qui a reçu les bénédictions de Dieu. Jacob, après être né de nouveau par les bénédictions de Dieu, est allé à la maison de son oncle Laban et il est devenu un berger. Et la première chose qu’il a faite en tant que berger a été le travail de rouler la pierre qui a été posée sur un puits. Oui en effet. Il a fait le travail de rouler la pierre qui était sur le puits pour les moutons de son oncle afin qu’ils puissent boire toute l’eau dont ils avaient besoin pour étancher leur soif.
Alors, qu’en est-il de vous et moi? Pensez à ce en quoi vous êtes venu à croire en tant que pécheur avant d’être vraiment né de nouveau. Une multitude de chefs spirituels ne vous a-t-elle pas dit cela afin d’avoir une foi appropriée en Jésus : vous devez garder la Loi de Dieu et aussi garder la Parole? Vous avez probablement entendu des sermons comme celui-là. À ce moment-là, comment était l’état spirituel de votre âme? Déchiré par les péchés du monde et avec un cœur opprimé, vous vouliez aller à l’église pour être réconforté. Cependant, vous avez grandi dans l’erreur sur les messages légalistes et les sermons stricts qui vous ont dit de garder la Loi. Et vous vous êtes rapprochés de plus en plus de votre mort spirituelle. Est-ce exact ou non? Puisque seuls les sermons légalistes vous étaient prêchés comme un pécheur, vous êtes devenu encore plus pécheur et vous en êtes venu à détester aller à l’église. Et au fil du temps, l’espoir du salut disparaissait et seules des larmes de chagrin étaient versées.
Cependant, que nous dit la justice du Seigneur, qui est notre vrai bon berger? Notre Seigneur a donné la Loi afin de nous enseigner que nous sommes des pécheurs si graves. En d’autres termes, par la Loi, Il nous permet de comprendre que nous sommes horribles à l’intérieur et que nous nous dirigeons vers l’enfer. Mais notre Seigneur nous a donné l’espoir que nous avons été sauvés de tous nos péchés par son œuvre juste. Il a porté tous les péchés du monde en se faisant baptiser par Jean-Baptiste et a payé tous ces péchés en versant Son sang sur la Croix.
À quoi ressemble alors un vrai berger? Quelqu’un qui enseigne que Jésus-Christ a porté toute la malédiction de la Loi de Dieu est un vrai berger. Par conséquent, quelqu’un qui libère les gens de leurs péchés en prêchant sur la Justice de Dieu est un serviteur de Dieu. Sa personne est un véritable berger spirituel. Malheureusement, il est tragique qu’il y ait beaucoup de faux bergers sur cette terre. J’aimerais témoigner à ce sujet. Vraiment, il y a beaucoup de gens comme ça. Ils ne roulent pas la pierre lourde pour les moutons. Ils ne roulent pas ou n’enlèvent pas la malédiction de la Loi par la Justice de Dieu pour leurs disciples. Ils ne savent pas et ne sont donc pas en mesure de partager le fait que Jésus-Christ a porté toutes les malédictions de la Loi une fois pour toutes par la Justice de Dieu. Et donc ils prêchent à leur congrégation, en disant : «Gardez la Loi. Avez-vous été fidèle cette semaine à l’application de la Loi? Vous devez vous repentir si vous ne l’avez pas fait.»
Chers croyants, que dit le chapitre 3 du Livre des Romains sur la Loi? Lisons Romains chapitre 3, verset 20 tous ensemble : «Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c'est par la loi que vient la connaissance du péché.» Ce passage témoigne que la Loi a été donnée pour que chacun reconnaisse son péché. Et qu’est-il dit dans le Livre des Galates? Il est dit que la Loi est un tuteur. Le Livre des Galates témoigne que la Loi était nécessaire jusqu’à ce que nous ayons la foi en Jésus-Christ. C’est pour cette raison même que la loi a été donnée.
Chers croyants, savez-vous ce qu’est un tuteur? Un tuteur, epitropos en grec, est quelqu’un qui a la garde et enseigne aux enfants, soit là où le père est mort (un tuteur de mineurs), soit là où le père est encore en vie. Il doit garder les enfants de son maître jusqu’à ce qu’ils grandissent pour exercer leurs droits personnellement et pleinement. Ainsi, leur rôle prend fin lorsque les enfants grandissent en tant qu’adultes légitimes.
Alors, où la Loi nous amène-t-elle? La Loi joue le rôle de nous emmener à Jésus-Christ. Oui, c'est tout. Quand tous ceux qui sont nés en tant que descendants d'Adam sont devenus pécheurs en commettant le péché, la Loi remplit la fonction de nous enseigner notre moi pécheur et confesse devant Dieu que nous sommes de vrais pécheurs. Lorsque nous reconnaissons notre vrai moi et notre nature de péché par la Loi, nous ne pouvons nous empêcher de croire en Jésus-Christ. Nous serons alors attirés par la recherche de notre Sauveur. Oui, c’est exact. Par la Loi, nous venons chercher Jésus-Christ. Après cela, en entendant la Parole de Vérité de la Justice de Dieu, nous réalisons comment Jésus-Christ a expié chacun de nos péchés. Après avoir cru en la Justice de Dieu, nous nous exclamons : «Jésus-Christ est vraiment notre Sauveur! Le Seigneur a été baptisé par Jean Baptiste et a porté tous mes péchés une fois pour toutes! Et le Seigneur est mort sur la Croix pour moi en portant tous mes péchés. Le Seigneur a été baptisé à ma place et a reçu le jugement sur la Croix puis est ressuscité et est maintenant assis à la droite du trône de Dieu le Père. Il a en fait porté tous mes péchés, chacun d’entre eux! Par le baptême du Seigneur, Il a assumé non seulement mes propres péchés, mais les péchés du monde entier, et Il a porté toute la malédiction de la Loi. La Justice de Dieu a porté tous les péchés de l’humanité, à partir d’Adam jusqu’au jour où cette terre prendra fin.» Nous devons avoir une vraie foi comme celle-ci et obtenir le salut et la vie éternelle. En apprenant la Parole de Dieu, nous en venons vraiment à croire en la Justice du Christ avec notre cœur.
Néanmoins, il y a beaucoup trop de gens dans la chrétienté aujourd’hui qui vivent leur vie sans connaître le but de la Loi. Les faux bergers se contentent de prêcher comme suit : «Vous deviendrez riches si vous gardez bien la Loi.» Beaucoup d’églises et de dénominations célèbres semblent toutes épouser cet enseignement faussé. Je peux confirmer une telle tendance quand j’écoute les sermons de n’importe quel pasteur mondain à la télévision chrétienne. Qu’ont fait les membres de l’église quand le pasteur d’une église célèbre a dit : «Chers croyants, vous devez respecter les dix commandements. Garder les dix commandements est la même chose que de transformer l’eau amère en eau douce. Si vous respectez les dix commandements, vous recevrez des bénédictions dans votre vie»? Ils ont dit fort, «Amen.» Les membres de cette église doivent être spirituellement aveugles et sourds car ils ne savent pas ce qu’est la Vérité. Ils disent juste aveuglément «Amen,» parce que le pasteur a dit qu’ils prospéreront s’ils font confiance à Jésus comme ça. Mais si je vous disais : «Si vous respectez les Dix Commandements, vous serez bénis», il n’y aura pas d’amen, mais vous me lancerez plutôt des pierres. 
 

Y a-t-il quelqu’un qui puisse garder tous les Dix Commandements?

Chers croyants, y a-t-il quelqu’un parmi vous qui soit capable de respecter les Dix Commandements? Même Moïse n’était pas capable de le faire. Permettez-moi de vous parler de Moïse pendant un moment. Quand Moïse conduisait les enfants d’Israël dans le désert, il y avait une pénurie d’eau et le peuple se plaignait à lui et à Dieu. Quand cela s’est produit, Dieu a ordonné à Moïse de frapper le rocher une fois, puis Il fournirait de l’eau au peuple. 
Mais qu’a fait Moïse? Parce que le peuple d’Israël s’est tellement plaint contre lui, il est devenu si en colère qu’au lieu de frapper dans le rocher une fois il l’a battu deux fois avec son bâton. Bien sûr, l’eau est sortie abondamment, et la congrégation et leurs animaux en ont bu. Mais qu’est-ce que Dieu a dit à Moïse? Dieu a dit : «Parce que tu ne M’as pas cru, pour Me sanctifier aux yeux des enfants d’Israël, tu n’amèneras pas cette assemblée dans le pays que Je leur ai donné» (Nombres 20:12).
Dieu nous a donné la Loi par Moïse, mais même Moïse n’a pas pu entrer dans le Pays de Canaan. Moïse était l’homme le plus doux de cette terre. Mais même ce Moïse n’était pas capable d’observer la Loi de Dieu. Si c’était le cas, comment quelqu’un sur terre peut-il garder toute la Loi? Personne ne peut le faire. 
Mais malgré ce fait, beaucoup de faux dirigeants et de faux bergers dans les communautés chrétiennes ne cessent de dire : «Gardez la loi. Croyez en Jésus, mais vous devez aussi garder la Loi pour être sauvés.» Que disent ces gens? Ils ont le raisonnement que, bien qu’ils croient en Jésus, ils doivent offrir des prières perpétuelles de repentance et confesser leurs péchés afin que leurs péchés soient purifiés. De tels enseignements ne font qu’apporter sur eux-mêmes la malédiction de la Loi. 
Chers croyants, gardez cela à l’esprit : Que nous confessions nos péchés ou non, Jésus-Christ a déjà porté tous nos péchés. Il s’est chargé de tous avant même notre naissance. Quelle est alors la méthode par laquelle nous pouvons vraiment recevoir la rémission des péchés devant Dieu? Ce n’est pas par la loi. Nous devons confesser devant Dieu ce qui suit : «Je suis un énorme morceau de péché dépendant de ta miséricorde. Je suis un pécheur. Je suis destiné à l’enfer. Quand je vais devant Jésus-Christ et que je le regarde, je peux voir la scène où Jésus-Christ porte nos péchés une fois pour toutes en se faisant baptiser dans le Jourdain. Je vois aussi la scène de Jésus-Christ mourant à ma place sur la Croix. Le Seigneur a porté tous mes péchés à ma place.» Nous devons le faire afin d’approcher la Justice de Dieu et de recevoir la vraie libération de tous nos péchés.
Dans la Parole de Dieu, Romains chapitre 8, verset 1 dit : «Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui ne marchent pas selon la chair, mais selon l’Esprit.» La libération de la condamnation ne vient pas de la Loi, mais elle est reçue par la foi en la Justice de notre Seigneur. Ce n’est que lorsqu’un pécheur connaîtra et croira en la Justice de Dieu que cette personne deviendra juste.
Néanmoins, beaucoup de chrétiens sur cette terre ne connaissent pas l’évangile de Vérité de l’eau et de l’Esprit. Ils prennent le titre de «soi-disant bergers», mais quand les membres de leur église viennent devant eux, ils disent : «Vous devez respecter la Loi. Quoi qu’il en soit, vous devez garder la Loi» leur mettant la pression de cette manière. Il est bon pour nous d’aimer notre prochain devant le Seigneur. Qu’est-ce que le véritable amour? C’est l’amour de la vérité, l’amour du salut de Dieu (2 Thessaloniciens 2:10). Mais est-il possible pour ceux qui ne sont pas nés de nouveau d’aimer les autres? Non, ce n’est pas le cas. Sans connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit et sans être né de nouveau, et étant un pécheur dans un état d’être enfermé dans un donjon, il est illusoire pour quiconque de penser qu’il peut sauver les autres. Chers croyants, comprenez-vous cela maintenant? Il est tout à fait approprié pour les gens qui ont reçu la rémission des péchés de sauver les autres de leurs péchés et d’aimer leur âme.
Mais que diriez-vous de ceux qui ne sont pas encore nés de nouveau? Ceux qui ne sont pas nés de nouveau sont encore pécheurs, alors comment peuvent-ils sauver les autres de leurs péchés? Quelqu’un qui est sous la malédiction de la Loi ne peut pas aider à sauver les autres de leurs péchés. Mais n’y a-t-il pas tant de ces types de chrétiens sur cette terre? Vraiment, il y a beaucoup trop de faux ministres. Au contraire, les dirigeants vrais et appropriés qui sont nés de nouveau par la foi en croyant en la Justice de Dieu, et ne commencent dans le ministère qu’après être nés de nouveau de leurs péchés sont dans l’extrême minorité. Il y a en effet une multitude de faux bergers dans ce monde.
 


La Parole de Dieu est mystérieuse et profonde


De quoi parle le passage des Écritures que nous lisons aujourd’hui? Genèse 29:2-3 dit : «Et voici, il y avait un puits dans les champs ; et voici, il y avait à côté trois troupeaux de brebis qui se reposaient, car c'était à ce puits qu'on abreuvait les troupeaux. Et la pierre sur l'ouverture du puits était grande. Tous les troupeaux se rassemblaient là ; on roulait la pierre de dessus l'ouverture du puits, on abreuvait les troupeaux, et l'on remettait la pierre à sa place sur l'ouverture du puits.»
Chers croyants, quand nous regardons les quatre évangiles, y compris le Livre de Matthieu, le Royaume des Cieux est appelé un mystère. Matthieu 13:11 dit : «Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, mais à eux, cela ne leur a pas été donné.» Que signifie ce passage? Pour quelqu’un qui ne connaît pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit et qui n’est pas né de nouveau, quand il regarde l’Ancien et le Nouveau Testament, tout semble être la Loi. Pour ceux qui sont encore pécheurs, la Parole de Dieu semble juste être la Loi. 
Il est écrit qu’après que le troupeau ait reçu de l’eau, la pierre a toujours été replacée sur l’embouchure du puits. Chers croyants, faites attention à cela. Pour ceux qui ne sont pas nés de nouveau parce qu’ils ne connaissent pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la Parole de Dieu dans toute sa forme semble être la Parole de Loi. C’est le mystère du Royaume des Cieux. Ce que je dis, c’est que si quelqu’un n’est pas né de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors il ne lui est pas possible de comprendre correctement la Parole de Dieu.
Les faux bergers donnent des sermons basés sur leurs propres pensées, disant : «Jésus est notre Sauveur. Nous ne sommes pas sauvés par nos œuvres, mais par la foi qui croit juste au sang de la Croix. Jésus-Christ a enlevé tous nos péchés par le sang de la Croix. Et donc, nous sommes justes. Mais malgré cela, nous péchons tous les jours. Et donc, nous devons nous repentir de nos péchés quotidiennement à perpétuité, et de cette manière nous atteignons la sanctification.» Ils utilisent la Loi de cette façon pour bloquer l’embouchure du puits.
Mais que font les bergers vraiment nés de nouveau? Quand leur congrégation vient au puits, le vrai berger déplace de côté la pierre lourde et dit : «Vous êtes un pécheur selon la Loi. À cause de votre péché, vous étiez destiné à l’enfer. Vous n’êtes pas capable de respecter la Loi, et vous devez être libéré de vos nombreux péchés.» Et les vrais bergers leur proclament l’Évangile authentique et aident ces membres de l’Église à s’ancrer dans la vraie foi. Ces serviteurs justes roulent la pierre de la Loi et proclament la Justice de Jésus-Christ qui est positionnée derrière la pierre de la Loi. Et ils permettent aux gens de boire de l’eau vive dans le puits. Les gens sont capables de se désaltérer et de renouveler leur force grâce à cette eau. De cette manière, les vrais bergers de Dieu peuvent nourrir les saints avec la Parole de Jésus-Christ. Et grâce à cela, les brebis qui sont rassemblées dans l’Église sont capables de recevoir la vie grâce à la Justice de Jésus-Christ.
Les faux bergers qui ne sont pas nés de nouveau font exactement le contraire. Chaque semaine, ils prêchent des sermons légalistes. Ils disent : «Nous avons cru au sang de la Croix de Jésus et avons été sauvés. Mais nous sommes toujours des pécheurs. Nous devons donc être sanctifiés chaque jour. Nous devons nous repentir de nos péchés tous les jours. Et donc, les églises qui ne sont pas gouvernées par de vrais bergers accordent des postes de diacre, d’évangéliste et d’ancien à ceux qui viennent à l’église, qui donnent beaucoup de dons, et aussi à ceux qui semblent être justes dans la chair. Ils n’ont même pas besoin de connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans leur vie spirituelle. Et alors, qu’est-ce qu’un pasteur qui n’est pas né de nouveau prêche? Son ministère consiste à donner des sermons légalistes, y compris des enseignements moraux et éthiques. Quelle serait l’orientation intérieure ou les caractéristiques d’une telle église? La vie spirituelle de cette église sera un gâchis total. Ils ne connaissent pas les Écritures et ne sont absolument pas au courant de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Etant donné que les dirigeants ne sont pas nés de nouveau, ils poursuivent des projets de construction d’églises, des salaires plus élevés et la renommée. Et ainsi, même un nouveau croyant qui dîme bien et se soumet à un tel pasteur devient un ancien du jour au lendemain. Un berger d’une église comme celle-ci est absolument un faux berger. Ces faux pasteurs donnent toujours le message qui dit : «Gardez la Loi et soyez bénis en le faisant.» Chaque sermon qu’ils donnent en parle. Ils disent : «Quoi qu’il en soit, si vous voulez être béni, respectez la Loi. Faites le bien et vivez selon la Parole de Dieu.» Mais chers croyants, réfléchissez-y. Comment pouvons-nous, nous les humains, vivre selon la Parole de Dieu simplement en faisant un effort? Nous ne pouvons mener une vie vertueuse que lorsque Dieu nous permet de rechercher Sa Justice et d’avoir la grâce du salut à travers elle. N’est-ce pas?
Par conséquent, la Parole de Dieu est une Vérité mystérieuse. Les faux bergers qui ne sont pas nés de nouveau ne sont pas capables de comprendre et de saisir la Justice de Dieu. C’est pourquoi ces pasteurs sont impliqués dans un faux ministère.
 


La Bible dit qu’il y a deux types de bergers


Il existe deux types de bergers dans ce monde. Un vrai berger roule la pierre et donne aux moutons à boire du puits. Un faux berger est une personne qui ne roule pas la pierre et n’est pas capable de donner l’eau vive du puits. Néanmoins, dans ce monde aujourd’hui, il y a beaucoup plus de faux bergers qui n’enlèvent pas la pierre qui recouvre le puits, et ils disent juste aux moutons de «s’en occuper eux-mêmes.» Tout le monde, vous et moi inclus, doit faire la différence correcte entre les vrais bons bergers et les faux bergers.
Alors, quelle est la méthode pour distinguer un vrai berger d’un faux berger? Un vrai berger ne place pas seulement la Loi devant les brebis, mais place aussi la Justice de Dieu avec la Loi afin que les brebis puissent se nourrir des deux. C’est vraiment le cas. Un véritable bon berger ne met pas seulement en avant la Loi de Dieu devant les saints. La Parole de Dieu dit : «Le juste vivra par la foi.» Bien sûr, les vrais bergers parlent de la Loi. Mais ils ne se contentent pas de dire à leurs ouailles de respecter la Loi. Ils enseignent que la Loi est parfaite et ils parlent de sa fonction. Et à travers cela, ils nous prêchent comment la Justice de Jésus-Christ a effacé toutes nos infirmités et nos péchés. En d’autres termes, un vrai berger libère chaque croyant avec l’Évangile de Vérité qui contient la Justice de Dieu. C’est comme le ministère de Jésus qui a rendu possible la résurrection de Lazare. Lazare a été ramené à la vie quand Jésus-Christ a crié d’une voix forte : «Lazare, sors!» Il est sorti de sa tombe, lié mains et pieds avec des vêtements funéraires, et son visage était enveloppé d’un tissu. Jésus dit à ses disciples : «Délivrez-le et laissez-le aller» (Jean 11:44).
C’est la même chose avec vous. Quand vous venez à l’Église de Dieu, un vrai dirigeant résoudra le problème du péché ainsi que les faiblesses et les limites de votre vie par la Parole de Dieu. Il vous fera connaître toute la Vérité, en disant : «Nous, les humains, sommes tous pécheurs comme ça, mais la Justice de Jésus-Christ a pris soin de toutes vos faiblesses et limites.» Les faux bergers ne seront pas en mesure de résoudre le problème du péché, mais le vrai berger sera capable d’absoudre les péchés de chaque pécheur par la Justice de Dieu. Vraiment, un bon berger prend soin des saints qui viennent à l’Église comme le troupeau de Dieu afin qu’ils prospèrent et grossissent. Les moutons grandissent de cette manière sous les soins du vrai berger. Le serviteur de Dieu enseigne d’abord la Loi de Dieu afin que chacun reconnaisse clairement son péché. Et quand ils reconnaissent qu’ils sont des pécheurs graves destinés à l’enfer, alors le vrai berger les aide à être sauvés par la Justice de Dieu. 
Alors que fait le serviteur ensuite? Il conduit ces nouveaux saints à mener une vie de travailleur de justice et aide ces nouveaux travailleurs à recevoir la vie. Autrement dit, un vrai berger vous délivre l’Évangile du salut en vous enseignant ce qu’est la Justice de Jésus-Christ. En effet, un vrai berger prend soin de ses ouailles afin qu’elles soient nourries du pain de vie et grandissent sainement jour après jour. Un vrai berger, c’est comme ça.
Alors à quoi ressemble un faux berger? Chaque fois que les moutons essaient de boire de l’eau, le faux berger bloque toujours l’embouchure du puits en plaçant une pierre devant. Le faux berger met la Loi devant le troupeau et ne lui permet pas de manger de la Justice de Dieu. Les faux instructeurs mettent en avant la Loi et disent à leurs congrégations de respecter la Loi. Ils affirment que les moutons doivent vivre selon la loi. Mais à vrai dire, eux-mêmes ne respectent pas du tout la Loi. Ils s’assoient simplement dans le siège de Moïse et disent aux autres d’assurer et d’honorer la Loi. Ils ne respectent pas bien la Loi eux-mêmes, mais ils exhortent à plusieurs reprises les membres de leur église à respecter la Loi. Ils enseignent que leurs disciples doivent respecter fidèlement la Loi afin d’être bénis. Ils enseignent qu’il s’agit de la théologie orthodoxe et de la manière de recevoir l'amour de Dieu. Quelqu’un qui fait cela est vraiment un faux enseignant.
Que font ces faux bergers qui s’exclament bruyamment au sujet de la Loi à leurs brebis? Ils imposent de lourdes charges aux moutons et les chargent d’œuvres de service. Ils placent continuellement de lourdes charges et des fardeaux sur le cœur et la chair des moutons. Ils donnent des fardeaux spirituels et physiques. Ils font des pécheurs des pécheurs encore plus graves afin de demander leur argent durement gagné. Puis ils continuent à dire à leurs brebis : «Vendez votre maison et offrez-la à Dieu.» Ils ne préparent même pas leurs moutons correctement d’abord avant de les avaler vivants.
Chers croyants, pourquoi servons-nous la Justice du Seigneur? C’est parce que le Seigneur nous a parfaitement sauvés de tous nos péchés. Nous servons la Justice de Dieu parce que nous sommes si reconnaissants de la Justice du Seigneur. Nous servons aussi le Seigneur afin que les autres reçoivent la grâce de Dieu avec nous. Mais ces faux bergers vous disent simplement de servir Dieu avec vos biens et avec votre argent. Ces faux bergers qui ne sont pas nés de nouveau vont vraiment mal à des extrêmes sévères.
N’y a-t-il pas beaucoup de pécheurs chrétiens qui sont tombés dans le piège de ces faux bergers et ont eu leur vie ruinée? Il y a beaucoup de chrétiens qui ont vendu leurs maisons pour satisfaire ces faux bergers. Il y a longtemps, un certain prédicateur de réveil a dit ceci : «Si vous donnez beaucoup devant le Seigneur, vous serez grandement bénis.» Et une femme âgée stupide qui vivait à la campagne a entendu cela et a vraiment vendu sa maison, disant, «Ma maison vaut 10000$, et si je la vends et l’offre à Dieu, je crois qu’il me donnera 20000$ de bénédictions.» Mais que s’est-il passé? Il n’y a aucune raison pour que Dieu bénisse quelqu’un comme ça. Cette femme âgée a attendu 1 an, 2 ans puis 3 ans. On m’a dit qu’elle était morte plus tard d’une maladie mentale. 
Il y a tellement de gens qui vivent leur vie chrétienne de cette manière. Quel genre de foi enseigne le christianisme conservateur qui prévaut dans tout notre pays? Il enseigne que si vous vivez selon la Loi, vous serez bénis. C’est la foi «axée sur la bénédiction». C’est pourquoi la vie spirituelle des membres de l’église est telle que lorsqu’ils viennent à l’église, ils sont comme des anges et quand ils sortent dans le monde, ils agissent comme des prodigues. Quand ils viennent à l’église, ils semblent si humbles. Ils se demandent : «Comment vas-tu», car ils font preuve d’une fausse humilité. Mais à quoi ressemblent-ils quand ils quittent l’église? Leur humilité disparaît et ils agissent exactement au contraire.
 

Savez-vous qu’il y a beaucoup de monde qui utilise la Bible pour frauder les autres dans leur entreprise?

Chers croyants, savez-vous qu’il y a tant de gens qui placent une Bible dans leurs bureaux et escroquent les autres? Cela ne fonctionne peut-être pas maintenant, mais des choses comme celle-ci ont fonctionné dans le passé. Les gens disaient des choses comme : «Je suis allé à son magasin et il avait une Bible sur le comptoir. Une personne qui croit en Jésus nous tromperait-elle?» Les Coréens ont un si bon cœur et font facilement confiance aux autres. Nous sommes les meilleurs au monde en ce qui concerne l’acte de confiance. Nous, Coréens, croyons en toute religion qui est entrée dans notre pays. Nous croyons facilement aux faux bergers, nous faisons confiance aux gens qui enseignent que si nous respectons la Loi, nous serons bénis, et nous pensons simplement que c’est une bonne chose de simplement croire quoi qu’il arrive. Aucune nation ne croit les choses aussi facilement que les gens de notre pays. On nous appelle «les gens aux vêtements blancs» et cela implique que nous sommes purs et non violents. Mais le problème est que le lin blanc se teint bien. Spirituellement parlant, nous, les Coréens, croyons tout et n’importe quoi sans aucun raisonnement. Les Coréens sont enclins à croire ce qu’un chaman leur dit, ce que disent les diseurs de bonne aventure, ce qu’un faux prédicateur de la Bible enseigne – nous croyons fondamentalement tout ce que quelqu’un dit. Nous, Coréens, croyons tout ce qui est dit. Et puis comment réagissons-nous lorsqu’un vrai et bon leader vient parler? Nous disons : «Oh, ce qu’il dit est différent de nos bergers précédents?» Il y a une tendance à traiter le vrai berger qui enseigne la Vérité de la Justice de Dieu comme un hérétique. C’est vraiment assez stupide.
Si nous devions visiter les églises chrétiennes dites «orthodoxes» ou des organisations missionnaires, nous découvririons qu’elles disent des choses qui n’ont aucun sens. Si quelque chose ne va pas, nous avons l’obligation devant Dieu de nous y opposer. Si nos cœurs sont trop beaux et que nous proclamons ce qui est mal comme étant juste, alors nous serons châtiés par Dieu. Une fausse église impose la Loi. Ils insistent uniquement sur les œuvres pour se vanter de leur propre justice devant les autres. Ce faisant, ils n’aident jamais les autres. Même s’ils aident, ils ne font que faire semblant de le faire. Ils sont occupés à montrer leurs dires. Ils ne sont pas intéressés à glorifier le Seigneur, mais ils ne pensent qu’à l’honneur de leur propre église ou dénomination. Ce n’est pas de la foi. C’est simplement l’œuvre de l’homme.
Chers croyants, vous devez savoir à quoi ressemble une vraie Église et à quoi ressemble un vrai ou un faux berger. Comme je vous l’ai dit, un berger qui ne connaît pas la Justice de Dieu et n’impose que la Loi de Dieu est un faux berger. Dans nos vies spirituelles, la première chose que nous devons avoir est la foi qui ne croit qu’en la Justice de Dieu, et la deuxième priorité est nos œuvres. La poule est-elle venue à exister en premier ou l’œuf? La poule est venue en premier. La Bible dit que dès le début, Dieu a tout créé selon son genre. Pensez à ceci : Adam est-il né bébé? Dieu a créé Adam comme un jeune homme adulte, une personne qui était toute adulte. Et puis Il a pris une côte d’Adam et a créé une femme. Oui. La Bible dit que la foi vient en premier et que les œuvres viennent après cela.
Mais qu’enseignent les faux enseignants? Ils disent que la foi qui croit au sang de la Croix est d’abord, et les œuvres sont deuxièmes. Cela semble similaire. Mais le faux enseignant ne prêche que le sang de la Croix. Et ils mettent toujours l’accent sur les œuvres plus que le sang de Jésus dans la réalité. Ils disent : «Servez Dieu un peu plus, un peu mieux.» Quand les saints essaient de boire de l’eau vive de la Parole de Dieu, le faux dirigeant va alors obstruer cela en plaçant une énorme pierre devant eux et dire : «Vous devez essayer plus fort. Vous devez vivre une vie plus juste. Il faut faire mieux. Vous devez vivre selon la Loi.» Alors qu’arrive-t-il aux croyants? Ils deviennent usés et évanouis. Même maintenant, il y a tellement de gens qui enseignent et dirigent de cette façon.
Chers saints bien-aimés, nous devons faire la différence entre les vrais bergers et les faux bergers et les vraies Églises et les fausses Églises. Les fausses églises parlent beaucoup d’amour, mais elles n’ont pas le véritable amour parmi elles. Ils n’ont pas l’amour qui découle de la gratitude sincère. 
Regardez les gens qui élèvent des porcs. Ils élèvent des porcs afin de les abattre un jour. C’est la même chose avec les bergers de fausses églises. Afin de recevoir la dîme et d’autres dons, ils disent aux membres de leur église de faire certaines choses afin d’être bénis. Ils n’aiment pas vraiment les âmes et n’enseignent pas comment recevoir la rémission des péchés. Et ils ne nourrissent pas les âmes avec la Parole de Dieu afin que les âmes vivent joyeusement dans les bénédictions du Seigneur. Si leurs disciples leur obéissent d’abord, puis cessent d’obéir, alors c’est la fin. Les légalistes et les faux bergers commencent à considérer les croyants qui ne se soumettent plus à eux comme leurs ennemis.
Comme le montre le passage des Écritures d’aujourd' hui, la personne qui retire la pierre du puits et amène les brebis à boire de l’eau est un bon berger. Qui est un vrai berger à cette époque et en cette ère? Un vrai berger est quelqu’un qui proclame la Vérité que Jésus-Christ a porté tous nos péchés et les malédictions de la Loi afin de les éliminer. Est-ce que vous comprenez? Je vous le dis parce qu’il y a tellement de faux bergers dans ce monde.
Chers croyants, pensez-y. Y a-t-il vraiment beaucoup de vrais bergers dans ce monde? Ils sont extrêmement minoritaires. Ils sont si peu nombreux. Par conséquent, nous devons proclamer l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux gens. Avez-vous le discernement spirituel pour faire la distinction entre un vrai et un faux berger? Lorsque vous parlez de l’Évangile avec nous, ou lorsque vous venez dans une véritable Église de Dieu et que vous entendez la Parole de Vérité, alors vous êtes en mesure de savoir si notre Église est une Vraie Église de Dieu ou non.
Dans le passage des Écritures d’aujourd’hui, Jacob se rend chez son oncle Laban et s’occupe de ses brebis. Chers croyants, vous et moi sommes comme Jacob. Jacob est une personne rusée et un menteur, mais il a reçu des bénédictions devant Dieu en obéissant soigneusement à sa mère. C’est la même chose que ceux d’entre nous qui étaient pécheurs mais qui sont vraiment nés de nouveau en ayant une foi qui croit en la justice de Jésus-Christ.
Jacob était une personne qui mentait beaucoup et ce n’était pas une bonne personne. Il était comme un ver de terre. Alors qu’en est-il de nous? Nous sommes les mêmes. Néanmoins, notre Dieu a sauvé ceux d’entre nous qui sont comme ça de tous nos péchés avec Sa Justice. Ce Dieu a établi un serviteur semblable à Jacob comme votre berger. Il a amené la personne à rouler la pierre de l’embouchure du puits, et à s’occuper des moutons, et à être le vrai berger. Oui. Notre Dieu a fait de Jacob le vrai berger. Dieu désire être le Dieu de ceux qui croient en Sa Justice comme Jacob. 
Si la Loi entrave le chemin, alors les gens ne peuvent pas recevoir la rémission de leurs péchés. Le Seigneur Jésus a dit : «Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes. Je ne suis pas venu pour abolir mais pour accomplir» (Matthieu 5:17). Vous et moi devons réaliser l’œuvre d’accomplir la Loi avec la Justice de Dieu. Lorsque nous enseignons la Loi à quiconque, puis que nous introduisons ensuite la Justice de Dieu, alors l’auditeur recevra absolument la rémission des péchés par la foi.