Sermons

Sujet 18: Genèse

[PARTIE 4-1] Nous ne pourrons jamais être sauvés du péché par aucune foi religieuse d’invention humaine ( Genèse 4:1-4 )

Nous ne pourrons jamais être sauvés du péché par aucune foi religieuse d’invention humaine
(Genèse 4:1-4)
“Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit: J'ai formé un homme avec l'aide de l'Éternel. Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur. Au bout de quelque temps, Caïn fit à l'Éternel une offrande des fruits de la terre; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande.”
 

En Genèse chapitre deux, l’Éternel Dieu a commandé au premier homme, Adam: “Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.” Au milieu du jardin se trouvait aussi un arbre de la vie, et c’est de cet arbre de la vie que Dieu voulait que l’humanité mange pour vivre éternellement. 
Cependant, en Genèse chapitre trois, le serpent est venu vers Eve et l’a tentée pour qu’elle mange du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, en disant: “Si tu manges de cet arbre interdit de la connaissance du bien et du mal, tu seras comme Dieu.” C’était la ruse de Satan pour essayer de détruire l’amour et la justice de Dieu. Adam et Eve avaient vécu dans le Jardin d’Éden, mais, à la fin, alors qu’ils ont été trompés par le serpent et ont mangé du fruit interdit par Dieu, ils ont été chassés du jardin de Dieu. 
Il est indispensable que lorsque nous croyons en la Parole de Dieu que nous entendons, nous connaissions le vrai sens derrière Ses paroles. En d’autres termes, notre foi ne doit pas être aveugle, mais accompagnée d’une pleine compréhension du vrai sens de la Parole. Nous devons réaliser que Satan essaie de corrompre la Parole de Dieu, et que ceux qui écoutent et croient les paroles de Satan deviendront ses serviteurs. Nous devons réaliser que la vraie foi est corrompue quand quelqu’un ne croit pas en la Parole de Dieu exactement telle qu’elle est écrite. Nous devons savoir et croire que seul Dieu est le Maître Absolu qui peut juger du bien et du mal correctement. 
Satan est l’ange déchu qui a défié l’autorité de Dieu. La Bible dit que bien que cet ange méchant ait défié l’autorité de Dieu, il n’a jamais pu le vaincre. Quand le serpent est venu vers Adam et Eve, il voulait accomplir son désir en les trompant, mais finalement, il n’a pu que se soumettre à la providence merveilleuse de Dieu. Satan a défié Dieu une fois de plus, mais pour être maudit par Dieu à la fin. Nous devons réaliser, cependant, que ce Satan, même s’il a été vaincu par Dieu, continue encore d’inciter les gens à défier Dieu et à manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal interdit par Dieu. Quand nous regardons au processus qui nous a conduits à tomber dans le péché, cela nous enseigne beaucoup de leçons et nous avertit aussi à faire attention aux paroles du diable. 
Quand Adam et Eve ont écouté les paroles de Satan et ont mangé de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, sont-ils réellement devenus comme Dieu? Pas du tout! Comme toujours, les paroles de Satan n’étaient autres que des mensonges. Loin de devenir comme Dieu, l’homme vit le début du péché dans son cœur, ce qui s’est suivi de souffrance et de malédiction. Ceux qui ont été trompés par Satan ont fini par créer leurs propres religions et y croire, fabriquant et portant des vêtements de feuilles. Quand Adam et Eve ont mangé de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ils ne sont pas réellement devenus comme Dieu; au contraire, le péché est venu dans leur cœur, et ils sont tombés et ont fini sous la malédiction de Dieu. Par conséquent, ils ont cousu des feuilles pour s’en couvrir, et ils se sont cachés comme des insensés derrière les arbres. 
Quelles autres leçons la chute de l’homme nous enseigne-t-elle? Elle nous enseigne que nous devons croire en la Parole de Dieu exactement comme elle est, sans ajouter ni soustraire quoi que ce soit. Cet événement nous enseigne aussi sur la providence de Dieu. En Genèse chapitre trois, nous pouvons voir comment Dieu a fait un plan pour nous bénir afin que nous devenions Ses enfants. Autrement dit, le passage du chapitre trois de Genèse nous montre la providence de Dieu. 
Ce passage révèle que devant Dieu, l’on ne peut pas être sauvé de tous ses péchés par ses propres actes de faiblesse, mais seulement par la grâce de Dieu répandue par Jésus-Christ. Pour que nous devenions réellement enfants de Dieu, nous devons d’abord entrer dans la providence que Dieu a préparée pour nous. Pour donner la bénédiction de la vie éternelle à l’humanité par la purification des péchés, Dieu a momentanément permis la tentation de Satan. En d’autres termes, pour que nous ayons la gloire de devenir enfants de Dieu, nous devions d’abord tomber dans le péché et ainsi devenir les objets du salut de Dieu. Autrement dit, ce n’est que quand les humains passent par la souffrance du péché, puis sont purifiés du péché en croyant en la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné, qu’ils peuvent recevoir la bénédiction en devenant les véritables enfants de Dieu. 
Les vêtements de feuilles qu’Adam et Eve ont faits pour s’en couvrir après leur chute étaient des habits imparfaits, séchant et tombant juste après un jour ou deux. Ces vêtements de feuilles représentent les vêtements humains de l’hypocrisie. En d’autres termes, ces habits sont les vêtements de la religion que les humains ont créée eux-mêmes. Ces habits de la propre bonté de l’humanité ne peuvent jamais sauver celui qui est tombé. Dieu a rendu totalement impossible à quiconque d’être sauvé des péchés du monde par les œuvres vertueuses de la chair. C’est pour cela que Genèse 3:21 dit: “L'Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.”
Comme nous le savons, le vêtement spirituel qui s’obtient en comprenant et croyant en la justice de Dieu est fondamentalement différent du vêtement de la religion fait de fausses vertus humaines; si l’on parle de leur puissance, ils sont séparés par des kilomètres de différence. Les vêtements de feuilles que font les hommes pour s’en recouvrir ne peuvent pas couvrir les péchés. Ces vêtements ne sont pas dignes d’être portés, car ils sont usés en un rien de temps. Par contre, les tuniques de peau que Dieu a faites sont des vêtements de Sa justice, forts et résistants, de sorte qu’une fois qu’on s’en revêt, ils durent éternellement. 
Que nous enseigne la différence entre ces deux types de vêtements? Elle nous enseigne que nous ne pouvons pas résoudre le problème de nos péchés par nos propres bonnes œuvres, et que pour être purifiés de nos péchés, nous devons seulement porter les tuniques de peau que Dieu a faites, le vêtement de Sa justice, par la foi. Mais en réalité la plupart des Chrétiens ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui contient la justice de Dieu, mais plutôt, ils portent le vêtement de leurs propres prières de repentance, qui sont comme les vêtements de feuilles qu’Adam et Eve portaient. La Bible montre clairement comment l’humanité, depuis sa chute de la grâce de Dieu, a essayé de couvrir sa honte et sa méchanceté par ses propres vertus erronées. 
Une vie prise au piège de la religion est misérable, car l’on doit faire et porter des vêtements de feuilles chaque jour. Cependant, tout comme Dieu eut compassion d’Adam et Eve et fit des tuniques de peau pour les couvrir, Dieu a aussi donné l’évangile de l’eau et de l’Esprit par Son Fils pour libérer tous les humains du piège misérable de la religion en couvrant entièrement tous les péchés et la honte. Cet évangile est le véritable évangile de la grâce qui contient la justice de Dieu. Dieu a rendu possible pour nous de recevoir la rémission des péchés par la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit qu’il nous a donné, et Dieu a aussi permis que nous, qui croyons en cet évangile de vérité, puissions toujours venir et nous tenir dans Sa présence comme des êtres saints. Vous devez croire que Dieu vous a fait croire en Sa justice pour ne jamais revenir en arrière à votre ancienne nature pécheresse; vous devez vous en rappeler, et vous devez tenir ferme. Maintenant, quiconque croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit peut être renouvelé comme faisant partie du peuple de Dieu. 
Cependant, puisque vous êtes né avec des péchés par nature, vous devez d’abord accepter le fait que vous étiez destiné à l’enfer à cause de ce péché. La nature humaine est telle que quiconque commet constamment des péchés en vivant dans ce monde. Tout le monde veut toujours commettre des péchés, comme Dieu l’a dit à Caïn “Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi: mais toi, domine sur lui” (Genèse 4:7).
Ainsi, nous sommes tous nés en tant que pécheurs, en commettant habituellement comme une routine des péchés tout au long de notre vie, mais Dieu a sauvé ces pécheurs. L’évangile qui efface tous nos péchés est l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Donc nous devons croire en cet évangile de l’eau et de l’Esprit de tout cœur et recevoir la véritable rémission de nos péchés. 
Cependant, comme le dit la Bible: “ils parlent d'une manière injurieuse de ce qu'ils ignorent, et ils se corrompent dans ce qu'ils savent naturellement comme les brutes.” (Jude 1:10), beaucoup de gens aujourd’hui ne reçoivent pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit par instinct naturel, et non seulement cela, mais ils s’opposent à l’évangile, marchant ainsi droit vers leur propre destruction. En insistant sur leurs propres pensées et leurs propres actes vertueux, et en créant leur propre religion aux fausses vertus, ils offensent la Vérité de Dieu. Avec leurs pensées charnelles et leur connaissance instinctive, les gens se présentent avec leur propre religion hypocrite, et ils adorent les dieux de leur propre invention. Mais une telle fausse religion inventée par des hommes peut-elle réellement effacer leurs péchés? Non, bien sûr que non!
Les chrétiens du monde entier doivent mettre de côté leur foi présente, qu’ils ont élaborée comme une question de religion, et croire plutôt en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Jusqu’à ce jour, ils ont essayé d’effacer les péchés de leurs cœurs non avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais avec leur foi en le sang de la Croix seul. Mais avec ce genre de foi, ont-ils été capables d’enlever leur sens de la condamnation qui suit inévitablement chaque péché? Non, ils n’ont pas pu être libérés vraiment de tous leurs péchés. Si vous croyez en Jésus comme votre Sauveur, mais seulement sur la base de ce que votre chair connaît naturellement, alors serez-vous capable d’effacer tous vos péchés avec ce genre de foi? Non, vous ne pouvez pas le faire. Si cela est vrai, vous avez vraiment besoin d’observer attentivement ce point. Et vous devriez changer de direction, croire en l’évangile de l’eau et de l’esprit, et tenir ferme dans la justice de Dieu. 
Ce monde est maintenant rempli d’innombrables religions. Toute société a ses propres religions, comme Herbert Spencer a dit que les gens ont créé la société par peur de leur vie, et ils ont créé la religion par peur de la mort. Les théologiens disent que même les cannibales ont leur propre religion. Cependant, nous devons réaliser que toutes ces religions empêchent les gens de recevoir la Vérité. Toute religion a ses propres systèmes de croyances basées sur des valeurs naturelles et la connaissance des hommes, qui ont été prises dans l’arbre de la connaissance du bien et du mal, et il est donc inévitable que toutes ces religions se lèvent contre la vérité de l’évangile où toute la justice de Dieu a été accomplie. 
Notre Dieu nous dit qu’il est erroné d’essayer d’être sauvés par nos propres pratiques religieuses. En pratiquant les vertus religieuses, personne ne peut effacer ses péchés, et personne ne peut être libéré de tous ses péchés non plus. Nous devons réaliser que ce n’est que lorsque nous revêtons, par la foi, le vêtement juste du salut que Dieu a confectionné pour nous, que nous pouvons recevoir la rémission des péchés, et être restaurés pour toujours. Dieu a parfaitement expié tous vos péchés et iniquités par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
 


L’Evangile de la rémission des péchés que Dieu nous a donné


Quand nous regardons en Genèse 4:1-5, il est écrit: “Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit: J'ai formé un homme avec l'aide de l'Éternel. Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur. Au bout de quelque temps, Caïn fit à l'Éternel une offrande des fruits de la terre; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. ”
En fait, Caïn et Abel n’étaient pas les seuls enfants d’Adam et Eve, mais beaucoup d’autres leur sont nés aussi. Mais la Bible ne parle que de ces deux fils, et la raison à cela c’est que Dieu veut nous enseigner par ce passage que parmi ceux qui professent croire en Dieu, certains sont sauvés, mais d’autres ne le sont pas. De plus, ce passage nous enseigne aussi que l’humanité ne peut pas expier ses péchés avec la religion de sa propre invention. Cela nous dit que si les gens veulent recevoir la rémission des péchés de la part de Dieu et devenir Son peuple, ils doivent amener à Dieu une offrande qu’Il désire par la foi, et donner l’offrande juste de la foi à Dieu.
Quand Caïn et Abel ont grandi, ils avaient chacun un travail; Caïn était fermier, et apportait des produits de la terre comme des pommes de terre, du blé, des patates douces, du riz et les offrait à Dieu sincèrement, et il voulait que Dieu les reçoive. Par contre, Abel prit le premier né du troupeau, le dépeça, sortit la graisse, puis mit la chair et la graisse sur un autel, et l’offrit à Dieu en le brûlant. Quelle offrande Dieu a-t-Il acceptée? Dieu a rejeté l’offrande de Caïn et n’a accepté que l’offrande d’Abel.
 


Le fruit de la terre représente ici les pratiques des religions humaines 


Le fruit de la terre que Caïn a offert à Dieu n’était pas authentique, et ne contenait pas la vie. Peu importe combien nous, humains, pouvons prendre quelque chose en guise d’offrande à Dieu et le Lui donner avec sincérité, cela n’accomplira pas la justice de Dieu pour nous; Dieu ne veut pas une offrande quelconque de la terre par le dévouement d’un homme, et il ne l’agrée pas. Ce que Dieu veut c’est l’offrande d’un sacrifice qui contient la vie et le sang. Si les gens ne donnent pas une offrande juste qui plaît à Dieu, Dieu ne reçoit pas ces offrandes. Le premier né du troupeau – c’est-à-dire le sacrifice d’expiation – devait retrouver et restaurer la vie en nous.
Dieu a donc accepté l’offrande d’Abel. Il a accepté le premier né du troupeau et sa graisse. Ce sacrifice annonce en avance que Dieu enverrait Son fils unique sur la terre pour nous sauver de nos péchés, préfigurant l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cet évangile de l’eau et de l’Esprit est l’évangile par lequel le fils unique de Dieu nous a sauvés, nous humains, de tous nos péchés, en les prenant sur Lui par le baptême reçu de Jean. Quand nous croyons en celui qui est venu par l’eau et le sang (1 Jean 5:6) – c’est-à-dire en Jésus – comme notre Sauveur et donnons cette foi à Dieu, Dieu approuve et accepte notre foi, nous donne aussi la rémission des péchés, et nous bénit de sorte que nous devenions Ses enfants. En d’autres termes, c’est quand nous croyons au baptême de Jésus, transférant ainsi tous nos péchés par la foi sur le corps de Jésus notre propitiation, et quand nous offrons cette foi à Dieu, que Dieu remet tous nos péchés à cause de cette foi. Voilà la véritable Vérité du salut, par laquelle Dieu nous a sauvés des péchés par Son amour pour nous.
Tous les pécheurs nés comme descendants d’Adam doivent prendre l’offrande que Dieu a désignée pour eux quand ils viennent à Dieu et se tiennent dans Sa présence. C’est la loi du salut que Dieu a promis en détail par le Livre du Lévitique. En Lévitique chapitre un, Dieu a appelé Moïse au Tabernacle de la rencontre. Et Il a dit à Moïse: “Lorsque quelqu'un d'entre vous fera une offrande à l'Éternel, il offrira du bétail, du gros ou du menu bétail” (Lévitique 1:2). Et Dieu dit au peuple d’Israël que leurs offrandes à Dieu devaient être faites d’animaux sans défauts. En d’autres termes, Dieu a dit aux Israélites que s’ils voulaient recevoir la rémission des péchés, ils devaient amener des animaux sans défaut et les sacrifier à Dieu. 
Au temps de l’Ancien Testament, les animaux sans défaut comme les bœufs, les moutons, ou les chèvres étaient les offrandes que l’on sacrifiait à Dieu. Ce sont ces offrandes que Dieu acceptait avec plaisir. Comme il est écrit: “Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut; il l'offrira à l'entrée de la tente d'assignation, devant l'Éternel, pour obtenir sa faveur” (Lévitique 1:3). Il devait offrir son sacrifice de sa propre volonté, ce qui signifie qu’il ne pouvait pas donner n’importe quelle offrande de n’importe quelle façon qui lui aurait semblé bonne, mais il devait faire une offrande que Dieu accepterait avec plaisir selon les conditions du système sacrificiel qu’Il avait établi. En d’autres termes, les animaux à sacrifier précisés par Dieu comme des offrandes acceptables étaient des bêtes sans défauts, et avant de sacrifier l’un de ces animaux, un pécheur devait transférer ses péchés en posant ses mains sur la tête de l’animal. Dieu Lui-même a dit: “Il posera sa main sur la tête de l'holocauste, qui sera agréé de l'Éternel, pour lui servir d'expiation” (Lévitique 1:4). Cela signifie que lorsque quelqu’un posait ses mains sur la tête de l’offrande à sacrifier, elle serait acceptée par Dieu pour faire l’expiation à sa place – c’est-à-dire que cette personne recevrait la rémission des péchés. En d’autres termes, comme ses péchés seront transférés sur l’offrande du sacrifice, Dieu acceptera cette offrande et remettra ses péchés. C’est ainsi que les gens du temps de l’Ancien Testament faisaient des offrandes et des sacrifices à Dieu.
Regardons en Lévitique 4:27-31: “Si c'est quelqu'un du peuple qui a péché involontairement, en faisant contre l'un des commandements de l'Éternel des choses qui ne doivent point se faire et en se rendant ainsi coupable, et qu'il vienne à découvrir le péché qu'il a commis, il offrira en sacrifice une chèvre, une femelle sans défaut, pour le péché qu'il a commis. Il posera sa main sur la tête de la victime expiatoire, qu’il égorgera dans le lieu où l'on égorge les holocaustes. Le sacrificateur prendra avec son doigt du sang de la victime, il en mettra sur les cornes de l'autel des holocaustes, et il répandra tout le sang au pied de l'autel. Le sacrificateur ôtera toute la graisse, comme on ôte la graisse du sacrifice d'actions de grâces, et il la brûlera sur l'autel, et elle sera d'une agréable odeur à l'Éternel. C'est ainsi que le sacrificateur fera pour cet homme l'expiation, et il lui sera pardonné.”
Au temps de l’Ancien Testament, tous les gens d’Israël, le commun et les nobles, avaient la Parole de la Loi, qui précisait en détail les “à faire à ne pas faire” qui gouvernaient leurs vies, comme les commandements suivants: “Tu n’auras point d’autre dieu devant ma face. Tu ne te feras pas d’idoles. Tu ne les adoreras pas. Tu n’emploieras pas mon nom en vain. Tu sanctifieras le sabbat. Tu honoreras tes parents. Tu ne tueras point. Tu ne commettras point d’adultère. Tu ne déroberas point. Tu ne convoiteras point.” Ces dix commandements de Dieu correspondent à la partie de la Loi appelée Les Dix Commandements. 
Parce que les humains sont trop faibles, ils commettent tous des péchés constamment. Qu’a dit Dieu aux Israélites de faire lorsqu’ils commettaient des péchés dans leur cœur ou par leurs actes? Quand les gens d’Israël commettaient un péché non intentionnel en faisant quelque chose contre l’un des commandements du Seigneur et étaient coupables, s’ils prenaient conscience de leur faute, ils devaient amener des animaux sans défaut en sacrifice. Ils transféraient d’abord leurs péchés sur l’animal du sacrifice en posant leurs mains sur la tête des animaux, puis ils les tuaient et les offraient à Dieu (Lévitique 4:27-28).
La plupart d’entre vous avez probablement vu une sorte de peinture représentant un autel de pierre pour l’holocauste, avec du bois pour le feu, un animal égorgé, et du feu. Cela représente l’holocauste que l’on apportait à Dieu. Lorsque les gens d’Israël du temps de l’Ancien Testament commettaient des péchés, ils transféraient leurs péchés sur un animal à sacrifier en posant leurs mains sur sa tête, et versaient son sang en coupant sa gorge, et donnaient ce sang au sacrificateur. Le sacrificateur prenait alors de ce sang avec son doigt, le plaçait sur les quatre cornes de l’autel des holocaustes, et versait le restant du sang sur le sol. Il prenait ensuite la graisse, plaçait cette graisse sur le dessus de l’autel des holocaustes, ainsi que la chair, et offrait cela à Dieu en le brûlant. 
Quand nous lisons le livre du Lévitique, nous voyons comment Dieu a établi le système sacrificiel pour remettre les péchés du peuple, en précisant des conditions pour ces sacrifices et holocaustes, les sacrifices pour la paix, et les sacrifices pour le péché. Dieu éclaircit le fait qu’un pécheur devait tuer un animal lui-même à la place de sa propre mort, le placer sur l’autel des holocaustes, et l’offrir à Dieu comme une offrande sacrificielle d’expiation. Selon ce système sacrificiel, les pécheurs de l’Ancien Testament devaient apporter un animal sacrificiel et transférer leurs péchés sur cet animal en posant les mains dessus. L’animal sacrifié qui acceptait les péchés des gens par l’imposition des mains devait forcément mourir pour payer le salaire des péchés à leur place. En d’autres termes, celui qui transférait ses péchés sur l’animal le tuait, prenait son sang, et donnait ce sang au sacrificateur; le sacrificateur prenait alors ce sang avec ses doigts, en plaçait sur les cornes de l’autel des holocaustes, et versait le restant du sang par terre. Il offrait ensuite toute la chair à Dieu en le brûlant. Quand le sacrificateur offrait ainsi le sacrifice à Dieu, le pécheur qui avait apporté l’offrande pouvait recevoir la rémission des péchés; Par ce sacrifice établi par Dieu, le pécheur pouvait être remis de ses péchés. Avec ce système sacrificiel, Dieu a ouvert une voie pour que les gens d’Israël soient remis de tous leurs péchés par la foi, quelle que soit l’iniquité qu’ils aient eu dans leur cœur. C’est là tout le sens du système sacrificiel. 
Donc, comme Dieu a promis qu’il pardonnerait tous les péchés de Son peuple, selon cette promesse, le peuple de Dieu dans l’Ancien Testament posait ses mains sur la tête de l’animal à sacrifier et offrait ce sang à Dieu. Puisqu’ils péchaient tous chaque jour, cela signifie que chacun d’eux devait offrir un sacrifice d’expiation tous les jours et recevoir la rémission des péchés chaque jour. 
Mais c’était intolérablement douloureux pour eux de faire des sacrifices jour après jour. Donc Dieu établit un autre rite sacrificiel pour eux, et c’était la règle concernant le Jour de l’Expiation. Ce rite sacrificiel permettait au peuple d’Israël de transférer tous les péchés accumulés pendant une année, en une seule fois. C’était un rite sacrificiel de grâce, où Dieu permettait au Souverain Sacrificateur de transférer sur les animaux à sacrifier les péchés commis par tout ce peuple pendant une année entière, en posant ses mains sur la tête des animaux à leur place. 
Ce sacrifice du Jour de l’Expiation était offert chaque année le dixième jour du septième mois. Regardons en Lévitique 16:29-30: “C'est ici pour vous une loi perpétuelle: au septième mois, le dixième jour du mois, vous humilierez vos âmes, vous ne ferez aucun ouvrage, ni l'indigène, ni l'étranger qui séjourne au milieu de vous. Car en ce jour on fera l'expiation pour vous, afin de vous purifier: vous serez purifiés de tous vos péchés devant l'Éternel.”
Dieu amena le Souverain Sacrificateur à faire le sacrifice qui expiait les péchés d’une année entière pour tout le peuple d’Israël en une fois. Précédemment, quand les Israélites commettaient même le plus petit péché, ils devaient à chaque fois amener un animal en sacrifice, transférer leurs péchés en posant les mains sur sa tête, et tuer l’animal puis le brûler. Mais c’était bien trop compliqué, avec quasiment pas assez d’animaux pour tous les péchés que les Israélites commettaient, et donc Dieu amena le Souverain Sacrificateur à donner un sacrifice spécial pour expier tous les péchés des Israélites commis durant toute une année. En d’autres termes, Dieu leur accorda la règle qui permettait d’expier tous les péchés quotidiens en une seule fois. C’est pourquoi selon cette règle, le Jour de l’Expiation, un homme appelé Aaron offrait le sacrifice à Dieu en tant que Souverain Sacrificateur. 
 


Le sacrifice d’expiation éternel


Regardons à Lévitique 16:17-22: “Il n'y aura personne dans la tente d'assignation lorsqu'il entrera pour faire l'expiation dans le sanctuaire, jusqu'à ce qu'il en sorte. Il fera l'expiation pour lui et pour sa maison, et pour toute l'assemblée d'Israël. En sortant, il ira vers l'autel qui est devant l'Éternel, et il fera l'expiation pour l'autel; il prendra du sang du taureau et du bouc, et il en mettra sur les cornes de l'autel tout autour. Il fera avec son doigt sept fois l'aspersion du sang sur l'autel; il le purifiera et le sanctifiera, à cause des impuretés des enfants d'Israël. Lorsqu'il aura achevé de faire l'expiation pour le sanctuaire, pour la tente d'assignation et pour l'autel, il fera approcher le bouc vivant. Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et il confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d'Israël et toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché; il les mettra sur la tête du bouc, puis il le chassera dans le désert, à l'aide d'un homme qui aura cette charge. Le bouc emportera sur lui toutes leurs iniquités dans une terre désolée; il sera chassé dans le désert. ”
L’homme nommé Aaron ici était le Souverain Sacrificateur, et c’est cet homme, comme représentant du peuple d’Israël, qui accomplissait le service de transférer les péchés sur les animaux à sacrifier. D’abord, il préparait deux animaux, l’un pour être sacrifié dans le Tabernacle, et l’autre pour être sacrifié pour l’expiation sous les yeux du peuple d’Israël. Ce deuxième était appelé le “bouc émissaire”. Aaron posait ses mains sur la tête de ce bouc émissaire, et transférait ainsi les péchés de tout le peuple en une seule fois, amenait le bouc dans le désert, et l’amenait à se perdre dans le désert. Par conséquent, le bouc allait errer dans le désert et mourir, tout en portant les péchés des Israélites.
C’est l’offrande d’expiation que le peuple d’Israël faisait. Donc, ceux qui voulaient vivre dans la pureté chaque jour devaient amener un animal en sacrifice chaque jour, transférer leurs péchés en posant leurs mains sur sa tête, tuer l’animal, et donner son sang au sacrificateur. La Bible déclare: “sans effusion de sang il n'y a pas de pardon” (Hébreux 9:22). C’est parce que les animaux sacrifiés par les Israélites prenaient les péchés par l’imposition des mains que ces animaux devaient verser le sang de leur vie. 
C’est l’accomplissement de la Parole de Dieu disant “Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur” (Romains 6:23). Quiconque a du péché devant Dieu doit être condamné et mourir pour ce péché, et c’est précisément la raison pour laquelle Dieu a envoyé Son fils unique sur la terre pour nous. Quand la Bible dit: “Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son fils unique”, cela signifie que Dieu a donné Son Fils unique pour nous par amour pour nous, et que puisque Dieu nous a tant aimés, Il s’est sacrifié Lui-même et nous a sauvés des péchés, pour nous ramener à la vie. 
 

À la différence du temps de l’Ancien Testament, nous pouvons maintenant être purifiés de nos péchés une fois pour toutes par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 

Vous et moi vivons maintenant au temps du Nouveau Testament. Bien que nous vivions dans une époque éclairée, vous et moi continuons à pécher. Qui ne commet aucun péché? Tout le monde commet des péchés, sans exception.
Certaines personnes, cependant, croient et clament qu’elles peuvent être remises de leurs péchés si elles font des prières de repentance. Donc ayant commis des péchés chaque jour, elles vont à l’église et font des prières de repentance, disant à Dieu: “Seigneur, j’ai péché de telle manière. Pardonne-moi s’il te plaît.” Mais peuvent-elles vraiment être remises de leurs péchés de cette façon? Absolument pas! Personne ne peut effacer ses propres péchés par des prières de repentance.
Un chrétien essaierait-il délibérément de ne pas respecter la Loi? Non. Au contraire, la plupart des chrétiens essaient très dur de garder la Loi. Mais peuvent-ils devenir justes en gardant la Loi de Dieu à la perfection? Peuvent-ils vraiment être remis de leurs péchés par leur propre dévotion religieuse et leurs actes altruistes? Jamais! Dès le commencement, Dieu a montré clairement que personne ne peut cacher ses péchés en faisant et portant des habits de feuilles. En d’autres termes, aucun pécheur ne peut recevoir la rémission des péchés par aucune religion de ce monde. 
Par quoi, alors, pouvons-nous être remis de nos péchés? Dieu dit que c’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, l’évangile par lequel Dieu nous a sauvés des péchés, que nous pouvons recevoir la rémission de nos péchés. En d’autres termes, quand nous comprenons l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui a expié tous nos péchés, et croyons en cet évangile, nous pouvons être sauvés de nos péchés. Alors que les humains ne peuvent pas être sauvés de leur péché par aucun fruit de la chair, s’ils croient en l’évangile de la justice accompli par l’Éternel Dieu, ils peuvent recevoir la rémission de leurs péchés et devenir des personnes justes. Il est plus difficile pour le riche d’entrer dans le Royaume des Cieux par sa propre justice que pour un chameau de passer par le trou d’une aiguille, mais Dieu a accompli notre “salut du péché”, qu’il est impossible d’atteindre par nos propres actes vertueux, et Il nous en a fait don. C’est pourquoi lorsque Jésus parle du salut des péchés, Il dit: “Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible” (Matthieu 19:26).
Alors que nous menons notre vie dans ce monde, nous ne pouvons faire autrement que pécher chaque jour, car nous sommes tous insuffisants. Qui dans ce monde ne pèche pas? S’il y a quelqu’un qui ne commet aucun péché contre Dieu ou d’autres hommes en vivant dans ce monde, qu’il parle maintenant. Les chrétiens aujourd’hui disent: “Croyez en Jésus. Vous irez au ciel si vous croyez en Jésus”, mais quand nous leur demandons: “Les chrétiens ne commettent-ils pas de péchés en vivant dans ce monde?”, ils disent “Bien sûr que non, même les chrétiens pèchent toujours”. Quand nous demandons alors “Que faites vous lorsque vous commettez un péché?”, ils disent: “Tout ce que je dois faire c’est aller à l’église et faire des prières de repentance.”
Cela a-t-il du sens? Ceci, mes chers croyants, est un non-sens total. En effet, c’est la raison pour laquelle tant de non chrétiens dénoncent les chrétiens. Ils demandent “Si un homme tue quelqu’un, puis vient à l’église et prie: Seigneur, j’ai mal agi, je te donne ma prière de repentance, pardonne moi, ce meurtre est-il effacé?” Ils marquent un bon point ici; en effet, le péché ne disparaît pas juste en faisant des prières de repentance. 
D’autres encore pensent que s’ils font beaucoup d’œuvres charitables et donnent beaucoup d’offrandes à l’église, leurs péchés seront effacés, comme s’ils payaient leur dette. Tout ceci n’est autre qu’une connaissance erronée, résultant de ce “qu’ils connaissent naturellement” (Jude 1:10). Si des chrétiens donnent beaucoup d’argent à Dieu, leurs péchés disparaîtront-ils? La bénédiction de Dieu viendra-t-elle vers vous juste parce que vous donnez des offrandes à l’église? En d’autres termes, les péchés de votre cœur disparaîtront-ils réellement si vous donnez tout l’argent durement gagné à Dieu? Notre Dieu est-Il si injuste pour accepter une chose pareille, et empêcher les pauvres de mettre même un pied dans Son Église? 
Admettons un instant qu’il y ait un électricien ici, dont le travail serait de monter sur un poteau électrique et le réparer. Cet électricien monte au sommet du poteau, dépose ses outils, et en fait tomber un accidentellement. L’outil tombe sur un passant, et le tue sur le coup. L’électricien a tué quelqu’un sans en avoir l’intention. Ainsi, les humains sont des êtres si insuffisants qu’ils commettent constamment des péchés, mais leurs péchés disparaissent-ils juste parce qu’ils font des prières de repentance? Non, bien sûr que non! Que quelqu’un commette un péché intentionnellement ou non, tous les péchés ne peuvent être effacés qu’en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit où la justice de Dieu est révélée. 
Tous les péchés de l’humanité ne sont effacés que si les gens connaissent l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Dieu a donné et s’appuient sur cet évangile. Le Dieu auquel croient les chrétiens est un Dieu juste, et c’est pour cela que Dieu dit: “le salaire du péché c’est la mort”, ce qui veut dire que “si vous tuez quelqu’un, vous devez mourir aussi.” Même si nous ne commettons pas de péché intentionnellement, nous sommes toujours capables de pécher involontairement, donc si la loi juste de Dieu nous était appliquée, nous aurions été mis à mort un million de fois.
Dieu est juste. Dieu est vraiment équitable. La Loi dit que si quelqu’un tue quelqu’un intentionnellement, ce meurtrier doit être mis à mort (Nombres 35:16-21). Autrement dit, Dieu avait établi une loi juste disant “œil pour œil, dent pour dent”. Selon la Loi de Dieu, si quelqu’un frappe une personne et lui casse une dent, il doit aussi perdre une dent. Dans les pays Islamiques, la Loi est toujours appliquée littéralement, donc lorsqu’un voleur est puni, on lui coupe la main. La Loi de Dieu est aussi stricte que cela. Donc si la Loi de Dieu s’appliquait à tout le monde, nous devrions tous être condamnés pour nos péchés et mis à mort. 
Comment, donc, les humains peuvent-ils éviter la mort, alors qu’ils ne peuvent pas s’empêcher de pécher constamment? Comment peuvent-ils être sauvés? Puisque Dieu a tant aimé l’humanité, Il ne pouvait pas laisser les humains seuls à mourir pour leurs péchés. C’est pour cela que Dieu a donné le système sacrificiel pour effacer le péché des gens de manière juste. En d’autres termes, Dieu permettait aux pécheurs de préparer un animal en sacrifice, de transférer leurs péchés sur cet animal en posant leurs mains sur sa tête, de tuer l’animal pour payer le salaire de leur péché, et ainsi d’être remis de leurs péchés – en établissant ce système sacrificiel, Dieu a accompli à la fois Sa justice et Son amour. 
 


Même si vous et moi continuons de pécher maintenant même, Dieu a déjà expié tous nos péchés.


Y a-t-il quelqu’un dans ce monde qui ne commette aucun péché contre Dieu ou les hommes? Non, personne. Moi même je commets aussi des péchés. Comment, alors, pouvons-nous éviter la mort, comme salaire de nos péchés? En d’autres termes, comment pouvons-nous éviter la punition éternelle de l’enfer? Il n’y a absolument aucun moyen d’expier nos péchés par nous-mêmes, et nous n’avons donc pas d’autre moyen que de recevoir la rémission des péchés de la part de Dieu Lui-même. Ainsi, comment Dieu expie-t-Il tous nos péchés? Dieu a expié tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui a accompli Sa justice.
Regardons Matthieu 3:13-17: “Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean s'y opposait, en disant: C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et tu viens à moi! Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.”
Le système sacrificiel de l’Ancien Testament était une ombre du Nouveau Testament, et la substance de ce système sacrificiel est la propitiation éternelle de Jésus révélée dans le Nouveau Testament. Certains disent: “L’amour et la justice de Dieu se sont rencontrés à la Croix”. Et en disant que Dieu a sauvé les humains de leurs péchés seulement par le sang de la Croix, ils prêchent un “demi évangile”. Cependant, nous devons réaliser que c’est dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit que la justice de Dieu et Son amour se rencontrent parfaitement. En d’autres termes, Jésus, Dieu Lui-même, a offert Son corps comme propitiation éternelle pour nos péchés par le moyen juste pré requis dans le système sacrificiel de l’Ancien Testament, et c’est à cause de cela que nous avons reçu “l’amour de la vérité” (2 Thessaloniciens 2:10).
Pour nous sauver des péchés de ce monde, Dieu le Père a envoyé Son Fils unique sur la terre incarné dans la chair, a transféré les péchés du monde sur le corps de Son fils par son baptême, et a crucifié ce Fils à la Croix pour qu’Il verse Son sang et meure à notre place, à la place des pécheurs. Et Dieu le Père a ensuite ressuscité Son fils. La façon dont Jésus nous a sauvés du péché est contenue dans la vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cet évangile est l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Jésus a accompli. 
Quand Jésus fut âgé de 30 ans sur terre, pour prendre les péchés de l’humanité par Son baptême, il s’est approché de Jean, qui baptisait les gens en Israël, dans le Jourdain. Jésus voulait être baptisé par Jean-Baptiste. Jean-Baptiste apparaît ici, et ce Jean qui a baptisé Jésus n’est autre que le représentant de toute l’humanité. Il était le plus grand parmi tous ceux qui sont nés de femmes (Matthieu 11:11). 
Lorsque Jésus cherchait à être baptisé par Jean-Baptiste, Jean lui dit: “c’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et toi tu viens à moi,” Jean voulait dire ici “Jésus, tu es le fils de Dieu et le créateur de l’humanité, alors pourquoi veux-tu être baptisé par moi? C’est moi qui devrais être baptisé par toi.”
Jésus commanda ensuite Jean-Baptiste, disant “Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Ce n’est que lorsque toi et moi aurons fait cela que nous pourrons accomplir la justice. C’est seulement quand tu auras posé tes mains sur ma tête et transféré les péchés de l’humanité sur moi que je pourrais alors porter ces péchés et accomplir la volonté de Dieu le Père. C’est seulement quand nous accomplirons la justice et l’amour de Dieu que l’humanité entière pourra être sauvée. Donc, tu dois me baptiser.” C’est pour cela que Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste. 
La Bible déclare clairement que c’était pour accomplir toute la justice de Dieu que Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste (Matthieu 3:15). Pour expier tous les péchés de l’humanité, Jésus voulait être baptisé par Jean-Baptiste, et c’était indispensable qu’Il reçoive ce baptême. Quand Jésus est sorti de l’eau après avoir été baptisé, les portes des Cieux se sont ouvertes, et Dieu a dit: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.”
Tout comme il est écrit en Jean 3:16: “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.” Dieu a effectivement donné Son fils unique pour l’humanité. Le “monde” ici se réfère à toute la race humaine. 
Pour nous sauver du péché, Dieu le Père a envoyé Son fils unique sur la terre, et lorsqu’Il a amené Son fils à être baptisé au Jourdain sur le même modèle que l’imposition des mains de l’Ancien Testament, Jésus a pris tous les péchés de la race humaine toute entière. En d’autres termes, notre Seigneur a pris tous les péchés de l’humanité en étant baptisé par Jean-Baptiste pour nous, pour qu’Il puisse expier tous les péchés que nous commettons tout au long de notre vie, tous les péchés de nos ancêtres, et tous les péchés de tout être humain qui vivra jusqu’à la fin de l’humanité. Cette œuvre est l’évangile de l’eau et de l’Esprit accompli par le baptême que Jésus a reçu au Jourdain et Son sang à la Croix.
Quand Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste et est sorti de l’eau, Dieu le Père dit: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.” Par là, Dieu nous dit: “C’est mon fils. Mon fils a pris vos péchés en étant baptisé, et à cause de cela, il va verser Son sang et mourir à la Croix. Mais je vais ressusciter mon Fils Jésus-Christ qui reviendra à la vie. C’est Mon acte juste pour vous sauver de vos péchés. Et c’est là Mon amour.” C’est à cause de cet amour, parce que Dieu nous a aimé vous et moi, qu’Il a été baptisé par Jean-Baptiste et a versé son sang pour mourir. C’est cette Vérité là qui est l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Le fait que le Seigneur ait été baptisé par Jean-Baptiste correspond à l’animal sacrificiel prenant les péchés de l’humanité par l’imposition des mains au temps de l’Ancien Testament. Tout comme au temps de l’Ancien Testament, Dieu tua un animal sacrificiel pour les péchés de l’humanité et couvrit Adam et Eve de tuniques de peau, notre salut par Dieu nous a couverts, accompli par la propitiation de Jésus, l’Agneau de Dieu. Nous ne pouvons pas être sauvés par une religion qui adore des idoles faites par les hommes, mais comme Dieu nous a tous couverts une fois pour toutes des vêtements du salut éternel qu’Il a faits pour nous par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Il nous a pour toujours délivrés de tous nos péchés.
Jésus est venu sur cette terre il y a plus de 2000 ans. Et quand il fut âgé de 30 ans, il fut baptisé par Jean-Baptiste. La raison à cela était d’accomplir la justice de Dieu. Tout comme il est écrit en Matthieu 3:15: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste”, Jésus nous a purifiés des péchés du monde en étant baptisé par Jean-Baptiste comme une forme d’imposition des mains. Le mot “ainsi” en Matthieu 3:15 ici signifie que dans l’Ancien Testament, “tout comme le péché était transféré sur l’animal sacrificiel en posant les mains sur sa tête, et que Dieu acceptait cette offrande et expiait les péchés quand l’animal était tué et offert à Dieu”, c’est pour prendre nos péchés que Jésus a été baptisé et est sorti de l’eau.
Puisque Jésus a pris tous nos péchés en étant baptisé – en d’autres termes, parce qu’Il a pris nos péchés comme l’offrande sacrificielle du temps de l’Ancien Testament – Il devait verser Son sang et mourir, et c’est pourquoi Il a été crucifié pour nous. Puis Il ressuscita d’entre les morts. En d’autres termes, bien que nous n’ayons pas eu d’autre choix que de mourir pour nos transgressions et nos péchés, pour sauver des gens comme nous de leurs péchés, le Seigneur a été baptisé par Jean-Baptiste, a versé Son sang pour nous, et ressuscita d’entre les morts. C’est la raison pour laquelle Jésus est venu sur la terre. Jésus a pris tous nos péchés une fois pour toutes quand Il a été baptisé par Jean-Baptiste. 
 


Jésus est l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde


Regardons en Jean 1:29: “Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.”
Puisque Jésus avait pris tous les péchés du monde une fois pour toutes en recevant le baptême pour accomplir ce qui est juste, tous les péchés de ce monde ont été transférés sur le corps de Jésus, et c’est pour cela que Jésus est devenu l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Par le baptême de Jésus par Jean-Baptiste, Il a pris tous les péchés de ce monde une fois pour toutes. 
Vous commettez tous des péchés dans ce monde. Mais Jésus a pris tous les péchés de ce monde, pour qu’Il puisse les porter à la Croix. C’est ainsi, en nous sauvant de nos péchés une fois pour toutes, que Jésus est devenu votre Sauveur et le mien.
Jésus-Christ a porté tous les péchés de ce monde une fois pour toutes, les a amenés à la Croix, et a versé Son sang pour nous. Il est écrit en Jean 19:17-18: “Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha. C'est là qu'il fut crucifié, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu.”
Pourquoi Jésus a-t-il été crucifié pour verser Son sang? C’est parce qu’il avait pris une fois pour toutes tous les péchés de ce monde par Son baptême. Nous devons réaliser la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour expier vos péchés et les miens que Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste, et puisque Jésus avait ainsi pris tous les péchés du monde, Il a porté la condamnation pour ces péchés en étant crucifié.
Au sujet de la crucifixion et de la mort à la Croix de Jésus, Jean 19:28-30 dit ceci: “Après cela, Jésus, qui savait que tout était déjà consommé, dit, afin que l'Écriture fût accomplie: J'ai soif. Il y avait là un vase plein de vinaigre. Les soldats en remplirent une éponge, et, l'ayant fixée à une branche d'hysope, ils l'approchèrent de sa bouche. Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l'esprit.”
Quand Jésus fut crucifié et versa Son sang, et alors qu’Il approchait de Sa mort à la Croix, Il dit: “ Tout est accompli” (Jean 19:30). Pourquoi Jésus a-t-il dit ceci juste avant de mourir? C’est parce que Jésus avait pris les péchés de l’humanité par le baptême qu’Il reçut de Jean-Baptiste, et maintenant, ayant porté ces péchés du monde à la Croix, Il avait payé le salaire par Son propre sang et Sa mort. Jésus a accompli en une fois la suppression totale de tous nos péchés. Et étant ressuscité d’entre les morts, le Seigneur dit: “ Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.” (Matthieu 28:19-20).
 

Devenons-nous vraiment purs de tout péché si nous croyons en la Justice de Dieu? 

Regardons en Romains 3:19-20: “Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c'est par la loi que vient la connaissance du péché.”
Personne dans ce monde ne peut être sauvé de ses péchés en croyant en Jésus seulement comme une question de religion. Dieu dit ici: “tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi.” Que signifie ce passage? Il signifie que la Loi parle à ceux qui ne réalisent pas encore que Dieu les a sauvés, et qui, liés par leurs péchés, ne peuvent que mourir et finir en enfer. Que dit donc la Loi? Elle dit: “que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu”, en d’autres termes, elle déclare: “Vous êtes exposés comme pécheurs devant la Loi, et vous devez être condamnés pour vos péchés.”
De plus, notre Seigneur dit aussi: “Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c'est par la loi que vient la connaissance du péché.” Ici, le Seigneur montre clairement que le salut ne peut pas être obtenu en croyant au Christianisme seulement comme une question de religion, comme si c’était juste une quelconque religion de ce monde. Peu importe combien quelqu’un vit vertueusement, personne ne peut observer la Loi parfaitement à 100 pour cent. Par la Loi, Dieu nous dit: “Tu n’auras pas d’autre Dieu devant Moi, tu ne commettras pas l’adultère, tu ne voleras pas, tu ne rendras pas de faux témoignage, tu ne convoiteras pas.” Autrement dit, Dieu nous dit par la Loi: “Tu es un pécheur – tu as d’autres dieux dans ton cœur, tu commets l’adultère tous les jours, tu ne peux t’empêcher de rendre de faux témoignages, tu volerais quelque chose si tu en avais l’occasion, et tu ne peux pas contrôler ta convoitise.”
La Loi exige la sainteté de notre part. Au sujet du standard de sainteté que demande la Loi, Jésus Lui-même dit: “quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur” (Matthieu 5:28). Les religieux pensent que tout va bien aussi longtemps qu’ils n’enfreignent pas la Loi par leurs actes, mais le Seigneur dit ici que quiconque nourrit un désir dans son cœur a déjà commis l’adultère. Donc, personne ne peut échapper à la condamnation de la Loi de Dieu, et personne ne peut être sauvé de ses péchés en observant la Loi.
Regardons en Romains 3:21-22: “Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n'y a point de distinction.” 
La Bible dit ici: “Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu.” Cela signifie que nous pouvons maintenant obtenir le salut du péché en croyant en la justice de Dieu – non par la religion, ni par les prières de repentance, ni en faisant beaucoup de dons à l’église, ni en vivant vertueusement. En d’autres termes, Dieu a maintenant ouvert une nouvelle voie pour que nous atteignions le salut des péchés. Cela signifie que Dieu a posé son vêtement de justice sur ceux qui croient que Jésus-Christ les a sauvés en étant baptisé par Jean-Baptiste pour prendre tous leurs péchés, en mourant à la Croix, et en ressuscitant d’entre les morts. En bref, c’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous sommes sauvés de tous nos péchés. 
Dieu dit en Romains 3:23-26: “Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. C'est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu'il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.”
Que signifie ce passage? Il signifie que lorsque Jésus-Christ est venu sur la terre, Il a accompli la justice de Dieu. Comment Jésus-Christ a-t-il accompli ceci? Il a accompli cela en acceptant tous vos péchés et les miens une fois pour toutes par le baptême qu’Il reçut de Jean-Baptiste, en portant toute la condamnation des péchés à la Croix à notre place, la condamnation que vous et moi aurions dû subir, et nous sauvant donc tous. C’est ainsi que nous avons maintenant été justifiés par la grâce du salut de Dieu. C’est le don de la justice de Dieu. 
La justice de Dieu fut accomplie par “l’acte juste” (Romains 5:18) de Jésus-Christ, le Fils unique venu du Père, et nous a été offerte comme un don. Et cet “acte juste” de Jésus-Christ c’est qu’Il a pris tous les péchés du monde par le baptême qu’Il a reçu, est mort à la Croix, et est ressuscité d’entre les morts pour nous sauver de tous nos péchés. C’est là le don de l’amour de Dieu. C’est pour cela que la Bible dit ici que nous sommes justifiés par Sa grâce. 
C’est en reconnaissant l’œuvre juste de Dieu avec nos lèvres que nous pouvons obtenir le vrai salut. Puisque nous avons reçu le don du salut en croyant en la justice de Dieu accomplie par Jésus, nous sommes maintenant devenus justes et les enfants de Dieu. En d’autres termes, quelqu’un est remis de tous ses péchés non en ne commettant aucun péché, ni en pratiquant beaucoup d’œuvres vertueuses, ni en donnant beaucoup d’argent, ni en faisant des prières de repentance, ni en menant une vie religieuse pieuse. Le vrai salut est obtenu en croyant en la justice de Dieu par laquelle Jésus-Christ nous a sauvés de nos péchés. C’est l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la Parole de Vérité qui nous conduit au Ciel. 
Dieu dit en Romains 4:1-8: “Que dirons-nous donc qu'Abraham, notre père, a obtenu selon la chair? Si Abraham a été justifié par les œuvres, il a sujet de se glorifier, mais non devant Dieu. Car que dit l'Écriture? Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice. Or, à celui qui fait une œuvre, le salaire est imputé, non comme une grâce, mais comme une chose due; et à celui qui ne fait point d'œuvre, mais qui croit en celui qui justifie l'impie, sa foi lui est imputée à justice. De même David exprime le bonheur de l'homme à qui Dieu impute la justice sans les œuvres: Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, Et dont les péchés sont couverts! Heureux l'homme à qui le Seigneur n'impute pas son péché! ” 
Mes chers croyants, quel genre de personnes sont bénies devant Dieu, et quel genre de personnes ne le sont pas? Ceux qui sont bénis sont ceux qui ont été sauvés de tous leurs péchés. Bien qu’Abraham ait été approuvé par Dieu comme un homme juste, cela ne signifie pas qu’il a été approuvé par Dieu pour sa “justice” en ne commettant aucun péché et vivant vertueusement. Comment Abraham fut-il justifié? Il fut sauvé des péchés en croyant en la justice de Dieu. Par quel genre de foi, donc, fut-il sauvé de tous ses péchés? 
Dieu a ouvert les yeux spirituels d’Abraham: Il a fait réaliser à Abraham le sens de Sa justice contenue dans le sacrifice d’expiation. En d’autres termes, Abraham est devenu un homme juste parce qu’il a cru que tout comme Dieu acceptait l’offrande des pécheurs et expiait leurs péchés quand ils amenaient un agneau ou un bouc en sacrifice, transféraient leurs péchés en posant leurs mains dessus, et l’offraient à Dieu, ainsi Jésus-Christ viendrait sur la terre, prendrait nos péchés en étant baptisé, mourait à la Croix, ressusciterait d’entre les morts, et nous sauverait tous ainsi. Abraham, aussi, fut sauvé de ses péchés en croyant en Dieu, par la Parole que Dieu lui donna. C’est ainsi qu’Abraham devint un homme heureux devant Dieu.
La Bible dit ici: “Heureux l'homme à qui le Seigneur n'impute pas son péché!” Mes chers croyants, cela signifie-t-il que même si nous avons tous péché devant Dieu, Dieu passerait sur nos péchés sans raison? Pas du tout! Dieu dit ceci à la condition que Son Fils vienne sur la terre et accomplisse Sa justice. En d’autres termes, même si toute offense commise par l’humanité est un péché devant Dieu, notre Seigneur nous a sauvés de tous ces péchés en étant baptisé par Jean-Baptiste et en versant Son sang à la Croix. Cela signifie que Jésus, Dieu Lui-même, s’est occupé du salaire du péché et a tout payé.
Donc, quiconque croit en ce Jésus-Christ qui a expié tous nos péchés comme son Sauveur est béni. En croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous avons été pardonnés de toutes nos œuvres mauvaises, et nous sommes ainsi devenus des gens bénis. Les gens les plus heureux dans ce monde sont ceux qui ont reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Romains 4:25 dit que Jésus a été “livré pour nos fautes et ressuscité pour notre justification.” Parce que Jésus-Christ est venu sur cette terre, parce que Jésus-Christ a été baptisé par Jean-Baptiste, et parce que Jésus-Christ a pris sur lui tous les péchés de ce monde, Il devait se tenir dans la cour de Pilate, recevoir quarante coups moins un, et verser Son sang pour mourir à la Croix; et Il ressuscita ensuite d’entre les morts. C’est à cause de nos offenses que le Seigneur a été baptisé, est mort pour nous, et ressuscita d’entre les morts. 
Nous commettons des transgressions devant Dieu tous les jours. Mais par Son baptême que Jésus-Christ a reçu de Jean-Baptiste, Il a pris toutes ces transgressions, commises dans nos cœurs ou par nos actes, et mourut pour nos péchés puis ressuscita d’entre les morts. Pour nous sauver de tous nos péchés, Jésus-Christ fut baptisé à notre place et mourut pour prendre notre condamnation du péché à notre place. Et Il ressuscita d’entre les morts pour nous ramener à la vie, de notre propre mort. 
C’est pour cela que Romains 5:1-2 dit: “Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu.” En d’autres termes, nous avons été justifiés par la foi. Nous avons atteint la justice en croyant en la Vérité. Dieu nous a sauvés en donnant Son propre Fils, car Il nous a aimés. Tout comme Dieu a accepté un sacrifice offert selon les conditions du système sacrificiel de l’Ancien Testament, Dieu a aussi accepté ceux qui croient en la “propitiation éternelle” que Jésus a offerte par Son baptême et le sang de la Croix, et Dieu leur a donné la rémission des péchés. 
Regardons maintenant Hébreux 10:9-10: “il dit ensuite: Voici, je viens Pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.” Le “premier” ici se réfère à la Loi. Cela signifie que notre salut ne peut pas être accompli par la Loi. Une fois que l’humanité est tombée, Dieu nous a donné la Loi, et par cette Loi donnée par Dieu, Il nous a permis de réaliser nos péchés. Ce n’est que lorsque nous réalisons nos péchés que nous pouvons connaître et croire en Jésus-Christ comme notre Sauveur, et atteindre la rémission de nos péchés.
Qu’est venu faire Jésus-Christ sur cette terre? C’est pour faire la volonté de Dieu le Père que Jésus-Christ est venu sur la terre. Alors que les soi-disant sages dans toutes les autres religions ont tous vécu et sont morts pour la gloire de leur propre chair et pour exposer leur propre justice, Jésus-Christ est venu sur la terre avec un plan pour nous sauver de tous nos péchés. Et par les lèvres de David le prophète, Jésus a parlé en avance de ce qu’Il ferait: “il dit ensuite: Voici, je viens Pour faire ta volonté” (Hébreux 10:7, Psaume 40:6-8).
Qu’y a-t-il de si incroyable ici, quand nous confirmons que Jésus-Christ notre Sauveur vint sur la terre pour accomplir toute la justice de Dieu? Qu’est-ce donc que la justice de Dieu? La justice de Dieu est Son œuvre de salut qui nous a délivrés vous et moi des péchés et de la condamnation, par le baptême de Jean-Baptiste et le fait de prendre tous nos péchés, de mourir à la Croix, et de ressusciter d’entre les morts. C’est en d’autres termes, le fait même qu’à notre place, Jésus-Christ le Fils de Dieu nous a sauvés vous et moi par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Il est écrit: “ Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes” (Hébreux 10:9-10). Selon la volonté du Père, Jésus-Christ a offert Son propre corps une fois pour toutes. C’est parce que Jésus fut baptisé, mourut à la Croix, et ressuscita d’entre les morts une fois pour toutes que nous sommes maintenant sanctifiés. Est-ce en observant la Loi que nous avons été sanctifiés? Absolument pas! C’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous avons atteint la sainteté.
Mes chers croyants, si vous voulez croire en Jésus, vous devez d’abord connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit et croire correctement. Ceux qui ne connaissent pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ou ceux qui le connaissent mais ne veulent pas y croire, ne peuvent pas recevoir la rémission des péchés. Beaucoup de chrétiens disent: “Si je pèche, tout ce que j’ai à faire c’est aller à l’église et demander au Seigneur de me pardonner.” Ce sont des blasphémateurs de l’évangile. C’est précisément à cause de ces gens que les non chrétiens ont tant d’aversion vis à vis du christianisme. 
Regardons Hébreux 10:11-14: “Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu, attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.”
Jésus-Christ dit ici qu’Il a offert un sacrifice éternel pour nos péchés. Cela signifie que Jésus fut baptisé et mourut à la Croix pour expier tous nos péchés, et en faisant ceci, Il offrit un sacrifice éternel une fois pour toutes. En d’autres termes, Jésus-Christ prit en une seule fois tous les péchés que vous et moi commettons jusqu’au jour de notre mort, et Il est devenu notre propitiation éternelle. Ayant offert le sacrifice éternel, Jésus-Christ ressuscita d’entre les morts et monta au Ciel, et Il est maintenant assis à la droite de Dieu le Père. Le Seigneur ne travaille plus maintenant à expier les péchés du monde.
Chacun doit donc atteindre son salut en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qui déclare que Jésus-Christ a déjà expié tous les péchés du monde. Venant il y a plus de 2000 ans et vivant sur cette terre pendant 33 ans, Jésus a accompli toute la justice de Dieu en étant baptisé et en versant Son sang. Jésus a expié tous vos péchés. Maintenant, quiconque croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit recevra la rémission des péchés. Jésus a accompli toute la justice de Dieu.
Le passage d’Hébreux ici dit que Jésus a offert le sacrifice éternel à Dieu le Père, et qu’il s’est ensuite assis à Sa droite, mais ce qui suit est aussi d’une importance cruciale: voilà ce qui suit: “attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés” (Hébreux 10:13-14). Cela signifie que quiconque croit de tout cœur en ce que Jésus a fait pour lui sera pour toujours remis de tous ces péchés, mais quiconque autrement ne croit pas en l’œuvre de l’évangile de l’eau et de l’Esprit accompli par Jésus sera pour toujours condamné pour ses péchés. Ceux qui ne croient pas en la justice de Dieu deviennent ses ennemis précisément parce qu’ils ne croient pas. Le Seigneur attendra que Son Église ait fini de répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier, et quand Son temps viendra, Il élèvera tous les croyants en l’évangile dans les airs, et les accueillera à la cérémonie des noces, mais Il s’abattra sur ceux qui ne croient pas en cet évangile de Vérité. Quand il est dit ici que le Seigneur fera de ses ennemis son marchepied, Dieu exprime ici Sa juste colère, disant qu’il prendra pour ennemis tous ceux qui rejettent Son amour et s’opposent à Lui, puis marchera sur eux et les écrasera. 
Dieu continue en Hébreux chapitre dix disant: “C'est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi; car, après avoir dit: Voici l'alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute: Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. Or, là où il y a pardon des péchés, il n 'y a plus d'offrande pour le péché.” (Hébreux 10:15-18).
Mes chers croyants, Dieu dit ici: “je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités” et que maintenant “ pardon des péchés.” Chaque péché qui a jamais été commis et qui sera commis par nous est tout inclus dans “leurs péchés et leurs iniquités” ici, des péchés que vous avez déjà commis aux péchés que nous commettons aujourd’hui, les péchés que nous commettrons demain, les péchés que nous commettrons tant que nous vivrons, les péchés de nos ancêtres, les péchés de nos parents, et les péchés de nos descendants aussi. Notre Seigneur a remis tous ces péchés. Jésus a été élevé à cause de nos offenses, et il est ressuscité à cause de notre justification (Romains 4:25). Donc, devant notre Seigneur, il n’y a pas d’autre moyen pour atteindre notre salut que de croire en la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit de tout cœur, la vérité de l’évangile par laquelle Dieu nous a tous sauvés. Nous ne pouvons pas être sauvés par une foi religieuse.
Le mot “religion” est un dérivé d’un mot latin “religio” qui signifie “s’attacher fort”. Cela implique de se tenir à quelque chose sur quoi s’appuyer. Mais cela n’a rien à voir avec notre salut. Quand un hélicoptère secourt quelqu’un qui se noie au milieu d’un océan, s’il tient la corde seulement avec sa main, au lieu de s’entourer de la corde, il finira par tomber tôt ou tard. Peu importe la force de ses bras, quand l’hélicoptère est secoué par des turbulences pendant qu’il vole durant des heures, il finira par replonger dans l’eau, même s’il était champion du monde en bras de fer. S’appuyer fermement sur Dieu aveuglément ne peut pas nous sauver; nous ne pouvons être sauvés pleinement que lorsque Dieu Lui-même nous tient par Sa véritable Parole du salut. Nous devons obtenir notre salut en croyant en le fait que le Seigneur a expié tous nos péchés. Cela ne s’est accompli ni par nos propres actes, ni par le fait de mendier au Seigneur son pardon, ni en faisant diligemment des prières matinales, ni en donnant sa dîme fidèlement, pas plus qu’en vivant vertueusement. 
Je sais que certaines personnes diront: “Si quelqu’un reçoit la rémission des péchés une fois pour toutes, péchera-t-il alors librement?” Loin de là, ceux qui sont purifiés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont moins prompts à pécher, car ils craignent le péché. Comprenez-vous cela ? Même si vous commettez encore des péchés parce que votre chair est insuffisante, votre cœur est convaincu lorsque vous péchez, n’est-ce pas? Le Saint Esprit n’est-il pas attristé quand vous commettez le péché?
Qui choisirait d’aller dans un endroit sale, entre quelqu’un qui a des vêtements propres et quelqu’un qui a des vêtements sales? Celui qui a des vêtements sales ne se préoccupe pas où il va, puisque ces habits sont déjà tachés. Par contre, celui qui a des vêtements propres évitera ce qui est sale. Si votre cœur a effectivement reçu la rémission des péchés par la foi, alors vous n’irez pas dans un endroit de péché qui vous souillerait. N’est-ce pas vrai?
C’est notre Seigneur qui nous a sauvés de tous nos péchés. Personne ne peut être sauvé de ses péchés par ses propres efforts. C’est seulement quand nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qui constitue la justice de Dieu, que nous pouvons atteindre notre salut.