Sermons

Sujet 18: Genèse

[PARTIE 4-3] Offrande spirituelle contre offrande charnelle (Genèse 4:1-5)

Offrande spirituelle contre offrande charnelle
(Genèse 4:1-5)
“Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit: J'ai formé un homme avec l'aide de l'Éternel. Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur. Au bout de quelque temps, Caïn fit à l'Éternel une offrande des fruits de la terre; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu.”
 

Par les offrandes d’Abel et de Caïn, dans le passage des Écritures d’aujourd’hui, nous apprenons en détail au sujet de la foi spirituelle et de la foi charnelle. En d’autres termes, Dieu nous explique en des termes exacts qui parmi les chrétiens d’aujourd’hui sont ceux qui ont la vraie foi spirituelle devant Dieu, et qui sont ceux qui ont une foi charnelle.
Alors que Caïn adorait Dieu avec une offrande du fruit de la terre, Abel a offert les premiers nés de son troupeau avec la graisse. Le fait qu’Abel offre les premiers nés de son troupeau et leur graisse signifie qu’Abel a adoré Dieu en mettant sa foi dans la Parole de Dieu et Sa justice. L’offrande que Dieu veut de notre part est l’offrande donnée par la foi en le baptême de Jésus-Christ, qui est le premier né du troupeau, et en Son sang par le sacrifice. Dans l’Ancien Testament, nous découvrons constamment le sacrifice d’expiation qui était offert avec un agneau.  
Cela ne parle pas seulement de la vérité selon laquelle la rémission du péché ne peut pas se recevoir sans sacrifice de rédemption, mais cela nous dit aussi quel genre de foi nous devrions avoir quand nous nous approchons de Dieu. En effet, quand nous nous approchons et nous tenons dans la présence de Dieu, nous devrions le faire en nous appuyant sur la justice de Jésus-Christ et en croyant en la vérité du sacrifice éternel de rédemption que Christ a accompli. En essence, le passage des Écritures d’aujourd’hui pose la question suivante: “Les chrétiens d’aujourd’hui sont-ils vraiment nés de nouveau? Ont-ils le Saint-Esprit dans leur cœur? S’approchent-ils de Dieu en croyant en Sa Parole?” Les chrétiens d’aujourd’hui s’approchent-ils de Dieu en mettant leur foi en Sa justice, qui est la foi qui lui est agréable? Se tiennent-ils dans la présence de Dieu par Sa justice, s’étant uni à la foi que Dieu demande? La réponse est implacablement négative. 
Mes chers croyants, pourquoi la Bible mentionne-t-elle spécifiquement les “premiers nés” du troupeau d’Abel ici? N’aurait-il pas pu être dit qu’Abel a offert de “son bétail” sans mentionner quoi que ce soit sur les premiers nés? Après tout, la Bible dit vaguement que Caïn a offert le fruit de la terre. Il est donc plausible que la Bible puisse simplement rapporter qu’Abel aurait pu offrir du bétail sans mentionner les premiers nés en particulier, mais ce n’est pas ce qui est écrit. Cela implique que Jésus-Christ est le Fils de Dieu le Père. C’est pour cela que la Bible dit: “et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse.” Le fait qu’Abel ait offert les premiers nés de son troupeau et leur graisse signifie que Dieu a sacrifié Son Fils comme propitiation pour nos péchés.
Comme cela est décrit dans le Livre du Lévitique, quand un sacrifice était offert sur l’autel des holocaustes, celui qui voulait être remis de ses péchés posait d’abord ses mains sur l’animal à sacrifier; cet animal était ensuite tué, sa chair était coupée en morceaux, et la graisse qui couvrait les entrailles et le foie était prélevée et brûlée avec la chair pour être offerte à Dieu. C’est alors que Yahvé, Dieu acceptait l’offrande agréable. De même, Abel offrit la chair du premier né de son troupeau. Cela signifie qu’Abel fit son offrande selon la volonté de Dieu, car il connaissait Son désir, et c’est pour cela que Dieu l’a acceptée agréablement. En d’autres termes, Abel n’a pas donné son offrande selon ses propres pensées, mais selon la Parole de Dieu. Le sacrifice d’Abel a été offert par la foi, selon le désir de Dieu.
La Bible parle de deux genres de personnes: les personnes spirituelles et les personnes charnelles. Dieu avait fait des tuniques de peau pour le père et la mère d’Abel, et les en avait couverts. De ses parents, Abel a hérité la foi en la justice de Dieu, et il s’est approché de Dieu en mettant sa foi en cette justice aussi. En d’autres termes, il s’est tenu dans la présence de Dieu en croyant que Dieu l’avait sauvé du péché par le sacrifice. Par contre, Caïn s’est approché de Dieu avec le fruit de la terre, c’est à dire ses propres mérites. Cela implique qu’en cours de route, ceux qui professent croire en Jésus seront séparés en deux genres de personnes; les gens qui ont la foi spirituelle, et les gens qui ont la foi charnelle. 
Adam et Eve donnèrent naissance à Caïn et Abel, et avec le temps il arriva que ces deux fils firent des offrandes à Dieu: l’un d’entre eux offrit du fruit de la terre, et l’autre offrit un agneau de son troupeau en sacrifice. La foi des gens est invariablement divisée en ces deux groupes. Nous devons renoncer à nos pensées instinctives de la chair, et nous joindre à la foi de ceux qui croient en Dieu selon Sa Parole. Dieu détruira tous ceux qui ne renoncent pas à leurs propres pensées, et vivent plutôt leur vie de foi selon les désirs instinctifs de leur chair. 
Nous pouvons diviser les chrétiens de la terre en deux genres, comme suit: ceux qui s’approchent de Dieu par leur foi spirituelle, et ceux qui cherchent seulement à satisfaire leurs désirs charnels avec une foi complètement charnelle. Ils supplient Dieu seulement pour leur bien être charnel, Lui demandant de faire prospérer leurs affaires, et de donner du succès à leurs enfants. Que se passe-t-il lorsqu’ils prospèrent, après avoir supplié Dieu? Ils disent que Dieu est vivant et qu’ils ont été bénis par le Dieu vivant. Une foi comme celle-ci est complètement charnelle et de la convoitise. En d’autres termes, ils croient en Dieu pour ce qui périra, et leur foi est complètement centrée sur eux-mêmes. Ils servent Dieu pour eux-mêmes en disant: “Je crois en Dieu.” Essentiellement, ce qu’ils disent réellement c’est ceci: “Dieu, je croirai en toi si tu fais ceci pour moi.” Donc leur foi est conditionnelle et centrée sur eux-mêmes. Une foi comme celle là est justement la foi que Caïn offrit à Dieu avec les fruits de la terre. Les gens comme ceux là mènent leur vie de foi seulement pour leur prospérité terrestre. 
Mais quel bien cela fait-il si seule la prospérité terrestre est assurée? Les humains, après tout, vivent seulement pour 70 ou 80 ans au mieux. Cette terre aussi disparaîtra un jour. Et ceux qui vivent sans être purifiés de leurs péchés ne peuvent pas être bénis par Dieu. Mes chers croyants, c’est votre esprit qui doit prospérer, pas votre chair. Votre esprit doit se développer davantage que votre chair; vous devriez vous intéresser davantage à ce qui dure pour toujours; et par dessus tout, vous devriez atteindre la vie éternelle. Nous devrions supplier Dieu pour ce qui est éternel. Le Seigneur nous dit: “Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus” (Matthieu 6:33). Devant Dieu, nous devrions vivre pour ce qui est éternel, c’est-à-dire pour sauver les âmes du péché. Et nous devons préparer ce qui est nécessaire pour cette œuvre. 
Dieu nous a donné le premier né du troupeau et la graisse. C’est quand nous croyons selon le désir de Dieu sur la base de Sa Parole, et quand nous nous approchons de Dieu par la foi, que nous recevons la rémission de nos péchés et la vie éternelle. Tout le monde doit chercher à atteindre ces choses. Si quelqu’un s’approchait de Dieu seulement pour la prospérité terrestre de la chair, cette personne serait ruinée corps et esprit. En se référant à ce genre de personne, la Bible les appelle les descendants de Caïn. 
Qui donc a hérité de la foi d’Abel après sa mort? C’est Seth. Dieu a donné Seth à la place d’Abel. Les descendants de Caïn n’ont pas invoqué le nom du Seigneur. À leur différence, cependant, Seth et ses descendants ont vécu par leur foi en Dieu, comme la Bible le dit: “Seth eut aussi un fils, et il l'appela du nom d'Énosch. C'est alors que l'on commença à invoquer le nom de l'Éternel” (Genèse 4:26).
Adam et Eve donnèrent naissance à Caïn et Abel, et deux fois différentes sont apparues avec eux. Ces deux fois ont été transmises jusqu’à ce jour, et maintenant même il y a deux genres de chrétiens qui vivent dans le monde entier: les chrétiens charnels qui sont attachés aux choses terrestres, et les chrétiens spirituels qui ont fixé leurs pensées sur les choses célestes. Les derniers qui cherchent à obtenir les choses du Ciel croient en la justice de Dieu selon Sa Parole écrite, et c’est ainsi qu’ils reçoivent ce qu’ils recherchent. Par contre, les chrétiens charnels qui veulent seulement des choses terrestres ne peuvent même pas obtenir ce qu’ils veulent, mais à la fin, leur âme fera face à la destruction en enfer. 
 

De même, les chrétiens de ce monde sont divisés entre les membres de l’Église visible et de l’Église invisible 

Le Livre de l’Exode dans l’Ancien Testament rapporte une série d’événements dans lesquels Dieu a appelé les descendants de Jacob hors d’Égypte, et les a conduits dans le pays de Canaan. Le peuple d’Israël appelé hors d’Égypte est un modèle de l’Église. Le mot latin pour “église” est “ekklesia” qui signifie “ceux qui ont été appelés hors du monde”. Cela signifie-t-il donc que seul le peuple d’Israël constitue l’Église? Alternativement, puisque nous qui sommes les Gentils, nous approchons de Dieu en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qui est la justice de Dieu, et en offrant le sacrifice de la foi, est-ce nous qui constituons l’Église de Dieu? Qui est la vraie Église de Dieu? La vraie Église de Dieu dans ce monde est l’assemblée de ceux qui ont été sauvés de leurs péchés par Jésus-Christ. 
Abel a adoré Dieu avec les premiers nés de son troupeau et leur graisse. Comme Abel, nous devons avoir la foi parfaite qui est placée en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qui constitue la justice de Dieu; nous devons unir nos cœurs à Dieu; et nous devons vivre par cette foi qui croit en la vie éternelle. Nous sommes membres de l’Église de Dieu, ceux qui sont devenus saints. C’est cette assemblée de croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui constitue l’Église de Dieu. 
En général, l’Église est catégorisée en église visible et église invisible. L’église visible se réfère à l’église dont l’existence dans le monde se voit actuellement, alors que l’église invisible se réfère à l’assemblée spirituelle de ceux qui ont reçu la rémission de leurs péchés par la Parole de Vérité. Bien que l’église visible soit reconnue par le monde, et se comporte comme si elle était approuvée par Dieu, en fait, c’est plutôt un groupe religieux qui n’a rien à voir avec la foi que Dieu désire que nous ayons. Cependant, l’église invisible est l’assemblée de ceux qui comme Abel offrent à Dieu leur foi en Sa justice, et ainsi c’est l’assemblée où les justes se retrouvent pour adorer Dieu. C’est cette église invisible qui est l’Église de Dieu. Même si une assemblée n’est pas reconnue par les gens de ce monde, si c’est une assemblée dont la foi est juste devant Dieu, alors c’est l’Église de Dieu; par contre, si l’assemblée n’est pas constituée selon la volonté de Dieu, alors ce n’est pas l’Église de Dieu, peu importe le crédit conféré par les gens de ce monde. 
Autrement dit, une église que Dieu approuve comme l’assemblée de Ses enfants est l’Église de Dieu indépendamment des reconnaissances ou approbations des gens du monde. Cependant, une église qui est établie par le genre de foi qui adore Dieu avec le fruit de la terre, comme l’offrande de Caïn, n’est pas l’Église de Dieu, même si ses adhérents clament que leur assemblée soit l’Église de Dieu, car ce genre d’église n’est pas centrée sur Dieu, mais basée sur l’humanisme. Comment la Bible appelle-t-elle donc ce genre d’église qui n’est pas l’Église de Dieu? Elle l’appelle la “synagogue de Satan” (Apocalypse 2:9, 3:9). Les membres d’une telle église ne renoncent pas à eux-mêmes, ni ne croient en Dieu selon la Parole de Dieu, et comme Caïn ils essaient de s’approcher de Dieu sans revêtir la justice que Dieu donne. 
Quel genre d’endroit est la vraie Église de Dieu, alors? L’Église de Dieu est le lieu où la foi de ceux qui sont assemblés est approuvée de Dieu. L’assemblée de ceux qui ont la foi d’Abel dans le passage des Écritures d’aujourd’hui est l’Église de Dieu. Abel a renoncé à ses propres pensées, et en croyant en la Parole de Dieu, il Lui a offert les premiers nés de son troupeau avec leur graisse. La foi d’Abel est le prototype de la foi de l’Église de Dieu. L’Église de Dieu est l’assemblée de ceux qui ont entièrement renoncé à eux-mêmes, qui reconnaissent entièrement la Parole seule, et qui ont ainsi reçu la rémission de leurs péchés et le don du Saint Esprit, tout ceci en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dont la Bible parle. Ceux qui appartiennent à l’Église de Dieu sont des gens qui, lorsque le Saint-Esprit convainc leur cœur par la Parole, acceptent cette Parole par un oui, et unissent leur cœur à Dieu pour suivre Sa volonté. L’Église de Dieu est précisément l’assemblée de ce type de personnes. 
Caïn est quelqu’un qui a manqué de renoncer à ses propres pensées. Il percevait Dieu selon ses propres pensées, et il apporta son offrande à Dieu de la façon dont il avait envie. Mais les parents de Caïn ne lui ont-ils pas enseigné ce qu’était une offrande appropriée pour Dieu? Puisque le père et la mère de Caïn portaient des tuniques de peau, ne leur aurait-il pas posé de question au sujet de leurs habits et de la signification de ces tuniques? Et ses parents ne lui auraient-ils pas expliqué le sens de ces tuniques de peau? Adam et Eve ont certainement expliqué cela à leurs enfants en disant: “Ce sont les tuniques de peau que Dieu a faites pour nous. Écoutez-nous bien alors que nous vous expliquons ce que cela signifie. Il y a longtemps, papa et maman ont été trompés par Satan et ont péché contre Dieu, par conséquent nous allions droit vers la mort. Mais Dieu a tué un animal vivant à notre place et nous a couverts de sa peau. À ce moment là, Dieu a transféré nos péchés sur cet animal et l’a condamné à notre place. C’est ainsi que Dieu nous a sauvés. C’était pour nous délivrer du péché que Dieu a tué l’animal. Il a transféré nos péchés sur l’animal et les a expiés. Donc nous croyons en Dieu comme notre Sauveur. Dieu est le Dieu d’amour. Nous avons été sauvés de cette façon, en dépit de toutes nos fautes.”
Si Adam et Eve n’avaient pas expliqué ceci à leurs enfants, comment Abel aurait-il pu offrir les premiers nés de son troupeau à Dieu? Les tuniques de peau qu’ils ont reçues de Dieu étaient un cadeau extraordinaire. Si vous gagnez une médaille de grand honneur, ne la placeriez-vous pas à un endroit exposé pour que tout le monde la voie? N’est-il pas probable qu’Adam et Eve aient aussi mis en avant les tuniques que Dieu avait faites pour eux? Et ne se seraient-ils pas vantés de ces vêtements devant leurs enfants?
L’apôtre Paul dit: “Soyez tous mes imitateurs, frères” (Philippiens 3:17). La foi s’hérite. La foi de l’apôtre Paul, qui était placée en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous a été transmise. Paul a essayé de transmettre cette foi à ses disciples. Autrement, elle n’aurait pas pu être transmise. Pourquoi donc ne parlerions-nous pas à nos enfants de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la véritable Parole de Vérité?
“Papa était si faible qu’il ne pouvait pas vivre selon la Parole de Dieu, mais le Fils de Dieu viendra dans ce monde, prendre tous mes péchés en étant baptisé au Jourdain, et verser Son sang à la Croix à ma place. Ce sang est ma vie. C’est papa qui aurait du verser son sang et mourir, mais le Fils de Dieu sera baptisé, et versera Son sang jusqu’à mourir à ma place. Et Il ressuscitera d’entre les morts. Ai-je alors des péchés ou pas? Je n’ai pas de péché, n’est ce pas? En effet, je suis maintenant sans péché. C’est parce que l’Agneau de Dieu a tant aimé papa qu’Il prendra tous mes péchés ainsi et mourra pour moi.” 
Adam et Eve ont raconté l’histoire de l’évangile du salut de Dieu à leurs enfants, mais quand le temps est passé, ces enfants ont donné des offrandes différentes à Dieu. L’histoire de la foi de l’humanité est l’histoire de ces deux genres de personnes. C’est l’histoire de ceux qui sont spirituels et de ceux qui sont charnels. En d’autres termes, la foi des gens devant Dieu s’est divisée et a été transmise comme ceci. Maintenant même, la race humaine entière peut être divisée en ces deux groupes. Et alors que l’un ira en enfer, l’autre ira au Ciel. 
Comme Irving Jensen le montre dans son plan d’étude biblique, le christianisme est né dans ce monde à cause de Jésus-Christ. Une grande foule s’est alors mise à y croire. Il y a donc une ligne épaisse dans le plan. Mais sous cette épaisse ligne, il y a une autre ligne en parallèle, si fine qu’on la voit à peine. La ligne épaisse ressort clairement dans le plan, indiquant que la destination finale est l’enfer. Mais la ligne fine, représentant les justes, montre comment les justes seront élevés à l’enlèvement. C’est un plan très révélateur. Ainsi, beaucoup de gens dans les églises de ce monde vont tragiquement tomber tout en croyant en Jésus. 
Jésus dit: “Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent” (Matthieu 7:13-14). Comme la voie de Caïn est une voie large! Ce chemin est le chemin de la destruction qui est suivi non par l’Église de Dieu, mais par toutes les églises mondaines de cette terre. Puisque ceux qui appartiennent à des églises mondaines adorent Dieu selon leurs propres désirs, ils pensent que c’est merveilleux. Ne se souciant pas de savoir si Dieu acceptera leur offrande ou pas, ils apportent juste un produit des champs, des pommes de terres aux graines, et disent à Dieu: “Seigneur, accepte nos offrandes. Ne sont-elles pas merveilleuses? Accepte-les de notre part, Seigneur.” Ils apportent leurs offrandes à Dieu avec l’attitude suivante: “Nous avons travaillé si dur pour préparer ces choses, et elles sont si merveilleuses. Si tu ne les acceptes pas, alors tu n’es même pas Dieu.” Ils pensent qu’en faisant cela ils font une faveur à Dieu. 
Parce que c’est ainsi qu’était le cœur de Caïn, la contenance de Caïn s’écroula lorsque Dieu n’agréa pas son offrande. Bien que Caïn lui-même ait considéré que son offrande était bonne, Dieu ne l’a pas acceptée, et il était donc déçu et fâché. C’est la foi des gens charnels. Ils pensent: “j’ai été si zélé pour toi, et tu ne m’acceptes pas?” En essence, ce qu’ils disent vraiment c’est: “Voilà combien j’ai été dévoué et fidèle pour toi, donc si tu dis que tu ne me connais pas, alors tu n’es même pas Dieu.” Parmi les leaders chrétiens aujourd’hui, il y a ceux qui disent: “j’ai étudié la théologie pendant 20 ans, j’ai implanté cinq églises, je suis allé à l’étranger pour étudier la théologie et ai tellement souffert pour aller à l’école et obtenir mon doctorat, et j’ai nourri tant de tes brebis. Donc si tu ne reconnais pas combien j’ai travaillé pour toi, alors tu n’es pas vraiment Dieu.” C’est là la foi de Caïn. 
Aujourd’hui, beaucoup de gens mènent leur vie de foi selon le modèle de Caïn. Ce qui est sur la terre ne peut pas être obtenu sans souffrance. La terre donne des épines et des ronces. Le fruit de la terre ne peut être obtenu que si l’humanité y met son travail. Le fait que Caïn ait pris et offert à Dieu le produit de la terre signifie qu’il s’est approché de Dieu avec ses actes hypocrites, pensant que Dieu trouverait plaisir dans les œuvres vertueuses de sa chair. 
Cependant, Dieu n’a pas accepté l’offrande de Caïn. Bien qu’il ait travaillé pour Dieu, Dieu ne l’a pas accepté. Caïn n’était pas venu vers Dieu par la foi en Sa justice. La Bible montre clairement ici que Dieu ne peut pas accepter le produit du propre travail des hommes, en dehors de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Par contre, le fait qu’Abel ait offert les premiers nés de son troupeau et leur graisse signifie qu’il croyait en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Sachant qu’Adam et Eve pécheraient et seraient déchus de sa grâce, Dieu avait décidé avant même la fondation du monde de les sauver du péché et de faire d’eux Ses enfants. Il a déterminé cela dans Sa providence. Et selon Sa providence, Dieu accepte ceux qui croient en Sa justice, ceux qui viennent à Lui par la foi. Dieu les accepte parce qu’ils se tiennent dans Sa présence en se confiant en la loi du salut qui est dénuée de tout travail humain. En d’autres termes, Dieu n’accepte rien qui contienne le propre travail de l’homme. La foi de ceux qui ne sont pas encore nés de nouveau contient tant de travail propre à soi. Mais ils ne peuvent pas arriver à s’en débarrasser, parce que ce serait du gaspillage sachant qu’ils y ont mis tant d’efforts, donc ils choisissent de donner à Dieu l’offrande de leurs propres œuvres. 
La foi de ce genre de personnes n’est rien de plus qu’un produit de la terre. Leur vie de foi entière est marquée par leur propre dévouement, du début à la fin. Ils sont pleins de leur propre labeur. Ils pensent: “j’ai commencé à croire en Jésus pour vivre vertueusement, et après avoir cru en Lui, j’ai rendu témoignage de nombreuses fois, j’ai beaucoup prié, fait beaucoup de volontariat, et donné des tonnes d’offrandes!” Tout est leur propre effort et leur propre dévouement. Tous les chrétiens qui ne sont pas nés de nouveau s’approchent de Dieu seulement avec la foi en leur propre dévouement. Leur priorité est le dévouement, leur deuxième priorité est le dévouement aussi, et leur troisième priorité est encore le dévouement, jusqu’au jour où ils meurent. N’est-ce pas le cas?
Ceux qui ne sont pas encore nés de nouveau n’ont rien d’autre que la foi en leur propre dévouement. Ont-ils la foi? Ont-ils la vérité? Ont-ils Jésus-Christ? Ont-ils le Saint Esprit? S’approchent-ils de Dieu en connaissant Son cœur croyant en Lui? Non, ils s’approchent de Dieu sans connaître Sa justice et sans y croire. L’offrande de Caïn, en d’autres termes, a été donnée par son propre labeur. Les chrétiens d’aujourd’hui qui suivent l’offrande de Caïn ne peuvent pas naître de nouveau parce qu’ils n’ont pas trouvé l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ils ont commencé à croire à Jésus simplement parce qu’ils étaient reconnaissants pour Sa mort à la Croix. Et alors qu’ils ont commencé à fréquenter la dite église, ils ont connu la justice de la Loi de Dieu. Ils se sont mis à considérer et à croire au Christianisme comme une question de doctrine seulement, pensant en eux-mêmes: “Oh, donc Jésus a pris mes péchés. Je serai sauvé si je crois en Lui avec beaucoup de ferveur.” Pendant tant d’années de dite foi ils n’ont jamais été pleinement lavés de leurs péchés ni ne sont vraiment nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Bien qu’ils n’aient jamais rencontré Jésus-Christ par la vraie foi, ils ont servi le Seigneur depuis le début avec un dévouement entier, juste pour découvrir que le péché continue à s’empiler dans leur cœur. Cependant, les églises du monde demandent encore plus de dévouement, même jusqu’à la mort. Donc ils doublent leurs efforts de piété. Il n’y a pas de limite à leur dévouement. Donc, pour les croyants qui ne sont pas nés de nouveau et qui donnent l’offrande de Caïn, quand le temps de la mort approche, ils se disent: “Ah, c’est si dur que je ne peux même plus mener ma vie de foi. Devrais-je abandonner? Si je savais que cette vie de foi allait être si difficile, je n’aurais pas commencé à croire aussi tôt. J’aurais dû attendre d’être sur mon lit de mort. C’était une erreur d’avoir cru si jeune! Je suis un insensé! Si seulement quelqu’un m’avait dit cela par le passé! Je n’ai fait que gaspiller ma vie!”
Cependant, quand ils voient de nouveaux croyants ils pensent: “Tu es aussi ignorant que je l’ai été, donc tu vas souffrir comme moi! J’ai tant souffert pour avoir cru en Jésus, maintenant c’est ton tour. À tous les coups, tu es dans mon jeu. Tu es une pierre pour ma récompense.” C’est ainsi qu’ils sont conduits au christianisme et qu’ils tuent beaucoup d’âmes, celles qui ne devraient pas mourir. En d’autres termes, ce n’est pas pour Dieu qu’ils prêchent le christianisme, mais seulement pour eux mêmes, en disant: “Peu importe, crois en Jésus comme ton Sauveur, que tu sois induit en erreur ou non, crois seulement. Je souffre aussi comme toi. Donc crois en Dieu, comme moi.” Ils font cela en espérant être récompensés par Dieu et remplir leur devoir, mais c’est invariablement une croyance fallacieuse. 
Des gens comme cela mènent leur vie de foi pour leur propre prospérité charnelle – pour avoir une réputation, pour devenir riche et sécuriser leur propre statut social. Ceux qui ne sont pas nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit donnent “l’offrande de Caïn”. Quand on leur demande: “Quand et comment es-tu né de nouveau?” Certains répondent que c’était en priant dans un rêve que Jésus leur est apparu et leur a dit: “Frère un tel, je t’aime, je t’ai sauvé”, “Seigneur, est-ce vrai? Je le crois!” Ils disent que c’est exactement comme cela qu’ils sont nés de nouveau. Adhérer à une telle croyance c’est offrir le produit de la terre. 
D’autres encore disent qu’en priant, ils ont eu une vision où les cieux se sont ouverts pour eux. Il y a longtemps, moi aussi j’ai vu un autre monde en priant, même si mes yeux étaient ouverts. À ce moment là, le ciel était si clair et si bleu. J’ai vu des nuages noirs se rassembler, mais la lumière est descendue dans un faisceau très fin du milieu des nuages, et de là Jésus est apparu et s’est approché de moi. De l’eau se mit à couler en cascade par le faisceau, et tant d’eau est descendue de ce lieu élevé. J’ai eu cette vision même si mes yeux étaient grand ouverts. C’était une vue si spectaculaire!
Imaginez Jésus apparaissant devant vous et disant: “Frère un tel, je t’aime, tu es mon serviteur.” Si vous avez vu cela dans une vision ne serait ce qu’une seule fois, que vous reste-t-il encore à voir? Vous seriez totalement convaincu. Caïn était aussi convaincu à 100% que Dieu prendrait plaisir à son offrande. Ceux qui sont captivés par ce genre de vision pourraient dire: “Dieu, je crois en toi. Je crois que tu m’as sauvé.” Ils sont complètement convaincus d’eux mêmes et persistent dans leur conviction. Pourquoi? Parce que même si ce n’était qu’une vision, ils pensent qu’ils ont réellement entendu Jésus-Christ leur dire qu’Il les aime et qu’il les a sauvés, et c’est pour cela qu’ils y croient. 
C’est parce qu’ils sont convaincus par leur propre expérience mystique. Mais la conviction de quelqu’un selon laquelle le Seigneur l’a sauvé est une croyance de sa propre fabrication. Tout ce qui vient de la volonté de quelqu’un ou de ses propres pensées n’est invariablement rien de plus que le produit de la terre, et ces croyances sont justement des croyances qui le conduiront en enfer. C’est à partir de la Parole de Dieu que nous devrions affirmer notre salut. Si quelqu’un n’a pas confirmé son salut par la Parole, alors ce n’est pas une personne qui a reçu la rémission de ses péchés. 
Certains disent être nés de nouveau même si leur cœur a encore du péché. Mais s’ils étaient vraiment nés de nouveau, comment pourraient-ils encore être des pécheurs? Quand je demande à ces gens: “Alors sur la base de quel passage dites-vous que vous êtes né de nouveau?”, ils répondent que c’est sur la base de Jean 3:16, qui dit “Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.” Puis ils ajoutent: “je crois en cette Parole. Donc je crois que Dieu m’a tant aimé qu’il a envoyé Jésus sur la terre, et Jésus est mort pour moi ainsi, pour expier mes péchés.”
Je leur demande alors: “Être né de nouveau signifie que les péchés sont expiés et que l’on naît une seconde fois. Donc êtes-vous né une deuxième fois? Et avez-vous le Saint-Esprit dans votre cœur qui n’a pas de péché? Votre ancienne personne est-elle maintenant morte?” À partir de là, ils sont complètement perdus et ne peuvent pas comprendre ce que je dis. Puis ils partent fâchés, disant: “Seul Dieu sait si quelqu’un est né de nouveau ou pas. Es-tu Dieu? De quoi exactement m’accuses-tu? Tu parles à la légère. Si tu continue à dire ce genre de choses ici, tu seras classé comme un hérétique de Guwompa (une branche de la “Secte du Salut” en Corée)! Alors fais attention et repens-toi!”
Ceux qui sont spirituels seront certainement séparés de ceux qui sont charnels. Quiconque vit sans croire en la Parole de Dieu du fond de son cœur est quelqu’un qui finira par se renier lui-même. Si la Parole de Dieu dit qu’Il a sauvé l’humanité par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors chacun doit être capable de renoncer à ses propres pensées et son entêtement, et toujours obéir à la volonté de Dieu. Des gens comme cela sont des chrétiens spirituels. Par contre, ceux qui renient ce que dit la Parole de Dieu sont des chrétiens charnels. Ces gens sont ceux qui s’approchent de Dieu avec le produit de la terre. Leur propre “justice” dépasse la Parole de Dieu ou ce que Dieu a fait pour eux. Ce sont des gens arrogants qui se sont exaltés à un lieu plus élevé que Dieu lui-même. Ces gens charnels seront maudits à la fin. 
Dieu a tracé la ligne du salut pour les descendants d’Adam et Eve. Il nous a donné Sa Parole, pour que nous soyons capables de discerner quel genre de foi est la bonne foi, quel genre de croyances sont des croyances spirituelles ou des croyances charnelles, et quel genre de foi Dieu accepte avec plaisir ou rejette avec dégoût. Nous devons discerner la vraie foi de la fausse foi. 
Qu’en est-il de nous alors? Suivons-nous vraiment ce qui est spirituel pour Dieu de tout cœur? Ou nos cœurs suivent-ils quelque chose de visible pour que notre chair prospère? Des éléments spirituels et charnels existent en nous. Néanmoins, nous devons suivre ce qui est spirituel. Même si les deux éléments coexistent, nous devons rejeter la pensée charnelle pour suivre la pensée spirituelle. L’offrande acceptée par le Seigneur est l’offrande qui est donné avec les premiers nés du troupeau et leur graisse. Dieu n’accepte aucune offrande qui ne soit pas spirituelle. Ce sont seulement les offrandes spirituelles que Dieu accepte; tout le reste qui vient de la chair n’est pas accepté.
Marcher par la volonté de Dieu c’est être spirituel. Bien que ce domaine ne soit pas vu par les yeux physiques, croire en la Parole de Dieu exactement comme elle est et vivre pour le salut des âmes c’est aspirer après l’Esprit. Par contre, chercher la prospérité de la chair et l’exaltation du nom de quelqu’un c’est suivre la chair. En d’autres termes, Dieu n’accepte pas la foi que les gens Lui offrent seulement pour des choses terrestres. Bien que les éléments spirituels et charnels soient présents dans notre vie de foi, le dernier doit être rejeté, alors que le premier doit être mis en avant. Nous devons rechercher les choses spirituelles. Nous avons le Saint-Esprit et la chair, et donc nous sommes capables de faire ce qui est agréable à Dieu tout comme nous pouvons faire ce qui ne lui est pas agréable. Nous devons rejeter l’un et conserver l’autre. Nous devons marcher selon ce qui est agréable à Dieu, et nous devons rejeter tout ce qui ne Lui plaît pas. C’est cela, la vie spirituelle. Par contre, ceux qui sont charnels vivent le genre de vie qui ne plaît pas à Dieu, mais seulement à leur propre chair. 
 

La Parole de Dieu dit que nous devons discerner les choses spirituelles des choses de la chair 

Ce n’est pas seulement au chapitre un de la Genèse que Dieu a séparé les œuvres, mais Il continue cette œuvre de séparation dans les chapitres deux, trois et quatre aussi. En fait, toute la Bible parle de séparer les choses spirituelles des choses de la chair, la Vérité du mensonge. Quand nous regardons en Genèse 11, nous voyons aussi comment Dieu a fait tomber la tour de Babel et a cherché des personnes spirituelles. Dieu cherche ceux qui croient en Sa vérité et vivent pour le salut des autres âmes, vivent par la volonté de Dieu, se tiennent du côté de Dieu, et consacrent leur vie à sauver l’âme des gens, renonçant à eux-mêmes, et marchent en croyant en Dieu de tout leur cœur. Le passage sur les offrandes de Caïn et Abel contient cette vérité.
Mes chers croyants, quelle est donc la foi qui nous sauve du péché devant Dieu? C’est la foi qui croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit complètement accompli par Jésus-Christ le Fils de Dieu. Nous, les gens spirituels, devons accepter tout ce que Jésus-Christ a fait pour nous quand il est venu sur la terre selon sa promesse – tout ce qu’Il a fait, nous devons l’accepter à 100% et y croire. Alors nous pouvons être sauvés et unir nos cœurs à Dieu. Quiconque croit à 100% en l’œuvre du salut de Jésus-Christ, c’est-à-dire qui croit pleinement à ce qu’Il a fait pour nous indépendamment du fait de le comprendre ou non, recevra la rémission de ses péchés une fois pour toutes. 
Jésus est Dieu, mais il fallait qu’Il naisse de la Vierge Marie, incarné en chair. Ceux qui acceptent cette vérité que Dieu a rendu enceinte une femme pour un temps afin de nous sauver, peuvent être sauvés. Par contre, ceux qui ne croient pas juste parce que leur pensée ne peut pas le comprendre, sont des gens charnels. Ils sont des incrédules, des gens comme Caïn. Il y a longtemps, j’ai rencontré un leader chrétien bien connu dont le nom est largement reconnu en Corée. Je ne mentionnerai pas son nom ici, car cela semblerait une attaque personnelle, mais en tous cas, il est pasteur et un membre du comité d’une école fameuse dans une organisation missionnaire. Cet homme m’a dit: “Je ne peux pas croire que Jésus-Christ soit né de la Vierge Marie. Si tu peux me l’expliquer logiquement pour que je puisse comprendre, alors je croirai en Jésus-Christ comme le Sauveur.” Étonné, je répondis: “Comment peux-tu, toi pasteur célèbre, ne pas connaître ces choses? Pour nous sauver des péchés, Dieu devait naître sur la terre dans la même chair que nous, pour prendre tous nos péchés, Il devait naître à l’image d’un homme, par le corps d’une femme, comme cela était prophétisé dans la Bible.” Le pasteur m’a alors demandé comment une vierge pouvait donner naissance à un enfant. Il me défia de lui expliquer ceci. Je lui ai donc dit que si Dieu dit que c’est ce qu’Il a fait, alors c’est effectivement ce qui s’est passé. Mais le pasteur m’a dit qu’il ne pouvait pas croire cela. 
Cela peut sembler incroyable, mais le pasteur m’a vraiment dit cela, en dépit du fait qu’il y avait d’autres chrétiens autour de nous. J’ai dit à ce pasteur qu’il devrait laisser son ministère, et qu’il ne méritait même pas d’être un pasteur. Je l’ai alors repris en lui disant: “Comment peux-tu t’appeler pasteur, alors que tu ne peux même pas croire une simple vérité biblique, que Jésus est né d’une vierge? Tu n’es pas pasteur du tout. Tu devrais démissionner du comité de direction de la mission. Tu ne devrais pas enseigner des étudiants avec ce genre de foi.” 
Si la Parole de Dieu devait être comprise avec notre connaissance limitée pour croire ensuite, alors ce ne serait pas la Parole de Dieu. Tout ce que Dieu dit est la vérité absolue. De plus, Dieu nous parle dans une terminologie compréhensible. Il a été prophétisé que Dieu naîtrait en tant qu’enfant Jésus pour sauver l’humanité du péché, et pour délivrer les descendants d’Adam. Comme il est écrit: “Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous” (Matthieu 1:23). Dieu a promis qu’Il viendrait sur la terre dans la chair d’un homme pour être avec nous. Et quand le temps est venu, Il l’a accompli exactement comme Il l’avait promis. Jésus-Christ est effectivement venu sur la terre dans la chair d’un homme par une vierge nommée Marie. Il a été prophétisé que Jésus-Christ naîtrait du sceptre de Juda (Genèse 49:10). C’est pour cela que Dieu a choisi Joseph, et Marie, comme ils appartenaient à cette tribu. 
Joseph et Marie s’étaient engagés à se marier, et un ange est venu vers Marie avant qu’ils ne soient réellement mariés. “Réjouis-toi! Tu es bénie parmi les femmes! Tu donneras naissance à un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.” “Comment cela se peut-il, car je ne connais pas d’homme?” “Élisabeth était stérile, mais elle a maintenant conçu. Femme, le Tout-Puissant naîtra de toi.” “Comment cela peut-il se faire?” “Rien n’est impossible avec la Parole puissante de Dieu.” Entendant la volonté de Dieu de la part de l’ange, Marie s’est soumise à la parole de Dieu disant: “Je suis une servante. Qu’il en soit fait selon la Parole du Seigneur.” Disant “oui” à la volonté de Dieu en soumission, c’est ce qu’est la foi. Quand Marie s’est soumise à la volonté de Dieu de cette façon, Jésus-Christ a été conçu en elle, et Il est né neuf mois plus tard. 
Quoi que la Bible dise être la volonté de Dieu, alors c’est effectivement Sa volonté. Nous n’avons pas d’autre choix que croire en la Parole de Vérité et la Parole qui dit ce que Dieu a fait pour nous est éminemment crédible. Dieu nous a donné une promesse et Il a fait ces choses pour accomplir sa promesse. Parce que Dieu devait venir sur cette terre à l’image d’un homme pour nous sauver du péché, le Messie est venu sur la terre incarné dans la chair d’un homme. Et puisque les âmes de tous les êtres humains, qui ont la même chair que Lui, ne pouvaient être sauvées du péché et entrer dans Son Royaume que s’Il expiait tous les péchés, Il a été baptisé par Jean-Baptiste pour faire disparaître nos péchés. Quiconque vient devant Dieu en croyant en le baptême de Jésus-Christ et Son sang versé reçoit la rémission des péchés. Pour tous ceux qui croient que Jésus a pris tous les péchés de ce monde en étant baptisé au Jourdain, ils seront remis de tous leurs péchés, peu importe quel genre de péché ils peuvent avoir commis. C’est là l’offrande d’Abel. 
Personne ne devrait apporter une offrande du type de Caïn à Dieu. Les gens qui sont comme Caïn disent qu’ils peuvent comprendre certaines Paroles mais pas d’autres. Le pasteur que j’ai mentionné ci-dessus m’a dit: “La Parole de Dieu peut dire ceci, mais pourquoi tant de gens doutent-ils du mystère de la naissance de Jésus?” puis il dit: “Peu importe ce que dit la Parole de Dieu. Les incrédules ne croiront quand même pas.” Quelqu’un qui ne renonce pas à ses pensées de la sorte est quelqu’un qui offre l’offrande de Caïn. Le pasteur a poursuivi en disant pour protester: “Cela peut être écrit dans la Parole de Dieu, mais depuis 2000 ans jusqu’à ce jour, la plupart des chrétiens ont cru qu’ils iront au Royaume des Cieux même s’ils ne connaissaient pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Donc cela signifie-t-il qu’ils iront en enfer?” Je lui ai alors dit: “Même si les gens croient en Jésus, s’ils ne sont pas nés de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ils iront aussi en enfer, sans faute.”
Ceux qui croient selon leurs propres pensées sont des gens qui donnent l’offrande de Caïn. Autrement dit, l’offrande de Caïn se réfère à la foi de ceux qui ne renoncent pas à leurs pensées et ne croient pas selon la Parole. Le Seigneur dit que les gens comme cela qui essaient d’être sauvés par leurs propres efforts humains et dévouement donnent l’offrande de Caïn. C’est pour décrire exactement ce que la Bible dit simplement: “Caïn apporta une offrande du fruit de la terre.” La foi correcte est celle qui accepte la Parole de Dieu exactement comme elle est, et croit exactement ce qu’Il dit. 
Il y a maintenant beaucoup de gens sur cette planète terre qui sont incapables de donner l’offrande de foi comme Abel. Aujourd’hui, les gens comme Caïn croient et enseignent à leurs églises respectives des constitutions et des doctrines plutôt que la Bible elle-même. Par conséquent, beaucoup de chrétiens finissent par croire la doctrine de la sanctification incrémentale ou des prières de repentance. Mais quel en est le résultat final? Leurs cœurs sont-ils sans péché? La Parole de Dieu déclare ceci: “Or, là où il y a pardon des péchés, il n 'y a plus d'offrande pour le péché” (Hébreux 10:18). Même si la Parole de Vérité de Dieu dit que le Seigneur a pour toujours expié les péchés de l’humanité une fois pour toutes par la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et a ainsi sanctifié tous ceux qui croient en cette Vérité, beaucoup de Presbytériens et identiques refusent de croire cela, disant que cela n’est pas congruent avec leur doctrine. Ceux qui croient aux crédos presbytériens de la sorte donnent l’offrande de Caïn, et la Bible dit que ces gens ne peuvent pas recevoir la rémission éternelle des péchés de la part de Dieu, et donc ils finiront par abandonner Dieu tout comme Caïn.
Néanmoins, Dieu a donné Sa Parole d’évangile de l’eau et de l’Esprit, même à des gens comme cela. Comme il est écrit: “L'Éternel lui dit: Si quelqu'un tuait Caïn, Caïn serait vengé sept fois. Et l'Éternel mit un signe sur Caïn pour que quiconque le trouverait ne le tuât point” (Genèse 4:15). Le fait que Dieu ait mis une marque sur Caïn signifie qu’Il lui a garanti le salut de ses péchés de cette façon. Avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Dieu a garanti aux pécheurs comme cela de recevoir la rémission des péchés. “Si vous changez vos cœurs maintenant et revenez à Moi avec les premiers nés du troupeau et leur graisse, vous ne ferez jamais face à Ma condamnation, et personne ne vous tuera.” Dieu a ainsi garanti le salut à Caïn.
Cependant, même si Dieu a ainsi étendu Sa garantie, Caïn a refusé de renoncer à ses propres pensées. Les gens comme Caïn sont toujours convaincus de leurs propres pensées, quoi qu’il advienne. “J’ai mis tant d’effort et de dévouement à mon offrande, mais mon stupide frère a seulement amené une brebis et l’a placée sur le rocher de son offrande. Maintenant Tu acceptes son offrande, mais tu refuses d’accepter la mienne, que j’ai préparée avec un labeur terrible en travaillant le champ pendant toute une année. Dieu, Tu es injuste. Je pense que Tu te trompes. Il serait préférable pour moi de ne pas croire en un Dieu comme toi. Je ferais mieux d’abandonner. Je vais te laisser de côté.” Donc Caïn abandonna Dieu. 
La Bible dit: “et ne pas ressembler à Caïn, qui était du malin, et qui tua son frère. Et pourquoi le tua-t-il? parce que ses œuvres étaient mauvaises, et que celles de son frère étaient justes” (1 Jean 3:12). Cela signifie que quiconque est comme Caïn est destiné à l’enfer. Et la Bible dit qu’Abraham est né de la descendance de Seth, que Dieu avait donné à la place d’Abel. Ceux qui reconnaissent la justice de Dieu et vivent leur vie centrée sur Dieu; ceux qui croient en la Parole de Dieu de tout leur cœur; ceux qui renoncent à eux mêmes, renoncent à leurs propres pensées, et se soumettent à la volonté de Dieu; et ceux qui acceptent et croient tout ce que Dieu a fait pour eux – la Bible dit que ce sont des gens comme Abel qui iront au Royaume des Cieux. Bien qu’Abel ait été martyrisé, la Bible dit que Dieu a approuvé sa foi, et qu’il est allé au Royaume des Cieux. La Bible parle de ceux qui sont charnels et de ceux qui sont spirituels. Ainsi, les gens sont répartis entre ceux qui sont destinés à l’enfer et ceux qui sont destinés au Ciel. 
Par le passage des Écritures d’aujourd’hui, vous devriez aussi vous examiner vous-même pour voir quel genre d’offrande vous apportez à Dieu, si c’est le type d’offrande de Caïn ou d’Abel. N’êtes-vous pas en train de fonctionner seulement dans la chair, pensant à tort que votre propre zèle et dévouement indique d’une façon ou d’une autre votre foi en Jésus? Si un pécheur était dévoué à Dieu, Dieu accepterait-il l’offrande de cette personne inconditionnellement? Jamais, Dieu dirait: “C’est si pathétique! Je préfère ne pas l’accepter; je n’accepte pas des choses viles.” Dieu dit qu’Il n’acceptera pas d’offrande d’un pécheur. En dépit de cela, beaucoup de gens donnent maintenant cette offrande de Caïn à Dieu. Quiconque apporte l’offrande d’Abel ira au Royaume des Cieux. Dieu l’acceptera. C’est la vraie foi spirituelle que vous et moi devons saisir et à laquelle nous devons nous attacher. 
Il y a tant de chrétiens dans ce monde dont les offrandes sont comme celle de Caïn. L’offrande qui est donnée par la foi, précisément l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui permet de recevoir la rémission des péchés, est une offrande que Dieu accepte. Mes chers croyants, même si les chrétiens croient en Jésus, s’ils ne choisissent pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors ils seront détruits car ils resteront pécheurs. Ceux qui croient seulement en le sang de la Croix, ce en quoi généralement tout le monde croit, et qui cherchent à échapper à la persécution, tombent dans la catégorie de Caïn. Si vous croyez vraiment en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Satan ne vous persécutera-t-il pas? Si vous ne faites face à aucune persécution alors que vous croyez en Jésus, vous devriez examiner votre foi pour voir si ce n’est pas la foi de Caïn.
Combien de chrétiens ont encore des péchés dans leur cœur même s’ils professent croire en Jésus? Et combien est-il facile pour les gens de mener ce genre de vie de foi? S’ils devaient aller à l’église régulièrement, en un rien de temps ils seraient nommés au diaconat, s’ils faisaient quelques offrandes conséquentes, ils seraient faits anciens, et s’ils suivaient simplement un séminaire, ils deviendraient pasteurs. Alors combien est-il facile pour eux de croire en Jésus? Quel travail confortable et facile ont les pasteurs aujourd’hui? Quand quelqu’un est diplômé du séminaire et travaille assez dur pour devenir pasteur principal, il gagne au moins 3000$ par mois. S’il construit une église mammouth et étend le nombre des membres de son église à 10 000, son salaire annuel incluant les bonus fera probablement des centaines de milliers de dollars. Tout le monde révère les pasteurs à succès comme cela et les sert comme des serviteurs de Dieu. Mais ces pasteurs n’ont même pas renoncé à eux mêmes. Tout n’est qu’une part de gâteau pour eux, aussi longtemps qu’ils gardent de bonnes relations avec les gens. Mais ils sont tous liés à l’enfer à cause de ce genre de foi, croyant en Jésus si facilement selon leurs propres pensées. 
Mes chers croyants, avez-vous au moins renoncé à vos propres pensées et raisonnements? Si vous voulez donner l’offrande d’Abel, vous devez renoncer à vos pensées. Considérez ceci. Disons qu’il y a deux offrandes ici: un agneau, tué et coupé pour être offert; l’autre est une pile des meilleures et plus saines des productions de l’année d’agriculture. Quelle offrande serait la plus attirante pour les hommes? L’offrande de Caïn a différents types de produits, et ils sont tous attirants, appétissants, et peuvent être mangés. L’offrande d’Abel, par contre, est le premier né du troupeau. Y a-t-il beaucoup de viande dessus? Non, il n’y a pas tellement de viande dessus, il y a du sang de partout, et c’est un carnage complet. Pensez-vous qu’un agneau est un animal propre? Non! S’il n’est pas baigné, sa fourrure naturelle est très sale. Donc, le produit de cette terre est plus attirant d’une perspective humaine.
Cependant, peu importe combien cela peut être attirant à nos yeux, si ce n’est pas attirant pour Dieu et qu’Il préfère le premier né du troupeau, alors nous devrions cesser de penser comme ceci: “Dieu sera plus glorifié si je donne cela”, mais plutôt renoncer à nous-mêmes, disant: “Dieu, je t’offrirai ceci si cela t’est agréable.” Quiconque ne renonce pas à ses pensées sera jeté en enfer. 
Vous connaissez tous Judas, il était l’un des disciples de Jésus, n’est-ce pas? Judas est allé en enfer parce qu’il n’a pas renoncé à ses propres pensées. Quand Jésus était sur cette terre, Il avait douze disciples avec Lui. Jésus a parlé de Judas à de nombreuses occasions. “L’un de vous me trahira. Celui qui met sa main dans le même plat que moi me trahira.” Malgré cela, Judas a trahi Jésus et l’a vendu. Et ce n’est pas avant que Judas ne voie Jésus-Christ mourant à la Croix qu’il réalisa qu’Il était effectivement le Fils de Dieu. Cependant, Judas n’a pas vraiment cru en Jésus comme le Sauveur, mais il l’a seulement perçu. Même cet homme aurait pu aller au ciel, si seulement il avait renoncé à ses pensées une fois et confessé: “J’étais dans l’erreur tout ce temps. Je L’avais considéré comme un enseignant, un homme remarquable. Mais il est le Messie dont l’Ancien Testament parlait. Seigneur, je crois en toi maintenant.”
Même si nous commettions le péché de trahir Jésus, nous irions toujours au Ciel si nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si Judas avait renoncé à ses pensées une fois en disant: “Jésus-Christ est le Messie qui est venu pour me sauver,” et avait cru en Lui comme son Sauveur, il serait allé au Ciel. Mais qu’a-t-il fait? Il a refusé de renoncer à ses pensées erronées jusqu’à la fin. Il a seulement dit: “J'ai péché, en livrant le sang innocent” (Matthieu 27:4). Cela signifie que Judas n’a pas cru en Jésus-Christ comme son Sauveur jusqu’à la fin. Il savait que Jésus avait raison et qu’il avait tort, mais il n’est pas allé plus loin que cela. Il devait aller plus loin, renonçant à lui même et croyant en Jésus-Christ. Il aurait dû dire: “Jésus, tu es mon Sauveur. Je crois en tout ce que tu as fait pour moi quand tu es venu sur la terre. Tu as pris tous mes péchés en étant baptisé et Tu as payé pour tous mes péchés en versant ton sang à la Croix.” Si Judas avait accepté ce que le Fils de Dieu avait fait pour lui, il aurait été sauvé de tous ses péchés. 
 

Si vous donnez naissance à ceux qui s’opposent à la vérité, vous ne pouvez pas éviter d’aller en enfer

Les gens insensés défient la justice de Dieu jusqu’à la fin, pour après être jetés en enfer. Tout comme Judas, qui défia l’autorité de Dieu et finit en enfer. Le plus méchant de tous est quelqu’un qui clame être plus juste par lui-même que par la justice de Dieu. Bien que Judas ait regretté ce qu’il avait fait en disant: “j'ai péché, en livrant le sang innocent”, il n’a pas vraiment cru en Jésus comme le Fils de Dieu jusqu’à la fin. Il n’a pas cru que le Fils de Dieu avait pris tous ses péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Judas n’a pas reçu Jésus-Christ. Donc sa repentance s’appuyait seulement sur une dimension éthique, et il fut jeté en enfer. Regrettant: “j'ai péché, en livrant le sang innocent”, Judas jeta à terre les trente pièces d’argent qu’il avait reçues aux pieds des prêtres et des anciens, s’en alla, puis se pendit.
Pourquoi Judas s’est-il pendu? C’est parce qu’il voulait établir sa propre justice jusqu’à la fin. Il aurait plutôt dû mettre de côté sa propre justice, et être sauvé en croyant à la justice de Dieu. Judas aurait dû accepter Jésus comme le Fils de Dieu, et il aurait du croire que ce Fils de Dieu l’avait sauvé du péché par Son eau et Son sang.
Dieu a fait l’enfer brûlant pour ceux qui sont trop bornés pour croire en Sa justice. Judas aurait dû accepter le fait que Jésus-Christ s’était sacrifié pour des humains corrompus comme lui, mais il a refusé d’accepter l’évangile de l’eau et de l’Esprit et l’a défié jusqu’à la fin. En d’autres termes, ses pensées sont seulement allées jusqu’à reconnaître que Jésus était un peu plus vertueux que lui-même. 
Mes chers croyants, vous ne pouvez renoncer à vos pensées que si vous avez assez de foi pour dire: “Dieu, j’ai 100% tort, mais tu as 100% raison.” Ce n’est que lorsque nous admettons cela de la sorte que Jésus-Christ peut venir dans nos cœurs, c’est alors seulement que nous sommes délivrés de tous nos péchés. La Bible dit: “L'Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal” (Genèse 6:5). C’est seulement quand nous admettons de tout cœur que nos mentalités et pensées sont fondamentalement mauvaises et fallacieuses que nous pouvons reconnaître que seule la Parole de Dieu est vraie et bonne. Et nous pouvons alors recevoir la rémission des péchés en croyant que Jésus le Fils de Dieu est le Christ qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Pensez-vous que Judas seul a défié Dieu? Beaucoup d’autres ont aussi refusé d’accepter l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans leurs cœurs et ont défié Dieu. Maintenant même, beaucoup de théologiens, de pasteurs renommés et de leaders d’églises, dans la dite chrétienté globale, défient la justice de Dieu avec leur propre justice pour être finalement détruits, tout comme Judas. L’offrande de Caïn était donnée d’une manière qu’il trouvait bonne. Il aurait pu dire “Dieu, accepte mon offrande. Quoi? Tu ne veux pas l’accepter? Accepte-la!” Il donna son offrande de la façon qu’il avait choisie, et non selon les règles établies par Dieu. 
Comme c’est écrit dans le Livre du Lévitique, les gens doivent connaître la loi de rédemption de Dieu, selon laquelle le péché est transféré sur un agneau quand les mains des pécheurs sont posées sur sa tête. Beaucoup de gens n’acceptent pas le fait que tous les péchés de ce monde ont été transférés sur Jésus-Christ quand il a été baptisé par Jean-Baptiste comme la forme d’une imposition des mains. “Comment Jésus peut-il avoir pris mes péchés présents il y a 2000 ans en étant baptisé?” Le christianisme d’aujourd’hui défie la justice de Dieu avec ce qu’il connaît par les pensées de la chair, même si Dieu a pourtant averti en disant: “Eux, au contraire, ils parlent d'une manière injurieuse de ce qu'ils ignorent, et ils se corrompent dans ce qu'ils savent naturellement comme les brutes” (Jude 1:10). C’est pour cela que le christianisme est devenu l’une des religions mondaines. En d’autres termes, il se prévaut des accomplissements et du zèle humains, disant: “Notre dénomination a eu beaucoup de martyrs, des milliers de serviteurs de Dieu et des centaines de missionnaires, et implanté 500 églises en un an. Dieu accepte notre dévouement.” Ainsi, maintenant même, les chrétiens donnent de nombreuses offrandes comme celle de Caïn.
Cependant, la Bible nous dit clairement: “L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande.” Le fait que Dieu agrée l’offrande d’Abel signifie qu’Il l’a acceptée avec plaisir. En d’autres termes, Dieu a approuvé le cœur d’Abel et l’offrande qu’il Lui a donnée. L’offrande d’Abel était en accord avec le cœur de Dieu. 
Mais Dieu “ ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande.” Même si Caïn avait préparé son offrande avec tant d’effort, Dieu ne l’a pas acceptée. De quelle utilité est-ce d’apporter des offrandes à Dieu, s’il ne les accepte pas? C’est inutile, n’est-ce pas? Même si Dieu ne l’accepte pas, si quelqu’un amène des quantités d’offrandes, cela signifie-t-il que le ciel et la terre seront déterminés selon cela? Dieu acceptera-t-il nos offrandes, tant que nous en apportons beaucoup, même s’il dit qu’il n’accepterait pas des offrandes comme celles-là? Vous devez réaliser que plus vous apportez et offrez ce que Dieu méprise, plus Il sera dans le trouble et la colère. Plus les offrandes qui ne plaisent pas à Dieu sont offertes, plus la colère de Dieu s’accumule au-dessus de vos têtes.
Un certain pasteur que je connais a exercé le ministère durant toute sa vie de façon légaliste et stricte, et a pris sa retraite à l’âge de 70 ans. Cependant, il était toujours tourmenté car il avait du péché dans son cœur, et il est une fois venu à la retraite de prière que ma mère organisait. Là, il a prié de la façon suivante: “Dieu, je suis près de la retraite, et mon temps est proche aussi, mais j’ai tant de péchés dans mon cœur. Pourtant, j’ai vécu pour toi pendant près de 70 ans, et tu m’accueilleras quand même. Dieu, je crois en toi. Si tu ne m’avais pas donné ta grâce, et si je n’étais pas sauvé, comment aurais-je pu exercer le ministère jusqu’à l’âge de 70 ans? Je me confie en toi.”
Mes chers croyants, comme ce pasteur a amené ses 40 ans de service en tant que pasteur et prié Dieu de l’accepter, sera-t-il en mesure d’entrer au Ciel ou non? Tristement, il ne sera pas accueilli au ciel. Quiconque a un cœur pécheur ne peut pas aller au Ciel. Malheureusement pour ce pasteur, c’est un fait indéniable qu’il avait du péché dans son cœur, et c’est pour cela qu’il allait dans toutes les retraites de prière ou les églises pour résoudre ce problème. Mais il avait toujours son égo, et il se vantait donc de ne jamais être allé dans une église ou une retraite de prière marquée d’hérésie. Il montrait sa fierté en disant: “Je n’irai jamais quelque part qu’on appelle hérésie même si je devais aller en enfer à cause de mes péchés.”
Mes chers croyants, essayez-vous de confronter Dieu par votre propre fierté? Dieu enverra-t-il quelqu’un qui ne renonce pas à sa fierté au ciel, quelqu’un qui ose confronter Dieu et essaie de se rendre supérieur à Lui? Bien sûr que non! À qui le passage des Écritures d’aujourd’hui se réfère-t-il? Par l’offrande d’Abel, il nous est dit: “Voici la foi des justes nés de nouveau”, alors que par l’offrande de Caïn, le texte vise les chrétiens qui élèvent leur propre orgueil et leur propre justice, pour finalement être maudits de Dieu et jetés en enfer. Il est parlé de deux genres de personnes et de leur genre de foi en même temps. Alors que nous devrions écouter ce que la Parole de Dieu dit à notre sujet, nous avons aussi besoin d’écouter ce que Dieu dit aux autres. 
Les gens comme Caïn gaspillent leur vie à préparer des offrandes du fruit de la terre jusqu’au jour de leur mort. Ils disent: “Aujourd’hui, j’ai manqué la réunion de prière du matin, mais je ferai tout pour y être demain. Cette année j’ai été un peu malhonnête dans mes dîmes, mais l’année prochaine je serai entièrement fidèle. J’irai aux programmes d’évangélisation pour prêcher l’évangile. Je rendrai témoignage de Jésus à cent personnes par an. Je ne causerai pas de problème à mon pasteur. J’essaierai de ne manquer aucune réunion.” Mais peuvent-ils vraiment garder toutes ces résolutions? Leur cœur le veut, mais leur chair est trop faible, et donc ils finissent toujours par échouer dans leurs objectifs. 
Finalement, il vient un temps où le rideau de la vie doit se fermer. Dieu les appelle: “Ton temps est venu.” Ils disent alors: “Seigneur, accepte-moi s’il te plaît. Accepte ce pécheur plein d’iniquités. Je viens à la maison, près de toi. Je suis un pécheur. Je suis le pire des pécheurs. Mais Seigneur, je crois en toi, alors s’il te plaît accepte moi comme je suis.” Ils laissent aussi leurs dernières volontés à leurs enfants en disant: “Mes enfants, croyez en Jésus fidèlement. Je pars en premier. Je vais au Royaume des Cieux avant vous et préparerai votre place, puis vous viendrez me rencontrer là-bas. Je suis sûr que si seulement vous croyez en Jésus d’une façon ou d’une autre vous irez tous au Royaume des Cieux. Ce grand-père s’en va. Ce père s’en va. Au revoir pour l’instant, mes chers enfants!”
Cependant, leur cœur est plein de peur à cause de leurs péchés. Donc ils disent: “Seigneur, j’ai peur. Accepte-moi s’il te plaît. Accepte ce pécheur qui a tant d’iniquités. Oh, Seigneur, je crois en toi. Accepte-moi s’il te plaît. Je crois que tu m’accepteras tel que je suis. Amen! Je crois en toi!” Parce qu’ils n’ont pas l’assurance du salut, ils demandent aux autres de chanter cet hymne jusqu’à ce qu’ils meurent: “♪Ne me laisse pas, Oh bon Sauveur, entends mon humble cri. ♪Même si d’autres aussi appellent, ne me laisse pas.♪” Puis ils meurent. 
Ces gens ont été trompés par le faux évangile jusqu’à leur fin. Ils ont défié Dieu et se sont trompés eux-mêmes jusqu’au jour de leur mort. Mais Dieu a parlé à la conscience de leur cœur: “Tu ne peux pas venir au Ciel. Tu n’es pas mon enfant. Tu dois d’abord recevoir la rémission de tous tes péchés.” Ainsi, Dieu a parlé à leur conscience jusqu’au jour de leur mort. Ce n’est pas juste une fois ou deux que Dieu leur a parlé. Il leur avait parlé répétitivement depuis leur jeunesse jusqu’à leur mort. “♪Ne me laisse pas, Oh bon Sauveur, entends mon humble cri. ♪Même si d’autres aussi appellent, ne me laisse pas.♪” À chaque fois, ils chantaient: “♪Ne me laisse pas, Oh bon Sauveur, entends mon humble cri. ♪Même si d’autres aussi appellent, ne me laisse pas.♪” et priaient “Seigneur, je crois que j’irai au Ciel. S’il te plaît accepte-moi.”
Le Seigneur dit à la conscience de ces gens: “Tu ne peux pas venir au Ciel. Tu n’es pas autorisé ici. Après tout, n’as-tu pas encore des péchés dans ton cœur? Tu devrais savoir que si tu as des péchés, tu ne seras pas admis au Ciel.” Sans exception, le Seigneur a clairement visité leur cœur et l’a fait témoigner en eux. Même si leurs cœurs sont pleins d’inquiétude, ils ne se sont pas soumis à la voix de Dieu, mais plutôt, concernés par ce que pourraient dire les autres, ils ont géré leur apparence extérieure pour prétendre être en paix, en disant: “Je crois que le Seigneur m’acceptera tel que je suis.” Jusqu’à la fin, ils défient Dieu et se trompent eux-mêmes, trompent Dieu, et prennent son nom en vain. Où les gens qui se trompent eux-mêmes iront-ils à la fin? Parce que beaucoup de gens se trompent eux-mêmes, ils finiront par se retrouver en enfer. Ils n’iraient certainement pas en enfer s’ils ne trompaient pas leur propre cœur. 
“Ton salut pose problème. N’as-tu pas de péché?” Dieu vient vers la conscience des gens en disant des choses comme celle-là. Mais en dépit de cela, les gens sont si conscients de ce que pourraient dire les autres à leur sujet qu’ils ne se révèlent même pas tels qu’ils sont eux-mêmes, et ils se trompent donc eux-mêmes. Les gens comme cela ne peuvent pas trouver grâce auprès de Dieu. Savez-vous combien de gens dans ce monde sont comme cela? Aujourd’hui, près de 99 pour 100 des gens sont des descendants de Caïn. Les descendants d’Abel sont à moins de un pour 1000, ou peut-être même pas sur 10000. Quand on considère la population mondiale dans ce contexte, ceux qui sont comme Caïn constituent la majorité absolue. Ceux qui disent qu’ils iront au Ciel juste parce qu’ils croient en Jésus d’une certaine façon, même s’ils ont des péchés dans leur cœur, donnent tous “l’offrande de Caïn.”
Il est écrit: “L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande.” Abel a été approuvé par Dieu. Mes chers croyants, vous devez réaliser combien les offrandes de Caïn et Abel étaient différentes, et combien la leçon contenue dans ce passage est importante, et combien de gens donnent encore l’offrande de Caïn et donc irritent Dieu. Pour tous ces gens, nous devons enseigner le véritable évangile, précisément l’offrande d’Abel. 
 


Qu’est ce que l’évangile de l’eau et de l’Esprit dont la Bible parle? 


En Matthieu 3:13-17 nous lisons le récit où Jésus a pris tous les péchés de tous les pécheurs quand Il est venu sur la terre. Ce que nous devons réaliser premièrement c’est que ce n’est pas à cause de Son humilité que Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste comme pour montrer un signe d’humilité. Le baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste était le ministère où Il a “une fois pour toutes” pris les péchés de ce monde sur Lui.
Nous devons d’abord savoir correctement que Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste pour prendre nos péchés. Cette conscience est absolument nécessaire pour connaître et comprendre l’évangile de l’eau et de l’Esprit. La vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit est la connaissance cruciale de la vérité qui est indispensable pour que vous soyez libéré du péché, et c’est la puissance de Dieu. “Le baptême par lequel Jésus a pris tous les péchés des pécheurs de ce monde une fois pour toutes” n’est pas un événement mineur qui puisse être ignoré. C’est significatif et c’est un élément absolument indispensable à notre salut. 
Il y a longtemps, les Apôtres ont reçu la rémission des péchés en croyant en le baptême de Jésus et Son sang à la Croix, et ils ont prêché cette foi. L’apôtre Pierre a aussi témoigné de cet évangile dans 1 Pierre 3:21. Cependant, les gens aujourd’hui prennent le baptême de Jésus trop à la légère. Alors qu’ils croient en la Croix de Jésus comme l’axe du salut, ils n’accordent aucune importance à Son baptême, et certains le renient même. Néanmoins, vous devez maintenant réaliser que le baptême de Jésus et Sa mort à la Croix constituent la seule Vérité qui nous sauve. 
Les chrétiens d’aujourd’hui croient facilement en le sang de Jésus à la Croix, et ils le prêchent fidèlement aussi. Ils sont donc complètement inconscients de l’importance du baptême que Jésus a reçu, et ils ne veulent pas en savoir plus non plus. Ils pensent: “Tout ce que je dois faire c’est croire en le sang de Jésus comme la plupart des gens autour de moi. Quel est donc le problème, même si je ne connais rien du baptême de Jésus?” Ils ignorent donc la puissance du baptême de Jésus qu’Il a reçu de Jean-Baptiste, et ils n’essaient même pas de la connaître. C’est parce qu’ils sont ignorants du fait que le baptême de Jésus et Sa Croix constituent un évangile parfait. Pour que les gens ne puissent pas recevoir la rémission de leurs péchés, Satan dans son plan rusé à couvert la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit au travers de l’histoire du christianisme, et à la place les a fait croire en un demi évangile seulement, ce qui en réalité n’est pas l’évangile du tout.
Tous ceux qui sont liés par leurs péchés peuvent-ils être sauvés des péchés s’ils croient seulement en le sang de Jésus à la Croix? Non, ils ne peuvent pas être sauvés ainsi. Cependant, parce qu’ils ont cru tout ce temps que “l’on est sauvé des péchés si l’on croit seulement en le sang de Jésus à la Croix”, ils ont manqué d’apprécier l’importance du baptême de Jésus et l’ont totalement ignoré. Satan sait très bien que peu importe avec quelle ferveur les gens ont cru en Jésus, s’ils ne connaissent pas l’importance du baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste et sa puissance, alors leur foi sera totalement vaine. C’est pour cela que même aujourd’hui, Satan les retient à travers les églises mondaines, pour que les gens restent aveugles spirituellement et ne puissent pas croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le but de Satan est donc de cacher l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux yeux des gens avec un évangile erroné, pour que les chrétiens ne soient pas capables de découvrir ce qu’il en est du baptême de Jésus. 
 


Les preuves de la déclaration de la Bible que Jésus a pris les péchés de tous les pécheurs de ce monde une fois pour toutes par Son baptême 


La première preuve vient de Matthieu 3:15, qui nous dit que tous les péchés de ce monde ont été transférés sur Jésus une fois pour toutes quand Jean-Baptiste baptisa Jésus-Christ: “Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus.” Le baptême de Jésus par Jean-Baptiste avait pour but de prendre sur Lui une fois pour toutes les péchés des gens de ce monde. 
Ici, le mot “ainsi” c’est “οϋτως γάρ” (hoo’-tos gar) en grec. Ce qui signifie “de cette façon”, “comme il convient”, ou “il n’y a pas d’autre moyen que celui là”. Accomplir “tout ce qui est juste”, c’est “πάσαν δικαιοσύνην” (pasan dikaiosunen) en grec, qui signifie “l’état le plus parfait qui n’a aucun défaut du tout”. 
Donc ce passage nous montre clairement que Jésus a irréversiblement pris les péchés de l’humanité sur Lui de la manière la plus appropriée par Son baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste. Il a fait cela car c’est alors seulement que “tout ce qui est juste” selon Dieu pouvait être accompli. “Toute la justice” de Dieu est la droiture de Dieu dans le fait de prendre les péchés de ce monde par le baptême que Jésus a reçu. C’est la justice de Dieu. En étant baptisé et en versant Son sang à la Croix, Jésus a complètement effacé les péchés de l’humanité et l’a sauvée de toute condamnation. Mais quiconque refuse de croire en cette Vérité sera condamné pour ses péchés, car il est écrit: “Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu” (Jean 3:18). C’est le juste salut et la juste condamnation de Dieu. La justice de Dieu a été accomplie avec Son juste salut.
Quand Jésus est venu sur cette terre, Il a été baptisé par Jean-Baptiste, et quiconque croit en cela n’a pas de péché dans son cœur. Pour autant que la méthode d’expiation des péchés de ce monde par Jésus soit concernée, si ce n’était pas par la méthode du baptême par Jean-Baptiste et de la mort par crucifixion, le juste salut de Dieu n’aurait pas pu être accompli. Par Son baptême et Son sang, Jésus a expié tous nos péchés, y inclus les péchés de ce monde une fois pour toutes par la justice de Dieu, de façon juste et parfaite. C’est par le baptême de Jésus qu’Il a reçu de Jean-Baptiste qu’Il a pris tous les péchés de l’humanité, a été crucifié, et nous a ainsi sauvés parfaitement. De la sorte, le Seigneur a accompli toute la justice de Dieu une fois pour toutes. Ainsi, l’amour de Dieu a été manifesté par Jésus-Christ. C’est pour accomplir notre salut que Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste et a été crucifié. 
Le but du baptême que Jésus a reçu au Jourdain par Jean-Baptiste était de prendre tous les péchés de ce monde une fois pour toutes. Où tous nos péchés sont-ils donc allés? Les chrétiens d’aujourd’hui croient que leurs péchés restent intacts dans leur cœur. Quand Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste pour prendre tous les péchés des pécheurs, et qu’Il a effectivement porté tous ces péchés, comment peut-il encore y avoir des péchés dans ce monde? Si vous croyez cela, comment vos péchés auraient-ils pu être expiés? Ceux qui croient pleinement en le baptême de Jésus réalisent que leurs péchés ont été transférés sur le corps de Jésus. Cependant, ceux qui ne croient pas au baptême de Jésus de tout cœur ne peuvent pas dire: “il n’y a pas de péché dans mon cœur.”
Nous devons croire que Jésus a pris nos péchés personnels aussi lorsqu’Il a été baptisé. Si vous croyez en cette vérité, comment vos péchés pourraient-ils encore être avec vous? Si vous connaissez vraiment le sens du baptême de Jésus et de Son sang versé à la Croix, et si vous croyez réellement cela, alors il ne peut absolument pas rester de péché dans votre cœur. Puisque les péchés de ce monde ont été transférés de façon juste sur Jésus par Son baptême, et si nous croyons de tout cœur que Jésus a accompli l’œuvre juste qui consiste à prendre tous nos péchés, alors nous pouvons être parfaitement sauvés de tous nos péchés. Tout le monde devrait croire en cette vérité et être sauvé de tous ses péchés personnels aussi. 
 


L’implication du baptême de Jésus 


“Baptême”, “βάφτισμα (baptisma)” en grec signifie “être immergé”. Baptiser, “baptizo” en grec, signifie immerger, enterrer, ou purifier. Le baptême que Jésus a reçu a le pouvoir de prendre les iniquités des pécheurs de ce monde et de les effacer. Jésus a immergé Son corps dans l’eau du Jourdain et a été baptisé par Jean-Baptiste comme la forme d’une “imposition des mains”. C’était la même chose que le concept de “l’imposition des mains” de l’Ancien Testament, où les mains étaient posées sur la tête de l’animal à sacrifier sur l’autel des holocaustes. Ainsi, quand Jean-Baptiste baptisa Jésus, il posa aussi ses deux mains sur la tête de Jésus.
Matthieu 3:16 poursuit en disant: “Quand Il a été baptisé, Jésus est sorti de l’eau.” Cela signifie que lorsque Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste, Il l’a reçu sous la forme d’une pleine immersion. Cela implique que Jésus a pris les péchés de l’humanité sur Lui-même, et qu’Il allait mourir ensuite à la Croix et ressusciter d’entre les morts. Le fait que Jean-Baptiste pose ses mains sur la tête de Jésus signifie que les péchés du monde étaient effectivement transférés sur Jésus. Le fait que Jésus soit submergé sous l’eau signifie Sa mort. Le fait que Jésus sorte de l’eau, par contre, implique Sa résurrection. Donc, la transmission de nos péchés, notre mort et notre résurrection sont tous contenus dans la vérité du baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste. 
Le fait que Jésus soit baptisé par Jean-Baptiste est l’accomplissement du salut de Dieu promis dans les règles de l’Ancien Testament, où l’animal sacrifié acceptait tous les péchés du peuple d’Israël une fois pour toutes au Jour de l’Expiation quand le Souverain Sacrificateur posait ses mains sur sa tête. C’est pour cela que le chapitre du livre des Hébreux se réfère au sacrifice du Jour de l’Expiation et explique en détail la propitiation éternelle de Jésus. De cette façon, Dieu a accompli la vérité qui expie tous les péchés de ce monde une fois pour toutes et éternellement. En prenant tous les péchés de ce monde par Son baptême, en mourant à la Croix à la place de nous les pécheurs, et en ressuscitant des morts pour ramener Ses croyants à la vie, Jésus a accompli parfaitement la volonté du Père. Aujourd’hui, le baptême que les croyants en le baptême de Jésus reçoivent est l’affirmation de notre salut de toutes les iniquités, et c’est une marque de foi qui indique que nous croyons au baptême de Jésus, à Sa mort à la Croix, et à Sa résurrection, comme notre salut. Notre baptême d’eau n’a donc rien à voir avec Son baptême.
En Matthieu 3:15, Jésus dit à Jean-Baptiste: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.” Ce verset montre très clairement que la raison pour laquelle Jésus a été baptisé était d’accomplir la justice de Dieu. “Tout ce qui est juste” de Dieu signifie la droiture de Dieu. Le Livre des Romains déclare que nous sommes rendus purs de tout péché en croyant de la sorte. Ceci a été rendu possible parce que Jésus a pris tous les péchés de l’humanité par Son baptême, et Il a ainsi sauvé tous les pécheurs du péché. Nous devons donc croire en la vérité qui nous fait vraiment naître de nouveau. Matthieu 3:15 proclame donc le centre du problème: “Il est juste que je sois baptisé par toi, et que tu me baptises, pour que tous les péchés des pécheurs de ce monde soient expiés.” C’est là la justice de Dieu. C’est la raison pour laquelle Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste, et pourquoi Il a pu être crucifié par la suite. C’était pour expier tous les péchés de ce monde que Jésus a été “ainsi” baptisé par Jean-Baptiste – c’est-à-dire, par la méthode de l’imposition des mains par laquelle Jésus a pris nos péchés. Donc, pour que les pécheurs soient rendus justes, Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste comme premier acte de Sa vie publique, et Dieu le Père L’avait envoyé pour cela.
Le mot “justice” ici se réfère à la “droiture” qui n’a pas de défaut sous aucun aspect. Le fait que Jésus et Jean-Baptiste aient accompli toutes les œuvres justes de Dieu ensemble signifie que Jésus a effacé les péchés de tous une fois pour toutes en étant baptisé par Jean-Baptiste quand Il vint sur cette terre. En étant baptisé, en versant Son sang, et en ressuscitant d’entre les morts au troisième jour, Jésus a accompli l’œuvre juste la plus importante, c’est-à-dire, la justice de Dieu. Tout ceci est la vérité qui a accompli la justice de Dieu. La justice de Dieu est ce qui délivre tout le monde de ses péchés, et donc pour expier les péchés de ce monde, Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste, a versé Son sang à la Croix en portant les péchés du monde, et a ainsi sauvé tous les pécheurs.
Ce que tout pécheur veut et après quoi il aspire, c’est être purifié de tous ses péchés et aller au Ciel. C’est pour cela que Jésus est venu sur la terre et a été baptisé par Jean-Baptiste, pour expier, une fois pour toutes, les péchés de tous les pécheurs vivant sur cette terre. Parce que Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste, les péchés de ce monde ont été enlevés des gens de ce monde et transférés sur le corps de Jésus. Il était ainsi convenable pour Jésus d’accomplir les œuvres justes de Dieu en étant baptisé de cette façon. 
Matthieu 3:15 dit: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste”. Par là, Jésus disait en réalité: “Jean, il convient que je reçoive de toi le baptême qui accomplit la justice de Dieu, et que j’accepte les péchés des pécheurs de ce monde, et d’ainsi accomplir la justice de Dieu.” Jésus nous dit maintenant: “Le Seigneur Dieu a entièrement sauvé les pécheurs de tous leurs péchés. C’est la raison pour laquelle je suis venu. Pour accomplir la justice de Dieu, il convenait que je reçoive le baptême de Jean-Baptiste, et que je sois crucifié puis ressuscité d’entre les morts. C’est l’œuvre juste que j’ai accomplie pour ton salut. Donc tu dois maintenant croire en la justice de Dieu.”
La méthode que Jésus a choisie pour nous sauver de tous les péchés de ce monde était d’être baptisé, de verser Son sang à la Croix, et de ressusciter d’entre les morts. En posant ces actes justes, Il a accompli la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour nous. Et pour tous ceux qui croient en cette Vérité de l’évangile, Il nous a donné le vrai salut, la vie éternelle, et la bénédiction de devenir enfant de Dieu. Nous devons réaliser que c’est la foi la plus juste et précieuse pour que nous soyons sauvés de nos péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui a accompli la justice de Dieu.
Mes chers croyants, quand Jésus dit qu’Il est venu sur cette terre pour expier tous nos péchés, y a-t-il quelqu’un qui puisse objecter à cette vérité? Je sais qu’il n’y en a pas parmi vous. Qui pourrait jamais objecter à ce que Jésus a fait quand Il est venu sur cette terre pour expier les iniquités des pécheurs? Personne! Y a-t-il quelqu’un qui protesterait la Vérité – que Jésus, pour le salut des pécheurs, a pris les péchés de ce monde en étant baptisé, a été crucifié et mourut à la Croix, ressuscita d’entre les morts, et nous a ainsi sauvés de tous les péchés de ce monde? Qui pourrait dire que cela est faux bibliquement? Si quelqu’un objecte à ceci, il s’opposera certainement à la justice de Dieu.
Qu’un pécheur puisse être purifié de ses péchés ou non est déterminé sur la base du fait qu’il croie ou non au baptême de Jésus et Son sang à la Croix. Le salut est déterminé selon la présence ou l’absence de cette foi en la justice de Dieu. Ceux qui croient en la justice de Dieu sont rendus justes, mais ceux qui ne croient pas en la justice de Dieu continuent à vivre comme des pécheurs pour finir en enfer. Chacun de nous ira soit au Ciel soit en enfer en fonction de notre foi, si nous croyons en la Vérité ou pas. Pour qu’un pécheur soit sauvé il n’y a pas d’autre moyen que de croire en le baptême de Jésus et Son sang à la Croix.
En dépit de cela, les chrétiens continuent généralement de croire ardemment: “Le sang de Jésus seul est le salut”, et certains disent même: “Tout le monde peut être sauvé en croyant seulement au nom de Jésus.” D’autres disent: “Pour être sauvé, on doit croire en Jésus et vivre vertueusement.” Cependant, étant donné le fait que Jésus a dit: “J’ai été baptisé par Jean pour expier toutes les iniquités de chaque pécheur”, quand il est question de la méthode de l’expiation des péchés de tous les pécheurs, il n’y a pas d’autre salut que le baptême et le sang versé de Jésus, et donc nous devons croire en ces deux choses. Jésus témoigna clairement “il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.” Pour que les pécheurs reçoivent la rémission de leurs péchés, la foi en le baptême de Jésus, en Sa mort à la Croix, et en Sa résurrection, est ce qu’il y a d’approprié.
Dans le but de sauver les pécheurs de tous leurs péchés, originel et personnel aussi, Jésus a été baptisé par Jean, a été crucifié pour mourir et ressusciter d’entre les morts. Pour expier les iniquités de tout pécheur, et pour devenir le Sauveur de tous les pécheurs, Jésus a volontairement reçu le baptême de Jean-Baptiste, porta volontairement la punition de la crucifixion réservée aux pires criminels, et en ressuscitant d’entre les morts, Il se révéla Lui-même à beaucoup de disciples. Donc, en croyant au baptême de Jésus, les pécheurs deviennent justes, et en croyant en le sang versé de Jésus à la Croix, ils deviennent enfants de Dieu, pour ne plus jamais être condamnés pour le péché. 
Cependant, la plupart des chrétiens ne savent toujours pas pourquoi Jean-Baptiste a baptisé Jésus. Ils professent toujours croire en Jésus comme leur Sauveur. De plus, il y a beaucoup de chrétiens qui objectent même le fait que Dieu ait créé l’univers et tout ce qu’il contient. Épousant la théorie de l’évolution, ils disent avec arrogance: “Dieu n’a pas créé l’univers et tout ce qu’il contient. L’univers a existé spontanément par une explosion cosmique géante, et tout s’est mis à exister par l’évolution.” Ces gens sont tous insensés. 
Si leur déclaration était juste, alors les pissenlits se changeraient-ils en roses après un temps? Selon les arguments stupides des évolutionnistes, ce sont certains singes qui ont évolué en hommes. Mais les pissenlits ont existé parce que le Créateur a dit: “Qu’il y ait des pissenlits.” Donc les pissenlits ne peuvent pas se changer en roses juste parce que le temps passe. Une espèce peut changer en de nouvelles formes ou modèles car elle s’ajuste à l’environnement changeant, mais les espèces en elles-mêmes, que Dieu a créées au commencement, ne peuvent pas changer, et leur véritable essence ne change pas.
 


Nous devons tous renoncer à nos pensées et suivre les pensées du Seigneur et Son plan 


Quiconque veut recevoir la rémission des péchés a besoin de renoncer à lui-même. Le Seigneur dit: “Quiconque veut me suivre doit renoncer à lui-même et prendre sa croix.” Pour atteindre notre salut, nous devons croire en le baptême de Jésus et en Son sang à la Croix comme notre véritable salut.
En étant baptisé par Jean-Baptiste, versant Son sang à la Croix, et ressuscitant d’entre les morts, le Seigneur a sauvé ceux qui croient en Lui des péchés une fois pour toutes. Si le Dieu de vérité nous dit qu’Il a fait tout cela, alors tout ce que nous devrions faire c’est croire en la Parole écrite telle qu’elle est. Si le Seigneur nous dit qu’il nous a sauvés des péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors nous devons le croire comme cela, plutôt que de dire: “Est-ce le seul moyen de recevoir la rémission des péchés?” Le Seigneur nous a sauvés de cette façon parce que c’est Son droit souverain de le faire, et non quelque chose à quoi nous pouvons objecter. Qui sommes-nous pour défier Dieu? Comme un potier fait tout ce qu’il veut de ses poteries, ainsi Dieu fait tout ce qu’Il désire. 
Dieu le Père dit aussi que pour sauver les pécheurs du péché, Il a amené Jésus à être baptisé par Jean-Baptiste et L’a fait crucifier et verser Son sang à la Croix. Donc quel pécheur pourrait refuser de croire cela et rejeter l’amour de Dieu, juste parce que cela ne lui plaît pas, et dire: “Comment Jésus a-t-il pris mes péchés sur Lui par Son baptême?” Bien sûr, chacun est libre de rejeter Son amour. Mais chacun est aussi libre de croire. Et si quelqu’un rejette ou ignore cette Vérité du salut qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors il ne peut pas devenir enfant de Dieu. Il restera un pécheur car il ne croit pas. Le péché de cette personne est le péché de ne pas croire en l’amour de Dieu et Sa justice. Donc, quiconque a du péché dans son cœur doit croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Quel serait le résultat si un pécheur ne croit pas en l’évangile de la justice de Dieu? Si les pécheurs rejettent le baptême et le sang de Jésus, qui a remis tous leurs péchés, parce qu’ils ne sont pas satisfaits de cela, ils finiront par être condamnés pour leurs péchés à la fin; mais qui sera fautif? Ne serait-ce pas leur propre faute s’ils refusaient de croire en l’amour de Dieu et Sa justice? Jésus n’a rien fait de mal contre nous. C’est pour cela qu’il a déjà pris tous nos péchés par le baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste. Croirez-vous en la justice de Dieu, ou préférerez-vous ne pas croire et la rejeter jusqu’à la fin, même si vous restez pécheur? Votre cœur veut-il rejeter l’évangile de l’eau et de l’Esprit? J’exhorte chacun de vous à accepter cette Vérité dans vos cœurs, à être délivrés de vos péchés, et à devenir les instruments de la justice de Dieu, Ses ouvriers fidèles. 
Croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit! Le salut de Dieu viendra alors à vous et le Ciel sera dans votre cœur. Examinez l’évangile de l’eau et de l’Esprit! Vous trouverez alors la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit exactement telle qu’elle est. Frappez à la porte! Vous découvrirez la justice de Dieu cachée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et la porte du Ciel sera ouverte pour vous. Si vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit par lequel Jésus a délivré les pécheurs, vous recevrez la rémission des péchés et le don du Saint Esprit. C’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que vous devenez juste. C’est en croyant en la justice de Dieu que vous devenez un enfant de Dieu et irez au Ciel. Que votre foi soit approuvée de Dieu ne dépend que de vous. 
Pour ceux d’entre vous qui seraient encore dans le doute au sujet de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, laissez-moi une fois encore reprendre la signification du baptême de Jésus. Le baptême que Jésus a reçu signifie que les péchés du monde ont été transférés sur Lui. Quand Jésus fut baptisé par Jean-Baptiste, tous nos péchés ont été transférés sur l’Agneau, tout comme les péchés des Israélites dans l’Ancien Testament étaient transférés sur l’animal à sacrifier par l’imposition des mains. Cependant, à la différence des pécheurs ou du Souverain Sacrificateur de l’Ancien Testament qui posaient leurs mains sur un animal pour transférer leurs péchés quotidiens ou annuels, Jésus a pris tous les péchés de toute la race humaine une fois pour toutes par Son baptême. Par le baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste, en d’autres termes, le Seigneur a expié toutes les iniquités des pécheurs de la façon la plus appropriée. Vous aussi devriez donc poser vos mains sur Jésus et transférer tous vos péchés sur Sa tête par la foi en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Les sacrificateurs de l’Ancien Testament faisaient des sacrifices jour après jour. Le Souverain Sacrificateur faisait aussi un sacrifice une fois par an, mais peu importe combien de fois il avait fait cela, le péché ne cessait jamais dans les cœurs. Donc quand le Souverain Sacrificateur mourrait, son fils lui succédait comme nouveau Souverain Sacrificateur et continuait son devoir de sacrificateur. Par contre, Jésus est devenu le Souverain Sacrificateur du Royaume de Dieu et a offert le sacrifice éternel de Son propre corps: Il a pris les péchés du monde non sur un animal, mais sur Son propre corps sans péché ni défaut par Son baptême, est mort à la Croix, ressuscité d’entre les morts, et a ainsi apporté la vie éternelle à Ses croyants. Le Seigneur a purifié Ses pécheurs une fois pour toutes, non avec le sang d’un animal, mais en offrant Son propre corps pour être baptisé et verser son sang. Ce salut est éternel. 
Si nous devions recevoir la rémission des péchés jour après jour comme c’était le cas du temps de l’Ancien Testament, alors Jésus devrait vivre sur cette terre en chair maintenant même. Cependant, pour délivrer les pécheurs des péchés de ce monde, le Seigneur a abandonné Son corps à Jean-Baptiste pour être baptisé, acceptant ainsi tous nos péchés, Il a versé Son sang à la Croix, et Il a ainsi restauré Ses croyants une fois pour toutes. En d’autres termes, c’est par l’évangile de Son baptême et de Son sang à la Croix que le Seigneur a sauvé les pécheurs du péché une fois pour toutes et pour toujours. 
 


L’évangile dont témoigne Jean-Baptiste n’est autre que l’évangile de l’eau et de l’Esprit 


Celui qui allait témoigner: “Jésus a pris tous les péchés du monde en étant baptisé par Jean-Baptiste”, était Jean-Baptiste. C’est ce Jean qui a personnellement baptisé Jésus pour transférer les péchés du monde sur Lui, et c’est ainsi que Jésus a pris les péchés du monde. En témoignant de cette vérité, Jean-Baptiste dit en Jean 1:29: “Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.” Avant que Jésus ne reçoive le baptême reçu par Jean-Baptiste, Il n’avait pas encore pris les péchés du monde. Mais une fois que Jésus avait pris les péchés du monde en étant baptisé par Jean-Baptiste, Il était devenu le parfait Agneau de Dieu. C’est parce que Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste que Jean pouvait rendre ce témoignage en disant à voix haute: “Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.”
Comme il est écrit: “Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde” (Jean 1:29), Jean a témoigné ici que Jésus est “l’Agneau de Dieu”. Cela signifie que la propitiation pour les iniquités de tout pécheur n’est autre que Jésus. C’est exactement parce que Jésus a pris tous les péchés de ce monde une fois pour toutes en étant baptisé qu’Il est devenu la propitiation légale pour les pécheurs. 
 


L’évangile dont témoignent les douze disciples 


Il est écrit en Actes 1:21-22: “Il faut donc que, parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps que le Seigneur Jésus a vécu avec nous, depuis le baptême de Jean jusqu'au jour où il a été enlevé du milieu de nous, il y en ait un qui nous soit associé comme témoin de sa résurrection.” Ce passage souligne les qualifications de l’apostolat que Pierre proposa quand les disciples devaient choisir un nouvel apôtre pour remplacer Judas. En bref, un apôtre ne pouvait être choisi que parmi les disciples qui témoigneraient que Jésus-Christ est devenu le Sauveur des pécheurs en étant baptisé. Ce à quoi nous devons porter une attention particulière ici c’est la phrase “depuis le baptême de Jean.” En d’autres termes, le nouvel apôtre devait être quelqu’un qui avait marché avec Jésus depuis qu’Il avait été baptisé, un homme juste qui savait pleinement pourquoi Jésus avait reçu le baptême d’eau de Jean-Baptiste, et exactement pourquoi Jésus était mort à la Croix – seul un tel homme était qualifié pour devenir apôtre. Les apôtres étaient des disciples qui savaient exactement comment Jésus avait amené la rémission des péchés, en prenant les iniquités des pécheurs par Son baptême et en les expiant avec le sang qu’Il versa à la Croix. 
Les apôtres, qui étaient les disciples de Jésus, prêchaient le message du baptême de Jésus et de Sa croix. Tous les apôtres prêchaient l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui commençait par le baptême de Jean. En d’autres termes, le but dans lequel Jésus avait été baptisé par Jean-Baptiste était qu’Il devienne le Sauveur des pécheurs. Les apôtres de Jésus savaient tous cela et en témoignaient clairement. Ils croyaient que c’était l’œuvre la plus juste que de prêcher le baptême de Jésus, Sa mort, et Sa résurrection et d’ainsi délivrer les pécheurs de ce monde de leurs iniquités. 
 


L’évangile de l’eau et de l’Esprit dont témoignait l’apôtre Paul


Regardons en Romains 6:3-5: “Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection.”
Quand nous lisons ces mots: “tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés”, cela signifie que Jésus pouvait expier tous nos péchés puisqu’Il avait pris les péchés du monde par Son baptême. En d’autres termes, quand nous croyons en Jésus comme notre Sauveur, nous pouvons être pleinement unis à Christ en croyant en la vérité cachée dans le baptême que Jésus a reçu. 
Au travers des Épîtres Pauliniennes, nous rencontrons cette foi en le baptême et le sang de Jésus. Tout comme le Livre des Galates mentionne le baptême de Jésus, le Livre des Romains mentionne Son baptême et sa mort. Le livre des Éphésiens parle aussi du baptême de Jésus au chapitre quatre, disant: “Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême,” (Éphésiens 4:4-5). Ainsi, la foi en ce que Jésus a pris les péchés des pécheurs quand Il fut baptisé, et qu’Il a payé le salaire du péché par Sa mort à la Croix, est la vraie foi qui nous unit à Christ. 
Comment pouvons-nous donc être unis à Jésus? C’est en croyant en le baptême de Jésus et Sa Croix que nous pouvons être unis. La foi qui change un pécheur en une personne juste est la foi qui nous unit à Christ. Pour qu’un pécheur devienne ouvrier de la justice de Dieu, il faut cette foi qui unit le baptême de Christ et Sa mort. De même, la foi qui ouvre les portes des Cieux est la même foi, sachant et croyant que Jésus a pris toutes les iniquités des pécheurs en étant baptisé et portant la condamnation du péché à la Croix. Et c’est seulement quand nous croyons comme cela que nous pouvons être unis à Jésus et aller au Ciel. Étant ressuscité d’entre les morts pour amener tous ceux qui croient en cette vérité à la vie, corps et esprit, Jésus est assis à la droite du trône du Père. Si un pécheur croit de tout cœur au baptême de Jésus, le fait qu’Il ait porté les péchés du monde, et en Son sang à la Croix, alors il est approuvé pour s’unir à Lui par la foi. 
La Bible dit que les péchés du monde c’est tous les péchés que les humains ont jamais commis et commettront jamais du jour de leur naissance à leur mort. Selon la loi de Dieu qui déclare que le salaire du péché c’est la mort, nous méritons tous la mort, mais nous pouvons être délivrés des péchés et de la mort en croyant que Jésus a pris tous nos péchés par Son baptême et a été puni à la Croix à notre place, nous pécheurs. Cette vérité est l’évangile de l’eau et de l’Esprit, par lequel Jésus a donné Sa vie, fut baptisé, et versa Son sang à la Croix à notre place, quand c’est nous qui devions mourir pour nos péchés. En sacrifiant ainsi Son corps, Jésus porta tous nos péchés et paya tout leur salaire par Son sang versé. 
Regardons à Galates 2:20 ici: “J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.”
Dieu nous dit que si nous croyons au baptême de Christ en union avec Lui, alors par cette foi, croyant correctement que nos péchés ont été transférés sur Jésus, nous pouvons être crucifiés avec Jésus. Donc, ceux qui sont unis avec Christ par la foi ont aussi été ramenés à la vie avec Christ. L’apôtre Paul dit que ceux qui ont été baptisés en Jésus-Christ ont été crucifiés avec Jésus, et ramenés à la vie par la foi. C’est parce que nous avons pris part au “baptême de Jésus, à Sa mort à la Croix, et à Sa résurrection” par la foi que notre âme a été ramenée à la vie par la même foi. Toute âme qui ne croit pas en la justice de Jésus-Christ est morte. Mais ceux qui croient en le Seigneur et Son baptême ont déjà été ramenés à la vie par la foi.
Comment l’âme des saints peut-elle revivre? En croyant en le baptême du Fils de Dieu, Sa Croix, et Sa résurrection, elle est unie à Christ et purifiée des péchés pour toujours. Pour sauver les pécheurs, Jésus a pris tous leurs péchés en étant baptisé et les a expiés, et c’est en croyant en cela que nous pouvons être unis à Christ. Tous les justes dans ce monde étaient d’abord des pécheurs qui avaient commis des transgressions, mais en croyant en le baptême et le sang de Jésus le Fils de Dieu, ils sont nés de nouveau et ont reçu une vie nouvelle comme justes. Alors, les justes ont-ils autre chose dont ils puissent se vanter? Non, ils sont devenus justes seulement en croyant en le baptême et le sang de Jésus. Est-ce par nos propres mérites que nous avons été délivrés du péché? Pas du tout! Le fait que des gens comme nous, qui commettent des péchés personnels tous les jours, aient été rendus purs ne vient pas de nos propres œuvres. C’est par l’œuvre du baptême de Jésus et Sa Croix.
Le Seigneur vit maintenant dans le cœur de ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est parce qu’il y a la foi dans vos cœurs qui croient en la Parole du baptême de Jésus, de Sa mort et Sa résurrection. Croyez-vous pleinement en la vérité du salut, en ce que Jésus a remis tous vos péchés? Pour croire en Jésus et le suivre correctement, nous devons d’abord renoncer à nous-mêmes et recevoir la rémission des péchés. C’est alors seulement que nous pouvons suivre Jésus. Quiconque veut suivre le Seigneur doit renoncer à lui-même d’abord, il doit renoncer à son ancien être, son ancienne foi, son ancienne connaissance, son ancienne pensée, son ancien système de valeurs, et sa propre justice. Il y a tant de pécheurs qui, incapables de renier leurs propres pensées, ne peuvent pas être remis de leurs péchés personnels et vont droit en enfer.
Le général Naaman, commandant de l’armée du Royaume d’Aram, est venu voir le serviteur de Dieu pour guérir de sa lèpre. A ce moment là, Élisée, le serviteur de Dieu a dit à Naaman d’aller au Jourdain pour se laver sept fois. Mais le général Naaman a refusé de suivre l’instruction d’Élisée en disant: “Penses-tu que les fleuves de mon propre pays sont moins bons que ce Jourdain? Penses-tu que j’aie fait tout ce chemin pour prendre un bain? Je suis venu pour être guéri de ma lèpre.” Rapidement, toutefois, il écouta son serviteur lui disant de suivre l’instruction d’Élisée, renonçant à ses propres pensées, il se plongea dans le Jourdain sept fois, et sa lèpre fut guérie par conséquent. Si Naaman n’avait pas renoncé à ses pensées, il n’aurait pas pu être guéri de la lèpre. De même, si nous ne renonçons pas à nos propres pensées et vivons nos vies de foi selon la façon qui nous semble bonne, alors nous ne serons pas capables de recevoir la rémission des péchés. Quiconque ne renonce pas à ses pensées et ne croit pas à l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne peut pas voir ses péchés expiés. Mes chers croyants, peu importe combien vos pensées peuvent remplir votre tête, vous devez y renoncer. C’est le chemin vers la vie. 
Mes chers croyants, qu’y a-t-il pour que vous soyez si sensibles, si vous n’êtes rien de plus que des pécheurs? Si Dieu dit que Jésus a pris tous nos péchés par Son baptême d’eau et les a expiés en portant la condamnation du péché à la Croix avec Son propre sang, alors tout ce que nous avons à faire c’est le croire et l’accepter dans nos cœurs avec reconnaissance. Pourquoi Dieu a-t-il écrit la façon dont il nous a sauvés de nos péchés? Il l’a écrit pour que ceux des générations suivantes qui ont besoin d’être sauvés puissent renoncer à leurs pensées, accepter ce que Dieu a fait pour eux, et être sauvés de leurs péchés. 
Croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit! C’est alors seulement que vous pourrez prier correctement selon la volonté du Seigneur. Et c’est alors seulement que vous pourrez donner une offrande spirituelle à Dieu.