Sermons

Sujet 6: Hérésie

[6-13] Les hérétiques d’aujourd’hui qui sont comme le roi Achab ( 1 Rois 21:1-26 )

Les hérétiques d’aujourd’hui qui sont comme le roi Achab
( 1 Rois 21:1-26 )
“Après ces choses, voici ce qui arriva. Naboth, de Jizreel, avait une vigne à Jizreel, à côté du palais d’Achab, roi de Samarie. Et Achab parla ainsi à Naboth: Cède-moi ta vigne, pour que j’en fasse un jardin potager, car elle est tout près de ma maison. Je te donnerai à la place une vigne meilleure; ou, si cela te convient, je te paierai la valeur en argent. Mais Naboth répondit à Achab: Que l’Éternel me garde de te donner l’héritage de mes pères! Achab rentra dans sa maison, triste et irrité, à cause de cette parole que lui avait dite Naboth de Jizreel: Je ne te donnerai pas l’héritage de mes pères! Et il se coucha sur son lit, détourna le visage, et ne mangea rien. Jézabel, sa femme, vint auprès de lui, et lui dit: Pourquoi as-tu l’esprit triste et ne manges-tu point? Il lui répondit: J’ai parlé à Naboth de Jizreel, et je lui ai dit: Cède-moi ta vigne pour de l’argent; ou, si tu veux, je te donnerai une autre vigne à la place. Mais il a dit: Je ne te donnerai pas ma vigne! Alors Jézabel, sa femme, lui dit: Est-ce bien toi maintenant qui exerces la souveraineté sur Israël? Lève-toi, prends de la nourriture, et que ton cœur se réjouisse; moi, je te donnerai la vigne de Naboth de Jizreel. Et elle écrivit au nom d’Achab des lettres qu’elle scella du sceau d’Achab, et qu’elle envoya aux anciens et aux magistrats qui habitaient avec Naboth dans sa ville. Voici ce qu’elle écrivit dans ces lettres: Publiez un jeûne; placez Naboth à la tête du peuple, et mettez en face de lui deux méchants hommes qui déposeront ainsi contre lui: Tu as maudit Dieu et le roi! Puis menez-le dehors, lapidez-le, et qu’il meure. Les gens de la ville de Naboth, les anciens et les magistrats qui habitaient dans la ville, agirent comme Jézabel le leur avait fait dire, d’après ce qui était écrit dans les lettres qu’elle leur avait envoyées. Ils publièrent un jeûne, et ils placèrent Naboth à la tête du peuple; les deux méchants hommes vinrent se mettre en face de lui, et ces méchants hommes déposèrent ainsi devant le peuple contre Naboth: Naboth a maudit Dieu et le roi! Puis ils le menèrent hors de la ville, ils le lapidèrent, et il mourut. Et ils envoyèrent dire à Jézabel: Naboth a été lapidé, et il est mort. Lorsque Jézabel apprit que Naboth avait été lapidé et qu’il était mort, elle dit à Achab: Lève-toi, prends possession de la vigne de Naboth de Jizreel, qui a refusé de te la céder pour de l’argent; car Naboth n’est plus en vie, il est mort. Achab, entendant que Naboth était mort, se leva pour descendre à la vigne de Naboth de Jizreel, afin d’en prendre possession. Alors la parole de l’Éternel fut adressée à Élie, le Thischbite, en ces mots: Lève-toi, descends au-devant d’Achab, roi d’Israël à Samarie; le voilà dans la vigne de Naboth, où il est descendu pour en prendre possession. Tu lui diras: Ainsi parle l’Éternel: N’es-tu pas un assassin et un voleur? Et tu lui diras: Ainsi parle l’Éternel: Au lieu même où les chiens ont léché le sang de Naboth, les chiens lécheront aussi ton propre sang. Achab dit à Élie: M’as-tu trouvé, mon ennemi? Et il répondit: Je t’ai trouvé, parce que tu t’es vendu pour faire ce qui est mal aux yeux de l’Éternel. Voici, je vais faire venir le malheur sur toi; je te balaierai, j’exterminerai quiconque appartient à Achab, celui qui est esclave et celui qui est libre en Israël, et je rendrai ta maison semblable à la maison de Jéroboam, fils de Nebath, et à la maison de Baescha, fils d’Achija, parce que tu m’as irrité et que tu as fait pécher Israël. L’Éternel parle aussi sur Jézabel, et il dit: Les chiens mangeront Jézabel près du rempart de Jizreel. Celui de la maison d’Achab qui mourra dans la ville sera mangé par les chiens, et celui qui mourra dans les champs sera mangé par les oiseaux du ciel. Il n’y a eu personne qui se soit vendu comme Achab pour faire ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, et Jézabel, sa femme, l’y excitait. Il a agi de la manière la plus abominable, en allant après les idoles, comme le faisaient les Amoréens, que l’Éternel chassa devant les enfants d’Israël.”
 

À partir du passage des Écritures d’aujourd’hui, je voudrais que nous réfléchissions sur les péchés d’Achab et Jézabel. Pour exproprier Naboth de sa vigne par la force, le roi Achab a sollicité le parjure de faux témoins, et sur la base de leur fausse accusation, il a tué Naboth. Pour qu’Achab soit tenu responsable de ce péché, Dieu dit alors à Élie son serviteur de donner le message suivant à Achab: “N’es-tu pas un assassin et un voleur? Et tu lui diras: Ainsi parle l’Éternel: Au lieu même où les chiens ont léché le sang de Naboth, les chiens lécheront aussi ton propre sang” (1 Rois 21:19). Cela arriva exactement comme Yahvé l’avait dit, car plus tard, Achab a été tué sur le champ de bataille pendant qu’il menait bataille contre la Syrie, et alors que l’on nettoyait le char marqué de son sang en Samarie, les chiens sont venus et ont léché son sang (1 Rois 22:38). Achab était le roi du royaume du nord d’Israël, et Jézabel était sa femme ; ils ont suivi les traces de Jéroboam et ont provoqué la colère de Dieu. 
 


Les péchés du roi Achab et Jézabel


En tant qu’israélite, Naboth avait le devoir de transmettre à ses descendants la vigne dont il avait hérité de ses ancêtres. Donc quand le roi Achab tenta d’acheter sa vigne, il déclina l’offre du roi. Le roi Achab voulait mettre la main sur cette vigne à tel point que lorsque Naboth a rejeté son offre, il a cessé de manger et s’est consigné au lit, comme s’il protestait. Voyant cela, sa femme Jézabel demanda à son mari le roi Achab pourquoi il était couché toute la journée et avait cessé de manger. Le roi Achab expliqua alors à Jézabel qu’il avait arrêté de manger parce qu’il voulait mettre la main sur la vigne de Naboth qui était proche du palais, mais Naboth avait refusé de la lui vendre. Entendant cela, Jézabel promit au roi Achab qu’elle obtiendrait la vigne de Naboth pour lui. Frustrée de voir son mari agissant comme un enfant alors qu’il était supposé être l’homme le plus puissant en Israël, et convoitant la vigne elle-même, Jézabel lui dit: “Tu es le roi, et tu ne peux même pas gérer ce petit problème? Mais ne t’inquiète pas; je vais obtenir la vigne pour toi.” Elle se mit alors à imaginer son plan. Pour prendre la vigne de Naboth et la donner à son mari, Jézabel conspira avec les officiers du roi pour élever de fausses accusations contre Naboth, le faire tuer, puis donner la vigne à Achab. Ensuite, quand Achab apprit que Naboth était mort, il se leva et descendit dans la vigne de Naboth pour en prendre possession. 
Il est écrit en 1 Rois 21:17-19: “Alors la parole de l’Éternel fut adressée à Élie, le Thischbite, en ces mots: Lève-toi, descends au-devant d’Achab, roi d’Israël à Samarie; le voilà dans la vigne de Naboth, où il est descendu pour en prendre possession. Tu lui diras: Ainsi parle l’Éternel: N’es-tu pas un assassin et un voleur? Et tu lui diras: Ainsi parle l’Éternel: Au lieu même où les chiens ont léché le sang de Naboth, les chiens lécheront aussi ton propre sang.”.
Après qu’Achab ait tué Naboth, Dieu envoya Son serviteur Élie et le reprit, en disant: “Maintenant que tu as tué, as-tu aussi pris possession?”. De tous les péchés qu’Achab avait commis devant Dieu, le plus grand péché était d’avoir rejeté Dieu Yahvé pour croire en des veaux d’or comme ses dieux, et en conduisant son peuple à croire comme lui aussi, il a aussi amené le peuple d’Israël à pécher. Le roi Achab est l’homme responsable d’avoir conduit la nation d’Israël à la mort physique et spirituelle en excitant la colère de Dieu et amenant son peuple à pécher contre Dieu. En commençant par Jéroboam, tous les rois du royaume du nord d’Israël ont commis le péché d’idolâtrie, et ils ont tous amené leur peuple à pécher contre Dieu aussi. 
Ce qui est si unique au sujet de cette triste histoire c’est qu’une fois que Jéroboam, le premier roi d’Israël, a commis de tels péchés devant Dieu, c’est devenu un état de fait que tous les rois qui ont succédé à Jéroboam commettent les mêmes péchés qu’il avait commis contre Dieu sans hésitation. Les péchés que ces rois d’Israël ont commis contre Dieu étaient les péchés qui ont conduit à la destruction de toute la nation d’Israël. Le plus grand de ces péchés était de tromper le peuple pour qu’il croie que les veaux d’or étaient les dieux d’Israël. Donc quand Achab tua Naboth, Dieu dit qu’Il tuerait Achab et amènerait aussi la même malédiction sur tous les enfants de sa maison. Et ici au verset 22, Dieu explique à Achab la raison de sa mort en disant: “parce que tu m’as irrité et que tu as fait pécher Israël.”
Même si le peuple d’Israël avait été témoin de la façon dont Yahvé Dieu, le Dieu de leurs pères, était vivant et agissait pour eux maintenant comme auparavant, et en dépit du fait qu’il n’y avait pas si longtemps, Élie leur avait montré clairement que Yahvé était le vrai Dieu d’Israël en mettant en défaite 850 prophètes d’Astarté et de Baal dans un défi de foi, tragiquement et tristement, les Israélites adoraient toujours des veaux d’or comme dieux d’Israël. Le roi Achab, suivant les péchés de Jéroboam, a aussi adoré des veaux d’or comme ses dieux, et avec cette idolâtrie, il amenait la nation d’Israël entière à la destruction. Ce péché seul suffisait à provoquer la colère de Dieu, mais en plus, Achab est allé encore plus loin tuant un homme – Naboth, juste afin de prendre possession de sa vigne. Un tel péché est extrêmement grave qui défie directement Yahvé Dieu. Cela brise mon cœur d’autant plus de voir cette fausse foi et ces croyances se trouver parmi les communautés chrétiennes d’aujourd’hui. 
La vigne de Naboth était située à proximité du palais d’Achab. Chaque printemps, la vigne fleurissait et des raisins commençaient à pousser, et à la fin de l’été, l’air était rempli de la bonne odeur des grappes mûres. Comme son propriétaire Naboth était un agriculteur zélé, il cultivait le champ diligemment pour en tirer des raisins en abondance. Mais le roi Achab voulait obtenir cette vigne pour lui-même, et c’était son péché. Il voulait obtenir la vigne de Naboth à tel point qu’il voulait même user de la force. D’abord, cependant, il essaya de l’acheter à Naboth. Mais Naboth refusa de vendre sa vigne. Achab aurait simplement dû abandonner la vigne à ce moment là. Après tout, n’y avait-il pas quantité de vignes en Israël, en dehors de celle de Naboth? Mais une fois qu’Achab eut posé son regard sur cette vigne, il voulut l’obtenir par n’importe quel moyen. Donc comme il n’a pas pu avoir la vigne avec de l’argent, il finit par tuer Naboth, et la colère de Dieu fut provoquée par cette atrocité. Comme si tous les péchés que le roi Achab avait commis jusqu’à ce moment là n’étaient pas suffisants, il finit par tuer Naboth, faisant partie du peuple de Dieu. 
Donc Yahvé Dieu décida de tuer le roi Achab. “As-tu tué quelqu’un de mon peuple comme cela? Bien, tu mourras aussi par Ma main. Non seulement je te tuerai, mais je tuerai aussi tous les hommes dans ta maison. Je n’épargnerai personne, pas même un seul!” Parmi les rois d’Israël, personne n’avait adoré les idoles ni ne s’était soumis aux idoles autant qu’Achab ne l’avait fait. Dieu dit que le roi Achab avait péché de la sorte parce qu’il était influencé par la provocation de Jézabel (1 Rois 21:25). En d’autres termes, Jézabel sa femme avait amené le roi Achab à adorer les veaux d’or et les dieux païens, plus encore, le roi Achab était devenu l’esclave de sa femme. 
Comme n’importe qui d’autre dans ce monde, les justes ont aussi des familles, et pour la maison des saints nés de nouveau, la bonne chose à faire est de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et de vivre par la foi, unis d’un même cœur. La vie du roi Achab, par contre, était constamment attirée vers de mauvais actes par les instances de sa femme Jézabel. Pour Achab, Dieu dit que les chiens lécheraient son sang au même endroit où le sang de Naboth avait été versé. C’était le jugement de Dieu. Et Dieu maudit aussi Jézabel en disant: “Les chiens mangeront Jézabel près du mur de Jizreel” (1 Rois 21:23). Tout comme Dieu l’avait dit, le corps de Jézabel fut effectivement dévoré par des chiens, ne laissant rien que ses pieds et ses mains (2 Rois 9:35).
Dieu a aussi dit qu’Il tuerait tous les mâles de la descendance d’Achab et n’épargnerait personne, et cette Parole s’est aussi réalisée exactement comme elle a été donnée. Toute Parole prophétique de Dieu s’est accomplie. C’est la colère de Dieu Yahvé qui est tombée sur Achab et Jézabel à cause de leurs péchés. La juste malédiction de Dieu est descendue sur la maison du roi Achab. Cette histoire entière montre que Dieu fera aussi tomber Sa colère sur ceux qui s’opposent à l’évangile de l’eau et de l’Esprit aujourd’hui. Nous devons réaliser clairement ici que la colère de Dieu attend tous ceux qui suivent les péchés de Jéroboam. 
Le Seigneur a dit “je suis le cep, et vous êtes les sarments.” Le cep ici se réfère au Seigneur Lui-même, et les sarments se réfèrent aux membres de l’Église de Dieu – c’est-à-dire nous, les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quand Dieu a jugé ce monde par l’eau, Noé a été sauvé par Sa grâce, et quand il commença sa deuxième vie, il cultiva aussi des vignes. L’implication spirituelle ici c’est que les serviteurs de Dieu dirigent Son Église. La vigne symbolise l’Église de Dieu, et Naboth était un serviteur de Dieu qui faisait Son travail. Le roi Achab, par contre, symbolise ceux qui persécutent l’Église de Dieu. Même aujourd’hui, des gens comme le roi Achab essaient d’acheter l’Église de Dieu avec leur argent, et quand cela ne fonctionne pas, ils ont recours à la persécution – ils subiront la punition terrifiante de Dieu pour cela. Ces gens essaient aussi de détruire l’Église de Dieu, tout comme ils prêchent un faux évangile au lieu de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, comme si leur évangile était l’évangile de vérité. 
Aujourd’hui, ceux qui font obstruction à ce que l’évangile de l’eau et de l’Esprit soit diffusé essaient de prendre possession de l’Église de Dieu par la force et de tuer Ses serviteurs. Ces hérétiques subiront tous le juste jugement rendu par Dieu. C’est parce que ces gens ne connaissent ni le Seigneur, ni l’évangile de l’eau et de l’Esprit, qu’ils ont la foi des hérétiques, qu’ils ont remplacé Dieu Yahvé par des veaux d’or, et adorent ces veaux d’or à la place. Le passage des Écritures d’aujourd’hui montre clairement que Dieu jugera et détruira infailliblement tous ces hérétiques qui, dans leur ignorance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, croient en un faux évangile et s’opposent à la justice de Dieu, à Ses serviteurs, et à Son peuple. 
Le roi Achab a été maudit et a été tué par Dieu Yahvé pour avoir volé la vigne de Naboth. De même, Dieu dit qu’Il rendra aussi Son juste jugement pour ceux qui blasphèment contre Son Église aujourd’hui – c’est-à-dire tous ceux qui ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, s’opposent à Dieu, et essaient de détruire Son peuple. Quiconque adore un veau d’or comme son dieu ne connaît pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Dieu nous a donné, à nous humanité, et donc tous ces gens sont des hérétiques tout comme Achab. Même si ces gens clament croire en Jésus comme leur Sauveur, quand l’Antéchrist émergera, ils seront clairement de son côté. Dieu dit ici qu’Il punira certainement ces hérétiques qui tuent les justes. 
 

Vous devez rejeter même le conseil de votre femme s’il n’est pas en accord avec la justice de Dieu

Achab était un homme facilement influencé par sa femme à faire tout ce qu’elle lui demandait de faire. Par conséquent, il a fini par suivre les péchés commis par Jéroboam et devenir un hérétique typique, remplaçant Dieu Yahvé par des veaux d’or et adorant des idoles. Il est aussi dit dans la Bible qu’Achab aimait sa femme Jézabel plus que personne. Un hérétique est quelqu’un qui aime un autre être humain plus que Dieu, qui chérit les paroles d’une autre personne plus que la Parole de Dieu, et qui accorde de la valeur aux choses de ce monde plus qu’à Dieu. Ce sont ces gens que Dieu appelle hérétiques. Achab provoqua la colère de Dieu parce qu’il acceptait sans aucune question ce que sa femme disait, y inclus ses fausses croyances. 
Bien sûr, si votre femme dit quelque chose qui est juste et en accord avec la Parole de Dieu, alors vous devriez l’écouter attentivement et accepter son conseil, mais si ce n’est pas le cas, alors vous devriez rejeter son conseil et l’enseigner correctement. Vous et votre conjoint devriez corriger vos erreurs mutuellement. Si le conseil de votre femme est bénéfique à la diffusion de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous devriez accepter ses paroles. Mais il doit y avoir des limites à ce qui est accepté quand il s’agit d’autres types de conseils qui sont orientés par la chair. Comme les femmes sont des vases plus fragiles, si votre femme fait des demandes qui ne sont pas à votre goût, vous pouvez les accepter jusqu’à un certain point aussi longtemps qu’ils ne sont pas trop déraisonnables. Cependant, si vous vous soumettez à votre femme même quand elle vous demande d’adorer des idoles à la place de Dieu, alors vous vous soumettez au mal. Vous devez être très attentif à cela et le rejeter, sinon vous deviendrez comme le roi Achab. 
Même parmi les serviteurs de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, quelques personnes ont fini par périr corps et esprit pour avoir accepter les conseils de leur femme trop facilement. Certaines personnes acceptent sans question tout ce que leur femme dit à 100 pour cent, mais spirituellement parlant, ces gens sont les Achab d’aujourd’hui. Même parmi les justes, il y a beaucoup de frères qui laissent leurs femmes du type de Jézabel les manipuler. Beaucoup de mes propres connaissances ont fini par connaître la mort spirituelle à cause de leurs femmes du type de Jézabel. Je n’arrive pas à comprendre ces hommes, même si j’essaie. Ces hommes sont prompts à accepter les paroles de leur femme comme faisant foi même lorsque leurs femmes détournent leurs pensées dans la mauvaise direction. Donc vous devez être très vigilant. 
Il y avait un homme dans notre assemblée qui, après avoir exercé le ministère pendant un temps, nous a quittés pour faire son chemin. On m’a dit qu’il avait l’habitude d’appeler sa femme ‘sainte’. J’étais choqué d’entendre cela. Qui sur la terre appellerait sa propre femme sainte? Comment quelqu’un peut-il dire cela, à moins qu’il n’aime trop sa femme et ne l’adore comme une idole? Étant donné combien chaque mari connaît les défauts de sa femme, et combien chaque femme connaît aussi les défauts de son mari, comment quelqu’un peut-il être un saint ou une sainte? Donc qu’est-ce que cela signifie quand quelqu’un appelle sa femme sainte en dépit de tout ça? Pensez-vous qu’il soit juste d’exalter votre propre femme de vos lèvres comme cela? Quelle est la motivation cachée derrière le fait de décrire sa propre femme comme une sainte? N’est-ce pas juste une façon de demander la reconnaissance des autres pour approuver sa femme comme une sainte? Le ministre en question a dû voir sa femme comme une sainte, bien que cela n’ait jamais été vrai de mon point de vue. Ces gens sont facilement influencés de façon émotionnelle par leurs femmes dans tous les aspects de la vie pour être seulement conduits à pécher. 
C’est pour cela que les serviteurs de Dieu donnent l’exhortation suivante à ces hommes: “Si tu dis et crois en ces choses, tu périras corps et esprit. Mais il n’est pas encore trop tard; tu dois te réveiller maintenant. Ne t’en fais pas pour tes erreurs, elles seront pardonnées. Ce qui est important c’est que tu prêtes attention à la relation que tu as avec ta femme maintenant. Nous te dirons ce qui est juste, donc écoute la parole des serviteurs de Dieu, et alors que tu mènes ta vie, garde leurs conseils à l’esprit.” Pour ceux qui sont déjà profondément tombés sous le contrôle de leur femme, cependant, même ces paroles d’exhortation tombent malheureusement dans l’oreille d’un sourd. 
Il y a aussi certains frères dont la communion spirituelle avec les serviteurs de Dieu est perdue une fois qu’ils entendent les paroles de leur femme. Dans ces cas là, leur précédente communion avec les serviteurs de Dieu est rendue totalement inutile. Quand les serviteurs de Dieu leur expliquent difficilement ce qui est vraiment juste pendant des heures, ils disent d’abord qu’ils ont maintenant compris la volonté de Dieu. Mais une fois qu’ils parlent avec leurs femmes pendant une demi-heure, ils font un demi-tour complet pour changer leur pensée. C’est un mystère pour moi de savoir comment quelqu’un peut accepter les paroles de sa femme sans se poser de question. D’un certain point de vue, ces hommes peuvent sembler admirables, mais quand on regarde spirituellement, on voit qu’ils sont en fait complètement insensés. Sous certains aspects, il semble qu’ils soient bien meilleurs que moi. Mais spirituellement parlant, je ne peux pas les comprendre. Je m’étonne toujours “Comment ces hommes peuvent-ils si bien écouter leur femme, et ne pas écouter les serviteurs de Dieu?” Il est très commun à ces gens de ne pas être capables de s’unir à l’Église de Dieu et de finir par quitter l’Église. Mais il est en fait préférable à l’Église de Dieu d’être sans eux, car elle peut mieux faire l’œuvre de Dieu. 
 


La malédiction qui est préparée pour ceux qui suivent les péchés de Jéroboam de leur propre gré


Sachant ce qu’ils avaient fait, Yahvé Dieu s’est mis très en colère contre Achab et Jézabel. Donc il décida de les tuer. Dieu appela alors Son serviteur Élie et lui dit de leur dire la chose suivante: “Voici, je vais faire venir le malheur sur toi; je te balaierai, j’exterminerai quiconque appartient à Achab, celui qui est esclave et celui qui est libre en Israël, et je rendrai ta maison semblable à la maison de Jéroboam, fils de Nebath, et à la maison de Baescha, fils d’Achija, parce que tu m’as irrité et que tu as fait pécher Israël. L’Éternel parle aussi sur Jézabel, et il dit: Les chiens mangeront Jézabel près du rempart de Jizreel. Celui de la maison d’Achab qui mourra dans la ville sera mangé par les chiens, et celui qui mourra dans les champs sera mangé par les oiseaux du ciel” (1 Rois 21:21-24).
Ce passage signifie que spirituellement parlant, Dieu voyait Jézabel comme un chien. Puisqu’elle avait influencé son mari pour qu’il fasse ces mauvaises choses, Jézabel était plus abominable qu’Achab du point de vue de Dieu. La colère de Dieu était si grande que même s’Il les a tués tous les deux et a exterminé leurs enfants, Sa colère pouvait difficilement être apaisée. En dépit de cela, Dieu leur avait donné l’occasion de se repentir en leur donnant un avertissement, pour qu’ils puissent se détourner et revenir vers Lui. Mais loin de se repentir, Achab et Jézabel ont tué Naboth, un homme innocent, et Dieu a donc laissé les chiens dévorer la chair de Jézabel dans la ville de Jizréel. 
Même si nous sommes insuffisants dans notre chair, nous ne pouvons pas rejeter Dieu Yahvé et adorer des veaux d’or à la place. Le Seigneur est notre Seigneur et Maître éternel. Jésus-Christ nous a pour toujours sauvés de nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Parce que nous trébuchons de temps en temps en suivant le Seigneur, pouvons-nous vraiment remplacer Jésus-Christ qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit par des veaux d’or et les adorer à Sa place? Même si notre orgueil est blessé, pouvons-nous vraiment rejeter Jésus qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, croire en autre chose, et ainsi commettre le péché qui va non seulement décevoir Dieu mais aussi nous maudire devant Lui? Non, nous ne pourrons jamais permettre que ceci n’arrive! 
En dépit de cela, c’est exactement ce que le roi Achab a fait devant Dieu. La transgression que le roi Achab a commise en amenant Israël à pécher n’est autre que le péché d’idolâtrie qu’il a commis en suivant la voie de Jéroboam. Jéroboam avait péché en remplaçant Dieu Yahvé par des veaux d’or, et ce péché était le plus grand de tous les péchés. A commencer par le roi Jéroboam, tous les rois du royaume du nord d’Israël et leur peuple ont commis ce péché. Par conséquent, beaucoup de personnes ont péri corps et esprit, incapables de recevoir le salut de la grâce de Dieu. A la fin, Dieu a même permis qu’Israël soit conquis par Babylone. 
Peu importe combien nous pouvons être insuffisants devant Dieu, nous ne devons jamais suivre les péchés de Jéroboam. S’il y a des gens parmi nous qui ont suivi les péchés de Jéroboam, ils doivent réaliser quelle punition terrifiante les attend de la part de Dieu et se détourner. Si nous abandonnons Jésus-Christ qui est venu par l’eau et l’Esprit, et croyons plutôt en des veaux d’or et les adorons comme nos dieux, alors ce n’est pas seulement nous-mêmes qui périrons, mais finalement, nos familles entières aussi périront. Ce n’est pas seulement sur nos corps que la mort viendra, mais aussi nos esprits seront éternellement punis et maudits par Dieu. Le péché qui est commis en suivant la voie de Jéroboam conduit à subir le jugement le plus terrifiant de Dieu. 
Le plus grand de tous les péchés c’est de remplacer le Seigneur qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, par des veaux d’or et de les adorer à Sa place. Ce genre de foi est une trahison au Seigneur et une moquerie contre Lui. La triste réalité, cependant, c’est que tout comme les idolâtres et les hérétiques ont émergé parmi ceux qui avaient cru en Dieu, ce sont ceux qui ont une compréhension de l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui finissent par trahir le Seigneur. Ce serait préférable qu’ils aient été complètement ignorants de cet évangile, car dans ce cas tout ce qu’ils auraient eu à faire c’est apprendre. Mais puisque leur connaissance de l’évangile de l’eau et de l’Esprit est seulement superficielle, il est très facile pour eux de trahir le Seigneur. Ce péché qui consiste à trahir le Seigneur même après avoir connu l’évangile de l’eau et de l’Esprit est le plus grand de tous les péchés. 
Peu importe combien Achab, Jézabel, et le peuple d’Israël étaient tombés dans le péché, ils pouvaient tous être sauvés s’ils s’étaient seulement détournés de leur voie erronée. Mais ils ne se sont pas détournés de leur adoration des veaux d’or, et c’est pour cela que leurs péchés ont parcouru tout le chemin jusqu’à leurs descendants. Personne de ceux qui commettent un tel péché ne peut échapper au jugement terrifiant de Dieu. Adorer les idoles devant Dieu non seulement soi-même, mais en amenant les autres à croire aux idoles comme cela aussi, c’est attirer la colère de Dieu sur soi, un péché mortel qui est absolument impardonnable. 
Pourquoi, alors, Jéroboam a-t-il adoré les veaux d’or non seulement lui-même, mais a aussi amené les autres à les adorer aussi? C’est parce qu’il voulait satisfaire ses propres envies. Le peuple d’Israël et ses leaders ont commis les mêmes péchés que Jéroboam avait commis et qui ont entraîné sa destruction, et ils ont tous été jugés par Dieu pour leurs péchés. De tous les gens qui vivaient en Israël, Dieu n’a pas épargné un seul roi ou leader spirituel qui suivait les péchés de Jéroboam. Tous ces rois et leaders ont été détruits corps et esprit. Dans les communautés chrétiennes d’aujourd’hui, ceux qui suivent les péchés de Jéroboam subiront aussi la destruction physique et spirituelle. Ils ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ni ne sont le peuple de Dieu. Ce sont de faux prophètes, qui ne sont rien de plus que des ennemis de Dieu et des idolâtres de veaux d’or. Ce sont des hérétiques parce qu’ils croient différemment du peuple de Dieu qui a reçu la rémission des péchés et est devenu saint. 
Parmi les chrétiens d’aujourd’hui, tous ceux qui, comme le roi Jéroboam, croient aux veaux d’or comme leurs dieux au lieu de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, sont des hérétiques du point de vue de Dieu. Le christianisme de cette époque est plein de trop d’hérétiques qui ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Comme il y a tellement de ces hérétiques, à moins que la raison pour laquelle leur foi est hérétique ne leur soit exposée, ils ne seront pas capables de saisir et de reconnaître le fait qu’ils sont des hérétiques. 
Quand la nation d’Israël a été fragmentée en royaume du sud de Juda et royaume du nord d’Israël, le royaume du nord s’est mis à adorer des veaux d’or comme ses dieux ouvertement, parce que son premier roi Jéroboam a suivi sa propre envie. Par conséquent, au temps du règne d’Achab, tous les rois précédents du royaume du nord d’Israël et son peuple étaient déjà devenus des hérétiques devant Dieu. Mais Israël n’était pas seul à être devenu un royaume d’hérésie. Plus tard, presque tous les rois du royaume du sud de Juda et son peuple sont aussi devenus des hérétiques. Pourquoi cela est-il arrivé à Juda? C’est parce que le royaume du sud avait permis à la fausse foi du royaume du nord de venir à Juda au lieu de la rejeter. C’est pour cela que parmi les rois du royaume du sud de Juda aussi, certains ont émergé et ont marché selon les voies de Jéroboam. 
Une foi fausse comme celle là aurait dû être supprimée complètement dès le départ pour qu’elle ne puisse pas se mélanger à la vraie foi. Le royaume du sud de Juda et le royaume du nord d’Israël étaient des ennemis spirituels l’un pour l’autre. Les israélites du royaume du nord appelaient des veaux d’or leurs dieux. Comment ces gens pouvaient-ils être le peuple de Dieu? Ils n’étaient rien de plus que des ennemis de Dieu. En dépit de cela, même lorsque les rois du royaume du sud savaient très bien qu’il était mauvais devant Dieu d’adorer des veaux d’or, ils ont fait une énorme erreur en tolérant ce péché au lieu de le réprimer. Les gens du royaume du sud auraient dû empêcher à la foi du royaume du nord de s’infiltrer. 
 

Les communautés chrétiennes d’aujourd’hui débordent aussi de ce genre de péchés

Tout comme au temps de Jéroboam et Achab, en ce temps présent aussi, il y a beaucoup de gens qui, en dépit de leur proclamation de connaître et de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ne servent pas réellement cet évangile par la foi, mais loin de là, ils vont dans le monde et vivent leur vie juste pour satisfaire les désirs de leur propre chair, tout en servant des veaux d’or comme leurs dieux. Quand ils rencontrent les saints fidèles qui demeurent dans l’Église de Dieu et servent l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ils se moquent souvent en ces mots: “Écoutez, je ne sers pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit maintenant, mais je vais bien sans être puni par Dieu!” Nous devons réaliser que ce ne sont autres que ces gens qui sont les Jézabel et les Achab d’aujourd’hui, et nous devons nous tenir loin à l’écart d’eux. Nous devons saisir que même s’ils ne sont pas punis maintenant, tôt ou tard, ils subiront la punition terrifiante de Dieu pour leurs péchés. En effet, même en ce moment précis, ils sont maudits spirituellement, et chacun d’entre eux sera jeté dans le feu éternel de l’enfer. 
Ces gens mènent-ils une vie de justice? Non, absolument pas! C’est pour cela que même s’ils sont vivants dans la chair, spirituellement parlant leur vie est autant que la mort. Dieu nous dit: “Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère” (Romains 12:19). Ainsi, nous devrions les laisser aux mains de Dieu; pendant que spirituellement nous devons nous tenir loin de leur foi. Si les justes qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit joignent leur cœur à ceux dont la foi est comme celle de Jéroboam, ils seront aussi détruits avec ces hérétiques. C’est parce que la souillure de leur corruption est aussi transmise au juste. En d’autres termes, si le juste reste avec le corrompu, il sera aussi maudit par Dieu avec le corrompu. 
J’ai découvert que le christianisme d’aujourd’hui a effectivement trop d’hérétiques comme le roi Jéroboam. Et au cours de mes récentes recherches sur l’hérésie, je me suis rappelé une fois de plus combien l’Ancien et le Nouveau Testaments étaient pleins de passages d’avertissement au sujet des hérétiques, nous exhortant à nous méfier d’eux. Comme c’est notre devoir de ramener même ces hérétiques de leurs iniquités et de les conduire au salut, nous devons leur prêcher l’évangile aussi. Alors que nous devrions aussi prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à des non chrétiens pour les sauver des péchés du monde, en même temps, nous devons prêcher cet évangile de Vérité aux chrétiens perdus qui, en dépit de leur profession de foi en Jésus, sont plongés dans l’hérésie, de sorte qu’ils soient aussi sauvés du péché. 
A tous les chrétiens dans le monde entier, nous devons maintenant poser la question: “Êtes-vous vraiment né de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit?” Et nous devons prêcher le véritable évangile du salut à tous. Pour sauver ces chrétiens qui n’ont pas encore été délivrés du péché en dépit de leur profession de foi en Jésus, il est aussi impératif que nous fassions des prières d’intercession pour eux. C’est parce que même si beaucoup de gens croient en Jésus comme leur Sauveur, ils ne croient pas réellement en Jésus, qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, correctement. Même pour les chrétiens du temps présent, s’ils croient en Jésus sans connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné, alors ils sont des hérétiques devant Dieu. Et si certains chrétiens qui professent connaître cet évangile de l’eau et de l’Esprit juste des lèvres ne servent pas cet évangile par la foi et servent leur propre envie, alors ils sont aussi des hérétiques. Nous devons sauver tous ces gens aussi. Prêchant l’évangile de l’eau et de l’Esprit à tous ces gens, nous devons les sauver des péchés du monde. 
Il ne nous reste pas tellement de temps avant le retour du Seigneur, comme les désastres ont commencé à frapper de partout dans le monde. Nous vivons maintenant dans le temps des douleurs décrit dans Matthieu chapitre 24. Il n’y a pas si longtemps, le Cachemire, une région entre le Pakistan et l’Inde, a été frappé par un tremblement de terre dévastateur de 7.6 sur l’échelle de Richter. Beaucoup de ses habitants ont péri dans ce tremblement de terre. Alors que je regardais cette tragédie à la TV, j’ai vu que la plupart des bâtiments de la région frappée étaient des bâtiments construits en dur et en métal, mais ils étaient tous tombés. Un tremblement de terre de 7.6 sur l’échelle de Richter peut facilement faire tomber ce bâtiment d’église, et aucun d’entre nous n’y survivrait. Beaucoup de gens de par le monde meurent maintenant dans des tremblements de terre. L’échelle des catastrophes naturelles qui se produisent de par le monde a augmenté à tel point que de nos jours, quelques cas mineurs de tremblements de terre, d’inondations, et autres désastres ne sont même plus considérés comme dignes d’être relatées aux nouvelles. De nos jours, quelques centaines de victimes ne sont plus choquantes, comme le nombre de morts des derniers désastres atteint maintenant des milliers et des dizaines de milliers à la fois. Il semble que ces désastres soient maintenant devenus communs. Cela va si mal que parfois nous entendons parler de ce genre de désastres plusieurs fois en une seule semaine. Si le tremblement de terre massif qui a frappé le Cachemire devait se passer en Corée, je ne serais pas surpris de voir le nombre de morts atteindre le million. Mais heureusement, ces choses ne se sont pas encore produites, comme Dieu nous a protégés. Mais considérez la possibilité ici. Combien de gens vivent à Séoul, la capitale de la Corée du Sud? Cette ville seule compte plus de dix millions de résidents, et quand la zone métropolitaine est incluse, la population excède 20 millions. A cette lumière, il n’est pas difficile qu’un million de personnes meure d’un tremblement de terre. Si Séoul était frappée par ce genre de désastre, cela prendrait plus d’un mois ne serait-ce que pour récupérer les corps morts. 
Donc en ce temps, alors que ces désastres naturels frappent si souvent de par le monde, nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit devons répandre la nouvelle du salut aux hérétiques prisonniers des péchés de Jéroboam, et nous devons les sauver une fois pour toutes par ce véritable évangile. Bien que j’aie prêché de temps en temps sur l’hérésie auparavant, je n’aie pas prêché sur ce sujet si souvent et n’y ai pas accordé tellement d’attention. Mais maintenant, je ne peux m’arrêter de prêcher sur l’hérésie encore un peu plus, car c’est notre devoir de sauver tous ces chrétiens pris dans l’hérésie. 
Vous pouvez encore avoir quelques doutes et questions sur le fait qu’il y ait réellement tant d’hérétiques comme Jéroboam dans les communautés chrétiennes d’aujourd’hui. Ne vous y trompez pas; il y a effectivement tant d’hérétiques. Le problème, cependant, c’est que ces chrétiens ne réalisent même pas qu’ils sont eux-mêmes des hérétiques devant Dieu. Étrangement, beaucoup d’entre eux n’ont même pas idée de ce qu’ils sont réellement des hérétiques devant Dieu, mais pire encore, ils pensent en fait qu’ils sont des chrétiens orthodoxes. Néanmoins, ceux qui professent croire en Jésus sans connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit ne peuvent pas nier le fait que leurs péchés restent intacts dans leur cœur. Quand ils se demandent à eux-mêmes s’ils ont des péchés ou pas, ils savent très bien qu’ils n’ont pas reçu la rémission des péchés, et n’ont donc rien à voir avec Dieu. C’est parce que ceux dont le cœur reste pécheur sont complètement hors course devant la justice de Jésus-Christ. 
Ce sont des hypocrites qui, isolés dans leur propre petit monde appelé le christianisme, essaient seulement de garder des rituels religieux. Ils prient Dieu assez prétentieusement, disant “Nous remercions le Seigneur saint, miséricordieux, omniscient, omnipotent, omniprésent, et vivant pour toujours, qui est devenu notre Berger.” Ainsi, ces gens sont très doués avec leurs paroles et leurs prières qui paraissent impressionnantes, mais en dépit de tout cela, ils sont devenus des hérétiques devant Dieu à la fin, parce qu’ils ne croient pas en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par le Seigneur. Puisque leurs péchés restent intacts dans leur cœur, ils ne sont rien de plus que des hérétiques. Mais ce qui est encore plus tragique c’est que ces chrétiens n’ont vraiment pas idée du fait qu’ils sont eux-mêmes des hérétiques. Ils ont cette notion erronée qu’aussi longtemps qu’ils croient en le sang de la Croix, ils sont des croyants orthodoxes. Ils pensent à tort que même si leurs cœurs sont pécheurs, s’ils peuvent réciter le Credo des Apôtres et le Notre Père correctement, et croire en le sang de la Croix, qu’ils ne sont pas des hérétiques. Cependant, peu importe combien ils récitent bien le Credo des Apôtres ou le Notre Père; peu importe combien ils prient et louent bien pendant l’heure de culte; peu importe combien de bonnes œuvres ils font en service aux autres; et peu importe combien ils croient ardemment en le sang de la Croix, aussi longtemps que leurs cœurs ont des péchés, ils sont des hérétiques. Puisque beaucoup des chrétiens d’aujourd’hui ne connaissent pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ils n’ont pas reçu la rémission des péchés, et donc ne font que se moquer de l’amour de Dieu. C’est pour cela que ces chrétiens sont des hérétiques. Il y a tant de ces hérétiques parmi les chrétiens d’aujourd’hui. 
C’est là le problème le plus important que rencontre le christianisme d’aujourd’hui. C’est un problème qui touche les chrétiens non seulement en Corée, mais les chrétiens dans le monde entier. Donc, pas à pas, je suis déterminé à prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit proclamé par la Parole de Dieu. Notre bataille spirituelle doit être menée jusqu’au jour au le Seigneur reviendra, et donc nous devons nous engager dans cette guerre non comme des sprinters, mais comme des coureurs de marathon. C’est pour cela que lorsque je prêche la Parole, je regarde au loin dans l’avenir et me focalise sur un sujet qui est approprié pour les temps. Je dois prendre en considération combien le courant prévalant de ce monde change, et prêcher la Parole de Dieu qui correspond aux temps dans lesquels nous vivons. 
Maintenant comme auparavant, je continuerai de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit à tout chrétien. Diffusant l’évangile de l’eau et de l’Esprit de façon infatigable par mon ministère de la littérature, je vais continuer de guider ceux qui croient en cet évangile pour qu’ils reçoivent la rémission des péchés, et pour ceux qui sont déjà nés de nouveau, je continuerai de les nourrir en prêchant la Parole de la foi. Puis dans le monde entier, des saints et des serviteurs de Dieu seront suscités, et alors que leurs cœurs seront changés petit à petit pour atteindre le discernement spirituel et tenir ferme comme des gens de foi, l’évangile de l’eau et de l’Esprit sera aussi proclamé à travers eux. Le Royaume de Dieu se répandra alors sur la terre. 
Contrairement à certains autres dits “leaders” chrétiens, nous n’avons absolument aucune intention de rechercher notre propre popularité, en ouvrant des branches à l’étranger et faisant des réunions de réveil de par le monde pour le compte de la vanité. Jusqu’au jour où nous mourrons, nous devons vivre sur la terre comme la lumière du monde, croyant et diffusant l’évangile de Vérité, l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons vivre pour proclamer cet évangile de l’eau et de l’Esprit qui peut sauver tous ceux qui sont aujourd’hui pris dans les péchés de Jéroboam. Avec vous, je continuerai à faire cette œuvre du salut des âmes. 
La Bible dit que la transgression d’Achab était de faire pécher le peuple d’Israël. C’est le péché qui consiste à marcher dans la voie de Jéroboam. Les leaders chrétiens d’aujourd’hui commettent aussi le même péché. Ils conduisent les chrétiens à la foi fausse de l’hérésie, et ce n’est autre que cela, le plus grand péché de tous. Bien que leurs fautes individuelles soient aussi problématiques, ce qui est encore plus problématique que ces manquements c’est le fait qu’ils détournent leur assemblée. Et ce péché ne peut pas être pardonné par la grâce de Dieu. Ce ne serait pas aussi grave s’ils se dirigeaient droit en enfer tous seuls, mais en réalité ils tuent d’autres âmes aussi, et du point de vue de Dieu, ce péché là est de loin plus grave que n’importe quel autre péché. Nous ne devons jamais nous permettre de commettre un tel péché devant Dieu. Au lieu de prétendre être si saints, les leaders chrétiens d’aujourd’hui devraient réfléchir pour eux mêmes à l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et vérifier si leur foi est effectivement juste ou non devant Dieu. Les pasteurs ne devraient pas seulement se plaire dans l’auto complaisance pour avoir le respect des gens du monde, mais ils doivent plutôt se demander s’ils conduisent vraiment les autres âmes correctement, pour leur permettre de recevoir la rémission des péchés et d’aller au Ciel. 
Le christianisme d’aujourd’hui abonde d’hérétiques qui suivent les péchés de Jéroboam, et si nous finissons aussi par croire comme eux, alors nous mêmes deviendrons des hérétiques devant Dieu. Loin de suivre leur foi, nous devons montrer notre foi à ces hérétiques. Le Seigneur a dit: “Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous, car c’est ainsi qu’agissaient leurs pères à l’égard des faux prophètes!” (Luc 6:26). Nous n’avons pas besoin de semer intentionnellement l’inimitié avec les gens du monde. Cependant, s’ils nous approuvent alors que nous croyons et prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors cela signifie que nous sommes spirituellement identiques à ceux qui ont été condamnés à l’enfer. Nous devons rendre témoignage de notre foi clairement par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et nous devons témoigner que tout évangile en dehors de cet évangile vient de Satan. Le Seigneur nous a dit de nous méfier des faux prophètes et de nous tenir à l’écart d’eux, et je crois que ce conseil est juste dans tous les aspects. 
Comme Achab a marché dans la voie de Jéroboam devant Dieu, il a fini par tuer tous ses enfants. Si Achab avait vraiment aimé sa femme et ses enfants, pour ne pas le mentionner lui-même, alors il n’aurait jamais dû suivre les péchés de Jéroboam comme il l’a fait. Même s’il devait être dénoncé par d’autres, il aurait dû se confier dans le véritable système sacrificiel établi par Dieu et tenir ferme devant Lui par la foi. Il aurait ainsi sauvé sa femme et ses enfants, et délivré son peuple aussi. C’était son devoir en tant que roi, car lorsque le roi est corrompu, tout le peuple est corrompu. 
Si les leaders chrétiens d’aujourd’hui sont corrompus spirituellement, alors tous ceux qui fréquentent leur église seront corrompus aussi. Cela montre combien la responsabilité d’un leader est lourde. C’est pour cela que les serviteurs de Dieu ont le plus grand appel de s’être vu confier le devoir de Dieu de conduire les âmes correctement. Les ambassadeurs spirituels doivent enseigner les leçons spirituelles du Seigneur clairement. Ils ne doivent pas laisser le peuple de Dieu tomber dans les péchés de Jéroboam et les amener à pécher. 
Les mots ne peuvent exprimer combien je suis reconnaissant de ce que Yahvé Dieu nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et qu’Il est devenu notre Dieu. Et je ne peux pas assez Le remercier qu’Il nous ait aussi confié cette œuvre du salut pour ceux qui sont pris dans l’hérésie. Confiants dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit, relevons le défi de cette œuvre qui est devant nous en mettant notre foi en la justice de Dieu et faisons tous cette œuvre diligemment pour sauver tous ceux qui sont pris dans la foi de l’hérésie de tous les péchés du monde.