Проповеди

Sujet 16: L’Evangile de Jean

[PARTIE 6-19] Êtes-vous devenu sans péché en mangeant la chair et le sang de Jésus? (Jean 6:60-69)

(Jean 6:60-69)
“ Plusieurs de ses disciples, après l'avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l'écouter? Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit: Cela vous scandalise-t-il?  Et si vous voyez le Fils de l'homme monter où il était auparavant?... C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient point. Car Jésus savait dès le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient point, et qui était celui qui le livrerait. Et il ajouta: C'est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père. Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui. Jésus donc dit aux douze: Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. Et nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, le Saint de Dieu.’”


Beaucoup de gens savaient que le Seigneur avait satisfait la faim en faisant le miracle des deux poissons et des cinq pains dans le désert, et suivaient le Seigneur physiquement. Comme vous le savez, le miracle des cinq pains et des deux poissons est l’histoire de Jésus nourrissant plus de cinq mille personnes ayant faim avec deux poissons et cinq pains. Ils L’aimaient beaucoup à cause de cet événement. Ils pensaient: “Ouah! Le roi des Juifs! Le Roi des Juifs! Il est notre roi. Il est le Roi de notre pays. Nous aurons de quoi manger avec juste une prière de bénédiction si nous faisons de Lui notre roi” et criaient Son nom “Jésus, Jésus”, en Le suivant. Ils devaient être si excités que certains devaient essayer de venir devant Lui et à l’arrière pour Le porter sur leurs épaules. Jésus ne serait jamais monté sur leurs épaules peu importe combien ils auraient voulu L’élever comme roi. Mais les gens priaient dans l’espoir d’un autre miracle.
Mais Jésus a soudainement dit: “Je suis le pain de vie. Mangez ce pain.” Les gens ont trouvé cela étrange puisqu’Il a dit ça après avoir fait le miracle des cinq pains et des deux poissons. Ils devaient être surpris, parce qu’après leur avoir donné de la nourriture en faisant le miracle des cinq pains et des deux poissons, Il leur dit soudainement de manger Sa chair et de boire Son  sang au lieu de leur donner la vraie nourriture pour leur chair. Ils pensaient certainement que c’était étrange que Jésus ait dit: “Ma chair est votre nourriture. Mangez.” Et quand Il a dit “Mon sang est votre breuvage”, ils étaient probablement choqués et ont pensé: “Ouah, c’en est trop. Il est devenu fou. Il était bien il y a un instant. Mais pourquoi dit-Il soudainement une chose aussi étrange? Comment peut-Il dire qu’Il est le pain et la boisson? Ouah. C’en est vraiment trop.”

 


Mangez la chair et le sang du Seigneur avec la foi spirituelle 

 

Mais le Seigneur dit clairement: “Le pain que je vous donne c’est ma chair” (Jean 6:51). Puis Jésus dit: “En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’Homme et ne buvez Son sang, vous n’avez pas la vie en vous. Quiconque mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage” (Jean 6:53-55).
Apparemment, il semblait qu’Il leur demandait de Le manger. Combien Jésus devait-Il avoir l’air terrible aux yeux physiques de la foule? Ils pensaient que Jésus était quelqu’un qu’ils pourraient admirer, mais combien cela devait être terrible quand Il s’est mis à leur dire de Le manger. Ils étaient probablement très étonnés et choqués quand Jésus leur a dit de Le manger comme un poulet grillé qui serait devant eux à dire “Mangez-moi.”
Mais les gens qui ont compris cela connaissaient la signification et ont pensé: “Oh! Le Seigneur ne nous dit pas de manger Son corps physique. Il nous dit de croire qu’Il est venu dans ce monde et a pris tous les péchés de l’humanité, les péchés du monde, en recevant le baptême et en versant Son sang à la Croix pour nous.” Finalement, beaucoup de gens qui ne pouvaient pas croire que Jésus Christ était le Messie promis dans l’Ancien Testament, le Fils de Dieu, le Sauveur, et l’Agneau de Dieu, l’ont abandonné.
Après que tous les gens L’aient abandonné, Jésus a demandé aux douze disciples: “Voulez-vous aussi partir?” Probablement que tout le monde avait abandonné Jésus sauf Ses douze disciples. Il y avait 5000 hommes, dont il devait y avoir environ 20000 personnes si l’on devait compter les enfants et les femmes qui étaient probablement là. Mais tous ces gens ont quitté Jésus et seuls douze sont restés. Quand Jésus a demandé aux disciples “Voulez-vous aussi partir?” Pierre s’est approché comme leur représentant et a répondu. C’est Pierre qui a aussi répondu correctement en disant: “Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant” quand Jésus avait demandé aux disciples: “Mais qui dites-vous que je suis?” Puis Jésus dit: “Tu es béni Simon, car ce ne sont pas la chair et le sang qui te l’ont révélé, mais mon Père qui est dans les cieux.” Et maintenant, ce Pierre lui répondit: “Seigneur, à qui irions-nous? C’est toi qui as les paroles de la vie éternelle” (Jean 6:68).
Comment les disciples de Jésus pensaient-ils à Jésus? Ils pensaient que Jésus était le Messie et le Sauveur promis dans l’Ancien Testament. Ils pensaient à Jésus comme Dieu qui est venu dans ce monde dans la chair d’un homme, le Sauveur qui les sauverait de leurs péchés, et le Fils de Dieu. Croyez-vous aussi cela? Qui a les paroles de la vie éternelle? Notre Seigneur. Qui nous donne la vie? Notre Seigneur. La Parole de la vie éternelle est dans notre Seigneur. Nous devons professer notre foi comme Pierre en disant: “Seigneur, à qui irions-nous? C’est toi qui as les paroles de la vie éternelle.”
Nous pouvons exister dans Sa vie parce que nous mangeons la Parole de Dieu. Nous ne pourrions pas vivre si ce n’était par la Parole de Dieu. Nos âmes ne peuvent pas vivre même un instant sans la Parole. Il n’y aurait personne qui survive si ce n’est par la Parole de Vérité de Dieu et s’il n’y avait cette Bible qui reprend la Parole de Dieu dans ce monde. Personne ne peut supporter la vie sans l’Église qui prêche la Parole de Dieu correctement. Nous vivons à cause de la Parole de Dieu; parce que nous mangeons la Parole. Nous obtenons la vie éternelle en mangeant la chair de Jésus et en buvant Son sang par la Parole de Dieu. Nous mangeons la chair de Jésus et demeurons dans le Seigneur en croyant en la Parole de Dieu, et le Seigneur demeure aussi en nous. Le Seigneur ne demeure pas en nous si nous ne mangeons pas la chair du Seigneur.
Il y a beaucoup de chrétiens de nos jours qui mettent de côté le baptême que Jésus a reçu de Jean Baptiste et croient seulement au sang de Jésus à la Croix. C’est comme avoir quelque chose à boire et ne pas avoir de pain à manger. Comme vous pouvez développer des ulcères si vous buvez mais ne prenez jamais rien de solide, nous ne pouvons être purifiés du péché en croyant seulement au sang de la Croix spirituellement au sujet du salut. Les gens doivent manger de la nourriture solide et prendre une boisson. Autrement, les gens mourront s’ils boivent seulement chaque jour.
Nous mangeons la chair de Jésus et buvons le sang de Jésus en croyant que notre Seigneur a expié tous nos péchés en recevant le baptême et en mourant à la Croix. Nous vivons sans péché parce que nous croyons que notre Seigneur a fait disparaître tous nos péchés en offrant Son corps comme notre propitiation. L’évangile de l’eau et de l’Esprit est le pain de vie pour nous.

 


Jésus est devenu le pain de vie pour nous 

 
Nos âmes qui ont reçu la nourriture en croyant en l’oeuvre que Jésus a faite vivent pour Sa justice. Quel genre de gens serions-nous si nous ne croyions pas en la justice de Dieu? Nous mènerions une vie irrésolue si nous ne croyions pas en la justice de Dieu. Je serais déjà mort. Je confesse que j’aurais été une personne qui n’a pas beaucoup de raison de vivre si je n’avais rien à faire avec le Seigneur. Une vie qui n’a pas reçu le salut du péché par la justice du Seigneur est insignifiante, et cela ne ferait pas de différence si une vie si insignifiante terminait maintenant ou dans quelques années. Maintenant, je suis dans la cinquantaine, et ce monde signifie que j’ai vécu plus de la moitié de ma vie. C’est trop long comme vie s’il n’y a pas de passion pour la vie. Quel est le but de la vie puisque nous allons de toute façon mourir? Je pense qu’il serait mieux de mourir, au lieu de traverser les amertumes de la vie. Donc, je veux que vous sachiez que seule la vie qui partage l’évangile de l’eau et de l’Esprit est digne et apporte un sens à notre existence.
Je croyais au Bouddhisme avant de rencontrer le Seigneur. Jusqu’aux années 1980, beaucoup de gens distribuaient des prospectus et des livrets sur l’évangile, mais je refusais et passais mon chemin quand quelqu’un me tendait les livrets de l’évangile et ces choses, parce que j’étais Bouddhiste. Puis un jour j’ai trouvé un livre qui contenait juste l’évangile de Luc dans la rue. Je l’ai ramassé parce que c’était un livre et je me suis mis à le lire. Mais cela a touché mon coeur si profondément qu’il y avait des larmes dans mes yeux après avoir lu et compris que Jésus était mort pour des gens comme moi. Je ne pouvais pas résister à l’impression débordante dans mon coeur en réalisant: “Tu es mort pour un méchant comme moi alors que je suis si méchant et que je ne crois même pas en toi?” À partir de là, j’ai toujours emporté ce livre et le lisais à chaque fois que j’avais le temps.
Après, j’ai reçu un autre petit livret de la Bible qui contenait tout le Nouveau Testament quand je suis allé à l’armée, et je l’ai lu en 2 ou 3 jours. Je le lisais encore et encore. Après l’avoir lu encore et encore, j’ai réalisé que la Bible était pleine de la Parole que Jésus est mort pour une personne méchante comme moi, et j’ai aussi connu que Jésus était ressuscité des morts. Après avoir réalisé que je pouvais recevoir le salut si je croyais cette vérité, j’ai même pensé: “Oh vraiment, devrais-je aussi croire cela?” Mais il y avait trop de pierres d’achoppement dans mon coeur pour le faire. Des pensées comme: “Que puis-je faire puisque j’ai cru au Bouddhisme? Que puis-je faire puisque je bois de l’alcool et que je fume? Alors, je ne peux pas faire cela. Dois-je encore croire? Mais que diront les gens si je leur dis que je crois en Jésus?” Je me sentais ridicule quand j’y pensais. Donc, j’ai abandonné la foi en Jésus, parce que je pensais que les gens riraient de moi si je leur disais que je croyais en Jésus.
Mais Dieu ne m’a pas abandonné. Ma maladie s’est empirée. J’ai finalement cru en Jésus quand mon corps et ma pensée ont été affaiblis. J’ai entendu les cloches de l’église sonner quand je pensais mettre fin à ma vie. Je suis allé à l’église vers 11 heures du soir en pensant: “Je vais à l’église une fois avant de mettre fin à ma vie.” La plupart des églises à cette époque ne fermaient pas les portes. Je suis entré dans l’église sombre et me suis assis. Je ne savais pas comment prier, donc je me suis juste assis et j’ai prié: “Jésus, la Bible dit que tu es mort pour une personne comme moi. Tu as dit que tu pardonnerais tous mes péchés si je croyais en toi avant de mourir, n’est-ce pas? Je veux croire en toi. Je crois en toi maintenant. Je serai très reconnaissant si tu expiais mes péchés avant que je ne meure.”
Puis, il y a eu progressivement en moi un désir de vivre. Alors je me suis vu entrer dans une espèce de discussion avec Dieu. “Jésus. Je croirai en toi si tu guéris mon corps de cette maladie.” Je suis sorti après avoir prié Dieu avec cette sorte de chantage. Mon coeur s’est réchauffé et j’ai eu une lueur d’espoir au moment où je suis sorti de l’église après avoir prié.
Mais mon coeur était encore troublé même après que je sois revenu à la maison. J’ai de nouveau bu beaucoup parce que c’était troublant. J’ai bu beaucoup parce que j’agonisais à l’idée d’essayer de mettre fin à ma vie. Mais le tourment dans mon coeur n’avait pas disparu. Ce n’est pas facile de mettre fin à sa vie.
Mais Jésus est venu dans mes pensées de nouveau quand je me suis réveillé le matin. Donc, j’ai décidé d’aller une fois encore à l’église cette nuit là. J’avais honte d’aller à l’église le jour. Donc, j’allais à l’église la nuit et répétais la même prière que la veille. J’ai prié: “Jésus, tu es mort pour moi, n’est-ce pas? Je crois en toi. Donc, je n’ai pas de péché maintenant, n’est-ce pas? Alors je croirai en toi si tu peux guérir ma maladie. Je verrai si je suis guéri de ma maladie dans un mois.” Puis, la chose étrange qui était dans mon coeur s’est mise à brûler à chaque fois que j’allais à l’église. Et quand je suis allé à l’hôpital pour un examen, ils m’ont dit que j’étais guéri de la maladie.
J’étais si heureux que j’ai bu avec mon ami toute la nuit et ne suis pas rentré cette nuit là. Je me suis réveillé le matin la tête lourde d’avoir trop bu, et j’ai réalisé le fait que j’avais fait la promesse à Dieu d’aller à l’église. Étrangement, les cloches de l’église se sont mises à sonner quelque part quand je pensais sincèrement tenir la promesse. Beaucoup de temps est passé et j’ai couru le plus vite possible pour tenir ma promesse parce qu’il ne restait pas beaucoup de temps. Quand j’étais dans le bus, j’ai pensé que je devrais acheter une Bible. Donc je suis allé dans une librairie pour demander une Bible. Ils m’ont donné une Bible utilisée dans l’Église Catholique. Et puisque je ne connaissais pas la différence, je l’ai achetée et j’ai couru pour aller à l’église. Je suis arrivé au culte de l’église même si j’étais un peu en retard. Je me suis assis au fond et j’ai écouté le sermon, et je me disais en moi-même: “Oui, tu as raison.” Quand le pasteur a dit que Jésus était mort à la Croix pour des pécheurs comme moi, je ne pouvais pas relever la tête tant les larmes coulaient. Alors que le pasteur a prononcé la bénédiction sur tout le monde qui avait les yeux fermés, je me suis levé doucement et j’ai fermé les yeux. J’ai aussi suivi le culte le lendemain, parce que je pensais que je devais tenir la promesse faite à Dieu. J’ai arrêté de boire à ce moment là. Cela m’a pris plus de temps pour arrêter de fumer, mais j’étais capable d’arrêter de fumer après 1 an. Aussi, je tenais la promesse de mettre mes paroles en pratique.
Mais la maladie n’était pas vraiment guérie après que j’aie cru en Jésus. Elle s’était cachée et est ressortie plus tard. La maladie qui semblait guérie pour un temps s’est réveillée, et sur l’invitation d’un ami de confiance, je suis allé dans l’hôpital d’une Église Catholique qui soignait les gens gratuitement et j’ai reçu le traitement là.
Puis quelque chose s’est passé là. Il y avait une règle que tous ceux qui étaient hospitalisés devaient faire le signe de la croix sur la poitrine avec de l’eau bénite et s’incliner devant Sainte Thérèse. Mais je me souvenais que la Bible disait de ne pas s’incliner devant des idoles, alors je leur ai dit “Je ne peux pas m’incliner parce que Dieu dit de ne pas s’incliner devant une image taillée.” Voyez mon tempérament maintenant, et j’étais encore pire à l’époque. Donc je leur ai dit que je ne pourrais pas le faire. Mais ils ont essayé de me persuader en disant: “Ne devrais-tu pas suivre les règles ici puisque tu es venu recevoir un traitement ici?” Mais je leur ai dit que je ne pouvais pas le faire, et qu’ils n’avaient pas besoin de me soigner s’ils ne le voulaient pas. Alors ils m’ont dit que je pouvais ne pas m’incliner devant la statue ce jour là et m’ont dit de passer par un autre chemin.
J’ai connu l’Église Catholique en restant là. Je suis devenu peu enthousiaste en restant au sanatorium catholique pendant 9 mois, à cause de la pitié des âmes là, et parce qu’ils enseignaient les Ecritures à l’opposé de la vérité. J’étais si frustré parce qu’ils priaient “le Chemin de Croix” et “Ave Maria” qui disait: “Sainte Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie parmi les femmes, et le fruit de vos entrailles, Jésus, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, Priez pour nous pauvres pécheurs aujourd’hui et à l’heure de notre mort. Amen.” Ils faisaient aussi la communion sur la base de la “Doctrine de la Transfiguration” chaque jour et faisaient des choses inutiles. Donc, je ne suis jamais allé devant la statue de Sainte Thérèse pour m’y incliner. Les prêtres et les nonnes de l’hôpital ne me disaient rien, même si je ne m’inclinais pas devant la statue.
Mais pensez-vous que je ne faisais rien quand j’étais hospitalisé là? Je ne me suis pas arrêté là, mais je suis allé vers les gens qui croyaient en l’Église Catholique et discutais avec eux, disant: “Pourquoi dites-vous que Marie est pleine de grâce? Le Seigneur est plein de grâce, pas Marie. Il est vrai que Marie est la mère de Jésus dans la chair. Mais Jésus, qui a pris la chair d’homme par le corps d’une vierge, est Dieu. Comment Marie peut-elle être dieu?” Dans l’hôpital il y avait environ 200 patients, mais il n’y avait que moi qui croyais de la sorte et tout le reste avait la même foi. Mais je luttais avec eux, même à 200 contre 1. Je ne m’inquiétais pas qu’ils m’expulsent de l’hôpital et je pensais que peu importe ce qui pouvait arriver.
Je priais de tout coeur pour la première fois. J’ai prié: “Dieu, je vais vraiment prêcher ton évangile si tu guéris mon corps” et j’ai été à 100% guéri 3 mois après. Le directeur du service de chirurgie a dit “Un miracle s’est vraiment passé. Tu es vraiment une personne spéciale.” Il m’a dit que les rayons X du mois précédent au mois suivant étaient complètement différents et a dit: “Tu es assez bien pour sortir et même travailler physiquement.”
J’ai lu la Bible plusieurs fois et je l’ai étudiée quand j’étais hospitalisé. J’ai commencé à étudier la théologie par moi-même lorsque j’avais du temps. J’ai prié Dieu pour le salut de ces âmes qui étaient conduites dans une religion hérétique alors que j’étudiais la théologie. Bien que j’aie commencé à croire en Jésus, je n’étais pas encore né de nouveau. Cependant, mon coeur brûlait quand je lisais la Parole. L’amour pour les autres âmes est monté dans mon coeur si fortement même si je n’étais pas né de nouveau. J’aime les âmes, pas le corps, maintenant encore. Quand la maladie des patients empirait, quand ils souffraient, mon coeur était plein d’amour pour les âmes à tel point que je voulais les embrasser et les nettoyer pour qu’ils soient purs. 
Donc, les prêtres et les nonnes catholiques ont suggéré que je devienne prêtre. Une personne avec recommandation pouvait étudier gratuitement au Séminaire catholique, donc ils m’ont dit qu’ils m’écriraient une recommandation pour que j’étudie au Séminaire Catholique. Mais j’étais ferme. Je leur ai dit que je deviendrais pasteur, non prêtre. Mais ils ne m’ont toujours pas expulsé de l’hôpital. Si j’étais à leur place, j’aurais expulsé une personne comme moi sans hésitation. Mais ils ne m’ont pas expulsé. 
Je me suis rétabli de la maladie comme cela, mais je suis resté 6 mois de plus et y ai étudié la Bible. J’ai bien appris à connaître l’Église Catholique en détail aussi. Quand quelqu’un meurt, ils récitent la prière pour les morts qui dit: “Saint Pierre, priez pour le mort” et ils le récitent en hymne toute la nuit, et celui qui conduit la litanie avait l’air d’un messager de l’enfer. 
Cette Parole du Seigneur est vraiment la Parole de vie. Je ne connaissais pas la signification du fait de manger la chair du Seigneur à ce moment là, mais il est vrai que je pouvais vivre parce qu’il y avait la Parole du Seigneur. J’étais toujours énergisé quand il y avait la Parole du Seigneur. Après être sorti de l’hôpital, je me suis inscrit au séminaire théologique pour étudier la théologie, me suis marié, et ai passé 10 ans à travailler pour Dieu. Je suis né de nouveau d’eau et d’Esprit après que 10 ans soient passés depuis que j’avais commencé à croire en Jésus.
J’avais tellement péché en étudiant la théologie. J’étais déçu en étudiant au séminaire et j’ai perdu beaucoup aussi. Je pense même que ma foi aurait pu devenir plus forte si je n’étais pas allé au séminaire. Bien sûr, cette expérience m’a aidé à poser certaines bases pour ma foi d’une certaine façon, parce que j’en suis arrivé à la conclusion que je devrais vraiment regarder à la Parole de Dieu seule. Pourquoi? C’est parce que ma foi en Dieu ne grandissait pas et la connaissance de problèmes et défis augmentait alors que j’étudiais une variété de sujets théologiques et les sciences humaines. Donc, j’en suis arrivé à la conclusion que je devrais lire seulement la Parole de Dieu et y croire purement. 
Quand vous entendez trop de choses et augmentez dans la connaissance du monde, seule l’incrédulité augmente et finalement j’ai commencé à douter même du fait que Jésus soit le Fils de Dieu. Pendant les 7 ans d’études de la théologie, la seule chose que j’ai gagnée c’est que je devrais seulement lire la Parole purement. Je ne regarde pas le commentaire en bas de chaque page de la Bible quand je lis une Bible annotée parce que je veux seulement lire la Parole elle-même telle qu’elle est.
J’ai été si heureux dans la Parole de Dieu. J’ai pu connaître que j’étais réellement un pécheur et j’ai pu croire que Jésus avait expié tous mes péchés par Son baptême et la Croix. J’ai été réveillé à beaucoup de nouvelles choses seulement après être né de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Après être né de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, je suis devenu si heureux parce que je pouvais comprendre tout ce que je lisais dans les Ecritures et ma foi augmentait comme une fontaine. Je ne savais pas ce que signifiait manger la chair du Seigneur avant de naître de nouveau. Mais je l’ai compris clairement après avoir cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, professant: “Oh! Manger la chair de Jésus signifie croire que Jésus a pris tous mes péchés sur Lui en recevant le baptême au Jourdain, et qu’Il a enlevé tous ces péchés de moi. Je peux manger la chair de Jésus par cette foi.”
Donc, nos coeurs et âmes mangent réellement la chair du Seigneur quand nous croyons que Jésus a pris tous nos péchés sur Lui en recevant le baptême de Jean Baptiste au Jourdain. Les péchés dans votre coeur disparaissent réellement et votre âme obtient la vie éternelle quand vous croyez en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Pierre a répondu à Jésus: “Seigneur, à qui irions-nous? C’est toi qui as les paroles de la vie éternelle” (Jean 6:68). Pierre a répondu avec une question qui disait: “Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle.”
Pourrions-nous quitter Dieu? Non. Quand nous croyons en Dieu, nous recevons non seulement la Parole de la vie éternelle, mais nous pouvons aussi jouir des bénédictions que notre Seigneur donne dans nos corps et nos esprits. Le Seigneur répand la grâce sur nous, fait don du salut, nous aide, et nous bénit. Le Seigneur demeure en nous et nous demeurons dans le Seigneur comme un seul corps, et nous vivons avec Dieu ensemble pour toujours.
Le Seigneur dit: “Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi en lui” (Jean 6:56). Ceux qui mangent la chair du Seigneur et boivent le sang du Seigneur deviennent un corps avec Lui. Ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont devenus un corps avec Dieu et L’appellent “Abba, Père.” Notre Seigneur nous a sauvés et nous a donné la vie éternelle en expiant tous nos péchés par Sa chair et Son sang. Croyez-vous cela?
Pierre savait cela. Les disciples de Jésus savaient cela. Chaque disciple excepté Judas savait cela. Nous savons maintenant cela. Nous avons connu par la foi ce que signifie manger la chair de Jésus et ce que signifie boire Son sang.
Je loue notre Seigneur qui a donné le salut en expiant les péchés du monde par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il nous a donné Sa chair et Son sang. Je rends grâces à Dieu qui nous a donné la vie éternelle avec Sa chair et Son sang.