Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 16-6] Seule la foi nous sauve du péché (Matthieu 16:24-27)

Seule la foi nous sauve du péché
( Matthieu 16:24-27 )
“Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? Ou, que donnerait un homme en échange de son âme? Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres.”
 

Aujourd’hui, j’ai enlevé le four à bois utilisé dans notre église et ai installé un nouveau chauffage au bois. Donc j’ai essayé le nouveau fourneau comme un test et il a été excellent en efficacité thermique sans faire beaucoup de fumée. Fait-il chaud et bon maintenant ici? Devrais-je augmenter le chauffage? N’est-ce pas bon d’avoir si chaud au milieu de l’hiver? Dès qu’on parle de la période de l’hiver, il faut trouver la chaleur au moindre coût possible. Comme dit le dicton Coréen: “Qu’y aurait-il de meilleur qu’un estomac plein et un dos chaud”, il est préférable d’avoir chaud en hiver. Nous avons enlevé le grand fourneau et en avons mis un plus petit mais son efficacité est si bonne que j’ai confiance pour dire que nous avons réalisé l’un de nos désirs de longue date pour cet hiver.
Lorsque c’est l’hiver, nous avons tendance à avoir froid, corps et pensée. Dernièrement, j’ai remarqué que beaucoup d’entre vous sont stagnants spirituellement. Néanmoins, nous travaillons toujours d’un même cœur pour diffuser l’évangile dans le monde entier et nous savons aussi que l’évangile sera effectivement prêché dans tous les coins du monde. Beaucoup d’âmes dans le monde entier continuent de nous demander de leur envoyer des livres et l’œuvre de Dieu continue de se faire.
Aujourd’hui, j’ai livré le fichier contenant le manuscrit original de l’un de mes livres à une maison d’éditions électroniques. On m’a dit que si les gens restent tard au travail, ils pourront finir le travail en quelques jours. Nous serons alors en mesure de télécharger des e-books sur notre site web rapidement. Le premier volume de nos séries sur l’évangile est aussi en train d’être traduit dans les principales langues du monde, et une fois que ce travail sera fini, nous terminerons notre ministère pour l’an 2000. L’année prochaine, nous prévoyons de publier trois titres supplémentaires en anglais et de continuer de prêcher l’évangile énergiquement dans le monde entier. J’espère faire encore plus de travail l’an prochain que cette année. Je prie que Dieu nous fortifie et nous bénisse, pour que nous puissions prêcher l’évangile dans toutes les nations majeures du monde dans les prochaines années.
Dans deux ans, la Corée accueillera la coupe du monde de la FIFA 2002. Nous partagerons l’accueil de la coupe du monde avec le Japon, et ainsi les yeux du monde entier seront sur la Corée. Je crois que nous pourrons prêcher l’évangile à beaucoup de nations dans le monde entier avant la fin de 2002, même si ce n’était pas accompli à 100 pour cent. Beaucoup de gens du monde entier visiteront la Corée pour la coupe du monde. Si nous partageons nos livres avec ces visiteurs à ce moment-là, l’évangile sera prêché à grande échelle. Et bientôt, nous prêcherons l’évangile à nos familles et âmes de Corée. Nous préparerons notre foi pour les derniers jours et jusqu’à ce que le Seigneur revienne, nous vivrons unis quoi qu’il arrive, nous réchauffant mutuellement, partageant le pain ensemble, et prêchant l’évangile jusqu’à la fin. Si Dieu le permet, nous ferons tout ce qui doit être fait. Le Seigneur reviendra alors, n’est-ce pas? Quand le Seigneur viendra, tout ce que nous aurons à faire c’est aller avec Lui.
Cette année passe maintenant. Comment se sent votre cœur maintenant que l’année passe? Êtes-vous heureux? Vous sentez-vous sentimental? Avez-vous des sentiments mitigés? Je suis certain que vous êtes heureux. Moi aussi je suis heureux. Peut-être que c’est parce que nous avons fait beaucoup de lourd travail cette année, mais je suis aussi heureux que cette année finisse. Dans le monde anglophone, nous avons distribué beaucoup de livres à ceux qui les voulaient, des pasteurs aux théologiens, aux chrétiens de différentes organisations. Par Internet, nous annonçons maintenant nos livres chrétiens dans le monde entier, et nous envoyons nos livres gratuits à quiconque les veut.
Quand je regarde en arrière, je sens que j’ai accompli beaucoup de choses. L’évangile a été prêché considérablement par les deux premiers volumes de nos livres anglais, et le troisième volume anglais a aussi été traduit. Puisque sa traduction initiale est maintenant finie, et que le reste sera fait en quelques relectures de plus, le troisième volume anglais est proche de sa finition et sa version électronique a déjà été publiée. Dans les jours à venir, toute personne dans le monde entier pourra accéder à l’évangile par nos e-books. Nous allons envoyer des e-mails pour leur faire savoir que nous avons chargé les e-books sur notre site. Nous enverrons des courriers pour les informer que nous avons mis ces e-books sur Internet et leur recommanderons de regarder. Si ces gens veulent lire nos livres, ils peuvent les télécharger et les lire. L’évangile sera alors planté en eux. Nous pourrons alors prêcher cet évangile de l’eau et de l’Esprit à toutes les âmes du monde encore plus rapidement.
De nos jours, nous prêchons l’évangile non seulement au monde anglophone, mais aussi aux chrétiens du Japon. Mon désir est de prêcher cet évangile à toute personne dans le monde entier avant d’aller vers le Seigneur. Je ferai l’œuvre de Dieu avec vous, non moi seul. Vous et moi sommes ceux qui avons reçu l’appel de Dieu pour la diffusion de cet évangile. Bien que nous soyons en petit nombre, je suis certain que nous allons, comme les 300 guerriers de Gédéon, lever le flambeau de cet évangile pour mener notre combat et prêcher effectivement l’évangile jusqu’à ce qu’il prévale sur le monde entier à la fin.
Aujourd’hui, je voudrais partager la Parole avec vous, tirée de Matthieu 16:24-27. Dans ce passage, Jésus dit à Ses disciples: “Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.” C’est un passage que nous connaissons tous assez bien. Bien sûr, c’est aussi important de connaître la Parole. Cependant, à moins que la Parole de Dieu ne soit réellement appliquée à notre vie, ce passage n’a rien à voir avec nous, comme il est dit en Jean: “Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père” (Jean 1:14). Nous devons vraiment comprendre ce que ce passage dit et quel genre de foi nous devrions avoir.
Pour tout le monde, des disciples à tous les saints nés de nouveau et ceux qui ne sont pas nés de nouveau, le Seigneur a dit que si quelqu’un veut le suivre, qu’il renonce à lui-même, prenne sa croix, et Le suive. Le premier pas que nous devons faire pour suivre le Seigneur est de renoncer à nous-mêmes, et le deuxième pas est de prendre notre croix et Le suivre. 
 


Que signifie renoncer à soi-même?


Le besoin de renoncement à soi s’applique-t-il seulement à certaines conditions spéciales? Est-ce seulement quand nous avons de mauvaises pensées, faisons des erreurs, ou avons une mauvaise mentalité que nous devons renoncer à nous-mêmes? Ou ce passage est-il une vérité qui doit être appliquée à tous les aspects de nos vies? Ce passage doit être appliqué à tous les aspects de nos vies. Le Seigneur a dit absolument clairement que si nous voulons Le suivre, nous devons toujours renoncer à nous-mêmes. Le fait que nous devions renoncer à nous-mêmes toujours et partout est la vérité irréfutable.
Mes chers croyants, chacun à ses propres mérites, ses caractéristiques uniques, et ses défauts aussi. Il est dit qu’un homme a mille facettes. Une personne peut se changer en différentes personnalités. Permettez-moi de l’illustrer par une courte histoire. Il y a longtemps, un certain artiste voulait peindre Jésus, donc il chercha l’homme qui avait l’air le plus gentil et bon dans le monde. Il trouva finalement quelqu’un qui ressemblait à cela et peignit un portait de Jésus à partir de cet homme. Plus tard, l’artiste voulut faire une autre peinture, mais cette fois-ci il voulait faire le portrait d’une personne profondément méchante. Donc il chercha son modèle, et après beaucoup de recherche il rencontra un homme extrêmement violent et vicieux en prison. Il pouvait voir que cet homme était horriblement vicieux juste en le regardant. Après avoir fini sa peinture à partir de cet homme, l’artiste a découvert un fait étonnant et choquant. L’homme gentil et bon qui ressemblait à Jésus et celui qui avait l’air maintenant du pire et plus vicieux était la même personne. Cet homme, qui avait posé comme modèle pour Jésus, était maintenant devenu un modèle du pire de tous. C’est la nature de l’humanité. Les êtres humains ont un millier d’images. Ils changent facilement selon leurs circonstances, et pour différentes raisons, ils continuent de changer.
Jésus dit que quiconque veut suivre le Seigneur doit renoncer à lui-même. Nous avons trop d’orgueil en nous. Donc nous tendons à nous vanter de nos mérites même après être nés de nouveau, et par conséquent nos prédécesseurs dans la foi nous disent de renoncer à nos mérites et d’humilier nos cœurs. Nous luttons alors beaucoup pour nous abaisser et calmer nos cœurs. En réalité, les humains ont au maximum une ou deux choses qui aient du mérite ou qui vaillent de la fierté, et le reste est juste plein de limites. Mais il nous est dit de renoncer même à ces petits mérites et c’est pour cela que ça nous dépasse. Nous pensons: “Si je dois abandonner même cette petite chose, alors il ne me restera plus rien, excepté ce corps indigne, pire que tous les gens de ce monde!”
Les gens sont prompts à penser qu’ils sont meilleurs et plus justes que Jésus Lui-même, et ils Le jugent, jugent ceux qui Le suivent, et critiquent la vérité. Comment peuvent-ils suivre Jésus de la sorte? C’est impossible! Si tel est le cas, alors ces choses il faut y renoncer. Aussi, les mérites exagérés sont assez faciles à abandonner. Ce qui est beaucoup plus difficile c’est de renoncer à ses propres faiblesses. Tout le monde a des faiblesses et il faut donc y renoncer. Si quelqu’un ne demeure pas dans cette vérité et ne se tient pas fermement dans le domaine de la foi, alors son cœur, ses pensées, et son sens des valeurs seront corrompus. L’humanité est pleine de limites et de faiblesses. Quand on nous dit de renoncer à nos mérites, c’est relativement facile de le faire; mais quand on nous dit d’admettre nos défauts, c’est une lutte énorme pour nous. Reconnaître nos défauts est le premier pas pour renoncer à soi par la foi. C’est parce que nous pensons: “Je suis déjà assez mal, donc si je pouvais utiliser mes faiblesses comme un bouclier et au moins obtenir de la pitié, mais on me dit maintenant de renoncer même à cela. Que suis-je supposé faire?” Néanmoins, si nous voulons suivre le Seigneur, c’est une condition préalable de renoncer à nous-mêmes de toute façon. À moins que nous ne renoncions à nous-mêmes, nous ne pouvons pas suivre le Seigneur.
Quand il est trop dur de renoncer à vous-même, les gens peuvent penser: “Quelle est la différence entre renoncer à moi et suivre le Seigneur, et ne pas renoncer à moi et ne pas Le suivre? Puisqu’il est si difficile de renoncer à moi, je pourrais aussi ne pas suivre le Seigneur.” Mais cela fait une différence énorme. Nos vies sont en danger, car nous perdrons la vie si nous ne suivons pas le Seigneur, et la gagnerons si nous le faisons. Il est donc très important pour nous de suivre le Seigneur, et nous devons mettre un grand accent sur cela puisque nos vies dépendent de cela.
Pour suivre le Seigneur, nous devons renoncer à deux choses. Nous devons renoncer à nos insuffisances et à nos mérites. Bien que le renoncement à soi puisse sembler aussi difficile que la mort elle-même au départ, c’est assez facile une fois que vous renoncez à vous-même et abandonnez votre volonté et vos pensées la première fois. Nous devons renoncer à nos limites aussi.
Ne pensez-vous pas souvent que vous êtes insuffisant et tombez par conséquent dans le désespoir dans votre vie de foi parfois? Alors que nous menons nos vies de foi, il y a des moments où nous sentons que nous sommes insuffisants. Nous pensons parfois: “quelqu’un comme moi ne peut pas mener une vie de foi plus longtemps”, et nous pensons qu’il est préférable que nous cessions de mener ce genre de vie de foi. Il y a des temps où nous pensons “Les autres ne sont pas le problème, mais je suis le problème. Je ne pense pas pouvoir continuer encore.” Jésus dit que nous devons renoncer à cela si nous voulons suivre le Seigneur. Peu importe combien c’est dur, c’est seulement quand nous renonçons à nous-mêmes que nous pouvons suivre le Seigneur. 
Pouvons-nous donc réellement suivre le Seigneur si nous renonçons à nous-mêmes? Si nous renonçons à nos mérites et limites, alors il est effectivement possible de suivre le Seigneur par la foi sans être lié par ces choses. Puisque le Seigneur est la vérité, comme Il dit: “le juste vivra par la foi” (Romains 1:17), il n’y a rien que la foi qui permette à ceux qui sont nés de nouveau de suivre le Seigneur. Quand il s’agit de vivre par la foi, nos propres mérites et démérites ne signifient rien. Que nous soyons vertueux ou corrompus ne compte pas, ces choses il faut y renoncer. 
Nous devons aussi reconnaître nos limites et défauts devant Dieu, y renoncer, et avoir la foi pour nous dire, “Le Seigneur est mon Seigneur. Il a expié tous les péchés du monde. C’est à travers moi qu’Il agit.” Tout comme le dit le proverbe Coréen: “Même si tous les chiens d’une ville aboient contre le train, le train poursuit son chemin”, la vérité ne se tait point. Peu importe combien nous pouvons être insuffisants, corrompus et faibles, le Seigneur nous aime. Il a sauvé des gens comme nous et Il agit aussi à travers des gens comme nous. De plus, le Seigneur n’a absolument aucun regret d’avoir fait de nous le peuple de Dieu. Puisque le Seigneur nous aime toujours invariablement et nous a rendus sans péché en nous sauvant, lorsque nous croyons en ce Seigneur, nous pouvons renoncer à nous-mêmes et à nos faiblesses et Le suivre aussi.
Cependant, renoncer à nous-mêmes comme cela n’est pas si facile. C’est seulement ceux qui ont vraiment appliqué la Parole à leur vie en suivant le Seigneur qui peuvent renoncer à eux-mêmes plus facilement. Alors qu’il est facile de renoncer à nos mérites, il est difficile de renoncer à nos faiblesses et limites, car nous craignons que le faire nous fera nous sentir idiots. C’est ainsi que nos esprits pensent jusqu’à ce que nous acceptions nos limites. Mais en réalité, une fois que nous reconnaissons devant Dieu que nous sommes souillés et insuffisants, nous pouvons aller de l’avant par la foi et découvrons aussi que ce n’est pas si difficile après tout. Alors que nous avons des mérites et des démérites, nous tendons à tomber dans le désespoir plus facilement quand nos êtres insuffisants sont exposés en suivant le Seigneur. Cependant, le moyen de vivre pour les justes ne dépend pas de leurs propres vertus ou défauts. 
 


Le juste vit seulement en se confiant dans le Seigneur


Il n’y a pas d’autre façon de vivre pour nous que par la foi. Seule la foi nous sauve. Seule la foi nous permet de suivre le Seigneur et de nous tenir devant Dieu. La foi fait aussi de nous de bons ouvriers devant Dieu, rend saints les gens qui étaient destinés à l’enfer, et nous perfectionne aussi. Nous devons tous croire que le Seigneur a expié tous nos péchés et qu’Il nous aime tous. Puisque nous avons la foi que le Seigneur est la vérité, nous pouvons nous tenir dans cette vérité, servir la vérité, et suivre la vérité. C’est parce que le Seigneur Lui-même est la vérité qu’il nous est possible de Le suivre. Puisque le Seigneur Lui-même est la vérité, même si nous sommes insuffisants et corrompus, le Seigneur Lui ne change pas. Puisque le Seigneur Lui-même est la vérité, Il ne change pas. Ayant expié tous les péchés du monde de façon immuable, Il veut encore diffuser l’évangile dans le monde entier et Il agit avec nous et nous dirige invariablement.
Notre Seigneur dit: “Je serai avec vous jusqu’à la fin du monde”, et puisque tout ce que le Seigneur dit est vrai, nous pouvons Le suivre par la foi. Et en croyant au Seigneur, nous pouvons renoncer à nous-mêmes. Alors que nous menons nos vies de foi, nous ne restons pas toujours les mêmes. Parfois nos cœurs sont si réjouis et contents que cela nous élève du sol, parfois nous sommes si heureux que nous avons l’impression de marcher sur les nuages. Et parfois nous luttons tellement que nous avons l’impression de porter un joug sur les épaules. Mais même en des temps comme cela, nous pouvons suivre le Seigneur en croyant en la vérité, en croyant au Seigneur. C’est pour cela que Jésus nous dit dans le passage des Écritures d’aujourd’hui de renoncer à nous-mêmes, prendre notre croix, et Le suivre.
Sommes-nous capables de suivre le Seigneur quand les temps sont difficiles? Nous pensons souvent que nous ne pouvons pas suivre le Seigneur quand nos circonstances sont trop difficiles. Quand nous avons ces épreuves, nous sommes enclins à penser qu’il est impossible de suivre le Seigneur. Nous pensons: “Comment puis-je suivre le Seigneur alors que j’ai un temps si difficile? C’est un non-sens! Quiconque dit autre chose n’a pas vécu de telles difficultés. Comment est-il possible de suivre le Seigneur dans tant de difficultés?” Cependant, contrairement à ces pensées charnelles, il est encore possible de suivre le Seigneur en croyant en Sa vérité. Puisque le Seigneur est venu par la vérité de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons Le suivre par la foi. Peu importe quel genre de difficulté nous rencontrons, nous renonçons à nous-mêmes, prenons notre croix, et suivons le Seigneur.
La croix ici représente la douleur et les difficultés. Quand vous et moi avons des difficultés, nous avons parfois l’impression que nous allons en mourir. Certains peuvent même effectivement mourir de ces difficultés. Mais en réalité, personne ne meurt vraiment de la difficulté en soi. En d’autres termes, les gens trébuchent devant les épreuves seulement parce qu’ils ne croient pas pleinement au Seigneur, qui est la vérité lui-même. En ne s’appuyant pas entièrement sur Lui ou ne Le suivant pas, personne n’abandonne sa vie de foi à cause des épreuves. L’on abandonne sa vie de foi parce qu’on ne croit pas en la vérité. Nous ne sommes pas la vérité, mais le Seigneur Lui-même est la vérité. Mais puisque les gens ne croient pas que tout ce que le Seigneur a dit est vrai, ils ne peuvent pas Le suivre dans la difficulté. Pour renoncer à nous-mêmes, prendre notre croix, et suivre le Seigneur, nous devons croire en la Parole donnée par le Seigneur, qui est la vérité. Nous devons croire que c’est seulement par la foi que nous pouvons vivre et c’est seulement par la foi que nous pouvons suivre le Seigneur.
Le Seigneur montre clairement que quiconque désire Le suivre doit renoncer à lui-même, prendre sa croix, puis Le suivre. Lorsque nous luttons dans les difficultés, au lieu de regarder ces difficultés, nous devrions regarder vers le Seigneur de vérité qui est vivant et est devenu notre vraie vie. Et c’est quand nous confions ces épreuves au Seigneur, demandons Son aide, et goûtons à Sa puissance que nous pouvons surmonter nos difficultés. C’est parce que nous sommes incapables de renoncer à nous-mêmes et que nous regardons seulement nos circonstances difficiles et situations que notre foi peut dévier. Cependant, la façon dont nous suivons le Seigneur par la foi n’est pas si difficile. C’est pour cela que le Seigneur dit: “Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.”
Puisque le Seigneur est de loin supérieur à tout dans ce monde, notre succès est bien plus certain si nous nous confions en le Seigneur plutôt que d’essayer par nous-mêmes. Même en ce moment, le Seigneur agit dans nos vies. Moi, aussi, j’ai parfois des pensées incrédules en moi. Il y a tant de travail à faire, et nos capacités sont limitées, donc je suis irrité, frustré, et parfois inquiet, me disant: “Oh! Il y a tant à faire! Je dois travailler avec le monde entier en tête, mais je ne suis qu’un homme!” Bien sûr, c’est par la force du Seigneur que nous faisons Son œuvre, mais nos propres capacités et ressources financières ne sont pas suffisantes à répondre aux besoins de l’œuvre du Seigneur. En plus de cela, ma santé s’est détériorée dernièrement et quand les choses sont trop compliquées et frustrantes, j’en tombe malade.
Quand une autruche détecte le danger d’un chasseur derrière elle, elle essaie de se cacher en mettant sa tête dans le sable, en laissant tout son corps exposé. De même, il y a des moments où je me mets au lit et mets ma tête sous l’oreiller, essayant d’oublier tout le monde et refusant de voir qui que ce soit. Cependant, je ne peux pas fuir de la présence de Dieu, car il est écrit:
“Si je prends les ailes de l’aurore, 
Et que j’aille habiter à l’extrémité de la mer,
Là aussi ta main me conduira, 
Et ta droite me saisira” (Psaume 139:9-10).
Quiconque croit en le Seigneur vivra spirituellement et quiconque se confie dans le Seigneur pourra Le suivre. Mais ceux qui ne regardent pas au Seigneur et ne se confient pas en Lui, mais regardent à leurs propres mérites et démérites, ne pourront jamais renoncer à eux-mêmes ni vaincre dans leur lutte, et finiront par périr.
Pourquoi quelqu’un compterait-il sur lui-même? Qu’est-ce que l’on peut trouver pour compter sur soi, alors que l’on n’est pas soi-même la Vérité, ni parfait? Malgré cela, les gens regardent encore à eux-mêmes et c’est pour cela qu’ils vont périr. Nous ne devons pas nous attendre à nous-mêmes. Plutôt, nous devons regarder au Seigneur qui demeure en nous, et dont la présence remplit l’univers entier. C’est parce que nous croyons que le Seigneur est la vérité que nous pouvons faire toute chose en croyant en Le Seigneur et Le suivre aussi. Donc, nous ne devons pas avoir trop d’attentes de nous-mêmes, ni être déçus par nous-mêmes, mais nous devons plutôt renoncer à toutes ces choses. “Êtes-vous si vertueux?” “Non.” “Êtes-vous si corrompu alors?” “Non”. “Êtes-vous désespérément incapable de suivre le Seigneur?” “Non, ce n’est pas le cas”. Nous devons renoncer à cela de la sorte.
Et nous devons suivre le Seigneur par la foi. Ceux qui croient que le Seigneur est la vérité, qu’Il est vivant, et que ce Seigneur est parfait, qu’Il a expié tous leurs péchés, et qu’Il est avec eux, peuvent recevoir une vie nouvelle pour leur corps, suivre le Seigneur, et accepter tout ce qu’Il leur a donné. Le Seigneur dit: “Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? Ou, que donnerait un homme en échange de son âme?”
Cela signifie qu’une vie de foi consiste à suivre le Seigneur. Que nous arrivera-t-il si nous ne sommes pas capables de suivre le Seigneur même après être nés de nouveau? Si nous ne pouvons pas suivre le Seigneur même après être nés de nouveau, alors nous sommes comme morts. Il n’y a rien d’autre. Si nous ne pouvons pas suivre le Seigneur, nous quitterons l’église et finirons par nous détruire nous-mêmes. Nous mourrons, renoncerons à nous-mêmes: “Quelqu’un comme moi ne mérite pas de demeurer dans l’église.” C’est ainsi que l’on finit par abandonner le Seigneur pour embarquer sur le chemin de la destruction. Est-ce ce que vous voulez pour vous-même?
Le moyen de vivre pour celui qui est né de nouveau n’est possible que, d’abord et avant tout, par la foi. Et l’objet de cette foi c’est le Seigneur. C’est en croyant au Seigneur que nous vivons; c’est en croyant au Seigneur que nous jouissons des bénédictions, c’est en croyant au Seigneur que nous vainquons le monde, c’est en croyant au Seigneur que nous recevons une vie nouvelle, et c’est en croyant au Seigneur que nous obtenons la vie éternelle. L’objet de notre foi n’est pas nous même, mais c’est le Seigneur. Réalisez-vous cela? Ne trouvez-vous pas que c’est vrai quand vous l’appliquez à votre vie quotidienne? Bien que notre nombre total soit moins de 300, notre force est incroyablement puissante. Maintenant, des étudiants sont formés à l’École de la Mission. Tous les saints de notre église deviendront des ouvriers de Sa mission. L’École de la Mission est l’endroit où les saints sont formés pour consacrer leur vie entière au Seigneur, et là, les étudiants lisent la Bible, écoutent la Parole, rendent témoignage, et font l’œuvre du Seigneur. Bien sûr, certains de nos saints servent le Seigneur diligemment, soutiennent le ministère de l’évangile, et suivent le Seigneur diligemment même s’ils n’ont pas été formés à l’École de la Mission. La raison pour laquelle nous sommes formés en dépit de cela c’est afin d’appliquer la foi dans chaque aspect de notre vie réelle et de l’expérimenter vraiment.
Nous vivons maintenant le dernier chapitre de l’histoire de l’humanité. Donc j’ai souvent des sentiments mitigés. Le monde entier passe par des changements climatiques anormaux à cause du réchauffement global. Certains pays ont souffert d’inondations dévastatrices, infligeant beaucoup de dégâts, alors que d’autres pays ont dû déclarer l’urgence nationale à cause de chutes de neige massives, hors saison. C’est si étrange quand j’entends ces nouvelles et vois comment le monde tourne. Il y a peu de bonnes nouvelles. Toutes les nouvelles que nous entendons en notre temps sont déprimantes. Notre système éducatif est marqué par la corruption, notre système politique est marqué par des politiciens qui trompent les partisans politiques pour servir leurs propres intérêts égoïstes, et notre système économique croule sous le poids de licenciements massifs infligés par le programme d’ajustement structurel du FMI. Dans le monde entier, nous ne voyons, pas de signe de paix, mais que de guerre, et beaucoup d’économistes prédisent une dépression globale. Tout semble si pessimiste. Vivant dans ces circonstances, même vous et moi ne pouvons que nous sentir déprimés. Cependant, nous avons encore l’espérance que le Seigneur reviendra un jour.
Un de ces jours, le Seigneur reviendra et nous enlèvera. Mais il y a quelque chose que nous devons voir avant que le Seigneur revienne, et c’est la Grande Tribulation. La Grande Tribulation viendra non seulement sur nous, mais sur tous ceux qui vivent sur la planète Terre, et ceux qui ne sont pas nés de nouveau verront tribulation sur tribulation. Pour nous, qui sommes nés de nouveau, nous serons transformés en des corps éternels, incorruptibles, au milieu de la tribulation, et nous vivrons dans le Royaume éternel des Cieux. Ce jour n’est maintenant pas très loin. Mes chers croyants, le jour où vous devrez recevoir la marque de la Bête n’est pas si éloigné. Le monde entier tombe dans le chaos. En Corée seulement, récemment il y a eu tant de fraudes commises avec les cartes de crédit contrefaites ou détournées. Donc pour éviter les dégâts potentiels causés par la perte de cartes de crédit, des plans sont faits pour implanter des puces électroniques dans le corps des gens. En fait, cette technologie a déjà été appliquée au bétail et à l’expédition, mais maintenant les conditions conduisent à l’appliquer aussi aux humains. Quand nous considérons ces choses, nous pouvons voir que les temps de la fin vont effectivement arriver tôt ou tard. Bientôt, il y aura beaucoup de désastres, mais malgré cela, ceux qui sont nés de nouveau regardent toujours de l’avant avec optimisme. Nous qui sommes nés de nouveau sommes optimistes parce que dans cette Grande Tribulation qui frappe tout le monde, notre Seigneur viendra et nous enlèvera.
À ce moment-là, cependant, Dieu laissera tous ceux qui vivent sur la terre et ne sont pas nés de nouveau. Imaginez des rochers énormes qui tombent du ciel sur les gens. Pensez aux millions de morceaux de glace tombant, du feu qui pleut, des gens souffrant de blessures sur tout leur corps, et de maladies étranges apparaissant. J’ai entendu que récemment, une maladie des vaches folles s’est répandue au Canada, et que beaucoup meurent. Ces maladies étranges dépassent notre compréhension et seront légion dans les temps de la fin.
Même si ces choses se passaient sur terre maintenant même, il y a toujours de l’espoir pour nous. C’est parce que le Seigneur, qui a créé cet univers et tout ce qu’il contient, et qui nous a sauvés du péché, viendra et nous enlèvera de cette tribulation. Et le Seigneur transformera nos corps en des corps spirituels comme le Sien et nous fera régner dans le Royaume Millénaire pendant mille ans. Après cela, Il nous permettra de vivre dans le Royaume Éternel. Effectivement, nous avons de l’espoir. Si nous regardons au Seigneur, nous verrons que nous avons effectivement beaucoup d’espoir. Cependant, si nous regardons à ce monde et à nous-mêmes plutôt qu’au Seigneur, nous verrons seulement des choses déprimantes. Alors que nous vivons en ces temps de la fin, nous devons regarder au Seigneur.
Les gens regardent les choses de leur propre point de vue, et donc ils considèrent généralement que leurs pensées sont correctes. En réalité, cependant, les pensées de quelqu’un sont toutes invalides, et comme elles sont remplies de choses inutiles, les pensées sont plus souvent fausses que vraies. Vos propres pensées ne sont qu’inutiles dans la chair. Qu’elles soient pessimistes ou optimistes, toutes les pensées de la chair ne sont rien. Croire au Seigneur fidèlement - c’est-à-dire croire que tout ce que le Seigneur a dit s’accomplira - c’est avoir une foi spirituelle et ce sont ceux qui ont ce genre de foi qui suivent le Seigneur. Et ce sont ceux qui servent le Seigneur dans leur vie pour le rencontrer face à face à la fin. Seuls ceux qui ont cette foi peuvent rencontrer le Seigneur. Par contre, ceux qui n’ont pas ce genre de foi ne peuvent pas renoncer à eux-mêmes, trébucheront à la fin, et seront incapables de rencontrer le Seigneur dans la joie. Le problème pour les vertueux c’est qu’ils ont trop de mérite pour leurs propres bien, se vantant de leurs propres mérites, alors que le problème des faibles est qu’ils tombent au fond de leur désespoir. Mais nous devons nous rappeler que notre salut n’a en réalité rien à voir avec nos vertus ou nos défauts.
Nos mérites et démérites ne peuvent rien non plus quand il est question de mener nos vies de foi. La croyance que seul le Seigneur est la vérité, que Lui seul est parfait, et que Lui seul accomplira tout ce qu’Il a dit – cette croyance est le cœur de notre vie de foi. Donc, quiconque croit en le Seigneur peut vivre tous les aspects de sa vie par la foi. Si nous ne voulons pas perdre nos vies, nous devons renoncer à nous-mêmes, prendre notre croix, et suivre le Seigneur. Et tout ce que nous devons faire c’est suivre le Seigneur par la foi. Il portera alors votre fardeau et le mien à notre place.
Par contre, ceux qui ne croient pas au Seigneur périront sous le poids de leur fardeau. Quiconque ne peut pas renoncer à lui-même mourra. Si vous voulez vivre, vous devez renoncer à vous-même et vous confier dans le Seigneur. Même dans vos épreuves difficiles, vous devez suivre le Seigneur par la foi. Bien que nous nous plaignions de la difficulté de la vie, ce n’est en fait difficile que lorsque nous regardons à nous-mêmes. Si nous renonçons à nous-mêmes, regardons au Seigneur, et nous confions en Lui, alors il n’y a rien de dur. La Parole de Dieu est très simple, mais même un passage qui n’a que quelques phrases est efficace pour notre vie, et donc nous devons croire en cette Parole. Si nous croyons en le Seigneur, nous aurons la vie, mais si nous ne croyons pas, alors nous perdrons la vie. En d’autres termes, si nous nous confions en le Seigneur nous pouvons renoncer à nous-mêmes et Le suivre, mais si nous ne nous confions pas en le Seigneur alors nous ne pouvons pas renoncer à nous-mêmes et ne pouvons pas suivre le Seigneur non plus. La Parole de Dieu n’est-elle pas merveilleuse?
Le Seigneur nous demande de renoncer à nous-mêmes parce que quiconque veut sauver sa vie la perdra, mais quiconque perd sa vie pour Lui la trouvera. Nous ne devons pas nous permettre de perdre nos propres vies en refusant de croire en cette vérité qui est si cruciale pour nos vies. Pierre a été repris par Jésus pour avoir eu une pensée trop charnelle, et Il lui a dit: “Arrière de moi, Satan!” Comme vous le savez bien, nous devons croire en le Seigneur seulement. Si nous croyons au Seigneur, nous vivrons. Mais si nous ne croyons pas au Seigneur, nous mourrons. De plus, si nous croyons au Seigneur, alors nos mérites et démérites ne présentent pas de problèmes du tout, mais si nous ne croyons pas au Seigneur, alors nos vertus sont problématiques, tout comme nos défauts sont aussi problématiques. Aussi, si nous ne croyons pas au Seigneur, alors nos difficultés et nos conforts constituent tous deux des problèmes pour nous. C’est pour cela que nous devons croire au Seigneur et Le suivre. Tout comme notre première priorité est la foi, notre seconde priorité est la foi, comme notre troisième priorité est la foi aussi.
Il est écrit: “Le juste vivra par la foi.” Seuls les justes peuvent vivre en croyant en toute la Parole donnée par le Seigneur, qui est la vérité. Aucun homme injuste ne peut vivre par la foi. Mais un homme juste, quelqu’un qui a été remis de tous ses péchés, quelqu’un qui a reçu sa rédemption du péché, croit que Dieu est son Dieu et son Berger. Et ces gens vivent en croyant en la Parole donnée par le Seigneur: “Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive” (Luc 21:32). Ceux qui croient vivront, mais ceux qui ne croient pas périront.
Tout comme il y a quatre saisons dans la nature, les gens ont de la joie, de la colère, du regret, et du plaisir, et ils ont aussi beaucoup plus d’attributs négatifs que d’attributs positifs. Cependant, si nous croyons au Seigneur, alors peu importe qu’une tempête fasse rage dans nos vies et que des vagues nous frappent, tout se calmera à l’ordre du Seigneur. Quand votre cœur est frappé par une tempête de pensées, je vous demande aussi de calmer vos pensées en mettant votre foi dans le Seigneur. Dissipez vos inquiétudes, abaissez vos vertus et défauts aussi, croyez seulement en ce que le Seigneur fera pour vous, et par cette foi attendez dans l’espérance.
Nous devons vivre par la foi. Il n’y a personne d’autre en qui nous pouvons croire que Jésus-Christ. Toute Parole que Jésus-Christ a donnée est juste. Toutes les choses qu’Il a promis d’accomplir seront effectivement accomplies comme promis. Croyez-vous cela? Nous devons vivre par la foi. C’est pour cela que je vous le dis. Vous et moi devons vivre le restant de notre vie par la foi. Je vous exhorte à ne pas permettre à votre vie d’être consacrée à vos circonstances, et de ne pas rester incapable de renoncer à vous-même, mais plutôt à suivre le Seigneur dans le renoncement à soi, vous disant: “Tu n’as pas raison, mais le Seigneur a toujours raison.”
Jésus dit: “Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.” Comprenez-vous maintenant cette Parole? Et suivez-vous vraiment le Seigneur dans le renoncement? Avez-vous vraiment renoncé à vous-même? Renoncez-vous à vous-même du fond du cœur? Renoncez-vous à vous-même quand vous êtes vertueux et dans vos défauts? Ou connaissez-vous seulement ce passage comme une théorie? Le renoncement à soi est-il quelque chose que vous n’avez jamais fait? Quand vous avez été sauvé, c’est parce que vous avez renoncé à vos pensées que vous avez été sauvé. “Je pensais ainsi, mais j’avais tort. Oh! Donc voici ce qu’est la vérité. Pourquoi ne pas la recevoir alors?” Tout comme vous avez été sauvé en renonçant à vos pensées, maintenant que vous avez reçu le salut, vous devez aussi vivre votre foi en renonçant à tout ce qui n’est pas vrai, et en croyant en tout ce qui est vrai. À partir de maintenant, nous renoncerons à nous-mêmes dans tous les aspects, servirons le Seigneur par la foi, et Le suivrons par la foi dans nos vies. C’est ainsi que nous vivrons. Tout comme nous traverserons beaucoup de difficultés, ceux qui n’ont pas expérimenté le renoncement à soi l’expérimenteront aussi souvent. Le Seigneur s’assurera d’accomplir cela.
Mes chers croyants, je vous exhorte à renoncer à vous-mêmes. Avez-vous beaucoup de choses ou peu de choses auxquelles renoncer? N’avez-vous pas grande chose à quoi renoncer? Qu’a dit la Bible qu’il vous arriverait si vous ne renonciez pas à vous-même? Il est dit que vous ne pourrez pas suivre le Seigneur. Et ceci concerne notre vie de façon cruciale. C’est pour cela que vous n’avez pas d’autre choix que renoncer à vous-même. Moi aussi j’ai ce genre d’expériences dans ma vie, tout le temps. Parfois mes pensées semblent être justes mais elles sont différentes de la Parole. À cause de cela, souvent une bataille se produit en moi. Mais à la fin, puisque seul le Seigneur a raison et est digne d’être suivi, tout ce que je peux faire c’est me confier en Lui et Le suivre. Dans notre vie quotidienne aussi, nous devons faire tout ce que le Seigneur veut que nous fassions. Les soldats du Seigneur doivent plaire à Celui qui les a enrôlés comme Ses soldats, et ne pas suivre ce qui leur plaît à eux-mêmes (2 Timothée 2:4). 
Maintenant, il semble que j’ai travaillé sur une seule chose pendant plus d’un mois. Même quand je viens à l’église, au lieu de vous rencontrer, la première chose que je fais c’est aller au troisième étage et continuer ma recherche d’un système économique de chauffage et de climatisation. Après avoir passé toute la journée sur ce travail, mes vêtements sont complètement noircis. Donc, je me dis: “Ma femme va me disputer quand je vais rentrer. Je devrais rentrer de nuit. Comment pourrais-je faire un seul pas dans la maison à la lumière du jour alors que mon corps entier est noirci?” Mais cela ne fait pas de différence, car ma femme connaît déjà tout de moi.
C’est pour économiser de l’argent et pour le bénéfice de nos saints que j’ai travaillé là-dessus avec dévouement. Donc j’essaie maintenant différentes choses juste pour économiser même un peu d’argent et pour m’assurer que les saints aient chaud l’hiver et qu’il fasse frais l’été. Mais même en faisant cela, quand les choses ne vont pas très bien et que j’ai des faiblesses, je me dis: “Jésus a dit à Ses disciples d’attraper du poisson et de payer leurs impôts avec l’argent qui venait du poisson. Donc pourquoi est-ce que j’ai tous ces problèmes, alors que je devrais prêcher la Parole et demander aux saints d’apporter leurs offrandes? Je suis si stupide!” Parfois, j’ai toutes sortes d’idées moi-même, me jugeant une minute, me trouvant stupide une minute, puis me pardonnant juste après moi-même. Dans des temps comme cela, moi aussi je reconnais mes insuffisances, renonce à moi-même par la foi, et recommence à suivre le Seigneur.
Nos livres ne sont pas encore parvenus en Russie. Même si nous avons imprimé 10000 exemplaires de nos livres en russe, aucun n’est encore arrivé en Russie. Nous avons envoyé 2000 exemplaires en Russie, mais le gouvernement en a refusé l’entrée. Alors que nos livres sont bien arrivés là-bas, on nous a dit que pour les retirer du bureau des douanes, il fallait payer plus de 4000$ de taxes. Donc nous avons dit aux officiers là-bas que nous préférions abandonner nos livres. Vous vous demandez peut-être ce qui arrivera à tous ces livres. L’on m’a dit qu’ils allaient stocker nos livres un moment à la douane, puis qu’ensuite ils les mettraient aux enchères à bas prix. Donc nous avons laissé nos livres au bureau des douanes, pour qu’ils soient vendus aux librairies chrétiennes. Après tout, nous aurions de toute façon distribué ces livres gratuitement en Russie.
Il est facile de dire en paroles que nous menons une mission mondiale, mais pour être franc, cela n’a pas beaucoup de sens pour une si petite assemblée comme la nôtre d’essayer d’évangéliser le monde entier. Ne pensez-vous pas aussi que tout ce projet est ridicule? Me tenant là derrière le pupitre, je continue de parler de la diffusion de l’évangile dans le monde entier, mais vous pouvez penser que tout cela est plutôt présomptueux. Si vous y pensez vraiment, notre effort peut sembler complètement déplacé. Pouvons-nous parler les différentes langues des divers pays du monde? Pouvons-nous aller où ils sont? Sommes-nous proches d’eux? Cela ne prend pas juste une heure ou deux d’aller dans certains de ces endroits, mais cela prend dix, seize, et même dix-huit heures d’avion pour y aller, alors comment pourrions-nous y aller même si nous le voulions, que pourrions-nous vraiment faire? Pouvons-nous dire une seule phrase dans leur langue, ne serait-ce que pour dire: “Veuillez recevoir ce livre”? Le seul fait d’y penser suffit à me frustrer. Quand j’y pense, cela ressemble à une tâche étouffante, difficile. 
Donc après avoir agonisé sur ce qui devrait se faire, j’ai réuni tous les ministres et nous avons prié ensemble et nous sommes consultés mutuellement. J’ai alors pris une décision et leur ai dit: “Il y a beaucoup de missionnaires dans des pays chrétiens avancés qui travaillent dans le monde entier. Pourquoi ne leur envoyons-nous pas des lettres pour leur demander s’ils voudraient recevoir nos livres? S’ils sont d’accord, nous pourrons leur envoyer nos livres. Et s’ils les aiment, nous pouvons envoyer plus de livres et leur demander de les distribuer aux autres aussi.” Donc dernièrement nous avons commencé à travailler à cela et nous avons maintenant envoyé environ 300 lettres officielles de la mission pour l’instant. Puisque nous avons envoyé 300 lettres à des missionnaires seulement, bientôt nous aurons des nouvelles. Nous devrions avoir des réponses vers la mi-janvier, que ce soit oui ou non. Si même la moitié d’entre eux acceptent notre proposition, nous leur prêcherons l’évangile.
Bien que ces missionnaires aient leur propre doctrine, s’ils savent comment renoncer à eux-mêmes, alors une fois qu’ils connaîtront l’évangile de l’eau et de l’Esprit dont la Bible dit qu’il est vrai, ils accepteront cet évangile. Je suis certain de cela. Même si nous prêchons l’évangile dans le monde entier, ce travail n’est pas quelque chose qui peut se faire par nos propres forces de la chair. Comme le Seigneur a dit: “Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par Mon Esprit” (Zacharie 4:6), c’est effectivement le cas. La diffusion de l’évangile est accomplie par Dieu Lui-même, non par la force ou la stratégie des hommes. Même s’il y a beaucoup de travail à faire, nous n’avons pas la force de le faire par nous-mêmes, et c’est précisément pour cela que nous nous confions dans le Seigneur.
C’est cela la foi. Il s’agit de croire au Seigneur seul. Croire en un autre humain n’est pas la foi, mais il s’agit de croire au Seigneur. Le croyez-vous? Les humains sont si insuffisants. L’humanité est si faible que nous n’avons personne en qui nous confier sinon le Seigneur. Car la Parole donnée par le Seigneur est la vérité, le Seigneur Lui-même est la vérité, et nous devons croire au Seigneur seul. Ceux qui croient au Seigneur vivront, mais ceux qui ne croient pas mourront; ceux qui croient au Seigneur peuvent suivre le Seigneur, mais ceux qui ne croient pas ne peuvent pas Le suivre.
Que nous soyons intelligents ou non n’a rien à voir avec notre foi. C’est vrai. Le croyez-vous aussi? J’espère et prie qu’aucun de nous ne perde foi en ces temps de la fin quoi qu’il arrive. Vous êtes maintenant venus dans l’Église de Dieu, mais si vous quittez l’église, vous perdrez votre vie. Il ne doit y avoir personne parmi nous qui perde sa vie.
Pour moi aussi, tout ce que je peux faire c’est me confier en le Seigneur. Donc, vous devez aussi croire au Seigneur seul. Êtes-vous d’accord? Croyez-vous cela? Bien que je sois certain que vous avez tous beaucoup de problèmes, je vous demande de regarder au Seigneur.
Et je vous demande de renoncer à vous-même. Puis prenez votre croix, confiez-vous en le Seigneur, et suivez Le Lui seul. Vous entrerez alors dans le domaine du Seigneur et Il vous protègera et vous guidera, vous réaliserez que vous demeurez maintenant dans le Seigneur par la foi et vous témoignerez de Son œuvre de vos propres yeux.
Vivez dans le Seigneur. Comme les jours du temps présent sont comptés, vivons tous par la foi, nous confiant en le Seigneur, puis nous Le verrons face à face et vivrons avec Lui pour toujours.