Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 17-2] Jean-Baptiste, qui est venu par la voie de la justice (Matthieu 17:1-13)

Jean-Baptiste, qui est venu par la voie de la justice
( Matthieu 17:1-13 )
“Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean, son frère, et il les conduisit à l’écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici, Moïse et Élie leur apparurent, s’entretenant avec lui. Pierre, prenant la parole, dit à Jésus: Seigneur, il est bon que nous soyons ici; si tu le veux, je dresserai ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection: écoutez-le! Lorsqu’ils entendirent cette voix, les disciples tombèrent sur leur face, et furent saisis d’une grande frayeur. Mais Jésus, s’approchant, les toucha, et dit: Levez-vous, n’ayez pas peur! Ils levèrent les yeux, et ne virent que Jésus seul. Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur donna cet ordre: Ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit ressuscité des morts. Les disciples lui firent cette question: Pourquoi donc les scribes disent-ils qu’Élie doit venir premièrement? Il répondit: Il est vrai qu’Élie doit venir, et rétablir toutes choses. Mais je vous dis qu’Élie est déjà venu, qu’ils ne l’ont pas reconnu, et qu’ils l’ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l’homme souffrira de leur part. Les disciples comprirent alors qu’il leur parlait de Jean-Baptiste.”
 

Le passage des Écritures d’aujourd’hui vient de Matthieu 17:1-13. Ici, il est dit que Jésus a pris trois de Ses disciples, Pierre, Jacques, et Jean, et les a emmenés sur une haute montagne. Quelque chose d’étonnant s’y est produit. Moïse et Élie sont descendus du Ciel. Et les habits de Jésus sont devenus d’un blanc éclatant, et son image a été complètement transformée aussi. Jésus parlait avec Moïse et Élie. Quand Pierre vit cela, il dit: “Faisons trois tentes: une pour Toi, une pour Moïse, et une pour Élie. Nous voudrions bâtir trois tentes pour vous et vivre près de vous.” Puis une nuée a couvert le ciel et une voix a retenti: “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection: écoutez-le!”
Pierre, Jacques, et son frère Jean étaient monté sur une montagne avec Jésus, et quand ils ont atteint le sommet Jésus a été transfiguré soudainement et Élie et Moïse sont descendus près de Lui. Puis le ciel a été couvert d’une nuée et une voix a dit: “Celui-ci est Mon Fils bien aimé, en qui je trouve mon plaisir. Écoutez-Le!” Vous pouvez imaginer combien cette scène devait être mystérieuse. Pourquoi Jésus a-t-Il montré une telle scène aux disciples? Jésus les a laissé Le voir parler avec Élie et Moïse, mais quelle était la signification de cet événement?
Le verset 2 dit ici: “Il fut transfiguré devant eux; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière.” Ailleurs en Daniel, il est écrit “ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles” (Daniel 12:3). La Bible dit ici que les vêtements de Jésus sont devenus blancs comme la lumière. Dieu nous a promis qu’Il nous changerait au dernier jour, tout comme Jésus avait changé. Donc quand nous serons transformés en ce jour, nous serons changés comme Jésus a été transfiguré. Nous brillerons comme le soleil ce jour-là. Quand le Seigneur reviendra, nous serons ressuscités et enlevés et je suis certain que notre apparence sera transformée comme cela à ce moment-là. C’est pour cela que Jésus avait pris Ses disciples à la montagne et leur a montré ces choses.
Après avoir montré ces choses à Ses disciples sur la montagne, Jésus leur parla sur le chemin du retour. Il est écrit au verset 9: “Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur donna cet ordre: Ne parlez à personne de cette vision, jusqu’à ce que le Fils de l’homme soit ressuscité des morts.” Les disciples demandèrent alors à Jésus: “Pourquoi donc les scribes disent-ils qu’Élie doit venir premièrement?” La Bible continue alors en disant: “Il répondit: Il est vrai qu’Élie doit venir, et rétablir toutes choses. Mais je vous dis qu’Élie est déjà venu, qu’ils ne l’ont pas reconnu, et qu’ils l’ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l’homme souffrira de leur part. Les disciples comprirent alors qu’il leur parlait de Jean-Baptiste.”
Les disciples se demandaient en eux-mêmes: “Seigneur, toutes les Écritures doivent s’accomplir avec Ton baptême, Ta crucifixion et Ta résurrection, mais pourquoi les scribes disent-ils alors qu’Élie doit venir d’abord?” Les Écritures ont été écrites depuis longtemps, et les scribes massorétiques clamaient: “pour que notre Seigneur accomplisse les prophéties de l’Ancien Testament, Élie doit venir d’abord.” Ils défendaient que ce n’était que lorsqu’Élie viendrait que le salut de l’humanité serait possible et que tout ce que Dieu a promis serait restauré. La “restauration de toutes choses” désigne le fait qu’en envoyant le Sauveur, Dieu délivrerait les descendants d’Adam, qui avaient été chassé hors du Jardin d’Eden, de leurs péchés, et ferait ainsi d’eux Ses enfants à nouveau.
En d’autres termes, les disciples disaient à Jésus: “Les scribes disent qu’Élie doit venir d’abord pour que ce salut soit accompli, puis que tout ce que Tu as dit soit complètement restauré, que le Jardin d’Eden soit restauré, et que nous soyons sauvés de nos péchés et restaurés à l’état de peuple de Dieu. Qui est donc Élie?” Jésus leur répondit en disant: “Mais je vous dis qu’Élie est déjà venu, qu’ils ne l’ont pas reconnu, et qu’ils l’ont traité comme ils ont voulu.” En d’autres termes, Dieu avait déjà envoyé Élie, mais les gens n’avaient pas cru en lui pour leur part. Jésus ajouta alors: “De même le Fils de l’homme souffrira de leur part”, montrant que tout comme Jean-Baptiste avait beaucoup souffert sur cette terre, Jésus souffrirait aussi. Quand Ses disciples ont entendu cela, ils ont fini par réaliser: “Ah, donc Jean-Baptiste est Élie!” Le verset 13 dit: “Alors les disciples comprirent qu’Il parlait de Jean-Baptiste.” Jean-Baptiste est l’Élie que Dieu avait promis d’envoyer dans le Livre de Malachie, dans l’Ancien Testament.
Regardons en Malachie. Dans le tout dernier chapitre de l’Ancien Testament, juste avant Matthieu, il est écrit en Malachie 4:1-3: “Car voici, le jour vient, Ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume; Le jour qui vient les embrasera, Dit l’Éternel des armées, Il ne leur laissera ni racine ni rameau. Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice, Et la guérison sera sous ses ailes; Vous sortirez, et vous sauterez comme les veaux d’une étable, Et vous foulerez les méchants, Car ils seront comme de la cendre Sous la plante de vos pieds, Au jour que je prépare, Dit l’Éternel des armées.” Il poursuit en disant en Malachie 4:4-6: “Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, Auquel j’ai prescrit en Horeb, pour tout Israël, Des préceptes et des ordonnances. Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour de l’Éternel arrive, Ce jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, Et le cœur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit.”
Dieu avait promis qu’Il enverrait Son serviteur le Prophète Élie avant que Lui-même ne vienne dans ce monde. Il dit qu’Élie ramènerait le cœur des pères vers les enfants, et le cœur des enfants vers leurs pères. C’est exactement ce qu’est supposé faire le Souverain Sacrificateur. C’est le devoir du Souverain Sacrificateur de changer le cœur de Dieu en Lui faisant des sacrifices. La colère de Dieu est provoquée quand Son peuple commet le péché devant Lui, et c’est le travail du Souverain Sacrificateur de changer le cœur de Dieu qui est en colère en un cœur miséricordieux. En d’autres, termes, c’est le Souverain Sacrificateur qui remplit ce rôle de médiateur pour changer le cœur de Dieu afin qu’Il fasse grâce à ce peuple. C’est aussi son devoir de ramener le cœur des gens qui ont abandonné Dieu vers Lui. Ce sont les devoirs du Souverain Sacrificateur qui fait les sacrifices à Dieu pour Son peuple. Dieu a dit qu’Il enverrait le prophète Élie, et Élie devait remplir ces devoirs en venant sur la terre. Quand est-il venu alors? Dieu a promis qu’Il l’enverrait quand le jugement serait proche, comme il est écrit: “De peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit.” Élie devait venir et remplir son rôle de médiateur pour conduire le cœur du peuple vers Dieu et le cœur de Dieu vers eux. Mais la Bible dit aussi que si les gens n’écoutaient pas les paroles de l’Élie à venir, manquaient de tourner leur cœur vers Dieu, et ne croyaient pas en Lui, alors Dieu viendrait et frapperait la terre. Il les repousserait et les jetterait dans une fournaise brûlante.
Jésus est venu face à face avec Moïse et Élie dans le passage des Écritures que nous lisons aujourd’hui. Il les a rencontrés sur une haute montagne et a parlé avec eux. Ce récit est en rapport avec notre salut. Moïse est le représentant de la Loi. Après avoir reçu la Loi de Dieu, Moïse avait aussi reçu le système sacrificiel du Tabernacle, qui permettait aux gens d’obtenir la rémission des péchés de Dieu. Dieu a parlé à Moïse personnellement. Donc les cinq Livres de Moïse, le Pentateuque font pleinement autorité. Dans ces cinq livres de Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, et Deutéronome, Dieu a parlé de Ses bénédictions au peuple d’Israël et à la race humaine entière par Moïse, et Il a prophétisé que Jésus-Christ viendrait sur cette terre et sauverait l’humanité. Tout cela est contenu dans le Pentateuque, comme le fait que tous les gens de l’Ancien Testament recevraient la rémission des péchés par le système sacrificiel du Tabernacle. En accord avec les conditions de ce système sacrificiel du Tabernacle, Jésus-Christ devait venir sur la terre pour expier les péchés de l’humanité une fois pour toutes. Dieu avait dit tout cela à travers Moïse.
Que nous disent les livres suivants de l’Ancien Testament, de Josué à Malachie, alors? Ils nous disent: “Gardez la Loi de Dieu. Si vous adorez les idoles et n’obéissez pas à la Loi, Dieu vous jugera.” Du livre de Josué et la suite, l’Ancien Testament parle du cycle du péché et de la repentance que le peuple d’Israël traversait, montrant comment ils étaient prompts à manquer de garder la Loi, comment ils se repentaient, et comment ils tombaient de nouveau dans le péché. Ainsi, c’est le Pentateuque qui constitue le fondement absolu du salut. Vous pouvez probablement comprendre maintenant pourquoi Jésus est monté sur une montagne et a rencontré Moïse et Élie pour parler avec eux.
Élie était un serviteur de Dieu qui avait conduit le peuple d’Israël idolâtre à revenir vers le Seigneur, leur témoignant: “Dieu est le vrai Dieu. Yahvé Dieu est le vrai Dieu.” Cependant, l’Élie prophétisé dans le livre de Malachie qui devait venir avant le Seigneur pour préparer Son chemin, ne désigne que Jean-Baptiste, dont Jésus a rendu témoignage comme le plus grand de ceux qui sont nés de femmes (Matthieu 11:11). Jésus dit en Matthieu 11:14: “et, si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est l’Élie qui devait venir” et Il dit aussi en Matthieu 11:11-12: “Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent.”
Pourquoi le Royaume des Cieux est-il pris par la force depuis les jours de Jean-Baptiste? Parce que tous les péchés de l’humanité ont été transférés sur Jésus par le baptême que Jean-Baptiste a donné à Jésus. C’est pour cela que ceux qui croient que tous leurs péchés ont été transférés sur Jésus par Jean-Baptiste prennent le ciel par la force. En d’autres termes, ils entrent au Ciel par la force. Le verset 14 dit: “et, si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est l’Élie qui devait venir.” Qui est Élie selon Jésus? C’est Jean-Baptiste.
En d’autres termes, cet Élie est quelqu’un d’absolument indispensable et nécessaire à notre salut, et il n’est autre que Jean-Baptiste. C’est seulement quand cet Élie serait venu que les péchés pouvaient être transférés sur Jésus, rendant tout le monde pur du péché. En d’autres termes, Jean-Baptiste, qui était Élie, a ramené tout le monde dans la présence de Dieu en baptisant Jésus et transférant ainsi tous les péchés sur Lui. Comme Jean-Baptiste a transféré tous les péchés sur Jésus et a ainsi offert un sacrifice à notre place, il a accompli son rôle en tant qu’Élie. Parlant de Jean-Baptiste, Luc 1:17 dit: “il marchera devant Dieu avec l’esprit et la puissance d’Élie, pour ramener les cœurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé.” C’est ce que Zacharie, le père de Jean-Baptiste, avait prophétisé avant que Jean ne naisse.
L’accomplissement de notre salut est la réalisation de toute la Loi et des règles du système sacrificiel que Dieu avait donné à travers Moïse. En envoyant Jésus-Christ Son Fils sur la terre, Dieu le Père nous a sauvés, nous qui étions destinés à l’enfer à cause de notre manque d’observation de la Loi. Quand Jésus est venu sur la terre, Il a pris tous les péchés de l’humanité en étant baptisé par Jean-Baptiste, et ayant ainsi porté tous les péchés du monde, Jésus est allé à la Croix et a été crucifié à mort, nous sauvant tous. C’est ainsi que nous avons reçu notre salut. Et c’est pour cela que Jésus, Moïse, et Élie sont indispensables à votre salut et au mien. Ils sont absolument essentiels pour l’accomplissement de notre salut, c’est-à-dire pour la restauration d’une bonne relation avec Dieu. C’est pour cela que Jésus a appelé Élie et Moïse et a parlé avec eux.
Les disciples avaient demandé à Jésus: “Les scribes disent que pour que tout soit restauré, Élie doit venir premièrement. Que dis-Tu?” Alors Jésus leur dit: “Élie est déjà venu. Mais ils n’ont pas cru en lui, et l’ont traité comme ils le voulaient. Il n’est autre que Jean-Baptiste qui M’a baptisé.” Les gens n’ont pas reconnu Jean-Baptiste et n’ont pas cru en ce qu’il a fait pour eux.
Matthieu 21:23-27 continue en disant ceci à propos de Jean-Baptiste: “Jésus se rendit dans le temple, et, pendant qu’il enseignait, les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple vinrent lui dire: Par quelle autorité fais-tu ces choses, et qui t’a donné cette autorité? Jésus leur répondit: Je vous adresserai aussi une question; et, si vous m’y répondez, je vous dirai par quelle autorité je fais ces choses. Le baptême de Jean, d’où venait-il? Du ciel, ou des hommes? Mais ils raisonnèrent ainsi entre eux; Si nous répondons: Du ciel, il nous dira: Pourquoi donc n’avez-vous pas cru en lui? Et si nous répondons: Des hommes, nous avons à craindre la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète. Alors ils répondirent à Jésus: Nous ne savons. Et il leur dit à son tour: Moi non plus, je ne vous dirai pas par quelle autorité je fais ces choses.”
À ce moment-là, Jésus était entré dans le Temple et enseignait. Les sacrificateurs, les scribes, et les anciens du moment ont alors confronté Jésus, et rejeté Son enseignement. Ils l’ont repris sévèrement, disant: “Par quelle autorité enseignes-Tu dans le Temple de Dieu? Qui t’a donné cette autorité?” En Israël, à l’exception des enseignants de la Loi qu’on appelait Rabbi, personne n’avait le droit d’enseigner dans le Temple. C’est pour cela qu’ils défiaient Jésus, demandant: “De qui as-Tu reçu cette autorité? Des souverains sacrificateurs? Des anciens? Sinon, pourquoi enseignes-Tu de ta propre autorité? Qui t’a donné cette autorité?”
Cependant, au lieu de leur répondre directement, Jésus dit: “J’ai aussi une question pour vous; si vous répondez à ma question, je répondrai aussi à la vôtre.” Alors Jésus demanda aux souverains sacrificateurs et aux anciens: “De qui le baptême de Jean est-il venu? Du Ciel ou des hommes? Jean a donné le baptême aux gens, et Il m’a aussi baptisé. Ce baptême est-il de votre autorité? Lui avez-vous donné cette autorité? Ou est-ce Dieu qui lui a donné cette autorité? Qui a permis cela? Est-ce venu du Ciel, ou est-ce vous qui l’avez autorisé?”
Les scribes savaient que s’ils répondaient: “C’est du Ciel”, Jésus leur dirait alors “Pourquoi ne croyez-vous pas en l’œuvre de Jean-Baptiste, alors?” Par contre, s’ils disaient: “C’est des hommes”, cela reviendrait à renier que Jean-Baptiste était un serviteur de Dieu, auquel cas la foule les lapiderait. Donc dans leur crainte, ils ont simplement dit “Nous ne savons pas.” Ils ont répondu comme cela parce que tout le peuple d’Israël à ce moment-là savait et croyait que Jean était un serviteur de Dieu. Donc Jésus dit aux scribes: “Il ne m’est pas non plus nécessaire de vous dire par quelle autorité je parle aux gens.”
Jésus utilisa alors un autre exemple, disant: “Que vous en semble? Un homme avait deux fils; et, s’adressant au premier, il dit: Mon enfant, va travailler aujourd’hui dans ma vigne. Il répondit: Je ne veux pas. Ensuite, il se repentit, et il alla. S’adressant à l’autre, il dit la même chose. Et ce fils répondit: Je veux bien, seigneur. Et il n’alla pas. Lequel des deux a fait la volonté du père? Ils répondirent: Le premier.” (Matthieu 21:28-31).
Jésus les reprit alors en disant: “Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu. Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n’avez pas cru en lui. Mais les publicains et les prostituées ont cru en lui; et vous, qui avez vu cela, vous ne vous êtes pas ensuite repentis pour croire en lui” (Matthieu 21:31-32). Ainsi, Jésus a rendu témoignage de Jean, disant aux scribes et aux sacrificateurs que les publicains et les prostituées entreraient dans le Royaume de Dieu avant eux, car ces gens croyaient en Jean, alors que les sacrificateurs et les anciens ne croyaient pas en lui, même si Jean était venu dans la voie de la justice.
Que dit Jésus ici? Il dit: “Jean est venu vers vous dans la voie de la justice.” Cela signifie que Jean-Baptiste est venu pour l’œuvre juste qui justifierait l’humanité. Il a été envoyé sur cette terre pour l’œuvre qui permettrait à l’humanité de recevoir la rémission des péchés, et il a accompli cette œuvre en baptisant les gens et Jésus. En dépit de cela, les leaders Juifs de l’époque n’ont pas cru que Dieu le Père avait envoyé Jean-Baptiste pour accomplir cette œuvre d’expiation des péchés, et n’ont pas cru en son baptême. C’est pour cela que Jésus les reprenait. De plus, Jésus leur dit aussi: “Les publicains et les prostituées entreront dans le Royaume des Cieux avant vous.” Les publicains et les prostituées croyaient en Jean. Ils croyaient que Jean-Baptiste était un serviteur de Dieu, et qu’en baptisant Jésus, il avait transféré tous les péchés des gens et les avait purifiés.
Quelle est la signification du baptême de Jean? Le mot baptême signifie être purifié. Comme l’imposition des mains de l’Ancien Testament, le baptême implique qu’une personne pose ses mains sur une autre personne et l’immerge dans l’eau. Quand les mains sont ainsi posées, le péché est transféré. L’institution a été établie par Dieu et elle est donc efficace pour tout le monde. Si vous permettez à une personne possédée d’un démon de poser ses mains sur votre tête, ce démon vous sera transféré. Quand quelqu’un essaie de parler en langues, et qu’une autre personne qui parle en langues par possession démoniaque pose ses mains sur la personne, celle qui vient de recevoir l’imposition se met aussi à parler en langues par possession démoniaque. Si quelqu’un écoute les sermons prêchés par une personne possédée d’un démon, il est très probable qu’elle se mette à parler en langues aussi. Ces gens se jettent eux-mêmes dans un état soudain, parlant en langues avec ferveur, se roulant par terre, et faisant toutes sortes de choses. C’est parce que les démons entrent en eux. Alors, les esprits mauvais qui possèdent quelqu’un les envahissent aussi. Ainsi, l’imposition des mains signifie transférer.
Mes chers croyants, le mot baptême signifie, d’abord, la purification de vos péchés. Appelant tout le monde au baptême, Jean disait: “Effacez vos péchés. Vous devez être purifiés de vos péchés.” Au peuple d’Israël, Jean-Baptiste donnait le baptême de la repentance qui leur faisait recevoir la rémission de leurs péchés (Marc 1:4), mais Il a aussi baptisé Jésus, et ce baptême particulier était le baptême qui transférait tous les péchés de l’humanité sur Jésus. Le baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste était le baptême qui effaçait les péchés de tout le monde. C’est pour cela que le baptême signifie “être purifié”, “être enseveli”, et “transférer”.
Mes chers croyants, que fallait-il pour que nos péchés soient effacés? Pour que nos péchés soient effacés, il était absolument indispensable que Jean-Baptiste pose ses mains sur Jésus et transfère les péchés de la race humaine sur Lui. Que devait-Il alors se passer une fois que les péchés étaient transférés sur Jésus? Puisque Jésus a pris tous nos péchés, Il devait mourir et être enseveli. C’est pour cela que Jésus, après avoir pris les péchés de l’humanité en étant baptisé, est allé à la Croix comme l’Agneau de Dieu pour mourir à notre place. Et c’est pour cela que Jésus a été enseveli.
Jésus a demandé: “Qu’est-ce que le baptême de Jean?” mais les leaders religieux d’Israël n’ont pas fait attention au baptême de Jean. Donc Jésus leur dit: “Jean est venu sur la terre dans la voie de la justice, et pendant que les publicains et les prostituées ont cru en lui, vous ne vous êtes pas repentis ni n’avez cru même si vous l’avez vu. Vous irez droit en enfer. Comme c’est écrit en Malachie, au dernier jour vous serez jetés au milieu d’une fournaise ardente, placés au milieu d’une colère extrême.”
Dieu a envoyé le prophète Élie et il devait ramener le cœur du Père vers les enfants – c’est-à-dire le cœur de Dieu vers Ses enfants. Comment? C’est en envoyant Jean-Baptiste, le représentant de l’humanité et le plus grand de ceux qui sont nés de femmes. En baptisant Jésus, le Fils de Dieu et notre Sauveur, Jean-Baptiste a transféré tous nos péchés sur Christ. Par-là, Jean a ramené la colère de Dieu qui nous était réservée vers Jésus-Christ Son Fils, et nous a permis à nous qui ne pouvions pas nous approcher de Dieu à cause de nos péchés, de venir avec assurance dans Sa présence en croyant en cette vérité. En croyant en cet évangile de l’eau et de l’Esprit, que Jean-Baptiste a transféré tous les péchés du monde sur Jésus en Le baptisant, et que Jésus a porté tous ces péchés et a été condamné à la Croix, l’humanité peut maintenant se tenir devant Dieu. Dieu a fait que Jean-Baptiste remplisse ce rôle comme l’homme responsable du baptême de Jésus, pour que Dieu ait miséricorde de ceux qui croient en Jésus-Christ et au ministère de Jean-Baptiste, et qu’Il les prenne comme Ses propres enfants. En d’autres termes, Jean-Baptiste a joué un rôle de médiateur. Il est écrit; “Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants.” Comme dernier sacrificateur de l’Ancien Testament, Jean-Baptiste a complètement accompli ce rôle de médiateur.
Dieu a établi l’institution du système sacrificiel et l’a fait connaître au peuple d’Israël à travers Moïse. Donc tous les israélites offraient leurs sacrifices à Dieu sur la base du principe de la représentation, et ici, c’est Jean-Baptiste qui remplissait son devoir de dernier Souverain Sacrificateur. Il est le représentant de l’humanité, le plus grand de ceux qui sont nés de femmes. Jésus dit que le Ciel était aux violents depuis les jours de Jean-Baptiste. Cela signifie que Jean-Baptiste est le dernier Souverain Sacrificateur de l’Ancien Testament qui a rempli le rôle crucial de transfert de tous les péchés du monde sur l’Agneau de Dieu pour ouvrir la porte des Cieux.
Dieu avait promis d’envoyer Élie, et cet Élie n’est autre que Jean-Baptiste. Dieu a dit qu’Élie ramènerait le cœur des pères vers les enfants, et le cœur des enfants vers les pères. Jean-Baptiste a offert le sacrifice éternel à notre place.
Dans l’Ancien Testament, le peuple d’Israël apportait les animaux à sacrifier et le Souverain Sacrificateur les sacrifiait à leur place, mais maintenant ce sacrifice a été changé. Le Fils de Dieu Lui-même est devenu notre propitiation. Et Jean-Baptiste, le dernier Souverain Sacrificateur de l’Ancien Testament, a transféré tous les péchés de l’humanité sur le Fils de Dieu. Par ce baptême qui a été donné par Jean-Baptiste, Jésus a pris tous les péchés de l’humanité. Comme Jean-Baptiste a rempli ce rôle pour briser le mur du péché qui séparait l’humanité de Dieu le Père, Il a ramené le cœur du Père vers les enfants, et le cœur des enfants vers le Père. Donc, tout le monde peut recevoir la rémission de ses péchés s’il croit en le baptême de Jésus et en Son sang à la Croix. Dieu a rendu entièrement sans péché tous ceux qui croient en le salut que le Seigneur a apporté, tous ceux qui croient en cet évangile de l’eau et de l’Esprit, proclamant que Jésus a pris tous leurs péchés par le baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste, et qu’Il les a tous expiés. Comme c’est écrit, “Jean est venu dans la voie de la justice”, et Jean-Baptiste a rempli son rôle de transfert des péchés de l’humanité sur Jésus en Le baptisant.
Cependant, peu importe combien nous crions que tout péché a été transféré sur Jésus par Jean-Baptiste, les gens aujourd’hui ne croient simplement pas. C’est si ridicule! Combien rend-on clairement témoignage de Jean-Baptiste dans la Bible? Ce n’est autre que Jean-Baptiste que Jésus approuvait le plus. C’est Jean à qui Jésus a donné Lui-même Son approbation. C’est par Jean-Baptiste que Jésus a porté tous les péchés de l’humanité. Jésus n’a pas seulement dit: “Je prendrai vos péchés Moi-même.” Tout comme les péchés des israélites dans l’Ancien Testament étaient transférés sur leur animal à sacrifier par le Souverain Sacrificateur sans faute, Jésus est aussi venu sur la terre comme l’Agneau de Dieu et comme notre sacrifice, Il a pris tous les péchés du monde par le baptême de Jean-Baptiste. C’est clair comme du cristal. Malgré cela, les gens n’y croient pas. 
Quand Jésus était sur la terre, les leaders religieux de ce temps, les scribes de la Loi, et les anciens des israélites ont non seulement refusé de croire en Jésus, mais ils n’ont pas cru non plus en ce que Jean a fait pour eux. Ils se sont opposés au ministère de Jean-Baptiste. C’est pour cela que Jésus leur dit: “Vous serez jetés en enfer, car vous êtes pleins de votre propre justice et vous ne croyez pas en le témoignage de Jean. Mais les prostituées et les publicains ont cru.” En d’autres termes, les prostituées et les publicains ont été sauvés d’abord par Dieu parce qu’ils ont cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Aujourd’hui même, cependant, la plupart des chrétiens ne croient toujours pas en cet évangile.
Quand Jésus était sur la terre, les Pharisiens et les scribes sont venu le voir à Jérusalem et Lui ont demandé: “Pourquoi tes disciples ne gardent-ils pas la tradition de nos anciens? Pourquoi mangent-ils sans laver leurs mains auparavant?” Ils condamnaient les disciples, juste parce qu’ils mangeaient sans se laver les mains. Ils se moquaient de Jésus, disant: “Rien qu’en regardant Tes disciples, on peut voir que Tu es un homme corrompu. Toi aussi tu es quelqu’un qui ne garde pas la Loi. Tu es complètement en deçà de nos standards.” Alors Jésus les reprit, disant: “Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche d’un homme qui le souille. C’est l’iniquité de son cœur qui le souille. Car c’est du cœur de l’homme que viennent douze péchés, dont les mauvaises pensées, et c’est ce qui sort de la bouche et souille l’homme. Le fait que quelqu’un mange sans se laver les mains ne signifie pas qu’il soit souillé.” Alors les scribes et les Pharisiens, qui gardaient la tradition des anciens, se moquaient de Jésus, disant: “Toi et Tes disciples êtes corrompus. Vous êtes si mauvais que nous n’avons rien à faire avec vous. Comment quelqu’un peut-il manger sans s’être lavé les mains? La tradition de nos ancêtres indique clairement que tout le monde doit toujours se laver les mains et les pieds lorsqu’il rentre, et elle de commande garder cette tradition, mais Tu refuses de le faire.” Ils dénonçaient Jésus sur la base de choses superficielles.
Donc Jésus les a repris en disant: “Vous dites garder la Loi? La Loi commande d’honorer vos parents et de prendre soin d’eux, mais l’avez-vous fait? N’avez-vous pas enfreint la Loi, pensant que vous n’aviez pas besoin d’offrir quoi que ce soit à vos parents, en disant “ce que tu aurais pu recevoir de moi est Corban (c’est-à-dire un don à Dieu)? Est-ce cela observer la Loi? N’avez-vous pas changé les commandements de Dieu en des commandements d’hommes, et ne croyez-vous pas en ceux-là à la place maintenant? Vous craignez Dieu en vain, car même si vous dites croire en Dieu, vous le faites sur la base de commandements d’hommes.” Jésus dit alors: “Quand un aveugle conduit un autre aveugle, les deux tombent dans un fossé.”
Cette tradition des anciens désigne les doctrines humaines. Même aujourd’hui beaucoup de chrétiens disent “Assurez-vous d’aller dans une grande église. Assurez-vous que l’église que vous allez rejoindre est inscrite au Ministère de la Culture et du Tourisme. Et soyez certains de fréquenter une église dont les doctrines sont clairement établies. En bref, vous devez fréquenter une église qui appartient à une grande dénomination et reconnue par des gens séculiers aussi. Vous devez être enseigné dans cette église et croire en la Parole selon l’enseignement qui y est donné.” C’est en vain que l’on croit en Dieu et Le craint sur la base de tels commandements d’hommes. 
Peu importe qui peut enseigner quoi, disant à l’assemblée: “Calvin a dit ceci, Luther a dit cela; Livingston a dit ceci, Abraham Kuyper a dit cela; Hegel et Kant on dit ceci, alors que Confucius, Mencius, et Socrate ont dit cela. C’est ce que John Scott de Grande Bretagne a dit, et c’est ce qu’Abraham Lincoln des Etats-Unis a dit, et il a cru et mené sa vie de foi ainsi.” C’est complètement vain d’enseigner comme cela, d’apprendre comme cela, et de marcher comme cela.
Ce qui est le plus important c’est ce que la Bible dit vraiment. Ce que la Parole de Dieu dit dans les deux Testaments est ce qui compte vraiment. Jésus dit que Jean-Baptiste était l’Élie à venir, et qu’il était le plus grand de tous ceux qui sont nés de femmes. Quand Dieu Lui-même dit que Jean-Baptiste a transféré tous nos péchés sur Jésus en Le baptisant, et que c’est ce que comprenait le système sacrificiel, alors nous devons croire et enseigner en fonction. C’est ce que signifie écouter et croire en les commandements de Dieu et en Sa Parole, et c’est en croyant en cette Parole de Dieu que nous sommes sauvés. Il est absolument impératif pour nous d’écouter Dieu attentivement selon cette Parole. C’est le moyen de craindre Dieu.
Il n’y a rien de plus insensé que d’exposer seulement des doctrines sans même connaître la Parole de Dieu correctement. Jean-Calvin, de France, connaissait-il l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la Parole de Dieu? La France est l’endroit où ce géant spirituel est né, mais l’évangile de l’eau et de l’Esprit entre en France maintenant. Les français ne connaissent pas tellement bien la Corée, mais nous saisirons cette occasion de la leur faire connaître clairement. Ils reconnaîtront que la Corée n’est plus la “Nation Ermite” mais un pays des prédécesseurs de la vraie foi.
Même si Jean est venu dans la voie de la justice, beaucoup de chrétiens ne le croient pas. Ils ne croient pas que Jean-Baptiste était l’Élie que Dieu avait promis d’envoyer aux derniers temps. Les gens parlent de Jean-Baptiste comme d’une erreur, en disant: “Jean était une erreur. Pourquoi? Parce qu’on lui a coupé la tête pour avoir défié le roi Hérode.” Mais Jean-Baptiste n’était pas une erreur. Si Jean-Baptiste était une erreur, alors Jésus serait une erreur, comme Dieu le Père serait aussi une erreur. Pour sauver les humains des péchés, Dieu le Père a envoyé Jean-Baptiste sur cette terre six mois avant Jésus. Le Père a alors envoyé Jésus sur la terre six mois après la naissance de Jean-Baptiste. Et quand Il eut 30 ans, Jean baptisa Jésus, et Jésus reçut ce baptême. C’est ainsi que Dieu le Père a mis les péchés du monde sur Jésus. Étant donné cela, si Jean-Baptiste avait échoué, le ministère de salut de Jésus aurait échoué, et Dieu le Père qui les avait envoyés aurait aussi échoué.
Par Moïse dans l’Ancien Testament, Dieu a donné la Loi à l’humanité qui était tombée dans le péché, le système sacrificiel qui expiait le péché, et les 613 statuts et commandements que l’humanité devait observer. Tout était contenu dans la Loi, du système sacrificiel à la loi du salut et la loi du jugement. Dieu avait promis d’envoyer Élie. Et comme Il l’avait promis, Il a envoyé Élie. Six mois après avoir envoyé Élie, Dieu a envoyé Jésus sur la terre. Et par Élie, Il a transféré tous les péchés de l’humanité sur Jésus. Jésus a pris tous les péchés de l’humanité à travers Élie. Élie a transféré tous les péchés de l’humanité sur Jésus. Jésus dit: “Il convient que nous accomplissions ainsi toute justice. Il convient que nous rendions les gens purs du péché et sauvions toute personne dans ce monde de tous ses péchés.” Puisque Jésus a pris les péchés du monde à travers Jean-Baptiste en étant baptisé, et puisque Jean-Baptiste a transféré ces péchés du monde sur Jésus, c’est par Jean-Baptiste, qui était l’Élie à venir, et Jésus, qui est devenu l’Agneau du sacrifice, que Dieu a expié tous les péchés de l’humanité. En dépit de cela, les gens ne croient toujours pas en ce fait. Même au temps du Nouveau Testament, beaucoup ne reconnaissent pas Jean-Baptiste, et donc sont incapables d’être sauvés.
Avez-vous entendu parler des e-mails que nous avons reçus d’un certain missionnaire en Afrique? Quand ce missionnaire a lu l’un de nos livres, il a d’abord réagi en opposition. Il nous a dit: “Ce livre dit que Jean-Baptiste a transféré mes péchés sur Jésus, mais cette déclaration est trop grandiose pour que je l’accepte. Je ne peux pas être d’accord avec le contenu de ce livre.” Il devait être un homme très impatient, car il avait envoyé son premier courrier indiquant sa désapprobation avant même de finir tout le livre. Puis quelques jours plus tard, il nous a écrit de nouveau en disant: “J’ai de saintes nouvelles à partager.” Il n’avait pas fini de lire le livre lorsqu’il nous a écrit la première fois. Après avoir lu notre livre juste un peu et avoir regardé la première partie, il nous a dit: “Je ne peux pas être d’accord avec cela”, mais maintenant qu’il avait lu davantage, il a vraiment compris ce que disait ce livre. “Je voudrais partager une sainte nouvelle avec vous. Moi aussi, je suis d’accord avec votre position sur le baptême de Jésus, que Dieu a transféré nos péchés sur Lui par Jean-Baptiste. Et mes péchés ont aussi été transférés. Je n’ai pas de péché maintenant.”
Beaucoup de gens à l’étranger sont maintenant d’accord avec nous comme cela. Ils confessent que même s’ils croyaient en Jésus depuis longtemps, c’était la première fois qu’ils entendaient un tel évangile. J’avais écrit dans mon livre: “Exception faite des écrits des disciples de Jésus, voici le premier livre dans le monde entier qui contient l’évangile de l’eau et de l’Esprit.” Ces gens n’objectent pas à ce sujet. Ils sont d’accord par leur silence. Et même en ce moment, beaucoup de gens confessent après avoir lu nos livres: “Je n’ai jamais lu de tels livres dans le christianisme.” Ils reconnaissent que Jean-Baptiste a transféré les péchés du monde sur Jésus. Ils acceptent dans leur cœur que Jésus a pris les péchés du monde à travers Jean-Baptiste. Ils acceptent ceci même après avoir lu un seul livre. D’abord, comme cette Parole d’évangile leur est trop étrangère, ils peuvent penser qu’elle est exagérée, mais que ce passe-t-il ensuite quand l’évangile est expliqué sur la base de la Bible? Ils l’acceptent.
Donc maintenant même beaucoup d’étrangers naissent de nouveau. Même en ce moment, de nouveaux croyants naissent. Dans leurs salons ou salles de bains, beaucoup de gens lisent nos livres avec le regard de la foi et ils croient maintenant en l’évangile, se disant: “Donc je n’ai pas de péché. C’est exactement comme le dit la Bible.” Puis ils nous écrivent: “Je voudrais partager une grande nouvelle avec vous. Je reconnais que Jésus a porté tous mes péchés en étant baptisé.”
L’humanité entière est d’accord que Jésus a porté nos péchés à la Croix et a été crucifié. Même le diable est d’accord avec cela. Et certaines personnes m’attaquent encore en disant: “Comment Pasteur Jong est-il le seul à connaître cela? Pourquoi ne parle-t-il que de cela tout le temps? Comment se fait-il que lui seul trouve ces choses dans la Bible? Ne doit-il vraiment trouver que ces choses-là?” Je ne dois pas les trouver; tout ce que je fais c’est lire la Bible. Quand toute la Bible parle de ce salut, n’est-il pas inévitable que je voie le salut, même si je n’essaie pas de le trouver? Quand je commence à lire la Bible, je lis beaucoup. Je lis jusqu’à ce que je sois rempli. Ce que je dis c’est que je connais la Bible aussi bien que lesdits docteurs de la Bible.
Toute personne dans le monde entier qui croit en Dieu croira en le baptême de justice que Jean a donné à Jésus, la voie de la justice, car cette voie est trop claire. C’est ce dont la Bible parle et cela a été prophétisé dans l’Ancien Testament. Il est écrit: “Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour de l’Éternel arrive, Ce jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, Et le cœur des enfants à leurs pères” Les gens viennent maintenant vers Dieu dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Comme Jean-Baptiste a transféré tous les péchés de l’humanité sur Jésus en Le baptisant, quand il a transféré tous les péchés de ce monde sur Lui, tout ce que les pécheurs doivent faire maintenant c’est revenir à Dieu en croyant cela. Sommes-nous aussi revenus vers Dieu? N’avons-nous pas dit que nous croyions? Bien sûr que oui. Si Jean-Baptiste n’avait pas fait cette œuvre, alors même la mort de Jésus serait inutile. Le salut aurait été impossible à atteindre, peu importe combien nous aurions cru, combien nous aurions pleuré, comment nous nous serions soumis au martyr, combien nous aurions donné tout notre argent, ou combien nous aurions servi les autres. À la fin, nous n’aurions pu que regretter comme Judas, disant: “Pourquoi ai-je cru? Il aurait été préférable que je n’aie jamais cru! Je préfèrerais ne jamais être né!” Cependant, Jean-Baptiste a transféré tous nos péchés sur Jésus en Le baptisant, et c’est pour cela que nous pouvons croire avec assurance devant Dieu.
Mes chers croyants, Jean est venu dans la voie de la justice faire de nous des instruments de justice. Jésus a accepté tous les péchés en étant baptisé pour que les gens reçoivent la rémission de leurs péchés. En recevant ce baptême de Jean, Jésus a expié tous les péchés du monde. Jésus a pris sur lui le péché du monde, a été crucifié à mort, et nous a sauvés. Si la Parole dit que tel est le cas, alors nous devons tous le croire.
Jésus a rencontré Moïse et Élie. Et Il a parlé avec eux. Bien qu’il ne soit pas écrit clairement dans la Bible ce dont ils ont parlé, il est clair que les trois ont parlé ensemble. Moïse ici représente la Loi. Qu’en est-il d’Élie alors? Il représente le Souverain Sacrificateur. Il est le plus grand sacrificateur de ceux qui sont nés de femmes – c’est-à-dire le représentant.
La Bible mentionne souvent la terre. La terre désigne le cœur des gens. Elle désigne leur esprit. Que dit le dernier verset de Malachie? Il dit: “De peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit.” Cela signifie que Dieu versera Sa colère sur tous ceux qui ne croient pas en la vérité du salut. Vous pouvez vous demander pourquoi je redis cela alors que vous croyez déjà tous. Mais je dis cela de nouveau parce qu’il y en a encore quelques-uns qui ne croient pas. Tout n’est pas fini lorsque vous recevez la rémission de vos péchés, mais il y a encore beaucoup trop d’âmes que nous devons prendre sous notre responsabilité. La race humaine entière doit croire cela. Il y a beaucoup de gens qui ont commencé à croire en cela récemment.
Je continuerai de publier notre journal sur l’évangile peu importe que le prix du papier augmente. Je suis certain que beaucoup tomberont sur notre journal par hasard et le liront, puis viendront dans notre église en disant: “S’il vous plaît, que quelqu’un ici me dirige. Je veux venir et écouter la Parole. Je n’avais pas idée qu’il y avait une telle Parole dans la Bible.” Il y a longtemps, nos saints à l’Église de Daejeon ont visité une femme qui gérait un salon de beauté et lui ont donné notre journal. Après que cette coiffeuse ait terminé la lecture de ce journal, elle l’a laissé sur la table de la boutique. L’un de ses clients à lu notre journal en attendant son tour, puis a dit à la coiffeuse: “Savez-vous où est cette église? Pouvez-vous m’emmener dans l’endroit où cette merveilleuse parole est prêchée? Je suis chrétien depuis longtemps, mais mes péchés n’ont pas disparu. Pouvez-vous me conduire à cette église?” Donc comme elle a pu nous joindre par téléphone, le pasteur de l’Église de Deajeon lui a prêché l’évangile, et en entendant, elle a reçu la rémission des péchés.
Mes chers croyants, la Parole de Dieu ne disparaîtra jamais. Elle restera exactement comme elle est pour toujours. La nouvelle la plus précieuse dans ce monde c’est cette Parole proclamant que Jean a transféré tous nos péchés sur Jésus en Le baptisant, que Jésus a porté tous les péchés du monde et les a amenés à la Croix, qu’Il est mort et ressuscité d’entre les morts, et qu’Il nous a ainsi tous sauvés. C’est la plus belle nouvelle et la nouvelle la plus joyeuse; elle a une puissance comme la dynamite; et c’est une musique qui est plus belle qu’aucune autre musique. Croyez-vous cela, mes chers croyants? Ou en auriez-vous assez que je répète les mêmes paroles encore et encore? Mes sermons étaient encore plus longs que cela. Quand ils étaient très longs ils duraient jusqu’à trois heures. Je suis vraiment très considéré ces jours-ci. Si je prêchais tout ce que j’ai à l’esprit, je devrais parler pendant trois ou quatre heures. Donc en comparaison au passé, de nos jours mes sermons sont plutôt modérés.
Mes chers croyants, vous ne pouvez prêcher cette vérité de l’eau et de l’Esprit que si vous la connaissez vous-même. Avez-vous prêché l’évangile auparavant? Quand vous essayez de prêcher l’évangile, vous trouvez-vous à court de paroles? C’est seulement quand vous écoutez la Parole de Dieu tout en détail, la confirmez et la connaissez dans tout son aspect élaboré que vous pouvez prêcher l’évangile concrètement lorsque quelqu’un vous défie avec la Parole, le faire se soumettre, et sauver son âme. Préfèreriez-vous être seul sauvé et garder la connaissance de la vérité pour vous-même? Si je l’avais fait, j’aurais cessé de servir l’évangile depuis longtemps, dès le moment où j’ai reçu la rémission de mes péchés. Si j’avais cessé de servir l’évangile après l’avoir reçu, alors maintenant je serais probablement le directeur d’un grand centre de prière que ma belle-mère dirigeait. Il est alors probable que certains d’entre vous serez venus à mon centre de prière pour prier. “Bienvenue. Qu’est-ce qui vous amène?” “Je suis venu prier.” “Allez dans cette pièce pour prier alors, vous pouvez utiliser cette pièce.” Vous auriez alors pleuré vos pupilles dans cette pièce et vous seriez mis dans une grande souffrance en essayant de jeûner. Les gens qui visitent un centre de prière veulent souvent que le directeur leur impose les mains. Ceux qui dirigent un centre de prière demandent souvent beaucoup d’offrande juste pour une seule imposition des mains. Ils gagnent beaucoup d’argent. Mais si j’avais gardé ma bouche fermée au lieu de prêcher cet évangile, alors n’iriez-vous pas en enfer maintenant? Si je n’avais pas fait ce travail, alors Dieu aurait fait que quelqu’un d’autre le fasse, car Il a le pouvoir de changer même une pierre en un descendant d’Abraham.
Cependant, je ne peux pas résister à la volonté de Dieu et c’est pour cela que je prêche l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est la raison pour laquelle je continue de vous prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit encore et encore. Je vous exhorte aussi à prêcher cet évangile aux autres dans les détails, plutôt que de vivre pour vous-même. Essayez d’écrire ce que vous avez entendu au sujet du passage des Écritures d’aujourd’hui en entier, confirmez-le, et prêchez-le à quelqu’un d’autre tel quel. Voyez par vous-même si l’autre personne reçoit alors la rémission des péchés ou non. Elle la recevra certainement. Si elle est remise de tous ses péchés à travers vous, alors le Royaume de Dieu viendra dans son cœur aussi.
Peut-être que certains d’entre vous êtes maintenant trop fatigués à ce culte, comme vous avez joué au football cet après-midi. J’ai entendu que nos sœurs sont si bonnes au football. Je peux être un bon attaquant quand je joue au football, mais en ce moment, je n’ai même pas assez de force pour faire une partie de football avec vous. Je dois passer la plupart de mon temps à nourrir mon corps pour qu’il retrouve la santé, donc en ce moment, je ne peux que venir prêcher de temps en temps. Ma santé est trop fragile pour que je me déplace beaucoup. Considérant combien ma santé est mauvaise dernièrement, je suis reconnaissant d’être déjà capable de me tenir devant vous et de prêcher la Parole. Effectivement, Dieu a rendu l’impossible possible.
Mes chers croyants, tous les êtres humains de ce monde ne devraient-ils pas croire en ce dont Jean-Baptiste a témoigné? Pourquoi les gens ne croient pas cela, même si la Bible dit clairement que Jean est venu dans la voie de la justice? Tout le monde doit croire au témoignage et au ministère de Jean. L’évangile de l’eau et de l’Esprit que Jean-Baptiste a accompli avec Jésus est la voie du salut que toute personne dans le monde entier doit croire. Jean-Baptiste est venu dans la voie de la justice, et a transféré tous les péchés du monde sur Jésus en Le baptisant. Et en prenant ainsi tous ces péchés du monde et mourant à la Croix, Jésus nous a tous sauvés de nos péchés. Tout le monde doit croire en ce salut et en ce chemin vers le Royaume des Cieux.
Vous et moi de même, nous devons tous obtenir le salut par la foi. Quiconque croit en Jésus doit croire en tout cela sans exception. Le salut ne peut pas s’obtenir en croyant en la Croix seule. C’est une condition absolue de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est ce que je veux partager avec chacun de vous. Qu’en est-il de vous alors? Croyez-vous en cet évangile?
Vous pouvez avoir entendu cette Parole des centaines et des milliers de fois, mais si vous ne chérissez pas encore cet évangile, vous devez avoir honte de vous-même devant Dieu. Quand Jésus Lui-même approuve cet évangile de l’eau et de l’Esprit, comment pourrions-nous ne pas le chérir? Mes chers croyants, je vous demande à tous de chérir cet évangile. Vous devez le garder fidèlement. Et vous devez y croire de tout votre cœur.