Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 18] Ceux dont la foi est comme celle d’un petit enfant (Matthieu 18:1-4)

Ceux dont la foi est comme celle d’un petit enfant
( Matthieu 18:1-4 )
“En ce moment, les disciples s’approchèrent de Jésus, et dirent: Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux? Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et dit: Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. C’est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux.”
 

Ceux qui ont trop de pensées venant d’eux-mêmes devant Dieu sont méchants. Par contre, ceux qui s’appuient sur Dieu par la foi et Le suivent simplement en se confiant en Lui sont des gens de foi. Suivre autrement le Seigneur avec des pensées, plutôt qu’avec le cœur, est en soi mauvais. Dieu a en horreur quiconque adore le Seigneur avec ses pensées au lieu de son cœur. Quand nous regardons à nous-mêmes devant Dieu, que sommes-nous capables de faire? Sommes-nous capables de faire quelque chose de bon et sommes-nous même capables de nous contrôler nous-mêmes? Non, nous ne pouvons même pas nous contrôler. Il y a un chant en Corée qui dit: “♪ J’ai reçu une carte, ♬ alors que je ne sais même pas comment m’occuper de moi-même.♪” De même, nous n’avons rien de droit devant Dieu, notre volonté est mauvaise, nos pensées sont mauvaises, et nous n’avons rien qui soit droit.
Dans le passage des Écritures d’aujourd’hui, le Seigneur nous parle des petits enfants. Quand les disciples ont demandé: “Qui est le plus grand dans le Royaume des Cieux?” Jésus a appelé un petit enfant, l’a mis au milieu d’eux, et a dit: “Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.” Cela signifie que dans le Royaume des Cieux, ceux qui sont comme des petits enfants sont les plus grands. Et cela signifie que ce sont ces gens semblables à des enfants qui entreront au Ciel. En d’autres termes, Jésus dit ici que ceux qui s’humilient comme des petits enfants peuvent entrer au Ciel et qu’ils sont les plus grands devant Dieu.
Quand nous regardons à nous-mêmes devant Dieu, nous n’avons que notre foi semblable à un enfant et notre cœur pour être approuvés par Dieu, et rien de plus. Pour ce qui est de nos pensées, nos actes, et notre propre volonté, nous n’avons rien qui mérite Son approbation. La seule chose que nous pouvons présenter à Dieu c’est notre esprit comme des enfants. Qu’est-ce que je veux dire? Je veux dire que lorsque le Seigneur nous dit “je t’ai sauvé”, nous croyons simplement en Lui comme un enfant, Lui disant: “Oui, Seigneur, tu m’as effectivement sauvé, je crois en toi.” Devant Dieu, nous n’avons rien d’autre à présenter que notre foi qui est innocente, fragile, et faible, comme un petit enfant. Le Seigneur Lui-même dit que la foi d’un enfant est la plus grande de toutes.
Mes chers croyants, alors que vous et moi menons nos vies, quand nous regardons en arrière et nous examinons, nous réalisons que nous n’avons rien à offrir à Dieu. Tout ce que nous offrons n’est que défaut. Nous avons des défauts et nos pensées ne sont pas justes non plus, mais malgré cela, s’il y a une chose que nous pouvons offrir à Dieu, c’est notre foi qui est comme celle d’un enfant. Le fait que nous ayons foi comme des enfants signifie que nous croyons que le Seigneur a expié tous nos péchés dans nos cœurs. Cela signifie que nous croyons de tout cœur en ce que le Seigneur a fait pour nous, et que nous croyons aussi en ce qu’Il fera dans les jours à venir. En dehors de cette foi comme des enfants que nous avons placée en ce que le Seigneur a fait pour nous, nous n’avons rien à présenter au Seigneur. Exception faite de cette foi, nous n’avons rien d’autre à offrir à Dieu. C’est parce que nous sommes imparfaits.
Le Seigneur m’a sauvé. Il a porté tous mes péchés par Son baptême, les a amenés à la Croix et y est mort, est ressuscité d’entre les morts, et siège maintenant à la droite de Dieu. Nous croyons que le Seigneur a ainsi expié tous nos péchés. Nous n’avons rien que cette foi qui est comme un petit enfant. Si une telle foi d’enfant nous était enlevée à vous et moi, que resterait-il? Ne serions-nous pas livrés à notre être insuffisant? Pour nous, peuple de la foi, le Seigneur nous a donné une foi petite comme une graine de moutarde, et cette foi est la foi qui est comme celle d’un enfant, croyant avec innocence en ce que le Seigneur a déjà accompli et réalisé. Nous n’avons rien d’autre que cette foi. Effectivement, cette foi est tout ce qui compte pour le peuple de Dieu. Dieu nous a donné cette foi comme des enfants. Par le Seigneur, nous avons reçu de Dieu cette foi qui est comme celle d’un enfant. Maintenant, il ne peut rien y avoir d’autre que cette foi pour nous. Nous sommes incapables d’accomplir quoi que ce soit pour obtenir notre salut, et donc tout ce que nous pouvons faire c’est croire que notre Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés.
Dans le passage des Écritures d’aujourd’hui, les disciples demandaient au Seigneur: “Devant Toi, qui est le plus grand dans le Royaume de Dieu?” Alors le Seigneur appela un petit enfant, le plaça au milieu des disciples, et leur dit: “Dans le Royaume des Cieux, quiconque s’humilie comme un petit enfant est le plus grand.” Qui est réellement le plus grand devant Dieu? Ceux qui s’humilient, se connaissent eux-mêmes, et comme un petit enfant, acceptent et croient simplement en ce que le Seigneur a fait pour eux – ce sont les plus grands dans le Royaume des Cieux. En d’autres termes, ceux qui sont vraiment grands dans le Royaume des Cieux sont ceux qui croient simplement en la Parole de Dieu dans leur cœur – c’est-à-dire que ceux qui croient en ce que le Seigneur a dit exactement tel quel sont les plus grands devant Dieu.
Quelqu’un qui n’est pas comme un petit enfant devant Dieu, mais loin de là se vante de lui-même comme le Général Naaman n’est pas une grande personne. Un homme qui est si fort qu’il peut faire tournoyer une masse de fer de plus de 100kg n’est pas un grand homme, mais dans le Royaume des Cieux, c’est quelqu’un qui est comme un petit enfant qui est le plus grand. Mes chers croyants, y a-t-il quelque chose que nous pouvons faire devant Dieu? À moins que le Seigneur ne nous aide, que pouvons-nous réellement accomplir? Serions-nous capables de servir le Seigneur avec nos possessions matérielles, à moins que le Seigneur ne nous les donne premièrement? À moins que le Seigneur ne nous donne la force de remplir nos tâches, comment pourrions-nous Le servir avec nos corps; et à moins que le Seigneur ne nous donne la sagesse, la connaissance, et la faculté de l’esprit, comment pourrions-nous penser, apprendre, et obtenir quoi que ce soit? Comment aurions-nous une faculté par nous-mêmes, si le Seigneur ne nous la donnait pas premièrement? Quelles que soient les capacités que nous pouvons avoir, nous ne les avons que parce que le Seigneur nous les a données. Nous ne sommes que de petits enfants devant le Seigneur. Je suis convaincu que tous ceux qui ont reçu la rémission de leurs péchés sont comme de petits enfants. C’est pourquoi je me confie en le Seigneur.
Quand nos cœurs sont-ils le plus confortable et le plus fidèles? C’est quand nous réalisons nos insuffisances humaines et que nos cœurs reviennent à celui d’un petit enfant, disant au Seigneur avec l’esprit d’un enfant: “Seigneur, aide-moi s’il te plait. Je ne peux rien faire de moi-même, je te demande de faire toutes ces choses pour moi.” C’est quand nos esprits sont humbles comme cela que nous pouvons prier le Seigneur, et la foi forte vient en nous pour croire que Dieu va effectivement écouter ces prières. Et c’est alors que le Seigneur agit dans nos vies. Toutes ces choses sont possibles seulement quand notre cœur devient comme celui d’un petit enfant.
Mes chers croyants, que pourrions-nous faire sans le Seigneur? Sommes-nous réellement grands par nous-mêmes devant le Seigneur, au lieu d’être fragiles comme de petits enfants? Ce n’est pas vrai, n’est-ce pas? Nous sommes effectivement tous de petits enfants. Tout ce que nous faisons, nous ne pouvons le faire que parce que le Seigneur le permet, et c’est parce que le Seigneur nous a sauvés que nous sommes capables de croire en Lui comme un petit enfant et avons pu naître de nouveau. N’est-ce pas? Bien sûr. Qu’avons-nous vraiment à part cela? Nous n’avons rien. Quand nous analysons l’humanité, nous voyons qu’à la fin, la seule chose qui est salutaire c’est un cœur d’enfant – c’est-à-dire que rien dans l’humanité n’est bon sinon sa simple acceptation et foi en la Parole de Dieu. En dehors de cela, nous n’avons rien qui soit d’une quelconque utilité.
Cependant, beaucoup de gens ne croient pas cela. Même si le Seigneur a dit: “Celui qui est comme un petit enfant est le plus grand dans le Royaume des Cieux”, ce monde est rempli avec tant de gens qui sont comme Goliath que ceux qui sont comme un petit enfant sont rares et éparpillés. Même si ce sont les gens qui sont comme des enfants qui sont les plus grands, nous voyons que sur cette planète, il y a beaucoup trop de gens qui n’ont pas cet esprit d’enfant. Qu’en est-il de vous alors? Avez-vous un esprit d’enfant dans votre cœur? Croyez-vous simplement que le Seigneur vous a sauvé de tous vos péchés, et croyez-vous pleinement en tout ce qu’Il a fait pour vous, pour vous délivrer de vos péchés? Si vous croyez réellement, alors vous êtes comme un petit enfant. Êtes-vous agacé de m’entendre dire que vous êtes comme un petit enfant? Préféreriez-vous m’entendre dire que vous êtes comme un adulte? Ou un jeune homme? J’espère que non. C’est précisément parce que lorsque vous êtes comme un petit enfant, vous pouvez croire en Jésus simplement et L’accepter.
Cependant, il y a beaucoup de gens dans ce monde qui n’ont pas un esprit d’enfant. Nous n’avons pas besoin de nous sentir insultés par le fait que nous sommes comme des enfants. En effet, beaucoup de gens sont incapables de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit précisément parce que leur esprit n’est pas comme celui d’un petit enfant. Après avoir considéré les choses par eux-mêmes, ces gens concluent que cet évangile de l’eau et de l’Esprit n’est pas logique et le rejettent en disant “Si nous sommes sans péché, alors nous sommes saints. Puisque le Seigneur nous a sauvés, nous devons être saints. Mais Dieu nous a-t-Il réellement donné les bénédictions spirituelles du Ciel et fait de nous Ses enfants par cette seule méthode? Le salut doit-il être reçu de cette seule façon?”
Il y a beaucoup de gens dans ce monde dont l’esprit est loin de celui d’un petit enfant. Néanmoins, quand je regarde à moi-même de près, et quand je regarde à chacun de nos saints, je suis poussé à croire que nous sommes tous comme de petits enfants. Le fait que nous croyions en ce que le Seigneur a fait pour nous signifie que nous sommes déjà comme de petits enfants devant Lui. Ceux qui prétendent être intelligents ne croiront jamais cet évangile, comme ils ne sont pas innocents comme un petit enfant. Ces gens sont heureux seulement quand ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent avec la Parole de Dieu, y ajoutant, y soustrayant, ou multipliant selon eux-mêmes; ces gens ne croient pas en la Parole de Dieu exactement comme elle est. C’est pour cela que le Seigneur nous exhorte à avoir la foi d’un petit enfant.
Mes chers croyants, je vous demande de croire que vous et moi sommes comme des petits enfants. Vous et moi ne sommes pas plus que de petits enfants aux yeux de Dieu. Si nous étions effectivement des petits enfants, nous croirions que le Seigneur a expié tous nos péchés, et nous croirions de tout cœur en tout ce que le Seigneur a fait pour nous. Si c’est le cas pour nous, alors nous pouvons demander tout le reste au Seigneur. Nous pouvons demander au Seigneur Son aide. Seul quelqu’un dont l’esprit est comme celui d’un petit enfant est capable de prier Dieu, de Lui demander Son aide, et d’effectivement mener sa vie avec cette aide du Seigneur. Je vous exhorte à réaliser que vous êtes un petit enfant. À moins que vous ne soyez un petit enfant, vous ne pouvez obtenir l’aide du Seigneur. Qu’a dit le Seigneur? Il a dit: “Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir.” (Marc 11:23-24). Qu’est-ce que le Seigneur essaie de nous dire dans ce passage? Il nous dit que lorsque nous demandons à Dieu avec la foi d’un enfant, en nous confiant simplement en Lui et nous appuyant sur Lui comme un petit enfant, le Seigneur agira dans nos vies.
Nous devons tous réaliser ici que le Seigneur a souvent parlé de cette foi d’enfant dans la Bible, et qu’Il a montré clairement que ce genre de foi est le plus grand. Comment est votre foi, et la mienne? Avez-vous vraiment ce genre de foi comme un petit enfant, et vivez-vous vraiment par la foi? Le Seigneur nous a déjà donné la foi comme des enfants.
En dépit de cela, nous ignorons souvent cette foi, nous disant: “Quel genre de foi est-ce?” Nous la laissons passer et la négligeons, et nous recherchons une autre grande foi à la place. Mais nous ne pouvons pas en trouver, même si nous la cherchons. Peu importe combien nous y pensons, il n’y a rien à présenter à Dieu. Avez-vous quelque chose à montrer au Seigneur? Avez-vous une grande foi à présenter à Dieu? Comment pouvons-nous présenter une grande foi, alors que personne n’en a? Nous n’avons rien à offrir à Dieu. Donc à la place, nous croyons en le Seigneur avec une foi d’enfant et c’est par cette foi que nous avons reçu la rémission de nos péchés. Nous prions aussi le Seigneur et demandons Son aide avec cette foi de petit enfant, et nous voyons l’œuvre du Seigneur dans nos vies en croyant avec l’esprit d’un petit enfant que le Seigneur nous aidera effectivement. En bref, l’œuvre de la foi est possible seulement quand nos esprits sont comme celui d’un petit enfant.
Mes chers croyants, la foi n’est pas quelque chose qui grandit automatiquement dès le départ. Certains peuvent penser “Cela fait dix ans que j’ai reçu la rémission de mes péchés, donc ma foi doit être meilleure que la tienne, puisque tu viens de recevoir la rémission des péchés il n’y a qu’un an.” Mais le fait que vous ayez mené votre vie de foi pendant plusieurs années après être né de nouveau ne signifie pas que vous soyez devenu automatiquement une personne de grande foi. Indépendamment du temps écoulé depuis votre salut, vous devez réaliser que pour nous tous, notre foi commence à l’état spirituel de petit enfant. La vraie foi c’est simplement croire: “le Seigneur m’a sauvé” et Le suivre en fonction. La foi commence quand vous dites: “Je ne peux rien de moi-même. Aide-moi Seigneur. Je crois en Toi.” C’est dans cet état de foi comme un enfant que la foi démarre. 
Ne visez pas trop haut pour le point de départ de votre foi. Plutôt, commencez par croire que le Seigneur vous a sauvé. C’est de cette foi du salut que plus de foi naîtra, vous fortifiant pour demander d’autres choses à Dieu. La foi ne vient de nulle part ailleurs. La foi qui nous permet de demander l’aide de Dieu et de recevoir Sa réponse vient non d’une foi apparemment grande, mais de la foi comme un enfant. Croyez-vous cela, mes chers croyants? C’est là que notre foi commence. Mais malgré cela, que faisons-nous? Nous essayons de démarrer nos vies de foi à un niveau élevé. C’est parce que nous visons trop haut pour le point de départ de notre foi que nous trouvons cela si difficile, si ce n’est impossible, de croire en la Parole de Dieu.
En suivant le Seigneur, lorsque nous Lui demandons quelque chose, nous ne devons avoir aucun doute. Si nous Le prions avec un cœur qui doute, alors même quelque chose qui va bien ne s’accomplira pas. Si, par contre, nous prions avec l’esprit d’un petit enfant, nous pouvons demander à Dieu par la foi et tout ce que nous demanderons sera réalisé. Cette foi est ferme. Quand nous commençons avec l’esprit de foi d’un petit enfant en nous confiant en Dieu avec cette foi d’enfant, tout ce que nous demandons et prions avec cet état d’esprit obtiendra une réponse de Dieu. Quand nous avons la foi que Dieu va certainement nous répondre, et Lui demandons par cette foi, disant “Seigneur, c’est si important que tu ne peux pas laisser cela. Je crois que Tu me répondras certainement.” Mes chers croyants, nous devons mener nos vies de foi avec l’esprit d’un enfant.
Où pouvons-nous trouver assez de foi pour prier Dieu? C’est quand nous devenons comme de petits enfants que nos cœurs peuvent prier et que nous pouvons aussi avancer par la foi. Une grande foi n’apparaît pas dès le départ, mais elle grandit quand notre état spirituel devient comme celui d’un petit enfant. Nous ne devons pas permettre à notre cœur d’être ignorant de notre réalité. Plutôt, nous devons être capables de reconnaître le Seigneur qui nous a sauvés, accepter innocemment ce salut dans nos cœurs par la foi, et commencer notre marche avec cette foi qui est placée en Son salut parfait. Si nous ne commençons pas par là, et commençons plutôt par penser nous-mêmes: “je suis un homme de grande foi”, alors nous nous trouverons souvent trébuchants. C’est mon espoir sincère et ma prière que vous humiliez tous vos cœurs. Ne pensez pas que vous avez une grande foi. Plutôt, je vous exhorte à commencer votre vie de foi dans un état d’enfant. Je vous demande d’humilier votre cœur. Quand vous revenez à l’état d’un cœur d’enfant, votre cœur sera en paix, et vous deviendrez fort et courageux pour vivre une vie de justice.
Par hasard, dites-vous souvent: “Je n’ai pas de foi, je suis sans foi”? Vous n’avez pas de foi seulement parce que votre cœur est trop exalté. C’est parce que vous pensez que vous avez une grande foi que vous êtes à la fin de votre foi. Je me répète ici, mais la foi commence en croyant en la Parole de Dieu simplement comme un petit enfant, par la foi qui nous a sauvés. Si vous vous trouvez disant “Je n’ai pas de foi”, alors cela signifie que votre cœur est trop arrogant. Quand nous croyons déjà en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui nous a sauvés, et quand nous avons déjà reçu la rémission de nos péchés, comment est-il possible que nous n’ayons pas de foi? Le Seigneur nous a sauvés de tous nos péchés. Nous croyons cela de tout cœur. Cela signifie que notre foi a démarré. C’est alors que nous prions Dieu et Lui demandons Son aide. Quand nous demandons au Seigneur pour nos besoins, ne répondrait-Il pas à des demandes de Ses croyants alors qu’Il nous a sauvés? Donc, si nous avons la foi qui nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes plus que capables d’obtenir l’aide du Seigneur. Alors que nous avons reçu la rémission de nos péchés par notre foi qui est comme un petit enfant, nous sommes liés à croire que lorsque nous demandons au Seigneur d’intervenir pour nos besoins, Il nous répondra certainement. Donc l’assurance viendra en nous. Toutes ces choses viendront si nous commençons par la foi qui nous a sauvés.
Si vous essayez de commencer par une grande foi, alors ce n’est autre qu’un reflet de votre arrogance. Je vous demande d’accepter le fait que vous êtes comme un petit enfant. Vous ne devriez pas vous comparer à quelqu’un d’autre, disant: “Certains frères et sœurs ont une plus grande foi que la mienne”. Toute vraie foi commence par croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et recevoir la rémission des péchés.
Mes chers croyants, je crois en Dieu. Mais d’où cette foi en Dieu a-t-elle fondamentalement commencé? Ma foi en Dieu a commencé par la simple croyance que le Seigneur m’a sauvé de mes péchés, par cette foi en Son salut. C’est à partir de là que ma foi a débuté. Ma foi n’a pas commencé ailleurs que par cette foi du salut, en croyant que le Seigneur m’a sauvé et que j’ai obtenu le salut. Et c’est parce que le Seigneur m’a sauvé que je peux croire en Dieu. Donc je prie Dieu: “Seigneur, je crois en Toi. Je crois que puisque tu m’as sauvé, Tu répondras à mes demandes et feras tout ce que je te demande. Donc Seigneur, réponds à ma prière et donne-moi tout ce que je demande. Fais ces choses pour moi.” Sur quels fondements est-ce que je prie comme cela? C’est parce que je suis comme un petit enfant que je peux prier de cette façon.
Nous demandons à Dieu de nous donner de plus en plus, mais Lui confions-nous tout pour qu’Il s’en charge pour nous? Non, nous ne confions rien au Seigneur, et nous Le prions quand même et Lui demandons encore et encore précisément parce que nous croyons précisément de tout cœur que le Seigneur nous a sauvés et nous aime. Et c’est pour cela que ces prières ont une réponse. C’est par rapport à notre foi que le Seigneur dit que nous sommes les plus grands dans le Royaume des Cieux.
Mes chers croyants, sommes-nous grands devant Dieu? Ne le sommes-nous pas? Nous sommes effectivement grands. C’est vrai. Puisque nous avons tous une foi comme des enfants, nous sommes les plus grands dans le Royaume des Cieux. Même si les gens entendent ce que nous croyons et prêchons, beaucoup l’ignorent en disant: “Vous n’avez même pas la base qui soit juste; vous ne savez pas combien votre foi est enfantine.” Mais c’est seulement parce que ces gens ne connaissent pas le mystère des Cieux. Nous parlons de notre salut tout le temps parce que ce que Dieu a fait pour nous est le plus important.
D’autres n’ont pas un esprit d’enfant, et essaient d’avoir une grande foi et de faire de grands miracles. Mais malgré cela, ces gens sont-ils capables d’accomplir quelque chose? Non, ils ne peuvent rien accomplir du tout. Je vous demande de ne jamais oublier que si quelqu’un est sauvé, alors il est infailliblement un petit enfant. Je vous exhorte tous à démarrer votre foi avec un tel cœur qui est comme un petit enfant. Et vous devez aussi vous rappeler ce que Jésus a dit ici: “si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.” Maintenant, vous devez avoir réalisé qu’une foi d’enfant signifie croire et suivre ce que le Seigneur a fait pour vous avec un cœur innocent.
Il n’y a personne qui puisse entrer dans le Royaume des Cieux à moins de croire en le Seigneur simplement comme un petit enfant, et en ce que le Seigneur a fait pour lui, disant “Seigneur, Tu as fait cela pour me sauver. Oui, je crois en toi.” Mes chers croyants, croyez-vous d’un cœur d’enfant innocent que le Seigneur a expié tous vos péchés et les miens pour nous sauver? Cela n’est autre, chers croyants, qu’une grande foi. C’est la foi qui nous permet de recevoir toutes les bénédictions spirituelles du Ciel. C’est la foi qui nous donne le droit d’hériter du Royaume de Dieu. Cette foi n’est absolument pas petite. Cette foi – c’est-à-dire croire comme un petit enfant et dire à Dieu: “Seigneur, tu as pris tous mes péchés, je crois en toi” – est ce qui nous permet d’avoir toutes les bénédictions du Ciel. Cette foi n’est pas une foi ordinaire. Elle est excessivement grande. Il n’y a pas de foi qui soit plus grande que cela. Y a-t-il une foi qui soit plus grande que cela? Il n’y a pas de foi dans ce monde qui soit plus grande que la foi qui croit que Jésus nous a sauvés de nos péchés en prenant tous nos péchés par Son baptême et portant notre condamnation par Sa mort à la Croix. Ce n’est pas une croyance qui peut être ignorée.
Par hasard, y a-t-il quelqu’un parmi nos saints qui pense à la foi et sa relation avec Dieu en laissant de côté cette foi, sans croire de tout cœur que le Seigneur a expié tous ses péchés? Mes chers croyants, ne mettez pas cette foi de côté. La foi dans votre cœur que le Seigneur vous a sauvés est la plus grande foi de toutes. Je vous demande, à vous tous qui êtes sauvés, de garder cette foi, et de la prendre comme fondement pour débuter votre vie de foi. Maintenant que vous êtes sauvé, ne rejetez pas cette foi pour lui tourner le dos. Croyez que toute bénédiction commence par cette foi en l’évangile du salut. Ne négligez pas cette foi, car c’est par cette foi que vous pouvez recevoir et jouir des bénédictions d’en-haut.
Mes chers croyants, je crois en Dieu. Ma foi en Dieu a commencé par la croyance que le Seigneur a expié tous mes péchés. Ma foi en toute l’œuvre du Seigneur, Sa puissance, et Sa promesse profonde pour ma vie présente et ma vie à venir vient de la croyance que le Seigneur m’a sauvé. Parce que je crois cela, Il travaillera pendant le reste de ma vie. Mais si le Seigneur ne m’a pas sauvé, alors je ne serai pas capable de croire en toute Son œuvre. Comment pourrais-je croire en Lui? Sur quelle base pourrais-je croire? Ce serait impossible. Croire sans fondement est en soi un acte insensé. Ce qui est clair, cependant, c’est que le Seigneur a expié tous mes péchés. Puisque je crois en cela sans vaciller, comme un petit enfant, je crois aussi au reste de l’œuvre de Dieu. C’est pour cela que j’invoque Dieu par la foi et vis par ma foi. Êtes-vous aussi comme moi?
La foi commence par demander avec persistance. La Bible nous montre un exemple de cette foi. Quelqu’un eut un visiteur, mais il n’avait rien à lui servir. Alors il se rendit chez un ami et frappa à la porte. Il était tard dans la nuit. Son ami n’appréciait pas qu’il frappe à sa porte tard dans la nuit, mais quand il entendit sa demande disant: “J’ai un visiteur chez moi, peux-tu me donner quelque chose à lui servir?” Il a donné à son ami ce qu’il voulait, comme il ne pouvait pas ignorer la demande ardente de son ami, même s’il se sentait trop paresseux pour sortir de son lit. Le Seigneur dit: “je vous le dis, même s’il ne se levait pas pour les lui donner parce que c’est son ami, il se lèverait à cause de son importunité et lui donnerait tout ce dont il a besoin” (Luc 11:8).
Jésus dit: “Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent” (Matthieu 7:11). Mes chers croyants, c’est de là que la vraie foi commence. Croyez-vous absolument que le Seigneur vous a sauvé et que vous êtes devenu un enfant de Dieu? Votre cœur croit-il réellement et simplement que le Seigneur vous a sauvé? Si vous croyez absolument en cela, alors votre foi est une grande foi, car cette foi est ce qui fait de vous un enfant de Dieu, dont les demandes ont une réponse de Dieu. Quiconque croit que Jésus-Christ l’a sauvé a déjà commencé sa vie de foi. Il est maintenant quelqu’un qui vit par la foi. Croyez-vous cela, mes chers croyants?
Je vous exhorte tous à ne jamais oublier que Dieu nous a sauvés, à ne jamais oublier la foi qui permet à chacun de nous d’être sauvé. Chérissez et vivez par cette foi dans votre vie. Ne la rejetez pas ni ne la négligez dans une tentative de trouver une autre foi. Plutôt, croyez que votre vie de foi commence par une simple foi comme celle d’un petit enfant, remerciez le Seigneur de vous avoir donné cette foi d’enfant, et louez le Seigneur qui vous a donné cette foi.