Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 19] Ceux qui sont riches de leurs propres bonnes œuvres de la chair ne peuvent pas entrer au Ciel (Matthieu 19:16-30)

Ceux qui sont riches de leurs propres bonnes œuvres de la chair ne peuvent pas entrer au Ciel
( Matthieu 19:16-30 )
“Et voici, un homme s’approcha, et dit à Jésus: Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle? Il lui répondit: Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels? lui dit-il. Et Jésus répondit: Tu ne tueras point; tu ne commettras point d’adultère; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; honore ton père et ta mère; et: tu aimeras ton prochain comme toi-même. Le jeune homme lui dit: J’ai observé toutes ces choses; que me manque-t-il encore? Jésus lui dit: Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste; car il avait de grands biens. Jésus dit à ses disciples: Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. Les disciples, ayant entendu cela, furent très étonnés, et dirent: Qui peut donc être sauvé? Jésus les regarda, et leur dit: Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible. Pierre, prenant alors la parole, lui dit: Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi; qu’en sera-t-il pour nous? Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël. Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle. Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers.”
 

La saison de l’automne est là et nous venons de commencer notre ministère pour la deuxième moitié de l’année. Je suis reconnaissant que nous ayons pu accomplir avec succès notre ministère pendant la première moitié de l’année, même si c’était un combat pour nous, et que le Seigneur nous ait bénis pour Le servir en cette deuxième moitié aussi. C’est mon espoir et désir que l’évangile continue d’être diffusé pendant la deuxième partie de cette année de ministère aussi.
De nos jours, nous avons environ 100 à 150 personnes qui visitent notre site web du monde entier. (Note de l’Éditeur; Ce sermon a été donné peu après que la Mission ait commencé son ministère sur Internet, donc les statistiques mentionnées dans le sermon sont considérablement plus basses que les plus récentes. Par exemple, notre site enregistre une moyenne de plus de 5000 visiteurs par jour.) Beaucoup de ces gens demandent nos livres imprimés et téléchargent nos livres électroniques. Puisque la plupart d’entre eux, après avoir cru en l’évangile grâce à nos livres, passent leur livre terminé et prêchent l’évangile à leur famille et relations, nous pouvons estimer que l’évangile est prêché à environ 300 âmes par jour.
Dernièrement, les trois volumes en anglais ont été très demandés. Il y a un moment, nous avons calculé qu’un saint sur trois dans notre Mission prêchait l’évangile à une personne par jour. Étant donné combien les visites sur notre site ont continué d’augmenter, de nos jours c’est comme si un saint sur trois prêchait l’évangile à deux personnes par jour. L’évangile est ainsi proclamé par ce moyen. Je crois que Dieu continuera de travailler dans notre ministère, pour que bientôt tous les saints soient capables de prêcher l’évangile à dix personnes par jour. Je suis certain qu’avant que l’année ne finisse, nous aurons prêché l’évangile à environ mille personnes. Je suis convaincu que Dieu fera que cela se produise.
L’évangile a été annoncé à beaucoup de gens pendant la première moitié de l’année, et notre ministère pour la deuxième partie se porte bien aussi. L’on m’a dit qu’en ce moment environ mille livres ont été envoyés à l’étranger par le centre de distribution de Wonju City chaque semaine. Mille livres envoyés par semaine signifient qu’environ 150 livres sont envoyés chaque jour, mais pourrions-nous arriver à répondre à la demande si 10000 livres étaient demandés chaque jour pendant la deuxième partie de l’année? Mais je ne m’inquiète pas. Je suis certain que Dieu pourvoira à tous nos besoins. Nous avons tous travaillé dur pendant la première moitié de l’année pour servir le Seigneur. Vous et moi avons travaillé dur pour ce ministère. Nos ouvriers du ministère dans la Corée toute entière ont aussi travaillé dur. Je suis certain que nos partenaires à l’étranger ont aussi travaillé très dur pour la diffusion de l’évangile. J’espère et prie que Dieu répande encore plus de bénédictions dans la deuxième partie de l’année, avant que nous n’ayons notre retraite d’hiver.
Après le culte d’aujourd’hui, nous ferons des promesses de dons pour les missions mondiales, avec un délai prévu pour la fin décembre. Je vous demande à tous d’écrire et de soumettre le montant de la conviction de votre cœur à offrir pour servir Dieu. Certains peuvent penser “Je n’ai pas d’argent, alors que puis-je faire?” Mais si votre cœur le désire, alors vous pouvez trouver un moyen de contribuer, et si vous voulez vous engager dans l’œuvre de l’Église, Dieu s’assurera de remplir vos besoins de toutes façons. Mais si vous n’avez pas cet état d’esprit, et vous dites: “Je ne suis pas en condition de faire des offrandes. Je voudrais, mais je ne peux pas prendre d’engagement”, alors votre foi elle-même périra. De plus, même si l’évangile devait se diffuser pendant cette deuxième période, cela n’aurait rien à voir avec vous. Cela vous empêcherait alors de recevoir les bénédictions de Dieu, donc même si les circonstances sont difficiles pour vous, vous devez offrir votre cœur et votre foi au Seigneur. Si vous ne pouvez pas Le servir directement avec vos possessions matérielles, alors vous pouvez indirectement aider l’église dans son travail. Nous devons tous participer à la diffusion de l’évangile. Ceux qui ne peuvent pas donner de contributions maintenant peuvent aider le ministère de l’évangile par leurs prières, et ils peuvent prendre part à l’œuvre de l’église, même d’une petite manière.
Êtes-vous heureux que nous soyons en automne? J’aime la fraîcheur de l’automne. Il fait frais sans allumer de ventilateurs ou de climatisation. Avec cette douce brise et le chant des criquets, le temps est parfait pour se reposer ou lire la Bible. Cet été était très dur pour nous. C’était une saison très difficile et fatigante pour nous. Quand vous êtes trop fatigué, vous devez le reconnaître et prendre du repos pour vous recharger vous-même, en ayant du bon temps pendant quelques jours, comme nous le faisons maintenant. Mais si vous prétendez ne pas être fatigué alors que vous l’êtes, vous continuerez d’accumuler davantage de fatigue. Vous allez mourir d’épuisement avant que le Seigneur ne revienne. Si vous exprimez au moins votre faiblesse devant Dieu, disant: “Seigneur, je suis si fatigué”, votre cœur et votre foi seront renouvelées.
Récemment, ce bâtiment d’église que nous louons a été vendu à quelqu’un d’autre. Mais le nouveau propriétaire ne s’installera pas ici, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Même si l’on nous demande de partir, nous irons dans un autre endroit. Alors qu’il est bon de rester dans un endroit pendant longtemps, il est aussi bon de déménager pour avoir de nouvelles circonstances de temps en temps. Nous sommes déterminés à toujours travailler avec des cœurs renouvelés en toutes circonstances. Nous avons tiré le meilleur de ce bâtiment jusqu’à maintenant, mais comme il a été vendu à un investisseur immobilier professionnel, nous devons maintenant négocier un nouveau bail avec lui. Je vous demande tous de prier à ce sujet, pour que le nouveau bail soit signé en des termes raisonnables.
Bien que nous ayons fait certaines réalisations pendant la première moitié de l’année, j’espère diffuser l’évangile encore davantage pendant la deuxième partie. Je voudrais moi-même voyager avec des étudiants de notre École de la Mission et diffuser l’évangile avec eux, et je voudrais aussi visiter toutes les églises filles en Corée et prêcher l’évangile. Si possible, dès maintenant et pendant un temps, je voudrais concentrer mes efforts sur la diffusion de nos livres plus que sur leur conception. Nous avons publié beaucoup de livres jusqu’à cette année. Nous avons travaillé dur pour poser le fondement de l’évangile jusqu’à maintenant. Nous avons publié une série de volumes sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et nous faisons maintenant un travail de dernière minute sur une collection de sermons sur le Credo des Apôtres qui sera bientôt publié. Je sens fortement que si nous pouvons continuer d’avancer comme auparavant, nous serons capables de diffuser l’évangile partout. Donc je suis convaincu qu’en cette deuxième période, nous pourrons prêcher l’évangile avec encore plus de force. Êtes-vous aussi certain de cela?
Nous diffusons maintenant l’évangile en divers endroits du monde entier par Internet. Nos sœurs ont envoyé beaucoup d’e-mails pour présenter notre site web, et certaines peuvent maintenant penser: “Nous avons travaillé si dur et envoyé tant d’e-mails qu’il n’y a plus d’endroits où envoyer nos messages d’invitation”, mais elles ne doivent pas s’inquiéter. Hier, j’ai eu un appel du Rev. Shin qui me disait que selon l’information envoyée par l’un de nos partenaires au Portugal, il y a beaucoup de sites chrétiens là-bas. Pensiez-vous par hasard “Que devrais-je faire s’il n’y a plus d’endroits où envoyer des e-mails? N’aurais-je plus de travail à faire?” Ne vous inquiétez pas, je vais préparer du travail formidable pour vous tous.
Récemment, certaines personnes japonaises ont lu nos livres et reçu la rémission des péchés. Quand la nouvelle de l’évangile se diffuse à travers ces gens, encore plus de gens viennent à recevoir la rémission des péchés. Bien qu’il y ait beaucoup d’âmes dans le monde entier qui ont reçu la rémission des péchés, nous n’en connaissons pas toute l’étendue parce que tout le monde ne nous contacte pas. Même quand nous sommes rassemblés ici maintenant, le travail de l’évangile se poursuit et les gens continuent de recevoir la rémission des péchés. Un pasteur en Afrique nous a dit qu’il croit maintenant en cet évangile, et qu’il l’enseigne à son assemblée. Nous avons aussi entendu un pasteur canadien qui utilise maintenant nos livres comme manuels pour les études bibliques de son assemblée. Et ce ne sont que les parties visibles de l’iceberg; l’œuvre de l’évangile se fait dans le monde entier en plus grand nombre et avec force, même si nous n’entendons pas tout. L’œuvre merveilleuse de Dieu se fait partout. Je suis convaincu que l’évangile est maintenant diffusé des dizaines de millions de fois plus que notre travail.
Jusqu’au retour du Seigneur, l’évangile continuera de se diffuser vigoureusement. L’évangile sera diffusé sans cesse jusqu’à ce qu’il soit prêché dans le monde entier pendant les quelques années à venir, et ceux qui veulent croire y croiront, alors que ceux qui ne veulent pas n’y croiront pas. Je crois que Dieu fera cela. Vous le croyez aussi, n’est-ce pas? Comme le temps passe, cette proclamation de l’évangile va aussi s’accélérer. Ce n’était pas trop long quand nous nous sommes réjouis de voir le nombre de visiteurs de notre site de la Mission de la Nouvelle Vie augmenter à plus de 100, mais maintenant nous avons plus de 200 personnes qui demandent des livres chaque jour. D’abord, seule une poignée de livres étaient envoyés chaque jour, mais nous avons eu rapidement le plaisir d’envoyer 30 livres puis 50 livres par jour, et nous avons jubilé quand le nombre est passé à plus de 100 livres par jour. Après un moment, nous avions l’impression d’être moins touchés, comme nous avions l’habitude d’envoyer plus de cent livres par jour. Mais je suis certain que nous allons de nouveau jubiler quand les envois quotidiens arriveront à 500 livres. Et nous jubilerons de nouveau quand le nombre atteindra les 1000 puis nous jubilerons de nouveau quand l’évangile touchera 5000 personnes par jour. Peut-être que c’est parce que nos cœurs sont devenus trop complaisants, insensibles, ou forts, mais les choses habituelles suscitent moins de réaction.
Il n’y a rien de meilleur que le fait que nous ayons pu faire l’œuvre du Seigneur sans être liés par les choses de ce monde, et que nous prêchions l’évangile avec toute notre consécration. Alors que nous aimons prêcher cet évangile, Dieu aussi. Le titre de nos réunions de réveil pour la deuxième partie de cette année est “Exposé sur le Livre de l’Apocalypse”. Comme le titre l’indique, le thème principal parle de la question de la façon dont ce monde changera à l’avenir. Je prie Dieu d’envoyer beaucoup d’âmes à l’une de ces réunions de réveil prévues pour la semaine prochaine, et je suis aussi certain que Dieu enverra effectivement beaucoup d’âmes. Je demande à nos étudiants à l’École de la Mission et aux ouvriers de partager la communion avec ces nouvelles âmes. Il est très important de partager la communion avec chaque âme individuellement. J’espère et prie que beaucoup d’âmes viendront à la réunion de réveil, autant que nous manquerons d’espace. Comme la Bible dit que la foi est la substance des choses qu’on espère et la preuve des choses qu’on ne voit pas, nous devons rêver grand. Et nous devons prier et avoir confiance que Dieu fera que notre rêve devienne réalité. Dieu ne nous répondrait-Il pas alors? Je prie Dieu de déverser beaucoup de bénédictions sur vous et de bénir l’église abondamment aussi.
Ici aujourd’hui, nous lisons Matthieu 19:16-30. Aux versets 16-17, il était dit: “Et voici, un homme s’approcha, et dit à Jésus: Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle? Il lui répondit: Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon? Un seul est le bon.” Cet homme ici pensait que l’on pouvait recevoir la vie éternelle en faisant des actes vertueux. En d’autres termes, il pensait que s’il faisait de bonnes œuvres, il pourrait recevoir la vie éternelle pour ne jamais mourir mais vivre pour toujours et entrer au Royaume des Cieux. Cependant, Jésus dit que personne n’était bon sauf un. En fait, faire les bonnes œuvres ici c’est croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit par lequel Dieu nous a sauvés et accepter la rémission de nos péchés. C’est une vertu d’accepter la rémission des péchés que Dieu nous a donnée, et c’est aussi une vertu de prêcher ce salut qu’Il nous a donné à ceux qui ne le connaissent pas encore. 
 


Que dois-je faire pour recevoir la vie éternelle?


L’homme dans le passage des Écritures d’aujourd’hui ne parlait pas dans une perspective de foi, mais il parlait de ses propres bonnes œuvres de la chair, au sujet des vertus humaines. C’est pour cela que Jésus lui a dit: “Pourquoi m’appelles-tu bon? Personne n’est bon sauf un seul”. Ce passage signifie qu’on n’entre pas au ciel par de bonnes œuvres. Il signifie aussi que faire de bonnes œuvres ne peut pas expier les péchés. Malgré cela, cet homme a manqué de le réaliser, donc quand Jésus lui a dit: “Si tu veux recevoir la vie, observe les commandements”, il demande: “lesquels?” Jésus lui dit alors: “Tu ne tueras point; tu ne commettras point d’adultère; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; honore ton père et ta mère; et: tu aimeras ton prochain comme toi-même.” Le jeune homme répondit en disant: “Toutes ces choses, je les ai observées depuis ma jeunesse. Que manque-t-il?” Alors Jésus lui dit: “Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.” Il est écrit cependant que “lorsque le jeune homme entendit cela, il partit tout triste, car il possédait de grands biens.”
Quand Jésus dit à ce jeune homme de garder les commandements, Il lui demanda quels commandements il devait observer. Donc Jésus les nomma pour lui: “Tu ne tueras point; tu ne commettras point d’adultère; tu ne déroberas point; tu ne rendras point de faux témoignage; honore ton père et ta mère; et tu aimeras ton prochain comme toi-même.” L’homme dit alors à Jésus “J’ai fait toutes ces choses depuis ma jeunesse, que me manque-t-il?” Ainsi, il demandait quelle autre chose il devait faire, puisqu’il avait déjà observé tous ces commandements. Que dit Jésus alors? Il dit: “vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.” La Bible dit que le jeune homme s’en alla tout triste, parce qu’il avait beaucoup de richesses.
Ce passage montre en réalité un seul point. Il parle de la justice des hommes, montrant clairement que l’on ne peut pas recevoir la rémission des péchés si l’on est plein de ses propres vertus et sa propre justice humaine. En d’autres termes, la vie éternelle ne se reçoit pas si l’on a trop de justice humaine. C’est ce qui différencie la pensée de Dieu de la pensée des hommes.
Les humains essaient encore d’obtenir la vie éternelle en faisant de bonnes œuvres par eux-mêmes et en accumulant leur propre vertu. Cependant, Dieu nous a dit de rejeter notre propre justice, et d’accepter et de croire en Sa justice à la place – c’est-à-dire l’œuvre juste que Dieu a accomplie pour nous – et recevoir ainsi la vie éternelle. Quand nous nous approchons de Dieu, c’est notre tendance instinctive d’essayer de montrer nos propres vertus et de les amener à Dieu, mais nous n’avons pas de vertu du tout comme humains. Tout le monde a cette tendance, car c’est vraiment instinctif. Cependant, quand nous regardons au passage des Écritures d’aujourd’hui, nous voyons Jésus nous expliquer ce qui se passerait si quelqu’un continuait à s’attacher à sa propre justice devant Dieu. 
 


Il est plus difficile à un riche d’entrer dans le Royaume des Cieux qu’à un chameau de passer par le trou d’une aiguille


À partir du verset 23, Jésus enseigne Ses disciples en utilisant le jeune homme riche comme exemple pour expliquer qu’il est plus difficile au riche d’entrer au Ciel qu’au chameau de passer par le trou d’une aiguille. Pouvez-vous imaginer un chameau passer par le trou d’une aiguille? Pensez combien le trou d’une aiguille est petit. Il n’est pas seulement difficile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille, mais c’est totalement impossible. Et il est plus difficile que cela encore pour un riche d’entrer dans le Royaume des Cieux. En d’autres termes, Jésus disait qu’il était encore plus impossible à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu.
De quel genre de riche Jésus parle-t-Il ici? Le riche ici désigne quelqu’un qui est riche dans son cœur. Jésus ne parlait pas de gens riches matériellement. Regardez à ce jeune homme. Il est écrit: “Quelqu’un vint et Lui dit: “Bon maître, que dois-je faire pour obtenir la vie éternelle?” Le cœur de cet homme était rempli de ses propres vertus humaines. Il avait fait tant de bonnes œuvres, obtenu beaucoup de mérite, observé toute la Loi et obéi à chacun des Dix Commandements aussi, et il se demandait ce qu’il pourrait faire de plus, convaincu qu’il était presque parfait et qu’il ne pouvait rien faire de plus. Étant donné cela, il était naturel qu’il soit riche dans son cœur. En d’autres termes, il était riche parce que son cœur était riche de sa propre vertu. Le fait que quelqu’un ait beaucoup de vertu signifie que son cœur est riche. Jésus, cependant, dit qu’il était plus difficile à un homme riche d’entrer dans le Royaume des Cieux qu’à un chameau de passer par le trou d’une aiguille.
Regardons aux versets 23 et 24 ici: “Jésus dit à ses disciples: Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.” Jésus fait une comparaison pour illustrer qu’il était plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume des Cieux. Vous savez tous ce qu’est un chameau, n’est-ce pas? Qu’en est-il d’une aiguille? De nos jours, peu de gens font encore de la couture, mais vous savez tous ce qu’est une aiguille. Le trou d’une aiguille est si petit qu’une grand-mère avec une vue faible doit demander à sa petite fille de mettre le fil dans l’aiguille pour elle. Quand même un doigt ne peut pas passer par le trou d’une aiguille, comment un chameau, un animal qui est plusieurs fois plus gros qu’un homme, pourrait-il y passer? Même la plus grande porte de votre maison pourrait difficilement faire passer un chameau.
Vous ne pouvez pas entrer dans le Royaume des Cieux avec vos propres vertus humaines. Il est plus difficile à quelqu’un qui a beaucoup de vertus humaines d’entrer dans le Ciel qu’à un chameau de passer par le trou d’une aiguille. Même s’il y avait un quelconque moyen pour qu’un chameau passe par le trou d’une aiguille, il est absolument impossible à quelqu’un qui est rempli de ses propres vertus humaines d’entrer dans le Ciel. Quelqu’un qui est plein de faiblesses humaines peut-il entrer au Ciel alors? Non, ces gens ne peuvent pas non plus y entrer. Que devons-nous donc faire? Jésus dit ici: “Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.” Cela signifie que puisque Dieu Lui-même est devenu un homme et est venu vers nous sur la terre, et puisqu’Il nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, tout ce que nous devons faire c’est croire. Ceux qui ont trop de vertus humaines par eux-mêmes ne croient pas en Jésus. 
Il y a beaucoup de religions dans ce monde. Le christianisme, cependant, n’est pas seulement une religion, mais il s’agit d’une foi spirituelle. Mais regardons à certains aspects des religions qui se vantent de beaucoup de disciples et sont répandues largement sur le globe. Toute religion a ses doctrines respectives. Le crédo du confucianisme, par exemple, enseigne que l’on doit vivre une vie droite sur la terre et pratiquer la vertu, alors que le Bouddhisme enseigne que si quelqu’un essaie de faire de bonnes œuvres et accumule suffisamment de vertus, il sera réincarné dans un meilleur état dans sa vie future. Ivres de religion, les gens croient et suivent des doctrines, mais je parlerai de ce sujet dans un autre livre. Si vous lisez ce livre, vous pourrez saisir clairement ce que l’humanité fait, et ce que signifie accumuler ses propres vertus humaines. C’est effectivement ce que le Seigneur a montré dans le passage des Écritures d’aujourd’hui.
Quand le jeune homme riche a demandé: “Quelle bonne chose dois-je faire pour avoir la vie éternelle?” Jésus lui dit: “Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements.” Et Il lui donna les principaux commandements. Le jeune homme demanda alors: “J’ai observé tous ces commandements, alors que me manque-t-il?” Jésus lui dit alors: “Ah oui? C’est bien, alors vends toutes tes possessions et donne-les aux pauvres. Tu pourras alors recevoir la vie.” Vendre nos possessions signifie que nous devons rejeter nos vertus humaines.
L’humanité a-t-elle vraiment de la vertu? Non, évidemment, l’humanité est complètement dépourvue de toute vertu. Alors que Dieu nous dit: “Aidez votre prochain et aimez-le comme votre propre corps”, quelqu’un le fait-il vraiment? Bien sûr, Dieu peut le faire. Après tout, Jésus-Christ, Dieu Lui-même et notre Créateur, a abandonné Sa gloire et le trône magnifique des Cieux, et est venu sur la terre incarné en chair pour nous sauver. Et Il a pris tous les péchés de l’humanité sur Son propre corps par Son baptême, est allé à la Croix, a pris la punition qui était réservée à l’humanité à sa place, a été crucifié pour verser Son sang, est mort à la place de l’humanité, est ressuscité d’entre les morts, et nous a ainsi sauvés. C’est quelque chose que seul Dieu peut faire. L’humanité a-t-elle donc de la vertu? Non, elle n’a pas de vertu du tout. Même si Dieu dit: “Aime ton prochain comme ton propre corps”, les gens se haïssent encore les uns les autres, se frappant et se blessant les uns les autres. Le confucianisme enseigne aussi ses disciples à s’aimer les uns les autres, comme le Bouddhisme et l’Islam, mais peu importe combien on enseigne cela constamment à l’humanité, les humains sont simplement incapables de garder le commandement de l’amour, donc ils l’enfreignent encore et encore.
 


Bien que les gens pensent qu’ils sont vertueux à leur propre façon, personne n’est vraiment vertueux


Permettez-moi d’utiliser un exemple ici. Disons que dans une maison pleine de gens qui ont désespérément faim, sans nourriture, un petit pain apparaît soudainement. Imaginez que tous ces gens soient des amis et qu’ils soient assis autour du petit pain en le regardant. Tout ce qu’ils ont c’est ce petit pain qui n’est pas suffisant pour nourrir même une personne. Quelqu’un dirait-il alors: “Ce pain ne suffit pas pour que nous le partagions, donc je mourrai premièrement pour que vous l’ayez; ne vous inquiétez pas pour moi?” Si les gens sont vertueux ou non est rapidement révélé quand ils sont dans l’urgence ou ont des situations difficiles. Même si les gens pensent parfois qu’ils sont capables de faire des bonnes œuvres, l’humanité est-elle réellement bonne? Non, l’humanité n’est pas vraiment vertueuse. C’est pour cela que Jésus Lui-même dit qu’il n’y a personne qui soit bon sinon un seul, Dieu Lui-même. Seul Dieu est vraiment bon, et l’humanité n’est pas vertueuse du tout.
Imaginez-vous dans une telle situation de faim où vous n’avez rien d’autre à manger qu’un petit pain. Le partageriez-vous à égalité avec les autres? Même si vous partagiez le pain, ne vous disputeriez-vous pas pour savoir qui en aurait le plus? Ou diriez-vous: “Vous pouvez prendre ce pain et vivre plus longtemps, je partirai le premier”? Lequel de ces scénarios vous correspondrait? Ne pensez pas à ce que les autres feraient; que feriez-vous si vous et la personne assise près de vous étiez dans cette situation? Si c’était quelqu’un d’autre, vous pourriez toujours être assez généreux pour dire: “je partagerai probablement le pain à égalité”, ou “je donnerai tout à cet ami et abandonnerai l’idée de partager.”
Mais si c’était vous, partageriez-vous vraiment le pain à égalité avec votre ami? Ou essaieriez-vous de le lui prendre pour avoir un peu plus de pain? Sinon, diriez-vous alors: “Le voici. Pourquoi ne manges-tu pas tout? Je me sacrifie.” Si rien de cela n’est plausible, prendriez-vous alors la part de votre ami par la force et mangeriez-vous tout? Quand vous avez un tel problème dans la réalité, les choses ne vont pas comme vous le pensez maintenant.
Quand j’étais enfant, j’avais l’habitude de faire la vaisselle pour ma mère. Je suivais ma mère partout, tenant ses jupes, faisant des choses pour elle, puisant de l’eau, faisant le feu pour elle quand elle cuisait du riz. En ce temps-là, nous avions très peu à manger. Donc quand ma mère cuisait du riz, elle mélangeait aussi du blé et d’autres graines pour augmenter la quantité. Un jour, je me suis trouvé seul à mettre le riz cuit dans chaque bol pour ma famille. Chaque bol était reconnaissable, donc je savais exactement quel bol appartenait à qui, si c’était celui de mon père, de ma mère, ou le mien. J’étais jeune à l’époque, mais malgré cela, pouvez-vous deviner comment j’ai partagé le riz dans chaque bol? J’ai mis le riz doucement dans les bols des autres membres de la famille pour qu’ils soient à moitié pleins, mais pour moi-même, j’ai écrasé fort pour que le bol contienne le plus de riz possible. Maintenant même je peux me rappeler de cela comme si c’était hier. Même si j’étais jeune, je pensais en moi-même “Je fais cela parce que c’est mon bol! C’est parce que c’est mon bol que j’essaie d’y mettre le plus de riz possible.” L’égoïsme se manifeste comme cela même dans la famille et c’est la façon dont l’humanité fonctionne par nature.
Mes chers croyants, c’est une évidence que tout fils et fille prenne soin de ses parents, mais comme je m’en souviens ici, la nature fondamentale de l’humanité ne le permet pas. J’ai réalisé clairement ce que je faisais et je ne l’ai jamais oublié. Et même si j’ai essayé de vivre vertueusement, quand je regarde à ma vie objectivement, je vois que j’ai manqué de le réaliser. L’humanité est-elle bonne? Non, elle ne l’est pas. Quand vous jugez quelqu’un en examinant seulement son apparence extérieure, vous pouvez penser que cette personne est vraiment vertueuse, mais oubliez tous les autres et pensez à vous-même.
Pensez-vous que vous êtes assez bon? Ce n’est absolument pas vrai. C’est du cœur de l’homme que viennent douze péchés dont les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, l’envie, l’immoralité sexuelle, et le vol, et ce cœur est rempli de tous ces péchés. C’est pour cela que ce n’est pas une bête sauvage qui soit le plus terrifiant et effrayant à rencontrer dans une zone isolée de la montagne, mais c’est un autre homme. Ce qui est le plus effrayant n’est rien d’autre que l’homme lui-même. Si vous rencontrez un animal sauvage, vous pouvez au moins fuir. Mais vous ne pouvez pas échapper à un autre homme. Même si vous essayez, quelqu’un trouvera toujours un moyen de vous attraper, même dans le dos. La créature la plus effrayante n’est autre que l’humanité.
Étant donné combien l’humanité est par nature mauvaise, n’est-il pas inévitable que les gens commettent seulement le mal? Même si les humains désirent vivre vertueusement, ils ne peuvent que pratiquer le mal, car leur nature basique c’est le mal. C’est parce que l’humanité est mauvaise qu’elle essaie de faire de bonnes œuvres. C’est ce qui a fait s’élever la religion. Et c’est pour cela que différentes religions comme le Confucianisme, le Bouddhisme, l’Hindouisme, et le Catholicisme ont émergé. C’est précisément parce que les humains sont trop méchants qu’à travers toutes ces religions, ils essaient de compenser d’une certaine façon leur méchanceté.
 

Jésus dit qu’il est impossible à quelqu’un d’entrer au Ciel par ses bonnes œuvres

Jésus dit: “un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.” Notre Seigneur dit qu’il est plus difficile à un riche d’entrer dans le Ciel qu’à un chameau de passer par le trou d’une aiguille. Si c’est vrai, alors cela signifie que ceux qui sont trop vertueux par eux-mêmes ne peuvent pas entrer au Ciel. Ceux qui sont riche dans leur cœur sont moins capables d’entrer au Ciel, et encore moins que ceux qui sont riches dans leurs possessions matérielles de la chair. Ceux qui sont riches dans leur foi, par contre, sont saints. Si vous êtes une personne riche avec un bon cœur, cherchant à travailler pour le salut des âmes en obéissance à la Parole de Dieu après avoir reçu la rémission de vos péchés, alors vous êtes bien. Cependant, il n’est pas acceptable que ceux qui n’ont pas reçu la rémission de leurs péchés pensent à leurs propres mérites et leurs vertus, ni qu’ils essaient de faire de bonnes œuvres. Il est difficile à ces gens de recevoir le salut, même si Jésus le leur a donné. Combien est-ce difficile? C’est plus difficile qu’à un chameau de passer par le trou d’une aiguille. Comprenez-vous cela, mes chers croyants?
C’est pour cela que le Seigneur nous dit: “Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.” En d’autres termes, alors qu’il est complètement impossible à l’homme d’atteindre le salut par lui-même, avec Dieu c’est possible. Comment Dieu a-t-Il accompli le salut de l’humanité? Il est écrit: “Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle” (Jean 3:16). C’est ainsi que Dieu a sauvé l’humanité. Dieu a expié tous les péchés de l’humanité en envoyant Son Fils sur la terre, en baptisant ce fils unique et transférant ainsi les péchés de l’humanité sur Lui, en Lui faisant porter les péchés du monde à la Croix, et en Le crucifiant à mort. C’est parce que Dieu a fait la bonne œuvre pour nous, la bonne œuvre qui nous sauve, que nous avons reçu le salut en croyant en cette œuvre. Quand Jésus dit: “Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.” Il dit que c’est Dieu Lui-même qui nous a sauvés. Mes chers croyants, nous devons tous être reconnaissants à Dieu pour la rémission de nos péchés, méditer dessus chaque jour, et le graver dans nos cœurs encore et encore.
Les humains sont-ils bons par nature? Non, alors que nous nous découvrons encore et encore dans notre propre expérience quotidienne, nous ne sommes pas vertueux du tout. Même quand il s’agit de nos vies qui sont menées après avoir reçu la rémission de nos péchés, en dehors de ce qui est fait pour servir l’évangile et Dieu, tout le reste que nous faisons est mal. N’est-ce pas vrai? C’est précisément pour cela que Jésus dit que nous devons rejeter nos propres vertus humaines. Même après avoir reçu la rémission des péchés, nous ne devons pas exposer notre bonté humaine.
Quelle est la vertu de l’humanité alors? C’est de traiter les autres avec une vertu charnelle. Nous devons rejeter nos efforts pour aider les autres seulement en des termes charnels et cesser d’avoir seulement de la compassion humaniste. Plutôt, nous devons être vertueux spirituellement. Nous devons avoir une foi spirituelle. Être spirituellement vertueux signifie croire que Jésus-Christ a porté les péchés du monde par Son baptême qui a expié tous nos péchés, et qu’Il nous a sauvés en étant crucifié, versant Son sang à mort, et ressuscitant d’entre les morts. Et c’est aussi de prêcher l’évangile. Recevoir la rémission des péchés en croyant en l’évangile, nous consacrer pour la diffusion de cet évangile, prier pour cela et servir avec la foi que Jésus a expié tous les péchés des autres aussi – c’est ce qui est vraiment vertueux. Respirer pour la cause du service de cet évangile, gagner de l’argent pour son service, et vivre pour ce but – c’est ainsi que nous vivons vertueusement. Tout le reste est mauvais. C’est pour cela que ceux qui ont trop de vertus humaines par eux-mêmes commencent par croire en Dieu d’abord, mais dans beaucoup de cas, ils finissent par renoncer à leur foi et à s’éloigner de Dieu.
Mes chers croyants, vous devez rejeter vos propres vertus humaines. L’humanité n’a pas de vraie vertu à montrer. Les humains sont dénués de toute vertu par leur propre nature originelle. Nous devons reconnaître que ce qui est vraiment vertueux c’est servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit une fois qu’on est sauvé en y croyant. Il est écrit en 1 Corinthiens 10:31 “Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.” Prenant ce passage comme but de notre vie, nous devons croire que tout ce que nous faisons pour cet évangile est bon.
Même si je vis toujours dans ce monde, tout comme vous vivez aussi dans ce monde, je crois que c’est une vraie bénédiction pour nous de vivre entièrement pour le Seigneur et je Le remercie souvent de nous permettre de mener une telle vie. Combien de distractions sont prêtes à détourner nos cœurs, si seulement nous ne sommes pas entièrement consacrés à cette œuvre? De plus, nous sommes incapables d’accomplir plusieurs tâches en même temps, mais nous avons été rendus capables de nous consacrer entièrement à l’œuvre du Seigneur, alors combien devrions-nous être reconnaissants? À moins que nous ne servions le Seigneur avec toute notre consécration, nous aurons beaucoup de difficultés. Je suis si reconnaissant et heureux que Dieu m’ait béni pour servir le Seigneur dans toute ma vie. Je suis si heureux que la consécration de mon cœur ne soit pas partagée. C’est aussi bon pour vous si c’est possible, de vivre entièrement pour le Seigneur. Si vous consacrez votre vie entière au Seigneur sans votre pensée qui va sur d’autres choses, vous éviterez aussi de perdre votre temps inutilement. Bien sûr, vous n’en êtes pas certain, puisque vous ne l’avez pas encore vécu, mais une fois que vous consacrez votre vie entière à Dieu, vous découvrirez qu’elle est pleine de joie. Après tout, c’est quand vous vivez dans ce but que Dieu vous bénit.
Regardons maintenant aux versets 27-30 ici: “Pierre, prenant alors la parole, lui dit: Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi; qu’en sera-t-il pour nous? Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël. Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle. Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers.”
Ceux qui perdent beaucoup pour la cause du Seigneur ont encore plus à gagner à cause du Seigneur. Quand il est question des possessions matérielles aussi, si vous perdez beaucoup pour la cause du Seigneur, vous gagnerez aussi beaucoup à cause du Seigneur. Et la vie éternelle est votre récompense assurée. Nous avons été sauvés par la foi, non par nos vertus humaines, mais en croyant en la justice de Dieu, en le salut que Dieu nous a donné. Et si nous avons ensuite souffert de pertes pour la cause du Seigneur, nous gagnerons aussi beaucoup à cause du Seigneur. C’est ce que cela signifie quand Jésus dit: “Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers” (Matthieu 20:16).
Qui sont vraiment les premiers alors? Qui est avancé spirituellement? Ceux qui ont abandonné beaucoup de choses pour le Seigneur sont avancés spirituellement. Quelqu’un qui a abandonné beaucoup de choses pour le Seigneur est le premier, et quelqu’un qui n’a ni abandonné ni perdu grand-chose après avoir rencontré le Seigneur est le dernier. Ceux qui ont perdu beaucoup pour la cause du Seigneur sont ceux qui sont avancés spirituellement. Quand nous regardons à ceux qui trainent en arrière dans la foi, nous voyons qu’ils n’ont absolument rien perdu pour la cause du Seigneur. Leur foi est comme cela tous les jours.
Mais qu’en est-il de ceux qui ont subi des pertes pour le Seigneur: ils courent de l’avant énergiquement pour l’évangile et prospèrent sur cette terre aussi. Avez-vous vu quelqu’un qui sert le Seigneur affamé? Personne qui vit vraiment pour le Seigneur et Son évangile ne sera jamais affamé. Ce ne sont pas seulement mes propres paroles, mais Jésus a dit aussi: “Jésus répondit: Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.” (Marc 10:29-30). Je crois en cette Parole. Comme j’ai perdu ma famille de la chair, Dieu m’a donné une famille spirituelle énorme. En effet, c’est vous qui êtes devenus mes frères et sœurs, et ma famille. J’ai tant de membres de ma famille dans toute la Corée et dans le monde tout entier aussi.
Avant, j’avais beaucoup de fréquentations, d’amis de mes années de séminaire, membres de ma famille, et relations proches, mais je les ai perdues une fois que j’ai reçu la rémission des péchés. Mon cœur se brisait à chaque fois que je perdais l’un d’eux. En effet, ce n’est pas seulement que je les perdais, mais pire encore, ils me persécutaient. Mais que s’est-il passé ensuite? Quand j’ai regardé dans la Bible, j’ai trouvé la promesse du Seigneur qui dit: “Jésus répondit: Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle” (Marc 10:29-30). Je crois cette Parole. Comme j’ai perdu ma famille de la chair, Dieu m’a donné une famille spirituelle énorme. En effet, c’est vous qui êtes devenus mes frères et sœurs, et ma famille. J’ai tant de membres de ma famille dans toute la Corée et dans le monde tout entier. 
Donc quand les gens du monde se vantent de leur famille, je réponds en disant: “Vous vous vantez à ce point de votre famille qui n’est qu’une poignée de personnes. Avez-vous une idée de combien ma famille est grande? J’ai des milliers et millions de membres dans ma famille. Réalisez-vous combien j’ai de membres dans ma famille?” Si je prends tous les membres de ma famille et qu’ils frappent tous un petit coup sur la tête de ces gens mondains, leur maison serait ruinée. Je ne les combats même pas; tous les membres de ma famille s’alliant contre eux seront suffisants.
Mes chers croyants, les premiers désignent ceux qui suivent le Seigneur; suivre le Seigneur c’est renoncer à soi et vivre pour Sa cause; et le salut signifie recevoir une vie nouvelle du Seigneur. C’est ce que la Bible nous dit. Ce n’est pas parce que nous sommes bons que nous avons été sauvés, mais c’est Dieu qui nous a sauvés; donc, c’est en acceptant ce salut par la foi, en acceptant la bonté de Dieu, que nous pouvons obtenir le salut. Qui est bon? Est-ce nous, ou est-ce Dieu? C’est Dieu qui est bon. Et c’est Dieu qui est juste. Juste avant que Jésus ne soit baptisé, Il a dit: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.” L’expression “tout ce qui est juste” ici signifie que Jésus devait prendre les péchés par Son baptême. La Bible décrit aussi Jésus comme “l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde”, et cela signifie que Jésus a porté tous les péchés du monde par Son baptême. Donc, ce n’est pas nous qui sommes bons, mais c’est Dieu qui est bon. Croyez-vous cela, que c’est Dieu qui nous a sauvés?
Même si nous sommes insuffisants, nous ne perdrons jamais notre foi si nous nous unissons à l’Église. Bien que vous soyez insuffisant, vous entrerez au Ciel si vous croyez que Jésus a pris tous vos péchés en étant baptisé, a porté les péchés du monde à la Croix, a été crucifié à mort, est ressuscité d’entre les morts, est monté au Ciel, et est ainsi devenu notre Dieu du salut. Et vous recevrez la vie éternelle. La vie éternelle signifie que vous entrerez au Ciel pour ne jamais mourir mais jouir de la splendeur et de la gloire pour toujours. C’est pour cela que Dieu est bon.
Nous devons servir l’évangile avec nos cœurs unis dans l’ordre spirituel de l’église. Ignorer cet ordre spirituel c’est comme ignorer Dieu. Nous demandions en plaisantant à nos disciples dans la foi: “Que devriez-vous penser de vos prédécesseurs à notre École de la Mission, même de ceux qui l’ont fréquentée depuis un seul semestre avant vous?” Ils devaient répondre alors: “Nous devons penser qu’ils sont les camarades de Dieu.” C’était pour souligner le fait que les nouveaux croyants doivent chérir la foi de leurs prédécesseurs beaucoup plus et apprendre de leur exemple. Nous ne disons pas ces choses si souvent, mais par le passé nous posions ces questions fréquemment dans un but pédagogique et aussi pour établir l’ordre de Dieu. Notre École de la Mission est fondamentalement différente des séminaires du monde.
Nous avons le devoir inévitable de délivrer tous ceux qui sont tombés dans la religion. C’est quasiment impossible de prêcher l’évangile directement à tous ceux qui sont dans le monde entier, et c’est pour cela que nous publions nos livres en différentes langues et les partageons avec les gens tout autour du globe.
Après que 600 ans soient passés depuis la venue de Jésus, le christianisme avait déjà complètement dévié. Comme le christianisme avait déjà perdu son influence et que cet évangile était mort, l’Islam a émergé et beaucoup de gens y ont cru et dit qu’Allah et Dieu était la même chose. Comment Allah peut-il être le même Dieu? Allah était-il là quand les cieux et la terre ont été créés? D’autres croient aussi au soleil comme leur dieu. Cependant, le soleil est l’une des créations de Dieu, comment pourrait-il être le créateur? Le christianisme au Moyen Age a mené ses croisades violentes pour récupérer Jérusalem par la force, mais il a échoué misérablement. Une foi corrompue peut être corrigée avec un trait de plume, pas par la violence. Avec un livre, je peux critiquer les erreurs des religions du monde et présenter l’absolue justice de Dieu.
Toutes les religions du monde ont dévié. Par exemple, les bouddhistes disent: “Vous êtes un dieu comme je suis un dieu; tout le monde est divin.” Donc je dis aux bouddhistes: “Utilisez-vous la salle de bains?” Ils disent alors qu’ils l’utilisent. Je leur dis alors: “Pourquoi un être divin utiliserait la salle de bains? L’on doit croire au vrai Dieu. C’est alors seulement que l’on peut devenir un enfant de Dieu et atteindre un état divin.” C’est vrai. Ce que le Seigneur a dit est vrai. Mes chers croyants, c’est en croyant au Seigneur que nous sommes sauvés. C’est par la foi que nous recevons la vie éternelle, et c’est par la foi que nous avons atteint la justice de Dieu. Même si nous n’avions pas de justice par nous-mêmes, Dieu a fait l’œuvre juste pour nous. C’est la justice de Dieu. Pour nous sauver vous et moi, en d’autres termes, Dieu Lui-même est venu sur la terre incarné dans la chair d’un homme, a porté tous nos péchés en étant baptisé, a amené les péchés du monde à la Croix et y est mort, est ressuscité d’entre les morts, et nous a ainsi effectivement tous sauvés. Il est notre Sauveur éternel, et Il vit pour toujours.
Pour nous sauver, Jésus le vrai Dieu nous a donné la délivrance de l’eau et de l’Esprit par Ses 33 ans de vie sur la terre. Ce n’est autre que la justice de Dieu. C’est en croyant en cette justice que nous avons reçu le salut, et maintenant que nous sommes sauvés, c’est en vivant pour cette justice que nous pouvons garder cette foi, hériter de la vie éternelle, et recevoir beaucoup de bénédictions sur cette terre et dans le monde à venir pour vivre éternellement. Et bien que l’humanité ait une tendance prononcée à essayer de faire de bonnes œuvres sur la base de standards humains au lieu de servir l’évangile, ce n’est absolument pas vertueux du tout. Servir l’évangile est ce qui est vraiment vertueux. Saisissez-vous cela? Croyez-vous cela? Servir ce vrai évangile c’est la vertu absolue.
Mes chers croyants, j’exhorte chacun de vous à vous confier en Dieu en toute chose et à Le prier. C’est Dieu qui nous bénit, c’est Dieu qui nous donne la vie éternelle, et c’est Dieu qui remet tous nos péchés. Dieu nous a donné la rémission des péchés une fois pour toutes. Croyons donc tous en cet évangile et vivons nos vies selon la Parole de Dieu, en obéissance au Seigneur. Recevons tous ainsi les bénédictions abondantes de Dieu dans nos vies.