Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 20] Vivez pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit (Matthieu 20:20-28)

Vivez pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit
( Matthieu 20:20-28 )
“Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils, et se prosterna, pour lui faire une demande. Il lui dit: Que veux-tu? Ordonne, lui dit-elle, que mes deux fils, que voici, soient assis, dans ton royaume, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche. Jésus répondit: Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire? Nous le pouvons, dirent-ils. Et il leur répondit: Il est vrai que vous boirez ma coupe; mais pour ce qui est d’être assis à ma droite et à ma gauche, cela ne dépend pas de moi, et ne sera donné qu’à ceux à qui mon Père l’a réservé. Les dix, ayant entendu cela, furent indignés contre les deux frères. Jésus les appela, et dit: Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent. Il n’en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.”
 

Aujourd’hui, je voudrais insister sur le passage qui dit: “Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur.” Lorsqu’on nous confie une certaine tâche, nous devons être fidèles à cette tâche, sinon nous abandonnerons et quelqu’un d’autre s’en chargera. Cela s’applique à toute tâche.
Quiconque veut être le premier parmi nous doit servir le Seigneur. Zébédée avait deux fils, Jacques et André. Deux d’entre eux étaient disciples de Jésus, et un jour leur mère est venue vers Jésus et Lui a demandé de permettre à ses deux fils d’être assis au côté du Seigneur, à droite et à gauche, quand Son Royaume viendrait sur terre – en d’autres termes, elle demandait à Jésus de donner une place d’honneur à ses fils. Notre Seigneur demanda alors: “Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire?” et ils répondirent “Oui, nous le pouvons.” Le Seigneur leur dit alors, “Vous boirez effectivement ma coupe, et vous serez persécutés et martyrs pour moi. Mais ce n’est pas à moi de décider qui sera assis à mes côtés, mais ceux qui sont prévus par Mon Père seront à mes côtés.” Notre Seigneur s’expliqua alors en utilisant un exemple, illustrant Son point par une parabole. Il dit: “Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent. Il n’en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave.”
Aujourd’hui, avec ce passage à l’esprit, je voudrais clarifier comment nos saints dans nos églises en Corée devraient mener leur vie de foi devant le Seigneur. Le commerce est une question centrale dans les affaires des hommes. Non seulement des vendeurs sont engagés dans le commerce, mais des personnes ordinaires sont aussi engagées dans différents types de transactions commerciales chaque jour. Nous qui sommes nés de nouveau devons mener nos vies de foi comme si nous étions engagés dans le commerce.
Même quand il s’agit de la vie de foi, trop de gens préfèrent être élevés qu’abaissés, et ils veulent aussi être servis plutôt que servir. Mais notre Seigneur dit que c’est complètement opposé à Son Royaume. Comme Il dit: “Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave.” Bien sûr, ce passage ne devrait pas être interprété sous des pensées charnelles. Les croyants qui ont une pensée charnelle tendent à interpréter ce passage pour dire qu’ils devraient servir ceux qui n’ont pas la foi en des termes charnels, mais ce n’est pas ce que ce passage veut dire du tout. Ce passage signifie que ceux qui sont vraiment élevés dans le Royaume de Dieu sont ceux qui servent Son évangile énergiquement et fidèlement. 
 

Beaucoup de gens veulent être entendus

La pensée humaine est telle que tout le monde veut être élevé, et les saints dans cette Église et les serviteurs de Dieu n’y font pas exception. Même quand deux personnes sont ensemble, l’une d’entre elles veut inévitablement être plus élevée que l’autre. Considérant comment les gens se disputent pour savoir qui est plus élevé que qui, même s’il n’y a que deux personnes, cette tendance ne serait-elle encore plus à propos lorsqu’il y a 40-50, 100, et 1000 personnes réunies? Tout le monde veut être élevé. Mais même si ce désir d’être élevé est partagé par tout le monde, peu cherchent vraiment à servir l’évangile fidèlement indépendamment du fait qu’ils soient bien traités ou pas. Alors que c’est vrai que des gens veulent suivre l’évangile sincèrement et se sacrifier pour le servir, ce n’est pas nécessairement le cas de tous, comme beaucoup ont relativement peu de désir de servir le Seigneur même s’ils veulent être élevés. Ceux qui veulent être élevés et servis par les autres, mais ne servent pas les autres, sont vraiment dans l’erreur. 
Le Seigneur nous a enseigné sur ces erreurs dans Sa Parole d’exhortation à Ses disciples. Notre Seigneur est la tête de l’Église de Dieu. Toute créature et tout homme doit louer notre Seigneur comme le plus exalté de tous. Puisque notre Seigneur est le plus exalté de tout cet univers, c’est une évidence qu’Il soit élevé. Dieu le Père, le Fils, et le Saint-Esprit sont notre Dieu, mais qui doit être le plus glorifié par nous? C’est Jésus-Christ notre Seigneur. Non seulement Il nous a faits, mais Il a aussi donné Sa vie pour nous sauver. Et Il a abandonné la gloire du Ciel. Pour la cause de Son peuple et pour que nous soyons sauvés, Il a souffert de la honte, a fait tout sacrifice, et a donné tout ce qu’Il avait.
Notre Seigneur dit: “C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.” Et le Seigneur l’a effectivement fait. Mais quel genre de cœur nos saints et les disciples de Dieu ont-ils? Leur cœur désire-t-il réellement servir plutôt que d’être servi ou veulent-ils être servis? Ces gens dont la foi est mature veulent servir les pécheurs. Ceux qui ont la vraie foi servent les autres en se sacrifiant eux-mêmes. Mais ce n’est pas le cas de ceux dont la foi est jeune – effectivement, plus la foi de quelqu’un est immature, plus il veut être servi. Ces gens cherchent à être élevés et bien traités quoi qu’il arrive. Si vous êtes invité à la célébration d’une église, et que vous voulez vous asseoir à la place d’honneur et être traité et bien servi, alors c’est un signe qui indique que votre foi est immature. Cela montre que vous avez toujours une pensée charnelle et cela aussi longtemps que votre foi est concernée, vous êtes derrière tout le monde.
Ceux qui sont immatures veulent être servis inconditionnellement. Quand ils ne sont pas servis contrairement à leur volonté, ils se plaignent, se lamentant constamment sur leur traitement et se souciant d’eux-mêmes. L’une de leur caractéristique est leur tendance à croire que tout le monde est là pour les servir, de leurs parents à ceux qui les entourent, et même le monde entier.
Cependant, une fois qu’ils grandissent et murissent, ils préfèrent finalement servir qu’être servis. Qu’aiment-ils servir? Ils sont heureux de servir l’évangile pour sa cause, pour le Royaume de Dieu, et pour que ce Royaume vienne et que l’évangile soit diffusé. Donc ils se réjouissent de servir de différentes façons, que ce soit avec leur corps ou leur temps, physiquement ou spirituellement. Plus la foi de quelqu’un a muri, plus il veut servir plutôt qu’être servi.
C’est ce qui est révélé par le Saint-Esprit qui demeure dans le cœur de ceux qui ont une foi mature. Si vous voulez vraiment avoir une foi mature et être avancé dans la foi, vous devez réaliser que vous devez servir plutôt qu’être servi. Tous les serviteurs de Dieu qui vous précèdent l’ont fait. Tout comme Jésus s’est réjoui de servir, tous Ses douze disciples se sont réjouis de servir. Non seulement ces douze disciples de Jésus, mais tous vos prédécesseurs dans la foi ont tout abandonné pour vivre pour le troupeau et ont tout offert pour la cause des âmes. C’est ainsi qu’ils sont finalement devenus vos leaders, et alors qu’ils sont parfois servis par vous, ils restent des serviteurs de l’évangile. Ils ne vous servent pas, mais ils servent le Seigneur. Ils continuent d’exister comme serviteurs du Seigneur.
Vous devez vraiment être quelqu’un dont la foi est mure et qui veut servir plutôt qu’être servi. Vous pouvez alors devenir un homme de foi. C’est quand vous devenez une telle personne que vous pouvez apprendre au sujet de la foi, connaître le cœur de Dieu, et réaliser la Parole de vérité. Un serviteur est vraiment réjoui et heureux avec l’évangile. Quelqu’un qui ne sert pas, par contre, se plaint toujours et bougonne. Ces gens sont ennuyés même par l’œuvre de l’église, jugent son progrès par eux-mêmes, et veulent être servis encore davantage. Alors que cela est principalement dû à leur foi immature, s’ils continuent d’être comme cela même après qu’un temps considérable se soit écoulé, ils doivent examiner leur cœur, réaliser leur cœur erroné, et se détourner.
Le cœur de Jésus-Christ est fondamentalement un cœur humble, un cœur de service. Donc notre Seigneur nous a aussi donné ce cœur à vous et moi. Le problème, cependant, c’est que nous avons encore le désir de nous élever nous-mêmes. Même dans notre église, certains membres de l’assemblée des femmes disent être plus élevées que d’autres parce qu’elles ont été appelées avant les autres, et donc elles disent directement ou indirectement que les autres doivent les écouter et les servir davantage. En réalité, même les disciples se querellaient entre eux pour savoir qui était en tête. Pierre pouvait dire: “Je suis âgé. Si quelqu’un parmi vous a servi le Seigneur aussi entièrement, assurément, et d’aussi près que moi, qu’il s’avance.” Jacques pouvait dire: “Je suis jeune, mais en quoi êtes-vous si différents de moi? Où que vous soyez allés, n’étais-je pas toujours là aussi?” Jean pouvait dire: “Je suis le plus jeune ici, mais Jésus m’aime le plus et je L’ai toujours suivi partout où Il est allé.” Les autres disciples, comme André, Philippe, et Nathanaël auraient pu penser: “C’est si ridicule! Sont-ils meilleurs que nous? Ces trois disciples font toujours un clan et disent aider Jésus, mais comment peuvent-ils être nos leaders s’ils nous ignorent à ce point? Nous aussi pouvons faire tout ce qu’ils font.”
Peut-être que les disciples se querellaient comme cela ici parce que les fils de Zébédée ont impliqué leur mère. Puisqu’ils ne pouvaient pas eux-mêmes parler à Jésus, ils l’ont fait à travers leur mère. Comme ces disciples, quand nos sœurs sont assemblées, il y a des moments où elles se querellent sur leurs sièges, au lieu de penser à la façon dont elles pourraient servir l’évangile par la foi pour la cause du Seigneur. Certaines personnes disent parfois: “J’ai été sauvé avant cette personne. Donc pourquoi cette personne est-elle traitée comme étant devant moi?” Pire encore, certaines personnes servent avec une pensée de calcul, pensant: “Cette personne est si insensée! C’est bien de servir le Seigneur, mais on devrait être intelligent. Pourquoi cette personne Le sert-elle comme cela? Ne va-t-elle pas dépenser tout ce qu’elle a si elle continue de servir comme cela? Que fera-t-elle quand elle aura tout dépensé?” Je n’ai jamais vu ces gens de mes propres yeux. Mais je peux le voir se passer même quand mes yeux sont fermés.
Je ne parle pas de concept matériel ici. Ne vous méprenez pas comme si j’exaltais ceux qui donnent beaucoup d’argent à l’église. Je dis seulement qu’il y a des croyants qui servent le Seigneur avec un esprit de calcul. Certaines personnes, alors qu’elles suivent le Seigneur, calculent constamment les pour et les contre, se demandant: “Devrais-je avancer ou pas?” Il y a étonnamment beaucoup de personnes qui suivent le Seigneur sur la base de leur calcul. C’est la foi d’un vendeur que de suivre le Seigneur avec un tel calcul. La foi d’un vendeur est celle qui suit le Seigneur de loin, et ainsi, cette foi mourra à la fin. 
 

N’est-il pas vrai que les choses du Seigneur sont à nous et vice-versa?

Quelqu’un qui suit le Seigneur avec la foi que ce qui est au Seigneur est à lui, et que ce qui est à lui est au Seigneur, c’est quelqu’un qui est vraiment avancé. Ces gens peuvent faire beaucoup de choses, gérer et jouir de tout ce que le Seigneur a, et servir le Seigneur énergiquement. Effectivement, quiconque est un homme de foi doit avoir ce genre de cœur. Je sais que quand nos frères adultes se réunissent, personne ne dit: “J’ai été sauvé avant toi; tu as été sauvé après moi.” Bien sûr, aucun membre de notre assemblée des adultes ne dit vraiment ces choses. Non seulement c’est impossible, mais personne ne l’a jamais dit. Je n’ai jamais entendu dire cela, et je ne suis pas certain que quiconque parmi eux soit si fier de sa carrière dans la foi.
Mes chers croyants, qui est vraiment le plus grand parmi nos frères et sœurs de tous âges, des adultes aux jeunes et l’école du dimanche, et parmi tous nos ouvriers, hommes et femmes aussi? Indépendamment des positions et départements dans lesquels ils travaillent, ceux qui s’offrent eux-mêmes pour l’évangile du Seigneur, Le suivent de tout cœur, et Le servent avec toute leur vie – ces gens sont exaltés. Qui est plus âgé que qui ou qui a été sauvé avant qui n’est pas ce qui est important. Quelle est la foi la plus précieuse? C’est celle qui est reconnaissante pour le salut du Seigneur et l’évangile qui a effacé nos péchés par l’eau et l’Esprit, celle qui s’unit à cet évangile parce que nous sommes réjouis de servir le Seigneur. Ce désir et cette foi pour consacrer votre cœur à la diffusion de l’évangile, aller où le Seigneur va, demeurer où le Seigneur demeure, et ainsi marcher avec le Seigneur – c’est une foi précieuse.
Que vous ayez été sauvé il y a longtemps ou seulement récemment, que vous soyez âgé ou jeune, que vous soyez riche ou non, et que vous ayez des mérites ou non sur la base des standards de ce monde – aucune de ces choses ne compte dans l’Église de Dieu. Dans le vrai Royaume de Dieu, ceux qui vivent pour le Seigneur sont exaltés, et ceux qui vivent pour l’évangile et le servent sont les plus grands et les plus élevés. C’est pour cela que nous ne devons pas laisser nos yeux être orientés charnellement. Pour nos ouvriers du ministère aussi, ils ne doivent pas se disputer pour savoir qui est plus grand que qui dans leur assemblée. Je crois que ceux qui sont vraiment grands dans l’Église de Dieu sont ceux qui offrent vraiment leur corps au Seigneur sans autre motivation, bien qu’ils n’aient pas de possessions à offrir, qui se consacrent eux-mêmes au Seigneur indépendamment de la façon dont ils se trouvent eux-mêmes, et qui veulent vivre pour l’évangile et servir le Seigneur pour Sa cause. Ils sont les ouvriers qui désirent servir le Seigneur et Son évangile avec encore plus de joie. Je suis absolument certain que le seul fait que quelqu’un ait été sauvé avant les autres ou ait été formé pour être un ouvrier avec un autre, ne signifie pas qu’il soit une grande personne dans la foi.
Je suis impartial envers moi-même aussi. Si je vis réellement pour le Seigneur et l’évangile, alors je peux m’appeler moi-même homme exalté, mais si j’essaie de vivre pour moi-même plutôt que pour l’évangile, alors je reconnais que je suis un homme bas. C’est la loi du Royaume de Dieu. Ceux qui sont vraiment nés de nouveau se connaissent les uns les autres sans même dire quoi que ce soit. Ils reconnaissent exactement si quelqu’un est spirituel ou non sans dire de paroles, et ils se voient les uns les autres yeux dans les yeux. Aucun mot n’est nécessaire. Ils savent tout au sujet les uns des autres parce que leurs pensées sont sur la même longueur d’onde. Qui est donc le dernier parmi nous? Quel genre de personne a la foi la plus immature dans chacun de nos départements? Ceux qui veulent seulement être servis et ceux qui prétendent servir le Seigneur avec un esprit de calcul même s’ils ne Le servent pas réellement – ce sont les derniers des derniers.
Comment est-ce que je connais ces choses? Vous pouvez penser: “Pasteur Jong doit savoir quelque chose de mes pensées?” Oui, je sais comment est votre cœur. C’est parce que mes yeux peuvent voir à travers votre cœur que je le connais. Mais je ne sais rien de ce qui est révélé superficiellement. Je n’ai absolument aucune idée de si vous avez fait des offrandes ou non, et si vous l’avez fait, de combien vous avez donné. Alors que peu des choses dont je m’occupe viennent à mon attention inopinément, je ne sais pas le reste. Je ne sais pas si vous servez ou non avec vos possessions matérielles, et je ne sais pas non plus qui a donné combien. Nous avons deux frères qui supervisent la comptabilité de l’église et les finances, et quand ces deux frères me font des rapports, ils me rapportent seulement le montant total des offrandes et dépenses, non les points individuels disant quel saint a donné combien. Je n’ai pas de moyen de le savoir et je ne veux pas le savoir. Mais même si je ne sais pas ces choses, je peux toujours dire si quelqu’un se réjouit vraiment de servir l’évangile par la foi.
Aucun de nos frères ne me dit jamais: “Frère un tel a fait une offrande de tant.” Je les entends seulement me rapporter: “Nous avons reçu tant de promesses de dons, tant pour le ministère de la littérature, et tant pour les offrandes de reconnaissance. La contribution totale est de tel montant et la dîme qui a été envoyée à la Mission est de tant.” Rien d’autre ne m’est rapporté. Personne ne rapporte quel saint et quel ouvrier a donné combien. Ces choses n’ont jamais été faites depuis que notre église a été fondée.
Alors que nous ne regardons pas à ces détails sur la terre, ils sont enregistrés dans le Royaume de Dieu. En d’autres termes, bien que personne ne vous juge sur la base de vos offrandes, tout ce que vous donnez est inscrit dans votre cœur et dans une table de Dieu. Ce qui est important c’est que vous donniez votre contribution par la foi sans vous baser sur un calcul. En d’autres termes, Dieu sait tout du fait que vous Le serviez par la foi ou non. Servir le Seigneur avec une foi réfléchie, comme un vendeur, qui vacille selon nos propres circonstances, est différent de servir le Seigneur par la vraie foi. Je vous demande de ne pas faire de cette église un marché. Ces choses ne sont pas tolérées dans l’Église de Dieu. La Bible parle d’une veuve qui a donné deux pièces au Seigneur, mais il est dit que cette petite offrande était plus grande qu’aucune autre offrande. Ainsi, Dieu regarde au poids de votre cœur. Il ne regarde pas au poids de vos dons matériels.
Le Seigneur regarde à votre cœur, pas seulement à vos actes. Ceux qui veulent servir le Seigneur d’un cœur sincère avec tout ce qu’ils ont peuvent témoigner ainsi: “Il m’était impossible de servir le Seigneur dans mes circonstances, mais quand j’ai fixé mes pensées pour servir le Seigneur de tout mon cœur, Il m’a donné ce dont j’avais besoin pour Le servir. Je sers le Seigneur à cause de ce que j’ai maintenant, et tout ce que j’ai maintenant m’a été donné par le Seigneur.” Ceux qui vivent réellement par la foi ont des témoignages comme cela.
Cependant, d’autres servent le Seigneur avec un esprit de calcul. Ils calculent tellement et sont rusés, mais servir le Seigneur à contre cœur plutôt que par la foi est complètement inutile. Combien est-il difficile de gagner de l’argent dans ce monde? Je le sais très bien moi-même. Mais malgré cela, si vous donnez votre argent pour servir le Seigneur à contre cœur, cela ne bénéficie à personne. Les offrandes faites de la sorte ne sont pas bénéfiques à l’église, et si l’église s’appuie purement sur ces offrandes, alors elle manquera rapidement de finances. Plus il vous sera difficile de gagner de l’argent, plus vous devriez le dépenser sur des efforts précieux – c’est-à-dire qu’il devrait être offert au Seigneur. C’est ainsi que votre argent est dépensé au mieux. Ce qui est offert au Seigneur n’est pas perdu. Ce n’est jamais gaspillé.
Regardez à la femme qui a apporté un pot de parfum très précieux et l’a versé sur la tête de Jésus. Quand les gens autour ont vu cela, ils lui ont dit: “Pourquoi gaspilles-tu une chose si précieuse? Tu as versé tout le pot sur la tête de Jésus, et maintenant cela coule de Sa tête sur Son visage et Ses habits. Tu as ruiné Ses habits et Ses cheveux. Non seulement Tu as versé cela sur Sa tête, mais tu en as aussi mis sur Ses pieds, et donc maintenant le sol est souillé. Quel gâchis!” Cependant, le Seigneur dit que ce que la femme avait fait n’était pas un gâchis. Ce pot de parfum était la dot de la femme, et elle l’avait versé sur Jésus. Pour acheter cela en ce temps-là, un homme aurait dû travailler toute une année et garder chaque centime de son salaire. Vous pouvez imaginer combien cette femme a dû travailler dur pour cet argent. Mais elle l’a versé sur le Seigneur et le Seigneur a dit que partout où l’évangile serait prêché, sa foi serait nommée en mémoire d’elle.
Si nous hésitons quand nous donnons nos possessions matérielles au Seigneur, alors nous faisons vraiment une grande erreur. Aussi, puisque les circonstances de chacun sont différentes, tout le monde ne sert pas le Seigneur avec ses possessions matérielles de la même façon. Alors que certaines personnes offrent leurs possessions matérielles pour servir le Seigneur, d’autres sont incapables de le faire et servent le Seigneur avec leur corps et leur travail. Le désir de servir le Seigneur par la foi est possible de toutes les façons et Le servir vraiment avec tout ce que nous avons et tout ce que nous avons reçu du Seigneur en Lui demandant par la foi – c’est la vraie foi. Certaines personnes s’offrent elles-mêmes au Seigneur comme elles n’ont rien d’autre à offrir.
Cependant, si votre cœur désire être servi dans l’église plutôt que servir, alors ce cœur montre que votre foi est la dernière. Ce genre de foi est la dernière de toute sorte de foi. Certaines personnes qui viennent d’être sauvées veulent aussi servir le Seigneur, et elles Le servent effectivement honnêtement. Par contre, il y en a d’autres qui, même si cela fait longtemps qu’elles ont reçu la rémission des péchés, ont une petite foi. Dans le Royaume de Dieu, c’est très mauvais et méchant de désirer seulement être servi dans l’église, d’éviter de travailler de toutes les façons possibles, et d’essayer d’avoir le plus de moisson avec le moins d’effort possible. C’est un péché. Vous demandez-vous: “Le Pasteur Jong dit-il ces choses avec une idée en tête, va-t-il nous demander des promesses de dons?” Non, je n’ai pas d’arrière-pensée ici. Tous les plans pour la première moitié de cette année sont déjà faits. Donc je ne vais pas prévoir quoi que ce soit pour la seconde moitié avant que nous n’ayons fini le Camp de Formation de Disciples d’été. Je n’ai pas de plans maintenant. J’exprime simplement ma pensée ici. Le désir d’être servi est un péché.
Passer des épreuves dans la vie est ce qui forge notre caractère. Sans expérimenter de difficulté, vous ne pouvez pas devenir un être humain décent. Puisque les humains sont fondamentalement égoïstes, ils ont besoin de bâtir leur caractère par les difficultés. Quelqu’un qui a grandi avec des difficultés de la vie connaît la difficulté, apprend la sagesse pour supporter cette difficulté, apprécie les épreuves des autres, les aide et les enseigne à surmonter ces difficultés sagement, et n’abandonne pas si facilement. Par contre, quelqu’un qui a vécu comme une princesse sous une protection constante et sans connaître de difficulté n’a pas de considération pour les autres, mais son cœur veut aussi être servi tout le temps. Comment pouvons-nous permettre à notre cœur d’être ainsi? Si nous avons reçu la rémission des péchés, nous devons reconnaître notre Seigneur. Donc même si nous n’avons rien, nous voulons offrir au moins nos cœurs au Seigneur. Lorsque nous avons réellement quelque chose avec quoi servir le Seigneur, nous le Lui offrons. S’il n’y a rien à offrir bien que nous cherchions, alors nous nous offrons nous-mêmes et notre temps. C’est ce en quoi servir le Seigneur consiste. Vous devez avoir le désir de faire tout ce que vous pouvez pour le Seigneur, et de servir le Seigneur de toute façon possible.
Comment pouvez-vous laisser votre cœur ne pas désirer servir, mais seulement être servi? Combien est-ce mauvais? La foi de tels croyants est la pire de toutes. Ils ont le dernier rang dans leur foi. 
 


Le Seigneur veut nous revêtir de la gloire de Dieu


Ce n’est pas pour être servi par nous que le Seigneur nous a sauvés. Plutôt, c’est pour nous servir, pour faire de nous le peuple de Dieu, et pour nous revêtir de la gloire que le Seigneur nous a sauvés. Le Seigneur a réellement fait cela.
Quand nous servons le Seigneur, nous aussi devons rejeter la tendance à mesurer toute chose selon des standards du monde. C’est très mondain et très mauvais de travailler dur seulement si quelqu’un dit quelque chose ou si quelqu’un vous regarde, mais se relâcher quand personne ne regarde. Indépendamment du fait que quelqu’un regarde ou non, si vous avez vraiment foi en Dieu, et si vous désirez vraiment servir le Seigneur, alors vous êtes amené à tout offrir. Je continue de parler de possessions matérielles, mais je le fais parce que l’attachement aux possessions matérielles de quelqu’un est le baromètre de son cœur. Comme il est écrit dans la Bible: “Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur” (Matthieu 6:21), le cœur de quelqu’un est pleinement révélé par son attachement matériel. En des temps ordinaires, il n’est pas facile que ce cœur soit exposé. Mais c’est différent quand on en vient aux choses liées au matériel. Quand quelqu’un rencontre une situation où ses intérêts matériels sont en jeu, ses vraies intentions sont révélées sans faute. Peu importe ce qu’il peut dire, Ses vraies couleurs se révèlent par son attachement au matériel. 
À partir de maintenant, ne dites pas vaguement: “Puisque l’église est engagée dans cette œuvre, je vais prier pour cela, mais ce n’est pas vraiment mes affaires.” Ne soyez pas indifférent à ce que l’église prévoit de faire. Les gens de foi doivent penser à ce qu’ils peuvent faire pour ce plan. Et ils doivent aussi prier en détail pour l’œuvre de Dieu par la foi. En d’autres termes, quand l’église est engagée dans une certaine œuvre, vous devez penser: “Quelle est ma part? Que puis-je faire?” Vous ne devez pas ignorer ce que l’église fait en pensant: “Je ne me préoccupe pas de ce que l’église fait ou ne fait pas. C’est l’œuvre de quelqu’un d’autre, pas la mienne. Je n’en suis pas responsable. Je devrais seulement continuer mes affaires habituelles, allant au travail, gérant mes propres affaires, fréquentant l’église, et m’occupant de ma famille. Quoi que l’église fasse, c’est selon quelques ministères; ce n’est pas mon affaire.”
Plutôt, lorsque l’église fait quelque chose, vous devez penser: “Oh, je veux participer à cette œuvre et contribuer pour ma part. C’est une évidence. Que devrais-je faire? Que puis-je faire? Dois-je donner des contributions financières, mon temps, ou mes capacités? Ou dois-je prier? Que dois-je faire? Dois-je participer à cette œuvre par le travail manuel?” Ce n’est pas bon de penser: “Quoi que l’église fasse, c’est son affaire, et ce que je fais, c’est mon affaire.”
Le maire de Chuncheon City a annoncé qu’il prévoit de faire de la ville un centre d’animation. Pour qui ce genre de projets est-il prévu? C’est pour que les citoyens gagnent de l’argent. C’est pour créer des gains économiques à travers cela que le maire essaie de faire de Chuncheon City une ville d’animation et en fait la publicité dans le monde entier. Ce sera une grande aide pour notre ministère puisque nous pensons publier quelques livres en bande dessinée qui contiennent l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Aussi, si l’église décidait de diffuser l’évangile à travers des bandes dessinées, tout le monde qui sait dessiner devra se rassembler. Certaines personnes pourraient dire: “Mais je ne sais pas dessiner. Je n’ai pas de don pour dessiner. Je n’ai pas de don du tout, zéro! J’aiderai mieux en n’allant nulle part et en ne m’approchant pas de ceux qui dessinent. Je ruinerai leur travail rien qu’en étant à côté d’eux. Je finirai par renverser l’encre et tout ruiner, donc ne pensez même pas à me demander de dessiner!”
Mais est-ce bon de penser ainsi? D’autres peuvent penser: “Que dois-je faire? Je ne peux pas dessiner de bandes dessinées, donc devrais-je acheter des crayons de couleurs pour les dessinateurs? Devrais-je acheter du papier? Devrais-je faire des courses? Ou devrais-je nettoyer le studio après une journée de travail? Devrais-je participer à cette œuvre avec mon soutien financier? Ou prier pour cela? Que dois-je faire?” Laquelle de ces deux pensées est juste, alors? Devant Dieu, la bonne disposition est de demander à l’église de vous confier quelque chose que vous pouvez faire pour contribuer à ce que l’Église est en train d’accomplir avec ses efforts.
Combien de travail avons-nous pour servir l’évangile? De notre ministère à l’étranger à la traduction de littérature et au ministère sur Internet, n’avons-nous pas tant de travail à faire? Nous avons tous clairement quelque chose que chacun puisse faire. Ceux qui peuvent travailler devraient offrir leur corps pour travailler, ceux qui peuvent donner un soutien financier devraient servir le ministère de l’évangile par leur contribution, et ceux qui prient devraient continuer de prier pour notre ministère. C’est seulement quand il y a des gens comme cela que l’œuvre s’accomplit. Alors nous tous, comme chaque bras de l’église, nous devons tous penser à la façon dont nous pouvons servir l’évangile et à ce que nous devrions faire à cette fin, car servir l’évangile ne se fait pas seul, mais requiert que nous unissions toutes nos forces. Comment quelques personnes peuvent-elle accomplir ces choses? Si nous avons le désir de servir l’œuvre de l’église, alors nous y participerons, et si nous le faisons, nos vies ne seront jamais dans la pauvreté.
Mes chers croyants, indépendamment de la richesse ou de la pauvreté, si nous offrons chacun même le plus petit montant pour participer à l’œuvre du service de l’évangile, alors cette œuvre de l’évangile sera effectivement accomplie. Pour ceux qui ont peu de possessions matérielles et rencontrent des circonstances financières difficiles, ils peuvent offrir leur temps, leur corps, et leur prière. Et ceux dont le cœur veut offrir des possessions matérielles doivent penser: “voici ce que je dépense pour les besoins de ma famille, donc je devrais un peu serrer la ceinture et utiliser les économies pour servir l’évangile. Étant donné les contraintes de mon revenu, je devrais essayer de réduire mes dépenses au nécessaire et économiser le plus possible, et offrir les économies pour cette cause digne.” Ainsi, certaines personnes se serrent la ceinture pour offrir davantage à Dieu. C’est ainsi que nous devrions vivre. Quoi qu’il arrive, nous devons servir Dieu et participer à cette œuvre du service de l’évangile.
Pour que notre foi grandisse, nous devons consacrer nos cœurs au service de l’évangile. Que nous puissions bien travailler ou pas est secondaire; la première chose que nous devons faire c’est offrir nos cœurs au Seigneur en faisant au mieux de nos capacités. Si nous vivons selon nos propres circonstances, plutôt que de consacrer nos cœurs au service de l’évangile, alors il nous sera effectivement impossible de servir l’évangile. Pensez-vous que vous vivrez bien sans donner votre cœur au service de l’évangile? Loin de là, ce sera une lutte pour vous, rien que pour garder votre corps en vie.
Nous devons consacrer nos cœurs à l’évangile. Plus notre foi grandit, plus nous servirons le Seigneur. La croissance de notre foi signifie que nous avons de plus en plus à servir. Que se passe-t-il alors quand nous avons plus à servir? Nos limites sont exposées. Quand votre foi grandit, vous voudrez servir de plus en plus, mais que se passe-t-il alors? Quand vous voyez combien vous devez servir, mais le peu que vous avez, vous en arriverez à prier Dieu: “Seigneur, donne-moi de te servir davantage. Aide-moi pour que je te serve davantage.” Ainsi, quand vous priez Dieu et exercez votre foi, votre foi grandit, Dieu vous donne davantage, et vous serez une personne de grande possession même si vous semblez avoir si peu. Dieu donne davantage à ceux qui Le servent davantage. Et c’est parce que vous recevez plus de Dieu que vous Le servez encore plus. Votre foi grandira alors davantage, vous voudrez servir le Seigneur davantage, et par ce désir vous Le servirez davantage. Et quand vous servez le Seigneur, Dieu vous donne encore davantage, et vous deviendrez alors le premier. En d’autres termes, ceux qui servent le Seigneur et l’évangile davantage, demeurent dans le Seigneur, la Tête de notre Église, et deviennent effectivement plus proches du Seigneur.
L’apôtre Paul dit: “Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu” (1 Corinthiens 10:31). Tout est contenu dans ce passage. Que nous mangions ou buvions, ou quoi que nous fassions, nous devons tout faire pour la gloire de Dieu. Alors que ce passage n’est pas spécifique, ne parle-t-il pas aussi de tout avec toutes ses implications? Comme la Bible nous dit que tout ce que nous faisons, que nous mangions ou buvions, nous devons tout faire pour la gloire de Dieu, la foi est la seule chose qui compte dans notre vie en tant que justes.
Mes chers croyants, nous devons effectivement devenir des gens à la foi mure. Notre foi doit grandir. Plutôt que de désirer être servis, nous devons être bénévoles pour le Seigneur. Nous devons devenir le genre de personnes qui servent de plus en plus. La logique du monde est claire: si vous dépensez dix sur dix, vous n’aurez plus rien. Mais nous avons expérimenté différentes choses dans le Royaume du Seigneur. Si nous offrons cinq au Seigneur et vivons avec les cinq restants, le Seigneur nous en donnera dix de plus. Nous voudrons alors en donner sept sur dix au Seigneur et vivre des trois restants, mais nous réaliserons que nous pouvons en fait vivre de façon plus prospère maintenant que lorsque nous vivions avec cinq. C’est parce que le Seigneur nous remplit encore davantage à cause de notre foi pure.
C’est dans ce contexte que le miracle des cinq pains et des deux poissons s’est accompli. De même, avec l’histoire de la veuve de Sarepta au temps d’Élie, la Bible nous dit aussi que c’est par rapport à la foi que la bénédiction de Dieu est répandue. Cette veuve avait servi le serviteur de Dieu avec une poignée de farine et un peu d’huile dans une jarre, mais jusqu’à ce que la famine prenne fin, le pot de farine ne s’est jamais fini et la jarre d’huile ne s’est jamais asséchée. La veuve avait si peu de farine que lorsqu’elle l’utilisa et prépara des gâteaux, il y en avait juste assez pour que son fils et elle en mangent chacun un. Malgré cela, elle a utilisé ce dernier peu de farine pour servir le serviteur de Dieu premièrement, et la Bible dit qu’à cause de cela, elle a pu nourrir son fils et elle-même, et le pot de farine ne se vida pas jusqu’à la fin de la famine (1 Rois 17:11-16). Elle avait clairement servi le serviteur de Dieu en premier. Mais je ne dis pas que vous devez tous me servir. Plutôt, je prends cette histoire pour vous rappeler que puisque la veuve a cru en Dieu et servi Son serviteur même si elle-même était dans une situation difficile ayant du mal à se nourrir elle-même, Dieu a béni sa maison et a pourvu à ses besoins. C’est pour cela que son pot de farine ne s’est jamais vidé.
Mes chers croyants, si seulement vous avez le désir de servir l’évangile, alors vous pouvez effectivement servir l’évangile plus qu’assez. Si seulement vos cœurs sont déterminés, nous sommes capables d’accomplir cette œuvre de la diffusion de l’évangile par des bandes dessinées. Si seulement vous et moi avons le désir de servir dans nos cœurs, nous pourrons servir l’évangile plus qu’assez avec les bénédictions de Dieu. Le problème est le manque d’envie. Ce n’est pas comme si le Seigneur avait fermé la voie, mais Il l’a ouverte largement pour nous. C’est seulement parce que nous n’en avons pas envie que nous ne pouvons pas embarquer sur cette voie. Si seulement nos cœurs ont le désir de travailler, alors même si nous n’avons pas de don, Dieu fera que les gens du monde nous aident et amènera notre travail à s’accomplir.
Effectivement, ce qui est important c’est notre cœur. Ce qui est important c’est d’avoir le désir de servir le Seigneur. Ce désir de servir plutôt que d’être servi est ce qui est vraiment important. Ceux qui veulent servir le Seigneur le font indépendamment de tous leurs efforts pour réduire ce qu’ils dépensent pour eux-mêmes au maximum afin de l’offrir à Dieu. Par contre, ceux qui veulent être servis pensent seulement à la façon dont ils peuvent dépenser davantage pour eux-mêmes. Quelqu’un dont le cœur désire servir le Seigneur Le sert effectivement en toutes circonstances, et Dieu le remplit encore davantage pour qu’il soit capable de Le servir davantage.
Quelqu’un qui veut être servi n’en a jamais assez, même s’il lutte constamment pour améliorer son cas et fait tout ce qu’il peut pour investir tout l’argent en lui-même. C’est la différence du domaine de la foi, et si vous avez vraiment reçu la rémission de vos péchés et êtes devenu un homme de foi, vous devez désirer augmenter votre foi. Donc avant tout, vous devez prier pour que votre foi grandisse. C’est quand votre foi grandit que votre cœur désire servir le Seigneur davantage, et c’est ainsi que vous devenez effectivement quelqu’un qui sert l’évangile. Nous devons tous devenir ceux qui veulent servir de plus en plus. Ne pensez pas en vous-même: “J’en ai fait assez. J’ai tant servi, donc c’est mon tour d’être servi maintenant, pas de servir. Tous ceux qui sont après moi doivent servir l’évangile, pas moi.” Ceux qui ont été sauvés avant les autres doivent suivre le Seigneur encore davantage et ceux qui ont revêtu plus de grâce dans l’église, qui y ont demeuré plus longtemps, doivent servir encore plus. C’est précisément parce que leur foi a grandi qu’ils doivent servir encore davantage.
Tel est le Royaume de Dieu. Vous et moi sommes des serviteurs du Seigneur. Nous sommes le peuple de Dieu. Puisque nous vivons tous pour le Seigneur, nous sommes de ceux qui ont offert le matériel de ce monde, notre corps, et tout le reste au Seigneur. Si nous devions tout dépenser pour nous-mêmes et calculer chaque pas avec nos propres intérêts en tête, quand servirions-nous le Seigneur? Quand ferions-nous l’œuvre de l’évangile? Quand diffuserions-nous l’évangile par des bandes dessinées, quand évangéliserions-nous le monde, quand rendrions-nous témoignage à nos compatriotes Coréens, et quand prêcherions-nous l’évangile à nos propres familles? Si vous faites tout ce que vous voulez faire pour vous-même, vous ne pourrez jamais servir le Seigneur. En d’autres termes, quelqu’un qui sert le Seigneur ne peut pas faire tout ce qu’il veut faire pour lui-même.
Cela ne signifie pas que vous ne devez pas acheter d’habits. Certaines personnes servent le Seigneur fidèlement, même si elles portent de beaux habits et dépensent beaucoup d’argent, alors que d’autres ne servent pas le Seigneur du tout même si elles agissent comme si elles ne faisaient rien pour se gratifier elles-mêmes. La question est celle du cœur, non d’un phénomène visible.
Dieu vous a donné différents dons. Il a forgé vos circonstances idéalement pour que vous puissiez Le servir d’une certaine façon, que ce soit avec vos possessions matérielles ou avec votre corps. Cependant, quelqu’un qui ne sert pas le Seigneur avec quoi que ce soit, ni avec son corps, ni avec ses possessions matérielles, ni avec ses prières et ses pensées, refuse absolument de servir quoi qu’il arrive. Quand nous mettons ces gens en contraste avec ceux qui servent le Seigneur fidèlement même jusqu’à leur mort, nous pouvons voir clairement que ces gens ne sont pas droits du tout. Ce n’est pas juste que ceux qui ont une petite foi cessent d’exercer la petite foi qu’ils ont. Comme un puits finit par sécher quand on n’y puise pas d’eau pendant longtemps, votre petite foi sèchera si vous ne l’exercez pas dans l’Église de Dieu.
Mes chers croyants, je vous demande de vous abaisser dans l’église. Et je vous demande de rejeter vos propres pensées. Vous ne pouvez pas mener vos vies de foi avec vos propres pensées. C’est simplement impossible. Ce que la Parole de Dieu dit est ce qui est important. La Parole de Dieu dit: “Celui qui veut être le premier doit être un serviteur.” Le serviteur de qui? Il doit être un serviteur du Seigneur. Peu importe combien vous pouvez avoir du mérite, si votre cœur ne chérit pas le Seigneur, alors vous ne pouvez pas devenir Son serviteur. Peu importe combien quelqu’un peut être intelligent et brillant dans les affaires du monde, s’il n’a pas le désir de chérir le Seigneur, alors il n’est pas un serviteur de Dieu. 
 


Quiconque est diplômé d’un séminaire est-il automatiquement un serviteur du Seigneur?


Quelqu’un devient-il serviteur de Dieu juste en accumulant assez d’éducation formelle? Devient-il serviteur du Seigneur juste en étant diplômé d’un séminaire, diplômé d’une école, ou en ayant passé et réussi quelques tests? Non, ce n’est pas le cas. Quelqu’un qui chérit le Seigneur, qui se soucie de Son évangile, qui accepte Sa Parole, qui Le suit, et qui renonce à lui-même, prend sa croix, et suit le Seigneur – voilà un vrai serviteur du Seigneur. Pensez-vous que n’importe qui peut devenir un serviteur du Seigneur? Un serviteur du Seigneur est en réalité bien plus élevé que quelqu’un qui exerce un pouvoir séculier dans ce monde. Il est bien plus exalté parce qu’il est serviteur de Dieu. Personne dans ce monde n’est même comparable aux serviteurs de Dieu.
Mes chers croyants, nous devons rejeter le désir d’être servis. Nous devons désirer être des gens de foi qui aiment donner leur bénédiction plutôt que recevoir de l’argent de quelqu’un jouant sur son incrédulité, comme l’apôtre Paul dit: “Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir” (Actes 20:35). Plutôt que de frauder ou obtenir de l’argent de notre prochain par tout moyen possible pour assurer notre propre survie, nous devrions prêter, disant aux autres: “tu n’as pas d’argent? Je te prête cet argent pour démarrer ton affaire. Tu me rembourseras la somme, sans intérêts.”
Mes chers croyants, nous devons avoir ce cœur abondant et riche qui est fixé sur le Seigneur. Pour nous qui sommes nés de nouveau, nos cœurs eux-mêmes doivent être riches. L’apôtre Pierre a proclamé: “Je n’ai ni argent, ni or; mais ce que j’ai, je te le donne: au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche” (Actes 3:6). Ceux qui ont une foi forte en le Seigneur peuvent tenir ferme et agir avec l’assurance du jeune lion. Nos cœurs entiers doivent être remplis par le Seigneur. Dans notre Église entière, tous ceux qui ne servent pas le Seigneur sont classés au dernier rang dans la foi.
Bien que nous n’ayons pas tant de fonctions spécifiques établies dans notre église, strictement parlant, il y a toujours des fonctions et de l’ordre invisibles. Peu d’églises ont des positions clairement définies comme la nôtre. Comparé à nous, les églises du monde ont beaucoup plus de fonctions. L’une d’elles est le diaconat, et le mot lui-même signifie quelqu’un qui s’occupe de la maison, donc le diacre est un serviteur et un esclave. Bien sûr, nous qui sommes nés de nouveau ne sommes pas que des serviteurs ordinaires, mais nous sommes ceux qui servent le Maître en étant proches de Lui, qui connaissent tout de Lui, et qui établissent Son Royaume avec Lui. En d’autres termes, nous ne sommes pas seulement de bas serviteurs qui sont à la porte pour saluer les visiteurs ou porter des charges, mais nous sommes de ces serviteurs qui sont proches du Maître, qui connaissent Sa volonté, et qui participent à bâtir Son Royaume. Puisque nous sommes des serviteurs qui bâtissons le Royaume du Seigneur, quand ce Royaume sera établi, nous assumerons les plus hautes fonctions comme récompense.
Puisque dans nos cœurs se trouve le Royaume de Dieu, nous devons avoir une grande foi. Puisque nos cœurs entiers doivent réellement être fixés sur le Seigneur, nous devons rejeter tout amour du monde. Si nos cœurs ont de l’amour pour ce monde, cela signifie que le Seigneur n’est pas là, mais si nous rejetons notre amour pour le monde, le Seigneur remplira automatiquement nos cœurs. Nous devons devenir des serviteurs du Seigneur. Comment pouvons-nous autrement vouloir être servis? Nous devons devenir ceux qui donnent quelque chose aux mendiants, ne prenant pas la voie inverse, devenant nous-mêmes des mendiants. De nos jours, quand je vais en ville, je vois des gens handicapés sans jambe se trainant et mendiant dans les rues au nom de Jésus. J’ai honte lorsque je vois ces gens. Il m’est difficile d’avoir pitié d’eux, car ils invoquent le nom de Jésus seulement pour vivre comme des mendiants, mais font honte au nom du Seigneur, et réduisent la dignité de tous les autres chrétiens. Bien sûr, une aide que vous donnez à ces gens serait aussi comme pour le Seigneur, mais comment un chrétien peut-il se permettre de devenir un mendiant?
Mes chers croyants, vous devez avoir une grande foi et vous devez étendre la largeur de votre foi. Ce sont ceux qui élargissent leur esprit, ont plus de foi, et servent davantage qui sont bénis. Comment pouvez-vous, après être né de nouveau, rester le petit vase que vous étiez avant de naître de nouveau? Quand vous dites à Jésus: “s’il te plaît, remplis ce vase”, votre vase sera rempli avec quelques gouttes. Est-ce vraiment assez? Peu importe combien votre vase est grand, notre Seigneur serait-Il incapable de le remplir? Le Seigneur est plus que capable de remplir tous nos vases. Le problème est de notre côté, car nous n’amenons que de petits vases de foi qui sont plus petits qu’une petite assiette, demandant au Seigneur de les remplir et vivant de ces petits vases chaque jour. C’est si frustrant pour moi de voir cela.
Vous devez avoir une pensée large et un grand vase de la foi pour désirer servir le Seigneur. Si vous décidez bravement de servir le Seigneur, alors Dieu vous remplira de Ses nombreuses bénédictions. Dieu permettra que votre foi grandisse, que vous gagniez beaucoup d’argent, et que vos gains soient excessivement élevés. En dépit de cela, vous vous inquiétez pour votre petit vase, hésitant à en verser la moitié ou pas, inquiet de ce qui pourrait arriver si vous l’offriez. Puisque votre vase en lui-même est trop petit, vous pensez qu’il ne suffit pas aux dépenses pour vous-même peu importe combien il est plein. Mais comment pouvez-vous alors servir le Seigneur avec un si petit bol de foi?
Élargissez votre pensée et augmentez votre foi. Si vous dites au Seigneur: “Dieu, je ne peux pas vivre avec une si petite chose. Donne-moi plus. Donne-moi de grandes choses,” alors le Seigneur vous remplira davantage. Quand vous augmentez ainsi votre foi de plus en plus en demandant au Seigneur de grandes choses, vous serez capable de servir le Seigneur de plus en plus et vous vivrez vous-même une vie abondante. Nous devons donc tous augmenter notre foi. Pour que notre foi grandisse, nos cœurs doivent désirer servir davantage. La foi ne grandit pas juste en essayant; plutôt, c’est quand nous augmentons notre désir de servir que cette foi grandit également.
Les gens du monde sont heureux de gagner 2000$ par mois. Il y a des gens qui sont satisfaits de gagner 2000$ par mois, conduisant une berline de taille moyenne, fiers d’eux-mêmes. La vie entière de ces gens vaut environ 2000$. Par contre, mes chers croyants, nous pouvons amener notre vie à valoir des millions et des milliards de dollars en priant: “Seigneur, je veux te servir davantage.” Quand ceux qui veulent servir davantage vivent par la foi, ils ne deviennent pas des misérables, et je vous exhorte donc à faire davantage usage de votre foi et à désirer servir le Seigneur davantage. Pour quelqu’un dont la foi est au plus bas niveau, sa vie elle-même est aussi au plus bas niveau. Sa vie doit être menée dans les larmes chaque jour, frappé et tiraillé. Pensez-vous qu’il y a une différence entre être dernier dans la foi et dernier dans la vie? Pensez-vous qu’il est possible que votre vie ne soit pas classée au dernier niveau? Non, tout le monde dont la foi est au plus bas est aussi classé dernier quant à sa vie. En tous cas c’est ainsi dans le Royaume de Dieu.
Donc, nous devons tous nous demander: “Comment puis-je servir le Seigneur? Que puis-je faire pour plaire au Seigneur? Comment puis-je fidèlement faire l’œuvre qu’Il m’a confiée? Que dois-je faire pour accomplir l’œuvre du Seigneur?” C’est dans ce but que nous devons vivre. Quoi que nous fassions, que nous mangions ou buvions, vous et moi devons tout faire dans le but de servir le Seigneur et Son évangile. 
Quelqu’un qui est juste content de manger, boire, et dormir chaque jour, et qui n’a pas d’inquiétude au sujet du manger et du boire, a une foi qui est petite comme un centime, et donc c’est à ce niveau qu’il sert le Seigneur. Donc il lui est impossible de devenir riche. Une fois que nous sommes nés dans ce monde, nous devons mener une vie riche, et alors que vous ne vivez pas dans de grandes dimensions, vous devez au moins avoir un endroit agréable comme foyer et jouir d’une bonne vie. Si autrement vous travaillez seulement à mort tous les jours, gagnez à peine de quoi vous nourrir, ou devez même parfois avoir faim, ce genre de foi n’est-il pas trop mauvais? Vous vivez seulement une fois, donc je vous exhorte à vivre avec de grandes ambitions et de l’assurance, plutôt que de vivre si misérablement comme cela tous les jours par manque de foi. Si seulement vous avez la foi, vous expérimenterez comment Dieu pourvoit à tous vos besoins.
Êtes-vous une personne juste ou pas? Vous êtes effectivement une personne juste. Étant donné le fait que vous êtes une personne juste et un enfant de Dieu, Sa volonté pour vous serait-elle de vivre une vie pauvre et mauvaise dans ce monde? Non, bien sûr que non! Donc si vous voulez que votre cœur ait la foi et serve le Seigneur, et si vous consacrez votre cœur à l’évangile et à l’œuvre du Seigneur, voyant ainsi que faire à Ses yeux, Dieu pourvoira à tous vos besoins. Si votre cœur est disposé à dire: “Seigneur, je veux faire ton œuvre fidèlement,” alors même si vos circonstances ne sont pas appropriées, Dieu les changera pour que vous soyez capable de Le servir. En d’autres termes, Dieu pourvoira à un certain élan pour que vous fassiez beaucoup d’œuvres de la foi. Pourquoi devrions-nous vivre misérablement? Puisque vous êtes né dans ce monde une seule fois, ne devriez-vous pas voyager dans le monde, tester ses différentes cuisines, et voir et expérimenter différentes coutumes, scènes, et cultures que le monde offre? Et ne devriez-vous pas vivre pour la justice? Vivons effectivement tous comme cela. N’écoutez pas seulement mon sermon pour vous arrêter là; si vous avez vraiment reçu la rémission de vos péchés, alors la bonne chose à faire est d’appliquer ce principe à la façon dont votre foi peut grandir dans votre vie.
Nous devons tous nous poser les questions suivantes: “Qu’est-ce qui ne va pas avec ma foi? Est-ce que je désire vraiment vivre pour le Seigneur? Bien sûr, je suis sauvé, mais est-ce que je vis encore pour ma chair, ne pensant qu’au manger, au boire, et au vêtement?” Si vous vous inquiétez du manger, du boire, et du vêtement, alors vous ne pouvez pas servir le Seigneur. Loin de là, vous vous réveillerez dans ces inquiétudes chaque matin et vivrez votre vie entière sous ce poids. Vous serez constamment inquiet, vous demandant: “Que vais-je manger aujourd’hui? Que vais-je boire? Quels vêtements vais-je porter? Je n’ai pas d’habits. Mon réfrigérateur est vide. Que vais-je faire?”
Notre Seigneur a dit: “Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi?” (Matthieu 6:28-30). Et Il poursuit en disant: “Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus” (Matthieu 6:33).
Notre Seigneur nous a promis qu’Il nous donnerait tout. Voulez-vous vivre toujours inquiet de ce que vous mangerez chaque jour? Nous devrions maintenant désirer devenir des gens de foi qui servent l’évangile de plus en plus et nous devons vraiment devenir tels. Élargissez votre esprit et vivez pour le Seigneur et l’évangile. Dieu vous fera alors vivre dans la prospérité abondante. Croyez-vous cela? C’est pour cela que je vous exhorte à vivre par la foi. Je suis fondamentalement différent des pasteurs frauduleux des églises du monde qui disent: “si vous vendez votre maison et la donnez au Seigneur, vous aurez deux maisons,” juste pour augmenter les finances de leur propre église. Pensez-vous que c’est ce que je fais? Non, ne me regardez pas comme si j’étais un tel picsou. Je n’ai jamais dit un seul mot qui ne soit pas de la foi ou un seul mot qui vous conduirait à votre destruction.
Le moyen pour que vous et moi prospérions est de servir le Seigneur. Chercher Son Royaume et Sa justice est le moyen de recevoir des bénédictions. Son Royaume est établi en prêchant l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et conduire toute personne de la terre à recevoir la rémission des péchés et devenir un enfant de Dieu c’est chercher Son Royaume et Sa justice. Dieu nous dit à vous et moi de vivre pour Lui, pour ce qui est juste.
Vivons donc tous pour Son Royaume et Sa justice. Alléluia!