布道

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 21-2] Il est glorieux d’être utilisé dans l’œuvre du Seigneur (Matthieu 21:1-11)

Il est glorieux d’être utilisé dans l’œuvre du Seigneur
( Matthieu 21:1-11 )
“Lorsqu’ils approchèrent de Jérusalem, et qu’ils furent arrivés à Bethphagé, vers la montagne des oliviers, Jésus envoya deux disciples, en leur disant: Allez au village qui est devant vous; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle; détachez-les, et amenez-les-moi. Si quelqu’un vous dit quelque chose, vous répondrez: Le Seigneur en a besoin. Et à l’instant il les laissera aller. Or, ceci arriva afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète: Dites à la fille de Sion: Voici, ton roi vient à toi, Plein de douceur, et monté sur un âne, Sur un ânon, le petit d’une ânesse. 
Les disciples allèrent, et firent ce que Jésus leur avait ordonné. Ils amenèrent l’ânesse et l’ânon, mirent sur eux leurs vêtements, et le firent asseoir dessus. La plupart des gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin; d’autres coupèrent des branches d’arbres, et en jonchèrent la route. Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient: Hosanna au Fils de David! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Hosanna dans les lieux très hauts! Lorsqu’il entra dans Jérusalem, toute la ville fut émue, et l’on disait: Qui est celui-ci? La foule répondait: C’est Jésus, le prophète, de Nazareth en Galilée.”
 

Je viens d’aller au Centre de Formation de Disciples d’In-Jae. Le Centre d’In-Jae est un si bon endroit pour passer des vacances et c’est un très bel endroit si nous ne travaillons pas quand nous sommes là-bas. Même si nous avons fait des préparations pour le Camp de Formation de Disciples d’été au centre, nos efforts ont semblé minimes, en dépit du fait que nous avons travaillé très dur. D’abord, nous avons stérilisé les linges que vous allez utiliser. Puis, nous avons nettoyé et séché les tapis de sol, tassé la terre et mis le terrain à niveau.
Cette année, nous avons enfin fait la piscine, qui était notre désir chéri depuis longtemps. La piscine a été faite exactement selon nos spécifications. Sa dimension est d’environ 60m2 et elle convient aux adultes comme aux enfants. Nous avons installé une station de pompage sur la partie supérieure qui conserve beaucoup d’eau. L’eau coule à chaque fois que nous ouvrons la valve. Nous avons aussi fait une salle de bains près de la piscine. Deux jours sont vite passés quand nous avons fait ces choses. Il faisait très chaud. Le soleil frappait sans pitié. Je pouvais difficilement marcher au soleil même avec mon chapeau de paille. Mais c’est probablement pire ici. La température là-bas est bien meilleure qu’ici, probablement, à cause des montagnes et vallées. Néanmoins, travailler sous la chaleur du soleil là-bas était très difficile pour moi parce qu’il faisait si chaud.
Après avoir fini de faire la piscine, nous avons fait une cérémonie d’inauguration. Nous n’avons pas économisé l’eau mais juste ouvert la valve et laissé l’eau déborder de la piscine. Je me suis senti si bien quand je me suis assis là où l’eau coulait. Je me suis senti mieux que si j’avais immergé mon corps dans l’eau. À chaque fois que nous mouillions nos vêtements, ils séchaient à répétition en moins d’une heure. Une fois encore nous plongions nos corps dans la piscine.
Tous les quartiers étaient déjà préparés. Cette fois-ci, nous avons étendu le terrain assez largement. Nous avons dégagé et terrassé le terrain de 170m2. La meilleure partie c’est là où il y a maintenant une piscine au Camp de Formation de Disciples. Mes chers saints, rappelez-vous de cela et faites usage de la piscine pendant le Camp de Formation de Disciples. Je continue de me vanter sur la piscine parce qu’elle est vraiment bien et fraîche.
C’est un endroit si attirant à cause de l’abondance d’eau fraîche. Même si nous avons travaillé pendant deux jours et deux nuits avec les pasteurs de toutes les églises branches du pays tout entier, nous n’avons pas pu finir le travail. Je pense que nous devons nous rassembler et travailler de nouveau la semaine prochaine pour que notre séjour soit confortable au Camp de Formation de Disciples. Si certains d’entre vous veulent venir avec moi la semaine prochaine, alors allons-y ensemble. Après avoir travaillé et transpiré, vous pourrez vaincre la chaleur du soleil complètement si vous allez dans l’eau de la vallée du Centre de Formation de Disciples.
 


Jésus a dit: “Détachez l’ânesse et l’ânon avec elle et amenez-les moi”


Quand Jésus s’est approché de Jérusalem et est arrivé à Bethphagé, Jésus dit à Ses disciples: “Allez dans le village, et détachez une ânesse et un ânon avec elle et amenez-les moi.” Jésus s’assit sur le dos de l’ânesse selon la Parole prophétisée en Zacharie 9:9 dans l’Ancien Testament: “Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem! Voici, ton roi vient à toi; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, Sur un âne, le petit d’une ânesse.” Jésus entra à Jérusalem assis sur le petit d’un âne parce que le Seigneur était humble. Il resta ensuite là pendant un moment. Peu après, Il partagea le pain de la Pâque et lava les pieds de Ses disciples. Le jour suivant, Il mourut sur la Croix. C’est pour cela que je voudrais que nous réfléchissions sur cette partie du passage des Écritures d’aujourd’hui: “Jésus s’assit sur le petit de l’ânesse” et partager la grâce avec vous.
Le Seigneur s’est assis sur le petit d’une ânesse parce qu’Il était humble. Comme la Bible le dit, Jésus était si humble qu’Il s’est assis sur le petit d’un âne et non sur un grand cheval ou un autre moyen de transport lorsqu’Il entra à Jérusalem. De plus, notre Seigneur fait l’œuvre de Dieu à travers Son peuple qui est comme le petit d’un âne. J’ai mentionné que Jésus ne s’est pas assis sur un autre grand animal. De même, notre Seigneur n’a pas fait l’œuvre de Dieu à travers des anges. Jésus n’a pas utilisé les êtres spirituels ou de grands êtres pour amener les gens au Ciel. Le Seigneur travaille à travers nous, qui sommes nés de nouveau, le peuple de Dieu qui est imparfait et hautement borné. Jésus est vraiment humble.
Son humilité est montrée par le fait que Jésus n’a pas travaillé par d’autres personnes, mais par nous, le peuple de Dieu. Vraiment, Il est Celui qui est merveilleux. C’est parce qu’Il est le vrai Dieu de l’univers, le Créateur, et le Dieu de la rédemption. Comment Ce Grand Dieu peut-Il délivrer des humains comme nous du péché et accomplir l’œuvre merveilleuse du salut des autres à travers nous, les rachetés? Même si nous sommes imparfaits, Il agit à travers nous qui avons reçu la rémission des péchés parce qu’Il est vraiment humble.
Nous savons et croyons que Dieu travaille à travers nous qui avons reçu la rémission des péchés. Même si nous manquons de puissance et sommes bornés comme un ânon, Dieu travaille à travers nous, les enfants de Dieu. Il travaille en nous, pour que nous vivions, non pour notre propre chair, mais pour les âmes des autres et pour l’œuvre spirituelle. J’ai réalisé combien c’est merveilleux que Dieu travaille à travers vous et moi. Nous sommes si reconnaissants à Dieu de nous utiliser. Alors, que devrions-nous faire pour Lui le restant de nos vies? Nous devons être des ânes, qui portent le Seigneur dans l’éternité. Les ânes servent à transporter quelque chose. Donc, les ânes doivent porter quelque chose, que ce soit des personnes, des charges, ou Jésus. Quel âne souhaitez-vous être alors?
Jésus fait l’œuvre de Dieu à travers vous et moi qui avons reçu la rémission des péchés. Ainsi, quel genre d’œuvre devrions-nous vraiment désirer faire? Nous devons tirer notre gloire du fait que nous sommes ceux qui portent Jésus sur notre dos. Et nous devons désirer faire l’œuvre de Jésus, c’est-à-dire servir le Seigneur. À travers ce passage, nous devons réfléchir sur ce que ou sur qui nous devrions porter sur notre dos.
Nous sommes énormément bénis d’être utilisés par le Seigneur. Je suis si reconnaissant à Dieu de nous utiliser à dessein et de nous avoir sauvés d’un usage vil de ce monde. Je rends grâces à Dieu de nous avoir donné l’occasion d’utiliser le restant de notre vie pour un service fidèle. Je Lui rends grâces de nous avoir fait savoir si nous devons vivre pour la chair ou pour l’esprit, et de nous avoir donné les occasions de vivre pour Lui. 
Encore, pourquoi servons-nous vraiment? Nous, les rachetés, devons porter Jésus ou les charges du monde sur notre dos, parce que nous sommes comme des ânes. Alors, réfléchissons à cela. Nous sommes nés de nouveau, et Jésus agit à travers nous. Pensons au genre d’œuvres que Dieu veut faire à travers notre vie. Je suis si reconnaissant au Seigneur de nous utiliser. J’ai réalisé combien ce serait bon si nous portions le Seigneur sur notre dos et vivions comme le Seigneur le désire, puis Le rencontrions ensuite. Nous, nés de nouveau, sommes vraiment bénis de vivre pour le Seigneur qui a racheté nos âmes, et non pour les œuvres mondaines de la chair. Nous devons venir devant le Seigneur après avoir vécu notre foi en Lui donnant nos corps. Je pense à cela aussi souvent que je le peux. 
L’ânon était bienvenu parce qu’il portait le Seigneur. Quand l’ânon qui portait Jésus entra à Jérusalem, les multitudes criaient en disant “Hosanna”, pensant: “Il est vraiment le Béni qui vient au nom du Seigneur et Hosanna au plus haut des cieux.”
Combien de temps vit généralement un âne? On dit que c’est environ 20 ans. Il y a une ancienne histoire intéressante d’Allemagne. Selon cette histoire, l’espérance de vie était de 30 ans par nature. Dieu l’a désignée à 30 ans, comme celle des autres animaux, quand Il a créé toutes choses dans l’univers. Cependant, l’âne est venu vers Dieu et a dit: “Dieu, mon dos sera plié par le travail si je vis si longtemps. Raccourcis-le s’il te plaît.” Donc, Il réduit la vie de l’âne à 18 ans, 12 ans de moins qu’à l’origine. “Réduis ma vie s’il te plaît parce que je ne peux pas marcher si longtemps”. Donc, Il l’a réduisit à 12 ans, écourtant de 18 ans.
Maintenant, l’âne courut vers Lui et dit: “Je vis en faisant rire les gens et en les amusant. S’il te plaît raccourcis ma vie car je ne peux pas faire ces choses si je vieillis.” Alors, Il la réduisit à 10 ans. Mais alors, l’homme vint à Dieu et se fâcha en disant: “Ma vie de 30 ans est trop courte!” Donc, Dieu additionna les années retirées à la vie des singes, des chiens, et des ânes qui faisaient 50 années, et les donna à l’homme. A cause de cela, la vie de l’homme est arrivée à 80 ans. Cependant, à cause de cela, l’homme a vécu en portant des fardeaux lourds comme l’âne, courant partout en se plaignant comme le chien, et agissant bêtement devant les gens qui leur donneraient quelque chose à manger comme s’ils étaient des singes. 
Cependant, un âne doit porter soit une personne soit une charge tous les jours pendant les 20 années de sa vie. Parfois, un âne tire un char. Quand j’étais enfant, je voyais un âne porter des charges exorbitantes de bois des deux côtés, avec une personne sur son dos et tirant aussi un char chargé. Les ânes n’ont même pas un jour de repos. Ils doivent porter des charges jusqu’à ce que leur dos plie et tirer des chars jusqu’à ce que leurs 20 ans de vie prennent fin. 
Alors, combien cela devait être glorieux pour l’âne de porter Jésus sur son dos une seule fois! Quand l’âne avec Jésus sur son dos est entré dans la ville de Jérusalem, la ville de paix, les multitudes sont venues et ont loué Jésus. Quand l’âne portait Jésus sur son dos, normalement, il était supposé être frappé par son maître. Mais au lieu de cela, les multitudes posaient leurs vêtements devant l’ânon. Je peux dire que l’âne a joui de la plus grande gloire de toute sa vie. Même s’il y a beaucoup d’ânes dans ce monde, je crois que l’âne choisi et utilisé par Jésus est le plus béni. 
Combien d’ânes sont nés dans ce monde depuis les 4000 ans écoulés depuis le début de l’Ancien Testament? Mais il n’y a qu’un seul âne parmi tous ceux-là qui a porté Jésus sur son dos. Donc, voyez combien le travail que cet âne a fait était glorieux en portant Jésus sur son dos! Je suis si reconnaissant que nous soyons utilisés pour porter Jésus. Jésus nous utilise car Il est si humble. S’Il était comme nous, utiliserait-Il des gens comme nous? 
Nous sommes comme des ânes de caractère. Par caractère, les ânes sont bornés. Les gens riches ne s’assoient jamais sur un ânon parce qu’il est borné et de mauvais tempérament. Donc, quand ils ont besoin d’aller quelque part, ils s’assoient sur un cheval et non sur l’ânon. Les gens pensent qu’ils se dégradent s’ils s’assoient sur l’ânon parce que l’ânon a une faible apparence. Il est inconfortable et difficile à contrôler. Les gens veulent monter sur un grand cheval blanc ou noir parce qu’ils pensent qu’ils seront pris pour des pauvres s’ils montent sur des ânons.
Si un roi ou un membre de la royauté portant un vêtement blanc et une veste noire monte sur un excellent cheval, il aura l’air grand et élégant. Mais imaginez une personne bien habillée sur un âne. Cela n’aurait pas l’air bien. Combien c’était glorieux pour cet ânon d’être utilisé par Jésus, le Roi des rois! C’est vraiment une bénédiction d’être utilisé par Dieu. Je suis si reconnaissant de ce qu’Il nous utilise, nous humbles. Je crois qu’il n’y a pas de plus grande expérience que cela. 
Je suis si reconnaissant de pouvoir mettre mon cœur à Son œuvre et me donner à Lui, et de ce qu’Il m’utilise. Je me sens pareil quand je vous vois tous. Quand je vous vois, je suis si reconnaissant à Dieu de ce qu’Il ne m’utilise pas seulement moi, mais aussi chacun de vous. Les mots ne suffisent pas à exprimer ma reconnaissance. Je me sens si reconnaissant de ce que je peux servir le Seigneur, les saints, et de ce que je puisse amener l’évangile aux âmes perdues aussi. Combien sommes-nous reconnaissants d’avoir cette œuvre dans laquelle nous sommes comme des ânons utilisés par le Seigneur? Combien est-ce merveilleux que Dieu utilise des gens comme nous. Je suis si reconnaissant. Je suis si reconnaissant de ce que je fais l’œuvre du Seigneur. 
Puisque nous sommes seulement des êtres humains, nous faisons toujours soit les choses de la chair soit les choses de l’Esprit (Romains 8:5). Nous faisons très bien l’œuvre de la chair. Nous le faisons automatiquement, même quand personne ne nous y force. Cependant, il n’y a pas de bon fruit à l’œuvre de la chair. Par contre, il y a de grands fruits quand nous nous dévouons aux choses de l’Esprit. La chose la plus importante c’est que nous devons nous affectionner aux choses de l’Esprit. Nous devons concentrer nos efforts sur les choses de l’Esprit. Elles peuvent être accomplies seulement si nous les faisons par la foi et avec la grâce de Dieu, et en suivant la direction du Seigneur. Je ne désire rien que faire les choses de l’Esprit de tout mon cœur et me donner moi-même à l’œuvre du Seigneur jusqu’au jour où le Seigneur viendra. Puis je donnerai ma reconnaissance au Seigneur et prierai que Dieu continue de m’utiliser.
Aujourd’hui, les météorologistes disent: “La quantité de dioxyde de carbone dans l’atmosphère augmente à cause d’un usage excessif d’énergie fossile, et à cause de l’effet de serre, la glace des Pôle Nord et Sud fond et le niveau de la mer s’élève.” La température de l’air augmente dans le monde entier. Cela ne concerne pas seulement un pays en particulier mais c’est un dilemme qui doit être géré globalement. Un changement inhabituel de temps cause de grands désastres naturels dans le monde entier. Un état en Amérique, la Louisiane, a été déclarée zone sinistrée à cause de l’ouragan qui a frappé et des fortes pluies qui sont tombées dans la région. Aussi en Inde et en France, beaucoup de personnes âgées et faibles ont perdu la vie à cause de chaleurs excessives. Dans beaucoup de parties du monde, les signes des Derniers Jours sont révélés, donc je crois que le Seigneur vient bientôt. 
Combien sommes-nous bénis si nous pouvons servir le Seigneur jusqu’à ce moment-là, sans faire de choses indésirables. Nous, nés de nouveau, passerions en vain si nous ne faisions pas les choses de l’Esprit, et si nous ne travaillions pas avec l’église. Mais au lieu de cela, nous commettrions des péchés en faisant les œuvres de la chair. Je rends grâces à Dieu d’avoir donné Son Église, nous donnant l’occasion de servir le Seigneur, nous confiant Ses œuvres, nous faisant prêcher l’évangile aux âmes perdues, et nous rendant volontaires pour servir Son peuple qui a reçu la rémission des péchés. Je rends vraiment grâces pour nous avoir permis, comme des ânes, de faire Son œuvre. 
Que sommes-nous supposés faire si nous ne servons pas le Seigneur? Probablement, nous devrions faire des actes déplaisants, des mauvaises actions, et des œuvres insensées et infructueuses. Nous faisions ces choses, mais Dieu nous a rachetés et nous a confié Son œuvre. Combien c’est merveilleux qu’Il nous ait donné du travail à Son service. Si nous n’avions pas de travail spirituel, il n’y a aucun moyen pour nous de porter du fruit. Plutôt, nous vivrions des vies insignifiantes. Donc, grâces soient rendues à Dieu pour nous avoir confié Son œuvre pour que nous menions des vies significatives; de ce qu’Il accomplit Son œuvre à travers nous; et pour Sa grâce qui nous fait faire les œuvres spirituelles du Seigneur durant toute notre vie.
Nous, humains, sommes prompts à devenir si oisifs spirituellement parce que l’été est là et que le temps est devenu si chaud. En ces jours, le temps chaud me fait suffoquer, m’énerve, et me tient éveillé jusqu’à 2 heures du matin. Pendant ces temps, je ne peux pas lire la Bible ni prier parce que ces temps me rendent mal à l’aise. Mais quand je médite là-dessus, je suis si reconnaissant de pouvoir vivre pour le Seigneur le restant de ma vie. Je suis si reconnaissant de pouvoir faire l’œuvre de Dieu. Si je ne le faisais pas, je sais que je serai impliqué dans de mauvaises choses. Je suis si reconnaissant d’avoir beaucoup de travail à faire pour la cause de l’évangile. Parfois, le temps chaud m’irrite et m’est difficile. Mais, avec la pensée que Dieu m’a appelé, comme cet âne, à faire Son œuvre précieuse et noble, je me sens porter à travailler et suivre le Seigneur en dépit de toutes les conditions défavorables. Je crois que vous ressentez la même chose que moi. 
 


Avons-nous un caractère distingué devant Dieu?


En réalité, nous ne sommes rien devant Dieu. Dieu nous utilise parce qu’Il est humble, non parce que nous sommes distingués. Donc, il n’y a rien de quoi nous plaindre au sujet de Dieu pendant que nous Le servons. Une personne qui se connaît elle-même et devient ouvrier du Seigneur ne peut pas penser que Dieu lui doive quoi que ce soit. Nous ne pouvons pas Lui dire: “Dieu, fais cela et donne-moi ces choses parce que je fais Ton œuvre” Nous ne pouvons pas avoir ce genre de mentalité. Nous devons être vraiment reconnaissants même pour le fait que Dieu nous utilise dans Ses œuvres. C’est seulement par la grâce de Dieu que nous servons le Seigneur et faisons Son œuvre. C’est là que se trouve notre bonheur. Je reconnais que Jésus nous utilise dans Ses œuvres, car Il est humble. C’est ce que nous croyons tous. 
Que pouvez-vous faire d’autre que servir le Seigneur? Que pouvez-vous faire durant votre vie? Vous ne pouvez rien faire d’utile. Si l’Église de Dieu ne nous était pas donnée, que ferions-nous? Nous serions comme les ânes qui portent une charge de bois, de la paille, tirent un char, servent leur maître, travaillant jusqu’à l’os jusqu’à sa mort puis étant vendu pour sa viande. Je suis vraiment reconnaissant qu’Il nous ait délivrés. Autrement, nous aurions pu être comme l’âne. Nous ne pouvons pas servir le Seigneur s’il n’y a pas d’Église, et nous ne pouvons pas faire le bien si nous ne servons pas le Seigneur. C’est pour cela que je suis si reconnaissant que Dieu nous utilise et monte sur nous, nous qui ne pouvons rien faire de bon sans Lui.
Vous et moi devons effectivement réfléchir à cette question. Que ferons-nous si nous ne servons pas le Seigneur? Qui allons-nous servir? Allons-nous servir l’homme, ou pas? Pensez-vous: “Pourquoi devrais-je servir l’homme? Je ne suis pas fou. Ce n’est pas sage du tout?” Alors votre pensée est erronée. Si nous ne servons pas le Seigneur, nous n’avons pas d’autre choix que servir les hommes. Si un homme au pouvoir nous commande de le servir avec un bâton, nous n’avons pas d’autre choix que de le servir. Une personne ne peut pas faire autrement qu’être asservie au plus fort. Finalement, nous servirons l’homme.
Pourquoi Jésus est-Il entré à Jérusalem assis sur un ânon? La raison pour laquelle Jésus s’est assis sur un ânon était de nous enseigner que ceux qui sont utilisés par Dieu sont grandement bénis. Ce n’est pas que Dieu devienne débiteur et que nous ayons quelque chose à recevoir comme créanciers parce que nous avons fait l’œuvre de Dieu. Jésus est entré à Jérusalem assis sur l’ânon pour nous faire réaliser cela.
Quand il n’y avait pas de leader en Israël, les israélites pensaient qu’ils pourraient vivre comme ils voulaient. Cependant, une à une, d’autres nations ont envahi Israël et les israélites sont devenus esclaves. Ils ne pouvaient pas vivre comme ils voulaient. Au lieu de cela, ils servaient la nation en faisant du travail difficile jour après jour. Que faisons-nous si nous ne servons pas le Seigneur? Nous servons l’homme. Si quelqu’un nous demande: “Servirez-vous l’homme ou pas?” nous affirmons avec 100% d’assurance que nous ne servirons pas l’homme. Cependant, nous n’avons pas d’autre choix que servir l’homme. Toutes les formes de sociétés sont faites d’individus prééminents qui mangent et vivent seulement s’ils servent l’homme. Donc, nous servons l’homme par des circonstances inévitables. Cependant, si nous servons l’homme, nous mènerons difficilement nos vies et serons oppressés et exploités.
Donc, nous devons penser auparavant à la façon dont nous allons décider de vivre. Il est sage de voir les résultats d’abord. Quand notre pays combat l’armée d’un autre pays, nous devons réfléchir à l’avance, avant d’aller en guerre. Quand nous avons 10,000 soldats contre les 30,000 soldats de l’autre pays, il est préférable de trouver un accord si nous sentons que nous perdrons si nous entrons en guerre. Si nous n’avons pas de perspective de victoire dans la bataille, il est préférable de trouver un accord, parce que nous risquons de perdre la vie, ou de devenir des esclaves et de vivre misérablement à la fin.
Nous devons considérer quel genre de vie est digne. Durant notre vie, nous devons considérer si nous allons servir le Seigneur en prenant Jésus sur notre dos comme l’ânon du passage des Écritures d’aujourd’hui, ou tirer un chariot portant une charge de bois, de la paille, ou un homme sur notre dos comme le devoir d’origine d’un âne. Bien que nous soyons des gens de Dieu, nous sommes, après tout, des êtres humains. Une personne doit remplir son devoir de travail. Nous devons voir si nous servons le Seigneur ou l’homme, puis nous devons décider honnêtement. Au moment où vous déterminez de servir le Seigneur, vous devez Le servir avec une pensée volontaire, désirable, reconnaissante, et droite. Cela est juste. La vie est misérable sans déterminer ces choses.
J’ai essayé d’estimer ma vie assez souvent dans mes années d’adolescence. Je pensais toujours ces choses: “Pourquoi l’homme est-il né? Où l’homme vient-il à l’existence? Que fait-il de naissance? Que m’arrivera-t-il?” En grandissant, je pensais que je pourrais gagner de l’argent et combien je gagnerais. Je considérais combien je pourrais économiser si je gagnais de l’argent comme homme d’affaires à l’âge de 20 ans. Cependant, j’ai réalisé que je ne pouvais pas accumuler autant que je le voulais, même si je devenais un salarié d’une façon ou d’une autre. Quand j’ai considéré le fait d’acheter une petite maison, j’ai réalisé que je ne serais pas en mesure de le faire même si j’économisais toute ma vie. J’ai estimé cela entièrement à ce moment-là, et cela semblait désespéré après tout.
Puis, après être né de nouveau, j’ai considéré l’œuvre du service du Seigneur. “Combien puis-je servir le Seigneur en une année? À combien de gens puis-je prêcher l’évangile en un an?” Après avoir considéré toutes ces choses, j’en suis arrivé à cette conclusion: “Je vivrai pour le Seigneur”. Il serait heureux pour moi d’acheter un petit appartement comme touchant un revenu faible toute ma vie. J’ai décidé que gagner de l’argent dans le monde était inutile et j’en suis arrivé à la conclusion qu’il serait heureux pour moi de pouvoir donner une maison à mes enfants si je gérais une petite affaire ou travaillais comme homme d’affaires. Je ne serais pas fait pour gérer une grande entreprise.
J’ai fixé mes pensées sur l’idée de servir le Seigneur plutôt qu’économiser de fortes sommes d’argent. Alors, combien la vie peut-elle être indigne? Supposez que j’accumule une propriété de plus d’un million de dollars US durant toute ma vie. Nous pouvons dire qu’un homme a du succès s’il peut donner plus d’un million de dollars US à son fils à la fin de sa vie. Un homme moyen peut transmettre ce montant. Si quelqu’un paie ses dettes à la fin de sa vie, alors cette propriété est peu. Donc, en moyenne, c’est un cas de succès quand quelqu’un transmet plus d’un million de dollars US à son enfant.
S’il en est ainsi, pouvez-vous changer votre vie avec un million de dollars US? Je ne peux pas changer ma vie avec cet argent, et je suis déterminé à servir seulement le Seigneur. J’ai fixé mes pensées ainsi: “Je servirai le Seigneur plutôt que de vivre indignement.” Je pensais à cela souvent même après avoir rencontré le Seigneur. Puis, j’ai tiré la conclusion que servir le Seigneur était définitivement l’affaire la plus précieuse. Donc, je sers le Seigneur. Je vous encourage aussi à servir le Seigneur comme je L’ai servi. Je crois que servir le Seigneur c’est vraiment la bénédiction et la grâce de Dieu. 
Je souhaite servir seulement le Seigneur jusqu’à la fin de ma vie. Tout ce que j’ai espéré c’est que nous soyons tous utilisés par le Seigneur, sans cesse. Et je crois aussi que ce genre de vie est une vie bénie. Néanmoins, je désire vivre pour le Seigneur jusqu’à ma mort. Et je souhaite que vous soyez comme cela aussi. Même si vous faites un effort et travaillez dur pour gagner de l’argent, il n’y a toujours rien que vous puissiez transmettre à vos enfants dans ce monde. Il ne restera rien. 
Cependant, si nous servons le Seigneur, il y a des profits. Il y a certainement des profits. L’œuvre de l’évangile n’est définitivement pas une affaire sans profit. Qui sait si certaines âmes viendront et recevront la rémission des péchés maintenant au Camp de Formation de Disciples? Qui sait si ceux qui sont fascinés par les belles scènes autour de notre Centre de Formation de Disciples vont écouter la Parole avec joie et recevoir la rémission des péchés? Et qui sait s’ils vont amener beaucoup de nouvelles âmes au prochain Camp de Formation de Disciples? 
Nous devons considérer l’œuvre de Dieu comme un travail précieux. Et nous devons tout investir dans cette affaire précieuse. Il y avait un marchand de perles, allant de lieu en lieu, et il trouva la perle la plus précieuse au monde. Cependant, elle était trop chère. Alors, ce marchant s’en alla et vendit tout ce qu’il avait pour acheter cette perle de grand prix (Matthieu 13:46).
Mes chers croyants, nous avons trouvé l’évangile. Nous avons rencontré le Seigneur. La créature a rencontré le Créateur et a été délivrée. Après avoir été délivrés du péché, nous avons trouvé l’œuvre la plus précieuse. Nos âmes se sentent fatiguées si nous faisons l’œuvre de la chair, mais nous nous sentons très satisfaits et en paix si nous faisons les choses de l’Esprit et nous offrons nous-mêmes à elles. Maintenant, nous ne devrions pas garder cela pour nous-mêmes, mais nous devons amener la vérité à d’autres âmes aussi. Je désire que vous ne viviez pas inutilement, mais que vous ayez une vie précieuse. Cette œuvre de l’évangile, l’affaire à grand profit, l’affaire du service du Seigneur, est le travail le plus précieux que quelqu’un puisse faire. Je souhaite que vous soyez l’âne qui entre à Jérusalem portant le Seigneur sur le dos.
Nous dessinons des illustrations pour nos livres. La sœur Kim apprend aussi comment dessiner des illustrations, et je sais que ce n’est pas facile. Les étudiants sont tout le temps fatigués. Et maintenant, certains frères et sœurs à l’Église de Séoul apportent l’évangile par la bande dessinée. Avez-vous vu l’extrait que j’ai envoyé au Département de la Publication? Il est bon d’apporter l’évangile par la bande dessinée, parce que c’est humoristique et cela transmet bien le sens de l’évangile. Indépendamment du genre de travail, l’œuvre du service de l’évangile est précieuse. Les œuvres que nous planifions ne sont pas des moyens de gagner de l’argent, mais de diffuser l’évangile. 
Après ce Camp de Formation de Disciples, certains de nos ouvriers iront aux Etats-Unis pour ouvrir la voie à notre ministère de la littérature. J’ai aussi fait une demande de visa. Je veux rencontrer les résidents Coréens et les Américains aussi et leur parler de l’évangile. Apporter le véritable évangile aux Etats-Unis c’est aussi servir l’évangile. Je veux faire cette œuvre précieuse et de valeur avec vous jusqu’à la fin. Ce n’est pas une question de faire davantage et de montrer davantage d’œuvres méritantes. Tout le monde sert l’évangile également dans l’Église de Dieu. Je sais que c’est l’œuvre la plus bénie et reconnaissante. Mon désir est que vous viviez en contemplant vous-mêmes à qui et à quoi vous devriez donner vos efforts, et qui vous planifiez de servir dans ce monde. Je prie que vous ne meniez pas une vie indigne.
Je suis si reconnaissant que le Seigneur se soit assis sur nous les ânons. Je suis si reconnaissant que le Seigneur vous ait amenés du monde et vous ait fait faire Son œuvre. Le Seigneur nous conduit dans la bonne voie, assis sur notre dos, disant: “Allez! Allez! Va vers là. Puis va par ici. Plus vite. Ralentis. C’est bien de Me porter, mais tu dois aussi porter Mon œuvre” C’est vraiment une bénédiction de faire l’œuvre de Dieu.
Quand vous écoutez des sermons, vous ne devez pas seulement les écouter pour apprendre Sa Parole, mais vous devez appliquer les leçons à vous-même. En écoutant ce sermon, vous devez appliquer sa leçon en considérant sérieusement votre vie. Vous devez écouter mon sermon et penser: “Pourquoi ai-je vécu jusqu’à maintenant? Pourquoi vais-je vivre à partir de maintenant? Que restera-t-il à la fin de ma vie? L’œuvre du service du Seigneur sera-t-elle digne?” À la fin de la prédication, vous devez décider en y pensant réellement: “J’étais comme cela auparavant, donc je dois vivre comme cela avec un nouvel idéal dès maintenant. Je dois donc toujours réfléchir à ma vie.”
Notre Seigneur nous a appelés vous et moi, et s’est assis sur nous parmi tant d’ânons. Je sais que l’ânon qui a porté le Seigneur était l’ânon le plus précieux au monde. Je sais que l’ânon a été utilisé pour l’œuvre précieuse et a rempli son devoir. Beaucoup d’ânons sont nés sur la terre jusqu’à maintenant; nous devons savoir que l’ânon mentionné dans le passage des Écritures d’aujourd’hui était le seul ânon sélectionné pour porter le Seigneur. Beaucoup de gens sont nés dans le monde, mais nous savons qu’il n’y a pas beaucoup de gens qui sont plus bénis que vous et moi qui servons le Seigneur.
Nous ne devrions pas servir le Seigneur seulement parce que nous sommes poussés par les paroles de quelqu’un et non par notre propre volonté. Nous devons discerner ce qu’est la vie la plus précieuse et décider de notre propre libre arbitre de servir le Seigneur par la foi jusqu’à la fin. Telle est la vie la plus bénie. Je sais que servir le Seigneur est la vie précieuse que vous Le serviez par la prière, le matériel, ou le temps.
Pourquoi vivez-vous maintenant? Pourquoi et pour qui avez-vous vécu? Que reste-t-il dans votre vie par conséquent? Que restera-t-il si vous vivez davantage? Vous devez suivre les choses bénies. Je prie que vous fassiez l’œuvre du Seigneur et montriez les résultats précieux de la vie pour le Seigneur au maître des Cieux quand Il vous appellera. Je souhaite pour nous tous, les justes, que nous ne menions pas de vies indignes. Vivons des vies bénies.