Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 21-5] La relation entre l’œuvre de Jean-Baptiste et l’évangile de l’expiation de nos péchés (Matthieu 21:32)

La relation entre l’œuvre de Jean-Baptiste et l’évangile de l’expiation de nos péchés
( Matthieu 21:32 )
“Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n’avez pas cru en lui. Mais les publicains et les prostituées ont cru en lui; et vous, qui avez vu cela, vous ne vous êtes pas ensuite repentis pour croire en lui.”
 

Jean-Baptiste, qui a été envoyé par Dieu

Au sujet de Jean-Baptiste, il est écrit dans l’évangile de Jean chapitre 1 versets 6-7: “Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui.” Dans ce passage, l’apôtre Jean rend témoignage de l’importance du baptême que Jean-Baptiste a donné à Jésus par rapport à l’évangile du salut.
Ici, parlant de Jean-Baptiste, Jésus dit: “Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière.” Dans ce passage, Il rend témoignage du fait que ce n’est autre que Jean-Baptiste qui a transféré tous les péchés du monde par le baptême qu’Il a reçu. Jean-Baptiste a rendu témoignage à Jésus pour que “tous crussent par lui”. L’apôtre Jean nous dit que par le témoignage de Jean-Baptiste, tous les gens du monde sont en mesure de croire en la vérité qui dit que Jésus a sauvé tous les pécheurs par le baptême qu’Il a reçu et le sang de la Croix.
En d’autres termes, ce passage signifie que si Jean-Baptiste n’avait pas rendu témoignage du salut par l’eau et l’Esprit, les gens auraient été incapables de connaître le salut selon lequel Jésus a sauvé les pécheurs par Son baptême et le sang de la Croix. Donc, la foi qui n’est pas basée sur la connaissance de la raison pour laquelle Jean-Baptiste a baptisé Jésus est une foi inutile. Seuls ceux qui ont rencontré Jésus par l’évangile de l’eau et de l’Esprit peuvent devenir possesseurs de la foi correcte. 
 


Quel genre de personne est Jean-Baptiste?


À une époque, le sacrificateur Zacharie et sa femme Elisabeth ont eu Jean-Baptiste par la providence de Dieu, et ont chanté un chant: “Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut; Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies, Afin de donner à son peuple la connaissance du salut Par le pardon de ses péchés” (Luc 1:76-77). Comme prophète du Très Haut, le représentant de toute l’humanité, Jean-Baptiste a transféré tous les péchés du monde en donnant le baptême à Jésus et a permis aux gens de croire en Jésus en prêchant cet évangile par lequel les gens peuvent recevoir le salut.
Ce n’est autre que le prophète Jean-Baptiste qui a prêché la bonne nouvelle pour nous faire savoir que nous avons été sauvés du jugement parce que le baptême de Jésus était une expiation de tous nos péchés. Dieu a envoyé Jean-Baptiste dans ce monde comme représentant de toute l’humanité pour faire l’œuvre du transfert des péchés des gens sur Jésus. Dans Luc 1:78, la raison est donnée: “Grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Dieu, En vertu de laquelle le soleil levant nous a visités d’en haut,” signifie que toute l’humanité doit voir le salut par Jean-Baptiste, comme le lever du soleil brille d’en haut sur ceux qui étaient assis dans les ténèbres et l’ombre de la mort.
Jésus a expié tous les péchés de l’humanité. Dans ce monde, qui nous conduit sur la voie de la paix? C’est Jésus. Puisque Jean-Baptiste a transféré tous nos péchés sur Jésus par le baptême, Jean-Baptiste nous a conduits à l’évangile dans lequel le Seigneur a expié tous nos péchés.
Regardons plus spécifiquement qui est Jean-Baptiste selon les Écritures. Il y a les paroles de Luc 1:1-14. “Plusieurs ayant entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole, il m’a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d’une manière suivie, excellent Théophile, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus.
Du temps d’Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d’Abia; sa femme était d’entre les filles d’Aaron, et s’appelait Élisabeth. Tous deux étaient justes devant Dieu, observant d’une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du Seigneur. Ils n’avaient point d’enfants, parce qu’Élisabeth était stérile; et ils étaient l’un et l’autre avancés en âge. Or, pendant qu’il s’acquittait de ses fonctions devant Dieu, selon le tour de sa classe, il fut appelé par le sort, d’après la règle du sacerdoce, à entrer dans le temple du Seigneur pour offrir le parfum. Toute la multitude du peuple était dehors en prière, à l’heure du parfum. Alors un ange du Seigneur apparut à Zacharie, et se tint debout à droite de l’autel des parfums. Zacharie fut troublé en le voyant, et la frayeur s’empara de lui. Mais l’ange lui dit: Ne crains point, Zacharie; car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t’enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean. Il sera pour toi un sujet de joie et d’allégresse, et plusieurs se réjouiront de sa naissance.”
Luc, un ouvrier compagnon du ministère de l’apôtre Paul, délivra l’évangile à un gentil nommé Théophile, un homme d’une haute position. Cependant, à cause du manque de connaissance des Écritures de cet homme, Luc devait lui expliquer la Bible en détail, et c’est pour cela que Luc a commencé à écrire l’évangile du moment de la venue de Jean-Baptiste. Pour expliquer l’évangile fondamentalement, il était nécessaire que Luc explique la généalogie de Jean-Baptiste et les particularités de sa naissance. Par ces paroles, nous essaierons de regarder la naissance de Jean-Baptiste et son ministère en détail.
Si nous regardons au passage ci-dessus, il y a un passage qui dit: “Du temps d’Hérode, roi de Judée, il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d’Abia; sa femme était d’entre les filles d’Aaron, et s’appelait Élisabeth” (Luc 1:5). Il est dit clairement que la mère de Jean-Baptiste était descendante d’Aaron, mais pour son père Zacharie, nous devons chercher de quelle lignée parmi les nations d’Israël il est né. Le père de Jean-Baptiste était Zacharie. Et, Luc écrit qu’il était un sacrificateur de la division d’Abia.
Alors, qui est Abia, l’ancêtre du sacrificateur Zacharie? Si nous regardons au premier Livre des Chroniques chapitre 24 verset 10, il y a un passage qui dit: “le septième, à Hakkots; le huitième, à Abija[Abia]” Dieu conduisait le peuple d’Israël en mettant Moïse comme médiateur, et Dieu désigna Aaron, le grand frère de Moïse, comme Souverain Sacrificateur. Dieu a fait que les descendants d’Aaron fassent les offrandes et sacrifices dans le Tabernacle. Mais, Nadab et Abihu, les deux fils d’Aaron, sont morts quand ils ont amené un feu étranger devant Dieu au moment du sacrifice (Nombres 26:61).
Après la mort de ces deux fils, les deux autres fils d’Aaron, Eléazar et Ithamar, ont pris le rôle du sacerdoce. Mais, les descendants de ces deux fils ont prospéré, si bien qu’aux jours de David, il devint nécessaire de réorganiser institutionnellement le sacerdoce pour entrer dans le Tabernacle et servir Dieu. Donc, avec la tête des maisons parmi les descendants d’Eléazar et d’Ithamar à la base, ils ont séparé les sacrificateurs en 24 groupes.
Puis, comme c’est écrit: “David divisa les fils d’Aaron en les classant pour le service qu’ils avaient à faire; Tsadok appartenait aux descendants d’Éléazar, et Achimélec aux descendants d’Ithamar. Il se trouva parmi les fils d’Éléazar plus de chefs que parmi les fils d’Ithamar, et on en fit la division; les fils d’Éléazar avaient seize chefs de maisons paternelles, et les fils d’Ithamar huit chefs de maisons paternelles. On les classa par le sort, les uns avec les autres, car les chefs du sanctuaire et les chefs de Dieu étaient des fils d’Éléazar et des fils d’Ithamar.” (1 Chroniques 24:3-5), David établit la division du sacerdoce pour servir Dieu dans le Tabernacle.
Parmi l’ordre qui a été établi ici, par le passage “le huitième, à Abija[Abia]”, tout comme nous avons lu dans le Premier Livre des Chroniques chapitre 24 verset 10 et le passage: “il y avait un sacrificateur, nommé Zacharie, de la classe d’Abia” (Luc 1:5), Luc prouve que Zacharie était un sacrificateur de la classe d’Abia parmi les descendants du Souverain Sacrificateur Aaron. De plus, il est dit qu’Elisabeth était une fille d’Aaron. Jean-Baptiste est alors clairement un descendant du Souverain Sacrificateur Aaron (Luc 1:5) parce que son père, Zacharie, était un sacrificateur de la classe d’Abia. Puisqu’Elisabeth était aussi descendante d’Aaron, Jean-Baptiste, qui est né des deux, était clairement un descendant du Souverain Sacrificateur Aaron.
Luc devait expliquer cette partie très clairement pour que Théophile comprenne que Jean-Baptiste a transféré tous les péchés du monde sur Jésus comme représentant de toute l’humanité. Découvrons où est le passage des Écritures qui déclare que les descendants de la maison d’Aaron ont fait le devoir de Souverain Sacrificateur. 
 


Jean-Baptiste est né dans une famille de Souverains Sacrificateurs


Le fils d’un Souverain Sacrificateur héritait du devoir de faire des sacrifices d’expiation. Il est dit dans le livre des Nombres chapitre 20 versets 28-29: “Moïse dépouilla Aaron de ses vêtements, et les fit revêtir à Éléazar, son fils. Aaron mourut là, au sommet de la montagne. Moïse et Éléazar descendirent de la montagne. Toute l’assemblée vit qu’Aaron avait expiré, et toute la maison d’Israël pleura Aaron pendant trente jours.” Dieu donna la prêtrise Souveraine de la nation d’Israël à Aaron et ses fils et dit que cela serait une loi éternelle (Lévitique 16:34). C’est pour cela qu’Aaron et ses fils ont rempli le devoir de faire les sacrifices qui expiaient les péchés du peuple d’Israël devant Dieu.
Il est écrit en Exode 28:1-2: “Fais approcher de toi Aaron, ton frère, et ses fils, et prends-les parmi les enfants d’Israël pour les consacrer à mon service dans le sacerdoce: Aaron et les fils d’Aaron, Nadab, Abihu, Éléazar et Ithamar. Tu feras à Aaron, ton frère, des vêtements sacrés, pour marquer sa dignité et pour lui servir de parure.”
Aussi, en Exode 29:1-9, il est dit ceci: “Voici ce que tu feras pour les sanctifier, afin qu’ils soient à mon service dans le sacerdoce. Prends un jeune taureau et deux béliers sans défaut. Fais, avec de la fleur de farine de froment, des pains sans levain, des gâteaux sans levain pétris à l’huile, et des galettes sans levain arrosées d’huile. Tu les mettras dans une corbeille, en offrant le jeune taureau et les deux béliers.
Tu feras avancer Aaron et ses fils vers l’entrée de la tente d’assignation, et tu les laveras avec de l’eau. Tu prendras les vêtements; tu revêtiras Aaron de la tunique, de la robe de l’éphod, de l’éphod et du pectoral, et tu mettras sur lui la ceinture de l’éphod. Tu poseras la tiare sur sa tête, et tu placeras le diadème de sainteté sur la tiare. Tu prendras l’huile d’onction, tu en répandras sur sa tête, et tu l’oindras. Tu feras approcher ses fils, et tu les revêtiras des tuniques. Tu mettras une ceinture à Aaron et à ses fils, et tu attacheras des bonnets aux fils d’Aaron. Le sacerdoce leur appartiendra par une loi perpétuelle. Tu consacreras donc Aaron et ses fils.”
Donc, pour la nation d’Israël, Dieu a fait que la maison d’Aaron, le grand frère de Moïse, remplisse le devoir de Souverain Sacrificateur, faisant les sacrifices à Dieu le Jour de l’Expiation. Personne ne pouvait objecter à ce devoir. Les Souverains Sacrificateurs de la maison d’Aaron étaient un commandement de Dieu. Ce Sacerdoce Souverain n’était pas quelque chose que quiconque pouvait remplir. Seuls les Souverains Sacrificateurs de la maison d’Aaron pouvaient entrer dans le lieu Très-Saint à l’intérieur du Tabernacle une fois par an et y remplir le devoir de Souverain Sacrificateur. Eux seuls pouvaient expier les péchés de l’année du peuple d’Israël une fois pour toutes. C’est pour cela que Dieu dit à Moïse: “Fais approcher de toi Aaron, ton frère, et ses fils, et prends-les parmi les enfants d’Israël pour les consacrer à mon service dans le sacerdoce: Aaron et les fils d’Aaron, Nadab, Abihu, Éléazar et Ithamar. Tu feras à Aaron, ton frère, des vêtements sacrés, pour marquer sa dignité et pour lui servir de parure” (Exode 28:1-2).
Le fait que seul Aaron et ses descendants pouvaient devenir Souverain Sacrificateur était l’institution éternelle établie par Dieu. Dieu avait commandé à Aaron et ses descendants de remplir le devoir du Sacerdoce Souverain pour toujours, du temps de l’Ancien Testament jusqu’à la venue de Jésus dans le Nouveau Testament. Les descendants d’Aaron remplissaient le devoir du Sacerdoce Souverain avec une règle éternelle du salut par l’expiation des péchés établie par Dieu. 
C’est pour cela que Luc décrit Jean-Baptiste comme le dernier Souverain Sacrificateur de l’Ancien Testament en mentionnant le fait que Zacharie était un homme de la maison du Souverain Sacrificateur Aaron. Avec Jean-Baptiste comme représentant à la place de toute l’humanité faisant l’œuvre du transfert de tous les péchés du monde sur Jésus, l’Ancien Testament a pris fin, et à partir de là, le temps de Jésus, le temps de la grâce a commencé à se dérouler. Dieu a parlé de l’histoire de l’humanité en la séparant en périodes ou dispensations.
 


Jean-Baptiste a baptisé Jésus-Christ


Puisque Jean a donné le baptême à Jésus, nous l’appelons Jean-Baptiste. Alors, que signifie le baptême dans la Bible? “Baptême”, “βάφτισμα” (baptisma) en grec, signifie “être immergé”. Baptiser, “baptizo” en grec, signifie immerger ou submerger sous l’eau, purifier en plongeant ou submergeant, nettoyer, purifier avec de l’eau, se laver, et se baigner. Cela signifie aussi transmettre ou transférer. En recevant le baptême de Jean-Baptiste, tous les péchés ont été transférés sur Jésus, et Jésus est devenu le Sauveur pour les fidèles en prenant les péchés du monde entier, mourant à notre place comme salaire du péché, et ressuscitant d’entre les morts. Le Seigneur a reçu le baptême par lequel Il a pris nos péchés à notre place et est mort à la Croix. C’est parce que le salaire du péché c’est la mort. 
Puisque le rite du baptême est accompli sous la forme d’une immersion et l’imposition des mains, il est aussi appelé “le rite de l’immersion.” Les deux ont la même signification. Le mot “baptême” signifie aussi “purifier”. Le baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste au Jourdain était le baptême de la rémission des péchés par lequel Il nous a purifiés des péchés du monde en les prenant sur Son propre corps. Puisque tous les péchés de l’humanité ont été transférés sur Jésus quand Il a reçu le baptême de Jean-Baptiste, nous avons pu recevoir le salut en y croyant. Si nous regardons longuement au sens du baptême que Jésus a reçu, il y a quatre significations: “purifier”, “transférer”, “transmettre”, et “être enseveli.”
Les gens de l’Ancien Testament, pour recevoir la rémission des péchés, apportaient des animaux à sacrifier comme des boucs, des brebis, du bétail, et ainsi de suite, sans défaut, et posaient leurs mains sur la tête des animaux pour transférer les péchés. C’est exactement comme le baptême (βάφτισμα en grec) que Jésus a reçu. Dans l’Ancien Testament, les gens posaient leurs mains sur un bouc pour transférer les péchés de la nation sur ce bouc, et puisque le bouc avait reçu la transmission des péchés, il devait expier les péchés du peuple en mourant.
Dans l’Ancien Testament, le Souverain Sacrificateur Aaron représentant tout le peuple d’Israël. Représentant la nation d’Israël, le Souverain Sacrificateur transférait les péchés en posant ses mains sur la tête d’un bouc, et en versant le sang de l’animal puis le mettant sur les cornes de l’autel des holocaustes. Il offrait le sacrifice pour le péché le Jour de l’Expiation devant Dieu à la place du peuple. Dans le Nouveau Testament, c’est Jean-Baptiste qui était le représentant de l’humanité. Ainsi, Jésus a pris les péchés du monde en recevant le baptême de Jean-Baptiste, et pour expier les péchés de l’humanité, Il a versé Son sang et est mort à la Croix. En étant ressuscité d’entre les morts, Il a sauvé ceux qui croient en Lui.
 

Le plus grand parmi ceux qui sont nés de femmes

Si nous regardons Matthieu 11:11, Jésus rend témoignage de Jean-Baptiste, disant: “parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste.” Jean-Baptiste a transféré les péchés du monde une fois pour toutes en baptisant Jésus en accord avec la règle éternelle établie par Dieu comme Souverain Sacrificateur de toute l’humanité, comme Aaron le Souverain Sacrificateur (Matthieu 3:15). Jean-Baptiste avait les qualifications pour être le Souverain Sacrificateur de toute l’humanité. C’est pour cela qu’il était possible à Jean-Baptiste, en tant que dernier Souverain Sacrificateur de l’Ancien Testament, de transférer les péchés de toute l’humanité en baptisant Jésus. Dans le Nouveau Testament, le sacrificateur Zacharie était un descendant de la maison d’Aaron, et l’origine du Souverain Sacrificateur est la suivante:
 

Dans le Premier Livre des Chroniques chapitre 24 verset 10

L’ordre des Souverains Sacrificateurs qui sont les descendants d’Aaron offrant les sacrifices se trouve dans l’Ancien Testament, et l’ordre du sacrificateur “Abia” apparaît comme la huitième division. Mais, dans le Nouveau Testament, le sacrificateur était choisi “d’après la règle du sacerdoce”, comme nous pouvons le voir dans l’évangile de Luc chapitre 1 verset 9. Tout comme dans l’Ancien Testament, la personne choisie ici devenait Souverain Sacrificateur, prenant le Souverain Sacerdoce de l’Ancien Testament et remplissant son devoir. Cette tradition s’est transmise de génération en génération en commençant aux jours de l’Ancien Testament et jusqu’au temps de Zacharie, le père de Jean-Baptiste.
Zacharie était un Souverain Sacrificateur né dans les rangs d’Abia, descendant d’Aaron. Tout comme le lion peut seulement porter un lionceau, Dieu a fait en sorte qu’un Souverain Sacrificateur puisse seulement venir de la maison d’Aaron, le Souverain Sacrificateur. Ainsi, Jean-Baptiste, de la maison du Souverain Sacrificateur, a pris le rôle d’intermédiaire; le sacrificateur qui allait accomplir les prophéties sur le salut de Dieu, comme promis dans l’Ancien Testament, et qui a transféré les péchés du monde sur Jésus était le plus grand parmi ceux qui sont nés de femmes. Le passage de Matthieu 11:11-13 rend témoignage à cela. C’est pour cela que Jésus, désignant Jean-Baptiste, rend aussi témoignage qu’il était l’Elie à venir comme prophétisé dans l’Ancien Testament (Malachie 4:5).
 

Témoignages des apôtres au sujet du baptême de Jésus qui a pris les péchés de l’humanité

Le baptême que Jésus a reçu était l’expiation des péchés, le péché du monde, qu’Il avait porté. La preuve du baptême de Jésus est montrée de nombreuses fois dans les épîtres de Paul et Pierre et aussi dans les épîtres de Jean. Regardons d’abord les passages des Écritures qui concernent le baptême de Jésus dans les Épîtres Pauliniennes. Nous regarderons d’abord au passage de Romains 6:2-7.
“Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché? Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.
En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché; car celui qui est mort est libre du péché.”
La foi de l’apôtre Paul en ce que nous avons reçu le baptême et nous sommes unis à Jésus est la foi qui croit en l’évangile selon lequel le baptême de Jésus a pris les péchés du monde et les a expiés. L’évangile de l’expiation des péchés mentionné dans la Bible est l’évangile de l’eau et du sang dans lequel Jésus a reçu le baptême et a été crucifié. Dans la Bible, l’évangile de l’expiation des péchés dont les apôtres témoignent nous dit que Jésus a enlevé tous les péchés du monde.
Comment l’apôtre Pierre croit-il et explique-t-il le baptême de Jésus? En 1 Pierre 3:21, il dit: “Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ.” L’apôtre Pierre dit que le baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste est un antitype du salut par lequel Il a expié nos péchés.
De plus, l’apôtre Jean dit: “Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu? C’est lui, Jésus-Christ, qui est venu avec de l’eau et du sang; non avec l’eau seulement, mais avec l’eau et avec le sang; et c’est l’Esprit qui rend témoignage, parce que l’Esprit est la vérité. Car il y en a trois qui rendent témoignage: l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois sont d’accord” (1 Jean 5:5-8). L’apôtre Jean dit que nous recevons le salut de Dieu qui a expié tous nos péchés en ayant foi en le Sauveur qui est venu par l’eau et le sang. 
 

Quelle est la foi correcte qui croit en Jésus-Christ?

De façon similaire, les apôtres ont dit que le baptême (l’eau) que Jésus a reçu est un antitype du salut qui sauve les pécheurs, et que ceux qui sont nés de nouveau peuvent triompher du monde en croyant en l’évangile de l’expiation des péchés qui a été accompli par le baptême et le sang de Jésus. Donc, nous pouvons voir qu’il y a une grande différence entre la foi qu’avaient les apôtres et la foi des théologiens d’aujourd’hui qui croient seulement en le sang de la Croix. Les théologiens de nos jours croient seulement en le sang de Jésus, mais la Bible atteste que les pécheurs peuvent recevoir le salut seulement lorsqu’ils croient à la fois au baptême de Jésus et au sang de la Croix, ensemble. Donc, nous devons connaître correctement, et croire en l’évangile par lequel Jésus a expié tous nos péchés par Son baptême et Son sang. Le baptême que Jésus a reçu et le sang de la Croix sont tous deux des composants essentiels à l’accomplissement du parfait évangile. C’est l’évangile qui a expié tous les péchés du monde. Dans l’Ancien Testament et le Nouveau Testament, il est écrit que l’évangile de l’expiation des péchés est l’évangile du baptême et du sang, et cela expie tous les péchés du monde.
Matthieu, un disciple de Jésus, rapporte en Matthieu 3:15-16: “Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.” Ici, Dieu nous dit que tous les péchés du monde ont été transférés sur Jésus quand Il a reçu le baptême de Jean-Baptiste. Cela rend témoignage de la justice du salut que Dieu a accompli à travers l’évangile dans lequel nos péchés ont été expiés.
En recevant le baptême, Jésus a pris les péchés de tous les gens du monde, et a rendu témoignage de Son salut pendant 3 ans. Après ces trois ans, Il est mort à la Croix en versant Son sang et est ressuscité au troisième jour. En faisant cela, Il a accompli le salut pour tous ceux qui croient en cette vérité, et Il est maintenant assis à la droite du trône de Dieu le Père.
Aussi, les disciples de Jésus disent: “de même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut” (Hébreux 9:28). Ce passage signifie que le Seigneur apparaîtra une deuxième fois à ceux qui, sans péché, L’attendent. C’est-à-dire à ceux qui, par la foi, ont reçu le salut par l’expiation des péchés en croyant en le baptême que Jésus a reçu et le sang de la Croix.
“Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection” (Matthieu 3:17). Ce passage se rapporte au fait que Celui sur qui tous les péchés du monde ont été transférés sur le baptême, et qui a expié ces péchés, n’est autre que Jésus. Certains théologiens ne savent pas tout sur la vérité par laquelle Jésus a expié les péchés de l’humanité par Son baptême et Son sang. Ils sont aveugles spirituellement; ils sont incapables de voir les eaux au-dessus du firmament; c’est-à-dire, la Parole pure. À cause de cela, les gens croient vaguement que Jésus a pris les péchés du monde d’une certaine façon, mais c’est une pensée qui vient de l’ignorance du baptême de Jésus qui constitue l’évangile de l’expiation des péchés.
Aussi, tout comme la nation d’Israël dans l’Ancien Testament était libérée des péchés par le Souverain Sacrificateur qui transférait les péchés en mettant ses mains sur l’animal à sacrifier, et par le sang versé de l’animal, Jésus devait sauver l’humanité selon ce qu’Il avait promis. Jésus était l’agneau du sacrifice dans le Nouveau Testament. Il avait besoin de Jean-Baptiste, le représentant de toute l’humanité, pour transférer les péchés du monde sur Jésus. C’est pour cela que Dieu le Père avait envoyé Jean-Baptiste sur la terre 6 mois avant d’envoyer Jésus.
Jean-Baptiste était un serviteur de Dieu qui avait été prophétisé dans le livre de Malachie dans l’Ancien Testament. Il n’était autre que le messager de Dieu prophétisé en Malachie 3:1-3. Aussi, si nous regardons à Matthieu 11:10-11 dans le Nouveau Testament, le Seigneur avait besoin de recevoir le baptême qui Lui permettrait de prendre les péchés de l’humanité comme le Sauveur, et qui expierait les péchés. Donc, Jésus avait besoin d’un serviteur de Dieu qui Lui donnerait le baptême. C’est pour cela que Jean-Baptiste a transféré les péchés du monde sur Jésus par le baptême, obéissant au commandement de Jésus: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste” (Matthieu 3:15).
L’agneau à sacrifier au temps de l’Ancien Testament mourrait en ayant porté les péchés d’une seule personne ou d’une seule nation. Mais Jésus-Christ le Fils de Dieu est venu sur la terre et a ouvert la période du Nouveau Testament. Il a pris les péchés du monde sans laisser aucune trace derrière Lui, pour expier tous ces péchés de l’humanité. Puis, Il devait mourir par la crucifixion comme prix de l’expiation de ces péchés. Pour que Jésus délivre pour toujours l’humanité des péchés du monde, Il devait expier tous les péchés du monde en recevant le baptême de Jean-Baptiste puis ressusciter au bout de trois jours après Sa mort à la Croix. Dieu a sauvé ceux qui croient en l’évangile du baptême de Jésus et du sang de tous leurs péchés. 
 

Jean-Baptiste était un messager de Dieu

Matthieu 11:11-14 rend témoignage à Jean-Baptiste. Lisons le livre de Matthieu chapitre 11, versets 7 à 14: “Comme ils s’en allaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean: Qu’êtes-vous allés voir au désert? un roseau agité par le vent? Mais, qu’êtes-vous allés voir? Un homme vêtu d’habits précieux? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois. Qu’êtes-vous donc allés voir? Un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu’un prophète. Car c’est celui dont il est écrit: 
Voici, j’envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi. 
Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean; et, si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est l’Élie qui devait venir.”
Les gens sont allés au désert pour voir Jean-Baptiste. Jean-Baptiste criait aux gens de se repentir. Comme Jésus voyait les gens aller vers Jean-Baptiste, Il dit: “Pourquoi êtes-vous allé au désert? Voir un homme dans des vêtements légers? Ceux qui portent des vêtements délicats sont dans la maison des rois.” Mais le prophète Jean-Baptiste était dans le désert.
Ces paroles de Jésus parlent de la vérité que Dieu a placé Jean-Baptiste comme représentant de l’humanité, et qu’il l’a amené à baptiser Jésus. Comme Jésus rendait personnellement témoignage au sujet de Jean-Baptiste, Il dit: “Pourquoi êtes-vous allés au désert? Pourquoi êtes-vous allés voir un homme vêtu de poils, comme un homme sauvage? Qu’êtes-vous allés voir là? Êtes-vous allés voir un homme vêtu d’habits délicats? Un tel homme est dans la maison des rois. Mais il est plus grand que les rois”, aussi, Il rendait témoignage que Jean-Baptiste était le plus grand de ceux qui sont nés de femmes, disant: “Pourquoi êtes-vous sortis? Voulez-vous voir un prophète? Oui, il est plus qu’un prophète.”
Au temps de l’Ancien Testament, les prophètes étaient considérés au-delà des rois. Donc qui était le plus grand des prophètes de l’Ancien Testament? Ce n’est autre que Jean-Baptiste. Jésus a rendu témoignage personnellement que Jean-Baptiste est le représentant de l’humanité, et Jésus a dit que c’est Jean-Baptiste qui est le plus grand de toute l’humanité. Jean-Baptiste était un serviteur de Dieu, envoyé 6 mois avant la naissance de Jésus. Il a aussi été envoyé pour transférer les péchés du monde en donnant le baptême à Jésus. Donc le Seigneur dit: “Oui, vous dis-je, et plus qu’un prophète. Car c’est celui dont il est écrit: Voici, j’envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi.” La Bible parle clairement et rend témoignage de Jean-Baptiste pour cela. 
Jean-Baptiste, qui a reçu le témoignage de Jésus comme cela, rend maintenant témoignage de Jésus. “Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde” (Jean 1:29). C’est Jean-Baptiste qui a rendu témoignage de Jésus en disant: “Jésus a pris tous les péchés du monde, et Il n’est autre que le Fils de Dieu”, et il était vraiment le plus grand de tous parmi les prophètes. On peut dire que Jean-Baptiste était un Souverain Sacrificateur parce que ses deux parents étaient descendants d’Aaron. Nous savons que dans l’Ancien Testament, Dieu avait choisi Aaron comme Souverain Sacrificateur d’Israël pendant 40 ans. Il avait confié pour toujours le Souverain Sacerdoce à ses descendants, et il ne fait aucun doute que Jean-Baptiste est le représentant de l’humanité, et le sacrificateur qui a transféré tous les péchés de l’humanité sur Jésus.
Le Seigneur Jésus continue de dire: “Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent” (Matthieu 11:12). Ce passage montre que Jésus est devenu le Sauveur de tous en ayant reçu les péchés du monde à travers Jean-Baptiste. Jésus a personnellement rendu témoignage du fait que Jean-Baptiste a transféré tous les péchés du monde sur Lui. Les Paroles de Matthieu 11:12 rendent témoignage que les péchés du monde, tous les péchés de l’humanité, ont été transférés sur Jésus en donnant le baptême à Jésus. Les croyants en l’évangile des Cieux, c’est-à-dire l’évangile du baptême que Jésus a reçu et Son sang, croient que Jésus est allé mourir à la Croix, ayant complètement pris tous les péchés en recevant Son baptême. 
 

Témoignage de Zacharie

Ayant entendu le message de l’ange que Dieu lui donnerait un fils, Zacharie ne pouvait pas le croire au départ. Donc, comme punition, il est devenu muet. Ensuite, voyant la Parole de Dieu réalisée, il a nommé l’enfant Jean, comme l’ange l’avait ordonné. Ainsi, sa langue s’est déliée, et il put parler. Puis, étant rempli du Saint-Esprit, Zacharie commença à louer Dieu comme suit.
“Zacharie, son père, fut rempli du Saint-Esprit, et il prophétisa, en ces mots:
Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, 
De ce qu’il a visité et racheté son peuple,
Et nous a suscité un puissant Sauveur 
Dans la maison de David, son serviteur,
Comme il l’avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens, -
Un Sauveur qui nous délivre de nos ennemis 
et de la main de tous ceux qui nous haïssent!
C’est ainsi qu’il manifeste sa miséricorde envers nos pères,
Et se souvient de sa sainte alliance,
Selon le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père,
De nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, De le servir sans crainte,
En marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie.
Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut; Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies,
Afin de donner à son peuple la connaissance du salut Par le pardon de ses péchés,
Grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Dieu, En vertu de laquelle le soleil levant nous a visités d’en haut,
Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort, Pour diriger nos pas dans le chemin de la paix.
Or, l’enfant croissait, et se fortifiait en esprit. Et il demeura dans les déserts, jusqu’au jour où il se présenta devant Israël. ” (Luc 1:67-80). 
Dans ce passage, le père prophétise sur quelle sorte de prophète serait Jean-Baptiste à l’avenir, et comment il remplirait le sacerdoce. Il prophétise aussi que Jean-Baptiste serait un serviteur de Dieu. Particulièrement, il prophétisa: “Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut; Car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies, Afin de donner à son peuple la connaissance du salut Par le pardon de ses péchés” (Luc 1:76-77). Ce passage prophétise sur l’évangile. Par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Jean-Baptiste devient un témoin de la vérité pour ceux qui croient en Jésus. Jean-Baptiste nous dit que nous avons reçu la rémission des péchés en croyant en le baptême et le sang de Jésus qui est l’expiation de nos péchés. Pour expier nos péchés, Jésus a pris tous les péchés du monde par le baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste. Aussi, Jean a rendu témoignage du fait qu’il a transféré tous les péchés du monde en baptisant Jésus. En d’autres termes, par son témoignage, Jean-Baptiste nous a fait connaître le salut par l’expiation des péchés.
Tout le monde reçoit le salut des péchés en croyant en le baptême et le sang de Jésus. Aussi, par le témoignage de Jean-Baptiste, tout le monde découvre que Jésus est le Sauveur qui a expié tous les péchés. Si les gens n’avaient pas connu l’évangile de l’expiation des péchés par Jean-Baptiste et Jésus, comment les gens auraient-ils pu être à 100% certains que Jésus était leur Sauveur?
Si une personne ne connaît pas la vérité de l’évangile de l’expiation des péchés, il n’y a ni salut ni vie éternelle pour cette personne. Si vous deviez croire en Jésus sans connaître le ministère de Jean-Baptiste, votre foi serait une foi imparfaite, et vous mèneriez une vie chrétienne imparfaite. Vous feriez des choses comme vous confier seulement en des doctrines mentionnées par la théologie. Cependant, si vous savez maintenant qui est Jean-Baptiste et la vérité sur le genre de baptême qu’il a donné à Jésus pour le salut qui a expié les péchés de l’humanité, vous êtes sauvé de tous vos péchés en ayant foi dans la Vérité. 
Dans le livre de la Genèse, des histoires débutant au jour sans péché, avec Adam et Eve, le premier humain, jusqu’aux jours d’Abraham qui était descendant de Seth et Sem après qu’Adam et Eve aient péché, jusqu’au jour des descendants d’Adam, sont rapportées. Après avoir traversé la Mer Rouge, les israélites ont reçu les commandements au désert de Sin à travers Moïse, et ont vécu selon ces lois.
Et durant ces jours de la Loi, Dieu a donné au peuple d’Israël le système des sacrifices du Tabernacle. Dieu leur a fait offrir des sacrifices par lesquels le Souverain Sacrificateur transférait les péchés des gens par l’imposition des mains sur le bouc émissaire, puis par la mort de l’offrande sacrifiée à la place du peuple, qui expiait les péchés. 
Mais, ce temps de la Loi est arrivé à sa fin avec le passage au temps de la grâce; c’est-à-dire quand Jésus a reçu le baptême. Tout le salut promis par l’expiation des péchés pendant l’Ancien Testament a pris fin avec le baptême donné à Jésus par Jean-Baptiste. Par le baptême que Jésus a reçu, et Son sang versé, les péchés de toute l’humanité ont été remis, et le salut des péchés a été accompli parfaitement.
Le sacrificateur Zacharie entendit Dieu lui dire qu’Il lui donnerait un fils. Elisabeth, la femme de Zacharie, avait un âge avancé. Il semblait impossible qu’une femme âgée porte un enfant selon la pensée humaine. Mais la femme de Zacharie tomba enceinte et enfanta tout comme Dieu l’avait dit. Six mois plus tard, la vierge Marie tomba aussi enceinte. Un ange apparut à Marie et dit la même chose: “Bénie soit celle qui a trouvé grâce”, et Marie tomba sur sa face et dit: “Je suis la servante du Seigneur; qu’il me soit fait selon ta parole!” (Luc 1:38).
Ainsi, ayant revêtu la grâce de Dieu, Marie a reçu la bénédiction de donner naissance à Jésus-Christ. Cependant, cette situation de Marie, une vierge, tombant enceinte ne peut qu’être appelé une bénédiction. En réalité, c’était quelque chose de condamnable sous le commandement de ceux qui commettent l’adultère, selon les lois Juives de l’époque. À l’époque, et maintenant encore, qu’une femme sans mari porte un enfant est une grande disgrâce. Cela a pour résultat d’être refusée au mariage. Mais, la grâce de Dieu a permis que Marie jouisse de l’honneur et la gloire, au lieu de porter les souffrances de la chair.
Après avoir confessé sa foi, Marie a commencé à être enceinte. Le fait est que la conception de Jésus par Marie était faite par le Saint-Esprit tout comme le message apporté par un ange de Dieu. Ainsi, par le corps de la vierge Marie, Jésus-Christ, notre Sauveur, est né. Marie n’était pas descendante d’Aaron. Elle était descendante de Juda. Donc, Jésus-Christ est né dans la famille des rois. Puisque Jésus-Christ est le Roi, Il devait venir dans la maison des rois. Dans le même ordre de réflexion, puisque Jean-Baptiste est venu comme le dernier Souverain Sacrificateur, il devait venir de la maison des Souverains Sacrificateurs, dans la descendance d’Aaron.
Dieu envoya Jésus, et avant Jésus, Il envoya Jean-Baptiste, le plus grand prophète et serviteur de Dieu. Ce n’est qu’en faisant cela que les prophéties de l’Ancien Testament se sont accomplies, et qu’il nous devient possible de croire en Dieu correctement. Puisque le Souverain Sacerdoce est quelque chose d’établi éternellement par Dieu, les péchés du monde devaient être transférés par le baptême de Jésus à travers un descendant d’Aaron, et c’est Jean-Baptiste, comme dernier Souverain Sacrificateur de l’humanité, qui a accompli cette œuvre.
Aaron était le premier Souverain Sacrificateur d’Israël, et il était le grand frère de Moïse. Son arrière-grand-père était Lévi (fils de Jacob); son grand père était Kohath; son père était Amram; sa mère était Jochebed; et sa grande sœur était Myriam (Exode 6:16-20). Aaron avait des fils nommés Nadab, Eléazar, et Ithamar (Exode 6:23, Nombres 3:2). Depuis le temps où Moïse a reçu l’appel de l’exode hors d’Égypte de la part de Dieu, Aaron a aidé Moïse, qui avait des problèmes de parole, et Aaron parlait à sa place (Exode 4:10, 7:10). Aussi, quand la cérémonie de l’alliance entre Dieu et Israël avait lieu au Mont Sinaï, Moïse, ainsi qu’Aaron et ses deux fils et soixante-dix anciens d’Israël ont vu Dieu, et ont mangé et bu là. Cela montre qu’ils représentaient formellement le peuple d’Israël (Exode 24:1-11).
Puis, du moment où Dieu leur a commandé de bâtir le Tabernacle pour le peuple d’Israël, Aaron et ses quatre fils ont reçu l’onction de Dieu et ont reçu le sacerdoce, ayant été consacrés (Exode 40:13-16). Aaron, comme premier Souverain Sacrificateur d’Israël, a accompli le sacerdoce pendant 40 ans, et pour cette raison, la tribu de Ruben a protesté contre l’autorité d’Aaron comme Souverain Sacrificateur.
Mais, selon le commandement de Dieu, des bourgeons ont fleuri sur le bâton d’Aaron représentant la tribu de Lévi parmi les douze tribus qui avaient placé des bâtons; et il a été prouvé que le sacerdoce avait été donné à la maison d’Aaron par Dieu (Nombres 17:1-10). Quand Aaron est mort à l’âge de 123 ans, les vêtements d’Aaron ont été portés par Eléazar son fils, et Eléazar est devenu Souverain Sacrificateur à la place d’Aaron (Nombres 20:23-29). L’auteur du livre des Hébreux a rendu témoignage au fait qu’Aaron était le Souverain Sacrificateur de la terre et Jésus le Souverain Sacrificateur du Ciel (Hébreux 7:11-28). 
 

Il est clair que Jean-Baptiste était le Souverain Sacrificateur qui pouvait donner le baptême à Jésus pour expier les péchés du monde

Jésus rend témoignage du fait que Jean-Baptiste est le représentant de toute l’humanité. Comme il est écrit en Matthieu 11:10-11: “Car c’est celui dont il est écrit: Voici, j’envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi. Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui.” Jean-Baptiste a rempli le sacerdoce pour transférer les péchés de l’humanité sur Jésus, l’Agneau sacrificiel de Dieu.
 

La porte du Ciel s’est ouverte depuis le temps de Jean-Baptiste

Quand nous allons faire un certain travail, nous nous préparons pour faire ce travail avec succès. De même, pour expier les péchés du monde, Dieu a préparé Jean-Baptiste avant tout. Voilà la preuve: “Commencement de l’Évangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu. Selon ce qui est écrit dans Ésaïe, le prophète: 
Voici, j’envoie devant toi mon messager, Qui préparera ton chemin; C’est la voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers.
Jean parut, baptisant dans le désert, et prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés. Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain. Jean avait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Il prêchait, disant: Il vient après moi celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier, en me baissant, la courroie de ses souliers. Moi, je vous ai baptisés d’eau; lui, il vous baptisera du Saint-Esprit” (Marc 1:1-8).
Nous regarderons de plus près à Jean-Baptiste, qui a préparé l’évangile du Ciel. Si nous lisons le livre de Malachie dans l’Ancien Testament, nous pouvons voir que les sacrificateurs de cette époque de Malachie étaient totalement corrompus. Pour cette raison, il n’y avait pas un sacrificateur qui était correct du point de vue de Dieu parmi les Israélites avant la venue de Jésus il y a 2000 ans. Les sacrificateurs à l’époque étaient si corrompus qu’ils ont discrédité la Parole de Dieu, le système des sacrifices donné par Dieu, et Ses commandements.
Et pour cette raison, Dieu avait besoin d’un sacrificateur, Son messager, qui naisse sur la terre. Donc, Dieu envoya Son messager, et il n’était autre que Jean-Baptiste, pour préparer l’évangile du Ciel. Jean-Baptiste a été envoyé sur la terre 6 mois avant Jésus. Puisque Dieu a toujours utilisé un sacrificateur représentant pour transférer les péchés des gens sur un agneau à sacrifier, Il devait envoyer Jean-Baptiste. Ainsi, Dieu a envoyé Jean-Baptiste et a fait de lui le sacrificateur représentant de l’humanité. Mais, puisque Jean-Baptiste ne pouvait pas être avec les sacrificateurs corrompus, il pressait les Israélites à la repentance tout en vivant seul dans le désert.
Dans l’évangile de Marc chapitre 1 verset 2, il est dit: “Selon ce qui est écrit dans Ésaïe, le prophète: Voici, j’envoie devant toi mon messager, Qui préparera ton chemin.” Cependant, celui qui criait au désert criait aussi le baptême de la repentance qui les conduirait à recevoir la rémission des péchés. Il y a deux types de baptêmes que Jean-Baptiste donnait.
Le premier était le baptême de la repentance qu’il a donné au peuple d’Israël, et c’était un baptême qui amenait les gens qui avaient laissé Dieu à revenir vers Christ qui était la propitiation éternelle de leurs péchés. Comme prophète, en amenant les gens à réaliser qu’ils étaient des pécheurs destinés à l’enfer devant Dieu, Jean-Baptiste donnait ce baptême de repentance à ceux qui reconnaissaient et confessaient leur existence pécheresse. Ainsi, les gens sont venus devant Jean-Baptiste et recevaient le baptême d’eau comme symbole vérifiant le fait qu’ils étaient pécheurs devant Dieu. 
Le deuxième baptême était le baptême que Jean-Baptiste a donné à Jésus, et c’est le baptême qui a transféré tous les péchés du monde sur le corps de Jésus. Jean-Baptiste a rendu témoignage pour ceux qui ont reçu le baptême de repentance devant Dieu pour qu’ils croient en Jésus qui avait pris et porté les péchés du monde par le baptême.
Quand Jésus était sur le point de recevoir le baptême de Jean, Il dit à Jean-Baptiste: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste” (Matthieu 3:15). Comme c’est écrit dans ce passage, les Paroles de prophétie de Dieu disent que Jésus prendrait et expierait les péchés de l’humanité se sont réalisées. Tous les gens qui croient en Jésus doivent croire en le baptême et le sang de Jésus, et l’évangile de l’expiation des péchés. Puisque Jean-Baptiste, préparant l’évangile du Ciel, a transféré les péchés du monde sur Jésus pour l’éternité en baptisant Jésus comme expiation pour les péchés du monde, Jean-Baptiste nous a donné la possibilité d’aller au Ciel en ayant foi en Jésus. Jésus est devenu le Chemin vers le Ciel. Le croyez-vous?
Dans l’évangile de Marc chapitre 1 versets 14-15, il est dit: “Après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l’Évangile de Dieu. Il disait: Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle.” L’évangile c’est “la bonne nouvelle”, et c’est “euaggelion” en grec. La nouvelle que Jésus a pris tous les péchés du monde en les prenant sur Son corps lorsqu’Il a été baptisé pour l’expiation des péchés est l’évangile du Ciel. Tous les péchés du monde ont été transférés sur Jésus par Jean-Baptiste lorsque Jésus a reçu le baptême.
L’évangile qui expie les péchés de l’humanité est l’évangile du baptême de Jésus et Son sang à la Croix. Les péchés du monde désignent les péchés que tous les gens ont commis dans le monde. Tous les gens, y inclus vous, et y inclus vos petits-enfants qui naîtront dans le futur. Vos péchés désignent tous les péchés de votre passé, présent, et futur (ils incluent non seulement les péchés commis dans le passé, mais les péchés que vous commettrez à l’avenir), et ils contiennent les péchés du monde. De plus, le monde ne désigne pas seulement la terre, mais le début et la fin de l’univers tout entier. 
 

Jean-Baptiste est venu prêcher la vérité de l’expiation des péchés

Jean-Baptiste est venu portant la vérité de la justice, ou la vérité du salut, par laquelle Dieu a expié les péchés de l’humanité, comme il est écrit: “Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n’avez pas cru en lui. Mais les publicains et les prostituées ont cru en lui; et vous, qui avez vu cela, vous ne vous êtes pas ensuite repentis pour croire en lui” (Matthieu 21:32). Jean-Baptiste est venu prêcher la vérité de la justice. Jean-Baptiste était un prophète envoyé dans le monde par Dieu pour qu’il conduise les gens dans la justice. En transférant les péchés de tous les gens du monde sur Jésus, tous les gens ont reçu la rémission des péchés en croyant en cette vérité. En lui faisant rendre témoignage de “l’évangile de l’expiation des péchés”, dans lequel il a lui-même transféré tous les péchés du monde sur le Seigneur, beaucoup de gens ont reçu le salut du péché en croyant et en ayant foi en cette vérité du salut à cause du témoignage de Jean. 
En Matthieu 21:32, il est dit: “Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n’avez pas cru en lui. Mais les publicains et les prostituées ont cru en lui; et vous, qui avez vu cela, vous ne vous êtes pas ensuite repentis pour croire en lui.” Ici, la phrase: “Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice” parle de l’œuvre de Jean-Baptiste comme dernier Souverain Sacrificateur de l’Ancien Testament (Matthieu 11:13), ayant transféré tous les péchés de l’humanité sur Jésus par le baptême.
Mais pourquoi pensez-vous que les publicains et les prostituées croyaient en le baptême de Jésus par lequel Jean-Baptiste a transféré les péchés du monde sur Jésus? Nous devons réfléchir une fois de plus à la raison pour laquelle les prostituées et les publicains ont reçu le salut de leurs péchés en ayant foi en l’œuvre juste accomplie par Jésus-Christ et Jean-Baptiste. Et pourquoi certaines personnes ont-elles souffert de la destruction pour ne pas avoir cru en ce ministère juste? Les prostituées et les publicains étaient des gens typiques qui avaient commis beaucoup de péchés. 
Si Jean-Baptiste n’avait pas fait l’œuvre du transfert des péchés du monde sur Jésus une fois pour toutes, les prostituées et publicains n’auraient pas reçu le salut de leurs péchés qui étaient plus épais que les nuages et le brouillard épais. Les publicains et les prostituées croyaient en leur cœur que le baptême que Jésus avait reçu de Jean-Baptiste était un baptême pour l’expiation de tous leurs péchés, et donc, ils ont reçu le salut. Aussi, ils ont cru que Jésus était le Fils de Dieu, et ils ont reçu le salut éternel en ayant foi que Jésus était l’Agneau sacrifié que Dieu avait envoyé pour les sauver de tous leurs péchés. 
Si ce n’était pas à cause du rôle de Jean-Baptiste dans l’évangile de l’expiation des péchés, comment aurions-nous pu croire en Jésus et recevoir le salut? Vous pourriez dire: “Je ne crois pas en le baptême de Jésus, mais je crois quand même en Jésus.” Si c’est le cas, pensez-vous que Jésus puisse être votre Sauveur sans que vous n’ayez foi que vos péchés ont été expiés par le baptême de Jésus? Si c’était le cas, alors Jésus serait mort sans avoir pris vos péchés par Son baptême. Pensez-vous que vous pouvez naître de nouveau en croyant en Jésus? Chers croyants, réfléchissez-y à nouveau s’il vous plaît.
Pour vous délivrer du péché et de la punition, Dieu a envoyé Jean-Baptiste, et Dieu a prévu que Jésus prenne vos péchés par Jean-Baptiste. Si Dieu a décidé de transférer tous vos péchés sur Jésus par le baptême de Jésus, alors vous ne pourrez jamais recevoir le salut en résistant à la décision de Dieu. Si vous vous opposiez à l’évangile du baptême de Jésus et Son sang, vous ne seriez pas une personne rachetée. Au lieu de cela, en vous opposant au plan de Dieu, vous serez l’une des personnes destinées à l’enfer. J’espère que vous penserez par votre propre raisonnement à la foi qui est correcte, sur la base de la Parole de Vérité.
Il est correct de recevoir le salut en croyant en Jésus selon le plan fixé par Dieu. De quoi vos émotions ont-elles l’air maintenant? J’espère que vous rejetterez toutes vos pensées et croirez en la Vérité selon laquelle tous vos péchés ont été remis par le baptême que Jean-Baptiste a donné à Jésus. Je prie que vous croyiez en la volonté de Dieu qui veut nous sauver par l’eau et l’Esprit.
Si vous croyez que tous vos péchés ont été transférés sur Jésus, vous êtes juste, car vous êtes sans péché par la foi, et les justes qui croient cela iront au Ciel selon la loi de la grâce de Dieu. Si vous êtes incapable d’accepter le fait que tous vos péchés ont été transférés sur Jésus par Jean-Baptiste, cela signifie que vous avez refusé le salut de Dieu. Refuserez-vous encore la voie de la justice que Jean-Baptiste a accomplie vis à vis de Jésus? Si vous résistez à cette bénédiction, vous devez réaliser que ce serait comme refuser le plan de Dieu tout entier, et vous deviendrez un enfant méchant, refusant la vérité pour vos propres pensées.
Ayant baptisé Jésus au Jourdain, Jean-Baptiste a rendu témoignage de Jésus le jour suivant en criant: “Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde” (Jean 1:29). Jésus a pris les péchés du monde, et 3 ans après avoir reçu le baptême, Il est mort à la Croix comme prix pour ces péchés.
Un péché n’a aucun poids. Il n’a pas de couleur, d’odeur, de forme, et il ne fait pas de bruit. Parce qu’on ne peut le percevoir par les sens (sens de la vue, l’odorat, le goût, l’ouïe, et le toucher), les gens ne peuvent pas le sentir eux-mêmes. N’essayez pas de rationaliser par vos sens ou émotions le fait que vos péchés ont disparu. Les émotions changent. Mais, à cause de la Parole de Dieu, la Vérité de Jésus qui a expié les péchés du monde ne change pas pour toute l’éternité. 
Je suis certain que vous croyez maintenant en la Parole de Vérité dont Jean-Baptiste a rendu témoignage en disant: “Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde” (Jean 1:29). Jésus a rendu témoignage pendant 3 ans en disant: “Je suis le chemin, la vérité, et la vie” (Jean 14:6), et a rendu témoignage que l’expiation des péchés pour l’humanité était le baptême que Jésus avait reçu et Son sang. Il a dit à ceux d’entre nous qui croient de vivre comme disciples, diffusant l’évangile du baptême et du sang de Jésus.
Chers croyants, le prophète Esaïe a dit: “Que sa servitude est finie, Que son iniquité est expiée, Qu’elle a reçu de la main de l’Éternel Au double de tous ses péchés” (Esaïe 40:2). Oui, c’est vrai. Jésus nous a sauvés en prenant vos péchés comme les miens par le baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste, mourant à la Croix pour les payer, et ressuscitant. La toute première chose que Dieu a faite pour expier les péchés des humains et nous sauver était d’envoyer Jean-Baptiste. Pour nous sauver, nous pécheurs, du péché, le fait est que Dieu nous a d’abord envoyé Jean-Baptiste, l’ambassadeur du Roi. La Bible le dit.
Dans le livre de Malachie, dans l’Ancien Testament, chapitre 3 verset 1, il est dit: “Voici, j’enverrai mon messager; Il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez; Et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, Dit l’Éternel des armées.” Dieu a donc promis d’envoyer Jean-Baptiste, messager de Dieu, dans le livre de Malachie dans l’Ancien Testament. 
Dieu nous a fait recevoir, à nous humains, l’expiation des péchés par Jésus à travers Jean-Baptiste, Son serviteur. Il a transféré tous les péchés du monde sur Jésus par le baptême. C’est le moyen de nous faire préparer le chemin vers le Ciel en nous faisant recevoir la rémission des péchés, et c’est la voie du salut qui nous a sauvés, nous humains. Et il n’y a pas d’autre voie du salut. Le Seigneur dit: “Je suis le chemin, la vérité, et la vie” (Jean 14:6). 
Le fait que Jésus ait expié tous nos péchés en prenant nos péchés par le baptême et mourant à la Croix, c’est le moyen et aussi la Vérité qui nous permet de recevoir le salut. Et en croyant cela, nous sommes capables d’obtenir une vie nouvelle. Avez-vous aussi transféré tous vos péchés sur Jésus quand Jean-Baptiste a transféré tous les péchés du monde sur Jésus en Le baptisant? Croyez-vous cette Vérité? C’était le plan de Dieu, fixé par Lui, et convenant au Sage. Si vous refusez cela, vous ne pouvez pas entrer dans le royaume de Dieu. Pour vous sauver, Dieu a reçu le baptême de Jean-Baptiste et expié tous nos péchés. J’espère que vous croyez en la façon dont le salut a été ouvert par Jésus. J’espère qu’aucun de vous ne refusera la voie de la vie.
“Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent” (Matthieu 11:12). Être pris par violence signifie que les gens qui croient en le fait que tous les péchés du monde ont été transférés sur Jésus quand Il a reçu le baptême de Jean-Baptiste entreront avec assurance dans le Royaume des Cieux par la foi car ils n’ont pas de péché. Maintenant, le Royaume des Cieux appartient à ceux qui croient que les péchés du monde ont été transférés sur Jésus par Jean-Baptiste. Quiconque croit en l’évangile de l’expiation des péchés dans lequel Jean-Baptiste a transféré tous les péchés du monde sur Jésus recevra le salut, sans faute. Chers croyants, qui est celui qui prépare la voie du Royaume des Cieux pour nous? 
Dieu dit: “Voici, j’enverrai mon messager; Il préparera le chemin devant moi”, signifie qu’Il a préparé Jean-Baptiste au préalable pour que nous entrions dans le Royaume des Cieux. En faisant l’œuvre du transfert des péchés sur Jésus-Christ, Jean-Baptiste a fait que nous soyons justes, sans péché, et enfants de Dieu. Il nous a préparés pour que nous entrions dans le Royaume des Cieux. C’est Jean-Baptiste, un messager envoyé personnellement par Dieu, qui a préparé la voie à notre place, pour que nous entrions dans le Royaume des Cieux par sa représentation de chacun d’entre nous. Jean-Baptiste a préparé la voie que nous, humains, naissions de nouveau. 
“Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean s’y opposait, en disant: C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi! Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection” (Matthieu 3:13-17).
Jean-Baptiste a accompli l’œuvre juste. Le ministère de Jean-Baptiste qui a transféré tous les péchés des gens de ce monde sur Jésus était un acte juste. C’est l’évangile de l’expiation des péchés, et la justice de Dieu tout comme la voie pour le salut dont Jean a témoigné. Pour recevoir le salut, nous devons réaliser et croire dans nos cœurs au baptême de Jésus, à Son sang versé, et à Sa résurrection, qui constituent l’évangile de l’expiation des péchés.
Aussi, Jésus a accompli la justice de Dieu avec Son baptême. Jésus a accompli le salut de l’humanité en prenant les péchés du monde entier par le baptême de Jean-Baptiste, et en mourant à la Croix après avoir expié tous ces péchés.
Si nous regardons au livre des Hébreux, Jésus dit être le Souverain Sacrificateur du Ciel selon l’ordre de Melchisédech. Il est sans généalogie, et Il n’est même pas un descendant d’Aaron. Jésus-Christ n’est pas un descendant d’Adam, mais plutôt, Il est le Fils de Dieu. Et, puisqu’Il est notre Créateur et Celui qui s’appelle “Je suis Celui qui suis”, Il n’a pas de généalogie. Mais, Il a rejeté la gloire du Ciel pour venir sur la terre afin de sauver Son peuple. Quand les gens qu’Il avait créés pour les bénir soupiraient après la vie suite à leur chute dans le péché par les tentations du diable, Il est venu sur la terre dans la chair d’un homme et a reçu le baptême au Jourdain pour sauver l’humanité en expiant tous les péchés.
Lisons Matthieu 3:15 ensemble: “Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus.” Jésus ordonna à Jean-Baptiste, représentant de la terre, de laisser faire. Jean-Baptiste obéit en disant: “Oui, je le ferai.” Ainsi, Jésus avança Sa tête vers Jean et fut baptisé. Tout comme le Souverain Sacrificateur faisait l’imposition des mains au bouc émissaire pour transférer tous les péchés de l’année des Israélites, comme nous pouvons le voir dans l’Ancien Testament, de la même façon, Jean-Baptiste a transféré les péchés du monde sur Jésus en Le baptisant.
 

Le salut des péchés accompli par le principe de la représentation

Quand un pays signe un traité avec un autre pays, ce traité devient effectif quand les chefs d’état des deux pays signent le traité, chacun représentant le peuple de sa propre nation. De même, notre salut a été accompli sous le principe de la représentation. Représentant toute l’humanité, Jean-Baptiste a transféré les péchés sur Jésus. Et, Jésus a reçu le baptême de Jean-Baptiste. Dans le mot baptême, il y a la signification spirituelle de “nettoyer, enterrer, transférer, transmettre.” Dans l’Ancien Testament, quand un pécheur transmet ses péchés à un bouc par l’imposition des mains, ces péchés sont transmis sur le bouc et le bouc doit souffrir de la mort pour expier ces péchés. 
En Lévitique 16:21, il y a un passage qui dit: “Aaron posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant, et il confessera sur lui toutes les iniquités des enfants d’Israël et toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché; il les mettra sur la tête du bouc, puis il le chassera dans le désert, à l’aide d’un homme qui aura cette charge.” Comme c’est dit dans ce passage, chaque année au Jour de l’Expiation, Aaron faisait l’imposition des mains en mettant ses mains sur la tête du bouc émissaire selon le principe de la représentation à la place du peuple, et lorsque Aaron posait ses mains, tous les péchés qui étaient dans le peuple d’Israël étaient transférés sur le bouc par les mains d’Aaron (Lévitique 16:20-22). Alors, le peuple d’Israël avait-il encore des péchés à ce moment-là? Non. Selon le même principe que celui-là, par le baptême de Jésus reçu de Jean-Baptiste, un représentant de l’humanité, la volonté de Dieu d’expier les péchés de toute l’humanité a été accomplie.
Dans l’Ancien Testament, l’animal à sacrifier recevait le transfert des péchés des gens en recevant l’imposition des mains (Lévitique 16:21). Le baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste au Jourdain (Matthieu 3:13-17) est identique à l’offrande du sacrifice d’expiation. Les Paroles: “Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste” (Matthieu 3:15), ont la même signification que “j’accomplirai toute la justice dans ce monde en prenant sur Moi tous les péchés du monde en recevant le baptême de ta part”. Et, “Ainsi” signifie “que tu me baptises, et que je sois baptisé par toi.” Le mot “ainsi” mentionné ici est “οϋτως γάρ”. Et ces paroles signifient “exactement de cette façon”, “convenable”, ou “sans meilleure façon que cela.”
Donc, la phrase: “car il convient que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste”, signifie “il convient que je prenne les péchés de l’humanité, de tous les gens, par la méthode la plus convenable, que tu me donnes le baptême et que je reçoive le baptême de ta part.” Autrement dit, le Seigneur dit: “Tous les gens vont en enfer parce qu’ils ont des péchés. Tout le monde souffre maintenant à cause du péché. Les gens sont tourmentés par le diable. À cause du péché, ils ne peuvent pas recevoir les bénédictions. Donc, pour bénir tous les gens afin qu’ils entrent au Ciel, je dois recevoir le baptême de ta part. Tu es un descendant d’Aaron. Donc, comme représentant de l’humanité, tu dois me donner le baptême pour la cause de tous. Je recevrai le baptême de ta part. En faisant cela, toute la justice sera accomplie dans ce monde.” Quand Jésus a dit à Jean-Baptiste: “Baptise-moi”, Jean-Baptiste a répondu: “Oui, je le ferai.” Puis, Jean-Baptiste a posé ses mains sur la tête de Jésus puis les a retirées. À ce moment précis, tous les péchés ont été transférés sur Jésus-Christ, entièrement.
Y a-t-il eu une quelconque occasion où Jésus ait commis un péché? Non. Puisque Jésus-Christ a été conçu par le Saint-Esprit, Il est né sans péché. Le Seigneur n’a jamais commis de péché non plus dans ce monde. Nous humains sommes nés avec le péché, mais Jésus n’est pas né avec le péché. En vivant sur cette terre, Jésus n’a jamais commis un péché, ni n’a fait d’erreur. Alors, pourquoi pensez-vous que Jésus devait mourir en étant cloué à la Croix? 
Dans le ministère public de Jésus-Christ, la toute première œuvre qu’Il a faite était de prendre tous nos péchés en recevant le baptême au Jourdain. À travers le dernier Souverain Sacrificateur appelé Jean-Baptiste, le représentant de toute l’humanité, Jésus a pris tous les péchés de tout le monde. C’est pour cela qu’Il a reçu le jugement et est mort à la Croix. C’est ce que Jésus-Christ, alors qu’Il marchait pendant 3 ans, voulait dire lorsqu’Il déclara, alors qu’il vit une femme adultère: “Moi non plus je ne te condamne pas. Je ne peux pas non plus te juger. Je dois recevoir le jugement. Je dois mourir à la Croix à ta place.”
Au jardin de Gethsémané, Jésus est sorti et a prié: “Non pas ma volonté, mais Ta volonté.” D’abord, il pria sincèrement: “Père, si c’est Ta volonté, éloigne cette coupe de Moi.” Mais rapidement, Il obéit volontairement au plan de salut du Père. Bien que Jésus ait voulu l’éviter si c’était possible, et dans la volonté du Père, Il abandonna disant: “Non pas ma volonté, mais Ta volonté”, puis il prépara clairement Son cœur Il savait que c’était la volonté du Père qu’Il meure. À partir de là, Il a été conduit à la cour de Pilate, Il a été torturé, frappé avec des fouets faits pour les criminels condamnés à mort, jusqu’à ce que tout Son corps soit meurtri, et avant même qu’Il soit attaché à la Croix, Il était déjà à moitié mort. 
À la question de Pilate “Es-tu le Christ? Es-tu le Sauveur? Le Fils de Dieu?” Jésus répondit: “C’est Celui dont tu parles. C’est toi qui le dis.” Quand Pilate dit: “Si tu dis la bonne parole, je peux te libérer. J’ai le pouvoir de le faire.” Jésus répondit: “Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir, s’il ne t’avait été donné d’en haut” (Jean 19:11), et resta silencieux comme un agneau devant celui qui le tond.
Pourquoi pensez-vous que Jésus a fait cela? Le fait est que Jésus devait souffrir sévèrement de la punition de la crucifixion, car Il avait pris tous les péchés du monde par Son baptême. C’est seulement quand Jésus allait recevoir la punition de la crucifixion que le temps du combat contre le péché allait prendre fin. C’est alors seulement que les gens ne souffriraient plus à cause du péché. C’est alors seulement que l’humanité serait libre du péché et libérée de l’esclavage du péché, c’est une situation où Jésus est resté silencieux, comme un agneau dont on tond la laine. C’est l’évangile du baptême et du sang de Jésus qui a expié les péchés de toute l’humanité.
 

Le Seigneur a expié tous les péchés du monde, entièrement

Dans l’évangile de Jean chapitre 1 verset 29, Jean rend témoignage de Jésus le jour suivant le baptême de Jésus, disant: “Voici! L’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!” Jean-Baptiste donne clairement à Jésus le baptême qui expie le péché de l’humanité. Quand Jésus est venu vers Jean-Baptiste le jour suivant le baptême de Jésus, Jean-Baptiste a rendu témoignage, disant aux gens: “Regardez-le. Il est l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Peuple, regardez-le! Il est l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde.” Puisqu’il avait transféré tous les péchés de l’humanité sur Jésus par le baptême, il était lui-même en mesure de rendre témoignage du fait que Jésus était le Sauveur. “Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde” (Jean 1:29). Jésus était l’Agneau de Dieu qui a ôté les péchés du monde. Le Fils de Dieu est venu sur la terre et a pris le péché du monde.
En Jean 1:35-36, Jean-Baptiste a rendu témoignage comme il est écrit: “Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples; et, ayant regardé Jésus qui passait, il dit: Voilà l’Agneau de Dieu.” L’Agneau mentionné ici est une expression de Jésus comme l’agneau qui, comme notre substitut, est devenu l’offrande du sacrifice pour toute l’humanité, tout comme l’animal sacrifié dans l’Ancien Testament qui mourrait à la place des gens.
Pour vous et moi, le Fils de Dieu, notre Créateur, est venu sur la terre et a expié tous vos péchés tout comme les miens par Son baptême et Son sang versé. Pour porter et expier tous les péchés – le péché originel, les péchés personnels, tous les péchés et transgressions, et tous les mauvais péchés que tout humain commet depuis le jour de la Création jusqu’à la fin de la terre, Jésus a reçu le baptême de Jean et a versé Son sang à la Croix. 
Il y a approximativement 2000 ans, Jésus avait déjà expié tous les péchés du monde. Nous utilisons actuellement des années calendaires sur la base de la naissance de Jésus-Christ qui est le Maître de l’histoire. Comme vous le savez bien, nous nous référons aux dates avant Christ comme “av J-C”, et aux dates suivant Sa naissance comme “ap. J-C” (ou Anno Domini, c’est-à-dire “l’année de notre Seigneur”).
Puisqu’en 30 ap. JC, Jésus a pris les péchés du monde entièrement en recevant le baptême de Jean-Baptiste, Jean-Baptiste a désigné Jésus le lendemain et a dit: “Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde” (Jean 1:29), et de nouveau le jour suivant Jean-Baptiste a rendu témoignage à Jésus disant: “Voici l’Agneau de Dieu!” (Jean 1:36), Jean-Baptiste a rendu témoignage à l’évangile de l’expiation des péchés, disant: “Jésus a enlevé complètement vos péchés. Donc votre combat est terminé. Vous êtes sans péché. Peu importe quel genre de péché vous avez pu commettre, le Fils de Dieu a enlevé tous ces péchés.”
Puisqu’en l’an 30 après Jésus-Christ, Jésus a pris les péchés du monde entièrement en recevant le baptême de Jean-Baptiste, Jean-Baptiste a désigné Jésus le jour suivant et dit: “Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde” (Jean 1:29). Jean-Baptiste rendit témoignage de cette vérité pour que tout le monde croie en Jésus. Il est écrit: “Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui” (Jean 1:7). C’est la Parole qui apparaît dans l’évangile de Jean. Si ce n’était pas grâce au témoignage de Jean-Baptiste, comment les gens auraient-ils pu savoir si Jésus avait porté les péchés du monde ou non? Bien que la Bible dise que Jésus est mort pour tous nos péchés, c’est Jean-Baptiste qui rendit témoignage: “Ayant pris les péchés du monde par Son baptême, Jésus les a personnellement portés à la Croix.”
Jean-Baptiste était le pont reliant l’Ancien Testament et le Nouveau Testament. Il était le serviteur de Dieu qui a fait que toutes les Paroles de l’Ancien Testament se réalisent en Jésus. En croyant cela, je prie que vous receviez le salut éternel. À cause du témoignage de Jean-Baptiste et ceux qui sont maintenant fidèles, il a été possible à toute l’humanité de croire au baptême que Jésus a reçu pour prendre les péchés de toute l’humanité, et par conséquent, Jésus devait verser Son sang précieux à la Croix.
Je rends grâce à Dieu qui a permis que tous nos péchés soient expiés en nous envoyant Jean-Baptiste et Jésus.