Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 25-6] Ceux qui se tiennent à Sa droite (Matthieu 25:31-46)

Ceux qui se tiennent à Sa droite
(Matthieu 25:31-46)
“ Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs ; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche.  Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ; j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. Les justes lui répondront : Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire ? Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli ; ou nu, et t’avons-nous vêtu ? Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ? Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites. Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu Éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. Ils répondront aussi : Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté ? Et il leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites. Et ceux-ci iront au châtiment Éternel, mais les justes à la vie éternelle.”


Depuis que je vous ai rencontré au jour du Seigneur, je vous rencontre de nouveau aujourd’hui, mercredi, et le temps depuis m’a semblé si long. Ces jours récents, j’ai été très occupé à préparer le livre de sermons sur l’évangile de Matthieu. Je suis si heureux de vous rencontrer en prenant du temps dans mon agenda chargé. Dieu nous a donné un nouveau traducteur qui traduira nos livres en anglais, et comme je dois lui donner de la matière à traduire, je suis occupé ces jours-ci. Mais, j’ai découvert qu’elle traduisait “l’évangile de l’eau et de l’Esprit” comme “l’évangile” selon le style américain de traduction, et donc je lui ai donné l’instruction de corriger certaines expressions.
Quel que soit la situation dans le monde, l’évangile de l’eau et de l’Esprit est diffusé à beaucoup de gens de par le monde. 1890 personnes ont visité notre site internet aujourd’hui. Après la sortie du deuxième volume de mon livre sur le Tabernacle, le nombre de visiteurs sur notre site a augmenté de façon remarquable. Puisque nous faisons des annonces pour notre site sur Internet ces jours-ci, je pense que nous en voyons les effets. Selon la Parole: “Faites-vous des amis avec les richesses injustes” (Luc 16:9), quand nous avons commencé à faire de la publicité en payant de l’argent, les gens de pays que nous ne connaissions même pas ont commencé à visiter notre site et des centaines de livres ont été envoyés chaque jour. Donc beaucoup d’exemplaires des livres sont envoyés chaque jour et mon cœur est rempli de joie par le fait que l’œuvre de Dieu fleurisse.
Maintenant, je prévois de prêcher la Parole de la croissance spirituelle à ceux qui sont nés de nouveau en leur donnant des sermons sur chaque Livre des Écritures tour à tour. Puisque c’est la nourriture pour ceux qui ont reçu la rémission des péchés en ayant foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier, j’ai le désir de leur donner la Parole de la croissance spirituelle dans toutes les langues.
Nous avons discuté avec notre traducteur du Népal pour publier l’édition népalaise, et nous avons finalement décidé d’imprimer 1000 exemplaires du livre là-bas. Nous aurions pu envoyer des livres en les imprimant nous-mêmes, mais puisqu’il a dit qu’il pouvait les imprimer là-bas, nous lui avons permis de le faire. Aujourd’hui, un e-mail est arrivé du Népal disant qu’il avait imprimé 1000 exemplaires avec la couverture du livre. En regardant la photographie, les livres ont l’air d’avoir été bien faits. Il a dit qu’il nous enverrait deux exemplaires du livre comme exemple. Maintenant, avec le partenaire au Népal qui distribue des exemplaires du livre, l’évangile sera très bien diffusé là-bas. Pour des pays comme le Népal, quand nous envoyons à nos partenaires les frais, tout ce qu’ils ont à faire c’est imprimer les livres directement là-bas. Pour que cela se passe, ce n’était pas aussi simple que ça en a l’air, mais plutôt difficile. Cependant, comme les fruits du salut commencent à être produits, je suis extrêmement ravi.
Le temps est passé depuis que j’ai commencé à travailler sur la publication de livres pour la croissance spirituelle des saints, mais nous n’avons pas encore atteint la quantité nécessaire pour un seul volume. Néanmoins, nous allons publier un livre qui fait environ 300 pages en organisant l’évangile de Matthieu des chapitres 1 à 7 selon environ 15 sermons. Le volume un sur l’évangile de Matthieu aura les 7 premiers chapitres, et à partir du chapitre 8, ce sera mis dans le volume deux du livre de sermons sur l’évangile de Matthieu. Alors que nous faisons des livres comme cela pour la croissance spirituelle, ils devraient aider les gens dans le monde entier qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit à grandir dans la foi. Aussi, je crois que les gens auront une bonne compréhension de ce que Jésus dit dans les quatre Évangiles. Vous voir après avoir travaillé toute la journée est vraiment bon. 
À moins que quelqu’un ne se fixe sur le temps qui passe et ne l’utilise, le temps est quelque chose qui passe seulement comme l’eau qui coule et le vent qui souffle. Si nous devons laisser le temps en disant “laissez passer le temps”, naturellement, comme l’eau coule et le vent souffle, quand pourrions-nous accomplir l’œuvre de Dieu sur la terre? Nous avons fait beaucoup de travail cette année aussi, mais quoi qu’il en soit, nous ferons énormément de travail en plus avant que cette année ne prenne fin. En faisant cela, nous couvrirons le monde entier de l’évangile aussi rapidement que possible. L’on m’a dit que nous avons reçu des e-mails aujourd’hui de neuf personnes en tout. Ils ont tous dit qu’ils ont reçu le salut à travers nos livres. Le nombre de personnes qui lisent nos livres augmente de plus en plus, et il y a ceux qui disent avoir lu les volumes 1 à 10 de nos séries sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ils disent que nos livres ont été d’un grand intérêt. Je me sens si bien quand j’entends des nouvelles comme cela.
Comme vous le savez bien, le passage des Écritures que nous lisons aujourd’hui parle du Seigneur qui sépare les brebis des boucs et les mets dans un endroit à part quand Il vient sur la terre avec les saints anges et s’assied sur le trône de Sa gloire. Il dit: “ Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs ; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche.” Puis, comme notre Seigneur est le Roi, Il dira à ceux qui sont à Sa droite: “ Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ; j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi.”
Le Seigneur viendra effectivement avec tous les saints anges, et assis sur le trône de Sa gloire, Il rassemblera toutes les nations. Puis, comme un berger séparerait ses brebis des boucs, le Seigneur séparera les gens qui ont reçu la rémission des péchés de ceux qui n’ont pas reçu la rémission des péchés. Puis, Il dira à ceux d’entre nous qui ont reçu la rémission des péchés: “Héritez du royaume qui vous est préparé dès la fondation du monde.” Quand Il leur dira d’hériter Son Royaume préparé pour le peuple de Dieu, Il le fera pour leurs mérites. Il dit que lorsque le Seigneur avait faim, les justes Lui ont donné à manger, que lorsque le Seigneur avait soif, nous Lui avons donné à boire, que lorsque le Seigneur était étranger, nous L’avons accueilli, que lorsque le Seigneur était nu, nous L’avons vêtu, que lorsque le Seigneur était malade, nous L’avons visité, et que lorsque le Seigneur était en prison, nous sommes venus vers Lui. Le Seigneur nous loue pour L’avoir aidé ainsi lorsqu’Il était dans des temps difficiles. 
Pourquoi le Seigneur dit-Il une telle chose? Le fait est que le Seigneur nous a donné le Royaume préparé pour nous car nous avons tant fait pour le Seigneur, mais avons-nous réellement donné à manger au Seigneur quand Il avait faim? C’est seulement si nous avions eu l’occasion de rencontrer le Seigneur sur terre à un moment que nous aurions pu Lui donner quelque chose à manger. Nous n’avons jamais rencontré le Seigneur personnellement, pas une seule fois, donc qu’aurions-nous pu Lui donner? Ainsi, nous devons regarder ce passage dans une perspective spirituelle.
Les humains sont à l’image de Dieu. Pour cette raison, le Seigneur dit: “À chaque fois que vous l’avez fait pour un humain, vous l’avez fait pour Moi.” Le Seigneur dit: “J’avais faim et vous m’avez donné à manger”. Cela signifie-t-il alors que lorsque les gens avaient faim, nous avons donné à ces sans abri un repas en leur donnant un bol de soupe et un bol de riz comme des humanitaires? Quand avons-nous fait cela? Mais, le Seigneur dit que nous qui sommes nés de nouveau avons donné de la nourriture au pauvre quand il avait faim. Nous savons que par ces paroles, Il désigne la nourriture de l’esprit que nous pouvons consommer spirituellement.
Nous diffusons l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier. Tout comme le Seigneur nous loue pour avoir donné la nourriture à ceux qui avaient faim, habillé ceux qui étaient nus, et pris soin d’eux quand ils étaient malades, nous faisons exactement la même chose spirituellement. Nous faisons un travail humanitaire spirituel. Les gens à l’image du Seigneur meurent parce qu’ils n’ont pas mangé la Parole de Dieu, et nous les aidons à recevoir la nourriture pour l’esprit et ainsi obtenir la vie en agissant comme des tuteurs pour que la fleur de l’évangile se développe, en priant pour la diffusion de l’évangile, et en publiant des livres puis les donnant, sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit et la Parole de Vérité de Dieu. Ils lisent nos livres et reçoivent la rémission des péchés. Et, des messages d’au moins cinq personnes par jour arrivent par e-mail. N’y a-t-il pas autant de gens qui continuent à enseigner l’évangile de l’eau et de l’Esprit à leurs églises sans nous avoir envoyé d’e-mail?
Vraiment, nous faisons l’œuvre qui est digne de louange du point de vue de Dieu. Comme nous avons fait cela par le passé, maintenant même vous et moi partageons la nourriture pour l’esprit avec d’autres âmes. Nous continuerons à leur transmettre l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour toute l’éternité. Je sais et je crois que l’œuvre de la prédication de l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux âmes du monde entier c’est précisément prendre soin d’eux quand ils sont malades et les libérer de leurs péchés quand ils sont enfermés dans le péché. L’œuvre que vous et moi faisons est ce genre d’œuvre.
Nous ne sommes pas ceux qui donnons de la nourriture pour la chair. Du point de vue de Dieu, servir l’évangile c’est donner aux gens des choses à manger, prendre soin d’eux quand ils sont malades, les vêtir quand ils sont nus, et les visiter quand ils sont en prison. Vraiment, quand les gens ne sont pas en mesure de continuer à vivre et ont faim et soif de justice, nous les vêtons de l’habit de la justice de Dieu et les nourrissons avec la nourriture de vie. Aussi, quand ils sont à l’agonie, enfermés dans la prison du péché, nous les aidons à être libérés de la prison en leur donnant l’évangile par nos livres et en leur faisant recevoir le salut de leurs péchés en lisant ces livres. Vraiment, ce sont toutes des œuvres que nous faisons devant Dieu, et de plus, le fait est que Dieu, de Son point de vue, est ainsi très satisfait de toutes les œuvres que nous faisons.
Comme un berger sépare ses brebis des boucs, le Seigneur mettra les justes à Sa droite mais les pécheurs seront à gauche. Et comme Il dit: “Héritez du Royaume qui a été préparé pour vous” à ceux de droite, le fait est que nous qui sommes à la droite du point de vue du Dieu de la Trinité, sommes ceux qui ont reçu la bénédiction de Dieu le Père, ceux qui ont partagé la nourriture céleste avec les gens qui sont à l’image de Dieu, les ont nourri, les ont habillé, en ont pris soin, et les ont rencontré. Ce n’est pas de l’auto-louange. L’œuvre que nous faisons est vraiment à l’image de Dieu.
Dans le passage des Écritures d’aujourd’hui, quand il est demandé: “Quand avons-nous fait ces choses”, le Seigneur a répondu: “ toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.” Même si les pécheurs ont des péchés dans leur cœur parce qu’ils ne sont pas nés de nouveau pour n’avoir pas accepté dans leur cœur l’évangile de l’eau et de l’Esprit et ne pas y avoir cru, ils sont tous grands et nobles du point de vue de Dieu parce qu’ils sont aussi des humains à l’image de Dieu. Donc, Dieu nous loue, nous qui faisons l’œuvre de partage de la nourriture spirituelle, l’évangile de l’eau et de l’Esprit, avec tous les gens de ce monde, les nourrissant, les habillant, les cherchant, et les libérant de la prison. Le fait est que les gens au service de l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont vraiment ceux qui recevront la bénédiction de Dieu le Père comme ceux qui hériteront du Royaume préparé par Dieu le Père et y vivront. Du point de vue de Dieu, nous sommes vraiment de ceux-là.
Puisque vous et moi avons des manques, il est parfois difficile pour nous de mener cette vie. Mais, vivre pour la justice et faire l’œuvre qui prend soin des autres et les ramène à la vie récompense beaucoup. Il y a quelques jours, un ouvrier de l’Église de Busan, n’écoutant plus le ministre là-bas depuis quelque temps, a quitté l’Église pour aller chez ses parents avec sa femme et ses enfants. Puisqu’il ne veut pas vivre pour l’évangile, il n’y a pas grand chose que nous puissions faire pour lui, donc nous lui avons rendu tout ce qu’il avait donné devant le Seigneur, et lui avons dit: “Essaie de survivre dans le monde.”
Mais ses parents se sont refroidis envers lui parce que leur fils adulte vivait dans leur maison sans avoir de travail, donc il a dit qu’il voulait revenir à l’Église et servir l’évangile. Ayant vécu sans emploi, il a fini par épouser une de nos sœurs qui avait reçu la rémission des péchés, et a commencé à vivre dans l’Église. Ignorant du fait qu’une telle vie était une grâce, il a dit qu’il vivrait une vie meilleure en quittant l’Église, mais à la fin, il est revenu en demandant à pouvoir vivre de nouveau dans l’Église parce qu’il avait tort. Quand il a décidé de quitter l’Église, il en est venu à prendre cette décision après avoir pensé à différentes choses, mais quand il a rencontré des difficultés dehors, il a dit: “Je veux revenir.” Et, c’est vraiment un acte honteux. Comme il est écrit: “ si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira. ” (1 Timothée 6:8), pour une personne vivant dans la chair, celle-ci devrait juste être satisfaite d’avoir des choses à manger et de quoi se vêtir. Et, ce que nous pouvons faire pour vivre pour la justice de Dieu et pour vivre avec un esprit de consécration au bien de l’humanité, bénéficiant à l’esprit, est le plus important. Donc, comment vivre sur la terre à un certain niveau de vie peut-il être d’une telle importance? 
Quand j’y pense, j’en viens à me dire que cela a été possible parce qu’il est jeune spirituellement, mais j’espère pour lui qu’il deviendra plus mature en vivant dans l’Église. En réalité, je n’ai aucune explication, et lui non plus. Ainsi, nous devons être reconnaissants d’avoir pu continuer à vivre en servant l’évangile. Si nous ne vivons pas au service de l’évangile, alors que pourrions-nous faire d’autre pour vivre? Que pourrait-il y avoir d’autre à part une vie passée juste à joindre les deux bouts en gagnant de l’argent avec difficulté? Il n’y a rien d’autre.
Il est dit: “L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu” (Matthieu 4:4), et donc, les gens ne peuvent pas vivre juste en mangeant du pain pour la chair seule. Ceux qui sont nés de nouveau ne peuvent pas continuer à vivre juste en mangeant, en buvant, et en prenant du plaisir. Que mangent-ils pour vivre? Le fait est que pour que nos âmes vivent, nous devons manger la Parole qui sort de la bouche de Dieu, recevoir la vie éternelle en mangeant cette nourriture de vie, et faire l’œuvre juste qui la partage avec les autres. C’est alors seulement que nous porterons du fruit spirituellement en ayant vécu dans la chair jusqu’à ce que nos cheveux soient devenus tous blancs. 
Nous transmettons l’évangile à tous les gens du monde entier. Nous distribuons nos livres à ces gens, et c’est précisément l’œuvre que nous faisons devant le Seigneur. Il est vrai que le Seigneur nous dit: “Ne m’avez-vous pas donné à manger, vêtu, pris soin de Moi, et délivré de la prison?” Vraiment, l’œuvre que nous faisons est digne de récompense devant Dieu. Les gens qui vivent pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont suffisamment qualifiés pour recevoir la récompense de l’héritage du Royaume de Dieu. Puisque nous avons reçu le salut de Dieu sans avoir rien fait, nous le transmettons pour rien en retour. Puisque nous avons tout reçu gratuitement devant Dieu, nous pouvons donner gratuitement. Puisque nous avons reçu le salut et l’évangile mais aussi des choses matérielles, l’environnement naturel comme l’air et la lumière, et toutes les choses qui sont nécessaire et bonnes de la part de Dieu, nous les transmettons, et puisque Dieu se réjouit que nous le fassions, nous faisons ce travail sans cesse. Nos âmes se réjouissent du fait que nous vivons comme cela. Puisque le Saint Esprit est dans nos cœurs, nous nous sentons dignes et heureux de ce travail et sommes si reconnaissants au Seigneur de nous permettre de faire un tel travail.
N’y aurait-il, cependant, que des bonnes choses? De même aujourd’hui, il y a beaucoup de choses qui nous prennent nos forces, nous rendent faibles, et fatigués physiquement. Rien qu’aujourd’hui, qui a été comme cela, tant de gens n’ont-ils pas reçu la rémission des péchés? Et par eux, cet évangile ne sera-t-il pas diffusé à tant d’âmes? C’est parce que nous faisons l’œuvre de Dieu même si nous avons des manquements. Ainsi, malgré le fait que la justice de notre chair continue à tomber et même si nous ne finissons pas toujours Ses œuvres parfaitement, le fait est que nous sommes reconnaissants à Dieu. L’œuvre que les frères et sœurs de l’Église dans le pays entier, tout comme les serviteurs de Dieu, font en s’unissant de cette façon est l’œuvre de Dieu. Et, faire le travail pour les gens qui sont à l’image de Dieu c’est aussi faire l’œuvre envers Dieu. Donc, sauver le peuple de Dieu est la bonne œuvre qui les couvre quand ils sont nus. Le fait même que nous soyons utilisés pour ce travail est quelque chose qui est si heureusement béni. 
A-t-il été dit: “Persévérer est amer mais le fruit est sucré”? Faire l’œuvre de la justice n’est pas toujours facile, mais les fruits de la justice produits par nos sacrifices sont toujours si doux. S’étant consacrés eux-mêmes à l’œuvre de la justice de tout leur cœur, les serviteurs de Dieu semblent fatigués, toutes leurs forces étant épuisés. Mais encore plus, nous devons faire l’œuvre de Dieu avec espoir et en attendant le jour où le Royaume de Dieu préparé pour nous par le Père nous sera donné. Vraiment, dans notre chair, nous n’avons pas de quoi nous vanter, de quoi nous réjouir, ni de quoi être heureux. Cependant, en réalisant la volonté de Dieu sur la terre, nous devons faire que d’autres âmes, à travers nous, mangent le repas de vie et reçoivent le salut, louent Dieu en portant le vêtement de justice, et reçoivent la libération en sortant de la prison du péché. Et par ces choses pour lesquelles nous sommes reconnaissants, le fait est que nous devons être heureux, reconnaissants, amener la gloire à Dieu, et continuer à vivre par la foi.
Bien sûr, un travail difficile abonde vraiment. Je crois que vous avez tous vraiment beaucoup de difficultés pour vous-même. Mais, je crois aussi que comme ministres et ouvriers qui regardent au Seigneur, Le servent, et Le suivent sans faute, le Seigneur résoudra les difficultés. N’est-il pas vrai que le Seigneur prendra soin de toutes les difficultés juste parce que vous servez et suivez le Seigneur seul comme un bon soldat, mais je suis reconnaissant de ce que le Seigneur m’ait permis de vivre à Son service comme cela. Êtes-vous aussi pareil?
Si nous n’avions pas adoré le Seigneur à cause d’un emploi du temps trop chargé dans ce monde, alors pour quel plaisir pourrions-nous vivre? Il y a plus de 6 milliards de personnes dans ce monde, et si nous ne leur transmettons pas l’évangile comme si nous ne pouvions pas le faire, pour quel plaisir pourrions-nous vivre? Quel plaisir y aurait-il pour nous? N’êtes-vous pas comme cela aussi? J’en suis certain. Nous sommes heureux et bon parce que nous pouvons faire l’œuvre de Dieu, donc si nous ne pouvions pas faire l’œuvre de Dieu, qu’est-ce qui nous rendrait heureux et bon ? Il n’y aurait rien de bon. Je suis certain que vous croyez tous cela parce que le Saint Esprit est dans vos cœurs. Et je rends vraiment grâces à Dieu de nous avoir donné la foi et le bon environnement pour que nous puissions toujours nous réjouir, toujours prier, et toujours être reconnaissants. Je rends tellement grâces à Dieu de nous avoir permis, après avoir reçu la rémission des péchés, de faire l’œuvre qui nourrit, habille, et prend soin des nécessiteux, cherchant les malades, libérant les prisonniers, et ainsi de suite. Dieu nous a confié de telles œuvres à vous et moi, et je suis vraiment reconnaissant d’être capable de faire la grande œuvre de Dieu alors que nous vivons sur la terre. Si je ne pouvais plus faire l’œuvre de Dieu, alors je souhaiterais aller rapidement vers Dieu car il n’y aurait plus rien à attendre de ce monde. 
Quand nous lisons l’Evangile de Matthieu chapitre 1 verset 1, il est dit: “ Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham”, puis la généalogie de Jésus Christ apparait dans ce qui suit. L’évangile de Matthieu chapitre 1 parle de la façon dont nous pouvons faire partie de la généalogie de Jésus Christ. Et, l’évangile de Matthieu chapitre 2 parle du fait que nous devons croire et suivre la Parole de Dieu, comme les hommes sages d’Orient ont rencontré le bébé Jésus et Lui ont offert des cadeaux après avoir eu des difficultés en perdant la trace de l’étoile qu’ils suivaient en cherchant Jésus, à cause de leurs propres pensées, mais ayant ensuite reçu la direction de l’étoile. Puis, le chapitre 3 parle de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Il y a un tiroir dans ma chambre où j’ai soigneusement mis tous les sermons passés que j’ai faits en utilisant des cassettes d’enregistrement. Et si vous regardez à l’intérieur, vous verrez qu’il est plein de documents de sermons basés sur les passages des Écritures de l’Ancien et du Nouveau Testament. Tout comme Jésus a dit: “  C’est pourquoi, tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. ” (Matthieu 13:52), lorsque c’est nécessaire, j’aime prendre des documents des sermons passés puis les publier dans des livres après avoir fait quelques corrections. Ayant fait cela, quand un volume d’un livre sort, il est traduit dans toutes les différentes langues du monde. Une fois qu’un livre en anglais sort, il est ensuite traduit en des dizaines de langues, et donc, c’est un travail très difficile. Mais, parce que c’est l’œuvre du Seigneur, tous mes ouvriers continuent diligemment de travailler en étant heureux de faire ce travail.
Le livre à venir contient des messages pour la croissance spirituelle de ceux qui sont nés de nouveau, et donc il a été fait de sorte que ceux qui ont déjà reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit puissent le lire facilement. Quand je publie mes sermons pour commencer au chapitre 1 du livre de Matthieu, je crois que ce sera une bonne nourriture pour l’âme de ceux qui sont nés de nouveau. J’ai la foi que vraiment, Dieu nous a confié l’œuvre qui consiste à donner de la nourriture aux gens qui sont à l’image de Dieu, à les nourrir, et à les visiter quand ils sont enfermés en prison.
Quand nous regardons au passage des Écritures d’aujourd’hui, il est dit que le Seigneur mettra les brebis à Sa droite, et j’ai une profonde gratitude pour le fait que vous et moi soyons autorisés à nous tenir à la droite du Seigneur. Dans mon cœur, j’ai la forte conviction que je serai à Sa droite quand le Seigneur viendra, même en ce moment, et séparera les nations entre la droite et la gauche après les avoir rassemblées. Je ne me vante pas d’avoir une bonne foi, mais plutôt, je suis si convaincu parce que la Parole de Dieu reconnaît que ma foi est vraie et aussi parce que le Saint Esprit dans mon cœur le confirme. 
Qu’en est-il de vous? Vous tiendrez-vous aussi à Sa droite? Oui, j’en suis certain. Je suis à Sa droite, et vous êtes aussi à Sa droite. Si j’étais à gauche, vous seriez aussi à gauche. C’est parce que vous et moi croyons la même chose. Et, le fait est que nous recevrons la même récompense au jour où le Roi arrivera, et Il dira: “Vous, bénis de mon Père, héritez du royaume que le Père a préparé pour vous.”
C’est un fait que vous et moi pouvons servir l’évangile en unissant nos cœurs. Tout comme 11 joueurs d’un match de football s’unissent comme un seul, font des passes, marquent des buts, gagnent, et reçoivent une récompense, vous et moi devons avancer comme un seul avec le même objectif jusqu’au temps où nous devrons nous tenir à la droite de Dieu. Que se passerait-il si nous étions à gauche? Le Seigneur a dit: “et les boucs à sa gauche”, mais à quoi ressemblent les boucs? Un bouc fait comme il veut et cogne son maître. Les brebis et les boucs ont l’air semblable mais ils sont différents. Les caractéristiques d’un bouc sont qu’il n’obéit pas bien et qu’il essaie de faire des choses à sa propre façon. Même si une brebis essaie de faire les choses à sa façon de la même manière, une fois que son maître la conduit, la brebis le suit simplement. Quand son maître dit: “Allons-y”, la conduisant de l’avant, la brebis le suit, mais un bouc ne suit pas même si son maître dit “Allons-y” pour le conduire en avant.
De même, les gens qui ont reçu la rémission des péchés, en dépit de leurs manquements, suivent le Seigneur lorsqu’Il parle. Quand le Seigneur dit: “Ceci est juste”, les gens qui ont reçu la rémission des péchés se mettent à Le suivre en disant: “Oui, c’est juste.” Cependant, ceux qui n’ont pas reçu la rémission des péchés ne suivent pas le Seigneur même jusqu’à la mort. Trouvant toutes sortes d’excuses, ils tendent de résister à la volonté de Dieu. C’est pour cela que le Seigneur sépare les brebis des boucs. Les gens qui ont reçu la rémission des péchés sont des brebis conduites par le Berger, mais les gens qui n’ont pas reçu la rémission des péchés sont des boucs qui n’ont pas reçu la direction du Seigneur. Que se serait-il passé si nous étions des boucs?
Le Seigneur a dit à ceux qui sont à Sa droite: “Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. ”, mais Il a aussi dit à ceux qui sont à gauche: “ Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui est préparé pour le diable et ses anges.” Le Seigneur dit qu’Il rejettera ceux qui ont laissé le Seigneur et ont vécu pour le Diable et ses anges, c’est-à-dire ceux qui ont agi comme serviteurs du Diable. Ceux qui écoutent l’ange déchu et font ce qu’il dit sont les serviteurs du Diable. Le Seigneur dit à ceux qui ne sont pas nés de nouveau d’entrer dans le feu éternel préparé pour ces anges du Diable. 
Le feu éternel c’est l’enfer. Chers croyants, le Ciel et l’enfer sont-ils des lieux existants? Ce sont des lieux qui existent vraiment. De temps en temps, des gens disent que le Ciel et l’enfer n’existent pas, et s’ils n’existent pas, alors cela signifie que ce sont des endroits inventés qui n’existent pas vraiment. Alors, cela signifie-t-il que la Parole du Seigneur est un mensonge? Il est clair que des lieux appelés le Ciel et l’enfer existent. 
Le Seigneur a dit que nous qui sommes vraiment nés de nouveau devons donner l’évangile, la nourriture de la vie, aux gens. Puisque les gens meurent si leur âme ne mange pas de nourriture pour l’esprit, tout comme les gens meurent s’ils ne mangent pas de nourriture pour la chair, vous et moi devons poursuivre l’œuvre de la diffusion de l’évangile dans le monde entier sous la direction de Dieu. Désignant la femme qui avait versé du parfum sur Sa tête, le Seigneur nous a dit de nous rappeler pour toujours de l’œuvre qu’elle avait faite. 
“ Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui est préparé pour le diable et ses anges, car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger.” C’est ce qui a été dit aux boucs à Sa gauche. Dans ce monde, il y a tant de ministres qui font de l’humanitaire, mais le fait est que le Seigneur dit qu’ils ne Lui ont pas donné à manger. Les gens qui ne sont pas nés de nouveau font l’œuvre qui donne de la nourriture de la chair à ceux qui ont faim, mais pourquoi pensez-vous que le Seigneur dit qu’ils ne lui en ont pas donné? C’est parce qu’ils n’ont pas donné la nourriture pour l’esprit. Ce dont le Seigneur parle c’est le pain de vie, c’est-à-dire l’évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Un humain mène vraiment une vie éternelle seulement quand il a mangé la nourriture, c’est-à-dire l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Le fait est que c’est seulement quand les gens continuent à  vivre en ayant foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit qu’ils reçoivent la rémission des péchés et vivent pour l’éternité. Tout comme le Seigneur a dit que l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais par la foi en toute parole qui sort de la bouche de Dieu, les humains doivent manger de la nourriture pour l’esprit et la chair. Ceux qui ne sont pas nés de nouveau ne Lui ont pas donné à manger. Et, quand Il était nu, ils ne L’ont pas vêtu, et quand Il avait soif, ils ne Lui ont pas donné à boire.
Chers croyants, vous qui avez reçu la rémission des péchés devenez aussi assoiffés spirituellement à nombreuses occasions. Mais quand vous écoutez la Parole de Dieu, la soif part de vos esprits et vos cœurs ont mangé la nourriture de la vie. Dans ce monde, nous avons certainement reçu la rémission des péchés, et nous continuons à vivre diligemment. Mais qu’en est-il lorsque nous passons une semaine sans être allé à l’Église? Dans un tel cas, votre esprit est mal à l’aise et vide. Même si la chair a été bien nourrie et qu’on en a pris soin, le fait que le cœur se sente vide quelque part signifie précisément que votre esprit a soif de la Parole de Dieu. Tout comme le Seigneur a dit que ceux qui ne sont pas nés de nouveau ne Lui ont pas donné à boire quand Il avait soif, ils ne peuvent rien donner à ceux dont l’âme a soif. Comment des boucs peuvent ils donner de la nourriture pour l’esprit? C’est impossible parce qu’ils n’ont même pas la nourriture de la vie pour eux-mêmes. 
Et, quand le Seigneur était étranger, ils ne L’ont pas accueilli. l’Église est la maison de Dieu, et nous sommes tous étrangers. Étant rassemblés dans l’église de Dieu, être en communion les uns avec les autres, vivre pour le Seigneur, et servir l’évangile c’est accueillir ceux qui sont devenus des étrangers et nourrir ceux qui ont eu faim. C’est une vie qui est vraiment différente de celle des pécheurs qui ne les ont pas vêtus quand ils étaient nus et n’ont pas pris soin d’eux quand ils étaient malades et en prison. Ceux qui prennent vraiment soin des gens qui sont liés par le péché, malades dans leur esprit, et à l’agonie, c’est vous et moi qui sommes au service de l’évangile, étant nés de nouveau par l’eau et l’Esprit dans l’église de Dieu.
Par contre, les gens qui ne sont pas nés de nouveau sont juste heureux et prient pour des bénédictions seulement quand quelqu’un pose une enveloppe pleine d’argent comme don sur le pupitre. En dépit de tout cela, ils disent: “Quand T’avons-nous vu assoiffé, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne T’avons-nous pas secouru?” Le Seigneur dit alors: “Toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites. ”
Le Seigneur dit: “Et ceux-ci s’en iront dans au châtiment éternel, mais les justes, à la vie éternelle.” Tout le monde est à l’image de Dieu. Ainsi, les gens ont le désir de vivre pour l’éternité. Ils cherchent la sainteté bien que n’étant pas saints, et ils désirent créer quelque chose de créatif bien qu’ils n’aient pas le pouvoir de le faire. Puisque les gens sont fondamentalement à l’image de Dieu, ils cherchent tous Dieu. Et nous devons savoir que des choses comme le fait de transmettre l’évangile à ceux qui cherchent Dieu, amener les gens qui ont reçu la rémission des péchés à manger le pain de vie à satiété en leur donnant la Parole de Dieu qui est la nourriture de la vie, en prendre soin et les conduire quand ils sont malades spirituellement, sont des illustrations des œuvres conduites par le Saint Esprit de Dieu. Donc, vous et moi avons été assez bénis pour recevoir la vie éternelle et pour pouvoir faire ces œuvres devant Dieu, parce que nous avons foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit aussi. 
Nous sommes ceux qui avons reçu de grandes bénédictions devant Dieu. Cette œuvre que vous et moi faisons est ce en quoi Dieu trouve Sa joie. Particulièrement, ces œuvres que nous faisons pour ceux qui ont reçu la rémission des péchés sont exactement la même chose que de le faire à Dieu. Le Seigneur a dit: “ toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites. ”, et donc, vous et moi faisons du bien au Seigneur en diffusant l’évangile aux gens sans cesse dans le monde entier. Il convient que les frères et sœurs qui ont reçu la rémission des péchés devant Dieu continuent à vivre en s’aidant les uns les autres même dans les besoins de la chair. L’apôtre Paul nous a dit de faire le bien, encore plus à ceux qui sont dans la foi (Galates 6:10).
Nous qui sommes devenus le peuple de Dieu devons être ceux qui s’aiment et se chérissent les uns les autres, être généreux, obéir aux commandements de Dieu, croire en la Parole de Dieu, adorer Dieu par la foi, et nourrir les gens. Maintenant même, nous faisons ces œuvres. Je rends grâces au Seigneur qui nous a permis de faire ces œuvres. Il est dit que les justes auront la vie éternelle, mais les pécheurs auront les tourments éternels. Faire le bien envers ceux qui ont reçu la rémission des péchés c’est faire la volonté de Dieu. Et, si quelqu’un fait le bien et est vertueux envers ceux qui ont reçu la rémission des péchés, cette personne recevra des bénédictions de Dieu.
Le Seigneur a promis à Abraham:
“Je bénirai ceux qui te béniront,
Et je maudirai ceux qui te maudiront;
Et toutes les familles de la terre seront bénies en toi” (Genèse 12:3). Si quelqu’un fait le bien aux justes, cette personne recevra des bénédictions de Dieu, mais si quelqu’un fait le mal et des choses mauvaises aux justes, cette personne recevra la punition de Dieu.
C’est pour cela que nous devons faire le bien, encore plus aux justes. Même si cette personne n’est pas née de nouveau, quand la personne fait du bien aux justes, elle recevra des bénédictions. Les œuvres que ceux qui sont nés de nouveau font devant Dieu sont les œuvres de transmettre l’évangile de l’eau et de l’Esprit à tous les gens du monde entier, et de nourrir, vêtir, et prendre soin d’eux spirituellement. Pour cette raison, vous et moi devons faire ces œuvres par la foi, et prier Dieu de nous donner le pouvoir de faire ces œuvres. Je rends grâces à Dieu qui nous a permis à vous et moi de faire ces œuvres précieuses.