Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 25-7] Ce qui est fait aux justes de l’Église du Seigneur est fait au Seigneur (Matthieu 25:31-46)

Ce qui est fait aux justes de l’Église du Seigneur est fait au Seigneur
(Matthieu 25:31-46)
“ Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs ; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ; j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. Les justes lui répondront : Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire ? Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli ; ou nu, et t’avons-nous vêtu ? Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ? Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites. Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu Éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. Ils répondront aussi : Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté ? Et il leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites. Et ceux-ci iront au châtiment Éternel, mais les justes à la vie éternelle.”

 

Discernement

 
Notre Seigneur dit qu’aux derniers jours où Il reviendra sur la terre avec Ses anges, Il s’assiéra sur Son trône blanc de gloire, rassemblera les nations de la terre, et les séparera comme un berger sépare les brebis des boucs, mettant les brebis à droite et les boucs à gauche. Et Il dit qu’Il permettra aux gens à Sa droite d’hériter du Royaume préparé pour eux, ou, en d’autres termes, le Ciel. La raison pour laquelle Il leur donne la récompense du Ciel se trouve dans Ses paroles: “J’avais faim et vous m’avez donné à manger; j’étais nu et vous m’avez vêtu; j’étais malade et vous m’avez visité.”
Cela signifie que notre Seigneur considère toutes les choses faites pour le peuple de Dieu et leur soin comme étant faites pour Lui. Et Il déclare que les choses qui ne sont pas faites pour le juste peuple de Dieu n’est pas fait pour Lui. Donc, Il dit aux justes: “Quand j’avais faim, quand j’avais soif, quand j’étais en prison, quand j’étais malade, vous m’avez visité et avez pris soin de moi, donc vous aurez une récompense.” Et aux gens à Sa gauche, Il dit: “Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu Éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.”
Au verset 44, les gens de gauche ont demandé: “Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté?” Ces boucs de gauche, ceux qui croient selon leurs propres désirs, Lui demandent dans le mécontentement: “Quand ne t’avons-nous pas servi Seigneur? Quand n’avons-nous pas pris soin de toi? Nous avons tout fait. Nous avons tout fait pour toi. Quand ne t’avons-nous pas donné à boire quand tu avais soif ou pas pris soin de toi quand tu étais en prison? Nous avons tout fait. Quand ne l’avons-nous pas fait?” Vraiment, ces boucs de gauche ont essayé de servir le Seigneur à leur propre façon, mais le Seigneur n’a rien à voir avec eux parce qu’ils ne l’ont pas fait pour les justes; ils l’ont fait aux pécheurs qui étaient à leur goût.
Les choses faites au Seigneur sont celles qu’on fait à Ses enfants, les frères et sœurs de l’Église de Dieu, et les serviteurs de Dieu. Puisque les boucs ont fait ces choses aux pécheurs et non au Seigneur et aux justes, tous ces mérites ne sont d’aucune utilité. Le Seigneur jugera au dernier jour selon Sa parole: “ toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.” et “toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites.”
Nous sentons que nos cœurs sont renouvelés quand nous voyons ces paroles. Le Seigneur séparera clairement les brebis des boucs quand Il viendra sur la terre. Le Seigneur mettra les justes à Sa droite et les pécheurs à Sa gauche, comme les bergers séparent les brebis des boucs. Et Il jugera. Il dira aux justes: “Quand j’avais faim et étais destitué, vous m’avez donné à manger et vous m’avez visité quand j’étais en prison et malade.” Puis, les justes demanderont: “Quand t’avons-nous fait cela Seigneur?” Aussitôt que nous dirons que nous ne L’avons pas servi de la sorte, Il dira: “Ce que vous avez fait pour le juste, vous l’avez fait pour Moi, donc vous méritez d’hériter du Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde”, et Il nous donnera cette récompense. Il donne la vie éternelle aux justes de cette façon, et les pécheurs ont la sentence du feu éternel.
Nous qui sommes nés de nouveau devons reconnaître l’Église de Dieu et savoir que ce que nous faisons à l’Église (c.à.d. servir l’Église, prendre soin des âmes, s’unir à l’Église pour servir les frères et sœurs, et accomplir la volonté du Seigneur) est fait pour le Seigneur. Nous devons avoir ce genre de foi. L’œuvre que nous faisons maintenant dans l’Église de Dieu est faite pour le Seigneur. Il traite l’œuvre que l’église de Dieu fait aux justes comme une œuvre faite pour Lui, et donne des récompenses. Nous nous unissons maintenant à l’Église de Dieu, prenons soin des justes, nous intéressons à eux, prions pour eux. Nous nous disons fréquemment les uns aux autres de nous unir à l’Église. Et ces paroles sont très importantes. Les dons que vous avez faits pour le Royaume du Seigneur doivent être utilisés pour le salut des âmes et devenir un bénéfice pour le peuple de Dieu.
C’est parce que tout ce que vous faites pour les justes est fait pour Lui. Donc, nous devons discerner quelle est l’Église de Dieu, et si vous trouvez l’église de Dieu, vous devez vous y unir. Le Seigneur dit: “Ce qui est fait au juste m’est fait à moi. Ce qui est fait au plus petit des justes m’est fait à moi.” Toutes les choses que nous faisons dans cette Église née de nouveau est fait au Seigneur. Vraiment, les choses que nous faisons dans cette Église pour servir le Seigneur ne sont pas faites pour les autres. Elles sont faites pour le Seigneur. Prendre soin du peuple de Dieu est fait pour le Seigneur. 

 

Quelle est l’œuvre faite au Seigneur?

 
Les responsables prennent vraiment soin de vous dans l’Église, mais en réalité ils ne prennent pas seulement soin de vous; ils font le travail pour le Seigneur. Vous, aussi, faites attention à l’Église, pourvoyez aux parties insuffisantes, et prenez soin des frères et sœurs, ces choses deviennent en fait des choses faites au Seigneur. Après que vous ayez reçu le salut, vous devez décider d’unir votre cœur à l’Église de Dieu en la reconnaissant et en discernant où vous devez servir, qui vous devez servir, et à qui vous devez vous unir pour travailler. Je pense que la personne qui a fixé ses pensées correctement a vraiment choisi un chemin béni. 
Frères et sœurs, même si une personne qui a reçu le salut va dans une église de pécheurs, donne de l’argent, et est loyale jusqu’à la mort, c’est inutile. Si vous êtes vraiment devenu juste, vous devez vous unir à l’Église de Dieu. Après être né de nouveau, l’on prend soin de vous dans l’Église plus que vous ne servez l’évangile au départ. Cependant, peu importe combien vous êtes faible et insuffisant, vous avez beaucoup d’occasion d’être en mesure de servir le Seigneur si vous êtes dans l’Église. C’est vraiment une bénédiction pour vous de pouvoir servir l’Église des justes. Puisque nous sommes capables de servir le Seigneur, c’est vraiment une bénédiction pour nous. Le Seigneur dit qu’Il fera cela aux derniers jours, et c’est ce qu’Il fera vraiment. 
Nous sommes nés de nouveau et vivons notre foi maintenant. Donc quand vous faites une petite chose à vos frères et sœurs dans l’Église, vous le faites au Seigneur. Vous ne le faites pas aux autres. C’est fait pour vous et le Seigneur. Oui. Toutes ces choses faites dans l’Église ne sont pas vos œuvres personnelles mais l’œuvre du Seigneur, et puisque je crois que les choses faites aux frères et sœurs sont aussi des choses faites au Seigneur, je n’ai absolument aucun désir de recevoir la louange des gens. Il n’y a pas besoin de recevoir leur reconnaissance. Quand je le fais pour le Seigneur, Il me donnera une récompense, et puisque je fais partie du peuple de Dieu, il est naturel que je fasse des choses pour Son peuple pour qu’il puisse prospérer. Peu importe que vous ayez une récompense ou pas; il convient aux justes nés de nouveau de travailler pour les justes. Vous et moi ne le faisons pas pour les pécheurs; nous espérons que les pécheurs vont bien, et il est bon de consacrer nos cœurs à cela. Donc, vous et moi sommes vraiment des gens bénis. 
Ceux qui ont reçu la rémission des péchés mais dont le cœur est fermé et qui détestent soumettre leur cœur sont prompts à quitter l’Église de Dieu. Et ils vont dans les mauvaises églises, donnent leur argent, et font des choses prépondérantes pour que les gens les appellent “diacre”. Vous devez savoir combien c’est stupide de faire cela. C’est vraiment stupide. Je ne peux décrire combien c’est stupide. Combien est-il mauvais d’être de ces gens qui ne travaillent pas pour leur propre famille, ou combien mauvaise est une vie de foi qui n’est pas pour le Seigneur?
Il y a deux sortes de gens dans ce monde. Il y a des brebis, et il y a des boucs. Il y a des gens qui sont nés de nouveau, et il y a des gens qui ne le sont pas. Et il y a aussi deux sortes d’églises. Il y a les églises des justes, et il y a les églises des pécheurs. Et il y a deux sortes de services dans le christianisme. L’un sert Dieu, et l’autre sert le Diable.
Dieu donne la vie éternelle aux justes, et Il donne le feu éternel à ceux qui servent le Diable ou, en d’autres termes, aux pécheurs. Il donne la vie éternelle aux justes. Si nous regardons au passage des Ecritures d’aujourd’hui, il est plus que certain que tous les services faits dans l’Église sont vraiment des services pour le Seigneur. Quand vous prenez soin des âmes dans l’Église et diffusez l’évangile, ces choses sont aussi des services pour le Seigneur. Le faire c’est soutenir la volonté du Seigneur. Il est bon qu’une âme reçoive la rémission de ses péchés. L’on peut se demander si c’est bon ou non pour le Seigneur, mais le fait qu’ils reçoivent la rémission des péchés c’est faire Sa volonté. Donc, travailler pour l’évangile c’est servir le Seigneur. Diffuser l’évangile et faire l’œuvre de Dieu c’est pour le Seigneur. Nous devons savoir combien le chemin où nous sommes entrés est béni et combien la vie que nous menons est bénie. Je suis très reconnaissant à Dieu de ce que le Seigneur nous ait permis de faire l’œuvre de Dieu, nous ait permis de vivre dans l’Église, et nous ait permis de vivre pour l’évangile.
Vraiment, si nous avions juste raté un peu la cible nous aurions pu servir le Diable jusqu’à recevoir le feu éternel, alors combien sommes-nous heureux? Combien est-ce heureux que nous servions le Seigneur, et que toutes les choses que nous faisons soient un service pour Lui? N’est-il pas heureux et digne que tout ce que vous et moi faisons ne soit pas pour les gens mais pour le Seigneur? Où pourrions-nous aller ailleurs pour faire ce genre d’œuvre certaine?
Comment sont les gens du monde? Ils ne s’occupent pas des autres comme une fin en soi, mais comme un moyen. S’il y a de la valeur dans le fait de les utiliser, ils les traitent bien, mais s’ils pensent qu’il n’y a aucun bénéfice, ils les traitent froidement et rompent leur relation. Mais ceux qui sont nés de nouveau ne font pas cela. Même si ceux qui sont nés de nouveau ont aussi la même nature pécheresse, puisqu’ils ont l’Esprit dans leur cœur, ils veulent protéger les gens qui sont faibles quand ils les voient, ils veulent réconforter les gens qui ont l’esprit blessé, et ils veulent aider les gens à recevoir le salut en diffusant l’évangile quand ils voient des gens oppressés par le péché.
Frères et sœurs, j’espère que vous savez que toute l’œuvre que nous faisons dans l’Église est faite pour Dieu. Vivre des vies de foi, diffuser l’évangile, et servir l’Église se fait pour le Seigneur. C’est ainsi pour vous et moi. Cela n’est pas fait pour les gens. Le Seigneur établir les justes à Sa droite et dit: “Vous m’avez servi ainsi et m’avez visité.” La chose qui plaît le plus au Seigneur c’est la proclamation de l’évangile. Il dit: “Vous avez combattu les menteurs pour moi et avez travaillé pour moi. Donc, entrez et héritez du Royaume que j’ai préparé pour vous depuis la fondation du monde.” Au temps dernier, Il nous donnera ce Royaume. Nous entrerons dans ce Royaume pour y vivre après l’avoir reçu. Cela ressemble à un conte, mais comment pouvons-nous le nier maintenant que nous y avons cru?
Il est écrit: “Or, la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas” (Hébreux 11:1). Si vous croyez que c’est vrai, ce sera vraiment accompli. Nous faisons maintenant une réunion de réveil sous le titre: “La rémission des péchés par la Parole seule.” Il y a longtemps, nous avions utilisé ce titre pendant un temps. C’est vrai. Le Seigneur nous dit d’hériter du Royaume préparé pour les justes depuis la fondation du monde. Ce Royaume c’est le Ciel. C’est le Royaume du Ciel. Il y a une cité sainte préparée pour les justes et le peuple de Dieu. Cette cité c’est le Ciel. 

 

La vie qui proclame l’évangile est une vie spirituelle

 
Frères et sœurs, diffusez l’évangile pour le Seigneur, soutenez Sa volonté, et diffusez l’évangile à vos familles aussi. Diffuser l’évangile est ce qui rend le Seigneur le plus heureux. Le but de notre vie sur la terre après que vous et moi ayons reçu le salut est de prêcher l’évangile. Dieu, voulant sauver une âme de plus et lui permettre d’entrer dans la cité sainte, nous garde vous et moi en vie dans ce monde. Alors que vous et moi vivons, donc, nous devons soutenir la volonté de Dieu et faire l’œuvre du Seigneur qui rend Dieu heureux. C’est-à-dire que nous devons diffuser l’évangile dans nos familles et aussi à ceux qui n’ont pas de lien physique avec nous. 
Puisque le Seigneur veut sauver ne serait-ce qu’une âme de plus, nous devons diffuser l’évangile pour le Seigneur même aux gens avec qui nous n’avons rien à voir. L’œuvre de la diffusion de l’évangile est l’œuvre la plus bénie et la meilleure. L’une des choses que le Seigneur récompense le plus c’est l’œuvre de la diffusion de l’évangile. C’est l’œuvre qui rapatrie les gens de Dieu qui ont été pris par le Diable. Donc, Dieu regarde cette œuvre comme l’engagement le plus précieux et donne le plus de bénédictions aux gens qui vivent pour cet évangile.
Frères et sœurs, nous devons proclamer l’évangile, sauver les âmes, et faire tous les efforts pour cette mission précieuse pendant que nous vivons sur la terre. À chaque fois que nous en avons l’occasion, nous devons diffuser l’évangile aux âmes. Nous devons sauver les âmes. Si nous ne faisons pas l’œuvre du salut des âmes, il n’y aura pas de sens à nos vies. Puisque c’est une œuvre vraiment précieuse, nous devons mettre le but de notre vie dans le salut des âmes en diffusant cet évangile et en vivant dignement. Alors que nous vivons dans ce temps que Dieu nous a donné, diffusons l’évangile ne serait-ce qu’à une seule âme de plus.
Je pense qu’il n’y a vraiment rien de pire que le fait que vous et moi ne diffusions pas l’évangile pendant que nous vivons. La personne qui a reçu un talent ne l’a-t-elle pas enterré pour seulement le rendre au Seigneur en disant: “Le voici” quand Il est venu? Le Seigneur a donné une sentence à ce genre de personnes: “Jetez ce serviteur inutile dans les ténèbres du dehors. Où il y aura des pleurs et des grincements de dents.” Le fait que vous ayez reçu un talent mais l’ayez caché en terre c’est recevoir le salut pour vous-même seulement et ne jamais montrer que vous l’avez reçu. Ce genre de personne est une plaie aux yeux de Dieu. 
Frères et sœurs, peu importe combien nous sommes faibles physiquement, vivons en fixant clairement notre but. Vous et moi devons vivre pour l’évangile. Vivons en décidant clairement qu’à la fin, “nous devons vivre pour proclamer l’évangile, pour l’Église de Dieu, et pour le bénéfice des âmes dans le monde entier.” Vraiment, vous et moi sommes faibles physiquement, mais Dieu nous a conduit sur le chemin béni des justes. Et Il a préparé une vie juste pour nous pour que nous vivions dignement. Au delà de ce qu’on peut exprimer, Dieu nous a donné l’Église, nous a permis de travailler dans l’Église, et nous a donné des devoirs pour que nous vivions des vies parfaitement justes, et Il a tout préparé pour que nous puissions travailler pour l’évangile. 
Nos vies à vous et moi sont les plus bénies. Si moi, aussi, je n’avais poursuivi que mon propre profit après avoir reçu le salut, je serais simplement resté dans la maison de mes parents qui géraient un énorme centre de retraite. Je serai devenu le responsable de ce centre de retraite, j’aurais bien vécu et bien mangé physiquement, extorqué de l’argent aux gens en leur imposant les mains. Mais ce genre de vie est maudit. Une vie qui ne travaille pas pour le salut des autres après avoir reçu son propre salut est maudite. Dieu nous a conduits à vivre pour le salut des autres âmes. Dieu qui a conduit Abraham nous conduit aussi vous et moi pour vivre pour le Seigneur. Dieu nous sauve pour que nous puissions travailler pour l’évangile du Seigneur, et Il nous a placés dans l’Église. Je ne peux expliquer combien c’est une bénédiction certaine; je crois que Dieu nous a donné de grandes bénédictions. 

 

Frères et sœurs, menez-vous une vie bénie?

 
Parfois, nous sommes affligés à cause de nos faiblesses. C’est à cause de nos faiblesses individuelles. Cependant, le Seigneur est si grand qu’Il nous a complètement sauvés même de ces faiblesses pour que nous puissions vivre en Le servant correctement même si nous sommes insuffisants, et Il a ouvert la voie pour que nous menions des vies justes. C’est l’Église, l’Église de Dieu. C’est seulement dans l’Église de Dieu, seulement en vivant unis à l’Église que Dieu nous a permis de vivre cette vie bénie et juste. Si nous avons seulement la pensée que nous devons vivre pour le Seigneur et l’évangile, Dieu nous donne l’Église et Sa parole pour que nous vivions pour le Seigneur, et Il nous donne toutes les circonstances qui nous permettent de Le servir. Je suis vraiment reconnaissant pour cela.
Je crois que vous êtes vraiment des gens bénis. Je crois que moi, aussi, je suis vraiment une personne bénie. Certaines personnes me maudissent, et mes amis me méprisent et m’appellent fou. Ils disent: “Tu es un idiot. Tu es vraiment un idiot. Pourquoi? Tu jettes tout ce que tu as. Dis que tu détestes ça, puis sors implanter une église comme tu veux. Pourquoi les te fais-tu insulter par les gens et persécuter. Si tu n’es ni un idiot ni un malade mental, comment peux-tu faire ce que tu fais?”
Mais je ne suis pas un idiot. Puisque c’est un certain chemin béni, puisque c’est le chemin qui reçoit les bénédictions de Dieu, puisque c’est le chemin qui transmet des bénédictions à d’autres personnes, puisque c’est l’œuvre qui partage les bénédictions, je l’ai choisi. Parfois, les gens qui n’ont pas l’évangile me traitent aussi de tous les noms. Ils disent: “Cet imbécile est un idiot et un fou”, et ils me regardent et disent: “Je ne sais pas pourquoi il fait cela. Je ne sais pas pourquoi il dit qu’il fera selon la Parole et gère son église avec un tel entêtement. S’il sert avec une telle rigidité, beaucoup de gens ne viendront pas. Et ils ne donneront pas beaucoup d’argent. Et les gens des autres dénominations détesteront qu’il donne de tels sermons.”
Les gens dans notre Église qui ont reçu la rémission de leurs péchés récemment me détestent aussi. Les gens dans l’Église se méprennent et demandent pourquoi je fais en sorte que des gens qui viennent de recevoir la rémission des péchés et se sont habitués à venir à l’Église cessent de venir en raison de mes cris quand je donne mes sermons. Puisque nous servons tous le Seigneur, non les gens, il me suffit de faire selon ce que le Seigneur dit et ce qui Le rend heureux. C’est suffisant de Lui plaire seulement. Si vous Le rendez heureux, peu importe ensuite si les gens vous aiment ou peuvent vous comprendre. Pourquoi? Parce que ce ne sont pas les gens qui me donnent des récompenses. C’est parce que je n’espère pas leur récompense non plus. Et il y a vraiment des gens qui veulent obtenir un bénéfice de moi, et s’ils pensent que je ne leur suis pas bénéfique, ces gens m’abandonneront un jour. Puisque vous et moi ne faisons pas les choses pour les gens ni ne les servons, nous sommes très bénis. 
 


Frères et sœurs, vivez-vous vraiment pour le Seigneur? 

 
Nous avons imprimé récemment 3000 exemplaires de notre nouveau livre et cela a coûté environ 3200$. C’est juste le prix de l’impression, et bien sûr, il y a beaucoup de dépenses qui n’étaient pas dans le budget. Comme notre service de la littérature a fait directement tout le travail, de la couverture à toute la saisie et de l’édition du contenu à la préparation, si nous l’avions fait en donnant toutes ces parties à nos ouvriers extérieurs, il y aurait eu plusieurs fois autant de dépenses. En tous cas, nous avons utilisé ce petit montant et avons fait 3000 exemplaires de nos livres. S’il y a 3000 livres, nous pouvons les partager avec 3000 étrangers dans le monde anglophone. Nous pouvons partager ces livres à tout le monde, qu’il croie en Jésus ou non.
N’est-ce pas un travail vraiment béni? Dieu nous a permis de vivre des vies capables de servir le Seigneur. Le Seigneur nous a permis d’être en mesure de vivre cette vie bénie. Alors, pourquoi quelqu’un abandonnerait-il ce genre de vie? Si nous vivons ce genre de vie, nos propres vies et les vies des autres deviennent abondantes, et nous recevons l’amour du Seigneur. Donc nous sommes parfois incompris et sommes traités de tous les noms par nos familles, nos amis, les gens autour de nous, et les pécheurs en menant une vie bénie après avoir reçu le salut.
Mais nous ne nous en occupons pas du tout. Pourquoi? C’est parce que cette vie est la vie juste. Après la mort, aussi, le Seigneur nous ramènera à la vie pour ramener les justes ou les brebis à Sa droite et les pécheurs ou les boucs à Sa gauche. Frères et sœurs, croyez-vous que le Seigneur vous placera à Sa droite que vous viviez ou soyez mort, dormiez pour un temps ou vous leviez? Oui, j’en suis certain. Que nous dira le Seigneur à ce moment-là? Il nous dira d’entrer dans le Royaume préparé pour nous depuis la fondation du monde. Et Il nous dira à vous et moi: “J’avais faim et vous m’avez donné à manger; j’étais malade et vous m’avez visité; j’étais en prison et vous êtes venus vers moi.” Puis, que Lui dirons-nous? Nous demanderons: “Seigneur, quand t’avons-nous visité ou t’avons-nous donné à manger quand tu avais faim?” Le Seigneur dira: “Ce que vous avez fait au plus petit de ceux qui ont reçu le salut quand vous étiez sur la terre, c’est à Moi que vous l’avez fait. Ce que vous avez fait aux gens et à l’Église de Dieu, c’est aussi à Moi que vous l’avez fait.”
Ne serons-nous pas hébétés quand nous entendrons ces paroles de Sa part? Nous pourrions même dire: “Non, il n’y a rien que j’aie fait pour toi Seigneur.” mais nous avons clairement fait ces choses au Seigneur. Que nous fassions quelque chose au dernier de ceux-là ou au plus grand, tout ce que nous faisons pour prendre soin des frères et sœurs par amour et pour intervenir spirituellement dans leur vie est fait au Seigneur. Le Seigneur dit: “Si vous menez ce genre de vie, vous recevrez Mon amour, je recevrai de plus en plus de gloire, et vous recevrez davantage de bénédictions.” Toute l’œuvre que nous faisons est faite pour le Seigneur. Nous ne sommes pas encore morts, et nous ne sommes pas encore à la droite du trône de jugement du Seigneur, mais nous menons une vie bénie devant Dieu par la foi. Nous menons une vie par la foi qui rend le Seigneur heureux.
Nous sommes éveillés au fait que: “Oh, notre église est l’Église de Dieu! Le Seigneur est notre Roi, et la Parole de Dieu est la vie pour nous. Dieu espère que nous cherchions Sa Parole et vivions selon elle, même si nous sommes insuffisants. Ce genre de vie Le rend heureux.” Une vie qui cherche ce réveil par la foi est bénie. Vous et moi avons parfois des temps difficiles et durs, aussi, à cause de nos situations individuelles, nos envies, et nos faiblesses. Cependant, nous devons vivre pour le Seigneur en nous unissant avec l’Église. Si nous vivons pour le Seigneur, notre avenir est garanti et le Seigneur reçoit la gloire. Les gens reçoivent le salut. Si vous ne vivez pas pour le Seigneur, c’est que vous vous opposez au Seigneur. Nous devons croire que chaque petite chose que nous faisons c’est pour le Seigneur.
Travaillez-vous pour le Seigneur? Vous le faites, n’est-ce pas? Oui, nous le faisons pour le Seigneur. C’est la foi correcte. C’est une croyance correcte. Nos sœurs parmi nous font cela, n’est-ce pas? Et je pense que vivre ce genre de vie est béni. C’est vraiment béni. Même si nous sommes insuffisants, nous diffusons l’évangile aux âmes et tendons à vivre une vie qui les soutient en travaillant pour l’évangile. Cette vie pour l’évangile est pour le salut non seulement de notre propre peuple mais aussi pour les pécheurs du monde et c’est une vie bénie. La personne qui est née dans ce monde est qui vit la vie la plus bénie est une personne qui fait l’œuvre du salut des âmes avec l’Église et vit pour les autres enfants de Dieu en s’unissant à eux. Dieu nous a donné ce genre de vie. Le temps sera déjà passé pour la diffusion de l’évangile quand le Seigneur dira: “J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger; j’étais en prison et vous m’avez visité. De plus, quand vous l’avez fait au plus petit de Mes frères, vous l’avez fait pour Moi.” C’est le moment où Il exercera le jugement final.
Notre Seigneur dit que la personne qui diffuse l’évangile “brillera comme le soleil” (Matthieu 13:43). Et l’Ancien Testament dit aussi que la personne qui aide les gens à recevoir la rémission de leurs péchés et ramène beaucoup de gens à la justice brillera comme les étoiles (Daniel 12:3). Ceux qui sont fidèles au Seigneur sont décrits comme ceux qui “brillent comme le soleil” dans le Nouveau Testament, et “brillent comme les étoiles” dans l’Ancien Testament. Cela signifie que les justes brillent pour toujours. Le Seigneur donne ce genre de récompense à ceux qui travaillent pour l’évangile.
Dieu nous a permis à vous et moi de mener ce genre de vie. J’espère que vous croyez cela et vivez par la foi. Et j’espère que vous vivez pour le salut des âmes. Peu importe combien vous traitez bien les gens temporairement, cela ne dure pas longtemps. Disons que vous avez rempli l’estomac d’un mendiant une fois. C’est terminé une fois qu’il passe aux toilettes une seule fois. Mais si vous diffusez l’évangile aux gens et les aidez à recevoir le salut, cela brillera pour toujours. C’est quelque chose dont on se rappellera.
La femme de mauvaise réputation dans le quartier est venue devant Jésus, a apporté un flacon d’albâtre d’huile parfumée, et l’a versé sur Sa tête. Elle a brisé le vase d’huile de grand prix, de nectar, et a oint Jésus avec le tout. Jésus a dit que ce que la femme avait fait serait un mémorial pour elle partout où l’évangile serait prêché (Matthieu 26:13). Cette femme a mené une vie qui est très bénie. Elle a brisé le flacon et L’a oint. Le flacon était tout ce qu’elle avait gagné. Donc cela signifie qu’elle s’est brisée elle-même et a servi le Seigneur. Elle a mené une vie pour Lui après avoir reçu la rémission des péchés de la part du Seigneur.
Nous ne devons pas seulement regarder nos faiblesses physiques; nous devons mener une vie renonçant à nous-mêmes pour l’évangile. Et nous devons percevoir que cette génération est celle du temps de la fin, discerner ce qui est spirituel et ce qui est physique, et devenir des gens qui utilisent la plupart de leur force pour les choses spirituelles. Nous devons considérer que Dieu nous a donné des bénédictions et être reconnaissants pour cela, avoir foi en le fait qu’Il nous a donné des vies très bénies, et aller vers le Seigneur après avoir mené le restant de nos vies bénies.