Sermons

Sujet 13: L’Evangile de Matthieu

[PARTIE 26-1] Donnez un flacon d’albâtre d’huile parfumée au Seigneur (Matthieu 26:1-29)

Donnez un flacon d’albâtre d’huile parfumée au Seigneur
(Matthieu 26:1-29)
“ Lorsque Jésus eut achevé tous ces discours, il dit à ses disciples: Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours, et que le fils de l’homme sera livré pour être crucifié. Alors les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple se réunirent dans la cour du souverain sacrificateur, appelé Caïphe, et ils délibérèrent sur les moyens d’arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir. Mais ils dirent : Que ce ne soit pas pendant la fête, afin qu’il n’y ait pas de tumulte parmi le peuple. Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme s’approcha de lui, tenant un vase d’albâtre, qui renfermait un parfum de grand prix ; et, pendant qu’il était à table, elle répandit le parfum sur sa tête. Les disciples, voyant cela, s’indignèrent, et dirent : À quoi bon cette perte ? On aurait pu vendre ce parfum très cher, et en donner le prix aux pauvres. Jésus, s’en étant aperçu, leur dit : Pourquoi faites-vous de la peine à cette femme ? Elle a fait une bonne action à mon égard ; car vous avez toujours des pauvres avec vous, mais vous ne m’avez pas toujours. En répandant ce parfum sur mon corps, elle l’a fait pour ma sépulture. Je vous le dis en vérité, partout où cette bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu’elle a fait. Alors l’un des douze, appelé Judas Iscariot, alla vers les principaux sacrificateurs, et dit : Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai ? Et ils lui payèrent trente pièces d’argent. Depuis ce moment, il cherchait une occasion favorable pour livrer Jésus. Le premier jour des pains sans levain, les disciples s’adressèrent à Jésus, pour lui dire : Où veux-tu que nous te préparions le repas de la Pâque ? Il répondit : Allez à la ville chez un tel, et vous lui direz : Le maître dit : Mon temps est proche ; je ferai chez toi la Pâque avec mes disciples. Les disciples firent ce que Jésus leur avait ordonné, et ils préparèrent la Pâque. Le soir étant venu, il se mit à table avec les douze. Pendant qu’ils mangeaient, il dit : Je vous le dis en vérité, l’un de vous me livrera. Ils furent profondément attristés, et chacun se mit à lui dire : Est-ce moi, Seigneur ? Il répondit : Celui qui a mis avec moi la main dans le plat, c’est celui qui me livrera. Le Fils de l’homme s’en va, selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne fût pas né. Judas, qui le livrait, prit la parole et dit : Est-ce moi, Rabbi ? Jésus lui répondit : Tu l’as dit. Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez-en tous ; car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés. Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père. ” 
 

Jésus Christ savait tout au sujet de ce qui devait lui arriver à l’avenir. Donc, Il dit à Ses disciples: “Je serai livré aux souverains sacrificateurs pour être crucifié.” Quand la Pâque était proche, les souverains sacrificateurs et les dirigeants religieux d’Israël se sont assemblés au Temple et ont comploté pour Le tuer. La Pâque pour les Israélites était un grand jour festif pour célébrer le fait qu’ils avaient été libérés d’Égypte. Comme les criminels sont amnistiés donc libérés de prison le jour de la fête nationale dans notre pays tel que le Jour de l’Indépendance, à cette époque en Israël, il y avait une coutume de libérer un criminel dans un tel grand jour festif comme la Pâque. Par contre, cela peut être une coutume d’exécuter des criminels terribles ouvertement aussi. À cause d’une telle coutume, les souverains sacrificateurs ont essayé de tuer Jésus pendant la Pâque. Jésus connaissait ce complot à l’avance. Donc, Jésus dit à Ses disciples: “Je serai vendu aux gens pendant la Pâque comme l’Agneau sacrificiel.”
Quand Jésus était à Béthanie avec Ses disciples à la maison de Simon le lépreux, une femme est venue à Lui avec un flacon d’albâtre d’une huile parfumée très couteuse, et elle l’a versé sur la tête de Jésus pendant qu’Il prenait Son repas. Jésus est resté tranquille. À ce moment là, cette huile était comme un parfum de France, qui est considéré comme le meilleur. La femme a versé cette huile sur la tête de Jésus sans retenue, ce qui a libéré un fort parfum qui se diffusait dans toute la pièce en un rien de temps. Peut être que l’huile a coulé le long des cheveux de Jésus. Le parfum de l’huile devait remplir la pièce et agir sur les gens. 
Alors que Jésus est resté tranquille, le visage des disciples de Jésus se sont fermés à cause de la colère. Les disciples ont repris cette femme en disant: “ À quoi bon cette perte ? On aurait pu vendre ce parfum très cher, et en donner le prix aux pauvres.” Les disciples pensaient que la femme était certainement folle quand ils ont vu qu’elle avait versé l’huile parfumée couteuse sur la tête de Jésus. Alors qu’elle a vidé un flacon d’albâtre d’huile parfumée, qui a mouillé le visage de Jésus et a coulé sur sa nuque, Jésus est resté calme, cependant, Ses disciples étaient indignés. Plutôt, Jésus dit à Ses disciples qui étaient indignés: “ Pourquoi faites-vous de la peine à cette femme ? Elle a fait une bonne action à mon égard ; car vous avez toujours des pauvres avec vous, mais vous ne m’avez pas toujours. En répandant ce parfum sur mon corps, elle l’a fait pour ma sépulture. Je vous le dis en vérité, partout où cette bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu’elle a fait.”
Cette femme savait que Jésus allait bientôt mourir. Elle savait que Jésus mourrait à la Croix en prenant tous nos péchés et en sauvant l’humanité, donc elle a préparé Sa sépulture. Habituellement, quand un homme meurt, il y a des odeurs. Cependant, il ne sent pas mauvais après qu’on ait versé de l’huile parfumée sur son corps. C’était la façon d’enterrer des Juifs. Donc, cette femme a versé l’huile parfumée sur Jésus et Il en a parlé en bien. La pensée de la femme correspondait à la pensée de Jésus Christ. Jésus dit qu’Il serait trahi et vendu par les gens à la Pâque. Par conséquent, la femme vint à ce moment-là et versa l’huile parfumée sur Sa tête. En fait, la femme voulait que la bonne nouvelle, qui proclamait que Jésus la sauverait ainsi que toute l’humanité des péchés en recevant le baptême et en mourant à la Croix, soit prêchée à tous les gens. Donc, elle versa l’huile parfumée sur Sa tête avec un cœur reconnaissant. Puisque cette femme avait fait tout cela pour servir l’évangile, Jésus dit: “Partout où cet évangile sera prêché dans le monde entier, ce que cette femme a fait sera aussi dit en mémoire d’elle.”
Ici, un autre homme, Judas est mentionné. Il est l’un des douze disciples de Jésus, mais est allé vers les souverains sacrificateurs et a vendu Jésus pour trente pièces d’argent après cela. Il a dit aux souverains sacrificateurs: “Combien me donnerez-vous si je vous livre mon maître que vous recherchez?” “Nous te donnerons trente pièces d’argent.” “Marché conclu! C’est Jésus que j’embrasserai quand vous arriverez.” Judas reçut trente pièces d’argent à ce moment-là et partit. Notre Seigneur ne savait-Il pas cela? Notre Seigneur est Dieu. Il savait tout au sujet de quand et comment Il allait mourir. Assurément, le Seigneur savait ce que Judas allait faire à l’avenir. 
Jésus dit à Ses disciples: “Allez dans la ville vers un homme, et dites-lui de me préparer une table, car je veux y manger la Pâque.” Quand les disciples ont dit à l’homme ce que Jésus avait demandé, l’homme prépara le pain et le vin pour la Pâque et invita Jésus et Ses disciples. En mangeant, Jésus dit alors: “L’un d’entre vous me trahira.” Les disciples devinrent très anxieux. Ils étaient excessivement dans l’inquiétude, et chacun d’entre eux se mit à Lui dire: “Seigneur, est-ce moi?” Puis, Jésus dit: “Celui qui a mis sa main avec moi dans le plat me trahira.” C’est Judas qui tenait le pain avec Jésus à ce moment-là. Donc, Judas dit: “Est-ce que ce sera moi?” et Jésus lui dit: “Tu l’as dit.” Quelle parole définitive est-ce? Judas avait déjà comploté de trahir Jésus et avait reçu de l’argent pour cela. Maintenant que la Pâque arrivait, il allait vendre Jésus, mais Jésus savait déjà tout. Même Jésus dit directement: “c’est toi qui vas me trahir”, mais Judas prétendit jusqu’à la fin qu’il n’en savait rien. Puisque Jésus connaissait même sa méchanceté, Il dit: “Il aurait été préférable à cet homme de ne jamais être né.”
Nous devons savoir qu’il y a des gens qui font les choses spirituelles pour servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et qu’il y a des gens qui trahissent Jésus comme Judas. Intentionnellement ou non intentionnellement, les gens tendent à être séparés en deux groupes: “Vais-je satisfaire mes désirs de la chair en trahissant Jésus? Ou vais je prêcher l’évangile de Jésus?” À quel groupe appartenez-vous? Êtes-vous l’un de ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, prêchent cet évangile, et sauvent les âmes? Ou êtes-vous de ceux qui trahissent Jésus? En fait, nous devons nous questionner sur ces choses. 
Il y a beaucoup de gens comme Judas qui ont trahi Jésus. Non seulement Judas, mais il y a aussi beaucoup de gens qui n’auraient pas dû naître. Il y a les souverains sacrificateurs et les dirigeants religieux qui ont une vie spirituelle sans être nés de nouveau, et il y a des gens qui trompent Jésus comme Judas qui a vendu Jésus pour trente pièces d’argent. Mes chers saints, il y a des gens dans le monde qui trahissent Jésus et des gens qui servent et prêchent l’évangile de l’eau et de l’Esprit. L’homme ne peut faire autrement qu’appartenir à l’un de ces deux groupes, mais les gens qui ne sont pas nés de nouveau sont principalement dans la position de vendre Jésus. À cette époque, il y a tant de moyens de vendre Jésus. Beaucoup de dirigeants religieux écrivent des livres et les vendent sans connaître l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ou deviennent riches en extorquant de l’argent sous prétexte du nom de Jésus.
Par exemple, un certain dirigeant chrétien célèbre prêche au Centre de Télédiffusion Chrétienne en disant: “Je vais aider les pauvres en établissant une fondation missionnaire, pour cela je devrais avoir environ cent mille mètres carrés de terrain et environ dix mille mètres carrés de bâtiments.” Alors parmi l’audience, les personnes qui veulent vraiment servir le Seigneur comme cette femme de Béthanie diront: “Je donnerai mon terrain.” Alors la pensée de ce dirigeant religieux est ravie et prêche la fois suivante: “J’ai prié devant Dieu et quelqu’un m’a donné cent mille mètres carrés de terrain.” Et maintenant, il dit ouvertement: “j’ai reçu cent mille mètres carrés de terrain mais je ne peux pas construire parce que je n’ai pas d’argent pour cela. J’aimerais que quelqu’un donne pour cela.” Si quelqu’un mendie comme cela au Centre de Télédiffusion Chrétienne, les gens qui veulent servir Jésus donnent de l’argent pour qu’il puisse construire. Ce dirigeant religieux se sent si bien de recevoir même cet argent et gère l’énorme fondation en son nom. 
Mes chers croyants, c’est seulement vendre Jésus. Pensons-y, nous qui sommes nés de nouveau, une fois encore. Trahissez-vous toujours Jésus après être né de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Ou servez-vous l’évangile de Jésus? Bien que nous qui sommes nés de nouveau ne puissions pas vendre Jésus ouvertement, il est néanmoins possible d’essayer de vivre pour notre chair et pour nous-mêmes comme Judas a essayé de bien vivre dans la chair avec trente pièces d’argent. 
Nous, nés de nouveau, nous tenons au croisement entre vivre pour la chair ou vivre en servant l’évangile. Parfois, même après être nés de nouveau, nous sommes prompts à penser en termes charnels: “Comment mon corps peut-il bien vivre?” Cependant, avec cette confusion, nous réalisons que servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit par la foi est la vie la plus heureuse. Si nous nous rappelons de la femme qui a brisé un flacon d’albâtre d’huile odorante pour servir l’évangile, nous devons avoir honte. Cette femme a offert tout ce qu’elle possédait en réserve pour son mariage, afin de servir l’évangile. Habituellement, les femmes israélites préparaient l’huile odorante comme capital pour le mariage. Donc, ce flacon d’albâtre d’huile odorante était son capital pour le mariage. 
Cette femme n’avait rien en particulier pour servir l’évangile, donc elle donna tout son capital pour le mariage au Seigneur. Basiquement, la foi de cette femme a une grande différence avec celle de Judas. Alors que Judas a obtenu trente pièces d’argent en trahissant Jésus, cette femme a perdu toutes ses possessions. Les gens s’inquiètent de leur vie après avoir été rachetés. Ce serait bon s’il y avait une façon secrète de vivre bien corps et esprit, mais il n’y a pas de tel secret en servant l’évangile. Donc, les justes nés de nouveau rencontrent le problème de savoir s’ils vivent pour la chair ou pour diffuser l’évangile. Ils sont affligés dans ce problème. 
Viendra un moment où nous devrons décider que faire dans nos vies après avoir été sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Cependant, il n’y a rien de quoi nous inquiéter sur la façon de vivre le restant de nos vies. Tout comme la vie de la femme qui a versé l’huile parfumée pour la question de l’évangile de Jésus, la vie qui donne tout pour l’évangile est la plus heureuse et la plus bénie. Alors que le parfum de l’huile parfumée s’est répandu dans toute la pièce, c’est la vie la plus bénie de permettre à l’évangile de l’eau et de l’Esprit de se diffuser dans le monde entier en rendant possible à tous les gens de recevoir la rémission des péchés. Vous et moi devons choisir si nous servons l’évangile de l’eau et de l’Esprit en donnant tout ce que nous avons, ou vivre seulement pour notre chair. 
Voulez-vous choisir la vie qui prend avantage de Jésus pour bien vivre dans la chair sans rien offrir devant Dieu avec la pensée: “Je serai une personne sans le sou si je donne tout ce que j’ai pour vivre pleinement pour l’évangile. Je ne dois pas faire cela”? Cependant, la fin de ce genre de vie est évidente. Mes chers croyants, vous devriez mieux savoir comment vivre correctement. Cette femme a versé toute l’huile parfumée sur Jésus, donc cette femme pouvait-elle encore se marier ou non? Elle le pouvait. Comme le Seigneur dit: “Quiconque veut mourir pour moi vivra, et ceux qui veulent vivre mourront”, le Seigneur prend la responsabilité des gens qui offrent tout ce qu’ils ont pour Lui. Je peux conclure sur la base de la façon dont j’ai vécu jusqu’à maintenant que beaucoup de mes partenaires ont vécu prospères quand ils ont voulu mourir, mais ceux qui voulaient vivre ont fini par mourir. Ceux qui ont dit: “Mince, je ne veux pas servir le Seigneur”, sont certainement morts. Cependant, ceux qui ont fidèlement servi le Seigneur en disant: “Je servirai le Seigneur même si je dois mourir en chemin” ont très bien vécu. Donc, la réponse à la façon dont nous devons vivre est évidente. 
Nous devons suivre le chemin de ce qu’elle a fait pour le Seigneur lorsque nous sommes au croisement. Nous ne rencontrons pas ces carrefours une seule fois dans nos vies. Nos pensées souffrent de ces croisements tous les jours. Puisque nous ne sommes pas des éphémères, dans notre vie, nous devons fixer nos pensées sur la façon dont nous allons vivre, encore et encore. C’est pour cela que nous devons délibérer sérieusement sur ce qui est juste. Et nous devons enseigner aux gens quel genre de vie est bon pour eux afin qu’ils prennent une bonne décision. Les gens ne peuvent pas prendre une décision définitive par eux-mêmes quand personne ne les guide. 
Il est bon pour nous, les enfants de Dieu qui sont nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, de vivre une vie comme la femme de Béthanie. Bien qu’il n’y ait pas beaucoup à offrir dans ce que nous avons, c’est la foi des gens qui servent l’évangile que nous voulons donner volontairement ainsi que tout ce que nous avons si le Seigneur le veut. Il est nécessaire pour les gens qui servent l’évangile de l’eau et de l’Esprit d’avoir la pensée qui dit: “Je donnerai tout si le Seigneur le veut”, et ceux qui servent l’évangile avec cette pensée sont ceux qui ont déterminé leur esprit. Et si nous vivons en servant cet évangile dans le Seigneur, Il pourvoit à nos nécessités et nous bénit abondamment en Son temps. De même, servir le Seigneur c’est tout comme mener notre vie entière en donnant et en recevant avec le Seigneur, comme un lanceur et un receveur donnent et reçoivent la balle au baseball. 
Dans le passage des Écritures d’aujourd’hui, tout ce qu’elle a fait pour Jésus était correct et plaisant. Nous devons croire que ses actes étaient corrects, et nous devons avoir la foi qui croit qu’il est juste de donner tout ce que nous avons si le Seigneur le veut. Après avoir reçu la rémission des péchés, je me suis tenu au croisement me demandant si je devais servir l’évangile en faisant des affaires ou servir l’évangile pleinement. Vraiment, je n’avais pas d’argent à ce moment là. Donc, après être né de nouveau, je m’inquiétais sérieusement si je devrais vivre comme ceci ou comme cela. J’avais vraiment des temps difficiles jusqu’à ce que je fixe mes pensées pour servir l’évangile entièrement. Je sais que c’est aussi très dur pour vous de prendre la bonne décision. Cependant, maintenant, le Seigneur veut que nous donnions notre corps, esprit, et pensée avant tout autre matériel. Notre Seigneur veut que nous ayons foi en Lui, et Il désire que nous Le suivions par la foi. 
Le Seigneur veut gérer les problèmes de nos cœurs, et ce passage des Écritures mentionne aussi cela dans le contexte, en disant: “Il y a une femme comme cela, et il y a Judas Iscariote. Judas m’a trahi et cette femme m’a servi. Qui a raison?” 
“Cette femme a raison.”
“Qu’en est-il de vous alors? Êtes-vous comme Judas ou comme la femme?”
“Je ne trahis ni ne vends le Seigneur.”
“Bien, vous ne me vendez peut-être pas intentionnellement, mais Me servez-vous comme votre Seigneur ou non? Voulez-vous que l’évangile soit diffusé en vous donnant tout entier? Ou, voulez-vous seulement la rémission et vivre seulement pour votre chair indépendamment que l’évangile soit prêché ou non? Qu’en est-il de vous?” Le Seigneur nous demande en disant: “Qu’en est-il de vous? Pensez-y. Que feriez-vous si vous rencontriez la même situation pour choisir et suivre l’un de ces deux? Choisiriez-vous Judas ou cette femme? Que feriez-vous?”
Même si nous y repensons cent fois, nous choisissons d’être comme cette femme. Nous chrétiens devons vivre pour diffuser l’évangile. Puisque la femme a versé l’huile parfumée, la pièce était pleine du parfum. Comme le Seigneur dit: “Partout où l’évangile sera prêché, ce que cette femme a fait sera aussi dit en mémoire d’elle”, il est bon de verser nos vies pour diffuser l’évangile. Paul dit: “Que vous mangiez ou buviez, ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu” (1 Corinthiens 10:31). Donc il est bon pour nous de vivre en diffusant l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier, que nous soyons des employés de bureau, des hommes d’affaires, ou ceux qui servent pleinement l’évangile. Cela signifie que tous les gens qui ont reçu la rémission des péchés doivent vivre comme cela.
Comme Judas, qui n’a pas reçu la rémission des péchés et n’a pas vraiment cru au Seigneur, a trahi notre Seigneur, ceux qui ne sont pas nés de nouveau trahissent Jésus jusqu’à maintenant. Il y a tant de gens qui satisfont leur réputation, leur autorité, ou leurs désirs de la chair en trahissant Jésus. Ceux qui font des affaires dans l’immobilier, construisent des bâtiments d’églises, reçoivent l’honneur, et achètent une voiture en vendant Jésus regretteront plus tard en disant: “Il aurait été bon que je ne sois pas né.” Plutôt, s’ils sont des croyants laïcs, il leur est facile de revenir à Dieu en confessant: “Je suis vraiment un pécheur. Jésus, je voudrais croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.” Cependant, les dirigeants ne peuvent pas faire cela facilement parce qu’ils sont liés par leur propre réputation. Donc, les anciens ou les pasteurs ne peuvent pas recevoir la rémission des péchés, alors que les croyants laïcs reçoivent la rémission des péchés. C’est vraiment malheureux que quelqu’un ne reçoive pas la rémission des péchés parce qu’il ne peut pas rejeter sa réputation.
A nombreuses occasions, des dirigeants chrétiens dans le monde ne peuvent pas répondre correctement quand je demande: “Connaissez-vous la signification du nom Jésus?” Connaissez-vous la signification de “Christ”? Nombreux chrétiens ne connaissent pas la signification du nom Jésus Christ. Probablement, même si ce n’est pas exact, 98% des chrétiens dans le monde entier ne connaissent pas la signification du nom de Jésus bien qu’ils professent croire en Lui. Savez-vous ce que cela signifie? La signification de “Jésus” c’est “Celui qui sauve Son peuple du péché”, et la signification de “Christ” c’est “Celui qui a été oint”. 
Alors, nous devons savoir qui est oint. Dans l’Ancien Testament, les rois, les sacrificateurs, et les prophètes étaient oints. Donc, Jésus est Christ qui a endossé ces trois fonctions. Jésus a pris ces trois devoirs comme le Prophète qui nous dit de croire afin de recevoir la rémission des péchés; comme le Souverain Sacrificateur qui a expié tous les péchés de l’humanité; et comme le Roi qui a le plus haut pouvoir et autorité. Et Il nous a sauvés en offrant Son propre corps pour nous comme l’Agneau de Dieu. C’est pour cela que nous appelons le Seigneur: “Seigneur Jésus.” Il y a beaucoup de possibilités pour que les gens reçoivent la rémission des péchés quand ils connaissent pleinement la signification du nom “Jésus.” Cependant, ceux qui ne connaissent pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit en ignorant la signification de Son nom disent: “Qu’est-ce que cela fait qu’Il soit devenu sacrificateur? Qu’y a-t-il de nouveau qu’Il soit devenu un roi?”
Mes chers croyants, l’homme ne peut pas recevoir la rémission des péchés sans rejeter sa propre réputation, ses pensées de la chair, sa propre justice, ou ses envies. Peu importe combien quelqu’un peut être honorable comme un pasteur talentueux ou un Docteur en Divinité, il doit s’humilier devant le Seigneur premièrement. “N’est-ce pas trop rude de me demander la signification du nom de Jésus alors que je suis docteur en Divinité?” S’il ne connaît même pas la signification du nom Jésus Christ alors qu’il est un ministre avec un doctorat en théologie, cela signifie qu’il n’a pas reçu la rémission des péchés. Donc, il doit abaisser ses pensées et se détourner de sa fausse foi pour recevoir la rémission des péchés.
Si quelqu’un a reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la personne devrait fixer ses pensées pour vivre pour l’œuvre de la diffusion de cet évangile dans le monde entier. S’il n’est pas intéressé par la diffusion de l’évangile même après avoir été racheté, mais pense seulement: “Ce genre de travail n’a rien à voir avec moi mais c’est le travail des ministres”, alors, cette personne n’a rien à voir avec le Seigneur. 
Le Seigneur est venu dans ce monde et nous a purifiés de tous nos péchés. Il nous a donné Son corps comme Son sang. Le Seigneur a pris et rompu le pain en disant: “Prenez, mangez; c’est Mon corps.” Et prenant la coupe, Il a dit: “Prenez, buvez, c’est le sang de la nouvelle alliance, qui est versé pour plusieurs, pour la rémission des péchés.” Je vais vous sauver en mourant ainsi. Je vous rendrai sans péché ainsi par l’eau et le sang. Donc, le Seigneur dit: “Prenez, mangez, et buvez Mon corps et Mon sang.” Nous avons reçu la rémission des péchés en mangeant et en buvant le corps et le sang du Seigneur. Alors, nous devons propager cet “évangile de la chair et du sang” aux autres. C’est le but de la vie d’une personne qui observe la Pâque spirituelle. 
Notre Seigneur est venu par l’eau et le sang (1 Jean 5:4-8). Et Il nous a dit de manger Sa chair et de boire Son sang. Le Seigneur nous a sauvés par l’eau, le sang, et l’Esprit. Quiconque mange et boit la chair et le sang de Jésus sera sauvé. Jésus est venu dans ce monde, a pris sur Lui tous nos péchés en recevant le baptême sur Son corps, et a reçu le jugement en versant Son sang à la Croix, c’est ce que Dieu Lui-même a fait. Dieu nous a permis d’être nés de nouveau par l’eau et l’Esprit. Nous devons connaître et croire l’œuvre par laquelle le Seigneur nous a sauvés par l’eau et l’Esprit. Nous sauver de tous nos péchés par l’évangile de l’eau et l’Esprit, et nous sauver du jugement pour les péchés, c’est ce que Dieu a fait. Qui a fait les œuvres de la purification de tous nos péchés et nous a sauvés du jugement de ces péchés? Toutes ces œuvres ont été accomplies par Dieu. 
Et notre Seigneur a dit: “Je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père” (Matthieu 26:29). Jésus avait vraiment soif quand Il est mort à la Croix. A ce moment-là, les gens ont rempli une éponge de vinaigre, l’ont mis sur un bâton, puis le Seigneur l’a goûté mais n’en a pas bu. 
Le Seigneur nous a sauvés par l’eau et le sang. Il est devenu un humain, a pris les péchés de toute l’humanité sur Son corps en recevant le baptême, et a sauvé l’humanité du jugement en offrant Son corps et Sa vie sévèrement à la Croix. Le Seigneur nous a tous sauvés.
Voulons-nous que l’évangile de l’eau et de l’Esprit de Jésus soit propagé, ou ne le voulons-nous pas? C’est une question de choix, où nous nous offrons pour vivre seulement pour notre chair après avoir reçu la rémission des péchés ou pour la propagation de l’évangile dans le monde entier. C’est le cœur de ce que notre Seigneur a dit dans le passage des Écritures d’aujourd’hui. Il nous enseigne le genre de vie que nous allons avoir. Nous ne pouvons que choisir entre deux sortes de vies. Il n’y a pas de mi chemin. Si vous restez au milieu, vous direz au revoir à l’Église un jour. Il y a beaucoup de gens qui ont reçu la rémission des péchés dans l’Église de Dieu. Cependant, il y a des gens qui disent au revoir à l’Église parce qu’ils ne connaissent pas la vérité disant que ceux qui sont nés de nouveau doivent vivre pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ou parce qu’ils ne veulent pas se sacrifier en ayant une telle vie. 
Si vous êtes sauvé, comment devriez-vous vivre? Ceux qui sont sauvés doivent aller dans l’Église de ceux qui sont nés de nouveau. Ils doivent aller à l’Église de ceux qui sont nés de nouveau, croire en la Parole, et vivre pour la justice de Dieu. Si vous voulez vivre pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit après avoir reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile, séparez-vous des gens qui ne sont pas nés de nouveau, venez à l’Église de Dieu, associez-vous aux justes, et passez du temps à servir l’évangile. Cependant, certains parmi vous pensent: “Oh! Comment puis-je vivre dans ce monde de la sorte? Me dire de vivre ainsi c’est comme dire que je vais échouer. Certainement, j’échouerai pour ne pas avoir eu la foi. Maintenant, je dois cesser ma vie de foi parce que j’ai déjà été sauvé. Je dois cesser ma vie de foi si je ne veux pas échouer dans ce monde.” Ces gens suivent seulement leur propre chair, et sont indifférents à la propagation de l’évangile. Ceux qui ne sont pas intéressés par la propagation de l’évangile ne sont en fait pas ceux qui sont sauvés. 
Les disciples de Jésus étaient indignés et ont repris la femme, ne connaissant pas ses intentions, en disant: “Si tu avais vendu cela pour donner l’argent aux pauvres, combien aurais-tu pu leur donner? En versant cette huile sur Jésus, nous n’avons pas bien pu prendre notre repas, pourquoi fais-tu cela?” Qui n’a pas eu la caractéristique d’être fier parmi les douze disciples de Jésus? Pierre avait un tempérament fort et avait tendance à interférer. Jacques et Jean était probablement d’un tempérament fort quand Jésus les a appelés “fils du tonnerre” (Marc 3:17). Donc, ils ont dû exprimer leur indignation grandement. Probablement, Philippe qui calcule vite ou Matthieu qui était un collecteur d’impôts ont dû calculer le prix d’un flacon d’albâtre d’huile parfumée mentalement. Quand Philippe dit: “Ce prix serait de plus de          20.000 dollars”, Judas avec un cœur sombre devait penser: “Ouah, 20.000 dollars? Ce serait plus qu’assez pour soutenir ma famille une année”. Puis, Jésus dit aux disciples: “Pourquoi troublez-vous cette femme? Elle l’a fait pour ma sépulture. Cette femme a versé l’huile sur ma tête pour la propagation de l’évangile. Partout où l’évangile sera prêché dans le monde entier, ce que cette femme a fait sera aussi dit en mémoire d’elle.”
Mes chers croyants, savez-vous ce que la commémoration signifie? Si vous allez à Beijing en Chine, l’image de Mao Tsé-toung est attachée sur la Porte Tienanmen, et il y a un monument dans ce coin qui commémore Mao Tsé-toung. Le gouvernement chinois essaie de se rappeler des services remarquables de Mao Tsé-toung continuellement à travers ce monument et cette image. 
Combien Jésus a grandement exalté ce que cette femme a fait? Cela signifie aussi que ce qu’elle avait fait était une si grande œuvre que les gens du monde entier devaient le savoir. Il nous dit d’estimer hautement sa vie et de nous rappeler de l’événement qu’elle a offert tout ce qu’elle avait pour servir l’évangile après être née de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et étant rachetée. La propagation de l’évangile est vraiment une grande commémoration et contribution devant Dieu. L’acte de cette femme, le fait qu’elle ait offerte son tout pour la propagation de l’évangile, était assez grand pour être grandement exaltée parce que la propagation de l’évangile par ceux qui sont nés de nouveau est l’affaire la plus importante dans leur vie. Jésus a dit à Ses disciples de commémorer tout le temps ce que cette femme avait fait. Nous devons aussi toujours commémorer ce que cette femme a fait. Nous devons graver le centre du cœur de cette femme dans nos pensées, nous donner au service et la propagation de l’évangile chaque jour, et nous ne devons pas oublier combien le Seigneur a pris plaisir à cet événement. 
À quoi voulez-vous dévouer vos vies entières? Nous devons donner nos vies au Seigneur et vivre pour la propagation de cet évangile qui proclame que le Seigneur nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous devons donner nos vies à la propagation de l’évangile après avoir été sauvés, et nous devons vivre pour cela. Le passage des Écritures d’aujourd’hui nous dit d’être justes, et nous devons garder cette Parole dans nos pensées, tout le temps. Rien d’autre ne peut être le but de nos vies. 
Jésus dit: “Car vous aurez toujours les pauvres avec vous.” Chers croyants, combien de pauvres sont sur la terre en ces temps? Et combien de gens veulent aider les pauvres? Combien de pauvres y a-t-il sur la terre alors que tant de gens se consacrent à aider les pauvres? Peu importe combien nous essayons d’aider les pauvres, il y en aura encore. En ces temps, le monde entier aide la Corée du Nord. Cependant, la pauvreté de la Corée du Nord ne sera jamais éradiquée. Dieu a intentionnellement laissé les pauvres dans ce monde. Dieu a laissé les pauvres comme cela parce que leurs pensées peuvent devenir pauvres quand ils sont vraiment pauvres, et ils croiront en Jésus quand leur pensée deviendra pauvre. 
Jésus nous dit: “Vous aurez toujours les pauvres avec vous. Ils ne peuvent pas échapper à la pauvreté même si vous les aidez humainement. Et ce n’est pas une bonne chose de les aider seulement dans la chair.” Cependant, les disciples de Jésus avaient l’air si bien qu’ils avaient imaginé de faire le bien en pensant: “Si l’huile parfumée avait été vendue à bon prix, nous aurions beaucoup aidé les pauvres.” Combien cette pensée est-elle belle dans un aspect humain? Cependant, Jésus les a repris en disant: “Pourquoi troublez-vous cette femme alors qu’elle a fait la bonne chose?” Dans une perspective spirituelle, l’acte de cette femme était l’œuvre vertueuse qui était appropriée et digne de louange. 
Chers croyants, nous devons vivre pour la propagation de l’évangile. Vous ne devez pas penser: “J’offrirai du matériel pour la propagation de l’évangile si je vis dans l’abondance.” Le Seigneur nous dit dans la parabole de la pite de la veuve que celui qui sert l’évangile dans la pauvreté est vraiment béni. Le Seigneur dit que c’est réellement vertueux que nous vivions pour la propagation de cet évangile après être nés de nouveau. Propager l’évangile dans le monde est des centaines et milliers de fois plus vertueux qu’aider les pauvres en Somalie avec de la nourriture et des médicaments. La propagation de l’évangile est l’acte de plus vertueux parce qu’il permet aux âmes de recevoir le salut.
Nous devons vraiment savoir quelle est la bonne façon de vivre, et nous devons vivre avec une claire démarcation dans nos pensées. Nous devons vivre en ayant une claire conviction que prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit est la bonne chose à faire pour nous. Bien que nous vivions dans la chair, nous devons avoir du discernement spirituel, et nous devons porter dans nos pensées le but clair et défini de nos vies: “Comment devrions-nous vivre? Nous devons vivre pour la propagation de l’évangile.” Nous ne pouvons pas être des gens partagés qui sont instables dans leur voie en suivant la chair un moment puis ensuite l’Esprit et vice versa tour à tour. Dieu ne bénit pas ceux qui sont partagés. Bien que nous soyons vraiment insuffisants, nous devons fixer nos pensées. Nous devons fixer nos pensées pour vivre pour la propagation de l’évangile comme la femme qui a donné un flacon d’albâtre d’huile parfumée au Seigneur. Je ne veux pas dire de littéralement vivre pour l’évangile à 100% de nos actes. Ce que je veux dire c’est que vous devez avoir la bonne foi. Je vous exhorte à avoir la foi que “Prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit est juste.”
Alors, Dieu vous donne les yeux de la foi, la sagesse, et la puissance de faire l’œuvre du Seigneur en Son temps même si l’Église ne vous instruit pas dans ce que vous devez faire. Le Seigneur dit: “ C’est pourquoi, tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes.” (Matthieu 13:52). Nous devons aussi servir l’évangile correctement en temps utile en gérant les choses qui nous sont confiées comme un sage gérant qui sert l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Vous et moi devons vivre pour la propagation de l’évangile dans le monde entier.
Mes chers croyants, ce n’est rien de vivre vertueusement dans la chair. C’est de l’hypocrisie dans la vraie vie. C’est la fausse vertu qui prétend être vraie. Il est bon de participer à l’œuvre du salut des âmes, d’être déterminé dans la pensée de vivre pour l’évangile, et de vivre par la foi; mais la vertu humaine n’est rien qu’un effort vain. 
Jésus dit à Ses disciples de commémorer ce que cette femme a fait, mais Ses disciples ne L’ont pas compris premièrement. Cependant, ils ont tous pu réaliser la signification après que Jésus soit mort, ressuscité en 3 jours, et monté au Ciel. Les disciples de Jésus ont prêché et enseigné l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier après avoir réalisé: “Oh! Vivre pour l’évangile après avoir reçu la rémission des péchés est la vie correcte.” Probablement, les disciples ont dû témoigner ainsi: “Une fois, quand nous mangions avec Jésus, une femme a soudainement brisé un flacon d’albâtre d’huile parfumée et l’a versé sur la tête de Jésus. Nous étions si perplexes et avons dit: “Que fais-tu?” Puis Jésus a dit “Restez calmes”. Nous n’avons pas compris Ses paroles à ce moment-là, mais nous réalisons maintenant que la vie pour la diffusion de l’évangile est ce qui est juste.” Mes chers croyants, si vous ne vivez pas pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ce n’est pas seulement une question de reproche, mais c’est une fausse foi qui vous fait aller en enfer et y être punis.
Mes chers croyants, ne faisons pas la disgrâce de Dieu. C’est une disgrâce pour Dieu quand nous ne vivons pas pour la propagation de l’évangile mais vivons pour la chair après avoir reçu la rémission des péchés. Nous qui sommes nés de nouveau d’eau et d’Esprit, ne vivons pas seulement pour notre chair mais soyons enfants de Dieu qui, plutôt que de faire Sa disgrâce, Lui donnent gloire en propageant l’évangile au monde entier. C’est parce que nous sommes la lumière et le sel de ce monde peu importe combien les autres peuvent s’élever fortement contre nous. Si nous, nés de nouveau d’eau et d’Esprit, ne servons pas l’évangile, ce monde sera corrompu. Comme le sel permet que la nourriture dure longtemps sans pourrir, ce monde n’est pas totalement dans la décadence grâce à nous les justes. Et ce monde est encore dans la lumière parce que nous sommes la lumière du monde. 
Mes chers croyants, vivons pour l’évangile en nous rappelant que nous, nés de nouveau d’eau et d’Esprit, sommes la lumière et le sel du monde. Nous sommes devenus le sel et la lumière aussitôt que nous avons été délivrés et avons été destinés à remplir le devoir de sel et de lumière dans ce monde. Nous sommes la lumière de ce monde sombre. Nous sommes la lumière qui prêche l’évangile. Nous devenons les justes, la lumière, et le sel non parce que notre conduite est parfaite, mais nous devenons justes automatiquement aussitôt que nos péchés sont expiés par la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Puisque nous sommes la lumière elle-même, si nous servons l’évangile en demeurant dans l’Église de Dieu et en nous unissant les uns aux autres, la lumière émane de nous. 
La seule chose à faire pour nous, nés de nouveau d’eau et d’Esprit, est de faire briller la lumière sur les gens de ce monde. Prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit en soi c’est faire briller la lumière sur les gens qui sont dans les ténèbres. Nous ne devons pas mener une vie comme Judas, mais nous devons mener une vie comme la femme qui a brisé un flacon d’albâtre d’huile parfumée.
Alléluia!