Sermons

Sujet 27: Les lettres de Dieu pour nous à l'ère du coronavirus

[27-6] Jésus-Christ nous a revêtus de gloire (Marc 2:1-12)

(Marc 2:1-12)
«Quelques jours après, Jésus revint à Capernaüm. On apprit qu'il était à la maison, et il s'assembla un si grand nombre de personnes que l'espace devant la porte ne pouvait plus les contenir. Il leur annonçait la parole. Des gens vinrent à lui, amenant un paralytique porté par quatre hommes. Comme ils ne pouvaient l'aborder, à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et ils descendirent par cette ouverture le lit sur lequel le paralytique était couché. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. Il y avait là quelques scribes, qui étaient assis, et qui se disaient au dedans d'eux: Comment cet homme parle-t-il ainsi? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul? Jésus, ayant aussitôt connu par son esprit ce qu'ils pensaient au dedans d'eux, leur dit: Pourquoi avez-vous de telles pensées dans vos cœurs? Lequel est le plus aisé, de dire au paralytique: Tes péchés sont pardonnés, ou de dire: Lève-toi, prends ton lit, et marche? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés: Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison. Et, à l'instant, il se leva, prit son lit, et sortit en présence de tout le monde, de sorte qu'ils étaient tous dans l'étonnement et glorifiaient Dieu, disant: Nous n'avons jamais rien vu de pareil.».


La parole puissante qui ne peut être prononcée par personne d’autre que Dieu

 
Nous venons de lire Marc chapitre 2 comme la lecture des Écritures d’aujourd’hui, et nous voyons ici que les gens ont été étonnés par ce que Jésus a fait au paralytique. Jésus séjournait dans une maison à Capernaüm, et alors que la nouvelle se répandait qu’Il était là, une grande foule s’était rassemblée et la maison débordait de gens. Et là, il se passait aussi quelque chose d’autre. Des événements étranges et incompréhensibles se déroulaient sur le toit de la maison où Jésus séjournait : quatre hommes travaillaient dur pour enlever le toit de la maison, afin qu’ils puissent faire descendre le paralytique sur son lit dans la maison. Pour les gens qui regardaient cette scène, démonter le toit de la maison de quelqu’un d’autre et faire descendre le paralytique vers Jésus n’avait aucun sens, mais ils ont dû aussi trouver cela assez intrigant. Alors que la curiosité de la foule a été piquée, l’attention de tout le monde était concentrée sur Jésus. 
Le paralytique a été amené à Jésus dans son lit par le toit et, comme le dit le verset 5, «Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique: Mon enfant, tes péchés sont pardonnés» (Marc 2:5). Quand le paralytique fut descendu du toit, Jésus vit la foi des quatre hommes qui l’avaient amené et dit : «Votre foi est grande.» Jésus a félicité les quatre hommes qui ont descendu le paralytique par le toit parce qu’il a vu leur foi. Et au paralytique, Il a prononcé la puissante Parole de la rémission des péchés, en disant : «Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.» En entendant ce que Jésus disait, beaucoup de gens rassemblés là ont commencé à penser qu’il était assez arrogant. Leur objectif était de savoir si Jésus serait capable de guérir le paralytique, mais Jésus a dit de manière inattendue : «Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.» Ainsi, les mauvaises pensées étaient remuées au plus profond de leur cœur, et ils voulaient se quereller avec Lui.
Ils ont été totalement choqués d’entendre Jésus dire au paralytique : «tes péchés sont pardonnés.» Ils se sont dit : «Quoi? As-tu simplement dit : «tes péchés sont pardonnés»? Dieu seul peut pardonner les péchés de quelqu’un, alors comment Lui, qui est un simple homme, peut-il oser pardonner les péchés de quelqu’un d’autre?» De cette façon, leurs cœurs ont été poussés à se dresser contre Jésus. C’est parce qu’ils ne croyaient pas que Jésus était Dieu, et donc au moment où ils L’ont entendu dire cela, un désir maléfique de se dresser contre Lui a été déclenché dans leur cœur. 
Bien que le peuple juif dans les temps anciens croyait en Yahvé Dieu, il y avait plusieurs sectes différentes. Une secte croyait en la Parole de Dieu littéralement telle qu’elle était écrite, tandis qu’une autre secte, bien que croyant en Dieu, acceptait et rejetait Sa Parole selon qu’elle pouvait la comprendre ou non sur la base de la raison. Ceux qui appartenaient à cette dernière secte étaient sur les lieux, et quand ils ont entendu ce que Jésus a dit au paralytique, ils se sont dit: «Ouah, il dit des bêtises totales!» C’est parce qu’ils avaient compris et cru pendant tout ce temps qu’il n’y avait qu’un seul Dieu Yahvé, mais maintenant ils étaient confrontés sur les lieux à la perspective de devoir reconnaître un autre Dieu. 
Comme cela, aujourd’hui aussi, il y a beaucoup de gens qui ne sont d’accord que partiellement que Jésus est Dieu ou qui le rejettent carrément. Même les théologiens de nos jours ne croient en la Parole de Dieu que s’ils peuvent la comprendre avec leur tête et leur esprit, ou la rejettent autrement. Partout dans le monde, les théologiens et même les pasteurs qui professent croire en Jésus comme leur Sauveur sont déchirés par cette question de la divinité de Jésus. C’est parce que les gens de nos jours ne comprennent pas que Jésus est le même Dieu que son Père. 
Fondamentalement, Jésus-Christ est le Dieu Créateur Lui-même, qui est venu sur cette terre incarné dans la chair de l’homme pour sauver tous les pécheurs de leurs péchés. Il est le même Dieu tout-puissant tout comme Son Père, et Il est le Dieu qui est venu sur cette terre selon la volonté de Son Père et a convenablement lavé tous les péchés des pécheurs. Nous devons bien comprendre cela. 
Entouré par la foule, Jésus faisait face à des attaques spirituelles de la part de Ses adversaires qui étaient incapables de croire qu’Il était Dieu Lui-même qui était venu sur cette terre à leur recherche. Voyant qu’ils raisonnaient ainsi dans leur cœur, Jésus leur dit au verset 8 : «Pourquoi avez-vous de telles pensées dans vos cœurs?» Émerveillés par ce qui se déroulait sous leurs yeux, les scribes essayaient de raisonner à ce sujet dans leur esprit et leur tête, se demandant: «Est-ce même plausible?» Ils ont pensé : «Ce qu’Il dit n’a absolument aucun sens! Comment un homme peut-il prétendre pardonner les péchés? N’est-ce pas seulement Dieu qui peut pardonner les péchés de quelqu’un?»
Ils se tenaient contre Jésus dans leur cœur, pensant que Jésus était arrogant. Dans leur esprit et leur cœur, ils s’opposaient farouchement à Jésus. Ils essayaient de trouver leur propre réponse à la question qu’ils soulevaient eux-mêmes dans leur esprit et leur cœur. Quand il s’agit de la question de la foi, certaines personnes essaient de raisonner à ce sujet et refusent de croire si cela n’a pas de sens pour eux, en disant: «Ouah, cela n’a vraiment aucun sens!» Mais, il y en a aussi d’autres qui croient, en disant: «Ouah, c’est tout à fait logique!» Comme cela, la plupart des gens s’engagent souvent dans une conversation avec eux-mêmes dans leurs pensées et leur cœur. Quoi qu’il en soit, sachant ce qu’il y avait dans le cœur des scribes, Jésus leur dit : «Pourquoi avez-vous de telles pensées dans vos cœurs? Lequel est le plus aisé, de dire au paralytique: Tes péchés sont pardonnés, ou de dire: Lève-toi, prends ton lit, et marche? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés: Je te l'ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison. Et, à l'instant, il se leva, prit son lit, et sortit en présence de tout le monde, de sorte qu'ils étaient tous dans l'étonnement et glorifiaient Dieu, disant: Nous n'avons jamais rien vu de pareil!» (Marc 2:3-12).


«Mon enfant, tes péchés sont pardonnés»


Jésus dit au paralytique : «Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.» Non seulement Jésus a dit cela, mais il a aussi dit à l’homme qui avait été paralysé pendant des années : «Lève-toi, prends ton lit et va dans ta maison.» Ce passage nous montre très bien la puissance de Jésus-Christ, à nous tous aujourd’hui qui croyons en Dieu. Jésus-Christ est le Fils de Dieu qui est venu sur cette terre. Le passage révèle clairement que Jésus-Christ est venu sur cette terre en tant que Messager de la justice pour traiter les péchés de l’humanité et leurs malédictions. Jésus-Christ est venu sur cette terre comme le Messager de la justice pour chasser la puissance de Satan et nous sauver, nous les êtres humains, qui avions été la proie du Diable ; et nous en sommes maintenant au point où nous devons recevoir les bénédictions du salut en croyant en cette œuvre de Jésus-Christ. Bien que Jésus soit le Fils de Dieu, nous devons maintenant réaliser et croire qu’Il est fondamentalement Dieu Lui-même pour nous. La Parole de puissance que Jésus a donnée au paralytique et qui nous est adressée à tous maintenant – «tes péchés sont pardonnés»– montre la Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit avec laquelle Jésus-Christ a béni tous les êtres humains. 
La Parole bénie que Dieu nous a donnée dans ce monde est la Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit. Peu importe qui vous êtes et quels péchés vous avez pu commettre, vous devez croire que Jésus-Christ, Dieu Lui-même, vous a sauvé en portant vos péchés par Son baptême et en étant crucifié. Vous devez croire en la Parole de Dieu Tout-Puissant qui dit : «Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.» Les bénédictions données par Dieu de la rémission des péchés viendront alors dans votre cœur. Dieu le Père nous a donné ces bénédictions, à nous, les croyants en la Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit par son Fils. Ceux d’entre nous qui croient maintenant en l’Évangile de l’eau et de l’Esprit croient que ce que le Fils de Dieu a fait quand Il est venu sur cette terre pour sauver l’humanité de tous les péchés et malédictions une fois pour toutes est l’œuvre de Dieu. 
Si un paralytique s’approchait de nous et nous demandait de le guérir, il nous serait presque impossible de le faire physiquement. Cependant, si les gens de ce monde entachés par leurs péchés s’approchaient de nous, nous pouvons les sauver et les libérer de la prison des péchés en leur prêchant la Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit, car nous croyons en la puissante Parole de salut de Dieu. En leur prêchant la puissante Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons partager avec eux la foi qui apporte les bénédictions de Dieu. De toute évidence, nous, les justes, pouvons délivrer tous les pécheurs souffrants de ce monde par la Parole évangélique de l’eau et l’Esprit que le Seigneur nous a donnée, et nous sommes les messagers qui peuvent leur prêcher la Parole bénie de la rémission des péchés avec autorité. 


Les gens naissent avec un désir rebelle de se dresser contre Dieu


La puissante bénédiction que Jésus a accordée au paralytique dans Marc chapitre 2 est la Parole bénie de salut que Dieu a déversée sur vous et moi aujourd’hui. Parce qu’Adam, notre ancêtre, est tombé dans la tromperie de Satan et s’est transformé en adversaire de Dieu avec le diable, tous les êtres humains sont devenus pécheurs. En conséquence, en commençant par Adam, nous tous ses descendants sommes nés avec un cœur pécheur et avons été sous les malédictions. Nos parents de la chair nous ont donné naissance, et nous sommes tous les descendants d’Adam. Tous les êtres humains vivant maintenant dans ce monde étaient déjà affligés par la maladie du péché le jour de leur naissance. Tout le monde commet donc toutes sortes de péchés en vivant dans ce monde. Même si les gens ne veulent pas pécher, ils sont incapables de ne pas pécher comme ils le souhaitent. C’est parce que le jour où nous sommes nés en tant qu’êtres humains, nous sommes tous nés en tant qu’esclaves du péché. 
Par conséquent, tous les êtres humains sont les plus proches de Satan, l’adversaire de Dieu. Il n’est pas exagéré de dire que les gens nés sur cette terre partagent la communion avec Satan, l’ennemi de Dieu, dans leur cœur. C’est parce que les gens sont nés avec un cœur pécheur quand ils sont nés dans ce monde, et ce cœur pécheur désire se tenir contre la volonté de Dieu. Nul autre que vous et moi sommes de telles personnes devant Dieu, et c’est nous, les humains, qui commettons toutes sortes de péchés dans nos vies en tant qu’esclaves de Satan. Tous les êtres humains , c’est-à-dire tous ceux qui sont de la descendance d’Adam, vivent avec leur cœur uni à l’adversaire de Dieu. En tant que tels, les êtres humains interagissent étroitement avec Satan non seulement dans leur cœur, mais aussi dans leurs pensées et même leurs actions. Tous les êtres humains sont donc destinés à partager la communion avec Satan, à commettre d’innombrables péchés depuis le jour de leur naissance jusqu’au jour de leur mort, et à être chassés en enfer à la fin pour payer le salaire de leurs péchés. Je vous exhorte donc à unir votre cœur et à croire en l’Évangile de vérité de l’eau et de l’Esprit, qui est l’amour de Jésus-Christ et son œuvre de salut. La Parole puissante et bénie de Dieu descendra alors sur vous comme vos bénédictions. 
Depuis qu’ils ont laissé leur cœur se confier à l’ange déchu, les êtres humains ont été les plus proches de l’ennemi de Dieu – ce n’est pas Dieu, leurs parents, leurs conjoints, leurs enfants ou leurs proches. Cela définit la condition humaine. Même sans avoir l’intention de quoi que ce soit, le cœur, les actes et les pensées des êtres humains sont tous influencés par Satan, l’ennemi de Dieu. C’est précisément parce que tous les êtres humains vivent sous l’influence de l’adversaire de Dieu qu’ils vivent une vie pleine de regrets. Puisque toute la race humaine est née dans ce monde dans un tel état, la vie des gens est gouvernée par Satan, et ils vivent dans la peur. N’oublions pas que nous sommes tous nés destinés à partager la communion avec l’ennemi de Dieu dans nos cœurs et nos pensées. La seule façon d’échapper à ce destin est la «foi». Cette foi consiste à retourner à Dieu le Sauveur et à croire en l’œuvre juste de Jésus-Christ comme notre salut. Il n’y a pas d’autre moyen. Sans cette foi, toutes les vies se termineront avec rien d’autre que des regrets sur la façon dont ils auraient dû croire et se convertir. Beaucoup de gens essaient de vivre une vie droite, en se disant chaque fois qu’ils pèchent : «Je ne devrais pas pécher. Je ne devrais pas vivre comme ça. Je devrais vivre dans la justice.» Cependant, parce qu’ils étaient déjà destinés à naître sous le règne de l’ennemi de Dieu, ils ne peuvent pas vivre leur vie comme ils le souhaitent. 
Les victimes d’AVC souffrent souvent de paralysie parce que le cerveau fonctionne mal. Leurs bras, leurs jambes ou leurs visages sont paralysés et ils ne peuvent pas bouger leur corps à volonté. Par exemple, certains patients victimes d’un AVC perdent la coordination œil-main et ne peuvent pas manger seuls car ils ne peuvent pas contrôler le mouvement de leur main pour guider la cuillère vers la bouche. Ce n’est là qu’un exemple parmi d’autres des nombreux défis auxquels sont confrontés les paralytiques. Ceux qui sont paralytiques spirituels font face à des problèmes similaires, en ce sens que même s’ils pensent tous de leur propre gré qu’ils doivent se comporter correctement, en réalité ils finissent par se comporter très différemment de leurs pensées. 
J’ai mentionné tout à l’heure que le jour où nous sommes nés dans ce monde, nous sommes nés avec le désir de nous opposer à Dieu. Cela explique pourquoi vous faites ce que vous faites. Même si nous souhaitons vivre une vie irréprochable sous les cieux, en réalité, tout le monde vit une vie dénuée de sens qui est loin de ce que Dieu attend de nous. 
On dit souvent que les Anglais sont des gentlemen. Mais, qui est vraiment un gentleman aux yeux de Dieu? Un vrai gentleman est quelqu’un qui garde ses manières et son bon sens même quand personne ne le regarde. Chaque homme veut être un gentleman devant les autres, mais aucun homme ne peut réellement vivre une telle vie. La Bible dit que tous les êtres humains sont nés comme une couvée de malfaiteurs dès le jour où ils sont nés dans ce monde, et donc ils ne peuvent s’empêcher de commettre toutes sortes de transgressions dans leur vie. Nous devons nous découvrir à partir de la Parole de Dieu et revenir à Lui. Lorsque nous croyons en l’œuvre de salut que Jésus-Christ a faite pour nous et que nous retournons à Dieu, notre salut est à portée de main. 
Tous les êtres humains naissent dans ce monde avec les péchés suivants. Ils naissent avec le péché de déshonorer leurs parents. Ils sont nés avec un désir profond de haïr leurs frères et sœurs et de tromper les autres. C’est pourquoi ils finissent par commettre des péchés. Lorsque de telles personnes rejoignent une religion mondaine, elles s’efforcent de donner l’impression de vivre une vie très droite devant les autres. Ils sont très bien élevés et sympathiques. Cependant, quand ils sont seuls, nous pouvons voir leurs péchés se répandre, ce qui est leur vrai moi.


Écoutons la puissante Parole du Sauveur


Quand le paralytique s’approcha de Jésus grâce à l’aide de ses quatre amis, Jésus lui dit : «Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.» C’est ce que Jésus-Christ, notre Dieu, nous dit à tous aujourd’hui, vous et moi. Le Seigneur est venu sur cette terre pour assumer nos péchés – c’est-à-dire les péchés du monde – par le baptême qu’il a reçu de Jean-Baptiste, supporter la condamnation des péchés en étant crucifié, et ainsi effacer nos péchés une fois pour toutes. Parce que Jésus a accepté les péchés de l’humanité une fois pour toutes en se faisant baptiser par Jean-Baptiste, Il a été crucifié en assumant les péchés de ce monde, a versé Son sang à mort, est ressuscité d’entre les morts et est maintenant assis à la droite de Dieu le Père. Et maintenant, Jésus veut devenir le Seigneur du salut pour tous ceux qui croient en son baptême juste et en son sang sur la croix. Ainsi, même en ce moment même, Jésus est le Dieu du salut pour ceux qui croient en l’Évangile de vérité de l’eau et de l’Esprit, et Il offre Sa grâce de salut à tous ces croyants. 
Les gens sont pécheurs parce qu’ils sont nés dans ce monde avec douze péchés fondamentaux. Pour l’humanité, Jésus-Christ est le Dieu qui a accompli l’œuvre du salut pour les délivrer de tous leurs péchés. Jésus-Christ est fondamentalement le Dieu Créateur pour nous. Jésus-Christ est le Créateur de l’univers, et il est le Sauveur qui a sauvé tous les pécheurs des péchés du monde une fois pour toutes. Jésus-Christ est le Souverain Sacrificateur du Royaume des Cieux, et Il est le vrai Dieu et le vrai Sauveur pour nous tous qui vivons dans ce monde et qui croyons en l’Évangile de l’eau et de l’Esprit. 
Jésus-Christ est Dieu Lui-même pour toutes les créatures, et Il est le Roi de tous. Et ce Dieu est le vrai Berger pour toutes Ses créatures. Jésus-Christ est aussi le Souverain qui règne sur toutes choses. Il est le Sauveur qui nous a délivrés, vous et moi, des péchés de ce monde une fois pour toutes. Dans ce monde, il n’y a qu’un seul Sauveur, Jésus-Christ, qui vous a sauvés de vos péchés. C’est parce que Jésus-Christ a accordé sa miséricorde du salut à tous les êtres humains que chacun peut être libéré de tous les péchés de ce monde. C’est Jésus-Christ qui nous a sauvés des péchés du monde, et personne d’autre que Jésus-Christ n’aurait pu accomplir cela. Jésus-Christ nous a accordé un salut si glorieux à cause de notre foi. Jésus-Christ a personnellement accompli le salut de l’humanité avec l’Évangile de vérité de l’eau et de l’Esprit. 
Quelqu’un sur cette terre peut-il laver ses propres péchés? Non, personne ne peut le faire. Qui peut purifier ses péchés par soi-même? Qui peut effacer ses propres péchés? Ceux qui suivent les religions de ce monde essaient de laver leurs péchés par eux-mêmes, mais nous ne pouvons pas purifier même un iota de nos péchés à moins de croire en l’œuvre de salut que Jésus-Christ a faite pour nous. Ce n’est qu’en croyant en la Vérité du salut que Jésus-Christ a accomplie quand Il est venu sur cette terre que nous pouvons être lavés de nos péchés une fois pour toutes. Parce que les êtres humains par eux-mêmes ne peuvent pas saisir la Vérité qui efface leurs péchés – c’est-à-dire la Vérité évangélique de l’eau et de l’Esprit – ils ne peuvent être sauvés que s’ils rencontrent ceux qui ont déjà été sauvés de leurs péchés en trouvant la justice de Jésus-Christ. Le salut n’est à portée de main que lorsque vous entendez parler de la vraie foi de la part de ceux qui ont déjà trouvé l’Évangile de l’eau et de l’Esprit et qui y croient. 
Lorsque nous nous tournons vers 2 Rois chapitre 5, nous voyons le général Naaman, commandant de l’armée de Syrie qui avait la lèpre, rendre visite à Élisée, le serviteur de Dieu en Israël, afin qu’il puisse être guéri de sa maladie. Pour rencontrer Élisée, Naaman rencontra d’abord le roi d’Israël et lui demanda de le guérir de sa lèpre. Le roi d’Israël a été stupéfait par cela. Avant de chercher Élisée le serviteur de Dieu, le général Naaman a dû voir d’innombrables médecins en Syrie essayer de guérir de sa lèpre. Mais son état ne s’est pas amélioré du tout. Ce que nous devons réaliser ici, c’est que la maladie du péché qui afflige les êtres humains est due au fait qu’ils ont uni leur cœur à l’ennemi de Dieu. Les maladies et la mort sont le résultat du fait de se dresser contre Dieu avec Son ennemi. 


Toutes les malédictions commencent par l’unité avec l’ennemi de Dieu


Quand le premier homme vivait avec Dieu dans le jardin d’Éden, Dieu lui a donné un ordre par Sa Parole disant: «Ne mangez pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal qui est au milieu du jardin. Si vous en mangez, vous mourrez sûrement.» Mais Adam, le premier homme, a été tenté par le serpent, et il a fini par devenir l’ennemi de Dieu en mangeant le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal malgré l’interdiction stricte de Dieu. En conséquence, il a dû être chassé du jardin d’Eden créé par Dieu. Ainsi, les êtres humains ne peuvent laver leurs péchés que s’ils retournent à Dieu leur Créateur. Sans retourner à ce Dieu, le Créateur de l’humanité, personne ne peut laver ses péchés. Lorsque les gens essaient de laver leurs péchés en s’appuyant sur la religion du monde, ils peuvent être en mesure de dire que leurs péchés sont lavés momentanément. 
Cependant, pour laver complètement tous leurs péchés une fois pour toutes, ils doivent retourner à l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui constitue la justice de Jésus-Christ et purifier leurs péchés avec foi. Sinon, essayer de laver leurs péchés sans la justice de Jésus-Christ est tout en vain, peu importe à quel point ils essaient. À qui, alors, les gens devraient-ils aller pour laver leurs péchés? Bien sûr, ils doivent aller au Sauveur de l’humanité, Jésus-Christ, et croire en sa justice. Peu importe de qui il s’agit, tout le monde doit laver ses péchés en croyant en la justice de Jésus-Christ. Quand le paralytique ici a été amené à Jésus, ses péchés ont été lavés par la puissante Parole de Jésus qui a pardonné ses péchés. De même, nous devons tous aujourd’hui laver nos péchés en croyant en la Parole de la rémission des péchés que Jésus-Christ nous a donnée. 
Après avoir dit au paralytique : «Mon enfant, tes péchés sont pardonnés», Jésus lui dit : «Lève-toi, prends ton lit et va dans ta maison.» Tout comme Jésus a prononcé Sa Parole de la rémission des péchés au paralytique dans le passage de l’Écriture d’aujourd’hui, de même Il accorde la grâce de la rémission des péchés à vous, à moi, et à tous ceux qui croient en Sa Parole de la rémission des péchés. C’est Dieu qui nous a fait naître sur cette terre. Même si notre ancêtre a péché à cause de ses faiblesses, en fin de compte, Dieu nous a créés, vous et moi, afin qu’Il puisse nous sauver de tous les péchés de ce monde, nous transformer en Son propre peuple et nous bénir pour entrer dans le Royaume des Cieux. Nous ayant ainsi sauvés, nous pécheurs, de tous nos péchés, le but de Jésus pour nous est que nous prêchions la Justice de Salut de Dieu et entrions dans Son Royaume à la fin. En d’autres termes, le dessein de Dieu pour nous est de faire de nous Ses propres enfants et de nous bénir pour vivre dans Son Royaume en tant que propriétaires légitimes. 
Le paralytique a pris son lit et est retourné chez lui, mais pour nous, maintenant que nous avons reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, notre devoir est de répandre la Justice de Dieu jusqu’à ce que nous entrions enfin dans Son Royaume. Qu’est-ce que c’est, si ce n’est une bénédiction glorieuse que Dieu a stockée pour nous? Cette bénédiction glorieuse a été planifiée et accomplie par Jésus-Christ, Dieu son Père et le Saint-Esprit. Cette œuvre merveilleuse et bénie de gloire n’est pas quelque chose qu’un être humain peut réaliser. Le plan glorieux de Dieu pour vous et moi se trouve dans le salut de l’Évangile de l’eau et de l’Esprit que Jésus-Christ a accompli quand Il est venu sur cette terre. Le but de Dieu est de nous bénir pour que nous jouissions de toute la vie glorieuse qu’Il a préparée pour nous. C’est pour délivrer l’humanité de Satan et lui donner la vie éternelle que Christ, Dieu Lui-même, est venu sur cette terre. 


Notre Seigneur nous dit maintenant de vivre par la foi dans la gloire de Dieu


Le Seigneur nous a donné un commandement pour notre vie dans ce monde, et c’est d’accomplir consciencieusement le but de la diffusion du glorieux Évangile de Dieu dans le monde entier. Après nous avoir sauvés des péchés de ce monde une fois pour toutes, Jésus-Christ a fait de nous les sauvés pour la gloire de Dieu par la foi. Et la providence du Seigneur est de nous emmener dans son Royaume le moment venu afin que nous puissions vivre heureux pour toujours. Le but de Dieu est de nous emmener, nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, dans Son Royaume, et de nous faire jouir de la gloire et vivre avec Lui pour l’éternité. Quand ce moment viendra, nous serons servis par les anges créés par Dieu. Ceci, mes frères croyants, est l’amour et le but de Dieu pour vous et moi. Je crois que le dessein de Dieu pour moi, et pour vous aussi, est une bénédiction glorieuse pour nous. Dieu a fait toutes ces choses justes pour nous. 
J’ai grandi comme un enfant curieux, m’interrogeant sur beaucoup de choses dans la vie. Un jour, je me suis demandé : «Pourquoi suis-je né? Quel est le but de la vie?» À l’époque où j’ai commencé l’école primaire, il y avait un vieil homme dans le quartier qui m’adorait. Il avait l’habitude de se jeter sur moi, mais un jour, il est décédé. J’ai vu le cortège funèbre, avec des porteurs portant son cercueil et se lamentant de son décès. J’étais assez proche de lui, et me demandant où il allait, j’ai suivi la procession jusqu’à un cimetière. Une tombe avait été creusée là, et le cercueil y a été descendu. Le lendemain, je suis retourné vers sa tombe. La tombe a été faite selon les pratiques funéraires traditionnelles de la Corée, avec un sol en monticule recouvert d’herbe. Je suis monté sur la tombe et je me suis dit : «Il avait l’habitude de m’attraper, mais il est maintenant enterré ici. Il jouait avec moi il y a quelques jours. Pourquoi a-t-il été enterré ici?» Comme j’étais trop jeune pour comprendre la mort, de cette expérience, j’en suis venu à l’associer à l’enterrement. Je me suis dit : «Qu’est-ce que cela signifie? Que m’arrivera-t-il quand j’en aurai fini avec l’école et que je vieillirai? Où vais-je aller? Ne vais-je pas aussi finir dans une tombe? Je suppose que je vais aussi finir dans une tombe. Ce n’est donc qu’une question de temps. Tout le monde meurt, et la seule différence est le timing.» En fin de compte, la fin de chaque pécheur est la même : c’est la mort. À partir de la mort et de l’enterrement de mon voisin qui m’adorait, j’ai réalisé que moi aussi, je ferais face à la mort à la fin. 
Quand j’étais enfant, j’avais une aspiration pour ma vie dans ce monde. Je voulais vivre une vie irréprochable, de sorte que lorsque je lèverai la voix vers le ciel, je n’aurais absolument rien dont rougir sous les cieux. Cependant, en vieillissant et en entrant dans mon adolescence, je me suis vu changer petit à petit. Au fur et à mesure que mon vrai moi m’était de plus en plus révélé, j’ai réalisé que j’étais un gâchis. Quand j’étais enfant, pendant un certain temps, j’ai pensé que les filles n’allaient même pas aux toilettes. Je ne sais pas pourquoi j’ai pensé comme ça. Je savais que tout le monde était plus ou moins pareil, mais j’avais encore des malentendus. Il semblait que les filles se comportaient bien et ne faisaient rien de mal, mais j’étais un coquin et je faisais beaucoup de mauvaises choses. Alors, je me suis dit : «Je suis le seul mauvais enfant.» Au fur et à mesure que le temps passait et que je vieillissais, je commençais à me voir commettre encore plus de péchés. 
Il est naturel que tout le monde ne puisse pas voir son vrai soi. Pour que nous réalisions notre péché, nous devons entrer dans la Parole écrite de Dieu, et ce n’est qu’alors que nous pouvons voir qui nous sommes vraiment. Dieu dit à tous les êtres humains et pécheurs : «Comme les paralytiques, même si vous voulez faire le bien, vous êtes des pécheurs incapables de pratiquer le bien. C’est pourquoi Je vous ai accordé le salut de la rémission des péchés à vous tous.» Jésus-Christ, Dieu Lui-même qui est venu sur cette terre incarné dans la chair de l’homme, a dit au paralytique : «Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.» De cette façon, pour apporter la rémission des péchés à beaucoup de gens, nous devons maintenant leur prêcher l’Évangile de l’eau et de l’Esprit. Même maintenant, Jésus-Christ a tout fait et préparé pour amener les croyants en l’Évangile de l’eau et de l’Esprit au Royaume de Dieu. Après avoir préparé Son Royaume, Dieu veut maintenant vivre avec les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mais, parce qu’il y a encore beaucoup de gens sur cette planète terre qui n’ont pas reçu la rémission des péchés, Dieu veut que nous répandions cet évangile à tous ceux qui n’y croient toujours pas avant d’aller au Royaume des Cieux. Dieu a déjà préparé une demeure pour vous et moi qui croyons en la Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit. 
Dieu est en effet un Dieu glorieux pour nous. Jésus-Christ nous a accordé d’incroyables bénédictions de salut à tous. Nous avions pensé qu’une fois né sur cette terre, tout le monde vivrait une vie dénuée de sens et que tout se terminerait lorsque le corps mourrait. Même si nous savions tous ce qui était juste, nous étions incapables de le pratiquer car nous avions trop de lacunes. Nous ne pouvions pas nous empêcher de commettre d’innombrables péchés tout au long de notre vie. Les péchés que nous avions déjà commis étaient plus que suffisants pour que nous méritions l’enfer, et les péchés que nous commettrions à l’avenir étaient aussi plus que suffisants pour que nous soyons jetés en enfer. 
Il nous était donc impossible de recevoir la rémission des péchés en croyant en n’importe quelle religion de ce monde, et nous avons réalisé que nous ne pouvions faire effacer nos péchés qu’en croyant en l’amour juste de Dieu. Il nous était autrement impossible de recevoir la rémission des péchés dans nos cœurs. Cependant, notre Dieu est venu sur cette terre incarné dans la chair d’un homme, a accepté tous les péchés de ce monde une fois pour toutes en se faisant baptiser par Jean-Baptiste, est mort sur la Croix en portant ces péchés, est ressuscité d’entre les morts et nous a ainsi sauvés, nous les croyants. Même en ce moment même, le Seigneur nous dit par l’Évangile de l’eau et de l’Esprit : «Mon enfant, tes péchés sont pardonnés», et il nous a donné la conviction du vrai salut. Le but du Seigneur est de nous emmener, nous les croyants en l’Évangile de l’eau et de l’Esprit, dans son Royaume, et c’est la gloire de Dieu. 
Ainsi, Jésus-Christ est le Dieu qui a accompli l’œuvre vraiment stupéfiante du salut pour vous et moi. Il n’y a personne dans ce monde qui nous a bénis, vous et moi, autant que Jésus-Christ, qui est venu vers l’humanité par l’Évangile de la Vérité de l’eau et de l’Esprit. Qui nous a jamais délivrés, nous pécheurs, de tous les péchés du monde et fait de nous les enfants de Dieu? Celui qui nous a sauvés, vous et moi, nous a bénis comme cela et nous a accordé tant de grâce comme cela, n’est autre que Jésus-Christ. Fondamentalement, nous sommes tous nés avec un destin misérable destiné à être jetés en enfer pour nos péchés. Malgré cela, bien avant que Dieu ne fasse de nous Ses créatures, bien avant que nous péchions et bien avant que nos vies dans ce monde ne soient attristées et tourmentées par nos péchés, Dieu savait déjà tout sur ce à quoi nous allions faire face. Ainsi, parce que Dieu nous aimait tant, il est venu nous chercher à travers l’Évangile de l’eau et de l’Esprit, nous a rencontrés et nous a dit : «Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. J’ai effacé tes péchés une fois pour toutes avec la Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit.» Et Il nous bénit, nous Ses croyants, en disant : «Je vous emmènerai chez Moi. Si vous continuez votre vie sur cette terre, si vous vivez par la foi en Moi et en Ma Parole, Je réaliserai tous vos espoirs et vos rêves pour vous.»
En vivant dans ce monde, nous devons penser uniquement à la Justice de Dieu. Dieu seul nous a sauvés des péchés du monde. Quel genre de Dieu est notre Dieu? Nous devons nous rappeler qu’il est le Dieu qui nous a accordé de merveilleuses bénédictions. Nous devons croire en son amour juste. Nous devons réaliser que notre Dieu est le Dieu qui nous a donné les bénédictions étonnantes du Ciel. Jésus a dit : «Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira» (Jean 8:32). Mes chers croyants, Dieu a résolu tous les problèmes de nos vies, y compris le problème de nos péchés. Ce Dieu nous a dit, à vous et à moi : «Prends ton lit et va dans ta maison.» Si vous et moi croyons en la Parole juste de Jésus-Christ, tous les rêves de notre cœur se réaliseront. Pour que cela se réalise, nous devons croire que Jésus-Christ est Dieu Lui-même pour toute l’humanité. N’êtes-vous pas d’accord avec cela? Bien sûr que oui!


Si vous avez été sauvé de vos péchés, vivez avec votre cœur uni à Dieu

Nous avons été délivrés de nos péchés en croyant dans notre cœur à l’évangile de l’eau et de l’Esprit prêché par l’Église de Dieu. Bien que nous soyons dispersés partout dans le monde, si nous soutenons le ministère de l’Évangile et répandons fidèlement l’Évangile dans notre vie, nous recevrons tous les bénédictions de Dieu. L’Évangile de l’eau et de l’Esprit est le vêtement du salut que Jésus-Christ a fait pour nous. Peu importe qui c’est, si seulement les gens croient en cet Évangile avec le cœur, ils seront sauvés de leurs péchés et recevront les bénédictions de Dieu pour devenir ses propres enfants et ouvriers. Dieu ne fait pas de discrimination, comme s’Il aimait certaines personnes et en haïssait d’autres. Si nous reconnaissons Dieu, veillons à ce que nos cœurs soient de son côté et nous unissons à son Église par la foi, Dieu accomplira sûrement tous les espoirs et les rêves de notre cœur étape par étape. Jésus-Christ, notre Dieu, démêlera et résoudra tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés dans nos vies un par un, et il nous bénira à chaque étape du chemin. Notre Dieu bénit ceux qui travaillent de son côté. 
Maintenant que nous croyons en la Justice de Dieu, nous devons faire ce qui plaît à Dieu. Vous vous demandez peut-être : «Il était facile de croire en l’Évangile de l’eau et de l’Esprit, mais dites-vous maintenant que j’ai besoin de vivre une vie de foi?» C’est d’ailleurs ce que je dis. C’est précisément parce que la vie sur cette terre est si fatigante que nous devons vivre par la foi. Dieu a dit : «Le juste vivra par la foi» (Romains 1:17). Les justes doivent vivre par la foi seule. Qu’est-ce que vous voulez? Vous contentez-vous d’accepter l’évangile de l’eau et de l’Esprit par la foi et d’atteindre votre salut, ou voulez-vous aussi vivre le reste de votre vie par la foi en la Parole de Dieu, maintenant que vous avez été délivré de vos péchés? Qu’il s’agisse de recevoir les bénédictions de Dieu ou d’accomplir Son œuvre tout en vivant sur cette terre, cela n’est possible qu’en croyant en la Parole de Dieu. 
Tout n’est pas terminé simplement parce que nous avons été sauvés des péchés de ce monde par la foi et que nous entrerons au Ciel par la foi. Ceux qui sont devenus justes doivent aussi servir l’œuvre de Dieu dans ce monde avant d’entrer dans le Royaume des Cieux. Les justes ont le devoir et l’appel de prêcher l’Évangile. Si les justes ne se soumettent pas à cette volonté de Dieu, alors il ne peut y avoir de bénédictions terrestres pour eux. Au contraire, leur désobéissance sera suivie par les malédictions de Dieu. Les justes doivent obéir à la volonté de Dieu avec joie. Ce n’est qu’alors qu’ils peuvent être oints de bénédictions pour leur foi et leur obéissance. Devriez-vous chercher le bonheur mondain par vous-même, maintenant que vous avez été sauvé de vos péchés? Non, bien sûr que non! Notre bonheur se trouve aussi dans le domaine de la foi, et il est atteint lorsque nous croyons en Dieu et en Sa Parole. Toutes les bénédictions que Dieu accorde aux justes ne sont reçues que lorsqu’ils respectent la foi et obéissent à son Évangile et à sa volonté. 
Regardez-moi un instant. En dehors de l’heure du sermon, je suis là avec vous à travailler dur pour répandre l’Évangile et soutenir le ministère de l’Évangile. J’accomplis la volonté de Dieu par la foi dans ma vie quotidienne, en préparant le récipient de Ses bénédictions par la foi. Je prépare mon récipient de bénédiction en demandant à Dieu : «Seigneur, donne-moi d’abondantes bénédictions pour remplir ce récipient.» Chaque fois que je prépare le vase béni de la foi, j’aime en préparer un grand. Je n’aime pas préparer un petit bol. Puisque je travaille de toute façon, autant voir grand pour que Dieu nous donne d’abondantes bénédictions. J’ai un grand récipient de foi prêt dans mon cœur afin que nous puissions aider même ceux qui n’ont rien à voir avec nous. Quand je prépare un grand récipient de foi, Dieu s’assure de le remplir de bénédictions sans faute. Je partage ensuite ces bénédictions données par Dieu avec beaucoup de gens, ainsi que la Parole de Dieu. C’est ce que signifie avoir foi en Dieu et obéir à Sa volonté. Les bénédictions de Dieu suivront sans faute. 
Cependant, avant d’en arriver là, nous devons endurer beaucoup de persécutions et de difficultés, et nous devons les surmonter par la foi en Dieu. Il faut beaucoup de douleur et de souffrance avant que les bénédictions de Dieu ne nous parviennent. Si nous voulons vivre en croyant en Dieu et en Sa Parole, nous devons préparer un vase pur de foi. C’est parce que Dieu Lui-même travaille sur vous et moi. Dieu est un Dieu merveilleux. Si nous nous contentions d’être sauvés de nos péchés et de vivre par nos propres moyens et voies au lieu de la foi, alors nous nous débarrasserions des bénédictions de Dieu. Dieu exige de tous ceux qui ont été sauvés des péchés de ce monde qu’ils vivent leur foi. Il exige de nous une vie de foi parce qu’il veut bénir nos vies et nous aider à porter encore plus de fruits de foi. 
J’ai quitté ma ville natale tout seul. Et j’ai consacré ma vie à la diffusion de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mon Dieu m’avait préparé une place sur cette terre, Il m’a guidé et Il m’a fait vivre ma vie dans l’obéissance à Sa volonté. Je sais très bien que mon Dieu, qui m’a sauvé de mes péchés, est toujours avec moi. Mon but n’est pas de m’assurer que je suis le seul à vivre une bonne vie de foi dans ce monde. Loin de là, je crois que ma famille spirituelle doit aussi prospérer. Je crois aussi qu’il est juste pour moi de vivre dans l’Église de Dieu par la foi, pour nos saints de vivre aussi par la foi, et pour nous tous de vivre ainsi une vie digne de la gloire de Dieu. Mon Dieu m’a donné les bénédictions de la foi, et Il veut aussi donner ces bénédictions à toute notre famille spirituelle dans le monde à travers moi. C’est pourquoi je vous confie diverses tâches, afin que vous puissiez préparer de grands vases de foi qui plaisent à Dieu. Je crois que si vous accomplissez vos tâches confiées par la foi, développez votre foi et priez Dieu pour Ses bénédictions, Dieu les accomplira pour vous. Nous ayant confié Son œuvre à nous tous, Dieu n’est que trop heureux de nous bénir dans tous les aspects de notre vie et pour tous ceux qui nous entourent. 
Dieu travaille dans nos vies continuellement dans le présent. Ce n’est pas parce que nous avons été sauvés que tout est fini? Non, d’innombrables personnes à travers le monde entier recevront d’abondantes bénédictions à travers nous, tout comme Abraham. Je veux prêcher sur la vie de foi à nos collègues du monde entier. Abraham a suivi Dieu en faisant se confiant en Lui et Sa Parole. Cela signifie qu’Abraham a renié ses propres pensées. Il est allé là où Dieu lui a dit d’aller, et il s’est arrêté partout où Dieu lui a dit de s’arrêter. Par la foi d’Abraham, Dieu a béni toute la race humaine et chaque nation. Et parce qu’Abraham avait foi en Dieu, Dieu a veillé à ce que la vie d’Abraham soit une bénédiction pour ses nombreux disciples. 
Ce n’est jamais une perte pour nous de vivre selon la volonté de Dieu. Certaines personnes pensent égoïstement : «Pourquoi dois-je faire ces choses? Ne suis-je pas perdant ici?» Mais, si vous croyez en Dieu et que votre cœur est habité par le Saint-Esprit, vous pouvez facilement mettre de côté de telles pensées charnelles. Et vous pouvez vivre une vie qui plaît à Dieu pour le bénéfice de votre foi en Lui plutôt que votre chair. Pour soutenir le ministère de l’Évangile, certains d’entre nous travaillent sur les toits. Le risque d’une chute accidentelle est toujours là, et il nous est possible de penser qu’il n’est pas juste d’assumer ce risque. Nous devons donc être très prudents et nous assurer de mettre les harnais de sécurité chaque fois que nous travaillons dans des endroits élevés. Cependant, si nous croyons que l’œuvre que nous faisons est l’œuvre de Dieu, alors nous devrions demander à Dieu Son aide par la foi et accomplir les tâches qui nous sont confiées. C’est alors que Dieu prend soin de tout ce que nous faisons et nous bénit. Et Dieu est heureux quand nous partageons avec les autres les bénédictions que nous avons reçues. Dieu se réjouit de nous voir vivre une telle vie. Nous vivons tous maintenant sur cette terre, mais tôt ou tard, nous quitterons cette terre pour entrer et vivre dans le Royaume de Dieu. 
Jésus dit au paralytique : «Prends ton lit et va dans ta maison.» C’était assez étonnant que le paralytique puisse se lever, alors comment pouvait-il ramasser son lit et le porter chez lui? Y aurait-il eu assez de muscle dans le corps du paralytique? Non, puisqu’il était couché depuis si longtemps, son corps n’aurait presque plus eu de muscle. Malgré cela, le paralytique a pu hisser son lit et aller chez lui, tout cela grâce à la puissance de la Parole donnée par Dieu. Ainsi, Dieu vous accorde Son amour par Sa Parole. Je vous exhorte à réaliser que même maintenant, Dieu fait des choses étonnantes pour nous avec Sa Parole, et à vivre par la foi en Dieu. Par notre foi en la Parole de Dieu, nous accomplissons l’œuvre que Dieu nous a commandée et recevons les bénédictions de la foi dans nos vies. Et vous alors? Avez-vous reçu les bénédictions de Dieu par la foi? Moi aussi, j’ai reçu les bénédictions de Dieu par la foi. J’ai été béni pour toujours. Notre Dieu a béni les justes pour l’éternité. Je rends grâce à Dieu. Alléluia!