Sermons

Sujet 16: L’Evangile de Jean

[PARTIE 10-3] Nous devons croire que le Seigneur est notre Bon Berger (Jean 10:1-18)

Nous devons croire que le Seigneur est notre Bon Berger
(Jean 10:1-18)
“En vérité, en vérité, je vous dis: Celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie des brebis, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand. Mais celui qui entre par la porte, est le berger des brebis. Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix ; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors. Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles ; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix. Elles ne suivront point un étranger ; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers. Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait. Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point écoutés. Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse. Le mercenaire s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même ; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre : tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père.”


Je ne sais pas si le Seigneur a entendu nos prières pour que l’évangile soit annoncé rapidement, mais notre webmaster m’a dit que le nombre moyen de clics sur notre page a augmenté à environ 5600 par jour. (Note de l’éditeur: ce nombre est arrivé à plus de 20000 par jour en 2006). La réponse a été grande puis que nous avons produit quelques livres électroniques de plus qui contiennent l’évangile de l’eau et de l’Esprit et les avons chargés sur internet puisque nous n’étions pas en mesure d’imprimer beaucoup de livres papier à cause de difficultés financières. La demande des livres augmente à plus de 100 exemplaires à chaque fois que le nombre de visiteurs sur nos pages augmente par 1000 personnes. Je suis heureux parce que l’oeuvre du Seigneur semble bien se passer dans le monde entier.
Il y a beaucoup d’inquiétude en ce moment parce qu’il y a beaucoup d’incendies volontaires à Séoul ces temps-ci. Je pense que ces crimes augmentent parce que la vie devient de plus en plus difficile. Nos coeurs faibles deviennent encore plus blessés et anxieux quand ce genre de choses se passent dans notre société. Mais c’est si heureux que Dieu ait pris soin de nous et nous ait bénis pour que nous puissions servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit comme cela. Je ne sais pas combien de temps encore nous pourrons partager cet évangile, mais je crois que Dieu nous donnera la force et nous fera prêcher l’évangile encore plus.
Je continuerai à partager l’évangile de l’eau et de l’Esprit au monde entier et à écrire des livres pour la croissance spirituelle des saints. Et je crois que le Seigneur agira toujours avec nous pour que les semences de l’évangile fleurissent et portent du fruit abondamment, et que les flammes de l’évangile de l’eau et de l’Esprit se lèvent dans le monde tout entier.
Mais par contre, il y a beaucoup plus de saints qui s’écartent même après avoir reçu la rémission des péchés que de nouveaux croyants qui viennent dans notre Église. Bien sûr, je pense que cela pourrait se passer parce que nous sommes de faibles humains, mais il est aussi vrai que je me sens très frustré quand je vois de l’espace vide laissé par les saints qui n’ont pas fixé leur pensée fermement avec foi. Mais je veux vraiment que Dieu leur parle jusqu’à la fin pour qu’ils ne deviennent pas adversaires de Dieu. J’ai un désir dans mon coeur pour qu’ils ne deviennent pas comme le serviteur infidèle qui n’a rendu que le seul talent que le maître lui avait donné et a finalement vu la condamnation comme c’est dit dans les Écritures.
J’ai un désir que vous et moi accomplissions toute l’oeuvre qui nous a été confiée jusqu’au jour de la venue du Seigneur. Je pense aussi que la vie de service de l’évangile de l’eau et de l’Esprit et marcher avec le Seigneur est vraiment heureux. Bien que nous ayons des manquements, nous sommes heureux parce que nous servons l’évangile et sommes réconfortés même lorsque nous faisons face à des difficultés parce que nous demeurons toujours dans cet évangile et le Seigneur. Je me demande parfois pourquoi j’aurais vécu si ce n’est pour cet évangile. Aurions-nous le vrai bonheur si nous vivions seulement pour notre propre chair au lieu de servir le Seigneur qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Est-ce vraiment une vie juste si vous vivez seulement pour vous-même? Non. Vivre sans connaître le Seigneur et l’évangile de l’eau et de l’Esprit est vraiment indigne, comme il est écrit: “L’homme qui est en honneur, et qui n’a pas d’intelligence, Est semblable aux bêtes que l’on égorge” (Psaume 49:20). 


Les Écritures disent que les brebis doivent entrer par la Porte des brebis 


Aujourd’hui, nous avons lu l’Évangile de Jean chapitre 10 ensemble. Quand nous regardons aux versets 1 à 5, nous pouvons voir que le Seigneur parle de la pratique conventionnelle dans le monde. Il dit: “ En vérité, en vérité, je vous dis: Celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie des brebis, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand. Mais celui qui entre par la porte, est le berger des brebis. Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix ; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors. Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles ; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix. Elles ne suivront point un étranger ; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers.”
Comme vous le savez, le berger qui prend soin des brebis ouvre la porte pour les brebis quand les brebis rentrent du pâturage. Alors les brebis entrent dans la bergerie, et quand le berger ouvre la porte le lendemain et passe devant elles, les brebis le suivent et mangent de l’herbe. Et les brebis reconnaissent parfaitement et précisément leur berger. Elles suivent seulement leur propre berger et ne suivent personne d’autre même si cette personne porte les habits du berger. Les brebis qui se souviennent de la voix du berger suivent toujours leur berger même si un faux se déguise comme s’il était le vrai berger. C’est vraiment une chose remarquable et merveilleuse, mais c’est vrai. Le Seigneur a parlé du fait réel et correct dans la première partie du chapitre 10.
Dans l’Évangile de Jean chapitre 10 versets 7 à 9, le Seigneur parle des choses réalistes et spirituelles ici et notre Seigneur se représente Lui-même comme la “porte des brebis”: “Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venu avant moi, sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés. Je suis la porte: si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des  pâturages.”
Le Seigneur est notre Dieu. Jésus dit qu’Il est la porte des brebis parce qu’Il est devenu notre Berger et nous a conduits, nous le troupeau de brebis, à la porte correcte et nous a nourris de la nourriture du salut appelée l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et Il continue à dire: “Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands.” Cela veut dire que personne en dehors du Seigneur qui insiste sur le fait qu’il soit le sauveur, le fondateur d’une secte, ou un dirigeant religieux ne peut être autre chose que voleur et brigand. Je n’essaie pas de diminuer les autres religions, mais l’enseignement du Bouddhisme que tous les gens peuvent devenir Bouddha et aller au nirvana vient d’un voleur et d’un brigand selon la Parole du Seigneur ici. Le Seigneur dit que seul le Seigneur Lui-même est notre vrai Dieu et Sauveur et le Berger qui nous conduit sur la voie juste et nous donne la vie éternelle. Il dit: “ Je suis la porte: si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des  pâturages.” 
Si nous croyons au Seigneur selon cette Parole du Seigneur, si nous croyons que le Seigneur est notre Dieu, et si nous croyons que le Seigneur a expié tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous et moi pouvons recevoir la rémission des péchés par cette foi et devenir enfants de Dieu et atteindre la vie éternelle puis aller et venir par la porte du Seigneur et toujours manger le pain de vie. C’est parce que le Seigneur est la porte des brebis et la porte du Royaume des Cieux comme la porte du salut et la bénédiction en même temps. Probablement que personne parmi les saints qui croient en ce fait ne connaît pas la Parole: “[Les brebis] entreront et sortiront et trouveront des pâturages” Qui parmi ceux qui sont nés de nouveau ne sait pas que le Seigneur est la porte qui nous envoie au Ciel? Mais la chose importante dans notre vie de foi c’est la “foi” plus que la “connaissance”. Par la Parole du passage d’aujourd’hui, je veux que vous reconfirmiez et croyiez dans votre coeur en cette Vérité que vous avez bien connue jusqu’à présent et ayez un coeur reconnaissance envers le Seigneur. 


Le Seigneur qui est le Bon Berger donne Sa vie pour les Brebis


Le Seigneur dit au verset 11: “Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour les brebis.” Le Seigneur dit qu’Il est le bon Berger. Le voleur vient pour tuer et détruire, mais le bon Berger vient dans ce monde pour que les brebis aient la vie céleste en abondance. Le Seigneur qui nous a donné la vraie vie et le salut est le bon Berger: personne d’autre que notre Seigneur n’est le bon berger. Cela signifie qu’il n’y a personne d’autre que le Seigneur qui puisse dire “Je suis le bon berger.” Mais qu’a dit le Seigneur ensuite? Le Seigneur a dit que le bon berger meurt pour les brebis.
Abandonner sa vie n’est absolument pas chose facile. Et il n’y a probablement personne qui puisse abandonner sa vie sans hésitation pour sauver les autres. Mais le Seigneur notre Dieu a abandonné Sa vie et nous a sauvés parce qu’Il nous a tant aimés vous et moi et a eu tant de compassion pour nous. Je dis que le Seigneur est venu dans ce monde et a reçu le baptême pour prendre tous nos péchés sur Lui puis est mort à notre place et nous a sauvés de la destruction. Les Écritures disent que le bon berger abandonne Sa vie pour les brebis. Et le Seigneur a abandonné Sa vie pour nous sauver. C’est pour cela que nous professons que le Seigneur est certainement notre bon Berger.
Qui est le bon Berger qui a tant aimé Ses brebis qu’Il a abandonné Sa vie pour elles et a sauvé les brebis? Oui, ce n’est autre que Jésus Christ. Pouvez-vous abandonner votre propre vie pour les brebis? Non. Ce n’est absolument pas facile d’abandonner notre vie pour les autres. Pensez à cette histoire un moment comme une histoire réelle pour vous-même et pas seulement comme la Parole des Écritures. Notre Seigneur a fait l’œuvre que personne d’autre ne peut faire. Le Seigneur qui est le Dieu Tout-Puissant est venu dans ce monde comme notre Sauveur et a payé le salaire de tous nos péchés en recevant le baptême sur Son corps et s’abandonnant Lui-même pour mourir à la Croix puis est ressuscité pour nous sauver parfaitement vous et moi. Donc, le Seigneur dit qu’Il est le bon Berger. Il n’y a vraiment rien de plus à dire et à expliquer sur cette Vérité claire. 
Le Seigneur est réellement notre Dieu et le Sauveur qui nous a sauvés vous et moi parfaitement par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il est le Berger qui ne nous a jamais traités comme un portier; plutôt Il nous a traités comme Ses amis. Nous devons confirmer dans nos cœurs cette foi en ce que le Seigneur est le bon Berger qui nous a donné la vie éternelle. Seuls ceux qui comprennent cela et croient en Lui correctement sont les gens avec cette vraie foi.
Mais, que se passerait-il si nous ne croyons pas que le Seigneur est notre bon Berger alors que nous croyons et suivons le Seigneur? Nous essaierions de trouver un chemin par nous-mêmes et ne resterions pas aux côtés du Seigneur quand nous aurions une situation difficile. Puis nous nous opposerions au Seigneur involontairement. Si nous croyons que le Seigneur est réellement notre propre Sauveur, nous pouvons nous lever pour le bénéfice de l’évangile même si nous sommes dans une situation désavantageuse en suivant le Seigneur. Nous pouvons le faire parce que nous croyons clairement que le Seigneur ne nous nuira jamais à vous et moi qui sommes Ses brebis. Vous devez vous rappeler que vous pouvez devenir adversaires de l’évangile un jour si vous ne reconnaissez pas ce fait et ne croyez pas cela dans votre coeur.
Le Seigneur s’est désigné Lui-même et a dit: “Je suis le bon berger.” Il a dit aussi: “Le bon berger donne sa vie pour les brebis.” Nous devons comprendre qu’Il est vraiment notre bon Berger et le recevoir dans nos coeurs si le Seigneur a dit cela clairement. Nous devons devenir Ses brebis en croyant que le Seigneur est le bon Berger tout comme nous avons reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nous ne pouvons pas réellement devenir Ses brebis et nous sommes des êtes qui pouvons toujours quitter le Seigneur si nous ne pouvons pas accepter ce fait par la foi. 
Je peux aussi voir des gens autour de moi qui ne peuvent pas vivre fermement comme brebis du Seigneur et quittent le Seigneur. Ces gens croient au Seigneur, mais soudainement quittent le Seigneur et s’opposent au Seigneur quand leur foi impose une perte à leur vie. Ils doivent garder leur coeur pour s’unir à l’oeuvre de la prédication de l’évangile, mais ils sont plutôt secoués comme la poussière balayée par le vent. Et ils disent: “Quand ai-je servi l’évangile?” indépendamment que cela nuise à l’évangélisation et l’évangile ou pas. Une telle personne deviendrait mon adversaire parce qu’elle s’oppose au Seigneur, mais je pense que c’est possible parce que c’est un humain faible quand j’y repense une deuxième fois. Vraiment, vous et moi sommes des êtres qui pourrions devenir comme cela à tout moment si nous ne croyons pas vraiment en la Parole que le Seigneur est notre vrai Berger et la Porte du Royaume des Cieux.
Croyez-vous réellement que le Seigneur est le bon Berger? Je suis certain que oui. Plus j’y pense plus la Vérité que le Seigneur est la porte des brebis et le bon berger est claire. Nous pouvons absolument comprendre que le Seigneur est notre porte – la porte du Ciel, la porte du salut, la porte de la bénédiction, la porte de la vie éternelle – et le bon Berger si nous contemplons profondément, “Quelle est réellement la relation en le Seigneur et moi?” ou “Qui est le Seigneur pour moi?” La Parole du Seigneur donnée dans le passage des Écritures d’aujourd’hui n’est absolument pas exagérée, trop forte, ou fausse. Le Seigneur dit: “Je suis le bon Berger. Le bon berger donne Sa vie pour les brebis.” Le Seigneur qui prend la responsabilité de nos péchés présents et futurs et nous donne la vie éternelle est clairement notre bon Berger. Pouvons-nous abandonner le Seigneur en vivant notre foi juste parce que nous avons quelques difficultés et pertes maintenant que le Seigneur a payé le salaire de tous nos péchés en recevant le baptême et en mourant à la Croix et nous a donné le vrai salut que nous ne pouvons pas recevoir par un autre moyen? Non, nous ne pouvons pas. C’est un mauvais comportement qu’une personne née de nouveau ne doit pas avoir.
Bien sûr, il y a des choses décevantes parmi les gens et des mauvais actes les uns envers les autres quand nous suivons le Seigneur et vivons notre foi. C’est parce que notre vie de foi est aussi étranglée par beaucoup de relations humanistes, tout comme notre vie sociale. Mais tous les problèmes sont résolus naturellement quand nous croyons au Seigneur et dévouons tout notre cœur à la prédication de l’évangile. Je veux dire que je suis capable de ne pas considérer les manquements de quelqu’un et de le comprendre si c’est une personne qui bénéficie de la prédication de l’évangile même si elle a des limites et m’a fait du mal. C’est parce qu’une personne qui vit avec le coeur fixé sur le bénéfice de l’évangile est réellement précieuse.
Les gens qui servent l’évangile de l’eau et de l’Esprit et donnent leurs efforts pour la prédication de l’évangile sont des gens précieux indépendamment de leurs limites et capacités. Quiconque a fixé son coeur clairement pour l’évangile que le Seigneur a donné est une personne précieuse. Mais qu’en est-il d’une personne qui ne l’a pas fait? Elle est en danger dans sa vie spirituelle. C’est quelqu’un qui pourrait changer à tout moment et devenir mon ennemi. 
Comme vous le savez tous bien, il y a un homme qui s’appelait Judas Iscariot parmi les 12 disciples qui suivaient Jésus. Le Seigneur ne l’a pas beaucoup utilisé bien qu’il ait toujours été au côté du Seigneur parce que Jésus savait qu’il Le vendrait plus tard. Et ce Judas qui a suivi Jésus, écoutait la Parole de Jésus, et partageait la nourriture en mangeant avec Lui, a effectivement vendu Jésus quand Jésus n’a pas semblé agir comme il s’y attendait. 
Que pouvons-nous réaliser dans le récit de Judas? C’est que quiconque n’a pas une foi inébranlable peut devenir un ennemi de l’évangile même si c’est quelqu’un qui a toujours vécu une vie de foi avec nous. Donc, nous devons fixer nos coeurs fermement et croire en Lui pour ne pas devenir comme cela. Nous devons croire la Vérité qui proclame que Jésus est la porte du salut, la porte du Ciel, et le bon Berger qui nous fera du bien dans le passé, le présent, et le futur éternellement. Le Seigneur ne nous repoussera pas si nous fixons cette foi solidement dans nos coeurs et travaillons pour le bénéfice de l’évangile de l’eau et de l’Esprit à l’endroit où le Seigneur nous a permis de le faire. 
L’apôtre Paul dit: “Car l’affection de la chair c’est la mort, mais l’affection de l’esprit c’est la vie et la paix.” Comme le dit cette Parole des Écritures, si nous regardons de plus près à la pensée ou aux émotions des gens, c’est réellement souillé. Les gens ne considèrent même pas comme une bonne chose une bonne chose quand ils commencent à penser de la sorte. La chaîne des pensées qui se suivent les unes les autres conduit inévitablement à une conclusion négative. Mais comment est la pensée spirituelle? Elle apporte une conclusion positive, la vraie vie, et la paix. 
Donc, nous, gens de foi, qui avons reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, n’avons pas besoin d’amener notre propre pensée dans notre foi. Nous devons juste fixer nos coeurs fermement sur l’évangile et professer notre foi, disant: “Le Seigneur est mon bon Berger. Le Seigneur est la porte des brebis et la porte de toute chose. Il nous a sauvés et nous a donné la vie éternelle et Il ne nous nuit pas. Il prend la responsabilité de mes péchés passés, présents, et futur et prend aussi la responsabilité de nos âmes. Il est un vrai bon Berger pour moi. Donc, je servirai le Seigneur dans la situation que le Seigneur permet même si j’ai des manquements.” Nous devons fixer nos coeurs fermement dans la foi comme cela. 


Nous devons fixer nos cœurs pour le Seigneur

Je dis souvent: “Vous devez fixer vos pensées pour le Seigneur”, aux croyants et serviteurs de Dieu. Je veux dire que vous devez fixer votre coeur sur l’oeuvre juste. Nos coeurs doivent se fixer à la bonne place avec la pensée: “C’est ma place juste que Dieu m’a donnée”, et fixer nos coeurs là comme l’avion dans le ciel doit atterrir quelque part. Si nous fixons nos coeurs fermement dans la foi, alors la pensée négative qui monte en vivant dans ce monde ne peut pas troubler la foi. Mais que se passerait-il si nous sommes dans un état où nous n’avons pas fixé notre coeur correctement dans la foi? Nous pourrions tourner le dos au Seigneur et nous tenir dans une position qui s’oppose à l’évangile de l’eau et de l’Esprit à cause de la pensée négative qui vient à nous inévitablement puisque nous sommes humains. Donc, le passage des Écritures d’aujourd’hui est très important, la Parole nous dit que nous devons fixer nos coeurs sur la chose juste et dans le Seigneur qui est la Vérité éternelle.
Le Seigneur dit qu’Il est le bon Berger. Nous devons fixer cette foi clairement dans nos coeurs si nous entendons cette Parole et reconnaissons que le Seigneur est réellement le bon Berger. Cela signifie que nous devons réellement accepter cela dans nos coeurs et pas seulement le comprendre comme une simple connaissance. Nous menons nos vies de foi par le coeur non par la tête. Votre foi reste solide à la bonne place peu importe combien le Diable la secoue et essaie de la repousser, si nous comprenons la Parole de Dieu avec le coeur et fixons solidement notre foi sur la Parole de tout notre cœur. Mais votre foi sera ébranlée involontairement si vous comprenez seulement la Parole sans la connaître avec le coeur.
Beaucoup peuvent penser négativement en disant: “Le Seigneur est le bon Berger. Pourquoi répétez-vous constamment cela même si je sais que c’est écrit dans les Écritures? Est-ce juste pour passer le temps?” C’est une mauvaise foi. La Vérité que “le Seigneur est mon bon Berger” ne sera jamais ennuyeuse et nous fait nous sentir reconnaissants si nous croyons en la Parole du Seigneur et embarquons avec cette Parole.
Serait-ce vraiment une foi correcte si nous avions reçu le salut de Dieu et faisions l’oeuvre du Seigneur sans croire en la Parole que Dieu a dite dans les Écritures? Je demande si vous pourriez réellement marcher avec le Seigneur quand vous dites: “C’est Ta Parole. Mais ma pensée est différente. Je pense que c’est correct”, en réponse au commandement du Seigneur qui dit: “Menez votre vie spirituelle de cette façon. Tout se passera bien si vous agissez comme cela.” Aurions-nous la qualification pour recevoir la bénédiction éternelle que le Seigneur donne si nous avons une telle attitude? Non. Il est correct que vous répondiez: “Je crois que le Seigneur est notre bon Berger” quand le Seigneur dit “Je suis le bon Berger”. C’est réellement une méthode facile et simple. 
Le Seigneur ne peut pas être méprisé comme le bon Berger ou devenir un moins bon Berger peu importe combien les gens intelligents réfléchissent et étudient la question. Penser simplement: “J’y ai pensé encore une fois et je sais que le Seigneur est le bon Berger comme c’est marqué dans les Écritures. Il est clair qu’Il est le bon Berger qui prend la responsabilité de mon futur et me donne le salut et ne me nuit pas”, et croire cela c’est la vraie foi. Nous pouvons penser qu’une telle personne peut sembler folle et bête, mais cette personne est en réalité vraiment sage. Mais la personne qui pense beaucoup par elle-même et est bornée perd l’occasion d’obtenir la foi correcte parce qu’elle est occupée à penser profondément avec sa tête. Je suis aussi l’une des personnes qui croit au Seigneur simplement comme “Comment peut-il y avoir un autre dieu alors que le Seigneur a réellement pris tous mes péchés en étant baptisé et mort pour moi à la Croix, quand le Seigneur a fait tout cela pour moi? Le Seigneur est mon bon Berger. C’est tout!”
Toutes les religions du monde prennent fin juste lorsque nous disons “Ce sont des déchets.” Il n’y a qu’un seul état d’esprit parce que l’esprit est fermement ancré dans la foi. Que ce soit avant de naître de nouveau ou après être né de nouveau, les gens ont le désir de vivre selon le bénéfice de leur propre chair parce que les gens sont faibles. Mais nous ne serons jamais ébranlés peu importe quelle tentation vient vers nous si nous fixons nos coeurs sur la Parole que le Seigneur a donnée et y croyons comme la Vérité. Peu importe la situation que nous rencontrons, nos cœurs tiennent ferme avec la pensée: “le Seigneur est mon Berger et la porte du Ciel.” Ce coeur n’est pas fixé automatiquement. Plutôt, nous devons le fixer correctement nous-mêmes. Cela signifie que nous devons fixer la Vérité et le cœur que nous pensons être juste en nous-mêmes. Les gens qui ne peuvent pas fixer leur cœur eux- mêmes n’auront pas la Vérité absolue dans leur cœur même si des dizaines de milliers d’années passaient. Et ils finiront par faire des réservations pour le siège le plus chaud de l’enfer. 
Le Seigneur dit: “ Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse. Le mercenaire s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se met point en peine des brebis.  Moi, je suis le bon berger.” Ici, le mercenaire désigne ceux qui travaillent seulement pour une compensation comme le mot l’indique et il y a beaucoup de mercenaires religieux autour de nous qui trompent les gens et disent qu’ils sont de bons bergers. Ils servent dans une église puis partent directement quand une autre église dit qu’il sera mieux payé. C’est la caractéristique d’un mercenaire de quitter l’église qui lui a été confiée sans hésitation quand une autre église dit qu’il recevra plus d’argent. 
Mais notre Seigneur est différent. Le Seigneur a dit: “Je suis le bon berger; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent. Comme le Père me connaît, moi aussi, je connais le Père; et je donne ma vie pour les brebis.” Il a dit qu’Il est vraiment le bon Berger qui donne Sa vie pour sauver ces âmes. Il a dit: “  Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même ; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre : tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père.” Le Seigneur a abandonné Sa vie de Sa propre volonté pour donner une nouvelle vie à vous et moi exactement selon cette Parole marquée dans les Écritures. Le Seigneur a pris nos péchés sur Lui par le baptême et a donné Sa vie en abandonnant Son corps à la Croix, et le Seigneur dit: “Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même ; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre : tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père ” Cela dit qu’Il a abandonné Sa vie de Lui-même et personne ne Lui a prise, et ce n’est pour aucune raison que nous sauver vous et moi.
Le Seigneur qui nous a aimés ainsi est notre vrai Dieu. Le Seigneur est vraiment notre Seigneur et notre Dieu. Le Dieu grand et tout-puissant qui a créé les cieux et la terre a abandonné Sa vie pour nous sauver, nous qui devions mourir à cause du péché. C’est pour cela que le Seigneur doit être notre bon Berger. Il n’y a personne comme le Seigneur sur cette planète et dans l’univers entier. Le Seigneur est le bon Berger qui nous a sauvés, et Il nous conduit dans les sentiers de la justice. Croyez-vous aussi cela? 
Nous devons comprendre et croire cette Parole du Seigneur dans nos coeurs et graver cela fermement dans chacun de nos coeurs Nous devons confirmer dans nos coeurs cette Vérité que le Seigneur est le bon Berger qui a abandonné Sa vie pour sauver nos âmes et nous ramener à la vie. Il est écrit que le Seigneur qui a l’autorité d’abandonner Sa vie ou de la recevoir a donné Sa propre vie pour vous et moi. Je comprends réellement et crois cela. Tous les gens qui ont déjà reçu la rémission des péchés ou ceux qui ne l’ont pas doivent croire cela. Nous devons fixer clairement dans nos coeurs le fait que notre Seigneur est notre bon Berger et suivre le Seigneur en nous unissant à l’Église de Dieu et chercher le bénéfice de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Fixez vos pensées maintenant si vous devez encore fixer votre coeur par votre foi en ces temps difficiles. Le Seigneur dit qu’Il est notre bon Berger. Il n’y a pas de raison pour laquelle vous ne puissiez mettre votre pensée sur cette Vérité certaine. Fixons nos pensées une fois pour toutes en disant: “Le Seigneur m’a sauvé par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le Seigneur est mon Dieu et mon Sauveur, et Celui qui m’a donné la vie éternelle et Celui qui prend soin de toutes choses dans le passé, présent, et l’avenir. Il est mon bon Berger qui fait une bonne oeuvre à travers moi.” Et nous devons vivre le reste de notre vie pour le bénéfice de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Vivons comme cela jusqu’à ce que nous quittions ce monde. La fin du monde est proche. Indépendamment que vous soyez jeune ou vieux, que vous soyez un ministre ou un croyant laïc, je veux sincèrement que vous fixiez tous vos coeurs devant la présence du Seigneur de la même façon et croyiez dans vos coeurs et viviez dans ce monde de la sorte jusqu’au dernier jour.
Le monde maintenant est comme le calme avant la tempête même s’il semble paisible à nos yeux. C’est précaire comme le moment calme avant la tempête sous toutes les facettes y compris politique, économique, militaire, climatique, et dans le domaine naturel. Vous et moi vivons dans un temps terriblement effrayant. C’est le moment de sortir de la boue et de revenir dans l’Église si quelqu’un est parti de l’Église de Dieu. Mais il y a des saints qui n’ont pas encore fixé leurs pensées et continuent seulement à vivre pour le bénéfice de leur chair. Jésus est le seul qui donne la paix et le réconfort pendant ce temps où toutes choses sont dans un état précaire. Donc, nous devons croire que le Seigneur est le bon Berger et continuer de garder la Vérité dans nos coeurs alors que nous lisons la Parole Scripturaire. Nous devons fixer nos coeurs fermement et tracer la ligne de foi une fois de plus et la confirmer quand la crise arrive ou quand la tentation monte du cœur alors que nous vivons dans ce monde précaire.
Quand vos circonstances deviennent désavantageuses et que l’envie de la chair monte et qu’un temps vient où vous ne cherchez pas le bénéfice de l’évangile et pensez seulement à vous-même, vous devez reconsidérer une fois de plus la Parole, “le Seigneur est mon Berger”, par la foi. Puis tourner votre coeur vers la pensée: “Je ne devrais pas être comme cela puisque le Seigneur est mon bon Berger. Ne devrais-je pas faire la bonne oeuvre comme le Seigneur le désire puisque le Seigneur m’a donné le salut et ne m’a pas amené de nuisance?” C’est le moment où vous devez vous tenir devant le Seigneur parfaitement.
Vraiment, je vis chaque jour avec le coeur comme un  champ de bataille ces jours-ci. C’est ainsi parce qu’il pourrait venir un temps où une guerre terrible éclate et que je ne sois pas capable de faire l’oeuvre du Seigneur correctement: je le regretterais si je ne faisais pas cette oeuvre aujourd’hui. Je vis chaque jour avec le coeur de faire l’oeuvre du Seigneur comme si nous étions en guerre parce que nous pouvons au moins travailler jusqu’à présent. Il peut vraiment y avoir beaucoup de crises pour l’humanité à cause de diverses maladies infectieuses et de catastrophes naturelles dans l’avenir comme beaucoup de gens sont morts en masse à cause de la maladie infectieuse appelée la lèpre il y a très longtemps.
Il ne nous reste pas beaucoup de temps. Le Seigneur viendra bientôt. Nous devons être éveillés spirituellement maintenant même en ce moment. Nous devons élever nos coeurs en connaissant et en croyant absolument que le Seigneur est la porte des brebis et notre bon Berger. Nous devons nous donner au Seigneur sérieusement avec notre foi et nous consacrer à Lui. Et nous devons penser à l’oeuvre de Dieu qui nous a été confiée comme une oeuvre réellement précieuse et faire fidèlement cette oeuvre chaque jour. Je pense que nous devons travailler avec la pensée “Je suis un humain qui pourrais mourir dans une minute. Je vais prendre chaque moment précieusement et travailler diligemment parce que je pourrais ne pas avoir la chance de le faire plus tard.” Le fondement d’une telle vie est la foi en la vérité que “Le Seigneur est le bon Berger”. 
Le Seigneur est réellement la porte des brebis et le bon Berger. Tout le reste n’est pas tellement un problème si nous croyons seulement cela. Si nous avons reçu la rémission des péchés et sommes devenus justes en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons comprendre qui est réellement la Personne qui nous a donné la rémission des péchés. Nous devons croire en Lui avec la compréhension qu’Il est le Seigneur et notre bon Berger.
Vivre la vie de foi c’est comme cela. Cela signifie que nous devons non seulement notre salut; nous devons aussi penser et croire au Seigneur qui nous a donné le salut. Je vais faire l’oeuvre du Seigneur diligemment avec mes partenaires et frères et sœurs aujourd’hui et demain bien que j’aie des manquements parce que c’est l’oeuvre que le Seigneur m’a confiée. 
Je crois que le Seigneur nous conduira sur le sentier juste et nous protégera et nous fera servir l’évangile. Je rends grâces au Seigneur qui est notre bon Berger.