Sermons

Sujet 16: L’Evangile de Jean

[PARTIE 10-4] Le Seigneur est le Bon Berger (Jean 10:7-16)

Le Seigneur est le Bon Berger
(Jean 10:7-16)
“Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point écoutés. Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse. Le mercenaire s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.”


Comme suite au sermon que j’ai prêché ce matin, je voudrais partager avec vous Jean chapitre 10 de nouveau ce soir. Le Seigneur s’est appelé Lui-même la porte des brebis. Et Il a dit: “ Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands, mais les brebis ne les ont pas écoutés.” Il a dit aussi: “Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé, il entrera et il sortira et  il trouvera des pâturages.”
Si nous devions résumer Jean 10:7-10, le message central serait que le Seigneur est non seulement la porte des brebis, mais aussi le Berger qui donne le salut et les bénédictions aux gens. Le Seigneur dit aussi au verset 10: “Le voleur ne vient que pour  dérober, égorger et détruire. Moi je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.” Comme le Seigneur l’a dit, Il est effectivement la porte des brebis et notre Sauveur. Cette Parole est quelque chose que ceux qui n’ont pas rencontré notre Seigneur ne peuvent ni réaliser ni comprendre. Le Seigneur nous a dit qu’Il est la porte des brebis et le bon Berger, et qu’alors que le voleur vient pour tuer, voler, et détruire les brebis – Lui est venu sur la terre pour que les brebis aient la vie.
Bien que nous ayons professé croire en Jésus comme notre Sauveur même avant d’avoir réellement rencontré le Seigneur, quand on nous a dit que le Seigneur était notre Berger et la porte des brebis, nous ne pouvions pas bien le comprendre, et donc nous passions sur la question, pensant en nous-mêmes “Je pense que c’est vrai. Puisque c’est ce que le Seigneur a dit, ça doit être vrai et réel plutôt qu’un mensonge.” Mais maintenant que nous avons rencontré et demeurons dans le Seigneur qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons comprendre ce que cela signifie réellement quand le Seigneur a dit qu’Il était la porte des brebis et le bon Berger qui donnait Sa vie pour nous. Nous pouvons aussi saisir pleinement que comme le Seigneur est la porte des brebis, les brebis entrent et sortent, trouvent pâture, et sont sauvées. Le Seigneur est effectivement notre bon Berger. Même si certains d’entre nous ne comprennent pas bien tous les tenants et aboutissants de ce passage, le Seigneur est clairement le bon Berger et la porte des brebis.


Le Seigneur m’a rencontré à travers l’évangile de l’eau et de l’Esprit


J’étais chrétien depuis 10 ans avant que je ne sois réellement né de nouveau. Et avant de croire au Christianisme, j’ai cru au Bouddhisme et même au Confucianisme. Cependant, quand je suis tombé gravement malade et ai ressenti que la vie n’avait pas de sens, j’ai cru en Jésus comme mon Sauveur. J’ai cru en Jésus parce que comme une personne gravement malade devant sa mort certaine, je voulais régler la fin de ma vie et résoudre le problème du péché dans mon coeur. En réalité, je ne comprenais pas si bien Jésus, mais je m’attachais au Seigneur puisque tout le monde me disait que Jésus était le Sauveur de l’humanité, qu’Il avait été crucifié en portant tous les péchés des méchants et pécheurs comme moi, qu’Il était ressuscité d’entre les morts, et que quiconque croyait en Lui aurait la rémission de tous ses péchés. Et donc j’ai demandé au Seigneur de pardonner tous les péchés que j’avais commis jusqu’alors. Bien que j’aie cru en Jésus parce que je voulais être lavé de tous mes péchés avant de mourir, mes péchés n’étaient pas réellement effacés à ce moment là. Mais j’ai continué quand même à pratiquer le christianisme pendant plus de 10 années supplémentaires.
Il y a un proverbe Coréen qui dit que dix ans suffisent pour que les montagnes et les fleuves changent. De nos jours, les choses changent même plus rapidement; une année suffit pour qu’une colline disparaisse, des tunnels soient creusés, des routes soient pavées, des immeubles soient construits, et de nouvelles rues soient tracées. Mais même si j’étais chrétien depuis une décennie, les péchés de mon coeur n’avaient pas disparu. Bien que mon coeur ait été soulagé quand j’ai d’abord cru en Jésus, le problème du péché n’était pas résolu. Donc même si je croyais en Jésus, je sentais beaucoup de cynisme envers ma foi. En dépit du fait que je croyais en Jésus sincèrement et fidèlement, lorsque je regardais mon coeur, je voyais tous mes péchés rester intact, et même si je prêchais la Parole de Dieu aux autres, je luttais beaucoup moi-même puisque moi aussi j’avais trop honte de mon propre être pécheur.
Un jour par la grâce de Dieu j’ai finalement réalisé l’évangile de l’eau et de l’Esprit écrit dans la Bible, et j’ai été remis de tous les péchés de mon coeur une fois pour toutes. J’étais si heureux à ce moment là que des rires ont commencé à sortir du fond de mon coeur. J’ai réalisé pourquoi Dieu le Père a dit quand le Seigneur a été baptisé par Jean Baptiste puis est sorti de l’eau: “Celui-ci est mon Fils Bien aimé, en qui j’ai mis toute mon affection” (Matthieu 3:17). Et j’ai aussi réalisé pourquoi le Seigneur a dit, juste avant qu’Il ne soit baptisé par Jean Baptiste, “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.” Quand j’ai atteint cette compréhension incroyable, j’ai pu voir la lumière de la vérité briller dans mon coeur. C’est alors que j’ai réalisé: “Le Seigneur a porté tous mes péchés en étant baptisé par Jean! Jésus Christ a pris non seulement mon péché originel mais aussi mes péchés personnels! Il a porté chaque péché que j’aie commis de toute ma vie entière depuis l’enfance jusqu’au présent!” J’ai aussi réalisé que tous les péchés que j’allais commettre à l’avenir étaient aussi inclus dans les péchés du monde, et que ces péchés ont tous été transférés sur le Seigneur aussi. Une fois que j’ai saisi cela, la paix est venue dans mon coeur.
Avant que je n’aie rencontré le Seigneur du salut par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, ma compréhension était limitée, et donc je pensais: “Le Seigneur est mon Berger et mon Sauveur. Lui seul est le Sauveur et le Fils de Dieu. Il y a quatre religions majeures du monde, mais le christianisme n’est pas seulement la meilleure d’entre elles. Seul Jésus est la Vérité, Dieu Lui- même est mon Sauveur.” C’était tout ce que je comprenais, et les péchés de mon coeur ne pouvaient pas être enlevés, par aucun moyen.
Cependant, une fois que j’ai réalisé la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, la Vérité de la rémission des péchés que le Seigneur nous a donnée, j’ai saisi que le Seigneur avait pris tous mes péchés quand j’étais réellement destiné à l’enfer. Donc à ce moment là, une toute petite brèche s’est ouverte dans mon coeur. Avant, mon coeur était si dur, frustré et pécheur, et j’étais tourmenté à l’intérieur même si je riais à l’extérieur. Mais maintenant que j’avais enfin obtenu la purification de mes péchés, j’ai poussé un souffle de soulagement et j’étais si heureux, me disant à moi-même: “Mes péchés ont maintenant vraiment disparu comme cela! J’ai maintenant reçu la rémission de tous mes péchés!”
Mais même après avoir reçu la rémission des péchés, je m’inquiétais immédiatement de quoi manger, quoi boire, et de quoi me vêtir. C’est parce que ma chair avait toujours le problème des besoins de base pour le vêtement, la nourriture et le logement, même si je savais très bien que j’avais maintenant le Seigneur de mon côté, que gagner de l’argent dans ce monde était insignifiant et que la gloire du monde et ses richesses ne signifiaient rien. De plus, maintenant que j’avais rencontré le Seigneur, j’avais aussi un sentiment de devoir, me demandant moi-même: “Ne devrais-je pas servir l’évangile du Seigneur? Même s’il y a beaucoup de chrétiens, ils ne connaissent pas la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. N’est-ce pas alors mon devoir de prêcher cet évangile?” Mais pour diffuser l’évangile, je devais résoudre le problème des besoins de base en vêtement, nourriture et logement pour subvenir à ma famille, et j’agonisais à ce sujet et luttais beaucoup.
Mais une chose était très claire pour moi, et c’était que le Seigneur avait expié tous mes péchés et les péchés de la race humaine entière. Donc j’essayais de prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit, en pensant en moi-même: “Il n’est pas juste que les chrétiens continuent d’agoniser sur le problème du péché. C’est ce que font les aveugles spirituels. Les gens ne connaissent pas cette Vérité. N’est-ce pas une erreur pour les chrétiens de dire qu’ils ont été remis de leurs péchés originels seulement, et qu’ils doivent faire des prières de repentance pour être remis de leurs péchés personnels quotidiens? Combien ils sont insensés! Combien ils font pitié d’être emprisonnés dans leurs péchés alors même qu’ils croient en Jésus?” Donc j’ai prêché l’évangile à tous ceux que je rencontrais. Bien que beaucoup de gens aient été heureux d’entendre l’évangile, il y en avait aussi qui s’opposaient à moi. En dépit de cela, le Seigneur m’a fidèlement conduit où je suis maintenant. 


Même après avoir rencontré le Seigneur, j’ai encore eu beaucoup de difficulté


Comme l’aveugle décrit en Jean chapitre 9 a été chassé de la synagogue, j’ai aussi été haï et méprisé par beaucoup de mes anciens amis et connaissances. Mais je ne m’en suis pas soucié. Peu importait pour moi parce que le Seigneur était désormais le vrai Berger de ma vie. Tout comme le Seigneur a dit qu’Il était la porte des brebis, Il est effectivement devenu la porte du salut pour moi. Il est devenu la porte du salut pour vous aussi. Comme le Seigneur est devenu notre Sauveur et notre Berger, Il prend plaisir au désir de nos coeurs de vivre pour Son évangile, et Il continue de nous conduire et de nous guider, même si nous sommes encore faibles et insuffisants, sortant parfois de la voie et faisant des erreurs en chemin. Le Seigneur a répondu à mes prières quand je Lui ai demandé des choses à utiliser pour l’évangile de Dieu plutôt que pour ma propre chair. Dieu a répondu à toutes mes prières demandant: “Bénis-moi, Seigneur! J’ai besoin de moyens matériels. J’ai besoin d’une maison pour servir l’évangile. Donne-moi une maison. J’ai besoin d’un nouveau travail maintenant, Seigneur; donne-moi un travail.”
J’ai rencontré beaucoup de difficulté en servant le Seigneur et beaucoup de crises difficiles. Quand j’ai vécu cela, j’ai juste prié Dieu, et le Seigneur m’a toujours assisté. Il y a eu aussi beaucoup de moments dangereux en servant le Seigneur, et des crises que je devais surmonter par la foi. Il y a des moments où ma santé n’était pas si bonne, où j’ai eu beaucoup de travail urgent à faire pour le Royaume de Dieu. Une fois ma santé était si mauvaise que je me suis inquiété et ai pensé: “Je ne vais pas tenir longtemps comme cela. Peut-être que mon temps est arrivé.”
Quand le troisième volume en anglais de mes séries de livres sur l’évangile est sorti, j’étais si absorbé par le travail au détriment de ma santé que j’ai eu la spondylarthrite, une sorte d’arthrite qui affecte la moelle épinière. Apparemment, j’étais dans cette condition depuis longtemps, mais je n’en étais pas conscient, et donc je demandais à mes co-ouvriers de masser mon dos, pensant que mon dos s’usait à cause de l’âge. Un de mes co-ouvriers m’a alors présenté le Dr. Hong, un médecin pratiquant la médecine traditionnelle Coréenne, et il m’a fait l’acupuncture avec des aiguilles d’or. J’ai pensé: “Cela m’est égal que les aiguilles soient en or ou en métal. J’espère être guéri aussi rapidement que possible pour continuer à servir le Seigneur.” Et selon mon désir, cela a bien fonctionné et je me suis senti bien mieux depuis ce soir là. Puisque non seulement moi mais toute l’Église a prié pour moi, j’ai été guéri. Bien que ma santé ne soit pas encore à 100%, elle est bien meilleure.
J’ai aussi eu des problèmes avec ma gorge, donc je suis allé voir un docteur à l’hôpital local, mais il m’a dit que ce n’était pas grand chose et m’a juste donné une prescription. En réalité pourtant, il y avait une grosseur qui bloquait ma gorge. Puisque le problème ne passait pas, j’ai décidé d’aller dans un grand hôpital à Séoul pour un diagnostic avancé, et ils ont trouvé la grosseur qui pouvait devenir cancéreuse si on la laissait. Donc je l’ai fait enlever. En dehors de cela, j’ai eu beaucoup d’autres problèmes de santé aussi, mais à chaque fois Dieu m’a aidé à me remettre par les médicaments et traitements, et par les prières des saints j’ai pu maintenir ma santé jusqu’à présent. Dieu a aussi continué à conduire Son Église et à l’aider.
Je peux maintenant pleinement comprendre ce que le Seigneur voulait dire quand Il a dit qu’Il était le bon Berger. Je peux l’apprécier dans ma vie quotidienne y inclus mes propres expériences. Au Psaume 23:1-2, David a chanté cet hymne incroyable:
“L’Éternel est mon berger,
je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages,
Il me conduit près des eaux paisibles.”
David vivait en s’appuyant totalement sur le Seigneur, et tout comme Dieu a répandu Sa miséricorde et Sa bonté sur lui durant toute sa vie, je sais que Dieu répand aussi les mêmes bénédictions sur vous et moi également. Le Seigneur est effectivement vivant, et Il est la porte des brebis, notre Sauveur et notre Berger. Il est non seulement mon Berger mais aussi votre Berger. Le Seigneur nous aide, nous protège, et répand Ses nombreuses bénédictions sur nous.
Quand nous lisons ce passage, nous pouvons vraiment saisir et apprécier combien notre Seigneur prend soin de nous. Mais accordons une considération encore plus profonde pour voir ce que cela signifie quand la Bible dit que le Seigneur est devenu notre Berger. Le Seigneur dit: “Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour les brebis.” Le Seigneur a donné Sa vie pour nous sauver du péché. Né sur la terre, le Seigneur a pris sur Lui tous les péchés de l’humanité en étant baptisé par Jean Baptiste à l’âge de 30 ans, et Il nous a tant aimés qu’Il a donné Son corps sur la Croix. Endurant toute la terrible souffrance, la persécution, et les insultes, le Seigneur a saigné pour mourir à la Croix, versant tout Son sang qui était dans Son coeur à travers Ses mains et pieds percés. Il est ensuite ressuscité des morts, devenant ainsi notre Sauveur. Il a fait toutes ces choses pour nous sauver vous et moi du péché. Effectivement, il ne manque rien au Seigneur pour être notre Berger.
Quand vous vous êtes trouvé à lutter après avoir rencontré le Seigneur, vous avez aussi dû enlever le poids de votre coeur qui était encore lié à bien des endroits. Vous avez fait cela parce que vous vouliez suivre le Seigneur correctement. Le Seigneur a enlevé beaucoup de nos pensées et désirs charnels. Pour ce faire, Il nous a donné des épreuves. Mais Il nous a toujours conduits fidèlement, car c’était notre désir sincère de Le suivre dans nos vies en nous confiant dans la justice de Dieu. Si nous pensons d’abord au plaisir du Seigneur et à vivre par la foi en cherchant Son Royaume et Sa justice, alors le Seigneur nous bénira tout le temps. Nous comprenons maintenant que Dieu utilise beaucoup de persécution et de difficultés pour purifier nos coeurs, puis nous donne des bénédictions selon notre foi. C’est ce que le Seigneur a fait pour vous et moi. S’il y a encore beaucoup de retenue dans nos coeurs à vous et moi, alors le Seigneur permettra ces épreuves dans nos vies jusqu’à ce que ce soit enlevé, et par ces épreuves, notre foi sera raffinée et nous serons modelés comme des instruments utiles de Dieu. Et nous savons par expérience que c’est à partir de ce moment là, quand nous devenons ainsi des instruments utiles de Dieu, que nous avons les vies dans lesquelles le Seigneur travaille encore plus, nous aide encore plus, et nous bénit encore plus pour diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit.


Le Seigneur est notre bon Berger

Tout comme le Seigneur nous connaît, nous devons aussi Le connaître. Nous ne pouvons pas dire que nous ne connaissons pas le Seigneur. C’est si heureux et gratifiant que le Seigneur soit devenu notre Berger. Il est notre Berger en Chef. Il nous a rencontrés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit et nous a sauvés de tous nos péchés, et comme notre Berger, Il nous aide et nous conduit sur la voie de la justice pour Son nom. Alors que nous gardons le nom du Seigneur dans nos coeurs, Il nous aide concrètement et nous garde fermement avec Sa direction. C’est si merveilleux que nous ayons un bon Berger comme cela avec nous. Puisque le Seigneur est devenu notre Sauveur, l’on considère comme une grande joie de faire Son oeuvre. C’est parce que nous avons fait tant de choses inutiles dans ce monde. Et c’est aussi parce que nous étions des êtres complètement indignes.
Il y a un chant populaire en Corée qui dit: “Je bois, je chante et je danse, mais tout cela reste dans mon coeur comme de la tristesse.” Je n’ai pas vécu dans ce monde aussi longtemps que certains d’entre vous, mais je sais que comme les paroles de cette chanson, la vie est insignifiante. C’est complètement futile. Il n’y a rien que du vide, comme le dit une autre ligne “Quand je regarde pour voir quoi faire, il y a toujours des obstacles à vaincre. Il y a des temps où nous réussissons et des temps où nous échouons – rien n’est garanti. Le vainqueur peut devenir le perdant, et le perdant peut devenir le vainqueur.”
Aux abords d’une certaine ville se trouve un motel appelé “Jackpot”. Peut être que le propriétaire a appelé le motel “Jackpot” pour refléter son propre souhait de réussir dans ses affaires. Ce propriétaire peut avoir nommé son motel en souhaitant bonne chance, mais nous avons le Seigneur qui répand de grandes bénédictions sur nous. Nous avons le Berger qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Notre Seigneur nous aide et bénit chacun de nous.
Comme je l’ai dit auparavant, j’aime vraiment faire l’oeuvre de Dieu. C’est parce que l’oeuvre du monde et moi sommes complètement inutiles. Si vous deviez travailler comme fonctionnaire pendant 30 ans, vous auriez probablement une retraite avec quelques centaines de milliers de dollars sur votre compte d’épargne, mais tout cet argent ne signifie rien devant le Seigneur. Vous pouvez travailler dur à votre travail, mais cela ne signifie rien; vous pouvez gérer votre entreprise avec toute votre passion, mais cela n’a pas de signification; et vous pouvez gagner beaucoup d’argent, mais cela ne signifie rien. Après tout, toutes ces choses servent-elles juste à assurer trois repas par jour? Quelle vie misérable est-ce alors?
Ceux qui n’apprécient pas réellement tout cela peuvent penser que la vie est assez simple, mais en réalité, ce n’est pas si facile. En Corée, le service militaire est obligatoire pour tous les hommes, donc avec le temps les Coréens commencent à chercher un travail après avoir fini l’école et fait le service militaire, et la plupart en sont déjà à la trentaine. Et après s’être mariés et avoir eu quelques enfants, ils sont déjà dans la quarantaine. La vie est comme le voyage d’un vagabond. Vous venez dans ce monde les mains vides et vous le quittez les mains vides. Pour nos sœurs célibataires aussi, cela ne prendra pas beaucoup de temps avant qu’elles ne se marient, aient des enfants, puis s’entendent appeler grand mère. Il n’y a rien à comparer nos vies à la vie de quelqu’un d’autre. Tout ce qui en ressort c’est un sentiment futile de supériorité ou d’infériorité.
La richesse ne signifie pas grand chose non plus. Bien que je n’aie jamais été un homme riche, je suis si heureux de servir maintenant l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ceux qui ont et ceux qui “n’ont pas” mangent tous seulement trois repas par jour. Le riche quitte ce monde après avoir passé sa vie entière à essayer de gérer l’argent pour devenir encore plus riche. Il y a des moments de succès et des moments d’échec. C’est pour cela que la vie est comme la mer. Elle ne reste jamais calme. Il y a de bons jours et de mauvais jours, des jours de soleil et des jours nuageux, et des jours calmes ou jours de tempête – et à la fin de tout cela, la vie est terminée.
Quand j’étais jeune, mes parents ont donné tout leur argent à une religion indigène Coréenne appelée Daesonjinrihoe. L’une des doctrines de cette religion c’est que si la guerre éclate, ses disciples montent tous au ciel en chaussures. C’est si ridicule et un tel non sens. Pourtant, puisque mes parents donnaient tout l’argent qu’ils gagnaient difficilement à ce groupe religieux, j’avais une enfance très rude. Jusqu’à ce que je sois âgé de 12 ans, mon espoir était qu’un jour je puisse manger un bol entier de riz. Vous pouvez trouver cela assez amusant, mais je suis né dans une famille réellement pauvre. Et puisque j’ai grandi dans cette pauvreté, j’ai vécu une enfance exceptionnellement difficile.
Cependant, après avoir rencontré le Seigneur par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, j’ai vu qu’il y avait beaucoup d’occasions de gagner de l’argent. Si vous ouvrez les yeux, regardez autour de vous, et faites des préparations petit à petit, vous verrez beaucoup d’occasions de gagner de l’argent, même si tout le monde ne peut pas réussir d’un seul coup. J’ai aussi vu comment les autres vivaient. J’ai moi-même travaillé comme salarié pendant 14 mois. J’ai été payé 50$ par jour pour travailler 8 heures. Dans les années 1980, c’était considéré comme un bon salaire en Corée. Mais indépendamment d’être payé 500$ ou 5000$ par mois, cela peut-il se comparer à la prédication et au service de l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Même si quelqu’un devait me donner un camion plein d’argent, cela peut-il se comparer à faire l’oeuvre de Dieu? Non! Je n’échangerai jamais mon ministère pour rien! C’est parce que peu importe combien d’argent on pourrait m’offrir, non seulement je pense que mon ministère est d’une extrême valeur, mais en réalité il est digne de chaque minute de ma vie. C’est pour cela que je me sens gratifié. C’est si gratifiant pour moi de faire l’oeuvre de Dieu.
Lorsque nos ouvriers du ministère se rassemblent, je leur dis: “Vous devriez être reconnaissants à Dieu. Vous devriez être reconnaissants d’avoir rencontré le Seigneur par l’évangile de l’eau et de l’Esprit et Le serviez maintenant. Pensez-vous que vous avez rencontré le Seigneur par votre propre effort, en essayant de Le rencontrer par vous-mêmes? Certainement pas! Vous n’auriez jamais pu rencontrer le Seigneur par vous-mêmes. Et vous n’auriez jamais pu poser par vous-mêmes le fondement pour servir le Seigneur non plus. Avec ce genre d’attitude et de foi, vous ne pourriez pas servir le Seigneur même si vous le vouliez. Tout le monde ne peut pas servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et le fait que vous soyez capable de servir l’évangile est quelque chose pour quoi vous devriez être reconnaissants.” Il se pourrait bien qu’il y ait quelques ouvriers du ministère qui ne comprennent pas mon propos. Ils pensent peut être calmement en eux-mêmes: “Comment peut-il nous dire d’être reconnaissants alors qu’il nous donne tant de travail? C’est ridicule!”
En réalité, cependant c’est en fait quelque chose pour quoi nous devrions tous être reconnaissants. Ayant trouvé l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos vies, vous et moi travaillons maintenant dur pour diffuser ce vrai évangile. Si nous ne faisions pas cette oeuvre de diffusion de l’évangile, que ferions-nous? Ne travaillerions-nous pas juste pour garder nos corps en vie? Nous travaillerions tous juste pour gagner assez de pain pour nous nourrir. Quelle vie mauvaise que cela?
Disons que vous gagnez 200$ après avoir travaillé toute la journée. Si vous travaillez tous les jours sans prendre un jour de congé, vous gagneriez 6000$ par mois. Est-ce beaucoup d’argent? Pas vraiment. D’une certaine façon, cela peut sembler beaucoup d’argent, mais ce n’est en réalité pas tant que cela, juste assez pour vivre. Donc disons que vous sortez et travaillez dur pour gagner assez d’argent pour vous nourrir, acheter une maison et les équipements qui vont avec, acheter une voiture, rendre votre vie un peu plus confortable, obtenir du respect de la communauté, et que les gens vous appellent “patron”. Tout cela semble quelque chose de grand, mais c’est en réalité mauvais de travailler juste pour garder son corps en vie. Votre vie serait comme un tapis roulant, repassant par la même routine encore et encore, se levant le matin pour aller au travail, revenant à la maison pour dormir un peu, puis recommençant la même chose encore et encore le matin suivant. À la fin du jour, quand vous regardez à votre journée, vous ne trouveriez aucune joie. Il n’y aurait rien de digne d’intérêt.


Le Seigneur a permis à ceux qui ont faim de justice de faire beaucoup de Ses oeuvres

Le Seigneur dit en Matthieu chapitre 5: “Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés.” Cela signifie que ceux qui cherchent vraiment à faire l’œuvre juste de Dieu seront comblés. En d’autres termes, le Seigneur leur donnera et leur confiera Son œuvre. C’est pour faire cette œuvre juste confiée par le Seigneur qu’Il nous comble. Mes chers croyants, si vous deviez passer chaque heure, chaque jour, chaque mois, et chaque année seulement pour vous-mêmes afin d’assurer votre propre prospérité au lieu de faire quelque chose de digne maintenant, votre vie elle-même serait complètement misérable. Certaines personnes sont heureuses seulement si leurs besoins basiques de nourriture, de vêtement, et de logement, sont comblés. À cause de cela, nous les appelons des “porcs avec un estomac plein”. Elles sont comme des bêtes. Ce n’est pas parce qu’elles vivent comme des bêtes qu’elles ne valent pas mieux que des bêtes, mais c’est parce qu’elles s’occupent seulement de leur propre envie comme des porcs. Certains philosophes disent qu’ils préfèreraient être un Socrate affamé qu’un porc avec un estomac plein. Il y a beaucoup d’artistes affamés qui pratiquent leur art dans la pauvreté. Pourquoi font-ils cela? C’est parce qu’ils considèrent cela plus que digne. Ils ne pratiquent pas leur art juste pour se nourrir eux-mêmes et gagner leur vie.
Un proverbe Coréen dit que même quand un tigre meurt, il laisse sa peau, mais quand un homme meurt, il laisse son nom. Qu’en est-il de vous alors? Si vous mourrez après avoir passé toute votre vie juste pour vous nourrir, alors il n’y aura rien de significatif à inscrire dans votre épitaphe, sinon que la date de votre naissance et de votre mort. Il n’y aura rien à écrire dans votre épitaphe. Vous devez avoir quelque chose de significatif à écrire dans votre épitaphe après votre mort, après que vous alliez vers Dieu. Vous devez avoir quelque chose de bien que vous avez fait dans votre vie. Essayez d’aller dans un cimetière et lisez quelques épitaphes. Certaines épitaphes portent le nom de tous les descendants du mort. Ces épitaphes disent aux visiteurs combien le mort avait une grande descendance. Peu d’épitaphes disent quelque chose sur le mort lui-même. Difficilement, une épitaphe dit que l’homme enterré là était un homme juste.
Feu Diacre Myoungchan Kim est enterré dans l’un des cimetières publics de cette ville, et vous y trouverez sa tombe. Sur cette tombe nous avons inscrit “Ici repose le juste Diacre Myoungchang Kim, attendant le retour du Seigneur.” Tous les chrétiens nés de nouveau qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit attendent le retour du Seigneur dans leur vie. Mais beaucoup de gens imitent cette épitaphe même s’ils ne sont pas nés de nouveau. En nous imitant, ils enlèvent le mot “juste” et inscrivent “Ici repose l’Ancien untel attendant le retour du Seigneur.” Pour être honnête, c’est une violation des droits de propriété intellectuelle. Mais ces gens ne comprennent pas la vraie signification de l’épitaphe du Diacre Kim, mais pensent seulement que cela sonne bien. C’est probablement pour cela qu’ils ne peuvent pas utiliser le mot “juste” et inscrivent seulement “Ancien untel, Diacre untel,, ou Saint untel repose ici, attendant le retour du Seigneur.”
Il y a deux sortes de gens aux yeux de Dieu. Tout le monde est soit un juste soit un pécheur. Ceux qui ont été sauvés du péché et ont reçu la rémission des péchés en rencontrant le Seigneur et en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont justes, mais ceux qui ont encore du péché même s’ils croient en Jésus – sont pécheurs. Bien sûr, ceux qui ne connaissent pas Jésus du tout sont aussi pécheurs.
Il doit y avoir quelque chose de digne à inscrire sur votre épitaphe. C’est pour cela que nous sommes si heureux de faire  l’oeuvre de Dieu. Nous faisons ce qui est juste. Il y a beaucoup d’ouvriers ici dans l’Église de Dieu, et ils doivent tous remercier Dieu. Et ils devraient aussi me remercier, puisque je leur ai donné beaucoup de travail. N’est-ce pas vrai? Pourquoi ne répondez-vous pas? Peut-être que vous n’avez rien envie de dire. Peut-être que certains pensent: “Je suis si malade et fatigué du travail! Tout ce qu’il me donne c’est du travail et encore plus de travail!” Mais mes chers croyants, pensez à ce qui se passerait si je ne vous donnais pas de travail du tout. Que feriez-vous si je vous disais de prendre du temps libre et de faire quelque chose d’autre? Vous feriez probablement diverses choses, mais qu’elles seraient-elles ? Ce seraient des choses périssables. Vous feriez seulement des choses insignifiantes. Vous finirez par faire quelque chose qui n’a pas de sens durable. Peut-être que vous auriez un bon moment en mangeant, en buvant, en chantant et en dansant, mais il ne resterait rien en vous réveillant le lendemain matin. C’est pour cela que vous devez être reconnaissant à Dieu de vous avoir confié Son oeuvre.
Le Seigneur dit: “Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé, il entrera et il sortira et trouvera des pâturages” (Jean 10:9). Cela signifie que le Seigneur est le Berger des brebis et la porte du salut, ceux qui croient en Lui seront certainement sauvés. Le salut n’est pas quelque chose qui peut s’obtenir par un autre moyen. Il est obtenu seulement en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par le Seigneur. Vous devez d’abord être sauvé en croyant au Seigneur, puis vous serez béni corps et esprit, en fréquentant l’Église du Seigneur et y trouverez pâture. À travers l’Église, vous recevrez les bénédictions du Ciel et entendrez la Parole du Seigneur, qui est le pain pour votre âme, et vous ferez l’oeuvre bénie de Dieu. C’est ce que vous êtes supposé faire sur cette terre. Comme le Seigneur est le Berger, Il nous nourrira dans Sa bergerie et Sa souveraineté. Nous devons vraiment saisir que le Seigneur est la porte de brebis et qu’Il est notre Berger. Nous ne devons pas juste nous arrêter à recevoir le salut. Le Seigneur a dit qu’Il nous a donné la vie éternelle. Il a dit que nous trouverions pâture et qu’Il nous nourrirait. Ce n’est autre que la vie éternelle.
Le fait que nous puissions vivre pour toujours avec un corps parfait et immortel signifie que nous avons reçu d’énormes bénédictions. Quand nos corps imparfaits seront transformés en corps parfaits et spirituels pour ne plus jamais tomber malades en devenant comme Dieu, nous ne vieillirons jamais ni ne deviendrons imparfaits de nouveau. C’est une bénédiction énorme de vivre pour toujours dans une telle condition jouissant de la splendeur et de la gloire. C’est si merveilleux de croire en Jésus, et de recevoir la rémission des péchés et d’obtenir la vie éternelle en croyant en Jésus Christ, la porte du salut et en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Nos vies présentes ne sont pas tout ce qu’il y a à vivre.
Le Seigneur nous a aussi garanti le Royaume Millénaire. Il dit que nous régnerons pendant mille ans. Nous découvrirons les détails de notre règne quand nous y serons. Mais le Seigneur a aussi dit clairement qu’après ce Royaume Millénaire, Il nous donnera le Royaume éternel de Dieu pour jouir de “la vie éternelle”. Croyez-vous en cela, chers croyants? Il est difficile d’imaginer cela parce que personne n’a encore jamais expérimenté la vie éternelle, mais pensez à ce dont cela aurait l’air si nous pouvions vivre pour toujours comme des êtres parfaits. Imaginez vivre pour toujours comme des êtres parfaits, sans souffrir de maladie et sans avoir d’imperfection non plus dans nos pensées, nos têtes, ni notre foi. Imaginez jouir de la splendeur et de la gloire. C’est une bénédiction merveilleuse! Le Seigneur dit cela parce qu’Il est la porte des brebis et le Berger, et ceux qui viennent à Lui entreront et sortiront, recevront le salut, et trouveront pâture. En d’autres termes, ils recevront la vie éternelle. Ils n’auront plus jamais soif ni ne mourront, mais obtiendront la vie éternelle.
Le Seigneur reviendra bientôt sur cette terre, mais nous ne savons pas exactement quand. Néanmoins, Il reviendra certainement. A ce moment là, les chrétiens nés de nouveau qui sont morts et enterrés seront transformés en des corps parfaits et élevés dans l’air, puis les justes qui sont encore vivants recevront le Seigneur dans l’air, exactement comme c’est écrit dans la Bible: “ Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.” (1 Thessaloniciens 4:16-17). Alors le Seigneur fera les nouveaux cieux et la nouvelle terre pour nous – pour vivre pendant mille ans.
Cependant, ceux dont les coeurs sont encore pécheurs même s’ils professent croire en Jésus – c’est-à-dire ceux qui disent croire en Jésus même s’ils refusent de croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit ni ne réalisent que Jésus est la porte des Brebis, le Sauveur, et la porte du salut – ne seront pas capables de recevoir Jésus ce jour là. Après mille ans, à la fin de notre règne splendide et glorieux, Dieu les ressuscitera et les amènera devant le “trône blanc” du jugement. Apocalypse chapitre 21 dit que ceux dont les noms sont inscrits dans le Livre de Vie recevront la vie éternelle, mais le reste sera jeté dans le feu éternel de l’enfer. La Bible dit que c’est la seconde mort, signifiant que chaque pécheur souffrira pour toujours.
Tout le monde doit croire en Jésus Christ, qui est la porte du salut et la porte des brebis, et ainsi obtenir le salut et atteindre la pâture de la vie éternelle. Autrement, tous souffriront pour toujours. Une fois qu’un pécheur est mort physiquement, son âme et son corps seront jetés en enfer après le Royaume Millénaire, et c’est pour cela que cela s’appelle la seconde mort. C’est pour cela que les bénédictions qui nous attendent vous et moi comme peuple racheté de Dieu sont si merveilleuses. Ces bénédictions ne peuvent être comparées à aucun privilège dont jouissent même les plus puissants dirigeants du monde. Par contre, nous jouirons de nos privilèges pour l’éternité. C’est pour cela que nous sommes si reconnaissants à Dieu.
Jésus dit aussi au verset 16: “Et j’ai d’autres brebis qui ne sont pas de ce troupeau; je dois aussi les amener, et elles entendront ma voix; et il y aura un troupeau et un berger.” Cela signifie que nous devons guider ceux qui sont encore perdus et errants. Ces gens doivent vraiment rencontrer les justes, entendre la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit en détail, venir dans le troupeau de Dieu, et recevoir les mêmes bénédictions que nous avons reçues comme prédécesseurs dans la foi.
Quelle est la raison de notre existence sur la terre? Quelles est la raison de notre naissance sur terre? L’homme est né pour rencontrer le Seigneur, pour être sauvé et obtenir la vie éternelle. Il y a un seul but commun pour lequel vous êtes né, et c’est de rencontrer le Seigneur et être remis de tout péché. Si vous manquez de le faire alors vous êtes né en vain. Comme Judas Iscariot, il aurait mieux valu pour vous ne pas naître du tout.
Conduisons alors tous ceux qui ne sont pas encore venus dans le troupeau, prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit, faisons un seul troupeau avec eux et nous dans la bergerie, et permettons-leur de recevoir et de jouir des mêmes bénédictions que nous avons reçues.