Sermons

Sujet 16: L’Evangile de Jean

[PARTIE 15-1] Portons du fruit dans nos vies de foi (Jean 15:1-9)

Portons du fruit dans nos vies de foi
(Jean 15:1-9)
“ Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour. ”


Dans la lecture des Ecritures d’aujourd’hui, notre Seigneur nous dit qu’Il est le cep et Dieu le Père est le vigneron. Et Il nous dit que nous sommes les sarments attachés à ce cep. Le Seigneur dit aussi ici que Dieu le Père enlève et écarte toute branche qui ne porte pas de fruit, alors qu’Il émonde toute branche qui porte du fruit pour qu’elle porte encore plus de fruit. Le Seigneur prend plaisir aux branches qui portent beaucoup de fruit.
Un arbre fruitier n’a pas le luxe de choisir de porter du fruit ou non. Chaque arbre fruitier doit porter du fruit, car c’est sa raison d’être. Un arbre fruitier qui ne porte aucun fruit est complètement inutile. Ces arbres ne sont bons à rien si ce n’est pour le feu.
Pensons à certaines sortes d’arbres fruitiers comme les poiriers, les pommiers et les vignes. Y a-t-il une utilité à ces arbres autrement que de récolter leur fruit? Pouvez-vous construire une maison avec des poiriers? Pouvez-vous utiliser des pommiers ou des vignes comme matériaux de construction? Non, les arbres fruitiers sont utiles à cause des fruits qu’ils portent; ils sont complètement inutiles comme matériaux de construction. Comparés à d’autres arbres, ils ont trop de branches, et puisque tous les nutriments vont vers les fruits, le tronc lui-même est trop faible pour supporter le poids d’une construction. En particulier, les pommiers et les poiriers sont si faibles que la branche se casse parfois elle-même si elle porte trop de fruit. Donc le fermier de ce verger coupe les branches quand l’arbre fruitier fleurit ou commence à porter du fruit.
Le Seigneur dit “Je suis le vrai cep, et Mon Père est le vigneron” (Jean 15:1). Le Père, qui est le vigneron, cultive la vigne. Il coupe les branches qui ne portent pas de fruit, et Il émonde les branches qui portent du fruit pour qu’elles portent encore du meilleur fruit. Ce passage implique que le fruit de l’Esprit est absolument indispensable pour quiconque est né de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En d’autres termes, une fois que vous êtes né de nouveau, vous n’avez pas le choix de porter le fruit de l’Esprit ou pas. Vous ne pouvez pas mener votre vie de foi comme un spectateur qui regarde au loin, vous ne pouvez pas non plus être assis oisif, mais plutôt, vous devez porter du fruit abondant comme un arbre fruitier sain le fait.
Est-il correct pour vous de ne pas prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit même si vous dites que vous êtes né de nouveau par cet évangile et prétendez mener votre vie de foi dans cet évangile? Non, ce n’est pas acceptable. Vous devez porter le fruit de l’âme. En d’autres termes, vous devez donner naissance à des enfants spirituels en prêchant l’évangile. Même si vous ne prêchez pas vous-mêmes, vous devez au moins être uni à l’Eglise de Dieu et participer à son œuvre de salut des âmes perdues par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Vous avez le devoir de les conseiller et de les enseigner en étant à leur côté pour qu’ils écoutent la Parole et l’acceptent avec foi. Et une fois qu’ils sont sauvés, vous devez les nourrir pour qu’ils grandissent et deviennent matures correctement. Vous devez aussi soutenir les âmes nouvellement nées de nouveau pour qu’elles portent aussi du fruit spirituel. C’est ainsi que l’on porte du fruit de l’Esprit.
Tout comme chaque arbre fruitier est supposé porter du fruit, cela n’a pas de sens qu’un croyant mène une vie de foi sans porter aucun fruit. Peut être que certains croyants ont succombé à l’auto complaisance en pensant que tout est bien puisqu’ils ont eux mêmes reçu la rémission des péchés et iront donc au Ciel, mais c’est immensément frustrant pour moi lorsque je vois ces croyants qui sont si insensibles au besoin de porter du fruit. C’est encore plus triste qu’il y ait certains croyants qui pensent que puisqu’ils ont reçu la rémission des péchés de Dieu, tout ce qui compte maintenant c’est qu’ils soient bénis pour le restant de leur vie, et ils pensent aussi qu’ils ne sont pas en mesure de porter du fruit. S’il y a quelqu’un ici qui pense: “Je veux juste aller à l’église et faire mes propres affaires. Cela devrait être assez bien si je vais à l’église régulièrement; je n’ai pas à porter tant de fruit”, cette personne doit changer son cœur maintenant même.


Le Seigneur est le Cep, et Dieu le Père est le Vigneron


Dieu dit que si un sarment ne porte pas de fruit, il devient une branche inutile, et donc le vigneron le coupera. Par contre, si une branche porte du fruit, le vigneron n’épargnera pas son travail pour la purifier et l’émonder pour qu’elle porte encore plus de fruit. Donc, dans nos vies de foi, nous devons fixer notre but sur le fait de porter du fruit spirituel. Maintenant que nous sommes nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous menons nos vies de foi unis à l’Eglise, et cela se fait pour porter du fruit.
Comment pouvons-nous porter du fruit alors? Bien sûr, certains de vous pourraient être sceptiques sur leur capacité à porter du fruit et demander “Que puis-je faire par moi-même? Que puis-je accomplir par moi-même, alors que j’arrive à peine à m’occuper de moi?” Il est tout à fait possible que vous pensiez comme cela. Mais quand le Seigneur nous a dit de demeurer en Lui, Il a dit: “Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.” (Jean 15:5). En tant que ceux qui sont nés de nouveau d’eau et d’Esprit, nous sommes les sarments de la vigne. Aussi longtemps que nous demeurons dans la vigne du Seigneur et que le Seigneur demeure en nous, nous pouvons porter beaucoup de fruit même sans essayer d’accomplir quelque chose par nous-mêmes. Comme Dieu nous aide à porter du fruit abondant sans effort, tout ce que nous devons faire c’est demeurer dans la vigne.
Qu’est-ce que cela signifie de demeurer dans la vigne? La vigne ici désigne le Seigneur ainsi que l’Eglise de Dieu. Autrement dit, mener votre foi dans l’Eglise de Dieu n’est autre que demeurer dans la vigne. Qu’est-ce que cela signifie de demeurer dans le Seigneur, alors? Vous avez été sauvé et êtes né de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais qu’est-ce que cela signifie de demeurer dans le Seigneur, et qu’est-ce que cela signifie de ne pas demeurer dans le Seigneur? Que signifie exactement demeurer dans le Seigneur? Le Seigneur dit que quiconque demeure en Lui porte beaucoup de fruit, mais qu’est-ce que cela signifie réellement? Ces questions sont particulièrement applicables aux justes qui ont récemment reçu la rémission des péchés.
Notre Seigneur dit: “Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.” (Jean 15:7). Demeurer dans le Seigneur signifie vous unir au Seigneur. Vous unir au Seigneur, à son tour, signifie accepter Sa Parole dans votre cœur exactement telle qu’elle est, et croire en cette Parole exactement telle qu’elle est. C’est la foi même par laquelle nous demeurons dans le Seigneur après être né de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Si nous croyons à la Parole de Dieu, alors cela signifie que nous demeurons dans le Seigneur. C’est parce que nous croyons à la Parole de Dieu que la foi monte en nous, et c’est parce que nous croyons que tout arrivera selon cette Parole que nous hériterons du Royaume de Dieu à cause de cette foi. Donc, par notre foi en Dieu, nous Le prions; par cette foi, nos prières sont exaucées par Dieu: et par cette foi nous portons du fruit abondant naturellement. C’est pour cela que le Seigneur a dit: “Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.” (Jean 15:7).
Donc, alors que nous croyons en Jésus et sommes nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, pour demeurer dans le Seigneur nous devons savoir ce que le Seigneur a dit dans la Bible. Toutes nos pensées et nos décisions doivent être basées sur cette Parole, et nous devons mener nos vies de foi selon cette Parole. A moins que nous n’ayons la Parole de Dieu en nous, nous vivrons de la façon dont nous voulons sur la base de nos propres standards, inconscients du fait que nous devons tous demeurer dans le Seigneur.
La Parole que le Seigneur nous a donnée a été écrite par les serviteurs de Dieu sur une période de mille et quelques centaines d’années. Le Seigneur a rassemblée toute la Parole de Dieu dans un seul volume ‘la Bible’ et nous l’a donnée. Donc, c’est en croyant en cette Parole que nous pouvons venir au Seigneur, demeurer et vivre en Lui, et porter du fruit abondant aussi. C’est pour cela que quiconque est né de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit en croyant en Jésus doit se tenir sur la Parole de Dieu et y croire sans vaciller. Telle est la raison pour laquelle nous devons croire en la Parole de Dieu.
La Parole de Dieu dit que tout sarment qui ne porte pas de fruit sera retranché. Elle dit aussi que les sarments qui sèchent, bien qu’attachés au cep, seront rassemblés et brûlés. Cela nous explique ce qui nous arrivera si nous ne portons pas de fruit dans nos vies de foi. Les sarments qui ne portent pas de fruit sont naturellement inutiles, et vous ne devriez donc pas avoir de problème pour comprendre pourquoi ils sont retranchés. Que signifient alors les sarments qui sèchent en dépit de leur attachement au cep? Quand un sarment sèche en dépit d’être attaché au cep, c’est parce que le sarment n’est pas nourri d’assez de nutriments par les racines. En d’autres termes, c’est parce que le sarment n’a pas un apport continu de nutriments spirituels de Jésus et de Sa Parole. Pour tous ceux qui sont nés de nouveau par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, leur nourriture spirituelle n’est autre que la Parole. Si vous n’êtes pas pourvu de cette Parole, votre âme est destinée à sécher, tout comme votre corps sèche quand vous n’avez pas assez de nourriture. De tels sarments séchés ne peuvent être utilisés que pour le feu, avec les sarments qui ne portent pas de fruit.
 


Nos vies de foi seront terminées si nous ne portons aucun fruit


Le but dans lequel nous menons nos vies de foi est de porter du fruit. C’est aussi finalement pour porter plus de fruit de l’âme que nous servons l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos vies de foi. En d’autres termes, c’est pour porter le fruit du Saint Esprit. Tout ce que nous faisons, de l’évangélisation à la prédication de la Parole, mener nos vies de foi, venir à l’Eglise pour écouter la Parole, et grandir dans notre foi, est fait pour porter le fruit du Saint Esprit. C’est invariablement pour porter le fruit du Saint Esprit que nous vivons notre foi. La vie de foi n’est pas vécue sans but, mais elle est vécue pour relever le défi par la foi et porter encore plus de fruit de l’âme. Ce n’est autre que cela, relever le défi pour porter du fruit spirituel, qui constitue la vie de foi.
Comme je l’ai dit, votre vie de foi consiste à porter du fruit spirituel en croyant en la Parole de Dieu. Si vous menez une vie sèche et nulle et gaspillez votre temps et votre foi chaque jour sans aucun but, alors vous ne pouvez pas porter de fruit même si vous demeurez dans la vigne – c’est-à-dire peu importe combien de temps vous menez votre vie de foi. Lorsque vous entendez la Parole donnée dans l’Eglise par le Saint Esprit, vous devez écouter attentivement et apprendre ce que Dieu vous dit, ce qu’Il vous enseigne, et ce qu’Il vous demande de faire.
Quand vous lisez la Bible vous-mêmes, vous pouvez comprendre ce que les passages signifient parce que vous avez le Saint Esprit en vous. C’est parce que le Saint Esprit vous apporte la compréhension. Au lieu de lire la Bible inutilement, vous devez garder dans votre cœur les passages que vous lisez; en conséquence, vous arriverez à avoir la foi comme un grain de moutarde; et à son tour, cette petite foi produira des résultats étonnants, jusqu’à déplacer une montagne. La puissance de la foi est aussi étonnante.
Pour cette raison, votre vie de foi doit être centrée sur la Parole de Dieu, et ceux qui se tiennent sur cette Parole de Dieu fermement dans leur vie de foi sont infailliblement destinés à demeurer dans la vigne et à porter du fruit abondant. C’est une issue absolument certaine. Même si vous ne voulez porter aucun fruit, aussi longtemps que vous êtes fermement attaché au cep, vous absorberez et serez imbibé des nutriments qui viennent des racines, et donc vous porterez du fruit naturellement. Quiconque demeure dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit et croire en la Parole de Dieu fleurira infailliblement et portera du fruit comme cela. Cela arrivera sans faute. Et c’est pour cela que nous devons tous mener notre vie de foi centrée sur la Parole. Vous ne pouvez porter aucun fruit à moins que votre vie de foi ne soit basée sur la Parole. Comment quelqu’un peut-il porter du fruit par lui-même? Comment pouvez-vous porter un fruit par vous-mêmes sans croire et vous appuyer sur la Parole de Dieu? C’est impossible.


Le faux fruit est plus prévalent dans les églises dites “orthodoxes”


Il y a quelques temps, une grande agitation s’est levée en Corée à cause de l’apparition de diverses sectes et hérésies. Donc les dirigeants religieux de Corée se sont assemblés et ont fait une convention formelle pour traiter le problème, parlant de la signification de la religion et de la relation appropriée entre l’état et la religion. Quelqu’un qui représentait la communauté Chrétienne a soutenu dans cette convention que le but de la religion était de bénéficier à ses membres et de les encourager à faire de bonnes œuvres pour amener l’harmonie avec les autres, pour que les non croyants croient aussi. Il n’était pas clair sur ses dires, mais restait plutôt vague et général. Après avoir débattu pendant un moment, il a finalement dit: “Simplement, la religion ne concerne pas seulement les croyances de quelqu’un et sa vie de foi, mais il s’agit de forger l’harmonie dans la nation. La religion contribue à l’harmonie de la race humaine, pousse ses membres à aimer leur prochain et à faire de bonnes œuvres, et les aide à s’améliorer pour devenir des gens meilleurs et plus gentils. C’est le but de la religion et ce sont ses fruits.”
Cet homme a aussi amené quelques paroles au sujet du Christianisme orthodoxe et de l’hérésie, en soutenant dans la convention: “il y a beaucoup d’hérésies dans le Christianisme. Ces hérésies sont extrêmement néfastes, et elles causent beaucoup de confusion sociale. Donc le gouvernement devrait nous donner l’autorité administrative pour déraciner les hérésies. Même si nous voulons les éradiquer, il n’y a pas de moyen de le faire puisque nous n’avons pas de pouvoir de correction. C’est pour cela que nous avons tellement de difficulté à déraciner les hérésies. L’état devrait donc nous donner la juridiction administrative sur les hérésies avec assez de force pour toutes les éradiquer.”
Mais la Corée a différentes religions. En gros, il y a le Christianisme, le Confucianisme, le Bouddhisme, et le Cheondogyo (une religion indigène de Corée), mais chacune de ces religions a beaucoup de sectes. La convention a été suivie par des représentants de chaque religion, et ils ont tous fait une présentation de 10 à 15 minutes. Un professeur d’une université Bouddhiste est venu représenter le Bouddhisme, alors que le Christianisme a été représenté par un professeur du Séminaire Baptiste. Le professeur Baptiste a divisé le Christianisme en deux camps, et disant que le Christianisme orthodoxe seul était bon et que les hérésies étaient mauvaises, il a soutenu que toutes ces hérésies devaient être éradiquées. Il a ensuite ajouté que pour accomplir cela, l’état devrait donner aux églises Chrétiennes orthodoxes une forte autorité administrative.
Cela a été suivi par l’intervention du professeur de l’université Bouddhiste. Il a parlé de différents problèmes générés par la religion. Il a soutenu que bien que la plupart des grandes religions soutiennent qu’elles sont indemnes de la corruption qui se trouve dans les hérésies, en réalité ces dénominations établies depuis longtemps et ces sectes qui prétendent être orthodoxes ont en réalité les problèmes les plus sérieux. Il a souligné que les dites religions “orthodoxes” se trouvent elles-mêmes dans l’hypocrisie comme un tombeau blanchi, et que les pratiquants religieux reconnus pour leur “orthodoxie” sont en fait plus problématiques. Même si ce professeur était un Bouddhiste, il a dû suffisamment réfléchir à ce sujet depuis longtemps, et il a enfoncé le clou. C’est parce que comme il l’a souligné, les religieux orthodoxes sont encore plus enclins à pratiquer le mal que les hérétiques.
Puis le professeur représentant le Bouddhisme a dit “Le problème avec les religions orthodoxes c’est qu’elles s’embellissent devant tout le monde”. Selon lui, le plus orthodoxe était le plus problématique. Et il a pris un exemple du Bouddhisme pour argumenter ce point. Il y avait un temps en Corée où le Bouddhisme était si corrompu qu’il était pourri à la source, et par coïncidence, la nation passait aussi une crise de proportion sans précédent. Et même si le sort de la nation était dans un équilibre des plus précaires, les dirigeants Bouddhistes de l’époque était obsédés par la construction de temples plus grands et plus extravagants, empirant le cas des gens. Dans un temps de difficulté nationale, la religion sponsorisée par l’état est souvent la plus décadente, et cela a dû être un de ces temps de corruption religieuse et de déclin national.
Les églises Coréennes montent dans le classement en termes de taille des bâtiments et de nombre de membres d’église. Il y a un certains temps, deux journaux majeurs en Corée ont fait des articles sur les plus grandes églises du monde, et les cinq plus grandes églises se trouvaient toutes en Corée. La compétition pour construire un bâtiment d’église plus grand et plus extravagant est l’une des caractéristique qui définit les dites églises “orthodoxes” de Corée.
L’on dit que les Indiens pratiquent leur religion en regardant le monde à venir. Non seulement les Indiens, mais la plupart des pratiquants religieux dans le monde entier regardent aussi au monde à venir, pratiquant leur religion pour avoir une meilleure vie après la mort.
Par contre, les Coréens s’intéressent plus au présent qu’à l’avenir et au monde à venir. Donc chaque religion qui a été introduite de l’extérieur, que ce soit le Bouddhisme ou le Confucianisme, a échoué en Corée. Puisque les Coréens s’intéressent à la prospérité présente alors que la religion insiste sur le monde à venir, c’est une conclusion prévisible que ces religions aient été rejetées comme étant irréalistes. Donc, chaque religion étrangères, y compris le Christianisme, a dû changer son orientation pour insister sur la prospérité temporaire afin d’attirer les gens de Corée, qui voulaient accomplir leurs désirs dans la vie présente. A la fin, la religion s’est adaptée à ces gens. Plutôt que d’enseigner sur le monde à venir, elle a insisté sur la prospérité pour le présent – c’est-à-dire qu’elle a prêché que ses membres prospéreraient tous dans le monde présent, disant que leurs affaires seraient fleurissantes, qu’ils trouveraient l’épouse parfaite, que les enfants seraient admis dans l’université de leur choix, et ainsi de suite. C’est alors que les gens qui s’intéressaient à la religion ont commencé à s’amasser dans les temples et les églises, et de cette façon, s’étant mêlée au monde présent, la religion a embarqué sur la route de la corruption.
Le Bouddhisme n’est pas seul à souffrir de ce problème. Le Christianisme est aussi corrompu. Le Christianisme aussi a abandonné son appel évangélique d’origine de l’eau et de l’Esprit et s’est mélangé aux envies des gens. Parmi les nombreuses dénominations Chrétiennes, les dites dénominations “orthodoxes” sont particulièrement plus corrompues. C’est parce que les églises auto proclamées “orthodoxes” se sont aussi mélangées à ceux qui cherchent seulement la prospérité présente. La religion était supposée faire réfléchir les gens sur le problème de l’âme et regarder vers le monde à venir, c’est-à-dire le Ciel. Elle aurait dû résoudre le problème de leur âme et les conduire pour qu’ils aillent au Ciel. Cependant, loin de conduire les gens dans cette direction, les dirigeants religieux ont insisté seulement sur les problèmes actuels du présent que tout le monde veut résoudre. Donc ils ont seulement enseigné comment on peut recevoir plus de bénédictions dans le monde présent, et par conséquent, la religion a fini par être corrompue. C’est pour cela que le représentant Bouddhiste a parlé si clairement de cela.
L’homme représentant le Christianisme avait dit que le Christianisme orthodoxe était merveilleux et que c’étaient les hérésies seules qui étaient problématiques, et donc que les églises majoritaires devaient obtenir la juridiction sur ces hérésies pour les éradiquer. Un autre homme du Bouddhisme a alors dit que les dits pratiquants religieux “orthodoxes” étaient ceux qui causaient les problèmes les plus sérieux puisqu’ils étaient tous corrompus, et que parmi eux, les plus problématiques étaient les dirigeants religieux. Il a dit: “La corruption religieuse vient du mélange que ces dirigeants religieux ont fait avec les désirs de la masse, et en Corée, la corruption est particulièrement pire parce que les gens demandent seulement la prospérité du présent.”
Il y a beaucoup de dénomination en Corée, mais parmi elles, une dénomination spécifique s’est infiltrée parmi la communauté Chrétienne de Corée ce dernier demi-siècle. Cette dénomination influente est bâtie sur un seul passage: “Bien aimé, je désire que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme” (3 Jean 1:2). Cette dénomination trompe les gens en prêchant que tous les problèmes charnels qu’ils rencontrent seront résolus s’ils croient seulement au Christianisme. Même si cette dénomination s’est élevée dernièrement en comparaison des autres dénominations, elle a traversé les communautés Chrétiennes de Corée comme un feu de brousse. Les églises de cette dénomination font toutes sortes de racket durant le culte, mobilisant tous les instruments de musique, et les membres crient comme s’il n’y avait pas de lendemain, s’exclamant “Seigneur, bénis-moi! Remplis-moi du Saint Esprit!” Pris dans cette excitation émotionnelle, l’on tire alors avantage de ces membres pour qu’ils fassent des dons, et ces dons sont alors dépensés pour construire de magnifiques bâtiments d’église. Cela ne prend pas beaucoup de temps avant qu’un bâtiment d’église géant et extraordinairement luxueux ne soit terminé, peut-être juste une année. Au lieu de servir l’église par la foi, elle est gérée stratégiquement et par calcul. Les dirigeants de cette dénomination insistent sur la foi comme un moyen d’obtenir des bénédictions matérielles au présent, insistant que l’on recevra beaucoup de bénédictions temporaires si l’on croit en Jésus et fréquente leur église, et ils incitent constamment leurs assemblées à donner plus d’argent en promettant la bénédiction en retour. Je suis sur que parmi vous certains savent de quelle église je parle maintenant; c’est celle qui demande de l’argent à l’assemblée tout le temps. Quand les membres de cette dénomination n’ont pas assez d’argent, ils font même un prêt bancaire pour pouvoir faire des offrandes.
Il n’y a pas si longtemps, c’est même devenu une mode pour beaucoup de Chrétiens en Corée de donner le plus d’offrandes possible, interprétant et citant à tort un passage du Livre de Malachie pour insister sur la dîme. Ce passage se trouve dans Malachie 3:8-10:

“ Un homme trompe-t-il Dieu ?
Car vous me trompez,
Et vous dites : En quoi t’avons-nous trompé ? 
Dans les dîmes et les offrandes.
Vous êtes frappés par la malédiction,
Et vous me trompez, La nation tout entière !
Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, 
Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ;
Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Éternel des armées. 
Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.”

La vérité c’est qu’au temps de Malachie le cœur du peuple d’Israël avait abandonné Dieu. Donc ils avaient tout oublié sur Dieu dans leur vie, ne donnant plus de dîme ni d’offrande, et c’est pour cela qu’ils ont été repris comme ceci; Dieu dit ici qu’ils L’ont volé. Mais il y a des pasteurs qui se sont présentés et qui, ne comprenant pas le contexte de ce passage et sa vraie signification, ont commencé à prêcher que si quelqu’un donne la dîme, il sera béni de façon exponentielle. Ils sont allés aussi loin qu’ils ont dit que si quelqu’un donnait la moitié de son revenu au lieu d’un dixième, cette personne recevrait beaucoup plus de bénédictions. Beaucoup de Chrétiens ont agi avec des pensées délirantes sur cet enseignement, car ils voulaient tous être riches. Donc ils ont fait beaucoup de dons comme si c’était une mode. Mais tous ces enseignements n’ont pas de fondement biblique du tout.
Maintenant même, l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’est pas si bien reçu en Corée. Peu importe avec quelle passion nous prêchons cet évangile, la réponse a été plutôt froide au bas mot, rendant notre effort vain. La plupart des chrétiens Coréens refusent même de nous écouter, disant que l’évangile de l’eau et de l’Esprit n’est pas enseigné dans leur église ou par leur pasteur. Ils doivent au moins écouter ce que la Bible dit sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais ils ferment leurs oreilles et insistent sur le fait que leur propre dénomination est orthodoxe et en font un grand sujet de fierté. Ces choses banales sont tout ce qu’ils aiment, ne donnant pas d’attention à Dieu et Son vrai évangile.
Même les gens séculiers savent que le Christianisme en Corée est en sérieux déclin parce que les dirigeants se sont mélangés aux désirs de la masse. Cela doit être corrigé. Pour rappeler la convention religieuse dont je vous ai parlé précédemment; pourquoi pensez-vous qu’elle ait eu lieu? Le gouvernement a sponsorisé cette convention pour éviter toute sorte de confusion sociale comme cela s’était passé à la fin de 1999 sous l’instigation de sectes qui prétendaient que le monde arrivait à sa fin. Dans cette convention, certains dirigeants religieux ont même cherché la faveur du gouvernement, disant qu’ils feraient quelque chose au sujet de ce problème si le gouvernement leur donnait l’autorité de contenir les hérésies. Bien sûr, il y a eu d’autres personnes qui ont souligné fortement que la religion devrait être gouvernée par l’état. Certaines personnes étaient même les bras levés du fait que cette convention ait été sponsorisée par le gouvernement, disant que cela faisait souffrir la liberté de religion. Que pensez-vous de cela? Ce qui est clair c’est que lorsque les choses sont posées, la religion c’est la religion, et cela doit rester ainsi.
Qu’a dit notre Seigneur dans la lecture des Ecritures d’aujourd’hui? Il a dit: “Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en Moi, et Moi en lui, porte beaucoup de fruit” (Jean 15:5). Le Seigneur nous a dit de demeurer en Lui. Ce n’est pas si difficile de demeurer dans le Seigneur. Vous devez juste écouter la Parole écrite de Dieu de vos oreilles, la lire de vos yeux, et la croire et vous y tenir dans votre cœur C’est ainsi que vous demeurez dans le Seigneur, et c’est le moyen de mener votre vie de foi. De plus, si vous vous appuyez sur cette Parole, le Seigneur viendra en vous. Vous recevrez alors la rémission des péchés. Si vous croyez la Parole de Dieu, le Seigneur demeurera en vous, et vous demeurerez aussi dans le Seigneur. C’est ainsi que vous pouvez vous unir au Seigneur, marcher avec Lui, et porter du fruit abondant. Tout comme le Seigneur l’a dit: “Sans moi vous ne pouvez rien faire” (Jean 15:5), c’est en croyant la Parole de Dieu que vous pouvez venir au Seigneur, et c’est aussi en croyant en la Parole de Dieu que vous pouvez porter du fruit abondant.


Votre vie de foi est menée pour porter beaucoup de fruit spirituel

N’est-ce pas pour porter du fruit spirituel que vous vivez votre foi? La vie de foi consiste-t-elle à blanchir votre apparence extérieure ou à obtenir une connaissance biblique superficielle? Si vous parlez avec éloquence comme un orateur professionnel ou un politicien, cela signifie-t-il que vous vivez votre foi? Pouvez-vous dire que vous vivez bien votre foi si vous êtes juste poli et humble? Ou une vie de foi pieuse est-elle menée si vous criez le nom du Seigneur comme une personne folle? Si ce n’est pas vrai non plus, alors devriez vous jeûner et prier jusqu’à ce que vous mourriez de faim pour vivre votre foi? Qu’en est-il d’essayer de vous enrichir par tous les moyens possibles? Est-ce le moyen de mener votre vie de foi? Absolument pas! La vie de foi est menée comme un cep porte du fruit.
Le fait que la vigne porte du fruit signifie qu’elle porte du “fruit spirituel” - c’est-à-dire qu’elle porte le fruit du salut des vies. Les sarments sont très faibles. Quand vous les coupez à proximité du bout, vous verrez qu’ils sont vides à l’intérieur. Ils sont aussi très fins, pas plus épais qu’un doigt, et donc ils brûlent et tombent en cendre facilement. Mais des branches si fines et faibles portent des grappes et des raisins goûteux pour que tous en profitent. Si vous regardez la vigne elle-même, il y a peu d’attrait, mais parce que la vigne porte un fruit merveilleux, les gens la chérissent, et le vigneron en prend bon soin.
Nos vies de foi sont comme cette vigne qui porte du fruit. Tout comme une vigne qui ne porte pas de fruit est complètement inutile et n’a pas de valeur, une vie de foi qui ne porte pas de fruit est aussi insignifiante. Une vie fructueuse de foi est notre but, et c’est aussi la juste vie de foi. C’est pour cela que nous devons tous porter du fruit dans nos vies.
Une vigne porte-t-elle du fruit soudainement? Même sans prendre soin de la vigne, voyez-vous des raisins pendre sur la vigne quand vous marchez là le lendemain? Non, bien sûr que non. Pour porter du raisin, les sarments absorbent tous les nutriments qui viennent du tronc de la vigne durant l’année. Ils fleurissent quand le printemps vient, puis ils commencent à porter de petits raisins. Ces petits raisins sont alors nourris par les nutriments pour grandir, jusqu’à ce qu’ils deviennent des raisins pleinement mûrs. La vigne met toute son énergie à porter du fruit. C’est ainsi que les sarments portent des raisins mûrs et merveilleux.
Tout comme les sarments mettent toute leur énergie à porter du fruit, nous devons aussi dévouer toute notre énergie et effort à vivre notre foi. Nous ne sauvons pas nécessairement une âme tout de suite le jour de la rencontre. Pour sauver même une âme, nous devons avoir préparé notre foi à l’avance. Notre foi grandit alors que nous lisons et écoutons la Parole de Dieu, et c’est seulement quand notre propre foi a suffisamment grandi que nous atteignons finalement le but de porter du fruit. C’est la vie de foi dont la Bible parle.
Qu’arrivera-t-il alors aux sarments qui ne portent pas de fruit du tout? Ces sarments infructueux sont inutiles, et donc le vigneron les retranchera. Disons que certains sarments de la vigne aient germé, fleuri, et porté du fruit pour la première fois. Puis les sarments à proximité germent, fleurissent, et portent aussi du fruit. Mais qu’en est-il si un sarment ne porte aucun fruit en dépit d’avoir fleuri, et reste juste là? Le vigneron verra que c’est un sarment infructueux et le retranchera sans hésitation. Le vigneron sait exactement quel genre de sarment est un sarment infructueux. Il n’hésitera pas à retrancher ces sarments séchés et les jeter dans le feu pour être brûlés.
Nous devons vivre avec un but, porter du fruit spirituel dans nos vies de foi, pour que Dieu ne nous retranche pas ni ne nous jette dans le feu. Notre Seigneur prendra-t-Il plaisir si nous ne portons pas de fruit? Non, absolument pas! C’est pour cela que le Seigneur dit qu’Il retrancherait et jetterait tout sarment qui ne porte pas de fruit. C’est ce que la Bible nous dit, et cette Parole est la vérité.
A travers le passage des Ecritures d’aujourd’hui, le Seigneur a dépeint une image générale de notre vie de foi. Il est alors précieux pour vous de considérer ici si vous êtes un sarment infructueux qui sera bientôt retranché. Je suis certain que vous connaissez vous-mêmes la réponse. Certains d’entre vous pourraient dire sans saisir: “Que voulez-vous dire par le fait que je doive porter du fruit? Cela me donne mal à la tête! Cela devrait être assez bien que je fréquente déjà l’église.” Mais vous devez tous avoir le but correct quand vous fréquentez l’église.
Fréquentez-vous l’église juste pour recevoir le don de parler en langues ou le don de guérison etc. pour pouvoir guérir tout le monde juste en posant vos mains sur quelqu’un? Souhaitez-vous avoir ce don de guérison comme quelqu’un que vous connaissez prétend l’avoir? Mais le fait que quelqu’un clame avoir une telle puissance et construire un centre de prière pour y amener les gens, cela signifie-t-il réellement que cette personne porte du fruit spirituel ? Non, ce n’est pas le cas.
Vous devez servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné, et vous unir à l’œuvre de l’Eglise, et participer à cette œuvre de salut des autres âmes qui ne sont pas nées par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est ce qui plaît au Seigneur, et c’est aussi ainsi que nous portons du fruit dans notre vie quotidienne. Vous n’avez pas à travailler dur par vous-mêmes ou à vous impliquer directement dans le ministère; si vous êtes fidèle à la tâche qui vous a été confiée, alors vous serez un sarment chéri qui porte du fruit.
Dans une usine, certaines personnes font fonctionner les machines alors que d’autres ne travaillent que sur la conception. De même, les domaines que nous travaillons dans l’Eglise sont différents pour chacun de nous. Pour qu’une usine fonctionne bien, il faut des gens avec différentes expertises, de ceux qui conçoivent le produit à ceux qui fabriquent le produit selon la conception, ceux qui emballent les biens terminés, et ceux qui font la publicité et vendent les biens. Dans une même lignée, nous devons aussi travailler de différentes façons dans l’Eglise avec le talent donné à chacun de nous, et c’est alors seulement que l’Eglise peut grandir de façon appropriée. A ce sujet, la Bible dit ce qui suit en Romains 12:4-8:
“ Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres. Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi ; que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère ; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité ; que celui qui préside le fasse avec zèle ; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie.”


Chacun de nous a une tâche à remplir dans l’Eglise de Dieu

C’est selon le talent donné par Dieu que nous devons travailler. Vivre dans l’unité comme cela pour l’évangile de l’eau et de l’Esprit est la façon dont nous portons du fruit dans notre vie quotidienne. Que pouvons-nous alors faire pour porter ce fruit de l’évangile? Et quel genre de travail pouvons-nous faire? Vous saurez cela comme une évidence une fois que vous commencerez à vivre dans l’Eglise en étant unis à elle. Le Saint Esprit qui demeure en vous vous fera réaliser cela, et vous découvrirez ce que vous pouvez faire en union avec l’Eglise et comment vous pouvez accomplir votre tâche. Quand vous faites ainsi l’œuvre de Dieu fidèlement, en temps voulu, Dieu vous confiera encore plus de travail, et vous serez capable d’accomplir chaque tâche par la force donnée par Dieu. Ainsi, si vous demeurez dans la vigne, vous pourrez continuer d’absorber les nutriments et de porter du bon fruit. Et en faisant cela, vous serez soigné et aimé par le Seigneur.
Une fois qu’un sarment porte du fruit, il produira de nouvelles pousses, et quand les nouvelles pousses seront nourries correctement, elles porteront encore plus de fruit. De même, quand nous prêchons l’évangile à une nouvelle personne, cette personne recevra la rémission des péchés pour devenir un nouveau sarment, et quand nous nourrissons cette nouvelle âme, elle prêchera à son tour l’évangile de l’eau et de l’Esprit à d’autres âmes aussi. Ce cycle se répète. Et c’est pour cela que ceux qui ont d’abord cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont si importants, puisqu’ils sont les canaux par lesquels les nutriments sont amenés aux âmes qui ont récemment reçu la rémission des péchés. Quand vous absorbez les nutriments de la racine, non seulement vous grandissez par ces nutriments vous-mêmes, mais vous nourrissez aussi les nouvelles pousses attachées à vous. Quand ce processus se répète, les sarments peuvent facilement obtenir des nutriments juste en demeurant dans la vigne, et ils porteront non seulement du fruit abondant avec accroissement, mais ils donneront aussi naissance à de nouveaux ceps. C’est ainsi que la vigne grandit à son plein potentiel. Ainsi, les prédécesseurs dans la foi doivent continuer à donner la nourriture de la foi à ceux qui suivent leurs traces. Ce sont les prédécesseurs dans la foi qui doivent apporter la puissance de la foi à tous les croyants qui suivent.
Aussi longtemps que nous portons du fruit dans nos vies, le Seigneur prendra soin de nous. Si nous tombons malade, le Seigneur nous guérira complètement et nous protégera pour que nous recommencions à grandir. Cependant, si nous ne portons aucun fruit, alors le Seigneur nous retranchera pour avoir été inutiles. Nous devons donc travailler sans cesse et sans relâche jusqu’au jour du retour du Seigneur. Nous devons continuer d’absorber des nutriments, les partager, et étendre les sarments. C’est pour cela qu’aucun de nous ne peut se permettre de dire “Je suis si malade et fatigué de tout ce travail! J’ai assez travaillé, je veux arrêter maintenant!”
En réalité, il n’y a rien que nous puissions faire par nous- mêmes. C’est parce que nous travaillons non par nos propres forces, mais par la nouvelle force que le Seigneur nous donne. Tout ce que nous devons faire c’est demeurer dans le cep, le Seigneur Jésus Christ. Aussi longtemps que nous croyons en la Parole de Dieu, le Seigneur renouvellera notre force pour porter du fruit, et donc juste en demeurant dans le Seigneur, nous pouvons porter du fruit comme une évidence. De cette façon, nous avons porté du fruit sans cesse année après année pour l’offrir au Seigneur. La vigne porte des raisins et les offre au vigneron chaque année. C’est alors que la vigne est conservée. Autrement, le Seigneur retranchera les sarments entiers et les brûlera. Ces sarments là n’ont d’autre usage que le feu; ils ne peuvent même pas être utilisés comme fertilisant.
Ce dont nous devons tous nous rappeler clairement c’est que la vie de foi est menée pour porter du fruit spirituel. Quoi que nous fassions, et quelles que puissent être nos circonstances, nous devons vivre pour porter du fruit. Ne tombez pas dans le désespoir en pensant: “Je ne peux rien faire dans les circonstances actuelles!” Plutôt, priez Dieu. Vous serez alors fortifié par vos prières. Si vous pouvez prêcher l’évangile, alors prêchez par tous les moyens; si, par contre, vos circonstances rendent impossible la prédication de l’évangile pour vous, cherchez un autre moyen de servir le Seigneur. Si vous pouvez donner la direction, tenez-vous en avant; si vous pensez que vous pouvez mieux servir le Seigneur à l’arrière, alors restez à l’arrière et soutenez le ministère de l’arrière. C’est ainsi que vous portez du fruit spirituel dans votre vie. Et ici se trouve le but de votre vie.
Cela sera désastreux si vous succombez à l’auto complaisance et pensez “Puisque j’ai reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, tout est en ordre!” La Bible montre clairement que si vous ne servez pas le Seigneur et manquez de porter du fruit même après être né de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous aurez votre part avec les hypocrites (Matthieu 24:51). Le Seigneur considère un croyant sans fruit comme quelqu’un qui n’est pas né de nouveau. Ces gens finiront par devenir même pires qu’un pécheur. Si quelqu’un ne vit pas sa foi même s’il sait que porter du fruit spirituel est la bonne chose à faire, et ne partage pas ce qu’il doit partager avec les autres, alors cette personne n’est pas seulement méchante, mais elle est encore pire que les pécheurs même.
S’il y a une chose que vous et moi devons saisir clairement dans nos vies de foi c’est ceci: Nos vies de foi sont menées dans le seul but de porter du fruit spirituel. Le Seigneur nous a laissé sur la terre jusqu’à ce jour au lieu de nous enlever pour que nous portions du fruit. C’est pour sauver l’âme des gens qu’Il nous a placés sur la terre et nous a fait servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Rappelez-vous clairement de cela dans votre cœur, et portez du fruit en conséquence. 
Aujourd’hui c’est le jour de Thanksgiving. Mais, dans notre Eglise, nous ne suivons pas ces jours de fêtes, et plutôt nous célébrons juste Noël une fois par an. Nous n’observons pas d’autres fêtes parce que c’est ce que font les Chrétiens hypocrites. Indépendamment des fêtes, nous travaillons dur par la foi pour porter encore plus de fruit spirituel, nous prions tout le temps, et nous servons l’évangile de l’eau et de l’Esprit diligemment. Nous vivons ainsi parce que porter davantage de fruit spirituel est ce qui constitue nos vies même, et c’est en soi la Vérité. C’est pour cela que nous ne faisons rien de spécial aujourd’hui pour célébrer Thanksgiving. Nous devrions toujours être reconnaissants à Dieu, donc quel est le sens de Le remercier juste spécialement ce jour là? C’est toujours ceux qui ne remercient pas le Seigneur dans leur vie quotidienne qui présentent toutes sortes de fruits et d’autres récoltes et font des rituels religieux ce jour là. Il y a quelques temps j’ai regardé sur un réseau de TV chrétien des gens adorer avec un tas de fruits empilés, et je suis certains que les offrandes sollicitées pour préparer ce culte étaient considérables. Que font ces Chrétiens déroutés avec toutes ces offrandes qui ont été amassées? Ne sont-ils pas occupés à construire un bâtiment d’église géant? C’est exactement ce que les églises dites “orthodoxes” font. Si cela dépendait de nous, nous aurions dépensé l’argent pour imprimer et distribuer nos livres pour que nous sauvions ne serait-ce qu’une âme de plus.
J’espère et prie qu’aucun de nous ne soit jamais retranché de la vigne du Seigneur. Le Seigneur a montré clairement que si nous faisons seulement ce qui bénéficie à notre propre chair au lieu de travailler pour porter le fruit de l’Esprit, Il nous retranchera. Une fois que le Seigneur nous retranche, nos vies de foi sont terminées. Tout est terminé au moment où Dieu nous retranche en nous disant “Tu es inutile et complètement sans espoir.”
Ceux qui sont retranchés par Dieu ne peuvent pas vivre leur foi et n’ont pas d’autre choix que vivre dans le monde. Même s’ils peuvent toujours penser un moment qu’ils sont sauvés, cette pensée s’éloignera aussi rapidement. Ils perdront alors toute leur joie et vivront une vie corrompue. Dans certains cas extrêmes, ils finiront même dans un hôpital psychiatrique. C’est parce qu’ils ne trouveront pas de satisfaction dans la vie. Nous ne devons jamais permettre que ces choses nous arrivent. Et pour nous assurer de cela, nous devons pleinement comprendre le but de notre vie de foi, et vivre notre foi pour porter du fruit. 
Notre Seigneur a dit: “Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans Mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de Mon Père et que je demeure dans Son amour” (Jean 15:10). Jésus, qui est égal à Dieu le Père, a aussi gardé les commandements du Père. Dieu le Père a commandé à Jésus d’être baptisé par Jean Baptiste pour expier tous les péchés de la race humaine à notre place, et parce que Jésus a obéi à ce commandement, Il a pu se tenir à la droite du trône de Dieu le Père. Nous aussi devons garder Ses commandements. Quels sont alors ces commandements? Désignent-ils seulement les Dix Commandements? Non, chaque décret du Seigneur est un commandement. Quels commandements Dieu nous a-t-Il donnés alors? Il nous a commandé d’aimer le Seigneur et de craindre Dieu. Puisque nous sommes nés de Dieu, c’est une évidence que nous croyions en Dieu et Le craignions. C’est naturel. C’est Dieu qui nous a aimés. Donc si nous aimons aussi le Seigneur et revêtons Son amour, nous serons capables de porter du fruit abondant dans nos vies.
J’espère sincèrement et prie qu’aucun de nous ne soit retranché par Dieu. Je prie qu’une telle tragédie n’arrive à aucun de nous. Maintenant même, je dis ces choses parce que sincèrement je ne veux pas que l’un de nous soit face à cette fin. Même si j’exhorte chacun comme cela du fond de mon cœur, il y aura encore des gens qui seront retranchés. Mais peu importe ce qui arrive, même si vous vous trouvez si manquant que vous ne pouvez rien faire du tout, vous ne devriez jamais quitter l’Eglise ni abandonner le service du Seigneur dans votre vie. C’est parce que c’est une tentative directe vers votre propre mort et destruction.
Bien que nous ayons chacun trop de limites, le Seigneur continuera à fortifier chacun de nous. Il nous donnera la force et les bénédictions pour Le servir. Donc tout ce que vous devez faire c’est demeurer dans l’arbre du Seigneur et servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit fidèlement dans votre vie. Mais que nous arrivera-t-il si nous ne servons pas le Seigneur? Il nous retranchera. Au moment où cela arrivera, toutes les bénédictions seront retranchées, ceux qui ont la santé tomberont malades et périront, et le trouble sera constamment sur ceux qui n’en avaient jamais connu. C’est ce que le Seigneur nous enseigne à travers le passage des Ecritures d’aujourd’hui.
Vous pouvez alors penser “Bien, comment Dieu peut-Il nous retrancher alors qu’Il nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Cela n’a pas de sens!” Cependant, mes chers croyants, un croyant infructueux est complètement inutile au Seigneur, tout comme un sarment infructueux est complètement inutile au vigneron. Ce n’est pas quelque chose que nous avons défini nous-mêmes, mais c’est quelque chose de déterminé par le Seigneur. Donc, cet avertissement s’applique à nous tous également, indépendamment de notre place dans l’Eglise. Donc je vous demande de toujours demeurer dans le Seigneur quoi qu’il arrive, même si vous avez beaucoup de limites. Et je vous exhorte à croire que vous pouvez tout faire par Christ qui vous fortifie. C’est ce que je crois. Si Dieu me bénit avec la force, l’opportunité et le temps de faire tout ce qui doit être fait, alors je peux accomplir tout et n’importe quoi. Et je fais effectivement tout ce qui doit être fait.
Pourquoi en est-il ainsi? C’est parce qu’il n’y a rien que je puisse faire à moins que je ne fasse l’œuvre du Seigneur. Le Seigneur m’a donné la force et le temps de servir l’évangile, et donc qui serait perdant si je ne servais pas l’évangile? Ce serait ma propre perte. C’est pourquoi, pour que vous et moi recevions la bénédiction de porter du fruit, nous devons aussi nous unir à l’Eglise, et lorsque nous écoutons la Parole de Dieu, nous ne devons jamais la considérer comme la parole des hommes. Toute Parole des Ecritures doit être entendue comme la Parole de Dieu, et lorsque nous lisons la Bible, nous devons croire que c’est la Parole de Dieu et nous y tenir fermement. Une fois que vous vous tenez sur cette Parole, vous avez la vie céleste en vous, même si votre foi est si petite qu’elle est difficilement visible, et donc vous accomplirez de grandes choses, juste en demeurant dans la Parole qui est dans votre cœur. Bien que votre foi puisse être faible, Dieu peut toujours accomplir de grandes réalisations par vous grâce à cette petite foi qui est comme un grain de moutarde en vous. Vous pourrez faire tout ce que Dieu a promis dans la Bible. C’est pour cela que vous devez mener une vie de foi pour porter du fruit.
Vous pouvez avoir toutes sortes d’excuses pour justifier pourquoi vous ne portez aucun fruit, mais il n’y a pas d’excuse quand il s’agit de l’œuvre de Dieu. La Parole de Dieu est donné à tous également. Si vous ne pouvez pas comprendre individuellement quand vous lisez la Bible vous-mêmes, alors vous devez écouter les sermons prêchés dans l’Eglise de Dieu. Ecouter ces sermons est absolument indispensable pour que votre foi grandisse. C’est pour cela que nous avons désigné beaucoup de prédicateurs dans l’Eglise. Nous avons fait cela pour que vous puissiez écouter toute la Parole de Dieu que vous voulez et même quand je suis absent.
Nous devons tous vivre notre foi pour porter du fruit, et nous devons tous dévouer toute notre énergie à ce but. Cela peut être trop évident, mais j’espère et je prie que vous vous attacherez tous à cela, y croirez de tout votre cœur, et mènerez votre vie de foi en conséquence pour porter du fruit abondant. Je crois que le Seigneur nous a commandé cela parce que c’est ce que nous devons tous faire sans faute.