Sermons

Sujet 16: L’Evangile de Jean

[PARTIE 15-4] Si vous aimez le Seigneur et gardez Ses commandements, vous serez rempli de joie (Jean 15:1-17)

 Si vous aimez le Seigneur et gardez Ses commandements, vous serez rempli de joie
(Jean 15:1-17)
“ Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour. Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. C’est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.”


Salutations chaleureuses à tous nos saints assemblés ici. Cette réunion de réveil a été une excellente rencontre. Depuis lundi j’ai été en communion avec vous, j’ai rompu le pain avec vous, et j’ai aussi eu la chance de voir les couleurs changeantes de l’automne sur le Mont Seorak. J’ai réellement apprécié les trois derniers jours. Les feuilles qui changent sur la montagne s’opposent au fond bleu de la mer et offrent des scènes naturelles spectaculaires, rendant notre rencontre encore plus spéciale. Je rends grâces à Dieu. Dieu bénit toujours l’endroit où les saints se réunissent comme cela. Et par Son plan merveilleux, Il nous a conduits à cette occasion à prendre des décisions importantes. Je suis vraiment reconnaissant à Dieu. Bien que j’aurais souhaité rester plus longtemps, quand le sermon du soir sera terminé aujourd’hui, vous et moi devrons tous retourner chez nous et reprendre notre travail.


Le Seigneur est le vrai Cep et la Tête de l’Eglise


Ce soir, nous lisons Jean 15:1-17 comme passage principal des Ecritures. Jésus dit au verset 1: “Je suis le vrai cep, et Mon Père est le vigneron.” Faisant une analogie avec la vigne, notre Seigneur a expliqué ce que cela signifie de vivre une vie de foi demeurant dans le Seigneur, et ce qu’est la vraie joie. Le Seigneur s’est appelé Lui-même “le vrai cep”. Le Seigneur est avec nous, nous qui sommes les sarments qui portent du raisin, et Il est la Tête de l’Eglise de Dieu qui nous a sauvés du péché. Et nous sommes membres de l’Eglise de Dieu. 
Le Seigneur dit aussi que Son Père est le vigneron. Le vigneron cultive la vigne pour récolter les raisins de la vigne. Le vigneron prend soin de la vigne selon Son désir et Son plan. Ainsi, tout comme le vigneron récolte ainsi dans la vigne, Jésus Christ accomplit toute la volonté de Dieu le Père à travers nous, les sarments. Dieu le Père, le vigneron, a décidé de nous sauver nous pécheurs de nos iniquités à travers Son Fils. Ce que nous devons réaliser ici c’est que Jésus Christ est venu sur la terre pour détruire les œuvres du Diable. La Bible dit: “  Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable.” (1 Jean 3:8). Par conséquent, quand notre Seigneur est venu sur la terre, Il a effectivement détruit les œuvres du Diable par l’évangile de l’eau et de l’Esprit – c’est-à-dire qu’Il a effacé tous les péchés de l’humanité.
Cependant, maintenant même Satan continue de tromper les Chrétiens encore et encore. Le Diable trompe les Chrétiens constamment pour qu’ils ne soient pas capables d’apprécier pleinement et de comprendre l’amour de Dieu. Avec sa tromperie, Satan égare les gens pour qu’ils ne comprennent pas la Vérité et croient en Jésus seulement comme une question de religion. Il a ainsi amené les chrétiens à parler de fausses langues et à mener une fausse vie religieuse. Toutes les religions existantes dans ce monde ne se rien de plus que de fausses religions crées par l’humanité elle-même, et les gens s’inclinent devant les objets de leur propre création et les suivent aveuglément. Ils mettent leur confiance dans les dieux de leur propre fabrication, et ils prient ces objets de les bénir. Simplement, ils adorent les idoles. C’est cela, les religions du monde.


Le Seigneur est venu sur la terre pour vaincre la volonté de Satan et nous a sauvés du péché 


Cet après-midi, nous avons fait une marche dans les collines et avons croisé un temple Bouddhiste. Habituellement, un temple Bouddhiste a un temple intérieur dédié à Bouddha et un autre sanctuaire dédié aux dieux de la montagne. Les anciennes croyances de shaman en Corée disaient qu’il y avait partout un dieu – chaque montagne avait un dieu, la mer avait un dieu, et même la lune avait un dieu. Basiquement, les croyances traditionnelles en Corée étaient panthéistes, croyant que tout objet avait un esprit. Certaines personnes sont allées au point de penser et de croire que même une serpillière utilisée pour laver le sol pouvait être possédée d’un esprit.
Les dieux des montagnes sont les plus connus parmi toutes ces innombrables divinités animistes en Corée. Dans l’ancien temps, les Coréens fabriquaient des sanctuaires pour les dieux des montagnes et s’inclinaient devant les idoles, les priant de les bénir avec la prospérité. Par exemple, quand une femme était stérile, elle priait au sanctuaire demandant à son dieu de la rendre fertile. Quand l’animisme était à son comble en Corée, chaque montagne avait un sanctuaire dédié à son dieu. Cependant, une fois que le Bouddhisme a été introduit en Corée, ces sanctuaires ont été construits dans les temples Bouddhistes proches du temple intérieur, et les visiteurs s’inclinaient devant le sanctuaire consacré aux dieux de la montagne aussi bien que devant la statue de Bouddha, leur demandant la prospérité.
C’est la religion. Cela consiste en des gens qui demandent aux objets de leur propre fabrication de les bénir. Finalement, chaque religion est fabriquée par les hommes eux-mêmes. Bien qu’il semble que les gens religieux mènent une vie de foi, en réalité, ils pratiquent juste une religion. La vie de foi est strictement distincte d’une vie religieuse. La foi chrétienne consiste à révérer Dieu et croire en ce qu’Il a fait pour nous. Par contre, une vie religieuse consiste à faire sa propre idole, et se soumettre à cet objet en le priant pour la bénédiction.
Menons-nous alors une vie de foi correcte? Le Seigneur dit qu’Il est venu sur la terre pour détruire les œuvres du Diable. Comment sont les chrétiens d’aujourd’hui alors? Aujourd’hui, même parmi les chrétiens qui prétendent mener une vie de foi en Jésus, il y a tant de gens qui ne savent pas comment Jésus les a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Ils n’ont pas idée que c’est par l’évangile de l’eau et de l’Esprit que Jésus les a sauvés de tout péché et a fait d’eux le peuple de Dieu. Et ne sachant pas comment recevoir le don du Saint Esprit dans leur cœur non plus, ils insistent seulement aveuglément sur le fait qu’ils croient au Seigneur comme leur Sauveur d’une certaine façon. Ainsi, il y a beaucoup de gens qui professent croire en Jésus comme leur Sauveur alors qu’ils ne connaissent pas réellement l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et ce n’est autre que mener une vie religieuse.
Maintenant même beaucoup de chrétiens mènent une vie religieuse en vain au lieu d’une vie de foi. Les gens prient Dieu pour les bénédictions sans aucune compréhension de la Vérité du salut, et cela brise mon cœur lorsque je vois ces gens. Ils ne sont pas intéressés par la Vérité de la purification des péchés, ce que Jésus Christ a exactement fait pour eux par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et au lieu de cela, ils demandent à Dieu d’accepter leur propre dévouement. Quand la Bible dit que le Seigneur est venu sur la terre pour détruire les œuvres du Diable, cela signifie que Jésus est venu pour détruire précisément ces œuvres du Diable qui égarent les gens dans la pratique d’une vie religieuse futile, et pour nous sauver ainsi des faussetés du Diable.
En réalité, Jésus Christ est le Fils de Dieu qui est venu sur la terre incarné dans la chair d’un homme, et quand Il a eu 30 ans, Il a pris tous les péchés de l’humanité une fois pour toutes en étant baptisé par Jean Baptiste. Et comme prix pour ces péchés, Il a été crucifié pour verser Son sang à mort, et ressuscitant d’entre les morts, Il nous a sauvés. Donc, Jésus est effectivement le Dieu Tout-Puissant et notre Sauveur qui est venu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Dieu le Père de Jésus Christ a détruit les volontés méchantes du Diable, pour qu’Il puisse nous sauver de tout péché par Son Fils et faire de nous Son propre peuple. Avant l’arrivée de Jésus Christ, Adam et Eve sont tombés dans la tentation de Satan dans le Jardin d’Eden et ont commis le péché en mangeant de l’arbre de la connaissance du bien et du mal; par conséquent, la race humaine entière est devenue temporairement étrangère à Dieu.
Cependant, Jésus Christ est venu sur la terre. En étant baptisé sur la terre, Il a pris tous nos péchés; et pour payer le salaire de ces péchés, Il a été crucifié à mort. Et ressuscitant d’entre les morts, Il est devenu notre vrai Dieu du salut. Nous sommes donc capables de retrouver Dieu, qui était devenu étranger depuis le temps d’Adam et Eve qui sont tombés dans la tentation de Satan et ont péché. Nous avons pu devenir le peuple de Dieu. Le Seigneur nous a ainsi sauvés de tout péché parfaitement et complètement.
Le Seigneur dit “Je suis le vrai cep”, et il est écrit “Il est la tête du corps, l’église” (Colossiens 1:18). Jésus Christ a appelé Son Père le vigneron. Avant même la fondation du monde, le Père de Jésus avait planifié de nous sauver du péché et de faire de nous Son peuple en Jésus Christ, et à travers Son Fils, Il a accompli Sa volonté. Quand Jésus Christ dit ici “Je suis le vrai cep, vous êtes les sarments”, Il voulait dire qu’Il est la Tête de l’Eglise.


C’est le désir du Seigneur que nous assemblions notre force et portions du fruit 


Le passage des Ecritures d’aujourd’hui parle de nos vies de foi qui sont menées dans l’Eglise après que nous ayons trouvé et cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Le Seigneur veut effacer tous nos péchés à la perfection par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, pour que nous croyions en la justice du Seigneur encore plus et portions encore plus de fruit. Le Seigneur dit aussi qu’Il enlèverait ceux qui ne portent pas de fruit. Donc, pour porter du fruit, nous devons demeurer dans notre Seigneur et notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont les membres de l’Eglise de Dieu, et en tant que ceux qui sont devenus des membres de l’Eglise de Dieu, nous devons mener nos vies de foi en nous confiant au Seigneur. Maintenant que le Seigneur nous a sauvés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Il veut que nous portions encore plus de fruit spirituel. 
Nous devons vivre par la foi en suivant l’évangile de l’eau et de l’Esprit du Seigneur. Réalisant nos insuffisances, par la foi nous devons suivre l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné, nous devons aimer le Seigneur le plus, et nous devons nous rappeler de Son commandement de ne pas avoir d’autres dieux devant Lui. Nous devons toujours être reconnaissants et servir le Seigneur de Vérité dans nos vies, pensant toujours à la façon dont le Seigneur nous a sauvés. Et pour vivre ainsi, nous devons consacrer nos vies au salut des âmes selon la volonté du Seigneur.


Le moyen de remplir votre vie de foi de joie 


Quand votre cœur et le mien sont-ils le plus réjouis? C’est quand nous aimons le Seigneur le plus. Quand nos cœurs aiment le Seigneur le plus, et quand nous nous rappelons de Son amour et Le suivons avec tout notre cœur en dépit de nos insuffisances, le Seigneur implante dans votre cœur et le mien une joie immense. C’est quand le Seigneur nous remplir de joie que nos cœurs sont réjouis et droits, et nous pouvons être en communion avec le Seigneur. C’est quand nous n’avons pas d’autres dieux que notre Dieu que, même s’il y a de petites raisons de nous réjouir dans ce monde, la joie remplit quand même notre cœur, et nous nous sentons heureux et bien. Finalement, c’est ce que le Seigneur dit: “Si vous demeurez dans la vigne, vous porterez du fruit abondant.” Il dit aussi: “Je vous ai dit ces choses afin que ma joie demeure en vous, et que votre joie soit parfaite.”
Mes chers croyants, que devons nous faire pour que nos vies de foi soient pleines de joie? Tout ce que nous devons faire c’est aimer le Seigneur le plus. La joie remplira alors nos cœurs C’est aussi simple que cela. Que nous soyons remplis de joie ou pas n’a rien à voir avec notre propre performance. Pour que votre cœur et le mien soit plein de joie, tout ce qu’il faut c’est que nous n’ayons pas d’autres dieux devant le Seigneur, aimions le Seigneur de tout notre cœur même si nous sommes insuffisants, L’honorions et Lui soyons reconnaissants. Nous serons alors pleins de joie, puisque la joie du Seigneur remplira nos cœurs C’est pour cela que le Seigneur a dit: “Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie demeure en vous, et que votre joie soit parfaite.”
Quand le Seigneur est-Il le plus réjoui? C’est quand nous aimons le Seigneur le plus. Le Seigneur est réjoui quand nous L’aimons plus que quoi que ce soit dans le monde, et quand nous n’avons pas d’idoles devant Dieu. De plus, c’est en faisant cela que la plus grande joie répandue par le Seigneur demeure dans nos coeurs. C’est ce que notre Seigneur nous enseigne ici.


Nous, aussi, sommes devenus esclaves de l’amour

Après nous avoir sauvés du péché par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Jésus nous a dit “Je vous ai vraiment aimés. Je vous ai sauvés de tous les péchés.” Pour voir cela, regardons au dialogue que le Seigneur a eu avec Pierre.
“M’aimes-tu, Pierre?”
“Oui, Seigneur; Tu sais que je t’aime.”
“Pais mes brebis.”
Jésus demanda ensuite de nouveau à Pierre “M’aimes-tu plus que tous ces gens?”
“Oui, Seigneur; Tu sais que je t’aime.”
“Pais mes brebis.”
Pour la troisième fois, Jésus demanda encore “M’aimes-tu plus que tous ces gens?”
Et pour la troisième fois, Pierre donna la même réponse “Seigneur, Tu sais que je t’aime.”
Pourquoi Jésus a-t-Il questionné Pierre trois fois ici, alors qu’Il savait tout? Quand Jésus a été traduit devant la cour du Pilate, une petite fille a désigné Pierre et l’a accusé d’être un disciple de Jésus. Pour sauver sa vie, Pierre a renié Jésus trois fois. Cela aurait été mieux que Pierre n’ait pas renié Jésus et ait plutôt suivi le Seigneur jusqu’à la fin selon sa conviction. Mais quand la fille a exposé Pierre et qu’Il a été mis sous les projecteurs, il a renié Jésus et L’a condamné, disant “Je ne connais pas cet homme!”
A ce moment un coq a commencé à chanter. Quand Pierre a entendu le coq chanter, il s’est rappelé ce que Jésus lui avait dit. Il s’est rappelé que lorsqu’il avait dit à Jésus “je Te suivrai jusqu’à la mort”, Jésus lui avait dit: “En vérité, en vérité je te le dis, cette nuit, avant que le coq ne chante, tu m’auras renié trois fois.” Entendant ce que Jésus a dit, que Pierre le renierait, Pierre Lui dit: “Même si je dois mourir avec toi, je ne te renierai pas!” Cependant, se tenant dans la cour de Pilate, Pierre a effectivement fini par renier Jésus trois fois avant que le coq ne chante. Donc quand Pierre a entendu le coq chanter, il a pleuré du fond de son cœur
Pierre était un homme de loyauté. Quand les soldats Romains et les serviteurs des dirigeants Juifs sont venus arrêter Jésus, Pierre a frappé le serviteur des souverains sacrificateurs avec une épée et a coupé son oreille droite (Jean 18:10). C’est ainsi que Pierre était loyal à Jésus, voulant se consacrer pleinement à Dieu.
Etant donné combien Pierre était loyal, il ne pouvait pas supporter la honte quand il a renié Jésus trois fois et L’a même insulté. Donc même après que Jésus soit ressuscité, il est revenu à l’ancienne vie qu’il menait avant de rencontrer Jésus, incapable de se présenter à Christ. Bien que certains autres disciples voulaient suivre le Seigneur une fois qu’ils ont vu le Seigneur ressuscité, à cause de sa honte, Pierre ne pouvait se tenir face au Seigneur comme auparavant. Même s’il était allé lui-même à la tombe de Jésus et était témoin que Son corps n’était pas là, Pierre ne L’a pas cherché. Plutôt, il est retourné à son ancien emploi – la pêche.
Quand Pierre et six autres disciples étaient à la pêche, Jésus apparut sur le rivage proche de l’endroit où ils pêchaient. Il dit alors: “Amis, avez-vous attrapé du poisson?” “Non”, répondit Pierre. “Jette le filet sur la droite de la barque, et tu en trouveras”, dit Jésus. Quand Pierre jeta le filet sur la droite de la barque comme l’a dit Jésus, il a attrapé beaucoup de poissons. Pierre vint alors sur la rive et vit du feu brûler sur des braises avec du poisson et du pain. Jésus demanda alors à Pierre d’amener quelques poissons qu’il venait d’attraper, et ils ont déjeuné ensemble avec ce poisson grillé.
Après avoir fini le repas, Jésus demanda à Pierre “Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ceux-ci?” Jusqu’à ce point, Pierre était encore trop gêné pour répondre à Jésus, incertain de ce que tout cela soit réel ou alors soit un rêve. Bien qu’il était heureux que Jésus soit ressuscité des morts et soit venu le voir, au fond de son cœur se cachait de la honte. Quand Pierre entendit la question de Jésus, il fut encore plus honteux et ne pouvait le supporter. Avant que Jésus ne soit crucifié, Il demanda à Pierre “M’aimes-tu plus que ces gens?” A ce moment là, Pierre avait répondu avec une conviction inébranlable qu’il aimait effectivement le Seigneur. Même quand Jésus dit cela à Ses disciples, “Vous m’abandonnerez et fuirez”, Pierre Lui a dit aussi “Seigneur, je préférerai mourir que fuir. Je ne fuirai jamais même si je mourrais!”
Cependant, le Seigneur savait déjà ce qui allait arriver, et tout s’est effectivement passé tout comme le Seigneur l’avait dit. En dépit de cela, le Seigneur Lui-même est venu chercher Pierre qui L’avait renié, et au départ Pierre ne pouvait rien dire en Sa présence. Cependant, Pierre a réalisé le vrai amour du Seigneur à travers Ses questions répétées, et donc quand Jésus lui a demandé “M’aimes-tu plus que tous ces gens?” il a répondu “Seigneur, Tu sais que je t’aime.” Maintenant, la source de l’amour de Pierre pour le Seigneur n’était plus lui-même, mais c’était notre Seigneur.
“Seigneur, je réalise maintenant que Tu m’aimes vraiment comme cela. Même si je suis si insuffisant, Tu es quand même venu me chercher, Tu m’avais parlé à l’avance, et Ta Parole était effectivement vraie. Tu es le Fils de Dieu, Tu es Mon Sauveur, et Tu es le Dieu Tout-Puissant. Même si je t’ai renié, Tu es quand même venu me chercher après Ta résurrection. Je suis à court de mots. Tu sais que je t’aime.”
Quand Pierre a répondu ainsi, le Seigneur a dit: “Pais mes brebis.” Et quand le Seigneur lui a demandé de nouveau “M’aimes-tu plus que ces gens?” Pierre n’avait pas d’autres paroles à dire que de répéter sa réponse précédente, disant “Seigneur, Tu sais que je t’aime.” Le Seigneur lui dit alors “Pais mes brebis.” Avec ces paroles, le Seigneur a dit à Pierre de paître les brebis, de les guider et de les nourrir correctement.
Pierre savait que Jésus était le Dieu vivant, et il savait aussi combien Il l’aimait. Cependant en dépit de cela, il avait renié Jésus et L’avait trahi, donc Pierre pensait qu’il ne pouvait plus se présenter devant le Seigneur avec une conscience pure. Cependant, le Seigneur l’a sauvé par Son amour, et Il est aussi venu le chercher. A la fin, Pierre a pu découvrir la raison réelle pour laquelle il ne pouvait pas faire autrement qu’aimer le Seigneur.
Tout comme Pierre, nous sommes aussi devenus esclaves de l’amour. Un musicien populaire en Corée dit que l’amour est la semence des larmes, mais l’amour n’est pas la semence des larmes. L’amour est la semence de la joie. Nous sommes devenus esclaves de l’amour, la semence de la joie. Etant donné la façon dont le Seigneur n’a pas rejeté Pierre mais l’a aimé pour toujours, comment Pierre pouvait-il abandonner le Seigneur? “Auparavant, c’est moi qui T’aimais Seigneur, mais maintenant, c’est Ton amour qui règne en moi. Maintenant, je ne peux plus T’abandonner. Tu sais que je T’aime.” Pierre confessa ainsi plusieurs fois. Jésus avait obtenu cette confession par Son amour. Pierre a confessé toutes ses erreurs à Jésus, et il s’est rappelé de nouveau dans son cœur que tous ces péchés avaient aussi été transférés sur Jésus quand Il a été baptisé.


Ne pas avoir d’autres Dieux devant le Seigneur est le secret pour garder les commandements du Seigneur et mener une vie de foi joyeuse

Jésus dit: “Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie demeure en vous, et que votre joie soit parfaite” (Jean 15:11). Que devrions-nous faire pour être vraiment remplis de joie dans le Seigneur? Nous devons demeurer dans le Seigneur par la foi, marcher par Ses commandements, et L’aimer le plus. Aussi, nous devons enlever de nos cœurs toute idole qui est placée avant Dieu. Et si nous connaissons notre être insuffisant et suivons le Seigneur par la foi, alors la joie du Seigneur viendra effectivement à nous. Le Seigneur nous donnera la joie et nous fera nous réjouir, le cœur plein de Sa joie.
Le moyen de mener une vie joyeuse de foi est de ne pas avoir d’autres dieux devant le Seigneur. C’est ainsi que nous aimons le Seigneur le plus. Et c’est ainsi que nous gardons les commandements du Seigneur. Tout comme le Père a aimé le Seigneur, et tout comme le Seigneur Lui-même a gardé les commandements du Père en vivant sur cette terre, nous devons aussi aimer le Seigneur et garder les commandements du Père. Les commandements de Dieu sont d’aimer Dieu le plus et d’aimer nos prochains comme nous-mêmes. Notre Seigneur a aussi aimé Dieu le Père le plus. De même, nous devons aussi aimer le Seigneur le plus. Comme le dit le Seigneur, nos cœurs seront alors pleins de la joie de Dieu. 
Ainsi, si nous voulons mener une vie joyeuse de foi, alors nous devons d’abord enlever les idoles dans nos cœurs, garder les commandements du Seigneur, et aimer le Seigneur le plus dans nos vies. Nous sourirons alors toujours de joie. Nos cœurs seront réjouis tout le temps. En travaillant, même si nous sommes obligés de regarder à nos circonstances et voir notre être insuffisant et faible exposé, si nous aimons le Seigneur de tout cœur, alors nos cœurs seront plus réjouis et heureux en dépit de nos limites. C’est quand nous aimons le Seigneur le plus que Sa joie vient dans nos cœurs au niveau le plus élevé. 
Mes chers croyants, je vous exhorte tous à réaliser que nous ne pouvons pas plaire au Seigneur en faisant quelque chose de bien par nous-mêmes. Par nous-mêmes, nous sommes incapables de faire quoi que ce soit de digne. Que ce soit être martyr pour la cause du Seigneur, porter du fruit abondant, et suivre le Seigneur, toutes ces choses sont également rendues possibles en gardant les commandements du Seigneur dans nos cœurs et en enlevant toutes les idoles.
Même si je suis insuffisant, j’aime le Seigneur le plus. Le Seigneur est mon amour. Il est mon Maître. Je n’ai rien que le Seigneur. Bien sûr, il y a beaucoup de fois où mes propres pensées, émotions, et faiblesses se placent entre le Seigneur et moi et m’empêchent d’approcher du Seigneur. Mais même ainsi je n’ai personne d’autre que le Seigneur. Seul le Seigneur est le plus cher et honorable pour moi. Et, Lui seul est mon vrai Dieu.
J’ai entendu une fois un prédicateur célèbre de Corée dire qu’il respectait l’Amiral Yin Sunshin quand on lui a demandé pour qui il avait le plus d’égard. Alors, un autre prédicateur renommé près de lui a dit qu’il respectait Wonhyo le Grand Moine qui a vécu il y a environ 1400 ans. Pour moi, ces réponses ont semblé si amusantes que j’ai ri à voix haute. Bien sûr, l’Amiral Yi mérite notre respect puisqu’il est le plus grand amiral de l’histoire de Corée. Pendant l’invasion Japonaise de la Corée dans les années 1590, l’Amiral Yi a vaincu les Japonais bien plus armés seul et à répétition. Et Wonhyo le Grand Moine est aussi une figure respectable à cause de ses enseignements et de ses vertus. Ainsi, tout le monde a quelqu’un qu’il respecte. Certaines personnes respectent certains scientifiques, d’autres respectent certains philosophes, et d’autres encore disent qu’ils respectent d’autres figures. Qu’en est-il de nous alors? Ces figures méritent-elles notre plus grand respect? En tant que croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vous et moi respectons le Seigneur par dessus tout. Il n’y a personne qui soit plus digne de respect que le Seigneur.
Vous aimez-vous vous-mêmes le plus? Bien sûr, c’est dans notre nature humaine de nous aimer nous-mêmes. Les humains sont égoïstes parce qu’ils s’aiment trop eux-mêmes. Mais quelqu’un est-il aussi digne d’amour que le Seigneur? Non, personne ne mérite d’être aimé autant que le Seigneur. Pouvons-nous comparer le Seigneur aux choses du monde, comme la richesse, les plaisirs, les biens, ou le pouvoir? Non, ce n’est même pas comparable. Même si nous devions les comparer au Seigneur, quelque chose peut-il venir avant le Seigneur? Bien sûr que non!
Le Seigneur nous a sauvés vous et moi par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et par cette Parole de Vérité Il a effacé tous vos péchés et les miens. Nous sommes ainsi devenus des justes. Y a-t-il quelque chose qui puisse être comparé à cette bénédiction d’amour et de grâce qui a fait de nous les propres enfants de Dieu par l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Non, rien n’est comparable! Puisque Jésus nous a aimés si inconditionnellement, quand nous sommes tombés dans le péché, destinés à la destruction, Il nous a sauvés gratuitement sans rien demander en retour. Indépendamment de nos mérites et démérites, le Seigneur a eu compassion de nous parce qu’Il nous aime, et c’est aussi parce qu’Il nous a aimés qu’Il nous a embrassés dans Ses bras et nous a tous sauvés.
Donc, devant cet amour et ce salut, nous ne pouvons pas mettre de conditions mais seulement l’accepter avec gratitude. En d’autres termes, nous ne pouvons pas nous attacher à autre chose avant l’amour du Seigneur et Son salut. Même si de temps en temps quelque chose d’autre essaie de monter au dessus de l’amour du Seigneur, il n’y a absolument rien qui puisse Le faire descendre des hauteurs, de l’endroit le plus exalté en honneur. En effet, les choses de ce monde ne sont même pas comparables au Seigneur, mais elles nous attirent parfois. Néanmoins, aucune d’elles ne peut prendre tout notre cœur.
Vous et moi désirons mener nos vies de foi dans l’Eglise de Dieu et vraiment suivre le Seigneur fidèlement. Et bien que nous soyons insuffisants, nous voulons servir le Seigneur unis ensemble, et en dépit de nos insuffisances, nous désirons suivre le Seigneur. Quelle est la première et la dernière demande que le Seigneur nous adresse? Ce n’est autre que défendre Son évangile de l’eau et de l’Esprit par la foi. En d’autres termes, nous devons garder le commandement du Seigneur qui nous instruit de ne pas avoir de dieux devant Lui. Nous devons obéir à ce commandement, réalisant pleinement que rien dans ce monde ne peut se comparer au Seigneur, qu’Il est le plus chéri du monde tout entier, et qu’Il a une beauté incomparable.
Même si nous sommes insuffisants et faibles, nous aimons toujours le Seigneur le plus. Nos cœurs peuvent être en communion avec le Seigneur précisément parce que nous avons enlevé toutes les idoles de nos cœurs, que nous gardons les commandements du Seigneur, et que nous aimons le Seigneur le plus en dépit de nos insuffisances. C’est pour cela que nos cœurs sont réjouis, heureux, en paix, et fortifiés. Quand la Parole donnée par le Seigneur vient dans nos cœurs, nos cœurs trouvent tant de paix que cela devient une seconde nature pour nous d’aimer tous nos frères et sœurs vivant d’un même cœur, et tous les gens de Dieu aimés par le Seigneur. Nous aimons le Seigneur à tel point qu’il n’y a rien qui puisse nous procurer plus de joie.
C’est précisément ce que le Seigneur a dit dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui en Jean chapitre 15. C’est aussi pour cela que le Seigneur veut que nous Lui dévouions nos vies, en disant “Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande” (Jean 15:14), et “Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis” (Jean 15:13). A notre place, le Seigneur a donné Sa propre vie. Si nous obéissons vraiment au commandement du Seigneur et L’aimons le plus, alors il n’y a rien qui soit plus grand que de mourir pour le Seigneur. Aucun amour n’est plus grand que de donner sa vie pour ses amis. Le Seigneur nous a vraiment aimés, et Il s’est vraiment sacrifié Lui-même pour nous. Donc, si nous n’avons effectivement pas d’autres dieux devant le Seigneur, L’aimons le plus, et Le suivons avec cet amour et cette foi qui donne même notre propre vie pour Lui, rien ne serait meilleur. Nous devenons alors de vrais amis du Seigneur. C’est pour cela que le Seigneur nous a appelés Ses amis. Et Il a dit qu’Il nous ferait tout connaître.
Nous appelant amis de Dieu, le Seigneur nous a élevés comme ouvriers de Dieu sur la terre. Ce n’est pas nous qui avons choisi Dieu, mais c’est Dieu qui nous a choisis et établis. Jésus a dit qu’Il nous a donné la possibilité de recevoir toute chose de Dieu le Père en Son nom, pour que nous portions encore plus de fruit. Donc lorsqu’il nous manque quelque chose, nous prions le Seigneur. Il nous est maintenant possible de tout obtenir si nous demandons au Père en priant au nom de Jésus Christ, au nom du Dieu Tout-Puissant. Jésus Christ est le Dieu Tout-Puissant, capable de répondre à toutes nos requêtes quand nous Lui demandons directement. C’est parce que le Seigneur nous a permis toutes choses si nous nous confions en Lui et Le suivons. C’est par ce pouvoir donné par le Seigneur, à cause de Son amour, que nous aimons le Seigneur le plus.
Le Seigneur nous a dit “ C’est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres. ”. Si nous obéissons vraiment au commandement du Seigneur de ne pas avoir d’autre dieu devant Lui et d’aimer Dieu en premier et de Le suivre, alors nous allons effectivement nous aimer les uns les autres et aurons de la compassion pour les âmes. Le Seigneur nous a fait mener une vie de foi pour que nous nous aimions tout comme Il nous aime. Jésus Christ, qui est la Tête de l’Eglise, nous a placés dans l’Eglise comme ouvriers, et Il a fait que nous aimions le Seigneur, unis dans Son Eglise. Tout comme le commandement de nous aimer les uns les autres, le Seigneur nous a aussi dit de porter du fruit abondant dans nos vies. Le Seigneur est effectivement la Tête de l’Eglise, notre Sauveur, et Dieu Lui-même.
Bien que vous et moi soyons insuffisantes, au moins nos cœurs doivent toujours demeurer dans le Seigneur. Il ne doit rien y avoir que nous aimions plus que le Seigneur. Cela signifie que tout notre cœur doit être dévoué à garder les commandements du Seigneur. Nous devons obéir à la Parole du Seigneur nous disant de ne pas avoir d’autres dieux devant Lui. Même si nous sommes insuffisants, nous devons essayer de notre mieux de garder les commandements du Seigneur sur cette terre, et nous devons y obéir par la foi. Et si nous dévions, nous devons nous rappeler ce que le Seigneur nous a dit et revenir à notre place de la foi pour aimer le Seigneur le plus. En dépit de nos insuffisances, nous devons toujours nous chérir les uns les autres et nous aimer les uns les autres. Et unis dans la coopération, nous devons prêcher la Vérité, l’évangile de l’eau et de l’Esprit, à tous ceux qui ne connaissent pas encore le Seigneur. Ainsi, nos vies doivent être menées en servant le Seigneur, aimant les âmes, et nous aimant les uns les autres. Nous devons ainsi aimer Dieu le plus et vivre selon Sa volonté. Je suis absolument convaincu que c’est la bonne façon de vivre. Le croyez-vous aussi?
Bien que nous trébuchions souvent sur nos faiblesses comme Pierre, l’amour profond de Dieu a déjà été planté dans nos cœurs. Nous ne pouvons pas oublier que le Seigneur est venu sur la terre et nous a sauvés par la Vérité, l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est pour cela que nous aimons le Seigneur le plus. Bien que nous soyons insuffisants, nous aimons le Seigneur. Aimez-vous aussi le Seigneur?
Nous sommes tous inappropriés. Mais bien que nous soyons terriblement insuffisants, nous aimons tellement le Seigneur. Puisque le Seigneur nous a aimés le premier et qu’Il continue à nous aimer pour toujours, nous ne pouvons que L’aimer aussi. Nous aimons vraiment le Seigneur. Aimez-vous vraiment le Seigneur? Continuerez-vous d’aimer le Seigneur? Trouvez-vous impossible de L’aimer le plus? Je rends grâces à Dieu!
Ces trois derniers jours ont été comme un rêve pour moi. Je suis si heureux et joyeux de vous avoir rencontrés ici. Je suis aussi très reconnaissant pour la délicieuse nourriture servie pendant cette rencontre, comme pour tous les paysages merveilleux des montagnes à l’automne créés par Dieu. Et par dessus tout, je suis vraiment heureux que nos ouvriers du ministère aient une occasion d’être ensemble et de parler de l’œuvre de Dieu. Nous avons accompli beaucoup d’œuvres spirituelles. La seule chose que je regrette c’est que nous n’ayons pas eu l’occasion d’être en communion avec nos frères et sœurs de l’étranger. J’espère et prie qu’un jour, le Seigneur nous donne une telle occasion bénie de rencontrer et de partager la communion avec tous les saints de chaque coin du monde. Amen!