布道

Sujet 16: L’Evangile de Jean

[PARTIE 18-3] Jésus notre Sauveur et notre Roi (Jean 18:25-40)

Jésus notre Sauveur et notre Roi
(Jean 18:25-40)
“ Simon Pierre était là, et se chauffait. On lui dit : Toi aussi, n’es-tu pas de ses disciples ? Il le nia, et dit : Je n’en suis point. Un des serviteurs du souverain sacrificateur, parent de celui à qui Pierre avait coupé l’oreille, dit : Ne t’ai-je pas vu avec lui dans le jardin ? Pierre le nia de nouveau. Et aussitôt le coq chanta. Ils conduisirent Jésus de chez Caïphe au prétoire : c’était le matin. Ils n’entrèrent point eux-mêmes dans le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de pouvoir manger la Pâque. Pilate sortit donc pour aller à eux, et il dit : Quelle accusation portez-vous contre cet homme ? Ils lui répondirent : Si ce n’était pas un malfaiteur, nous ne te l’aurions pas livré. Sur quoi Pilate leur dit : Prenez-le vous-mêmes, et jugez-le selon votre loi. Les Juifs lui dirent : Il ne nous est pas permis de mettre personne à mort. C’était afin que s’accomplît la parole que Jésus avait dite, lorsqu’il indiqua de quelle mort il devait mourir. Pilate rentra dans le prétoire, appela Jésus, et lui dit : Es-tu le roi des Juifs ? Jésus répondit : Est-ce de toi-même que tu dis cela, ou d’autres te l’ont-ils dit de moi ? Pilate répondit : Moi, suis-je Juif ? Ta nation et les principaux sacrificateurs t’ont livré à moi : qu’as-tu fait ? Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas. Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. Pilate lui dit : Qu’est-ce que la vérité ? Après avoir dit cela, il sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit : Je ne trouve aucun crime en lui. Mais, comme c’est parmi vous une coutume que je vous relâche quelqu’un à la fête de Pâque, voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs ? Alors de nouveau tous s’écrièrent : Non pas lui, mais Barabbas. Or, Barabbas était un brigand.”


Comment allez-vous tous? J’étais à Sokcho City et je suis rentré aujourd’hui. Même si Sokcho City n’est pas si loin d’ici, j’ai l’impression que je suis parti dans un pays lointain. Si je me tiens loin de l’Eglise pendant une seule semaine, j’ai l’impression que cela fait quelques années. Mais j’ai fait un bon voyage et je suis de retour en bonne santé. J’ai confiance que vous allez bien aussi. Peut être que c’est parce que nous avons beaucoup de travail devant nous, mais je peux voir que nous sommes plus énergiques que jamais.
Il y a un virus qui circule ces temps-ci, donc je veux que vous preniez tous bien soin de vous-mêmes. Mais le virus de la grippe n’est pas le seul problème devant nous, mais tant de problèmes économiques et politiques frappent notre pays. Ce n’est pas seulement la Corée mais le monde entier qui vit de nombreux problèmes. Néanmoins, même si le monde est en tourment, nous les prédicateurs de l’évangile devons toujours être énergiques comme nous le sommes maintenant. 


Le monde est en tourment 

Il est dit que les terroristes Irakiens vont certainement étendre leurs activités en Europe. Dans le monde entier, il y a de plus en plus d’attaques terroristes. Récemment, un livre écrit par un ancien officier de l’administration de Bush est devenu si populaire aux Etats Unis qu’il fait la presse même ici en Corée. L’un des sujets traités dans le livre est le terrorisme. Selon ce livre, les terroristes d’Al-Qaïda ont prévenu les Etats Unis d’une attaque terroriste imminente dans les trois mois avant l’attaque du 11/9. Mais le Président Bush a ignoré l’avertissement d’Al-Qaïda pendant trois mois, et l’attaque du 11/9 est effectivement arrivée comme prédite. Après les attaques, la seule personne qui s’est concentrée sur Al-Qaïda était le Secrétaire d’Etat Collin Powell, alors que tous les autres y inclus Bush avaient les yeux fixés autre part. Les officiels de l’administration ont été singulièrement concentrés sur l’invasion de l’Irak et le retrait du régime de Saddam Hussein. L’auteur de ce livre dépeint Bush comme un homme de faible intelligence avec un QI à deux chiffres.
Bien que les Etats Unis prétendent au monde entier qu’ils ne cherchent pas la guerre, le fait est que les Etats Unis ont commencé la Guerre d’Irak, et cette guerre a encore plus agité le monde Islamique. En conséquence, le monde est maintenant dans un danger encore plus grand d’attaques terroristes. L’un des problèmes les plus épineux dans le monde Islamique est le problème Palestinien et le soutien Américain à Israël. Les Palestiniens qu’Israël attaque sont vraiment très pauvres, impuissants, et armés avec peu d’autre chose que des canifs. C’est pour cela qu’ils en sont arrivés à s’appuyer progressivement sur des organisations terroristes pour tenir contre Israël et les Etats Unis. Donc d’une certaine façon, ce sont les Etats Unis et Israël qui ont provoqué les terroristes qu’ils combattent maintenant. Comme les Etats Unis ont envahir l’Irak et amené la destruction dans ce pays, cela a conduit beaucoup d’Irakiens au ressentiment contre l’occupation Américaine et a incité à encore plus d’attaques terroristes.
Je vous ai dit au commencement du sermon qu’il y a une forte probabilité d’attaques terroristes dans l’Ouest de l’Europe. Si cela arrive, il pourrait devenir difficile d’envoyer des livres en Europe, et donc nous devons prier à ce sujet. A chaque fois que nous nous assemblons, nous devons prier sans cesse à Dieu d’éviter les attaques terroristes, protéger notre ministère de la littérature, et bénir nos livres pour qu’ils sauvent beaucoup d’âmes dans le monde entier.
A travers le monde, le nationalisme monte aussi. C’est pour cela que les nations s’élèvent constamment contre d’autres nations et des pays contre des pays. Ce temps présent dans lequel nous vivons maintenant est plein de beaucoup de nouvelles douloureuses du terrorisme et de la guerre. Mais la fin du monde qui approche n’est pas une si mauvaise chose pour nous, car cela amènera les nouveaux cieux et la nouvelle terre plus vite.
Les scientifiques disent qu’il y a une preuve qui indique que l’eau a existé sur Mars. Pourquoi supposez-vous qu’ils continuent d’étudier d’autres planètes et d’essayer de s’assurer qu’il y ait un environnement similaire à la planète terre? C’est parce que dans leur subconscient, ils veulent quitter cette planète terre qui devient progressivement inhospitalière. Cependant, mes chers croyants, nous devons vivre par la foi en attendant la fin des temps comme promis par le Seigneur, plutôt que chercher une nouvelle planète où vivre. Tout comme le Seigneur a promis de nous donner un nouveau royaume, au jour du retour du Seigneur, nous entrerons effectivement dans ce royaume et y vivrons en paix. Pour nous qui vivons dans la dure réalité du temps présent, notre grande espérance est le Royaume Millénaire qui nous attend, et les nouveaux cieux et la nouvelle terre qui nous seront ouverts. Par cette espérance, nos pensées troublées retrouvent la paix.
J’ai été informé que le livre de la série de sermons sur l’Evangile de Matthieu sera entièrement traduit pour le 10 de ce mois. L’on m’a aussi dit qu’il ne reste qu’un seul sermon qui doit être traduit avant que le livre de la série de sermons sur l’Evangile de Jean ne soit complet. La moitié des sermons sur Galates ont été transférés pour être traduits, alors que l’autre moitié est entre mes mains. Une fois que les sermons restants seront révisés et transmis pour la traduction, ils seront publiés comme le premier volume sur les Galates. Bien que je sois très occupé par tout ce travail, je suis très heureux de cela. Donc même si j’ai beaucoup de travail à faire, je peux le faire avec un cœur joyeux et volontaire.


Après avoir été interrogé, Jésus a été amené au Palais de Pilate, le Gouverneur Romain


Le passage des Ecritures d’aujourd’hui vient de Jean 18:25-45. En Israël en ce temps là, la fonction de Souverain Sacrificateur se tenait par roulement chaque année, et cette année là Caïphe était le Souverain Sacrificateur. Jésus a d’abord été amené à Anne, le beau père de Caïphe, puis de là Il a été amené à Caïphe. Le peuple d’Israël mettait un fort accent sur diverses festivités, pour ne pas mentionner le Jour du Sabbat. Evidemment, Jésus a été arrêté et interrogé juste quand une telle fête allait arriver, la nuit même avant le Jour de la Pâque, après qu’Il ait pris le Dernier Repas avec Ses disciples.
Après avoir été interrogé à la résidence de Caïphe, Jésus a été une fois encore amené au Prétoire, le palais du Gouverneur Pilate. Pour garder les règles de la Pâque, les Juifs ne sont pas entrés au Prétoire, et donc Pilate est sorti et leur a demandé: “Quelles accusations avez-vous contre cet homme? Quel crime a-t-Il commis que vous l’ayez conduit vers moi?” Le peuple d’Israël dit alors: “S’il n’était pas malfaiteur, nous ne L’aurions pas amené vers toi. C’est un pécheur, un homme très méchant. Il est violent et a commis beaucoup de péchés.” Pilate demanda à nouveau aux Juifs “Alors ramenez-Le et jugez-Le vous même”. Les Juifs dirent alors à Pilate “Nous n’avons pas l’autorité de condamner quelqu’un à mort”. Ils avaient amené Jésus vers Pilate pour le mettre à mort.
Pilate entra de nouveau dans le Prétoire et demanda à Jésus “Es-tu le Roi des Juifs?” Puisque Pilate était le Gouverneur Romain envoyé pour régner sur la colonie, il y avait un seul crime pour lequel il pouvait mettre Jésus à mort: le seul crime passible de mort était de se révolter contre Rome et son empereur. Si Jésus avait prétendu Lui-même être le Roi des Juifs et avait incité les gens d’Israël à se révolter, alors son exécution aurait été justifiée. C’est pour cela que Pilate Lui a demandé: “Es-tu le Roi des Juifs?” (Jean 18:33). Si Jésus avait dit oui, alors Pilate aurait pu le condamner à mort sans écouter davantage. Puisqu’il ne pouvait pas y avoir deux dirigeants dans le pays, si Jésus disait qu’Il était le Roi, cela aurait été un fondement correct pour que Pilate le mette à mort selon les lois Romaines.
Jésus dit alors à Pilate: “Dis-tu ceci de toi-même, ou d’autres te l’ont-ils dit de moi?” (Jean 18:34). Pilate répondit “Suis-je Juif, moi? Ta nation et les principaux sacrificateurs t’ont livré à moi; qu’as-tu fait?”. Puisque Jésus était accusé d’avoir prétendu être le Roi des Juifs, Pilate essayait de Le juger sur cette accusation et de Le condamner à mort. Mais Jésus a demandé à Pilate: “Dis-tu ceci de toi-même, ou d’autres te l’ont-ils dit de moi?”
Ce que Jésus dit ici n’était pas une réponse claire à la question de Pilate. Plutôt, Jésus a demandé à Pilate en retour “Je n’ai pas dit que j’étais le Roi des Juifs, donc n’est-ce pas le peuple d’Israël ou toi-même qui dis cela?” Jésus n’est pas tombé dans le piège tendu par Pilate. Donc Pilate dit “Je ne suis pas Juif. Mais ton propre peuple t’a livré à moi. Qu’as-tu fait pour que ces gens cherchent à porter des accusations contre toi?”


Jésus est le Roi de Son propre Royaume 


Jésus avait ressuscité les morts, guéri les malades et aidé les pauvres. Donc à cause de cela, beaucoup de gens Le suivaient. Beaucoup de ces gens voulaient prendre Jésus et faire littéralement de Lui le Roi d’Israël. Mais Jésus n’avait absolument pas de telle intention. Il avait aidé les gens seulement par Sa compassion. Pour la cause d’une mère pleurant sur son enfant mort, Il avait mis Ses mains sur l’enfant et l’avait ramené à la vie, et Il avait guéri les malades qui le désiraient. Tous ceux qui ont vu ces miracles ont loué Jésus et L’ont suivi, et leur nombre était très grand. 
Pour les souverains sacrificateurs et les Pharisiens, le fait que Jésus ait tant de gens qui Le suivaient était une épine dans leurs yeux. Ils pensaient qu’eux-mêmes méritaient d’être aussi populaires, mais Jésus volait leur célébrité. Donc ils se sont mis d’accord sur le fait qu’il y avait un seul moyen de mettre Jésus à mort: puisque beaucoup de gens voulaient couronner Jésus Roi, ils ont décidé de le saisir et de L’accuser de s’appeler Lui-même Roi d’Israël. C’est à cause de cette accusation que Jésus a été mis à mort, et c’est pour cela qu’une plaque disant “Roi des Juifs” a été mise sur la Croix quand Il a été crucifié. La Bible dit que cette plaque a été écrite en Grec et en Hébreu. 
Ce n’est pas une plaque entièrement fausse, puisque Jésus était effectivement le Roi spirituel des Juifs. Non seulement pour ceux qui croient en Lui, mais aussi pour l’univers entier; le Roi des rois n’est autre que Jésus. 
Quand Pilate L’a interrogé, Jésus a dit: “Mon royaume n’est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi, afin que je ne fusse pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici bas” (Jean 18:36). “Pilate lui dit: Tu es donc roi? Jésus répondit: Tu le dis je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité, écoute ma voix.” (Jean 18:37).
Comme Pilate continuait à L’interroger sur cette accusation, Jésus a parlé de quelque chose de fondamental: “Le royaume dont tu parle est un royaume tributaire qui appartient à l’Empire Romain, mais le Royaume dont je parle est un royaume entièrement différent. Mon Royaume n’est pas de ce monde. Si Mon Royaume était de ce monde, mes serviteurs se seraient battus pour m’éviter d’être remis aux Juifs. Non, Mon Royaume n’est pas de ce monde.”
Pilate Lui dit alors: “Es-tu donc roi?” Jésus répondit alors: “ Tu le dis je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité.” En d’autres termes, Jésus a dit à Pilate qu’Il n’était pas un roi de ce monde, mais le Roi de Son propre Royaume.
Jésus allait être finalement crucifié. Indépendamment de la façon dont Il l’a tourné, Il a dit qu’Il était le Roi, et donc Il était coupable de sédition. Comme il y a un dicton qui dit “Tous les chemins mènent à Rome”, l’Empereur Romain régnait sur tout le monde connu de l’époque. Bien que Jésus ait dit qu’Il était le Roi de Son Royaume plutôt qu’un roi de ce monde, c’était encore assez pour que les Romains le considèrent comme une insulte à leur empereur. Mais Jésus parlait de choses spirituelles et de foi, rien de séculier. Néanmoins, pour plaire aux Juifs, Pilate a quand même extrait la confession de Jésus en disant qu’Il était le Roi et L’a ensuite condamné à mort.
Jésus dit: “je suis venu dans le monde, afin de rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité entend ma voix.” Pilate dit alors “Qu’est-ce que la vérité?” (Jean 18:38). Il sortit ensuite vers les Juifs et leur dit “Je n’ai pas trouvé de faute en Lui, du tout. Cet homme ne s’est pas révolté contre la loi Romaine, et Il est donc innocent. Vous avez une coutume selon laquelle je dois relâcher un prisonnier à la Pâque, et je pense qu’Il conviendrait que cet homme soit relâché.” Pilate dit cela parce qu’il sentait que Jésus était innocent même après L’avoir interrogé. Puisque Jésus n’essayait pas de se faire Lui-même roi terrestre, mais qu’Il disait que Son Royaume était ailleurs, pas de ce monde, Pilate pensait que Son action était une question de foi et de spiritualité, donc il voulait Le relâcher. Pilate suggéra alors aux Juifs de relâcher Jésus. Mais au lieu de Jésus, les Juifs ont demandé à Pilate de relâcher Barabbas, le voleur des voleurs et un vrai malfaiteur. A la fin, selon leurs désirs, Jésus a souffert la mort de la Croix alors que Barabbas, un homme méchant, a été relâché. 
Le cœur de l’Ecriture d’aujourd’hui est ceci: Jésus a Son propre Royaume, le Royaume des Cieux, et Il est le Roi. Tout comme le Seigneur a dit que ceux qui croient en cette Vérité entendent Sa Parole, nous écoutons effectivement maintenant la Parole de Dieu et nous croyons aussi en cette Parole. Donc, nous sommes le peuple de notre Seigneur Jésus Christ le Roi. 


Jésus est venu sur cette terre pour témoigner de la Vérité


Le Seigneur dit qu’Il est venu sur cette terre pour la cause de la Vérité, et pour nous témoigner de la Vérité. Pilate n’a pas réalisé ce que Jésus voulait dire par là, et il a donc demandé “Qu’est-ce que la vérité” (Jean 18:38). Au contraire de Pilate qui était seulement intéressé par les affaires terrestres, Jésus parlait des choses du Ciel plutôt que des choses de ce monde temporaire.
Nous devons comprendre et croire en ce que Jésus dit exactement tel que c’est. Jésus est venu sur cette terre pour sauver les gens et faire d’eux le peuple de Dieu en leur témoignant de la Vérité. Nous devons tous saisir clairement que Jésus est venu sur cette terre pour faire l’œuvre juste de faire de nous, simples créatures, Son propre peuple et Ses enfants, et ainsi témoigner de la plus grande Vérité de toutes. Jésus Christ est venu pour témoigner de la Vérité du salut. Il est venu nous sauver du péché et faire de nous Son peuple pour toujours. La Vérité réelle dont Jésus témoigne est ce qui nous permet de devenir le peuple de Dieu, et notre statut est élevé par cette Vérité. Il n’y a qu’une chose qui soit absolument juste: c’est que Jésus nous a sauvés du péché par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Jésus est venu rendre témoignage de cette Vérité, et Il est Celui qui nous a sauvés par cette Vérité.
Comme Jésus a dit “Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira” (Jean 8:32), cette Vérité nous a effectivement sauvés. Ce n’est autre que ce que nous devons tous savoir. Le fait que Dieu ait fait de nous Son peuple en expiant tous nos péchés – c’est la Vérité. La Vérité est quelque chose qui n’est pas faux mais réel et authentique. La Vérité la plus juste de toutes les vérités est l’évangile de l’eau et de l’Esprit par lequel le Seigneur nous a sauvés. Nous devons tous réaliser cela. 
Pilate a demandé à Jésus ce qu’était la Vérité. Nés dans ce monde comme pécheurs, nous ne pouvions que périr à cause de nos péchés, mais le Seigneur est devenu notre vrai Sauveur. Jésus nous a donné la vraie vie et le vrai salut par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Donc c’était une question insensée que Pilate demande ce qu’était la Vérité. Même s’il entendait Jésus lui parler personnellement, il n’a pas saisi la Vérité. Jésus a dit: “Mon royaume n’est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi, afin que je ne fusse pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici bas” (Jean 18:36). Le Royaume du Seigneur existe effectivement séparément de ce monde visible.
Les gens aujourd’hui vivent sans penser beaucoup à pourquoi ils sont nés, et pourquoi ils vivent, où ils vont, et quel sera le résultat final de leur vie. Mais nous tous, qui sommes nés à la ressemblance et à l’image de Dieu, devons réaliser ce qu’est la Vérité réelle. Qu’est-ce qui est vraiment juste? En quoi devons-nous croire? Quel est le but de la vie? Quelle est notre relation avec Jésus? Nous devons penser à ces choses.
Le gouverneur colonial d’Israël, Pilate était un homme de grand statut. Mais en dépit de cela, Pilate ne savait pas ce qui était bien et ce qui était mal. Même s’il a rencontré Jésus en personne et a entendu Sa Parole, il a manqué de Le comprendre à la fin. La Bible dit que ceux qui sont de Dieu comprennent la Parole du Seigneur exactement telle qu’elle est. Ceux qui reconnaissent réellement Dieu croient en Lui et Le suivent – c’est-à-dire que ceux qui veulent suivre la Vérité réelle, la vie réelle, la justice réelle, et l’amour réel – peuvent comprendre ce que le Seigneur a dit. Qu’en est-il de vous et moi alors? En croyant en la Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes devenus ceux qui peuvent comprendre tout ce que le Seigneur a dit. C’est parce que cette Vérité nous a amené la vie éternelle et la vraie rémission de tous nos péchés.
Comme je l’ai mentionné au début de ce sermon, le monde devient encore plus chaotique alors que des attaques terroristes frappent l’Europe et les nationalistes s’élèvent de par le monde. Mais il n’y a absolument pas besoin d’avoir peur, car nous avons l’assurance que quand la fin du monde viendra, le Seigneur notre Roi nous emmènera, nous Son peuple, dans le Royaume des Cieux, sans faute.
Bien sûr, il y aura toujours quelques problèmes qui nous concerneront. Je suis soucieux que cela puisse devenir plus difficile de diffuser l’évangile à cause de ce chaos imminent. L’évangile peut-il continuer à être répandu quand le monde est secoué par le trouble? Et si notre travail missionnaire était interrompu? Il est vrai que nous avons ce genre de soucis. Mais même dans ces inquiétudes, nous attendons toujours le retour du Seigneur dans la prière et la foi. Quand le temps viendra, je suis certain que le Seigneur nous emmènera dans Son Royaume et nous rendra heureux et prospères. Avez-vous aussi ce genre de foi? Si oui, alors vous n’avez pas besoin d’être trop déprimés par les affaires sordides du monde. 


La Vérité s’obtient en croyant en la justice de Dieu et Son amour

Comme le Seigneur dit: “Soyez toujours joyeux, priez sans cesse, rendez grâces en toutes choses” (1 Thessaloniciens 5:16-18), nous devons effectivement devenir de telles personnes. Vous et moi étions effectivement des méchants comme Barabbas. Nés avec douze péchés, nous avons commis le péché chaque jour. En dépit de cela, le Seigneur a sauvé des gens comme nous.
Revenez à la première moitié du passage des Ecritures d’aujourd’hui. Il décrit comment Pierre a renié Jésus. Quand Jésus a été emmené dans la maison d’Anne, le beau père de Caïphe le Souverain Sacrificateur, Pierre L’a suivi de loin. Quelqu’un a alors reconnu Pierre et lui a demandé “N’es-tu pas aussi l’un des disciples de Jésus?” Pierre nia cela, disant qu’il ne connaissait pas Jésus. On lui a demandé une seconde fois “Ne t’ai-je pas vu dans le jardin avec ceux qui Le suivaient?” “Je n’ai rien à voir avec Jésus”, répondit Pierre.
Jésus est le Sauveur d’êtres humains aussi insuffisants. Sachant que Pierre ferait cela, Jésus a lavé ses pieds en lui disant: “Tu me renieras trois fois avant que le coq ne chante.” Quand Jésus voulait laver les pieds de Pierre, il a d’abord décliné, Lui disant: “Comment un enseignant peut-il laver les pieds de ses disciples? Je ne peux te laisser faire cela.” Mais Jésus lui dit fermement “A moins que je ne te lave les pieds, tu n’as rien à voir avec moi.” Jésus savait tout ce que Pierre allait faire. Il savait très bien que Pierre Le renierait plus tard face aux difficultés. Et tout comme Jésus l’avait dit, Pierre a renié Jésus trois fois avant que le coq ne chante.
Tous les humains sont pareils en regardant leurs actes. Nous étions tous comme Barabbas. Nous étions tous pécheurs. Si les gens étaient jugés par Dieu à chaque fois qu’ils pèchent, il n’y aurait pas d’autre choix qu’être condamné et crucifié comme Barabbas il y a longtemps. Cependant, le Seigneur dit que ceux qui sont de la Vérité entendent Sa voix, et qu’Il a sauvé ces gens là. Donc, il est juste que vous et moi croyions en l’évangile de l’eau et de l’Esprit par lequel le Seigneur a vraiment sauvé tous les humains du péché et a fait d’eux le peuple de Dieu.
La Vérité se trouve dans la justice de Dieu et dans Son amour aussi. Savoir et croire que Dieu nous aime réellement tous, et qu’Il a ainsi expié tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, c’est savoir et croire la Vérité. Cependant, les gens ne réalisent pas cela et continuent à demander ce qu’est la Vérité, tout comme Pilate. Ils demandent: “Quelle est la voie? Où est le chemin vers le Ciel? Où est le moyen d’être purifié du péché? Où est le sentier de la vie vertueuse? En quoi devrions-nous croire pour avoir vraiment la foi correcte?” Mes chers croyants, la Vérité c’est que Dieu a envoyé Son Fils Jésus sur la terre par Son amour pour nous et qu’Il a remis tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Croire en cette Vérité c’est recevoir le vrai amour, la vraie vie éternelle, la vraie vie, la vraie rémission du péché, et la vraie bénédiction. Le fait que Dieu ait expié tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit par Son amour pour nous, le fait qu’Il ait fait de nous Son peuple et nous ait bénit, le fait qu’Il nous ait permis de vivre pour toujours non seulement dans ce monde mais aussi dans le prochain monde à venir, et le fait qu’Il ait préparé un royaume pour que nous y vivions – cette puissance de Dieu et Son amour constituent la Vérité réelle.
Mes chers croyants, nos vies ne finissent pas seulement dans ce monde. Il est écrit: “Il appartient à l’homme de mourir une fois, après quoi vient le jugement” (Hébreux 9:27). Effectivement, dans un avenir peu éloigné, nous mourrons tous une fois et nous tiendrons devant le trône de jugement de Dieu. Acceptez-vous cela? Pour ceux qui sont encore jeunes, il peut sembler difficile de vraiment apprécier le fait que le temps passe et que ce jour viendra vite, mais ce jour vient certainement pour tout le monde. Aujourd’hui c’est le 24 mars, mais rapidement ce sera avril et tout reprendra vie avec l’arrivée du printemps. Mais juste quand nous pensons que c’est le printemps, il ne faut pas beaucoup de temps avant que l’été ne vienne, puis l’automne, et ensuite l’hiver. Le temps file effectivement en un clin d’œil; la moitié d’une année passera en un rien de temps comme cela.


Travaillons pour l’évangile 

C’est une bénédiction pour nous de travailler pour le Seigneur, car c’est le temps maintenant où nous pouvons encore diffuser l’évangile. Êtes-vous d’accord avec moi? 
Avant, nous ne pouvions que nous demander ce qu’était la Vérité, mais maintenant nous avons rencontré le Seigneur et Sauveur qui est la Vérité. Et nous savons maintenant et croyons que rien d’autre que cette Vérité n’est l’amour de Dieu; que l’évangile a expié tous nos péchés, et que Jésus a accompli la Vérité. Jésus est effectivement venu sur cette terre, nous a sauvés par l’eau et l’Esprit, et nous a témoigné que ce salut est la Vérité. C’est pour rendre témoignage de cette Vérité que Jésus est venu sur la terre. Et nous avons réalisé cette Vérité et nous y croyons tous.
Croyez-vous que Jésus Christ est la Vérité? Croyez-vous que Jésus a expié tous nos péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Si oui, alors vous avez vraiment trouvé la Vérité. Pour nous donner le vrai salut, le Seigneur est venu sur cette terre, a été baptisé, est mort à la Croix, et est ressuscité d’entre les morts après trois jours. C’est un événement si merveilleux et joyeux que cela nous rend reconnaissants au-delà des mots.
Nous devons réaliser ce vrai salut et y croire. En étant baptisé, Jésus a pris tous nos péchés, et pour être crucifié, Il a permis qu’Il soit arrêté et amené au palais de Pilate. Vous devriez réaliser ici que ce n’est pas parce que Jésus était sans puissance qu’Il a été arrêté, mais Il a permis à cela d’arriver pour nous sauver. Vous et moi devons saisir clairement qu’après avoir été crucifié à mort, Jésus est ressuscité d’entre les morts et qu’Il nous a donné le vrai salut. Maintenant, nous devons de tout cœur croire au salut que le Seigneur a accompli.
Par cette foi, nous rendons toute la reconnaissance et la gloire à notre Dieu pour Son amour infini. Nous Le remercions de nous avoir sauvés. Nous Lui rendons grâces du fond de nos cœurs. Alléluia!