خطبات

Sujet 27: Les lettres de Dieu pour nous à l'ère du coronavirus

[27-7] La vie bénie qui demeure en Dieu (Ézéchiel 47:1-12)

(Ézéchiel 47:1-12)
«Il me ramena vers la porte de la maison. Et voici, de l'eau sortait sous le seuil de la maison, à l'orient, car la face de la maison était à l'orient; l'eau descendait sous le côté droit de la maison, au midi de l'autel. Il me conduisit par le chemin de la porte septentrionale, et il me fit faire le tour par dehors jusqu'à l'extérieur de la porte orientale. Et voici, l'eau coulait du côté droit. Lorsque l'homme s'avança vers l'orient, il avait dans la main un cordeau, et il mesura mille coudées; il me fit traverser l'eau, et j'avais de l'eau jusqu'aux chevilles. Il mesura encore mille coudées, et me fit traverser l'eau, et j'avais de l'eau jusqu'aux genoux. Il mesura encore mille coudées, et me fit traverser, et j'avais de l'eau jusqu'aux reins. Il mesura encore mille coudées; c'était un torrent que je ne pouvais traverser, car l'eau était si profonde qu'il fallait y nager; c'était un torrent qu'on ne pouvait traverser. Il me dit: As-tu vu, fils de l'homme? Et il me ramena au bord du torrent. Quand il m'eut ramené, voici, il y avait sur le bord du torrent beaucoup d'arbres de chaque côté. Il me dit: Cette eau coulera vers le district oriental, descendra dans la plaine, et entrera dans la mer; lorsqu'elle se sera jetée dans la mer, les eaux de la mer deviendront saines. Tout être vivant qui se meut vivra partout où le torrent coulera, et il y aura une grande quantité de poissons; car là où cette eau arrivera, les eaux deviendront saines, et tout vivra partout où parviendra le torrent. Des pêcheurs se tiendront sur ses bords; depuis En Guédi jusqu'à En Églaïm, on étendra les filets; il y aura des poissons de diverses espèces, comme les poissons de la grande mer, et ils seront très nombreux. Ses marais et ses fosses ne seront point assainis, ils seront abandonnés au sel. Sur le torrent, sur ses bords de chaque côté, croîtront toutes sortes d'arbres fruitiers. Leur feuillage ne se flétrira point, et leurs fruits n'auront point de fin, ils mûriront tous les mois, parce que les eaux sortiront du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède.»
 


La vision du prophète Ézéchiel


Dans la lecture des Écritures d’aujourd’hui, Dieu a montré Ses bénédictions au prophète Ézéchiel par une vision. J’espère que nous pourrons tous tirer les bénédictions de Dieu de ce passage par la foi. Dans la vision, le prophète Ézéchiel a vu de l’eau couler du Temple, et toutes sortes d’arbres fruitiers et de formes de vie prospérer à cause de cette eau. Cette vision parle de toutes les bénédictions qui attendaient le peuple d’Israël, c’est-à-dire de la façon dont il reviendrait de sa captivité de guerre et offrirait des sacrifices d’action de grâce à Dieu. En d’autres termes, la lecture des Écritures d’aujourd’hui parle de la restauration du peuple d’Israël, et elle montre aussi la grandeur de la grâce que Dieu accorderait au peuple spirituel d’Israël. Plus largement, il décrit également les bénédictions que Dieu offre à toute l’humanité. 
Le verset 1 dit : «Il me ramena vers la porte de la maison. Et voici, de l'eau sortait sous le seuil de la maison, à l'orient, car la face de la maison était à l'orient; l'eau descendait sous le côté droit de la maison, au midi de l'autel.» Il est écrit ici que l’eau coulait de sous le seuil du Temple vers l’est, puis vers le sud. Au verset 2, nous voyons qu’Ézéchiel a été emmené à la porte nord, et il a vu de l’eau couler du côté droit. Un homme a mesuré la terre avec une ligne, et la mesure est arrivée à mille coudées, environ 12 km. Après avoir mesuré mille coudées, l’homme fit traverser l’eau au prophète Ézéchiel. Quand Ézéchiel a traversé l’eau, l’eau est montée jusqu’à ses chevilles. Après qu’un autre millier de coudées ait été mesuré et qu’Ézéchiel ait été pris dans cette eau, l’eau est montée jusqu’à ses genoux, et la troisième fois qu’un millier de coudées a été mesuré et qu’Ézéchiel a marché dans l’eau, elle est montée jusqu’à sa taille. L’homme mesurait à nouveau mille coudées, et à ce moment-là, l’eau s’était transformée en une rivière qui ne pouvait pas être traversée. 
L’homme dit alors au prophète Ézéchiel : «As-tu vu, fils de l'homme?» Quand Ézéchiel regarda, il vit d’innombrables arbres sur les deux rives de la rivière. L’homme lui dit que l’eau coulerait vers la mer; la mer serait guérie; toute forme de vie vivrait partout où le fleuve irait; il y aurait du poisson abondant; les pêcheurs se tiendraient aux côtés des berges; les arbres fruitiers s’épanouiraient; et leurs fruits serviraient de nourriture et leurs feuilles de médicaments, car l’eau coulait du sanctuaire. Ceci est un résumé approximatif de la lecture des Écritures d’aujourd’hui. Le message central ici est que lorsque l’eau a coulé du sanctuaire, elle a bondi si abondamment qu’elle est devenue une rivière qui ne pouvait pas être traversée. Spirituellement parlant, Dieu promet ici de restaurer le peuple d’Israël, et pour vous et moi qui vivons à l’époque du Nouveau Testament, Dieu dit qu’Il nous accorderait une grâce bénie. C’est ce que Dieu nous dit aujourd’hui.
 


L’eau qui coule du temple


L’eau coulait de sous le Temple dans les quatre directions : est, ouest, sud et nord. Cela signifie que Dieu bénirait le peuple d’Israël et nous donnerait aussi d’abondantes bénédictions, à nous, les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quelle serait la raison principale pour que Dieu nous restaure, nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit? Dieu a rétabli le peuple d’Israël pour accomplir Sa volonté. Bien que Dieu ait laissé le peuple d’Israël souffrir sous la captivité de son ennemi quand il a commis l’idolâtrie, en fin de compte, la bataille de Dieu était avec l’ange déchu qui s’élevait contre Lui. En d’autres termes, parce que le peuple d’Israël écoutait l’adversaire de Dieu, adorait des idoles au lieu de Dieu et, ce faisant, ne Lui donnait pas la gloire qu’Il méritait, Dieu devint jaloux et laissa le peuple d’Israël manger le pain de l’adversité. Cependant, Dieu les a réprimandés précisément parce qu’Il les aimait tellement. Peu importe les méfaits qu’ils ont commis, en fin de compte, le but ultime de Dieu était de les restaurer dans leur corps et dans leur esprit avec Ses bénédictions en les libérant complètement de leur esclavage et en les ramenant au Royaume d’Israël. C’était la volonté de Dieu pour le peuple d’Israël, et c’est aussi la volonté de Dieu pour vous et moi. Ici, Dieu nous parle aussi à vous et à moi, à l’époque du Nouveau Testament, de la vraie foi et de la croissance spirituelle. 
La lecture des Écritures d’aujourd’hui nous dit que l’eau qui coulait du Temple atteignait les chevilles, les genoux, puis la taille. Ici, Dieu nous parle non seulement de la grâce du salut qu’Il nous a accordée à nous les justes, mais aussi des bénédictions qu’Il nous a données dans tous les aspects de notre vie. Lorsque nous recevons pour la première fois la rémission des péchés en écoutant l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous pouvons sentir la joie du salut et la grâce de Dieu descendre sur nos cœurs, mais il ne s’agit que de la cheville, et nous ne pouvons pas vraiment sentir plus que cela. Il nous suffit de réaliser que nous avons été sauvés. Cependant, alors que nous continuons à mener notre vie de foi en obéissant et en suivant la volonté du Seigneur, nous pouvons vraiment apprécier à quel point les bénédictions de Dieu sont grandes. Lorsque vous êtes dans l’eau jusqu’à la taille, il est difficile de marcher. Et quand l’eau devient assez profonde pour que votre tête soit submergée, vous devez nager à partir de ce moment-là. C’est ainsi que Dieu nous accorde Sa grâce et Ses bénédictions.
La grâce donnée par Dieu se trouve dans l’Évangile Vérité de l’eau et de l’Esprit que Jésus-Christ a accompli quand Il est venu sur cette terre. Au moment de la création des cieux et de la terre, l’humanité a écouté l’ange déchu, l’ennemi de Dieu, et avec lui a péché contre Dieu en défiant Son autorité. En conséquence, les êtres humains devaient être punis pour ce péché. Parce qu’Adam et Ève, les ancêtres de l’humanité, ont uni leur cœur à l’ennemi de Dieu et ont fait quelque chose que Dieu abhorrait, toute la race humaine a dû subir les conséquences de ce péché. Le prix de ce péché était de manger le pain de l’adversité et de boire l’eau de l’affliction, mais il y avait un but derrière cela : c’était inculquer à l’humanité le désir de retourner à Dieu. Et quand les êtres humains reviendront à Dieu comme cela, Il leur accordera d’abondantes bénédictions spirituelles du Ciel. 
Lorsque vous et moi réalisons et croyons pour la première fois en l’Évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes ravis d’avoir été sauvés de nos péchés. Mais, cette joie grandit encore plus. En peu de temps, nous en venons à recevoir non seulement des bénédictions spirituelles, mais une fois que nous vivons selon la volonté de Dieu, nous pouvons également ressentir des bénédictions pour notre corps. Pour que nous vivions selon la volonté de Dieu, nous devons nous tenir à ses côtés plutôt que d’écouter l’ange déchu qui s’oppose à lui, et nous devons vivre par la foi pour la gloire de Dieu. Ce n’est qu’alors qu’il nous est possible de vivre dans l’obéissance à la volonté de Dieu. Écouter la Parole de Dieu et Le glorifier dans nos vies signifie vivre selon Son dessein. Dieu nous bénira alors en nous faisant connaître et croire en Sa providence. Dieu nous donnera de si grandes et abondantes bénédictions que ce sera comme nager dans une rivière. Il nous bénira afin que nous puissions vivre complètement immergés dans sa grâce. 
Depuis que j’ai reçu la rémission de mes péchés en réalisant l’amour et le plan du Seigneur et en croyant en sa Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit, j’ai reçu d’innombrables bénédictions en vivant pour la proclamation de cet Évangile, qui est la volonté de Dieu. Pour répandre l’évangile de l’eau et de l’Esprit, j’ai dû combattre les faux prophètes qui sont les ennemis de Dieu, et j’ai aussi traversé beaucoup d’autres luttes et difficultés. Cependant, chaque fois que je luttais, je pouvais voir Dieu m’aider. La Bible dit que l’eau coulait du Temple de Dieu, formait une rivière, atteignait la mer et amenait toutes les créatures vivantes dans la mer à prospérer. La Bible dit aussi que lorsque cette rivière coulait à travers la terre, les arbres portaient de nombreux fruits pour la nourriture et des feuilles pour la médecine. Juste comme cela, nous pouvons aussi voir notre Dieu nous donner d’innombrables bénédictions à la fois dans le corps et dans l’esprit. Lorsque nous comprenons que Dieu est notre Dieu, décidons de ne jamais nous dresser contre Lui quoi qu’il arrive, et que nous décidons de vivre pour Lui selon Son dessein, nous pouvons voir de notre propre expérience comment Dieu fait grandir notre foi et en même temps nous remplit de nombreuses bénédictions matérielles. Grâce aux bénédictions de Dieu, nous avons pu vivre par la foi jusqu’à ce jour. Dieu a dit qu’Il nous bénirait pour nager dans le fleuve de la grâce, et la plus grande bénédiction que Dieu nous a donnée, à nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, est le fait que nous puissions vivre pour Sa gloire. 
 
 

Qu’est-ce que cela signifie pour nous de vivre pour la gloire de Dieu?


Même si nous avons commis de nombreux actes répréhensibles contre Dieu, plutôt que de nous condamner pour tous ces péchés, Dieu nous a fait manger le pain de l’adversité et boire l’eau de l’affliction, afin que nous retournions à Lui. C’est la volonté de Dieu, et accepter cette volonté par la foi est ce que signifie vivre pour la gloire de Dieu. En fin de compte, il s’agit de croire en Dieu quand Il nous dit : «Je t’aime. J’ai effacé tes péchés avec l’eau et le sang. Je suis ton Dieu. Je t’ai donné Mon Esprit et j’ai fait de toi Mon enfant. Je t’ai donné la Parole bénie de l’Évangile de la vie éternelle. Je t’ai aussi donné chaque Parole pour que tu croies en Moi.» C’est la plus grande bénédiction que Dieu nous réserve à nous, pécheurs. Cela signifie que Dieu nous a déjà donné la Parole des bénédictions, à vous et à moi. 
Nous, les croyants en l’Évangile de l’eau et de l’Esprit, avons la Parole du salut et la rémission des péchés, et nous avons aussi dans nos cœurs le Saint-Esprit qui nous permet de croire en la Parole de Dieu. Ce sont les plus grandes bénédictions pour vous et moi. C’est une énorme bénédiction pour moi de connaître la Parole de Dieu, de comprendre la Parole de Dieu et de prêcher la vraie Parole de Dieu. De plus, ce n’est pas seulement moi, mais vous avez aussi été sauvés des péchés du monde, et nous savons tous maintenant ce qui plaît à Dieu. Quelle merveilleuse bénédiction c’est! Même après avoir été sauvés de nos péchés, nous aurions pu encore nous opposer à Dieu dans l’unité avec l’ange déchu, mais nous demeurons toujours dans l’Église et, par conséquent, nous sommes capables d’entendre et de croire en la Parole de Dieu. Les mots ne peuvent exprimer à quel point je suis reconnaissant pour cela. Plus nous apprenons à connaître l’amour de Dieu pour nous, plus nous nous éloignons de son ennemi. Dieu nous a bénis pour réaliser maintenant de tels mystères avec Sa Parole. Dieu nous a donné une telle compréhension à vous et à moi qui demeurons dans Son Église. 
 


Les Justes combattent toujours les adversaires de Dieu


Réalisez-vous que l’ange déchu se dresse contre Dieu et le combat encore maintenant? Même en ce moment même, l’ange déchu se tient toujours contre Dieu, et il pénètre aussi dans le cœur des gens et les agite pour qu’ils se dressent contre Dieu. Cela signifie-t-il alors que Dieu laisse Son ennemi faire parce qu’Il est impuissant? Non, bien sûr que non! Dieu le laisse jusqu’au jour du jugement, et pendant ce temps, Il sauve les âmes perdues. Jusqu’à ce jour où l’ange déchu fera face au jugement de Dieu et sera jeté en enfer, Satan continuera à entrer dans le cœur des gens pour les faire se dresser contre Dieu et le défier. Avant de recevoir la grâce du salut de Dieu et de réaliser Sa volonté, nous avions écouté l’ange déchu dans nos vies, mais nous n’écoutons plus aucune de ses paroles. 
Jusqu’au jour du jugement, «Jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied» (Hébreux 1:13),Dieu accordera sa grâce à qui il accordera sa grâce. Bien que cette bataille soit également menée entre le Diable et nous, en vérité, c’est une bataille entre Dieu et l’ange déchu, Son ennemi. Plutôt que d’utiliser la force, Dieu offre gracieusement Son salut miséricordieux aux âmes. Il mène une bataille spirituelle contre Son ennemi dans ce monde. Alors que Dieu mène une telle bataille avec l’ennemi, si nous mettons notre esprit à croire en la Parole de Dieu, à vivre par la foi, à suivre Sa volonté et à Le glorifier dans nos vies, Dieu démêlera tous les nœuds tordus de nos vies et nous accordera des bénédictions indescriptibles. 
 


Dieu est le Dieu des Justes


Dieu est le Sauveur pour nous qui nous étions dressés contre Lui. Dieu est notre Berger, et Il est toujours du côté des croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Il se range du côté de ceux qui ont reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et qui suivent sa volonté. En d’autres termes, Dieu est de notre côté, et c’est pourquoi nous jouissons de la grâce merveilleuse du salut et de ces merveilleuses bénédictions dans notre corps et dans notre esprit. Comment une vie aussi bénie est-elle possible si ce n’est par la grâce de Dieu? Même maintenant, Satan crache ses mensonges et prononce des absurdités, en disant : «Il ne suffit pas de croire en Jésus. Vous devez être capable de parler en langues pour ouvrir la porte du domaine spirituel.» L’ange déchu, entrant dans le cœur des gens et des faux prophètes, leur murmure et leur montre de fausses visions, essayant de creuser un fossé entre Dieu et nous. Certaines personnes sont trompées par cela, et par conséquent, elles finissent par répandre ces mots de tromperie à d’autres. 
Cependant, pour nous, croyants en la Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit, Dieu est devenu notre Dieu, et nous sommes devenus Son peuple béni. Même si nous avons été constamment piétinés par Satan, une fois que nous réalisons la vraie Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit qui constitue la justice de Jésus-Christ, nous ne tombons pas dans les paroles trompeuses de Satan qui nous chuchote : «Allez après vos désirs et soyez fidèles à vous-même.» Même si nous avons beaucoup de défauts, nous pouvons le rejeter de manière décisive et dire : «Dieu nous a sauvés, et Il a résolu toutes les malédictions de nos péchés. Alors pourquoi te servirions-nous, ange déchu, au lieu de Dieu?» Quand nous vivons pour Dieu, Dieu pourvoira à nos besoins à temps. Dieu nous aidera en temps de besoin.
La lecture des Écritures d’aujourd’hui dit que l’eau qui coulait de sous le seuil du Temple atteignait les chevilles, les genoux, la taille et au point où il fallait nager. Cela signifie que Dieu nous a revêtus de la grâce insondable du salut et des bénédictions spirituelles du Ciel. Dieu nous a donné de telles bénédictions à nous tous qui croyons en la Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit. Après avoir été sauvés de tous les péchés de ce monde, nous fixons parfois à tort notre esprit sur la chair plutôt que sur la gloire de Dieu, et nous nous demandons : «Comment puis-je vivre ainsi?» Cependant, les pensées de la chair mènent à la mort. Lorsque nous entretenons des pensées charnelles, nous nous inquiétons de notre avenir, nous nous demandons ce qui va nous arriver. Saisis par le doute et l’incertitude, nous nous disons : «Même si nous avons été sauvés par la foi, ne devrions-nous pas vivre le reste de notre vie par la force de notre chair?» N’est-ce pas vrai pour vous? Nous sommes tous passés par une telle phase. 
Malgré cela, cependant, parce que notre Dieu nous a dit de servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos vies, nous vivons selon la Parole de Dieu dans l’obéissance. La victoire est la nôtre si nous mettons notre esprit à vivre spirituellement pour Dieu au lieu de seulement nous-mêmes ; avons la détermination de dire : «Si je péris, je péris» ; répandons la justice du Seigneur avec cette détermination ; et vivons effectivement pour Dieu. Nous rachèterons aussi le temps en mettant la Parole prononcée par Dieu en action. Pour accomplir le but glorieux de Dieu, nous répandons maintenant l’Évangile à travers notre ministère de littérature pour le bien de tous partout dans le monde. Et pour prêcher l’Évangile comme ça, nous devons soutenir le ministère de l’Évangile. Lorsque nous avons commencé à travailler pour soutenir le ministère de l’Évangile, nous avons fait face à beaucoup de difficultés dans la chair. Cependant, plus le temps passait, plus Dieu nous donnait de bénédictions. Sa grâce a atteint les chevilles, les genoux et la taille, et elle nous a finalement immergés entièrement de sorte que nous nageons maintenant dans le fleuve de la grâce. C’est ainsi que nous en sommes venus à vivre enfin une vie entièrement consacrée à la gloire de Dieu. C’est la Parole bénie de promesse que Dieu a donnée au peuple d’Israël, et à vous et à moi aussi, qui sommes le peuple spirituel d’Israël d’aujourd’hui. Et c’est aussi notre joie de voir tous ceux qui suivent réellement le Seigneur recevoir de telles bénédictions. 
Certaines personnes pensent dans leur chair que si elles suivent le Seigneur, elles seront ruinées et finiront dans la pauvreté. Mais de telles pensées datent de l’époque où nous n’étions pas nés de nouveau. Maintenant que nous sommes nés de nouveau, nous n’échouerons jamais si nous vivons pour Dieu et consacrons notre vie à la diffusion de l’Évangile. Il y a des étapes pour recevoir les bénédictions de Dieu par la foi. Dans la première étape, nous endurons des épreuves et subissons de nombreuses pertes pour la gloire de Dieu. Dans la deuxième étape, alors que notre foi en la Parole de Dieu grandit de plus en plus, nous venons recevoir Ses bénédictions. Ceux qui vivent pour la gloire de Dieu endurent de nombreuses épreuves pour enlever les scories de leur cœur et de leur chair, et c’est après cela qu’ils viennent recevoir les grandes bénédictions de Dieu et vivre avec les justes. Même si ceux qui servent l’Évangile sont tenus d’endurer des épreuves et de faire face à des difficultés, quand ils regardent en arrière comment ils ont vécu jusqu’à ce jour, ils peuvent se rendre compte qu’ils ont reçu des bénédictions si énormes de Dieu que cela ressemble à un rêve. 
Dieu a établi Son Église pour protéger ceux qui ont été sauvés des péchés du monde. Et Dieu a ressuscité Ses serviteurs pour l’amour des saints. De là, Dieu a donné beaucoup de ses ouvriers aux membres de l’Église. Une fois que son Église est établie, Dieu nous fait accomplir son œuvre et soutenir le ministère de l’Évangile. Il nous fait servir l’Évangile de l’eau et de l’Esprit par notre travail, et nous réalisons que Dieu nous bénit abondamment lorsque nous accomplissons cette œuvre ensemble et vivons dans son Église. Même si nous avons été libérés de l’emprise de l’ennemi, sans l’Église de Dieu, il nous est impossible de recevoir de telles bénédictions. Bien que nous ayons été délivrés du monde, nous ne pouvons jamais vivre une vie aussi bénie sans trouver l’Église de Dieu et rencontrer Ses serviteurs, Ses ouvriers et Son peuple. Essayant de vous empêcher de vivre une telle vie, le diable continue d’essayer de vous tromper et continue de vous inciter à vous opposer à Dieu, en vous disant: «Sortez dans le monde et vivez par vous-même. Êtes-vous stupide? Êtes-vous stupide? Vous vous en sortirez très bien tout seul.» 
C’est ce que dit l’ange déchu, mais, en revanche, Dieu a dit : «Je bénirai Mon peuple. Je ramènerai le peuple d’Israël de son esclavage et je le bénirai dans son corps et dans son esprit afin qu’il puisse prospérer.» Dieu a dit qu’Il suscitera Ses serviteurs pour nous. Il a dit qu’il élèvera des travailleurs pour nous, nous protégera, nous nourrira, nous vêtira et nous bénira dans notre corps et dans notre esprit pour accomplir son œuvre. Donc, si nous demeurons dans le domaine de Dieu et vivons par la foi en Sa Parole, nous en viendrons à vivre immergés dans Ses bénédictions, comme si nous nageions dans une rivière profonde. 
Quand vous me regardez, il peut sembler que je sois accro à l’œuvre de Dieu. Il me semble même que je suis accro. Quand j’ai terminé avec une tâche, il y a beaucoup plus de tâches qui m’attendent. Je peux voir dans ma tête que l’accomplissement de l’œuvre de Dieu comme ceci sera pour mon propre bien, et mon cœur a aussi cette foi. Tout comme le dit la Bible : «La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas» (Hébreux 11:1), je peux voir par la foi. Dieu déverse Ses bénédictions sur ceux qui ont le récipient de la foi prêt. Mais, si votre vase est trop petit, alors vous ne pouvez pas recevoir autant de bénédictions, car le vase sera plein en un rien de temps. Chaque fois que nous accomplissons une tâche, je remercie Dieu, et je réengage ma vie à l’évangile de l’eau et de l’Esprit, je m’offre à cette entreprise et je désire servir l’œuvre de Dieu avec nos frères et sœurs. Et puis je prépare un plus grand vase, en me disant : «Je devrais maintenant préparer un vase de foi encore plus grand.» Je dois d’abord préparer le vase de la foi comme cela, en demandant à Dieu encore plus de bénédictions. Mon Dieu remplit alors toujours le vase que j’ai préparé. En utilisant ces bénédictions données par Dieu comme monnaie de départ, je fais alors encore plus de préparatifs et je continue à demander à Dieu de les bénir. 
Ce que signifie vivre au milieu de la grâce de Dieu est quelque chose qui n’est apprécié que par ceux qui ont réellement vécu ainsi. Cela signifie que Dieu répond à nos prières, nous bénit, s’assure que nous sommes prospères dans notre corps et dans notre esprit, et nous laisse accomplir des œuvres valables. C’est ce que c’est vraiment que de vivre la vie spirituelle de la foi, et cela signifie vivre avec les bénédictions étonnantes de Dieu. En fin de compte, nous devons vivre une vie aussi bénie. 
Nous, les croyants en l’Évangile de l’eau et de l’Esprit, vivons une vie utile. Nous devons nous dire : «Je serai du côté de Dieu, car j’ai été sauvé de mes péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans mon cœur. Je n’écouterai pas l’ange déchu qui s’oppose à Dieu. Et je ne ferai rien qui souille Dieu, et je ne me tiendrai jamais contre Lui.» Qu’est-ce qui plaît à Dieu? Dieu est heureux de voir l’Évangile se répandre. Dieu se réjouit d’être avec Son peuple. C’est une joie pour Dieu de prendre soin de Son peuple. Dieu est heureux de voir Son peuple être béni et prospérer à la fois dans son corps et dans son esprit. Parce que la providence de Dieu est si claire et définitive comme ceci, nous avançons vers ce but étape par étape. La providence de Dieu sera alors entièrement accomplie. 
L’Église de Dieu n’était pas aussi forte qu’elle ne l’est maintenant depuis le début. J’ai lutté énormément avec les difficultés quand j’ai commencé à prêcher la Parole évangélique de l’eau et de l’Esprit afin d’établir l’Église de Dieu dans ce monde. J’avais l’habitude de dire dans le passé que je couchais près des ennemis pour répandre l’Évangile. J’avais couché dans la même pièce que mes ennemis, mangé à la même table et vécu avec eux. Je les connaissais tous. Je savais tout sur qui ils étaient et ce qu’ils faisaient. Malgré tout, parce qu’il y en avait beaucoup parmi eux dont la délivrance était mon devoir, j’ai dû endurer patiemment de nombreuses épreuves. Avec le temps, Dieu a progressivement purifié notre rassemblement avec l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Après nous avoir purgés avec l’Évangile de l’eau et de l’Esprit, Dieu a commencé à nous bénir afin que nous puissions vivre entièrement pour Lui et soutenir énergiquement le ministère de l’Évangile. Tout ce que j’ai fait, c’était simplement prier Dieu et faire un pas, mais chaque fois que je le faisais, Dieu bénissait le travail que je faisais. J’ai connu de telles bénédictions d’innombrables fois dans ma vie. 
Dieu nous a créés. Cependant, nos ancêtres Adam et Ève, au lieu de se ranger du côté de Dieu, ont commis un grand péché en se dressant contre Lui, unissant leur cœur à Son adversaire, l’ange déchu. Parce que nous sommes tous les descendants de ces misérables êtres, nous ne pouvions pas nous empêcher de pécher en nous dressant contre Dieu, mais Dieu est venu nous chercher, nous a trouvés et nous a aimés. Jésus-Christ Lui-même est venu sur cette terre, a porté tous nos péchés et nos malédictions par le baptême qu’Il a reçu de Jean-Baptiste, et a souffert la mort que nous aurions dû souffrir pour nos péchés en mourant sur la Croix. Et pour nous donner une nouvelle vie, Il est ressuscité d’entre les morts et a fait de nous les propres enfants de Dieu. De cette façon, nous avons été sauvés de nos péchés et sommes devenus les travailleurs de Dieu. Vous et moi en sommes venus à vivre pour la gloire de Dieu. Ce n’est pas seulement moi, mais aussi vous qui en êtes venus à vivre pour la gloire de Dieu. Cela me rend aussi réjoui et reconnaissant envers Dieu que le fait que j’ai été sauvé, ou peut-être même plus. 
Il y a des gens qui s’opposent à l’œuvre de Dieu le Sauveur même après avoir été sauvés de leurs péchés. Ils pèchent en recherchant leur propre bien-être charnel et leur prospérité. Mais, une fois que nous sommes nés de nouveau, nous devons travailler pour Dieu et accomplir Son œuvre. 
Je ne sais pas pour vous, mais je crois que c’est une grande bénédiction que j’aie tant d’œuvre de Dieu à accomplir aujourd’hui, demain et au-delà. Il y a beaucoup plus de bénédictions plus grandes que celle-ci : Je me tiens du côté de Dieu ; Dieu est de mon côté ; Il est mon Dieu et mon Sauveur ; Dieu a préparé pour moi tout ce dont j’ai besoin sur cette terre ; Il a préparé sa maison pour que j’y vive et m’attend; Je vivrai pour toujours avec Dieu ; Je suis devenu l’un des hommes et des travailleurs de Dieu ; Je Lui appartiens; et je vis pour sa gloire. Quelles sont ces merveilleuses bénédictions? Il n’y a pas de bénédiction plus grande que celles-ci. Il y a d’innombrables personnes qui vivent dans ce monde, et 99,9% d’entre elles se dressent contre Dieu dans leur vie. Cela signifie que 99,9% des êtres humains ne vivent pas vraiment leur vie et vivent plutôt pour s’opposer à Dieu. Seul un très petit nombre de personnes se tiennent du côté de Dieu et vivent dans Son amour et Sa grâce. 
Le seul fait que nous ne nous trouvions pas sur le chemin des adversaires contre Dieu lui-même signifie que nous avons reçu d’énormes bénédictions pour nager librement dans le fleuve de la grâce de Dieu. N’est-ce pas vrai? Pour ceux dont la vie appartient à l’ennemi de Dieu, leur fin est misérable. Leur vie terrestre est également misérable. Vous pouvez voir cette misère simplement en regardant vos propres parents et grands-parents. Il n’est pas nécessaire de chercher loin; vous pouvez le voir juste à côté de vous. Ceux qui s’opposent à Dieu vivent une vie précipitée en essayant de prendre soin de leur propre chair et de répondre aux nécessités de la vie, mais leur fin est misérable. Parce que leur cœur a des péchés, même leur rire est entaché d’inquiétudes, et ils ne peuvent jamais rire de tout cœur. Parce qu’ils ont tellement de soucis, même quand il y a une raison de célébrer, ils sont toujours méfiants. En revanche, ceux qui sont du côté de Dieu rient et se réjouissent de tout cœur quand ils sont heureux. L’amitié n’est pas seulement pour les personnes du même groupe d’âge. Vous pouvez être ami avec n’importe qui, quel que soit son âge, jeune ou vieux. Les justes peuvent tous partager la communion les uns avec les autres. Vous et moi en sommes venus à vivre une vie si bénie, et cela a été rendu possible parce que Dieu nous a bénis pour nous tenir à ses côtés. 
Nos vies sont bénies parce que nous vivons du côté de Dieu ; c’est pourquoi nous avons reçu les bénédictions de Dieu et en jouissons librement dans notre corps et notre esprit, et pourquoi nous pouvons vivre une vie digne de service avec fierté et estime de soi. Vivre une telle vie est la bénédiction de Dieu. Dieu a dit qu’Il donnerait une vie si bénie au peuple d’Israël, et qu’Il nous donnerait aussi de telles bénédictions à vous et à moi, qui avions été des Gentils. Et je crois que cette Parole s’est accomplie pour vous et moi aujourd’hui. 
Je suis si heureux chaque jour de ma vie. Ma vie est structurée selon un schéma régulier. Ma routine quotidienne est la même tous les jours. Vous pouvez facilement me trouver à un endroit spécifique à une heure précise. Pas un jour n’est manqué. Je vais au travail même le dimanche. À moins que je ne fasse mon travail de tout mon cœur comme ça, cela ne se fait pas. Si je devais me relâcher lorsque j’accomplis l’œuvre de l’Évangile comme les gens du monde, mon vase serait minuscule. Je dois rendre le vase de la foi plus grand devant Dieu. Je prie Dieu de bénir mon vase, et je partage ces bénédictions avec vous. Je reçois et apprécie constamment les bénédictions de Dieu dans ma vie. Parce que vous vivez aussi par la foi en Dieu, vous êtes tous aussi les destinataires des bénédictions de Dieu. Le fait que vous apparteniez à Dieu et que vous viviez de Son côté signifie que vous avez déjà reçu Ses bénédictions. Ce serait une tragédie si vous vous teniez du côté de l’ennemi de Dieu et que vous lui apparteniez à la place. Le point culminant pour ceux qui se dressent contre Dieu n’est rien d’autre que le chagrin et les malédictions. Tout ce qui les attend, c’est la réprimande. 
J’espère et je prie pour que vous réalisiez tous à quel point c’est une vie bénie d’être du côté de Dieu et de Lui appartenir. Et je vous demande de le croire de tout votre cœur. Je ne sais pas comment nous en sommes venus à recevoir des bénédictions aussi merveilleuses. Quand je vivais dans le monde, rien ne se passait bien pour moi même si je faisais de mon mieux et travaillais sans relâche. Tout ce que j’ai eu, c’est une grave maladie. Donc, ne voulant pas être un fardeau pour les autres, je voulais mettre fin à ma vie tranquillement, mais je me suis dit : «Avant de partir, je devrais aborder le problème du péché dans ma conscience.» 
En cherchant une solution, j’ai entendu certaines personnes me dire en passant : «Si tu crois en Jésus, tu recevras la rémission des péchés.» Je me suis dit : «Je devrais aller dans une église et parler avec quelqu’un là-bas pour résoudre le problème du péché.» Alors, je suis allé dans une église, j’ai parlé avec les membres là-bas et je leur ai demandé de parler de mes péchés. Je n’ai assisté aux réunions à l’église que quelques fois, mais j’ai senti quelque chose de chaleureux et de confortable envelopper mon âme, et il m’est apparu que : «Je ne devrais pas mourir! Je devrais vivre!» Comme cela, alors que le courage jaillissait dans mon cœur, j’ai demandé à Dieu de me guérir de ma maladie, et je Lui ai promis que s’Il le faisait, je Le croirais, je croirais en Jésus et j’irais à l’église dans deux mois. Après deux mois, le temps promis est venu. Avant de commencer à aller à l’église, j’ai sondé un peu en essayant de me préparer et j’ai découvert que les fidèles ne devraient ni fumer ni boire. Donc, même si c’était difficile, j’ai arrêté de fumer et de boire. Je me suis dit que puisque j’allais devenir chrétien, autant aller jusqu’au bout. J’ai pratiqué le christianisme comme ça pendant longtemps. Pourtant, même si je croyais en Dieu, je ne pouvais m’empêcher de me dresser contre Lui. Bien que je prétendais être croyant, puisque je n’avais même pas reçu la rémission des péchés, je ne faisais finalement guère plus que vivre pour moi-même et rechercher ma propre prospérité mondaine. 
Alors que je luttais contre mes péchés, il y a eu de nombreuses fois où j’ai prié Dieu de m’aider à comprendre Sa Parole, en disant : «Seigneur, que dit cette Parole? S’il vous plaît, aidez-moi à comprendre ce que Vous dites ici.» Même si la Bible disait que mes péchés seraient effacés, aussi blancs que la neige, ils étaient encore intacts dans mon cœur malgré la croyance en Jésus. J’ai donc prié Dieu constamment d’apporter la lumière avec Sa Parole. Un jour, en lisant Matthieu, j’ai eu une révélation. Jésus a dit dans Matthieu 3:15 : «Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.» Je me suis dit : «L’expression 'toute justice' signifie tout ce qui est juste. Cela signifie que le baptême de Jésus n’était pas un simple rituel, mais l’accomplissement de toute la Justice de Dieu. Il s’ensuit que le but pour lequel Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste était d’accomplir toute la Justice de Dieu. Comment toute la Justice de Dieu s’est-elle accomplie ici?»
Dieu m’a alors rappelé le système sacrificiel de l’Ancien Testament, où les offrandes sacrificielles recevaient des péchés qui leur étaient transmis par l’imposition des mains. Je pouvais maintenant comprendre pourquoi Jean-Baptiste a dit : «Voici, l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!» (Jean 1:29). Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste comme le représentant de l’humanité pour «ainsi» (hoo'-tos gar (οὕτως γὰρ en grec)) accomplir toute justice «dikaiosune (δικαιοσύνην en grec)». C’est pourquoi Jésus a dit: «il convient que nous accomplissions ainsi toute justice.» À partir de ce passage, je pouvais maintenant comprendre que mes péchés et tous les péchés de l’humanité avaient été transmis à la tête de Jésus.
Des ondes se répandirent silencieusement dans tout mon cœur, comme si une pierre était tombée sur un grand lac. Quand j’ai réalisé le sens de ce passage, j’étais sans voix et je ne pouvais pas prononcer un seul mot pendant une demi-heure. Dès lors, chaque fois que je lisais la Parole de Dieu, je pouvais comprendre ce qu’elle disait. J’en suis venu à comprendre ce que la Parole de Dieu me disait : «Oh, alors voici ce que la Parole signifie!» Jusqu’à ce que je comprenne la Parole de Dieu, je n’étais pas entièrement resté de son côté et, par conséquent, j’avais été aux prises avec de nombreux conflits spirituels. Cependant, en me faisant subir des processus aussi difficiles, Dieu m’a non seulement sauvé, mais m’a aussi fait me tenir de son côté en fin de compte. Déterminé à servir Dieu, je me suis dit : «Je ne m’opposerai jamais à Dieu, même si je mourais de faim. Maintenant que je suis né de nouveau, je ne servirai plus comme je l’avais fait avant d’être né de nouveau. Je ne vivrai jamais une telle vie. Je ne vais pas limiter mes efforts. Même si cela signifie sauver une seule âme, je prêcherai à cette âme l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et je la nourrirai.» Dieu m’a ensuite conduit à mon ministère, et c’est ainsi que je suis arrivé là où je suis aujourd’hui. 
Même maintenant, la plus grande grâce que Dieu m’a donnée est la grâce qui m’a sauvé et m’a fait accomplir le ministère de l’Évangile dans ma vie. Une bénédiction encore plus grande que cela est le fait que je sois venu travailler aux côtés de Dieu. Y a-t-il une plus grande bénédiction? Même après avoir été sauvé, si je devais vivre ma vie à l’opposé de Dieu, je serais ruiné. Je serais traité comme l’homme qui a reçu un talent. Plutôt que d’être l’adversaire de Dieu, je me tiens à ses côtés et je vis pour sa gloire malgré mes défauts – c’est ce que signifie recevoir grâce sur grâce et vivre avec bénédictions sur bénédictions de Dieu. Je considère et je crois que ma vie de foi est la bénédiction de Dieu. Les mots ne peuvent pas exprimer à quel point je suis reconnaissant. Quand je vous regarde, je pense la même chose : «Vous endurez des difficultés pour servir le Seigneur, mais vous vivez en fait une vie bénie. Vous vous tenez du côté de Dieu et vivez votre vie selon Son dessein.» C’est avec ces pensées intérieures que je prie avec vous lorsque nous faisons face à des difficultés et accomplissons l’œuvre de Dieu avec vous. J’en suis très reconnaissant. Je ne sais pas combien de temps il me reste sur cette terre, mais je suis déterminé à vivre pour la diffusion de l’Évangile jusqu’au jour où j’irai en présence de Dieu. 
Même si nous avons 30 000 visiteurs quotidiens sur notre site Web et que 1 000 livres électroniques sont téléchargés chaque jour, nous avons encore un long, très long chemin à parcourir, étant donné que la population mondiale est d’environ 8 milliards. Ce dont nous avons besoin, c’est de temps. Nous avons besoin de temps non seulement pour prêcher l’Évangile, mais aussi pour que ceux qui ont entendu l’Évangile de notre part le prêchent, et pour que ces gens répandent également l’Évangile. J’attends mon heure pour cela. Même si je vieillis, je ne pense jamais à mon âge. Même maintenant, je pense que j’ai encore 28 ans. Je vis jeune. Je veux penser jeune et prendre soin de ma santé. Parce que j’appartiens à Dieu avec vous, je prie Dieu de ne jamais me laisser me tenir du côté de Son ennemi, et je veux vivre du côté de Dieu. 
Tout comme Dieu nous a donné beaucoup de bénédictions, je crois qu’Il continuera à nous bénir abondamment. Je rends grâce à Dieu pour Sa grâce. Alléluia!