Kazania

Sujet 18: Genèse

[PARTIE 4-12] La rémission des péchés accomplie seulement par la Parole de Dieu (Genèse 4:4)

La rémission des péchés accomplie seulement par la Parole de Dieu
(Genèse 4:4)
“Et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande.”


Aujourd’hui, je voudrais partager la Parole de Dieu avec vous pour répondre à la question suivante: “quelle sorte de sacrifice devrions-nous offrir à Dieu?”
Le passage des Ecritures d’aujourd’hui nous dit que lorsqu’Abel a sacrifié le premier-né du troupeau avec la graisse comme offrande à l’Eternel Dieu, Il a eu égard à Abel et son offrande. Quelle sorte d’offrande devrions-nous donc présenter à Dieu? Nous devrions présenter nos offrandes à Dieu afin de le remercier pour la grâce qu’Il a répandue sur nous, pour L’exalter et Le révérer du fond de nos cœurs. Par gratitude pour nous avoir sauvé et avoir fait de nous Ses enfants, nous donnons notre amour à Dieu et louons Sa gloire et Son honneur - c’est l’offrande de foi qu’Abel a donnée.
Abel a donné son sacrifice à Dieu avec les premiers-nés du troupeau et leur graisse. Dieu l’a considéré lui et son offrande. En d’autres termes, Dieu a pris plaisir à accepter l’offrande de la foi d’Abel. Qu’est-ce que Dieu aurait fait si Abel avait seulement apporté les premiers-nés du troupeau sans la graisse lorsqu’il a fait son sacrifice? Il ne l’aurait probablement pas accepté. Cependant, il est clairement écrit dans la Bible qu’Abel a apporté les premiers-nés du troupeau et leur graisse.
“Les premiers-nés du troupeau et leur graisse” constituent les composants corrects de la foi qui sont indispensables pour venir devant Dieu. En d’autres termes, nous devons venir devant Dieu en nous confiant en Sa justice et en portant Sa gloire. Quand nous approchons de Dieu, nous devons effectivement nous tenir dans Sa présence avec ce qu’Il a fait dans Sa gloire, Sa vérité, et en nous. C’est alors seulement que Dieu est glorifié, et c’est alors seulement que Dieu accepte notre offrande, déverse le Saint Esprit sur nous, et nous donne la bénédiction de la vie éternelle. Quand nous apportons nos offrandes à Dieu, nous devons infailliblement apporter la graisse aussi. La Bible dit de nombreuses fois qu’il est absolument indispensable que les vrais adorateurs apportent la graisse.
Pourquoi devons-nous apporter la graisse quand nous nous tenons dans la présence de Dieu? Dans la Bible, la graisse, ou huile, désigne le Saint Esprit. Le Saint Esprit n’est autre que Dieu lui-même. Quand nous offrons des sacrifices à Dieu, si nous devions nous approcher de Lui à notre manière  avec de simples rituels formels, Dieu n’accepterait pas de telles offrandes. Nous devons Lui offrir le sacrifice correct et la foi correcte qu’Il a spécifiée pour nous.
Dans l’Ancien Testament, Dieu demandait du bétail sans défaut en sacrifice. Ce sacrifice sans défaut ne désigne nul autre que Jésus-Christ qui est venu sur la terre comme l’Agneau de Dieu pour devenir la propitiation  pour la race humaine tout entière. Cela signifie que Jésus-Christ est le Dieu qui est venu vers nous, conçue par une vierge par l’action du Saint Esprit, tout comme cela a été promis par le prophète Esaïe (Esaïe 7:14). En d’autres termes, Dieu Lui-même, qui est l’Esprit sacré, est venu sur la terre sous la forme du bébé Jésus incarné dans la chair d’un homme. Conçu par le Saint Esprit, le Dieu sans péché a revêtu la chair d’un homme pour demeurer parmi nous. C’est pour cela que Jésus est appelé le Dieu Emmanuel et ce mot “Emmanuel” signifie “Dieu est avec nous” (Matthieu 1:23).
Jésus est venu sur la terre incarné dans la chair d’un homme. Et pour expier tous les péchés de l’humanité, Il a offert Son corps à Dieu le Père comme un sacrifice de paix. Un sacrifice de paix est un sacrifice qui restaure la relation interrompue avec Dieu. Pour qu’un pécheur se tienne dans la présence de Dieu, il doit d’abord sacrifier une offrande qui expie ses péchés. En d’autres termes, pour faire tomber le mur du péché qui l’empêche d’avoir une relation avec Dieu, il doit apporter un agneau sans défaut ou un bouc choisi par Dieu comme sacrifice, poser ses mains sur sa tête, faire couler son sang et l’offrir à Dieu - à travers tout cela, il est alors en mesure d’être réconcilié avec Dieu. À cause de leurs péchés, les êtres humains ne peuvent pas être proches de Dieu. Mais en s’approchant de Lui avec un sacrifice, ils peuvent restaurer leur paix avec Lui. Donc lorsqu’un pécheur transfère ses péchés sur son animal sacrificiel en posant ses mains sur sa tête, tue l’animal, coupe la chair en morceaux, enlève la graisse des entrailles, et offre la chair et la graisse à Dieu en les brûlant par le feu sur l’autel des holocaustes, Dieu accepte ce sacrifice avec plaisir. Ainsi, la graisse est un élément indispensable de la foi pour le sacrifice correct.
C’est en présentant une offrande de paix que l’humanité peut avoir une relation avec Dieu et recevoir Son amour. Cette offrande de paix n’est autre que Jésus-Christ notre Sauveur. En acceptant toutes nos insuffisances et nos péchés sur Son propre corps par l’imposition des mains de Jean-Baptiste, et en mourant à notre place, Jésus nous a permis d’être réconcilié avec Dieu. Maintenant quiconque croit en ce Jésus qui est devenu l’offrande de paix parfaite peut être en communion avec Dieu, et peut vivre avec l’aide, les soins, l’amour et les bénédictions de Dieu.
Il est écrit en Lévitique 4:31: “ Le sacrificateur ôtera toute la graisse, comme on ôte la graisse du sacrifice d’actions de grâces, et il la brûlera sur l’autel, et elle sera d’une agréable odeur à l’Éternel. C’est ainsi que le sacrificateur fera pour cet homme l’expiation, et il lui sera pardonné. ” Le peuple d’Israël dans l’Ancien Testament faisait son sacrifice à Dieu de cette manière. En d’autres termes, lorsqu’il sacrifiait une offrande pour le péché ou une offrande de paix, il coupait l’abdomen d’un agneau ou d’un bouc, sortait la graisse attachée au foie, les entrailles, les boyaux, puis mettait la graisse sur l’autel des holocaustes avec les morceaux de la chair et les brûlait en offrande pour Dieu. Dieu leur avait dit de ne pas seulement offrir la chair d’un agneau ou d’un bouc, mais aussi d’offrir sa graisse.


Jésus Christ est devenu l’offrande de paix qui a expié tous les péchés de l’humanité

Jésus-Christ, qui est venu comme la vraie substance du sacrifice de l’Ancien Testament, est devenu le Souverain Sacrificateur de la race humaine entière, et emportant nos péchés sur Son corps et l’offrant à Dieu comme notre offrande de paix, Il nous a donné la possibilité de ne manquer de rien pour venir devant Dieu et nous tenir dans Sa présence. Ce Jésus qui a expié nos péchés à notre place est notre propre offrande de paix. Il est devenu notre offrande de paix pour restaurer notre relation avec Dieu.
Jésus-Christ est Dieu Lui-même. La deuxième personne de Dieu, le fils, qui est l’Esprit sacré, est venu sur la terre incarnée dans la chair de l’humanité, et a offert Son corps à Dieu comme une offrande de paix pour la race humaine entière. Puisqu’Il a offert la chair et la graisse à Dieu c’est-à-dire parce que Lui, Dieu Lui-même, a été baptisé et a porté la condamnation à la Croix - quand Il est mort, nos péchés ont pu vraiment disparaître. Maintenant, quand nous venons devant Dieu avec l’offrande de la foi en Jésus-Christ, nous pouvons être en communion avec Dieu sans aucun obstacle.
L’apôtre Jean témoigne que Jésus est le vrai Dieu qui est venu par l’eau et le sang. Il dit aussi que l’eau, le sang, et l’Esprit témoignent tous que Jésus-Christ est devenu notre offrande de paix (1 Jean 5:6-8). Pour qu’un animal devienne une offrande de paix légale, il doit être sans défaut, et deuxièmement, il doit prendre le péché à travers l’imposition des mains et verser son sang à mort. Troisièmement, la chair et la graisse de cet animal doivent être mises sur l’autel des holocaustes pour être brûlées. C’est seulement quand toutes ces conditions sont entièrement remplies que l’on peut recevoir la rémission des péchés pour être réconcilié avec Dieu.
De quoi “l’eau” témoigne-t-elle alors? L’eau rend témoignage du baptême que Jésus a reçu. En d’autres termes, cela signifie que Jésus a accepté tous les péchés des humains en recevant Son baptême de Jean Baptiste, le représentant de l’humanité, sous la forme d’une imposition des mains.
De quoi témoigne le sang alors? Il témoigne que le Seigneur, qui a porté nos péchés, a versé Son sang à la Croix et a déjà porté toute la punition de nos péchés. Finalement, de quoi l’Esprit témoigne-t-il? L’Esprit témoigne que Jésus est Dieu Lui-même. Il rend témoignage au fait que puisque Dieu est venu sur la terre incarné dans la chair d’un homme, Il a pu devenir notre propitiation sans défaut et correcte. Donc, le fait qu’Abel ait sacrifié à Dieu le premier-né du troupeau et la graisse comme offrande signifie qu’il avait la même foi que celle qu’a confessée l’apôtre Jean qui croyait au témoignage de l’eau, du sang, et de l’Esprit.
Aujourd’hui, beaucoup de gens prétendent que quiconque croit en Jésus d’une certaine manière peut être sauvé. La plupart des chrétiens aspergent seulement le sang de l’Agneau au lieu d’offrir Sa chair et Sa graisse avec. C’est pour cela qu’ils ne sont pas réconciliés avec Dieu, même s’ils croient en Jésus. Donc, nous sommes témoins de leur triste réalité, incapable de venir devant Dieu par peur à cause de leurs péchés. Pourquoi ont-ils encore des péchés dans leurs cœurs? C’est parce que bien qu’ils croient en Jésus, ils ne le connaissent pas correctement, et il n’offre pas la chair avec la graisse au Seigneur. Même si quelqu’un donnait des milliers d’agneaux, Dieu voudrait-il les consommer? Tout ce qui est dans l’univers appartient à Dieu.
Beaucoup de chrétiens n’offrent pas la graisse de l’Agneau avec sa chair. Même s’ils savent très bien que Jésus a porté la Croix sur Son corps puis est mort, et croient en conséquence, cela expie-t-il également leurs péchés? En d’autres termes, bien qu’il réalise la souffrance que Jésus a portée à la Croix en se demandant: “quelle douleur Jésus a souffert à la Croix? Combien cela a dû être douloureux et honteux?” Peuvent-ils réellement être sauvés juste en croyant au sang de la Croix seule?
C’est seulement quand nous croyons en la justice de Jésus-Christ que nous sommes sauvés. Puisque la Bible dit: “Jésus a porté nos péchés une fois pour toutes et est devenue notre sacrifice à notre place. Dieu L’a envoyé comme notre offrande de paix pour expier tous nos péchés,” nous devons croire en conséquence. Nous sommes sauvés en croyant en la Vérité que Jésus-Christ a porté toute notre condamnation et nos péchés honteux et qu’Il a payé le salaire de tous nos péchés par Sa mort à la Croix. Cependant, si quelqu’un se demande seulement par sympathie humaine: “combien cela a du être douloureux? Combien a-t-il souffert?” Alors cette personne ne donne qu’un sacrifice de sa propre émotion à Dieu - c’est-à-dire qu’elle ne fait un sacrifice qu’avec sa propre chair.
Quand Abel a offert les premiers-nés du troupeau et leur graisse, Dieu a accepté cette offrande avec plaisir, mais Il a rejeté l’offrande de Caïn. Caïn avait apporté beaucoup de fruits de la terre comme offrande à Dieu. Cependant, il n’y avait ni sang ni graisse dans l’offrande de Caïn. Bien qu’une plante ait aussi une vie, elle n’a pas de sang, et c’est le sang qui efface le péché les gens. Et c’est quand ils offrent alors la chair d’un animal sacrificiel sans défaut avec sa graisse qu’ils sont libérés du péché. Jésus peut devenir notre offrande de paix seulement s’Il expie tous nos péchés. Il n’est pas acceptable d’apporter quelque chose qui a un défaut en tant qu’offrande.
Réalisez-vous combien de fautes et de défauts a l’humanité? C’est pour cela que Dieu n’accepte rien qui vienne de l’homme. C’est pour cela qu’Il a pris Son propre Fils sans péché en propitiation afin de briser le mur du péché qui nous séparait de Dieu. Puis en transférant tous nos péchés sur Son Fils par l’imposition des mains de Jean-Baptiste sur Son corps, et Le prenant comme offrande de paix, Dieu a expié tous nos péchés. En tant que deuxième personne de la Trinité, le Fils est venu sur la terre, a porté tous nos péchés en étant baptisé, et a été puni à la Croix à notre place, pour que nous soyons maintenant en mesure d’être réconcilié entièrement avec Dieu.
Tournons maintenant notre attention vers l’Ancien et le Nouveau Testament, et examinons l’offrande parfaite de paix apportée à Dieu.


Le système sacrificiel de l’Ancien Testament


Lisons Lévitique 4:27-31: “ Si c’est quelqu’un du peuple qui a péché involontairement, en faisant contre l’un des commandements de l’Éternel des choses qui ne doivent point se faire et en se rendant ainsi coupable, et qu’il vienne à découvrir le péché qu’il a commis, il offrira en sacrifice une chèvre, une femelle sans défaut, pour le péché qu’il a commis. Il posera sa main sur la tête de la victime expiatoire, qu’il égorgera dans le lieu où l’on égorge les holocaustes. Le sacrificateur prendra avec son doigt du sang de la victime, il en mettra sur les cornes de l’autel des holocaustes, et il répandra tout le sang au pied de l’autel. Le sacrificateur ôtera toute la graisse, comme on ôte la graisse du sacrifice d’actions de grâces, et il la brûlera sur l’autel, et elle sera d’une agréable odeur à l’Éternel. C’est ainsi que le sacrificateur fera pour cet homme l’expiation, et il lui sera pardonné.”
Lorsque les gens d’Israël réalisaient leurs péchés, ils faisaient un sacrifice d’expiation, et c’était leur sacrifice quotidien. Bien qu’il y ait eu différentes sortes de sacrifice dans ce système sacrificiel, nous pouvons tout savoir du système sacrificiel juste en regardant au sacrifice fait par le peuple commun.
Avant de construire le Tabernacle, Dieu avait d’abord donné la Loi au peuple d’Israël. Leur ayant permis de réaliser leurs péchés à travers la Loi, Dieu leur a permis de recevoir la rémission des péchés en faisant des sacrifices sur l’autel des holocaustes dans le Tabernacle selon les statuts donnés par Dieu. En d’autres termes, la Loi n’a pas été donnée pour que nous l’observions, mais elle nous a été donnée pour qu’à travers elle, nous réalisions notre péché (Romains 3:20). En nous donnant la Loi, à nous descendants d’Adam qui sommes nés avec la nature pécheresse et ne pouvons que commettre le péché durant notre vie, Dieu nous a donné la possibilité de réaliser quels pécheurs dépravés nous sommes tous.
Après nous avoir permis de réaliser nos péchés par la Loi, Dieu nous a donné le Tabernacle. Il a donné le système sacrificiel pour que les gens reçoivent la rémission de leurs péchés en faisant des sacrifices dans le Tabernacle et soient bénis. La Loi ne disparaît pas. Même en ce moment, elle continue à démontrer les péchés des gens.
La Loi est l’ensemble des décrets de Dieu qui spécifie ce qu’il faut faire et ne pas faire. Il y a 613 règles dans la Loi de Dieu. Toutes ces règles sont saintes, justes, et bonnes (Romains 7:12). Cependant, puisque nous sommes tous méchants, nous enfreignons souvent la Loi sans en avoir l’intention pendant que nous menons nos vies, commettant ainsi davantage de péchés. Bien sûr, nous commettons parfois le péché intentionnellement, mais le plus souvent, nous commettons le péché sans en avoir l’intention.
En Lévitique chapitre quatre, Dieu dit que si quelqu’un pèche sans en avoir l’intention, et qu’il réalise son péché après l’avoir commis, il doit amener un animal sans défaut en offrande, poser ses mains sur la tête de son offrande, prendre son sang en coupant la gorge à l’endroit des holocaustes. Il doit ensuite le donner au sacrificateur de service. Le sacrificateur doit mettre ce sang sur les cornes de l’hôtel des holocaustes situées aux quatre coins, verser le reste du sang par terre, et offrir toute la graisse à Dieu en la brûlant sur l’autel. Ainsi le pécheur pouvait recevoir la rémission des péchés de la part de Dieu. C’est la grâce de Dieu.
L’animal sacrificiel ici devait mourir pour le pécheur. Il avait pris les iniquités du pécheur par l’imposition des mains sur sa tête et il mourrait pour ses péchés. L’imposition des mains signifie: “transmettre ou transférer”. Donc le péché est transféré quand les mains sont posées sur l’animal sacrificiel. 
Par contre, si une personne possédée d’un démon pose ses mains sur vous, alors ce démon vous sera transmis. Parmi les revivalistes en Corée, il y a un pasteur nommé Choseok Lee, et en regardant une cassette vidéo de sa réunion de réveil, je l’ai vu parler une langue impure alors qu’il posait les mains sur la tête des gens. Alors celui sur qui Choseok Lee posait ses mains a commencé à parler la même langue que lui. Quand une personne possédée d’un démon parle en langues en posant ses mains sur la tête de quelqu’un, ce dernier parle aussi en langue. Cela signifie que le démon du premier a été transmis au second. Aujourd’hui, il y a tellement de personnes possédées de démons qui parlent en langue. Ils parlent en langue sans même savoir ce qu’ils disent. Donc quand vous écoutez attentivement ce qu’ils disent en réalité, vous pourriez découvrir qu’ils blasphèment Dieu. C’est une chose si dégoûtante.
Hier, j’ai parlé avec une sœur qui a été formée dans une certaine organisation missionnaire évangélique. Quand je lui ai demandé: “pourquoi Jésus a été baptisé?” Elle a répondu: “Il a été baptisé pour donner un exemple d’humilité.” Je lui ai alors demandé: “ou cela est-il écrit dans la Bible?” Elle a dit alors que bien qu’elle ne sache pas exactement ce que dit la Bible, puisqu’elle avait appris de la part de pasteurs que Jésus était baptisé à cause de Son humilité, c’est ce qu’elle croyait. Elle a insisté avec entêtement jusqu’à la fin puis nos chemins se sont séparés. Mes chers croyants, en dépit de sa croyance bornée, il est clairement écrit dans la Bible que Jésus a été baptisé pour accomplir “toute justice” (Matthieu 3:15).
Lévitique 1:1-4 dit: “  L’Éternel appela Moïse ; de la tente d’assignation, il lui parla et dit : Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur : Lorsque quelqu’un d’entre vous fera une offrande à l’Éternel, il offrira du bétail, du gros ou du menu bétail. Si son offrande est un holocauste de gros bétail, il offrira un mâle sans défaut ; il l’offrira à l’entrée de la tente d’assignation, devant l’Éternel, pour obtenir sa faveur. Il posera sa main sur la tête de l’holocauste, qui sera agréé de l’Éternel, pour lui servir d’expiation. ” Mes chers croyants, Dieu dit que pour venir devant Lui et offrir un sacrifice, cette “imposition des mains” doit être faite sans faute. Et cette “imposition des mains” dans l’Ancien Testament préfigurait le baptême que Jésus a reçu de Jean-Baptiste. 
Parmi les douze fils de Jacob, il y avait un fils nommé Lévi. Le nom Lévi signifie “unir.” Le livre du Lévitique contient beaucoup de statuts au sujet du système sacrificiel, dans lequel les sacrificateurs de la tribu de Lévi permettaient au peuple d’Israël de s’unir à Dieu en faisant des sacrifices d’expiation à leur place. Autrement dit, il enseigne clairement et concrètement comment l’on peut être uni à Dieu en faisant des sacrifices.
Il y a certaines conditions spécifiées par Dieu pour son sacrifice. Pour sacrifier une offrande qui est acceptée par Dieu, un animal sans défaut devait être préparé d’abord, et deuxièmement, le pécheur devait transférer le péché sur l’offrande en posant les mains sur sa tête. C’était alors accepté par Dieu avec plaisir. En d’autres termes, Dieu acceptait l’offrande des israélites seulement quand ils transféraient leurs péchés sur leur animal sacrificiel en posant leurs mains dessus, le tuaient, puis offraient la chair et la graisse à Dieu; s’ils ne le faisaient pas, Dieu ne l’acceptait pas.
Quand les gens d’Israël dans l’Ancien Testament sacrifiaient leur offrande pour recevoir la rémission quotidienne des péchés, ils posaient infailliblement leurs mains sur la tête de l’animal sacrificiel pour transférer leurs péchés  dessus, et quand leurs péchés étaient transférés dessus, ils coupaient la gorge de l’animal et prenaient son sang. Vous pouvez imaginer combien il devait y avoir de sang, puisque tout le sang de l’animal sacrificiel était versé comme ceci. Après que tout le sang n’ait été pris, le sacrificateur en prenait  un peu avec ses doigts et le mettait sur les cornes de l’autel des holocaustes, puis versait le reste à la base de l’autel (Lévitique 4:30). Le sol, ou le champ désigne le cœur humain. Dans la parabole du semeur, Jésus a illustré le cœur humain en faisant une analogie avec la terre.
Le fait que le sang de l’animal sacrificiel soit versé sur les cornes de l’autel des holocaustes révélait que les iniquités du pécheur qui avait mis ses mains sur le sacrifice étaient expiées par ce sang. Jérémie 17:1 dit:
“Le péché de Juda est écrit avec un burin de fer; 
avec une pointe de diamant
Sur la table de leur cœur,
Et sur les cornes de vos autels.” Les cornes de l’autel des holocaustes représentent les Livres du Jugement qui enregistrent le péché des gens devant Dieu. Lorsque quelqu’un commet le péché, ce péché est inscrit dans sa conscience, et il est inscrit aussi dans les Livres du Jugement devant Dieu. Puisque ces péchés sont inscrits avec un burin de fer et une pointe de diamant, ils sont inscrits en détail et ne peuvent être effacé par aucun effort humain. Le péché ne peut être expié que par une vie. Autrement dit, le salaire du péché c’est la mort (Romains 6:23).
C’est pour cela que Dieu a établi la loi du salut de l’expiation. En d’autres termes, alors que tout pécheur doit mourir et être condamné, Dieu a permis que le sacrifice prenne les péchés du pécheur et donne sa vie à la place du pécheur. Cela signifie que le sang, le prix de la vie, est offert à Dieu. Puisque le salaire du péché c’est la mort, on ne peut expier que par le sang - c’est-à-dire la vie. Donc, quand Dieu voyait le sang sur les cornes de l’autel des holocaustes et ce qui était versé à la base de l’autel, Dieu l’approuvait: “le salaire de vos péchés a maintenant été payé.” C’était le sacrifice quotidien du peuple d’Israël.
Lorsque quelqu’un commet le péché, son péché est inscrit dans son cœur. Même s’il commet le péché par erreur sans le réaliser, Dieu l’inscrit sur les tables de son cœur. Donc même s’il peut dire avoir oublié, le péché inscrit dans son cœur ne peut pas être effacé. C’est pour cela que lorsqu’un pécheur essaye de prier, il finit par confesser: “Seigneur, veuille pardonner mon péché.” Quand il y a du péché dans nos cœurs, la conscience est purifiée seulement si nous payons le salaire de ce péché. Si nous n’en payons pas le salaire, nous ne pouvons pas tolérer la souffrance qui est infligée à notre conscience. Donc, dans le système sacrificiel de l’Ancien Testament, le fait que le sang de l’animal sacrificiel soit versé par terre signifiait que la conscience devait être purifiée, réalisant que: “même si les péchés étaient inscrits dans mon cœur, mon sacrifice est mort à ma place et a payé le salaire de ces péchés.”
Un animal sacrificiel ne connaît pas le péché. C’est pour  cela qu’il peut porter le péché de l’humanité. Les animaux n’ont pas de péché. Puisqu’ils n’ont même pas la Loi, le péché n’a pas été établi pour eux. Seuls les êtres humains connaissent le péché. Cependant, en regardant le sang de l’animal sacrificiel, le pécheur peut réaliser: “je devais mourir comme ceci, mais cet animal est mort à ma place.” Donc ceux qui  avaient transféré leurs péchés sur leur animal sacrificiel en  posant leurs mains sur sa tête rentraient chez eux avec le cœur purifié de ces péchés.
Après cela, le sacrificateur coupait l’animal en morceaux, poser les morceaux de chair et la graisse sur l’autel des holocaustes, et les brûlait par le feu pour les offrir à Dieu. Dieu acceptait alors le sacrifice. C’était une bonne odeur pour Dieu de condamner l’animal par le feu à la place du pécheur. Même si quelqu’un qui avait du péché devait mourir de toute évidence, parce que Dieu aimait l’humanité, Il avait permis aux pécheurs de l’Ancien Testament de tuer un animal à leur place et de recevoir la rémission des péchés par ce système sacrificiel, et les a ainsi réconciliés avec Lui et leur a permis d’entrer dans le Royaume des Cieux. C’est la façon dont les gens de l’Ancien Testament pouvaient s’approcher de Dieu.
Les gens d’Israël au temps de l’Ancien Testament recevaient la rémission de leurs péchés de cette façon. Cependant, tout le monde commet du péché chaque jour. Au moment où quelqu’un nous fait du mal, nous nous mettons en colère et insultons cette personne. Les israélites de l’Ancien Testament n’étaient pas différents; une fois qu’ils recevaient la rémission de leurs péchés, le lendemain même, ils commettaient de nouveau le péché. Il fallait alors amener un autre animal sans défaut et poser les mains sur sa tête. Le sacrificateur devait tuer l’animal, couper sa gorge, mettre son sang sur l’autel des holocaustes, verser le reste du sang par terre, couper la chair en morceaux, enlever les viscères, enlever la graisse, et les bruler sur l’autel des holocaustes.
Ces sacrifices devaient être apportés répétitivement jour après jour. Vous pouvez donc imaginer combien cela devait être pesant. Pour faire des sacrifices aussi souvent, nombreux béliers, agneau, et boucs, étaient nécessaires. Cela implique que le peuple d’Israël élevait son troupeau non seulement pour manger, mais pour faire des sacrifices afin de recevoir la rémission des péchés. À cause de cela, Dieu a donné aux israélites le système sacrificiel du jour de l’expiation, par lequel ils pouvaient transférer leurs péchés annuels en une fois, plutôt que les péchés de chaque jour, pour qu’ils ne trouvent pas trop fatiguant de faire des sacrifices quotidiens et n’abandonnent l’idée de recevoir la rémission des péchés puis ne finissent en enfer par conséquent.


Le salut éternel prophétisé par le sacrifice du jour de l’expiation


Lisons Lévitique 16:29-30: “ C’est ici pour vous une loi perpétuelle : au septième mois, le dixième jour du mois, vous humilierez vos âmes, vous ne ferez aucun ouvrage, ni l’indigène, ni l’étranger qui séjourne au milieu de vous. Car en ce jour on fera l’expiation pour vous, afin de vous purifier : vous serez purifiés de tous vos péchés devant l’Éternel.”
Dieu a fixé le dixième jour du septième mois comme le jour de l’expiation, et Il a demandé au peuple d’Israël de Lui offrir le sacrifice qui effaçait tous les péchés commis par le peuple entier pendant toute une année. Pour le peuple d’Israël qui commettait le péché chaque jour, et qui était fatigué de faire des sacrifices quotidiens, déçu de lui-même, et sur le point d’abandonner tout espoir, Dieu a donné un autre moyen d’être réconcilié avec Lui et d’entrer dans Son Royaume. Quand les Israélites faisaient ce sacrifice du jour de l’expiation par la foi, tous les péchés annuels que tout le peuple d’Israël avait commis depuis l’année précédente au jour de l’expiation jusqu’à ce jour de l’expiation présent étaient expié une fois pour toutes.
Lisons Lévitique 16:6-10 ensemble d’une même voix: “Aaron offrira son taureau expiatoire, et il fera l’expiation pour lui et pour sa maison. Il prendra les deux boucs, et il les placera devant l’Éternel, à l’entrée de la tente d’assignation. Aaron jettera le sort sur les deux boucs, un sort pour l’Éternel et un sort pour Azazel. Aaron fera approcher le bouc sur lequel est tombé le sort pour l’Éternel, et il l’offrira en sacrifice d’expiation. Et le bouc sur lequel est tombé le sort pour Azazel sera placé vivant devant l’Éternel, afin qu’il serve à faire l’expiation et qu’il soit lâché dans le désert pour Azazel.”
Aaron était le chef de tous les sacrificateurs - c’est-à-dire qu’il était le Souverain Sacrificateur. Ayant préparé deux boucs, Aaron les sacrifiait pour le peuple d’Israël le dixième jour du septième mois, le jour de l’expiation. Pour offrir le sacrifice d’expiation pour le peuple, il devait être d’abord remis de ses péchés. Donc il sacrifiait un animal pour lui-même et sa maison auparavant. Il apportait ensuite le premier bouc, transférait les péchés du peuple d’Israël en posant ses mains sur sa tête, le tuait, versait son sang, puis apportait ce sang dans le lieu Très Saint. Dans le lieu Très Saint se trouvait l’arche de l’alliance. Cette arche était couverte d’une plaque d’or décorée avec des  chérubins à chaque extrémité, et puisque c’est là que Dieu répandait Sa grâce et remettait le péché, on l’appelait le propitiatoire. Aaron aspergeait le sang de l’animal avec son doigt sur le propitiatoire, et il en aspergeait aussi devant le propitiatoire sept fois (Lévitique 16:11-16). Comme des cloches d’or étaient attachées aux vêtements du Souverain Sacrificateur, lorsque Aaron aspergeait le sang, le son des cloches d’or raisonnait à l’extérieur du Tabernacle (Exode 28:33-34).
Le sang c’est la vie. La vie du corps se trouve dans le sang. Sans cela, personne ne peut vivre. Les scientifiques disent qu’alors que tous les organes et les tissus qui forment le corps humain son mystérieux, rien n’est aussi mystérieux et étonnant que le sang; car Dieu s’est assuré que la vie du corps soit maintenue par le sang. Et peu importe les avancées de la science et de la médecine moderne, on dit que le sang lui-même ne peut pas être fabriqué artificiellement. Aaron a aspergé le sang de l’animal sacrificiel comme salaire des péchés du peuple d’Israël. Tout comme Dieu a dit: “car l’âme de la chair est dans le sang; je vous l’ai donné sur l’autel,  afin qu’il servît d’expiation pour vos âmes, car c’est par l’âme que le sang fait l’expiation. ” (Lévitique 17:11), le peuple d’Israël devenait sans péché quand le sang du sacrifice était accepté pour leurs péchés à travers l’imposition des mains du Souverain Sacrificateur, et payait ainsi le salaire de leurs péchés.


La signification de l’aspersion du sang du sacrifice sept fois


Le chiffre sept est le chiffre de Dieu et révèle la perfection. Après avoir fait les cieux et la terre, et tout ce qui s’y trouve en six jours, Dieu s’est reposé le septième jour. Dieu a béni le septième jour et l’a sanctifié (Genèse 2:2-3). Ainsi, le fait que le sang soit aspergé devant le propitiatoire sept fois nous dit que le peuple d’Israël était complètement remis de tous les péchés qu’il avait commis pendant toute l’année selon la loi juste de l’expiation établie par Dieu. Donc quand le peuple s’assemblait devant le Tabernacle et entendait les cloches d’or sonner sept fois, il pouvait se reposer avec assurance, en pensant: “Ouah! Tous les péchés que j’ai commis l’année dernière ont maintenant été remis par Dieu.”
Lorsque Aaron finissait l’expiation dans le Lieu Saint, le Tabernacle de la rencontre et l’autel, il apportait le bouc restant devant le peuple d’Israël, posait ses mains sur la tête du sacrifice à leur place, et confessait leurs péchés. “Seigneur, nous avons commis chaque péché devant toi. À cause de cela, nous devons périr. Je transfère ici tous les péchés que ton peuple a commis durant l’année passée sur ce bouc sacrificiel. Vois cette offrande et veuille effacer tous nos péchés.”
“L’imposition des mains” signifie “transférer le péché sur quelque chose.” Lorsqu’Aaron posait ses mains sur la tête du sacrifice comme cela, où allaient les péchés des Israélites? Ils étaient transférés sur le bouc. Cela signifie que désormais, tous les péchés du peuple d’Israël étaient sur le bouc. Aaron remettait ensuite ce bouc qui portait tous les péchés à un homme désigné et l’envoyait dans le désert (Lévitique 16:20-22). Le bouc, portant une année de péchés du peuple d’Israël, errait dans le désert jusqu’à sa mort. De cette façon, les Israélites recevaient la rémission de leurs péchés au prix de la vie d’un bouc émissaire. C’était le sacrifice du jour de l’expiation.
Ce n’est autre que le sacrifice annuel du peuple d’Israël. Les israélites étaient remis de leurs péchés en faisant l’expiation pour les péchés annuels une fois par an. Cependant, ce genre de sacrifice n’apportait toujours pas la rémission éternelle des péchés. Puisque les Israélites commettaient de nouveau le péché sur le chemin du retour après avoir offert le sacrifice du jour de l’expiation, ils ne pouvaient que redevenir pécheurs. Donc, ce sacrifice du jour de l’expiation en lui-même ne les sauvait pas de leurs péchés parfaitement, mais c’était une règle qui prophétisait que Dieu allait sauver la race humaine toute entière du péché à travers Son Fils unique Jésus-Christ.
Lévitique 16:29 déclare: “C’est ici pour vous une loi perpétuelle” En d’autres termes, le fait que tous les péchés annuels du peuple d’Israël tout entier étaient transférés une fois pour toutes sur le sacrifice lorsqu’Aaron le représentant posait ses mains sur sa tête est un précurseur de la rédemption éternelle. Le sacrifice qui prenait les péchés des Israélites ici et mourait à leur place était une ombre de Jésus qui allait porter nos péchés. Après tout, comment un simple animal pourrait-il parfaitement expier les péchés de l’humanité? (Hébreux 10:4) le fait que Jésus-Christ soit l’Agneau de Dieu porte la même signification. Cela signifie que même si Dieu n’a pas de péchés, il a porté tous nos péchés. C’est pour cela que Jésus-Christ, Dieu Lui-même, est venu sur la terre incarné dans la chair d’un homme, a porté tous nos péchés sur Son corps pur par l’imposition des mains, est mort à la Croix à notre place, est ressuscité des morts, et a ainsi donné à tous la possibilité de recevoir la rémission des péchés en connaissant et en croyant en Christ. C’est pour cette raison que Jésus-Christ est venu sur la terre.


Jésus Christ est venu pour nous sauver des péchés du monde


Il est écrit en Matthieu 1:18: “ Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit, avant qu’ils eussent habité ensemble.” Après que Marie se soit fiancée à Joseph, et avant qu’ils n’aient mené une vie de couple ensemble, Jésus a été conçu dans son corps par le Saint Esprit, même si elle était encore vierge. Alors que la grossesse de sa fiancée est devenue perceptible, Joseph a essayé de rompre son engagement secrètement sans répandre de rumeurs. Il a tenté cela parce que si l’on avait découvert que sa fiancée était enceinte avant même qu’ils n’aient vécu ensemble, elle aurait été lapidée. Puisque Joseph était un homme juste, il voulait être miséricordieux et briser cet engagement secrètement.
Cependant, un ange est apparu en rêve à Joseph et lui a dit: “Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.” (Matthieu 1:20-21). Cela signifie que Jésus est né par le corps de la vierge Marie pour que Lui, Dieu Lui-même, soit incarné dans la chair d’un homme, afin de sauver Son peuple. Pourquoi Jésus est-il venu comme un homme? Il a été incarné pour sauver Son peuple de tout péché (Matthieu 1:21). Étant venu sur la terre, Il est resté dans sa famille à Nazareth, une ville de Galilée, jusqu’à l’âge de 30 ans, attendant le jour où Il sauverait l’humanité de ses péchés.
Puis, lorsqu’Il a eu 30 ans, Il a commencé Son ministère d’expiation des péchés de la race humaine tout entière dans ce monde. Lisons Matthieu 3:13-17: “ Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui.
Mais Jean s’y opposait, en disant : C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi ! Jésus lui répondit : Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.”
“Alors” ici signifie: lorsque Jésus a eu 30 ans. Lorsque Jésus a eu 30 ans, Il est venu vers Jean-Baptiste, qui baptisait les gens dans le Jourdain. Jésus dit alors à Jean-Baptiste de Le baptiser en disant: “tous les gens du monde vont droit en enfer à cause du péché, et ils souffrent à cause du péché. Je dois expier les péchés de tout le monde. Pour cela, tu dois me baptiser.”
Qui est Jean-Baptiste? C’est un descendant d’Aaron et le représentant de l’humanité (Luc 1:5-13; Matthieu 11:11). Dans le sacrifice du jour de l’expiation, Aaron, en tant que représentant du peuple d’Israël, transférait tous leurs péchés annuels sur le bouc émissaire une fois pour toutes en posant ses mains sur sa tête. De même, Jean-Baptiste, le plus grand de ceux qui sont nés de femmes - c’est-à-dire le représentant de l’humanité - a baptisé Jésus sous la forme d’une imposition des mains sur sa tête, et ainsi a transféré tous les péchés de la race humaine tout entière sur Lui une fois pour toutes.
Lorsque Jésus a dit à Jean-Baptiste: “laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste,” Jean a obéi et L’a baptisé. Lorsque Jésus a été baptisé, où tous les péchés de chaque personne du monde sont-ils allés? Ils ont été transférés sur le corps de Jésus. C’est parce que Jésus a “ainsi” porté nos péchés en vue de payer le salaire de ces péchés qu’Il a pu porter la punition de tous ces péchés à la Croix.
Nos péchés ont aussi été transférés sur la tête de Jésus-Christ. Il est écrit:
“ Mais il était blessé pour nos péchés, 
Brisé pour nos iniquités ; 
le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui,
Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
Nous étions tous errants comme des brebis,
Chacun suivait sa propre voie ;
Et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.”(Esaïe 53:5-6). C’est parce que Jésus a pris tous nos péchés qu’Il a été frappé et brisé. Donc, si Jésus était mort à la Croix sans avoir d’abord été baptisé, cela aurait été en vain. Pour que nous puissions recevoir la rémission de nos péchés, Il devait d’abord prendre nos péchés puis mourir ensuite à la Croix.
Jésus-Christ est le Fils de Dieu. Il n’a aucun péché du tout. Même s’Il est sans péché, Il a porté les péchés de l’humanité et s’est offert Lui-même à Dieu comme notre propitiation, et c’est ainsi que nous avons été sauvés. À cause de cela, tout le monde peut maintenant recevoir la rémission des péchés s’il croit seulement en Jésus qui est venu par l’eau et l’Esprit. Rien n’est plus facile que croire en Jésus-Christ.


Jésus a porté les péchés du monde en étant baptisé et les a amenés à la Croix


Lisons Jean 1:29: “le jour suivant, Jean vit Jésus venir vers lui, et dit: voici! L’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde!” Cela s’est produit le jour après que Jean-Baptiste ait baptisé Jésus. Jean-Baptiste savait que puisqu’il avait transféré les péchés du monde sur Jésus, il portait désormais tous nos péchés comme l’Agneau de Dieu. C’est pour cela que Jean-Baptiste a fait cette proclamation.
Le baptême est accompli sous la forme d’une imposition des mains. Et la signification du baptême est identique à celle de l’imposition des mains. En d’autres termes, le baptême signifie: “transmettre, transférer, laver, ensevelir.” Cela implique que puisque tout péché a été transféré sur Jésus par Son baptême, Il devait désormais mourir et être enseveli. C’est parce que nos péchés ont été transférés sur Jésus qu’ils ont été effacés. “L’imposition des mains” signifie aussi “transmettre” ou “transférer.” Les deux ont la même signification. Donc maintenant, il doit être clair pour tout le monde que tous les péchés de chaque personne ont été transférés sur Jésus quand Il a été baptisé par Jean-Baptiste, le représentant de l’humanité.
Les péchés de vos parents ont aussi été transférés sur Jésus. Qu’en est-il des péchés que vous avez commis quand vous étiez un bébé? Ont-ils été transférés sur Jésus ou pas? Ils ont aussi été transférés sur Lui. Tous les péchés que vous avez commis jusqu’à vos 20 ans ont aussi été transférés sur Lui. Chaque péché que vous avez commis et que vous allez commettre que vous ayez 30, 60 ans, ou même jusqu’au jour de votre mort - tous ces péchés ont déjà été transférés sur Jésus par Son baptême. En d’autres termes, quand Jésus est venu sur la terre il y a plus de 2000 ans, Il a déjà porté tous les péchés de chaque personne qui vit dans cette génération présente. Il a accompli l’œuvre juste qui a entièrement expié les péchés de tout le monde.
Après avoir ainsi pris nos péchés, où Jésus est-Il allé en portant les péchés du monde? Il est allé à la Croix. Parcourant son chemin jusqu’à la Croix pendant trois ans, Il nous a dit de croire en Lui, qu’Il est le Sauveur qui nous a sauvé du péché. C’est Jésus-Christ. Il a ainsi porté tout péché. En étant baptisé, Jésus a porté tous les péchés de toute personne de ce monde une fois pour toute.
Alors, avez-vous toujours vos péchés, ou n’avez-vous pas de péchés? Même si vous pouvez encore dévier, faire des erreurs, et commettre le péché, vous n’avez pas de péchés. Pourquoi? Parce que Jésus a pris tous vos péchés pour vous sauver et vous amener au Ciel, et vous êtes donc maintenant sans péchés. C’est en croyant en Jésus comme cela que vous entrez au Ciel. Vous n’entrez pas au Ciel en croyant en Jésus arbitrairement, sans croire en Son baptême. C’est seulement quand vous croyez dans votre cœur en Jésus-Christ qui est venu par l’Esprit que vous pouvez entrer au Ciel. On n’entre pas au Ciel par ses œuvres, mais en croyant de tout cœur en la Vérité que tout péché a été transféré sur Jésus quand Il a été baptisé.
Il y a quelques temps, j’ai rendu témoignage de l’Évangile de l’eau et de l’Esprit à une dame âgée qui souffrait d’une attaque. Cette vieille dame, qui vivait seule, m’a dit: “toute ma vie j’ai cru au bouddhisme, et je ne savais pas que Jésus avait pris mes péchés de cette façon en étant baptisé. Mais maintenant je le sais; merci beaucoup.” Elle croit maintenant en Jésus. Elle était pleine d’inquiétude et d’anxiété, se demandant qui s’occuperait de ses funérailles quand son temps allait venir. Mais maintenant qu’elle a reçu la rémission des péchés, son visage s’est éclairé. Et elle a dit: “je peux maintenant aller au Ciel; je n’ai plus peur de la mort.” Deux fois par semaine, nous lui rendons visite et nous prions ensemble, et à chaque fois que nous sommes allés la voir elle nous attendait déjà dehors. Même si cette vieille dame n’a jamais lu la bible de toute sa vie, ni ne connaissait Dieu, et encore moins n’avait donné sa dîme, elle a cru que Jésus-Christ l’aimait et avait pris ses péchés 2000 ans auparavant par Son baptême. C’est ainsi qu’elle a été sauvée par la foi, même si elle n’a rien fait d’autre que croire.
Mes chers saints, Jésus Christ et l’agneau de Dieu qui a ôté le péché du monde. Y a-t-il encore du péché qui reste dans ce monde? Non, il n’y en a pas. Même les péchés que l’humanité va commettre à l’avenir ont déjà été enlevés à l’avance. Puisque Jésus nous aime, Il a porté tous nos péchés; Il a même pris nos péchés futurs en avance. Hitler avait-il des péchés? Non, il n’avait pas de péchés. Cependant, puisqu’il ne savait pas que Jésus avait pris tous ses péchés en étant baptisé, il a été envoyé en enfer. C’est parce que les gens ne croient pas qu’ils sont envoyés en enfer.
Strictement, la plupart des gens ne peuvent pas croire en Jésus simplement parce qu’ils ne Le connaissent pas. Certaines personnes ne croient pas même si on les enseigne, et elles finissent alors en enfer par conséquent. Nous par contre, allons entrer au Ciel parce que nous croyons en Jésus comme le vrai Sauveur. Donc ce sont ceux qui croient en Jésus que Dieu déclare justes. Leur cœur n’a pas de péchés parce qu’ils croient en Christ. Puisqu’ils n’ont pas de péchés, ils sont appelés juste, et puisqu’ils n’ont pas de péchés, ils sont purs. Dieu ne les considère pas seulement sans péché même s’ils ont vraiment du péché, mais ils sont effectivement sans péché parce que Dieu a enlevé tous leurs péchés.
Lisons Jean 19:30: “Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: tout est accompli! Et baissant la tête, il rendit l’Esprit.” Après avoir porté tous les péchés du monde, Jésus-Christ a été crucifié et a versé Son sang. Le sang c’est la vie. C’est nous qui aurions dû verser notre sang et mourir comme cela, mais puisque Jésus s’est chargé de tous nos péchés, Il a été crucifié à notre place pour verser Son sang, et Il a abandonné Sa vie pour nous. Et lorsqu’Il est mort, Il a dit: “tout est accompli!” En d’autres termes, Jésus a accompli l’œuvre d’expiation de tous les péchés de chaque personne de ce monde. Croyez-vous maintenant que vous avez été remis de tous vos péchés? Jésus a délivré les croyants des mains du Diable. Il leur a permis de vivre toujours dans le Royaume de Dieu.
Lisons tous Hébreux 10:10 ensemble: “nous avons été sanctifiés par l’offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes.” En croyant en l’œuvre juste accomplie par le Seigneur, nous avons été sanctifiés une fois pour toutes. Nous ne sommes pas sanctifiés sur une base quotidienne. Nous ne sommes pas non plus sanctifiés par une repentance chaque jour, ni en mendiant, ni en souffrant, mais en croyant. Le fait que Jésus ait pris nos péchés en étant baptisé est la Vérité absolue. Son baptême est le reçu qui prouve que tous nos péchés ont été transférés sur Lui. C’est ce que nous devons croire. Croyez-vous que tous vos péchés ont été transférés sur Jésus lorsque Jean-Baptiste l’a baptisé?
Vous devez confesser de vos lèvres ce que vous croyez dans votre cœur. Romains 10:10 dit: “car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut.” Si vous croyez en l’Évangile de l’eau et de l’Esprit, vous deviendrez enfant de Dieu et entrerez dans Son Royaume. Mes chers croyants, avez-vous du péché ou pas? Vous n’avez pas de péchés. Même si nous sommes si faibles que nous allons encore pécher demain, Jésus a déjà pris même ce péché-là.
Cela signifie-t-il que nous puissions commettre le péché librement sans faire attention? Non, nous commettons le péché seulement parce que nous sommes trop faibles, même si nous essayons de ne pas le faire; qui parmi nous, après tout, voudrait commettre le péché intentionnellement? Quelqu’un qui a des vêtements propres voudrait-il se jeter dans la saleté? Alors que quelqu’un en hayon pourrait dormir dans une décharge, personne qui porte des vêtements propres ne voudrait dormir sur un tas de saleté. En d’autres termes, les justes ne peuvent vouloir commettre des actes impurs volontairement. Alors que ceux qui ne sont pas nés de nouveau sont clairement capables de cela, et même si ceux qui ont reçu la rémission des péchés peuvent être tentés, le Saint Esprit guide nos cœurs pour que nous ne vivions pas sans retenue.
La Bible dit: “nous avons été sanctifiés par l’offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes.” C’est en croyant au baptême de Jésus, en transférant le péché de toute notre vie sur Lui une fois pour toutes, que nous avons reçu la rémission de nos péchés. Lisons maintenant Hébreux 10:11-14: “ Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu, attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.”
Le passage ici décrit le sacrifice que Jésus a fait avec Son corps comme “un seul sacrifice pour les péchés.” Alors que nous ne savons pas combien d’années il reste, la fin de ce monde vient certainement. Et Dieu a promis qu’Il ferait de nouveaux cieux et une nouvelle terre, et nous permettrait d’y vivre. Dieu a éradiqué tous les péchés qui sont dans cet univers entier, de la création des cieux et de la terre jusqu’à la fin de ce monde. Jésus a pris tous les péchés de cet univers, a été condamné pour eux en mourant à la Croix, est ressuscité des morts, et s’est assis maintenant à la droite du trône de Dieu le Père jusqu’au jour où Il jugera ses ennemis. Ses ennemis ne sont autres que ceux qui ne croient pas en Dieu, ceux qui ne croient pas que Jésus a pris tous leurs péchés. Quiconque ne croit pas en Jésus-Christ, et dit qu’Il n’a pas expié tous les péchés, est ennemi de Dieu. C’est quelqu’un qui a rejeté l’amour de Dieu. Le Seigneur piétinera de telles personnes.
Par contre, ceux qui croient que le Seigneur a expié tous les péchés du monde par Son baptême et Son sang à la Croix, Dieu leur dit avec approbation: “tu crois que Je t’ai sauvé par mon œuvre. Tu es précieux pour moi.” Cependant, Dieu fera son marchepied de ceux qui disent qu’Il a seulement expié le péché originel et n’a pas expié leurs péchés personnels. Qu’est-ce que Dieu fera à ces gens ingrats qui méritent d’être détruits? Il les piétinera éternellement jour après jour. Bien que Jésus ait pris toutes nos fautes en étant baptisé par Jean-Baptiste, ne pas croire en ce que Dieu a fait pour nous c’est devenir Ses ennemis.
La Bible dit que Jésus est l’Agneau de Dieu qui a ôté le péché du monde. Dieu n’est pas si petit et faible qu’Il aurait expié seulement quelques péchés ici et là à chaque fois que quelqu’un lui ferait des prières de repentance, mais Il a expié tous les péchés du monde une fois pour toutes. Croyez-vous cela, mes chers croyants? Dieu est comme cela. Il est le Dieu d’amour.
Hébreux 10:14 dit: “ Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.” Est-il dit que Jésus allait nous rendre parfait? Ou est-il dit qu’il nous a déjà rendu parfait? Il est dit qu’il nous a rendu parfait. Il est dit que Jésus a rendu parfait éternellement ceux qui croient qu’Il a déjà expié leurs péchés, y compris les péchés qu’ils vont commettre à l’avenir, et qui ont déjà reçu la rémission des péchés une fois pour toutes. Il nous a rendu parfait, nous Ses croyants, pour l’éternité.
Continuons et lisons Hébreux 10:15-18: “ C’est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi ; car, après avoir dit : Voici l’alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute : Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché.”
Dans l’expression ici: “ où il y a pardon des péchés,” “ces péchés” désignent  “tous les péchés.” En d’autres termes, cela signifie que Dieu a expié tous nos péchés. Cela signifie que Jésus a rassemblé tous les péchés que nous avons commis dans le passé, que nous commettons maintenant, et que nous allons commettre à l’avenir; qu’Il a porté tous ses péchés; et qu’Il a été condamné pour cela. Le croyez-vous? Si oui, alors est-il dit qu’il reste un sacrifice pour le péché, ou est-il dit qu’il n’y a plus de sacrifices pour le péché? Dieu a dit: “il n’y a plus d’offrande pour le péché.”
En raison d’une telle grâce abondante, nous pouvons seulement être heureux devant Dieu et Le remercier. Notre Dieu nous a permis d’être toujours reconnaissant, Le louant: “merci Seigneur, car tu as enlevé tous mes péchés, même si je suis une personne si horrible.” Jésus est comme cela.
Pourriez-vous faire des prières de repentance pour chacune de vos erreurs? Non, c’est impossible. Comment pourriez-vous faire des prières de repentance pour chaque péché alors que vous oubliez avec le temps qui passe? Cependant, Jésus a expié pour toujours tous vos péchés une fois pour toutes par Son baptême et Son propre sang. C’est pour cela que Hébreux 9:12 dit: “non avec le sang des boucs ou des veaux, mais avec son propre, ayant obtenu une rédemption éternelle.” C’est ainsi que nous pouvons maintenant entrer dans le Royaume de Dieu avec Lui. Jésus-Christ a ainsi expié tous nos péchés.


Dieu nous a donné la rémission parfaite des péchés, pour que nous n’ayons plus jamais aucun péché


Hébreux 10:16 dit: “ Voici l’alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs cœurs, Et je les écrirai dans leur esprit, ” Examinons pour voir si la  loi de Dieu est inscrite dans nos cœurs ou nos esprits. La loi de Dieu c’est la loi d’amour. C’est la loi d’amour de Dieu qui nous permet de réaliser nos péchés en nous donnant la Loi et de recevoir la vie éternelle en croyant en Jésus-Christ. Croyez-vous que Jésus ait enlevé tous nos péchés? Notre cœur est-il sans péché maintenant? Si oui, alors la loi d’amour de Dieu est déjà inscrite dans nos cœurs. Et quand nous croyants en l’Évangile de l’eau et de l’Esprit réfléchissons rationnellement, il est aussi évident qu’il n’y ait plus de péché dans ce monde et que tous nos péchés aient disparu. C’est parce que la loi d’amour de Dieu est inscrite dans nos cœurs. C’est le salut. Nous pouvons comprendre cela parce que le Saint Esprit est venu dans nos cœurs.
Sommes-nous maintenant des justes, ou sommes-nous encore pécheurs? Nous sommes justes. Noé, ayant cultivé une vigne, s’est enivré de vin et s’est couché nu. Cela signifie que même Noé a eu des manquements. En dépit de cela, le Seigneur a appelé Noé homme juste (Genèse 6:9). Même les justes peuvent faire des erreurs, mais puisque Jésus a pris même ces péchés-là et les a expiés aussi, ils sont toujours justes. Ce n’est pas à cause de leurs actes vertueux, mais par leur foi, qu’ils sont devenus juste. Seuls les justes peuvent entrer au Ciel; les pécheurs ne peuvent pas y aller.
Hébreux 10:18 dit: “ Or, là où il y a pardon des péchés, il n’y a plus d’offrande pour le péché.” Combien cette Parole rafraîchit merveilleusement nos cœurs? Cela signifie que ceux qui ont reçu la rémission des péchés n’ont absolument pas besoin de mendier devant Dieu avec des larmes: “veuille pardonner mes péchés.” Nous avons reçu la rémission des péchés par la foi. Nous sommes devenus les justes qui n’ont absolument aucun péché dans leur cœur. Nous sommes devenus les saints de Dieu.
C’est quand nous recevons la rémission de nos péchés que le Saint Esprit descend sur nous comme un don de Dieu envers nous. Le Saint Esprit n’est reçu d’aucune autre manière particulière. Il est écrit en Actes 2:38: “Pierre leur dit: repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour  le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit.” Pensez-vous que l’expression “repentez-vous” signifie que vous deviez faire des prières de repentance? Non. La vraie repentance c’est se détourner du péché d’avoir suivi des faussetés pendant tout ce temps, et fixer sa pensée pour croire en Jésus qui est venu par l’eau et l’Esprit en disant: “Jésus-Christ a pris tous mes péchés en étant baptisé. Il a été condamné à la Croix à ma place. Je suis désormais sans péché.” Réaliser et croire cela c’est la vraie repentance.
C’est pour cela qu’Actes 3:19 dit: “repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur.” Si vous croyez que tous vos péchés ont été transférés sur Jésus quand Il a été baptisé, et que tout le salaire de vos péchés a été payé quand Il a versé Son sang puis est mort à la Croix, alors vous avez certainement reçu la rémission de vos péchés. Et vous avez aussi reçu le don du Saint Esprit. Le Saint Esprit est reçu comme un don dans le cœur de ceux qui ont été remis de tous leurs péchés et sont maintenant sans péché.
Le Saint Esprit est, comme le dit son nom, saint. Il vient seulement sur quelqu’un qui n’a pas de péché. Votre cœur est-il sans péché? Si oui, alors le Saint Esprit est déjà venu dans votre cœur. C’est ainsi que le Saint Esprit vient sur nous. Il ne vient pas dans votre cœur parce que vous essayez avec force de le recevoir. Le Saint Esprit vient-Il sur vous parce que vous L’appelez comme si vous appeliez quelqu’un? Non, bien sûr que non. C’est quand vous croyez en ce que Jésus-Christ a fait pour vous que le Saint Esprit demeure dans votre cœur et vous approuve, en disant: “ta foi est juste. Je serai avec toi jusqu’à la fin du monde.”
Le Seigneur est notre Sauveur. Il nous a tous sauvés. Je donne toute ma louange au Seigneur.
Alléluia!