خطبات

Sujet 18: Genèse

[PARTIE 5-3] Nous devons marcher avec le Seigneur, confiants en Sa justice (Genèse 5:1-32)

Nous devons marcher avec le Seigneur, confiants en Sa justice
(Genèse 5:1-32) 
“Voici le livre de la postérité d’Adam. Lorsque Dieu créa l’homme, il le fit à la ressemblance de Dieu. Il créa l’homme et la femme, il les bénit, et il les appela du nom d’homme, lorsqu’ils furent créés. Adam, âgé de cent trente ans, engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et il lui donna le nom de Seth. Les jours d’Adam, après la naissance de Seth, furent de huit cents ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours qu’Adam vécut furent de neuf cent trente ans ; puis il mourut. Seth, âgé de cent cinq ans, engendra Énosch. Seth vécut, après la naissance d’Énosch, huit cent sept ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Seth furent de neuf cent douze ans ; puis il mourut. Énosch, âgé de quatre-vingt-dix ans, engendra Kénan. Énosch vécut, après la naissance de Kénan, huit cent quinze ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours d’Énosch furent de neuf cent cinq ans ; puis il mourut. Kénan, âgé de soixante-dix ans, engendra Mahalaleel. Kénan vécut, après la naissance de Mahalaleel, huit cent quarante ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Kénan furent de neuf cent dix ans ; puis il mourut. Mahalaleel, âgé de soixante-cinq ans, engendra Jéred. Mahalaleel vécut, après la naissance de Jéred, huit cent trente ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Mahalaleel furent de huit cent quatre-vingt-quinze ans ; puis il mourut. Jéred, âgé de cent soixante-deux ans, engendra Hénoc. Jéred vécut, après la naissance d’Hénoc, huit cents ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Jéred furent de neuf cent soixante-deux ans ; puis il mourut. Hénoc, âgé de soixante-cinq ans, engendra Metuschélah. Hénoc, après la naissance de Metuschélah, marcha avec Dieu trois cents ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours d’Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans. Hénoc marcha avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. Metuschélah, âgé de cent quatre-vingt-sept ans, engendra Lémec.  Metuschélah vécut, après la naissance de Lémec, sept cent quatre-vingt deux ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Metuschélah furent de neuf cent soixante-neuf ans ; puis il mourut. Lémec, âgé de cent quatre-vingt-deux ans, engendra un fils. Il lui donna le nom de Noé, en disant : Celui-ci nous consolera de nos fatigues et du travail pénible de nos mains, provenant de cette terre que l’Éternel a maudite. Lémec vécut, après la naissance de Noé, cinq cent quatre-vingt-quinze ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Lémec furent de sept cent soixante-dix sept ans ; puis il mourut. Noé, âgé de cinq cents ans, engendra Sem, Cham et Japhet.”


Dieu nous a créés, nous humains, êtres éternels. L’existence humaine n’est pas seulement éphémère, durant sur la terre un court moment pour disparaître, mais tout le monde vivra éternellement. Quand votre vie dans ce monde prend fin, ce n’est pas la fin de tout, mais vous vivrez de nouveau pour l’éternité. C’est parce que tout le monde est fait à l’image de Dieu et à Sa ressemblance depuis sa naissance. Le fait que Dieu ait fait les êtres humains à Son image (Genèse 1:26-27) signifie que tout comme Dieu vit pour toujours, Il en a fait des êtres éternels aussi.
Maintenant même, nous menons nos vies de foi devant Dieu en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et cela signifie que comme les ancêtres dans la foi listés dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui, nous menons aussi des vies spirituelles qui portent beaucoup d’enfants spirituels jusqu’à ce que nous allions vers notre Seigneur. Comme nos ancêtres dans la foi avaient habituellement leur premier fils après 100 ans, et faisaient des enfants pendant environ 800 ans, nous qui vivons au temps du Nouveau Testament donnons aussi naissance à beaucoup d’enfants spirituels pour le reste de nos vies. En d’autres termes, une fois que nous qui vivons au temps du Nouveau Testament sommes nés de nouveau, libres du péché, en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous continuons à porter des enfants spirituels avant d’aller vers Dieu.
Nous qui sommes nés de nouveau sommes morts avec Christ à cause de nos péchés, et sommes aussi ressuscités avec Christ. Notre ancien être est mort déjà avec Christ, et notre vie présente est menée maintenant en tant qu’âmes ressuscitées. En Christ, notre ancien être a été crucifié à mort avec Lui. Cependant, nous oublions souvent le fait que notre ancien être est déjà mort à la Croix avec Christ. Néanmoins, ce qui est clair c’est la vérité que notre être charnel a déjà été crucifié à mort avec Jésus, uni à Lui par Son baptême.
Ainsi, ceux qui croient en cette Vérité de l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont déjà devenus de nouvelles créatures, et donc ils sont capables de continuer à porter des enfants spirituels devant Dieu en prêchant la Parole de Vérité. Au temps de l’Ancien Testament, nos ancêtres dans la foi continuaient à avoir des enfants année après année à la suite de leur premier enfant; de même, en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous les justes continuons aussi à donner naissance aux enfants dans la foi jusqu’au jour où nous nous tiendrons dans la présence du Seigneur notre Dieu. Puisque nous sommes déjà crucifiés avec Christ, nous marchons avec Lui par la foi, puis nous sommes en mesure de donner encore naissance à des enfants de Dieu.
Donc, les justes qui vivent par la foi ne peuvent pas vivre spirituellement à moins d’avoir des enfants de Dieu. Quand les justes vivent dans l’église de Dieu, ils doivent donner naissance à des enfants qui ont une nouvelle vie dans l’église, jusqu’au jour du retour du Seigneur. Tout comme un homme et une femme qui se marient dans ce monde font des enfants, nous qui sommes nés de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit devons nous unir à Christ notre Epoux et donner naissance à  Ses enfants dans la foi jusqu’à ce que nous allions devant le Seigneur. Quand nous prêchons l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux gens du monde entier, ceux qui croient en cet évangile dans leur cœur naissent de nouveau. C’est ainsi que nous donnons naissance à des enfants nés de nouveau dans la foi, et c’est pour continuer à avoir des enfants spirituels que nous prêchons encore l’évangile. Jusqu’au jour où nous irons vers le Seigneur pour vivre dans Sa présence pour toujours, nous devons demeurer dans l’Eglise de Dieu et donner naissance à des enfants spirituels en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit – c’est la vie d’un vrai évangéliste. Indépendamment du temps de vie des gens dans ce monde, personne ne peut porter des enfants de Dieu avant de recevoir la rémission des péchés. Cependant, maintenant que nous avons reçu la rémission de nos péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons vivre en donnant naissance à des enfants de Dieu par la foi, jusqu’au jour où nous serons devant le Seigneur.
Tout comme aucune femme de ce monde ne peut porter d’enfant toute seule, ceux qui sont nés de nouveau ne peuvent porter d’enfants spirituels tout seul non plus. Les justes peuvent donner naissance à des enfants spirituels seulement s’ils sont unis à l’Eglise de Dieu, le corps de Jésus Christ. En d’autres termes, les justes qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit portent des enfants dans la foi en s’unissant aux compagnons de la foi dans l’Eglise. Donc, normalement, il est rare même pour ceux qui sont nés de nouveau de donner naissance à des enfants dans la foi quand ils sont seuls, mais une fois qu’ils s’unissent aux membres de l’Eglise de Dieu et travaillent ensemble, ils peuvent réussir à porter beaucoup d’enfants spirituels. Lorsque les justes travaillent ensemble, ils prêchent toujours l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quand nous nous assemblons et tenons une réunion de réveil, au moins plusieurs personnes reçoivent la rémission des péchés en une semaine, et certaines grandissent même assez bien pour le plaisir de Dieu.
Au temps de l’Ancien Testament aussi, les gens de foi vivaient par la foi et portaient beaucoup d’enfants dans la foi, et cela s’applique également à nous quand il s’agit de faire l’œuvre de Dieu. En croyant et en prêchant l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui contient la justice de Dieu, nous devons donner naissance à des enfants de la foi dans nos vies. Si vous ne voulez pas finir comme un enfant illégitime dans la foi, vous devez avoir la même foi que l’Eglise de Dieu et vous unir à elle. Pour défendre votre foi, en d’autres termes, il est impératif de vous unir aux autres croyants qui ont la même foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.


La vie de foi qui marche avec le Seigneur


La vie de foi qui marche avec le Seigneur ne cherche pas le bénéfice de sa propre chair, mais cherche le bénéfice de la diffusion de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. L’intérêt pour lequel nous vivons est ce qui est important. En d’autres termes, la vie de foi correcte recherche les intérêts du Royaume de Dieu. 
Alors que les ministres nés de nouveau doivent aussi donner naissance à des enfants spirituels, par-dessus tout le reste, ils doivent chercher la foi qui marche avec le Seigneur. En d’autres termes, un ministre qui marche avec le Seigneur ne cherche pas sa propre envie. Quand nous sommes sauvés et nés de nouveau du péché, nos cœurs commencent à vouloir vivre pour la justice du Seigneur. En même temps, cependant, nous désirons toujours assouvir nos désirs de la chair. Ces deux désirs différents, l’un voulant servir l’évangile et l’autre servir notre chair, coexistent dans le cœur de ceux qui sont nés de nouveau, et le problème central ici c’est de savoir lequel de ces deux désirs nous allons suivre. Une fois que nous sommes sauvés, tôt ou tard le moment de décision arrive et nous devons décider: “Dois-je vivre pour le Royaume du Seigneur et Sa justice, ou dois-je vivre en poursuivant seulement mes propres intérêts?” Quand ce moment de décision est là pour nous, vous et moi devons décider de suivre le Seigneur. Si nous qui sommes nés de nouveau devions suivre notre envie charnelle, qui diffuserait l’évangile de l’eau et de l’Esprit? De plus, il nous serait impossible de continuer dans la ligne de la vraie foi.
Le passage des Ecritures d’aujourd’hui dit qu’Hénoc a engendré des enfants pendant 300 ans et a marché avec Dieu, et qu’il ne fut plus sur cette terre, parce que Dieu le prit. Pour avoir des enfants spirituels, on doit marcher avec le Seigneur. Hénoc était un homme qui marchait avec le Seigneur. Par  contre, le neveu d’Abraham, Lot, a quitté Abraham son guide pour poursuivre sa propre envie. Cela signifie en réalité que Lot a quitté Dieu, et par conséquent, il a vécu une mauvaise fin.
Qu’en est-il de vous alors? Qu’en est-il de votre vie de foi? Est-elle comme celle d’Hénoc ou celle de Lot? Vous devez vivre votre foi selon la justice du Seigneur. Indépendamment de ce que cela peut vous coûter, vous devez vous soumettre à la volonté du Seigneur et chercher le bénéfice de Son Royaume. Une vraie vie de foi est menée non en poursuivant vos propres intérêts charnels, mais en cherchant les intérêts du Seigneur. Si seule la volonté du Seigneur est accomplie sur la terre, alors il est évident que vous deviez abandonner vos désirs puérils de la chair.
Concernant ceux qui ont mené une vie spirituelle, le Seigneur a dit: “Ce sont ceux qui ne se sont point souillés avec des femmes, car ils sont vierges;  ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau ; et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles.” (Apocalypse 14:4-5). Mes chers croyants, ceux qui suivent la justice du Seigneur ne doivent pas entrer dans le ministère juste pour satisfaire leur propre envie charnelle. Plutôt, ils doivent accomplir un ministère qui plait au Seigneur. Quand nous suivons le Seigneur, nous devons savoir ce qu’Il attend de nous et ce qui Lui plaît. Nous devons accomplir Son ministère en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Pour tous les autres aussi, nous devons prêcher la vraie Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Notre Seigneur nous a dit: “vous serez témoins de mon évangile jusqu’au bout de la terre.” Comment devons-nous remplir notre ministère alors? Que devrions-nous faire? Comment devrions-nous servir la justice du Seigneur? Nous devons Le suivre, renonçant à nos pensées charnelles. Nous devons prendre notre croix et suivre le Seigneur. C’est seulement quand nous croyons que nous avons été crucifiés avec Christ, et renonçons à nos désirs de la chair pour obéir à Sa Parole, que nous marchons réellement avec Lui dans nos vies quotidiennes.
Alors que nous consacrons nos vies entières à proclamer l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il y a des moments où nous rencontrons des difficultés pour notre chair. Et il y a aussi beaucoup de moments où nos cœurs sont lourds. Donc dans des cas extrêmes, il est possible même de penser: “je veux abandonner maintenant et vivre plus confortablement.” Cependant, peu importe combien c’est difficile, nous devons saisir que si nous suivons notre chair et quittons Dieu, nous périrons certainement.
Nos cœurs sont maintenant habités par le Saint Esprit. Donc, les désirs de la chair et ceux de l’Esprit s’opposent tout au long de notre vie. Nous devons gagner ce combat en croyant la Parole de Dieu. Quand nous renonçons ainsi aux désirs de notre chair un à un dans nos vies, nous marchons avec le Seigneur, et nous obtenons une nouvelle force du Seigneur pour vivre par la foi. Donc quand vous vous unissez complètement au Seigneur, Sa volonté devient la vôtre et ce qui est à Lui est à vous, et donc vous serez enrichi spirituellement au-delà de toute description. Si vous marchez avec le Seigneur, tout ce qui est à Lui est à vous. En même temps, ce qui est à vous appartient au Seigneur, et vous n’avez donc aucune hésitation pour servir le Seigneur avec tout ce que vous avez. C’est ainsi que vous menez une vie de prospérité par la foi, corps et esprit.
Alors que nous exerçons notre ministère pour le Seigneur, nous voyons parfois Satan provoquer des pensées charnelles en nous. Puisque nous sommes faibles, nos cœurs désirent souvent chercher l’intérêt de notre propre chair. Quand cela arrive, nous sommes mal à l’aise à la suite du Seigneur. Si votre cœur est troublé, vous devez réaliser que c’est parce que vous cherchez seulement vos propres intérêts charnels.
Certaines de nos églises sont petites, sans un grand nombre de saints. Donc les ministres de ces petites églises pourraient être sceptiques quant à leur potentiel, pensant: “comment une petite église comme la mienne peut-elle faire l’œuvre de Dieu?” Cependant, peu importe combien votre église peut être petite, si c’est là que les saints nés de nouveau se rassemblent, alors il y a beaucoup de travail à faire pour l’évangile. Avant tout, vous devez soutenir le ministère en diffusant l’évangile par vos prières, demandant à Dieu: “Seigneur, veuille sauver chaque âme de ce monde de tout péché.” Vous devriez aussi contribuer par des offrandes à la mission de l’évangile, même si c’est peu, pour suivre la volonté du Seigneur. Quand vous désirez réellement de tout cœur marcher avec le Seigneur et suivre l’Esprit, vous pourrez servir spirituellement même si votre église est petite, et à travers cette église, Dieu sauvera de nombreuses âmes.
Mes chers croyants, nous devons tous mener nos vies de foi en marchant avec le Seigneur. Même si nous avons tous une pensée étroite, égoïste, et avons de mauvais caractère dans nos cœurs, puisque le Seigneur nous a sauvés des péchés du monde par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et puisqu’Il nous a montré clairement Sa volonté de sauver tout le monde, nous devons renoncer à nos pensées charnelles et suivre la volonté du Seigneur. N’essayez pas d’établir votre propre justice devant Dieu. Plutôt, croyez en la justice de Dieu. Votre ancienne nature est déjà morte et vous avez été ramené à la vie en Jésus Christ. Vous n’existez plus sur cette terre tel que vous étiez auparavant. Notre ancien être est déjà mort à ce monde. Vous êtes une nouvelle créature maintenant. C’est seulement quand cette vérité est fermement établie dans nos cœurs que nous pouvons marcher avec le Seigneur et avoir beaucoup d’enfants.
Pour résumer, nous pouvons marcher avec le Seigneur seulement si nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Même si le fruit de la justice de Dieu n’est pas encore né de vous pour l’instant, vous devez toujours unir votre cœur à l’évangile de l’eau et de l’Esprit du Seigneur, fixer vos pensées sur Son Royaume, et prier pour l’œuvre de Dieu – c’est alors que vous marcherez avec le Seigneur par la foi.


Nous devons fortifier notre foi en croyant en la justice du Seigneur


Nous devons ignorer les envies de notre chair. Alors qu’il peut sembler que notre ancienne nature soit toujours en vie, nous sommes vraiment morts avec Christ depuis longtemps. L’apôtre Paul a déclaré: “ J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. ” (Galates 2:20). Nous avons déjà été crucifiés avec Christ. Etant donné le fait que nos péchés ont été transférés sur Jésus Christ par Son baptême, et qu’Il a été crucifié à mort pour cela, comment notre ancien être pourrait-il encore vivre? Nous croyons que notre Seigneur a accompli la justice de Dieu en venant sur la terre, étant baptisé, versant son sang, et ressuscitant d’entre les morts. Donc, si les justes vivent seulement pour eux-mêmes au lieu de vivre pour la justice de Dieu, ils deviendront inévitablement ennemis de Dieu rapidement. Cela tuera leur propre foi. Notre Seigneur a dit: “ Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’Esprit c’est la vie et la paix” (Romains 8:6). Nous devons réaliser que vivre pour la justice de Dieu c’est finalement vivre dans notre propre intérêt. C’est naturel pour le peuple de Dieu de vivre pour la justice du Seigneur. Puisque c’est à travers nous que le Seigneur établit Son Royaume et sauve chaque âme, nous devons Le suivre par la foi.
Mêmes les justes sont humains aussi, donc il n’y a pas de raison qu’ils n’aient pas aussi des désirs charnels. Cependant, si nous voulons vraiment marcher avec le Seigneur en nous confiant en Sa justice, nous ne pouvons pas vivre en cherchant seulement nos propres intérêts charnels. Pour croire en la justice du Seigneur et Le suivre, nous devons renoncer à notre propre justice. Notre Seigneur a dit: “  Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive. ” (Luc 9:23). Pour suivre la volonté du Seigneur, nous devons renoncer à notre propre justice chaque jour. Si nous ne renonçons pas à nos pensées charnelles chaque jour, il est difficile de servir la justice du Seigneur. Le fait de prendre cette résolution une seule fois ne signifie pas que nous puissions suivre la justice de Dieu tout le temps dans nos vies. Cela prend un peu de temps avant que nos pensées charnelles ne surgissent de nouveau, et c’est précisément pour cela que nous devons renoncer à nos pensées charnelles à chaque moment et chaque jour.
Pour suivre le Seigneur, ce dont nous avons besoin c’est une foi constante en la justice de Dieu. Ceux qui vivent maintenant pour les autres apportent de la prospérité pour eux-mêmes et les autres aussi. Quand nous visitons la maison des gens philanthropes, nous voyons souvent que leurs dépenses sont frugales. Pourquoi vivent-ils comme cela? C’est parce qu’ils veulent aider les autres. Ceux dont la vie marche avec le Seigneur ne cherchent pas seulement le confort de leur propre chair. Quand vous regardez ces gens qui ont consacré leur vie entière à la justice du Seigneur, trouvez-vous quelqu’un qui essaie de vivre pour lui-même? Alors que ces gens qui mènent une vie spirituelle prient beaucoup pour les âmes, ils prient peu pour leur propre bénéfice charnel. C’est parce qu’ils ne peuvent pas assez prier, même s’ils devaient prier seulement pour la diffusion de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
Parfois, quand je suis débordé par les insuffisances et les besoins de ma chair, je prie en demandant à Dieu de combler ces besoins, mais après avoir prié, je trouve que ma prière est mauvaise en un sens. Il y a des moments où quelque chose ne va pas avec nos prières, mais nous ne le réalisons pas. Le Saint Esprit dans nos cœurs nous parle alors en disant: “penses-tu que tu servirais mieux le Seigneur si ta chair prospérait? Loin de là, c’est quand tu as beaucoup de souffrance dans ta chair que tu fais mieux Mon œuvre.” La plupart des gens veulent que leur chair et leur esprit prospèrent tous deux. Cependant, le Seigneur a dit: “Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et toutes choses vous seront données par-dessus” (Matthieu 6:33). Donc, quelle que soit la prière que nous faisons, je crois que nous devons prier pour la volonté du Seigneur.
Bien sûr, je ne dis pas que vous ne devez jamais prier pour vous-même. Plutôt, mon sujet c’est que nous devrions d’abord chercher le Royaume de Dieu et Sa justice même dans nos prières. Dieu nous a promis que même si nous prions pour l’expansion de Son Royaume de justice, nous prospérerons aussi dans notre chair. En dépit de cela, nous méprisons souvent la promesse de Dieu, et prions plutôt pour la prospérité de notre chair et esprit, pensant que cela irait mieux s’il y a de la prospérité dans notre chair. C’est très mauvais devant Dieu.
Parfois, je pense aussi moi-même: “c’est si difficile le ministère.” Si nous essayons de plaire au Seigneur, son troupeau crie, mais si nous essayons de plaire à son troupeau, alors le Seigneur se met en colère. Peut-être que c’est pour cela que Dieu a donné au peuple d’Israël deux dirigeants, Moïse et Aaron. Aaron était le Souverain Sacrificateur qui se mettait du côté du peuple, faisant la médiation et la réconciliation avec Dieu. Par contre, Moïse était le porte-parole de Dieu, proclamant Sa Parole peu importe la façon dont les gens la recevaient et leur disant fermement: “Voici ce que Dieu Yahvé a dit.” Devant les commandements que Dieu donnait à Moïse, le peuple d’Israël tremblait de peur. Moïse était un dirigeant qui se tenait seulement du côté de Dieu, disant aux gens: “que vous ayez peur ou non, c’est ce que Dieu a dit.”
Quand un pasteur est au service, il doit parfois être Aaron, et d’autres fois Moïse. Cela demande un équilibre attentif; un pasteur ne peut pas être trop comme Aaron, ni trop comme Moïse. Alors qu’un ministre devrait avoir les qualités de ces deux dirigeants, il doit d’abord être un Moïse. Un pasteur doit d’abord se tenir du côté de Dieu, puis demander Sa miséricorde pour les gens. Un vrai ministre est quelqu’un qui a ces deux éléments. Mais le plus souvent, beaucoup de pasteurs essaient de servir dans l’ordre inverse. Alors qu’ils se mettent d’abord du côté des gens puis seulement du côté de Dieu quand ils prient, le Seigneur ne s’y plaît pas, leur cœur est mal à l’aise, et les gens sont finalement dans la ruine.
Nous devons avoir les deux éléments, mais parfois il est difficile de les équilibrer, donc nous sommes déviants. Néanmoins, nous devons d’abord devenir comme Moïse, puis servir le peuple avec un cœur tolérant comme Aaron. Alors le Seigneur ne nous fera pas de reproche. Puisque j’ai dit que vous devez servir comme Moïse, ne donnez pas des sermons incendiaires en grondant votre assemblée chaque jour, mais prêchez l’évangile de l’eau et de l’Esprit qui contient la miséricorde de Dieu. Il n’est pas facile de remplir votre rôle de parent spirituel.
Quand nous cherchons d’abord la justice de Dieu, nos âmes prospèrent et nos corps aussi, et nos frères et sœurs vont aussi prospérer. En d’autres termes, quand la volonté du Seigneur est accomplie premièrement, Il répand Sa grâce sur nous pour combler le reste de nos besoins aussi. Même si vous êtes insuffisant dans votre chair, si vous marchez avec le Seigneur en vous confiant en Sa justice, vous trouverez Sa grâce. Par contre, si vous cherchez seulement votre propre bénéfice, vous deviendrez un échec spirituel. Nous devons mener nos vies de foi en suivant la volonté du Seigneur. Cela signifie que nous devons chercher le bénéfice du Seigneur d’abord. Si toutes les églises et les ministres affiliés à notre Mission s’occupaient de leur propre église et ne prêchaient pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit comme il faut, alors ils dévieraient de la voie spirituelle qui suit le Seigneur, et leur relation avec Dieu serait endommagée. Cependant, il y a quand même une clé pour la prospérité du corps et de l’esprit: c’est de devenir une église qui diffuse l’évangile en croyant en la justice du Seigneur. C’est une église qui marche avec le Seigneur.
Si quelqu’un qui est né de nouveau se soucie seulement de son propre bénéfice, au lieu de se soucier de la diffusion dans le monde entier de l’évangile qui contient la justice de Dieu, alors c’est un scélérat. En particulier, si des pasteurs cherchent seulement leur propre désir charnel, alors ils deviennent des scélérats spirituels. Le Saint Esprit dans leur cœur leur fera réaliser cela.
Si nous voulons effectivement suivre la justice du Seigneur, nous travaillerons fidèlement peu importe où Il nous place. Ceux qui croient: “Dieu m’a placé là parce qu’Il a eu besoin de le faire” marchent réellement avec le Seigneur. Parfois, le Seigneur nous place dans une position exaltée, mais d’autres fois il nous place aussi dans une position abaissée; où qu’Il nous place, nous devons Lui être fidèle. Quoi que nous fassions, si nous le faisons pour l’évangile, alors nous faisons l’œuvre de Dieu. Juste parce qu’il n’y a pas beaucoup de frères et sœurs dans certaines églises de Dieu, les pasteurs ne prêchent-ils ou ne prient-ils pas? Non, ils prêchent et prient tous. La seule différence quand il y a beaucoup ou peu de frères et sœurs aux yeux du pasteur en poste c’est qu’il y ait beaucoup à gérer ou pas. Aucun pasteur qui sert l’évangile du Seigneur ne devrait servir pour ses propres désirs charnels.


C’est une belle vie que de marcher avec Dieu


Nos cœurs ont déjà été sanctifiés puisque nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Donc, nous ne devrions pas essayer de suivre le Seigneur en démontrant les actes de notre chair. Nous cherchons tous les intérêts du Seigneur et Sa volonté au milieu de nos insuffisances; aucun de nous ne suit le Seigneur parce qu’il serait parfait. En d’autres termes, même si nous sommes insuffisants, nous vivons par la force que le Seigneur nous a donnée. Et c’est la vie de marche avec Dieu. Cependant, nos cœurs désirent toujours calmement suivre le Seigneur en démontrant des actes de la chair. Si quelqu’un démontre ses actes, il voudra inévitablement s’exalter et mépriser les autres dont les actes ne sont pas aussi parfaits.
Le fait que nous soyons devenus serviteurs de Dieu n’a rien à voir avec nos propres mérites. Mais puisque nous ne sommes qu’humains, il est encore possible que nous pensions: “Dieu ne serait-Il pas davantage content si j’avais davantage de mérites?” Ces pensées viennent en nous quand nous nous permettons d’être liés par nos insuffisances. Cependant, la foi transcende toutes insuffisances et faiblesses. “Je suis déjà mort. Où que le Seigneur me place, je marcherai tout le temps avec Lui. Si seulement Il m’utilisait pour le bénéfice de l’évangile et ne me rejetait pas, je serais reconnaissant au-delà de toute parole.” Nous devons avoir ce genre de mentalité pour le reste de notre vie. J’ai un tel cœur. Si seulement le Seigneur veut m’utiliser, je suis si heureux d’être utilisé par Lui où qu’Il veuille me placer, que je doive tendre les mains pour travailler ou même lutter pour l’évangile.
Est-il écrit dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui: “les actes d’Hénoc étaient parfaits”? Non, nulle part dans la Bible il n’y a ce genre de récit. Hénoc a été approuvé aux yeux de Dieu précisément parce qu’il a marché avec le Seigneur par la foi. Marcher avec le Seigneur ne consiste pas à chercher notre propre intérêt, mais c’est chercher l’intérêt de l’Eglise. Et  c’est chercher le bénéfice de nos frères et sœurs, et des autres âmes. Toutes ces choses sont possibles seulement si vous ne suivez pas vos propres intérêts.
Si seulement nous marchions avec le Seigneur, notre Mission serait enrichie spirituellement au-delà de toute description. Notre Seigneur nous bénirait tellement que toutes les bénédictions que nous avons reçues jusqu’à présent seraient pâles en comparaison. Tout ce que le Seigneur possède sera sûrement à nous, si seulement nous marchons avec Lui. Pour les saints aussi, s’ils chérissent le Seigneur, leur cœur sera enrichi, leur foi grandira sainement, et leurs problèmes de la chair seront aussi résolus. Quiconque marche avec le Seigneur sera béni pour arriver à la maturité spirituelle et devenir un homme de foi. Ainsi, nous devons chercher le bénéfice du Seigneur. Et nous devons marcher avec Lui. Nous devons nous unir à l’Eglise et avoir des enfants spirituels. De plus, au lieu de donner naissance seulement à des enfants spirituels, nous devons les nourrir aussi. Tout comme la Bible dit que Dieu a créé l’homme et la femme et a dit: “ C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera  à sa femme, et ils deviendront une seule chair” (Genèse 2:24), Ses saints doivent s’unir à l’Eglise bâtie par Dieu et amener le salut aux autres âmes.
Et nous ne devons jamais laisser libre cours aux désirs qui émanent de notre chair. Lorsque nos propres désirs s’élèvent, nous devons ignorer ces désirs en mettant notre foi en la justice de Dieu. Puisque vous êtes en fait mort, il n’y a plus de raison pour que vous permettiez à de tels désirs charnels de prévaloir, et quand vous réalisez que vous êtes mort en Christ, vous pouvez pratiquer la justice par votre foi au Seigneur. Comment pourriez-vous suivre le Seigneur si votre ancienne nature vivait toujours? Mes chers croyants, vous devez tous réaliser que vous êtes déjà mort. Et vous devez le croire. Vous devez bâtir votre foi pour ne jamais vaciller, vous rappelant dans votre cœur chaque jour: “je suis déjà mort en Christ.” Nous devons croire cela de tout cœur, mais puisque nous l’oublions trop souvent, nous finissons par rechercher nos propres intérêts fréquemment. Le fait que quelqu’un cherche ses intérêts et dû à la pensée qu’il est toujours vivant. Mais nous sommes déjà morts. Le Seigneur nous a mis à mort parce qu’Il n’aurait pas pu régner sur nous s’Il avait épargné notre ancienne nature. Ne sait-Il pas que nous allions Le défier si notre ancienne nature vivait toujours? Notre Seigneur le savait depuis longtemps, et c’est pour cela qu’Il est mort à la Croix, Il n’est pas juste mort et ressuscité pour Lui-même, mais Il nous a aussi mis à mort et nous a ramenés à la vie.
En croyant en Jésus Christ, nous sommes déjà morts et ressuscités. C’est précisément pour cela que nous pouvons suivre le Seigneur; comment sinon pourrions-nous Le suivre, si notre ancienne nature vivait toujours? Si vous dites: “Non, je ne veux pas mourir. Je ne peux laisser mon ancienne nature mourir ainsi”, comment pourrez-vous suivre le Seigneur? C’est parce que votre ancienne nature est morte que vous pouvez suivre la volonté du Seigneur par la foi, Sa justice, Sa vie, et Sa puissance. Mes chers croyants, si votre ancienne nature n’est pas encore morte, alors vous ne pourrez pas faire l’œuvre de Dieu même, à la moindre atteinte à votre fierté. C’est pour cela que Dieu nous a crucifiés avec le Seigneur.
Malgré cela, alors que nous suivons le Seigneur, nous sentons souvent que notre ancienne nature vit encore. Cependant, si nous disons tout ce que nous voulons dire et faisons tout ce que nous voulons faire selon nos pensées charnelles, nous serons séparés à la fin du Seigneur et de Son Eglise. Mais pour ceux qui sont nés de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, vivre seul séparé du Seigneur est en soi une torture. Si vous vous examinez vous-même en suivant le Seigneur, vous verrez que c’est quand vous vous souciez de quoi manger et boire, et vous suivez vous-même, que votre cœur veut inévitablement suivre sa propre voie en dehors de l’Eglise. Quand cela arrive, vous êtes balayé par une vague énorme de pensées charnelles, au lieu de penser: “A qui devrais-je prêcher l’évangile?” En d’autres termes, vous serez piégé dans vos propres pensées, vous demandant: “Que puis-je faire pour gagner plus d’argent pour moi-même et aussi servir le Seigneur? Ne serait-ce pas bon si je servais l’évangile après que mes circonstances se soient un peu améliorées?” Vous serez alors séparé de l’Eglise à la fin et suivrez votre propre voie sans vous soucier de la volonté de Dieu. Si vous pensez: “je vais d’abord acheter un immeuble de quatre niveaux, louer chaque étage, et servir le Seigneur avec le loyer,” et poursuivez vos propres plans, après avoir travaillé dur durant toute votre vie, vous mourrez sans même un bâtiment d’un seul étage, perdant tout ce que vous avez maintenant même.


Pendant que nous vivons maintenant sur la terre, nous vivons avec Christ en croyant en Sa justice


Etant donné le fait que vous êtes mort par la puissance de Christ, y a-t-il besoin de penser: “je devrais au moins avoir tant et tant de richesse, et jouir de ce niveau de qualité de vie au minimum”? Mes chers croyants, si vous suivez seulement votre chair, vous ne pouvez pas servir la justice du Seigneur. Comment pourriez-vous marcher avec le Seigneur si vous voulez seulement vous occuper de vous-même, alors que cela rendra votre cœur mal à l’aise et tourmenté? Cela s’applique à votre relation avec vos frères et sœurs aussi. Si votre propre justice de la chair est encore vivante, vous ne pouvez pas servir la justice de Dieu. Nous devons vivre en croyant la Parole de Dieu, nous disant à nous-mêmes: “je suis mort avec Christ. La vie que je vis maintenant, je la vis en croyant que le Seigneur m’a donné une nouvelle vie.” L’apôtre Paul a dit: “je puis toutes choses par Christ qui me fortifie” (Philippiens 4:13). C’est le Seigneur qui nous donne la Parole, la foi, les moyens matériels, permet nos circonstances, et pourvoit à notre temps et notre force. Par celui qui nous fortifie et en croyant en Lui, nous pouvons servir l’évangile du Seigneur et marcher avec Lui. En bref, nous vivons en croyant en la justice de Dieu.
Il n’y a absolument pas besoin de nous inquiéter de la façon de vivre, de quoi manger et de quoi boire. Dieu ne nous ajoutera-t-Il pas tout, à nous qui voulons vivre pour Sa justice? Effectivement, le Seigneur a pourvu à nos besoins jusqu’à présent. Ne vous inquiétez pas de quoi manger et de quoi vous vêtir. Plutôt, réfléchissez à ce que Dieu veut que vous fassiez peu importe où Il vous a placé dans Son Eglise. Au lieu de blâmer Dieu de ne pas nous donner ce que nous voulons, nous devrions marcher avec le Seigneur par la foi, indépendamment de nos mérites ou démérites – c’est la vraie foi.
Hénoc a marché avec Dieu par la foi. Ce sont les gens de foi qui ont marché avec Dieu. Le passage des Ecritures d’aujourd’hui décrivent comment tous ceux qui appartiennent à la généalogie d’Adam ont donné naissance à des enfants tout au long de la durée de leur vie. Alors qu’il est aussi important que nous ayons des enfants dans la foi, il est encore plus important de marcher avec Dieu. En fait, Hénoc a  probablement eu moins d’enfants que les autres dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui. Tous les autres gens listés dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui ont eu des enfants et vécu pendant environ 800 ans, mais Hénoc a eu Methushélah à 65 ans, et il a marché avec le Seigneur et eu davantage d’enfants  pendant seulement 300 ans. Etant donné cela, il n’a probablement pas eu beaucoup d’enfants en comparaison des  autres. Cependant, Hénoc a marché avec Dieu pendant 300 ans  après avoir eu Methushélah à 65 ans. Enosch a eu des enfants plus tôt que les autres. Et Dieu l’a enlevé plus tôt aussi. Même si la vie d’Hénoc était courte, il a marché avec Dieu. Dieu prend plaisir à ce que vous marchiez avec Lui par la foi.
En ce qui concerne notre ministère sur la terre de protéger et nourrir les gens, il est absolument crucial de marcher avec le Seigneur. Mes chers croyants, nous devons marcher avec le Seigneur dans nos vies de foi. Toutes les églises affiliées à notre Mission en Corée doivent tout faire en croyant en la justice de Dieu. Peu importe ce que les autres pourraient nous dire, nous devons réaliser ce que cela signifie de marcher avec le Seigneur en croyant en la justice de Dieu, et nous devons vivre par la foi.
Mes chers croyants, si nous sommes incapables de croire en la justice de Dieu et de vivre par la foi, alors nous ne marchons pas avec le Seigneur, mais vivons selon notre propre insistance bornée. Un ministre qui n’a pas foi en la justice de Dieu fait face à une situation dangereuse spirituellement. Si quelqu’un quitte la foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il construira instantanément une ville méchante par lui-même. Peu importe la condition de votre ministère, il est juste de marcher avec le Seigneur en croyant en Son évangile de justice. Allez-vous marcher avec Dieu en vous confiant en Sa justice, ou allez-vous seulement satisfaire vos envies charnelles et donner naissance à des enfants dans la chair seulement? C’est là que se détermine le succès ou l’échec de votre ministère. Que la vie de nos ministres soit spirituelle ou non se détermine aussi par là. Même si nous sommes insuffisants individuellement, nous devons marcher avec le Seigneur et vivre selon Sa volonté par la foi. Toutes les insuffisances de notre chair et de notre foi seront résolues par le Seigneur, et nous n’aurons aucun problème du tout.
Quelqu’un qui marche avec le Seigneur sera utilisé de façon encore plus importante au fil du chemin. Par contre, quelqu’un qui, bien qu’il soit compétent dans son ministère individuel, ne marche pas avec le Seigneur, ne renonce pas à lui-même, et construit plutôt sa propre ville dans la chair, finira par choisir la vie charnelle. En d’autres termes, il est absolument indispensable de marcher avec le Seigneur dans nos vies en croyant en la justice de Dieu. Ce n’est pas ma seule opinion, mais c’est la Parole de Dieu même.
Qu’est-ce que le Seigneur attend de nous, qui demeurons maintenant dans l’Eglise de Dieu? Il veut que nous marchions avec les serviteurs de Dieu et les frères et sœurs qui sont venus à l’évangile de Vérité. En d’autres termes, Dieu veut travailler avec nous qui croyons en Sa justice, et à travers nous, Il veut aussi accomplir Son grand plan et Sa volonté. C’est ce que Dieu désire réellement de notre part. Par-dessus tout, le Seigneur attache du prix à la foi en la justice de Dieu. Réalisez-vous cela maintenant? Autrement dit, notre Seigneur entend les gens de foi qui disent: “Seigneur, même si ma chair est insuffisante, je marcherai avec Toi en croyant en Ta justice. Je Te suivrai jusqu’à la fin, Seigneur.”
Parmi nos frères et sœurs, il y a ceux qui marchent avec le Seigneur par leur foi en la justice de Dieu. Même si ces saints sont insuffisants dans leur chair, ils ne quitteront jamais l’Eglise de Dieu. Peu importe combien leur amour propre est blessé, ils ne quittent pas l’église de Dieu mais s’attachent à l’Eglise dans un esprit à la vie à la mort. Ces gens prient comme suit, afin de ne pas déchoir de la foi en la justice de notre Dieu: “Seigneur, ne laisse pas ma foi périr. Bénis-moi dans Ton Eglise.” Ils prient comme cela du fond de leur cœur, et ce sont ces gens-là qui marchent avec le Seigneur.
Par contre, ceux qui insistent sur leur propre justice ne peuvent pas marcher avec le Seigneur. Ces gens fréquentent l’Eglise de Dieu quand cela leur convient, mais tombent en tentation quand l’Eglise ne correspond pas à leur envie. Quand il leur semble que les serviteurs de Dieu ont des défauts, ils quittent l’Eglise en disant: “Pourquoi un homme estimé comme moi devrait-il être traité comme ceci par de tels gens? Je préfère quitter ce genre d’église et aller dans une autre église qui me convienne.” Ces gens ne marchent pas avec le Seigneur. Mes chers croyants, n’est-ce pas quand vous marchez avec le Seigneur même au milieu de vos difficultés que vous marchez réellement avec Christ? Si vous marchez avec le Seigneur seulement tant que votre chair n’a pas de difficulté, marchez-vous réellement avec le Seigneur? Même quand vous vous sentez vraiment indigne et plein de fautes, et que des situations extrêmement difficiles rendent même votre vie de foi dure, si vous marchez avec le Seigneur en vous confiant en la justice de Dieu, vous marchez réellement avec le Seigneur. “Seigneur, je suis heureux indépendamment de ce que tu fais. Si tu me dis de faire ceci, je le ferai, et si tu me dis de faire cela, je le ferai aussi. Peu importe ce qui m’arrive, je te suivrai selon la direction de l’Eglise de Dieu.” Quand nous décidons nos cœurs résolument comme cela pour marcher avec Dieu, Il répandra Sa grâce sur nous.
Mes chers ministres, alors que nous suivons la direction de l’Eglise de Dieu, il est fort probable que les frères et sœurs de certaines églises individuelles soient tentés et quittent l’église. Il est possible que les gens indécis, comme des renards, s’infiltrent parmi les saints pour blâmer l’Eglise de Dieu à la première occasion et défendent leurs propres pensées charnelles. Ils essaieront de plonger l’Eglise de Dieu dans la confusion complète, et de saisir l’occasion d’attirer quelques saints avec eux pour construire une autre église, mais à la fin, c’est même mieux qu’ils partent.
Cependant, même dans de telles circonstances, ceux qui croient en la justice de Dieu disent clairement: “Seigneur, je Te suivrai par la foi. Je marcherai avec Toi. Même si quelqu’un d’autre part et que je reste seul, je prêcherai toujours l’évangile de l’eau et de l’Esprit et Te servirai, Seigneur. Je le ferai même si je suis insuffisant.” Ces gens se tiennent sur leur foi stable et marchent avec le Seigneur en tenant la main de leurs dirigeants. Même s’il ne restait que deux personnes dans l’Eglise, il convient que vous marchiez avec le Seigneur dans votre vie. C’est un ministère correct, et ces saints-là sont les saints bien-aimés de Dieu.
Que nos circonstances soient bonnes ou mauvaises, nous devons toujours marcher avec le Seigneur. Ce que ceux qui ne sont pas nés de nouveau désirent est inévitablement différent de ce que l’Eglise de Dieu aspire à accomplir. Et quiconque dans l’Eglise ne se soumet pas à cette volonté, mais poursuit au contraire sa propre volonté, tombera en tentation face à des circonstances défavorables. Dans des temps comme cela, vous devez confirmer de nouveau et réaliser que vous êtes mort avec Christ, et marcher avec le Seigneur. C’est la volonté de Dieu que nous marchions toujours avec le Seigneur, que nous nous trouvions dans une mauvaise situation ou pas. C’est la plus grande volonté de Dieu pour nous. Même si nous avons des manques, nous ne devons jamais quitter Dieu, mais plutôt nous appuyer sur Lui et venir vers Lui pour demander Sa grâce. Dieu cherche de tels serviteurs et des saints qui ne le quittent pas mais qui marchent avec le Seigneur quelles que soient les difficultés qui leur arrivent. Ces gens sont appelés serviteurs de Dieu.
Mes chers saints, marchons tous avec le Seigneur. Marchons tous avec notre Seigneur jusqu’à ce qu’Il nous enlève pour le voir face à face. Quand ce jour viendra, nous ne serons plus dans ce monde. Peu importe ce qui nous arrive, vivons nos vies selon le plaisir du Seigneur, et allons vers Lui quand Il reviendra. Même si nous avons des obstacles dans notre travail, et même si nous ne portons pas beaucoup de fruits, unissons toujours nos cœurs au Seigneur et marchons avec Lui. Même si nos actes ont des manques, marchons avec le Seigneur dans nos vies. Même si nous devions devenir riches, continuons toujours à marcher avec le Seigneur. Marchons tous avec le Seigneur jusqu’à ce que nous Le voyions face à face. C’est la disposition vraiment correcte. C’est mon désir le plus sincère de vivre comme cela. Et c’est aussi mon désir le plus sincère que vous viviez comme cela aussi. Ceux qui ne marchent pas avec le Seigneur vont tous Le quitter à la fin. Alors que l’apôtre Paul marchait avec le Seigneur jusqu’à la fin, beaucoup de ses collègues ont quitté le Seigneur en cours de route (2 Timothée 4:10). Ceux qui marchent avec le Seigneur font toujours un même corps avec le Seigneur, dans la richesse ou la pauvreté.
Par hasard, pensez-vous que vous ne seriez pas capable de marcher avec le Seigneur à cause de vos insuffisances? Le Seigneur sait trop bien que vous êtes insuffisant. Au lieu de tomber dans le désespoir, décidez-vous à suivre le Seigneur, disant: “Bien que je sois insuffisant, je m’unirai au Seigneur et Le suivrai jusqu’à la fin.” Ainsi, ce sont ces gens de foi qui marchent avec le Seigneur qui sont vraiment les ouvriers de Dieu et Ses saints bien-aimés. Si nous avons effectivement été sauvés de nos péchés et sommes venus dans l’Eglise de Dieu par la foi, et si Dieu a effectivement répandu une telle grâce sur nous, alors nous devrions mener une vie mature dans la foi en marchant avec le Seigneur. Maintenant, plutôt que de seulement parler de la façon dont vous avez été sauvé de vos péchés, et de la façon dont certaines âmes ont obtenu le salut à travers vous, vous devriez mettre de côté votre fixation étroite sur votre propre assemblée et votre propre église, et marcher vers le grand but de chercher les choses du Seigneur, Sa volonté, et Son œuvre, et marcher avec Lui. Renonçons donc à nous-mêmes, et menons une vie de foi mature en marchant avec le Seigneur.
Alors que nous servons le Seigneur, il y a des moments où certaines personnes nous ignorent. Cependant, s’ils nous ignorent sans raison, le Seigneur les ignorera certainement aussi, et il n’y a donc pas de raison pour que cela nous embête. Donc, peu importe que des insultes nous soient adressées, nous devons avoir la foi pour marcher avec le Seigneur en croyant en la justice de Dieu. Si nous sommes persécutés pour la foi en la justice du Seigneur, c’est une joie pour nous, et si l’on nous méprise pour la foi en Sa justice, alors nous sommes encore plus réjouis dans le Seigneur. Si, par contre, nous mettons de côté la justice du Seigneur pour chercher notre propre gloire, c’est en soi une honte.
Voici ce que je veux toujours dire à mes chers ministres: “Quiconque croit en l’évangile de l’eau et de l’Esprit doit vivre selon la justice de Dieu, au lieu des désirs de sa propre chair.” C’est parce que ceux qui sont nés de nouveau ne vivent pas selon leurs désirs charnels, mais ils peuvent mener une vie spirituelle seulement en croyant en la justice de Dieu. Si le juste essaie d’exalter la justice de sa propre chair au lieu de louer la justice de Dieu, Dieu le reprendra. Si une personne juste essaie d’assurer la survie de sa propre chair et de s’exalter elle-même, c’est parce qu’elle ne croit pas la Parole de Dieu, et le Seigneur dit que cette incrédulité est un péché. C’est parce que vous n’avez pas la foi que vous finissez par quitter le Seigneur, tomber dans des faiblesses, et succomber à la tentation. Ces choses n’arriveront jamais si vous croyez réellement au Seigneur. Quand vous suivez le Seigneur par la foi, vous pouvez être méprisé par certaines personnes, mais vous devez avoir confiance dans le fait que le Seigneur s’occupera de ces gens de façon appropriée, et au lieu de tomber dans la tentation, vous devez marcher avec le Seigneur en vous confiant en la justice de Dieu.
A moins que nous ne nous confiions dans la justice du Seigneur, nous tomberons certainement dans la tentation, et donc il est absolument indispensable de chercher la volonté du Seigneur premièrement et de Le suivre en mettant notre foi en Sa justice. Je vous exhorte tous à réaliser que c’est un signe de foi mature que de marcher avec le Seigneur, et mener une telle vie de foi en croyant en la justice de Dieu.