Sermons

Sujet 18: Genèse

[PARTIE 5-5] Croyant en la justice de Dieu, nous devons fréquemment offrir le sacrifice de la foi (Genèse 5:1-32)

Croyant en la justice de Dieu, nous devons fréquemment offrir le sacrifice de la foi 
(Genèse 5:1-32)
“Voici le livre de la postérité d’Adam. Lorsque Dieu créa l’homme, il le fit à la ressemblance de Dieu. Il créa l’homme et la femme, il les bénit, et il les appela du nom d’homme, lorsqu’ils furent créés. Adam, âgé de cent trente ans, engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et il lui donna le nom de Seth. Les jours d’Adam, après la naissance de Seth, furent de huit cents ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours qu’Adam vécut furent de neuf cent trente ans ; puis il mourut. Seth, âgé de cent cinq ans, engendra Énosch. Seth vécut, après la naissance d’Énosch, huit cent sept ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Seth furent de neuf cent douze ans ; puis il mourut. Énosch, âgé de quatre-vingt-dix ans, engendra Kénan. Énosch vécut, après la naissance de Kénan, huit cent quinze ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours d’Énosch furent de neuf cent cinq ans ; puis il mourut. Kénan, âgé de soixante-dix ans, engendra Mahalaleel. Kénan vécut, après la naissance de Mahalaleel, huit cent quarante ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Kénan furent de neuf cent dix ans ; puis il mourut. Mahalaleel, âgé de soixante-cinq ans, engendra Jéred. Mahalaleel vécut, après la naissance de Jéred, huit cent trente ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Mahalaleel furent de huit cent quatre-vingt-quinze ans ; puis il mourut. Jéred, âgé de cent soixante-deux ans, engendra Hénoc. Jéred vécut, après la naissance d’Hénoc, huit cents ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Jéred furent de neuf cent soixante-deux ans ; puis il mourut. Hénoc, âgé de soixante-cinq ans, engendra Metuschélah. Hénoc, après la naissance de Metuschélah, marcha avec Dieu trois cents ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours d’Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans. Hénoc marcha avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. Metuschélah, âgé de cent quatre-vingt-sept ans, engendra Lémec.  Metuschélah vécut, après la naissance de Lémec, sept cent quatre-vingt deux ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Metuschélah furent de neuf cent soixante-neuf ans ; puis il mourut. Lémec, âgé de cent quatre-vingt-deux ans, engendra un fils. Il lui donna le nom de Noé, en disant : Celui-ci nous consolera de nos fatigues et du travail pénible de nos mains, provenant de cette terre que l’Éternel a maudite. Lémec vécut, après la naissance de Noé, cinq cent quatre-vingt-quinze ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours de Lémec furent de sept cent soixante-dix sept ans ; puis il mourut. Noé, âgé de cinq cents ans, engendra Sem, Cham et Japhet”
 

Le passage des Ecritures d’aujourd’hui de Genèse chapitre cinq présente la généalogie d’Adam, et là, on mentionne à répétition combien de temps un certain homme de foi a vécu et quand il est mort. Le mot “vivre” est “chayah” en hébreu, et en dehors de sa simple signification, ce mot est utilisé de façon diverse pour différents sens, comme “avoir la vie, rester vivant, survivre, vivre prospère, vivre toujours, être vivifié, être en vie, être ramené à la vie ou à la santé.”
La généalogie d’Adam est la généalogie des justes. En d’autres termes, quand Dieu a créé l’humanité, Il l’a créée pour établir une lignée de justes. Donc, quand la Bible dit que nos ancêtres dans la foi ont vécu tant et tant d’années puis sont morts, cela signifie qu’ils sont repartis vers Dieu après avoir transmis leur foi à de nombreuses âmes. Autrement dit, ils sont allés vers Dieu après avoir restauré l’âme des gens et les avoir ramenés à la vie. Puisque cette parole n’a pas été utilisée pour dire que les gens sont nés dans ce monde juste pour manger puis mourir après avoir travaillé pour leur propre chair, le mot hébreu “chayah” ne devrait pas être utilisé pour les gens charnels.
Adam est un homme qui a trouvé la grâce du salut de Dieu. Il est le tout premier père de la généalogie de la foi. De toute la race humaine entière, Adam est l’homme qui a reçu la grâce du salut de Dieu pour la première fois. Qu’a-t-il alors fait pendant sa vie de 930 ans? En tant que quelqu’un qui a revêtu la grâce du salut en croyant en Dieu, il a passé sa vie à enseigner sa foi à ses enfants. En d’autres termes, il est allé vers Dieu après avoir pratiqué sa prêtrise fidèlement. Donc, à travers la lignée d’Adam, Dieu s’est assuré que la vraie foi continue d’être transmise dans ce monde. La foi d’Adam, le premier homme de foi, a été transmise à Seth, puis à Enosch, Kénan, Mahalaleël, Jared, Hénoc, Methuselah, Lémec, et Noé, jusqu’à nous être transmise à nous.
Excepté Hénoc, tous ces ancêtres de la foi ont vécu plus de 900 ans en moyenne. Le fait qu’ils aient engendré des enfants pendant une moyenne de 800 ans après avoir eu leur premier fils puis soient allés vers le Seigneur signifie qu’ils ont travaillé comme sacrificateurs pendant longtemps. Parmi eux, c’est Hénoc qui a vécu la période la plus courte. Bien qu’il ait vécu sur la terre seulement 365 ans, c’est un homme qui marchait avec Dieu en croyant en Sa justice. Sa foi plaisait tellement à Dieu qu’il ne l’a pas laissé sur la terre mais l’a enlevé pour être avec Lui. Donc Hénoc est devenu le premier homme qui est allé vers Dieu sans expérimenter la souffrance de la mort. Aussi, Noé est le représentant parmi les ancêtres dans la foi qui a amené une grande foi jusqu’à nous. Quand Dieu a détruit ce monde, Il a levé Noé comme Son sacrificateur.
Alors, quels sont les devoirs d’un sacrificateur? En amenant les péchés des autres devant Dieu et en faisant des sacrifices d’expiation pour eux, le sacrificateur travaillait à leur permettre de recevoir la rémission des péchés. En d’autres termes, les sacrificateurs de l’Ancien Testament étaient ceux qui faisaient les offrandes et les sacrifices pour l’âme des gens et leur salut du péché, et cela leur donnait la possibilité de marcher avec le Dieu saint.


Ce monde se remplit maintenant de l’évangile de l’eau et de l’Esprit


Le premier monde a été jugé et détruit par l’eau aux jours de l’inondation de Noé. La Bible dit que cette eau préfigurait le baptême de Jésus: “qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire huit, furent sauvées à travers l’eau. Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ,”   (1 Pierre 3:20-21). En venant sur cette terre, étant baptisé par Jean Baptiste, versant Son sang à mort à la Croix, et ressuscitant d’entre les morts, le Seigneur a amené le vrai salut à tous ceux qui croient en cette Vérité dans le second monde. Donc, nous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit avons aussi été sauvés de tous nos péchés et sommes devenus enfants de Dieu.
L’espérance de vie moyenne pour vous et moi n’est pas plus de 70 à 80 ans. Malgré cela, en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous sommes nés de nouveau par la foi tout comme nos ancêtres dans la foi, et nous désirons engendrer des enfants de Dieu jusqu’à ce que nous allions vers le Seigneur. Nous servons maintenant comme vrais sacrificateurs devant Dieu, et nous continuerons de Lui offrir le sacrifice de justice. Nos ancêtres spirituels ont hérité la vraie foi d’Adam le premier homme de foi et cette foi nous a été transmise par Noé et Abraham. Maintenant que nous avons hérité cette vraie foi pour rejoindre cette généalogie en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons réfléchir ici pour voir si nous diffusons effectivement cette foi fidèlement en tant que sacrificateurs de justice servant devant Dieu.
Comment la vraie foi se transmet-elle? Puisque la vraie foi est celle qui est placée dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit, tout ce que nous devons faire c’est croire cet évangile de Vérité et le prêcher exactement tel qu’il est. Pour expier tous les péchés de l’humanité, Jésus a porté les péchés de ce monde en étant baptisé par Jean Baptiste, et Il a offert le sacrifice parfait du salut en étant condamné pour ces péchés. Il a ensuite donné la rémission des péchés à ceux qui croient en Son sacrifice éternel d’expiation, et Il leur a aussi confié sa prêtrise.
Donc, ceux qui n’ont pas encore reçu la rémission des péchés doivent d’abord confesser leurs péchés à Dieu, croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par le Seigneur, et ainsi atteindre la rédemption des péchés. Si vous voulez devenir une personne juste, alors vous devez faire la confession suivante à Dieu: “Seigneur, j’ai commis tel et tel péché devant toi. Né dans l’iniquité, je ne peux que commettre des péchés toute ma vie pour finir en enfer. Seigneur, ai miséricorde, et sauve-moi de tous mes péchés.” Après cela, vous devez croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Dieu dans votre cœur, et recevoir ainsi la rémission de vos péchés. Vous serez alors en mesure de devenir un sacrificateur spirituel devant Dieu, car vous croirez désormais en la justice de l’évangile de l’eau et de l’Esprit.
C’est par notre foi en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que nous sommes devenus sacrificateurs de la foi. Ceux qui sont nés de nouveau premièrement doivent d’abord remplir leur devoir de sacrificateur fidèlement devant Dieu pour les pécheurs de ce monde. Les sacrificateurs doivent prier Dieu pour la cause des pécheurs et confesser les iniquités de ces pécheurs devant Dieu à leur place, Lui demander d’accepter leur âme, et prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour eux. Ce sont ceux qui font de telles œuvres que Dieu approuve comme ses vrais sacrificateurs.
Ceux qui croient maintenant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit comme la Vérité réelle du salut ne doivent jamais oublier qu’ils sont devenus des sacrificateurs devant Dieu par la foi. Ces sacrificateurs fidèles doivent diligemment remplir leur prêtrise qui leur a été confiée jusqu’au jour où le Seigneur reviendra sur la terre. Quiconque est né de nouveau doit remplir fidèlement ses devoirs de sacrificateur en croyant en la justice de Dieu accomplie par l’eau et le sang de Jésus. C’est parce que nous devons tous remplir nos devoirs de sacrificateur en nous confiant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit jusqu’au jour où nous retournerons vers Dieu.
A partir de maintenant, rappelez-vous que vous et moi sommes devenus de vrais sacrificateurs de la foi spirituellement. Du moment que nous avons cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et sommes ainsi nés de nouveau de notre état pécheur, nous nous sommes vus assigner la prêtrise par Dieu tout comme nos ancêtres dans la foi. Ces ancêtres de la foi listés dans la “généalogie d’Adam” en Genèse chapitre cinq ont vécu très, très longtemps en remplissant leur devoir de sacrificateur avant d’aller vers Dieu. De même, en vivant dans ce temps du Nouveau Testament, nous devons croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, remplir diligemment notre prêtrise par cette foi, puis retourner vers Dieu. Réalisant que nous sommes maintenant sacrificateurs devant Dieu, nous devons fidèlement accomplir nos devoirs de sacrificateurs dans nos vies.


Quels sont alors les devoirs spécifiques des sacrificateurs de justice?


Observant nos vies de foi, examinons maintenant plus spécifiquement ce que sont nos devoirs de sacrificateurs.
D’abord, alors que la porte de la proclamation de l’évangile est toujours ouverte, nous devons prier pour les âmes qui n’ont pas encore été sauvées. “Seigneur, sauve du péché toutes ces âmes qui sont encore enfermées dans la prison du péché.” C’est un devoir que nous devons remplir comme sacrificateurs. Que les justes prient Dieu pour les pécheurs est l’un des devoirs des sacrificateurs d’aujourd’hui. Pour un exemple plus concret, nous devrions prier pour les âmes qui suivent les cours sur l’évangile pendant le camp de formation de disciples, et cela revient réellement à remplir un devoir de sacrificateur. Nous devons prier pour eux comme suit: “Seigneur, sauve ceux qui suivent le cours sur l’évangile pendant ce camp de formation de disciples. Ils ont effectivement péché devant Toi en enfreignant Ta loi, et ils ont péché pour ne pas avoir cru en Toi. Et ils ont aussi péché en commettant l’idolâtrie devant Toi. Mais Seigneur, fais-leur miséricorde, et fais-les croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit par Ta grâce.”
Ainsi, nous devons prier Dieu pour ceux qui ne sont pas encore nés de nouveau, à leur place. Nous devons prier pour eux comme s’ils priaient eux-mêmes directement Dieu, et nous devons leur prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit. C’est ce que doivent faire des sacrificateurs. Nous devons fixer nos pensées comme des sacrificateurs, confesser leurs péchés devant Dieu à leur place, et prier sincèrement pour qu’ils soient sauvés.
Deuxièmement, croyant en la Vérité que Jésus a effacé les péchés des gens par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous devons leur prêcher cet évangile. Nous devons croire que Dieu a aussi expié leurs péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et nous devons aller vers eux et leur faire savoir cette Vérité. C’est ainsi que nous faisons notre travail de sacrificateurs. En croyant en la justice de Dieu, nous sommes devenus Ses sacrificateurs, et je crois que nous devons remplir le devoir de cette prêtrise. Par-dessus tout, nous devons reconnaître notre propre identité de sacrificateurs de Dieu.
Si vous êtes au clair sur votre identité de sacrificateur, et si vous remplissez votre prêtrise, vous pouvez alors supporter les fautes des autres. Dans le Notre Père, il est dit:
“Pardonne-nous nos offenses,
Comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous induis pas en tentation,
Mais délivre-nous du malin.” Même pour nous les justes, il n’est pas toujours facile de supporter quand quelqu’un nous fait quelque chose de mal et blesse notre cœur. Même si nous savons très bien dans nos pensées que nous devons pardonner ceux qui nous blessent, dans nos cœurs, il est presque impossible de réellement faire cela. Pourquoi un tel phénomène se répète-t-il toujours? C’est parce que bien que nous pardonnions les autres comme le Seigneur nous a dit de pardonner, nous ne faisons pas les sacrifices de justice pour eux plus concrètement.
Les justes doivent faire le sacrifice de justice à la place des autres. Quand quelqu’un nous tourmente et nous blesse, nous devons nous rappeler que Dieu a déjà effacé les péchés de cette personne aussi. Si nous le faisons, nous pouvons alors pardonner toutes les fautes et les péchés que les autres commettent contre nous. C’est parce que tous les péchés de chaque être humain ont déjà été résolus dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Quand nous faisons le sacrifice de la foi pour ceux qui nous blessent, la haine de nos cœurs contre eux et les blessures sont guéries. En faisant le sacrifice de justice à Dieu, nos cœurs blessés sont guéris en un rien de temps. Puisque le problème du péché de tout le monde a été résolu par la justice de Dieu qui se trouve dans l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné, c’est en cette justice de Dieu que se trouve le vrai amour.
Auparavant, quand nous ne connaissions pas l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous ne pouvions que nous haïr les uns les autres à cause de nos péchés, mais maintenant, dans cette Vérité de l’évangile, nous pouvons nous aimer pleinement et supporter les erreurs les uns des autres. C’est pour cela que nous amenons les péchés des gens au Seigneur, confessons leurs péchés à leur place, faisons le sacrifice de la foi par l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et remplissons ainsi notre devoir de vrai sacrificateur. Nous le faisons parce qu’en croyant que le Seigneur a expié les péchés de tout le monde par l’eau et le sang, nous pouvons confirmer que les péchés des autres ont aussi été réglés. C’est ainsi que notre haine ou dédain pour ceux qui ont péché contre nous est effacé. Donc, c’est une offrande merveilleuse de faire le sacrifice de justice pour les autres par la foi. Et c’est un sacrifice que quiconque est devenu sacrificateur doit connaître et accomplir. A travers cela, nous pouvons nous-mêmes supporter les autres gens, leur faire face sans aucune réserve et ainsi demeurer dans la vraie lumière de la Parole.
De plus, nous devons aussi offrir le sacrifice de la foi pour nos propres péchés, croyant la Vérité. Alors nous pouvons aussi supporter nous-mêmes nos propres faiblesses, car le salut que le Seigneur nous a apporté en venant sur la terre, étant baptisé, et mourant à la Croix est maintenant dans nos cœurs. Quand vous offrez le sacrifice de la foi, la condamnation de votre cœur et les reproches que vous vous faites pour vos erreurs ou vos faiblesses disparaîtront vraiment. Donc un sacrificateur doit faire le sacrifice de la foi pour lui-même, pour ses frères et sœurs, pour chaque âme qui n’a pas reçu encore la rémission des péchés, et pour toutes les nations du monde. C’est pour cela que ceux qui sont devenus sacrificateurs en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sont des gens énormément bénis.
Il y a beaucoup de gens dans ce monde qui sont compulsifs obsessionnels ou qui souffrent d’autres maladies mentales comme la dépression, et ces gens sont tourmentés précisément parce qu’ils ne peuvent pas se supporter eux-mêmes. Donc ils s’abusent eux-mêmes, et, dans certains cas extrêmes, se tuent eux-mêmes. Même pour ceux qui ont reçu la rémission des péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, il est encore possible qu’ils soient liés par leurs propres péchés. Dans des moments comme cela, s’ils ne font pas le sacrifice de la foi en se confiant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit pour affirmer le fait que ces péchés ont déjà été remis, ils pourraient s’abuser eux-mêmes et tomber dans une profonde dépression. Il est plus que possible que de telles choses arrivent même aux justes.
Donc, les sacrificateurs doivent aussi faire le sacrifice de la foi chaque jour pour eux-mêmes et confirmer leur foi. C’est notre devoir basique d’offrir le sacrifice de justice pour nos frères et sœurs, et d’offrir le sacrifice du salut par la foi pour tous ceux qui n’ont pas encore reçu la rémission des péchés. Aussi, nous ne devons jamais oublier d’offrir des sacrifices pour nous-mêmes.
Il est écrit dans la Bible que Job a d’abord fait un sacrifice pour lui-même, puis il a sacrifié des holocaustes pour chacun de ses enfants. Les gens de foi de l’Ancien Testament, comme Noé, Abraham, Jacob, et Samuel, offraient fréquemment des sacrifices à Dieu avec leur foi invariable en Sa justice. Ceux qui offrent le sacrifice de foi à Dieu sont restaurés pour être en communion avec Lui, et donc, ils sont aussi fortifiés spirituellement pour vivre dans la lumière.
En faisant le sacrifice de justice, nous pouvons aussi venir dans la présence de Dieu à tout moment. Alors que nous les justes menons nos vies dans ce monde, il y a des temps où nous trouvons que nos cœurs sont assombris pour différentes raisons, incapables d’aller vers Dieu. Cependant, même quand nos cœurs sont confus et sombres comme cela, si nous offrons le sacrifice de la foi en nous confiant en la justice de Dieu, nos cœurs brilleront d’un seul coup. Comme cela, le fait même que nous, en tant que sacrificateurs, puissions maintenant offrir le sacrifice de justice à Dieu est une joie immense, un privilège merveilleux, et une bénédiction énorme. Peu importe combien nos problèmes peuvent être durs et difficiles, et peu importe combien nous ou les autres ont pu pécher par faiblesse, nous devons faire le sacrifice de la justice de Dieu chaque jour. Si nous les sacrificateurs apportons les péchés devant Dieu et les confessons concrètement pour nous-mêmes et pour les autres aussi, et faisons les sacrifices de la foi en croyant que Jésus Christ a résolu tous ces péchés, alors notre relation spirituelle avec Dieu sera restaurée, et notre relation étrangère à nos frères et sœurs sera aussi restaurée.
Quand un sacrificateur qui croit en la justice de Dieu offre un sacrifice, il doit y avoir une offrande. Cette offrande de justice c’est Jésus Christ, l’Agneau de Dieu. Venant sur la terre comme l’offrande de sacrifice pour toute l’humanité, Jésus a donné l’offrande éternelle d’expiation par le baptême qu’Il a reçu de Jean Baptiste et le sang versé à la Croix. Nous devons croire que Jésus a accompli la justice de Dieu en venant sur la terre, étant baptisé par Jean Baptiste, versant Son sang à mort, et ressuscitant d’entre les morts. 
Pour offrir le sacrifice de justice à Dieu, nous devons d’abord réaliser nos propres péchés. Nous devons reconnaître que si nous avons du péché, nous serons jetés en enfer et punis. Aussi, pour transférer complètement nos péchés sur la tête de l’offrande sacrificielle, nous devons poser nos mains de la foi sur la tête de l’offrande, et ensuite tuer cette offrande. Nous devons alors mettre le sang expiatoire de l’offrande sur la table de notre conscience et sur les livres du jugement, tout comme le sang de l’animal sacrificiel dans l’Ancien Testament était mis sur les cornes de l’autel des holocaustes et le reste était versé, puis brûler l’offrande. En d’autres termes, tout comme les sacrificateurs de l’Ancien Testament offraient toujours des sacrifices selon le système sacrificiel, ceux d’entre nous qui sont devenus justes en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit doivent aussi vivre en offrant de tels sacrifices.
Même si nous essayons de vivre par la foi devant Dieu, alors que nous menons nos vies, la poussière du péché s’empile dans nos cœurs en un rien de temps. Alors quand nous essayons de venir vers Dieu, parfois nous sommes mal à l’aise dans notre conscience. Dans des moments comme cela, nous devons amener nos fautes à Dieu, admettre concrètement nos pensées ou actes erronés, reconnaître que ce sont des péchés, et aussi reconnaître que nous ne pouvons qu’être condamnés pour ces péchés et jetés en enfer. Quand nous offrons ensuite à Dieu notre sacrifice de foi en croyant en Son amour – c’est-à-dire en croyant que le Seigneur est venu sur la terre pour des créatures désespérées comme nous, a pris tous les péchés de ce monde une fois pour toutes en étant baptisé par Jean, et a porté la condamnation de nos péchés à la Croix – nous serons toujours libres du péché. Si cela se fait, alors peu importe combien quelqu’un peut être insuffisant, il obtiendra la purification de Dieu, et sera donc en mesure de venir devant Son trône avec assurance à tout moment, d’être en communion avec Lui, et aussi de recevoir le pouvoir spirituel et la bénédiction du Ciel de sa part.
Les jeunes et les vieux aussi, nous tous qui croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes des sacrificateurs; donc, en tant que ceux qui sont sacrificateurs, si nous n’offrons pas le sacrifice juste de la foi chaque jour, cela ne peut que signifier que nous avons un problème spirituel. Qu’arrivera-t-il si un sacrificateur est paresseux? Si un sacrificateur ne fait pas de sacrifices, alors il amène les ténèbres sur lui et les autres, au lieu de faire briller la lumière spirituelle.
Vous et moi ne pouvons que commettre de nombreux péchés en vivant sur la terre. Qui parmi nous n’aurait pas de poussière sur les pieds en marchant dans le désert pieds nus, et qui parmi nous n’aurait pas de poussière de charbon en travaillant dans une mine de charbon? Ainsi, il nous est inévitable de commettre le péché aussi longtemps que nous vivons dans ce monde pécheur. Que nous commettions un péché par haine ou provoqué par quelqu’un d’autre, quelle que soit la raison, nous ne pouvons que commettre de nombreux péchés dans nos vies.
Que devrions-nous faire alors? Puisque nous connaissons et croyons en la justice de Dieu, nous devons offrir le sacrifice de la foi chaque jour. C’est en offrant le sacrifice de justice que nos cœurs sont libérés du péché, et que nous pouvons être à l’aise face aux autres. Même si quelqu’un nous fait du mal, puisque nous avons fait un sacrifice pour lui en méditant le fait que le Seigneur a aussi expié tous ces péchés, et puisque le problème du péché a été résolu spirituellement, nous sommes capables d’être en paix face à lui. Cependant, si nous les sacrificateurs n’offrons pas le sacrifice de justice pour les autres, alors nous ne pouvons pas avoir affaire à eux en paix.
De plus, un sacrificateur peut diffuser l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier seulement s’il offre des sacrifices chaque jour. Pour prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux gens du monde, nous devons d’abord offrir le sacrifice de justice pour eux. Si ces gens, qui n’ont pas reçu encore la rémission des péchés de Dieu, veulent vraiment la recevoir, alors avant de les rencontrer, nous devrions amener leurs péchés à Dieu et lui offrir le sacrifice de justice pour eux. “Seigneur, cette personne a commis le péché de ne pas croire en Toi et de s’opposer à Toi. Et elle continue à pécher. Elle ne reconnaît pas non plus Ta Loi de justice. Ni n’a de reconnaissance vis-à-vis de Ta Parole. Elle est si arrogante et dans l’insolence devant Toi. Son âme ne peut éviter d’être jetée en enfer. Seigneur, veuille sauver cette âme.”
Nous devons prier comme cela et regarder au Seigneur. Lorsque nous essayons de prêcher l’évangile à une âme, nous devons l’approcher en affirmant et en croyant que le Seigneur a aussi expié tous ses péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. “Seigneur, je crois en Toi. Je crois que même si cet homme est un tel pécheur dépravé, Tu as aussi expié tous ses péchés par l’évangile de l’eau et de l’Esprit.” Ainsi, nous devons offrir le sacrifice de justice par la foi pour les autres d’abord, puis continuer d’aller vers eux et prêcher l’évangile. Puisque nous, qui sommes les sacrificateurs de Dieu et qui avons fait l’offrande de justice pour les autres à leur place, nous pouvons leur prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit par notre foi en la Vérité. Même s’ils disent à ce moment-là: “j’ai tant de péché que j’ai réellement honte”, nous pouvons toujours l’accepter. “C’est en ordre. Cela n’est pas un problème. Nous sommes tous comme toi. Mais tu dois reconnaître que tu es un pécheur. La Parole de Dieu dit que nous sommes tous de telles personnes. Reconnais simplement cela. Au lieu de te résoudre toi-même à ne plus jamais pécher, réfléchis face à la Parole de Dieu et reconnais que tu as péché. Et même si tu étais inévitablement lié à l’enfer, le Seigneur a expié tous tes péchés par l’eau et l’Esprit.” Nous devrions être en communion comme cela et conduire les autres à la foi. En tant que sacrificateurs de Dieu, nous devons rencontrer les pécheurs et offrir le sacrifice du salut pour eux par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Un sacrificateur doit prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit chaque jour, faisant des sacrifices chaque jour pour lui-même, pour ses collègues, pour ceux qui n’ont pas encore reçu la rémission des péchés, et pour les âmes qui sont vraiment liées à l’enfer.
Mes chers croyants, après être nés de nouveau, commettons-nous le péché ou non en menant nos vies de foi? Nous sommes toujours plus que capables de pécher à tout moment. Même ceux qui ont reçu la rémission des péchés peuvent toujours commettre le péché. Parfois, en servant l’évangile dans l’Eglise, même les justes peuvent avoir le cœur tellement blessé qu’ils ne veulent même plus voir le visage des saints, et être dans la désillusion vis-à-vis de l’Eglise de Dieu aussi. Savez-vous combien le cœur humain est vicieux, au point que quelqu’un puisse même renier Jésus si son cœur est blessé? Le cœur de l’humanité est encore plus venimeux qu’un serpent. Puisque nous pouvons aussi dévier comme cela, nous devons faire par la foi le sacrifice de justice pour nous-mêmes d’abord. Ceux qui offrent souvent le sacrifice de justice à Dieu sont des gens spirituels devant Lui, et ceux qui font des sacrifices plusieurs fois par jour peuvent prêcher l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier.
Qu’en est-il de vous et moi alors? Avons-nous offert beaucoup de sacrifices de justice à Dieu jusqu’à présent? Ou n’avons-nous pas offert tellement de sacrifices? Avez-vous offert peu de sacrifices pour vous-même, bien que vous ayez amené les péchés d’autres gens à Dieu et fait beaucoup de sacrifices à leur place? Certains justes n’ont probablement pas été en mesure de faire des sacrifices ni pour eux-mêmes, ni pour les autres. C’est parce qu’ils vivent maintenant dans une époque si difficile.


Une personne droite spirituellement offre d’abord son sacrifice de justice pour elle-même, puis elle prêche l’évangile de l’eau et de l’Esprit aux autres


Les sacrificateurs de l’Ancien Testament faisaient des sacrifices réguliers deux fois par jour, le matin et le soir (Nombres 28:1-8). Si nous amenons aussi nos insuffisances et nos faiblesses en croyant en l’évangile de justice par lequel le Seigneur a expié tous nos péchés, et présentons notre offrande de la foi jour et nuit, alors nous trouverons beaucoup de bénéfices spirituels, et nous serons aussi en mesure d’aller vers Dieu avec succès. Simplement, si vous offrez votre sacrifice de la foi aussi souvent que possible, vous serez rempli du Saint Esprit. Par contre, si vous négligez vos devoirs spirituels en tant que sacrificateur, alors vous deviendrez un sacrificateur sans la plénitude de l’Esprit. Alors, que devriez-vous faire afin de mener une vie de foi qui est remplie de l’Esprit? Vous devez faire un sacrifice aussi souvent que possible. Que devriez-vous faire pour bien prêcher l’évangile? Vous devez présenter votre offrande de justice aussi souvent que possible.
Si nos cœurs sont assombris, et si nous trouvons trop difficile de vivre spirituellement même si nous désirons le faire, alors c’est parce que nous n’avons pas fait l’offrande de la foi assez fidèlement. Il n’y a pas d’autre conclusion à tirer. Si votre cœur est sombre et que vous n’avez pas la plénitude de l’Esprit, même si vous aimez clairement Dieu et que votre cœur désire indubitablement servir le Seigneur davantage, alors c’est parce que vous avez manqué d’offrir votre sacrifice de justice assez fréquemment. C’est d’une importance cruciale d’offrir chaque jour le sacrifice de la foi à Dieu – c’est-à-dire l’offrande de la foi. C’est absolument indispensable pour tous les justes nés de nouveau.
Les ancêtres de la foi listés dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui étaient des sacrificateurs exceptionnels devant Dieu. A commencer par Adam puis jusqu’à Seth, Enosch, Kénan, Mahalaleël, Jared, Hénoc, Methushélah, Lémec, et Noé, c’étaient des sacrificateurs spirituels. Et vous et moi qui avons hérité de leur foi sommes aussi les sacrificateurs de Dieu. Au moment même où nous sommes nés de nouveau pour devenir enfants de Dieu en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, Dieu nous a confié la prêtrise, et donc nous avons le devoir d’accomplir fidèlement cette prêtrise.
Qu’avons-nous appris dans le passage des Ecritures d’aujourd’hui? Nous avons appris que Dieu nous a élevés comme Ses sacrificateurs pour accomplir l’œuvre du salut de l’humanité. Nous avons aussi réalisé dans ce passage que les sacrificateurs ne se font pas eux-mêmes, mais sont désignés par Dieu dès le commencement, c’est-à-dire depuis le premier homme Adam. De plus, nous avons maintenant appris que Dieu nous a fait naître de nouveau, nous humains, comme des gens saints à Son image et à Sa ressemblance, et nous a pris comme sacrificateurs de Sa justice. Donc, il n’est pas étrange du tout que nous soyons devenus justes et sacrificateurs de Dieu en ce temps présent, et nous avons aussi réalisé que cela convient à l’intention de Dieu qui a été fixée dès le commencement et consiste à nous bénir.
Il n’y a maintenant rien d’étrange par rapport au fait que nous croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit soyons sacrificateurs de Dieu. Auparavant, il pouvait sembler que des sacrificateurs aient existé seulement au temps de l’Ancien Testament, et leur prêtrise pouvait sembler difficilement reliée à nous, mais ce n’est pas le cas. Nous avons réalisé et cru que : “c’est un statut de tradition pour ceux qui croient en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de remplir les devoirs de la prêtrise devant Dieu. Cela a été fixé par Dieu depuis le commencement, et c’est la Vérité immuable. Nous sommes maintenant dans une position bénie.” Donc nous les croyants en l’évangile de l’eau et de l’Esprit sommes vraiment bénis.
En lisant le passage des Ecritures d’aujourd’hui, j’ai réalisé la chose suivante: “ah, comme c’est vrai! Nous les justes nés de nouveau sommes les sacrificateurs de justice dans ce monde, et donc, nous devrions faire ces sacrifices de la foi aussi souvent que possible pour nous-mêmes, pour nos frères et sœurs, et pour tous les autres à qui nous prêcherons l’évangile. Donc la distance de diffusion de l’évangile dépend de la fréquence à laquelle les sacrificateurs font le sacrifice de justice.” Pensez-vous aussi cela?
Comment, alors, devrions-nous mener nos vies de foi? Nous devrions offrir le sacrifice de la foi aussi souvent que possible pour les pécheurs du monde et pour nous-mêmes. Nos vies de foi seront alors remplies de lumière, et nous serons en mesure de marcher avec Dieu tout comme Hénoc.