Sermons

Sujet 18: Genèse

[PARTIE 8-2] Il y a huit saisons dans nos vies de foi (Genèse 8:22)

(Genèse 8:22)
“Tant que la terre subsistera,
les semailles et la moisson,
le froid et la chaleur,
l'été et l'hiver,
le jour et la nuit
ne cesseront point. ”
 

C’est toujours une joie d’écouter la Parole de Dieu, tout comme c’est toujours une joie pour moi de la prêcher. La Parole de Dieu est indispensable pour nous tous, et c’est pour cela que la Bible a été écrite. Noé est sorti de l’arche après le grand déluge et a fait un sacrifice de foi à Dieu. Et Dieu a accepté la foi de Noé et lui a dit:
“Tant que la terre subsistera,
les semailles et la moisson,
le froid et la chaleur,
l'été et l'hiver,
le jour et la nuit
ne cesseront point” (Genèse 8:22).
A partir de notre perspective humaine, il semble qu’il n’y ait rien d’extraordinaire à ce passage. Pourquoi alors est-il inscrit dans la Bible? Après tout, c’est juste naturel qu’aussi longtemps que la terre existe, il y ait toujours jour et nuit, été et hiver, semailles et moisson. Alors pourquoi Dieu a-t-il fait inscrire ce passage dans la Bible?
Ce passage nous enseigne qu’il y a des hauts et des bas dans nos vies de foi. Ce serait merveilleux si nous pouvions toujours vivre notre foi dans le confort, mais ce n’est pas nécessairement le cas. Quand nous avons d’abord reçu la rémission de nos péchés en entendant et en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs, pendant un temps nous étions si joyeux et heureux que nous pensions marcher sur des nuages. Combien ce serait merveilleux si cette joie était renouvelée chaque jour, nous donnant la possibilité de vivre le restant de nos vies avec cette même joie que nous avions lorsque nous avons d’abord cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et reçu la rémission de nos péchés? Nous étions pleins de joie quand nous avons cru en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, mais avec le temps qui passe une partie de cette joie s’est évanouie. Et après un temps nous pouvons de nouveau nous retrouver dans la joie. Bien que ce serait merveilleux si nous pouvions toujours vivre dans la plénitude du Saint-Esprit, nos vies de foi ne sont pas toujours aussi merveilleuses que cela, et nous expérimentons certainement des hauts et des bas.
Autrement dit, nos cœurs ne restent pas toujours pareils quand nous menons nos vies de foi devant Dieu. Tout comme il y a quatre saisons “printemps, été, automne et hiver” dans les zones tempérées, il y a huit saisons dans nos vies de foi. Tout comme ces quatre saisons sont indispensables à toute forme de vie dans les zones tempérées; nos vies de foi ont aussi besoin des huit saisons que Dieu nous a données. La Corée a quatre saisons clairement distinctes, et l’hiver est assez froid pour que tous les arbres perdent toutes leurs feuilles et certains animaux font l’hibernation. L’hiver doit être froid. L’on dit que si l’hiver est trop doux, l’agriculture est touchée et les insectes deviennent plus actifs l’année suivante. Tout semble gelé en hiver, mais toutes les créatures supportent patiemment, en attendant le printemps, quand tout reprend vie. Il y a aussi des saisons dans notre foi, et peu importe dans quelle saison nous nous trouvons, nous devons réaliser qu’elle est là pour renforcer notre vie de foi.
Les mots “tant que seront les jours de la terre” signifient “tant que nous existons dans ce monde.” En d’autres termes, aussi longtemps que nous sommes dans ce monde, il y aura toujours les semailles et la moisson, le froid et le chaud, l’hiver et l’été, le jour et la nuit. Ce serait si merveilleux si nos vies de foi étaient toujours brillantes, mais malheureusement ce n’est pas le cas. Puisqu’il y a beaucoup de saisons dans nos vies de foi, parfois nos cœurs sont joyeux et d’autres fois ils sont en dépression.
Quand nous avons d’abord reçu la rémission des péchés en entendant et en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs, nous étions si remplis d’énergie pour prêcher l’évangile partout et ailleurs et implanter la Parole de Dieu dans le cœur de tous ceux que nous rencontrions. Puisque nous sommes remplis de joie de ce que Jésus ait enlevé tous les péchés de nos cœurs, nous travaillons très dur à notre tour pour diffuser cet évangile partout. Comme cela, d’abord nous travaillons diligemment pour planter la semence de l’évangile, mais nous ne sommes pas nécessairement bons pour la moisson. Mais nous sommes bons pour semer la semence et l’envoyons partout indépendamment que ce soit un terrain sec, une forêt dense, ou un champ de ronces.
Une fois que nous sommes sauvés de nos péchés, nous plantons la Parole de l’évangile, puis nous récoltons le grain. Après que la semence soit semée, le temps froid et le temps chaud nous visitent chacun leur tour. Il y a des temps où nous n’avons plus le cœur à l’ouvrage et des temps où nous sommes remplis du Saint-Esprit. Maintenant que nous avons reçu la rémission des péchés, nous menons nos vies de foi pour suivre le Seigneur, et en son temps l’hiver spirituel nous visitera inévitablement tous. Il n’y a personne qui n’expérimente pas ce temps froid. Même nos ministres aussi sont aussi touchés par l’hiver de la foi. Quand cet hiver arrive, nos cœurs sont tristes de la même façon que tout devient gelé.
Pourquoi ces choses nous arrivent-elles? L’Eglise de Dieu travaille diligemment pour prêcher l’évangile à toute âme, plantant la semence et récoltant le grain; mais quand nous nous permettons d’être liés par nos propres faiblesses même après avoir fidèlement fait l’œuvre du Seigneur, alors nos cœurs sont touchés par l’hiver spirituel qui nous rend léthargiques. Mais en dépit de cela, nous avons la Parole de l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans nos cœurs, et par la puissance de cette Parole nous pouvons nous débarrasser de ce froid. Il n’y a rien que nous ne puissions pas surmonter, car nous avons le Saint-Esprit et la Parole de Dieu dans nos cœurs. L’évangile est plein d’énergie comme une fournaise ardente.
 

Pourquoi nos cœurs deviennent-ils parfois léthargiques?

La raison à cela est que nous regardons seulement notre chair. Quand nous recevons d’abord la rémission des péchés et commençons à mener nos vies de foi, nos cœurs débordent de zèle comme une eau bouillante. Mais une fois que nos cœurs deviennent léthargiques pour une certaine raison, nous devenons complètement immobiles un temps. N’avez-vous pas expérimenté que cela arrive à votre cœur? Votre cœur aussi change encore et encore, étant plein d’énergie un jour et complètement léthargique le lendemain. Tout comme les saisons changent sans cesse aussi longtemps que la terre continue d’exister, nos cœurs changent constamment encore et encore entre la vitalité et la léthargie. Je sais très bien cela même si je ne regarde pas avec mes propres yeux votre vie de foi. C’est ainsi que ceux qui sont nés de nouveau vivent leur foi comme c’est écrit dans la Parole de Dieu. Je le sais parce que Dieu en a réellement parlé.
Même si nos cœurs peuvent être froids et léthargiques un jour et chauds et vibrants le suivant, nous devons tous croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit de Dieu et Sa Parole sans vaciller, et renouveler notre force spirituelle par cette foi. Tout comme les arbres et les plantes poussent quand il y a du soleil, si nous demandons l’aide du Seigneur dans nos vies en mettant notre foi en Lui, nous serons toujours victorieux. Si nous nous tenons sur l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par le Seigneur, alors notre foi retournera à ses pieds et des pensées spirituelles seront restaurées dans notre esprit, car le Seigneur nous aidera. Parfois, quand nous n’avons plus le cœur à l’ouvrage, nous pouvons même penser que c’est la fin de nos vies de foi, mais il n’y a pas besoin de penser comme cela. Ces soucis et faiblesses seront toujours là pour nous confronter, et ces hauts et ces bas continueront à venir sur notre route à répétition. Lorsque cela arrive, nous devons nous tourner vers l’évangile de l’eau et de l’Esprit de Dieu et Sa Parole, écouter Sa Parole et être en communion les uns avec les autres dans la Parole, renouveler notre force pour que nous puissions continuer à mener nos vies. Le Seigneur nous a dit que les semailles et la moisson, le froid et le chaud, l’hiver et l’été, le jour et la nuit ne cesseront pas. Il y a huit saisons spirituelles dans nos vies de foi, et nous devons réaliser ici que ces saisons se répètent toujours de manière cyclique.
 


Le Seigneur est notre joie et notre espoir, et nous ne sommes rien sans lui


Parfois nos vies sont touchées par une nuit froide et sombre. Quand cela arrive, nous devons penser à Dieu et Sa Parole encore plus. Nous ne sommes rien sans le Seigneur. Et nous devons savoir que c’est le Seigneur qui nous permet de traverser ces huit saisons de la foi. C’est ainsi que le Seigneur nous purifie pas à pas. Il nous purifie pour faire de nous des gens inébranlables et fermes dans la foi, et il nous forme comme ouvriers justes, dignes de Son usage. Je sais très bien que lorsque votre cœur se décourage, vous êtes inquiet et vous demandez pourquoi vous êtes si souvent découragé. Mais quand vous écoutez la vraie Parole de Dieu, votre cœur est relevé et jubile de nouveau. Vous pouvez alors penser: “J’étais si découragé il y a peu de temps, mais soudainement je me sens si exalté. Est-ce parce que je suis si instable?” Mais ce n’est pas que vous soyez capricieux, nous devons savoir que c’est quelque chose que tous les gens spirituels traversent pour devenir plus forts. Donc il n’y a pas de raison de tomber dans le désespoir spirituel à cause de cela.
 


Tout dirigeant spirituel expérimente la même chose


Cela prend longtemps et beaucoup d’affinage pour qu’un arbre devienne un bois solide et utile. De la même manière, nous avons aussi besoin d’un long temps pour avoir un cœur affiné et que notre foi grandisse. Pendant cette longue période de temps, nous traversons ces huit saisons spirituelles cycliques à répétition, et c’est ainsi que nous grandissons. Chacun de vous va inévitablement faire face à un temps de semailles et de moisson, de chaud et de froid, d’hiver et d’été. C’est en traversant ces processus que nous sommes disciplinés pour tenir encore plus ferme comme gens de foi inébranlable. Ne soyez pas surpris quand vous faites face à des difficultés dans un hiver froid en dépit du fait que vous croyez au Seigneur et êtes vraiment né de nouveau. Ce que vous devez réaliser ici c’est que lorsque vous faites face à ces difficultés et ces épreuves, Dieu vous accordera infailliblement un précieux don spirituel? Dieu ne permettra pas que quoi que ce soit vous arrive sans raison.
Quand je regarde à mon passé, il y a tant de choses qui sont arrivées contre mes désirs. Il y a eu trop de maux de cœur qui me rendaient tristes, et pendant ces temps je luttais immensément avec ces difficultés me demandant pourquoi cela m’arrivait. Plus tard cependant, j’ai enfin réalisé que ces choses arrivaient parce qu’elles étaient absolument nécessaires pour accomplir la volonté de Dieu en moi. Donc, je ne pouvais que confesser, tout comme l’apôtre Paul a confessé: “Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein” (Romains 8:28).
Nous voulons tous vivre une vie brillante, heureuse, et vertueuse. C’est le désir sincère de mon cœur de marcher droit vers les buts de Dieu comme un arbre droit qui pousse vers le ciel. Mais lorsque j’y repense et que je regarde mes pas passés, je réalise que je n’ai pas vécu tous mes rêves. Quand j’avais des épreuves difficiles dans ma vie, j’étais parfois très proche d’accuser Dieu; mais avec le temps, j’ai maintenant réalisé que Dieu permet ces épreuves sur mon chemin pour m’affiner et faire de moi un meilleur homme de foi. Quand je regarde à la façon dont le Seigneur m’a dirigé jusqu’à ce jour, je peux voir que toute difficulté que j’ai vécue était infailliblement suivie d’un printemps, chaque moment sombre par la lumière, et chaque travail pour planter la semence de l’évangile par la moisson abondante. Je sais que les épreuves sont suivies de choses bien meilleures. De nos jours, lorsque je traverse des difficultés, je ne suis plus triste ou déprimé, mais je regarde plutôt vers Dieu avec confiance qu’il me permet de traverser ces difficultés pour me donner quelque chose de bon, et pour me faire grandir et me nourrir comme un homme plus fort et meilleur.
Mes chers croyants, même si nous connaissons cette providence de Dieu, nous sommes encore blessés quand nos vies ne vont pas comme nous le prévoyons. Nous sommes prompts à tomber dans les pensées charnelles face à l’épreuve, ayant du ressentiment devant le fait que nous devions traverser ces difficultés d’abord. Si nos cœurs sont déroutés face à ces épreuves, nous aurons du ressentiment pensant que Dieu ne nous guide pas ni ne travaille en nous et sur nous. Cependant, si nous renouvelons nos cœurs, alors nous pouvons regarder au fruit que cette épreuve nous apportera.
Il est très important pour nous de déterminer la bonne direction de notre vie. Si nous fixons le bon but de notre foi, nous serons tous joyeux de tout ce que Dieu permettra qu’il nous arrive. Tout ce que Dieu permet dans nos vies est bon. Il n’y a rien qui n’ait pas de valeur. Mais si la direction de nos cœurs est fixée dans la mauvaise direction et nos désirs dévient du désir du Seigneur même un petit peu, alors il sera inévitable de se sentir stressé et dans le ressentiment. Cela arrive quand nos cœurs sont sombres. Souvent décrit comme le fait de tomber dans la tentation, cela arrive parce que la direction est mal déterminée. Mais il n’y a pas de problème du tout si la direction est bien fixée. C’est parce que lorsque les difficultés viennent sur le chemin, le Seigneur renouvelle nos forces sans faute.
En fait, les difficultés physiques ne sont pas le problème pour un vrai chrétien. Le vrai problème arrive cependant quand nos cœurs dévient spirituellement. C’est quand nos cœurs sont orientés vers une direction spirituellement mauvaise que nous aurons les problèmes les plus sérieux. Les difficultés physiques ou matérielles ne posent pas de problème aux chrétiens. Même si notre jambe est cassée, ce n’est pas un si grand problème. Le vrai problème arrive quand nous faisons face à une épreuve et tombons dans le désespoir spirituel. Et à travers cela, permettre à nos cœurs de dévier est le vrai problème. En fait, si nos cœurs sont droits aux yeux de Dieu, alors toutes ces difficultés que nous chrétiens vivons ne posent aucun problème du tout.
Nous savons tous combien c’est difficile pour l’Eglise de Dieu de servir l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Mais en dépit de cela, même si c’est difficile, nous devons toujours planter l’évangile de l’eau et de l’Esprit diligemment, car c’est alors seulement que nous moissonnerons le grain. Quand nous regardons à l’avenir et pensons à la moisson, nous pouvons travailler plus diligemment avec un cœur volontaire même si c’est difficile pour nous d’être fidèles à Dieu maintenant. Même si chaque fermier doit travailler très dur, il peut toujours sourire parce qu’il a de l’espoir et regarde au jour où il moissonnera le fruit de son labeur. C’est ce qu’espèrent les fermiers. A moins de planter les semences d’évangile comme le fermier, aurons-nous quelque chose à moissonner plus tard? Non, il n’y aura rien à moissonner. Pour tout travail spirituel, sans planter la semence de l’évangile, il ne peut pas y avoir de moisson.
Après que Noé soit sorti de l’arche, Dieu lui a dit: “Tant que la terre subsiste, il y aura toujours semailles et moisson. Et froid et chaud, été et hiver, et jour et nuit ne cesseront point.” Je rends grâces à Dieu de nous permettre d’expérimenter toutes ces choses.
Nous avons un petit jardin à l’endroit où je vis et ma femme cultive quelques légumes. Une fois quand j’ai vu ma femme semer des semences, je me suis demandé pourquoi elle plantait tant de semences. Je pensais qu’elle les gaspillait, mais j’ai réalisé plus tard que ce n’était pas le cas quand j’ai vu les plantes pousser dans le jardin. Même si ma femme avait semé beaucoup de semences, peu de semences avaient effectivement poussé et encore moins ont survécu pour murir en vue d’une moisson. C’est particulièrement vrai quand il s’agit de l’œuvre du salut des âmes: quand nous comparons toutes les semences que nous semons et plantons, la semence est si petite. Bien que nous ayons semé beaucoup de semences de l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier, peu ont réellement poussé pour donner des arbres de foi matures.
En dépit de cela, nous n’avons pas perdu espoir et nous continuons à travailler dur. C’est parce que le Seigneur nous a dit qu’une âme est plus précieuse que quoi que ce soit dans le monde. Nous sommes donc reconnaissants au-delà des mots si Dieu sauve même une seule âme du péché à travers nous. Pouvons-nous faire entrer une seule âme au Ciel par nous-mêmes? Avons-nous la capacité de recréer quelqu’un en personne juste par nous-mêmes? Non, par nous-mêmes nous sommes incapables de le faire. Mais même si nous avons beaucoup de limites et sommes impuissants nous-mêmes, l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur nous a donné est puissant, et il peut donc conduire ceux qui écoutent et croient à la vraie nouvelle naissance. La semence que nous plantons pousse et devient un arbre par la main de Dieu, et nous sommes si reconnaissants pour cela que nous continuons à planter ces semences de vie si diligemment.
En tant que fermiers de l’évangile, nous semons les semences de la Parole de Dieu sans cesse. Les serviteurs de Dieu sont si ambitieux qu’ils sèment les semences de la Parole en pensant que c’est le printemps pendant toute l’année, mais Dieu permet aussi que l’hiver passe par là. Il y a des temps où nos cœurs sont découragés et c’est une lutte de mener même notre vie, et encore plus de semer la moindre semence. Parfois nous sommes si lourds que nous ne pouvons même pas faire attention aux autres en dehors de nous, ne nous souciant pas que les autres périssent ou non. Bien sûr, c’est merveilleux quand la saison de la foi est à l’été ou l’automne, mais quand c’est l’hiver, cela peut être très difficile. Même quand le printemps apparaît être arrivé extérieurement, il est encore possible que nos cœurs soient toujours dans l’hiver spirituel. Mais en dépit de cela, je suis certain que lorsque nous expérimentons des difficultés maintenant même, un jour meilleur viendra sans faute. Tout comme le matin vient quand la nuit cesse, notre foi vit le jour et la nuit, le printemps et l’été, l’automne et l’hiver, et chaque saison va et vient tour à tour. Nous pouvons supporter la dureté de l’hiver parce que nous croyons que Dieu fera venir le printemps de nouveau pour nous; si nous étions pris pour toujours dans l’hiver alors nous aurions péri depuis longtemps. Ne tombons donc jamais dans le désespoir même quand l’hiver est là, mais gardons toujours espoir, car Dieu ramènera infailliblement un nouveau printemps pour nous. Et réalisons aussi de nouveau que lorsque le jour viendra, il sera suivi inévitablement d’une autre nuit.
 
 
En tant que justes, nous expérimentons tous des hauts et des bas dans nos vies

Pensez-vous que ce soit par notre propre désir que nous continuons à mener nos vies? En réalité, nous vivons seulement parce que nous sommes nés dans ce monde. Avons-nous reçu la rémission des péchés juste parce que nous voulions la recevoir? Non, nous avons reçu la rémission des péchés parce que le Seigneur nous a donné de l’accepter. Maintenant que nous avons reçu la rémission de nos péchés, pensez-vous que nous sommes en vie parce que c’est ce que nous voulons? Non, nous vivons parce que le Seigneur nous garde en vie. Quelqu’un parmi nous a-t-il demandé le jour et la nuit? Non, nous ne l’avons pas demandé, mais Dieu nous l’a donné selon Son temps. Nous vivons dans la providence de Dieu. Même s’il semble que nos vies soient soutenues par nos propres efforts, en réalité nous vivons réellement dans la grande providence de Dieu. C’est seulement par ignorance que nous pensons autrement.
Maintenant que nous avons reçu la rémission de nos péchés, c’est selon la providence de Dieu que nous vivons notre foi. Donc, nous devons tous semer les semences de l’évangile indépendamment de notre envie ou pas. C’est aussi selon la providence de Dieu que nous vivons chaque saison spirituelle. Demandons-nous l’hiver parce que nous le voulons? Non, l’hiver vient parce que c’est ce que Dieu nous donne. Mais quand nos cœurs deviennent léthargiques dans la mort de l’hiver, Dieu amène de nouveau le printemps pour réchauffer nos cœurs. Si seulement nos cœurs sont forts et inébranlables, nous ne chuterons jamais peu importe que nos circonstances changent et quelles épreuves viennent sur le chemin, mais étrangement nos cœurs sont prompts à changer assez souvent.
Je suis certain que vous avez tous traversé chaque saison de la foi. Bien qu’il y ait quatre saisons dans la nature, il y a huit saisons spirituelles. Il y a deux fois plus de saisons de foi que de saisons naturelles. Les saisons spirituelles changent aussi plus souvent et plus rapidement. Strictement parlant, c’est bon pour nos cœurs qu’il y ait des changements rapides de saisons spirituelles. Bien que ce ne soit pas bon que notre cœur devienne instable, c’est bon que notre cœur change avec les saisons. Les épreuves et la joie que vivent les justes sont deux fois plus intenses que ce que vivent les gens du monde. Ils vivent deux fois plus de difficultés et de joie que les gens de ce monde. Les gens de ce monde sont satisfaits s’ils peuvent manger et se vêtir, et ont de la joie dans des choses sans valeur. Mais par contre, les choses spirituelles et les problèmes nous rendent heureux ou tristes. C’est notre vie. N’essayez pas de vivre tout le temps dans la prospérité. N’essayez pas de vivre dans un monde brillant. Il est naturel que vous fassiez face à des ténèbres et des épreuves de temps en temps. S’il y a des moments où la joie coule comme une fontaine, il y a aussi des temps où vous subissez beaucoup de douleur spirituelle.
Quand vous êtes heureux, rappelez-vous qu’il y a aussi des gens autour de vous qui sont tristes. S’il y a des gens tristes autour de vous, alors vous devez les consoler et les encourager au lieu d’être seulement heureux vous-même. L’apôtre Pierre parle de ces choses: “à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité” (2 Pierre 1:5-7).
Comme l’apôtre Pierre nous y exhorte ici, nous devons tous vivre avec chaque membre de l’Eglise, ensemble comme un seul corps, ajoutant l’amour, la bonté fraternelle, la joie et la persévérance, à notre communauté. Puisque l’Eglise entière est un seul corps, si un membre souffre, tout membre souffre. Et aucune blessure ne guérit toute seule. Tous les membres de l’Eglise doivent être unis et focaliser leur attention sur celui qui souffre pour guérir sa blessure. Cette blessure est guérie seulement quand nous nous soutenons les uns les autres et nous aidons les uns les autres. C’est pour cela que nous disons que l’Eglise de Dieu est une famille. Quand Noé est entré dans l’arche, il était accompagné seulement de sa famille. Personne d’autre n’est entré dans l’arche à part Noé et sa famille. Spirituellement parlant, nous sommes tous une famille. Donc, même si vous et moi avons des défauts, ils ne posent pas de problème, car ce sont nos défauts. Puisque ce sont nos propres défauts, nous devons les supporter et les régler nous-mêmes. Tous les défauts que les autres saints ont sont les nôtres, tout comme tous les mérites qu’ils ont sont les nôtres aussi.
Pour que l’Eglise de Dieu partout soit mature, les justes doivent réaliser qu’ils sont un seul corps, et ils doivent réaliser ce qui nous édifie les uns les autres. Comment les justes s’édifient-ils les uns les autres? C’est une question très importante et nous devons connaître tous la réponse: travailler pour planter et moissonner l’évangile de l’eau et de l’Esprit dans le monde entier est ce qui nous édifie tous. A part cette œuvre de planter l’évangile dans toute âme et moissonner le fruit de l’Esprit, prendre soin les uns des autres nous édifie aussi les uns les autres, particulièrement quand nous voyons nos frères et sœurs lutter dans les saisons difficiles de la foi. Nous devons veiller les uns sur les autres pour voir si un membre de l’Eglise de Dieu lutte dans la nuit sombre de l’hiver, et nous devons prendre soin de ces membres qui luttent pour qu’ils puissent supporter cette saison difficile. Ceux qui sont forts devraient partager leur force, et ceux qui luttent devraient être consolés. Nous ne devrions pas consoler les saints qui luttent seulement par les mots, mais plutôt, nous devrions les aider de façon concrète pour qu’ils puissent supporter leur hiver spirituel par la foi. Et nous devons prendre soin d’eux pour qu’ils puissent renouveler leur foi, se remettre sur leurs pieds, et servir l’évangile encore plus diligemment.
L’Eglise de Dieu doit continuer à marcher vers le but de l’évangélisation du monde entier. C’est une nécessité incontestable. En même temps, l’Eglise de Dieu doit aussi s’occuper de ses saints quand ils traversent ces différentes saisons de la foi, jour et nuit, été et hiver, froid et chaud. Pour le dire en des termes plus simples, l’Eglise de Dieu doit non seulement planter la semence de l’évangile et récolter ses fruits diligemment, mais elle doit aussi nourrir et soigner chaque âme qui demeure dans l’Eglise. L’Eglise doit aussi faire savoir que tous ses membres sont un seul corps; et elle doit prendre soin de chaque membre dans les temps de faiblesse. Et à d’autres moments l’Eglise doit attendre avec patience. Une saison d’épreuve peut partir vite pour certaines personnes, mais pour d’autres, elle traîne à un rythme terriblement lent. Ces gens ont besoin de temps. Si vous venez de rejoindre la famille de l’Eglise, vous devez réaliser et savoir que cela prend du temps avant de vraiment pouvoir apprécier l’amour qui lie cette famille ensemble.
Si vous avez déjà reçu la rémission de vos péchés et atteint votre salut en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, alors à partir de maintenant vous devez vous unir à l’Eglise et participer à son œuvre de planter les semences de l’évangile. Alors que vous continuez de faire l’œuvre du Seigneur comme cela, vous traverserez huit saisons de foi. Les serviteurs de Dieu doivent partager leur sagesse avec les saints dans l’Eglise, prendre bien soin d’eux, et attendre qu’ils grandissent avec patience pour que tous les saints, y compris ceux qui viennent de naître de nouveau et ont commencé à grandir spirituellement, et ceux qui ont reçu la rémission des péchés précédemment, supportent chaque saison de la foi. Par contre, les serviteurs de Dieu doivent continuer à travailler dur pour planter la semence de l’évangile et moissonner ses fruits, et simultanément prendre bon soin des saints dans l’Eglise qui luttent dans des saisons spirituelles difficiles. Tous les saints doivent tenir ferme les uns aux autres. C’est absolument impératif pour que l’Eglise de Dieu remplisse ses tâches.
Jusqu’à présent nous avons travaillé dur pour planter beaucoup de semences de l’évangile. Ce travail est quelque chose que nous devons continuer à faire jusqu’au jour du retour du Seigneur. Et alors que nous faisons cela, nous devons aussi être plus réfléchis pour assembler nos forces plus efficacement et renforcer l’intérieur de l’Eglise. En d’autres termes, nous devons nourrir les saints et prendre bon soin d’eux jusqu’à ce que chaque arbre planté dans l’Eglise grandisse pour être un arbre utile qui porte du fruit abondant.
Chacun de vous doit tenir fermement sur sa foi d’abord, et vous devez tous grandir spirituellement. Quand les gens de foi ont des épreuves spirituelles, ils peuvent supporter et surmonter par la foi, donc nous devons tous grandir comme de tels gens de foi. Ce n’est pas assez bon que seulement une poignée de saints dans l’Eglise deviennent un vrai peuple de foi. Chacun dans cette Eglise doit devenir comme cela sans exception. Le seul fait que certains soient devenus des gens de foi ne signifie pas que tout le monde dans l’Eglise soit en ordre. Tous nos frères et saints, et chacun de tous les serviteurs de Dieu doivent grandir comme des gens de foi qui peuvent supporter les huit saisons de la foi et en sortir plus forts. Et pour grandir spirituellement comme cela, nous avons tous besoin de temps, et nous devons aussi attentivement développer nos forces intérieures.
Puisque l’Eglise a maintenant atteint un succès considérable dans la plantation de la semence de l’évangile, elle doit attacher davantage d’attention à nourrir ces nouvelles pousses et en faire des ouvriers de Dieu. Quand il y a davantage d’ouvriers, il est évidemment plus facile et plus efficace de faire l’œuvre de Dieu. Après tout, cent fermiers qui travaillent dur peuvent moissonner bien plus de grain qu’un seul fermier. Il est donc impératif pour l’Eglise de nourrir ceux qui sont nés de nouveau en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et de les former comme des ouvriers. L’Eglise doit faire de chacun dans l’Eglise, jeune ou vieux, des croyants inébranlables et former chaque saint en un arbre ferme qui ne tombe jamais peu importe combien les vents soufflent fort.
Pour grandir dans la foi, nous devons nous examiner attentivement et nous poser la question suivante: “aux yeux de Dieu, est-ce que j’obéis à la providence du Seigneur et suis Sa direction fidèlement? Est-ce que je grandis bien comme Dieu veut que je grandisse?” Nous ne sommes pas nés juste pour planter des semences et moissonner. La vie de foi ne consiste pas qu’à semer des semences et moissonner. Notre foi doit grandir. Bien sûr, c’est le Seigneur qui nourrit la foi pour qu’elle grandisse. Et les saisons de foi sont nécessaires pour cela. Chaque saison, du printemps à l’été, de l’automne à hiver, est nécessaire pour que notre foi grandisse, et cela prend du temps pour que notre foi soit mature. Ce dont nous avons besoin maintenant n’est autre que la grâce de Dieu et de temps.
L’Eglise de Dieu de partout a besoin de temps. Dieu ne prend pas plaisir si la croissance spirituelle n’est pas la même dans toutes les églises membres, et qu’en conséquent certaines églises grandissent spirituellement alors que d’autres font du sur place, amenant des déséquilibres dans son Eglise. Mais Dieu veut plutôt une croissance de la foi équilibrée dans toutes les églises membres. Donc s’il y a une église membre qui est à la traîne, il est nécessaire que nous attendions patiemment que cette église grandisse dans la foi. C’est alors seulement que nous pouvons réellement dire que nous sommes une famille. Si un grand frère a quelque chose de bon, il doit le partager avec son petit frère, et le petit frère doit accepter volontaire la direction de son grand frère. La même chose est vraie pour les branches de l’Eglise de Dieu. Toutes les églises membres doivent partager leur croissance spirituelle les unes avec les autres pour que toutes églises membres grandissent également. Cette pratique de s’aider les uns les autres est la marque traditionnelle de l’Eglise primitive, et nous devons continuer avec cette noble tradition (2 Corinthiens 8:13-15).
Il n’y a pas lieu de se disputer pour savoir qui est meilleur que l’autre. Nous sommes tous pareils dans le Seigneur. Mais en même temps, il est nécessaire que vous réalisiez si vous êtes mature spirituellement ou pas. Si vous ne connaissez pas l’état de votre foi pendant que vous suivez le Seigneur, alors vous serez finalement trompé par les mensonges de Satan et votre foi finira par s’écrouler. Cela peut arriver à n’importe qui parmi nous. Bien que Satan ne puisse pas travailler librement dans l’Eglise établie par Dieu, si nous ne sommes pas attentifs nous pourrions devenir nous-mêmes vulnérables face à lui. A moins que notre foi intérieure ne soit fortifiée pour être impénétrable, elle peut être ruinée d’un seul coup par les mauvais plans de Satan. Nous devons donc tous fortifier notre foi intérieure pour ne pas vaciller.
Bien sûr, je sais très bien que servir cet évangile vous a rendus épuisés physiquement au point que cela vous fait lutter spirituellement aussi. Je le sais très bien même si vous ne me dites pas un seul mot. En réalité, il n’y a personne qui ne lutte pas dans sa vie de foi. Donc quand je regarde nos frères et sœurs nés de nouveau, je les vois des fois abaissés et découragés. Bien que leur être intérieur soit brûlant, leur apparence extérieure montre tous les signes de lourdeur. Néanmoins, même si nos corps peuvent être lourds comme cela, j’ai toute confiance qu’à l’intérieur, nous sommes tous des croyants fervents dont la foi ne vacille jamais.
Mes saints bien aimés, sommes-nous vraiment devenus des arbres de foi dignes qui peuvent être utilisés par le Seigneur? Noé a construit l’arche avec du bois de gopher, et ce bois de gopher est utile seulement s’il est épais et fort. Etes-vous devenu un arbre comme cela? Notre Dieu nourrit chacun de nous pour nous faire grandir comme un tel arbre. Nous devons nous examiner nous-mêmes pour voir si notre foi est mature. Chaque dirigeant d’une église membre devrait examiner son église pour voir combien elle est mature dans la foi, découvrir ce sur quoi il faut travailler, nourrir ce qui a besoin de grandir, rejeter ce qui doit être écarté, et ainsi s’assurer que chaque église membre grandisse pour être ferme et fidèle. Si une église membre périt, alors c’est une perte énorme pour nous tous. C’est aussi simple que cela. Aucun saint ne peut vivre par lui-même. La Bible dit que Jésus est la tête de l’Eglise et nous sommes ses membres. Si un membre du corps de Christ périt, alors la partie morte va souiller et contaminer les autres membres. Si un membre périt, alors le corps entier périra. Donc, nous devons nous examiner attentivement pour voir si un membre de l’Eglise est malade ou périt. Cela ne doit pas être considéré seulement pour soi-même. Un pasteur ne devrait pas non plus penser que tout va bien seulement parce que lui va bien et ne traverse pas d’épreuve. Même si vous allez bien, si un autre saint lutte, alors tout le monde est dans le même problème. Il est naturel que nous luttions tous avec les autres saints, car nous sommes un seul corps.
Nous devons savoir comment prendre soin des autres membres de l’Eglise corps et esprit. Et en faisant cela, nous devons renouveler nos forces pour continuer à planter la semence de l’évangile et à moissonner ses fruits. Il est important aussi de prendre bien soin de nous-mêmes, car si nous plantons seulement la semence et moissonnons ses fruits sans prendre soin de nous-mêmes, tôt ou tard nous serons trop épuisés et pourrions même finir par périr. Quelle utilité y a-t-il de sauver les autres et périr nous-mêmes? C’est aussi important pour nous de prendre bien soin de nos corps. Nous devons chercher un traitement si nous sommes malades, et nous devons nous reposer si nous sommes trop épuisés. Nous savons tous très bien que si quelque chose ne va pas dans une partie du corps, tout le corps souffre. Nous devrions donc prendre bien soin de chaque église membre. Nous devons tourner les yeux vers elles et prendre bien soin d’elles.
 

Tous ceux qui ont reçu la rémission des péchés ont le devoir de planter la semence de l’évangile

Les justes font fidèlement cette œuvre de planter la semence de l’évangile parce qu’ils ont le Saint-Esprit dans leur cœur. Tout croyant traverse les huit saisons, et puisque la toute première saison est la saison de semailles, chaque croyant fait cette œuvre sans même qu’on lui demande. Maintenant, il est temps d’examiner notre être intérieur. Tous nos frères et sœurs, et chacun de nos ouvriers dans l’Eglise entière doit chercher la croissance intérieure.
Nous devons nous examiner nous-mêmes attentivement. Nous devons voir quelles erreurs nous avons faites, et ce avec quoi nous luttons. Après tout, ne faisons-nous pas tous face à l’hiver de temps en temps? Bien sûr, nous pouvons penser que ce n’est pas un problème si nous regardons de l’avant et supportons avec patience. Mais nous ne pouvons pas le faire tout le temps. Cela prend du temps pour que notre semence ne grandisse, et nous devons aussi la nourrir de façon régulière. Les engrais sont bons pour faire pousser les graines, mais cela ne signifie pas qu’on peut les utiliser au hasard. Il y a différentes sortes d’engrais, et chaque saison demande un engrais différent. Si trop d’engrais est utilisé en une seule fois, ou que le même engrais est utilisé tous les jours, il y aura des problèmes avec la graine. Si la graine ne reçoit pas les nutriments corrects, des problèmes arriveront inévitablement en chemin. Même si le grain a l’air sain de l’extérieur, ce qui est porté peut n’être qu’une enveloppe vide. C’est ce qui se trouve dans le grain qui est important.
Nous avons tous le devoir de prendre soin de chaque membre de l’Eglise. En plus de prendre soin de nous-mêmes, de nos familles, et de nos propres églises respectives, nous devons tous prendre soin de toute église membre. C’est le désir de mon cœur. J’aspire à voir et être en communion avec tous les frères et sœurs de chaque église membre en Corée et au-delà. Je sens très fortement que c’est le temps pour que les serviteurs de Dieu prennent soin les uns des autres. Pensez-vous cela aussi? Aller juste en avant aveuglément n’est pas toujours bon. Tout comme une voiture a besoin de freins pour s’arrêter quand elle doit s’arrêter, parfois les saints doivent se reposer dans la course de l’évangile pour que leur foi soit renouvelée et que leur être intérieur grandisse.
Bien sûr, je ne dis pas ici que nous devrions cesser de diffuser l’évangile; plutôt, mon sujet c’est que nous ne devrions pas courir aveuglément même si nous avons encore des manquements spirituels qu’il faut gérer. C’est absolument crucial de prendre toutes les provisions nécessaires au bon moment, d’attendre avec patience quand il faut attendre, et de reprendre notre marche, pleins d’énergie, quand nous devons avancer. En d’autres termes, nous avons souvent besoin de nourrir nos corps, d’en prendre soin, et d’attendre le bon moment.
Pourquoi Dieu a-t-il dit à Noé qu’il y a huit saisons? Pourquoi Dieu a-t-il dit à Noé qu’il y a huit saisons alors que dans la nature il n’y en a que quatre? Juste après que Noé ait débarqué de l’arche, Dieu lui a dit:
“Tant que la terre subsistera,
les semailles et la moisson,
le froid et la chaleur,
l'été et l'hiver,
le jour et la nuit
ne cesseront point” (Genèse 8:22).
Pourquoi Dieu a-t-il dit cela? Dans une perspective scientifique, ce passage a aussi du sens. Certains scientifiques disent que le temps était très stable avant le déluge de Noé parce que la terre était protégée par une ceinture d’eau au-dessus du firmament. Il semble que les saisons aient changé après le déluge de Noé parce que l’eau au-dessus du firmament a été déversée sur la surface de la terre. Les changements climatiques doivent avoir eu lieu sur la planète terre pour altérer ses saisons. Donc Dieu a dit cela à Noé à l’avance pour qu’il ne soit pas surpris par ce qui allait se passer mais plutôt qu’il soit prêt.
Quand je regarde nos frères et sœurs, je vois certaines personnes qui concentrent toute leur énergie pour planter des semences, alors que d’autres se consacrent à la moisson. Certains aussi font les deux. Il y a certains membres qui sont gelés à mort dans l’hiver, et d’autres supportent l’hiver pour devenir des gens de foi fermes. Certains sont au milieu de l’été, alors que d’autres font déjà face à l’automne. Certains voient le jour se lever, et pour d’autres, ils sont dans la nuit.
Mais il y a encore des frères et sœurs qui ne sont jamais passé par ce processus. S’il y a de tels frères et sœurs qui sont toujours bloqués dans la semence de graine et la moisson, et n’ont pas encore traversé chaque saison, nous devons les enseigner au sujet de l’hiver à l’avance pour qu’ils puissent le supporter avec patience. A moins que nous n’enseignions cela aux saints par avance, certains pourraient penser que leur vie de foi est terminée lorsque l’hiver arrive pour eux, et ils pourraient même périr effectivement par conséquent. En d’autres termes, certains saints voudront retourner à leur passé en dépit d’être sauvés, se disant: “Je ne peux supporter ce froid! Je le déteste! Je veux retourner à l’été. Je veux revenir là où je vivais.” C’est pour cela qu’il est si important d’enseigner tous les saints au sujet de l’hiver à l’avance pour qu’ils y soient préparés.
 

Vous ne devriez jamais retourner à votre passé juste parce que vous faites face à l’hiver

Si vous demeurez dans l’Eglise de Dieu, alors vous serez en mesure de supporter même le pire de l’hiver, car le Seigneur vous donnera infailliblement la foi inébranlable et la force spirituelle pour surmonter ces saisons difficiles. Une fois que vous avez surmonté l’hiver, vous verrez le printemps arriver quand tout reprendra vie. Cette saison viendra sans faute, et votre vie entière fleurira grâce à votre foi.
Cependant, il y a encore beaucoup de saints dans l’Eglise qui n’ont expérimenté ni froid ni chaud encore. Mais ils n’ont pas besoin de s’inquiéter à l’avance. Plutôt, ils devraient regarder tranquillement au Seigneur, demeurer dans l’Eglise silencieusement, et attendre la direction du Seigneur. Indépendamment que nous luttions ou prospérions dans notre vie de foi, en tout temps nous devons demeurer dans l’Eglise et avoir la foi pour vivre selon la direction de Dieu. Dans les bons moments et les mauvais moments aussi, que nous nous réjouissions ou luttions, nous devons être toujours avec l’Eglise. Quand quelque chose de bon vous est donné, considérez-le comme un don que Dieu vous a fait; et quand vous faites face à une épreuve, supportez avec patience sachant que Dieu vous permet de passer une telle période d’épreuve pour affiner votre foi et la nourrir. Donc je vous exhorte à supporter toutes les épreuves silencieusement dans l’Eglise de Dieu, et à vous attendre avec patience au Seigneur.
Je suis certain que beaucoup de nos frères et sœurs, jeunes et vieux aussi, ont déjà traversé de telles saisons de foi. Je suis certain que c’est aussi vrai pour nos ministres. Il n’y a personne parmi ceux qui sont nés de nouveau qui ne traverse pas de telles saisons. Comme nous avons reçu la rémission des péchés et sommes nés de nouveau spirituellement en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit, et alors que nous demeurons dans l’Eglise de Dieu, nous allons tous invariablement traverser ces huit saisons tôt ou tard. Certains d’entre vous doivent déjà les avoir traversées plusieurs fois.
Mais traverser une saison difficile ne signifie pas qu’elle soit complètement finie. Elle reviendra. Cependant, une fois que vous traversez une saison difficile, vous serez en mesure de la traverser plus rapidement la deuxième fois. Bien que vous puissiez beaucoup lutter quand vous faites face à une saison d’épreuves la première fois, dès lors vous pourrez surmonter ces épreuves plus facilement et rapidement. Le changement de saisons spirituelles est quelque chose que Dieu détermine. Si Dieu voit que vous en avez assez d’une saison, il permettra qu’une autre saison vienne, mais sinon, il permettra que cette saison continue. La foi est ce qui nous soutient à travers ces saisons spirituelles, et donc nous devons toutes les supporter par la foi.
Mes chers croyants, il est absolument crucial pour nous tous d’être victorieux dans chaque saison spirituelle que Dieu nous amène. Ne vous détournez pas des saisons de foi que le Seigneur vous a permises de traverser. Embrassez-les plutôt, supportant calmement toutes les saisons spirituelles pour devenir des saints encore plus fidèles de Dieu. J’espère et prie alors que toutes nos églises membres traversent ces huit saisons spirituelles, et que chacune devienne une église plus forte à l’intérieur et à l’extérieur.
Dieu permettra infailliblement que ces saisons spirituelles viennent pour chaque église membre, pour en faire une église encore plus ferme. Si nous traversons ces saisons spirituelles par la foi, alors chaque église membre grandira en une Eglise inébranlable de Dieu, et nous grandirons aussi tous comme des croyants inébranlables. J’ai toute confiance que notre Dieu nous récompensera tous, nous qui cherchons à vivre par la foi, avec des bénédictions abondantes.