Sermons

Sujet 18: Genèse

[PARTIE 12-4] Ceux qui tiennent par la foi (Genèse 12:10-20)

Ceux qui tiennent par la foi
(Genèse 12:10-20)
“Il y eut une famine dans le pays; et Abram descendit en Égypte pour y séjourner, car la famine était grande dans le pays. Comme il était près d'entrer en Égypte, il dit à Saraï, sa femme: Voici, je sais que tu es une femme belle de figure. Quand les Égyptiens te verront, ils diront: C'est sa femme! Et ils me tueront, et te laisseront la vie. Dis, je te prie, que tu es ma sœur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et que mon âme vive grâce à toi. Lorsqu’Abram fut arrivé en Égypte, les Égyptiens virent que la femme était fort belle. Les grands de Pharaon la virent aussi et la vantèrent à Pharaon; et la femme fut emmenée dans la maison de Pharaon. Il traita bien Abram à cause d'elle; et Abram reçut des brebis, des boeufs, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses, et des chameaux. Mais l'Éternel frappa de grandes plaies Pharaon et sa maison, au sujet de Saraï, femme d'Abram. Alors Pharaon appela Abram, et dit: Qu'est-ce que tu m'as fait? Pourquoi ne m'as-tu pas déclaré que c'est ta femme? Pourquoi as-tu dit: C'est ma sœur? Aussi l'ai-je prise pour ma femme. Maintenant, voici ta femme, prends-la, et va-t-en! Et Pharaon donna ordre à ses gens de le renvoyer, lui et sa femme, avec tout ce qui lui appartenait.”


Les gens pensent souvent que les pères de la foi comme Abraham et Moïse dans l’Ancien Testament, et les apôtres de Jésus dans le Nouveau Testament, étaient complètement droits sans aucun défaut. Ils pensent que ces hommes de foi étaient des gens très spéciaux, très différents des gens ordinaires, et donc qu’il ne leur est naturellement pas facile de marcher à la façon de leur grande foi durant leur vie. Quand nous lisons la biographie d’une personne célèbre, elle est souvent remplie de louanges, disant que la personne n’avait pas de défauts humains, a fait beaucoup de contributions, et était une personne extraordinaire. Par exemple, il y a une biographie de l’Amiral Yi Sunshin, qui à travers ses activités patriotiques a secouru la Corée de l’invasion Japonaise de 1592. Donc sa biographie dit: “Depuis son enfance, Amiral Yi représentait la promesse de devenir un grand personnage. Il était doué à l’épée, un fils aimant à ses parents, et loyal à son pays. Plus tard, quand il est devenu un grand amiral, il a délivré la Corée des mains des envahisseurs Japonais. Il avait toutes les marques d’un grand homme depuis son enfance.” Le point c’est qu’Amiral Yi se distinguait des gens ordinaires depuis sa jeunesse comme un homme proche du parfait. La même chose est vraie dans d’autres biographies.
En contraste avec cela, la Bible ne dit pas que les gens de foi étaient parfaits. Parfois, elle montre leurs fragilités et limites humaines. La Bible dit qu’Abraham suivait fidèlement la Parole de Dieu, obéissait par la foi, même si ce que Dieu lui disait dépassait sa compréhension humaine. C’est parce qu’Abraham croyait absolument la Parole de Dieu comme cela que nous disons qu’il était un homme de grande foi. Dieu a aussi aimé Abraham pour la même raison. Puisqu’Abraham croyait Dieu et le suivait, Dieu lui a donné des bénédictions spéciales, disant:
“Je bénirai ceux qui te béniront,
Et je maudirai ceux qui te maudiront;
Et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.”
Dans la chair, il avait aussi beaucoup de limites, et il n’était pas différent d’un autre. Ces défauts d’Abraham sont aussi rapportés dans la Bible. Comme c’est monté dans la lecture des Ecritures d’aujourd’hui, Abraham a quitté sa famille et la maison de son père à Charan et s’est rendu à Canaan sur instruction de Dieu, mais quand une famine grave est survenue, il est descendu en Egypte. En d’autres termes, sur sa propre impulsion et volonté sans demander à Dieu, Abraham est parti du pays dans lequel Dieu lui a dit d’entrer et de rester.
Après être entré en Egypte, comment Abraham s’est-il comporté quand il s’est senti menacé par les Egyptiens et voulait sauver sa propre vie? Il les a trompés en disant que sa femme était sa sœur, et l’a envoyée vers Pharaon. Ainsi, la Bible expose aussi les limites charnelles d’Abraham. Mais ce n’est pas juste pour blâmer Abraham ou le lui reprocher, mais pour nous donner des leçons à travers ses manquements.
Comme vous le savez très bien, la femme d’Abraham, Sarah, était une très belle femme. Elle était si belle qu’elle aurait pu réussir un concours de beauté d’aujourd’hui. Abraham avait emmené sa femme qui était belle, son neveu Lot, et ses serviteurs dans le pays de Canaan. Quand une famine s’est manifestée dans le pays de Canaan, il est allé vers le sud pour échapper à cette famine, et il a fini par entrer dans le pays d’Egypte. Mais Abraham a rapidement appris que les Egyptiens ne pouvaient pas détourner les yeux de sa femme. Les gens regardaient toujours sa femme. Ils n’avaient aucun intérêt pour Abraham et son neveu Lot, ni la femme de Lot, ni aucun des serviteurs homme ou femme, mais ils s’intéressaient seulement à la femme d’Abraham. Elle était si belle que même les soldats la regardaient avec de grands yeux, et l’histoire de sa beauté a traversé toute l’Egypte. Le pays entier était agité par la nouvelle qu’une femme étrangère extrêmement belle était entrée dans leur pays.
La nouvelle est arrivée jusqu’au palais royal, et en entendant cela, Pharaon était curieux au sujet de cette femme. Ses sujets lui ont dit: “Votre majesté, une femme est entrée dans votre pays, et l’on dit qu’elle est si belle que tout le monde est surpris. Voudriez-vous aussi la voir?” Le roi leur dit alors de vérifier la nouvelle en disant: “En est-il ainsi? Une si belle femme est-elle réellement entrée dans notre pays? Allez vérifier s’il en est vraiment ainsi.” Après avoir vérifié la beauté de Sarah, les serviteurs du roi sont revenus et lui ont fait un rapport: “La rumeur est vraie, Monsieur. Nous n’avons pas vu une aussi belle femme dans notre pays.”
Que pensez-vous que le roi voulait faire en entendant cela? Aux temps anciens, si la femme de quelqu’un était trop belle, il était commun de tuer le mari pour la prendre. Abraham se disait qu’on aurait pu le tuer à cause de sa femme. Il s’est dit en lui-même: “Comment puis-je laisser une telle chose arriver? Je ne peux pas mourir comme cela. Je ne peux pas perdre ma vie à cause de ma femme.” Donc Abraham a dit à sa femme Sarah: “Voici, je sais que tu es une femme belle de figure. Quand les Égyptiens te verront, ils diront: C'est sa femme! Et ils me tueront, et te laisseront la vie. Dis, je te prie, que tu es ma sœur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et que mon âme vive grâce à toi.”
Ses mots étaient mi respectueux et mi menaçants. “Je mourrai si tu dis que je suis ton mari. Regarde ces gens. Ils me regardent comme s’ils étaient sur le point de me tuer. Donc au lieu de m’appeler mari, appelle-moi frère.” La femme d’Abraham, Sarah, était une femme obéissante. Donc elle a fait ce qu’Abraham lui a demandé de faire. La femme idéale désirée par les hommes est quelqu’un d’obéissant, d’autant plus si c’est quelqu’un qui a l’air belle. Sarah, la femme d’Abraham, était une telle femme admirable.
Pharaon a alors envoyé ses hommes conduire Sarah vers lui. Voyant Abraham près de Sarah, ils lui ont demandé: “Qui est cet homme?” Alors, obéissant à son mari, Sarah leur a menti en disant: “C’est mon frère.” Puisqu’une femme si belle n’était pas mariée, le roi voulait en faire sa femme. Donc il a invité Sarah dans son palais, et Abraham fut invité aussi. Si rien n’était fait, Sarah allait épouser Pharaon. Puisque cela aurait signifié qu’une femme déjà mariée allait se remarier, Sarah allait commettre un péché contre sa volonté. Par contre, si Abraham se rétractait et disait: “C’est en fait ma femme,” il est clair que lui et sa femme allaient être mis à mort pour avoir trompé le roi. Si cela arrivait, la promesse de Dieu de former une grande nation à partie d’Abraham et faire de lui une source de bénédictions ne se serait pas réalisée non plus.
Connaissant ce dilemme, Dieu a personnellement résolu le problème pour eux. Il a fait venir de grandes plaies sur la maison de Pharaon. A travers ces plaies, Pharaon a réalisé que Sarah était la femme d’Abraham, et il appelé Abraham et lui a dit: “Pourquoi m’as-tu fait cela? J’aurais pu commettre le péché à cause de toi. Pourquoi as-tu dit que ta femme était ta sœur? Prends ta femme et pars d’ici.” Il a ensuite dit à Abraham de se dépêcher de partir du palais avec beaucoup de cadeaux. Pharaon a subi de grandes plaies de Dieu parce qu’il avait essayé de prendre la femme d’Abraham, et donc même s’il était un idolâtre, il savait que Celui qui protégeait Abraham était le Dieu d’une puissance énorme. C’est pour cela que plutôt que de punir Abraham et sa femme pour l’avoir trompé, Pharaon voulait juste les renvoyer au plus vite, parce qu’il avait peur de subir davantage de plaies s’il les renvoyait les mains vides, donc il leur a donné davantage de cadeaux. En essence, Abraham a vendu sa femme, mais à cause de cela, il a obtenu de grandes richesses.
Aujourd’hui, je voudrais me focaliser sur les faiblesses d’Abraham. Mon message c’est que les faiblesses d’Abraham ne sont autres que nos faiblesses, et c’est la même faiblesse pour quiconque vit sur cette planète. Je voudrais aussi vous expliquer comment Dieu a aimé des gens aussi fragiles qu’Abraham et vous et moi, et comment il nous a donné les bénédictions et le salut.
Abraham n’était pas différent de n’importe qui. Quand il était face à un danger imminent, il est même allé jusqu’à trahir sa propre femme juste pour se préserver lui-même. Vous et moi sommes aussi enclins à agir comme cela. Sommes-nous différents d’Abraham? Quelqu’un dans ce monde est-il meilleur que lui? Sommes-nous assez forts pour aller jusqu’à la mort? Voulons-nous abandonner nos vies pour protéger nos bien-aimés? Aurions-nous pu nous tenir, braves, dans un pays étranger, si notre propre vie était menacée?
Le passage des Ecritures d’aujourd’hui nous montre nos faiblesses. Il nous dit, en d’autres termes, que chacun est faible tout comme Abraham. Même si les gens essaient d’établir leur propre justice extérieurement, prétendant être vertueux et justes, quand ils font réellement face à un danger et ne voient pas de perspective de victoire, ils se comportent tous comme Abraham. C’est la nature basique de l’humanité. Bien que tous les êtres humains veuillent vivre sans aucune honte sous les cieux, quand ils ont des circonstances difficiles dans leur vie, ils exposent tous leur fragilité tout comme Abraham. C’est après tout la nature humaine. Et ce n’est autre que Dieu Lui-même qui a résolu le problème de cette fragilité humaine. A travers Abraham, un homme appelé père de la foi, Dieu nous parle de cette fragilité de l’humanité.
Certaines personnes aiment établir leur propre justice. Certains chrétiens se vantent de la façon dont ils n’ont manqué aucune réunion de prière du matin, alors que d’autres se vantent du fait qu’ils soient nés dans une famille chrétienne. Ils disent tous que d’une façon ou d’une autre, ils ont mené une vie de foi décente jusqu’à présent, et qu’ils ont cru au Seigneur sans vaciller, et qu’ils ont été si fidèles au Seigneur qu’ils ont même abandonné leur travail et tout dans ce monde. Donc ils insistent à travers ces efforts sur le fait qu’ils soient des justes.
Cependant, tout être humain a un côté faible, et à cause de cette faiblesse, personne ne peut faire autrement que commettre le péché. Personne n’a donc rien de quoi se vanter devant Dieu. Il n’y a pas une seule personne qui ait quelque chose dans sa chair humaine dont se vanter aux yeux de Dieu. L’on a quelque chose dont se vanter seulement si l’on croit la Parole de Dieu; autrement, il n’y a rien dans la propre justice de quelqu’un dont se vanter devant Dieu. Ceux qui prétendent encore être justes en dépit de cela sont seulement pleins d’arrogance.
Mes chers croyants, y a-t-il quelqu’un qui ne soit pas faible comme Abraham? Nous sommes tous faibles, car nous sommes tous des êtres humains. Quand l’on fait face à des circonstances qui menacent notre vie comme Abraham, tout le monde trébuche et commet le péché. Bien sûr, ce n’est pas juste que quelqu’un trahisse sa femme pour sauver sa propre tête; cela ne se justifie clairement pas quelles que soient les circonstances. Mais avant de critiquer Abraham pour avoir trahi sa femme, nous devons réaliser que tout le monde est exactement comme lui. 
Que sont tous les êtres humains devant Dieu? Tous les êtres humains sont un tas d’iniquité et des malfaiteurs. Tout le monde est un être faible et extrêmement pécheur. Ainsi, tout le monde est complètement dénué de justice à établir ou dont se vanter. Bien que nous menions une vie de foi, nous sommes toujours humains, donc ne sommes-nous pas toujours insuffisants? Bien sûr que nous le sommes. Allez-vous alors blâmer quelqu’un d’autre pour vos défauts en demandant à Dieu: “Seigneur, pardonne-moi. Bien que je ne puisse pas mener une vie droite, j’ai péché à cause de quelqu’un d’autre. Je suis tombé à cause de telle personne.” Par nature, les êtres humains sont nés avec la fragilité, comme Abraham. C’est pour cela que tout le monde est insuffisant devant Dieu, et c’est pour cela que chacun commet le péché. Personne ne peut s’excuser en blâmant quelqu’un d’autre.
Mais qu’a fait Dieu? Il a décidé de sauver tout le monde du péché, tous ceux qui croient en Dieu et ont la même foi qu’Abraham. Ce n’est pas grâce à notre perfection humaine que le Seigneur nous a bénis, mais c’est grâce à notre foi en Dieu. Donc, vous et moi ne devons jamais essayer d’être sauvés par des moyens ou mérites humains. C’est parce que Dieu nous approuve comme Ses enfants par notre foi en Sa Parole, plutôt que de nous bénir selon notre perfection humaine. Dieu nous rend justes quand il voit notre foi. Nous croyons que Jésus-Christ a expié tous nos péchés et nous a sauvés par l’eau et l’Esprit. C’est parce que Jésus-Christ a expié tous nos péchés que Dieu nous a donné le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit demeure en chacun de nous tous qui croyons en cette Vérité, nous permet de nous tenir devant Lui comme des gens sans péché, et nous désigne comme Son peuple et Ses ouvriers approuvés. En aucun cas ce n’est parce que vous et moi aurions fait quelque chose de bon aux yeux de Dieu que nous serions en mesure de nous tenir devant Lui, et cela s’applique à tout chrétien dans le monde entier qui croit authentiquement en Dieu. Nous pouvons nous tenir devant Dieu parce que notre Seigneur a accepté tous les péchés de l’humanité par Son baptême, a été condamné à notre place en étant crucifié en portant ces péchés, est ressuscité des morts, et nous a ainsi sauvés; c’est parce que nous croyons en ce Seigneur. En d’autres termes, nous sommes devenus sans péché et justes aux yeux de Dieu parce que nous croyons en toutes les choses que le Seigneur a faites pendant qu’il était sur la terre. C’est seulement Dieu qui a fait cela.
Toutes nos faiblesses disparaissent-elles une fois que nous recevons la rémission des péchés? Non, ce n’est pas le cas. Loin de ne pas avoir de faiblesses, nous expérimentons beaucoup de faiblesses. En dépit de cela, nous pouvons tenir ferme comme des personnes sans péché devant Dieu, et c’est parce que nous croyons en l’évangile de l’eau et de l’Esprit que le Seigneur a accompli quand Il était sur terre, le vrai évangile par lequel Dieu nous a sauvés. C’est ainsi que vous et moi avons été capables de devenir des justes.
Dieu a fait d’Abraham le père de la foi. Et Dieu a fait de vous et moi des gens sans péché et des justes. Il a fait de vous et moi le peuple de la foi. Mais en dépit de croire en Jésus, beaucoup de chrétiens pensent qu’ils peuvent devenir sans péché seulement s’ils sont parfaits dans leurs actes, font beaucoup de prières de repentance pour atteindre la sanctification, fréquentent les réunions de prière du matin fidèlement, et essaient dur de mener une vie sainte. Mais qui peut réellement se tenir devant Dieu de cette façon? Il n’y a personne.
En dépit de cette vérité, la plupart des chrétiens pensent toujours de la sorte, et ils essaient donc de devenir des justes à travers leurs propres actes en pensant: “Avec le temps, je deviendrai un chrétien décent.” Ils rêvent d’être un chrétien parfait, si ce n’est pas à 100 pour cent, alors au moins de 80 à 90 pour cent. Ils pensent: “Ma note était de 50 quand j’ai cru en Jésus, et après un moment je suis arrivé à 60%. Maintenant que j’ai atteint la moyenne, rapidement ma note de chrétien montera à 70, puis à 80%. Donc, d’ici au temps de ma mort, je serais enfin arrivé à 100% et je monterai au Ciel avec l’approbation de Dieu.” Ainsi, certains chrétiens disent que leur note est de 70, d’autres qu’elle est de 80, alors que d’autres encore disent qu’elle n’est que de 30, et d’autres encore disent que leur note est de 90. Mais qui donne ces notes? Dieu les voit-il aussi de cette façon? C’est un non-sens complet de se donner sa propre note en tant que chrétien, que ce soit de 30 ou de 90. C’est en vain. Ce n’est pas ce en quoi la vraie foi consiste.
En regardant à nos aspects humains tels qu’ils sont, il est simplement impossible de nous tenir devant Dieu sans aucune honte. C’est seulement par notre foi en Jésus-Christ que nous pouvons nous tenir avec assurance dans la présence de Dieu. C’est parce que nous sommes faibles que Dieu a envoyé Jésus-Christ pour expier tous nos péchés et nous délivrer de tous. Même si nous sommes tous faibles comme Abraham, quand le Seigneur est venu sur la terre, il a pris tous nos péchés en étant baptisé au Jourdain. Donc, tous nos péchés ont été transférés sur Jésus-Christ, et à son tour, Jésus-Christ les a portés à la Croix et a été condamné à mort à notre place. Et en ressuscitant d’entre les morts, Il nous a sauvés.
Tous nos péchés ont été transférés sur Jésus-Christ. C’est parce que Jésus-Christ a accepté tous nos péchés en étant baptisé et a porté notre condamnation à la Croix une fois pour toutes que nous pouvons nous tenir devant Dieu comme les gens de foi, Ses saints, Ses serviteurs et Ses ouvriers, le tout en croyant en Jésus-Christ dans nos cœurs, qui est vivant maintenant même. Ce n’est pas grâce à nos mérites charnels que nous avons pu venir devant Dieu, mais c’est en croyant en la Parole de Dieu. Cela s’est accompli par la foi, non par nos actes. C’est parce que notre Seigneur a accepté tous nos péchés par Son baptême que nous n’avons pas de péché. Pourrions-nous nous tenir devant Dieu comme des gens sans péché en nous assurant que nos actes soient droit à 100 pour cent du temps, et faisant beaucoup de prières de repentance? Non, ce n’est pas possible.
Regardez Abraham. Même si Abraham est appelé le père de la foi, quand les circonstances menaçaient sa vie, il est devenu un homme méprisable en trahissant sans honte sa propre femme. En dépit de cela, Dieu a approuvé Abraham comme le père de la foi. Pourquoi a-t-il fait cela? C’est parce que Abraham a cru en tout ce que Dieu lui a dit, à 100 pour cent.
Qu’en est-il de nous alors? Quand nous ouvrons la Bible et écoutons des sermons, ne refusons-nous pas de croire à moins que nous ne puissions comprendre? Même si la Bible dit: “La Parole de Dieu vous dirige. Vous devez vivre par la foi. Dieu vous a déjà béni. Ses bénédictions viendront à vous si vous attendez avec foi,” nous ne croyons pas cela. Au lieu de croire la Parole, nous essayons de faire quelque chose nous-mêmes dans nos actes. Mais c’est la voie de la religion, et non la foi. Et en s’appuyant sur la religion, il est simplement impossible de se tenir en qualité d’enfant de Dieu sans péché. Ce n’est pas possible, indépendamment de votre piété, de combien vous avez pleuré sur vos péchés, et combien vous avez essayé dur d’établir vos propres mérites, combien vous avez fréquenté souvent les réunions de prière du matin, combien vous n’avez jamais manqué un seul culte de toute votre vie, combien vous êtes né dans une famille chrétienne, ou combien vous avez pratiqué l’ascétisme dans votre tentative futile d’atteindre la sanctification.
Que devrions-nous faire, alors? Nous devons croire que puisque notre Seigneur a porté tous nos péchés une fois pour toutes quand Il est venu sur la terre, et que tous nos péchés ont été ainsi transférés sur Jésus-Christ, nous sommes maintenant devenus sans péché en croyant en Jésus-Christ. N’êtes-vous pas d’accord avec cela, mes chers croyants? Nous ne sommes pas différents d’Abraham. Nous sommes les gens qui avons la même chair et le même sang qu’Abraham. Mais tout comme Dieu a approuvé Abraham comme le père de la foi, Il nous a aussi rendus justes vous et moi à Ses yeux. Et tout comme Dieu a désigné Abraham comme Son serviteur, Dieu nous a aussi suscités vous et moi pour être Ses serviteurs.
La Bible dit: “Non, il n'y a sur la terre point d'homme juste qui fasse le bien et qui ne pèche jamais” (Ecclésiaste 7:20). Tout le monde est insuffisant. Cependant, puisque le Seigneur a porté tous les péchés de notre vie entière une fois pour toutes en étant baptisé, et les a remis par ce biais une fois pour toutes, nous pouvons devenir justes devant Dieu même si nous sommes insuffisants. Il y a environ 2000 ans, Jésus a pris tous les péchés du monde sur Lui une fois pour toutes en étant baptisé, et donc tous nos péchés ont été transférés sur Lui. C’est en croyant en cet évangile par lequel le Seigneur nous a sauvés que nous sommes sauvés pour devenir des gens parfaits aux yeux de Dieu. A cause de notre foi, nous n’avons pas de péché devant Dieu. Il n’y a effectivement pas de péché du tout.
Avons-nous un quelconque péché, mes chers croyants? Non, bien sûr que non! Maintenant, puisque nous n’avons plus de péché, nous pouvons servir le Seigneur, le louer, et prêcher l’Evangile. Prêcher l’évangile alors que l’on reste pécheur c’est juste pratiquer l’hypocrisie religieuse; ce n’est pas la voie de la foi. C’est parce que le Seigneur a eu compassion de nous, et par cette compassion qu’Il a expié tous nos péchés et porté notre condamnation, que nous avons obtenu le salut pour devenir sans péché aux yeux de Dieu. C’est parce que notre Seigneur nous a sauvés que nous pouvons le servir par la foi indépendamment de nos faiblesses. C’est pour cela que le christianisme consiste en la foi. C’est aussi à cause de cela qu’Abraham a pu devenir le père de la foi même si c’était un homme faible.
Cela s’applique à tous également. Donc, je vous demande de ne pas vous inquiéter de vos faiblesses. Ce dont nous devons être conscients c’est réaliser nos fautes devant Dieu, les admettre, et transférer ces péchés sur Jésus-Christ par la foi lorsqu’ils sont révélés. Nous devons discerner directement si Jésus-Christ a effectivement ou non enlevé tous nos péchés, affirmer cela par la foi, et réaliser qu’il n’y a plus aucun péché dans nos cœurs. Du moment que nous réalisons que nous sommes sans péché, nous devenons un instrument de l’œuvre juste pour sauver les autres du péché avec l’assurance d’un lion. Comment quelqu’un peut-il faire l’œuvre juste de Dieu s’il est lié par le péché?
Même si nombreux chrétiens aujourd’hui prétendent mener une vie de foi, malheureusement, ces gens mènent seulement une vie religieuse. Que se passe-t-il quand ils font une erreur après avoir fait 100 bonnes œuvres? Ils deviennent complètement pécheurs. C’est ce en quoi consiste la religion.
Par contre, de quoi parle la vraie foi? La Bible dit qu’Abraham est devenu un homme juste aux yeux de Dieu en croyant en sa Parole. Dieu lui a dit: “Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront.” Puisque le christianisme consiste en la foi, vous êtes sauvé en croyant en ce que Jésus a fait pour vous quand il est venu sur la terre.
Alors que vous menez votre vie de foi, vous devez gérer vos inadéquations et faiblesses avec foi. Tous ces problèmes peuvent se régler par la foi. Par contre, si vous essayez de les régler par vos propres actes, rien ne sera résolu. Même si vous prenez une ferme résolution en disant: “Je le promets, je ferai mieux que cela,” c’est simplement impossible pour vous de tenir cette résolution, et vous tomberez inévitablement dans le désespoir par conséquent. Et ce n’est pas ce en quoi consiste la foi en Dieu. Ce n’est rien de plus qu’une vie religieuse.
Ce sont ceux qui connaissent bien leurs insuffisances qui peuvent bien servir le Seigneur. Ils s’attachent à Dieu parce qu’ils savent qu’ils sont insuffisants et ne peuvent rien faire par eux-mêmes. Dans le domaine de ceux qui sont nés de nouveau, ceux qui pensent qu’ils sont parfaits ne suivent pas le Seigneur fidèlement, mais plutôt ils finissent par quitter le Seigneur. Ils jugent les autres et leur demandent de les suivre, pensant en eux-mêmes: “Je suis un si bon chrétien; comment un chrétien peut-il agir autrement?” Au lieu de suivre le Seigneur, ils demandent au Seigneur de les suivre. Quel genre de vie chrétienne mènerez-vous alors? La mènerez-vous par la foi, ou la mènerez-vous comme une question de religion? C’est aussi par la foi que nous diffusons l’Evangile à l’étranger. Cela se fait par la foi, non comme une question de religion. Nous devons prier Dieu pour pouvoir mener une vie de foi correcte. Si nous prêchons l’Evangile de Dieu en priant, beaucoup de gens vont se lever et être sauvés dans le monde entier, pour partager la même foi qu’Abraham.
Rien qu’aujourd’hui, nous avons reçu des demandes de livres d’Allemagne, de Suède, de France, et de Russie. Les gens de ces pays deviennent aussi justes par la foi, tout comme vous et moi sommes devenus justes par la foi. C’est en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit donné par Jésus-Christ que l’on devient sans défaut devant Dieu. Et ces gens sont toujours de nouvelles créatures, et peuvent toujours faire l’œuvre de Dieu. Dans votre vie de foi, trouvez-vous la capacité de tenir ferme devant Dieu juste en prenant la résolution de vivre vertueusement et essayant de le faire? Ou est-ce en croyant en Jésus-Christ que vous pouvez tenir ferme devant Dieu en professant: “Jésus-Christ a pris tous mes péchés quand Il a été baptisé. Et en portant ces péchés du monde, Il a porté toute la condamnation à la Croix à ma place. Et en ressuscitant d’entre les morts, Il est devenu mon Sauveur éternel.”
Mes chers croyants, ce n’est pas quand les actes de quelqu’un sont parfaits que l’on devient une personne sans défaut devant Dieu. C’est quand l’on croit en la Parole de Dieu que l’on devient sans tache à ses yeux. La foi est ce qui nous fait avancer devant Dieu et les hommes et la foi est ce qui nous permet de faire l’œuvre de Dieu. Cette foi est la même foi qu’avait Abraham. Elle croit en ce que Dieu dit. Ceux qui croient la Parole de Dieu peuvent tenir ferme dans Sa présence; mais ceux qui essaient de s’approcher de Dieu par leurs propres œuvres au lieu de croire en Sa Parole finiront par tomber dans le désespoir quand ils seront fatigués de leur propre zèle, et ils s’écrouleront pour ne plus jamais se relever. Il y a des limites à vos propres efforts humains dans la piété. Donc, quiconque essaie d’approcher Dieu par ses propres efforts échouera inévitablement.
Notre Seigneur a porté tous nos péchés par Son baptême. Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste au Jourdain en disant: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste.” En Matthieu 11:12, Jésus dit: “Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu'à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s'en emparent.” Mais la violence ici ne doit pas être comprise comme un moyen d’aller au Ciel en utilisant la force au sens littéral. La violence n’est pas légale. La règle c’est que seuls ceux qui n’ont pas de péché du tout peuvent entrer dans le Ciel. Et Jésus nous a rendus complètement sans péché et justes en prenant tous nos péchés par Son baptême et en mourant à la Croix à notre place. Bien que nous n’ayons rien fait, le Seigneur s’est occupé de tout pour nous. En conséquence de cela, nous avons maintenant reçu le droit d’entrer au Ciel, même si nous n’étions pas qualifiés pour cela.
Nous avons ainsi pris le Ciel par la violence. Cela signifie que le Ciel s’est soumis à ceux qui croient que Jésus a accepté tous leurs péchés à travers Jean-Baptiste et qu’ils entrent dans le Ciel par cette foi. Comment entre-t-on dans le Royaume de Dieu? L’on entre par la violence, à savoir par la foi. Ceux qui croient en la Parole de Dieu, en la Parole de l’eau et de l’Esprit de Jésus-Christ, prennent le Royaume des Cieux par la violence. Ils prennent le contrôle dessus.
Quand un pays est en guerre contre un autre, il doit avoir le pouvoir de gagner la guerre complètement et la capacité de prévaloir sur les gens de ce pays opposant. Bien que le Japon ait envahi la Corée et l’ait assujettie pendant 35 ans (1910-1945 AP. JC), elle n’a pas pu l’amener à une soumission permanente. En dépit d’avoir forcé les Coréens à changer leur nom pour des noms Japonais, à apprendre la langue Japonaise, à adorer les dieux Japonais, les oppresseurs Japonais ont finalement échoué de les assujettir complètement. Si les oppresseurs Japonais étaient réellement puissants, les Coréens seraient devenus leurs esclaves et auraient été complètement assimilés.
Quand nous voulons entrer au Ciel, nous devons avoir suffisamment de pouvoir. Et par notre foi en Jésus, nous avons reçu ce pouvoir de prendre le Ciel par la violence. Si nous voulons entrer au Ciel, nous devons l’envahir par la violence – c’est-à-dire par la foi. C’est pour cela que Jean-Baptiste a transféré tous les péchés du monde sur Jésus par le baptême qu’il lui a donné. Jésus a dit: “Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste” (Matthieu 3:15).
Dans l’Ancien Testament, le souverain sacrificateur transférait les péchés du peuple d’Israël sur des boucs émissaires en posant les mains sur leur tête. De même, Jean-Baptiste, le représentant de l’humanité, a transféré tous les péchés du monde sur Jésus en le baptisant. Cela s’est accompli lorsque Jean-Baptiste et Jésus avaient tous deux l’âge de 30 ans. A ce moment-là, Jean-Baptiste était occupé au Jourdain, et Jésus est venu dans ce fleuve. Quand Jésus a dit à Jean-Baptiste: “Baptise-moi!” Jean-Baptiste a répondu en demandant comment il pourrait baptiser Jésus. Jésus lui dit alors: “Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice. Tout comme les péchés annuels des Israélites étaient transférés sur le bouc émissaire une fois pour toutes par l’imposition des mains du souverain sacrificateur, je vais aussi prendre les péchés de l’humanité à travers toi, son représentant.” Le mot “ainsi” est “οϋτως” (hoo’-tos) en grec, qui signifie “juste par cette méthode.” En d’autres termes, Jésus disait: “il convient que tu transfères tous les péchés sur moi en Me baptisant, et c’est seulement de cette façon que je peux expier les péchés de tout le monde et accomplir toute justice. Il convient d’expier les péchés de tout le monde par ce baptême.”
Donc Jésus a été baptisé par Jean-Baptiste, et à cause de cela, le ciel est forcé depuis les jours de Jean-Baptiste. Tout comme le fort gagne la guerre en supprimant le faible, le Ciel s’ouvre aux forts armés d’une foi inébranlable au baptême de Jésus. Quand Jésus est venu sur la terre, Il a pris tous les péchés de l’humanité en étant baptisé, a porté tout cela à la Croix, est mort pour cela à notre place, expiant ainsi chacun de tous nos péchés. C’est en croyant en cette Vérité que vous et moi pouvons entrer au Ciel sans aucune hésitation, tout comme les forts prévalent sur les faibles par leur pouvoir. Et la foi est notre pouvoir pour entrer au Ciel et le conquérir, nous permettant de le faire nôtre et de dire: “Jésus-Christ m’a donné ce Ciel par Son baptême et Sa mort à la Croix!”
C’est ce en quoi consiste la foi. Quand nous avons foi en la Parole de Dieu, nos cœurs deviennent sans péché et saints, nous pouvons prendre le Ciel que Dieu nous donne, et nous pouvons aussi prêcher cet Evangile authentique aux autres. Et quand nous avons la foi, nous sommes sans défaut devant Dieu et les hommes. Par contre, quand nous n’avons pas de foi, nous devenons si serviles et honteux de nous-mêmes que nous voudrions pouvoir nous cacher dans un trou. Sans la vraie foi, au lieu de ne pas avoir honte du tout sous les cieux, nous finissons par avoir trop de honte.
Comment vous et moi devrions-nous mener notre vie chrétienne? Nous devons la mener par la foi qui croit la Parole de Dieu. Votre vie de foi est menée correctement en croyant en chaque Parole de Dieu qui est inscrite dans les deux Testaments de la Bible. Tout saint est néanmoins encore plein de manquements. Les serviteurs de Dieu aussi ont des manques. En dépit de cela, nous sommes sans défaut devant Dieu et nous pouvons toujours être utilisés comme les instruments de Sa justice, et puisque vous et moi croyons en la Parole de Dieu et qu’Il nous a donné le Saint-Esprit. Croyez-vous cela, mes chers croyants? Nous devons tenir dans cette foi. Nous devons travailler par la foi. Tout demande la foi. La Bible dit: “Le juste vivra par la foi” (Romains 1:17). Même si Abraham a trahi sa propre femme, il a toujours été immensément béni par Dieu, et c’est quelque chose que nous ne pouvons pas bien comprendre si nous pensons selon une perspective humaine. Abraham a été béni par Dieu en dépit de ses manquements parce qu’il avait la foi. Vous et moi n’avons pas mérité de recevoir les bénédictions de Dieu non plus. Comment alors sommes-nous maintenant en mesure de servir Dieu? C’est à cause de notre foi.
Voici la foi que nous devons tous avoir: d’abord, nous devons avoir foi que le Seigneur nous a sauvés par l’eau et l’Esprit; deuxièmement, nous devons avoir la croyance que le Seigneur a éradiqué toutes nos fautes humaines et a porté la condamnation de notre péché à notre place; troisièmement, nous devons avoir la foi que nous n’avons plus rien à voir avec aucun péché ou transgression qui soit; et quatrièmement, nous devons avoir la croyance que nous sommes devenus des gens justes devant Dieu et sommes qualifiés pour faire Son œuvre juste. Quand nous avons la foi qui croit que le Ciel est à nous et que Dieu a expié les péchés de tout le monde, nous obtenons le salut et la sainteté de Dieu – non seulement nous devenons Ses enfants, mais nous recevons aussi Ses bénédictions corps et esprit pour être utilisés comme Ses instruments de justice. Donc, c’est par la foi que vous devez mener votre vie chrétienne.
Alors que vous menez votre vie, vous devez avoir la vraie foi. Notre Seigneur a sauvé des gens insuffisants comme vous et moi. Notre Seigneur nous a sauvés en dépit de nos manquements, et il a fait de nous le peuple et les ouvriers de Dieu. C’est en croyant en cette Vérité que nous avons été sauvés et sommes maintenant utilisés comme instruments de justice. Nous ne devrions jamais oublier la grâce par laquelle notre Seigneur nous a sauvés. Indépendamment que nous soyons assemblés ou nous trouvions seuls, dans les temps de difficultés ou d’accomplissements, nous devons toujours nous rappeler du Seigneur dans tous les aspects de nos vies. Nous devons penser aux bénédictions de Dieu et croire en Lui, nous rappelant qu’Il a accepté que nous soyons Son propre peuple et nous a rendus parfaitement justes par l’évangile de l’eau et de l’Esprit. Et nous devons rendre grâces et gloire à Dieu. Votre vie chrétienne doit être menée par cette foi. C’est parce que Jésus a expié tous nos péchés que nous pouvons atteindre le salut. Je rends grâces au Seigneur pour cette Vérité. Tout comme Dieu a béni Abraham en dépit de ses insuffisances, Il nous a aussi bénis et travaille à travers nous en dépit de nos manquements. Nous devrions tous être profondément reconnaissants à Dieu pour cela.
Cela signifie-t-il alors que nous n’ayons que des inadéquations tout le temps? Non, ce n’est pas le cas. Bien que nous ayons beaucoup de manquements dans nos vies, notre Seigneur s’est occupé de tout. Croyant que le Seigneur a porté tous nos péchés par Son baptême et a été condamné pour cela, nous pouvons toujours vivre une vie droite comme des gens sans péché et justes. C’est la bénédiction du Seigneur qui est répandue sur vous et moi. Donc, nous devrions être reconnaissants à Dieu de nous avoir donné la possibilité à vous et moi de vivre une vie bénie. Nous ne devrions jamais nous vanter de nos propres mérites; mais plutôt, nous devrions glorifier Dieu par la foi, le servir par la foi, et le suivre par la foi. Nous devons admettre que nous sommes inappropriés et manquants. Et nous devons reconnaître que le salut du Seigneur est complètement parfait, et le remercier pour ce salut. Nous devons nous tenir devant Dieu par la foi, prendre le Ciel par la foi, atteindre le salut par la foi, devenir ouvriers du Seigneur par la foi, et par la foi partager Ses bénédictions avec les autres.
Qu’en est-il de vous alors? Croyez-vous réellement tout cela? Etes-vous réellement reconnaissant? Qu’est-ce qui vous a rendu parfait? Est-ce votre foi ou vos propres actes? C’est par la foi que vous êtes devenu parfait. Y a-t-il quelqu’un qui soit parfait dans ses actes? Non, il n’y a personne. Quiconque pense qu’il est parfait par lui-même est aveugle spirituellement. Ces gens qui disent: “J’ai seulement fait quelques erreurs durant toute ma vie. Je suis plutôt décent,” sont aveugles spirituellement. Ils ne sont pas différents de quelqu’un qui ne peut pas se voir même s’il se trouve face à un miroir. Ce sont les insuffisants que le Seigneur a sauvés. Si vous pensez que vous êtes même un peu méritant, vous devez ouvrir vos yeux spirituels et regarder qui vous êtes vraiment. Vous arriverez alors à la conclusion inévitable que vous n’avez pas d’autre moyen d’être sauvé que de vous appuyer sur le Seigneur.
Notre Dieu veut diffuser l’évangile dans le monde entier. La Parole dit aussi: “Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité” (1 Timothée 2:3-4). Nous avons beaucoup de travail qui nous attend, car nous devons diffuser l’Evangile dans le monde entier pour répondre à ce désir de Dieu de sauver tout le monde. Et grâce à Dieu, notre travail jusqu’à présent a produit des résultats significatifs et tangibles, comme nous entendons beaucoup de pasteurs chrétiens nous dire qu’ils sont vraiment nés de nouveau en entendant l’Evangile que nous prêchons, quelque chose qu’ils n’avaient pas entendu auparavant. Jusqu’à maintenant, ce sont principalement des pasteurs et des missionnaires qui ont reçu la rémission des péchés, mais dans un futur proche, beaucoup de chrétiens laïcs recevront aussi la rémission des péchés.
Les chrétiens en Corée ont tendance à être religieux. Les chrétiens d’ailleurs méprisent donc la foi des chrétiens Coréens et montrent peu de respect envers eux. C’est parce que les chrétiens Coréens croient trop aveuglément. Mais ce n’est guère plus que de la superstition; ce n’est pas la foi. La vraie foi est celle qui se centre sur la Parole de Dieu. Crier fort, pleurer et hurler, et faire beaucoup de désordre n’est pas ce en quoi consiste la foi. Leur culte est déjà chaotique tel quel, mais ils organisent encore plus de désordre pour essayer de recevoir le Saint-Esprit, hurlant le nom du Seigneur et sautant partout. Ce n’est pas la foi.
Mes chers croyants, vous devez connaître la Parole de Dieu, saisir le Ciel en croyant la Parole, obtenir le salut et vous tenir devant Dieu par la foi, prêcher la Parole en vous confiant en elle, et devenir les instruments de justice du Seigneur. C’est la foi que Dieu veut que vous ayez. Toute autorité et toute bénédiction sous les cieux et sur la terre se reçoit aussi par la foi. Ceux qui ont déjà reçu la rémission des péchés ont une telle autorité et bénédictions. Ce ne sont autres que vous et moi. Donc je rends grâces à Dieu de nous avoir donné ces bénédictions. Alléluia!