FAQ sur la Foi Chrétienne

Sujet 1: Renaître d'eau et d'Esprit

1-24. Qu’est-ce que le baptême de repentance de Jean?

Jean-Baptiste est un serviteur de Dieu, né six mois avant Jésus dont Dieu avait prédit la venue dans Malachie, il est le dernier des prophètes de l’Ancien Testament. 
Dans Malachie 4:4-6, il est dit: “Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, Auquel j'ai prescrit en Horeb, pour tout Israël, Des préceptes et des ordonnances.Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour de l'Éternel arrive, Ce jour grand et redoutable. Il ramènera le coeur des pères à leurs enfants, Et le coeur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d'interdit.” 
Lorsque Jésus est né, le peuple d’Israël avait abandonné les paroles de l’alliance de Dieu de l’Ancien Testament et honorait d’autres dieux. Et lorsqu’ils apportaient l’offrande à l’Eternel, ils offraient en sacrifice des animaux aveugles ou présentant des défauts, et avaient fait du temple de l’Eternel un lieu de marché. La venue de Jésus-Christ avait été prédite par la Loi de Moïse et par les prophètes. La Loi de l’Ancien Testament donne aux hommes la connaissance du péché, leur montrant à quel point ils sont pécheurs (Romains 3:20). C’est un péché de ne pas obéir aux choses écrites dans le Livre de la Loi. 
Dans l’Ancien Testament, un pécheur qui désobéissait à n’importe quel commandement de la Loi, apportait une offrande devant le tabernacle et imposait ses mains sur la tête de l’animal sacrifié pour transférer ses péchés sur ce dernier; ensuite, l’offrande était tuée et le sacrificateur aspergeait de sang les cornes et la base de l’autel. 
Mais comme le peuple d’Israël ne pouvait pas être libéré de ses péchés en sacrifiant l’offrande chaque jour, Dieu a établi le Jour des Expiations. C’était à ce moment-là que Dieu pardonnait tous les péchés de l’année, le dixième jour du septième mois. Ce jour-là, en tant que représentant d’Israël, le souverain sacrificateur Aaron prenait deux boucs tirés au sort, un pour le Seigneur, et l’autre en tant que bouc émissaire. Puis, il imposait les mains sur la tête du bouc offert au Seigneur pour transférer sur lui les péchés annuels du peuple d’Israël. Ensuite, il le tuait, récupérait le sang et en aspergeait sept fois le propitiatoire dans le Lieu saint. 
Lorsqu’il avait terminé l’expiation dans le Lieu saint, il offrait l’autre bouc. Il imposait ses mains sur le bouc vivant et confessait sur lui les péchés de l’année du peuple d’Israël, transférant ainsi les péchés sur lui, puis l’envoyait vivant dans le désert avec un homme qui se tenait prêt pour cela, et le peuple d’Israël était sauvé de cette manière de tous les péchés de l’année. 
Mais le sacrifice offert selon la Loi de l’Ancien Testament ne pouvait pas rendre parfaits ceux qui le pratiquaient année après année. Ce n’était que l’ombre des biens à venir (le Messie). Le peuple d’Israël n’attendait pas le Sauveur Jésus-Christ. Au contraire, ils honoraient d’autres dieux et avaient oublié toutes les paroles des prophètes de l’Ancien Testament. C’est pour cela que Dieu, l’Eternel, avait prédit qu’Il enverrait Jean-Baptiste pour ramener à Lui le cœur du peuple d’Israël, et pour que leur cœur se prépare à recevoir Jésus-Christ. 
Avant de rencontrer Jésus et de Le baptiser, Jean-Baptiste offrait le baptême de repentance au peuple dans le désert de Judée. Son but, en les baptisant d’eau, était de les amener à croire et à chercher Jésus, qui serait baptisé par lui grâce à l’imposition des mains décrite dans l’Ancien Testament et ce, afin d’ôter tous les péchés du monde, puis Il serait crucifié pour les sauver de tous leurs péchés. Il avait dit que Jésus viendrait pour effacer les sacrifices incomplets et offrir un sacrifice unique et éternel pour ces péchés, comme le peuple d’Israël avait obtenu la rédemption en présentant une offrande sans défaut pour le péché, en imposant ses mains sur elle, et en la tuant selon le rite sacrificiel de l’Ancien Testament.
Nombre d’Israélites ont confessé leurs péchés, se sont repentis et ont été baptisés par Jean-Baptiste. ‘Repentance’ signifie “changer de direction vers Le Seigneur.” Ils sont venus vers Jean, se sont rappelés la Loi de l’Ancien Testament, ont confessé qu’ils ne pouvaient que pécher jusqu’à leur mort, ont reconnu que selon la Loi, ils ne pouvaient aller au paradis par leurs bonnes œuvres, et se sont tournés vers Jésus qui leur permettait d’aller au paradis en effaçant tous leurs péchés une fois pour toutes. 
Le baptême que Jean-Baptiste a donné au peuple d’Israël avait pour but de les amener à confesser à quel point ils étaient pécheurs, à se repentir et à se tourner vers Jésus, qui serait baptisé par lui, souverain sacrificateur et représentant de l’humanité, puis serait crucifié pour les sauver de tous leurs péchés. C’est la vraie repentance biblique. 
C’est pour cela que Jean a dit au peuple: “Moi, je vous baptise d'eau, pour vous amener à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu.” (Matthieu 3:11). 
Jean-Baptiste a fait en sorte que les cœurs des hommes se tournent à nouveau vers Jésus, il a attesté que Jésus avait ôté le péché du monde (Jean 1:29) et mourut en martyr. Ainsi, Jésus Lui-même a rendu témoignage que Jean est venu nous montrer la voie de la justice (Matthieu 21:32).