FAQ sur la Foi Chrétienne

Sujet 1: Renaître d'eau et d'Esprit

1-30. Si votre interprétation de “l’Eau et de l’Esprit” était juste, alors le salut n’aurait pas été possible pour le voleur sur la croix. S’il est considéré comme une exception à la règle, alors Dieu n’aurait pas été juste parce qu’Il aurait enfreint Sa propre loi sur d’entrée au Royaume. Comment expliquez-vous le salut du voleur sur la croix?

Les Juifs du temps de Jésus attendaient le Messie que Dieu leur avait promis. C’est pour cette raison qu’ils connaissaient mieux que n’importe quel peuple “la Loi de Dieu et celle du sacrifice” que Le Seigneur avait communiquée à Moïse. Ils pensaient que le Messie allait venir selon la Loi et qu’Il allait les délivrer de tous leurs péchés. 
Mais les Juifs ne croyaient pas que le baptême de Jésus par Jean-Baptiste venait de Dieu ni que tous les péchés avaient été transmis à Jésus Christ (Marc 11:27-33). Ils Le considéraient plutôt comme un homme induisant le peuple en erreur, aussi L’ont-ils crucifié. 
Comme les citoyens romains étaient protégés du châtiment par le fouet et de la crucifixion par les lois romaines (Actes 22:25-29, 23:27), nous savons que les brigands sur la Croix n’étaient pas des Romains mais des Juifs. Nous pouvons savoir que le brigand sauvé était un Juif qui craignait Dieu, à cause de ses paroles: “Et il dit à Jésus: Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.” (Luc 23:42) étant donné que l’évangile du royaume des Cieux n’avait pas été prêché aux Gentils, avant que Pierre ne s’en soit chargé (Actes 10:1-11:18). Le brigand juif connaissait la Loi et le rite sacrificiel que Dieu avait communiqués à Moïse. C’est pour cela que le brigand sauvé sur la Croix savait que le Messie devait venir selon la Loi de Dieu. 
Celui qui vient à Dieu doit confesser qu’il est un pécheur, destiné à l’enfer à cause de ses péchés. Le brigand sur la Croix a confessé ses péchés ainsi: “Pour nous, c'est justice, car nous recevons ce qu'ont mérité nos crimes; mais celui-ci n'a rien fait de mal.” (Luc 23:41). Il a admis qu’il était pécheur et devait être jugé devant Dieu. Puis a dit: “ Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.” (Luc 23:42).
On sait qu’il honorait Dieu et que c’était un homme qui attendait le royaume de Dieu. Et il a ajouté: “mais celui-ci n'a rien fait de mal.” (Luc 23:41). Que savait ce brigand à propos de Jésus? Il croyait que Jésus avait grandi dans la chair de la Vierge Marie par le Saint-Esprit et qu’Il avait été baptisé au Jourdain par Jean-Baptiste, le représentant de l’humanité, qu’Il avait pris tous les péchés de l’humanité et qu’Il avait été crucifié. Le malfaiteur suspendu à la Croix était un Juif qui croyait dans son cœur à ce que Jésus avait fait, même s’il a été crucifié pour recevoir le juste châtiment de ses actes.
Au temps de Jésus, ceux qui confessaient qu’ils étaient pécheurs par le biais du baptême de repentance de Jean, croyaient à la vérité que leurs péchés avaient été transmis à Jésus-Christ quand Jean L’avait baptisé, et ils disaient que Dieu était juste. Mais ceux qui n’avaient pas reçu le baptême de repentance de Jean rejetaient la volonté de Dieu parce qu’ils ne croyaient pas au baptême de Jésus-Christ non plus (Luc 7:28-30). 
Mais le malfaiteur sur la Croix qui a été sauvé n’était pas comme les autres Juifs, et confessait que tout ce que Jésus avait fait était juste et correct. Il pouvait dire que Jésus était juste car il avait confessé ses péchés par l’intermédiaire du baptême de Jean et il croyait que Jésus avait ôté tous ses péchés par Son baptême. Par conséquent, il pouvait être sauvé. Le malfaiteur sur la Croix croyait également en l’évangile “d’eau et d’Esprit.” Parce que Dieu est juste, il justifie ceux qui croient au baptême de Jésus et en Sa Croix, selon Sa Loi.